Ressentir la paix est un choix

Par Michael Brown. 

Il est maintenant devenu évident pour quiconque ne vit pas la tête enfouie dans le sable que nous sommes actuellement confrontés à une intensification à tous les niveaux de notre expérience humaine. Chaque jour ont lieu, quelque part dans le monde, de nouveaux tremblements de terre, des inondations, des catastrophes minières, des divulgations politiques, des crises financières, des révélations publiques de certaines formes de comportements non éthiques ainsi que d’énormes troubles civils. Des pays entiers se déchirent et ont recours à de violentes représailles.

Si nous observons de près notre environnement immédiat, nous ne pouvons qu’être témoins de l’évidence de ces chamboulements parmi nous. Ce qui se passe au sein du macrocosme de la scène mondiale se manifeste également dans le contenu des conversations échangées par tout un chacun. Les conflits et le chaos sous une forme ou une autre sont actuellement en augmentation. Un énorme changement est en train d’avoir lieu.

Il est donc maintenant essentiel de rendre hommage à l’expérience qui semble prendre du recul tandis que tout cela se déroule: la Paix. A l’heure actuelle, rien n’est plus important que de nous rappeler chaque jour que l’expérience de la paix est une responsabilité qu’il nous faut réaliser à un niveau personnel – et non pas un droit qui nous serait donné par quelque organisation politique, économique, sociale ou religieuse. L’expérience de la paix est toujours ressentie comme un état perçu au niveau personnel et c’est seulement une seule fois que nous l’avons ressentie individuellement que cette paix peut rayonner en tant qu’expérience collective. Le véritable ressenti de la paix ne peut émaner que de l’intérieur.

L’une des plus grandes supercheries que nous mettons en place individuellement et collectivement, est le fait de mettre en avant l’idée que « nous avons besoin de faire la paix ». Avez-vous remarqué que rien que nous ayons pu faire tout au long de l’histoire de notre humanité dans la tentative de « faire la paix » n’a jamais fonctionné ? La raison en est que l’idée même que « la paix est quelque chose qui peut être faite » – que cela soit par la guerre, les débats, les accords ou des signatures de traités – est trompeuse et illusoire.

Tout pays ou toute organisation qui prétend avoir réalisé la paix par de tels moyens a démontré au cours du temps que tout ce qui a été accompli l’avait été par ‘un contrôle forcé temporairement’, n’entraînant qu’une existence de désespoir tranquille pour les hommes, ainsi qu’à des états contenus d’agressivité passive avant qu’un nouveau mécontentement ne se manifeste à nouveau.

La raison en est que la paix ne peut être « faite » – que cela soit au Moyen-Orient, en Afrique du Sud, en Indonésie, ou n’importe où. La paix existe déjà au sein même de la Création. La vibration ressentie de la paix que nous expérimentons en tant qu’êtres humains a été créée bien avant que nous n’apparaissions et existera longtemps après que nous ayons été remplacés par une autre espèce dominante. La vibration de la paix existe partout. La paix peut être trouvée même au milieu des pays déchirés par la guerre comme l’Irak, l’Afghanistan et toute autre région actuellement noyée dans des conflits humains.

La paix rayonne spontanément au sein de n’importe quel environnement où l’homme est absent. Le fait que le comportement humain conflictuel obscurcisse ce rayonnement ne veut pas dire pour autant qu’il n’existe plus.

Simplement, nous ne cessons d’avoir des comportements et de tenir des conversations visant à ‘essayer de faire la paix’ car nous n’avons pas conscience de ce qu’est la paix véritable. En raison de nos états tourmentés actuels au niveau physique, mental et émotionnel, nous ne réalisons pas la paix en tant qu’expérience qui ne peut être vécue qu’à un niveau personnel. Au lieu de cela, nous supposons qu’elle est un quelconque arrangement que nous devons créer collectivement à travers des accords. Cela n’est pas vrai. C’est à nous de la ressentir personnellement à tout moment de notre choix car c’est une résonance qui nous enveloppe où que nous puissions nous trouver. Cependant, il est de notre ressort de choisir de la ressentir.

Maintenant, en ce moment précis, toute personne lisant ceci est à même de se sentir en paix – en en faisant le choix. Ce n’est pas une expérience que quelqu’un doit organiser pour nous à travers des débats, des discussions, ou des accords. Aucun groupe de personnes n’a besoin d’être assujetti ou déplacé pour nous permettre de ressentir la paix. De tels concepts ne font que discréditer la véritable réalisation de la paix. Nous n’avons pas à faire la paix avec qui que ce soit – nous devons prendre conscience qu’il s’agit d’un sentiment à l’intérieur de notre propre cœur et ensuite choisir de vivre cette prise de conscience, quoi qu’il advienne.

Nous exprimons même l’évidence de cette vérité à travers notre langage. Nous ne disons pas: « Je pense la paix » ou « J’agis la paix ». Nous disons, « Je ressens la paix ». Et parce que personne – aucun collègue, homme politique, prêtre, propriétaire, parent ou partenaire n’a la capacité de ressentir quoi que ce soit en notre nom – personne n’est donc responsable du fait que nous ressentions ou non la paix. La paix est une expérience ressentie qui est déjà librement offerte à tous les êtres humains. Toutefois, il est de notre responsabilité de choisir de vivre et de maîtriser le ressenti de cette prise de conscience.

C’est bien évidemment là où les choses deviennent pesantes. La paix est intransigeante. Soit nous choisissons de la ressentir, soit nous choisissons de ressentir autre chose. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET simultanément nourrir le sentiment d’avoir raison et de faire les choses à notre manière. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET simultanément ressentir un sentiment de vengeance. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET simultanément nous sentir en droit d’avoir ‘le dernier mot’. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET nous comporter d’une quelconque manière blessante envers un autre être humain ou créature vivante. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET simultanément imposer notre volonté aux autres. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET simultanément prétendre que notre religion est l’unique véritable voie pour communier avec Dieu – ce qu’il représente pour nous. Nous ne pouvons nous sentir en paix ET simultanément prendre parti dans un quelconque conflit.

La paix nécessite également un désir de libération. Le prix de pouvoir se sentir en paix MAINTENANT – au cœur du moment présent – est toujours déterminé par notre volonté d’intégrer les blessures vécues par le passé. Car tout ce qui peut advenir au sein de notre expérience dans le moment présent nous empêchant de ressentir la conscience de la paix, a toujours quelque chose à voir avec ce qui est arrivé dans le passé.

Maintenant, au cœur du moment présent, si nous en faisons le choix, nous sommes bienvenus à nous sentir en paix.

La véritable question que nous devons nous poser est: « Recherchons nous véritablement la paix ? »

Ceci peut apparaître comme une question évidente avec une réponse qui l’est tout autant, pourtant, cela ne l’est pas. La plupart d’entre nous vont répondre tout de suite qu’évidemment nous choisissons la paix, mais en définitive nous nous accordons aussi le choix de nous sentir dans notre bon droit, de nous venger, ou d’être dans le contrôle, au lieu de nous sentir en paix.

La réalité est que personne ne peut se tenir entre nous et le sentiment de quiétude. Nous pouvons éprouver ce sentiment-là immédiatement. La paix est une résonance ressentie déjà créée par Dieu, ce qu’il représente pour nous, non pas par quelque chose qui sera créé un jour par nous, les humains. Toutefois, nous levons nous chaque jour en choisissant de ressentir la paix qui a déjà été créée pour nous, ou sommes nous encore en train d’attendre illusoirement que quelqu’un ‘fasse en sorte que la paix advienne en notre nom’ ?

La paix ne peut exister dans le monde que lorsque nous choisissons de la ressentir immédiatement au cœur de notre propre expérience tandis que nous vivons au sein du monde. Il n’y a pas d’autre manière de l’aborder de manière authentique.

Si nous ne nous sentons pas en paix dans le moment présent, c’est parce que nous faisons le choix de ne pas la ressentir. C’est aussi simple que cela.

Si nous nous associons au courant des foules et que notre expérience personnelle se dégrade en une escalade de conflits, il est probable que nous sommes en train de choisir grossièrement d’avoir raison ou de prendre parti dans quelque drame humain incessant. Rappelez-vous que l’expression est : « La Paix soit avec vous » et non pas « La Paix soit avec eux ».

N’oubliez pas également que le fait d’être paisible n’est pas et ne sera jamais une expérience pouvant être réalisée en tant qu’activité de groupe organisée. C’est toujours un choix qui s’accomplit en embrassant un niveau de maturité de responsabilité personnelle. Nous ne pouvons réaliser la paix en votant pour elle, en la forçant, en gagnant plus d’argent pour nous l’approprier, ou en prenant parti pour imposer notre version de la vérité. Nous ne pouvons avoir conscience de cette expérience directe qu’en choisissant consciemment de la ressentir et de la vivre le mieux possible en tant que résonance tout au long de chacune de nos journées. Si nous ne faisons pas le choix personnel de la ressentir, elle ne peut pénétrer au cœur de notre expérience. Ce n’est que lorsque nous la choisissons comme « un sentiment que nous portons en conscience dans notre propre cœur » qu’elle peut alors rayonner vers l’extérieur et avoir un impact sur la qualité de nos pensées et de nos actes.

A l’heure actuelle, tandis qu’un grand nombre de personnes dans le monde continuent inconsciemment l’escalade du conflit et du chaos, il n’y a rien de plus important que de maintenir la prise de conscience personnelle de ce qu’est la paix véritable. Personne ne va nous payer pour être paisible. Personne ne va nous tapoter dans le dos ou écrire un article concernant notre paix dans un journal quelconque. Personne ne va nous donner le Prix Nobel de la Paix et tenir une conférence de presse à ce sujet. La paix authentique ne deviendra pas un sujet d’actualité dans un monde qui croit encore illusoirement que ‘la paix est quelque chose qui doit être faite’.

La paix est un état de tranquillité, de calme, choisi et ressenti, résonnant dans le cœur de chacun.

Lorsque nous sommes en mesure d’éveiller et d’aborder chaque jour en nous rappelant de faire le choix de nous sentir en paix – même si ce ne sont que des moments au cours de notre journée – alors nous servons l’humanité en maintenant la claire lumière de l’équilibre intérieur au sein du monde, tandis qu’une foule de personnes sont complètement en train de la perdre de vue.

Vous êtes invités à vivre cette journée dans le calme. La paix est un don de la Volonté Divine qui est offert à tous, non pas le résultat de quelque déclaration des hommes. Le ressenti de sa résonance est un choix personnel venant du cœur, non pas un droit politique accompli par un organisme quelconque.

La paix est disponible en tant qu’expérience à l’intérieur de vous et de moi, dans le moment présent. C’est à nous de la choisir. Elle ne sera toujours expérimentée que par notre choix.

Michael Brown  Traduction française: linda@mayanmajix.com

Source originale 

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 Responses to Ressentir la paix est un choix

  1. pierrot dit :

    Ressentir la paix est un non choix ou plutôt un état où la volonté n’est plus.
    Pas tellement cocréateur cette phrase mais c’est mon ressenti et expliquer un ressenti revient à séparer la cause de l’effet alors je ne laisserais pas le mental y donner son explication. Voilà mon choix.

  2. alcidejet dit :

    La traductrice de ces textes, ainsi que de nombreux autres comme ceux de Ian Xel Lungold; Lauren Gorgo ou encore Tom Lescher,a créé récemment un blog où elle y poste ponctuellement ceux qu’elle traduit ou revoit et sent (très justement) d’actualité.

  3. Soleil Bleu dit :

    OHHH !!!! Que j’aime ce genre de lecture qui invite chacun à se recentrer dans sa propre paix, plutôt que de chercher à l’obtenir pour les autres.
    On touche là quelque chose d’essence-ciel qui s’applique à bien d’autres domaines de notre existence.
    Un grand Merci Passeur et à Mickael Brown pour le rappel de cette vérité simple, oubliée et pourtant tellement réelle et créatrice.

    IN LAKE’CH

  4. marie christine dit :

    La paix ? : le choix du coeur, à chaque instant …

    Incontournable monsieur Brown ! Merci .

  5. Filipo dit :

    né le 9 octobre, je « tombe » sur ce magnifique texte, au milieu d’une tempête qui a bien failli boulverser ma vie, voire y mettre un terme dans une cascade de violence… alors que je ne faisais qu’essayer d’aider quelqu’un ! Aussi ce texte prend-il une saveur particulière.
    Alors oui, la Paix est un choix intérieur, intime… surtout au milieu de la tempête, lorsque l’on ne comprend pas ce qui arrive et que l’on a surtout l’impression que tout nous échappe.

    Ho’opponopono

  6. MARC dit :

    Merci ! Même si ça semble évident, il fait bon de se l’entendre re-dire de temps en temps afin de faire toujours le point de la journée. Ce texte arrive à point aussi pour moi qui ai encore à progresser.

  7. Kaerio dit :

    J’aime beaucoup ce que dit cet homme. Tout comme ces autres articles et vidéos que j’ai déjà lu il y a un moment. Vous pouvez les lire ici en français http://www.thepresenceportal.com/French%20Index%20Page.htm

    Il a aussi écrit un livre qu’il m’intéresserait beaucoup de lire mais il n’est qu’en anglais et toujours pas traduit il me semble.

  8. Doud dit :

    Merci pour ces mots de paix.

    Il y a une personne qui là vécu et qui en parle très bien c’est Eckhart Tolle.

  9. elba dit :

    J’ai juste envie d’écrire ‘lu et approuvé’.
    Merci pour cette nouvelle page de sagesse, Passeur.

  10. alain thomas dit :

    Il y a dans ce texte le concept de Dieu créateur.
    Je ne peux m’y associer.
    Et comme à chaque fois, il y le concept de la morale à laquelle je préfère substituer l’Ethique ou le Coeur.
    La Paix est intérieure, à condition d’être attentif à tout ce qui émerge de notre esprit ordinaire.
    Toutes sortes de pensées sont comme des graines en devenir.
    Nous avons la possibilité de les saisir ou non.
    Si nous associons à la conscience du mental la conscience du Coeur, peut-être saurons-nous à quel moment notre choix peut s’opérer et ainsi donner au libre arbitre toute sa dimension.
    L’intellect est au mental ce que l’intuition est au Coeur.
    L’intellect est une fabrication mentale souvent dirigée vers l’extérieur.
    L’intuition est une pensée émanée du Coeur dont nous ne savons pas vraiment à qui elle appartient, sinon qu’il est souhaitable de se fier à elle.

  11. Margrit Anders dit :

    Merci Michael pour ce magnifique texte. Eh oui la paix dans ce monde commence avec la
    paix dans le coeur de chacun de nous…
    Paix, lumière et joyeuse semaine à tous.

  12. prevot dit :

    La paix je la ressent comme un instant intemporelle , une bulle de savon un moment divin et je met l’intention de la sentir de plus en plus et bizarrement ce matin j’ai ressenti comme une évidence cela et maintenant je lis ce texte … Wow quelle belle synchronicité! Merci infiniment ce texte est magnifique et empli d’une grande sagesse!

  13. Xablo dit :

    Merci, Mike! Je suggère à tous ces gens qui cherchent la paix sur un papier ou dans du plomb de lire cette article. Après, s’ils ne comprennent pas ou s’ils ne veulent pas comprendre, c’est leur choix.

  14. Orus dit :

    H ealing HELP
    E arth HELP BE ONE
    L ove HELP BE ONE UNIVERS
    P eace HELP BE ONE UNI VERS ELLE
    HELP BE ONE UNI VERS ELLE TERRE VIE UNIVERSELLE
    MERCI pour VOTRE Présence

  15. Salvia dit :

    la paix en soi, n’est-ce pas se réconcilier avec soi-même, s’accepter, s’aimer? Effectivement la paix n’a jamais été « faite », nos désirs, nos attentes jettent un voile sur la paix qui est présente comme l’air qu’on respire. La paix fabriquée de toute pièce a toujours comme idée sous-jacente un gagnant et un perdant, et cela ne peut qu’engendrer d’autres conflits. La paix qui vient de notre être profond, donc la paix avec nous-même est comme un soleil qui rayonne et nous protège, mais qui envoie aussi un message de non agression à ceux qui nous côtoient. Soit ils captent ce message et à leur tour rayonnent cette paix, ou ils ne sont pas encore capables de l’accueillir et continuent dans leur négativité. La paix renvoie aussi à la peur en nous. Regardez l’attitude d’un chien: si vous en avez peur, il prend peur à son tour et il risque de vous mordre. Si vous êtes plein d’amitié pour lui, il battra de la queue ou il passera son chemin sans faire attention à vous. Etre en paix avec soi-même pourrait donc aussi signifier ne pas avoir peur. Il me semble que la paix est comme l’Amour Universel, la Paix est tout aussi Universelle, elle est là pour toute l’humanité, pour toute la Création, sans exception.

    • Xablo dit :

      Alors la paix est contagieuse. Mais une musique peut-elle nous faire ressentir cette paix intérieure?

      • Salvia dit :

        Vous vous demandez si une musique peut nous faire ressentir cette paix intérieure? Je répondrais très simplement: OUI, mais pas n’importe laquelle! Là est toute la différence…

  16. Éric dit :

    Super texte VRAIMENT!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *