La grande gare cosmique

Par le Passeur.

Que ce soit avec ou sans tambour ni trompette, les temps en cours introduisent un tout nouveau cycle de conscience qu’il devient de plus en plus difficile aux endormis d’ignorer. J’ai conscience que le processus d’accouchement de ce cycle peut demeurer obscur malgré toute tentative sincère de comprendre le qu’est-ce que c’est, le pourquoi et le comment. Pour prendre une tangente imagée que nous utiliserons plus loin, on peut imaginer que nous sommes à présent en un lieu qui ressemble à une gare de triage cosmique, un peu comme celle qui était représentée dans le fabuleux film de Stanley Kubrik, 2001 l’Odyssée de l’espace. Nous voilà déjà pris au jeu des premières influences du lieu et nous nous dirigeons à toute vitesse vers son centre où l’intensité sera culminante, le temps de le traverser.

Avant tout, tout ça reste de la physique. Notre système solaire se déplace à grande vitesse dans l’espace au sein de sa galaxie, la Voie Lactée, elle même en mouvement dans le cosmos. Il croise à présent dans une vaste zone aux rayonnements de laquelle il est soumis. L’intensité de ses rayonnements – ou le climat ambiant – l’influence directement. Autrement dit ce sont tous les corps célestes et la vie qu’ils portent qui sont traversés de rayonnements nouveaux qui ont une influence pénétrante sur chacun. Et chacun se met à émettre autre chose. Nous autres humains sur le vaisseau spatial Terre, ou Urantia Gaïa, sommes affectés comme tout le reste par les particules dans lesquelles nous baignons. Nous le sommes physiquement – notre ADN se transforme – et nous le sommes spirituellement.

Nous sommes arrivés à un point de cette zone de l’espace où le climat local est tel, que dans notre réalité terrestre les voiles séparant les dimensions sont devenus très fins et perméables. Si l’on devait se représenter par une image notre situation, c’est un peu comme si nous nous trouvions dans un immense hall de gare dont l’apparence nous était jusque-là familière, mais où nous commençons par intermittence à apercevoir furtivement des portes qui se dessinent dans les murs et des formes qui accrochent notre perception. Le point où nous arrivons fait qu’un temps compté les portes vont se dessiner clairement et s’ouvriront sur les dimensions dont elles sont notre seuil.

Si l’on se rappelle que la réalité qui est la nôtre est fonction d’une fréquence vibratoire, on comprendra que chaque porte dimensionnelle sera ouverte sur une fréquence vibratoire qui lui est propre et que vu de l’extérieur, l’ambiance dans le hall deviendra pour un temps quelque peu cacophonique, tout comme un orchestre symphonique qui s’accorde avant d’entamer une nouvelle œuvre. Si maintenant l’on se souvient aussi que chaque être émet lui-même une fréquence vibratoire dominante qui lui est propre, et que tout fonctionne par loi de résonance, c’est là que prend pleinement signification la phrase « chacun ira où le porte sa vibration ».

Durant ce temps de passage au point de la zone de l’espace que nous traversons, ce temps relativement bref où les portes seront grand ouvertes, le hall de gare deviendra naturellement une gare de triage.

Par résonance vibratoire, chacun ira vers la porte qui s’ouvrira sur le monde qui lui convient le mieux. Il n’est alors pas difficile de comprendre que les seuls que l’on aurait raison de ne pas trop envier sont ceux qui véritablement fonctionnent dans des énergies extrêmement basses et destructrices. Ceux-là iront en effet tout naturellement vers des mondes encore obscurs où l’apprentissage est quelque peu rustique, comme il en existe dans la création.

Pour les autres, en quoi faudrait-il s’inquiéter de quoi que ce soit ? Si ce qui vous convient le mieux pour évoluer dans cette vie est de vivre dans une maison au bord de l’eau, dans un appartement en ville ou dans une cabane de berger sur la montagne, irez-vous vous inquiéter de votre choix sous prétexte que d’autres iront vivre ailleurs ? C’est une peur sans fondement. Il n’y a pas d’hostilité et encore moins de jugement qui préside à la fonction de cette gare de triage. Il n’y a que ce qui correspond à qui vous êtes qui sera la destination proposée.

Iriez-vous faire de la plongée sous-marine si l’eau n’est pas votre élément ? Et auriez-vous à redouter quelque chose si à la place vous alliez faire du point de croix ou de la randonnée ? Y-a-t-il une hiérarchie là-dedans ? Y-a-t-il une frustration ? Si oui, c’est juste que votre ego vous le fait croire. Chacun dans sa vie quotidienne s’efforce de faire ce qu’il y a de mieux pour lui. Eh bien ce qui se passera dans cette gare de triage sera que chacun prendra la destination qui est le mieux pour lui. Donc tout va bien. Toutes les notions distillées à droite et à gauche par des religions et divers autres mouvements sectaires, qui laissent entendre qu’il y a des élus qui seront sauvés à la fin des temps alors que les masses ignorantes iront brûler dans je ne sais quel enfer, ne sont rien de plus que de vils mensonges destinés à asseoir un pouvoir sur autrui en le maintenant dans la peur. Oubliez ces gens et laissez-les aller librement vers où les portera leur vibration.

Dans les temps de la révélation où tout remonte à la surface, ne cherchez pas la vengeance ou l’expression d’une quelconque justice à faire. Sur un tel chemin, vous vous fourvoieriez avec ceux que vous voudriez voir châtiés. Quelles que soient les vérités que l’humanité apprendra au fil des révélations, il n’y a pas d’autre voie que de ne pas juger et de comprendre qu’aussi inacceptable que cela puisse sembler, c’est aussi par cela que l’expérience de la dualité a pu exister. Notre expérience de vie sur la Terre n’a pas été celle du type qui veut tout éviter mais celui qui a rencontré, qui a expérimenté et… qui a dépassé. Comme dit dans l’article précédent : « je suis là à nouveau parce que je sais à présent ce que je suis ailleurs ».

Encore une chose, il n’est trop tard pour rien. Comme il a été dit au fil de bien des articles, tout se fait à son rythme et ce rythme propre à chacun est le pas le plus sûr d’une construction solide. Personne n’étant jamais oublié sur le bord du chemin, le temps qu’on y chemine n’importe pas. Aujourd’hui même, dans l’engrenage cosmique du moment, là dans ce hall qui devient une gare de triage, ce qui n’a pas été dépassé en chacun peut encore l’être si telle est la volonté de l’être en son essence et non en son égo. Lorsqu’à peine un peu plus loin sur la trajectoire de notre Terre ces portes se refermeront, chacun sera de toutes manières là où tout est le mieux pour son évolution. Le moment du triage est le point concentrique de la rencontre de la pierre et de l’eau, d’où naissent les ondes en expansion sur la surface. Cet espace-temps où les âmes s’éloignent par familles d’un point en des directions différentes mais unies, est en fait le début d’une nouvelle aventure palpitante. Tout ceci ne vous rappelle-t-il rien ?

Fraternellement,

En complément de cet article : La Clé du Présent & Par-delà notre illusion s’ouvrent les voiles

© Le Passeur – 26 Septembre 2011 – http://www.urantia-gaia.info Cet article est autorisé à la copie à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

> La présence est le seuil du royaume

Cette série d’articles est réunie dans la rubrique « L’Eveil ».

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

53 Responses to La grande gare cosmique

  1. Lunesoleil dit :

    bonsoir,

    J’ai remarqué que cet article a été publié le jour d’une Nouvelle lune et plus présicément au moment de l’équinoxe du printemps…

    • Salvia dit :

      Pour cet article je vois la date du 26 septembre comme date de publication. Ce n’est pourtant pas l’équinoxe de printemps, ou alors nous ne vivons pas sur la même planète!

      • Lunesoleil dit :

        @salvia

        J’ai écrit « au moment » et non «pendant » il y a une nuance et lorsqu’il s’y joint la Nouvelle lune qui allait apparaître le lendemain , l’énergie cosmique était à l’œuvre doublement.

        Le fait d’évoquer « la grande gare cosmique » laisse supposer que nous nous trouvons a un carrefour de l’humanité et qui dit carrefour nous renvois a des périodes phares comme une nouvelle lune, équinoxe ou solstices , cycles planétaires (ils sont nombreux) vont du cycle de la lune de 28jours au-delà de la précession de l’équinoxe dépassant une vie humaine ….

        La vie d’un être humain est si peu de chose, c’est une goutte dans l’océan cosmique

        Bonne journée à vous 🙂

        • Salvia dit :

          merci pour votre réponse, mais , désolée …. je dois être vraiment bouchée! Comment l’équinoxe de printemps peut-elle être située en septembre?… Pour moi septembre est situé à cheval sur la saison de l’été et celle d’automne, non? Et même si on prend en compte la cinquième saison chinoise qui est celle de fin d’été cela ne place toujours pas le printemps un 26 septembre!
          Vous écriviez pourtant bien ceci: « et plus présicément au moment de l’équinoxe du printemps… »

  2. Salvia dit :

    Relire cet article m’a fait un grand bien.
    Mais alors, pourquoi une nostalgie venue de je ne sais où m’enveloppe-t-elle soudainement? … bizarre …

  3. Feudanse dit :

    Merci! Comme c’est rassurant et validant de te lire Le Passeur! Merci et de tout coeur, encore Merci!

  4. Valérie dit :

    Au début de ce voyage, expérimentant ce qui m’était rendu, mon égo s’est emballé et je me suis considérée comme une élue.
    Tout cela s’est bien calmé et un jour, je lis ceci : « vous qui vous reconnectez à la source, vous être bénis. »
    Voilà, je ne suis pas une élue, mais je suis bénie. J’ai aimé ce mots, il reprend tout son sens.

  5. maryannick dit :

    Merci passeur
    Bonjour: un événement( reçu en canalisation de mes guides)a était créer sur facebook.
    je mets le titre sur cette page pour que si vous puissiez profiter du voyage si vous le souhaitez. il est visible sur mon site http://WWW.chemin.de.vie.over-blog.com:
    Le titre
    Envoi d’énergie, de prière et de pensées positives…amour en soi

  6. isa dit :

    Bonjour, je découvre votre site, vos articles et ça me fait du bien seulement concernant celui-ci j’ai besoin de comprendre cette image de gare même si je visualise très bien ce que vous dites j’ai besoin d’être rassurée ou que l’on m’explique : serons-nous séparés de ceux que l’on aime, de nos enfants, je ne peux imaginer telle chose, et comment cela se passera-t-il ?si vous ne souhaitez donner aucune réponse ne le faites pas. Merci. Isa

    • Le Passeur dit :

      Les réponses à ces questions se trouvent dans les articles de la rubrique « L’Eveil ». Mais ne vous inquiétez pas pour les enfants, dans leur grande majorité, ils sont bien plus éveillés que nous.

  7. W*terbreathing dit :

    qd je lis des propos comme aller / pu aimanter là ou sa vibration nous porte .. cela me fait songer que depuis ces 3 dernières, je ne me résonne qu’avec des personnes qui sont vraisemblablement « loin », qui portent comme un ailleurs, ici .. et tristement, nous sommes infichus de faire quoique ce soit les uns avec les autres, quand bien même il y a une impression que trouver des notes se mariant harmonieusement chez l’autre. il n’existe pas d’association pour les personnes qui se sont trompées de planète ?

    • Le Passeur dit :

      On ne se trompe jamais de planète, tout au plus oublie-t-on trop souvent pourquoi nous y sommes venus.

      • W*terbreathing dit :

        d’autant que la planète n’est pas ce qui me donne ce sentiment de décalage, mais plutôt ceux qui s’en sont fait mondes, et ceux qui vivent dessus.mais l’expression rend bien d’un tel décalage.

        • Waterbreathing dit :

          comment ne pas penser setre trompé de planète, lorsque de toute sa vie, on ne vit pas même ni seulement son être possible, avec la plupart de ses pairs ? votre truc de vibration, depuis je ne sais qd j’ai cette impression de ne js trouver fréquence qui me résonne, (ce qui change, un peu, mais toujours peu) ou juste cette vibration serait « possible »,( les 3/4 du temps impression de vivre sur une dimension invisible, et qd j’essaie de me rejoindre à celles de bcp de personnes, de pas respirer, et d’etre incroyablement fatiguée juste physiquement parfois en contrecoup) ou alors, c’est comme je dis, que je ne sais pas jouer de cet instrument terrestre en lequel l’on evolue, entre autres, donc je vis aucune harmonie dans le vaste monde de ne pas savoir s’accorder.

  8. Lucie dit :

    Humm…
    Franchement, Passeur…
    A part l’esprit de compétition…
    Jeux ? Bizness…
    Douce nuit étoilée…

  9. Rachel dit :

    La gare de triage, mais oui, j’ai rêvé d’une gare la semaine dernière, deux trains se croisaient. Je me vois encore expliquer à mon mari que nos chemins se séparent là. Que je n’y peux rien, que c’est comme ça. Je vois le Soleil qui se lève, et puis le train repart alors j’attrape la main de la personne qui m’attend et pour qui j’éprouve un amour tellement immense. (il est habillé tout en clair) et nous partons en direction du Soleil. Aucun regret, aucune tristesse, et au réveil un immense bien être, un Amour infini dans tout mon être et quelque chose de neuf. Le Choix est fait, reste à se laisser porter…et d’avoir confiance !

  10. Bendi dit :

    Ma fille de 14 ans a fait dernièrement un rêve étrange qu’elle a bien voulue me raconter(Vous étiez toi et mon petit frère dans une belle maison avec beaucoup de lumière ,mon frère me demandait de ne pas avoir peur et d’entrer,mais ils y avait comme des fantômes,je voyais des gants de boxeur bouger mais je ne voyais pas le boxeur,j’ai eu un peu peur…) j’espère une porte parmi tant d’autres.

    • aja777 dit :

      bonjour passeur
      et merci pour ces articles , il y a une chose cependant tout au long de vos postes ,sur laquelle vous insistez très peu , ce que je trouve dommageable pour l’énergie qui est en chacun,une ‘(*_*)’
      c’est que cette connexion a l’universel, » »état vibratoire » » doit être ressentie comme effective en nous , si ce n’est pas le cas ,nos entités risquent de répondre a d’autres appels , la facilité a ce niveau peut s’avérer un véritable piège , et alors le chemin de l’incarnation devras recommencer , avec toutes les épreuves que cella implique . les enjeux étant pour certains dans l’univers d’ordre énergétique, car coupés de la source , nos énergies leur serait alors un très bon apport de substitution
      la réincarnation n’étant pas un état normal dans le véritable principe générateur , créateur création , mais une maniéré pour les consciences, de retrouver le chemin de la véritable VIE a travers des conditions différentes, sexe ,ethnie, condition sociale , pour être sensibilisé différemment a chaque incarnation ,
      donc se méfier des raccourcis , j’aimerais également insister sur le fait que notre terre mère GAIA n’est pas un vaisseau spatial ,mais un acteur vibratoire comme nous , en ce principe , donc une véritable entité
      fraternellement aja

      • W*terbreathing dit :

        j’adore comme vous (certains intervenants) parlez de tout cela comme si vous aviez fait une école spirituelle, avec cours, recettes, leçons et correction de cours, leçons et j’en passe (et pas de  » la vie est cette école spirituelle *_*), le tout dans un langage, parfois expert.

        • W*terbreathing dit :

          « expert » technique de la psiritualité .. je veux dire.Avec parfois des versions différentes selon les écoles.

          • Yuca965 dit :

            C’est marrant de parler comme cela xD, la première fois que j’ai lu Franz Bardon j’ai compris autant que ici dans le message de d’aja .
            Sinon en parlant de raccourci, dans le livre « journal de l’éveil d’un 3ème oeuil » l’auteur parle de son ami qui avait fait un pacte pour passer du stade évolutif « cailloux » (minerais) à « Humain » ! (il a donc sauté végétal et animal le bougre !), et pourtant il semble bien s’en sortir spirituellement 😉 .

          • W*terbreathing dit :

            Ton propos me fait penser qu’il y a peu je souhaitais parler avec des cailloux ^^ peut-être une mémoire d’une vie minérale m’appelant du trefond des siècles ?
            je ne connais pas l’auteur que tu cites, je ferai une recherche .. je lis un peu de ci de là, et c’est parfois l’impression que j’ai à lire des textes sur la spiritualité .. comme en tous domaines il s’y dit de tout, y a parfois presque un vocable particulier à apprivoiser pour suivre. je trouve par ex étrange que certaines personnes acceptent certaines idées, et notions si facilement sans pour autant le ressentir comme une évidence en elles. il est pas mal de notions spirituelles citées , ressenties différemment selon les ethnies, et « écoles », par ailleurs, invitées peut-être à se complèter et s’instruire les unes des autres.

      • maryannick dit :

        bonjour àja777/ je suis en résonance avec ce que tu écris…beaucoup de leurre et d’illusion, lâcher-prise , et Aimez vous sans attente…amour en soi Maryannick

        • Waterbreathing dit :

          c’est difficile à suivre ce genre de propos pour qui ne suit pas une sorte de journal météo de l’ascension, .. enfin, je me trompe p-e, mais , je trouve, il faut déjà etre familiarisé avec ces notions et ces infos pour comprendre.

  11. babouchka dit :

    Dans l’immense gare cosmique..les portes s’ouvrent vers les trains de l’Espoir et de l’Amour..
    J’ai des rêves récurrents de hall d’embarquement ??? et de portes qui s’ouvrent et laissent entrevoir d’autres réalités..et aussi d’autres cieux..
    Cheminement intérieur…
    Et nous vivons cette métamorphose …
    Merci Passeur pour tous ces beaux textes qui nous inspirent et nous aident.
    Consciemment ou non nous retrouvons La SOURCE et nous nous préparons à la réintégrer.
    joie et lumiére à tous.

  12. Marie-Pierre dit :

    Je me permet de partager votre article fort intéressant sur mon blog.
    Au plaisir de communiquer, partager et co-créer le Nouveau Monde.
    Belle et douce journée,
    Marie-Pierre

  13. Miche dit :

    Oui, pour toutes ces évocations, de ce qui n’appartient pas au temps quantifiable, cette vision d’une gare de triage … qui ne fait ni élus, ni déchus, chacun à sa juste place.
    Merci

  14. alain thomas dit :

    Oui nous allons vers ce que nous avons fait de nous tout au long du chemin.
    Ce que je voulais ajouter, peut-être à tort, est que nous ne sommes pas forcément conscients de ce que nous faisons.
    Nous croyons parfois mais pas toujours être là où nous ne sommes pas.

  15. elba dit :

    Nous verrons bien à quel endroit nous ‘atterrirons’… Cela nous fera une expérience de plus.
    Perso, j’en ai un peu marre de l’expérience terrestre. Mais s’il faut y repasser, eh bien ce sera comme ce sera.
    Merci, Passeur.

    PS – je n’ai pas très bien compris le second paragraphe. Hormis la fin. Je le relirai pour tenter de mieux comprendre.

  16. argelery dit :

    bravo et magnifique sagesse je vous encourage tous et toute a revenir au lien d’amour en vous dans votre havre de paix de joie et d’unité j’accompagne aussi des personnes et je suis là si quelqu’un a besoin nosouci

  17. patricia dit :

    Bonjour M. le Passeur
    Je suis psychothérapeute et j’aide les gens à transformer les énergies négatives (blocages émotifs) en quelque chose de positif depuis environ 30 ans. Pour résumer, je les amène à se découvrir pour ensuite s’aimer et être aptes à aimer les autres pour qui ils sont. Jamais de toute ma vie, je n’ai vécu des moments aussi difficiles qu’en ce moment car il s’agit de mes 2 garçons adultes. Cela exige un respect de moi et un certain détachement qui est très pénible à vivre. Très sincèrement, souvent j’ai envie de baisser les bras mais je reviens vous lire et le courage revient. Je pense comme vous mais votre sagesse dépasse la mienne.

    Merci de tous nous aider car vous faites vraiment une différence dans la vie de beaucoup de gens.

  18. Abricotier dit :

    Merci Passeur.
    J’adhère totalement à cet article que je ressens profondément juste / vrai.
    Bonne soirée.

  19. Anne dit :

    Merci le Passeur de nous rappeler ces vérités en période réelle de confusion ,oui la salle de triage de 2001 l’odyssée de l’espace ….oui l’expérience de chacun est la bonne ,mon essence aspire à l’éveil quoiqu’en pense mon égo ! L’épuisement physique fait il parti du package ? gros câlin cosmique

    • elba dit :

      J’ignore si la fatigue fait partie du sac à dos, Anne, mais sache que je me sens souvent très fatiguée depuis quelque temps (sans motif apparent… à moins que ce ne soit mon alimentation sans viande qui fasse cela ? Je me suis posé la question)

      • Suzy dit :

        La viande n’a rien à voir là dedans, je suis végétarienne depuis 2O ans. Je crois que le lâcher-prise est le meilleur avec vivre le moment présent d’une manière positive. Beaucoup de lumière de paix profonde à nous tous .

  20. Nn. dit :

    Un bien bel article. Une clairvoyance qui change de cet entêtement de certains à transformer une perspective extraordinaire en une fin obscure.
    Ce qui doit être sera ! en ayant bien conscience que notre destination est en accord avec ce que nous sommes. Le résultat d’un long périple qui nous permet et nous permettra de poursuivre notre évolution. C’est en cela que nous pouvons dire:
    Tout est bien !
    Des horizons aux rivages prometteurs de joies et de fraternités…

  21. marie christine dit :

    C’est drôle, ces derniers temps, un rêve revenait régulièrement à ma mémoire …
    Je rêve toujours une fois des personnes de ma famille après leur mort .
    Quand mon grand-père est décédé, je l’ai vu bien vivant dans la voiture que conduisait ma mère . J’ai reproché à ma mère en pleurant : « Pourquoi tu m’as dit qu’il était mort ? Pourquoi ? Puisqu’il n’est pas mort . Pourquoi m’avoir fait cette peine inutilement ? etc … »
    Ce grand-père-là, quand j’étais enfant, je restais des heures assise sur ses genoux près de la fenêtre, sans dire un mot, sans aucune pensée . Aujourd’hui, je dirais que c’était de la méditation !
    Puis, dans mon rêve, après la scène de la voiture, je me suis retrouvée avec lui devant une grande gare . Nous surplombions un immense réseau de rails qui s’étalaient dans toutes les directions et s’entrecroisaient .
    Mon grand-père me dit, en m’indiquant deux directions : « Tu vois, toi tu iras par là et ta soeur ira par là » .
    A l’époque, il y a plus d’une trentaine d’années, je croyais qu’il parlait de notre destinée, de la vie différente que nous allions mener sur terre . Mais à présent …

  22. Kika dit :

    Qu’est-dce que vous pensez de HAARP?
    J’ai lu que les ondes de HAARP nous tiendraient déconnectées de notre ame spirituelle…

  23. Gaya dit :

    Bonjour Passeur et merci pour cet article!

    Petites questions de débutant, désolé…

    1/ Qu’est ce qui détermine la vibration de quelqu’un?
    2/ Est-ce ihnné, ou le niveau de la vibration peut-il se travailler?
    3/ Est-ce que quelqu’un qui ne « travaille pas », ou qui n’a pas conscience de sa vibration peut avoir une vibration « haute »?

    Merci pour votre réponse

  24. Lucie dit :

    Mettre les voiles ?
    Pour aller où ?

    MOI, je sais que la Vierge m’attend au bout du chemin…
    Tiens … Elle me tend les bras, depuis si longtemps!
    De quoi avons-nous peur ?
    Puisqu’il n’y a rien à craindre.

    • alain thomas dit :

      Salut la Lyne !
      T’as raison on a rien à craindre.
      Je te rassure tout de même, il ne s’agit pas de mettre les voiles, on va nulle part.
      La gare de triage, je trouve que c’est un magnifique exemple et ce qu’a montré le grand’père à la petite Marie aussi.

      Magnifique texte Passeur, vous êtes remarquable.
      La seule chose pour laquelle je suis taquiné c’est qu’autant j’éprouve de la Joie de savoir que personne n’est laissé au bord du chemin, contrairement à tous ces enfants qui meurent de faim au bord des routes d’Afrique et d’ailleurs avant d’atteindre d’autres fruits, autant je ne suis pas certain que nous choisissions en pleine conscience notre nouvelle dimension.
      Comme vous le dites, entre l' »être » et le « paraître », il peut y avoir une différence dont nous ne sommes pas conscients.
      Autrement dit, la gare de triage peut révéler quelques surprises.
      Ce qui est important, c’est de bien prendre conscience que l’enfer est une création de l’intellect humain et qu’il n’est pas un lieu ou un endroit.
      En chacun réside une goutte essentielle, divine, immuable et indestructible. Il en sera toujours ainsi, pour chacun… sans exception.

      • Le Passeur dit :

        Je n’ai pas dit que nous la choisissons en conscience. Simplement, par résonance, nous allons vers ce que nous avons fait de nous tout au long du chemin. Ainsi d’une certaine manière, on l’a quand même choisi sans savoir où nous mènerait ce que nous devenions.

      • Lucie dit :

        Salut, l’ Alain !
        Ah non ! Ne me dis pas que l’on va se retrouver ailleurs pour s’étriper encore !
        Avec la Marie, c’est sûr…
        On est du même « sang ».
        C’est vrai qu’avec le Passeur, on y voit plus clair en nous.
        Le Ciel et l’Enfer sont en nous, ce que nous sommes, ce que nous faisons de notre vie.
        « Chacun ira où le porte sa vibration… »
        « La volonté de l’être en son essence et non en son égo… »

        • alain thomas dit :

          Oui ma Lyne.
          Cessons de lutter.
          A chacun son chas.
          Le chas de chacun permet de passer, sans lutte et sans effort.
          Bon, si tu veux qu’on s’étripe, commence par ranger tes balais, ça fait désordre !
          Quant à la Marie, elle nous sort des rêves de gosse maintenant, on aura tout vu.
          Quoique celui-là, il a peut-être un sens non ?

        • marie christine dit :

          Lucie, pensons à ce qui nous unit profondément, c’est à dire les qualités de coeur . Le reste est périphérique et n’a aucune importance …

          Tout ce qui s’unit maintenant devient indivisible .
          Désormais, aucune force au monde n’a le pouvoir de séparer les groupes d’âmes en fusion . C’est rendu impossible !

        • maryannick dit :

          Bonjour Lucie(prénom de ma (6 ème enfants)
          s’il t’arrive encore de t’étriper, pardonne toi, et va dans les bras de celle est de ceux avec qui tu ressens de la friction, ils sont là pour te faire avancer ( visse et versa …). là tu reconnaitras l’amour profonds qui est en tous..amour en soi

Répondre à isa Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *