Voyage à travers la Lumière

Mellen-Thomas Benedict, en phase terminale d’un cancer, a vécu en 1982 une expérience de mort imminente (NDE en anglais ou EMI en français). Il est mort durant plus d’une heure et demie, temps durant lequel il a vécu une expérience mystique hors du commun, correspondant à ce qu’il était alors et qui l’animait. Le récit qu’il en fait est riche d’enseignements au sens large.  

Le Dr.Kenneth Ring, professeur de psychologie à l’université du Connecticut, qui a consacré une partie de son travail à ces expériences aux portes de la mort,  estime que « son histoire est l’une des plus remarquables parmi celles dont j’ai eu connaissance au cours de mes vastes recherches sur les expériences de mort imminente. »

Le Passeur.

Par Mellen Thomas Benedict.

En 1982 je suis mort d’un cancer en phase terminale. Il était inopérable et toutes les chimiothérapies possibles m’auraient laissé comme un légume. On me donnait six à huit mois à vivre.

J’avais eu accès à des informations terrifiantes dans les années 70 et j’avais commencé à devenir incroyablement sensible aux problèmes nucléaires, écologiques et autres. Or, comme je n’avais aucune base spirituelle, je commençai à croire que la nature avait fait une bêtise et que nous étions probablement un organisme cancéreux pour la planète. Je ne voyais aucune solution à tous ces problèmes que nous avions créés nous-mêmes.

Je percevais tous les humains comme un cancer et c’est ce que j’ai récolté.

C’est ce qui allait me tuer.

Faites attention à votre façon de voir le monde. Il se retourne contre vous, particulièrement si c’est un point de vue négatif. Le mien l’était vraiment et il me conduisait directement à la mort. J’essayais toutes sortes de méthodes de guérisons alternatives, mais aucune ne m’aidait.

Je fus donc déterminé à chercher ce qu’il y avait réellement entre moi et Dieu. Parce que jusqu’ici je n’avais pas jugé bon d’avoir affaire avec Lui. A l’époque, j’étais très éloigné de la spiritualité.

Je commençai mon parcours en étudiant les spiritualités. Je décidai de lire toute la littérature sur ces sujets, parce que je ne voulais pas être surpris en arrivant de l’autre côté. J’ai donc lu tout ce qui se rapportait aux diverses religions et philosophies. C’était très intéressant et cela m’a donné l’espoir qu’il y avait quelque chose de l’autre côté.

A la fin j’avais une garde malade. Je me souviens de m’être réveillé un matin à la maison vers 4h30 et j’ai su que ça y était. C’était le jour où j’allais mourir. J’ai donc téléphoné à quelques amis et je leur ai dit au revoir. J’ai réveillé mon infirmière. Nous avions passé un accord pour qu’elle me laisse seul au moins six heures après ma mort, car j’avais lu que toutes sortes de choses intéressantes pouvaient arriver après la mort. Et je me suis rendormi.

Ce dont je me souviens ensuite est typique du commencement de la NDE. Soudain, je fus totalement conscient et debout, mais mon corps était couché. Il y avait cette clarté autour de moi. Être hors de mon corps était même plus vivant que pendant la vie ordinaire. C’était si vivant que je pouvais voir chaque pièce de la maison, je pouvais voir le toit de la maison, je pouvais voir autour de la maison, je pouvais voir en-dessous de la maison.

Il y avait une Lumière brillante. Je me tournai vers la Lumière. La Lumière était très semblable à ce que beaucoup de gens ont décrit dans leur NDE. Elle était si magnifique. Elle était tangible; vous pouviez la sentir. C’est très attirant; vous désirez aller vers elle comme auriez désiré aller dans les bras de votre père ou votre mère idéale.

Comme je commençai à me déplacer vers la Lumière, je sus intuitivement que si je La touchais, je serais mort. Donc, tout en allant vers Elle, je disais « S’il Te plait, attends une minute, arrêtons-nous une seconde maintenant. Je veux réfléchir; j’aimerai parler avec Toi avant de partir. » A ma grande surprise, à ce moment là, tout s’est arrêté. Car vous avez le contrôle de votre vie après la mort, vous n’êtes pas dans une descente en roue libre.

Ma demande a été entendue et j’ai eu de nombreuses conversations avec la Lumière. La Lumière n’arrêtait pas d’apparaître sous différents visages et formes, comme Jésus, Bouddha, Krishna, des mandalas, des images et des signes archétypaux. Je demandais à la Lumière « Qu’est-ce qui se passe ici ? S’il Te plait, peux-tu m’éclairer ? Je veux réellement connaître la réalité de la situation. » Et la Lumière me répondit. Je ne peux pas répéter exactement ses mots, car c’était une sorte de communication télépathique.

Ce que j’ai compris c’est que pendant la NDE vous recevez le feedback ajusté à vos croyances d’avant la rencontre avec la Lumière. Si vous êtes Bouddhiste, Catholique ou Fondamentaliste vous recevez un feedback qui a la forme de votre propre imagerie. On vous donne une chance de l’examiner de plus près, mais la plupart des gens ne la saisissent pas. A mesure que la Lumière se révélait à moi, je pris conscience que ce que je voyais vraiment était la matrice de notre Soi le plus élevé.

Nous avons tous un Soi le plus élevé, c’est-à-dire une partie de notre être qui est une âme supérieure. Elle me fut révélée dans sa forme énergétique la plus pure. On pourrait la décrire réellement non pas comme un tunnel mais bien plus comme une connexion directe avec la Source. La Source à laquelle chacun de nous est connecté. Ainsi la Lumière me montrait la matrice du Soi le plus élevé. Puisque je n’étais engagé dans aucune religion particulière, j’ai continué à m’en nourrir après ma NDE.

Comme je demandais à la Lumière de continuer à clarifier, j’ai compris ce qu’était la matrice du Soi le plus élevé : nous avons un réseau autour de la planète où tous les Soi les plus élevés sont connectés. C’est comme une grande confrérie, un cercle d’énergie subtile tout près de nous, le niveau spirituel pourrait-on dire.

Puis après deux minutes j’ai demandé à savoir vraiment ce qu’était l’Univers et j’ai dit : « je suis prêt, prends-moi ».

Alors la Lumière se transforma en la plus belle chose que j’aie jamais vue : un mandala d’âmes humaines sur notre Terre. J’étais encore dans le point de vue négatif au sujet de ce qui arrivait sur notre Terre. Alors comme je Lui demandai de continuer à m’éclairer et je vis dans ce magnifique mandala combien nous étions merveilleux dans notre essence, dans notre noyau. Nous sommes la plus magnifique des créations.

L’âme humaine, la matrice humaine que nous formons ensemble est absolument fantastique, élégante, exotique, une multitude de magnificences. Je ne peux même pas exprimer comment mon opinion a pu changer à cet instant à propos de l’humanité. Et je m’exclamai : « Oh, Dieu, je ne savais pas comme nous étions beaux ». A tous les niveaux, les plus hauts ou les plus bas, sous quelque forme que vous soyiez, vous êtes la plus magnifique des créations de la Lumière, et encore, et encore et je Lui demandai : « Est-ce que cela veut dire que le genre Humain sera sauvé ? » Alors, dans une explosion de fanfare avec une douche d’étoiles tournoyantes la Grande Lumière me répondit : « Souviens-toi de cela et ne l’oublie jamais : vous vous sauvez, vous vous rachetez, vous vous guérissez vous-mêmes. Vous le pouvez toujours. Vous le pourrez toujours. Vous avez été créés avec le pouvoir de le faire depuis avant le commencement du monde ».

A cet instant ma compréhension s’élargit encore. Je réalisai que NOUS AVONS DÉJÀ ÉTÉ SAUVÉS. Nous étions destinés à nous sauver nous-mêmes comme tout le reste de la création divine. C’est pourquoi il nous est donné une seconde chance.

Je remerciai la Lumière de Dieu de tout mon cœur. Je ne pouvais exprimer qu’une totale appréciation « Oh ! cher Dieu, cher Univers, cher Grand Soi, J’AIME Ma Vie. ».

Le Lumière sembla m’aspirer encore plus. C’était comme si je me dissolvais complètement en Elle. Encore aujourd’hui, je ne peux trouver les mots pour décrire cet Amour-Lumière.

J’entrai dans un autre royaume, plus profond encore, et ma conscience s’élargit encore et encore. C’était un énorme fleuve de Lumière, vaste et plongé au Cœur de la Vie. Je demandais ce que c’était.

La Lumière répondit : « C’est LA RIVIÈRE DE LA VIE, bois jusqu’à plus soif de cette manne liquide ». C’est ce que je fis. Je bus un grand coup et encore et encore. Boire la Vie elle-même ! C’était l’extase !

Alors la Lumière me dit : « Tu as un souhait » La lumière savait tout de moi, tout de mon passé, de mon présent, et de mon futur. « Oui » chuchotai-je.

Je lui demandai de voir le reste de l’Univers, au-delà de notre système solaire, au-delà de toutes les illusions humaines. La Lumière me dit alors que je pouvais aller avec le Fleuve. Je le fis, et je fus transporté, NOYÉ dans la Lumière jusqu’à la Fin du Tunnel. Je sentis et entendis simultanément des bourdonnements très doux. Quelle course folle !

Soudain toujours sur ce Fleuve de la Vie, il m’a semblé être propulsé comme une fusée hors de la planète. Je vis la Terre flotter au loin. Le système solaire dans toute sa splendeur fendit l’air et disparut. Plus vite qu’à la vitesse de la lumière, le flot me précipita dans la galaxie tandis que j’assimilais plus de connaissances que jamais. Je compris que cette galaxie et toutes celles de l’Univers, débordent de multiples formes de VIE. Je découvris des mondes et des mondes. La bonne nouvelle est que nous ne sommes pas seuls dans l’Univers !

Tandis que je chevauchai ce fleuve de conscience traversant la galaxie, le fleuve se fractura en terrifiantes vagues d’énergies. Les faisceaux superbes de la galaxie avec toute leur sagesse antique s’enfuyaient. Au début je pensais que j’allais quelque part, que je voyageais. Mais finalement je réalisai qu’en même temps que le fleuve s’élargissait, ma conscience allait s’élargissant pour tout apprendre de l’Univers ! Toute la création se déroulait devant moi. C’était une merveille inimaginable ! J’étais véritablement un Enfant émerveillé : un bébé au pays des merveilles !

A ce moment précis, je me trouvais dans une paix profonde, au-delà du silence. Je pouvais voir et percevoir le TOUJOURS, au-delà de l’Infini.

J’étais dans le VIDE.

J’étais dans l’avant-création, avant le Big Bang. J’avais dépassé le Début des Temps/le Premier Mot/la Première Vibration. J’étais dans l’Oeil de la Création. C’était comme si je touchais la Face de Dieu. Ce n’était pas un sentiment religieux. Simplement je ne faisais qu’UN avec l’Absolu, la Vie et la Conscience.

Quand je dis que je pouvais voir et percevoir le TOUJOURS, je veux dire que je pouvais expérimenter toute la création se générant elle-même. C’était sans début ni fin. C’est une pensée qui ouvre largement l’esprit, n’est-ce pas ?

Les scientifiques perçoivent le Big Bang comme un simple événement qui a créé l’Univers. Durant ma vie après ma NDE je compris que le Big Bang n’est qu’un parmi un nombre infini d’autres Big Bangs créant des Univers indéfiniment et simultanément. Les seules images qui s’en rapprocheraient ici, seraient celles créées par des super-ordinateurs utilisant des équations géométriques fractales.

Les anciens savaient cela. Ils disaient que Dieu créait périodiquement des nouveaux Univers en expirant et en créaient d’autres en inspirant. Ces cycles de manifestations furent appelées Yugas. La science moderne l’appela Big Bang.

J’étais dans la pure conscience, dans l’absolu. Je pouvais voir et percevoir tous les Big Bangs ou les Yugas se créant et se recréant eux-mêmes. Instantanément et simultanément j’entrais en eux. Je voyais que chacune des plus petites parcelles de la création a le pouvoir de créer. C’est très difficile de tenter de l’expliquer. Je reste encore sans mots à ce sujet.

Il m’a fallu des années pour assimiler cette expérience du Vide. Je peux vous le dire maintenant : le Vide est moins que le Rien, et cependant plus que le Tout. Le Vide est le Zéro Absolu; c’est du chaos que toutes les possibilités surgissent. C’est la Conscience Absolue, qui est bien plus que l’Intelligence Illimitée.

Le Vide est le néant entre toutes les manifestations physiques : l’ESPACE entre les atomes et leurs composants. La science moderne a commencé a étudier cet espace entre les particules. Ils l’appellent le Point Zéro. Leurs instruments de mesure sont dépassés. Ils n’ont aucun moyen de mesurer l’infini avec précision. Il y a davantage d’espace zéro dans votre propre corps et l’Univers que n’importe quoi d’autre !

Ce que les mystiques appellent le Vide n’est pas un vide. Il est tout plein d’énergie, une sorte différente d’énergie qui a créé tout ce que nous sommes. Tout depuis le Big Bang est vibration, depuis le premier Mot qui est la première vibration. Le terme biblique « Je suis » porte vraiment un point d’interrogation « Je suis – Qui suis-Je ? » Ainsi la création est Dieu Se découvrant Lui-même de toutes les façons imaginables, dans une exploration continue et infinie à travers chacun d’entre nous. Je commençais à comprendre, pendant ma NDE, que tout ce qui est, est littéralement le Soi, votre Soi, mon Soi. Tout est le Grand Soi. C’est pourquoi Dieu sait même quand une feuille tombe. C’est possible parce que, où que vous soyez, c’est le centre de l’Univers. Où que soit chaque atome, c’est le centre de l’Univers. Là est Dieu, et Dieu est dans ce Vide.

Pendant ma NDE, quand j’éprouvais le Vide, les Yugas et toutes les créations, j’étais complètement hors du temps et de l’espace comme nous le savons.

Dans cet état d’expansion je découvris que la création est Pure Conscience Absolue, ou Dieu, entrant dans l’expérience-Vie que nous connaissons. Le Vide lui-même est dénué d’expérience. C’est la pré-Vie, avant la première vibration. Dieu est plus que la Vie et la Mort. Donc il y a plus que la Vie et la Mort à expérimenter dans l’Univers !

Quand je réalisai ça, j’en avais fini avec le Vide. Je désirai retourner dans cette création, ou yuga. Cela me semblait tout à fait naturel. Alors soudain, je suis revenu à travers la seconde lumière ou le Big Bang, dans un bruit assourdi de bourdonnements. Je chevauchais à nouveau le fleuve de conscience à travers toute la création, et quelle chevauchée ! Les faisceaux de galaxies me pénétraient avec encore plus d’acuité. Je traversai le centre de notre galaxie qui est un trou noir. Les trous noirs sont les traiteurs ou les recycleurs de l’Univers.

Savez-vous ce qu’il y a de l’autre côté d’un Trou Noir ? Nous, notre galaxie, qui a été retraitée à partir d’un autre univers. Dans sa configuration d’énergie, elle ressemble à une fantastique ville de lumière. Toute énergie, de ce côté du Big Bang est lumière. Chaque sous-atome, atome, étoile, planète, même la conscience elle-même est faite de lumière et a une fréquence et/ou une particule. La Lumière est une substance vivante. Tout est fait de lumière, même les pierres. Donc tout est vivant. Tout est fait de la Lumière de Dieu. Tout est très intelligent.

Comme je chevauchais le fleuve encore et encore, je pouvais voir une immense Lumière arriver. Je sus que c’était la Première Lumière ; la Matrice de notre système solaire, notre Soi Lumineux le plus élevé. Alors le système solaire en entier apparut dans la Lumière, accompagné de ces grondement assourdis.

Je pouvais voir toute l’énergie que ce système solaire générait, et c’est un spectacle incroyable, je pouvais entendre la Musique des Sphères. Notre système solaire, comme le font tous les corps célestes, génère une unique matrice de lumière, de sons et d’énergies vibratoires. Les civilisations avancées venant d’autres systèmes stellaires peuvent, comme nous le savons, laisser l’empreinte d’une matrice énergétique ou vibratoire pour marquer leur passage dans l’univers. C’est un jeu d’enfant. Les Merveilleux enfants de la Terre (les êtres humains) fabriquent actuellement d’innombrables sons, comme des enfants jouant dans la cour de récréation de l’univers.

La Lumière m’expliqua que la mort n’existe pas. Nous sommes immortels. Nous avons déjà été vivants pour toujours ! Nous sommes une partie de la nature, de ce système vivant qui se recycle lui-même indéfiniment.

On ne m’a jamais dit que je devais rentrer. Mais je savais maintenant que je le voulais. C’était simplement naturel après ce que j’avais vu pendant cette expérience de NDE.

En temps humain je n’avais aucune idée du temps passé avec la Lumière. Mais j’avais eu des réponses à toutes mes questions et mon retour était proche. Quand je dis que toutes mes questions avaient eu une réponse de l’autre côté, je veux simplement dire ça. Toutes mes questions ont eu une réponse. Chaque être humain a une vie différente et un lot de questions à explorer. Certaines de nos questions sont Universelles, mais chacun de nous explore d’une façon unique ce que nous appelons la Vie. Car toute forme de vie depuis les montagnes, jusqu’à la moindre feuille de chaque arbre est unique.

Et ceci est très important pour nous dans cet Univers. Parce que Tout contribue au Grand Tableau, à la plénitude de la Vie. Chacun de nous littéralement est Dieu, Dieu s’explorant lui-même dans une Danse de Vie infinie. Votre unicité contribue à l’accroissement du Vivant.

Je revenais à la vie. On ne m’avait jamais dit et il ne m’était pas venu à l’esprit que j’allais retourner dans le même corps. Aucune importance. J’avais une totale confiance en la Lumière et dans le processus du Vivant. Comme le fleuve fusionnait avec la grande Lumière, je demandai seulement de ne jamais oublier toutes les révélations et les sensations que j’avais éprouvées de l’autre côté.

Il y eut un « OUI ». Je sentis comme un baiser sur mon âme.

Je fus entraîné sur le chemin du retour à travers la Lumière dans le royaume vibratoire. Je recevais encore plus d’informations. Je rentrais à la maison et on me donnait des leçons à partir de mon expérience de NDE, sur le mécanisme de la réincarnation. Je recevais les réponses à toutes mes petites questions : « Comment ça marche ? Comment ça peut marcher? ». Je savais que j’allais être ré-incarné.

La Terre est un grand producteur d’énergie et la conscience individuelle en émerge et se développe en chacun de nous. Pour la première fois je pensais à moi comme à un être humain et j’étais heureux de l’être. D’après ce que j’avais vu, j’aurai été heureux d’être un atome dans cet Univers. Un simple atome. Car, être une partie humaine de Dieu…… c’est la plus fantastique des bénédictions. C’est une bénédiction au delà de la plus folle projection de ce que peut être une bénédiction. Pour chacun d’entre nous, être la partie humaine de cette expérience est à la fois terrifiant et magnifique. Qui que nous soyons, où que nous en soyons, cinglés ou non, chacun de nous et nous tous, sommes une bénédiction pour la planète, à l’endroit exact où nous en sommes.

Je m’attendais à me réincarner en un petit bébé n’importe où. Mais je reçus une leçon sur l’évolution de la conscience et de l’identité individuelle. Quelle surprise lorsque j’ouvris les yeux, ce fut une telle surprise de retrouver ce corps, d’être de retour dans ma chambre. Je ne sais pas pourquoi bien que je l’ai compris.

Quelqu’un me regardait en sanglotant. C’était mon infirmière. Une heure et demie après ma mort, elle avait renoncé. Mon corps était froid et raide. Elle était sortie dans une autre pièce. Quand je me suis réveillé, je vis de la lumière dehors et j’essayais de me lever pour aller vers elle, mais je tombai du lit. Elle entendit un grand bruit et courut dans la chambre pour me trouver par terre.

Une fois rétabli, j’étais très surpris et même terrifié par ce qui m’était arrivé pendant ma NDE. Au début je ne me souvenais pas de tout. Le souvenir me revint plus tard.

Je m’échappais de ce monde et continuais à demander « Suis-je en vie ? ». Le monde réel ressemblait plutôt à un rêve. Au bout de trois jours je redevins normal, ma perception était plus claire et cependant bien différente de ce que j’avais toujours ressenti dans ma vie. Je ne voyais plus rien de mauvais chez quiconque comme avant où j’étais vraiment dans le jugement. Avant je pensais que tout le monde était cinglé. En fait je pensais que tout le monde était cinglé sauf moi. Maintenant, je voyais clair.

Environ trois mois plus tard un ami me dit que je devrais me faire examiner, j’y allais donc, et on me fit un scanner. Je me sentais vraiment bien et pourtant j’avais peur d’apprendre une mauvaise nouvelle. Je me souviens de ce docteur dans cette clinique regardant les scanners d’avant et d’après et me disant « Bien, il n’y a plus rien maintenant ». Je dis « Vraiment, ce doit être un miracle ! » Il dit « Non, cela arrive, on l’appelle une rémission spontanée » . Il n’était absolument pas impressionné. Pourtant, c’était un miracle et j’étais impressionné même si personne d’autre ne l’était.

Pendant ma NDE j’étais descendu dans ce qu’on appelle l’Enfer, et c’était très surprenant. Je n’ai vu ni Satan ni le diable. Ma descente aux enfers était une descente dans un monde de misère humaine, d’ignorance, une éternité misérable dans la nuit de l’inconnaissance.

Mais chacune des millions d’âmes autour de moi avait une petite étoile de lumière toujours disponible. Mais personne ne semblait s’en apercevoir tant ils étaient consumés par leurs propres chagrins, leurs traumatismes et leurs misères. Mais après ce qui m’a semblé une éternité, je commençais à appeler vers cette Lumière comme un enfant appelle ses parents à l’aide.

Alors la Lumière s’ouvrit et forma un tunnel qui vint droit sur moi et m’entoura de toute cette peur et cette souffrance. C’est cela l’Enfer.

Ainsi, ce que nous avons à faire est d’apprendre à se donner la main. Les portes de l’Enfer sont vraiment ouvertes maintenant. Nous allons nous relier, nous entraider et marcher ensemble hors de l’Enfer.

La Lumière vint vers moi et se transforma en un immense ange doré. Je demandai « Êtes-vous l’Ange de la Mort ? » Il m’exprima qu’il était ma super âme, la matrice la plus élevée de mon Soi : la partie de nous-mêmes originelle. Et la Lumière m’emporta.

Bientôt notre science quantifiera l’esprit. Est-ce que ce ne sera pas merveilleux ? Nous allons bientôt avoir des appareils qui vont être sensibles aux énergies subtiles. Les physiciens font entrer en collision les atomes pour voir de quoi ils sont faits. Ils ont déjà trouvé les quarks et tout ça. Eh bien un jour ils vont être confrontés à cette petite chose qui maintient tout ensemble et ils devront l’appeler… Dieu. Nous commençons tout juste à comprendre que nous aussi, nous sommes créateurs à mesure que nous avançons.

Ainsi que je l’ai compris pour toujours, j’ai atteint durant ma NDE, un royaume dans lequel il y a un point au delà de toute connaissance qui est le commencement de la création du prochain niveau fractal. Nous avons le pouvoir de créer tout en explorant et c’est Dieu lui-même qui se répand à travers nous.

Depuis mon retour j’ai expérimenté la Lumière spontanément et j’ai appris à atteindre cet espace presque à chaque méditation. Chacun de vous peut le faire. Il n’est pas nécessaire de mourir ou de faire une NDE pour y arriver. Nous sommes équipés pour; nous sommes déjà branchés. Le corps est le plus magnifique Être de Lumière qui soit. Le corps est un incroyable univers de Lumière. L’Esprit ne nous pousse pas à dissoudre ce corps. C’est pas du tout ça. Arrêtez d’essayer de devenir Dieu. C’est Dieu qui devient vous. Ici et maintenant.

Je demandais à Dieu « quelle est la meilleure religion sur cette planète ? Quelle est la plus juste ? » Le Dieu tout puissant dit « ça m’est égal ». C’était une grâce incroyable. Lorsque Dieu dit « ça m’est égal » j’ai immédiatement compris qu’il n’y avait que nous pour nous en préoccuper. C’est important parce que c’est nous qui avons en charge cette préoccupation. Cela nous importe et c’est là que c’est important. Nous avons l’énergie de résoudre l’équation en matière de spiritualité. Pour Dieu tout puissant, peu importe que vous soyez protestant, bouddhiste ou n’importe quoi. Tout ça ce sont les boutons fleuris d’un même jardin.

Je souhaiterai que toutes les religions en soient convaincues et laissent chacun être. Ce n’est pas la fin de chaque religion, mais nous parlons du même Dieu. Vivre et laisser vivre. Chacun a une vue différente et cela embellit le Grand Tableau. C’est très important.

Je suis allé de l’autre côté pendant ma NDE avec un tas de frayeurs concernant les dégâts écologiques, le nucléaire, la surpopulation, la déforestation. Je suis revenu rempli d’amour pour chacun de ces problèmes. J’aime le gaspillage nucléaire. J’aime le champignon atomique : c’est le plus sacré des mandalas qui se soit manifesté à ce jour, tel un archétype. Cet événement, plus qu’aucune religion ou philosophie sur cette Terre, nous a tous emportés d’un seul coup vers un nouveau niveau de conscience. Sachant cela nous pouvons peut-être faire exploser la planète 50 ou 500 fois, pour finalement réaliser que peut-être nous sommes tous liés maintenant.

Pendant un moment ils ont du déclencher davantage de bombes pour que cette idée entre dans nos têtes. Puis nous avons commencé à dire « nous n’en avons plus besoin ». En ce moment nous sommes en fait dans un monde plus sécure que jamais et il le devient de plus en plus. Aussi, je suis revenu de ma NDE en aimant les dégâts écologiques parce qu’ils nous rassemblent. C’est tellement énorme ! Comme pourrait le dire Peter Russell, ces problèmes sont maintenant « à la mesure de l’âme ». Avons-nous des réponses « à la mesure de l’âme » ? OUI.

La déforestation va ralentir et dans 50 ans, il y aura plus d’arbres sur la planète que depuis longtemps. Si vous êtes écolos, foncez, vous êtes cette partie du système qui devient conscient, allez-y de toutes vos forces, mais ne tombez pas dans la dépression. C’est la partie d’un plan plus vaste.

La Terre est dans un processus d’auto-régulation. Elle ne sera plus jamais un lieu de nature sauvage comme elle l’a été autrefois. Il y aura des grandes réserves où la nature sauvage prospérera. Dans le futur les jardins et les réserves seront primordiaux. L’augmentation de la population s’approche de très près du niveau optimal d’énergie nécessaire pour provoquer un changement de conscience. Ce déplacement de conscience entraînera le changement en matière de politique, en matière d’argent, en matière d’énergie.

Après ma mort, mon voyage en NDE et le retour, je respecte vraiment la vie et la mort. Il est possible que nous ayons ouvert la porte sur un grand secret à travers nos expériences sur l’ADN. Bientôt nous serons capables de vivre dans ce corps aussi longtemps que nous le voudrons.

Après avoir vécu 150 ans environ, une intuition de l’âme nous indiquera qu’il est temps de changer de canal. Vivre pour toujours dans le même corps n’est pas aussi créateur que l’acte de réincarnation dont l’énergie serait transférée dans ce fantastique tourbillon énergétique dans lequel nous baignons. En fait nous sommes en train de découvrir la sagesse de la vie et de la mort, et de nous en réjouir. De toute façon, nous sommes déjà en Vie pour toujours.

Ce corps, ce corps dans lequel vous êtes, est vivant pour toujours. Il arrive depuis le Fleuve Infini de la Vie et retourne au Big Bang et au-delà.

Dans une énergie subtile et dense, ce corps donne Vie à la prochaine Vie.
Ce corps a déjà été en Vie éternellement.

Mellen Thomas Benedict – Traduction de Michèle T. et Annie A.

« Voyage à travers la Lumière et Retour », Histoire d’une NDE (Near Death Experience), par Mellen Thomas Benedict.

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

58 réponses à Voyage à travers la Lumière

  1. jacques létourneau dit :

    j’ai lu cette mort éminente de monsieur bénédict et je la donne a tous ceux qui en ont besoins de comprendre certaines choses, et que nous sommes un avec Dieu sans restrictions pour qu’ils puissent enlever leurs peurs ou fardeaux que le péché apporte et le remplacer par expériences positives ou négatives. lorsque j’étais jeune j’étais toujours malade et une nuit j’ai rencontré la lumière qui m’a dit tu sais c’est moi qui t’ai demandé d’aller sur la Terre pour faire des expériences pour moi, mais après ton arrivé sur ce monde ont ta toujours dit que tu faisais pour la moindre choses qui ce passais et en fait tous ceux qui sont sur non fais que des expériences depuis ce jours je ne vois que des êtres de lumières quoi qu’ils fassent.

  2. choubidou dit :

    Ce texte est magnifique. Mais sa NDE date de 1982, et il écrit : » La déforestation va ralentir et dans 50 ans il y aura plus d’arbres sur la planète qu’il y en a eu depuis bien longtemps ». Nous sommes en 2013, 30 ans plus tard, et les forêts n’ont jamais été autant détruites, massacrées, et cela de + en + vite. Il reste 20 ans pour tout réparer … à moins d’un miracle. J’aimerais tant que cela se réalise

    • Soleil Bleu dit :

      Merci choubidou de m’avoir amenée à cet article, c’était exactement celui-ci qu’il était important que je lise aujourd’hui.
      La synchronicité entre l’offre et la demande est décidément Parfaite quand on deale avec le Très Haut ! 😉 coooooooool 🙂

  3. John. dit :

    Je reviens rapidement vers vous pour témoigner de ce qu’il m’est arrivé il y a quelques jours. Et pas des moindres, ça me parait tellement énorme que je ne sais plus quel crédit y accorder.

    Seul chez moi en étant à moitié occupé, je me suis senti l’envie subite de méditer, c’est quelque chose que je fais très peu et jamais vraiment sérieusement. C’est parti d’une question qui a découlé notemment de ce texte, mais aussi de d’autres que j’avais pu voir, mais à ce moment présent elle m’intriguait au maximum et celle-ci est « la terre a t-elle vraiment une conscience propre? Et si oui que peut être la sensation d’éxister d’une « super conscience »?
    Et je sais pas pourquoi en ce moment précis je me suis senti l’envie de directement demandé à l’interressé, la terre. De là quelque chose s’est passé, je me suis tout d’abord senti résonner très fort, j’ai eu quelques images, ou le noir dominait, mais sur une je pouvais distinguer comme une sorte d’immense boule d’énergie et une minuscule ombre humaine noire dans la boule. Aprés l’image, j’ai reçu une émotion, comme si c’était l’émotion de la terre elle même, quelque chose d’énorme et de complétement inattendu, très difficile à décrire de par son intensité, mais pour y mettre quelques mots, je dirais une immense énergie positive un peu troublée à la manière d’une vague. Quand je l’ai reçu ça a tellement été puissant, que ça m’a fait tourner la tête, redescendre sur terre, et pile à ce moment de redescente j’ai ressenti comme 2 présences, 2 ombres curieuses qui foncaient sur moi et se sont stoppées juste devant mon visage. Avec humilité, je dirais que j’ai pas réussi à canaliser l’énergie reçue trop puissante. Et puis voilà fin de l’expérience, un peu abasourdi. C’est qu’aprés 30minutes, 1heure je sais plus que j’ai vraiment commencé à me dire que j’avais vécu quelque chose de pas banal, et me demander ce que je devais faire de tout ça.

    • Le Passeur dit :

      L’état méditatif, qui peut se créer de bien des façons, amène et amènera de plus en plus au fur et à mesure de l’élargissement de la conscience de chacun à toutes sortes de connexions. Il convient juste, surtout lorsque c’est nouveau pour la personne, de demeurer vigilant quant à son intégrité. Il n’y a souvent pas grand chose à faire de ce qui est perçu si ce n’est lorsque des messages sont transmis d’une manière ou d’une autre. C’est alors une communication qu’il convient d’aborder avec le même discernement qu’on doit avoir sur ce plan. Les premières expériences de ce type doivent être vécues sans crainte mais toujours avec vigilance. Par la suite, des protocoles sûrs s’installent qui permettent plus d’aisance et de fiabilité.
      On peut faire un parallèle avec une fenêtre dont les volets s’entrouvent de temps en temps, donnant accès à une étendue plus vaste de ce qui était alors notre réalité. En cette étendue cohabitent bien des formes de conscience. Se croire arrivé en terrain béni consiste à se jeter par la fenêtre avec euphorie sans savoir où l’on tombe. Avec l’expérience, on sait ouvrir nous-même la fenêtre ou la porte, puis aller où bon nous semble et revenir selon nos choix on nos nécessités. N’oubliez pas non plus que la pensée est de plus en plus immédiatement créatrice. Une fois encore et toujours, la voie la plus sûre lorsque la conscience s’élargit reste l’humilité.

      • John. dit :

        Merci pour votre commentaire.

        J’avoue ne pas totalement saisir « la pensée immédiatement créatrice », il doit résider encore en moi des zones d’ombre sur ce concept.

        Pour revenir sur ce qui s’est passé, oui effectivement je peux vraiment dire que c’était une réalité de conscience élargie, je l’ai ressenti comme tel. Votre image de la fenêtre qui s’ouvre convient d’ailleurs tout à fait. De mon questionnement, ma passion, est arrivé une réponse, mais c’est justement aprés l’avoir reçu que je me suis perdu. Comme si ce qui m’avait amené solidement jusque là venait de disparaitre et que je n’avais plus rien pour m’accrocher. De là je me suis vraiment senti dégringoler, comme si je retombais violemment par divers paliers de conscience élargie, jusqu’à me retrouver vraiment dans mon corps physique. Ca a duré moins de 30 secondes mais j’ai vraiment senti, je le redis, un phénoméne de pallier, ça me parait important. C’est à l’avant dernier pallier, juste avant le corps physique, que j’ai senti les présences curieuses rentrer en collision avec moi.

        Vos mis en garde sur l’intégrité ne me parlaient pas vraiment avant cela, mais maintenant je pense mieux comprendre. La conclusion personelle que j’en ai aussi retiré, est qu’à l’avenir, lorsque je serai amené à vivre ce genre d’expérience, il faudra que j’encre ma passion sur quelque chose de bien plus grand qu’une question/réponse qui peut se volatiliser et me faire perdre pied.

        • Relience dit :

          Coucou

          La pensée créatrice est le résumé de ce que tu viens de vivre. Tu as focalisé ton attention avec intensité dans ta concentration inspiré (ça t’a nourrit, etc..) en lisant le texte présenté ici, sur cet article. Cela à éveillé une part de toi-même nécessitant un besoin. Un point s’est mis à s’activé naturellement parce qu’à ce moment là, tu étais dans le lâché prise par l’effet de peur stoppé. Tu étais en confiance. Ainsi, de part ton intention, ta pensé posé, tu as créer une ouverture en toi-même. Cela s’est déroulé entre un temps et un autre temps. Dans l’espace. Quand l’immédiat intervient, tu entre-ouvre l’alignement parfait du temps et de l’espace en un seul seuil aligné, tu t’aligne à la verticalité de la localité vers le sceau quantique de ces extrémité. Tu commence à te cristalliser.

          En ce qui concerne les réponses et la maîtrise, je pense que ça reste intime. C’est à soi de trouver les réponses au fur et à mesure que l’expérience de cet état d’être s’actionne afin de trouver son calme lorsqu’on « redescend ». Bien qu’on ne redescend jamais en fait. Le premier pas dans la direction étant le dernier, on s’ouvre à passer d’étape en étape. L’idée focalisé sur les formes restent souvent présente dans le mentale. Cependant, dans le fond, au delà des formes, ça reste continue.

          Deux à trois choses : l’écoute, faire silence et faire confiance.

          Plus facile à dire… Mais, la direction est lancé…

          Et la peur aussi difficile soit-elle en degré de souffrance reste éphémère. Se rassuré à ces moments là. Se tourné vers des phrases simple et connue de l’universel : « aide toi et le ciel t’aidera ». « On est là où on doit être, c’est ainsi ». « Accepter, accueillir, etc.. »

          L’aide, une main, nous est toujours tendu lorsqu’on donne, lorsqu’on reçoit et lorsqu’on demande. Que ce soit par le canal humain que par le guide intérieur selon l’être divin du soi et selon les êtres de lumière qui fusionne avec l’être « supérieur » divin du soi en le ici et maintenant.

          Je traverse en ce moment quelques turbulences, alors je ne comprend que trop bien l’effet de « chute » ! lol ! Mais, ça s’arrange lorsque je me rassure en gardant à l’esprit le bon côté des choses.

          Je crois qu’à force de vivre ces états tout en étant attentif aux signes sans les craindre, on s’ouvre la possibilité de cesser de jouer avec le feu par ce mental inconscient un peu trop chiant par moment !!! lol ^_^ Qui se chut un peu (^_-)! Donc aucune règle, juste l’écoute et la clairvoyance…

          Merci de ton commentaire, ça m’a fait du bien de le lire.

          Jenny

  4. Jonas dit :

    Bonjour mes amis,
    En premier lieu ,merci passeur pour nous fournir des merveilleux textes comme celui-ci.
    (LES GARDIENS DE LA TERRE)(http://gardien.forumgratuit.ca) est maintenant sur le net .C’est un espace libre de créations d’idées servants à solutionner des problèmes qui perdurent depuis le début des temps .Dans cette espace de création dans le partage chacun apporte sa contribution lumineuse .(Sept)milliards d ‘êtres conscients partageant leurs savoirs dans un but commun (LE TOUT).C’est la rayonnement interrieur que je partage aujourdhui avec vous.
    Il a été conçu içi au saint d’Urantia Gaia ,ce qui en fait la mère et son âme lui vient de vous tous ,car j’ai beaucoup appris sur moi en lisant vos commentaires .Il y a une part de chacun de vous en lui.Il est comme nous (le site),modeste ,calme ,ouvert,lumineux et il le sera d ‘avantage .Ce site peut être modifié et perfectionné par tous et en tout temps .Il vous suffira d’en apporter la proposition et d’en discuter .On a tous à apprendre alors n’hésitez pas à apporter la lumière nessaicère pour que le rayonnement qui est en chacun de nous s’unifit pour devenir le le tout.Merci et bonne création!

  5. alain thomas dit :

    De tous les témoignages que j’ai pu lire sur le sujet, celui-ci est particulièrement beau. Il est élaboré, sans doute parce que le « sujet » possède une faculté d’expression qui lui a permis de mettre des mots sur ce qu’il a vécu.
    Nous pouvons voir ici combien le mental participe de l’expression et de la création.
    Si le mental est l’expression de la matière, du corps, de l’esprit ordinaire, de l’égo, l’intuition émane de la source, de notre partie divine, de l’ange en nous ou encore de notre esprit de sagesse.
    Ce qui fait la force d’un homme c’est lorsqu’il parvient à stabiliser son esprit en acceptant sa condition en totalité, c’est-à-dire en équilibre, lorsque le mental et l’intuitif se rejoignent et se fondent l’un dans l’autre. C’est cela transcender les extrêmes.
    Nous avons choisi de nous incarner donc nous acceptons ce corps, d’être en quelque sorte son prisonnier alors qu’en fait, nous sommes la plupart du temps ignorants de la chance inouïe que nous avons de posséder ce corps si précieux.
    L’éveil se trouve en équilibre entre le mental et l’intuitif, entre l’esprit ordinaire et l’esprit de sagesse, entre l’humain et le divin.

    « Depuis mon retour j’ai expérimenté la Lumière spontanément et j’ai appris à atteindre cet espace presque à chaque méditation. Chacun de vous peut le faire. Il n’est pas nécessaire de mourir ou de faire une NDE pour y arriver. »

    Oui, chacun de nous peut expérimenter la lumière par la méditation. On peut même expérimenter le vide rempli de luminosité. Les objets semblent insubstantiels et interconnectés, les êtres disparaissent, parfois complétement. Et on peut répéter cela à chaque méditation formelle, au milieu d’un groupe de travail, dans une pièce remplie d’énergie et propice à ce type d’expérience.
    Pourtant, une fois la méditation terminée, le corps retrouve sa consistance et l’esprit s’agite à nouveau. Avec le temps, je peux même me demander si cela sert bien à quelque chose et la réponse vient très vite.
    C’est dans l’intégration de la méditation à la vie de tous les jours que les bienfaits apparaissent, si nous arrivons à stabiliser notre esprit en reliant notre mental à notre intuitif, en nous connectant en permanence avec le coeur tout en restant attentif à nos actes, à nos pensées et à nos paroles, sans jugement.
    Trouver l’équilibre, c’est rester au milieu, entre deux. C’est très difficile. Je n’y arrive pas.

    Bénédict témoigne d’une magnifique expérience de NDE et partage ce qu’il a ressenti avec ses mots à lui. Il n’y a pas deux expériences identiques mais nous avons une idée de ce qui peut nous attendre à la mort de notre enveloppe corporelle. Cela dépend de chacun de nous. Il peut y avoir des surprises sur la forme mais la lumière brille pour tout le monde, sans exception.

  6. Salvia dit :

    « Si vous êtes Bouddhiste, Catholique ou Fondamentaliste vous recevez un feedback qui a la forme de votre propre imagerie. On vous donne une chance de l’examiner de plus près, mais la plupart des gens ne la saisissent pas. »
    Ce passage m’interpelle énormément. Ne vaut-il pas mieux ne pas avoir d’imagerie? Est-ce possible?
    Si on suit son chemin, sans adhérer à quoi que ce soit d’autre que d’être conscient à chaque instant que tout est le Divin, en nous et autour de nous, à quoi servent une religion, une école philosophique, un centre transmettant une sagesse? Même si chaque expression se dit ouverte, libre de dogmatisme? Adhérer à tel ou tel groupe est-ce manquer de confiance en soi? Ou bien, peut-on y adhérer un temps, tant qu’ils nous nourrissent ? Le signe d’une dépendance est-il de ne pas oser quitter un groupe? Oser cheminer seul, d’après cette merveilleuse expérience de NDE, est-ce cela qui est possible, en toute simplicité? Est-ce le chemin de la liberté retrouvé, que notre divinité nous invite à prendre, à oser prendre enfin, dans la conscience de la Lumière?

    • Salvia dit :

      J’apporte ma propre réponse à toutes ces questions. Elle m’est venue ce matin. En ouvrant les yeux, j’ai su immédiatement que j’avais formulé les réponses dans ces questions, et tout est devenu tout à coup si simple… Encore une couche de dissoute!

      Merci à toi cher Passeur de pouvoir cheminer de la sorte sur le chemin de la prise de conscience grâce à tous ces textes que tu nous proposes.

  7. Pax dit :

    Merci bcp… c’est divinement bon ! Apaisant, juste, nourrissant. Merci.

  8. anne benaros dit :

    Bonjour à tous ,

    Après la lecture de ce texte ainsi que de vos commentaires …..je suis restée sans voix ! Après quelques activités du quotidien je reviens vers vous pour exprimer , l’immense AMOUR que je ressens ….cette matrice universelle qui ne peux passer par l’intellect …Ce matin je saluais les bourgeons de noisetiers du petit chemin que j’aime tant ….MERCI
    J’espère une chose c’est que lors de ma rencontre avec la Lumière , j’aurais la même présence d’esprit pour poser les bonnes questions ….
    Mais ça encore , c’est du mental ! Aimons , je ne vois rien d’autre d’important à faire …..

  9. marie christine dit :

    Il y a une relation privilégiée unique avec chaque être humain . Chacun a un caractère, des aptitudes, une histoire que l’on connaît et eux connaissent les nôtres . Cela crée une complicité . Il n’y a pas de préférences, pas de hiérarchie . Il y a juste une complicité intense et unique avec chacun . On connaît, on reconnaît l’autre comme un frère . Il y a un élan de sympathie spontané et inexplicable .
    C’est très facile avec les enfants . La réciprocité est plus difficile avec les adultes à cause de l’ego, de la méfiance et du jugement .
    Mais la diversité dans un sentiment d’unité est une réalité . Il n’y a pas à gommer des différences de caractère, des différences de manières de découvrir la vie . On les voit chacune comme des enrichissements pour tous .

    • freespirit dit :

      Il y a aussi une relation privilégiée unique avec tout ce qui est sur la planète.
      Toutes ces relations intimes avec la nature, les animaux, les plantes, la force de l’océan, la force de la montagne, la force des vents, nous conduisent à une unité.
      Ces relations nous mettent en harmonie avec la nature et nous-même.

      • marie christine dit :

        Oui, freespirit . C’est vaste ! Ca va loin ! Et c’est pourtant intime en même temps …

        • freespirit dit :

          « Il n’y a pas de normes. Tous les hommes sont des exceptions à une règle qui n’existe pas. »
          citation de Fernando Pessoa

          • marie christine dit :

            Ah, ah ! Ca ne m’étonne pas de ce cher Fernando Pessoa ! Il était incroyablement unique ! Et pourtant multiple en personnalités et pseudos . C’est ça qui fait son unicité .
            Allez y comprendre quelque chose …

  10. Tibo dit :

    Après un tel feu d’artifices de « merci », cela valait-il vraiment le coup d’en remettre une couche ?
    Et bien oui, merci à toi Passeur pour tout ce que tu fais, pour toute cette matière que tu nous donnes en pâture à l’appétit dévorant de nos égos mais qui (r)éveille quelque chose d’autre à l’intérieur.

    J’ai été absolument émerveillé à la lecture de ce témoignage incroyable et j’y ai repensé tout le weekend, jusqu’à ce qu’hier en méditant de façon inhabituelle car je n’avais pas pris le temps de respecter ma « routine » (oserais-je le dire, allez soyons fou, je me suis mis à méditer au boulot dans le seul lieu de tranquillité que j’ai pu trouver… aux toilettes dans le noir !)

    Bref, certaines choses se sont enfin mises en place dans ma tête, je suis revenu sur ce que j’avais commencé à conclure à partir de mes toutes 1ères méditations (retour sur le travail de base, kihon waza) et, après avoir lu, entendu et regardé tant de choses à propos de cet enseignement, je suis arrivé enfin à la compréhension, à la sensation du fait que nous sommes une seule et même conscience qui a décidé de s’expérimenter de façon individuelle et subjective.

    Je ne me suis pas senti connecté (même si je le suis, nous le sommes tous) pleinement mais j’ai compris ça. Quand j’ai lu que Mellen réussissait quasiment à chaque méditation à se connecter à cet espace comme il dit, et que chacun de nous peut le faire (ça j’en étais convaincu avant), je me suis dit que j’irais bien lui demander son mode d’emploi car malgré tout j’ai la sensation de peiner énormément (mais n’est-ce pas là tout l’intérêt de la démarche).

    Bref j’ai la sensation qu’un jalon important a été posé en moi et c’est pour cela que je te remercie encore très cher Passeur.
    Avec toute la compréhension qui en découle : namaste.

    • John dit :

      Ton message retient mon attention, car j’y vois un peu la parallèle avec moi.
      Vouloir se connecter à cet espace comme tu le dis ne peut pas être une fin en soit. Et la cupidité de vouloir y arriver t’en éloignera automatiquement +. C’est quelque chose qui se reçoit et non pas quelque chose qui va se chercher. C’est la clef je pense.
      Pour ma part, ma « connection », loin de celle que certains peuvent vivre m’a au moins amener une chose et c’est de déterminer le vrai du faux. Lorsque je me questionne sur moi même, sur ce qui a pu me toucher, sur les fondements du monde, je peux ressentir si je suis dans le vrai ou si ça sonne faux. C’est une aide très précieuse, parfois je sens que quelque chose m’a touché, j’y travaille en cherchant la cause, et assez souvent résonne le faux, de là je peux directement chercher d’autres pistes. Parfois même résonne le faux sans que je puisse m’en extirper, pas moyen de trouver le vrai, mais au moins je sais que je ne dois pas prendre pour acquis le faux. Et d’autres fois, à peine le faux résonne, que le vrai m’apparait devant les yeux.
      Cela est peut être la part de connection que ma propre expérience avait besoin pour avancer, il en est de même pour toi, ne recherche pas la connection d’autres personnes, mais cherches à avancer sur ta propre manière d’éxister et ainsi une part de connection qui te sera propre te viendra pour continuer sur cette route. Quelle forme prendra t-elle, ça ce sera différent et progressif pour chacun.

      • John dit :

        Je voulais juste étayer rapidement. La connection au tout ne peut vraiment pas s’identifier avec des paramètres identiques. C’est bien pour cela que je n’adhère pas aux disciplines. Par définition le tout peut prendre toutes les formes, c’est lui qui s’adapte à l’individu, et pas l’individu qui peut s’adapter au tout. Nous ne serions pas capable d’assimiler son savoir qui est tout, il ne peut donc que nous en lacher des bribes qui nous correspondent et nous font avancer ensemble.

      • Tibo dit :

        Merci beaucoup John, c’est très drôle parce que dans tes commentaires, je me retrouve aussi effectivement énormément en toi !!!

        Je te remercie pour ton conseil mais je te rassure, je n’étais pas réellement sérieux quand je disais vouloir réclamer sa technique à Mellen, j’aurais peut-être dû le laisser plus transparaître mais je sais que je suis le seul à trouver ma propre voie, valable seulement pour moi.
        Je ne suis pas non plus très fan des disciplines, ce qui n’est pas évident pour moi puisque je dois trouver la confiance en moi-même et qui me fait énormément défaut pour certains points.
        J’ai pris conscience également lundi dernier que Dieu (ou peu importe comment tu l’appelles) a décidé de s’expérimenter lui-même de toute les manières possibles et imaginables, ainsi chaque parcours est absolument unique dans la succession et la combinaison des expériences que nous vivons donnant accès ainsi à une banque de données au créateur de toutes choses. Comme il est dit en physique quantique : Dieu est pure potentialité, et il incombe à chacun de réaliser un seul enchainement d’une infinité de possibilités.

        Du coup, j’essaie de plus en plus d’arrêter de me mettre la pression quant à est-ce que je fais bien ? Est-ce que je pourris faire mieux ? Mon parcours est mon parcours et il est parfait tel qu’il est.
        Par ailleurs, je suis tout à fait d’accord avec toi pour dire que ce genre d’expérience se reçoit plus qu’on ne va la chercher. c’est également une des conclusions de mes 1ères méditations : ça ne sert à rien de vouloir, il faut rester dans l’intention. Ceci dit, c’est plus facile à dire qu’à faire et je dois malgré tout encore beaucoup renoncer à mon envie de réussir.

        Par contre, tout comme toi, je reconnais avoir la chance de ressentir quand je suis sur le bon chemin, il m’arrive très souvent de piétiner mais il y a des choses qui résonnent juste en moi très vite quand j’ai l’occasion de les éprouver, exactement comme l’expérience que j’ai décris.
        Je pense que c’est lié à un aspect de moi qui est connecté avec la sagesse, c’est un peu bête à dire peut-être, en tous les cas, ce n’est sûrement pas dit de façon prétentieuse mais juste une évidence qui s’est imposée à moi, par rapport à ce que me disait mon entourage, à diverses situations…
        Ça serait amusant qu’il en soit de même pour toi.

        En tous les cas je te remercie encore pour cet échange et te souhaite un très bon cheminement.
        Namaste

    • Relience dit :

      Tibo,

      Le trie du beau ascensionne en pas céleste dont l’appel en tissage
      de massage magnétique navigue en bateau en dedans toi.

      L’être que tu es assimile les nouvelles vagues en mille espace
      reconquérant le mariage de ce mirage en plein cœur de ce voyage.

      Le tout de ce que tu es et ce qui est, applique la démarche de ta marche
      démarqué et amassé afin d’en déployé tes ails à l’horizon de l’unisson.
      La mission intitule ton attitude. Les marrés infini de ton cœur de lueur.
      La splendeur de l’éclat délicat œuvre en ton heure intérieur.

      Pas besoin d’un cas en silence… Juste l’écoute du recoin enfouit au profond de ton être… Soi qui tu es. En tout au tout. En tout en point. En son soi divin.

      Le sceau actuel anime et réveille toute ta magnificence en lumière d’amour
      cosmique et éclairé en chemin de main à tinte de ce nouveau portail.
      La porte s’ouvre… L’Amour universelle transcende l’inconscient collectif.
      Conduit toi, lâche prise et tu sera là où tu es déjà.

      Voici ce lien pour t’aider :
      http://etredelumiere.ordi-netfr.com/Re-alignementmagnetique.php

      V.L.J >< Je Suis ce que Je Suis,
      En canal Je suis en dedans et ces mots ci-dessus sont pour toi.

      • Tibo dit :

        Merci pour ton message, je ne suis pas sûr que tout soit très limpide pour moi ^^ mais j’ai trouvé la formulation assez jolie !
        Bonne route à toi.
        Namaste

  11. Nathalia dit :

    C’est avec un cœur remplie de lumière que je me joins à vous toutes et tous
    Merci passeur

  12. Dania dit :

    Merci infiniment. Un merveilleux témoignage qui m’a aussi émue aux larmes et que je vais garder en mémoire…
    Les portes du Royaume sont grandes ouvertes!!

    • Lune dit :

      Oui oui moi aussi… J’ai pleuré à chaudes larmes… Merci, merci… Je commence à comprendre, un peu, à sentir, un peu, à rassembler les morceaux, un peu. Merci pour ce travail d’ouverture que vous faites, Passeur.

  13. elba dit :

    J’ai une petite question, Passeur, par rapport à un passage du texte :
    « Ainsi que je l’ai compris pour toujours, j’ai atteint durant ma NDE, un royaume dans lequel il y a un point au delà de toute connaissance qui est le commencement de la création du prochain niveau fractal. »

    Je ne comprends pas ce terme de « prochain niveau fractal ». Pouvez-vous m’éclairer à ce sujet ? (ou bien quelqu’un parmi les commentateurs de ce site ?)
    Merci d’avance, et merci également pour ce beau témoignage. 🙂

  14. less dit :

    bonjour passeur, bonjour a tous! je trouve ce texte grandiose, il redonne du baume au coeur. merci passeur pour cette pépite.

    par contre j’ai besoin d’aide et j’espere que quelqu’un sur ce site pourra m’aider.
    je suis en rupture avec ma petite amie, ca fera trois semaine demain, on vie une relation depuis deux ans et là apres des problemes de sante et d’autre petite problemes minime, elle me dit quelle ne veux plus continuer notre relation et qu’elle n’a plus d’amour pour moi. je pense pourtant au fond de moi qu’elle me dit ca pour m’éloigner d’elle mais que dans son coeur ce n’est pas ce qu’elle pense. je l’aime tres fort et je n’ais pas envie de la perdre. mon coeur me dit de me battre et plus je me bat pour la reconquérir plus elle se braque contre moi! que doit-je faire? quelqu’un peut-il m’aider s’il vous plait, je suis perdu et terriblement en souffrance. merci d’avance.

    • Le Passeur dit :

      Je ne doute pas que vous soyez en souffrance mais ce lieu n’a pas pour vocation de donner des conseils sur les peines de cœur, conseils qui s’avèreraient d’ailleurs bien illusoires. Par contre vous pouvez lire le petit bréviaire de l’ego par exemple et tenter de trouver où se situent les causes réelles de cette souffrance.
      Vous aviez apprécié les vidéos de Krishnamurti, c’est l’occasion où jamais de mettre à l’épreuve ses enseignements lumineux à propos de l’attachement.

      • less dit :

        merci passeur je vais essayer de trouver dans tous les textes de ce superbe site les reponses dont j’ai besoin pour avancer! merci encore.

  15. Eva dit :

    Merci de tout mon coeur pour ce texte qui arrive au moment de la mort de ma mere…
    encore et encore de nombreuses cles…
    de toute beaute et d amour…
    Merci Passeur

  16. cat dit :

    C’est plus qu’un texte c’est impressionnant, j’ai le sentiment d’une clé d’un passage … Oui merci, je vous sens porteur de quelque chose de plus en plus lumineux (je m’adresse au passeur mais bien sur à nous tous)
    Avec gratitude et lumière …

  17. Relience dit :

    Cela soulage, nourrit et ouvre encore plus l’esprit !
    Je connais la sensation pour l’être vécu plusieurs foi jusqu’ici en moi.
    Et oui, oui oui oui ! Je le sens depuis mon plus jeune âge !
    Il m’était impossible d’admettre que je ne pouvait atteindre l’horrizon !
    Il m’incombait de me poser la question éternel : à quoi resemble l’infini ?
    Et lorsque j’avais vécu ce rêve puissant, magique et vénérant avec Dieu,
    tout était rassurant, clair et évident. Tout va bien. Tout est au mieux du mieux…

    Merci beaucoup de cet article.

    Jenny

  18. marie christine dit :

    Ces paroles de Mr Benedict ne sont pas juste des caractères sur l’écran . Elles contiennent une vraie énergie de Lumière agissante et transformatrice !

  19. Stepiphanie dit :

    Merci

  20. sibylle dit :

    Merci d’avoir publié une si belle expérience…

  21. karen dit :

    Merci pour ce merveilleux témoignage !

    A l’attention du Passeur : j’ai fait suivre ce texte intégral sur un forum mais j’ai pris la liberté de changer quelques images. Si cela devait poser problème, je vous prie de m’en excuser, je serais heureuse d’en être avertie et de rectifier.

    En tout cas, d’infinis mercis pour la qualité de ce que je trouve ici et qui me « nourrit ».
    Coeurdialement

  22. Claude dit :

    Magnifique merci.

    SVP Une question quand les textes sont longs et que l’on veut les imprimer pourquoi le fond est bleu? Impossible de le retirer et ça use beaucoup d’encre

    • Le Passeur dit :

      Euh… Il était prévu que seul le texte s’imprime, maintenant je n’ai fait des essais qu’en noir et blanc. Vous pouvez toujours choisir cette option lorsque vus imprimez, sinon, je vais quand même voir si ça peut s’arranger de mon côté.

      • romarin dit :

        bonjour,
        il suffit de copier / coller sous « word » ou un autre traitement de texte, et voilà, on met en forme et en noir et blanc!

  23. Soleil Bleu dit :

    Touchée au plus profond de moi par le récit de cette expérience sans fard de mots, illuminant ce qu’est un vrai lâcher-prise sur l’apparence des choses de ce monde.
    Une paix réconciliatrice vient me nourrir à l’instant de sa lecture.

    Être Passeur d’un tel message et de ce qu’il renferme est une belle action, éclairante, apaisante et universelle pour (j’ose une généralité dans une vision qui ne se souhaite pas jugeante) tous en chacun.

    Libre ensuite d’en assimiler l’essence et la laisser circuler librement et naturellement au coeur des actes et pensées que l’on pose sur soi et les autres. Ou l’admirer de l’extérieur comme un beau joyau qui nourrit l’espoir, et par là même renforce inconsciemment le poids de son inaccessibilité.
    Chacun en fera de toute façon ce qu’il choisira d’en faire, pour l’expérience qui lui est propre et en réponse à une question qui traverse sa vie mais qui n’a pas forcément de réalité en soi ou pour les autres.

    MERCI infiniment de cette offrande aussi synchrone que reliante avec Soi !

  24. christelle dit :

    Merci sincèrement pour ce témoignage si simple et pourtant si « éclairé ». Cela fait du bien au COEUR! A lire et à re-lire oui, et à partager aussi.

  25. Katherine dit :

    MA-GNI-FIQUE !!! Merci, tout simplement merci pour ce témoignage qui me rappelle Qui Je Suis, j’étais très émue et moi aussi j’ai eu des larmes…

  26. Quintus dit :

    …mon cœur c’est serré, ma gorge c’est nouée…et mes larmes ont coulées.)
    Mon esprit c’était envolé.
    Merci.

  27. David dit :

    Magnifique, merci infiniment!

  28. marie christine dit :

    Ca met des images merveilleuses plein la tête !
    Cet homme raconte son expérience avec une telle simplicité, avec son coeur ébloui et comblé, et aussi avec lucidité .
    Si c’est ça la fameuse ascension, vivre dans cette conscience-là, on ne dit pas non !
    Il est en effet prévu que, dans un premier temps nous puissions prolonger notre vie à volonté, ce qui ne résoudrait pas pour autant le problème de l’usure de notre corps actuel et le cycle des réincarnations .
    D’où l’importance d’arriver, dans un futur plus lointain (et selon un processus plus ou moins long !?) à la transformation de ce corps de chair en autre chose …

  29. Anima dit :

    MAGNIFIQUE!!!!!!!!!!!!! MERCI

  30. Nikola Belimedved dit :

    Merci Passeur pour ce texte magnifique.

  31. Mikael dit :

    Un merveilleux voyage Ame-conscience à travers un univers infini sublime d’amour qui nous rappelle que nous faisons partie d’un tout,que nous sommes le tout!Voir avec les yeux de l’Ame…

  32. pierrot dit :

    Tout simplement merci!

  33. Daniel dit :

    Tres bon article..merci infiniment….a lire et re-lire…

    Merci…

  34. Andros dit :

    Merci beaucoup, ça m’a fait un bien fou 😉

  35. Younes Dominique dit :

    Quel bain d’Amour de Lumière d’Espoir guerisseur,un baume pour le coeur…quand on lit ce témoignage on se demande quel bénéfice on a de cultiver la peur?
    Merci Passeur

    Dominique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *