Pionniers de la conscience en expansion

Par Suzanne Lie.

Notre monde intérieur est en train de changer, de grandir, de se développer et de s’étendre de plus en plus. Parallèlement, notre monde extérieur semble diminuer, ralentir, se réduire. Tandis qu’auparavant nous étions détachés de notre monde intérieur par des considérations terre-à-terre, il nous est à présent plus difficile de répondre aux appels de l’extérieur, du quotidien. Notre SOI est si riche d’aventures, d’illuminations et de communications, que notre chemin dans le monde physique n’est réellement agréable que lorsqu’il est rempli d’amour, comme il l’est en ce moment plus que jamais. C’est l’amour dont nous faisons l’expérience dans notre monde en 3D qui nous maintient ici. Ou bien pourrions-nous dire que l’amour est ce qui nous permet de rester ici, afin que nous puissions assister à l’ascension planétaire.

Nous étions habitués à douter de nos expériences du monde intérieur, mais nous doutons à présent de nos expériences du monde extérieur. Les nouveaux médias nous ont si souvent menti que nous ne pouvons plus faire confiance à rien de ce que l’on nous dit, alors que nous avons entendu de grandes vérités. Ces vérités intérieures nous permettent de mesurer notre propre importance, et combien nous pouvons être acteurs de notre ascension planétaire. Par ailleurs, un nombre de plus en plus grand d’entre nous fait l’expérience, intense, de visiter d’autres dimensions, mondes, planètes et galaxies. Ces expériences nous emplissent de joie, et nous permettent de nous libérer de nos dernières interrogations quant à la réalité ou non de notre ascension.

Alors que nos expériences spirituelles vont en s’intensifiant, nous devenons de plus en plus confiants, nous sommes bel et bien sur le chemin de notre ascension. Nous ne sommes pas forcément au fait du comment et du quand l’ascension se présentera, mais les comment et les pourquoi s’éloignent de notre conscience, à mesure que nous vivons de plus en plus d’expériences multidimensionnelles. Alors que de plus en plus de personnes vivent ces expériences et en parlent, elles deviennent plus « normales », encourageant les autres à parler eux aussi de leurs expériences.

La voix de ceux qui colportent la peur diminue, à mesure que nous nous détachons des informations relayées par les médias de la 3D et que nous écoutons nos propres informations, celles qui viennent de notre monde intérieur et de sources spirituelles de confiance. Nous l’entendons, le message de beaucoup de ces sources est le même, bien que la manière de l’annoncer puisse légèrement varier. Ce qu’elles disent : « L’ascension, c’est MAINTENANT. Appréciez-là, cela fait des millénaires et un grand nombre de vies que vous l’attendez. » Nous ne comprenons pas toujours le processus de l’ascension, mais nous savons que nous sommes en train de changer, à partir de notre centre.

Ce changement en nous-mêmes s’accompagne de la diminution de nos attachements au Jeu de la 3D. Nous ne ressentons plus le besoin d’être riches, célèbres ou d’avoir une carrière brillante. Les nombreuses possessions que nous avons accumulées tout au long de nos vies n’ont de sens que celui des souvenirs qu’elles contiennent. En ce moment, nous rassemblons tous nos souvenirs et en tirons les dernières leçons. C’est comme si nous étions en train de nous préparer à un long voyage et que nous contemplions nos vies avec un sentiment d’adieu. Nous savons que nous reviendrons, mais nous serons tellement différents après notre voyage que nous ne verrons plus notre vie comme avant.

Au même moment, de vieilles peurs viennent frapper à notre conscience. Nous ne sommes pas surpris de voir ces peurs, ce sont les mêmes que celles qui nous ont hantés toute notre vie. Nous voyons à présent que les choses qui nous effrayaient n’ont pas eu lieu, ou qu’elles ont été de telles occasions de grandir qu’elles sont devenues nos amies. Alors que nous contemplons notre vie depuis cette perspective plus élevée, nous pouvons voir nos problèmes comme des défis et des habitudes. Oui, beaucoup des mécanismes que nous utilisons dans la 3D pour faire face, sont à présent reconnus en tant qu’habitudes. Parce que nous nous aimons beaucoup plus, nous pouvons avoir de la compassion pour la partie blessée de notre psychisme, encore accrochée à ces vieilles expériences.

Avec l’amour inconditionnel, nous nous parlons à nous-mêmes, en direction de là où se trouvent nos blessures, pour les rassurer et leur dire que nous sommes en sécurité et prêts à nous rendre dans un nouveau lieu merveilleux. Si nous sentons toujours de la résistance face à nos anciens problèmes, nous pensons à faire appel à notre plus haute guidance, à méditer, à dire nos mantras, à faire de l’exercice, à faire une sieste, ou à faire quoi que ce soit d’efficace pour être le Maître de nos pensées et de nos émotions. Nous sommes les Maîtres, maintenant, de plus de manières que ce que nous en savons. Il nous suffit de nous souvenir de garder notre conscience suffisamment haute pour nous souvenir de notre grand SOI Multidimensionnel.

Lorsque que nous nous penchons sur les illusions de notre monde 3D et sur les connaissances de notre SOI, nous voyons comment nous avons créé nos propres illusions pour survivre aux nombreuses situations difficiles du Kali Yuga*, les 2.000 dernières années de polarité extrême. Alors que ces polarités fusionnent vers l’UNITE, nous pouvons voir les extrêmes de tout problème, depuis notre position au Centre. Depuis le Centre, notre conscience peut se libérer des vieilles peurs pour la survie, qui remontent en ce moment pour être libérées.

Nous avons dû cacher pendant si longtemps notre vrai SOI et nos nombreuses perceptions et talents plus vastes d’un monde souvent ressenti comme dangereux. A présent, nous sentons que NOUS sommes le monde, et nous refusons d’être moins que ce que nous sommes, juste parce que quelqu’un d’autre aurait choisi de nous juger. Cependant, ce qui était auparavant si nouveau que cela en était effrayant, est en train de devenir courant en tant d’endroits que la peur à l’origine du jugement a considérablement diminué. Nous sommes les pionniers qui avons parcouru le territoire inconnu de la conscience en expansion. Au début, nous pouvons avoir senti que nous devions garder nos découvertes secrètes, mais nous les partageons maintenant abondamment.

NOUS sommes MAINTENANT en train de vivre l’aube de notre Nouvelle Terre. En gardant cette connaissance dans nos cœurs et dans nos esprits, nous contribuons à la construction de notre nouvelle réalité, qui vibre à une fréquence plus élevée que celle du monde dans lequel nous existions auparavant. Nous savons que cette fréquence est différente, mais sans savoir comment et pourquoi nous le savons. Heureusement, nous avons appris à faire confiance à notre SOI intérieur et à percevoir la réalité depuis une perspective plus élevée. Notre défi actuel est de maintenir notre état de conscience de la cinquième dimension, sachant que notre perception de la réalité est le résultat de notre état de conscience.

Nous réalisons à présent que lorsque notre état de conscience chute au niveau du mode de survie, nous faisons l’expérience des mêmes peurs et inquiétudes anciennes qui nous hantaient auparavant. Par contre, lorsque nous retournons à notre état de conscience multidimensionnel, nous pouvons percevoir les nombreux niveaux de réalité qui nous entourent. Nous pouvons alors consciemment choisir la réalité qui est emplie d’amour et de lumière, et, ce faisant, envoyer notre amour inconditionnel à toutes les réalités qui vibrent encore dans la peur et l’obscurité. Nous savons que nous sommes des phares de lumière et d’amour. Nous réalisons que nous avons parfois besoin de cette précieuse aide pour nous-mêmes, afin de retourner à notre véritable état de conscience multidimensionnel, mais une fois que nous sommes de retour à notre SOI, nous partageons abondamment notre amour et notre lumière à TOUTE vie.

Nous sommes sur le chemin du retour à la Maison, vers notre véritable fréquence d’expression. Sur le chemin du retour, nous réalisons que notre SOI Multidimensionnel ne nous avait jamais quittés. Nous, les êtres ascendants, retournons au SOI que nous avons toujours été.

*note du Passeur : Le Kali Yuga (कलियुग) est le quatrième âge de la cosmogonie hindoue. Il est celui qui représente l’âge obscur actuel.

Suzanne Lie – 16 Juillet 2011

Traduit par Véronique pour LaPresseGalactique.com

Source originale (en anglais)

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

8 Responses to Pionniers de la conscience en expansion

  1. marie christine dit :

    Pour vraiment comprendre ce texte, il fallait que j’en fasse l’expérience .
    Et c’est justement ce qui se passe dernièrement :
    Rencontrer des personnes et ne voir en eux que la partie noble, la partie belle, n’attacher d’importance qu’à cela, ne se concentrer que sur cela, ne baser la relation que sur cela .
    Alors s’installe un profond respect mutuel, une sympathie, une bienveillance, une entente tacite, une compréhension au-delà des mots, un désir réciproque du bien-être de l’autre .
    Bien sûr, plus tard, si la relation se poursuit, viendront s’ajouter des obstacles . On va commencer à voir des « défauts », des pensées et sentiments parasites …
    Mais on aura posé les premières fondations solides : une confiance, une amitié, une complicité qui resteront gravées dans le coeur, qui seront inoubliables, constamment présentes à l’intérieur, et qui permettront de résoudre les problèmes éventuels .
    Est-ce possible avec tout le monde ? Pourquoi pas ?
    Il s’agit de reconnaître en soi et chez l’autre ce qu’il y a de meilleur, de le stimuler et de le faire sortir au grand jour . C’est vrai, nous n’avons pas forcément conscience de ce qui fait notre véritable valeur . On peut être fier de choses qui n’en valent guère la peine et avoir des qualités de coeur qui passent inaperçues à nos yeux . Et c’est bien dans les échanges humains que l’on peut en prendre conscience .
    Etre en admiration … La moindre petite lueur d’humanité dans un regard me comble de ravissement et me réconcilie d’un coup avec la terre entière !

  2. angie dit :

    Je me suis sentie concernée par ce message mais je pense à certains frères qui n’ont pas accès aux sensations et expériences du Soi, et même s’ils ne doutent pas, ils n’ont pas de confirmation intérieure de « l’ascension »….Je me pose de moins en moins de questions, en effet les peurs viscérales remontent et ont besoin d’être accueilli et étrangement la peur de mourir!!! Moi qui ait eu tant de preuves du monde invisible, je doute encore….Mais de ce doute qui éloigne les fixations aux croyances salvatrices de l’ego….Franchement, pour moi, le mystère reste entier et c’est peut-être bien ainsi!!!!

  3. sbf dit :

    Quel est l’auteur de l’illustration ?

  4. Annie dit :

    Maison….Retourner maison, comme « ET » ce désir si fort de retourner à la MAISON, avec pour moi aussi « elba » cette nostalgie, cette tristesse, que je ne comprends pas vraiment, et depuis quelques temps la certitude d’être sur le chemin.
    Merci Le Passeur et Suzanne Lie, de ce partage.
    Annie

  5. elba dit :

    « Sur le chemin du retour à la maison… » 🙂

    « C’est comme si nous étions en train de nous préparer à un long voyage et que nous contemplions nos vies avec un sentiment d’adieu. » Oui, c’est cela que je ressens. Parfois avec de la nostalgie, sans que je comprenne le pourquoi de cette nostalgie – et là, je me mets à pleurer parfois sans raison (peut-être des souvenirs inconscients de vies passées ?). Et parfois avec joie, parce que je sais que nous marchons vers le but pour lequel nous nous sommes incarnés.

    Merci une fois de plus, Passeur. Merci à Suzanne Lie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *