L’Artisan de Lumière (1)

Pamela KribbeL’identité de l’artisan de Lumière

Les artisans de Lumière sont des âmes qui portent en elles un désir puissant de répandre la Lumière (connaissance, liberté et amour de soi) sur la terre. Ils ont le sentiment que c’est leur mission. Ils sont souvent attirés vers la spiritualité et vers une œuvre d’ordre thérapeutique.

A cause de cette mission prégnante, les artisans de Lumière se sentent souvent différents des autres. En leur faisant faire l’expérience de toutes sortes d’obstacles sur leur chemin, la vie les incite à trouver le chemin unique qui est le leur. Les artisans de Lumière sont presque toujours des individus solitaires, qui ne s’adaptent pas à des structures sociales fixes.

Note sur la notion d’artisan de Lumière

Le terme d’artisan de Lumière peut susciter des malentendus, puisqu’il met en exergue un groupe d’âmes particulier. Cela pourrait suggérer que ce groupe est en quelque sorte supérieur aux autres, c’est-à-dire à ceux qui n’œuvrent pas pour la Lumière. Toute cette ligne de pensée est en contradiction avec la nature même et l’intention de l’œuvre de Lumière. Voyons brièvement ce qui ne va pas.

Premièrement, les revendications de supériorité sont généralement non-éclairées. Elles bloquent votre croissance vers une conscience libre et aimante. Deuxièmement, les artisans de Lumière ne sont ni meilleurs ni plus évolués que quiconque. Ils ont simplement une histoire différente de ceux qui n’appartiennent pas à ce groupe. A cause de cette histoire particulière, dont nous allons parler ci-dessous, ils ont certaines caractéristiques psychologiques qui les distinguent en tant que groupe. Troisièmement, toute âme devient artisan de Lumière à un stade de son évolution, par conséquent, l’appellation « artisan de Lumière » n’est pas réservée à un nombre limité d’âmes.

La raison pour laquelle nous utilisons le mot d’artisan de Lumière en dépit des malentendus possibles est qu’il véhicule des associations et remue en vous des mémoires qui vous aident à vous rappeler qui vous êtes. Il y a aussi un aspect pratique, puisque ce terme est souvent utilisé dans votre littérature spirituelle actuelle.

Les racines historiques des artisans de Lumière

Les artisans de Lumière portent en eux la capacité d’atteindre l’éveil spirituel plus rapidement que d’autres. Ils portent les semences intérieures d’un éveil spirituel accéléré. A cet égard, ils semblent être sur une voie plus rapide que la plupart des gens, s’ils le choisissent. Là encore, ce n’est pas parce que les artisans de Lumière sont des âmes meilleures ou plus évoluées. Elles sont, toutefois, plus anciennes que la plupart des âmes incarnées sur la terre. Cette ancienneté devrait de préférence être comprise en termes d’expérience plutôt que de temps.

Les artisans de Lumière ont atteint un stade particulier d’illumination avant de s’incarner sur la terre et de commencer leur mission. Ils ont fait le choix conscient de se retrouver pris dans « la roue karmique de la vie » et de faire l’expérience de toutes les formes de confusion et d’illusion qui vont avec elle.

Ils font cela pour comprendre pleinement l’expérience de la terre. C’est ce qui leur permettra d’effectuer leur mission. C’est seulement en passant eux-mêmes par tous les stades de l’ignorance et de l’illusion qu’ils possèderont enfin les outils pour aider les autres à réaliser un état de bonheur vrai et d’illumination.

Pourquoi les artisans de Lumière poursuivent-ils cette mission sincère d’aide à l’humanité, malgré le risque encouru de se perdre pendant des siècles dans la lourdeur et la confusion de la vie terrestre ? Nous traiterons cette question en détails ci-après. Pour l’heure, nous dirons que c’est en rapport avec un karma d’ordre galactique. Les artisans de Lumière étaient présents à l’aube de l’humanité sur la terre. Ils ont participé à la création de l’homme. Ils ont été les cocréateurs de l’humanité. Au cours de ce processus de création,  ils ont fait des choix et posé des actes qu’ils ont profondément regrettés par la suite. Ils sont ici à présent pour réhabiliter leurs décisions d’alors.

Avant d’aborder cette histoire spécifique, nous allons énumérer quelques caractéristiques de l’âme des artisans de Lumière qui les distinguent généralement des autres. Ces traits de caractère n’appartiennent pas uniquement aux artisans de Lumière et tous les artisans de Lumière ne les reconnaîtront pas tous pour leurs.En dressant cette liste, nous voulons simplement donner une ébauche de l’identité psychologique d’un artisan de Lumière. En regard de ces caractéristiques, le comportement extérieur est moins important que la motivation intérieure ou l’intention ressentie. Ce que vous ressentez au-dedans est plus important que ce que vous montrez au-dehors.

Caractéristiques psychologiques des artisans de Lumière

–  Dès leur plus jeune âge, ils se sentent différents. Très souvent, ils se sentent isolés des autres, solitaires et mécompris. Ils deviennent souvent individualistes et doivent se frayer leurs propres voies.

–  Ils ont des difficultés à se sentir à l’aise dans des métiers traditionnels et/ou des structures organisées. Ils ont une aversion naturelle pour l’autorité ce qui signifie qu’ils résistent naturellement aux décisions et aux valeurs basées uniquement sur le pouvoir ou la hiérarchie. Ce trait anti-autoritaire est présent même s’ils paraissent timides et réservés. C’est en relation avec l’essence même de leur mission ici sur la terre.

–  Les artisans de Lumière ressentent une impulsion à aider les gens comme thérapeute ou enseignant. Ils peuvent être psychologues, guérisseurs, professeurs, infirmières, etc. Même si leur profession n’est pas d’aider les gens directement, l’intention de contribuer au bien de l’humanité est clairement présente.

–  Leur vision de la vie est colorée par un sentiment spirituel d’interrelation entre toutes choses. Ils gardent en eux de façon consciente ou subconsciente des souvenirs de sphères de Lumière non-terrestres. Ils peuvent parfois éprouver de la nostalgie pour ces sphères et avoir l’impression d’être des étrangers sur la terre.

–  Ils honorent et respectent profondément la vie, ce qui se manifeste souvent par une tendresse envers les animaux et un intérêt pour l’environnement. La destruction de certaines parties des règnes animal et végétal terrestres perpétrée par les hommes les plonge dans l’affliction et ils en éprouvent un profond sentiment de perte.

–  Ils sont bienveillants, sensibles et empathiques. Ils peuvent avoir de la peine à gérer un comportement agressif et des difficultés à s’affirmer. Ils peuvent être rêveurs, naïfs ou très idéalistes, ainsi qu’insuffisamment enracinés, terre-à-terre. Parce qu’ils attrapent facilement les émotions et les humeurs négatives des gens autour d’eux, il est important qu’ils passent du temps seuls, sur une base régulière. Cela leur permet de faire la distinction entre leurs sentiments et ceux des autres. Ils ont besoin de temps de solitude pour être en contact avec ce qu’ils sont et avec notre mère la terre.

–  Ils ont vécu beaucoup de vies sur la terre, au cours desquelles ils ont été très impliqués dans la spiritualité et/ou la religion. En nombre impressionnant, ils ont été présents dans vos ordres religieux comme moines, moniales, ermites, sorciers, sorcières, chamans, prêtres, prêtresses, etc. Ce sont eux qui ont créé un pont entre le visible et l’invisible, entre la vie quotidienne terrestre et les royaumes mystérieux de l’au-delà, les royaumes de Dieu et des esprits du bien et du mal. Pour jouer ce rôle, ils ont souvent été rejetés et persécutés. Nombre d’entre vous ont été condamnés au bûcher à cause de leurs dons. Les traumas de la persécution ont laissé de profondes traces dans la mémoire de votre âme. Cela peut se manifester maintenant comme une peur d’être pleinement enracinés, d’être vraiment présents, parce que vous vous souvenez d’avoir été brutalement attaqués pour ce que vous êtes.

Se perdre : le piège de l’artisan de Lumière

Les artisans de Lumière peuvent se retrouver piégés dans les mêmes états d’ignorance et d’illusion que quiconque. Bien qu’ils aient un point de départ différent, leur capacité à surmonter la peur et l’illusion pour atteindre l’illumination peut être bloquée par de nombreux facteurs. (Par illumination, nous entendons l’état d’être dans lequel on réalise que l’on est essentiellement de la Lumière, capable de choisir la Lumière à tout instant.)

L’un des facteurs qui bloquent le chemin de l’illumination pour les artisans de Lumière est le fait qu’ils portent un lourd fardeau karmique susceptible de les détourner pour quelque temps. Comme nous l’avons vu plus haut, ce fardeau karmique est en relation avec des décisions prises autrefois à l’ égard de l’humanité à son stade infantile. Ces décisions étaient pour l’essentiel irrespectueuses de la vie. (Nous en reparlerons dans le chapitre suivant). Tous les artisans de Lumière qui sont en vie maintenant souhaitent redresser leurs erreurs passées, réparer et chérir ce qui a été détruit à cause de ces erreurs.

Lorsque les artisans de Lumière se seront frayé un chemin à travers ce fardeau karmique, ce qui signifie : se libérer du besoin de pouvoir sous toutes ses formes, ils réaliseront qu’ils sont essentiellement des êtres de Lumière. Cela les rendra capables d’aider les autres à trouver leur vrai Soi. Cela exige généralement une forte détermination et de la persévérance au niveau intérieur. Parce que la société les abreuve de valeurs et de jugements qui vont souvent à l’encontre de leurs impulsions naturelles, nombre d’artisans de Lumière se sont perdus. Ils ont fini par sombrer dans le doute, le déni de soi et même la dépression ou le désespoir. Cela, parce qu’ils n’ont pas pu s’adapter à  l’ordre établi et qu’ils en ont conclu qu’il devait y avoir chez eux quelque chose qui n’allait pas du tout.

Là, ce que peuvent faire les artisans de Lumière, c’est ne plus chercher une confirmation de la part de l’extérieur, des parents, des amis ou de la société. A un moment donné, vous qui lisez ceci, vous aurez à franchir ce cap important vers une autonomie véritable, ce qui signifie croire réellement en vous-même, honorer vraiment vos inclinations naturelles et votre sagesse intérieure et agir selon elles.

Nous vous invitons à le faire et nous vous assurons que nous serons avec vous à chaque pas de votre chemin, tout comme vous serez là pour d’autres sur leur chemin dans un proche avenir.

© Pamela Kribbe – Traduction : Christelle Schœttel

> L’artisan de Lumière (2)

Source originale 

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)


A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 07- Messages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

13 Responses to L’Artisan de Lumière (1)

  1. Merci , Tout simplement à vous tous et de tout coeur.

  2. minibetelgeuse dit :

    Drôle comme ces derniers temps la vie m’apporte des messages spirituels, qui répondent à nombre de mes questionnements.
    Celui-là, que vous exprimez si bien, ne m’est pas réservé et pourtant, c’est tout comme si vous l’aviez murmuré à mon oreille. Si jamais aucune parole ne m’a si profondément touchée, c’est peut-être parce que d’une certaine façon, je l’attendais. Alors, merci.

  3. Louisetta dit :

    Je suis pourtant ce site depuis presque son commencement, pourtant je n’avais pas du lire cet article.
    Ces descriptions correspondent parfaitement à mes deux parents, j’en suis tout simplement éblouie.
    Pour anecdote parmi d’autres, il est déjà arrivé à mes parents de pleurer tout bonnement parce que la municipalité avait fait couper des arbres au bord d’un fleuve.
    Leur sensibilité de ce monde et de l’invisible, et leur conscience aiguisée à tous les deux de notre société et de marchands de l’ombre, ainsi que leur certitude d’être venus pour guérir, informer l’humanité ainsi que prévenir les temps à venir a toujours été claire de leur part. A présent, je puis mettre un terme à cela. J’ai vu aux premières loges les effets secondaires d’une telle incarnation ainsi que ses défis.
    Et j’ai pris pleinement conscience seulement depuis peu de la chance d’avoir une telle famille!

    Avec un peu de retard, merci pour cet article.

  4. marie christine dit :

    En ce qui me concerne, je dis catégoriquement que :
    La solitude est la meilleure manière de me relier au monde et à tous les êtres vivants .

    Dès que je suis en contact avec des personnes, j’absorbe immédiatement tout ce qu’elles portent à l’intérieur d’elles . Ca devient vite intolérable . A moins que je ne sois en compagnie d’êtres véritablement évolués et aimants . Là, je me sens merveilleusement bien, mais de telles personnes sont extrêmement rares .

    Après une journée de travail ou une sortie dans le monde, la solitude m’est absolument indispensable, pour ne pas dire vitale .
    J’ai du mal à comprendre comment on peut supporter, voire apprécier ou rechercher la promiscuité …
    Je crois que certaines personnes sont nées pour donner, apporter des soins,etc … ; d’autres pour éponger, absorber et résorber . Leur travail est complémentaire : celui qui soigne ne peut pas se permettre d’absorber, celui qui absorbe fait un travail intérieur de purification . Celui qui soigne va vers les autres . Celui qui absorbe doit se retirer pour effectuer « la digestion » et « l’élimination » en conscience .
    (Il m’est arrivé d’absorber la violence, le sadisme, le masochisme, la maladie, la folie et même une sorte de mort, et, après de terribles combats intérieurs, sans y sombrer, d’en sortir indemne) .
    Qu’aurais-je fait sans la grâce divine ?
    Il y a certainement encore beaucoup d’autres cas de figures .
    Et tout n’est pas aussi tranché . On est peut-être un peu tout à la fois . Mais tout de même … Il me semble que chacun a une tendance plus ou moins marquée …

    J’aime beaucoup cet article de Pamela Kribb . Il apporte un éclairage et un encouragement sur ce qui peut nous paraître parfois déroutant .

    Mon raisonnement est très personnel, peut-être même farfelu, et certainement très limité, mais … sait-on pleinement ce qu’on est venu faire ici ?

    • marie christine dit :

      Je dois ajouter que la violence, la maladie, l’idée de la mort, etc …, me sont tellement familières que je n’ai absolument pas peur de ces choses .
      Ceci dit, ce n’est pas une raison pour les attirer !

    • Lucie dit :

      Formidable, ce texte !
      Très intéressant, ton commentaire, marie-christine.
      Voilà qui me transporte de joie, MOI …!
      L’inadaptée sociale à vie…
      Serais-je donc « un artisan de lumière » ?!
      J’avoue n’avoir jamais osé penser à celà .
      Bon, l’idée est en chemin…
      Ma vision de moi-même va changer !

      • marie christine dit :

        Sans nul doute, Lucie, tu peux te reconnaître comme artisan de lumière .
        Discrétion, abnégation et efficacité qui marche à tous les coups .
        Et si ta vision de toi-même devient encore plus lumineuse, ça me met en joie !
        Merci Pamela .
        Merci Passeur .

    • guillaume dit :

      Je ne pourai repondre a ta question… je suis dans tn cas et je n’ai pas trouver de remede miracle. pr me « laver » de ts sa je nage, l’eau mapaise du moins en partis. Mais qu’est ce que je fais ici a part regler d problemes je n’en c rien.

  5. Kaori dit :

    tout ce qui est dit ici me parle, ça fait trente ans que je vis cet état d’être très particulier. Ce qui me semble assez bizarre c’est qu’on dirait que je l’ai vécu à l’envers le procesus. Ca n’a pas duré longtemps, mais très très intensément, de 17 ans à 19 ans.
    J’avais l’impression de faire un avec le tout, d’être plongée au coeur de l’Univers, enfin c’était quelque chose dont je ne peux pas vraiment définir, il faut le vivre pour le comprendre, ça vous transporte et vous met dans un état d’exaltation extrême, dans un bonheur et une joie permanente, vous exultez comme s’il y a une eau transparente et une lumière intense qui vous sort à travers votre tête, vos doigts, vos orteils et vous passez facilement du rire au larme sans vraiment savoir pourquoi.

    Vous ressentez un Amour immense et total pour l’humanité toute entière, pour tout l’univers et pour tout le règne animal, végétal, minéral etc.. vous avez envie de mettre de la poésie sur tout ce que vous touchez, de guérir tous les êtres en mauvaise santé autour de vous et quand vous le faites ça marche,c’est ça le plus merveilleux. A plusieurs reprises j’ai réussi à soigner et guérir mes enfants et mon mari, aujourd’hui encore il m’arrive de le faire mais le problème avec moi c’est qu’au fond je suis quelqu’un de rationnel, je ne peux pas m’en empêcher!! est ce normal? je n’en sais rien! j’espère que quelqu’un ou Le Passeur va m’éclairer sur ce détail qui est très dérangeant dans mon évolution spirituelle!!

    Voilà, j’ai encore du mal parfois à penser que la personne qui a vécu ça c’était moi; au jour d’aujourd’hui je ne vis plus vraiment ces choses d’une manière aussi intense, je me sens encore parfois incomprise mais en faisant la démarche spirituelle j’ai appris en quelque sorte à gérer ma vie, j’ai coupé avec bons nombres de choses anciennes (lacher prise) par nécessité et par sécurité, ( trop long à expliquer) j’ai fait l’expérience de pas mal de choses décrites ici mais à quel prix!!! très laborieux, très douloureux; es ce cela le prix à payer pour parvenir à l’illumination ou à la pleine conscience? je ne prétends rien je crois que je suis loin de tout ça!! mais j’ai confiance quand même et j’espère du plus profond de mon âme et conscience qu’un jour nous parviendrons tous à faire de URANTIA GAIA un Paradis où règnera La Fraternité, L’Amour et L’Amitié en partage. Je souhaite à ceux qui sont sur le chemin de ne jamais se décourager mais persévérer, au bout du chemin il y a la récompense, bonne chance à tous!!. Voilà mon témoignage, j’avais envie de le partager avec vous frères et soeurs dans la Foi sur La Voie, que votre expérience soit irradiée de la Lumière du Divin en vous!! !merci de me lire. Un hyper merci au Passeur et à Pamela Kribbe que je bénis

  6. Marielle dit :

    Je ne sais si je suis un de ces « artisans de lumière » mais tout ce qui les définis me correspond…même si l’entourage ne me comprend pas, si je ne suis pas « dans le moule », je me sent moi et je n’ai pas envie de changer si ce n’est pour améliorer encore ce « moi »…

  7. Nn. dit :

    Je vais parler de moi et le « je » sera que trop présent, je m’en excuse. Je crois bien que c’est bien la première fois que j’implique ma personne dans un commentaire.

    Ce sont les vidéos de Ian Xel Lungold qui furent l’élément déclencheur. Cela m’incita à surfer sur internet pour me faire une idée. Comparer les différentes approches sur le sujet…
    J’ai découvert le site « Urantia Gaïa » il y a quelques jours. Je suis en résonance avec les articles du passeur. Mon intérêt pour les sites traitant des sujets similaires est relativement récent. (quelques mois tout au plus)
    Une volonté de ne pas me laisser influencer (qui peut être incomprise) en avançant sur le chemin de la connaissance par ma propre voix intérieure sans influences extérieures. L’ego a sans doute aussi joué son rôle, mais dans l’ensemble cela ma servit plutôt que desservit.

    Même si le chemin fut difficile j’approche en conscience une réalité qui est mienne. Je trouve maintenant réponses à multitudes de questions qui ont hanté ma vie. A commencer par cette interrogation qui ne trouvait pas réponses et revenait régulièrement comme une obsession.

     » Mais qu’est-ce que je fais ici, sur cette terre ??? Rien dans cette société ne correspond à ce que je suis et ce que je ressens  »

    Il m’a fallut une trentaine d’années pour avoir la réponse. Même si je suis conscient de cette réponse depuis quelques temps, j’ose pour la première fois humblement l’écrire.

    Ma vérité et ma réalité sont dans cet article de Pamela Kribbe…
    Merci de les avoir si bien décrites…
    Nn.

    • seselwas dit :

      Bonsoir,
      Lorsque parler de soi, de son chemin à titre d’information et sans domination « égotique » (j’ai failli écrire « despotique »), peut aider le soi (et les autres) à comprendre et à assimiler les expériences il n’y aucun mal à utiliser le « je ». Votre témoignage fait vibrer une corde en moi, la similitude des parcours, la reconnaissance, nous sommes tous UN….Merci et
      BIEN-VENU!
      Merci à vous aussi Le Passeur de permettre cela

  8. Ezzedine dit :

    Bonjour!
    J’ai lu cet article; il y a des années de cela, je l’ai cherche dans les sites auquel j’avait effectuer mes recherches, impossible de le trouver, j’ai renoncé, et voila qu’il réaparait, Génial!, je ne savais pas pourquoi je devait le chercher, une pulsion intérieure me poussait à réagir; en le relisant, je comprends mieux, c’est la partie manquante du puzzle. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *