L’explosion d’amour…

… entre êtres humains dans le monde entier est remarquable.

Par John Smallman

Votre progression vers l’éveil s’accélère à l’approche de cet évènement mémorable, et presque tout le monde se sent excité tout en expérimentant un fort sentiment d’attente. Vous ressentez l’approche du moment de votre éveil. Cela peut sembler étrange, incertain, voire inconfortable, et pourtant vous ne pouvez pas vraiment exprimer ou comprendre ce que vous ressentez, car ce n’est pas habituel. Aller de l’état d’inconscience, qui vous a maintenu pendant des éons dans l’illusion, à la pleine conscience est déconcertant car c’est peu familier. Mais cette sensation ne durera pas parce que vous allez vous éveiller, et que tout doute, toute incertitude, toute déconfiture et tout inconfort se dissiperont lorsque vous vous retrouverez à nouveau dans votre maison joyeuse et familière. C’est un état que vous avez oublié et que, pourtant, vous n’avez jamais quitté.

Vous êtes divinement aimés – comme vos guides, vos anges et tous dans les royaumes célestes continuent de vous le rappeler – et pour revivre cet état vous devez seulement abandonner, ce qui pour beaucoup d’entre vous reste assez difficile, vos illusions sur le péché, le jugement et la punition, ouvrir vos cœurs, comme celui de Dieu qui vous est toujours ouvert, et accepter le flot divin qui en découle. Centrez-vous sur la vérité divine qui est que vous êtes des enfants éternellement aimés de Dieu, créés parfaits comme Dieu Lui-même, et que rien de ce que vous avez pensé, dit, fait ou omis de faire ne pourra jamais le changer. Vous êtes tous entièrement et totalement acceptés par Dieu, toujours, tels que vous êtes. « Tels que vous êtes » est votre état, magnifique et éternel, Un avec Dieu, pas l’état illusoire et sévèrement limité que vous rencontrez pendant que vous continuez à vous identifier à vos corps humains.

Tout ce que Dieu crée est parfait, sublime, suprême, et sans limite, aussi ce que vous avez choisi d’expérimenter en prenant une forme humaine dans l’illusion est loin, très loin de ce que vous êtes vraiment, et le temps pour cette irréelle et douloureuse forme d’obsession arrive rapidement à sa fin. Vous avez « été là et fait cela ! » Il est temps de vous réveiller et de rentrer à la maison. Votre retour est inévitable, il a toujours été inévitable, et la fin de votre période de souffrance et de lutte pour la survie dans un environnement hostile est presque là.

Dans l’illusion vous avez joué à beaucoup de jeux, dont la plupart se terminaient dans les larmes, parce que vous vous étiez convaincus d’être séparés les uns des autres et donc nécessairement en compétition pour le nombre limité de choses essentielles pour votre survie. Par conséquent, l’environnement dans lequel vous vous trouvez semble inhospitalier et menaçant, vous menant à croire que la vie est une bataille constante dans laquelle vous ou votre ennemi (quelqu’un d’autre !) va être vaincu. Avec des croyances comme celles-là, la peur, la tromperie et la trahison ont été vos compagnons toujours présents.

Tout cela est en train de changer, alors que l’Amour des royaumes célestes inonde la planète et qu’un nombre toujours croissant d’entre vous ouvrent leur cœur pour l’accepter. La prise de conscience croissante, dans les cinq ou six dernières décennies, de l’incompatibilité totale de désirer la paix tout en maintenant une puissance militaire, a entraîné la réalisation de l’absolue nécessité d’un changement d’attitude de perspective dans le monde entier, et cela s’est produit. Maintenant, comme il est nécessaire de vous préparer à votre éveil, ces changements d’attitude s’accélèrent et s’intensifient, en grande partie grâce à vos propres efforts de prière et de méditation, avec l’énorme effet que font vos exemples à être déterminés à vivre paisiblement dans le monde, sans vous laisser prendre par l’hostilité existant autour de vous.

Cette explosion d’amour entre les êtres humains dans le monde entier est une belle et remarquable démonstration de votre capacité à envoyer l’obscurité de votre peur et de votre solitude dans la luminosité de la compassion et de la coopération, ainsi que de votre intention de tenter de résoudre tous les problèmes qui pourraient vous diviser et vous aliéner les uns des autres par une discussion intelligente, respectueuse et honnête. Dieu vous a créés en tant qu’êtres puissants et brillants, et maintenant vous commencez à comprendre davantage ceci, tandis que vous travaillez ensemble avec amour pour accéder à un Nouvel Âge de paix, de joie et d’abondance pour tous.

Avec tout mon amour,

Saul. Le 12/10/2011.

Source originale. – Traduction © Christine sur le blog Du Tout et Du Rien.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

47 Responses to L’explosion d’amour…

  1. marie christine dit :

    « Seigneur, ne laisse pas les ténèbres me parler ! »
    « Ne cherchez pas Dieu trop loin de vous, car là où vous êtes, il est aussi . »
    ETTY HILLESUM

    Le sentez-vous, là, tout près, tout près …? Comme un souffle léger, comme une caresse …

  2. Alain dit :

    Bonjour à tous,

    L’éveil ne commence pas forcement par le plan de la spirualité, de l’intégration de la trinité…, je travaille avec des gens qui dorment sur d’autres plans, mais qui aujourd’hui se rendent compte qu’ économiquement, inflation, Europe, manipulation, mésinformation, désinformation étatique… qu’ont leurs ment, ils contatent qu’ils s’appauvrissent alors que d’autres s’enrichissent outrageusement sur leur dos, santé, temps libre, capacité financière …
    Pour moi le temps joue pour nous, il est trop tôt pour réagir, le système économique doit pouvoir atteindre un niveau de non retour, mettant en défaut ceux qui nous ont mis dans cette impasse pour notre salut, car les systèmes en tous genres sont devenus ou deviennent obselètes.
    Le temps viendra de tout remettre à plat sur tout les plans et aucune chose n’est éternelle sauf l’amour qui est en soi et dans notre univers. les voiles sont encore sur le coeur de ces gens qui sont prêts à intégrer énormément de choses, n’oublions jamais que la vie est surprenate à celui qui s’est s’ouvrir à elle.
    Alors patience….

    • krystos dit :

      je ne pense pas que l’attente du point de non retour soit indispensable, car finalement, je ne pense pas qu’il y ait forcément un point de non retour, ou plutot, on nous confronte à des points de non retour perpétuels dans l’asservissement depuis des siècles et cela a toujours bien marché.
      Je me permets de mettre un lien d’un autre site qui m’a touché et qui permets de faire le point sur là où en est l’humanité (et pas que les USA).
      http://leveil2011.syl20jonathan.net/?p=5293
      Collectivement nous n’avons pas encore la capacité de repartir dans l’autre sens, car c’est collectivement qu’on nous habitue à obeir, à courber l’échine, etc…
      Cessons de dire Nous et On, c’est Je qui doit faire le travail, changer, se rappeler ce qui compte vraiment, ce que Je veux vraiment dans Mon coeur.

      • Le Passeur dit :

        Oui je connais ce texte qui parcours le Net depuis longtemps. le seul problème, c’est qu’à l’époque il y avait des doutes quant à sa véracité. Il faudrait voir à présent qu’Internet s’est développé si on peut obtenir plus de certitudes quant au contenu du discours de Seattle.

        • Krystos dit :

          L’origine n’a pas tant d’impotance que la véracité de sa teneur. 🙂

          • Le Passeur dit :

            La teneur est en effet très juste. Mais si l’origine état fausse, ça me chiffonnerait quand même quelque part qu’on utilise des contrefaçons pour faire passer un message. Cela-dit, même l’origine est peut-être juste, en fait je n’en sais rien mais je l’espère.

  3. Quintus dit :

    Bonjour à toutes et à tous
    En tout cas c’est un texte réactif qui fait couler pas mal d’encre à en juger.
    Remerciement à Salvia pour son vécu.

  4. Louange dit :

    J’aime bien la façon de Thomas de vulgariser, à première vu, nous avons plusieurs points en commun sur une certaine compréhension de cette vie terrestre, encore faut-il préciser que nous aurons notre compréhension ultime lorsque nous aurons terminer notre expérience humaine dans cette vie-ci. Dans mes conférence ou consultations, je dit au gens qu’il n’y a qu’une chose essentiel à comprendre:« Nous ne somme pas des humains faisant une expérience spirituelle mais bien des êtres spirituelles faisant une expérience humaine.» Il est étonnant de constater l’impacte des vies antérieurs sur les agissements de tous les jours. Nous sommes présentement dans un Karma collectif qui remonte au temps de l’Atlantide. Même si le mot Karma à pour moi un sens un peu détourné, je n’ai pas trouver d’autre mot qui le remplacerait. Ce que nous voyons autour de nous est le résultats de pensées collectives. Nous avons le pouvoir de changer cette perception puisqu’elle à sa source en l’humain. Encore faut-il en prendre conscience, ce qu’on appelle l’ÉVEIL en quelque sorte. Le passeur exprime bien la précision à apporter concernant la différence entre l’éveil et l’illumination. L’éveil est en quelque sorte le début, comme l’enfant qui vient de naître. L’illumination est l’achèvement de cette compréhension, comme le sage qui avance en âge… Si le passeur le permet, j’aimerais bien pouvoir vous partager certaines canalisation que je reçois par l’écriture automatique. Elles reflète bien ce qui se passe dans l’élévation du taux vibratoire et surtout répons à certaines questions que nous nous posons tous dans notre quotidien… Que cette journée nous apporte la compréhension.

  5. Kaerio dit :

    Je ne comprends vraiment pas l’intérêt des textes de ce monsieur. C’est du beau parlé mais à part çà qu’y a-t’il à prendre dans ce texte ?. Il ne fait que faire languir les gens avec de futur réalisations comme à chaque fois et depuis je ne sais pas combien d’années… Vraiment je ne vois pas où est l’intérêt de ce genre de texte.

    • Le Passeur dit :

      Certains y trouvent beaucoup d’intérêt, d’autre aucun. Donc tout va bien dans la pluralité du monde.

      • Kaerio dit :

        C’est certain et tant mieux !

        J’aime bien aussi dire quand des textes ne me font aucun effet, ou même que je n’apprécie pas. Mais j’essaye de dire un peu pourquoi et pas de railler bêtement. Peut-être parce que j’aime bien que tous les avis écrit ne soit pas toujours positifs. C’est bien aussi de dire qu’on n’aime pas de tant à autre. Enfin, pas que je n’aime pas car au final ce genre n’a rien de mauvais en soi, mais plutôt que je ne suis pas en « résonance » avec ce genre de textes.

        • Xavier dit :

          Je te rejoins Kaerio dans ton avis sur ces textes ; je dirai qu’ils me laissent dubitatifs / perplexes par leur pauvreté et leur « superficialité »… Et je ne suis vraiment ni l’homme le plus spirituel ni le plus profond…

          • Kaerio dit :

            C’est l’impression que me donne pas mal de textes venant de personnes « canals » et qui en ponde un tous les deux jours. Superficiel comme vous dites c’est le mot que j’aurais du employé aussi. Ce texte pris seul, je n’aurait pas donné mon avis. Mais ce monsieur, qui peut être le plus cool du monde, je ne dit pas, je trouvais juste tous ces textes pris ensemble trop superficiels. Mais y a rien de mal non plus dans ses textes et au moins ils ne font pas peur…

            Je préfère de très loin les propres textes du passeur qui ont de la consistance et un vrai message. Allez, une petite fleur pour le Passeur au passage XD

  6. marie christine dit :

    Il y a sans doute une Conscience illimitée, existant de tout temps . Dieu EST Conscience .
    Et cette Conscience globale inclut une part d’ombre, qui est notre inconscient .
    A mon sens, l’éveil est une ouverture individuelle et collective (progressive ou par étapes ou soudaine) de l’inconscient au conscient .
    Chaque prise de conscience dans notre vie personnelle est un petit morceau d’inconscient qui disparaît au profit d’une plus grande compréhension de soi et du monde .
    Il y a aussi des prises de conscience collectives lorsqu’un groupe humain vit la même expérience .
    Tout cela fait que la conscience générale de la planète gagne du terrain sur l’inconscience, à l’intérieur de cette grande Conscience divine qui englobe tout .
    Les destinées sont multiples .
    Certains choisissent de vivre pleinement l’éveil à la conscience sur la Terre, pour participer à la grande création nouvelle .
    D’autres préfèrent aller se fondre dans l’état d’Eveil du monde du Sans-Forme pour un repos éternel .

  7. Xablo dit :

    Un grand merci pour ce grand message. Exactement, ce qu’il fallait pour terminer ma matinée en beauté.

  8. Waterbreathing dit :

    L’explosion d’amour dans le monde entier, je ne la vis pas vraiment à mon echelle individuelle .. je trouve, oui, qu’il y a bcp de personnes qui semblent cheminer sur une voie de prise de conscience, peut-être, je n’en ai aucune idée, beaucoup plus qu’il n’y en a jamais eu, peut-être aussi car cette terre est plus peuplée que jamais ? mais pour toutes ces personnes inspirées, il y en autant, si ce n’est plus, qui redoublent dans le bruit, la nuisance, et ce sont finalement toujours celles ci qui « dominent »encore le paysage de ce monde.Et ces personnes qui s’envoient de l’amour partout vivent souvent selon leurs lois,( pas des lois divines ou des règles de l’univers, juste des lois dans un monde ou l’hostilité domine, et impose ses dictacts, et elles laissent cela prendre place; elles n’ont pas le choix ?) aussi, enfin, j’en vois certaines qui sont dans des sentiments d’amour universel, mais qui restent complètement irréalistes .. l’amour universel derrière son confort moderne, sa tv tout en ne changeant pas des aspects de sa vie, ou cet amour pourrait se vivre, je trouve cela facile ..
    en sociétés même, et en bien des pays encore c’est une loi de survie et d’hostilité qui prédomine, des personnes mêmes qui ressentent et vivent cet amour parfois rebasculent en un mode de survie type survie-égo dans leur façon de vivre concrètement, ou les alimentent…

    pour moi, je ne le vis pas, j’ai déjà senti par contre des personnes autours de moi qui le vivaient, ou qui vivaient des expériences d’extases-exaltations, c’était marrant, car je sentais qu’elles montaient en « énergie », mais moi, je ne sentais rien de rien en moi.je finis par me dire qu’il me faudrait une autre vie encore pour juste pouvoir le ressentir, genre une vie pour se reposer, ou pas de vie, juste à errer dans des couloirs immatériels.y aurait l’amour, qq part, admettons, il flotterait comme un nuage autour de soi, on ne pourrait pas ne pas y etre connecté, puis il yaurait la nécessité de le « convertir » à travers son « expression » concrète, cad humaine, et divers subtilités qui s’en déclinent. et là je trouve cela nettement plus difficile, et j’y arrive pas.et j’ai pas l’impression que j’y ariverai vu l’extrème de minsantrhopie ou je suis

    Dans ce jeu auquel nous avons tous choisi de participer puisque nous sommes là, il y a des règles et une loi. Nous devons chacun apprécier sur notre chemin nos expériences pour qu’elles nous servent. C’est un périple permanent fait de mouvements au travers de l’immuable. Par notre attention et notre vigilance, par notre autonomie indispensable pour rester maître de nous-mêmes autant que faire se peut, nous cheminons en recherche de paix et d’amour, par la dissipation des voiles obscurcissants.

    pour ma part, ce sont à des propos autour de « lois », de « jeu » auxquels je fais attention à présent.J’ai pour ma part l’impression que certains propos qui en appèlent à un jeu, à des lois, essaient de faire passer quelque chose qui est très à notre portée, très à portée de notre choix, pour une sorte d’inéluctable duquel nous ne pourrions nous extraire, associé à notre condition d’expérimentation de la vie même, et tant qu’à faire à une instance divine orchestrant le tout ; nous mêmes pourquoi pas dans d’autres états de vie ou non vie. et dans le lot on pourrait y mettre l’état du monde tel qu’il est, de l’humanité, .. hm, difficile d’exprimer cette impression.En ts cas pour ce qui a attrait au présent, et devenir de ce monde, et de ce que nous en faisons il me semble facile d’en appeler à des rgles et lois, lorsque certaines choses sont tout à notre portée.
    parfois voire souvent il m’arrive de considérer les expériences qui peuvent nous arriver comme complètement denuées de sens ..elles n’arriveraient pas POUR que l’on en apprenne, ni POUR qu’elles nous servent, ceci aussi serait un « choix »; entre autre pour certaines expériences que l’on aurait tendance à relier au karma d’une sorte ou d’une autre, je ne les vis pas comme « organisées », pour apprendre, mais souvent comme des accidents, je dois dire, ou des erreurs, des « explorations » d’un temps avec les conséquences qui les rattrapent. mais pas vraiment une vision d’un ordre qui ressemblerait presque à une « école » par les expériences.la façon dont je le ressens est que ces expériences nous portent un message à entendre pour passer à d’autres choses, mais il m’arrive souvent de trouver cela depourvu de tout sens quant à une orchestration plus globale…

    Je me pose la question: est-ce que tous ces messages peuvent être compris par monsieur et madame tout l’monde?? J’ai un petit doute la dessus, par expérience personnelle! J’aimerais bien savoir si les messages de cette personne viennent de sa divinité intérieur ou elles sont des canalisations d’êtres de lumière??

    Je pense que certains messages publiés sur ce site peuvent être compris par « tout le monde » proportionnellement à ce que chacun vit d’ouverture-resonance à « comprendre » , même une personne pas spécialement initiée à des sujets de canalisations & co. c’est l’inspiration qui parle dans la plupart( celui là ne me parlent pas tellement, par ex) de ces messages, qui parle souvent à l’intuition presque en douceur, je trouve.Je n’en dirais pas de meme pour bien d’autres messages que l’on peut lire sur la toile, qui me semblent apocalyptico-délirant..et puis même, je crois que l’on peut-être réceptif à des « messages » sans même lire quoique ce soit , sans avoir fait aucune démarche considérée comme « spirituelle ».et peut-être même est-ce plus sain ( je le crois, en fait).

    • elba dit :

      Merci « souffle d’eau » (c’est comme ça que je « traduis » ton pseudo depuis le début de nos échanges, et je trouve ça très beau… ^^) de nous avoir livré tes ressentis.
      J’ai énormément apprécié que tu exprimes tes doutes et tes questionnements.
      Je suis d’accord avec toi, en ce qui concerne les personnes qui « dominent » le monde dans la fureur et le bruit et dans l’irrespect des autres. Moi-même il m’arrive d’agir parfois sans penser que je puisse blesser ou léser quelqu’un.
      Pour ce qui est de « laisser faire » tout ça, je pense personnellement que je n’ai que mes « choix à moi », à savoir que je suis quelqu’un tout en bas de cette échelle qu’on dit sociale, et que mes décisions n’ont pas vraiment du poids dans la marche du monde. Cependant, c’est à moi-même de tenter de changer certaines choses et ça commence par mon entourage : à moi de ne pas réagir avec violence à ce que je considère comme des agressions à ma personne (qui ne le sont pas forcément, mais que j’interprête ainsi, ou qui le sont réellement…) à moi de donner l’exemple de partager, d’être sincère et fraternelle.
      Est-ce que ça changera la face du monde ? Sans doute pas. Mais en tout cas, je vivrai plus sereine, plus heureuse et les gens autour de moi également.

      Je voudrais être un peu plus optimiste que toi et je pense qu’il y a plus de gens qui veulent oeuvrer dans le sens de l’amour des autres (à savoir du don – de quelque nature qu’il soit -) que de gens qui sont sans scrupules, même si parfois je constate une montée de violence qui me semble incontrôlable, dans nos pays dits ‘industrialisés’ ou ‘développés’ si tu préfères. L’être humain en général aime la facilité et une bonne partie du « troupeau » que nous sommes, va dans le sens du matérialisme que certains nous montrent comme étant la seule façon de vivre, parce que ces gens-là ne réfléchissent pas vraiment.
      Notre monde est dualité depuis les temps les plus reculés qu’on connaisse. Mais j’y constate des améliorations dans le sens où, même si nous ne sommes pas libres (pauvre devise de la France, si belle, mais non respectée !) nous pouvons tout de même refuser de faire la guerre, par exemple, qu’il y a des lois qui protègent du viol, des agressions (même si des personnes se placent au-dessus de ces lois) et que ça n’existait pas autrefois.
      Bref ! il y aurait plein de choses à dire sur le sujet et ce serait bien long… 🙂

      Certaines expériences de notre vie ne sont pas dues à nos choix. Sont-elles dues au choix d’autres personnes, ou bien à une volonté Divine dont nous avons bien du mal à découvrir le sens ? Je n’en sais fichtrement rien moi non plus. Mais je préfère les prendre en me demandant ce qu’elles m’apportent, plutôt que de me dire que l’injustice s’abat sur moi. Et me dire que peut-être inconsciemment, j’ai attiré ces expériences à moi… Ou que peut-être pas… Mais que de toute façon je dois les vivre du mieux que je peux.

      Parfois je ressens moi aussi qu’il me faudrait une autre vie pour parvenir à la plénitude ou à la sérénité. Mais j’avoue qu’au plus profond de moi, j’aspire à ne plus revenir sur cette terre où je trouve qu’il y a bien trop d’inégalités. Pourquoi des millions de personnes souffrent-elles de la faim, alors que j’ai mon estomac toujours bien rempli ? Pourquoi certaines personnes, des milliers aussi, sont-elles en train de patauger dans l’eau jusqu’à la taille et sont-elles en train d’en baver alors que j’ai un toit sur la tête et que je suis au sec ? Pourquoi certaines personnes gagnent-elles leur vie largement sans presque rien faire, alors que je m’use le corps à gagner péniblement ma vie ?
      Je ne sais pas si un jour nous aurons réponse à toutes ces questions. Cependant je me dis que si nous sommes ici, c’est qu’il doit bien y avoir une raison à ça. Et si par hasard il n’y en a pas, eh bien qu’au moins notre passage ici ne soit pas quelque chose de trop « réductible » pour notre prochain.
      Merci encore à toi pour ce commentaire avec lequel je me suis trouvée en résonnance.
      Et merci à tous de me faire réfléchir au sens que je veux donner à ma vie. 🙂

      • Louange dit :

        je suis sincèrement convaincu Elba que l’éveil est en toi, nul doute. Il est beaucoup plus proche qu’on ne le croie, il ne faut pas se mettre des barrières. Nul besoin d’une autre vie. Les barrières sont mis lorsque nous comparons notre expérience à une autre! Il y a autant de manière d’éveil qu’il y a d’êtres humain sur cette terre. Chacun de nous apportons notre propre conscience et cela crée un effet en chaine, une réaction de l’âme s’en suit même si nous en sommes plus ou moins conscient. Il ne faut surtout pas que tu te sous-estime…

      • alain thomas dit :

        Elba je rejoins les propos de Louange sur la mésestime de soi, même si nous sommes tous passés par là et cela nous arrive encore.
        Je voudrais te dire quelque chose de fondamental qui pourrait peut-être t’éclairer.
        Bien sûr que sur le plan relatif, ici-bas, il y a des inégalités, mais sur le plan absolu, là où la vie et la mort ne sont que des portes de passage, il n’ya pas d’injustice.
        En clair, cela signifie que si un enfant est amené à mourir sur le bord de la route, abandonné par sa mère qui n’a plus de force ni de lait pour le nourrir, le laissant à portée de bec des vautours en se retournant vers ses plus grands enfants qui eux peuvent encore espérer vivre, ce n’est pas forcément une injustice. Il n’y a aucune certitude dans mes propos, juste une intuition qui me fait dire que le hasard n’existe pas, que nous avons chacun un chemin et que sur ce chemin, il y a des obstacles mais aussi des joies et des actes à produire et que nous évoluons tous dans ce jeu de l’oie en forme de spirale où la loi première est sans doute celle de cause à effet. Cette loi nous guide parce qu’elle semble infaillible et à travers elle (l’Ethique), nous choisissons librement, en toute responsabilité, en parfaite connaissance de cause et de conséquence.
        Comment pourrions-nous croire qu’un enfant de quelques mois ne puisse jamais dans sa propre évolution connaître un jour, dans ce monde ou dans un autre, les sensations appréciables de paix, d’amour et de joie ?

        • elba dit :

          Merci à vous, Louange et Alain…

          Mais pourquoi parlez-vous de ‘mésestime de soi’ ? J’ai relu mon commentaire et je ne pense pas que je me sous-estime… 🙂
          Cependant, ce qui me gâche ma joie de vivre assez souvent, c’est cette idée de souffrance. Je supporte tant bien que mal celle qui m’arrive, et ça passe. Mais certaines choses me « tracassent » à en pleurer : pourquoi des êtres humains acceptent-ils d’aller faire la guerre et de tuer leurs semblables ? pourquoi acceptent-ils de les torturer ? Je ne les juge pas, puisque je ne les connais même pas. Mais je ne comprends pas.

          Le karma, allez-vous me dire… ça n’empêche pas que je ne parviens pas à lâcher prise sur cette douleur qui s’abat sur le monde, d’autant plus lorsqu’elle est générée par des êtres humains.

          Je vais tenter de penser comme tu le dis Alain, à savoir « tout est amour »… j’ai un long chemin à parcourir il me semble avant d’assimiler vraiment ça. Pour moi encore maintenant, une agression n’est pas l’amour.
          Mais sans doute qu’il doit y avoir une raison à ça que j’ignore.
          Amitié à vous.

          • alain thomas dit :

            C’est bien dommage que tes décisions n’aient pas de poids dans la marche du monde. Par contre, si l’on se réfère à la Conscience Globale, alors je crois que ta pensée contribue grandement à son élévation.

  9. elba dit :

    Alain, pour moi c’est ça, « Dieu » : tout ce qui EST et qui n’a ni commencement, ni fin. De ce tout, proviennent toutes choses. « Dieu » n’a ni forme, ni visage Mais peut-être que quelque part, nous avons besoin d’une certaine « image » et nous avons aussi parfois besoin de mots pour en parler.
    Certains hommes ont donc mis des mots sur cette conscience-connaissance-amour universel, certains dans le but de nous faire comprendre ce que nous n’aurions peut-être pas compris sans cela, et d’autres par contre, afin de s’approprier un certain pouvoir sur leurs frères humains.

    Je pense que Jésus a appelé PERE ce « concept », si je puis dire afin de nous faire comprendre que nous sommes issus de cette supra-conscience-connaissance qui est en même temps amour.

    Voilà en tout cas comment je vois les choses.
    J’aime énormément ces échanges qui ont lieu grâce à notre Passeur. Merci à tous et toutes ! ♥

    • alain thomas dit :

      Oui Elba, je suis en phase avec ce que tu dis, notamment au sujet de Jésus.
      Si tu veux en savoir plus sur Jésus, je te conseille le livre de Spalding : « La Vie des Maîtres ».
      Je pense que ce livre est pour toi.
      Fraternité !

    • Louange dit :

      Je te rejoins totalement dans cette compréhension… Jésus était un homme avec ces défauts et qualités comme nous tous. Malheureusement, les hommes ont transformer son enseignement dans le but d’obtenir un certain pouvoir sur l’homme. Si les gens connaîtrait la vraie histoire, ils s’apercevraient que cet éveil est accessible à tous et nous n’avons pas à être parfait dans tout ce qu’on fait, la seul perfection à atteindre est celle du cœur!! Il avait bien compris la façon de «vulgariser» le sens du mot DIEU. En tant qu’humain, nous avons besoin d’image mental et de mots que l’on puissent comprendre.

  10. Quintus dit :

    Permettez moi de venir casser votre enthousiasme. Ce texte, délirant pratique un angélisme humaniste sirupeux.. que ne nous fait t-on pas avaler. Certes cela ne mange pas de pain c’est joli, c’est très beau. C’est bien.
    Qui est ce type, un prophète? Il parlerai en mon nom? Il connaît mes sentiment etc..
    Je ne vais pas me faire d’amis mais tant pis.
    Suis d’accord avec le pseudo louange..
    Je suis p’têt attardé??

    • Quintus dit :

      Eh oh! Quintus Smallman il les tiens d’où ces textes?

    • Salvia dit :

      Personne n’est attardé, pas plus vous que n’importe qui. Chacun est à sa place. Seulement, cette place est souvent inconfortable, alors on rouspète, on dit que ceux qui sont heureux, ou qui sont dans la confiance, ou tout simplement qui arborent un gentil sourire en passant à la caisse d’un super marché, sont dans l’angélisme, selon votre expression. Avez-vous déjà fait un petit essai? Celui de ne rien attendre d’autrui? Prenez un petit chiffon tout doux et enlevez un peu de vos attentes, de vos doutes, de vos désirs, comme si c’était de la poussière. Dessous il y a la joie toute simple, le sourire qu’on peut faire sans arrière pensée à un ou une inconnue. Angélisme? Je veux bien, si c’est le qualificatif qui convient. Il y a peut-être effectivement quelque chose d’un ange en cela, un ange qui nous aurait frôlé de ses ailes lorsque nous voyons en l’autre un frère, une soeur. Essayer, l’expérience en vaut la peine, et elle ne coûte qu’un peu d’oubli de soi…

    • Salvia dit :

      Bonjour Quintus,
      j’aimerais vous raconter ne petite anecdote qui m’est arrivée cette semaine. Déposant mon courrier dans un bureau de poste à 20 km de chez moi, j’oublie d’empocher le reçu que j’avais demandé à la guichetière. Je m’en aperçois bien plus tard en faisant le reste de mes courses dans une toute autre localité. Cela m’ennuie, mais qu’y faire? Je ne peux plus retourner à ce bureau de poste. Midi passé, je veux faire une dernière petite course dans un super marché. Je me gare et j’aperçois la guichetière qui sort du magasin. Je ne l’avais jamais rencontrée autrement que sur son lieu de travail et celui-ci n’est pas dans cette dernière localité. Je m’empresse de l’aborder et lui expose mon oubli. Elle me propose de m’envoyer le fameux reçu si je lui indique mon nom et adresse. Elle les note mentalement et me dit qu’elle retrouvera sur son ordinateur la somme que j’avais versée. Trois jours plus tard, ce reçu était dans ma boîte au lettres! … Angélisme?… nous ne nous connaissions nullement, j’ai dû la voir trois fois en 20 ans.

  11. patrick dit :

    Moi , ce qui me plait dans ce texte , c’est le titre « Explosion d’Amour ».ça me fait penser à l
    a fin du film Matrix3 , où Néo comprend que c’était inévitable et qu’à la fin d’un long combat avec le programme Smith,qui est en fait son opposé,il accepte cet état de fait pour pouvoir ensuite créer une grande explosion et faire naître un nouveau monde.

    http://www.youtube.com/watch?v=p1JXg9mDM2Q&feature=player_detailpage#t=484s

    La trilogie Matrix ayant un côté sombre ,je trouve qu’il y a tout de même des vérités dedans.

    Ce qui est intéressant dans explosion d’Amour c’est que le mot explosion a un rapport avec destruction ?

  12. AlKriS dit :

    Je ferais une différence entre Reveil (première étape, ouvrir les yeux et commencer à chercher), l’Eveil (on parcoure le chemin et notre compréhension et nos vabrations évoluent, parfois de manière chaotique) puis l’Illumination qui cristallise est rend l’Eveil durable.

  13. Doud dit :

    Est-il normal qu’il est des changements d’attitudes en soi, passant de la joie à la colère ou énervement pour revenir à cette joie ,comme si une force me poussait à ces états.

    pourtant je me concentre sur les récits du passeur est le livre d’ Eckhart Tolle.
    Une personne pourrait m’aider?
    Merci.
    Que l’Amour Soit Dans Vos Coeur.

    • alain thomas dit :

      Oui c’est normal.
      Pour le comprendre, il faut déjà avoir la conviction que nous avons tous connu le big bang personnel et que nous avons déjà vécu de nombreuses vies, que ce soit ici ou ailleurs.
      Ensuite, il faut croire en la loi infaillible de cause à effet que toutes les religions reprennent dans leurs enseignements et que les grands hommes tels Bouddha ou Jésus ont enseigné (karma ou parabole du semeur).
      Ainsi, vous saurez que pour connaître votre passé, vous examinerez votre condition présente et pour connaître votre avenir, vous examinerez vos actes présents. Il n’y a pas de morale ici, ni même de notion de « positif » ou négatif ». Il y a la loi, dont le mot le plus proche serait « l’Ethique liée au Coeur ».
      Alors, les graines semées plus tôt dans cette vie et encore plus tôt dans vos vies antérieures remontent à la surface sous forme de pensées émergentes sans que vous en soyez maîtres et sous formes d’humeurs incontrôlables.
      Nous croyons maîtriser notre mental mais en fait, nous pouvons comparer notre esprit ordinaire à un cheval fou qui a perdu son cavalier.
      Chaque jour, des milliers et des milliers de pensées émergent de nulle part dans notre esprit. Pour la plupart, nous n’en sommes pas conscients. Sans parler de celles de la nuit qui résultent de nos peurs et dont nous ne sommes pas conscients du tout.
      Ce qui est le plus frappant, ce sont nos humeurs, les fameux changements d’attitude dont vous parlez. Nous n’y pouvons rien, c’est ainsi. On peut comparer ces humeurs à des nuages qui passent et viennent obscurcir le ciel immaculé de notre esprit.
      L’intérêt sur le chemin n’est pas de les rejeter, c’est impossible (tout comme nos pensées d’ailleurs).
      Le plus important est la prise de conscience dans l’observation continuelle de notre esprit en étant connecté en permanence avec notre Coeur. Ainsi, nous serons en contact avec la loi et nous saurons quoi faire grâce à nos intutions et notre libre arbitre.
      Tout est impermanent. Lorsque votre humeur est changeante, il ne faut pas « saisir » cela. Qu’elle soit bonne ou mauvaise, l’humeur est une illusion qui apparaît et disparaît en cycles permanents.
      Restez attentif et vigilant, spacieux et ouvert. Pensez à vous prendre dans vos bras, chaque fois qu’il est possible.

      • Doud dit :

        Merci pour les réponses, cela va m’aider à reprendre confiance et continuer sur le chemin de paix intérieur.
        Merci.

      • marie christine dit :

        Alain Thomas, je crois qu’il y a juste un petit pas à franchir dans ce que tu dis :
        entre  » les changements d’attitudes, nous n’y pouvons rien, c’est ainsi », et « le plus important est la prise de conscience dans l’observation continuelle de notre esprit en étant connecté en permanence avec notre Coeur » .
        La prise de conscience est le plus difficile . Mais à partir de là, on peut tout changer .

        • alain thomas dit :

          Ce n’est pas aussi simple Marie parce qu’il y a un facteur auquel on croit ou pas, le karma.
          Je ne vais pas monopoliser le blog sur ce thème tant il y a à dire.
          Ce que je veux dire, c’est que nous avons tous nos humeurs, sans que l’on puisse empêcher leurs apparitions soudaines. Certes, en être conscient est un premier pas. Cependant, les graines semées dans des vies antérieures peuvent remonter à la surface à tout moment, sans que l’on sache pourquoi. Il est bon de le savoir.

          • marie christine dit :

            Ben oui, Alain, ça c’est bien vrai ! Et nous renaissons pour continuer d’éclairer ce qui ne l’a pas été dans les vies précédentes, c’est-à-dire d’amener à la conscience ce qui est encore inconscient . C’est comme ça que nous nous transformons intérieurement .
            Si je compare celle que j’étais il y a vingt ou trente ans ou même trois ans, y a pas photo ! Plus la même personne ! Et je compte bien changer encore !
            Heureusement, plus on évolue en conscience, plus on devient lucide et « compétent » .

  14. Salvia dit :

    Le mot Eveil est vraiment sujet à interprétation. Ce texte parle, me semble-t-il, d’un éveil dans le sens de « réveil », comme après une nuit de sommeil peuplé de rêves multiples, nos différentes vies passées. S’éveiller se fait pour chacun tout seul, suivant ses expériences et leur compréhension ainsi que leur intégration dans le quotidien. Le fait d’avoir un regard comparatif me semble vain, il n’apporte rien. Par contre si ce que nous comprenons et avons réellement le besoin de vivre est dans cet état de l’éveil, cela n’agira-t-il pas comme une contagion merveilleuse? Un peu comme si on allumait un feu tout petit ? Un feu de joie qui peut s’étendre très vite, il suffit de ne pas en douter!

    • alain thomas dit :

      Très jolie métaphore que ce réveil des consciences associé à un tout petit feu de joie qui s’étend.
      La Joie est aussi un état, qui ne souffre d’aucun doute.
      Nous évoluons en mouvements impermanents au travers des illimités tels que l’Amour, la Compassion, la Joie et l’Equanimité.

      Quant à l’Eveil, le Bouddha l’a décrit comme étant « profond, paisible, sans complexité, lumineux et incomposé ».

  15. Louange dit :

    J’apprécie vraiment les messages que je lis sur ce site. Nous avons droit à nos opinions et je constate qu’il y a une certaine constance… Je suis d’accord avec Thomas « L’Eveil est un état». C’est évident qu’il y a des changements planétaires, qu’elles se traduises par des changements climatiques, la chute de l’économie (bonne chose!!) et j’en passe… Je me pose la question: est-ce que tous ces messages peuvent être compris par monsieur et madame tout l’monde?? J’ai un petit doute la dessus, par expérience personnelle! J’aimerais bien savoir si les messages de cette personne viennent de sa divinité intérieur ou elles sont des canalisations d’êtres de lumière??

    • Le Passeur dit :

      Je ne pense pas que la question se pose dans ce sens, car ceux qui viennent lire ce type de message suivent un chemin qui naturellement les amène là. Les autres ignorent tout simplement ces sujets. PAr ailleurs, comme je le disais dans le précédent commentaire, on parle là de l’éveil à une nouvelle conscience, et celui-là chemine, pas de l’éveil en tant qu’illumination, qui est un état.

  16. alain thomas dit :

    Je ne partage pas cette vision.
    Certes, il y a une prise de conscience de plus en plus généralisée de la population planétaire. Grâce aux possibilités grandissantes d’éveiller les gens via Internet, ces derniers comprennent de plus en plus comment ils sont manipulés.
    L’Eveil est autre chose. Certes, là aussi, il faut une prise de conscience de ce que nous sommes vraiment. Mais l’Eveil est quelque chose de graduel. C’est un chemin sur lequel il n’y a pas de but. Le chemin est le but. Il faut juste demeurer et marcher au milieu, tel un funambule en équilibre sur son fil, toujours attentif à ne pas tomber dans l’un ou l’autre extrême.
    Sur le chemin de l’Eveil, il n’y a pas d’attente, surtout pas. C’est un retour à la Source associé à l’expansion de l’Univers comme si nous étions inscrits dans un jeu de l’oie en forme de spirale. L’infiniment grand et l’infiniment petit se rejoignent en un seul point.
    L’Eveil est un état. Il n’y a pas de mot pour le décrire tellement cela nous dépasse.

    • Le Passeur dit :

      Je ne crois pas que ce soit de cela que parle John Smallmann. Il y a pour moi aussi de plus en plus de gens dont la conscience s’éveille. Il y en a plus qu’il n’y en a jamais eu. Bien sûr, ça n’est toujours pas la majorité des 7 milliards d’êtres humains, loin s’en faut. Mais l’important n’est pas là. L’important est que cet éveil collectif a eu lieu et en nombre. Disons qu’un seuil a été franchi et que nombreux sont ceux qui se laisseront emporter dans le sillage. Il y a quelques années encore, personne n’aurait pu penser ça. L’éveil, en tant qu’illumination, c’est autre chose et ce n’est ni un chemin à chercher ni un but en soi. Il est en chaque chose que nous faisons pour peu que nous en ayons conscience.

      • elba dit :

        Si j’exprime vraiment ce que je ressens, je dirais que je suis assez d’accord, pour ce qui me concerne, avec alain thomas. Dans le sens, certainement, où je ne suis pas encore éveillée, et que pour moi l’éveil ressemble plutôt à un chemin graduel tout de même, sur lequel j’ai l’impression d’avancer. Avancer non pas en compréhension du monde et de son fonctionnement, même si je suis consciente de cette énorme manipulation dont la plupart des humains sont l’objet (et ça j’ai bien peur de ne jamais le comprendre), mais avancer dans la compréhension de ce que je suis, en ce sens que je suis plus attentive à mes pensées, à mes actes aussi. Ce chemin me fait lâcher prise petit à petit avec ce qui touche au matériel, au mercantile surtout, et avec certaines blessures également. Et j’ai comme une impression de m’éloigner de ce monde, avec ce sentiment d’être aussi une sorte de funambule ou plutôt un trapéziste, qui passe une bonne partie à regarder le monde du haut de son trapèze, pour ne le rejoindre qu’à certains moments.
        La phrase que je dirais qui me caractérise c’est « ET veut retourner maison ». J’avoue que je ne parviens pas à ressentir la joie permanente de quelqu’un qui est éveillé, parce que je vois trop de misère dans le monde, et que ça m’empêche d’être pleinement heureuse. Même si à certains moments, je vois très bien que j’ai en moi cette joie de vivre sur une terre qui est à l’origine si merveilleusement bien « orchestrée » et sur laquelle j’évolue en tant que locataire.
        Me manque juste, je crois, ce petit truc : « l’amour universel » que je ne ressens pas toujours. Que ce soit en moi, ou chez les autres. « Petit truc », en fait, qui est si important dans ma vie.

        « Environnement hostile » dit John Smallman… La seule chose que je trouve hostile dans notre environnement, c’est bien le manque d’amour. Même si j’ai l’impression – ou la conscience je n’en sais trop rien – que beaucoup de personnes, et de plus en plus, sont dans le même cas que moi.

        Merci, Passeur, pour ce nouveau texte.

        • Le Passeur dit :

          Il faut s’entendre sur le mot éveil. Le chemin d’éveil à la conscience n’est pas la même chose que l’éveil en tant qu’illumination, qui lui, est soudain. Et cet état n’est pas à poursuivre, il vient lorsque c’est le moment, lors d’une incarnation. Il est probable qu’un grand nombre le vivent simultanément en cette fin de cycle,mais encore une fois, il n’y a rien à chercher en ce sens. Le processus de conscience qui s’élargit est en revanche un cheminement au cours duquel des étapes, des paliers, se manifestent d’eux-même au fur et à mesure.

          • alain thomas dit :

            Oui, là je vous rejoins Passeur.
            Pour répondre à Louange, seul Smallman peut répondre à votre question.
            J’aime beaucoup les propos d’Elba et sa façon de dire « Et veut retourner maison ».

            Ce qui me gêne le plus, dans les propos tenus sur de nombreux sites, c’est cette certitude qui se dégage souvent, notamment ici, s’agissant des déclarations de Mr Smallman.
            Nous touchons là un point essentiel.
            Il ne peut jamais y avoir de certitude dans ce jeu, autant que le doute peut nous entraîner dans la dégradation spirituelle. La Foi est le pont qui relie le doute à la certitude ; cette foi mystérieuse, pour ne pas dire mystique, qui nous pousse à la fois à courber la tête en signe d’humilité et et en même temps à nous questionner sans cesse sur le chemin de notre évolution spirituelle.
            Dans ce jeu auquel nous avons tous choisi de participer puisque nous sommes là, il y a des règles et une loi. Nous devons chacun apprécier sur notre chemin nos expériences pour qu’elles nous servent. C’est un périple permanent fait de mouvements au travers de l’immuable. Par notre attention et notre vigilance, par notre autonomie indispensable pour rester maître de nous-mêmes autant que faire se peut, nous cheminons en recherche de paix et d’amour, par la dissipation des voiles obscurcissants.
            Pour entrevoir la Vérité, il est préférable d’étudier l’objet de notre recherche dans tous les angles possibles et de privilégier celui qui nous apparaît le plus plausible, plutôt que de choisir arbitrairement l’un d’entre eux et ainsi nous orienter sur une voie sectaire.
            Toutes les religions, sans exception, ont été créées par les hommes et ne relèvent pas du divin. Je veux aussi bien parler des religions monothéistes qui sont majoritaires dans ce monde et proviennent pour la plupart du même Dieu (christianisme, judaïsme, islamisme) que les autres religions dont le bouddhisme par exemple et dont le lamaïsme peut être discutable, même si cette philosophie est celle dont je suis adepte.
            Je répète, ce qui me gêne sont les certitudes car, comme le disait un grand homme du nom de Trungpa, « quelque chose nous dépasse ». A ce titre, personne n’est propriétaire de l’avenir et encore moins de la Vérité. Si c’était le cas, nous le saurions depuis longtemps et ce jeu serait terminé. Il est possible maintenant que nous approchions d’une période charnière de l’humanité, que celle-ci arrive à la fin d’un cycle pour en aborder un nouveau, d’une autre dimension. Il est possible aussi que d’autres êtres, d’une dimension plus élevée, vont nous aider à faire cette transition au titre de l’amour universel. Très bien. Tant mieux si c’est le cas. Il est aussi possible que des êtres, d’une dimension moins élevée (et non inférieure), aident certains à les orienter dans une dimension différente. Pourquoi pas ! Je ne le sais pas, en tout cas.
            Ce que je voudrais dire, c’est que le chemin est personnel et unique, qu’il nous appartient en propre, même si probablement, nous faisons partie d’un Tout indissociable… non séparé. Chacun chemine, non pas en toute liberté puisque la liberté totale est synonyme d’Eveil, mais plus comme un retour à la maison dans l’espace expansionniste de l’Univers, que dans un but à atteindre, qui serait un lieu ou un endroit.

            La Conscience EST depuis des temps sans commencements. Rien ni personne ne l’a créée. La Sagesse est née d’elle même et a pris sa Source en elle-même. La Connaissance EST. La nature de l’esprit est vide et lumineuse, d’une énergie compassionnée et illimitée. Le Tout est Amour. Aucuns ténèbres ne peuvent atteindre la Lumière.
            Si j’avais des certitudes, voilà celles qui me paraissent les plus plausibles… sans certitude mais avec Foi, le pont qui relie mes doutes à mes certitudes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *