Gaïa parle – Comment entendre nos guides

Par Inelia.

Quand nous nous ouvrons pour recevoir des messages et des conseils de notre Soi Supérieur, Source, Gaïa, Mère Divine, Père Divin, les Guides et les Anges – ce que j’appelle « notre entourage », nous devenons souvent réceptifs et ouverts pour recevoir ce qui vient. Mais alors, quand cela arrive, nous le manquons. Je reçois beaucoup de courriels me demandant comment être capable d’entendre notre entourage, comment discerner que c’est à partir d’une source positive et bienveillante, et comment comprendre ce qu’ils veulent dire.

Comme nous le faisons tous, la première chose est de nous ouvrir à recevoir le guidage et les informations. Deuxièmement, nous apprenons à discerner ce qui est « réel » de ce qui vient de l’ego ou des entités négatives. Nous faisons cela en nous connectant à notre corps et en l’écoutant très attentivement. Nous écoutons avec notre corps et le corps nous le dira. Par exemple, un pincement dans le ventre quand quelque chose ne va pas bien après que nous en ayons parlé. Ou l’ouverture du cœur quand nous exprimons l’amour et le bonheur.

Troisièmement, nous devons établir un langage que nous comprendrons lorsqu’il nous faut recevoir des informations. Les peuples autochtones du monde entier ont fait cela durant des millénaires. Le langage que nous établissons alors est fondée sur notre culture propre, très subjective et souvent incomprise des autres, sauf si nous l’expliquons. Par exemple, quelqu’un pourrait dire qu’une personne va lui rendre visite ce jour-là, car une feuille est tombée d’un arbre particulier, pendant qu’un oiseau rouge a commencé à chanter à exactement 11h11 ce matin-là. Et bien sûr, sans avoir prévenu, le visiteur arrive plus tard dans la journée.

Il y a plusieurs années, j’ai lu un livre de Paulo Coelho, un de mes écrivains préférés. Dans le livre, il mentionnait qu’il avait décidé d’inventer un signe pour lui-même concernant le fait d’écrire un livre. Il n’avait pas encore écrit ce livre, mais en avait l’intention. Ainsi, il est parti en pèlerinage (il est chrétien) et s’est dit :

« Si je vois une plume blanche aujourd’hui, alors c’est Dieu qui me fait signe que je dois écrire un nouveau livre. Et puis j’ai vu cette plume blanche dans une vitrine d’un magasin. Et depuis, chaque année, en Janvier, j’ai besoin de voir une plume blanche. Et le jour où je la vois,  je commence à écrire. »

Quand j’ai lu ces mots, j’ai décidé que moi aussi j’utiliserais une plume blanche comme un symbole de ma langue de guidage. J’ai décidé que ce devait être un signe positif, quelque chose qui me dirait si j’étais dans la bonne direction, et/ou que je devais prendre connaissance de quelque chose qui m’est destiné.

La manière dont j’obtiens personnellement les plumes blanches est également très significative. L’autre jour, une plume m’attendait devant ma porte, encore une autre est tombée sur mes genoux quand je me suis assise à l’extérieur. L’une de mes favorites m’est parvenue quand mon quatrième enfant avait environ 18 mois.  Comme tout parent à temps plein d’un enfant de 2 ans le sait, j’étais très, très fatiguée physiquement. En plus, je recevais l’information pour un livre et je ne savais pas si je pourrais commencer à l’écrire dans cet état de fatigue (l’énergie que nous avons lorsque nous écrivons ou parlons est portée par les mots et atteint les autres), ou si je devais en abandonner l’idée quelques années jusqu’à ce que mon garçon soit un peu plus âgé.

Nous sommes allés au parc et j’étais dans mes pensées intérieures, demandant une plume blanche si vraiment je devais aller de l’avant avec le livre; à un moment, mon tout-petit a commencé à gambader de ci de là sur le chemin. Tout d’un coup il s’est dirigé vers un arbre. Il fait chaud ici, à Sacramento, donc un arbre est toujours une aire de repos bienvenue. J’ai mis la poussette dans l’herbe et l’ai suivi. Il a couru plus vite, est tombé à plusieurs reprises, se ramassant et courant à nouveau et quand il a atteint l’arbre, il a commencé à faire toutes ces petites voix charmantes que les bambins font quand ils trouvent quelque chose de génial.

J’ai garé la poussette, j’ai pris une couverture et l’ai mise sur l’herbe. Quand mon garçon s’est approché, j’ai regardé et j’ai vu ce qu’il avait trouvé. C’était la plume la plus sale et la plus désolante que j’ai jamais vue.

C’était une plume désolante, mais elle m’a apporté beaucoup de joie et de bonheur. Le message était clair : une plume blanche est une plume blanche, elle ne doit pas être parfaite pour apporter l’inspiration et l’amour.

Mon petit garçon a vu ma joie et les mois qui ont suivi, il cherchait avec persévérence des plumes, car les plumes avaient rendu maman heureuse.

Willy Whitefeather

Avance rapide de quelques années… Il y a deux semaines, j’ai reçu des courriels divers provenant de différentes personnes à travers les États-Unis, me demandant de contacter leur ami, Willy Whitefeather, un ancien Cherokee  respecté et aimé.

Whitefeather. Un nom que je ne pouvais pas ignorer. Je l’ai appelé tout de suite et nous avons arrangé une rencontre quelques jours plus tard.

Depuis des années Willy Whitefeather a enseigné le lien entre les événements synchronistiques, les mots et la pensée humaine. En fait, ce résumé ne rend pas justice à ses enseignements. Son langage est très subjectif et rarement compris par l’esprit occidental. Mais son message est clair. Ce que nous faisons, ce que nous pensons et ressentons tous, affecte Gaïa, notre Mère Terre. Et c’est aussi pourquoi nous avons la capacité et le pouvoir de l’aider dans cette transition.

Lorsque la Source m’envoie une plume blanche, je l’écoute.

Inelia.

Source originale (en anglais)

Traduction Hans pour LaPresseGalactique.com (corrigée par le Passeur)

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 Responses to Gaïa parle – Comment entendre nos guides

  1. Bonjour à tous,

    j’implorais mes guides dernièrement, pour me montrer le chemin à prendre parmi de nombreux choix que j’ai à faire.

    Bonne idée que celle de la plume blanche. Je n’avais pas pensé que je pouvais induire le symbole de communication avec eux. Pourtant, je l’avais déjà expérimenté 😉 et j’ai entendu des témoignages très inspirants.

    Merci, merci, merci ; je vais pouvoir mieux recevoir les réponses.

    Au plaisir de vous relire. Je vous remercie encore de partager vos connaissances et expériences, et vous envoie de lumineux faisceaux de lumière !

    Hélène
    Eveil ☼ Sens

  2. yenturk Ozlem dit :

    Merci Inelia,:-)

    Merci du fond du coeur !

    Moi aussi j’adore Paolo Coelho et j’ai moi aussi depuis avoir lu le passage ou Paolo parle de la plume et de l’écriture commencé à attiré de plus en plus les plumes dans ma vie.

    Actuellement, tous les jours plusieurs fois par jour les plumes sont là, et en lisant cet article je réalise que chaque jours mes nombreux guides et ou Anges me parlent.

    Merci infiniment.

    LOVE LOVE LOVE

    MERCI MERCI MERCI

    Gratitude et Bénédictions Infinies.

    Même si tout est déjà vôtre cher Tout, cher Un, puisse mes pensées les plus Pure et les plus Positive vous accompagner.

    J’en profite pour remercier tous les êtres qui vibrent l’Amour, qui s’aiment. Cet Vibration est un tel réconfort, est une vibration si Précieuse pour mon Ame. MERCI ! ! !

    Ozlem

  3. Alexis dit :

    Personne ne peut juger l’autre ni sa façon d’avancer, car c’est la suite logique d’autres de ses incarnations. Chacun est une des facettes de ce monde en devenir.
    Et puis, notre pensée étant créatrice, elle crée le monde dont on a besoin personnellement pour évoluer. Il n’y a là ni bien ni mal.
    Gardons-nous de juger autrui et allons tranquillement notre chemin, selon nos convictions du moment, en toute simplicité, prêt à abandonner ce qui n’est plus utile, et à accueillir le nouveau. Soyons comme un enfant qui dé-couvre son propre chemin.
    L’expérience ne se transmet pas, elle se vit. Lorsque quelqu’un raconte son vécu, il le partage mais n’oblige personne à suivre son exemple.
    La seule erreur, me semble-t-il, est de persister dans une attitude ou une pensée dont on sait pertinemment qu’elles ne sont pas justes. Oser changer, et cela aussi souvent que le présent nous l’indique, cela peut déranger, et dérange …, notre entourage, mais cela n’est pas grave.
    La Terre ne bouge-t-elle pas tout le temps pour essayer de s’adapter aux circonstances nouvelles?
    Qu’en pense le Passeur?

  4. Christine dit :

    Tous les chemins mènent à l’éveil, selon ses choix et j’oserais même dire, ses « non-choix ».
    Certains d’une nature plus sensitive que d’autres perçoivent des signes, dialoguent avec leur guide, chez d’autres, rien. Dans la Totalité, tout est possible.
    C’est l’éveil qui se cherche à travers notre besoin de croyance ou non, l’égo n’a pas le pouvoir qu’on lui prête, la source trouve toujours un passage à travers nos illusions.
    Le plus puissant des signes est encore d’avoir conscience d’avoir un coeur qui bat.
    Bien à vous

  5. portal dit :

    Êtes vous sur que la « source »… la totalité ou ce qui est… vous envoi un signe ou cela pourrait il être autre chose.
    Savez vous que des êtres ont un cheminement spirituel qui évite de s’ enivrer de signes de magie, de croyances, bien que respectant tout ceci. pour eux ce ne serai rien d’ autre qu’une nouvelle nourriture pour un psychologique désabusé, qui a soif d’exister une fois de plus. c’est en tout cas de cette façon qu’il le perçoive clairement en eux.
    il n’y a aucun éveil en ce moment, bien au contraire, l’humanité se scinde en deux entités bien distingues. ceux qui ne veulent rien savoir et ne rien voir de tous ce qui arrive, et ceci jusqu’au bout, et ceux qui voient et en sont conscients et qui pensent que ca fait d’eux des êtres a part, béni de  » dieu « , a coup sur sauvés par lui… le même schéma issu du psychologique est a l’œuvre dans les deux cas. c’est terrible d’être conscient de ca vous savez ? quel besoin de recevoir des signes pour avancer… je n’ai pas la prétention de vous dire que vous êtes dans l’erreur, mais peut être est il plus facile a ce stade de conscience de rebrousser chemin ou de s’arrêter et de faire une sorte de point sur soi même, de bien regarder qui est a l’œuvre dans cette recherche, dans ces croyances… vrai ou fausses, ca n’a pas beaucoup d’importance… s’ empêtrer dans un morceau du tout en vaux il la peine… cela changera quelque chose ?… j’aimerais mais je ne le crois pas. Non, le changement radical en soi est plus simple, plus léger, les anges ne sont pas fait pour être vus, ils ne sont pas plus la pour vous donner des conseils, ils n’ont rien a vendre… je ne pense pas qu’ils fassent cette erreur d’ailleurs. il reste en effet très peu de temps pour changer radicalement notre perception, libérée du psychologique, de tout ce que nous avons construits comme références, moralités, besoin de devenir, avec son lot de doutes, de peurs, de croyances déformés et arrangés qui nous perdent un peu plus. je ne laisse pas ce commentaire pour critiquer, ni pour tenter de convaincre, mais prenez le temps de vous arrêter, oublier vos contacts, vos lectures, et simplement regardez d’ou procède votre élan spirituel. Krishnamurti avait dit  » il suffirai d’une dizaine de personnes qui aient radicalement changés pour que l’humanité entière en soit affectée « .
    il est peut être encore temps

    • Le Passeur dit :

      C’est à peu près ce que est dit à longueur d’articles ici. Cela dit je sens un certain sentiment désabusé dans votre commentaire que je ne partage pas. Ne vous fiez pas trop aux apparences, qui sait qui est qui dans la longue histoire de sa vie ? Si l’expérience choisie par certains les amènent à une vie très matérialiste, ça ne veut pas dire pour autant qu’ils ne vont pas s’éveiller à ce qui est en eux le moment venu. Certains ont mis des décennies à faire le chemin, d’autres le feront en quelques jours. Là où je ne suis pas d’accord, c’est qu’il y a un éveil et il est assez important pour que la masse critique ait été dépassée. Maintenant je conçois bien que cela ne se voit pas partout et qu’il y a des lieux, comme les mégalopoles où la vibration est si basse que l’éveil n’est guère visible. Je connais des lieux où c’est exactement le contraire. Encore une fois, tout est juste dans le processus et chacun vivra l’éveil ou non selon ses choix.

      • claude dit :

        un maximum de 10 % de l’humanité vivra l’éveil, donc cela ne sert à rien de se leurrer seulement accompagner chaque être humain à vivre sa vie dans la vérité de l’instant, car chacun devrait vivre selon son choix d’Ame,

        pour les signes chaque questions reçois toujours une réponse, comment elle se matérialise demandera de l’ouverture, quand à utiliser un support, beaucoup de vigilance est préconiser car ce n’est pas toujours la bonne personne qui communique, et à ce jeu je ne connais aucun canaux qui se sont réellement posé la question, qui me parle? les entités reptiliennes sont en force ces dernières années à jouer sur ce domaine, la seule sécurité serait si c’est fluide, simple, et direct, c’est la lumière, si cela prend des chemins détourné, vigilance,,,
        et aussi jamais une entité lumineuse n’intervient sur la vie matériel de l’humain, le seule action ce réalise sur un plan personnel et vibratoire.
        sur ce point malgré le fait que je reçois beaucoup de signes, je dirais aussi qu’on à pas besoins de cela pour être, et ils viendront confirmer, si besoin est la justesse du moment,
        sinon vigilance sur l’outil préféré des entités de l’ombre, qui commence par tromper en expriment des vérités et qui tire le bouchon petit à petit de plus en plus bas.

        la plupart du temps les signes viennent d’eux même et si il y a demande, ils ne seront véritable que si il n’y a pas d’attente.

        le dernier en date une hirondelle est rentré dans la maison confirmant la question.

Répondre à pierrot Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *