Qu’est-ce qui n’est pas Illumination ?

Par Michael Brown.

Tous ceux qui cherchent à évoluer vers leur plein potentiel font face à un moment donné à la notion d’Illumination. Cependant, pour la majorité, cet état mystique de conscience pleinement éveillée demeure un concept intellectuel : un état aussi éloigné que gagner à la loterie nationale. Est-il possible que notre concept de l’illumination soit érroné ?

Car si c’est le cas, nous faisons alors des efforts pour réaliser un état qui n’existe même pas.Je pensais autrefois que l’illumination était une expérience particulière dans laquelle il y aurait des feux d’artifice cosmiques intérieurs, suivis par des révélations stupéfiantes aux proportions bibliques, se terminant dans l’ajustement total de ma relation avec tout ce qui existe dans ce monde. Dans mon approche j’ai ardemment recherché cette expérience comme un point précis à atteindre où je finirais par tout comprendre, et, simultanément, où je me sentirais extraordinairement bien pour toujours et à jamais, Amen! Combien j’avais tout faux! Je suis toujours ouvert à une telle expérience intérieure, mais tandis que je continue mon voyage le long des couloirs de cette vie, je découvre que « l’illumination n’est certainement pas ce que je pensais que c’était ». Merci mon Dieu !

Tout d’abord, juste le fait de savoir qu’il existe un état d’être appelé « illumination » est en soi une expérience d’illumination. Beaucoup d’êtres sont tellement liés à leur passé, aux conséquences de leurs pensées, paroles et actions, que toute leur énergie est investie dans la survie. Ils ne lèvent même pas les yeux pour se demander « Pourquoi le ciel est-il bleu ? » Ils sont simplement reconnaissants qu’il ne pleuve pas ce jour-là. Pour un tel individu, s’éveiller à l’idée qu’il y a plus à expérimenter dans la vie qu’une tristesse sans fin, le dur labeur et les épreuves, c’est cela l’illumination.

Une fois que j’ai été en mesure de lâcher l’idée erronée que l’illumination était une expérience particulière et explosive et que c’était en fait quelque chose de plus réaliste que des feux d’artifice intérieurs suivis de joyeux délires 24 heures sur 24, je me suis ouvert à une perspective complètement différente : celle que l’illumination est continuelle et qu’elle continuera de l’être éternellement.

Curieusement, l’expérience qui me tira de mes illusions concernant l’illumination s’est produite par le biais d’une relation intime. Lorsque j’avais environ 38 ans, j’ai été attiré par une femme merveilleuse qui était beaucoup plus jeune que moi avec qui je me suis intimement engagé. Mon mental me disait que ce n’était pas quelque chose de bénéfique. Heureusement, mon cœur l’a emporté sur mon conservatisme. C’est au cours de cette relation que j’ai découvert le sens de l’intimité… C’est pendant cette rencontre intime que j’ai réalisé que ce n’était pas du tout l’illumination que je cherchais, c’était l’intimité.

Je cherchais désespérément l’intimité avec moi-même, avec Dieu, avec la nature, avec ma famille, avec tous les humains que je rencontrais, avec mes chats, avec mon écriture, avec les plantes, avec la pluie qui tombe, avec ma douleur, avec mes rêves et mes visions et avec tous les instants de cette expérience que nous appelons « vivre notre vie », comme faire la vaisselle et la lessive.

Bien sûr, l’intimité, pour qu’elle soit authentique, demande que nous nous montrions conscients et « présents » au cœur de toutes nos expériences. Réaliser cela, pour moi, a été un moment d’illumination. Je ne suis parvenu à le réaliser qu’en entrant dans une expérience à laquelle mon mental avait totalement résisté. Je me suis alors aussi rendu compte que jusque-là, j’avais utilisé mon mental comme outil principal pour rechercher l’illumination; je pensais que je pourrais l’atteindre par la pensée, la compréhension et l’analyse. Encore une fois, je me trompais.

Aujourd’hui je suis heureux de ne pas être éveillé, arrivé à destination cosmique et ayant reçu un « Diplôme en Illumination » du multivers stipulant que j’ai accompli « l’ultime tâche spirituelle ». Aujourd’hui, je perçois l’éveil à de nombreux niveaux et l’un d’entre eux est l’acceptation que chaque jour est rempli d’expériences d’illumination, si seulement je les laisse entrer. A présent ma vie est parsemée de possibilités potentielles continuelles d’illumination :

L’illumination c’est réaliser que je suis responsable de mes propres expériences.

L’illumination c’est réaliser que ma Présence Intérieure est une expérience partagée.

L’illumination c’est être reconnaissant envers Dieu, quoique Dieu représente pour moi, pour chaque expérience qui se manifeste à moi.

L’illumination c’est savoir que mes épreuves sont toujours une bénédiction déguisée de croissance potentielle et de sagesse.

L’illumination c’est savoir que rien dans ma vie n’arrive par accident.

L’illumination c’est être capable de vivre des moments simples, comme se promener et apprécier le paysage.

L’illumination c’est être disposé à faire de petits pas chaque jour pour me nourrir, me soigner, m’enseigner et me guider moi-même.

L’illumination c’est connaître la différence entre réagir et répondre.

L’illumination c’est être capable d’extraire le Dharma de mon drame.

L’illumination c’est être capable de me pardonner, et donc à autrui.

L’illumination c’est être en mesure de s’asseoir avec les autres tandis qu’ils passent par des difficultés, sans me sentir obligé de trafiquer leur expérience.

L’illumination c’est de rire de mon propre sérieux, ou de ma sottise, jusqu’au point d’avoir mal aux tripes ou que les larmes coulent de mes yeux.

L’illumination c’est d’espérer que quoi que Dieu soit, il est profondément conscient de moi et que je ne peux donc jamais être seul.

Or, tout au long de mon expérience, tandis que je passe de l’inconscience à un surcroît de conscience, les degrés d’illumination sont illimités. J’aime ce sentiment car Dieu est une expérience illimitée, le voyage au cœur de la réalisation de Dieu est illimitée. L’illumination c’est de simplement pouvoir considérer cela et toutes les possibilités infinies auxquelles cela invite.

Lorsque nous découvrons que l’illumination n’est pas ce que nous avons pensé que c’était, nous pénétrons alors un stade de véritable illumination qui ouvre une porte vers des stades infinis d’illumination.

Découvrir que l’illumination « n’est pas ce que nous pensions que c’était » est une raison de célébration ! A partir de ce moment, des portes dans nos esprits et nos cœurs s’ouvrent et la lumière de l’authenticité se déverse à travers des fissures qui s’élargissent de plus en plus dans nos idées erronées qui se dissolvent.

Demeurer dans cet état d’émerveillement nécessite de garder un esprit ouvert. Chaque fois que nous décidons de quelque chose, simultanément nous fermons la porte à la croissance continuelle. L’illumination c’est reconnaître que nous faisons de telles erreurs le long du chemin. L’illumination c’est savoir qu’il y a toujours plus à découvrir.

En s’approchant de l’illumination de cette manière, comme un voyage sans fin avec des continuels « Aha ! » nous permettons à nos expériences de vie d’être une histoire que Dieu nous raconte afin que découvrions et redécouvrions notre soi illimité, sans fin, éternel et mystérieux.

Je suis également ouvert sur le fait d’avoir totalement tort à propos de tout cela. Si je découvre que j’ai tort, cela aussi sera ‘illumination’.

 

© Michael Brown – Traduction : linda@mayanmajix.com

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

 

 

 

 

 

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

7 Responses to Qu’est-ce qui n’est pas Illumination ?

  1. Yaya dit :

    Il a tellement raison, la preuve en directe j’aime relire certains articles qu’on découvre encore depuis « la 1er fois » 🙂 Douceur sérénité et authenticité ha… L’intimité est primordiale pour etre soi meme, c’est tellement simple qu’on y croirait pas hahaha Ca me rappel la fois ou je suis « monté au ciel » pour papoter avec Dieu et c’était si familier, un sentiment puissant d’être à ça place que notre maison est tout l’infinité des possibilité qu’offre cet Amour puissant qu’est l’Univers. Et cette reconnaissance, quand j’ai atterris, pour « tout », meme ceux qui trône du haut de leur propre échecs justement mazette merci d’avoir permis tout ça, qu’on puisse croire en nous et retrouver notre splendeur naturelle, aloha <3

  2. Éric dit :

    Bon c’est mon premier commentaire et fait par un Québecois lolll J’aime vraiment ton site Le Passeur ! Une tres belle découverte !

    Tres beau texte qui fait réfléchir et sa rejoint des chose que j’ai lue un peu partout. Néo parle de gnose mais la maniere que je le vois, c’est qu’en fesant toute ces choses qui fait partie de la clef alors on peut franchir la porte de la gnose=connaisance ultime

    Je comprend beaucoup meiux encore certain enseignement du Maître Omraam Mikhael Aïvanhov sur ses divers technique qui enseignait. La manière de manger=yoga de la nutrition, la maniere se se laver, de saluer, de regarder,de travailler avec la pensé, méditation au soleil ect..ect..

    Il y a d’un côté les maîtres de la présence et de l’autre les maîtres du pouvoir de la pensé. Certain disent que la pensé à ses limites et que c’est pas avec ça que nous allons atteindre l’illumination. D’autre disent le contraire que c’est avec le travaille de la pensé qu’on a des états meilleurs.

    Aïvanhov parlait du moment présent et du travaille de la pensé qui est selon la meilleur approche. Sa va aussi dans le même sens que Salim Aissel. On n’a pas à être possédé par l’outils du mental et les pensées mais vient alors la pratique de la présence. Mais vue que nous sommes humains qui se sert de son intellect et son mental alors il est mieux de programmer son mental de bonne pensé et de valeur pour que l’outils soit de meilleur qualité!

    J’oppose pas ces 2 philophie bien au contraire mais je trouve que dans beaucoup de site et d’approche on prone l’un ou l’autre en dénigrant l’un ou l’autre.

    J’aime ce texte pour cela………………..Excellent

  3. Neo dit :

    Ce texte est beau mais… il ne parle pas de l’illumination, ou plutôt de ce que les taoïstes appellent la ré-illumination. L’ouverture du corps du « dragon d’or »… ou le corps solaire pour les gnostiques. Rien de neuf dans cet article. Une belle poésie qui parle à l’âme, ou plutôt au corps émotionnel, mais qui ne traite pas de l’illumination. Un vieux lama bouddhiste m’a dit un jour : « quand on ne sait pas quelque chose, on l’écrit ou on l’enseigne… quand on sait, on se contente de l’émaner ».

  4. Anges dit :

    Et dire qu’il y a 7 milliards d’illuminés potentiels, quel beau feu d’artifice cela pourrai bien faire!
    En attendant, cela ne nous empêche pas d’allumer déjà la mèche.
    Amitiés

  5. Soleil Bleu dit :

    Quel beau texte, et quel beau témoignage d’Illuminé ! ça vibre dans le sourire à l’intérieur de moi. MERCI

    Paix, Amour, Joie et Intimité avec le Tout pour chaque Être qui y aspire.

  6. Laïla dit :

    Merci pour ce texte.
    Ce sont les mots que j’avais besoin de lire en ce moment.

    Gros poutous à tous les Frères et Soeurs d’Urantia-Gaïa qui s’éveillent d’un long sommeil et retrouvent la voie magique de l’Amour divin.
    Acceptons les cadeaux du Présent qui porte si bien son nom car il est toujours généreux pour qui sait l’accueillir!

    Amicalement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *