Bienvenue sur Urantia Gaïa !

 

Ouvert au public le 30 Avril 2011, ce site a pour objectif à la fois d’informer sur ce que vous ne verrez probablement pas dans les médias traditionnels, mais aussi et surtout, en ces temps où les consciences s’éveillent, de proposer une sorte de mode d’emploi du processus d’éveil individuel, placé dans une perspective collective et historique. Sans doute évoluera-t-il encore au fil du temps vers des ouvertures encore à dessiner.

Quoi qu’il arrive, je n’alimenterai pour ma part pas les peurs que tenteront de véhiculer les actuels gouvernants et les médias traditionnels mais je tâcherai au contraire de nourrir le papillon qu’il y a en chaque chenille et qui s’ébroue en ces temps de renaissance. Toutefois, si certaines informations apparemment peu rassurantes seront également transmises, ce ne sera pas dans le but de nourrir une peur, mais bien d’éveiller la vigilance, en mettant le doigt sur les manipulations dont nous sommes tous la cible de la part de ceux en qui nous avons délégué bien trop de pouvoirs et de manière bien trop légère. J’en veux pour illustration les niveaux de radioactivité actuelle et sa propagation sur la planète. C’est un exemple parmi d’autres. Par ailleurs, des informations à priori effrayantes méritent souvent qu’on y consacre une autre qualité de regard.

Il est l’heure de tous nous réveiller et de reprendre la liberté et le pouvoir que nous avons abandonnés il y a trop longtemps, ce dans un esprit de respect de la vie, de fraternité, de bienveillance et de partage, et plus jamais dans l’esprit prédateur qui a présidé au monde que nous avons laissé se bâtir par démission au profit d’une petite minorité dont les intérêts sont très éloignés de ceux de l’humanité. Il faut avoir confiance en nous, cette révolution se fera par le cœur et surtout pas par les armes, sous l’égide d’aucun dogme, mais sous la seule bannière de l’amour de la Vie et de l’Abandon à la Lumière qui est en nous.

Malgré les apparences chaotiques de cette époque, les temps dans lesquels nous vivons déjà, sont tout simplement extraordinaires, et nous offrent une opportunité jamais rencontrée d’une élévation collective de l’humanité et de la magnifique Terre qui la porte vers des sphères de réalisation qu’elle n’imagine encore pas. Cette aventure unique et tant attendue nous appartient, nous en ferons ce que nous désirons. Et guéris des pesanteurs qui nous ont si longtemps encombrés, nous porterons notre élan vers l’accomplissement d’une nouvelle ère sans précédent, sur une Terre qui portera alors enfin son véritable nom : Urantia Gaïa.

Le Passeur – Avril 2011

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 Responses to Bienvenue sur Urantia Gaïa !

  1. Tchunka dit :

    Cher Passeur,

    J’ignore comment je suis arrivée sur ce site au printemps 2011.
    Toujours est-il que je le consulte avec toujours autant de plaisir, je pourrais même avouer avec de plus en plus de plaisir, c’est dire toute la lumière qu’il s’en dégage. Textes et illustrations sont de véritables nourritures de l’âme qui viennent à point !

    Il m’arrive de relire des articles enrichis des commentaires et de découvrir des détails que je n’avais pas perçu initialement aussi merci à tous pour ces merveilleuses initiatives !

    Je me sens heureuse et chanceuse de pouvoir pousser la porte de ce jardin merveilleux, qu’est le site du Passeur, de pouvoir observer les fleurs s’épanouir et de voir germer toutes ces graines que nous sommes !

    Un grand merci aux êtres qui m’ont guidé vers ce site.

  2. Nada dit :

    Depuis 14h00, heure française, je ressens comme des frémissements dans l’air.
    Peut-être, est-ce ce 20 mai 2012 ?
    Nouvelle lune, cette nuit.
    Il me plaît donc de souligner ces mots du 1er texte de ce site: »Il est l’heure de tous nous réveiller et de reprendre la liberté et le pouvoir que nous avons abandonnés il y a trop longtemps, ce dans un esprit de respect de la vie, de fraternité, de bienveillance et de partage, et plus jamais dans l’esprit prédateur qui a présidé au monde que nous avons laissé se bâtir par démission au profit d’une petite minorité dont les intérêts sont très éloignés de ceux de l’humanité. »
    Cette expression de l’esprit prédateur convient aux pensées de ces jours-ci.
    Les relations humaines, de l’ancien monde, conduites dans les attitudes des prédateurs, avec plus ou moins d’aisances, d’habiletés conscientisées ou peu.
    Et il aura fallu naître, grandir et se socialiser ds cela en préservant cet espoir que les relations humaines, c’est autre chose.
    Alors, ce 20 mai, je rêve que soit enfin réel ces mots: »de reprendre la liberté et le pouvoir que nous avons abandonnés il y a trop longtemps, ce dans un esprit de respect de la vie, de fraternité, de bienveillance et de partage ».
    Que cet alignement ds le ciel fût la motivation interne de durer.
    Il semblerait que tous les Guides aient oeuvré pour cette séparation des 2 terres.
    Concrètement, je ne sais les effets en nos corps, et donc en nos décisions.

    Il n’y a aucune certitudes, comme les vents et les pluies sur la France, les pensées et les émotions bougeottent.
    Donc, ces frémissements…

  3. CatB dit :

    Cela fera un an bientôt que votre site Le Passeur nous convie à la découverte et au partage et j’ai l’impression qu’il y a une éternité derrière nous et que tout y est nouveau aussi. Il est agréablement léger de se laisser porter dans ce cycle.
    L’énergie est toujours là, elle a fait une boucle et nous sommes plus nombreux dans le voyage. joie silencieuse et sereine. merci.

    • Le Passeur dit :

      C’est vrai, ça fera déjà un an fin avril pour s’entraider à amener ce qui arrive. Et le temps s’accélère…

    • Salvia dit :

      merci CatB pour ce mot auquel je me joins de tout coeur. Il est vrai qu’une année de cette qualité évolutive semble une éternité. Le passé s’estompe, se dissout, est intégré dans l’acceptation de ce qu’il fut, mais il n’a plus sa lourdeur, peut-être même qu’il n’est plus. Comme le temps s’accélère il vaut sûrement mieux s’alléger pour pouvoir suivre le rythme, et c’est ce que tous ces articles m’invitent à faire. Une fois de plus: merci Passeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *