La troisième vague de réalisation

Voici un texte important pour la la perspective large qu’il dessine quant au jeu que nous menons ici. J’ai abordé cette Histoire (avec un grand H) dans quelques articles de L’Eveil et elle a aussi été abordée dans certains messages de Pamela Kribbe publiés ici ou . C’est un rappel nourrissant des limites du vaste terrain de jeu que nous nous sommes offerts pour cette expérience unique. Il est bon de temps en temps, si nous l’avions oublié, d’élargir notre vision au-delà de l’échiquier afin d’exprimer davantage de légèreté et de joie une fois replongé dans les arcanes du jeu. La distance à conserver alimente la source de joie : nous sommes en ce monde mais pas de ce monde.

Le Passeur.

Par Espavo, Le Groupe.

Notre base carbone est en train de changer

Vous savez, la Source, le ciel, ou quel que soit le nom que vous utilisez pour décrire l’endroit d’où vous venez, eh bien, ce ciel a changé. Il a changé en anticipation à votre progression sur la planète Terre. Chacun de vous s’est rapproché de la Source grâce à sa propre progression évolutive. Tant de choses à ce propos sont en train d’arriver. Nous allons parler de certaines d’entre elles aujourd’hui, afin que vous puissiez vous faire une idée de la direction que cela prend et à quoi cela ressemble. Nous vous affirmons que vous avez bougé davantage ces six derniers mois que – pour la plupart d’entre vous – vous ne l’avez fait en l’espace de six vies. Et cela s’accélère encore et beaucoup d’entre vous commencent déjà à ressentir qu’ils ne contrôlent plus leurs limites temporelles. En d’autres termes, votre perception de ce qu’est une journée et de ce que vous devriez faire ou de ce que vous n’avez pas besoin de faire en un jour commence à changer. Et ce scénario représente maintenant vraiment un énorme défi, car le temps lui-même est en train de changer. Vous découvrirez que bien d’autres choses encore bougent en un mouvement fluide de changement constant, plutôt que de vous réveiller simplement un beau matin en découvrant un énorme saut du niveau où vous êtes à un autre. Il y a quelques mois à peine, nous vous avons dit que les atomes carbone allaient aussi changer. Votre perception, sur la planète Terre, est que tout est basé sur le carbone. Si l’atome de carbone change ne serait-ce qu’un tout petit peu, cela recalibrerait chaque parcelle de l’humanité. Et ce n’est qu’un des miracles qui vous attendent maintenant.

Il n’y a que quelques semaines que vos scientifiques ont réévalué toute la classification périodique des éléments, en y ajoutant quelques éléments nouveaux et en réévaluant le poids de beaucoup d’entre eux, y compris le carbone. Ce n’est que le début des changements qui verront le jour. Bien que cette table n’ait pas changé pendant très longtemps, vous vous habituerez très vite au nouveau processus de changement et de sa fluidité même. C’est votre propre résistance qui vous empêche d’avancer. Quand vous créez une pression du fait que vous êtes incapables d’avancer, soudainement des occasions apparaissent pour vous faire sauter au niveau suivant. Ce sont ces mouvements rapides qui causent souvent beaucoup de déplacements, de difficultés et de défis énergétiques chez les gens qui travaillent dans votre environnement.
Les changements sont source de problèmes dans les relations et le travail, ainsi que dans la communication à tous les niveaux. Ce n’est ni bon ni mauvais, c’est tout simplement la manière d’évoluer que les gens développent au fil du temps. Pourtant, nous vous le disons, ceci va maintenant commencer à changer. La transition se fera dans un mouvement plus fluide, donc vous ne vivrez plus de changements énormes comme ceux du siècle dernier. Vous verrez désormais des mouvements ténus, fluides dans toute cette évolution car il n’est pas nécessaire de faire les énormes sauts évolutifs que vous aviez faits auparavant.

Transformations dans votre bulle de biologie

Nous vous disons aussi que ce mouvement a créé des énergies équilibrantes dans tout l’univers, puisque tous les champs d’énergie recherchent en fin de compte l’équilibre. Un déséquilibre énorme avait été placé sur votre monde au tout début, du fait qu’il était important de feindre d’être séparés les uns des autres. L’illusion de séparation a donc commencé et vous avez commencé à voir et à vous percevoir comme des expressions individuelles de lumière plutôt que comme une lumière commune.
Cela vous a énormément aidés dans votre évolution, car vous avez appris à avoir plus de pouvoir en étant capables de centrer votre énergie en vous-mêmes et de voir votre propre lumière. Ce fut vraiment incroyable, mais cela aussi, ce n’est plus nécessaire comme auparavant. Cela bouge maintenant de la même façon que votre évolution, car cela devient un mouvement fluide. « Comment puis-je être dans la lumière la plus grande possible pendant cette fraction de seconde ? » C’est vraiment à quoi cela ressemblera dans l’avenir. Ce sera la clé de votre confort en tant qu’êtres humains, en tant qu’esprits feignant d’être des humains sur la planète Terre.

Votre enveloppe biologique changera elle aussi, mais pas pour vous faire de la place. C’est plutôt vous qui changerez; vous développerez ce corps physique. C’est pourquoi cela vous irrite tant parfois. Vous semblez avancer sachant parfaitement où vous allez, puis vous vous heurtez soudain à un mur. Ce mur vous dit que vous allez dans la mauvaise direction ou que vous devez faire quelque chose de mal.
Mais en réalité, c’est juste que vous avez besoin du mur pour percevoir ou regarder à nouveau les choses d’un point de vue différent, puis de continuer pour dépasser ces choses qui vous bloquaient. Beaucoup de ces choses commencent à vous arriver et cela vous apprendra à utiliser ces nouvelles choses et de nombreux nouveaux outils. Ce ne sont pas des choses qui prennent du temps – ce sont des manières instantanées d’ancrer la lumière et d’apporter des choses sur votre Terre rapidement. Une fois qu’elles seront ancrées ici sur la Terre, vous pourrez travailler avec elles. Mais si vous avez une idée en tête sans la noter ou la partager avec quelqu’un, elle se développera seulement dans votre tête et ne s’ancrera pas. Vous n’en retrouverez jamais tous les éléments. Faites-en donc bon usage. Notez-la, même si elle n’est pas complète, même si vous n’en avez pas tous les éléments et si vous ne voyez pas où elle vous mène.  Ancrez ce que vous recevez sur le moment, car au moment où vous ancrez la lumière, vous faites place à davantage de lumière. Cela marche de la même manière que lorsque vous pensez renouveler votre garde-robe : vous nettoyez et videz vos armoires.  Il est absolument étonnant de voir comment vous pouvez créer un vide qui permet l’arrivée de plus de lumière, et cela se fait par votre ancrage et l’ancrage de votre lumière.

Deux manières de travailler avec la Lumière

Il y a toutes sortes de défis de perception qui font obstacle ici. Vous êtes nombreux à penser que vous n’êtes pas assez bons pour ancrer la lumière, ou vous vous demandez: « Qu’est-ce que je peux dire qui n’ait pas encore été dit ? » Comment puis-je obtenir un résultat différent ? J’ai entendu toutes les réponses, donc qu’est-ce qui me donne le droit de penser que j’ai quelque chose de spécial ? » Oh, très chers, nous en rions hystériquement ici à la Source. Nous avons passé des éons de vies avec vous, vous préparant à porter un message spécifique. Et vous arrivez finalement là en disant: « Qu’est-ce qui me fait penser que j’ai le droit de faire cela ? »  Vous changerez rapidement d’attitude, car vous commencez à voir qui vous êtes vraiment. Vous avez rapporté de la Source quelque chose de très particulier à partager. L’énergie entière du ciel ne pourra pas être recréée ici sur Terre tant que chacun d’entre vous n’aura pas joué sa partition, apporté son rayon de lumière, et lui ait permis de fonctionner.

Parlons un instant de la lumière, parce qu’il est très important pour nous que vous compreniez le concept. Il existe deux manières de travailler avec la lumière : la première est de refléter la lumière, et l’autre est d’être la lumière. En partant de l’idée de ce que vous appelez le succès, les deux sont des outils incroyablement utiles et vous les utiliserez toujours tous les deux. Certains d’entre vous seront des professeurs, debout sur une estrade devant d’autres, et seront la lumière. D’autres prendront cette même lumière et la refléteront à leur propre manière, la faisant passer par leurs propres prismes ou filtres de couleur, dansant cette lumière avec leur propre saveur et la reflétant d’une nouvelle manière. Ce sont certainement là des gens que nous avons déjà vus plusieurs fois sur la planète Terre. Il est très facile d’examiner votre histoire et d’indiquer les lumières les plus brillantes qui ont changé votre monde et ont fait une différence au cours de l’humanité. Et pourtant, bien des fois, vous ne vous êtes pas rendu compte de la quantité de ces reflets de lumière qui sont nécessaires pour que cela arrive. S’il vous plaît, lâchez vos idées de polarité et jetez vos idées de bon et mauvais pour un instant, parce que l’un n’est pas meilleur que l’autre. Tous deux sont incroyablement importants pour la planète Terre.

Entrée dans la troisième vague de réalisation

Voici où vous en êtes maintenant : soit vous êtes déjà entrés, soit vous êtes en train d’entrer dans la Troisième Vague de réalisation. La première vague était très simple : vous deviez trouver en vous ces choses qui vous donneraient de la force; vous êtes donc venus ensemble, en groupes. Cela vous donnait confiance et la capacité de refléter votre lumière parmi beaucoup d’autres, puis de parvenir à un consensus à propos de qui vous étiez. Ce qui était très, très utile au début de l’humanité; mais alors vous avez osé faire un autre pas. C’était un pas incroyable, car vous avez osé apprendre à voir votre propre lumière. C’est très embarrassant, parce que désormais, il ne s’agit plus de suivre le guide; il s’agit de vous suivre vous-mêmes, ce qui est très difficile puisque tous vos systèmes sont programmés pour suivre un guide. Tous vos systèmes sont programmés pour qu’un groupe aille dans la même direction. Maintenant vous êtes en train de réévaluer et de recréer beaucoup de choses pour ancrer la lumière de différentes manières. En abordant la Troisième Vague de Réalisation, l’Harmonie, on atteint la maîtrise des harmoniques pour pouvoir entendre un son et le restituer. C’est la même chose que de voir un sourire sur un visage et de pouvoir ensuite en refléter la beauté. Pouvoir porter une énergie de la Source, ou une pensée, une idée ou une expression de l’amour et ensuite l’exprimer à autrui est une immense réflexion de la lumière. En avançant, vous devrez être la lumière. Vous devrez aussi refléter la lumière et vivre dans l’harmonie, qui devient maintenant la chose intéressante.

Un seul cerveau et la distribution de la Lumière

Beaucoup d’études scientifiques ont lieu actuellement sur divers oiseaux qui semblent se déplacer en un ensemble parfait. Vous avez probablement déjà vu cela. Un groupe d’un millier d’oiseaux volant dans une direction, puis, soudain, tout le groupe change de direction comme s’il était dirigé par un seul cerveau. Les chercheurs commencent à calculer simplement à quelle vitesse le premier oiseau doit voler et à quelle vitesse le dernier oiseau doit comprendre ce mouvement. Ils constatent qu’il n’est pas possible à l’information de voyager aussi vite, et pourtant cela arrive. Ces oiseaux ont appris l’harmonie; ils ont appris non seulement à être la lumière, mais à refléter la lumière de chacun à son potentiel le plus haut. C’est pour cela qu’ils peuvent agir comme un seul être. Il en est de même des abeilles, car elles sont une communauté et ont appris à sur-refléter cette lumière. Maintenant elles ont des problèmes dans une autre direction, car les abeilles ont de la difficulté à être la lumière – ce qui est tout à fait drôle (NdT : jeu de mots intraduisible en français).  Ce qui est intéressant ici, c’est l’harmonie, avec laquelle vous travaillez maintenant.

Cela signifie-t-il que vous allez tous faire partie de communautés et travailler de concert ? Non, nous ne le pensons pas, parce que cela n’a pas marché de la même façon et cela finirait seulement par cacher votre lumière. Vous êtes faits pour sortir et vous mêler aux autres. Ce qui est voulu, c’est que vous distribuiez cette énergie dans le monde entier, car vous lui apportez une lumière très importante de la Source. Vous portez en vous la réminiscence de ce qu’est vraiment la personne qui est debout en face de vous. Il est important que chacun d’entre vous aille dans le monde jouer son rôle, où que cela vous mène.

Si vous voyez que là où vous êtes, vous êtes le seul Artisan de Lumière, comme vous l’appelez, vous vous sentez incroyablement seul et comme si vous n’étiez pas soutenus et que personne ne vous comprend. Mais ensuite, vous savez que vous êtes au bon endroit, parce que vous êtes celui qui y a apporté la lumière. Vous êtes celui dont on avait besoin à cet endroit, donc n’ayez pas l’impression d’avoir tout faux si vous n’êtes pas validés par les autres lumières. c’est simplement que vous êtes en train d’ancrer la lumière là où vous êtes et c’est très important pour progresser.

Une nouvelle énergie se présente à chacun d’entre vous. Vous en êtes très conscients, puisque vous l’avez préparée et prévue. Vous l’appelez le 12.12.12, ou le 21 décembre; vous l’appelez de beaucoup de noms différents et voici qu’elle est là, juste devant vous. Vous n’avez pas besoin d’attendre encore une année, car elle est là, maintenant. Vous y entrez et apprenez à l’utiliser. Regardez-la légèrement différemment que vous ne l’avez fait la dernière fois; c’est déjà arrivé aux humains, simplement dans le sens contraire.

Excursion dans la Densité

Au début, quand la Terre est née, vous étiez là. Vous avez fait partie de la planète Terre depuis le tout début de Son commencement, que vous appelez le Big Bang. Vous n’aviez alors pas une forme physique, car la Terre était très chaude et les atomes vibraient rapidement. Vous aviez une forme éthérique, ce que vous considérez être un corps de lumière. Maintenant, prenez juste un instant pour y retourner et vous souvenir. A un certain moment, la Terre a commencé à se refroidir et à gagner en densité. Vous avez donc commencé à perdre votre relation à la Terre et vous avez donc obtenu des corps physiques, denses, pour la première fois et vous avez changé de route pour passer au niveau suivant. Nous aimerions vous faire rester un instant à cet endroit.  Imaginez que vous faisiez partie de ce premier groupe de personnes qui est venu sur la planète Terre. Vous vous incarnez dans ces corps denses et entendez vos amis appeler: « Hé, Janie! Tu m’entends ? Tu me vois ? » Et Janie regarderait autour d’elle et dit: « Je ne vois rien. » Et vous vous dites: « Oui, nous avions réussi ! » Votre idée la plus géniale était de mettre un voile pour oublier qui vous étiez, puis d’être mis sur la planète pour y tourner en rond, complètement perdus. Vous aviez très bien réussi. La Planète Terre a été un plein succès. Beaucoup d’entre vous sont toujours perdus, mais maintenant vous ne vous en souciez plus trop et c’est bien.

Cela a été très difficile pour vous lorsque vous avez été jetés dans un mode de survie et que votre monde est devenu tout petit. Vos besoins sont devenus très élémentaires : vous aviez besoin de nourriture, de chaleur et de protection. Votre seul objectif consistait à ramener votre monde étroitement autour de vous, afin de pouvoir survivre. Maintenant vous allez dans l’autre sens, car il fallait en ce temps-là abaisser vos vibrations pour gagner en densité. Puis, pour très longtemps il a semblé n’y avoir aucun mouvement vers le haut ou le bas, parce que les choses allaient simplement d’un côté ou de l’autre. Maintenant, vous reprenez une courbe ascendante, mais en vous y engageant très rapidement. Vous êtes très enthousiastes à l’idée de retourner de l’autre côté et de faire évoluer votre corps physique vers l’état d’esprit. Ce faisant, vous pouvez mettre plus de votre esprit dans votre corps et avancer ainsi vers le changement évolutif suivant. Aujourd’hui vous êtes tous excités par l’élévation de votre vibration. Mais nous vous disons qu’il y eut un temps où vous vous réveilliez en disant: « Regarde comme je suis dense aujourd’hui ! N’est-ce pas merveilleux ? » Vous essayiez d’abaisser votre vibration pour très longtemps.

Une vision du Créateur

Vos perceptions de la polarité sont très intéressantes à nos yeux, car elles vous permettent de voir Dieu en quelque chose que nous ne pouvons pas voir parce que nous n’avons pas de polarité à la Source. C’est une illusion du terrain de jeu sur lequel vous jouez. Cela vous permet de voir les choses vous-mêmes. Ancrez ce que vous voyez; ancrez cette lumière que vous aimez, que vous sentez en vous. Reflétez-la vers autrui d’une manière ou d’une autre. Aidez les autres à se réaliser et avancez ensuite dans votre propre réalisation, car la Terre devient une nouvelle planète. Vous avez travaillé dur ici. Pour la plupart du temps, votre motivation principale sur la planète Terre a été la survie. Mais ce n’est plus le cas et vous n’avez plus peur de la mort. C’est énorme. Il est absolument incroyable de voir à quel point et et à quelle vitesse vous avez fait évoluer l’humanité.

Maintenant, ce jeu va s’exprimer autrement. Nous espérons que vous vous souvenez qu’il s’agit d’un jeu et que vous êtes censés vous amuser, car l’idée est de voir un sourire sur votre visage. C’est ce qui ancrera la lumière. Quand vous pourrez la refléter, peu importe que ce soit dans un magasin d’alimentation ou à une réunion d’artisans de lumière, cela ne fait aucune différence. Vous êtes ici pour faire cette différence avec quelqu’un d’autre, pour lui rappeler la Source avec votre seul sourire. Vous pouvez franchir cette nouvelle étape et aller plus loin que vous ne l’avez jamais pensé et cela ne doit pas obligatoirement être difficile. Cela peut être très simple et nous espérons que vous commencez à vous rappeler qui vous êtes vraiment.
N’en soyez pas effrayés. C’est grandiose en effet, mais avec cette grandeur vient non seulement la responsabilité, mais la joie et la liberté d’être qui vous êtes vraiment. C’est le temps de l’homme réalisé. Vous entrez dans l’Âge de la Réalisation. Bienvenue à la Source. Bienvenue à la Source, Bienvenue à la Source.

C’est avec le plus grand honneur que nous vous demandons de vous traiter mutuellement avec respect. Prenez soin les uns des autres dans toutes les occasions que vous trouvez car en vous regardant, vous voyez les yeux de Dieu. Rappelez-vous que vous jouez un merveilleux nouveau jeu et jouez bien ensemble.

Espavo. Le Groupe.

Source originale. (en anglais)
Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 07- Messages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

24 Responses to La troisième vague de réalisation

  1. Tibo dit :

    J’ai trouvé ce message très éclairant mais également et surtout rassurant. Il y est dit beaucoup de choses que j’ai déjà pu voir à droite ou à gauche mais j’ai trouvé le ton, la manière de dire les choses, particulièrement respectueux et compatissant de ce que nous sommes, de notre expérience terrienne.
    La façon d’aborder le fait que chacun soit un relais de lumière (que je ne saurais autrement définir vaguement que par être un relais de « bonnes » ondes) et qu’à ce titre se dire que chacun a son importance m’a vraiment touché. Imaginer que l’on pourra agir de concert de façon plus naturelle, plus en accord avec le plan divin (même s’il nous échappe), telles des abeilles est très enthousiasmant pour moi.

    Quant au passage concernant notre entrée dans la densité, je ne l’avais jamais réellement imaginé mais ça fait sens. Venant de la Source, nous avons bien dû faire des efforts pour nous enfoncer toujours un peu plus dans la matière, et au vu du résultat, je dirais qu’on a fait du bon boulot !
    Du coup, je faisais une association d’idée avec les anciennes civilisations qui nous auraient précédées (je dis « auraient » car c’est un sujet à polémique quoique peut-être pas tellement sur ce site). Je pense notamment aux Atlantes dont j’ai entendu dire qu’ils maitrisaient la technologie du rêve, je pense aux autres civilisations dont on ne sait quasiment plus rien mais qui nous ont laissé des bâtiments et structures que nous serions incapables de reproduire avec notre technologie dite moderne.
    Ces gens donc avaient un savoir que nous ignorons car nous l’avons perdu à force de nous enfermer dans la matière. Se dire que ces gens avec ces savoirs qui nous paraissent si incroyables n’avaient qu’un seul but : en arriver là où nous sommes, c’est absurdement risible.
    Mais c’est le jeu ! Et c’est là le dernier point que je trouve admirable dans ce message, c’est de bien se rappeler que tout ce que nous vivons n’est qu’un jeu et que par la même occasion il n’y a qu’un enjeu très limité à la vie que nous menons et c’est pour cela qu’elle a toute son importance paradoxalement !
    Bref encore un moment de cogitage très agréable offert par le Passeur que je ne saurais jamais assez remercier
    Namaste

  2. marie christine dit :

    Je crois que je commence sérieusement à désapprendre …
    Je ne sais plus les jours sur le calendrier . On me dit : »A jeudi ! » . Mais pourquoi diable à jeudi prochain puisqu’on se revoit demain vendredi ? Ah ben non, on est mardi !
    Il me manque une chose, je vais la chercher mais je ne sais plus ce que je cherchais .
    Je me retrouve parfois devant un objet usuel ( un briquet, un taille-crayons …), je ne sais plus comment ça marche . Ou en voiture, soudainement, je ne sais plus vers quelle destination je roule . J’ai fait telle chose hier … mais était-ce hier ou ce matin ou avant-hier ? Impossible de savoir .
    Et pourtant, tout fonctionne parfaitement dans la réflexion pour créer, faire un travail, résoudre un problème .
    Mon passé s’évanouit dans une brume d’un autre temps . Qui j’ai été, ce que j’ai fait … Etait-ce vraiment moi ou une autre ? Peu importe .
    Il y a à l’évidence des changements dans la notion d’espace-temps . Certains plutôt dans l’espace, d’autres plutôt dans le temps, il me semble … Pour moi, c’est plutôt le temps .
    Merci mon Dieu de m’enlever toutes ces mémoires qui encombrent !
    Les guerres sont des histoires de mémoire . Plus de mémoire, plus de rancune, plus de désir de vengeance, plus de peur de revivre des mêmes scénarios, plus d’automatismes, plus de préjugés …
    Les mémoires sont nos vieillesses et notre poids .
    Les mémoires sont ce que l’on croit savoir de toute éternité sans rien remettre en question .
    Les mémoires sont notre sclérose basée sur des expériences que nous avons figées dans notre cerveau, notre corps, notre subconscient .
    Se délivrer de la mémoire, c’est se préparer au nouveau . C’est se rendre disponible à tous les possibles . Nous n’emporterons pas nos mémoires avec nous vers le léger . C’est un autre projet qui nous attend .

  3. anne benaros dit :

    Ce texte est le reflet parfait de ce qu’il me semble que nous vivons aujourd’hui ….Une grosse chape de plomb en apparence et derrière un quelque chose léger et lumineux qui nous fait penser que l’on va vers un tellement mieux ….Même si quelquefois on s’auto accuse d’angélisme !Arch ,je vais diffuser de la lumière du fond de mon salon , isolée mais pas seule !

  4. KHELID dit :

    Salut, je viens de tomber sur ce site et je voulais vous faire connaître mes ressentis en cette période, depuis quelques temps j’arrête de dire que les journées et les mois passent vite, ensuite j’entends souvent des bruits sonores, au dessus de ma tête ce qu’on appelle chakra corronal je ressens comme des vibrations, il y a des jours où je m’endors en étant très fatigué. Je ne c’est pas si le fait d’avoir plusieurs chakras en activation fait qu’on ressente ces choses là, ma fille ressent des choses, elle se dit bas bien, toujours énervé, ect…. Avec ceci j’ai fais faire à mon fils un bilan de sa personne par une lisseuse d’âme, voilà ce qu’elle me dit : sachez que nos enfants nous insulfes leur prénom avant leur naissance je ne savais pas que les nombres et lettres avaient des vibrations………. voilà elle me dit que mon fils est une âme venue des étoiles pour ancrer la lumières en cette terre et guider. C’est un leader mais les vibrations très basse de fla planète lui pèsent énormément et l’attristent. D’oû cette naissance après terme il ne voulais pas venir même s’il était engagé à apporter son aide tout comme un groupe d’âmes qui a répondu à cet appel pour aider à ancrer les hautes vibrations de la lumière et de l’amour, pour aider la terre. Il a beaucoup de dons qu’on lui demande d’exploiter des facultés psy dont il peut se servir pour se guider et guider autrui, on lui indique de suive davantage les guidances qu’il perçoit parfaitement autour de lui car une belle mission l’attend! Voilà mon fiston a 20 ans, il a trouvé cela très amusant, sachant qu’il a un taux vibratoire de 62000, et un taux de vitalité de 92% qu’en pensez vous

    • didier dit :

      Bonjour Khelid,

      Je pense que chaque âme à une histoire à nous raconter, une main à tendre et un champ de probabilité à découvrir tout autours de lui. Les miracles sont là pour nous offrir une vision de ce que nous croyons avoir perdu… et nous inspirer à faire ce tout petit pas qu’il nous faut faire entre mensonge et vérité.
      Que toutes les grandes âmes, qu’elles soient visibles ou cachées, inspirent ce monde à grandir.

    • elba dit :

      Hello Khelid !

      J’ignorais qu’il existait des ‘liseuses d’âmes’… Je suis d’accord avec ce que dit Didier.
      Bonne soirée à toi.

    • Relience dit :

      Bonjour,

      Je ne pense pas aux hasard. Si cette « liseuse d’âme » est parvenu à soi,
      c’est qu’une part de soi-même en avait besoin, par compensation.

      Ainsi, s’interroger sur ce qui est de l’état de l’être :
      cela nous rassure-t-il vraiment ? Cela nous calme-t-il ?
      Ou est ce que ça met encore un doute ?

      Un émetteur va émettre une information.
      Libre à soi de la réfléchir en y prêtant plus d’attention que ça.

      Pourquoi mon être supérieur me met sur cette piste ? Quel partie de mon être est égaré ? L’être supérieur, l’âme venu ici pour vivre ce qui la construit à besoin d’assembler les pièces du puzzle afin de s’accomplir pleinement en guérissant tout son être intérieur.

      Votre fils n’est pas celui qui est allé se présenter à cette personne. C’est visiblement vous. Nos enfants représentent des parcelles de soi-même. Ils sont envoyer pour nous aider à se représenter ce qu’ils émettent déjà dans la relation parent/enfant.
      Cela se situe dans la relation. Celle-ci véhicule ce qui se passe en soi.
      Ainsi, l’enfant de la liseuse est donc l’enfant du soi.
      C’est à dire que cela est valable pour l’un comme pour l’autre.

      Le climat « féroce » de votre maison, n’est qu’une manifestation du miroir,
      c’est à dire de votre intimité intérieur.

      La fille semble vouloir exister autant que le fils…
      Le parent se situe dans un reflet agité de ce qui est transmit.

      La liseuse d’âme semble tenir un rôle là dedans…
      Mais… Lequel ?
      Quel co-création est entrain de surgir des uns des autres ?
      Cela contribue-t-il à la paix, l’apaisement ou l’agitation et le doute ?

      Un conseil : évitez chacun d’intervenir sur un chemin d’un autre chemin. Que cela soit notre enfant ou notre parent. Aucun n’est ni bon ni meilleurs. Aucun ne peut rattraper un destin, un dessin d’un autre. Chacun doit trouver sa liberté seul. En se détachant. Aidant ainsi à l’indépendance de toute chose et en toute chose. Libre et de plus en plus en paix.

      Je vous encourage à lire cet article :
      http://www.urantia-gaia.info/2012/01/16/le-petit-breviaire-de-lego/#more-3541
      Ainsi que celui-ci :
      http://etredelumiere.ordi-netfr.com/Lesprisesdeconscience.php

      Didier résume bien la notion de responsabilité de tout à chacun
      dans sa création personnel.

      Merci

  5. didier dit :

    Pour répondre à Looshmaker, je dirai que pour ma part il est aussi souvent difficile, voir impossible de voir si vraiment quelque chose change en ce monde.. On a beau regarder tout azimut, tout semble continuer son petit bonhomme de chemin, sans vraiment savoir où cela va.
    alors souvent après ce tour d’horizon j’en reviens à ce qui me conduit sur ce chemin, la racine, en quelque sorte, de ce bout de voyage : la promesse que je me suis faite de toujours aller vers ce qu’il y a de plus élevé, de plus pur, de plus beau, non pas dans le monde, mais dans ce que je souhaite vivre pour le monde. Là est la nuance ! il importe peu en fait que le monde aille dans un sens ou un autre. Il importe peu que ma vision du ciel sur terre se déroule maintenant ou jamais… Ce qui importe c’est quel être humain je veux être, et jusqu’à quel point je peux mettre à jour ce cœur qui bat à chacun de nos pas… En cela, ce que fait le reste du monde est sans lien avec ce que nous acceptons de faire… S’il change vers l’age adulte ou continue de s’enfoncer, c’est là toute l’histoire de ce spectacle… personne de nous n’en maitrise le sens, nous ne pouvons que souhaiter le meilleur pour chacun… et puis aimer un peu plus chaque jour…

  6. Michel dit :

    J’aime assez la façon dont un certain « état des lieux » est fait dans cet article.

    Tout ça pour nous rappeler qu’au départ nous avons accepté de participer à une expérience unique, intégrer la matière, la densité, la spiritualiser suffisamment pour qu’elle redevienne lumière et conscience pure.

    Par lumière, il faut entendre une énergie dont la fréquence vibratoire est si raffinée, qu’elle est inaudible pour celui qui se trouve immergé dans des fréquences très en dessous de celle de la lumière-énergie…………et encore, on peut se demander si ces fréquences-lumière possèdent une limite « vers le haut »…

    Dans un des titres de chapitre, il est écrit « notre base carbone est en train de changer », sans doute que la suite serait « pour devenir progressivement cristalline »………… car la structure carbonnée ne permet sans doute pas de dépasser un certain degré vibratoire.

    Nous sommes en chemin vers une destination encore impossible à appréhender totalement, mais ce qui s’entrouve me donne envie de poursuivre l’aventure, à travers un paysage qui apparaît au fur et à mesure que le chemin se dessine…

    Belle traversée à vous tous.

  7. marie christine dit :

    La plupart du temps, on ne le trouve pas marrant, le Jeu divin .
    On le prend pour une injustice, une monstruosité, un échec, une grave erreur, un danger …
    Mais on ne sait RIEN du Jeu divin .
    Parce qu’on croit savoir mieux que Lui ce qui ne va pas dans le monde, ce qu’il faudrait faire : « Hé, Toi là-haut, qu’est-ce que tu attends pour agir ? » . Ou bien : « Un jour viendra le châtiment suprême pour ceux qui le méritent ! » .
    Mais on ne comprend RIEN au Jeu divin .
    Parce qu’on ne s’y intéresse pas …
    Avec les années et les épreuves, j’ai fini par comprendre qu’il y a une INTENTION qui me dépasse mais qui est bien réelle derrière TOUTES les apparences, derrière TOUS les événements petits et grands .
    Alors un jour, on cesse de râler ou de se lamenter, et on essaie de voir …
    Et il arrive parfois (même à ses dépens !) qu’on admire la merveille d’Intelligence du Jeu divin .

  8. Looshmaker dit :

    J’ai beau chercher, je ne vois toujours aucun signe de changement, ni en moi, ni autour de moi…

    C’est donc soit qu’il ne se passe rien, soit que je suis en train de passer à côté du truc…

    Si tout celà finit par une sorte d’examen de passage pour pouvoir retourner dans la lumière, je risque donc bien de faire partie des recalés…

    Mxxxx alors ! ! !

    C’est grave, docteur ? ? ?

    • Le Passeur dit :

      Sûrement pas grave non, tout vient en son temps. Surtout, il n’y a pas d’examen de passage, il y a juste un moment où chacun ira vers ce qui résonne avec ce qu’il émet. Ce moment a déjà débuté et il est probable qu’il aboutira à une bascule à partir de laquelle il y aura une séparation des êtres en fonction de leur destination. Tout est juste et à sa place. Je transmets ce texte parce que c’est une autre manière de mieux cerner l’ego, non cette fois à travers ce qu’il exprime, mais à travers ce qui est lorsqu’il ne s’exprime pas.

    • Relience dit :

      Bonsoir,

      Quand on cherche, on fini toujours par trouver.

      Demande-toi peut être ce qui t’a mis sur la voie d’être jusqu’ici ?
      A vouloir la lumière : pourquoi ? Comment ?
      L’élément déclencheur : c’est lequel ?

      En remontant à l’origine de son nouveau mouvement personnel,
      on fini tôt où tard par en sentir ses nécessités…
      Comme un cris essentiel, un besoin, une soif…

      Peut être était-ce une douleur ? Peut être une peur ?

      Un blocage loge souvent soit un traumatisme enfouit,
      soit un vécu pas totalement avouer sous toutes ses formes
      afin de remonter à son origine, l’élément, les éléments manquants…
      Créant d’ailleurs l’illusion du manque perpétuel de l’anscient.

      Parce que trouver la lumière afin de valider un passage n’est pas la quête de soi.
      La volonté se trouve alimenter par un sentiment éveillant une et/ou des peurs.
      –> Peut être que si on ne réussit pas ce teste, on risque gros…

      Quel est ce risque ? Quel sentiment émotionnel reflète-t-il en soi ?

      Pour trouver la lumière, trouver d’abord l’objet de sa peur.
      Car la lumière n’est pas à l’extérieur de toi. Mais en toi.

      On dit : « faire la lumière sur… » Afin que boum ! => Lumière !
      La lumière est donc avant tout une prise de conscience.
      Pour prendre conscience on fait des liens entre les évènnements,
      ses sentiments, ses sensations, la chronologie, les répétitions et soi-mêmes.
      En avouant. En « crachant le morceau »; en cessant d’avoir honte de ses aveux.
      Remonter à l’orgine de l’élément déclancheur de la honte, et ainsi de suite.
      Pas pour valider quoi que cela soit.
      Mais pour s’aider à guérir ses blessures, ses peurs, etc…
      Le reste n’est que les autres étapes qui succèdent à ce processus basique.
      La thérapie aide à le faire. Ou encore l’écoute attentive de soi-même via
      quelques aides comme des livres, etc… Toujours à l’écoute de soi via son intuition.
      Car : « aide-toi et le ciel t’aidera ». « A la rencontre de soi, à la rencontre de l’autre ». « Connais-toi toi-même » en passant par l’amoureux si nécessaire; l’âme au creux du bord de son précipice afin de tomber à son origine jusqu’à s’unifié…

      Le tunnel noir est l’une des portes à franchir.

      Les clés et la serrure te serons donner en temps utile.
      Mais pour l’instant, concentre-toi en toi-même et oubli le reste.
      Il viendra en son temps, au bon moment, en celui qui est juste et bon pour toi.

      Courage ! Tu es sur la voie ! Le premier pas est le dernier.
      Comme tu l’entame, ton intention est posé… Cela arrivera !
      Et surement rapidement vue l’étendu de la lumière qu’il y a ce moment !

      R.J

  9. Salvia dit :

    Je copie deux extraits de ce très beau texte qui me parlent tout particulièrement.
    Le premier: « Mais si vous avez une idée en tête sans la noter ou la partager avec quelqu’un, elle se développera seulement dans votre tête et ne s’ancrera pas », me confirme que l’énergie doit circuler.
    Le deuxième me pose un « petit » problème : « Si vous voyez que là où vous êtes, vous êtes le seul Artisan de Lumière, comme vous l’appelez, vous vous sentez incroyablement seul et comme si vous n’étiez pas soutenus et que personne ne vous comprend. Mais ensuite, vous savez que vous êtes au bon endroit, parce que vous êtes celui qui y a apporté la lumière. Vous êtes celui dont on avait besoin à cet endroit, donc n’ayez pas l’impression d’avoir tout faux si vous n’êtes pas validés par les autres lumières. c’est simplement que vous êtes en train d’ancrer la lumière là où vous êtes et c’est très important pour progresser ».
    En se sachant seul dans son coin, désireux d’accrocher la Lumière, n’y a-t-il pas le piège de l’ego, de l’orgueil? Ou bien est-ce ce doute qui est le piège? … Il est vrai que depuis pas mal de temps je « pense » l’espace où je vis comme un point de relais lumineux avec l’univers, cela avec la demande que ce lien devienne de plus en plus lumineux.
    Pour ce qui est des sourires, aucun problème, plus on en distribue plus on en reçoit, de façon anonyme mais tellement spontanée!

    • elba dit :

      Salvia, personne n’est seul(e) dans son coin a vouloir accrocher la lumière. Nous sommes si nombreux à tenter de faire cela ! Mais parfois nous ne le remarquons pas, c’est tout.

      Personnellement, j’ai un peu de mal en ce moment avec la ‘séparation’… Je m’aperçois qu’en fait j’aimerais être toujours aux côtés des gens que j’aime (physiquement, j’entends,) même si je me sens comme ‘une’ avec eux, la séparation géographique me coûte. Ce sentiment n’est même pas forcément dirigé vers les gens que j’aime, mais vers… comment dire ? … vers toute une humanité que je sens aller dans la même direction que moi. Et même si quelque part je ressens ce lien-là (celui du coeur, sans doute), j’ai comme l’impression que mon corps me gêne pour atteindre une certaine unité. Comme si j’étais prisonnière de la matière.

      Même si ce ressenti n’affecte pas en apparence ma vie de tous les jours, je l’éprouve très souvent (cette sensation de séparation) et quelque part, intérieurement, ça me déstabilise.

      Ouille ! Je crois bien que je m’exprime très mal. Mais je ne trouve pas mieux pour dire mon ressenti.

      Merci, Passeur, pour ce nouveau texte.

      • Salvia dit :

        Elba, vous avez parfaitement raison en ce qui concerne le fait de se sentir seul. Je sais que je ne le suis pas!
        Mais les personnes de mon voisinage, sans vouloir les juger, ce n’est qu’un constat, sont dans le commérage, l’esprit matériel le plus basique, la spiritualité, n’en parlons pas, ici c’est encore le Moyen-Age, les clans suivant la religion! Et c’est en cela que je me dis que c’est à moi de tirer cette Lumière à cet endroit de la terre. C’est moi qui, volontairement, a choisi de vivre dans ce village, voici bien longtemps. Je ne l’ai pas regretté, mais les mentalités sont lourdes, ancrées dans le besoin de confort, de convoitise, de jalousie, et j’en passe. D’ailleurs, lorsque je me suis installée ici, on m’a prévenue que les gens ne restaient pas longtemps. Et il est vrai que beaucoup repartent, déçus, l’intégration fonctionnant difficilement ou pas du tout.
        Mais ceci dit, j’ai beaucoup d’amis éparpillés aux quatre coins de la France et qui, comme moi, comme vous, comme tous ceux qui viennent sur ce site, ont cette certitude qu’ils peuvent, chacun à sa manière, attirer la Lumière. Cela je le sais, et il est plus juste de dire que je me sens isolée mais certainement pas seule! Comme quoi, en écrivant, on n’est pas toujours suffisamment attentif aux tournures de nos phrases. J’espère que cette fois je fus plus précise…
        Comme vous, je le crois du moins, c’est la séparation, l’éloignement d’avec ceux dont je me sens proche qui est des fois source de tristesse, mais cela ne dure heureusement pas. Et puis qui sait si un jour je ne prendrais pas la décision de me rapprocher un peu d’autres petits lumignons? …

        • pierrot dit :

          Salvia,
          on peut être seul et en accord avec soi-même.
          On peut aussi être rempli de relations superficielles.
          Tout est question d’attitude et de vigilance.
          En ce qui me concerne j’adore me promener seul dans la forêt car ce que j’appécie dans cette solitude apparente c’est que l’on peut observer en silence ce qui nous entoure.

          • Salvia dit :

            Pierrot,
            je suis entièrement d’accord avec vous. Entourée de forêts profondes, je m’y promène le plus souvent possible. Rien de tel pour se ressourcer!
            Pour les relations superficielles, elles existent mais n’ont pas plus d’importance qu’on leur accorde. Cela fait partie de l’échantillonnage humain. Mais même dans ces relations, sait-on jamais ce qu’elles peuvent provoquer de nouveau, de positif de part et d’autre? Si les autres sont miroir pour nous, cela donne à réfléchir quant à nos propres comportements …

        • elba dit :

          Merci Salvia. Pour les commérages, je connais aussi, j’habite également un petit village. Je ne les entends guère, parce que je ne dois sans doute pas fréquenter les personnes qui les colportent. Mais ça m’est arrivé. Et à ce moment-là, peut-être que j’ai dû suivre ma petite voix qui me disait de ne pas laisser passer ça… Je répondais alors gentiment qu’on ne devait pas juger les autres lorsqu’on ne savait pas réellement ce qui se passait. Eh bien, j’ai été surprise à ces moments-là d’avoir une réponse qui, en quelque sorte, « répondait à mon attente ». Dans le sens que les personnes qui me racontaient des choses me disaient que j’avais raison et qu’après tout, ça ne les regardait pas. 😉

          La vie en village nous offre des possibilités de proximité que nous n’avons pas en ville. Pour moi personnellement ça a surtout des avantages : nous connaissons nos voisins un peu mieux que les voisins de pallier, et l’entraide y est bien plus présente.

          Vous dites : « Mais ceci dit, j’ai beaucoup d’amis éparpillés aux quatre coins de la France et qui, comme moi, comme vous, comme tous ceux qui viennent sur ce site, ont cette certitude qu’ils peuvent, chacun à sa manière, attirer la Lumière »… Ce sont nos familles d’âmes dont parle le Passeur. Et parfois nous avons l’opportunité de rencontrer de visu, ces gens qui nous sont sympathiques dès le premier abord. Je trouve cela assez chouette.

          Amitié à vous 🙂

          • Salvia dit :

            Elba, merci pour votre réponse.
            Comme vous je sais ces famille d’âmes et cela est pour moi source de grandes joies.
            Petite anecdote citadine: ayant habitée très longtemps dans une grande ville, je me souviens avoir salué régulièrement mes voisins de l’étage au-dessus de mon appartement lorsqu’on se croisait. Rien, aucune réponse. J’ai persisté. Cela a mis plus de 2 ans et un jour la personne a répondu à mon salut. Au fond c’est le même principe que la goutte d’eau sur un rocher.
            Quant à l’entraide il me semble qu’il y ait cependant une grande différence suivant les régions. Plus une région est riche, plus c’est chacun pour soi, et plus les gens sont confrontés à des difficultés matérielles, plus il y a d’entraide. C’est du moins mon constat.

    • Pilou dit :

      Personnellement, le concept abordé ici de Lumières et tout ca je m’en suis rendu compte vers les mois de septembre/octobre (mais c’est plus jeune que les prémices de ces idéaux se sont ancrés en moi, vers 15/16ans), l’ennui c’est que je vois de quoi ce texte veut parler mais sans le cerner exactement. Qu’entendre par la lumière ? Des idéaux sociaux peuvent-ils être considérés comme des manifestations de la Lumière ? Pour ce qui est de la question de l’ego, c’est un réel problème et j’aborde ici un phénomène que je trouve très étrange. Il m’arrive très souvent de me poser des questions sur tels ou tels autres phénomènes et souvent j’apporte une conclusion égocentrique immédiatement réprimandé par une partie de mon esprit, et je ne comprends pas comment je peux faire la même erreur si souvent sachant qu’à chaque fois, une espèce de réflexe naturel me remet sur le droit chemin.

      • Le Passeur dit :

        Ce sont les automatismes de l’ego dont je parle souvent et que dont vous pouvez trouvez un recensement dans cet article.

      • AlKriS dit :

        J’ai tourné en rond pas mal de termps sur cette notion d’ego (disons 5 bonnes années) et il n’y a que peu de temps que je pense comprendre les choses. C’est idiot mais il aura fallut que je me prenne quelques murs pour stopper cette course égotique sans but si ce n’est sa propre survie.
        Aujourd’hui j’ai trouvé une certaine forme de paix même si en effet certains automatismes peuvent avoir la vie longue. Mais à chaque constat et chaque observation, ça s’affaibli un peu plus et les changements arrivent souvent par pans entiers.
        Aujourd’hui je dois dire que cette notion de Lumière ne me préoccupe pas trop. Voir ne m’intéresse pas du tout. On peut voir ce qu’on veut dans tout et n’importe quoi. Ce qui compte aujourd’hui je crois c’est la manière dont on vibre par rapport aux évènements. Si ça coule c’est bon, sinon c’est qu’une autre voie existe. Et abandonner le jugement. Je crois que c’est ça la clef. Juste porter le regard. Accepter les choses. Et prendre la voie de la non résistance.
        Difficile après de prendre la vie avec la gravité que certains voudraient tant nous imposer encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *