La cinquième nuit de la neuvième onde

Nous voici donc entrés dans la cinquième nuit de la neuvième et dernière onde du calendrier Maya, période dite de « destruction » qui couvre le 18 août au 4 septembre. Et voici ce qu’en dit l’un de ceux qui nous a le mieux éclairé jusqu’à ce jour sur les informations qu’ont voulu nous transmettre les Mayas.

Le Passeur.

Par Carl Joan Calleman.

La Cinquième Nuit de la Neuvième Vague débute le 18 Août 2011 et beaucoup d’entre nous se demandent ce que cette énergie va amener. Lorsqu’on remonte en arrière dans l’histoire, la Cinquième Nuit apparaît habituellement comme une période de temps très destructrice et cela ajoute naturellement du drame à l’intérêt qu’on peut y porter. La Cinquième Nuit annonce d’une façon typique un « âge sombre » avec toutes sortes de destructions et a toujours, sans exception, mené à un déclin économique aigü. Cependant, il n’est pas entièrement correct d’évoquer l’énergie du calendrier Maya comme exclusivement destructrice ou constructive, car de la même façon que le Dieu Shiva des Hindous est à la fois créateur et destructeur, toutes les énergies calendaires portent chacun de ces aspects et la destruction est là afin de faire de l’espace pour que quelque chose de nouveau puisse être créé. Pour nous qui vivons dans cette fin de temps momentanée, ce qui est important est que nous soyons capables de saisir les informations les plus adéquates du calendrier Maya et de ne pas rester englués dans des formules simplistes. C’est en identifiant ces énergies calendaires multifacettes (et si vous aimez, Révélation 16) que j’ai été capable de prédire correctement que l’effondrement économique causé par la Neuvième vague serait précipité par le Cinquième jour qui a débuté le 31 juillet et se termine maintenant le 17 Août.

Pour certains, cette récession peut apparaître comme un événement destructeur, incompatible avec un Jour, mais qui du point de vue de l’émergence de l’Unité de Conscience, qui est le but principal de la Neuvième vague, la crise économique actuelle est un événement constructif qui ajoute un pavé à la route du futur. En se basant sur cette supposition, on peut effectivement dire que le développement de cette crise économique a suivi le calendrier maya avec une exceptionnelle précision. Au cours de ce Cinquième jour, la stabilité de plusieurs banques européennes majeurs a été gravement menacée et les chefs des gouvernements sont en téléconférence permanente pour discuter d’un moyen d’endiguer la crise. Les USA, de leur côté ont perdu leur statut AAA et depuis le milieu de la Quatrième Nuit (l’assise de l’énergie du Cinquième Jour), 7 trillions de dollars de valeurs boursières se sont envolés en fumée.

Néanmoins, une dégradation de la solvabilité des USA et la perte de 7 trillions de dollars de valeurs boursières ne signifie rien si ce n’est que les chiffres associés à certains papiers ont été dépréciés. Il est donc tout à fait correct que les commentateurs disent que la crise n’a pas d’effet sur « l’économie réelle ».
L’Unité de Conscience du Cinquième Jour a simplement choqué la dualité mentale entre valeur abstraites et valeurs réelles. Il n’y a cependant pas de raison de s’attendre à ce qu’il soit possible de limiter la crise à « l’économie irréelle ». Je m’attends donc à ce que, en ce début de Cinquième Nuit, l’économie réelle soit touchée. Il est difficile de dire à quelle vitesse cela se manifestera mais je m’attends à ce que les événements de la Cinquième Nuit jettent les fondations d’un chômage massif dans de nombreux pays occidentaux majeurs (c’est déjà le courant principal, mais pour beaucoup, il a encore été possible de conserver l’ancien style de vie). Je m’attends également à ce qu’il y ait un grand emballement des marchés boursiers et que la stabilité des devises soit affectée négativement au point que de nouvelles solutions radicales doivent être envisagées.
En termes de changements réels (par contraste avec ceux seulement sur papier), l’avancée de l’énergie du Cinquième Jour a été plus clairement visible dans l’arène politique où l’autorité des gouvernements des nations occidentales principales a commencé à s’effondrer. Les pillages et les émeutes en Angleterre en sont un exemple. Un autre est que le système politique des Etats-Unis n’a pas pu prévenir le fait que le Tea Party minoritaire puisse imposer sa volonté au cours des discussions concernant le plafonnement de la dette. Chose qui a sérieusement affaiblit le pouvoir du système politique tout entier. Cette situation politique a aussi été la raison principale de la dégradation de la solvabilité des USA, on peut même dire que le gouvernement américain ainsi que de nombreux autres gouvernements européens sont en fait trop endettés pour leur propre santé et que ce n’est pas quelque chose qui a été causé par le Tea Party. Quoiqu’il en soit, les institutions politiques américaines ont pris un coup majeur et personne n’est vraiment capable de voir comment leur fonctionnement doit être restauré.

Le monde est donc en train d’entrer dans la Cinquième Nuit de la Neuvième vague avec des perspectives sérieusement affaiblies pour son économie et une autorité gravement affaiblie pour quelques uns de ses principaux gouvernements. De tels développements correspondent à ce que j’avais toujours prédit dans mes livres, ils sont basés sur les changements de conscience que subit l’humanité avec les Huitièmes et Neuvièmes vagues: l’affaiblissement et la chute des hiérarchies de domination. Cependant j’ai aussi souvent dit qu’il y a peu de raisons de s’attendre à ce que la transition vers l’Unité de Conscience soit douce et simple, mais qu’elle inclura également des réactions très difficiles.

Avec la Neuvième vague, les changements spectaculaires arrivent maintenant plus vite que quiconque aurait pu se l’imaginer. Parmi ceux-ci, en plus de la crise qui commence à toucher l’économie réelle durant la Cinquième Nuit, je pense qu’il est réaliste qu’il y ait une sorte de réaction politique au chaos grandissant. Aux USA, cela pourrait se manifester sous la forme d’une attribution de super pouvoirs tant à Obama qu’au nouvellement nommé Super Congrès, éventuellement sous le prétexte de quelqu’acte terroriste. Etant donné la dispersion du chaos, spécialement dans le domaine de l’arène économique, il n’est pas impossible que de telles mesures puissent aussi gagner un soutien populaire significatif. Mon point de vue personnel est que non seulement la crise économique va s’approfondir alors que nous passerons de la Cinquième Nuit au Sixième jour et qu’elle prendra de grande proportions plus avant, jusqu’à la fin du calendrier Maya le 28 Octobre 2011.

Naturellement, beaucoup demanderont alors s’il existe une solution qui puisse arrêter ce qui est, comme je le crois, le déclin en cours du système politique et économique actuel. Ma réponse serait qu’il n’existe simplement pas de solution dans le cadre du système économique du monde actuel, car il demande de la croissance pour son propre fonctionnement et sa survie. Il existe cependant une solution assez simple en dehors de l’effondrement de l’économie mondiale dont nous voyons maintenant le commencement. La solution est l’annulation de toutes les dettes, non seulement au niveau des gouvernements mais aussi, ce qui est bien plus important, des dettes que les gens ordinaires ont sous forme de cartes de crédit, d’emprunts immobiliers et de locations, etc etc. Une telle annulation de toutes les dettes devrait être combinée avec la fin de l’usage de l’argent, ce qui signifie que les gens continueraient juste à faire leur travail sans aucune forme d’échange. Cela mettrait fin à la croissance et aiderait à sauver la planète. Cela libèrerait aussi les gens de l’obligation de gagner de l’argent dans le but de survivre. Tout ceci demanderait que les gens prennent suffisamment soin les uns des autres pour continuer à faire le travail nécessaire à la survie et au bien être de chacun jour après jour, sans demander d’argent en retour. Techniquement, ceci ne serait pas si difficile à mettre en œuvre, mais les blocages à une telle solution au problème de l’économie mondiale, sont surtout d’ordre politique et légal. Il est cependant difficile de voir pourquoi un gouvernement ou une banque seraient nécessaires dans un tel système et donc ces groupes qui détiennent la puissance militaire mondiale vont le plus probablement y résister. Ailleurs, pour beaucoup de personnes ordinaires, au moins dans notre monde actuel, il peut aussi sembler difficile de simplement jouir de l’existence, et ils ont donc besoin de faire constamment des choses plutôt que d’être simplement en paix avec elles.

Pourtant, je m’attends à ce que durant le Sixième jour de la Neuvième vague, qui débute le 6 septembre, nous verrons les premiers exemples pointant dans la direction de telles solutions, amenant la fin des dettes et des payements en argent, à la manière du nouveau monde à naître après la fin du calendrier Maya, le 28 octobre 2011. Malheureusement, il manque à des millions de gens les connaissances de base au sujet du calendrier Maya ou même de la date de sa fin et sans ces connaissances de base, il n’est pas simple de comprendre ce qu’il se passe dans le monde.

Nous devons tous travailler à corriger ceci.

Carl Johan Calleman – Le 16 Août 2011

Paris, 5 Manik, 17ème jour du Cinquième Jour (16 Août 2011) – Source originale (en anglais). Via La Presse Galactique.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

31 Responses to La cinquième nuit de la neuvième onde

  1. Didier dit :

    Il n’y a pas de différence entre la finance et la supposée économie réelle. La valeur est toujours une affaire de croyances.

  2. Erika dit :

    Je crois que tout ce qui ce passe en ce moment est une suite logique à tout ce que l’homme a fait, construit, pensé… depuis des siècles et des siècles et je crois qu’au fond de nous on sait ce qui nous attend dans le futur.

  3. myvong dit :

    Bonsoir à tous,
    Peut être qu’en effet ils se calquent sur le calendrier Maya pour influencer les non éveillés mais ce qui est troublant c’est « Irene » qui arrive pile poil aussi grande que la France !!

  4. Ken dit :

    Est-il possible d’apporter son aide?! Je n’arrive pas a ne rien faire et avoir la conscience tranquille ça me ronge…

    • Soleil Bleu dit :

      Bonjour Ken,

      Tu peux apporter une aide merveilleuse et oh combien engageante.. envers toi-même. Les choses changent à l’échelle planétaire seulement parcequ’elles sont entrées en résonnance avec les changements qui s’opérent à l’échelle individuelle.

      Or, si la tâche individuelle semble minuscule, elle recquiert pourtant à cette échelle une constance d’amour dans chacune des pensées que l’on émet, dans chacun des actes que l’on pose, dans chacune des réponses que l’on apporte aux agissements (pas toujours smpa) des autres à notre égard. C’est une attention de chaque instant pour ne pas se laisser submerger par l’ordre établi 3D, ça demande une sincérité sans faille et un engagement vraiment téméraire face à un entourage souvent peu enclin à accepter de vous voir vous éloigner des valeurs qui les construit au profit d’autres qui les éffraient au point de sortir les mots « sectes » « endoctrinement » « guru »..j’en passe et des meilleurs.

      Cette aventure individuelle, car c’en est une vraie, vers un état de conscience amplifiée, est exigeante de courage , de lâcher-prise, de solitude, d’abnégation et d’humilité Ok !
      Mais à côté de ça, elle crée de véritables miracles lorsqu’elle est en action. J’en ai vécu 1 vendredi qu’a skotchée tous mes collègues de boulot tellement la synchronicité des faits ne pouvait pas relever du hasard. C’était trop…….

      Ce genre de ptit (ou gros) miracle démontre en tout cas, que lorsqu’on parvient à faire vivre cet état de conscience en Soi, d’autres personnes en retirent des bénéfices. C’est tout un environnement qui se modifie à partir de Soi, et qui « contamine » joyeusement par effet papillon plein d’autres personnes.

      J’ai fait la même analogie avec les vagues énergétiques du calendrier maya qui nous aident puissamment pour nous engager dans tel ou tel travail. C’est complêtement dingue, la synchronicité qui est apparue, sans doute possible, dans ce que je vivais au boulot depuis mon retour de vacance. Alors depuis hier, j’ai décidé de tenir compte des vagues énergétiques du moment pour planifier mes projets personnels ou pro.
      Je passe donc un cran pour désormais, passer de l’observation de ces phénomènes à l’utilisation de ces sources énergétiques qui décuplent notre pouvoir créatif. Et c’est pas des mots, on crée grave en ce moment, je le vis et le vois avec une accuité que je ne possédais pas auparavant. Trop bon et trop encourageant pour assécher la mare de doute qui me titille encore trop souvent.

      Ho’hoponopono et ti clin d’oeil à Max s’il traîne par ici
      IN LAKE’CH

      • Erika dit :

        Il est possible de transformer nos frustrations, désirs de vengeance, collère, … vis à vis d’une personne en réelles pensées positives et amour. Attention, j’avoue que cela peut paraitre difficile voir impossible pour certains mais avec de longs moments de méditation pendant plusieurs jours j’y suis arrivée.
        L’avantage de ce « travail » (inconditionnel) est qu’une fois accompli on se sent libéré (guéri)…

  5. sylvie dit :

    merci de ces informations qui sont a jour pour nous aider dans ce monde physique qui est tres instable cela me reconforte , un peu comme des des balises ou un phare de lumiere, j en ai besoin pour pour ne pas perdre le cap …………….merci, titi.

  6. lo dit :

    il est peut-être naïf de croire que ceux qui contrôlent ce papier ensorcelé (que tout le monde adore et prend pour de « l’argent ») et tout le reste et qui nous mènent par le bout du nez renonce à leurs pouvoirs suprêmes en laissant s’effondrer le système, c’est eux qui décident , il savent ce qu’il font , il y à donc peut-être anguille sous roche.
    quant aux consciences, loin de s’élever, elles dorment encore en majorités, les révoltes le confirme, l’être humain sous contrôle n’a jamais et ne manifeste pas leurs indignations et accepte sans broncher qu’un enfant dans le monde meure de faim toutes les cinq seconde pcqu’ il n’ont pas de papier, à l’heure actuelle c’est peut-être toutes les 3 ou les 4 sec.
    c’est sans doute un indicateur encouragent pour les meneurs du monde, pour nous mener là ou ils veulent.
    c’est bien sûr difficile à admettre pour les consciences endormies, il y a ceux qui se révoltent pcqu’on diminue leurs revenus de papier (le « pouvoir d’achat ») et qui commencent un cauchemar et les autres qui entrevoient un beau rêve pcque sur l’internet, c’est comme dans la mode, il y en a pour tout les goût et toutes les couleurs, mais ce dont on peut être certain, c’est que la création est divine et parfaite et qu’ elle a tj. apporté, qu’elle apporte et apportera tj. à chacun à chaque instant ce dont il a besoin sur le chemin de l’évolution, sauf qu’on ne comprend pas pcqu’on ne sais pas comment fonctionne la création divine.
    si ce texte vous parait contestable ou stupide, son résumé en version courte et claire est partout présente dans le monde et dans tout les domaines:
     » nous, l’être humain avons retiré à la vie sa valeur sacrée et lui avons donné une valeur de papier  »
    si quelque chose se prépare, c’est surement le réveil des consciences.

    spirituellement vôtre

  7. FaBoja dit :

    Il est possible que quelque chose se produise, au delà de nos petites croyances actuelles.
    Nous n’avons certainement pas conscience de ce qui pourrai se passer, car ça ne s’est pas encore passé. Il y a du vrai dans les écrits anciens, qui sont en petite partie expliqué par la science aujourd’hui. Il est possible que le nouveau monde soit celui que 1% de l’humanité aura projeté ;o)

    Et si rien ne se passe, alors continuont à nous battre pour que les choses changent… pour nous et pour les générations qui nous succèderont. Arrêtons de ne penser qu’à notre petit « moi » et communiquons avec notre grand « soi suppérieur ».

  8. alain thomas dit :

    Le jour où le système monétaire va s’écrouler, cela signifiera qu’avec votre papier monnaie, vous ne ferez rien. Les banques feront faillite.
    Vous vous rappelez 1929… Vous achetiez un hamburger avec un caddy rempli de billets. C’est donc possible qu’un événement de ce type resurgisse.
    Le problème est que c’est ce qu’ils veulent.
    Avec tout le respect que j’ai pour les Mayas et Mr Calleman, ils se calquent sur le calendrier pour nous faire croire que tout ça existe et ainsi, ils provoquent l’effondrement pour ramener les compteurs à zéro.
    Ramener les compteurs à zéro, cela signifie que la dette ne sera jamais remboursée et qu’une nouvelle monnaie apparaîtra, avec un nouveau système.

    Ce qu’ils n’ont pas prévu, c’est que nous ne serons plus d’accord avec eux.
    En prenant le risque de faire chuter volontairement le système monétaire (qui est de toute façon condamné), ils chuteront eux-mêmes. Le peuple ne voudra plus d’eux et le deuxième pouvoir (le pouvoir politique) chutera à son tour.
    Alors la religion explosera.
    Les hommes seront si occupés à s’en sortir qu’ils vont ensemble créer un monde nouveau, avec de nouvelles pensées et d’excellentes intentions.
    Il n’y aura en fait pas d’autre choix puisque tous les pouvoirs auront chuté.

    Espérons simplement que le NOM n’aura pas eu le temps de mettre en place son système avec ses dix commandements.
    Parce que si ils reprennent le dessus, si la majorité d’entre nous se laisse glisser dans leur piège, alors nous ne pourrons plus modifier l’ordre des choses sans casse.

    Et la Terre reprendra ses droits…

  9. Dania dit :

    « L’effondrement et la chute des hiérarchies de domination. »… puisse-t-il dire vrai… ce n’est qu’à cette condition, je pense, que le Nouveau Monde pourra prendre forme. Et cela ne se fera sans doute pas sans douleur. Ils vont tout faire pour garder le pouvoir!

    En d’autres temps, en d’autres lieux, il y a eu des sociétés fonctionnant sur le mode du troc, de l’échange de services… ça ne me dérangerait pas le moins du monde! C’est dans les situations critiques que les gens deviennent plus ouverts, plus fraternels, plus solidaires…
    Espérons que l’évolution des consciences se produise en mode accéléré… pour que le chaos ne dure pas trop longtemps.

    Je ne voulais plus me poser trop de questions sur ce que demain sera… c’est plus fort que moi, j’ai tellement envie de savoir et de comprendre!

  10. marie christine dit :

    La Mère a créé Auroville, il y a plus de 40 ans . Société expérimentale pour l’homme nouveau . Et ça marche !

    • Johala dit :

      Désolée de vous décevoir, mais justement je viens de lire un article trés récemment! Non, ça ne marche plus du tout! Et ce n’est pas la première expérience tentée dans ce sens! Les communautés hippies , avaient déjà essayé!!!!
      Dommage, il faudra créer autre chose!

      • Salvia dit :

        Mère a accueilli tous les humains désireux de changer. Elle n’a jamais voulu créer ni secte ni religion. Mais d’autres se sont emparés de ce lieu d’expérimentation, comme toujours quand quelque chose pourrait générer des possibilités de prise de pouvoir! Aussi ceux qui n’ont pas suivi cette déviance de l’oeuvre de Mère et de Sri Aurobindo, s’en sont séparés. Les écrits de Satprem sont édifiants à ce sujet. Et lui-même est parti, après le départ de Mère, loin de tout ça lorsqu’il voyait quelle tournure prenait cette « utopie » comme l’appelait Mère. C’était un essai qui a changé beaucoup de choses dans nos mentalités, même à notre insu. Lire les livres de Sri Aurobindo, l’Agenda de Mère noté par Satprem, et les écrits de Satprem donnent une vision bien différente de ce qu’est devenue leur oeuvre récupérée déjà du temps de la fin d’incarnation de Mère, et malgré tous les efforts de Satprem. Il me semble important de rétablir un peu la vérité.

      • Soleil Bleu dit :

        Une fois de plus le piège des apparences pointe le bout de son nez et nous confronte à notre véritable ou faux engagement à « Voir » autrement.

        Il est du choix de chacun de s’emparer de ce que l’autre à vécu pour en faire son propre « raisonnement ». Mais le « résonnement » aux énergies dont parle Calleman ne se ressentent pas avec le mental, encore moins avec l’idée que ce mental fabrique.

        Soit je fais l’expérience de quelque chose, et ce qui en ressortira (de bon ou de mauvais) me permettra d’avancer, à la seule condition que je sois dans l’humilité de ne pas en faire une vérité universelle, puisque adaptée qu’à mon unicité. C’est une expérience du coeur.
        Soit je n’expérimente pas cette chose et je prends pour moi les enseignements que d’autres en ont retiré, et ceci dans le but de nourrir un point de vue déjà construit par mon mental. C’est une expérience de l’égo.

        Les apparences d’Auroville sont une chose, ce que chacun en retire pour son chemin personnel en est une autre. Ces deux réalités ne peuvent s’aborder avec les mêmes instruments de mesure puisque l’extériorité, ou ce qui est visible, est une vision 3D inscrite dans la dualité de notre mental-égo, l’ancienne densité de conscience qui agonise en ce moment. Elle crée de la distance entre la chose observée et l’observateur qui reste extérieur à elle.
        Alors que l’intériorité Est le ressenti de l’union avec Soi, le retour à l’Unité et à l’éternité du temps, la naissance d’une conscience au service de Soi, mise en mouvement par Soi, pour mieux se re-fondre dans le Tout. Elle inhile la distance entre Soi et les autres au point de se reconnaître en chacun d’eux. Alors Ho’oponopono sans compter. Et si c’était ça l’Amour 4D5D….?

        IN LAKE’CH à tous

        • marie christine dit :

          D’accord avec toi, Soleil Bleu . Toute entreprise nouvelle a ses perversions et ses ratées . Ca fait partie du défi . Si Mère a eu la vision d’une expérience possible, c’est qu’elle la croyait possible . Si elle l’a réalisée, c’est qu’elle la croyait réalisable . Elle avait prévu toutes les difficultés inhérentes à la nature humaine, elle ne se faisait aucune illusion, mais elle ne regardait pas l’immédiat, elle voyait loin, très loin . Elle voyait ce que nous vivons actuellement et beaucoup plus encore dont nous n’avons pas idée .
          Auroville est ce qu’il est . Beaucoup en parlent, chacun avec le bout de sa propre lorgnette . On a vite fait de généraliser .
          Je pense qu’il faut y aller et juger par soi-même, ressentir les choses par soi-même .
          Comme tu le dis, Soleil Bleu, ça se passe surtout dans l’invisible . Mère et Sri Aurobindo sont là, présents et agissant constamment .
          Depuis Satprem, beaucoup de choses ont évolué .
          Et de toutes façons, quand on ne veut voir que le négatif, on ne voit que le négatif . Le négatif, c’est ce qui ne correspond pas à l’image idéalisée qu’on se faisait des choses . Quand on ne s’attend à rien, il ne peut y avoir ni déception ni négatif . Il y a ce qui est, c’est à dire des humains qui s’efforcent de vivre ensemble, comme nous, le plus proches possible de l’esprit dans lequel ils sont amenés à le faire, avec toutes imperfections dont ils sont affublés .
          Si Mère l’a appelée une expérience humaine, c’est bien qu’elle ne s’attendait pas à voir s’introduire d’emblée à Auroville un groupement de saints . Sinon où est l’expérience ?
          Il y a depuis quarante ans un acquis solide de vie dans un système basé sur les échanges de service, le travail selon ses compétences, la recherche, etc … . Un acquis que nous n’avons pas, nous qui nous débattons encore avec nos possessions et nos compétitions . Un acquis à ne pas minimiser et balayer d’un revers de manche comme quantité négligeable . Sortons des apparences et restons modestes en ce qui concerne nos propres capacités .

          • Soleil Bleu dit :

            Complêtement alignée sur ta vision Marie Christine, Mère n’était pas dans des shémas restrictifs de jugement et de condamanation envers les faiblesses humaines, et heureusement ! car l’expérience d’Auroville n’aurait jamais existé sans cet amour et cette indulgence intelligente pour Qui est l’autre, cet être humain, brillant de sa clarté autant que de sa noirceur.
            Il y a une lumière à Auroville (je n’ai vu ce lieu qu’au travers de reportages télévisés) qui crée un pont entre 2 états de conscience, en tout cas c’est mon ressenti perso, et non une vision induite par les reporters qui ne faisaient pas l’économie de critiques .
            Mais bon ! J’ai peut-être les bonnes lunettes pour le voir, ou je suis probablement branchée sur le même niveau vibratoire que cette utopie qui a eu le mérite de vouloir expérimenter concrêtement, la descente d’une once (le grand se retrouve à l’identique dans le petit) ou d’un flot (la qualité ne se mesure pas à la quantité) de conscience dans la matière.
            Merci à ces pionniers qui m’ont fait envisager et ressentir dans une allégresse sans nom, un autre possible avec lequel j’ai littéralement fusionné, au point qu’aujourd’hui ça ne passe même plus par le mental, c’est en moi, j’en garde définitivement la trace et mes cellules sa mémoire.

            IN LAKE’CH ! c’est tellement apaisant et rafraîchissant ce lâcher-prise et cette acceptation d’être à la place parfaite, dans le rôle parfait d’une aventure en parfaite symbiose avec son unicité. Bienvenue à toi l’aventurier d’un scénario qui t’appartient et que tu seras toujours seul à vivre.

  11. christophe dit :

    Cher monsieur Jean Pierre C votre idée est intéressante mais que fait on en cas de coup dur si on a pas d’économies ou si on veut acheter un bien important (maison voiture gros électroménager etc ..)on serait obligé d’emprunter et donc de s’endetter ce qui limiterait les envies de consommer .Sinon super site pour les articles et les commentaires pertinents.

  12. Jean-Pierre C. dit :

    Et pourquoi ne revient-t-on pas à une époque bénie (dont je ne me souviens pas des dates mais certainement trouvable sur internet) ou l’on utilisait les intérets négatifs ??
    Tour argent non dépensé se voyait imputé d’une moins value !
    Imaginez si ce système se mettait en place les sommes inimaginables qui viendraient sur le marché : livrets A, livrets LDD, livrets courants, assurances-vie, comptes à terme, plans d’épargne ,etc..etc…et j’en oublie certainement beaucoup !
    Une vague de consommation comme jamais vue ! Fin de tous les déficits par une énorme reprise du commerce mondial ! N’y a t’il pas quelque chose à creuser en ce sens ?
    (Si quelqu’un peut me rappeler cette merveilleuse époque de notre histoire ou cela a eu lieu ?)

  13. J.FOX dit :

    Bonjour Le Passeur,

    Je suis justement en train de lire son dernier livre : « Calendrier Maya, la transformation de la Conscience ».
    J’espère aussi pouvoir le rencontrer prochainement lors d’un Festival.
    Si je peux, je ferai une p’tite interview en français 🙂
    La Conscience Universelle a un plan et il le démontre avec talent.
    Attendons de voir la suite… des aventures 😉
    Ca risque de secouer ces prochains jours…
    Restons centrés et ne cédons pas à la peur.
    Le système financier va imploser… à n’en point douter.
    Imaginons dès à présent les solutions alternatives à l’argent…
    Soyons utopistes !

    Démosophiquement vôtre,

    Julius
    http://pasdesecretentrenous.blogspot.com/

  14. Johala dit :

     » Tout ceci demanderait que les gens prennent suffisamment soin les uns des autres pour continuer à faire le travail nécessaire à la survie et au bien être de chacun jour après jour, sans demander d’argent en retour. Techniquement, ceci ne serait pas si difficile à mettre en œuvre, mais les blocages à une telle solution au problème de l’économie mondiale, sont surtout d’ordre politique et légal »
    Personnellement je suis tout à fait partante pour fonctionner comme ça! Mais vous révez là? Entre le gout de pouvoir de l’humain, son manque de sens des responsabilité, son manque de générosité,de solidarité, de conscience, son égoïsme, son égocentrisme, son manque de tolérance envers tout ce qui est différent de lui, etc, etc…..je ne crois pas que ce soit uniquement un problème « Politique et légal », je crois qu’il y a aussi, un GROS problème psychologique, éthique et moral ! Que dit le calendrier Maya à ce sujet????? et au sujet des 80% (environ?) d’individus (ordinaires) qui ne sont pas du tout, mais alors pas du tout prêts à vivre comme ça? Ceux là, ils sont voués à disparaitre aussi????

    • Le Passeur dit :

      Les esprits vont changer beaucoup plus vite qu’on ne l’imagine. Ce qui paraît inimaginable aujourd’hui va peut-être se concrétiser assez vite. On ne parle pas là d’une évolution qui s’étend sur un rythme habituel. Maintenant, c’est ce que pense Calleman.

      • Johala dit :

        Non, en effet, on ne parle pas d’une évolution qui s’étale sur son rythme habituel, elle va trés, trés, trés vite, je pense que vous le savez autant que moi, ainsi que d’autres ici!
        J’espère que nous sommes préts, c’est tout!

    • AlKriS dit :

      J’espère que le changement sera plus profond que ça. Si c’est juste pour vivre sans argent, c’est réduire le problème actuel à peu de choses je trouve.

      • Le Passeur dit :

        C’est en effet ce que pense Calleman. Personnellement, je pense que graduellement le changement sera infiniment plus profond que cela, mais graduellement.

        • AlKriS dit :

          J’ai du mal à imaginer un changement aussi profond se faisant graduellement, mais si toutefois le graduel se déroulait au pas de course je n’en serait que plus heureux.

          Ce qui est assez confusionnant (…) dans tout ça, ce sont les différents points de vue, les différentes approches du sujet qui chacune prise à part semble parfaitement en ligne, mais dont les connexions entre elles ne sont pas toujorus évidentes. Intersidéraux, prophéties, reconstruction de la nouvelle terre, ascension individuelles et collectives, petites affaires humaines courantes (révolution économique, politique, sociale en cours et à venir), influences cosmiques, évolution de la Terre et de sa vibration…. Soit de nombreuses réalités vont se jouer de front et tout le monde ne naviguera pas dans le même monde, soit tout cela est parfaitement cohérant mais moi j’y perd mon Latin car c’est un peu compliqué à suivre.

          Evidemment je verrai bien d’ici un moment, mais que c’est long…. (oui je suis impatient comme un gamin une veille de Noël 🙂 )

    • Kaerio dit :

      Perso çà ne me gênerait pas non plus, pour autant que le travail soit réparti… Car tous ceux qui font des boulots pas très plaisants risquent de ne pas être d’accord alors. Faut que tout le monde soit prêt à faire du « sale boulot » de temps à autre aussi… Je pense à tout ce qui est recyclage, nettoyage, et bien d’autres indispensables.

      • Johala dit :

        Il suffit de regarder comment ça se passait il n’y a pas si longtemps à la campagne, et comment ça se passe encore dans certains villages! Pas de sale boulot! Simplement le travail de chacun qui permet à une communauté de vivre, et où chaque travail a un sens, même nettoyer le fossé communal! Et oui, je vis dans un village au fin fond de la France « profonde » pour certains où nous n’avons pas le tout à l’égout, mais je vous rassure, nous avons l’électricité, le téléphone, l’eau courante et même internet!
        Mais nous serions capables de survivre sans, si c’était nécessaire, car nous savons encore cultiver nos légumes, élever des vaches et des chèvres, tirer l’eau d’un puit, et faire du feu!!!!! Et veiller les uns sur les autres!
        Mais ça c’est une vision un peu limitée!
        je pensais plutôt à tous ceux qui se tapent dessus depuis des lustres, ceux qui ne sont pas préts à renoncer à leur pouvoir (quelqu’il soit d’ailleurs), territoire, drogue, « Dieu »,ethnie,….. etc, etc! Remarquez si tout ça s’écroule, ce ne sera pas un mal! Adieu l’argent, adieu certains privilèges, ok, mais il n’y a pas que l’argent hélas!
        Comme vous dites Kaerio, je vois mal « certains », évoluer assez vite pour accepter d’aller curer le fossé,ou cultiver des patates, pour ne pas dire autre chose! Là, il faudra plus qu’un changement, il faudra un miracle!!!!! Moi, je veux bien croire aux miracles, mais…..j’ai comme un doute!

        • Kaerio dit :

          Bien dit 😉

          Pourtant quand on y regarde, faire pousser des patates si on est en bonne santé ou curé un fossé, c’est pas si désagréable si c’est dans la bonne humeur. le problème aussi c’est le gain comme d’hab. Si tout le monde gagnait pareil, y en aurait plein qui quitterait leur chaise, leur pc et leurs chiffres sans queue ni tête pour aller planter des légumes lol. Moi le premier ! j’ai un doute aussi comme vous dites, mais j’ai l’intime conviction que le véritable travail que l’homme aime réellement est humble et en contact avec la nature même indirectement. Tout le reste n’est que par appât du gain ou conditionnement. Et comme le gain et le conditionnement vont disparaître, j’ai un bon espoir que tout reviendra à plus de simplicité et de naturel. On a juste des doutes sur cette fameuse période de transition nous tous quand on analyse un peu les commentaire partout. C’est vrai que c’est dur de savoir comment çà va se passer, mais bon faut faire avec et montrer l’exemple comme on peut lol.

          Super sympa vos com à tous on se rejoint tous sur plein de points, c’est génial de lire çà 😉 Cà fout la patate lol.

          Et à ceux qui dépriment, on est tous avec vous, il y a plein de gens qui pensent comme vous et veulent les mêmes changements, çà se met en route, ne perdez pas patience 😉

    • Lila dit :

      Les gens « ordinaires » ne sont peut-être pas si coincés qu’ils en ont l’air. Si l’on considère les télé-réalités et les experiences de « convivialités » on en concluerait facilement que les gens sont plutôt tolérants quand on ne les irritent pas en les critiquant ou en les ridiculisant. De plus en plus, les gens sont aptes au changement de mentalité y compris en relation au travail, au salaire et aux services. En fait, il faut réviser la valeur que l’on donne au travail et unifier cette valeur dans tous les pays. Erradiquer la pauvreté et le sur-endettement est un bon départ pour rendre sa dignité au monde de l’argent et du travail.
      Enfin, il faut compter avec la vérité du Coeur qui va désormais se faire entendre et donc donner lieu à des situations inimaginables aujourd’hui mais qui s’inscrivent dans l’authenticité et la justesse.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *