Les Nœuds Chaotiques

Un message planétaire des Hathors via Tom Kenyon

Définitions

Les Nœuds Chaotiques sont des accumulations d’événements chaotiques. Selon les Hathors, la Terre est entrée dans un Nœud Chaotique, c’est pourquoi nous pouvons prévoir une intensification du niveau chaotique incluant non seulement séismes, éruptions volcaniques, événements climatiques anormaux, catastrophes écologiques, mais aussi désordres économiques, sociaux et politiques.

États de Conscience Transitoires, c’est ainsi que les Hathors nomment les situations intermédiaires. Quand une perte majeure s’est produite, nous nous trouvons temporairement en suspens entre l’ancienne réalité disparue et la nouvelle réalité pas encore totalement établie.

Les Marqueurs Perceptuels sont les termes que les Hathors utilisent pour décrire comment nous donnons sens à notre monde et comment nous naviguons avec les cinq sens dans nos existences.

Le Message

Par nature, les Nœuds Chaotiques tendent à générer des états de conscience transitoires. Ceux-ci émergent quand les marqueurs perceptuels disparaissent. Cela arrive lorsque vous pénétrez une zone vide, quand votre ancienne réalité n’existe plus, ou a changé radicalement, alors que la nouvelle réalité n’est pas encore parvenue à l’existence.

Puisque vous êtes entrés dans une phase encore plus intense du Nœud Chaotique, nous souhaitons partager avec vous notre point de vue sur les états transitoires, dans l’espoir que vous pourrez utiliser cette connaissance pour votre propre bien.

Pour cela, nous allons diviser les états transitoires en trois catégories principales: 1- états transitoires personnels, 2- états transitoires collectifs, 3- mort physique.

1- États Transitoires Personnels

Portons d’abord notre attention sur les états transitoires personnels, car votre perception personnelle est le pivot autour duquel se manifeste votre réalité perçue.

Votre perception de la réalité est foncièrement une création individuelle. Elle est influencée par la perception collective de votre culture, époque, région et situation, mais fondamentalement votre perception de ce qui est réel ou non est une création – votre création.

Votre perception de la réalité dépend d’habitudes de perception si vous êtes comme la plupart des gens. Vous êtes habitués à expérimenter certaines réalités dans vos vies et celles-ci vous indiquent où vous êtes pour ainsi dire. Vous vous réveillez le matin, regardez l’heure et la perception collective du temps vous apparaît instantanément. Votre choix de vous impliquer dans cette illusion, ou pas, est personnel. En fait l’un des signes de maîtrise spirituelle est la capacité de naviguer avec aisance au travers des illusions culturelles tout en comprenant clairement leur nature.

Quand une situation de votre vie personnelle bascule radicalement, les marqueurs perceptuels ont tendance à disparaître ou à se réorganiser.

Voyons maintenant un scénario possible.

Film Metropolis

Si vous avez travaillé dans le même emploi pendant des années, vous avez construit votre vie autour des contraintes de votre situation. Vous prenez votre déjeuner à une certaine heure. Vous rentrez à la maison à une certaine heure. Vous interagissez avec les autres d’une certaine façon, de manière à vous adapter aux exigences de votre métier.

Si vous perdiez cet emploi subitement, ces marqueurs perceptuels disparaîtraient. Il ne serait plus nécessaire de se lever à une certaine heure, de manger à une certaine heure, de rentrer à la maison à une certaine heure, et les gens avec lesquels vous interagissiez dans la journée ne vous seraient plus accessibles.

La situation en soi désoriente la plupart des gens. À nouveau, les marqueurs perceptuels ont disparu.

Le même phénomène se produit quand un changement radical arrive dans votre vie personnelle. Si une relation importante pour vous s’achève soudainement, les marqueurs perceptuels de cette relation disparaissent et vous entrez dans un état de conscience transitoire.

En cas de problème grave de santé affectant profondément votre existence, les marqueurs perceptuels disparaissent et cela peut être déstabilisant. Vous entrez dans un état de conscience transitoire.

Alors que le Nœud Chaotique croît en intensité, davantage de personnes vont éprouver les ondes de choc de leur ancienne réalité s’effondrant devant eux. Ce qui était évident devient incertain. Ce qui était une base solide semble ne plus être consistant. Au sens propre comme au sens figuré.

Une autre vague d’états transitoires est en train d’émerger de ce Nœud Chaotique. Il affecte déjà beaucoup de monde mais ses effets vont se répandre dans la conscience à peu près comme un tsunami.

Cet état transitoire particulier est lié à l’effondrement des mensonges collectifs de votre culture. Vous serez toujours plus nombreux à voir derrière le rideau, vous allez percevoir les montreurs de marionnettes même si leurs identités vous restent cachées, vous verrez de plus en plus clairement que des pans de votre culture ne sont que manipulation, limitation et bien souvent de fieffés mensonges.

Le mensonge dont nous parlons n’est pas le mensonge de l’économie, celui des guerres ou celui des religions limitantes, mais le mensonge sur votre identité – ce qui consolide votre emprisonnement. Ce mensonge est la croyance et l’affirmation culturelle que vous n’êtes rien de plus qu’un être humain physique et qu’il n’y a en réalité aucun autre domaine d’existence au delà de votre expérience terrestre.

Film MetropolisLa reconnaissance de ce mensonge est annonciatrice de votre liberté personnelle, mais au début elle peut être totalement déstabilisante parce que les expériences multidimensionnelles sont extrêmement différentes de vos expériences quotidiennes. Si vous vous sentez perdu entre vie multidimensionnelle et vie terrestre, vous êtes entré dans un état transitoire de conscience.

En vous donnant cette information, notre propos est de suggérer une ligne de conduite pratique pendant les états de conscience transitoire.

Entrer dans un état transitoire puissant peut vous laisser personnellement bloqué par l’accablement comme beaucoup d’êtres humains. De nombreuses personnes sont profondément perturbées par le choc de réaliser que leurs marqueurs perceptuels ont disparu avec la réalité qu’ils prenaient pour vraie.

Par le fait que le temps s’accélère – nous entendons par là plus d’événements survenant en moins de temps – rester en état de choc ou de saturation est une complaisance psychologique que vous ne pouvez pas vous permettre. Le point essentiel auquel nous vous amenons ici est que, quelle que soit la nature de votre état transitoire, qu’il soit personnel, en relation avec votre vie personnelle, ou dû à la découverte de votre manipulation culturelle, vous êtes créateur de votre réalité.

Vous pouvez vous raconter des histoires expliquant pourquoi soudainement votre vie est désespérante, mais ce ne sont que des histoires. Vous pouvez accuser d’autres personnes, la situation ou les institutions, mais cela brouille les responsabilités. Vos histoires peuvent être vraies, il peut y avoir d’autres personnes, situations ou institutions à blâmer, mais quand vous êtes entré en état transitoire de conscience, vous êtes le vortex central d’un processus créatif puissant. Il n’y a aucune raison ou besoin de pleurer sur le « lait renversé » comme dans une de vos chansons traditionnelles. Ce qui est perdu est perdu. Ce qui s’en est allé est parti.

Maintenant la question essentielle devient: « Qu’allez-vous faire ? »

Allez-vous rester assommé, choqué, submergé, irrité et triste ? Ou bien allez-vous assumer votre identité de créateur de votre vie ?

Pour ceux qui ont choisi de rester dans des états inférieurs de conscience, nous n’avons pas de commentaire.

Nos commentaires sont pour ceux d’entre vous assez courageux et audacieux pour accéder à votre identité de créateur. Si vous êtes l’un de ceux-là, voici ce que nous proposons.

Quand tout disparaît, c’est-à-dire les marqueurs perceptuels de votre précédente réalité, comprenez que vous êtes parvenu à un point vide.

Un point vide est une transition critique entre ancienne et nouvelle réalité. Ce qui était est achevé. Au lieu de regretter la perte, vous acceptez le vide. C’est une entreprise éprouvante pour de nombreuses personnes, parce que rien ne peut être fait dans le point vide. Vous devez simplement être témoin de cela, et de vous-même, car dans ce no man’s land il n’y a aucun marqueur perceptuel.

Soyez attentif aux nouveaux marqueurs que vous installez car ces idées et croyances seront les étoiles du nouveau ciel de votre esprit. Vous trouverez votre route dans ces temps nouveaux en suivant les étoiles (pensées et croyances) que vous avez placées aux cieux de votre propre conscience. Alors soyez avisé en créant les nouvelles étoiles, vos compagnes de navigation dans le Mystère.

2- États de Conscience Transitoires Collectifs

Serpent Cosmique

Le collectif humain, de notre point de vue, est actuellement comme un immense serpent cosmique qui abandonne son ancienne peau, se tortille, se contorsionne et arrache ses vieilles entraves. Certaines d’entre elles prennent forme de crise économique. Certaines sont politiques par nature. D’autres sont l’effondrement et la transformation des institutions culturelles. Quelques unes de ces torsions et contorsions sont liées à l’activité sismique et volcanique aussi bien qu’aux extraordinaires phénomènes météo.

Alors que les désastres naturels et d’origine humaine augmentent, vous serez de plus en plus nombreux à entrer en des états de conscience transitoires. Évidemment ceux qui vivent directement un séisme, une éruption volcanique ou une météo destructrice sont les plus enclins à entrer en état transitoire, mais si vous êtes empathique par nature vous pouvez éprouver le poids d’un désastre naturel ou humain comme si vous étiez physiquement présent.

En réalité, alors que le voile séparant les consciences individuelles se dissout, vous serez toujours plus nombreux à ressentir viscéralement les transformations du monde.

Nous souhaitons à présent aborder la question de la nouvelle création à ceux d’entre vous qui peuvent se trouver dans les retombées d’un désastre naturel ou humain tel qu’un séisme, une éruption volcanique ou des phénomènes climatiques destructeurs.

Si la puissance destructive est assez forte, il se peut que les marqueurs perceptuels de votre réalité antérieure aient disparu. Votre maison ou votre lieu de travail peuvent ne plus exister. Vous pouvez être confronté à des restrictions de nourriture ou d’eau, un certain nombre de variables peuvent ensemble provoquer un état de choc ou d’accablement.

Nous souhaitons être très clairs sur ce que nous allons vous dire. Choc et accablement face à des désastres sont une réponse mammalienne naturelle. Si vous avez à transcender et transformer ce moment, vous devez accéder à de plus hautes dimensions dans votre propre existence, votre propre être, vers ces domaines de conscience au delà de l’espace et du temps.

Vous serez apte à relativiser le choc et l’accablement si vous êtes capable d’assimiler les aspects transcendants de votre être jusqu’à ce qu’ils deviennent partie intégrante de votre système de survie.

La caractéristique principale à identifier au milieu du chaos, toutes formes de chaos, est le portail de l’opportunité.

Cette capacité de survivance ou de nouvelle vie peut se manifester à vous sous des aspects inattendus. C’est parce que les marqueurs perceptuels ont disparu de votre conscience que vous pouvez découvrir une opportunité quand elle se présente.

C’est une habitude, ou tendance humaine, profondément ancrée que de vouloir modeler les nouvelles réalités sur celles du passé. Il serait malencontreux d’appliquer un tel procédé à ces circonstances.

Nous pourrions en dire beaucoup sur les réalités hyper-dimensionnelles impliquées dans les choix pris pendant des événement chaotiques, mais nous voulons aller « droit au but » et donner ce qui sera le plus efficace. Peut-être qu’un autre jour nous pourrons partager avec vous nos rêveries philosophiques sur votre nature infinie et les possibilités infinies résidant en vous. Cela étant, pour le moment restons simples, nous allons vous donner une formule pour découvrir et créer les opportunités d’une nouvelle vie et d’une nouvelle destinée quand elles se présentent à vous.

Sur le principe que vous êtes entré dans un état de conscience transitoire, que vous êtes familier du point vide et plus ou moins à l’aise avec la grande incertitude de votre situation, voilà ce que nous proposons.

Soyez curieux et attendez des miracles.

Quand vous entrez en état de curiosité, par cette attente vous impliquez un aspect de votre esprit qui est libre de se mouvoir sans entrave. Il se met à ressembler fort à l’esprit d’un enfant et c’est cette innocence – différente de l’infantilisme – qui vous permet d’entrer dans un état de conscience fluctuante qui vous sera d’un grand profit.

En maintenant l’attente de miracles vous libérez le pouvoir de création en vous et, dans la mesure où vous l’avez réalisé, vous trouverez davantage d’heureux hasards, de coïncidences favorables et de trésors inattendus, qu’ils soient physiques par nature ou mentaux et émotionnels.

Cette combinaison de curiosité face à ce qui arrive, jointe à l’attente de miracles vous fera vite passer du point vide à une nouvelle vie, une nouvelle création, indépendamment de ce qui pourrait arriver à votre entourage.

Pendant les états de conscience transitoires collectifs il est utile de se rappeler que chacun est créateur de sa propre réalité, au milieu du chaos les gens font des choix différents et entrent dans différentes réalités personnelles.

Ne vous laissez pas émouvoir par ceux qui entrent dans les domaines vibratoires inférieurs. Vous ne pouvez pas les sauver d’eux-mêmes. Regardez vers le haut et vivez dans la hauteur avec la curiosité et l’attente de miracles, même dans les situations les plus dramatiques des miracles peuvent arriver, et ils vous arriveront.

3- Mort Physique

L’une des plus grandes difficultés des êtres incarnés est l’état de conscience transitoire que vous appelez la mort. Cela est dû au fait que tous les marqueurs physiques, y compris les cinq sens, disparaissent. Si quelqu’un s’identifie seulement à son existence matérielle, il ou elle trouvera cet état de transition extrêmement difficile. C’est parce que ce à quoi il ou elle s’identifie n’existe plus.

Bien que le monde physique continue, il n’y a plus d’apport des cinq sens dans la conscience. C’est comme si le monde s’était évanoui et le corps avec. Le grand JE SUIS, l’aspect fondamental de la conscience transcendante, ne reçoit plus d’informations du corps, des cinq sens, du monde extérieur. Cela peut être profondément perturbant et désorientant pour quelqu’un qui n’a pas expérimenté directement les autres domaines de son être.

Métaphoriquement vous êtes comme un grand arbre, un Arbre de Vie, avec de nombreuses branches et beaucoup, beaucoup de feuilles et de fleurs, votre existence physique actuelle est juste l’une de ces feuilles et l’une de ces fleurs.

Quand une personne traverse un état de conscience transitoire que vous appelez la mort, il y a plusieurs possibilités. Si vous êtes dans une tradition spirituelle dont la figure centrale est un maître, avatar ou sauveur, vous pouvez suivre la voie de cet être dans le domaine vibratoire de sa conscience. Dans certaines religions cela s’appelle le paradis.

Si vous suivez la voie d’un maître, avatar ou sauveur, comprenez que vous entrez dans son paradis, sa réalisation vibratoire, nécessairement vous entrez également dans ses limitations de conscience.

De notre point de vue l’univers est infini par nature, en cela nous n’évoquons pas l’espace extérieur mais les réalités inter-dimensionnelles de votre univers. Et dans l’existence, pas un seul être, d’après notre expérience, ne comprend ou embrasse tout cela.

Si toutefois vous souhaitez rejoindre votre maître/avatar/sauveur dans les royaumes de la mort, nous avons quelques suggestions. L’une d’elles est de l’invoquer mentalement. C’est une ancienne compréhension contenue dans le terme égyptien Ren, qui signifie nom. Quand vous invoquez le nom d’un être spirituel, un de ses aspects est obligé de venir vers vous.

Si au moment de la rencontre avec votre maître/avatar/sauveur, il ou elle vous en considère digne, il vous prendra dans son royaume céleste.

Pour ceux d’entre vous qui êtes dans les traditions spirituelles orientales, des mantras connectent à des déités spécifiques. Réciter ces mantras mentalement au moment de la mort, ou dans le royaume de la mort, produit le même effet.

Pour ceux qui ne font pas partie d’une tradition spirituelle suivant un maître/avatar/sauveur, l’état de conscience transitoire appelé la mort offre d’autres possibilités.

Comme pour les deux autres états de conscience transitoires, le royaume de la mort est un point vide, sa caractéristique dominante est le calme (silence) et l’obscurité. Toutes les potentialités sont dans cette Vacuité mais aucune réalité n’existe encore. C’est comme le gland d’un chêne. Le chêne, l’arbre géant lui-même, est potentiellement à l’intérieur du gland mais n’existe pas encore.

Alors si vous vous trouvez dans la Vacuité, vous la reconnaîtrez par le fait que vous êtes absolument seul dans l’obscurité et le calme absolu, sachez que vous êtes au cœur du réseau de vos pouvoirs créatifs.

Ce que vous choisissez de créer par la suite déterminera le cours de votre destinée et dans quel monde vous habiterez ou dans quelle domaine d’existence vous résiderez. C’est une articulation critique.

Tunnel de LumièreBeaucoup de gens effrayés par l’obscurité vont prématurément vers la lumière. Ils ne réalisent pas que, dans leur élan, ils créent la lumière. Un portail s’ouvre devant eux, comme un tunnel. Ils peuvent aller dans ce tunnel de lumière, rencontrer ceux qu’ils ont connus auparavant, et retourner ainsi s’incarner dans d’autre domaines vibratoires d’existence sans en avoir complètement compris les conséquences. C’est bien entendu une option qui vous est ouverte, l’une de celles qui est souvent prise.

Une autre option cependant est de rester dans le point vide, de résider dans la Vacuité même, de devenir conscient de votre Soi comme pure conscience -transcendante à tout phénomène.

Si vous restez dans cet état de conscience assez longtemps sans besoin de créer quelque chose, vous découvrirez votre identité, le grand JE SUIS. À partir de ce point de conscience, vous pouvez choisir les circonstances de votre incarnation. Vous pouvez choisir les mondes que vous habiterez ou les domaines de conscience où vous allez résider.

La dernière méthode vous donne de larges opportunités, bien que ce soit la plus difficile pour la plupart des gens. La raison de sa difficulté est en relation avec le fait que la plupart des humains trouve inconfortable de ne pas avoir de corps. Souvent l’aspiration à un corps et à l’expérience du monde matériel attire prématurément un être hors de la Vacuité.

En conclusion, à cause de l’intensification des phases du Nœud Chaotique, beaucoup d’entre vous se retrouveront dans des états de conscience transitoires. Indépendamment de votre degré d’implication, que ce soit dans votre vie personnelle, l’expérience collective ou l’état de transition que vous appelez la mort, sachez que vous êtes créateur de votre réalité.

Les Hathors – 20 Avril 2011

 

Pensées et Observations de Tom

J’ai personnellement trouvé ce message d’une éloquence stupéfiante et d’une grande richesse informative. J’ai lu et relu ce message plusieurs fois et chaque fois j’ai découvert quelque chose de nouveau. Il y a en effet beaucoup à lire entre les lignes dans cette transmission.

J’ai particulièrement aimé cette remarque des Hathors :

« Soyez attentif aux nouveaux marqueurs (perceptuels) que vous installez car ces idées et croyances seront les étoiles du nouveau ciel de votre esprit. Vous trouverez votre route dans ces temps nouveaux en suivant les étoiles (pensées et croyances) que vous avez placées aux cieux de votre propre conscience. Alors soyez avisé en créant les nouvelles étoiles, vos compagnes de navigation dans le Mystère. »

Au niveau de notre esprit collectif, je pense que nos réalités mythiques changent. Les anciennes étoiles, ces pensées, croyances et présupposés sur la réalité qui nous ont guidés en tant que culture depuis des millénaires, semblent s’affaiblir, sans dire qu’ils nous ont menés dans des directions que beaucoup d’entre nous ne veulent plus suivre.

Le navire collectif de notre culture semble être à l’assaut des eaux du Grand Mystère avec peu d’égard pour le Sacré de cette planète ou de la vie qu’elle porte. Mais même si notre vaisseau collectif vogue au travers du Grand Mystère, apparemment sans conscience, lui (le bateau) et nous, devons notre existence au Grand Mystère lui-même. Cette très étrange dualité me paraît à la fois amusante et tragique, selon mon humeur et comment je suis connecté ou déconnecté au Mystère lui-même.

L’une des ironies de notre situation est que l’équipage de ce vaisseau, ceux qui le font naviguer par l’engagement de leur force vitale, créativité et, dans certains cas, sang, sueur et larmes, ne sont pas moins que vous et moi et tous les autres, pratiquement sept milliards d’humains vivant sur cette exquise planète. Nous sommes – tous – l’équipage de ce vaisseau, quelle que soit notre situation personnelle, notre façon de vivre ou nos croyances.

Ceux de la communauté du Nouvel Âge disent, et l’ont dit depuis des années maintenant, que nous sommes près de l’Unité, que l’Âge d’Or est au coin de la rue. Je ne partage pas cette impression.

Sextant

Nous sommes tous dans le même bateau, que nous l’aimions ou pas, et il me semble que notre équipage est divisé. Beaucoup affirment que les paradigmes d’avidité, d’arrogance et d’appropriation sont les véritables critères de référence de nos sextants.

D’autres parmi nous, néanmoins, sentent que nous allons dans la mauvaise direction – que nous ne pouvons pas ravager plus longtemps cette planète et sa vie (humaine et non-humaine). Pour nous, il y a de nouvelles étoiles dans le ciel de nos esprits. Et nous ajustons nos sextants clairement sur ces objectifs cosmiques.

Ce que tout cela va devenir, personne ne peut le deviner. Mais je suis encouragé par une mutinerie silencieuse qui se passe tout autour de moi.

Beaucoup des membres d’équipage, je suppose que si vous avez lu jusqu’ici vous pouvez en être, entrent silencieusement en action pour que notre vaisseau collectif (notre folie culturelle) fasse demi-tour ou tout au moins ralentisse.

Certains d’entre nous sortons nos sextants et pointons les nouvelles étoiles pour ceux qui nous entourent. Nous faisons cela en vivant le changement que nous souhaitons voir. Nous faisons cela en ayant le courage de vivre une nouvelle réalité-Terre que nous sentons possible. Nous faisons cela en développant mutuellement notre gentillesse.

Quand c’est nécessaire, nous faisons cela en nous dressant sur notre terre. Ça me rappelle certains pays les plus pauvres du monde où il y a eu des « manifestations pour les racines » afin de préserver l’utilisation des semences non-hybrides – des semences qui en produisent d’autres après la moisson – plutôt que de succomber aux intérêts économiques internationaux qui asservissent les plus pauvres de la Terre en les faisant acheter de nouvelles semences chaque fois qu’ils veulent nourrir leurs familles.

En écrivant cela, je suis presque en larmes devant leur courage de s’élever contre les Titans qui ont basé le parcours de notre vaisseau collectif sur l’avidité, l’arrogance et le mépris total de la vie Sacrée.

Aussi difficile et stimulant que sont ces temps à la fois pour les individus et pour le collectif, je pense qu’il y a de l’espoir dans l’incertitude que nous vivons. Je dis cela parce que l’esprit humain a atteint parfois des hauteurs en se confrontant à de sombres temps incertains.

Si ce que disent les Hathors est exact, nous allons tous faire face à de nombreux états de conscience transitoires avant que notre temps sur Terre prenne fin. Les marqueurs perceptuels de notre ancienne réalité sont supplantés. La façon dont nous allons vivre la perte de notre réalité perçue et de notre vieux monde déterminera le nouveau cycle d’existence Terrestre pour l’humanité.

Pour nous individuellement, ce que nous choisissons de créer dans les états transitoires de nos vies déterminera les domaines de conscience qui nous sont ouverts.

Je vous souhaite, à vous mes compagnons membres de l’équipage et à tous ceux que vous aimez, une bonne traversée au travers de ces temps agités. Mais quoi qu’il arrive, où que nous soyons et quelle que soit le situation où nous nous trouvons dans ce voyage périlleux, rappelons-nous que nous sommes – par dessus tout – créateurs de notre propre réalité.

Il y a de nouvelles étoiles dans le ciel et de nouveaux mondes à découvrir. Soyez audacieux. Et bon vent!

Tom Kenyon



Source originale : http://tomkenyon.com/transition-states-of-consciousness
http://tomkenyon.com/french-archives/
Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de citer la source)

À propos de Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Cette entrée a été publiée dans 06- Tous les articles, 07- Messages, avec comme mot(s)-clef(s) , , , , , , , , . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Les Nœuds Chaotiques

  1. Soleil Bleu dit :

    « Marqueurs conceptuels » !
    Voilà un terme nouveau qui s’applique à la lettre à ces vieux shémas que nous perpétuons de façon consciente, mais aussi le plus souvent inconsciente, pour orienter le sens du courant de nos existences.
    A eux seuls, ces deux mots en 1 résument magistralement le processus de co-création qui pénètre notre conscience actuelle alors même que le concept continue d’être décrit par des pages et des pages de litérature érudite sans pour autant parvenir à en faire toucher l’essence.
    Ce texte exprime à son tour ce qui a déjà été abordé par d’autres plumes talentueuses, mais cette réalité s’exprime là avec une fraîcheur nouvelle que j’accueille et savoure comme un fruit sucré.
    Merci Passeur

  2. Jonas dit :

    Wow !quelle bon temporel ,2012-04-19
    Je pense trop de personne von me lire alors c’est bon je laisse une trace.J’étais entrain d’écrire un commentaire qui parlait exactement du contenu de cette article expliqué a ma facon et l’incertitude de créer des chaos envers les etre qui sont en paix avec leur croyance mélangé avec l’affirmation de ma connaissance de cette espace créateur .+unification=une date qui résonne dans ma tete 22 avril 2012 je vais dans la barre de recherche et je tape 22 avril 2012 et on me répond personnellement meme au moment ou la peur me ferait changée de chemin je reste et j’affronte et merveilleux merci !pour toute cette lumiere.

  3. elba dit :

    « le point vide »… J’ai à présent une autre définition de ce que j’appelais jusqu’à présent ‘faire la planche.’
    No man’s land où l’on prend la vie comme elle vient, sans faire de projets à long terme, où l’on garde en soi le moindre petit moment de joie afin d’en faire notre trésor au quotidien, malgré, comme le dit Tom Kenyon, les larmes au bord des yeux parfois, lorsque l’on apprend ce qui advient de tragique autour de nous. No man’s land où malgré tout cela, la confiance en la vie se renforce.

    Merci, passeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>