Embrassez l’incertitude !

A grand renfort de titres remplis de peurs et de désastres, les articles catastrophistes pullulent sur le Net quant à l’actuelle situation économique et sociale des pays riches. J’y entrevois une forme de jouissance malsaine proche de celle de la presse dite « à sensation ». A l’inverse, jusqu’aux sommets du discrédit, les médias alignés minimisent le mammouth dans le placard à balai. Pour ma part je ne sais plus comment dire que ce qui arrive est POSITIF. Qu’il faut la disparition des structures égotiques qui nous gouvernent pour que s’installe un ordre nouveau qui est tout le contraire du nouvel ordre mondial qu’appellent de leur vœux les mentors de l’ancien monde. Peut-être qu’Eckhart Tollé saura convaincre en cinq minutes les plus sceptiques…

Le Passeur. 

Eckhart Tolle : L’économie actuelle – 4mn 53″ – VO sous-titrée en français

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

 

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 Responses to Embrassez l’incertitude !

  1. Joanne dit :

    Kairo: si tu connaissais son histoire, tu saurais qu’il n’a pas toujours eu le  » cul dans le beurre » comme tu dis.

  2. alain thomas dit :

    Un milliard d’êtres humains ne mangent pas à leur faim et un enfant meurt toutes les trois secondes, c’est difficilement supportable.
    Kaerio ne met pas la forme mais sur le fond je comprends sa colère.
    Dans ma philosophie, l’injustice n’a pas sa place, tout est karma, c’est la Loi.
    Cela veut-il dire que nous devons laisser mourir ceux qui ont faim ?
    Peut-être qu’au lieu d’émettre des avis sur ceci ou cela, serait-il plus positif d’agir en luttant contre la faim dans le monde puisque cela est possible !
    J’ai l’impression de lire cela au travers des mots de Kaerio.
    Peut-être Kaerio peux-tu t’engager pendant qu’on palabre ?
    Chacun apporte sa pierre à l’édifice dans ce monde où toutes les énergies ont leur raison d’être… en synchronisation.

    • Le Passeur dit :

      La colère est souvent le reflet du refus de son sentiment d’impuissance face à des situations jugées inacceptables. C’est une souffrance comme une autre. Bien sûr que c’est compréhensible et bien sûr qu’aider autrui qui est en demande d’aide est naturel, c’est même peut-être le sentiment qui prévaut le plus au sein de tous les univers. Mais ce n’est pas parce qu’on a fait un choix d’être dans la vie qu’on doit pour autant juger et s’emporter contre ceux qui donnent l’apparence d’en avoir fait un autre. Surtout que ce n’est qu’une apparence et elle n’est cette apparence que pour celui qui ne voit pas au-delà de sa souffrance.

      • alain thomas dit :

        Passeur je ne suis pas certain qu’il y avait jugement dans les propos de Kaerio plutôt une certaine provocation qui n’est pas forcément négative parce qu’il y a un message derrière cette provocation.
        J’aime votre blog parce que les échanges sont libres et pour la grande majorité ils sont respectueux.
        Imaginez que tous les commentaires aillent dans le sens « merci Passeur, vous êtes formidable, je vous aime, c’est super, etc… etc… »
        Nous ne connaissons pas la Vérité parce que dans ce jeu exceptionnel de la vie, elle se présente en parcelles illimitées, dans la capacité infinie de manifestation de l’esprit. Sans doute que dans ce jeu de la vie, la Source expérimente ces richesses infinies pour aller toujours plus loin dans la perfection qui n’a jamais de limites et qui se présente sous forme spiralaire ou évolutive.
        Nous avons la chance inouïe d’accéder à la spiritualité parce que sans doute nous avons eu les circonstances favorables.
        Combien d’êtres humains n’ont pas accès à des enseignements comme les vôtres et n’ont donc aucune chance de comprendre dans cette vie le pourquoi de leur existence.
        Quand un être a faim constamment, il ne pense qu’à pouvoir se nourrir, c’est son obsession et il n’a de cesse de produire les efforts pour cela. Dans ce cas il n’y a que l’égo pour survivre et aussi l’aide d’autrui.
        L’aide d’autrui…

  3. Kaerio dit :

    Cà y est le Passeur s »y met aussi à répondre à côté de la plaque en gonflant le cou…

    En effet la condescendance m’énerve, et encore plus sur ce genre de sujet. Je vous laisse donc écouter le messie et m’en vais tel le vilain petit canard. Et surtout restez bien centrés, ne lâcher surtout pas un commentaire en dehors de la voie du milieu et soyez toujours d’accord avec ce qu’on vous dit, surtout si c’est un gars connu, car oui les gens connu ne disent jamais que le top…

    Ha oui et bien-sûr, finissez vos phrases par une citation, d’ordre spirituel de préférence, pour paraître bien vos bottes, sinon on vous prendrais pour un frustré.

    Là vous devriez êtres dans le bon partout sur le net.

    Bien à vous.

    • Le Passeur dit :

      Il est toujours vain et un peu désolant de voir quelqu’un s’énerver tout seul, devenir désagréable et chercher des cibles à son irritation. Je ne comprends toujours pas bien ce qui t’énerve, mais ce qui te gratte doit gêner quelque chose en toi qui ne veut pas trop regarder de ce côté. Et comme il y a toujours une raison à tout, je ne serai pas surpris qu’en ton for intérieur tu la connaisses.

      • Kaerio dit :

        Et ben, qu’est-ce qu’on ramasse ici quand on n’est pas d’accord 😉 Toutes les méthodes d’évincement passent.

        • Le Passeur dit :

          Kaerio, et si tu arrêter de jouer les victimes ? Qui t’as fait quoi ici ? Le seul qui soit désagréable pour le moment c’est toi. Je suis sûr que ce n’est que passager et comme toujours c’est le fruit d’une incompréhension. Alors effaçons les impressions et revenons sur un terrain plus respectueux. Comme disait un personnage d’un film que j’aime bien : « Au fond maintenant, les diplomates prendraient plutôt le pas sur les hommes d’action. L’époque serait aux tables rondes et à la détente. Hein ? »

    • Xavier dit :

      Salut Kaerio 😉

      Piouh… bah t’énerve pas. J’aime bien lire ce blog parce-que je trouve que les billets rédigés par Le Passeur sont bien écrits, et j’apprécie leur probité intellectuelle.

      Pour ma part j’ai arrêté d’attendre. Attendre, espérer, un événement, un méga-changement planétaire, etc, après un an, je suis assez dubitatif sur des « mouvements » qui se produiraient (carrément au niveau galactique, rien de moins !) j’ai beau avoir regardé les étoiles je n’ai rien vu bouger 😉 Il semble que les moulins à vent n’étaient en fait PAS des géants – mais bien des moulins à vent. Il y a eu autour du 28 octobre 2011 une telle cristallisation que le fait qu’il ne se soit rien passé est instructif. Cela pourrait vouloir dire : désillusionnez-vous !!!

      Toutefois, l’année 2011 qui s’est écoulée a été pour moi une année non pas de lente évolution, mais de transformations invisibles à vitesse supersonique. Et en ce début d’année 2012, si j’ai arrêté d’attendre et espérer un quelconque éveil mondial ou autre arrivée de frères extra-terrestres (sic) je poursuis toujours mon petit chemin intérieur, une désintoxication du corps (arrêt du tabac, nourriture saine et équilibrée, ce genre de trucs…) mais aussi une désintoxication de l’esprit (arrêt des lectures frénétiques géo-politico-économico-catastrophistes, mais aussi arrêt des trop nombreuses lectures… mystico-ésotériques). Une cure de désintox d’homme moderne et de Don Quichotte à la fois.

      Bref, j’agis peut-être pas sur les étoiles ou la conscience galactique (ce que j’ai essayé mais ça m’a paru un peu compliqué) mais j’agis sur… moi.

      Je mets tout simplement en application la maxime suivante :

      « Bienheureux celui qui trouve
      le courage de changer ce qui peut être changé,
      l’humilité d’accepter ce qui ne peut l’être
      et la sagesse de pouvoir distinguer les deux ».

      J’ai donc jugé que je pouvais me changer, moi.
      J’ai jugé que je ne pouvais pas changer les autres hommes, le monde, ni la supposée conscience galactique.

      Je me suis donc mis à la tâche et j’ai repris mon bâton de pèlerin pour arpenter mon chemin.

      j’ai arrêté d’enrager contre les étoiles qui tournaient toujours dans le même sens et cette conscience galactique dont l’éveil s’est mis à ressembler à une sacrée grasse matinée 😉

      Et ça roule impec’ !

      @+

  4. anne benaros dit :

    Les papillons ds le ventre que j’ai tous les matins au réveil parlent bien de cette incertitude que je me regarde accepter avec surprise et désarroi parfois ,mais oui qu’on en finisse que tout s’effrite pour laisser la place au nouveau et au joyeux .Merci le Passeur d’insister pour faire passer l’info ,le délitement de la société est une chance …Difficile à vivre lorsque tous les jours on se bat avec le quotidien mais effectivement il faut changer de lunettes ,porter celle de la confiance intime….une vraie méditation , c’est vrai , câlin solidaire

  5. Kaerio dit :

    Je comprends ce qu’il dit mais je trouve cela facile de la part de gens comme lui qui ont le cul dans le beurre.

    J’ai un peu de mal avec l’incertitude de savoir si je vais savoir payer mon loyer le mois prochain car j’ai perdu mon job. Aussi avec le fait de jamais savoir si j’aurai du boulot à temps. Et encore moins avec le fait de jamais être tranquille d’esprit à ce niveau, toujours avoir à chercher, à lutter etc. Un peu simpliste tout çà. Mais ce genre de personne n’a qu’à lâcher ce genre de phrase pour gagner sa vie, je peux les comprendre…

    Ce que j’aperçois n’est pas rose du tout au contraire. On va vers une misère mondiale et non plus localisée à certain pays. Alors lui çà ne lui fait rien, sans doute, à ce niveau, mais franchement allez dire cela à tous les gens qui perdent leur job en ce moment mdr. Alors je veux bien que dans une mauvaise situation rien ne sers de partir dans des états de conscience négatifs, mais même en restant positif, le fait est que les conditions de vie deviennent épuisantes. Et je vois mal cette « transformation » se faire en quelque temps. Cela fait des années qu’on en parle, et un escargot va plus vite.

    S’il vous plait, montrez-nous plutôt les choses qui émergent, parce que là, çà devient saoulant cette rengaine…

    • Le Passeur dit :

      Pas de jugement hasardeux sur autrui svp.
      Pour le reste, toutes les réponses à ce que vous émettez sont déjà dites et redites dans les articles de la rubrique « L’Eveil ». Enfin, libre à vous de vous focaliser sur ce qui est sombre ou sur ce qui est lumineux, mais n’oubliez jamais que l’ombre n’est que la conséquence de l’absence de lumière et qu’il vous appartient d’en mettre ou pas là où vous ne percevez que l’obscurité. Ce que vous ferez à ce niveau concernera tout le monde.

    • guil dit :

      Bonjour, Kaerio,
      « Je comprends ce qu’il dit mais je trouve cela facile de la part de gens comme lui qui ont le cul dans le beurre. »
      Hmmm, en quoi le fait d’avoir de l’argent en délivrant un message devrait enlever le droit de le faire? Oo
      C’est « mal »?

      « J’ai un peu de mal avec l’incertitude de savoir si je vais savoir payer mon loyer le mois prochain car j’ai perdu mon job. Aussi avec le fait de jamais savoir si j’aurai du boulot à temps. Et encore moins avec le fait de jamais être tranquille d’esprit à ce niveau, toujours avoir à chercher, à lutter etc. »
      Oui, ce systeme aurait bcp plus de mal a fonctionner si la peur, l’angoisse, n’était pas a chaque coin de nos vie, il s’est affermi de cette facon, nous maintenir dans la peur, c’est du dit et redit d’ailleurs.

      « Ce que j’aperçois n’est pas rose du tout au contraire. On va vers une misère mondiale et non plus localisée à certain pays »
      C’est mieux quand c’est localisé?
      Pour que ca change il faut peut etre monter la temperature, car dans de l’eau tiede bcp y trouve un petit confort.

      « Alors lui çà ne lui fait rien, sans doute, à ce niveau, mais franchement allez dire cela à tous les gens qui perdent leur job en ce moment mdr »
      Si je soumettais ton texte a une personne qui vit de recup de dechets sur une decharge comme dans certain pays, quel serait sa reaction? Peut etre serait-elle semblable a la tienne envers Eckhart, qui sait?

      « Alors je veux bien que dans une mauvaise situation rien ne sers de partir dans des états de conscience négatifs, mais même en restant positif, le fait est que les conditions de vie deviennent épuisantes »
      Quand tu est negatif tu a la peche, et en etant positif tu est epuisé? Interressant, il faudrait developper.

      Personnelement je ne pense pas qu’il faille etre positif ou negatif, mais a chacun son chemin, ou sa vision comme dirait un chamane.

      Je finirais avec un morceau de texte issu du Sin Sin Ming (texte bouddhiste des 1ers ages, ecrit par le 3eme patriarche du t’chan) qui resume assez bien ma vision :

      « La grande Voie n’est pas difficile, il suffit d’éviter de choisir.
      Si vous êtes libre de la haine et de l’amour, elle apparaît en toute clarté.
      S’en éloigne-t-on de l’épaisseur d’un cheveu, un gouffre sépare alors le ciel et la terre. »

      Bonne journée

      • Kaerio dit :

        bon j’avais commencé à répondre, un peu dur vu que tu comprend tout de travers. Mais quand tu as commencé à inventer des choses que je n’ai pas dites, Je me suis dit ce n’est pas la peine, laissons le se gargariser tranquillement…

        • guil dit :

          Re Kerio,
          Quelle réponse attends-tu?
          Je veux dire par là qu’aucune réponse, aucun livre, aucune vidéo ne t’enlèvera ce qui te ronge, seul toi le peux (a mon sens).
          Courage l’ami, tu es dans l’oeil du cyclone, ca
          Amitié

          • Kaerio dit :

            Non mais sérieux, c’est grave çà. J’ai dit où que j’attends une réponse ? Et c’est quoi cette condescendance dont tout le monde fait preuve dès qu’on n’est pas de l’avis général ? Et pourquoi me considères-tu comme « rongé » ? Non y a encore du chemin je crois, c’est sûr, on peut en parler encore un peu de l’égo^^. Sans vous vexer… D’ailleurs le mien vous salue bien^^.

            Je ne faisait que dire que j’en ai un peu marre d’entendre toujours la même rengaine devant la misère grandissante. Cà vous énerve pas ? Tant mieux. Perso je trouve çà un peu simpliste et creux, comme la plupart du new age et canalisations. Genre « hé ho, je fais un tite vidéo de 3 phrases pour dire que je suis là et mentionner mon livre quelques fois… »
            Et puis quoi, moi je fais pas tout un foin quand les gens sont d’accord avec des conneries superficielles et acquiescent comme des cons. Alors permettez moi de pas être d’accord sans rentrer dans des délires spirituels …

    • Yolane dit :

      Les choses n’émergent que si on les laisse émerger et malheureusement, encore maintenant, sur notre terrre, il faut, pour le plus grand nombre dont je fais partie, souffrir bcp. Souffrir jusqu’à ne plus en pouvoir pour que le lâcher prise s’installe progressivement, bien trop progressivement. Nos vieux reflexes sont encore là, à l’affût. Mais dès que la brêche est faite. Alors cela advient. Et plus cela advient plus la brêche s’ouvre et le bonheur s’envient. Pas le plaisir, pas le confort mais le bonheur. Par petites touches d’abord mais qui sont si précieuses.

      Bon courage, ami, sur ton chemin.

    • Luca dit :

      Hello,
      Concernant cette réponse typique de dire que nous n’avons pas le choix sous prétexte de devoir payer le loyer et l’école de nos enfants, en plus de bien sûr se nourrir et se vêtir, j’affirme que c’est justement cela qui freine l’accès à une vraie vie plus humaine. En effet, depuis que j’ai lâché le système, je vis désormais avec 300€ par mois. Comment est-ce que je fais alors ? Réponse :
      – qui vous a dit que je vivais dans un des pays qui vous mettent en esclavage, vous forçant à payer une crèche pour le montant d’un des deux salaires du couple ?
      – qui vous a dit qu’il y a une obligation de payer un loyer pour vivre décemment ?
      – qui vous a dit que vos enfants seront uniquement formés dans les écoles d’état ?
      – qui vous a dit que votre sécurité et votre confort se mesuraient à ce que vous pouvez payer ?
      – qui vous a dit que le travail était l’unique façon de s’exprimer ?

      Certe, celui qui ne veut pas travailler ne mangera pas. Mais depuis que j’ai lâché le système de l’état providence pour m’accorder à la volonté divine, je ne dépend de personne pour survivre, et même vivre honnêtement, prenant soin d’une famille qui assume très bien de vivre simplement.

      Quelles complications les hommes !

    • Jean Vigouroux dit :

      bonjour Kerio,

      Pour info, Eckhart Tolle a vécu à plusieurs reprise au cours de sa vie dans un grand dénuement matériel. Il a tout quité après son éveil à l’â

    • guil dit :

      Bonjour Kelio (et bjr a toutes et tous),

      D’âme a âme et sans chichi ni dogme ni rien,
      Le problème c’est la souffrance dans le monde qui va grandissante, ou le fait que tu ai perdu ton job (et donc tes repères de « sureté » qui te permettent de rester cool)?

      T’a perdu ton job, t’arrive pas a en retrouver un et on devrait dire quoi? T’es pas tt seul l’ami, surtout sur ce genre de blog qui n’attire pas souvent les plus riche.

      Donc, et tu peux m’arreter, ce n’est que supposition, tu n’a plus de job, tu as peur de demain, tu n’accepte pas la souffrance du monde (moi non plus d’ailleurs, t’aurais pas crut hein :)= ) et tu envoi ici un appel au secours, c’est ce que je voulais dire par « qu’attends tu comme reponse » mais apparemment t’a pas saisi, c’est pas grave, tu me ressemble tant qu’il m’est impossible de t’en vouloir de quoi que ce soit.

      Tu pense qu’ici tt le monde se felicite et que c’est l’amour universel? Pour certain peut etre, mais sache que pour bcp d’autres c pas le cas l’ami, on est comme toi, tt pareil, avec plein de doutes et une certaine peur de demain et un malaise concernant ce monde, t’es pas tt seul contre le monde.

      Donc ce que je peux faire, c juste te dire de regarder plus profondement les choses et essayer de voir ce qui se cache derriere chacune de tes pensés ou de tes emotions.

      Je fini ici, sans phrases du sin sin ming ou autre, apparemment ca te gene.

      AMICALEMENT ET AVEC COMPREHENSION

      guil

  6. Bonjour à tous.
    Je suis tout à fait en accord avec toi , Passeur, lorsque tu dis:
    « Pour ma part je ne sais plus comment dire que ce qui arrive est POSITIF. Qu’il faut la disparition des structures égotiques qui nous gouvernent pour que s’installe un ordre nouveau »
    Pour compléter ce que tu dis je vous propose un lien vers une autre vidéo d’Adyashanti complémentaire de celle d’Eckhart Tolle publiée ci-dessus.
    Elle est intitulée  » Le cadeau de l’incertitude »… pour enfoncer le clou !

    Autre chose:
    Si parmi les lecteurs de ce blog, certains d’entre vous veulent proposer d’autres vidéos sur notre chaîne Youtube « Les amis d’Eckhart Tolle », leurs propositions seront bienvenues tant qu’ elles pointent dans même direction que celle d’Eckhart Tolle, d’Adyashanti, de Krisnamurti etc. que nous avons déjà publiées.
    notre chaîne youtube: http://www.youtube.com/user/amisdeckharttolle?feature=mhee
    notre page facebook: http://www.facebook.com/pages/Eckhart-Tolle-en-fran%C3%A7ais/134911803225094
    je souhaite préciser que nous ne vendons rien et que notre seul objectif, comme celui du passeur, est de contribuer à l’avènement d’une conscience unitaire au service de Gaïa-Terre-Vivante !
    amicalement
    Jean

  7. Agathe dit :

    bonsoir à tous,

    Cette vidéo me parle bien, j’ai en effet le souhait que tout s’éffondre sans tarder pour repartir sur des bases bien plus solides et repartir sur d’autres espaces temps, en aucun moment j’ai le sentiment que nous allons perdre, mais au contraire, ce qui est nouveau me réjouis même si pour cela je quitterai une vie matérielle confortable que j’ai réussis à m’offrir grâce à mon investissement personnel, mais j’ai changé tant de fois de vie et de paysage, j’ai quitté des maisons pour des refuges passagers, en aucun moment j’ai senti que je perdais, aujourd’hui c’est un nouveau départ et cela je le ressens de l’intérieur, parfois les mots ne veulent plus rien dire, tellement ce qui arrive percute ma conscience, mais je comprends que cela destabilise plus au moins les gens qui n’ont pas expérimenté le déconditionnement de leur milieu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *