L’homme de la sixième race

Par Monique Mathieu. (note du Passeur : ce message date de quelques années mais reste tout à fait d’actualité).

« Nous allons, ce soir, vous parler de l’homme de demain, celui de la sixième race.

L’homme de la cinquième race qui se termine avec la fin de ce cycle était un homme vivant la dualité. L’homme de la sixième race sera un homme qui aura retrouvé l’unité, un homme qui aura compris quel est son rôle sur ce monde, un homme qui aura aussi acquis les possibilités de naviguer sur plusieurs de ses différents plans de conscience, sur plusieurs plans de conscience extérieurs n’étant pas le sien ou dans plusieurs dimensions des plans de l’invisible.

Qu’est-ce qui est invisible à vos yeux actuellement ? Ce sont les choses que vous ne pouvez pas encore percevoir en raison de votre taux vibratoire, car tout est présent, mais les voiles ne vous ont pas encore été enlevés. Il est heureux que vous ayez ces voiles, car sans eux vous ne pourriez pas vivre vos expérimentations.

L’homme de demain aura acquis la sagesse. A partir du moment où l’homme commence à acquérir cette sagesse, les voiles tombent automatiquement car sa réalité ne lui est plus cachée, ses facultés n’ont plus besoin d’être occultées. L’homme de la cinquième race utiliserait encore très mal les facultés de télépathie, de télékinésie, et encore beaucoup d’autres dont vous n’avez pas conscience, parce qu’il est encore dans le pouvoir et dans la peur. La peur fait commettre énormément d’erreurs et constitue un voile très épais. L’homme de la sixième race ne sera plus dans la peur, il aura perdu l’animalité, donc il aura compris l’essentiel : l’UNITE.

C’est pour cette raison qu’avant d’accéder à la sixième race qui sera la race de l’ère du Verseau, l’homme aura encore, pendant quelques temps, beaucoup d’expérimentations difficiles à vivre, parce qu’il lui faut essentiellement casser avec tous ses anciens schémas de fonctionnement avec la peur, la peur de soi-même comme la peur des autres. Il faut que l’homme comprenne qu’il est son plus grand ennemi, que tous les êtres humains vivant sur cette Terre sont frères dans l’esprit, dans l’Energie Divine qui se trouve en chacun des êtres humains, en chacun des êtres vivant en ce monde.

Pour l’instant, l’homme ne peut pas réellement le comprendre car il est encore soumis à certaines lois humaines, à certaines institutions, à certaines programmations. Lorsqu’il aura réussi à s’en libérer, il s’épanouira dans une nouvelle conscience. Vous êtes l’homme de demain ! Cet homme pourra naître tout-à-l’heure si vous le désirez !

Avant de pouvoir accéder à la conscience de l’homme de la sixième race, il vous faudra absolument éradiquer la peur et les notions de pouvoir, de puissance, de domination; il faudra regarder tous les êtres vivants comme faisant partie de la même famille, celle des habitants de ce monde qui deviendra un paradis.

Pour l’instant, si vous étiez projetés dans ce paradis, qu’en feriez vous ? Vous n’êtes pas encore prêts à accéder à cette nouvelle conscience ! Chacun de vous demande la paix en son cœur, demande de vivre heureux, et cependant chacun de vous est tourmenté en raison de son non-lâcher-prise au niveau des expérimentations de la vie, parce qu’il ne comprend pas tout ce qui lui arrive.

Après avoir vécu certaines expérimentations difficiles, l’homme de demain comprendra que les difficultés des expérimentations font sauter les blocages qui ouvrent à une nouvelle conscience.

Quoi que vous puissiez vivre aujourd’hui, demain sera une vie complètement différente. Les institutions qui sont les vôtres aujourd’hui n’existeront plus. Nous ne sommes pas là pour faire une propagande de dénigrement de vos institutions, c’est vous-mêmes qui n’en voudrez plus !

Le règne de vos dirigeants se termine, (ceux qui ont encore la mainmise sur la conscience humaine), car il n’auront plus leur place dans le nouveau monde. Nous ne parlons pas forcément des dirigeants temporels que vous connaissez, nous parlons de ceux qui sont dans l’ombre et qui dirigent réellement.

Il est évident que ceux qui n’ont pas conscience de ce monde considérable qui existera, de cette transformation considérable qui sera la vôtre demain, ne peuvent pas comprendre. Vos institutions sont encore nécessaires, mais petit à petit vous comprendrez qu’elles ne correspondent plus à votre désir profond.

Peu à peu naîtra en vous une autre façon de concevoir la vie. Cette nouvelle façon commence à s’éveiller dans l’âme humaine, les hommes commencent à se poser des questions, à refuser d’être considérés comme des hommes qui ne savent pas, qui ne sont pas capables de penser. Les hommes ne veulent plus être des numéros, car les énergies de transformation sont tellement importantes que personne ne peut s’opposer à la transformation qui se fait grâce à elles chez les êtres humains.

Bien sûr, certains pourront dire : « tout cela c’est du cinéma, tout cela n’existe pas ! Nous savons ce qui existe, nous connaissons nos lois, nous connaissons nos institutions et finalement nous les aimons. »

Cependant vous vous faites leurrer, et par vous-mêmes, et par ceux qui ont mis en place vos institutions si sacrées à vos yeux.

Pour pouvoir accéder à l’homme de la nouvelle race, de la sixième race, il faudra aussi que vous acceptiez de changer tout cela en vous, il faudra que vous acceptiez de ne plus tenir compte de toutes vos anciennes institutions afin que de nouvelles se mettent en place.

Les nouvelles institutions qui se mettront en place sur ce monde n’iront que dans le sens du partage, de l’ouverture, de l’UNITE, de l’AMOUR , et non, comme c’est le cas des institutions actuelles, dans le sens du profit et de la domination.

Depuis plusieurs années, nous essayons de vous faire prendre conscience de la liberté qui doit être la vôtre. Nous essayons de vous faire comprendre que vous êtes des êtres parfaits, que vous n’avez besoin de personne pour reconnaître cette perfection. Vous l’ignorez en raison du grand nombre de voiles qui vous ont été mis de vie en vie. Ceux qui ont détenu et qui détiennent encore le pouvoir vous ont aussi caché et vous cachent encore énormément de choses car ils pensent que les hommes ont peur, qu’on ne peut rien leur dire car ils risquent de s’affoler !

L’humanité, quoi qu’on lui dise, ne s’affolera plus maintenant, car les êtres humains ont grandi. Même s’il y a encore une petite partie des hommes qui est dans la peur et dans l’affolement, dans l’incompréhension de ce qui se passe, et aussi dans le rejet, ce n’est pas grave, car une grande partie va se transformer.

Les grands frères aideront les petits frères, et même si ceux-ci ne veulent pas accepter l’aide donnée par ceux qui se sont éveillés, par ceux qui ont compris, ce n’est pas grave car la vie se chargera de leur faire comprendre ce qu’ils n’auront pas voulu accepter d’eux-mêmes.

Nous voudrions vous donner un grand espoir sur votre devenir. Nous voudrions aussi vous donner un encouragement, car chacun de vous œuvre dans un seul but, la Lumière. Pour atteindre cette Lumière, il faut beaucoup de rayons, beaucoup de chemins, et chacun doit emprunter le chemin qui est le sien. Certains emprunteront le chemin de la connaissance intellectuelle, d’autres emprunteront le chemin de l’ouverture du cœur.

Le chemin que nous vous montrons est celui de l’ouverture du cœur qui mène à la Sagesse et à la connaissance de soi.

Vous serez obligés de changer votre façon de penser, votre façon de parler, votre façon d’agir. Si vous savez lâcher prise, ce ne sera pas aussi difficile que vous le supposiez. Cela se fera sans que vous en ayez réellement conscience !

Un matin vous vous réveillerez et vous constaterez que vous ne réagissez plus de la même façon devant toutes les informations désastreuses que vous entendez, devant le comportement de vos collègues qui n’est pas toujours chaleureux ou amical, devant l’injustice, devant vos émotions. Vous comprendrez que vous avez grandi et vous éprouverez une immense joie ! Vous vous sentirez différents, et cependant il ne se sera pas réellement passé de choses considérables dans votre vie. Vous aurez laissé les nouvelles énergies s’installer en vous et transformer tout doucement votre comportement, vos émotions, votre relation avec l’autre.

Les nouvelles énergies sont là pour vous ouvrir d’avantage à l’Amour, mais pas à l’amour émotionnel, pas à l’amour humain ! Elles sont là pour vous ouvrir à l’Amour Universel. L’homme de la sixième race aura totalement conscience de cet Amour Universel et n’opposera aucun barrage à toutes les Energies Christiques qu’il recevra. Le monde de l’ère du Verseau, le monde de la sixième race, vivra en parfaite harmonie dans ces Energies Christiques. »

Ils me disent :

« Il y a actuellement, autour de votre monde, des êtres qui aident de mille et une manières, chacun dans leur registre, en quelque sorte, chacun dans leur rayon. »

Ils me disent encore :

« Même si certains d’entre vous sont encore fermés à la conscience de la pluralité des mondes habités, même si certains d’entre vous refusent qu’il y ait une multitude d’enfants des étoiles, tout ceci fait partie d’une réalité qu’on vous cache. Nous savons que maintenant beaucoup d’être humains sont capables d’accepter cette réalité. Cependant faites preuve de discernement : vous devez ressentir toute nouvelle information, vous devez l’analyser avant de la cautionner.

Vous devez ressentir même ce que nous vous disons ! Si cela n’est pas en résonance avec vous, vous ne devez pas accorder une foi totale, car VOUS ETES LIBRES, libres de croire, libres de ne pas croire, libres d’accepter, libres de vous ouvrir encore d’avantage pour pouvoir grandir et recevoir.

Quoi que vous fassiez, enfants de la Terre, vous grandirez ! Même si vous ne croyez absolument pas les paroles que notre canal vous transmet, il se passe des choses en vous que vous ne pourrez pas ignorer longtemps. Soyez à l’écoute de vous-mêmes, soyez à l’écoute de la vie. Tout parle autour de vous : la vie vous parle, la nature vous parle ! Essayez de l’écouter, essayez de l’entendre.

Demain l’homme aura compris tellement de choses ! L’homme lèvera les yeux vers le ciel et dira : je sais maintenant que je ne suis plus seul, je sais maintenant que je fais partie de la grande famille des enfants des étoiles, je sais maintenant que la Vie fleurit partout et pas seulement sur notre petit monde; c’est extraordinaire de ne plus se sentir seul ! »

Ils me disent :

« Il y a des milliers d’années, il y avait une relation très étroite entre les enfants de la Terre et les enfants des étoiles. A cette époque, les enfants de la Terre acceptaient l’idée que l’homme existe partout dans l’Univers et entretienne des relations avec ses frères des étoiles.

Puis tout cela a été occulté volontairement par les sacro-saintes institutions qui disaient : l’homme n’existe que sur ce monde, il n’y a que sur ce monde qu’ils ont une tête, un buste, des bras, des jambes, qu’ils savent parler, rire, chanter, aimer ! Quelle utopie ! Quelle erreur !

Vous ne pourrez pas accéder à la sixième race si vous restez enfermés, étriqués dans ces conceptions, étant convaincus que vous êtes seuls, que la vie humanoïde ou humaine n’a pu éclore que sur votre monde.

Si nous vous parlons ainsi, c’est qu’il est absolument nécessaire d’intégrer tout cela pour pouvoir accéder, demain, à une nouvelle dimension, à une nouvelle conscience, à un nouveau devenir. Cela fera son petit chemin ! Un jour vous vous direz, en regardant le ciel : bientôt, je retrouverai mes frères, je suis sûr qu’ils sont là, pleins d’Amour pour nous aider à passer ce passage tellement difficile, tellement périlleux !

Vous êtes en ce moment sur un pont, vous faites la traversée entre deux dimensions. Certains humains sont déjà au milieu du pont, d’autres commencent à s’engager sur le pont, d’autres encore refusent obstinément de s’y engager.

Ceux qui sont au milieu du pont commencent à percevoir l’autre rive avec une merveilleuse joie, une grande sérénité et un immense Amour. Plus ils avancent, plus ils pressent le pas, et bientôt les voilà qui courent, qui courent de plus en plus vite, car ils ressentent l’Energie qui existe de l’autre côté du pont, ils ressentent que c’est là qu’ils doivent aller, que c’est là leur vraie maison, que de l’autre côté du pont, il n’y a qu’Amour, Lumière, Paix, Harmonie et Joie.

Certains humains ne veulent pas laisser derrière eux leur maison, leurs habitudes et se disent: si je passe le pont, que découvrirai-je de l’autre côté ? Je préfère rester de ce côté où j’ai l’habitude de vivre, où je connais tout, tandis que si je franchis ce pont, tout me sera étranger, peut-être difficile ! Peut-être que l’autre côté du pont n’est qu’illusion ! Alors, pourquoi courir, pourquoi faire cette traversée ?

Sur ce pont, ils sont bousculés par ceux qui savent et veulent se presser pour faire la traversée. Alors, malgré eux ils suivent ! Et ceux qui veulent réellement rester sur l’ancienne rive vivront beaucoup de turbulences. Ils s’éteindront car elle disparaîtra ! Le pont aussi disparaîtra ! A un certain moment il n’aura plus raison d’être, car tous les êtres qui se seront ouverts à la conscience nouvelle seront réunis sur l’autre rive.

A ce moment là, ils auront laissé de l’autre côté du pont toutes leurs misères, leurs guerres, leur jalousie, leur incompréhension, leur tristesse, leur amertume. Tout ce qui appartenait à l’ancien monde n’existera plus. Ils se diront : mais c’est tellement facile de vivre de ce côté-là du pont, pourquoi n’avons nous pas essayé de transformer le côté de la rive où nous étions? Pourquoi avons nous eu peur? Pourquoi avons nous tellement hésité ?

Une voix remplie d’Amour leur répondra : Je vous attendais sur cette rive, Je suis venu comme Je vous l’avais promis. Je suis venu pour apporter la Paix, pour apaiser les tourments de l’âme, pour apporter la Lumière et l’Amour, Je suis venu comme Je vous l’avais promis et Je suis heureux de voir que vous M’avez rejoint.

Chacun de vous, à l’intérieur de lui-même, doit franchir ce pont. Alors, dépêchez-vous, car Il vous attend sur l’autre rive. Même si parfois vous hésitez, même si parfois vous tombez, même si parfois vous avez peur de ce que vous pourrez découvrir de l’autre côté du pont, dépêchez-vous, Il vous attend.

Ne restez pas sur la rive obscure, allez vers la rive lumineuse et coupez définitivement le pont entre l’obscurité qui est encore en vous et la Lumière qui s’installera définitivement en vous.

Nous savons qu’une très grande partie de l’humanité aura le courage, le désir et la volonté de traverser le pont, et nous savons que nous aussi nous aurons l’immense joie de vous accueillir sur l’autre rive.

Sur la nouvelle rive, tout vous sera permis, tout sera ouvert à votre conscience. Nous savons que vous n’abuserez de rien, car tout vous sera donné et vous aurez la compréhension de toutes choses, vous comprendrez que la Vie est à l’infini, vous saurez que Dieu existe partout et qu’Il a une immense place en vous-mêmes.

Vous le comprenez, intellectuellement, mais ce n’est pas encore intégré. Et petit à petit le passage sur ce pont vous fera intégrer tout cela afin que vous soyez totalement prêts lorsque vous serez sur l’autre rive.

Ayez courage, confiance et foi ! Le temps presse, et il faut que chacun se prépare à cette traversée qui se fait à l’intérieur de vous-mêmes aussi bien qu’à l’extérieur.

Soyez à l’écoute et respectez-vous ! Quoi que vous puissiez faire, même si parfois vous trébuchez, même si parfois vous avez l’impression de ne pas avancer, vous pouvez être certains que vous progressez. L’humanité progresse d’une façon considérable malgré les freins qui sont mis à cette transformation. La lumière sombre termine son cycle, et bientôt vous serez libérés de son empreinte.

N’oubliez pas ce pont et engagez-vous avec courage, confiance et foi. Sachez que de l’autre côté nous vous attendons pour vous prendre les mains, pour vous donner tout ce dont vous avez besoin et pour vous rassurer.

Ce que nous vous avons dit au sujet de ce pont s’adresse à plusieurs niveaux de conscience. Ce pont signifie beaucoup de choses, Ce pont représente la transformation de ce que vous êtes et de ce que vous deviendrez; ce pont est un grand symbole, à vous d’en découvrir toutes les clés ! »

Monique Mathieu.

Vous pouvez reproduire ce texte et en donner copie aux conditions suivantes :
▪ qu’il ne soit pas coupé
▪ qu’il n’y ait aucune modification de contenu
▪ que vous fassiez référence à notre site  http://ducielalaterre.org
▪ que vous mentionniez le nom de Monique Mathieu

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 07- Messages. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

36 Responses to L’homme de la sixième race

  1. Nadia dit :

    Bonjour,

    La souffrance n’est pas obligatoire pour évoluer, mais malheureusement l’homme évolue plus au travers de la souffrance que lorsqu’il est dans son petit cocon de confort et de bien être.

    Un exemple « frappant » est ce que nous voyons de plus en plus : la merveilleuse entraide de ceux qui ont tout perdu et qui donnent encore… Ils s’étaient « endormis » et ils deviennent vraiment des Hommes, ils agissent d’une façon vraiment extraordinaire dont eux-mêmes ne se seraient pas cru capables. Dans ce cas là, la souffrance les fait aller au-delà de leur petite réalité humaine, ils sont mus par leur âme et leur cœur.

    Je me suis rendue compte, pour moi-même, que mon mental créait la majorité de mes souffrances, et cela dans tous les domaines, y compris celui de la santé. Ce n’est pas Dieu qui a créé la souffrance, ce sont bien les hommes, par leurs pensées, leurs paroles et leurs actes.

    La souffrance diminue, elle cesse même, lorsque nous l’acceptons, que nous en comprenons la ou les raisons et lorsque nous changeons de façon de penser, de parler et d’agir. Nous sommes bien souvent les créateurs de nos souffrances et de celles des autres, même involontairement. J’ai souvent entendu dire : nous sommes notre propre ennemi.

    Se révolter contre la souffrance génère une souffrance supplémentaire pour soi-même et ne soulage pas celle des autres….

    Voici trois liens vers des messages qui parlent de la souffrance. Peut-être apporteront-ils quelques éléments de réponses.

    http://source.ducielalaterre.org/enseignements/la-vie-expliquee-par-les-edl/travail-sur-soi/epreuves-malheur-et-souffrance?

    http://source.ducielalaterre.org/enseignements/partie-ii/souffrance-du-monde

    http://ducielalaterre.org/fichiers/divers/l__ignorance_cree_la_souffrance__la_dualite_et_les_guerres_RM5.php

    Fraternellement,

    Nadia

    • sbf dit :

      L’âme ne peut grandir, ne peut évoluer qu’au travers des épreuves. Plus vous êtes tourmentés par cette vie – à moins que vous vous révoltiez et que vous refusiez – plus votre conscience s’ouvre sur autre chose.

      plus je souffre plus j’ai l’impression de devenir le contraire de l’ouverture, … j’étais une personne bien plus vive, ouverte, avant ..

      Nous répondrons qu’il y a des souffrances voulues pour l’élévation de l’âme, mais qu’il y a aussi des paiements de karma. Vous avez choisi tout ce que vous pouvez endurer sur ce monde avant de prendre corps, et il n’y a pas d’épreuve que vous ne pouvez mener jusqu’au bout. Il n’y a pas d’épreuve trop grande à vivre. Les épreuves qui vous sont données, vous pouvez les vivre et les supporter, car avant de prendre vie en ce monde, vous le saviez et vous l’avez accepté.
      vous avez tous raison de dire que l’on doit débrancher du mental, pensez que l’on commence déjà à vouloir programmer la vie avant la vie ?
      je trouve de plus en plus l’idée de l’évolution par la souffrance dangereuse, je n’y adhère pas (tout ce que j’en comprends pour ma part, ou en tire de « leçons »,c’est de vivre suffisamment de souffrances pour ne plus trouver cela ni intéressant, ni utile .. mais au cas ou vous ne l’auriez remarqué, il n’est pas aisé de s’extraire d’un « monde » ou se brassent toutes ces souffrances).c’est vrai que suite à de grandes souffrances une dimension spirituelle est souvent activée chez de nombreuses personnes, mais comme tout corps intègre lésé, et une dimension spirituelle est pour moi une dimension de réalité, d’un « corps » aussi.ce n’est pas parce qu’elle évolue pour moi : c’est parcequ’elle est éventrée existentiellement, que tout son être en touché, les couches plus superficielles laissent à nu une vérité de l’être.le monde aurait besoin qu’une telle vérité de l’être transparaisse en stigmates ?
      c’est un peu comme si on s’amusait à se blesser jusqu’au sang pour montrer aux autres regardez ! je saigne, quelque chose existe en moi par delà ma peau, mon apparence, nous avons tous le même sang.Vous avez besoin de cela ? et apres, forcément, on devra se soigner, on se sera blessé, et on appèlera cela la compassion.

      mon mouvement premier en suite de certaines souffrances ne fut pas d’ouvrir mon coeur, mais de le fermer définitivement, en un vif mouvement de recul, face à un monde que j’ai trouvé « fou ».

    • sbf dit :

      je crois même qu’il est grand temps d’apprendre à « gagner » sa sagesse sans souffrir.ce qui me semble « dur » c’est d’imaginer faire face à bcp de souffrances parfois autour de soi, et dans le monde, et soi, rester heureux par exemple, ou etre ramené à sa propre souffrance, ou pas d’ailleurs ..dans un de vos liens il est écrit que passé un certain seuil, l’on ne souffre plus, mais pour continuer à vivre un seuil de vivant, je doute que l’on puisse s’abstraire complètement de tout ressenti plus ou moins souffrant.si on est plus « capable » de souffrir du tout, je ne sais pas si on est vraiment vivant (capable, ne veut pas dire que c’est souhaitable).

  2. marie christine dit :

    Que cette immense vague de désir d’amitié, d’entente et d’harmonie nous submerge et nous envahisse tous !
    Laissons-nous faire ! C’est un souffle tiède et doux qui veut nous entraîner sur son passage . Partons à l’aventure, à la découverte de la divine surprise qui nous attend au bout .
    Dieu ne nous veut que du bien !

  3. Éric dit :

    C’est tres bien ce texte..Merci !

  4. Roger Rémillard dit :

    tres bien ,belle énergie ,que dire de plus

  5. alain thomas dit :

    aleina

    Il me semble que vous avez vous-même répondu aux questions que vous posez dans votre premier post.
    Je ne crois pas qu’il y ait d’effort à fournir ni d’attente à avoir.
    Vous avez votre propre chemin. L’important n’est pas le but mais d’être sur le chemin.
    Sur ce chemin, il y a des choix.
    Je crois que vous êtes capable de faire les choix.
    Ne vous préoccupez pas de ce que peuvent vous apporter les autres.
    Occupez-vous de ce que vous apportez aux autres, avec votre humilité et votre authenticité !
    La souffrance est une vérité sans laquelle notre vie n’aurait pas de sens. Non pas qu’il faille l’apprécier mais elle est là pour nous rappeler que chaque fois que nous agissons à l’encontre de l’éthique du coeur, elle se manifeste, parfois longtemps après nos actes.
    Si vous savez que le temps n’existe pas, alors rien ne presse. Ayez confiance parce que Dieu est en vous !
    Le pont, c’est ce qui vous permet de vous relier à votre divinité, par l’ouverture du coeur.
    Soyez simplement altruiste mais sans effort. Ne vous forcez en rien !
    Soyez simplement consciente de vos actes !
    Observez-vous avec amour pour vous-même !
    Vous méritez beaucoup d’égard envers vous-même.
    Respirez profondément.
    Amour et paix.

  6. seselwas dit :

    Bonsoir à tous,
    Aleina,
    Me torturer l’esprit avec pleins de questions je savais faire et un jour je me suis dit STOP!
    Et en fait c »est ensuite que j’ai eu mes réponses. Avant je ne pouvais pas entendre la réponse. La petite voix ne s’impose pas…
    Je ne sais plus qui a dit « le passé est mort, le futur n’existe pas, il n’y a que l’instant et c’est pour cela qu’on le nomme présent ». Juste ICI et MAINTENANT. Cette manière de vivre en faisant taire le mental m’a beaucoup aidé.
    On fait une multitude de choix tous les jours et le libre arbitre est aussi notre réponse à une situation lambda (aussi basique que sourire ou faire la gueu….).
    Je pense que les voiles ou le bandeau sur les yeux , en fait, c’ est une aide.
    Nous ne confrontons pas nos enfants à tout dès la naissance. Mais petit à petit suivant la maturation de leur esprit. Cela nous parait logique.
    Et si la Terre était une école où tous les élèves sont mélangés,maternelle, primaire,collège, lycée, fac, etc. Quel bazar, n’est-ce-pas?
    Cela fait 30 ans que je cherche des réponses. Et je n’ai pas fini. J’aime ce processus d’évolution maintenant. Car je reviens de loin ayant eu beaucoup de mal à accepter l’incarnation.
    Amour et Lumière

  7. aleina dit :

    on nous parle de voiles, que nous sommes soumis à cette vision voilé et que c’est pour que nous puissions faire notre experience de la dualité, de la peur, de toutes les limites dont nous vivions actuellement… alors, comment sommes nous capable de voir au delà de ces voiles et nous réveiller, entendre autre chose que ces voiles nous permettent? comment faire pour suivre notre intuition avec ce voilage ? comment ? alors soit les voiles doivent tober d’elles même pour permettre aux humains de voir, ententdre, se reveiller, soit je ne vois pas comment sortir du bruillard … par nous même, par nos limites, par notre impuissance.. on nous impose cette impuissance et on attend de nous de nous en sortir…….. je vois pas le but de cette experience comme positif…….pour quoi souffir des millions d’années pour arriver enfin à être heureux …….. payer par la souffrance le billet du bonheur ou payer pour avoir droit à l’évolution…

    qu’est-ce qui fait que il y a des humains qui sont capable d’y reussir et d’autres non? ça dépend de quoi vu que nous sommes tous UN et que nous vivions la même expérience et qu’on a la même conscience limité, voilé, irééle ?

    j’attends vos comentaires,
    merci
    amour et paix à tous

    • Le Passeur dit :

      Les réponses à ces questions sont dans le chapitre « L’Eveil ».

    • Johala dit :

      Aleina, comment avez vous appris à lire et à écrire? En allant à l’école! Vous avez commencé par l’école primaire, et puis vous avez continué d’apprendre avec des instituteurs puis des professeurs! Au début, on devait vous lire les histoires, et petit à petit vous avez appris à les lire vous-même! Dans la vie c’est pareil! On va à l’école de la vie! Plus on apprend et plus on peut faire des études plus poussées, on peut aller plus loin et choisir ce que l’on veut étudier, parfois on se spécialise un peu dans un domaine, parfois non, de toutes façons, on ne peut pas « TOUT » savoir faire, d’où l’intéret d’être plusieurs!

      Donc, pourquoi certains peuvent voir ou entendre ou comprendre certaines choses que d’autres ne peuvent pas? Et bien vous ne pouvez pas demander à un élève de cours élémentaire qu’il en sache autant qu’un élève de doctorat de fin d’études! ce n’est pas une question d’intelligence, c’est simplement une question d’âge! Pour les âmes c’est pareil! Certaines sont plus agées que d’autres, ou ont eu plus de possibilités que d’autres d’avancer plus loin (peut-être parce que justement elles ont du affronter des choses terribles, mais qui leur ont beaucoup appris???)
      Rien qu’en venant sur ce site, Aleina, vous apprenez! Et vous soulevez des voiles peut-être sans le savoir! On apprend à chaque fois que l’on va à la rencontre des autres, de façon réelle ou virtuelle, à chaque fois que l’on échange, à chaque fois que l’on croise sur sa route quelqu’un qui en sait peut-être un peu plus que nous, ou qui sait des choses différentes! Et à chaque fois que l’on accepte d’apprendre, on soulève un voile!
      Bon, OK, certains ont quelques connexions un peu « particulières » qui peuvent sembler « privilégiées », mais ne les enviez pas! Même si maintenant, ça leur permet d’être peut-être un peu moins « voilés », dites vous bien, que cela a eu un prix trés cher à payer avant, ou a toujours parfois un prix: celui de la différence, de l’incompréhension de l’entourage (parfois proche), d’être souvent considéré encore comme un illuminé, de se sentir en complet décalage avec le monde dans lequel nous vivons encore, et de devoir vivre avec certaines informations pas forcément droles à encaisser en tant qu’humain, même si on ne les voit pas de la même façon en tant qu’âme! Un exemple simple: si vous aviez des dons de voyance et que vous puissiez savoir à l’avance que l’individu que vous avez en face va mourir (alors que lui, ne le sait pas évidemment!) Cet info, vous la gérez comment? Plutôt mal, je pense, sauf si vous êtes vraiment un ou une voyante, parce que ce dernier aura été préparé à recevoir ce genre d’infos! Celui qui n’est pas prêt, lui, ça va plutôt lui faire ….trés mal! Vous enviez toujours ceux qui ont un don de voyance???? Ah, peut-être qu’aprés cet exemple, vous enviez un peu moins hein?

      Personnellement, je vois depuis petite, toutes mes réincarnations passées depuis 4500 ans! Et de façon spontannée! Je peux vous assurer que , quand on est enfant, et qu’on ne comprend absolument pas ce qu’on voit, et qu’il n’y a personne autour pour vous expliquer jusqu’à l’âge de 30 ans, on vit pas ça trés bien! Mais allez savoir pourquoi, on VEUT comprendre, peut-être simplement pour ne pas sombrer dans la folie? Et puis petit à petit on a la chance de rencontrer ou de lire des aides qui vous permettent de comprendre, de gérer toutes ces infos là, et qu’est-ce que vous devez en faire! Mais même quand on est adulte, revoir ses vies passées et les revivre, car on ne fait pas que voir, on REVIT tout: les évennements, les amours, les chocs, les drames, la souffrance, la peur,l’horreur, les pertes, on voit mourir les autres, on se voit mourir soi, avec tous les ressentis emotionnels qui accompagnent tout ça, puis on se voit aussi, au delà, parce que desfois on erre un moment, avant de passer dans la lumière, et on profite un peu plus du spectacle pour connaitre la suite!!!! oui, revivre tout ça n’est pas une sinécure! Et puis, les voiles se lèvent , les uns aprés les autres, et vous apprenez à vous détacher de tout ça, à ne plus le regarder ou le vivre comme un être humain mais comme une âme, et votre vision change, ainsi que votre compréhension de la vie en général! Alors oui, vous avez quelques connexions un peu particulières, mais c’est à ce prix là, un prix que je ne souhaite à personne de vivre! Avis aux amateurs de sensations fortes (oui, je sais qu’il y en a qui rêvent de connaitre leurs vies passées!) eh bien passez vous-en autant que vous le pouvez!
      Voilà c’était un autre exemple, Aleina, pour vous montrer qu’il n’y a pas de concourt, ni de compétition pour passer ce pont là! Il y a LA vie, LES vies et ce qu’on en fait, chacun à son rythme, chacun comme il peut, chacun, en fonction de son âme, chacun en son âme et conscience!
      je ne vous direz pas: « soyez patiente », car je sais que c’est horripilant à entendre! Non, je vous souhaite simplement : « Bon courage » et beaucoup d’Amour!

      • aleina dit :

        merci Johala pour cette longue reponse, mais mes questions restent entières !
        pourquoi on doit souffir pour arriver à un bonheur promis ? ce quoi le but? pour quoi le bonheur est payant? qui est à l’origine de ces expériences ? qui dicte les règles? pour quoi les êtres ne sont pas tout simplement heureux et bienveillant toujours et pour toujours? pour quoi autant de souffrance? où est les sens de tout ça? qui joue avec ça? l’inexistence, le néant, l’infini, la lumière et l’amour c’est toujours de la dualité……… la souffrance et le bonheur c’est de la dualité…….. alors passer de la souffrance au bonheur c’est quoi? donc on doit quitter un plan pour arriver à d’autres plans……… et les autres vies, de souffrances… qu’il faut mieux ne pas les connaitre.. ça sert à quoi ? toujours au nom d’une évolution qui nous mènent un jour X au bonheur …

        le libre arbitre c’est quoi? on nous dit que les choses qu’on vit ici et maintenant ne sont pas rééles, et on nous dit que les choses qu’on ne voit pas sont la vérité il suffit de faire confiance à notre intuition…………la quelle? la confience en quoi? on nous dit que notre histoire est fausse, que notre vie est fausse, que tout est illusion……… alors ont fait confiance à quoi ? à qui ? on ne peut avoir confiance en nous même vu que nous ne savons pas qui nous somes si toute est une illusion……. le libre arbitre dans le brouillard? c’est aussi une illusion…
        donc on doit avoir confiance dans notre intuition dans le brouillard le plus épais !
        et si je ne peut encore voir, entendre, comprendre maintenant dans cette vie la vérité, c’est que je vais devoir vivre encore combien de vies dans la souffrance pour apprendre ?
        ce n’est pas réjouissant du tout cette perspective…….. à désirer même de n’avoir jamais exister, car pour être franche je n’ai absolument pas envie de vivre une autre experience incarnée, malgré la presque bonne vie que j’ai eu personnelement jusqu’à mainténant… que’est-ce qui arrive si on ne veux plus être réincarner pour revivre des expériences de souffrance pour disont apprendre ? je ne veux pas souffrir et payer pour être heureuse, je veux être heureuse tout simplement… est-ce que c’est mon droit ?

        tout ce que j’ai lu jusqu’à mainténant sur des dizaines de sites du genre, ne me convient pas…

        amour et paix à toi

        • aleina dit :

          * aussi apprendre par la souffrance n’est il pas une manière barbare ? une intelligence supérieure et un amour infini peut accepter les horreurs au lieu de trouver une autre façon d’arriver à cette évolution de bonheur et d’amour?
          donez-moi s.v.p. une explication à cela……….
          merci
          amour et paix

          • Le Passeur dit :

            Personne ne nous oblige à apprendre à travers la souffrance. Si c’est souvent ce qui arrive, ça vient de notre mauvaise compréhension de ce que nous sommes.

          • sbf dit :

            je trouve dangereux de croire que les expériences souffrantes nous font évoluer, nous apprennent des leçons indispensables à une évolution spirituelle & co.. c’est aussi pour moi poussif de cas de figure ou la souffrance, abrupt, arrache à la lègèreté de la vie, et ou seule une explication « spirituelle » peut nous rendre cela supportable, cohérent, intelligible.
            mais surtout je crois que l’évolution tient aussi à se rendre compte qu’il est parfaitement inutile de souffrir, et que certains l’apprennent au bout de xxx situations souffrantes, d’autres moins. qu’il n’ est pas besoins de paser xxx cycles de vies torturés pour cesser de souffrir.
            par contre je trouve qu’être vivant incarné sur terre est déja une souffrance,que la condition d’humain est douleur, d’une certaine manière.

          • Johala dit :

            Aleina, losqu’on a souffert, a-t-on envie de faire souffrir les autres? Hélas, comme vous le voyez tous les jours, pour « certains », la réponse sera: OUI! Pourquoi? Par désir de revanche, de vengeance,montrer qui est le plus fort oeil pour oeil et dent pour dent!? Puis, avec le temps, ils finiront par se rendre compte que finallement, la vengeance ils l’ont eu, mais qu’elle ne leur a apporté aucun réconfort, ni aucune réparation, alors aprés ça, ils vont commencer à réfléchir, penser à d’autres modèles, évoluer pour finir par arriver à comprendre que finallement tout ça ne sert à rien, et il vont changer d’état d’esprit!
            je prends l’exemple de parents qui perdent un enfant assassiné! Beaucoup vont n’espérer qu’une chose, c’est qu’on attrape l’assassin et qu’on le punisse, qu’il soit jugé, emprisonné, certains souhaitent encore même qu’il soit tué à son tour! Puis, le jour du jugement arrive (je parle du jugement de la justice humaine!) La condamnation tombe, certains parents vont pouvoir y trouver une certaine paix (si on peut dire), d’autres ne seront pas satisfaits du verdict de la cour: insuffisant, pas assez dur, injuste…… La vengeance n’a pas été assez assouvie!
            Mais parfois, certains parents comprennent alors que aucune peine infligée à cet assassin, ne pourra leur permettre de trouver la paix en eux, car aucune cour de justice quelque soit son verdict ne pourra leur rendre leur enfant! Ils attendaient ce jugement pourtant avec impatience, persuadés que ce jugement serait enfin la fin de leur cauchemard, mais non, ce jugement n’a rien réglé, et même si on assassinait à notre tour l’assassin, ça ne changerait rien du tout! Ces parents là vont comprendre petit à petit que ce n’est pas de cette façon là, qu’ils vont trouver la paix en eux, et certains vont parvenir à se tourner vers d’autres voies, dans lesquelles ils ne trouveront peut-être pas la paix, mais au moins une certaine utilité qui va les aider à vivre et qui va aider des tas d’autres personnes aussi!
            C’est une façon de rendre « leur souffrance » utile pour les autres!
            Dans les épreuves de la vie, on peut ne voir que la souffrance, et alors on s’écroule, ou bien on peut essayer d’en tirer des leçons, et on avance, non seulement pour soi, mais aussi pour les autres!
            Alors je vous dirai simplement : Aleina, lorsqu’on a souffert a-t-on envie de faire souffrir les autres? Moi, personnellement, je vous répondrai: NON, on n’a plus envie, au bout du compte de faire souffrir qui que ce soit! Mais il m’a peut-être fallu beaucoup de temps et de leçons pour en arriver à cette réponse aujourd’hui!
            Bon courage

            • Le Passeur dit :

              Certains parents trouveront même la lumière en eux pour tenter de comprendre le bourreau, quelles sont les souffrances qui l’ont lui-même mené à pareille folie. Et ainsi pourront-ils trouver la raison de tout cela et percevoir avec compassion l’étendue du drame à répétition que nourrit l’humanité inconsciente. Ainsi auront-ils trouvé le chemin de la conscience et par lui auront-ils rencontré le pardon.

          • aleina dit :

            je suis completement d’accord avec @sbf, et c’est justement ce que je voulais savoir.
            la souffrance c’est barbar … et ce n’est pas juste mon sentiment… je ne suis pas d’accord avec l’évolution par la souffrance et je ne l’accepte pas.. on nous dit que nous ne sommes pas obligés de souffrir…..personnelement je ne me rappel pas d’voir donner mon aval pour vivre cette vie là…… alors si je suis en train de « retrouver ma vraie identité » pour quelle raison l’ai je perdu? pour vivre une experience de souffrance pour la retrouver… c’est pas logique ça…

            je suis d’accord avec bcp de choses qui sont dites ici, mais il y on a d’autres qui m’horrifie..

            j’ai toujours été différente des autres dépuis bébé à ce qu’on me raconte et je n’ai jamais douté de ce qui je suis à l’interieur .. donc, la souffrance pour moi a toujours été incacceptable et je ne changerais pas d’avis…

            amour et paix sans souffrance à tous

          • Kaerio dit :

            Je pense également beaucoup à tout ce que vous avez dit dans vos messages. J’ai aussi beaucoup de questions sans réponses. Mais comme une intuitions qu’on est quand même à la bonne place, même si souvent on se dit « vivement autre chose », « pourquoi toutes ces épreuves », etc.

            A force d’y songer, la souffrance qui existe réellement pour moi est celle du corps physique. Toute la souffrance émotionnelle et mentale est une simple incompréhension en fait. Souvent due à un conditionnement et un e incompréhension de la vie et de la bonne façon de l’appréhender, tout ce la nous a été inculqué depuis la naissance.
            Je prend par exemple la mort d’un proche, grosse souffrance émotionnelle pour la plus part des gens, fête dans d’autre partie du monde. Tout dépend de ce qu’on comprend de la mort. Si on croit qu’il n’y a rien après ou qu’on ne sait pas ce qu’il y a, =>souffrance. Sans rajouter la souffrance due à la dépendance émotionnelle avec cette personne qui disparait (encre une mauvaise compréhension de soi-même cette fois) et toutes les choses qu’on aurait aimé lui dire mais qu’on n’a pas fait, etc. Par contre si on savait ce qu’est la mort, qu’on était émotionnellement guéri etc, cette situation ne serait pas une souffrance.

            Bon j’espère que vous voyez où je veux en venir en disant qu’il n’y a pas vraiment de souffrance autre que physique. On la crée nous-même par notre incompréhension. D’ailleurs d’autres personnes dans la même situation qui nous fait souffrir n’en ressentent pas. Tout n’est qu’interprétation et compréhension, et il faut dire qu’apparemment on part de zéro alors… On a éteint la lumière et sa connaissance. Pourquoi… ? Pourquoi ces cycles prévus à l’avance… ? On est des marionnettes ? Bien des questions en suspend c’est certain. Mais y a réellement un courant qui marche mieux que l’autre et amène la paix intérieure, alors autant l’emprunter et apprendre tout en continuant à ce poser ces question. Je ne crois pas au final que la réponse d’un humain avec des mots pourrait satisfaire ce genre de questions que je me pose souvent.

        • Le Passeur dit :

          Je crois pourtant avoir beaucoup parlé de tout ça dans l’Eveil.

          • Johala dit :

            Passeur, un peu de patience! Tout le monde n’est pas encore arrivé forcément au « chemin de la conscience et du pardon! »(clin d’oeil!) Chacun suit son chemin, vous le savez trés bien non ?
            C’est pas grave! (LOL)
            PS: quelqu’un pourrait me dire comment on peut mettre des smileys???? LOL

        • sbf dit :

          désirer n’avoir jamais existé et que rien de tout cela n’ait existé, c’est à peu près le seul désir que je me trouve face à la vie actuellement .. le bonheur, je finis de ne pas le vouloir, comme s’il impliquait l’intégration de la souffrance…je me demande jusqu’ou on va avec un tel (non ) désir…

      • sbf dit :

        Mais même quand on est adulte, revoir ses vies passées et les revivre, car on ne fait pas que voir, on REVIT tout: les évennements, les amours, les chocs, les drames, la souffrance, la peur,l’horreur, les pertes, on voit mourir les autres, on se voit mourir soi, avec tous les ressentis emotionnels qui accompagnent tout ça, puis on se voit aussi, au delà, parce que desfois on erre un moment, avant de passer dans la lumière, et on profite un peu plus du spectacle pour connaitre la suite!!!! oui, revivre tout ça n’est pas une sinécure!
        Ah ben voilà ^^ j’ai exactement l’impression de vivre cela

        • Johala dit :

          Bon alors, essayez d’aller faire un tour du coté de vos vies passées, avec un EXCELLENT thérapeute spécialisé uniquement! Le plus dur ce sera de trouver le thérapeute!!!!!!!
          Des Dr Brian L. Weiss, hélas, on n’en a pas beaucoup en France!
          Bon courage

          • sbf dit :

            pour moi le sentiment que chaque chose est à sa place, et soi aussi vient de l’acceptation. ( kaerio)je ne pense pas vraiment que chaque chose est merveilleusement à sa place : même celle qui ne le sont pas, être y compris. on peut appréhender chaque évènement se présentant à sa vie comme une opportunité d’évolution, mais encore faut-il pouvoir, vouloir,  » jouer le jeu » (et si demain une personne se précipite avec hostilité pour m’agresser, je serais bien plus juste lassée d’une telle invitation, qui dans certaines proportions, contribue, à faire de ce monde une peinture défigurée, que « réjouie » de pouvoir dépasser une telle épreuve).je ne pense pas que les actes journaliers de destructions qui scarifient ce monde s’inscrivent dans une juste harmonie.
            L’acceptation, c’est pour moi se fondre à la trame, par delà sa seule entité individuelle, qui se dilue à embrasser l’océanique du tout ; c’est aussi peut-être accepter, quelque soit ce dont elle faite, la réalité tel qu’elle est, habiter la place que l’on y prend, et y amener l’éclat de son être. comme cela les choses ne peuvent qu’être à leur bonne place, si on accepte de l’habiter.
            mais sinon, je ne crois pas que tout, et tous sont à la juste place pour ce qui est de certains aspects ..
            (donc là je répondais à kaerio, comme il n’y avait plus de « répondre » je le case ici, mais sinon, johala, je ne sais pas si je pourrais rencontrer un tel type de thérapeute, je situe toutefois une personne qui vient de se trouver sa vocation à travers une orientation psy-médium, je ne savais pas qu’elle avait concrétisé ! cela fait un moment que je ne l’ai pas contactés, mais comme on a bcp communiqué un moment, je pourrais peut-être lui en parler)

          • Sbf dit :

            Notons que j' »ai bien écrit je ne « pense pas  » que tous et toutes soient merveilleusement à leurs place ^^, parfois la configuration et l’état des lieux de ce monde me semblent si ineptes et cruels que je n’ y crois pas non plus.

  8. Nn. dit :

    Ce message est un pont de lumière en lui même…
    Nn.

  9. Johala dit :

    Et bien vivement qu’on en soit arrivé à tout ça, parce que là, c’est pas vraiment toujours facile justement d’être entre deux rives!
    Autre message de Monique Mathieu en complément sur: http://matinlumineux.blogspot.com/2011/08/monique-mathieu-chaneling-canalisations.html

  10. Alkinoos dit :

    Alkinoos vous le confirme
    à travers moi aujourd’hui

    que sa conscience pouvait traverser ce pont le temps et l’espace
    et atteindre ces mondes sur des plans plus subtil et plus Vrai que le notre .

    il a rêvé toute sa vie et toutes ses vies depuis le jour ou le monde sombra dans le cahos
    il y a plus de 12 000 ans maintenant .
    (j’ai eu cette vision j’ai ressenti ce qu’il a ressenti ce jour là , le jour ou il a apprit que l’Atlantide et tout ce savoir était condamnée ,un sentiment que personne ne connaissait à cette époque même si les choses s’étaient déjà bien dégradées
    )

    il a rêvé et rêve encore ou jour ou l’homme redeviendra UN !
    il y a un peu plus de vingt ans il ma été donné de franchir à nouveau ce pont .
    je me suis demandé mais pourquoi faire puisque je ne peux pas y rester
    je peux ne pas y vivre ?
    la réponse est simple ce monde est trop grand et trop sublime pour un seul homme.
    c’est un monde qu’on à envie de partager comme on a envie de partager la vue d’un coucher de soleil avec ceux que nous aimons.

    je suis heureux aujourd’hui parce que je crois qu’il peut enfin croire en son rêve…..

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *