Naissance d’un humain sous le regard d’un dauphin

Via le blog de Rusty James.

Un Russe du nom d’Igor Charkovsky s’est spécialisé depuis longtemps dans l’accouchement de bébés humains sous l’eau. Il a probablement assisté à quelques 20.000 naissances sous l’eau.

Sa fille, qui fut un des premiers nouveau-nés à venir au monde ainsi, avait alors un peu plus de vingt ans, si je me souviens bien, lorsque l’incident suivant se produisit.

Charkovsky et son équipe avaient emmené une femme au bord de la mer Noire afin qu’elle puisse accoucher de cette manière. Ils étaient tous assis dans l’eau et se préparaient pour la naissance de l’enfant, la femme enceinte étendue de tout son long dans une section du bassin qui avait environ soixante-dix centimètres de profondeur.

Si je me rappelle bien, trois dauphins s’approchèrent soudain du groupe, repoussèrent tout le monde jusqu’au fond du bassin, sauf la future maman, et prirent résolument la direction des opérations.

Ils vinrent d’abord tout près de la patiente et commencèrent à effectuer ce qui semblait être un massage au sonar, de haut en bas et de bas en haut du corps ce dont j’ai moi-même fait l’expérience et qui apporte un très grand bienfait au système humain. À la suite de cela, la femme mit au monde son enfant sous l’eau pour ainsi dire sans douleur et sans peur.

Ce fut une expérience phénoménale pour tout le monde. Elle donna d’ailleurs lieu à une nouvelle pratique consistant à utiliser des dauphins en guise de sages-femmes, pratique maintenant adoptée un peu partout dans le monde.

Quelque chose ayant trait au sonar que les dauphins projettent au moment de l’accouchement semble relaxer profondément la mère.

Les dauphins manifestent des préférences au sujet des humains.

Ce n’est pas une règle absolue mais si vous allez nager avec des dauphins et qu’il y a des enfants avec vous, les dauphins les abordent d’abord. S’il n’y en a pas, ils vont alors vers les femmes et s’il n’y en a pas non plus, ils rejoignent finalement les hommes. Mais s’il y a une femme enceinte dans le groupe, alors tout le monde peut aller se rhabiller car elle attire totalement leur attention.

Le petit bébé qui va naître est ce qu’il y a de plus important à leurs yeux. Les dauphins deviennent très excités lorsqu’ils voient un être humain donner naissance. Ils adorent cela, c’est certain.

Ces mammifères peuvent tous faire des choses ahurissantes. Les enfants nés dans l’eau avec pour sages-femmes des dauphins, du moins tel que cela se fait en Russie, sont tous des enfants extraordinaires. D’après tout ce que j’ai pu lire sur le sujet jusqu’à maintenant, pas un de ces enfants n’a un quotient intellectuel inférieur à 150 et ils ont tous un corps émotionnel extrêmement stable et avec un corps physique incroyablement résistant. D’une manière ou d’une autre, ils semblent très supérieurs aux enfants habituels.

L’accouchement dans l’eau se pratique aussi en France, on en a déjà fait plus de 20.000. Les femmes donnent naissance dans de grandes baignoires.

Au début, les médecins avaient étalé tous leurs instruments sur des tables, et tous les moyens de secours étaient en place, chacun étant prêt à intervenir en cas de complications, mais il n’y eut aucun problème. D’une année à l’autre, tout se passa très bien jusqu’à ce que finalement 20.000 naissances aient eu lieu sans une seule complication ! De nos jours, les instruments et tout l’équipement sont relégués dans un coin du lieu où se font les accouchements, tout simplement parce qu’il n’y a toujours aucun problème.

Je ne sais pas si les spécialistes savent pourquoi au juste, mais pour quelque raison inconnue, quand une femme enceinte flotte dans de l’eau, il semble que toutes les complications de l’accouchement se résolvent d’elles-mêmes.

J’ai eu l’opportunité de passer quelque temps avec une femme qui fut l’assistante de Charkovsky en Russie. Elle avait ramené avec elle plusieurs films pris pendant les accouchements. Je visionnai deux de ces films, chacun portant sur une femme différente donnant naissance à son enfant sous l’eau. Non seulement ces deux femmes n’avaient éprouvé aucune douleur, mais elles avaient eu de multiples orgasmes pendant la naissance de leur enfant de longs orgasmes durant jusqu’à vingt minutes d’affilée. Leur plaisir était total. Je sais que c’est comme cela que les choses devraient être pour tout le monde. C’est tout à fait logique et ces femmes nous le prouvaient.

J’ai aussi vu des films russes sur des bébés de deux ou trois ans et des enfants en bas âge, mais un peu plus vieux, qui dormaient au fond de piscines. Ils dormaient littéralement à poings fermés, mais sous l’eau tout au fond du bassin, et toutes les dix minutes ils remontaient à la surface, apparemment toujours endormis, roulaient leur corps de manière que leur visage soit à l’air libre, expiraient puis inspiraient à nouveau de l’air frais, après quoi leur corps coulait et allait se poser au fond du bassin.

Ces enfants vivent donc sous l’eau l’élément liquide est leur patrie. On leur a d’ailleurs donné un nom, pour ainsi dire, comme s’il s’agissait d’une nouvelle espèce. On les appelle les homodolphinus. Il semblerait qu’il s’agisse d’un mélange d’humains et de dauphins. L’eau devient leur milieu naturel et ils sont extrêmement intelligents.

Source originale – Vu sur la Presse Galactique.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

À propos de Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

30 réponses à Naissance d’un humain sous le regard d’un dauphin

  1. Sisi dit :

    Bonjour,

    Cela fai quelques jours que Je suis a la recherche de contacts pour accoucher avec les dauphins France ou Europe si possible…

    Merci
    Sisi

    • Marie-Anne dit :

      Bonjour, Sisi,
      Être enceinte, c’est magnifique!
      Je peux te donner l’adresse d’une association belge qui m’a l’air « sérieuse »( mais je ne la connais pas « personnellement »).
      Il s’agit d’une association qui propose, depuis plusieurs années, des séjours initiatiques et de ressourcement à la rencontre des baleines et des dauphins ainsi, notamment, que de l’accompagnement personnalisé- mais, très visiblement, pas d’accouchement dans l’eau avec les dauphins.
      Je suppose qu’ils pourraient tout de même te donner les renseignements qui t’intéressent ou t’orienter vers telle ou telle personne .
      Je te conseille bien sûr de ne pas négliger l’avis et le suivi d’un gynéco ou d’un médecin et de préparer cet accouchement avec des personnes en qui tu ressens une réelle confiance .
      Voici l’adresse e-mail: dolphinrevival@skynet.be

      Tel.: + 32 499 17 67 95
      Avec tous mes voeux de bonheur! M-A

  2. Osiris dit :

    Merci pour ce bel article qui traite d’un sujet magnifique ☺
    Comme al, je recommande chaleureusement la lecture du livre de Partice Van Eersel, Le cinquième rêve dans Le livre de poche, qu’on trouve toujours, neuf ou d’occasion (par exemple, chez Amazon).
    Merci à vous et aux Dauphins.

  3. Homodelphinus dit :

    Je suis très impressionné par toute ses choses. Malheureusement ne pouvant avoir d’enfant car je suis un homme je ne pourrais pas accoucher dans l’eau. Cependant penser vous que je pourrais faire accoucher ma chienne (une labrador) dans l’eau, elle est très gentille, adore l’eau et serai très heureuse d’accoucher a coté de dauphins.
    Et elle pourrai faire des labradodelphinus bébés

  4. nadège dit :

    merci pour vos commentaires, j’ai pu lire des choses sur l’hypersensibilité, je me reconnais parfaitement, je suis artiste, autiste légère? j’essaie de vivre de mon art car faire autre chose me semble si lourd que j’en ai des vertiges souvent… mais même dans la musique je me sens à part. donc merci d’avoir défini ce terme hypersensible, car je ne savais pas que c’était reconnu: euh faut faire quoi pour l’être? faut voir un médecin? si vous avez des infos à ce sujet…
    mon rapport au monde est parfois insupportable, les seuls moments en effet où je peux m’épanouir sont ceux où je partage avec d’autres hypersensibles, connectés, dans des stages ou des lieux propices pour que cette conscience s’exprime… c’est même vibratoire.
    quand notre réalité est vibratoire depuis l’enfance, et bien on sent tout.
    c’est pourquoi les dauphins m’émeuvent tant, ils me font pleurer, les baleines, tous les animaux sont si sensibles aussi aux vibrations de nos cœurs, de nos pensées… alors savoir qu’on peut accoucher avec des dauphins me fait vibrer le cœur et me touche profondément, j’aspire tant à ce monde là et que cette conscience se généralise, pourvu que tous puissent devenir hypersensibles pour que ce monde soit plus beau.

  5. al dit :

    Bonjour,

    Excellent article. Merci Le Passeur.
    Je vous invite à lire « Le cinquième rêve » de Partice Van Eersel. Il traite du sujet, et des homodelphinus… il relate longuement l’expérience Russe de naissances en présence de dauphins, et donne de nombreuses références. Je n’ai plus ce livre et il n’est plus édité, donc impossible de vous en dire plus. Voilà, c’était juste à titre d’information, pour ceux qui cherchent à en savoir plus.

  6. karine dit :

    Je crois que l’article s’inspire de ce qui est écrit sur sur ce site :
    http://www.psychicchildren.co.uk/3-6-BirthWithDolphins.html
    Dommage qu’il ne soit pas daté. En revanche, il était déjà publié en 2007sur d’autres sites sous sa forme d’origine.
    J’ai trouvé des photos impressionnantes sur :
    http://www.theshiftofconsciousness.info/dolphin.html#Charkovskys_Underwater_Births_and_Baby

    Et la photo d’une petite fille qui dort sur l’eau (probablement de fatigue) :
    http://www.theshiftofconsciousness.info/mystory.html

    Bonne soirée

  7. Karine dit :

    Bonsoir,
    Cet article donne envie à toutes les femmes d’accoucher en présence de dauphins, ou à défaut, dans l’eau.
    Cependant je suis troublée par cet extrait :
    « J’ai aussi vu des films russes sur des bébés de deux ou trois ans et des enfants en bas âge, mais un peu plus vieux, qui dormaient au fond de piscines. Ils dormaient littéralement à poings fermés, mais sous l’eau tout au fond du bassin, et toutes les dix minutes ils remontaient à la surface, apparemment toujours endormis, roulaient leur corps de manière que leur visage soit à l’air libre, expiraient puis inspiraient à nouveau de l’air frais, après quoi leur corps coulait et allait se poser au fond du bassin. »

  8. elba dit :

    C’est très beau, Passeur. Il n’y a pas si longtemps, les femmes n’accouchaient pas à l’hôpital. Elles enfantaient à la maison dans des conditions parfois vraiment très dures… J’espère que dans peu de temps toutes les femmes qui le voudront pourront bénéficier d’un accouchement tel que celui-ci.

  9. alain thomas dit :

    L’autisme n’est pas une maladie mais un état. Le monde extérieur serait le monde invisible alors que pour nous le monde intérieur est le monde invisible. Nous ne sommes pas sur le même plan.
    Or, nous savons que le monde de l’apparence, de la forme, le monde extérieur en quelque sorte, est illusoire, comme un mirage ou un rêve, dans le sens que ce que nous percevons est le fruit de notre pensée. Nous créons le monde extérieur par le pouvoir de notre pensée. En ce sens, toute forme, toute apparence n’est qu’illusion. La physique quantique le démontre aujourd’hui sans tabou.
    Tout cela pour dire que l’autiste et un certain nombre d’animaux comme le dauphin, la baleine ou l’éléphant vivent « en soi », dans le monde intérieur, leur monde visible, celui où certaines facultés comme la télépathie existent.
    Le rapport entre le dauphin et le nouveau né est manifeste car le nouveau né en est encore au stade du monde intérieur, son monde visible. La communication est donc possible.
    Pour l’autiste, qui a des facultés extraordinaires, communiquer avec un dauphin est comme se trouver subitement sur un plan adéquat, à un niveau de conscience profond où la communication est possible.
    Je ne pense pas qu’il faille voir le phénomène plus loin.
    Ceci dit les autistes et les dauphins ont des capacités que nous n’avons pas car nous croyons en une certaine réalité du monde qui nous entoure et nous occultons notre vraie nature. Nous nous sommes coupés du monde « invisible » intérieur.
    La mentalisation est devenue notre condition première.
    Notre esprit est tourné vers l’extérieur, perdu dans ses peurs et dans ses projections.
    En favorisant la communication entre les autistes, les nouveaux nés et les dauphins, nous devrions nous efforcer de comprendre le message qui nous est adressé ici et ainsi nous tourner plus fréquemment vers l’intérieur afin de trouver la paix et la lumière.

    • Johala dit :

      Je suis assez d’accord avec tout ce que vous dites!
      Bonne journée

    • sbf dit :

      je trouve que le monde que l’on se crée ou ne se crée pas( les conditions de vie du monde « tel qu’il est ») est invivable en effet, et que cette proposition de se composer une bulle(mais genre, une bulle qui n’est pas fermée ) de vie oxygénée, ou plus agréable peut accepter quiconque s’en sent le besoin de respirer. pour ce qui me concerne je crois présenter des traits-defenses qui sont proche de certaines formes d’autisme léger, lorsque je vis des périodes de stress cela est plus marqué, meme si à vous lire, je me reconnais plus dans l’hyper sensible(qui pète un cable). je ne trouve tout simplement pas les conditions de vie actuelles seulement viables, j »eprouve de la stupéfaction pour certaines choses qui sont la réalité quotidienne de certains, et du « monde » en général  » une certaine violence incrustée dans leur vie de ts les jours par exemple.je me vis en inadaptation dans un monde que je ressens, de façon subie, que je décode intellectuellement, mais que je ne comprends pas au fond, ou que je comprends suffisamment pour ne pas vouloir en intégrer plus dans certains aspects qui me heurtent… foncièrement, je ne me vis pas de ce monde.je ne sais quelle place y prendre, j’essaie juste de vivre à présent celle que j’occupe à ce moment.
      Donc autiste ou hypersensible ( on peut etre les deux ) cela ne m’empeche pas de souscrire vivement, à votre proposition ^^

  10. J’avoue que je reste sceptique sur l’homodolphinus ? Auriez-vous d’autres informations sur ce sujet ?
    Belle vidéo !

    • Le Passeur dit :

      Pas sous la main mais je me souviens avoir lu il y a pas mal d’années un compte-rendu sur ce sujet qui venait de Russie. N’oublions que nous vivions tous dans du liquide avant la naissance. Ce n’est pas le sujet principal du papier mais c’est intéressant et c’est en effet un sujet à creuser, si quelqu’un a des infos là-dessus…

      • en recherchant sur Internet je n’ai trouvé que le même texte (en anglais) repris à de multiples reprises dans différents site et parlant de ces fameux films russes mais sans aucune source ni aucun autre lien pour vérifier cette information qui me semble de ce fait peu crédible. Effectivement notre espèce est sortie des eaux, et malgré l’évolution, nos bébés se développent toujours dans le milieu liquide jusqu’au jour de leur naissance, notre propre corps est composé pour plus de sa moitié d’eau … un élément essentiel à la vie.

        • Le Passeur dit :

          J’ai lu il y a longtemps quelque chose là-dessus dans un livre et j’ai également vu un reportage mais ça date et je ne saurai plus dire. C’est pourquoi j’en ai parlé dans dans le papier.

  11. pomme dit :

    Merveilleux..vous pouvez aller vous promener sur le site http://www.institutdony.com qui relate la belle histoire de Fréderique PICHARD et de Dony la dauphin ambassadeur…qui lui donne des rendez-vous dans des ports différents..depuis qu’elle l’avait « rencontré » dans le port de Royan. c’est bouleversant…Belle nuit.

  12. Éric dit :

    Excellent article et plus j’en sais sur les dauphins plus sa m’impressionne !

  13. Barbara dit :

    C’est ce que j’ai vu de plus beau dans ma vie! C’est au-delà des mots, cette vidéo touche en plein coeur! Si c’est cela l’avenir de l’humanité, quelle merveille!

    • Barbara dit :

      Je me reprends: ce n’est pas l’avenir, puisque nous y sommes déjà. C’est l’aujourd’hui. Que c’est long à transmuter les anciennes formes de pensées …

  14. Johala dit :

    Extraordinaire! Mais comme d’habitude, la France a du retard! Il y a 30 ans, lorsque je faisais mes études, j’ai préparé mon mémoire sur la méthode Leboyer, qui , à l’époque , était déjà une révolution dans la façon d’accoucher! Dans la clinique où j’ai préparé mon mémoire, l’accouchement sous l’eau, pouvait également se pratiquer! Une salle avec une piscine était prévue pour ça! D’autres méthodes inspirées par des populations Indiennes ou Africaines étaient également possibles! On en était tout juste aux début de la péridurale, mais pratiquement aucune des femmes qui accouchaient dans cette clinique n’en avait besoin avec les différentes méthodes qu’on leur y proposait! Et il n’y a jamais eu de problème, mais je ne vous dis pas comment cette clinique était considérée par les autres maternités, et les futures mamans qui y venaient étaient traitées de marginales! (voire siphonées!). Pourtant cette clinique était trés bien équipée d’un point de vue médical, tant en matériel qu’en personnel compétent: obstétriciens, médecins, sage-femmes, infirmières, rien de marginal en la matière, mais déjà, une autre façon d’appréhender les choses et surtout les nouveaux-nés et leurs parents! C’était il y a 30 ans, en France!

  15. alain thomas dit :

    J’ai vu aussi un magnifique document d’une femme (en Australie je crois), qui met en relation depuis de nombreuses années des dauphins avec des autistes et des handicapés moteurs.
    Il s’avère que la relation est quasi immédiate. On ne parle pas de progrès ici mais d’une possibilité exceptionnelle pour les autistes de communiquer et de sourire. Le dauphin est un catalyseur, un lien entre le monde que nous expérimentons et le monde réel, tel qu’il est, dans l’absolu.
    Kiesha Crowther (little grand’mother) dit que l’être qui dispose le plus d’énergie sur la planète est le dauphin. Viennent ensuite la baleine géante et l’éléphant.

    • sbf dit :

      commentaire un peu hs, au passage, je me demandais si pour des personnes qui présentaient des tendances autistiques (type de haut niveau) la relation à son Soi, serait vécu de la meme manière (oui, car meme des personnes qui vivent une forme d’autisme peuvent vivre un cheminement spirituel *_*): ce sont des positions de retraits, à l’autre et au rapport à l’extérieur, on ne peut pas aller plus en soi que dans l’autisme.je discute regulièrement avec une personne autiste (toujours plus ou moins adaptée) et elle me disait qu’elle s’ouvrait au monde depuis quelques temps, à sa mesure, se sentait plus à l’aise, parfois juste ‘en présence ». je me suis dit qu’ se montrer plus ouvert vers l’extérieur, il s’en emergeait peut etre pour elle une autre qualité de sa relation à elle meme, voire au soi.

      • Le Passeur dit :

        C’est une piste qui a été envisagée et il est possible qu’il y ait en effet une relation. Pour ma part je l’ai souvent pensé aussi.

        • sbf dit :

          j’y ai pensé car je suis souvent ( TRRRRES)claustrophobe de la relation en général, je pourrais militer pour le droit de non relation et ériger des droits de la personne étalonnés sur son soi véritable:D ! mais je me suis rendue compte que mon propre retrait stimulait une saturation des perceptions(ressentir trop, jusqu’à plus rien), ou plus j’étais en retrait, plus je vivais le monde comme agressif, et juste, incompréhensible.
          ne me vivais pas en resumé, expérimentais une qualité de présence médiocre. j’essaie de prendre le prob à l’envers depuis( mais c’est pas facile , lol) , tenter d’etre moins dans le retrait, pour aussi améliorer sa qualité de relation à soi(c’est simple, mais j’y ai pensé longtemps avant dessayer 😮 ) surtout.Mais je pensais cela car je me disais que dans ces problèmes de communications/rapports au mondes »aller en soi, ou à l’intérieur de soi’, comme je le lis, c’était les choses à l’envers, car l’on ne pouvait pas etre plus en soi que dans des états d’autismes( même légers).j’essaie depuis quelques temps de m’ouvrir je suis devenue allergique à ce terme, depuis arf)relativement au monde extérieur, mais je rencontre des difficultés, dans le sens que je trouve qu’il est beaucoup de mensonge, truquerie(impression que dans le « monde » les personnes passent 99% de temps à se mentir et mentir, ou ne pas ecouter cette fréquence du soi), illusion, mon but est toutefois d’améliorer mon rapport aux choses réelles, au monde réel, et pas à certaines choses/ dimensions que je vis comme plus artificielles, et j’en vis parfois un enrichissement du rapport à soi, un sentiment d’émergence à soi, à sa présence.

          Alain thomas, je n’ai pas dit que l’autisme était une maladie, le propos m’est venu car je me vis assez autiste (mais léger, même si cela se voit/ perçoit parfois, l’inadaptation quotidienne que j’en vis est une source intarissable de renouvellement d’épreuves du feu 😀 vous vivez dans un monde de fou, lol ..) je communique avec certaines personnes qui vivent un rapport au monde plus ou moins conditionné par l’autisme, et on discute de cela .. sur votre propos qt à la télépathie, mon axe de vue est parfois que nous sommes tous plus ou moins télépathes, qu’il est déjà assez surprenant, (et que peu s’en surprennent)que nous comprenions les intentions des uns et des autres, que nous partagions un sentiment de relative osmose, ou nous nous saisissons dans un réseau subjectif partagé, pensées, émotions, sentiments en commun, meme si cela ne s’appèle « que » l’empathie, je trouve parfois étonnant que certains ne s’en étonnent pas.

          • Johala dit :

            Autiste ou Hypersensible? l’hypersensibilité n’est reconnue que depuis 1990, et 15 à 20% de la population mondiale en ferait partie. Ce n’est pas une maladie, mais un état, qui rend parfois notre vie quotidienne (telle qu’on voudrait nous l’imposer dans ses shémas actuels), pratiquement insupportable! Les personnes hypersensibles le sont , non seulement sur le plan émotionnel, mais aussi sur le plan sensoriel. Leur cerveau ne fonctionne pas tout à fait comme celui des autres. On dénote un nombre important de surdoués dans la catégorie, et également un grand nombre d’artistes (quelque soit le domaine!). Par contre si leur cerveau est capable d’assimiler plus vite et en plus grand nombre les connaissances, il a du mal à être « brusqué » et à s’adapter à certaines situations!
            Sur le plan relationnel, l’hypersensible ressent , en effet , assez facilement la ou les personnes qu’il a en face, et pas seulement en surface! Il ne supporte pas les atmosphères agressives, douloureuses, étouffantes ou négatives qu’il ressent alors que la majorité des personnes autour de lui ne sentent rien du tout de tout ça, ce qui ne fait qu’augmenter son anxiété et un sentiment d’incompréhension, voire de différence souvent difficile à vivre selon son entourage! De ce fait, l’hypersensible a tendance à se replier sur soi, alors que si, dans son entourage, il pouvait trouver d’autres hypersensibles, il s’épanouirait complètement, car il pourrait ETRE vraiment ce qu’il est.
            Pas de traitement miracle, mais un mode de vie à créer pour éviter d’arriver à un état « pathologique ».
            Le monde tel qu’il est actuellement, n’est pas fait pour les hypersensibles, mais on peut se créer une sorte de « bulle », où le conditions de vie sont plus agréables, et où d’autres hypersensibles sont les bienvenus! Curieusement ils sont de plus en plus nombreux????
            Alors si c’est votre cas, bienvenu au club!
            Bonne journée