L’innocence

Par Nancy Leilah Ward.

Bonjour !

Vague après vague, l’énergie se déverse dans notre réalité physique multidimensionnelle, en nous incitant à de nouvelles expériences et parfois en anéantissant l’ancien. Nous sommes nombreux à être confrontés à de profonds changements de notre conscience et/ou de nos vies extérieures. Nous pouvons nous sentir vaciller et être déséquilibrés. Il est bon d’ancrer notre énergie à la terre, de passer du temps dans la nature, de respirer profondément, d’appeler en nous la conscience cosmique et de ressentir que nous faisons partie de Tout Ce Qui Est.

Le changement se manifeste dans ma vie de nombreuses façons. Personnellement, je sens que ces Rapports Vibratoires vont prendre une nouvelle direction. Depuis que 2012 a commencé, lorsque je m’assois pour écrire, j’ai plus le sentiment d’aller vers l’écriture d’un livre qui est en train de naître en moi. Le Rapport Vibratoire pourrait apparaître comme un message audio ou vidéo dans le futur. L’expérience de canalisation s’oriente désormais vers un mélange d’inspiration de l’Immensité de l’Être et de la conscience de mon Âme. En fait, je ressens « ma conscience » comme étant très expansive – une partie de la Conscience Humaine qui s’élargit à la nature de la Terre. Lorsque je pense à l’Unicité de l’Être Humain, le concept de conscience collective s’étend au niveau galactique et universel. Pas étonnant que nous perdions notre mémoire et notre histoire ! Nous commençons à nous voir comme faisant partie de la Totalité.

Lorsque je me connecte à cela, je ressens un courant, comme un vent qui souffle en moi en effaçant les attachements qui me définissent. Et puis il peut arriver qu’une vieille blessure surgisse, comme un gros rocher qui arrête le courant et qui dit « Tu ne passeras pas tant que tu n’auras pas réglé ça ». Avez-vous remarqué que vous vous retrouvez toujours face aux mêmes sentiments – les choses que vous pensiez avoir réglées ? Il semble que la seule chose que nous puissions faire est de nous abandonner et de demander de l’aide afin de guérir cette résistance et de pouvoir intégrer avec amour la blessure dans notre essence.

Le Précipice du Changement

Ici sur Terre, je suis dans un processus de création d’un changement majeur de ma vie. J’ai écrit sur les changements et sur le précipice auxquels beaucoup sont confrontés et je suis également sur le bord du précipice. Mes amis et collaborateurs dans le non-physique me disent que lorsque nous sautons dans le précipice, il ne faut pas être surpris de s’élever ! Comme des oisillons qui sautent du nid et qui s’aperçoivent qu’ils ont des ailes et qu’un tout nouveau paysage s’ouvre devant eux.

L’Énergie de Force et d’Amour

J’ai visualisé et je me suis ouverte consciemment afin de recevoir l’énergie de Conscience Christique cristalline dans mon cœur supérieur – la partie supérieure du thorax, en dessous de la trachée – là où se trouve la glande du thymus. Pour moi, cette énergie est celle de la « Force Divine ». Il y a de nombreux noms qui la décrivent : Créateur Divin, Source, Esprit, Chi, Force Énergétique de Vie, Tout Ce Qui Est… Dieu. Peut importe comment nous l’appelons, c’est un courant d’amour. Parfois, je l’appelle l’Énergie de Force et d’Amour, car pour moi, elle est la force de vie qui anime le corps physique en apportant la vie et la conscience au physique. Elle existe au sein et au-delà du physique et elle se diffuse au travers du Grand Tout… de l’Univers, du Multivers… elle est ce qui ne peut être expliqué – Le mystère… Le Grand Esprit.

Cœurs Innocents

J’ai toujours été consciente de ce sentiment d’innocence lorsque nous nous ouvrons à cette énergie. Au début de mon expérience, j’étais effrayée car je ne me sentais pas « assez bien » pour recevoir cette énergie. Et ensuite j’ai eu encore plus peur parce que j’ai réalisé que je résistais à l’amour. C’est la tragédie de l’Humain blessé : devenir tellement confus au sujet de sa vérité qu’en fait il résiste à la vibration d’amour.

Pour revenir à ce blocage, il est notre résistance à recevoir de l’amour. C’est notre peur, nos croyances de « pas assez bien ». Ce n’est pas juste notre problème personnel; c’est ancestral – génétique – c’est inscrit dans l’ADN humain.

Je réalise maintenant que nous sommes tous venus dans cette vie en incarnant pleinement une énergie d’innocence et d’amour. Dans mon expérience d’acclimatation aux fréquences vibrationnelles de vie sur Terre depuis les années 1950, j’ai appris que l’énergie de l’innocence n’était pas très bien reçue ici. Elle n’était pas respectée et pas suffisamment forte ou agressive pour s’imposer ou bien pour aller de l’avant. Dans mon ignorance, je pensais que j’avais tort d’être ce que j’étais – que ma vraie nature non-compétitive n’était pas correcte. J’ai grandi en croyant que les autres étaient mieux que moi et j’ai ainsi commencé le processus de mise en place d’épaisses couches autour de mon cœur afin de cacher cette innocence. En pleurant intérieurement, cette petite partie de moi s’est recroquevillée en position fœtale, devenant orpheline et solitaire. Maintenant, je vois cette expérience différemment. Les couches qui se sont accumulées protégeaient l’innocence de mon cœur d’un monde qui croit en la compétition et à la survie du plus fort.

Alors que j’ai commencé à m’aimer – un processus qui a commencé il y a 30 ans – j’ai été témoin du courant d’amour qui arrivait contre cette barrière d’énergie autour de mon cœur et celui-ci vibrait d’une telle douleur que cet amour me faisait souffrir. C’était horrible de me rendre compte que j’avais peur de laisser l’amour se répandre dans mon cœur. J’avais littéralement peur de la peur que je ressentais. Petit à petit, avec l’assistance de mes guides non-physiques, d’enseignants, de différentes sortes de thérapies et de travail énergétique, j’ai été capable de libérer la densité qui s’était installée autour de moi afin de pouvoir recevoir l’amour et ÊTRE l’amour.

Éveil

Les vagues d’énergies vibrationnelles élevées, que nous recevons afin de nous débarrasser des vibrations denses, peuvent parfois nous mettre à genoux. Il dépend de nous de nous donner de l’amour. Lorsque nous le faisons, nous sommes élevés dans le courant énergétique de l’amour.

Certaines personnes ressentent de l’anxiété en pensant qu’elles ne vont pas « ascensionner » ou accéder à la vibration de la « Nouvelle Terre ». Comme si ce voyage était réservé à une élite qui est « sur le chemin » depuis longtemps, ou à ceux qui sont quelque part « meilleurs » ou bien à des « maîtres spirituels ». Je me souviens avoir ressenti cela une fois. C’est un des moyens qui permet à la peur de nous maintenir dans la densité. Cela fait partie également d’une vibration de troisième dimension qui est celle de la compétition et de la survie des plus aptes, ce qui n’est pas notre véritable nature. Nous sommes co-créateurs, nous apprenons à vivre en coopération et non pas en compétition. En ramenant notre attention sur l’amour, nous serons aidés à aller dans cette vibration. Personne ne sera « laissé pour compte ». Finalement, nous arrivons à avoir confiance dans notre cœur, dans notre Âme et dans le timing divin de notre éveil.

Les énergies vibrationnelles élevées qui sont actuellement sur le plan Terrestre ont été ancrées par beaucoup de ceux qui sont venus sur Terre dans les années qui ont suivi la Deuxième Guerre Mondiale. Ils ont apporté la Lumière de l’amour et de la vérité dans la densité et ils ont aidé à mettre en place les temps créatifs mémorables des années 1960. La musique et l’énergie de cette période sont encore très vivantes et vibrantes. Désormais, le chemin de l’amour a grandement accéléré. Donc ne vous inquiétez pas, ce qui m’a pris 30 ans pour être clarifié et pour apprendre à m’aimer prendra beaucoup moins de temps pour les autres – des jours, des semaines, quel que soit le temps nécessaire, c’est dans le Timing Divin.

Le Réseau Intérieur

Il y a quelques mois j’ai parlé d’un rêve que j’avais eu et où j’étais à l’intérieur de l’organisme vivant d’un Être Humain. Je regardais la membrane qui m’entourait et il y avait des cercles blancs et des lignes noires en pointillés qui circulaient dans cette membrane. Alors que je regardais de plus près, je voyais des visages radieux au sein des cercles blancs et je réalisais que chaque cercle était une personne éveillée sur Terre et que les lignes noires représentaient ceux qui sont encore endormis.

Je parle souvent du Réseau Intérieur et je le vois comme des lignes de connexions du cœur que nous, dans ces cercles blancs de lumière, avons entre nous. Je trouve d’un grand réconfort de méditer sur ces connexions lorsque je me sens un peu « hors jeu » ou déconnectée. C’est comme si je regardais par ma fenêtre de lumière et que je disais hello à vous tous qui êtes en train de regarder à votre fenêtre de lumière. Je ressens cette connexion de cœur à cœur à tous mes frères et sœurs de l’Humanité dans le Réseau Intérieur et cela me remplit d’amour, d’enthousiasme et de réconfort en sachant que je ne suis pas seule. Et cette connexion peut se faire simplement à la vitesse d’une pensée – ou grâce à une intention consciente. Et lorsque nous le faisons – en envoyant de l’Amour grâce à notre Réseau Intérieur – nous renforçons notre connexion à l’autre et nous irradions cette énergie dans la membrane de l’humanité, ce qui l’aide à l’illumination et à l’éveil. Et c’est ainsi que l’Être Humain chevauche la vague de l’amour vers la fréquence supérieure de la Nouvelle Terre. Pour moi, c’est ce que signifie l’ascension. Ce que je veux préciser ici, c’est que nous nous élevons ensemble dans l’Unité, en créant un organisme coopératif et resplendissant. Et tout le monde est invité à la fête !

Nous sommes tous nés dans ce monde avec un cœur innocent et ouvert. Nous revenons actuellement à cette même vibration. S’ouvrir à l’amour, être l’amour. En revenant à l’amour, nous nous aimons consciemment.

Nancy Leilah Ward – Traduit par Marinette Lépine.

Source originale. 

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

38 Responses to L’innocence

  1. Relience dit :

    L’innocence

    J’ai remarqué que tout est innocent par l’inconscient.
    La plupart du temps on ne fait pas exprès.
    Se pardonner pénètre l’être à l’essence de son inné.

    Dans l’œuf, les sens s’éveil…
    Le nouveau né veille…

    L’amour le plus détaché rappel l’œuvre bleu de cette unité.

    Cette innocence est tellement omniprésente.
    Elle est. Tout simplement avec une simplicité humble et éclairé en un cœur…

    Tous, tous, nous sommes innocent à cette essence pure et réel.

    Je le sens, je le ressent.

    Cela s’ouvre, cela respire, cela se détend et s’étant dans l’étang…
    On regagne le poisson, je rejoint l’un d’une marrée infini et grande.

    Merci multitude infini d’essence profonde des profonde marine inconsciente
    enfin émancipé à la lueur des aimant amant en un de l’un.

    Jenny

  2. Lilas dit :

     » La peur nous maintient dans la densité « , que voilà une clef lumineuse !!!

  3. Stéphanie dit :

    Merci Passeur pour ce texte qui me ravie et m’émeus au plus profond de mon être, tout ce qui est écrit ici résonne en moi d’une façon intense et lumineuse.

    Ces temps sont extraordinaires et bénis, en effet, car nous allons enfin pouvoir incarner pleinement, de nouveau, ici notre essence indestructible qui n’est autre que l’Amour inconditionnel, la lumière, cette parcelle divine du Grand Esprit, de la Source, de Dieu. Les mots n’ont aucune importance, ce qui compte c’est cette connexion dans la matière à travers le cœur, ce n’est pas quelque chose à lire dans les livres, c’est quelque chose à réaliser ici et maintenant dans ce corps. Nous en avons tous la possibilité, ce n’est pas quelque chose de réserver à une « élite » ou à des « élus » , non il faut simplement se laisser traverser par cette énergie qui est celle de la « force divine » et s’abandonner totalement avec humilité et foi, c’est cela l’innocence où la pureté du cœur.

    Nous retrouverons ainsi l’unité perdue qui vraisemblablement nous a été dérobée il y a fort longtemps par des forces qui ont ainsi installé ce monde de dualité. La séparation est une illusion, un leurre, car à travers le coeur et l’amour inconditionnel nous sommes tous reliés, nous sommes UN. Réjouissons nous, car le temps de la souffrance et du « martyr » sont révolus, nous allons enfin cueillir les fruits que nous avons semés au fil du temps et tous sans exception sont conviés au banquet.

  4. Soleil Bleu dit :

    Ce texte m’offre des clés bienvenues pour appréhender mon Être dans un autre regard.
    Merci Nancy !

  5. Luc dit :

    L’on peut lire un texte comme celui-ci en le considérant comme ce qu’il est : un témoignage.
    Tous les enfants ne naissent pas innocents, certains naissent plus ou moins vivants mais pas systématiquement innocents. J’ai assisté à des souffrances de parents médusés par la perversité inouïe de leur lardon. Un poids mort à nourrir, à éduquer ( autant p….. dans un violon ).
    L’auteure du texte indique combien il est important de remettre de l’ordre dans sa vie et d’éviter de sauter les étapes en jouant de l’extatique faussement jubilatoire et qui n’est qu’un enfumage de plus pour rajouter au vernis.
    Cette attitude ne conduit nulle part car elle demande à chaque fois d’aller plus loin dans la dépendance, dans l’auto-destruction.
    Pour que l’innocence advienne, ce qui n’appartient pas à une élite, pour recevoir ce don qui équivaut à un nouvel état de conscience, une nouvelle façon d’être, il est primordial de mettre définitivement fin au lourd fardeau du passé en comprenant toutes les articulations les plus subtiles qu’entretient le réseau des peurs.
    La connaissance de soi en est la clé.

    • Le Passeur dit :

      Mental quand tu nous tiens… Je dirai juste que l’innocence est, on peut la perdre ou la retrouver, mais elle n’advient pas, on le la donne pas, elle est. Par contre je vous suis mieux sur la nécessité de bien mettre en lumière tous les aspects de la peur, ce que je m’efforce de faire ici depuis le début.

      • Luc dit :

        Je n’ai pas dit qu’il fallait rechercher l’innocence, c’est faux.

        • Le Passeur dit :

          Relisez un peu mieux. Où avez-vous vu que j’ai parlé de recherche ? Je vous cite : Pour que l’innocence advienne, ce qui n’appartient pas à une élite, pour recevoir ce don qui équivaut à un nouvel état de conscience, j’ai donc bien repris vos termes et rien de plus, et juste pour essayer de vous comprendre, pas pour polémiquer.

        • alain thomas dit :

          L’innocence est un état, tout comme l’émerveillement et l’enfant est un symbole direct de cet état.

          « J’ai assisté à des souffrances de parents médusés par la perversité inouïe de leur lardon. Un poids mort à nourrir, à éduquer ( autant p….. dans un violon ). »

          Encore des projections consécutives de vos jugements. Et vous ne répondez pas aux questions posées … dommage car l’échange est intéressant.

    • Valérie dit :

      Je n’ai pas de réponses à mon niveau de compréhension : l’enfant nait-il innocent ?
      J’ai travaillé avec de jeunes enfants…peut-être que certains sont encore porteurs des énergies 3D et qu’ils arrivent avec un karma très lourd ? Je ne sais, mais j’ai parfois cotoyé des enfants qui ne me semblaient pas innocents.
      Dire que l’enfant nait « beau », ce serait affirmer que les enfants naissent tous avec des énergies hautes fréquences…et donc cela est « mieux »de naitre innocent ? Et moins bien de ne pas l’être ? Mais n’est n’est-ce pas alors entrer dans la dualité que d’affirmer qu’un état est mieux qu’un autre ?
      Ceux qui ne sont pas innocents ne font-ils pas leur « job » sur terre ? Je parle de l’ancien cycle, ce qui arrive maintenant sera forcement différent.
      Pourrait-on dire que nous naissons tous vibrant d’innocence, que l’innocence est là et que c’est notre vie sur terre qui fait que nous allons en faire un élément vivant de notre conscience ? De jeunes enfants (3, 6 ans par exemple) l’ont oubliés mais un lent apprentissage leur permettra d’y revenir ?

      • Luc dit :

        Cruelle question que je me posais jadis : qui est arrivé en premier ? La poule ou l’oeuf ?

        • Valérie dit :

          N’est-il pas parfait de se poser la question…ou pas ?

        • Salvia dit :

          Si une poule pond un oeuf, pour que celui-ci donne un poussin, il faut aussi un coq pour féconder l’oeuf. Logique !
          Un oeuf non fécondé ne peut pas donner de poussin. Logique! Donc il y eut d’abord un coq ET une poule. Logique!
          … à moins que ma logique ne soit pas logique …

          • John. dit :

            Ahah oui mais non. La réponse est en vérité assez simple, l’oeuf est beaucoup plus vieux que la poule. L’ancêtre de la poule naissait obligatoirement dans un oeuf. Il y a eu un point de transition ou l’ancêtre de la poule, qui n’en était pas une, a pondu un oeuf duquel a résulté la première poule. Tout ceci prend pour acquis le darwinisme, et était plus un exercice de logique, pas ma pensée personelle.

          • Salvia dit :

            John … et le coq? Il est sorti d’un autre oeuf? …
            … et les animaux/les humains, ils sont sortis de quel oeuf au départ? … Ou bien: y eut-il d’abord la pomme puis le pommier? Le fruit avant la plante?…
            La Vie s’est manifesté en premier sur Terre dans les minéraux, puis les végétaux, ensuite les animaux pour finir avec l’humain. Et ce cycle ne s’arrête pas, nous avons tous besoin de minéraux que nous pouvons consommer grâce aux plantes. Nous sommes la Terre et la Création est permanente.
            Le point de transition, cela me semble un peu facile pour justifier votre propos. La réponse de Béa « Tout a été créé simultanément ! » me parle davantage.

          • Maya dit :

            J’aime beaucoup votre interprétation, Salvia ! On oublie souvent le rôle du père dans la reproduction ! Retrouvons notre homme intérieur !

          • John. dit :

            Salvia c’est bien pour cela que je précisais que ce n’était pas me pensée personelle mais une logique darwiniste, de l’humour si vous préférez.
            Personellement, je pense qu’il impossible de s’extirper de cette question car elle peut toujours renvoyer à une plus grande échelle. La dernière question étant, comment quelque chose a pu apparaitre dans le néant. Et cette question précisément, dépasse notre entendement, des millions d’années de civilisations ne pourraient certainment y répondre.
            Aprés ce qu’il s’est passé sur terre c’est autre chose, je ne crois pas au darwinisme, les généticiens non plus d’ailleurs. Mais se poser des questions là-dessus, c’est risquer aussi de prendre dans sa recherche pour acquis tout un tas d’infomations fausses. Là-dessus, je suis très prudent, évolutionisme? interventionisme? créationisme? Un peu des 3? Rechercher cela prend aussi pour acquis la notion du passé, présent, futur. Je pense que la réponse est très complexe, et se perduader d’une réponse finie aujourd’hui serait très maladroit, et tenderait forcément vers l’erreur.

        • Béa dit :

          Tout a été créé simultanément !

      • alain thomas dit :

        Chaque être humain porte son karma et si l’on observe les conditions de vie de chacun, alors sans doute y a-t-il des karmas différents !
        Il faut juste rappeler que karma signifie « action » et qu’ainsi, il résulte de la loi fondamentale de cause à effet ; il est le résultat de nos actes passés.
        Il n’y a donc pas d’injustice en « soi ».

        L’innocence n’a rien à voir avec cela.
        N’importe quel individu, qu’il soit enfant ou vieillard, criminel ou sociable, a la possibilité de se trouver dans l' »état » d’innocence face à une situation « particulière » ou « imprévisible ».
        Dans l’état d’innocence, le mental est soustrait, simplement. C’est une expérience le plus souvent inconsciente car dans cet état, le mental est justement absent.
        Si nous voulons faire l’expérience consciente de l’innocence, il est besoin de faire appel à toute notre attention.
        L’attention est la clef sur « tout chemin ».
        Elle est l’intelligence non identifiée, qui ouvre les portes de la conscience et laisse émerger ou induire spontanément les intuitions.
        Elle est « Amour ».

        C’est pourquoi l’enfant et le vieillard ont des dispositions particulières qui amènent fréquemment à l’émerveillement, proche de l’innocence.
        Il s’agit bien ici d’un « état », conscient ou pas.

        • Valérie dit :

          Il faut donc « vouloir » être innocent, Alain ?

          • alain thomas dit :

            Non bien sûr, l’innocence est un « état ».
            L’innocent d’un instant ne sait pas qu’il l’est à cet instant-là et le humble ne sait pas non plus qu’il est humble à cet instant-ci.

            Nous avons perdu notre innocence et notre humilité.

            Ce n’est pas simple de les retrouver. C’est le principe du jeu.

            Avoir un coeur d’enfant est un lâcher prise saupoudré d’humour en toute circonstance.
            Il n’y a pas d’effort à fournir.

            Regardez le ciel de France ce soir ! La lune sourit et Vénus la regarde. C’est magnifique. Il est possible qu’en un instant, devant ce très beau spectacle auquel participent Jupiter et la constellation d’Orion, nous soyons innocents, pour ne pas dire émerveillés.

          • Mesnet dit :

            J’ai changé d’ordinateur, ce qui fait que sur celui ci, je me nomme valérie, alors que sur l’autre, c’était Mesnet…je corrige…
            Et je me dis ceci à propos de l’innocence et de toutes ces hautes vibrations qui semblent être une évidence pour ceux qui viennent ici : l’innocence n’est elle pas accessible parce que le cycle qui s’ouvre est porteur d’innocence, d’amour, de paix, de joie ? Ces énergies-vibrations étaient en moi lors de certaines vies, j’en ai la mémoire….mais elles étaient diffuses, mal comprises, emprisonnées dans un carcan….
            Je dirais qu’elles me sont tombées dessus il y a quelques années, sans que j’ai le moindre travail à faire….bien évidement, j’ai affiné, oeuvré pour comprendre ce qu’était la source et pourquoi la seule certitude que j’avais, c’était que je désirais vivre en harmonie….mais oui, l’éveil devait se faire maintenant, dans cette vie, à travers moi et vous….Je vois bien que nous sommes des milliers à porter ces nouvelles ondes, à nous comprendre et à comprendre l’univers d’une nouvelle façon….
            Bref, tout est parfait, nous devions vivre en oubliant ce qui aujourd’hui remonte à la mémoire de tous. L’idée même de travailler sur nous, nous a été suggéré par ces nouvelles ondes ? C’est un peu ainsi que je visualise les choses.
            Bonne journée à vous tous.

        • marie christine dit :

          Le mental n’est qu’une partie de la vaste la Conscience .

        • Stéphanie dit :

          Votre vision de l’innocence est également la mienne Alain. En effet, c’est un état proche de l’émerveillement et les deux vont souvent de pairs, où plutôt le cœur qui vit l’émerveillement en tout accueillera l’innocence en son sein à condition que l’égo et le mental s’effacent en totalité . C’est un état de grâce que l’on atteint lorsque le cœur est entièrement ouvert et s’abandonne avec humilité à l’Amour vibrationnel. On peut effectivement comme dit le Passeur la recevoir, la perdre et la retrouver.

          Je ne pense pas, cependant, que l’on puisse rejoindre l’innocence en lui courant après, elle n’est pas non plus un but à atteindre, mais seulement une conséquence de cette ouverture du cœur où se trouve l’essence de Tout : l’Amour, la lumière. Nous avons tous cette possibilité en nous (l’ouverture du cœur), même s’il est vrai que certaines âmes y sont plus prédisposées les unes que les autres. L’importance au fond pour y parvenir c’est d’effectuer le travail de guérison en Soi et le déconditionnement de l’égo et du mental, et cette dernière partie est, en effet, la plus ardue pour tous.

          • alain thomas dit :

            Vous voyez Stéphanie que c’est une façon de lui courir après si l’on doit effectuer le travail de guérison en Soi et le déconditionnement de l’égo et du mental, tâche ô combien difficile.

            Si nous pouvions comprendre simplement que ce n’est pas un travail mais un lâcher prise de tout. Seulement voilà, nos schémas répétitifs et nos peurs nous collent aux basques et ce n’est pas notre façon de vivre dans cette société qui peut nous aider à nous détendre.
            Et nous avons nos karmas respectifs.

            Si seulement au lieu de nous juger, de nous diminuer, nous commencions déjà par nous prendre dans nos bras en acceptant toutes nos pensées émergentes, en cessant de nous critiquer, de vérifier si ceci est bien ou si ceci est mal et si nous laissions simplement notre esprit couler comme un fleuve tranquille …

            Hummh !!!

        • Stéphanie dit :

          Bonjour Alain,

          J’apprécie énormément votre clarté et votre sagesse, ainsi que votre cœur vibrant d’amour. Vous êtes une belle âme « lumineuse » Alain, de celles que j’aimerais prendre dans mes bras fraternellement.

          Je suis d’accord avec vous sur toute la ligne, et je vous remercie de m’avoir fait prendre conscience qu’il ne s’agit pas d’un travail mais du lâcher prise. Vous avez raison ce terme (travail) n’était pas anodin, il soulignait toute la difficulté que j’éprouve sur ce chemin où je trébuche presque à chaque pas. C’est là où l’attention et l’intention sont importantes car elles permettent de se relever et de poursuivre le chemin malgré les embûches avec détermination et foi.

          Merci aussi à Mesnet qui de par son témoignage et les vibrations de son être à fait germer en moi cette prise de conscience que je n’en suis qu’au tout début sur le chemin du détachement. Je sens et je perçois moi aussi que les hautes vibrations sont accessibles plus facilement que par le passé en raison du nouveau cycle qui arrive.

          • alain thomas dit :

            Plutôt que de gravir les pentes abruptes du versant de la montagne, laissez-vous aller dans le courant du fleuve tranquille, en son milieu.
            Dans le mouvement, découvrez-vous plutôt que de chercher à atteindre.
            En deçà de l’innocence, de l’émerveillement ou de l’attention réside l’intention.
            Certes, c’est un acte de volonté et non un état mais c’est notre condition … ici.
            Nous ne pouvons pas faire n’importe quoi.
            L’intention est le fondement (éthique, coeur) … L’attention est la clef (conscience, compassion).
            Parce que nous avons choisi de nous incarner, nous tentons de rester en équilibre entre l’ « être » et le « vouloir », tels des funambules.
            Nous avons chacun une « mission ».
            Je n’existe pas Stéphanie … enfin j’essaye.
            Fraternellement.

          • alain thomas dit :

            Stéphanie, ce ne sont pas des conseils, je ne me permettrai pas.
            Moi aussi, je suis une âme passionnée.
            Je cède parfois à l’éxaltation, il n’y a pas de problème avec ça.
            L’esprit est souple, voire élastique.
            Nous pouvons entrer dans toutes sortes d’expériences.
            Le lâcher prise n’est pas un conseil mais une attitude devant toute situation, autant que possible. Ce n’est pas simple.
            L’équilibre n’est pas forcément absence d’excès parce que d’une manière ou d’une autre, tant que nous résidons dans un corps, nous sommes sensés vivre des expériences de dualité.
            L’équilibre peut aussi se trouver dans les extrêmes, si nous parvenons à les transcender par une attitude bienveillante.
            En lui-même l’équilibre est la voie juste mais ce ne sont que des mots, faciles à exprimer mais ô combien difficiles à appliquer.
            Je suis bien incapable de parvenir à l’équilibre, il y a toujours un événement qui me ramène à l’illusion, au monde de l’apparence, de la dualité et là, je retombe dans les travers que nous connaissons tous et que j’accepte sans difficulté parce que c’est ma condition … sur mon chemin.

            Soyez indulgente avec vous-même, comme je le suis avec moi-même !
            Le lâcher prise, c’est d’abord l’acceptation de « soi », en toute circonstance.
            Bien à vous.

        • Mesnet dit :

          « nous tentons de rester en équilibre entre l’ « être » et le « vouloir », tels des funambules. »

          Ce petit bout de phrase, cette suite de mots résume pour moi notre « statut »….
          Il faut en même temps s’abandonner et en même temps « désirer » pour créer.
          Une personne me disait qu’elle expérimentait en ce moment une injonction qui disait « qu’est-ce que tu veux »…et l’on s’aperçoit qu’une fois posée, cette question trouve difficilement réponse.
          Par exemple, pour elle, c’était : « est-ce que je veux que mon vieux chien parte ? Mais qu’y a t-il après la mort de mon vieux compagnon ? Dois-je m’appuyer sur ce que lui, veut ? Mais comment savoir, puisqu’il semble avoir peur ? »
          Bref, je passe sur les autres questions, mais je pense que nous vivons tous ce moment de trouble devant cette question. Répondre dans le détail est compliqué, ne reste plus que l’essentiel : « je veux vivre au sein de la source, dans l’harmonie, la paix, l’amour, la joie ».
          Le « comment y arriver », c’est à dire se laisser aller ou organiser, est pour l’instant compliqué pour moi.
          Toujours trouver l’équilibre….j’aime ce mot, équilibre….
          Tiens, je vais le faire mien aujoud’hui, comme un mentra….équilibre, équilibre….
          Portez vous bien.

          • Stéphanie dit :

            Merci Alain pour votre message. L’équilibre est, en effet, la clé et elle me manque souvent puisque je suis une âme passionnée, voire exaltée parfois.

            Le lâcher prise et l’équilibre, voilà deux sages conseils à cultiver en Soi.

            Fraternellement

          • John. dit :

            Tu as raison Mesnet, l’équilibre, il est coutume d’appeler ce dont on parle ici d’un état d’éveil, mais il est en fait question d’un état d’équilibre. Si un état d’éveil est le résultat, ce qui le provoque est un état d’équilibre.
            L’équilibre c’est exactement ce qu’il faut rechercher, tout le temps.
            En soi même d’abord. En recherchant toujours la source de négativité lorsqu’elle nous transperce. Afin de l’équilibrer par la compréhension, puis l’acceptation. A un certain niveau, on ne peut d’ailleurs plus se tromper sur la compréhension car si celle-ci est inexacte, on pourra resentir que l’équilibre ne se produit pas.

          • alain thomas dit :

            Nous sommes des funambules, en recherche constante d’équilibre… pour ne pas tomber.
            Certains « anarchistes » spirituels ou doués de « folle sagesse » disent que nous sommes en permanence sur le fil du rasoir.
            L’équilibre est la seule voie possible, sinon nous sortons du jeu … et revenons sans cesse… jusqu’à la victoire… pour passer à un autre jeu…

        • Stéphanie dit :

          Merci de tout cœur Alain pour ces échanges nourrissants.

          « Soyez indulgente avec vous-même, comme je le suis avec moi-même ! Le lâcher prise, c’est d’abord l’acceptation de « soi » en toute circonstance. »

          Vous avez mis, avec ces mots, le doigt sur ce qui représente un nœud karmique à dénouer pour moi ici et maintenant. Vous savez lorsque j’ai vécu une montée de la Kundalini il y a deux ans (je crois qu’il s’agissait de cela) et que mon éveil a vraiment démarré, je cherchais un support sur internet pour comprendre et je me souviens que je tombais sans cesse sur le texte de Pamela Kribbe « les artisans de lumière 1 ». Chaque mot résonnait en moi avec une force incroyable, ce texte me parlait directement, et pourtant je me disais mais comment est-ce possible que ce texte s’adresse à moi? puisque je ne suis pas « assez bien », je ne suis pas thérapeute et je n’aide pas non plus directement mes frères et mes sœurs. Aujourd’hui, je commence à comprendre que ma mission dans cette incarnation n’est pas de faire, mais tout simplement d’être, d’incarner les hautes vibrations auxquelles j’ai accès à travers l’ouverture du chakra cœur depuis mon enfance (héritage de mes nombreuses vies).

          Ma mission ici et maintenant est de participer à la transition en transmutant les basses vibrations en hautes vibrations. J’ai également l’opportunité comme beaucoup d’entre nous de guérir mes derniers résidus de Karma personnel et passer définitivement à autre chose.

          Amour, Paix et Lumière.

          • alain thomas dit :

            L’ « être » n’empêche pas le « faire ».
            On ne « devient » pas, on « est ».
            Et quand on « est », on « devient ».

            Amour, Paix et Lumière.

  6. elba dit :

    Je regarde par ma fenêtre de lumière, et je vous vois à l’aide de mon coeur.
    Je la ressens aussi, cette unité.

    Merci, Passeur, pour avoir publié ce nouveau et très beau texte.

  7. Lune dit :

    Connaissez-vous « Global coherence initiative »? http://www.glcoherence.org/
    Un réseau qui me fait penser à celui dont Nancy Leilah Ward parle, organisé en sessions dans le but (je tente de traduire) d’ « unir les gens centrés au niveau du cœur sur l’intention et des soins facilitant le passage dans la conscience mondiale de l’instabilité et la discorde vers l’équilibre, la coopération et une paix durable. » En anglais seulement, malheureusement.
    Connaissez-vous cette initiative? Qu’en pensez-vous?

  8. marie christine dit :

    C’est un beau témoignage .
    Toutefois, même à supposer qu’une personne soit le seul être humain au monde, elle pourrait connaître l’amour .
    Puisque l’amour est quelque chose que l’on ressent dans le coeur .

  9. Jacques Lacoste Qc dit :

    Merci Nancy
    Merci Marinette
    Pour ce texte ressenti, qui nous rapproche, qui nous réconforte par sa simplicité et surtout le partage de notre réelle connexion entre nous tous qui peinons à sortir de nos manques, de nos peurs et laisser couler notre source de cette innocence retrouvée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *