Rester dans le vide

Par Sogyal Rimpoché.

Quand vous méditez, respirez naturellement, comme vous le faites d’habitude.

Avec légèreté, dirigez votre attention sur l’expir.

Quand vous expirez, laissez-vous simplement aller avec l’expir. Chaque fois que vous expirez, vous êtes en train de lâcher prise et de relâcher votre besoin de saisir les choses.

Imaginez que votre souffle se dissout dans l’espace omniprésent de la vérité.

Chaque fois que vous expirez, et juste avant d’inspirer à nouveau, vous trouverez qu’il y a là un espace vide naturel, alors que votre besoin de saisir se dissout.

Reposez-vous dans ce vide, dans cet espace ouvert. Et lorsque, naturellement, vous inspirerez, ne vous focalisez pas particulièrement sur l’inspir mais continuez à reposer votre mental dans ce vide qui s’est ouvert.

Sogyal Rimpoché.

Vu sur 2012, un nouveau paradigme.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

15 réponses à Rester dans le vide

  1. Peter dit :

    la réponse de Dorine est un parfait exemple d’une disciple en plein déni. Un peu comme les disciple de Sathya Sai Baba qui ont toujours nié ses abus sexuels sur de jeunes garcons et son attachement à l’argent et aux cadeaux (On a découvert dans la chambre de Sathya Sai Baba, une cache remplie d’or et d’argent, après sa mort)
    Le bouddhisme tibétain est extrêmement sexiste et misogyne. Est-ce qu’il y a beaucoup de guides spirituels tibétain féminins?
    Sogyal Rimpoche n’est que le représentant de ce courant du boudhisme qui utilise les femmes (en général très jeunes) pour la satisfaction de ses sens. Croyez-vous vraiment que ce guide a atteint l’éveil? Vraiment?
    Où a-t-il trouvé les 3 millions US pour payer son procès contre cette disciple l’ayant accusé d’abus sexuels?

  2. genty daniel dit :

    Erreur de ma part et mea culpa. Pour ceux que cela intéresse , c’est sur mon ancien blog: http://troismondes.canalblog.com qu’il faut aller pour lire les témoignages concernant Sogyal Rinpoché

  3. genty daniel dit :

    Ne vous laissez pas abuser par Sogyal Rinpoche. Les textes sont toujours très intéressants, son livre »Le livre tibétain de la vie et de la mort » est un best seller ». Mais derrière tout cela se cache un personnage non recommandable aux pratiques très douteuses. Aller voir sur mon blog: http://lesvoiesdelame.com, puis à droite : archives, puis trouver la date du 7 octobre 2007. J’avais diffuser un court extrait du livre tibétain de la vie et de la mort qui m’avait bien plu. Cela m’a valu plus de 500 témoignages pro ou anti Sogyal, les antis l’emportant le plus souvent. Témoignages poignants de gens abusés, meurtris, psychologiquement affaiblis.
    Dans ce monde de la spiritualité, nous devons avoir une grande prudence, une extrême lucidité. Certains cherchent la liberté et s’aliènent à un soi disant maître. Il est tentant de rechercher le merveilleux, d’aller vers des horizons qui font rêver, de suivre un enseignement qui doit aboutir à l’éveil. Mais ce n’est pas cela la spiritualité. Comment se confier à un maître alors que bien souvent on ne se connaît pas soi même.Un texte de Krishnamurti illustre très bien cette situation de subordination.

    « Que le maître existe ou non n’a aucune importance. C’est important pour l’exploiteur, pour les sociétés et les écoles secrètes (il aurait pu rajouter les religions…). Mais pour l’homme qui cherche la vérité, la vérité qui donne le bonheur suprême, cette question n’a absolument aucun sens. Le riche et le portefaix sont aussi importants que le maître et l’élève. Que des maîtres existent ou non, que l’on distingue entre initiés et élèves, etc…., n’a aucune importance. Ce qui est important, c’est de se connaître soi-même. Sans la connaissance de soi, la pensée n’a aucune base. Si vous ne commencez pas par vous connaître vous-même, comment pouvez-vous savoir ce qui est vrai ? Sans la connaissance de soi, l’illusion est inévitable. Il est puéril de recevoir un enseignement et d’accepter d’être ceci ou cela. Méfiez vous de l’homme qui vous offre une récompense, dans un monde ou dans l’autre ».
    Que les actes soient en harmonie avec les paroles et les écrits, et une grande partie du chemin sera réalisée

    • Le Passeur dit :

      Si c’est juste, c’est bien de le dire. Comme je l’ai dit, je ne connais strictement rien du personnage, je n’ai vu que le seul intérêt de ce qui est dit là sur la perception du vide par la respiration et son apport dans la méditation. c’est quelque chose d’aisément praticable et vérifiable.
      J’ai vu nombre de gens animés d’un obscurité épaisse et dont jaillissaient de grandes lumières, ainsi que le contraire. Rien n’est manichéen en ce monde hormis la vision qu’on a voulu qu’on ait du manichéisme. L’harmonie entre l’être et la parole ne conduit que le concerné. De sa dysharmonie, il y a aussi à apprendre pour ceux qui l’écoutent et le voient.

    • Lucie dit :

      J’acquiesce !
      Merci Daniel .

      « Heureux les pauvres en esprit. »

      • marie christine dit :

        Les lumières de Sogyal Rinpoché sont sans doute élevées mais pas suffisamment pour échapper à la manipulation …
        Tout manipulateur est lui-même un manipulé .

  4. elba dit :

    Merci à vous Alain Thomas, de nous mettre en garde par rapport à des choses que nous ignorons. C’est cela aussi le bénéfice du partage.
    Il me semble, pour qui est un peu lucide, que des expériences basées sur la sexualité (ou plutôt des expériences sexuelles proposées afin de soi-disant atteindre une certaine illumination), sont à aborder avec une certaine (et même grande) méfiance… Pour moi, la spiritualité est d’abord une affaire personnelle intérieure, et n’a rien à voir avec le sexe.
    Si vous militez contre de telles pratiques, c’est tout à votre honneur.

    … Ce qui n’empêche nullement de pratiquer cet « instant de l’expir » qui me semble une bonne technique pour nous vider de nos pensées.

    Je suis contente de lire ce site, autant pour vos textes proposés, Passeur, que pour les commentaires avisés que l’on peut y trouver.
    Merci à tous, donc.

    • alain thomas dit :

      Ce n’est pas parce qu’il y a un loup dans la bergerie qu’il faut y mettre le feu.
      Comme vous le dites, la méditation a des bienfaits considérables.
      Elle apporte la paix, une certaine compréhension du vide et surtout, en rapport avec le lien formidable que nous propose Dania, elle est source de guérison.
      Par contre, méditer demande d’être guidé, au moins dans un premier temps… et être guidé avec bienveillance. Et je vous avoue que Sogyal Rinpoché m’a appris à méditer et c’est bien grâce à lui si aujourd’hui, je sais méditer… enfin, quand je dis « je sais », je veux dire que je progresse et que j’en retire les bienfaits liés à mon niveau de conscience.

  5. Dania dit :

    Très simple et très efficace! Merci Passeur.

    Je viens de visionner ce documentaire publié sur l’Eveil 2011 que je voulais partager avec vous. Je pense que vous allez aimer…
    http://interobjectif.net/the-living-matrix-en-francais-sous-titre/

    Voici le lien. J’espère que ça va fonctionner.
    Belle nuit à tous,

  6. alain thomas dit :

    Sogyal Rinpoché nous parle ici de la pratique du repos calme et de la vision pénétrante (samatha et vipassana), enseignées dans le bouddhisme tibétain.
    Samatha est la pratique fondamentale de la méditation qui est à l’origine de tous les samadhis (absorption méditative), un état où l’esprit repose paisiblement, concentré sur un unique objet. Le fait même de maintenir l’attention mentale sur cet objet de méditation permet de diminuer l’intensité des pensées et des passions qui agitent habituellement l’esprit. Une fois centré intérieurement, l’esprit se stabilise dans la paix, sans plus succomber aux distractions extérieures.
    Cependant, samatha à lui seul ne suffit pas. Il doit être suivi ou accompagné de la pratique de vipassana, la « vue profonde », où l’on utilise la vigilance de l’esprit pour distinguer la vraie nature des phénomènes (vide d’existence propre et lumineuse). Il en est de la méditation comme de la flamme d’une bougie qui, pour éclairer correctement, doit être à la fois brillante et stable.
    C’est au bout de l’expir, juste avant l’inspir, que nous trouvons un intervalle le plus souvent sans pensée.
    C’est à ce point, dans la maîtrise de notre respiration, attentifs, vigilants et spacieux que nous avons accès aux expériences méditatives de félicité, de clarté et d’absences de pensées.

    Sogyal Rinpoché a reçu dès son plus jeune âge des enseignements des plus grands maîtres du bouddhisme tibétain comme Jamyang Khientsé Tchökyi Lodrö, son maître racine, Dudjom Rinpoché et Dilgo Khientsé Rinpoché qui fut aussi le maître du Dalaï-lama. Il a fui le Tibet en 1959 et a fait ses études à Londres.
    Très vite, il s’est révélé être un homme ambitieux et prompt à la manipulation envers les femmes. En tant que laïc, il n’a pris aucun voeu ce qui lui a permis une grande liberté sur le plan sexuel.
    Beaucoup d’affaires sont mises à jour aujourd’hui du fait grandissant du nombre de victimes ayant subi des abus de pouvoir par des « samaya » (liens sacrés) où le maître promet l’illumination en fruit de pratiques sexuelles librement consenties et favorisant l’éveil.
    En 2008, le Dalaï-lama, Carla Bruni Sarkozy, un nombre important de personnalités de tout bord, d’autres personnes représentant les religions du monde entier et quelques quatre mille fidèles sont venus pour l’inauguration du temple de Lérab Ling dans le Larzac, au-dessus de Lodève, le plus grand temple et le plus luxueux en Europe, construit par Sogyal Rinpoché.
    En temps qu’ancien étudiant de Sogyal Rinpoché, je me bats aujourd’hui pour mettre en place une association de victimes et soutien aux victimes pour que cessent ces pratiques criminelles qui consistent à endoctriner des jeunes femmes (mais pas seulement), fragilisées par la vie et prêtes à tout dans leur quête du bonheur et de l’élimination de la souffrance.
    Beaucoup de gens ont divorcé, certains ont attenté à leurs jours, des jeunes femmes ont vu leur vie brisée et d’autres vont subir prochainement le même sort.
    Tant que le Dalaï-lama cautionnera cet homme par le silence ou par un consentement issu du « laisser faire », tant que des maîtres réputés viendront encore à Lérab Ling pour y donner des enseignements, nous ne pourrons pas nous battre à armes égales, à l’instar du pot de terre contre le pot de fer.
    On ne s’attaque pas à une institution.

    • Le Passeur dit :

      C’est possible, je ne sais rien du tout de sa vie. En revanche, ce qui m’intéresse est que cette technique très simple s’avère très efficace et que ça peut aider ceux qui ont du mal à méditer. Je vois ça comme un complément du papier que j’ai publié il y a 6 mois sur le sujet.

    • Dorine dit :

      Tout d’abord, je remercie Le Passeur pour ses articles qui m’apportent beaucoup. J’ai navigué sur d’autres sites un peu similaires mais le vôtre trouve un écho aux évolutions profondes que je vis. Votre parole est éclairée, généreuse, pleine d’amour, de compréhension et de compassion…
      J’aimerais apporter un témoignage suite aux commentaires lus sur Sogyal Rinpoché. Cela m’attriste toujours de lire des contre-vérités et des calomnies sur ce maître que j’apprends à connaitre depuis 4 ans. Quand on est un personnage public qui s’adresse à de grandes assemblées, et qui prend de plus en plus d’ampleur, on n’attire pas que des ami(e)s. Sogyal Rinpoché a construit petit à petit avec l’aide de ses disciples proches et moins proches une oeuvre révolutionnaire. Il souhaite mettre à la portée du plus grand nombre les enseignements du Bouddha, qu’il transmet avec authenticité, profondeur, simplicité. Sa générosité est sans limites, il donne tout et est la plupart du temps « dans la nature de l’esprit » c’est à dire dans un état constant d’illumination. Il enseigne, et agit dans la vie quotidienne à partir de cette dimension…de non dualité, de connection avec « la source », de pureté. Les enseignements du Bouddha se résument en 3 points : « Ne commettre aucune action négative », « Cultiver un trésor de vertu » et « Dompter l’esprit (c’est à dire le transformer ). Les enseignements visent à développer en nous la sagesse, l’amour et la compassion. ils nous invitent au discernement et surtout à ne pas prendre pour argent comptant ce qu’on nous enseigne mais à le vérifier, le disséquer, l’expérimenter par nous même…il n’y a donc aucune aliénation là dedans, aucune foi aveugle…Et pour répondre à Daniel, le but de la méditation et des enseignements est de se connaître soi même, de rassembler tous les morceaux éparpillés et revenir « à la maison », d’être en contact avec son être fondamental. Il y a une multitude de moyens et outils à notre portée que le Bouddha a développé pour que tout le monde comprenne, les gens étant tous différents. Ne vous en déplaise, rare sont les individus ayant atteint l’éveil sans l’aide d’un guide ou d’un maître avisé. L’égo est tellement malin, nos schémas, conditionnements et notre karma tellement lourds que nous avons besoin d’aide… Des fois on a l’impression d’y être arrivé mais c’est une illusion, et il y a aussi l’égo spirituel.
      Il existe 10 niveaux de réalisation…
      Bref, Sogyal R est animé par une seule motivation : le bonheur de tous les êtres par leur libération des souffrances et de leurs causes…Il est revenu sur terre pour ça. Ce sont ses engagements, et il a reçu la bénédiction et les enseignements de nombreux grands maîtres pour l’aider dans sa tâche ( que citent Alain en partie ). Eut-il été un usurpateur, rien de tout cela ne se serait passé, ni la visite du Dalaï Lama en 2008, ni celles de tous les maîtres éveillés qui viennent enseigner (à) et bénir Lérab Ling, le temple qu’il a fondé.

      Personnellement, je voies, j’écoute, je ressens, j’observe et j’expérimente que des choses positives depuis que je l’ai rencontré. Je mesure à quel point il m’a permis de changer en profondeur, de grandir ainsi que mes ami(e)s de sangha.
      Il y a beaucoup de rumeurs, témoignages qui circulent sur les soit disant abus de pouvoir de Sogyal R vis à vis des femmes. Celles-ci étaient libres et consentantes. Il s’agit ici de relations intimes entre adultes qui relèvent de la vie privée, et qui ne nous regardent pas.
      L »‘accusation de manipulation et abus de pouvoir repose sur quoi ?? la promesse de l’illumination par des pratiques sexuelles ? L’union dans le bouddhisme tantrique est effectivement une voie d’extase mais à manier avec prudence…certaines personnes peuvent s’y perdre, griller leurs centres énergétiques, se prendre pour des dakinis ( maîtres féminins )… Sogyal R est un lama qui a fait des expériences et eu des relations comme tout homme mais je pense que ses intentions et ses motivations n’étaient pas mauvaises. Dans le cas contraire, il enfreindrait ses engagements.
      Mais son statut de maître ne le dispense pas de se tromper : l’erreur est humaine….. Alain, tu sembles avoir des témoignages de victimes mais tu n’as pas la version du maître…Et les femmes qui ont accepté d’avoir une relation intime avec lui ne sont pas à l’abri des réactions de leur égo. Nous sommes tous et toutes esclaves des causes de la souffrance qui sont le désir, l’attachement et la colère…amplifiés dans la relation de couple…
      Avoir une relation sentimentale avec un maître est risqué car il est le miroir de notre esprit et à son niveau de réalisation, il ne tombe pas dans ces travers..C’est un accélérateur pour la personne en face qui peut ne pas le supporter et je sais que certains maîtres sont imprudents avec leurs compagnes ou amantes, pas prêtes à vivre une telle relation. Nous sommes dans le domaine de l’interprétation, du jugement et des illusions la plupart du temps. Alors Alain, je pense aussi que les victimes dont tu parles le sont aussi de leur propre esprit. Je ne cautionne pas les aventures de Sogyal R qui a aussi été rappelé à l’ordre par le Dalaï Lama dans le passé.
      J’ai du mal à comprendre pourquoi tu as choisi ce cheval de bataille : créer une asso pour défendre les victimes d’abus des maîtres et notamment de ton ancien maître. Aurait-il tellement bousculé ton égo que tu t’ériges en combattant de Sogyal-le pervers ?…;-)
      Tu sais que Sogyal R est un maître de folle sagesse c’est à dire qu’il utilise des moyens non conventionnels pour casser les concepts et transformer les esprits..
      Que tu veuilles défendre ces femmes, soit. Mais tu extrapoles en sous entendant que Lérab Ling ne devrait pas accueillir des maîtres réputés. Tu oublies que c’est un lieu sacré, de pèlerinage, qui a pour but de préserver la culture tibétaine, et les enseignements authentiques du Bouddha qui nous sont parvenus il y a à peine 50 ans…Lérab Ling a été créé pour mettre à la portée de tous et toutes la sagesse et la connaissance de ces enseignements humanistes. Les croisements avec d’autres domaines en font un lieu de réflexions, d’échanges, de savoirs notamment avec des forums et conférences sur des thèmes laïques comme « Méditation et médecine » . C’est un lieu de ressourcement, de refuge, où il fait bon faire une pause dans un monde bouleversé…Lérab Ling et Rigpa n’existeraient pas sans les étudiants de Sogyal Rinpoché, des hommes et des femmes de toutes conditions…Et Sogyal Rinpoché nous répète qu’ils nous appartiennent…Je précise que Rigpa réunit environ 10 000 étudiants dans le monde, dans 130 centres et groupes et plus de 40 pays. En tant que détenteurs de sa lignée, nous avons une responsabilité de préserver les enseignements et nous sommes porteurs de leurs messages..voilà pourquoi j’ai tenu à m’exprimer sur ce site. Je ne suis qu’une passeuse…
      Bien à vous.

      • Le Passeur dit :

        Merci de ces précisions. Comme on le voit, les réalités reflètent bien des miroirs. Celui qui a la maîtrise ne peut qu’amener celui qui ne l’a pas à trouver la sienne et à demeurer toujours libre de l’enseignement. et de l’enseignant. Tout attachement est à la fois la responsabilité de l’élève et celle du maître. Ce qui ne veut pas dire qu’il y a faute de l’un ou de l’autre, mais qu’il y a nécessité d’apprendre quelque chose qui se présente pour le transcender. L’un et l’autre appellent l’expérience consciemment et inconsciemment.

      • alain thomas dit :

        Le plus important Dorine est que vous trouviez votre voie.
        Sogyal Rinpoché m’a donné des enseignements précieux qui sont présents en moi chaque jour.
        J’ai passé de nombreuses années à le suivre, à participer à des retraites et aussi aux modules sur l’accompagnement de fin de vie.
        Aujourd’hui, dans la synchronicité de ce mouvement, ma dynamique est la même, dans un courant différent. Je me place par rapport à des événements identifiés qui posent un problème sur l’existence même d’un certain lamaïsme et de ses dérives.
        Il ne s’agit pas de juger mais que chacun trouve sa voie et s’engage dans ce qu’il pense être sa propre vérité.
        J’ai lu avec beaucoup d’attention ce que vous avez écrit et j’apprécie vraiment parce que vous mettez votre coeur. En cela, nous sommes dans la même dynamique qui participe de ce phénomène mais nous sommes dans des courants différents.
        Combien d’anciens étudiants de Rigpa que je connais sont aujourd’hui dans un courant différent ! Mais on ne jette pas le bébé avec l’eau du bain car le Dharma est un joyau indestructible. Sogyal est dans la dynamique qui pose problème pour nombre d’entre nous.
        Vous connaissez les lois de l’impermanence et de l’interdépendance.
        Il y a ceux qui tombent dans le piège de la dépendance envers le maître et ceux qui restent stables, quels que soient les événements et la personnalité du maître.
        Si vous êtes dans la deuxième catégorie, vous cheminerez par vous-mêmes sans turbulences, quel que soit le lieu où vous serez.
        Fraternellement

  7. elba dit :

    Excellent ! Je viens d’essayer aussitôt après avoir lu le texte, et c’est vrai qu’au moment de l’expir il y a ce vide qui évacue toute pensée du mental.
    Merci, Passeur. Je remercie aussi Sogyal Rimpoché par la même occasion, pour l’aide qu’il nous apporte via ce partage.
    Que votre journée soit belle !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *