S’ouvrir à l’Amour Transcendental

Eckhart TollePar Eckhart Tolle – Avril 2011

Question (Avril 2011) : Si nous sommes tous Un, pourquoi  nous sentons-nous  attirés vers certains individus dans une expression de «l’amour personnel» ?

 

Eckhart Tolle : L’amour vrai est transcendantal. Sans la reconnaissance de l’informe en vous-même, vous ne pourrez vivre le véritable amour transcendantal. Autrement dit, si vous ne pouvez reconnaître l’informe en vous, vous ne pourrez pas vous reconnaître dans l’autre. La reconnaissance de l’autre comme soi-même dans l’essence – et non dans forme – est l’amour vrai. Aussi longtemps que le mental conditionne votre fonctionnement et que vous êtes complètement identifié à lui, Il ne peut y avoir de véritable amour. Il peut y avoir des substituts, des choses que l’on appelle «l’amour», mais il ne s’agit pas de l’amour vrai. Par exemple,  « tomber en amour » (ou tomber amoureux pour les français), la plupart d’entre nous ont déjà connu cette expérience. Peut-être qu’une ou deux fois vous étiez même vraiment amoureux, mais ceux qui ont eu cette expérience sont aussi tombés en désamour.

Nous avons besoin  de comprendre et de nous souvenir la différence entre l’amour véritable et d’autres aspects de ce qu’on appelle aussi l’amour. Dans la relativité nous nous représentons en tant que forme, et dans l’absolu en tant que conscience sans forme. Les deux dimensions qu’incarne l’être humain sont « l’Humain » et « l’Être ». L’Humain est la forme, l’Être est l’informe, la Conscience Intemporelle elle-même. Pour un certain nombre de raisons, il arrive parfois que la forme ait une affinité avec d’autres formes. Ainsi à la naissance, étant forme issue d’une autre forme – appelée votre mère – vous aurez donc une grande affinité envers cette autre forme. Vous ressentirez alors un amour envers votre mère que l’on pourrait qualifier de «personnel».

Un autre aspect de l’affinité avec une autre forme réside dans l’attrait masculin/féminin : vous pouvez être attiré par un  autre corps d’une manière sexuelle, et cette attirance est parfois appelée «amour». Si l’acte sexuel est longtemps différé,  il est alors plus enclin à se transformer en un amour de type obsessionnel… Tant et si bien, que dans les cultures où l’on ne peut avoir de rapports sexuels avant le mariage, tomber amoureux peut devenir un truc énorme pouvant même conduire jusqu’au suicide. Naturellement, il ressort de l’affinité homme/femme l’incomplétude de la forme. Et le premier aspect de l’incomplétude de cette forme est que vous êtes soit un homme soit une femme. L’unité est devenue la dualité homme/femme.

L’attraction vers l’autre est donc une tentative pour trouver la plénitude, la complétude, l’accomplissement à travers la polarité opposée, dans une tentative de trouver l’Unité. Cela est à la base de l’attraction. Et ceci a à voir avec la forme, car sur le plan de la forme, vous n’êtes pas un Tout – vous êtes la moitié d’un Tout. Environ une moitié de l’humanité est de sexe masculin et l’autre moitié de sexe féminin.

Vous êtes d’abord attiré par une personne, puis vous allez trouver certaines qualités en elle qui résonneront avec vos propres qualités. Ou, si elles ne résonnent pas, il se peut que vous vous sentiez attirés par votre opposé. Si vous êtes une personne très calme, peut-être vous sentirez-vous attiré par une personne agitée, ou vice-versa. Et encore là, vous êtes dans l’espoir d’une certaine complétude.  Vous pouvez avoir une affinité avec une autre forme, ce qui peut être appelé « l’amour personnel. » Si l’amour est juste cela, ce qui manque c’est la dimension transcendantale de l’informe – qui laisse place au véritable amour. Est-ce une part de l’amour personnel, ou est-ce un niveau personnel qui contiendrait tout et qui déterminerait si ce soi-disant «amour» va se transformer finalement en quelque chose de pénible et frustrant, ou s’il y a un approfondissement ?

film masculin-feminin

Il peut y avoir une attraction d’abord sexuelle entre deux êtres humains. S’ils entament une relation ensemble, cela ne durera pas longtemps et l’accomplissement de la relation n’arrivera jamais. Arrivée à un certain point, l’attraction sexuelle/émotionnelle a besoin d’être approfondie et la dimension transcendantale doit s’installer, dans une certaine mesure, pour justement approfondir la relation. Ensuite, le véritable amour brille à travers l’amour personnel. Le point important est que le véritable amour émane de l’intemporel, de la dimension non formelle que vous êtes. Est-ce que peut briller à travers l’amour personnel ce qui à voir avec une affinité des formes ? Si ce n’est pas le cas, il y a alors une identification complète avec la forme, et cette identification est l’ego.

A maintes reprises, il se peut que vous pensiez «c’est ça l’Amour !», et après avoir vécu ensemble un petit moment vous vous rendez compte que c’était une erreur, que vous vous êtes complètement trompé. Même dans les relations parents-enfants, qui sont des liens très étroits sur le plan de la forme, si la dimension transcendantale ne brille pas, l’amour entre parents et enfants peut éventuellement se transformer en quelque chose d’autre. C’est pourquoi tant de gens ont des relations très problématiques avec leurs parents.

Certaines relations peuvent commencer à titre purement formelles, puis l’autre dimension arrive après un temps. Peut-être seulement qu’après bien des problèmes et peut-être même alors que vous êtes sur le point de rompre, il peut y avoir soudain un approfondissement, et alors vous êtes capable d’apporter de l’espace.

OmeteotlLa clé est de se demander, « y a t-il de l’espace dans cette relation ? » ou n’y a-t-il que pensées ou émotions ? C’est une affreuse prison que d’habiter avec une personne avec qui vous ne partagez que des pensées et des émotions. Occasionnellement, vous êtes bien, mais il y a toujours désaccords et frictions.

Nous devons reconnaître qu’il y a des affinités personnelles. Mais en elles, il n’y aura jamais de complétude définitive. Le plus souvent, elles sont une source de souffrance. L’amour devient une source de souffrance quand le transcendantal est absent. Comment le transcendant peut-il alors survenir ? En laissant de l’espace à l’autre. Ce qui signifie essentiellement que vous accédez à l’Immobilité en vous-même lorsque vous regardez l’autre.

Pas de bruit mental, pas de vagues émotionnelles. Ca ne veut pas dire qu’il n’y a pas de pensées ou d’émotions, mais il y a autre chose de présent dans la relation. Ce qui s’applique non seulement aux relations personnelles étroites, mais aussi à des relations plus superficielles, au travail.

Dans chaque relation humaine, la question est : « y a t-il de l’espace ? » C’est un marqueur. L’espace, c’est quand tout devient sans importance, même une émotion devient sans importance.

Quand les gens vivent ensemble, parfois l’autre peut ne plus être reconnu  tant  le quotidien est prenant. Quand vous vous réveillez le matin, y a t-il un moment où vous reconnaissez la présence de l’autre ?

C’est la chose la plus merveilleuse si vous pouvez être présent en tant qu’espace pour l’autre plutôt qu’en tant que personne. En ce moment même, vous pouvez être ici comme une personne, ou vous pouvez être l’espace.

Traduction : Le Passeur –  http://www.urantia-gaia.info   > en cas de copie, merci de citer la source

Source (en anglais) : http://lightworkers.org/channeling/129777/eckhart-personal-love

 

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 Responses to S’ouvrir à l’Amour Transcendental

  1. pierrot dit :

    un email que j’ai reçu et que je trouve inspirant:
     »
    La scène se passe à l’hôpital.
    C’était une matinée chargée. Il était environ 8h30, quand un homme d’un certain âge – dans les 80 ans – est arrivé pour faire enlever les points de suture de son pouce.
    Il dit qu’il était pressé car il avait un rendez-vous à 9h. J’ai pris ses coordonnées et lui dit de prendre place, sachant que cela prendrait plus d’une heure avant que quelqu’un ne puisse s’occuper de lui…
    Je le voyais regarder sa montre et j’ai décidé, puisque je n’étais pas occupée avec un autre patient, de regarder sa blessure.
    En l’examinant, j’ai vu que cela cicatrisait bien, alors j’ai parlé à l’un des docteurs ; j’ai pris le nécessaire pour enlever ses points de suture et soulager sa blessure.
    Pendant que je m’occupais de sa blessure, je lui ai demandé s’il avait rendez-vous avec un autre médecin ce matin, puisqu’il était pressé.
    L’homme me dit que non, qu’il devait aller dans une maison de retraite pour déjeuner avec sa femme.
    Je me suis informé de sa santé.
    Il m’a dit qu’elle était là depuis un certain temps et qu’elle était atteinte de la maladie d’Alzheimer.
    Alors que nous parlions, je lui ai demandé si elle serait contrariée s’il était en retard.
    Il a répondu qu’elle ne savait plus qui il était, qu’elle ne le reconnaissait plus depuis 5 ans.
    J’étais surprise et lui ai demandé : – Et vous y allez encore tous les matins, même si elle ne sait plus qui vous êtes ?
    Il souriait en me tapotant la main et dit : – Elle ne me reconnaît pas, mais moi… je sais encore qui elle est !
    J’ai dû retenir mes larmes quand il est parti. J’avais la chair de poule et je pensais que c’était le genre d’amour que je voulais dans ma vie.
    Le vrai amour, ni physique ni romantique ; le vrai amour est l’acceptation de tout ce qui est, a été, sera et ne sera plus.
    Avec toutes les blagues et le plaisir que sont les courriels, quelquefois il y en a un qui apparaît, contenant un message important.
    Celui-ci, j’ai pensé le partager avec vous tous.
    Les gens les plus heureux n’ont pas nécessairement le meilleur de tout ; ils s’organisent du mieux qu’ils peuvent avec ce qu’ils ont !
    J’espère que vous partagerez ceci avec les gens qui se soucient des autres comme je l’ai fait.
    La vie n’est pas d’échapper à la tempête, mais de danser sous la pluie…
    « 

  2. pierrot dit :

    Peut-être qu’il y a amour et Amour ?
    amour temporel et Amour intemporel.
    selon F.H. l’amour est temporel vu que le but est dualité et l’amour est cet élan pour réaliser ce but inaccesible qui est unité illimité. Donc l’amour serait le moteur de l’évolution.
    Mais qu’en est-il de l’essence de cet informe, de ce néant, cette neutralité d’où tout est issu , ne serait-ce pas de l’Amour ?
    La conscience est dans l’univers ou l’univers est dans la conscience ?

  3. Lisa dit :

    « Quand vous vous réveillez le matin, y a t-il un moment où vous reconnaissez la présence de l’autre ?
    C’est la chose la plus merveilleuse si vous pouvez être présent en tant qu’espace pour l’autre plutôt qu’en tant que personne. »

  4. Anna dit :

    Un grand merci à M. Tolle pour tout ce qu’il a apporté à ma vie par ses mots et tout ce qu’il continue d’apporter !

    • Aiouch dit :

      Beaucoup de sagesse dans ses paroles, comme dans celles de Krisnamurti d’ailleurs… parfois j’ai du mal à saisir le sens de ses mots, mais en faisant abstraction de ma raison j’arrive à « sentir » ses propos, comme une eau limpide et calme, dans toute sa simplicité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *