Loin des peurs, il est temps de vraiment s’incarner

Par le Passeur.

En-dehors de ceux qui ne perçoivent aucun changement et ne voient toujours que routine dans leur vie, il semble que nombre d’êtres qui se sont éveillés à ces changements vivent désormais dans l’attente de quelque chose. Ce quelque chose est plus ou moins indéfinissable mais pour beaucoup il semble prendre l’aspect des annonces catastrophistes véhiculées par des prophéties, des films, des médias et certains canaux médiumniques (ou channels) qui s’expriment dans la littérature New Âge ou sur Internet.

Les peurs de toutes sortes, mais aussi un certain immobilisme s’infiltrent ainsi parmi ceux qui ont vocation à évoluer. Or à ce jour, je n’ai jamais rien vu d’évolutif dans la peur. Bien au contraire. Les prophéties ont eu un sens lorsqu’elles ont été faites, celui de transmettre un avertissement aux générations futures. Las il semble que l’avertissement ne fut pas entendu à la hauteur des risques encourus. Le changement radical de comportement que l’homme devait opérer dans son rapport avec la vie et avec ses nombreuses formes d’expression n’a pas eu massivement lieu. La planète est chaque jour un peu plus détruite par l’avidité de quelques uns et l’indifférence d’autres. On peut s’en désoler, mais c’est ainsi.

Que surviennent ou ne surviennent pas des évènements de nature à changer la face du monde pour amener enfin l’homme à comprendre qui il est et quelles sont ses responsabilités vis à vis de la vie n’a pas d’importance au regard de ce que l’on est sensé faire du présent. Ce dont je suis sûr, comme je l’ai déjà dit, c’est que le système d’échange des rapports de force entre les hommes, basé essentiellement sur la manière de répartir les richesses, n’a aucune chance de perdurer plus longtemps. Non seulement tous les indicateurs socio-économiques le disent, mais il est tout bonnement impossible à un système aussi inique et pesant de survivre à l’élévation vibratoire de la Terre et de ses habitants. Par ailleurs, tel que le monde est organisé autour de ce paradigme, les chaînes qui nous ont maintenus dans l’esclavage déguisé et la soumission sont justement celles de la finance et plus particulièrement de la dette. Il n’est pas besoin d’aller gratter bien loin dans l’actualité de ces derniers mois, pour voir à quel point ce sujet est devenu brûlant pour les individus tout autant que pour les Etats. Il n’y a plus de compatibilité entre les énergies du nouveau monde portées par une vibration plus élevée et les énergies que représentent ces rapports de force dépassés.

Pour le dire autrement, de plus en plus nombreux, les hommes aspirent désormais au-delà de leurs peurs à une organisation de vie qui leur apporte le bien-être, la fraternité et l’harmonie. C’est ce courant qui est important. Et il est constitué de l’intention d’être de chacun.

C’est pourquoi attendre que l’extérieur amène la solution, soit à travers des catastrophes, soit à travers l’intervention d’êtres venus d’ailleurs comme beaucoup semblent l’attendre, soit par l’arrivée d’un Sauveur aux connotations fortement religieuses, relève une fois de plus de la déresponsabilisation et du désir apeuré de trouver une aile protectrice au sein du chaos. Une attitude extrêmement risquée, en ceci qu’elle est la porte ouverte aux pouvoirs qui s’accrochent de tenter de restaurer une fois encore leur main mise sur les populations. Il ne leur sera pas difficile alors d’orchestrer la peur et d’illusoires réconforts et il y aura fort à parier que nombreux seront ceux qui réclameront eux-même qu’on leur serre la vis « pour leur sécurité ». L’arsenal législatif des Etats est en tout cas bien en place dans cet objectif, il suffit de s’informer des lois et décrets passés en catimini ces dernières semaines en France par exemple.

Si nous avons des alliés et même des amis en-dehors de ce monde – et nous en avons, ils n’interviendront jamais contre notre libre-arbitre parce que cela irait contre les grands principes de l’entraide des peuples de l’univers. Par respect pour la Terre, je pense qu’ils empêcheraient le pire si c’était nécessaire, comme ils l’ont déjà fait de nombreuses fois par le passé, mais ils ne se montreront que lorsque la volonté des hommes en nombre sera telle et que le moment sera venu. Je pense que nous ne sommes pas loin de ce moment car un seuil a été franchi qui rend très probable cette nouvelle ligne de notre futur (voir La Nouvelle Ligne du Temps). Les témoignages d’ailleurs affluent de partout dans le monde quant aux observations d’ovnis de plus en plus nombreuses sur les villes, on les trouve sur nombre de chaînes de télévision dont les extraits sont visibles sur Internet. Mais si ce moment est peut-être proche, en aucun cas il ne faut l’attendre comme l’arrivée du Messie et une occasion de plus de nous remettre sous la coupe d’une autorité extérieure à nous.

Ca n’est pas ça que nous sommes venus vivre en cette époque et en ce lieu. Ce que nous sommes venus vivre, c’est l’INCARNATION.

Nous sommes venus apporter au sein de la matière de nos corps et de la Terre une lumière spécifique à chacun d’entre nous. Cette lumière est telle l’activation de codes anciens enregistrés dans nos cellules, elle est une connaissance à part entière et la fraction d’une connaissance plus vaste encore. Chacun sans exception est une pierre à cet édifice lumineux dont l’évolution s’inscrit dans le temps. Certes il y a des paliers avant lesquels tout semble interminable et pendant lesquels tout s’accélère. Nous sommes dans la transition d’un palier particulièrement important et disons-le, unique dans l’histoire de l’humanité. Le bond en avant sera considérable en un temps très court, mais il sera aussi le prélude à un nouveau cycle qui durera des milliers d’années. Il y aura peut-être à voir du spectaculaire, mais nous ne devons pas attendre du spectaculaire. Le grand spectacle est en nous, dans la transmutation de nos corps à travers notre conscience élargie vers une manifestation plus éthérée de la vie, dans l’imprégnation en bas de ce qui vient d’en haut. Les horizons qui se dessinent ne sont pas imaginables, tout au plus pouvons-nous en effleurer les senteurs les plus proches de nos perceptions actuelles. Mais j’insiste, ce n’est pas dans la projection des hypothèses du futur ni dans l’attente d’un intervention extérieure que s’inscrit la voie que nous avons choisie de suivre avant de venir ici.

Nous sommes là pour amener dans la manifestation une lumière nouvelle qui marquera la sortie de l’âge obscur de la pré-humanité. Cette manifestation se fait au quotidien, dans les petites et les grandes choses de la vie. Elle a pour nom conscience. Je suis conscient d’être ici la petite part d’un être immense et si je me projette à chaque soleil qui se lève en cet être au-dessus de moi qui me regarde sur mon rocher, alors je m’aime et décide de m’aider à être toujours plus conscient de qui je suis sur ce rocher. Conscient de moi qui me manifeste en pensée et en action dans le respect de tout ce qui vit et la conscience des conséquences de ma façon d’être au sein de la création. Bien sûr embrasser une aussi vaste vision nous est parfois encore un peu difficile, mais la volonté d’établir ce pont au quotidien en notre Moi ici-bas et notre Moi supérieur (ou notre Soi) est le chemin le plus sûr de notre élévation.

Il y aura probablement des réajustements géophysiques de la planète et bien des choses à voir dans le ciel. Faut-il pour autant se suspendre à cette attente ? Les hypothèses à ce sujet ne servent qu’à alimenter le mental qui a besoin de se donner l’illusion de contrôler l’incontrôlable pour museler les peurs qui habitent l’ego. Tout cela est vain et ne fait que freiner l’être dans son évolution.

Nous avons tous besoin aujourd’hui les uns des autres, nous avons tous besoin de nous focaliser sur le positif qui est en train de se former dans le conscient et l’inconscient humain, mais aussi qui se manifeste déjà dans le concret.

Un peu partout sur la Terre, il se passe de très belles choses.

De nouvelles thérapies, dont certaines pourraient être qualifiées de ‘quantiques’ sans trop se tromper, sont apparues qui sont autant de tremplins évolutifs pour s’alléger de ce qui nous encombre. Des lieux de partage du savoir et d’entraide fleurissent un peu partout. Des regards se posent et des mains se tendent. Pour ceux qui l’ont remarqué, les animaux non domestiques se rapprochent de nous, ils viennent nous observer avec un regain de confiance et dans ce qui semble l’intention d’un contact. Certains auront même eu la chance d’observer de près certains de ces êtres de la Nature qui ne peuplent pas que les contes et les légendes. Eux aussi sentent que quelque chose est en train de changer et ils reviennent prudemment au contact, espiègles et curieux. Dans un tout autre domaine, les informations capitales jusque-là occultées ressurgissent à la lumière et nous aident à mieux comprendre d’où nous venons et vers quoi nous allons. Tout simplement, ce qui était occulté ne peut plus l’être davantage et les bulles éclatent à la surface des eaux.

Les évènements qui bousculent nos vies ne doivent en aucun cas nous faire peur. Les évènements sont utiles si on les voit comme le miroir du moment. Ils reflètent toujours quelque chose que nous n’étions pas prêts à percevoir, soit que nous ne l’avions pas compris, soit que nous l’avions négligé, soit que nous l’avions oublié. En ce sens ils balisent un arc de vie où tout a sa place et joue son rôle. Voir le point que nous sommes et son influence sur cet arc qui est notre horizon perceptible donne un sens à ces évènements, qui autrement nous semblent injustes et affligeants.

Si notre curiosité naturelle nous pousse à surveiller l’évolution inhabituelle des mouvements de la Terre et de la société des hommes, nous ne devons pas pour autant attendre d’eux qu’ils décident encore de ce que nous désirons désormais être. Le présent nous appartient et il nous appartient d’incarner le présent. Notre Moi supérieur, ainsi que ceux qui nous aiment et nous regardent, espèrent de nous que nous y soyons pleinement, en confiance, en simplicité et en conscience. Ne laissons jamais la peur décider pour nous.

Fraternellement,

© Le Passeur – 24 Juillet 2011 – http://www.urantia-gaia.info Cet article est autorisé à la copie à la seule condition de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

> Par-delà notre illusion s’ouvrent les voiles

Cette série d’articles est réunie dans la rubrique « L’Eveil ».

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

44 réponses à Loin des peurs, il est temps de vraiment s’incarner

  1. pierrot dit :

    Bon tout n’est pas à prendre pour du cash notamment son côté religieux et élitiste mais il envoie des informations percutantes avec humour alors je partage.
    https://www.youtube.com/watch?v=Y4qkT0NAERY&hd=1

    • pierrot dit :

      En tout cas son objectif est de ramener du monde dans la Thora et il a tout un arsenal de marketting.

      Ca n’empêche pas que j’ai bien même si je le trouve pas mal moulin à parole, peu de silence et il n’ y a pas de dialogue.

      Un bon show quoi.

    • Bon, je vois que mes publications d’inspirent.

      Super !

      Partager autant de rire mêlé à l’enseignement menant au recentrage/alignement c’est une vraie joie.

      Pour ma part c’est grâce à Marion Kaplan et à mon amie que j’ai découvert cet homme remarquable !

      Il y a également cette conférence ayant eu lieu Aux-Pavillons-Sous-Bois. Les 5 premières minutes sont un peu pénibles dû à un léger problème de micro, mais après ce n’est que du régal :

      http://www.youtube.com/watch?v=JQYHVx9y2gE

  2. Feudanse dit :

    Magnifique, Juste au bon moment, comme toujours, ce dont j’avais besoin de matin! Merci, mille Mercis, je continue ma route avec confiance du Tout et que nous sommes Tous et Toutes interreliés!

    Je remercie la Vie d’Être et j’essaie de contribuer à cette Avancée vers Soi comme je peux, du meilleur de moi-même en offrant une parcelle, parfois, à l’autre qui est près de moi!
    Amour à vous!

  3. Mary dit :

    Bonjour Passeur,
    Comme chacun de vos articles, celui-ci ne manque pas d’être inspiré par l’Amour et la Sagesse. Nous retournons à la Source, à l’Unité et les quelques désagréments inhérents à ce retour se transforment en une joie inaltérable, lorsque nous percevons de plus en plus la Lumière. Vos paroles sont harmonieuses, et c’est pour moi un délice de vous lire. En ce qui me concerne, ma quête est terminée. Après une profonde remise en question des dogmes chrétiens, et des années de grandes turbulences pour trouver ce chemin de retour, aujourd’hui mon coeur est en paix. Choisir la voie de l’Amour et non celle de la peur est devenu pour moi une marque de gratitude envers la Vie.
    J’aimerai partager avec vous une vidéo, et avec d’autres qui liront peut-être ce commentaire.  » Que l’Amour soit ton bouclier : http://nous-les-dieux.org/Que_l%27Amour_soit_ton_bouclier. » Ces paroles d’une grande beauté ont un effet transformateur dans ma vie, et j’y reviens régulièrement pour m’en nourrir.
    De tout coeur merci Passeur, et tous ceux qui laissent des commentaires, pour chacun de vos messages que je lis toujours avec beaucoup d’intérêt.

    • bonnin frédéric dit :

      Bonjour,

      On a peut etre besoin d’un coup de pouce divin pour se réincarner car pour certain cela n’est pas simple de trouver dans leur journée un moment pour se poser. Car je le sais l’homme à besoin de travailler et cela ne lui laisse que le soir dans son sommeil pour effectuer or il a besoin de se reposer de sa journée dure de travail. L’homme n’a pas appris ou ne se souvient plus de comment il doit exercer pour se mettre à méditer à se mettre en communion avec la nature. Et il y a des personnes autour de lui qui ne comprendrait pas qu’il se mette à méditer. C’est pour cela que l’on a besoin d’un coup de pouce extérieur des Végans, des Lyriens et autres personnes qui ont attend des niveaux au dessus de la 3D pour pouvoir réellement être en 5D. Car si on ne fait pas quelque chose la terre risque être éprise de nombreux conflits et de catastrophes naturelles encore plus dévastateur pour l’amour des hommes et de dieux notre père aider nous.

      Un de vos frères de lumière

  4. bernard dit :

    J’en avais marre du catastrophisme !!!
    Comme disait Boudha ; nous sommes ce que nous pensons .
    UN tres grand merci du fond du coeur Le Passeur ,pour ce magnifique article inspiré par LA SOURCE j’en suis convaincu

  5. Barbara dit :

    Bonjour à tous ceux qui ont laissé un commentaire sur la tristesse. Merci à eux. J’aimerais cependant bien préciser que dans mon cas personnel, cette tristesse a une qualité toute particulière, elle n’est pas de moi, elle vient réellement de l’extérieur. C’est difficiles à expliquer. A l’intérieur de moi brûle toujours la petite lumière.

    • Johala dit :

      Bonjour Barbara!
      Pouvez vous décrire davantage cette tristesse?Vous semblez consciente qu’elle vient de l’extérieur de vous, est-ce qu’elle se manifeste également avec une sorte d’oppression au niveau du plexus solaire, voire accompagnée d’une sensation de nausée, et un mal à la tête! Y-a-t-il des moments ou des endroits où vous la ressentez plus particulièrement?
      Une fatigue fréquente va de pair avec cette tristesse? Parce que dans ce cas, votre « tristesse » pourrait bien venir de l’extérieur en effet!
      Bonne journée!

      • Barbara dit :

        Bonjour Johala,
        je ne saurais davantage décrire mon ressenti quant à cette tristesse. Je la sens vraiment m’entourer, passant par les enveloppes plus subtiles que le corps physique, pour finir par s’imposer à mon ressenti. Une fois installée, et moi, consciente da sa présence, je la laisse où elle est. Je ne la nourris d’aucune peur ou tristesse de ma part, – je n’ai plus peur et ne sais plus être triste -, c’est ainsi. Et alors, comme mon petit moi ne la nourrit pas, elle perd de son importance, et elle disparaît comme elle est venue. Je n’ai besoin d’aucun médicament, d’aucun secours autre que celui de rester dans la confiance absolue que tout cela fait partie de mon évolution dans ce monde. Je sais que cette tristesse ressentie est celle d’autres personnes, d’autres âmes, et que, pour une raison ou une autre, je la capte. Peut-être est-ce une invitation à envoyer de l’Amour impersonnel à tous ces inconnus qui souffrent?… Qui sait …

        • sbf dit :

          je vis aussi une tristesse, je ne sais pas pour ma part si c’est la mienne, celles d’autres, voire, plus probable, les deux à la fois.J’ai une tete qui attirent les personnes tristes, il y a peu de temps, une personne est venue instantanément me parler du dècès de sa soeur, dont elle était tres proche, je sentais que cela allait me tomber dessus à un moment aha, qd je l’ai vue et que nous ns sommes parlées.
          La tristesse que je ressens, c’est l’injustice de ce qui n’existe pas(mais aussi de tout ce qui a existé ).une sorte de nostalgie de l’ame, enfin, peut-etre, .. je ne vis pas de confiance absolue pour ma part, mais pas mal de doutes, souvent..

        • Johala dit :

          Bonsoir Barbara
          Excusez moi, je viens juste de découvrir votre réponse! Il est possible, oui, que vous ressentiez la tristesse d’autres âmes que vous captez. Des âmes errantes qui viennent réclamer de l’aide pour passer dans la lumière. On peut les aider effectivement avec de l’Amour et …..quelques explications pour certaines!Leur dire qu’elles doivent aller vers la lumière, qu’elle n’ont aucun intérêt à rester ici, qu’elles seront beaucoup mieux de l’autre coté! Pas besoin de médicaments dans ce cas là, non, ça ne servirait pas à grand chose, ni pour vous, ni pour elles! Essayez de leur parler la prochaine fois, et observez ce qu’il se passe au niveau de votre ressenti de tristesse!
          Bien sur , ça peut être une raison à votre tristesse, mais il peut y en avoir d’autres! Ce n’est pas forcément la tristesse d’âmes en peine , mais la tristesse ambiante, une atmosphère un peu dépressive dans notre société que vous êtes capable de sentir parce que plus sensible que d’autres!
          Bonne soirée!

  6. catherine dit :

    Merci pour ce texte et ses illustrations, superbe.

  7. alain thomas dit :

    Tous les pays occidentaux sont en faillite. Aucune entreprise ne pourrait présenter un bilan comme celui de la France par exemple, sans être tenue de le déposer et de se déclarer en cessation de paiement ou en liquidition judiciaire.
    Seulement le système est ainsi fait que nous empruntons de l’argent que les banques n’ont pas. Il a été établi qu’elles ne pouvaient posséder en fonds propres que 10% des actifs. Ainsi, 90% des sommes prêtées sont virtuelles et cela fait longtemps que c’est ainsi. Lorsque l’on prête de l’argent à la Grèce, les économistes (pas tous) disent que c’est le contribuable qui va payer. C’est faux. Le contribuable paiera que si l’Etat paye. Mais l’Etat ne paiera jamais. Il ne remboursera jamais sa dette… et encore moins celle des autres.
    Exemple : après l’affaire DSK, les américains, le FMI et le G8 ont annoncé qu’ils prêtaient 40 milliards de dollars à l’Egypte et à la Tunisie pour leur démocratisation. Ah bon ! Mais avec quoi on va payer ? On ne paiera jamais. Cette décision va permettre aux pays qui ont prêté de s’implanter et de piller les sols et sous-sols (et pas que ça bien sûr). Le pays le plus endetté au monde s’appelle les Etats-Unis. Qu’est-ce qu’ils s’en foutent ! Savez-vous qu’ils achètent en permanence ces derniers temps, les actions de nos plus grandes entreprises (EDF, Véolia, Vivendi…). Avec quel argent ? Qu’est-ce qu’ils se marrent !
    Bon !
    L’effondrement est inéluctable car une croissance infinie n’est pas possible. Le pic pétrolier a été atteint et nous n’avons rien fait pour remédier à cela. La cupidité d’une poignée de gens n’a pas permis de mettre en avant les découvertes d’un Nikola Tesla par exemple. Au contraire, ils ont mis en place le projet H.A.A.R.P. Vous vous rendez compte les pauvres ! Faut dire qu’on leur doit une fière chandelle quand même. Parce que sans eux, où en serions-nous ? Ils permettent à la Terre de réagir plus vite. Tout cela fait partie du Plan Divin.

    Aucuns ténèbres ne peut atteindre la Lumière ! Tout finit par s’arranger… même mal !
    L’Univers, depuis le big bang, est en expansion permanente, à l’instar de notre système monétaire. Y-a-t-il un point zéro… avant le big crunsh ?
    Nous sommes en synchronisation.
    Laissons-les faire sans pour autant les accréditer !
    La Vigilance est la petite lampe de la Conscience.
    Nous sommes encore dans la spirale… en pleine évolution.
    Nous avons la chance inouïe de participer à ce formidable changement, à cette transition sans précédent.
    C’est le moment d’entrer dans la Joie, au coeur de la Tristesse, ce Noble sentiment ressemblant ici à un vieux vêtement dont il faut se défaire parce que nous allons renaître, nus, dans un continuum de conscience, attirés vers l’Inconnu, un nouveau challenge d’amour et de lumière.
    D’autres êtres nous aident ? Pourquoi pas ! Cela doit faire partie du Plan Divin. Tant que nous courbons la tête, rien ne peut nous arriver !

  8. elba dit :

    De quoi pourrions-nous avoir peur ? De mourir ? Nous mourrons tous un jour.
    De perdre notre confort ? D’une part, nous ne « possédons rien ». Ce dont nous profitons, ce dont nous jouissons sont des choses éphémères. Nous sommes ingénieux, pleins de ressources et si nous savons nous aider les uns les autres, nous n’avons rien à craindre.

    J’aimerais partager quelque chose : depuis peu de temps, je trouve que l’ambiance sur mon lieu de travail s’améliore de jour en jour. Je travaille dans un lieu essentiellement féminin, et là où il y avait parfois matière à broutilles de disputes, il semble que tout s’aplanit, tout devient amical et tolérant, tout se passe dans la joie. Je trouve que même si c’est une minuscule goutte d’eau dans un océan sans fin, peut-être que dans d’autres endroits il se passe la même chose. Qui sait ? J’ose l’espérer. En tous les cas, je savoure ce que j’appelle un genre d’état de grâce.

    Alors franchement, je savoure ce moment, tout en étant consciente que tout bouge autour de nous. J’ignore si j’ai vécu des vies antérieures, même si parfois j’ai des impressions de « déjà vu » et la seule ambition que j’ai c’est de ne pas avoir honte de moi, de mes pensées et de mes actes. Cela justifie à mes yeux le fait d’être en vie : j’ai encore pas mal de choses à faire non pas pour être parfaite, mais pour me sentir vraiment en harmonie avec cette vie qui nous offre tant de choses, si l’on sait regarder.

    Merci Passeur, pour ce texte qui me conforte dans ce que je veux vivre. N’attendons rien, mais profitons de chaque instant.

    Pamina, ne doutez jamais de votre ‘utilité’… Vous êtes là, en ce moment et sur cette terre parmi nous. Chacun avance à son rythme et ce rythme est bon. Souriez. Donnez ce que bon vous semble, et recevez comme un cadeau ce qui vous arrive. Vous n’êtes pas seule, nous sommes des milliers à vivre cette époque. Et grâce à Internet, nous pouvons échanger entre nous. N’est-ce pas formidable ? Accueillez vos petits moments de cafard lorsqu’ils se présentent, (laissez vos larmes couler si elles le veulent, elles sont là pour ça)…et constatez qu’ils ne durent pas.
    Laissons le plan Divin se développer comme il se doit, et faisons-lui confiance. 🙂

    Merci également à vous tous qui laissez des commentaires. ♥

  9. Soleil Bleu dit :

    Les mots me fuient de plus en plus pour exprimer mon alignement avec la vibration que renferment ceux des autres. Alors je reste centrée dans un « Oui » en réponse à vos articles « le passeur », un « Oui » qui accompagne également nombre des commentaires qui les suivent.

    IN LAKE’CH

  10. Cher Passeur,

    Je lis depuis le début vos réflexions à propos d’une situation exceptionnelle qui nous dépasse, nous met « au pied du mur ». Effectivement, J’avoue bien volontiers me méfier terriblement de tous ceux par qui des guides, ou archanges s’expriment à l’humanité, d’autant plus que la plupart de ces « élus » ont des livres ou autre chose à vendre, sous prétexte d’un message « messianique » à transmettre. En ce qui vous concerne, rien de tel. Vous marchez admirablement, me semble-t-il, sur cette voie du milieu qui permet une vision aussi vaste que désintéressée. L’intuition, l’écoute, l’attention, l’observation, la compassion (amour) imprègnent chacun de vos interventions écrites. Il me semble effectivement avoir toujours éprouvé que de mon vivant que je connaîtrais un bouleversement total des paradigmes terrestres et surtout la fin d’une humanité complètement destructrice et ignorante par excès d’égoïsme: il ne s’agit certainement pas de chercher à sauver sa peau, à se mettre à l’abri. Quoiqu’il advienne nous aurons besoin de nous retrouver, de nous unir, de nous entraider, de nous reconnaître, et de nous relier profondément avec les racines solidaires (interdépendances) de la vie terrestres. J’ai beaucoup erré, me suis révolté, j’ai affronté bien des démons, traversé des peurs et des orages, j’ai aimé autant que je le pouvais c’est à dire que je ne cessais d’éprouver les limites dans lesquelles j’évoluais ou me débattais absurdement. Maintenant, il est temps de lâcher prise, ce qui ne signifie pas de se laisser aller par dépit, bien au contraire. Action et méditation se complètent parfaitement, forment un tout indissociable. La terre tourne autour du soleil dont elle reçoit la vie le plus naturellement du monde, en dépit des soubresauts qui l’agitent. «Se connaître soi-même, c’est s’oublier. S’oublier soi-même, c’est s’ouvrir à toutes choses.» enseignait Dogen, un maître zen japonais du 13ème siècle. Vous même rayonnez et puisez à même le coeur, afin d’éclairer un passage pour le moins très très abrupt. Je vous salue en toute humilité.

  11. Josiane dit :

    Merci de mettre en mots notre ressenti. Si bon de savoir que nous sommes nombreux à sentir au plus profond notre connexion à la Source conscients que l’ancien n’a plus sa place et que le Nouveau est à l’aube de sa création. Le Sacré reprend sa place, Mère-Terre et nos frères et soeurs de tous les règnes touchent nos coeurs……Et chaque jour, laisser passer les maux, laisser passer la tristesse et toujours Etre en confiance ; fermer les yeux et sentir la Présence. Merci

  12. Namaste. Merci. Mon coeur est touché par ce partage d’une même vision. Un profond engagement à servir la Conscience dans un corps physique complètement éclairé, amoureux. Une décision intérieure, irréversible, d’habiter ce corps en totalité, avec tout ce que cela implique. L’amour inconditionnel dans l’imperfection globale de la réalité physique…Un accueil à soi de tous les instants. Accepter de s’unir intensément à la vie, quelle qu’en soit le prix en apparence…

    Bénédictions et tendresse. Om.

    Swami Ananda Shanti

  13. Barbara dit :

    … j’aurais une question très simple: si on n’est plus dans la peur, pourquoi ce sentiment de tristesse qui revient comme une vague? Est-ce l’ego sous une autre forme?
    Passeur, si vous pouviez m’éclairer … Du fond du coeur, merci.

    • Le Passeur dit :

      C’est une bonne question. Il semble que depuis peu, beaucoup soient sensibles à une certaine tristesse, voire à une mini dépression où les doutes et l’hypersensibilité remontent, même si rien ne peut l’expliquer dans leur vie. J’ai le sentiment que c’est quelque chose d’extérieur à nous, quelque chose qui ne nous appartient pas et devant lequel il nous faut demeurer bien aligné dans notre axe. Ne nous attachons pas plus à ce qui voudrait être l’adversité. Ca passera. Est-ce de cela dont vous parliez ?

      • Barbara dit :

        Oui, c’est exactement cela. Une tristesse comme un étau, et qui vient sans aucune raison, comme un nuage qui occulterait le soleil. Et puis ça s’estompe et disparaît, également sans raison valable. Et comme vous le précisez, cela vient de l’extérieur… et ça passera.

        • Francesca dit :

          Oui, Barbara, je ressens cela moi aussi. « comme un nuage qui occulterait le soleil », c’est une belle image qui me semble appropriée. Ces moments sont douloureux pour moi car je me sens déconnectée de cette douce et puissante énergie qui me traverse « habituellement ». La terre, les arbres me procurent du réconfort dans ces moments là et me permettent de rester en équilibre en attendant que ça passe. En même temps, j’ai remarqué que cette tristesse s’accompagne aussi d’un sentiment d’ouverture au monde encore plus fort à partir du moment où j’accueille cet état, que je l’écoute vraiment, sans chercher nécessairement à le fuir. Il y a des choses à découvrir, de nouvelles perceptions en quelque sorte. La joie, la lumière sont à accueillir autant que cette tristesse et la colère également qui est une énergie de feu dont nous avons parfois besoin.
          Voilà pour ce qui est de ma propre expérience de cette tristesse qui ne nous appartient pas en propre mais qui appartient à tous.

        • Nathalie dit :

          Bonjour Barbara,

          Je comprends votre sentiment de tristesse, votre âme appelle votre famille d’âmes. Je vous suggère dans ce cas si vous connaissez les fleurs de Bach, d’utiliser « Mustard » (moutarde) qui est une fleur qui aide à dissiper les sentiments comme un nuage noir sans raison. Il y a en a d’autres aussi qui sont bonnes. Allez jeter un coup d’oeil, la pharmacie de la nature est vraiment là pour nous épauler au niveau de l’âme. Bien à vous.

          • Johala dit :

            Et si cette tristesse, s’appelait simplement : Deuil?
            A ce que vous décrivez, ça y ressemble beaucoup! Pour entreprendre la traversée de l’océan, le navire doit larguer les amarres, et accepter de quitter la protection du port d’attache!
            Tout changement dans une vie ne peut se faire qu’en larguant certaines amarres, et c’est parfois (souvent!) difficile. Il faut faire le deuil du passé, de certains liens auxquels on croyait, ou qu’on croyait éternels, alors qu’ils n’étaient que des étapes sur notre chemin, plus ou moins longues! Il faut faire le deuil de l’être qu’on était, et auquel on s’accroche par habitude, pour se rassurer. mais cet être évolue, Dieu merci! Il ne change pas, il évolue simplement. Il ne s’agit pas de jetter l’eau du bain avec le bébé avec! Il s’agit de faire le tri entre ce qui est encore « ancré » en vous et ce qui ne l’est plus, c’est tout, mais ce n’est pas rien, car c’est douloureux parfois!
            Comme un animal qui doit muer et laisser sa vieille peau, comme une chrysallide qui doit se déchirer pour permettre au papillon de s’envoler, comme une naissance, ou une renaissance, il faut abandonner quelque chose (parfois quelqu’un) pour avancer , pour être de plus en plus : SOI
            Votre tristesse est normale, laissez là s’exprimer, laissez là sortir, car c’est elle qui justement, vous permettra de faire le tri, et de comprendre ce qui vous convient désormais, et ce dont vous n’avez plus besoin!
            Bon courage!

  14. Johala dit :

    Encore merci passeur pour cet article qui sonne tellement juste! Nous sommes tous « porteurs de lumière », (enfin ceux qui l’ont décidé ainsi!) et il est temps de brandir nos flambeaux! Pas la peine de regarder les choses au niveau mondial, ça ne ferait qu’alimenter notre sentiment d’impuissance! Il suffit de regarder autour de soi, et d’y apporter ce que l’on peut en comptant ensuite sur l’effet boule de neige! Pas la peine non plus d’attendre quoi que ce soit de nos « soi-disants » dirigeants, et cela quelqu’ils soient (en chute libre apparemment!).C’est à chacun de nous de prendre aussi ses responsabilités en tant qu’être humain,(citoyen du monde….et de l’univers!) et de faire chaque jour, un petit quelque chose qui va illuminer notre quotidien et celui de ceux qui sont juste à coté de nous! Et de lumière en lumière……un pas aprés l’autre….on arrive à surmonter les « oui, mais », les « non, c’est impossible! », les « je ne peux pas! ».
    Bonne journée à tous les « porteurs de lumière »!

  15. pamina dit :

    Merci Le Passeur pour ce très bel article.
    Cependant, sans entrer dans aucune peur en particulier, je reconnais volontiers, que je suis dans cette attente « que quelque chose va arriver » sans savoir quoi exactement ni quand même si « ça se rapproche » et ce depuis des mois. On change de logique, avant je croyais en ce que je faisais, aujourd’hui, je n’y arrive plus, mais pas ceux qui m’entourent, d’où un profond sentiment de décalage, on finit par se murer dans le silence et observer.
    De peur de se faire traiter d’ « allumée » – même c’est mieux d’être allumée plutôt qu’éteinte). Ce monde me paraît de plus en plus absurde, du grand n’importe quoi.
    On croit que les summum d’incompétences, mensonges et absurdités ont été atteints, pas du tout, le fond n’a pas de fond, on est passé de l’autre côté du mur depuis longtemps, mais on continue.
    Tout va très bien, tout est normal, la Grèce a été sauvée, l’Euro aussi, il en sera de même pour les USA – qui ne seront jamais en faillite, c’est totalement impossible.

    Bref, j’ai beaucoup de mal à avancer comme vous dites, vers où, pourquoi, dans quel but, en qui je suis, que pourrais-je faire d’autre ? A qui être utile, comment et en quoi ?

    Cher passeur, dites moi – vers quoi avancer, notre perception du monde et notre relation à l’autre changent, mais ce vieux monde ne finira jamais, comment changer de mise en scène, de tableaux – finir l’acte III et Happy end ?
    « Life is a stage where men and women are players… « – As you like it
    Shakespearement vôtre

    • Le Passeur dit :

      Effectivement, vu comme ça, c’est un brin shakespearien. Mettez à profit cette attente pour vous retrouver, pour vous occuper de vous. Avant l’étape suivante, il importe de se reconnecter à la flamme que chacun porte en lui, de se mettre en accord avec elle. Lorsqu’il n’y a plus de conflit en soi, une autre énergie peut prendre la place et tout alors vient à point. Ce vieux monde finira bientôt, n’en doutez pas, même s’il nous sert un baroud d’honneur, ce sera son dernier éclat.

    • TINOU dit :

      bonjour,

      je suis un peu comme vous. J’ai choisi le chemin de la lumière, mais mon entourage monde me parait en décalage. Il est difficile de parler autour de soi de ce qui nous attend, de ce qu’on doit faire pour s’y préparer, au risque, comme tu le dis, de passer pour une « allumée ». Nous sommes seuls face à nous memes, mais ne serait-il pas possible de faire quelque chose pour que, lorsque nous croisons quelqu’un qui suit le meme chemin que nous, nous puissions nous reconnaitre. Car il est fort probable que nous croisions des êtres ayant les memes desseins autour de nous sans le savoir. Par exemple, nous pourrions mettre un petit ruban de couleur bleu ou rouge à notre retroviseur intérieur de voiture, ou accroché au col d’un chemisier….. je pense que ce serait un premier pas pour nous reconnaitre et nous retrouver ensuite pour s’entraider dans cette évolution vers la nouvelle conscience. Et, pourquoi pas, trouver un moyen ensemble pour aider notre entourage à passer dans la nouvelle dimension. A plusieurs, ce serait plus facile….. Qu’en pensez vous ?
      Tinou

      • Barbara dit :

        Bonjour Tinou,

        afficher un signe visible? Si cela peut aider, pourquoi pas. Pour ma part je préfère me laisser guider par mon intuition, c’est un capteur très sûr, qui amène plein de surprises, et j’aime les surprises! Et ainsi les rencontres, les re-connaissances se font d’elle-mêmes, tout simplement. Mais c’est mon vécu personnel qui me fait parler ainsi.

      • AlKriS dit :

        Oui il y a un décallage avec l’entourage, sans aucun doute. J’ai de mon côté la chance de vivre cette transition et cette transformation en couple (et même dans une certaine mesure avec nos enfants avec lesquels nous échangeons en douceur) et de pouvoir me raccrocher dans les moments de doutes et de questionnements à une expérience proche. Mais en regardant à « l’extérieur » en effet le décallage est bien réel et souvent très important.

        Ce que je crois c’est que le travail que l’on peut faire et « qu’on nous demande » est surtout un travail personnel de transformation intérieure. C’est à mon sens le seul possible, le seul utile et le seul efficace. De plus c’est le seul à respecter le libre arbitre et le seul à appliquer pleinement sa responsabilité personnelle sans empiéter sur celle des autres (respect du libre arbitre des autres et utilisation du nôtre).

        Elever notre vibration et renforcer notre alignement. C’est déjà un défi. Et c’est sur ce terrain là que nous pourrons transformer nos peurs en autre chose, dépasser ces seuils pour embrasser totalement ce qu’est l’unité.

        Je crois qu’une fois ceci fait, chaque progrés sera remis en témoignages visuels et vibratoires autour de nous, comme certaines communications collectives que nous pouvons observer dans d’autres communautés biologiques (comme au sein des ruches par exemple). Alors nous ne pouvons pas considérer notre travail personnel comme étant coupé du monde, comme étant « égoïste ». Mais plutôt comme l’étape indispensable à notre évolution prochaine : nous nettoyer et nous permettre d’évoluer de manière individuelle avant que cette énergie nouvelle soit totalement et abondamment transmise à l’extérieur poiur que le collectif s’en nourisse.

      • Johala dit :

        Tinou, ne vous inquiétez pas! Autour de vous, même si votre entourage change et semble peut-être s’écrouler, c’est justement parce que vous ne vous sentez plus en harmonie avec! Ce n’est pas un mal, même si ça peut paraitre un peu douloureux, une sorte de deuil à faire, car souvent c’est dans notre propre famille que ça se passe, des personnes avec lesquelles on a un lien affectif trés fort, ou que l’on croit trés fort parce qu’ils nous rassurent, jusqu’au jour où on accepte l’idée que finallement ces liens auxquels on s’est raccrochés, ne nous rassurent plus du tout, mais on a du mal à l’admettre! Mais quand une porte se ferme, une autre s’ouvre!
        Des allumés (lol), il y en a plein maintenant, et la connexion entre eux est déjà bien avancée!La preuve, il y en a plein ici! Il vous suffit , en votre âme et conscience d’accepter ce changement en vous pour que la magie s’opère!
        Peut-être que vous ne vous en rendez encore pas tout à fait compte, mais il y « surement » autour de vous des personnes comme vous et avec lesquelles vous pourriez vous reconnaitre, mais , comme disait le passeur, il y peu, il faut parfois, oser! Oser dire un mot de ce que l’on ressent, oser tendre une main, oser passer sur ce pont invisible que l’on appelle la foi!
        Et même si tout votre entourage semble complètement « éteint », il y a d’autres personnes qui vous attendent, sur ce site, mais aussi surement plus prés de vous que ne le pensez! Laissez trainer un article, un livre quelque part, sur votre table de salon, sur le lieu de votre travail, n’importe où où vous passez, exposez (discrètement si vous craignez encore un peu trop d’être traitée d’allumée!) quelque chose ayant trait avec les sujets dont le passeur nous parle, et observez ce qui se passe! Il y a forcément quelqu’un qui s’arrêtera dessus, et alors vous saurez, que cette personne s’y intéresse aussi, peut-être aussi discrètement que vous, pour les mêmes raisons! Vous vous serez alors reconnus!
        Ce site est déjà « trés éveillé », mais si vous êtes encore entourés de gens trés silencieux, d’aprés ce que j’ai pu observer, le meilleur moyen d’aborder la question « en douceur », c’est de parler en premier, des guérisseurs et des voyants! Qui, n’a pas été au moins une fois en consulter un, ou n’en a pas eu envie???? Ce sont , dans les magnétiseurs, les plus connus et les « mieux » acceptés! Eh oui, on peut en avoir besoin un jour, même si on n’y croit pas!!!!!! C’est bien connu, même ceux qui ont passé toute leur vie à rejetter Dieu, se retrouve à le supplier lorsqu’ils se retrouvent dans une situation désespéree! C’est pareil pour les guérisseurs et les voyants! Alors lancez le sujet, et vous verrez bien les réactions? Et ça vous permettra de cerner un peu mieux les croyants et les non croyants! Deuxième étape, il faudra parvenir à dicerner les « illuminés » des « éclairés »! Comme le dit si bien Alain Thomas, dans les autres commentaires:
         » La Vigilance est la petite lampe de la Conscience! » (trés jolie exression, merci Thomas!)
        André Chenet, également dans les coms rajoutte:
         » Effectivement, J’avoue bien volontiers me méfier terriblement de tous ceux par qui des guides, ou archanges s’expriment à l’humanité, d’autant plus que la plupart de ces « élus » ont des livres ou autre chose à vendre, sous prétexte d’un message « messianique » à transmettre »
        Et je suis tout à fait d’accord avec lui, Dieu sait qu’il y en a, une autre forme de pouvoir qui utilise encore la peur et la fragilité des humains pour en tirer un bénéfice quelqu’il soit, argent, gout du pouvoir, se donner de l’importance, quelque soit leur motivation, elle est dangereuse! Alors, en effet, il faut rester vigilant, apprendre à discerner, rester lucide, et pour ça, savoir écouter au plus de profond de vous la petite voix qui vous guide en vous disant: OK, ça, ça me parle et ça résonne vraiment en moi, ou bien…ça, c’est bizarre, ça coince, j’arrive pas à y croire, ça ne me parle pas tout à fait, je ne le sens pas!!!!
        En bref, arriver à vous faire confiance à vous d’abord!
        Bon courage!

      • Le Passeur dit :

        Je ne crois pas qu’il y ait besoin d’un ruban pour reconnaître nos frères et sœurs. Tout simplement parce que tous les êtres sans exception sont nos frères et nos sœurs. Quelle que puisse être la noirceur d’âme de quelques uns, tous et toutes sont sur le chemin, tous et toutes éprouvent la justesse et l’erreur. Je crois qu’il est bon d’oublier les étiquettes et les catalogues. Certes il y a des affinités particulières entre ceux qui se retrouvent dans le même élan au même point de la même ligne du Temps, mais le cœur suffit bien à reconnaître instantanément celles et ceux qui se situent dans la même énergie. Non ?

        • Barbara dit :

          Merci Passeur pour cette précision si précieuse. Elle englobe la totalité. La vérité, Une, n’exclut rien ni personne, elle englobe tout. En parlant de mon intuition, j’ai encore sélectionné … Mon ego m’a une fois de plus joué un tour … Oui, tous sont nos frères et soeurs, sans exception!

        • Agnès dit :

          En effet, tous les Êtres sur Terre sont issus d’une même Source, mais avec des expériences de vie différentes selon le choix de chaque âme. Alors pourquoi les regrouper sous un signe limitatif parfois? Il me semble que chacun a simplement à s’illuminer de l’intérieur, et l’Amour qu’il émettra de par sa lumière intérieure, suffira en rayonnant à le faire reconnaitre de ceux qui ont des vibrations proches… et simplement rester dans la confiance, marcher et avancer sans se retourner sur ce qui n’est plus…
          Avec tout mon Amour,
          Agnès

          • TINOU dit :

            merci pour vos témoignages qui me vont droit au coeur. Si j’ai parlé de petit ruban, ce n’est pas dans le but d’étiqueter ou de cataloguer qui que ce soit, loin de moi cette idée. Au contraire, ce pourrait être un moyen de nous retrouver, guerriers de lumière, pour regrouper nos énergies et agir de façon plus « efficace » sur notre entourage pour l’aider à monter dans la nouvelle conscience plus facilement et surtout plus rapidement, car le temps presse…….. Plus nous serons et plus la lumière que nous véhiculons aura un impact sur ceux qui n’ont pas encore la chance de s’ouvrir à la nouvelle conscience. Chacun de notre côté nous pouvons agir, certes, mais, dans le cas d’un regroupement, les égrégores peuvent booster cet apport d’énergie.

            Merci de vos conseils Johala, je vais faire quelques tentatives en ce sens. Oui, le plus dur c’est d’accepter ce changement. Faire son deuil de l’ancien monde…..j’ai encore un peu de chemin à faire…..

            Merci à tous pour vos encouragements et merci Le Passeur pour vos merveilleux articles.

            Dans l’amour et la lumière
            Tinou

  16. Barbara dit :

    Que cela est donc juste! Mais devenir conscient demande une attention de chaque instant. Si les animaux semblent avoir moins peur de nous, chose que j’observe aussi, si les Petits Esprits de la Nature sont de mieux en mieux perceptibles, n’est-ce pas un signe merveilleusement encourageant pour nous?
    Merci Le Passeur pour vos paroles si bienfaisantes, cela me permet de ne pas me sentir seule et de continuer mon petit bonhomme de chemin là où la vie m’a placée.

  17. Nn. dit :

    Votre article est sobre. C’est cette projection sur de multiples possibilités que nous sommes tous tentés de faire qui trouble et même déstabilise certains.
    Nous sommes dans l’oeil du cyclone. Le temps semble s’arrêter, une attente qui nous semble interminable. Ce moment où le silence se fait. On ressent l’imminence d’évènements qui vont bouleverser nos vies sans savoir comment cela va se présenter. Dans le même temps la sollicitation pour une évolution intérieur, est de plus en plus présente. Comme un appel auquel je ne peux ni n’ai envie de me dérober. Je connais les nuits avec très peu de sommeil. Le matin je regarde ce monde en perdition. Une société dans laquelle je ne me retrouve plus. Alors je me tourne vers le ciel et je souris. Dans cet instant, JE SAIS !!!

    Je ne suis déjà plus là, mais pas encore arrivé à destination. Je sais que ma ligne est tracée et que je suis accompagné pour me préparer à « l’après ».
    C’est dans le coeur que je trouve cet indéfinissable engouement, cette joie intérieure qui fait briller ma lumière intérieure…

    La peur n’est qu’une réactivité à ce monde d’illusion. Comme toute illusion elle ne fait que passer et arrive le temps ou l’on se surprend à sourire. Sourire de notre crédulité passée. Et même en y réfléchissant, la peur, on ne se souvient même plus de ce que c’était….
    Nn.

    • Laïla dit :

      vous m’ôtez-les mots de la bouche Nn.! mais pas le sourire qui fleurit sur mon visage en lisant ces mots ^^
      merci à vous et merci aussi au Passeur pour ses textes qui me sont d’un grand soutien et toujours en résonnance avec mes sentiments vécus dans l’Ici et Maintenant.

      Paix et Amour à tou(te)s, à nous la Belle Aventure!

      Poutous,
      Laïla

    • Maïfa dit :

      Je marche comme vous avec ma petite lampe allumée qui éclaire au jour le jour mon chemin et qui parfois m’offre le noir pour me mettre sur « pause » quand le doute me visite. Et puis la confiance revenue, je poursuis ma route sachant que je ne suis jamais seule et que ce que je ressens depuis toujours est en train d’arriver par des signes quotidiens, comme des cadeaux. La vie est belle comme un jardin, plantons ce que nous aimons y trouver, partageons et régalons-nous ensemble.
      Comme dit Pierre Rabbhi, nous allons vers une sobriété heureuse.
      Merci l’ange Passeur qui réjouit et nourit nos âmes!

  18. FNH11 dit :

    Je suis une lumière ( toute petite ) et j’essaies de briller tant que je peux , mais à part DIEU qui me voit!Aujourd’hui , chez nous c’est fête ! une ame est née à DIEU !
    Dieu , je l’attends avec impatience , même s’il faut donner ma vie pour lui : je le ferai sans regret , ayant vécu sans envie de vivre ! mais cette attente se fait en donnant tout l’amour que j’ai dans le coeur et LUI sait que j’en ai puisque c’est lui qui me l’a donné !
    FNH11

  19. Béa dit :

    Magnifique article, c’est exactement ce que je pense !
    Merci le Passeur

  20. Annie dit :

    Être dans l’attente………Sans attendre, chaque instant est précieux.
    « Garder votre lampe allumée » (Jésus)
    En chacun de nous brille une « Lumière »que chacune d’Elles s’allument et le spectacle sera féerique.
    Merci pour tout Le Passeur.
    Annie

Répondre à elba Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *