L’interdépendance au sein des réalités

Photobucket

Voici un film très nourrissant pour qui a besoin de savoir de façon simple où en est la physique quantique et quels sont les liens de cette connaissance avec nos comportements quotidiens – un savoir qui n’est finalement nouveau que sous l’aspect purement scientifique, mais qui constitue sous cet angle un pas très important.

De quoi revisiter largement nos mécanismes internes afin de reprogrammer nos cycles créateurs. Notre pouvoir créateur s’éclaire de jour en jour. Je vous invite à une passionnante exploration dans le terrier du lapin.

Le Passeur.

Certains ont déjà un film intitulé « What the Bleep Do wE (k)now ! ». Celui-ci en est la reprise intégrale enrichie de réponses.

Que sait-on vraiment de la réalité ? – 2h 28mn – VO doublée en français.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 Responses to L’interdépendance au sein des réalités

  1. Véronique dit :

    Merci infiniment pour ce documentaire qui vient confirmer tout ce que j’avais déjà retrouvé en moi sans vraiment oser y croire. Ma confiance en moi vient ainsi de reprendre un nouveau souffle et moi, un nouveau regard…
    Lumineuse journée à vous et merci pour la richesse de ce site.

  2. Lilas dit :

    Hummm, comme c’est excitant, toutes ces infos, tous ces avis, toutes ces lumières qui viennent se joindre joyeusement aux miennes !!!
    Encore 🙂

  3. Agathe dit :

    bonsoir à tous,
    La réalité n’est que le reflet de notre acceptation de l’idée que nous avons accepté d’expérimenter, par contre, il me semblerait qu’il y ait une réalité « Une » au delà des réalités multiples, qui pourra être perçue quand les voiles seront déchirées, et que l’on aura terminé notre expérimentation dans la troisième dimension. Pour ceux qui sont prêt à accepter cette réalité là bien sur, car chacun suivra son chemin. C’est la raison pour laquelle c’est important de faire un tri et avancer dans la compréhension de notre vision du monde, afin de choisir en toute liberté ce que nous voulons expérimenter…en tout cas aujourd’hui c’est ce que j’en déduis en rapport avec ma réalité.

  4. Soleil Bleu dit :

    Ce film est un voyage que je ne me lasse pas de refaire quand j’en ai le temps. Le partager aujourd’hui avec les passants du site est une nouvelle expérience…. intéressante !
    Namasté

  5. schuss dit :

    Bonjour,
    La réalité , vaste question !
    Pour ma part , je n’ai pas de réponse.
    Quand je travaille ( je suis thérapeute ) et que je perçois , par exemple, un objet sous mes doigts alors que matériellement il n’est visiblement pas là, cela me pose question.
    Je vais décrire une situation précise pour bien me faire comprendre, car moi même je ne sais pas comment cela se passe…je suis seulement spectateur de ce qui arrive.

    MC me consulte pour une triple fracture des trois derniers doigts de la main droite qui l ‘handicape dans la vie de tous les jours. Ces anciennes fractures lui procurent des douleurs et un manque de sensibilité et de dextérité de sa main droite.
    Elle a consulté des médecins qui la renvoient vers les psy parce qu’ils ne trouvent rien d’anormal. D’autres thérapeutes ont essayé de la soulager , en vain. Sa fille me l’adresse pour un « miracle ». Dans l’évocation de l’histoire de la triple fracture de sa main droite, j’apprends que c’est au cours d’un jogging qu’elle a chuté et s’est brisée les trois doigts. Il y a maintenant dix ans. Je démarre mon traitement ( je suis ostéopathe ) par le majeur. Beaucoup de douleur mais rien d’anormal. J’aborde ensuite l’annulaire, toujours très concentré dans ma pratique. je travaille les yeux fermés pour accroitre les sensations et ne pas me laisser distraire par le visuel. c’est à ce moment que je perçois très nettement sous mes doigts une bague, très certainement une alliance. Évidemment aucune bague n’est présente au doigt de MC ni même la trace sur le doigt d’une bague qu’elle aurait enlevée récemment. Après discussion avec MC et Pour faire court, cette bague perdue 48 ans plutôt était au cœur de la mauvaise compréhension qu’elle avait de sa mère a qui appartenait la dite bague. Cette tranche de son histoire familiale qui refait surface en consultation lui permet bien sûr de remettre les points sur les i et de lâcher prise sur des évènements du passé encore non résolus sur le plan émotionnel.
    Cette bague faisait elle partie de la réalité ? de qu’elle réalité parle t on ? Les informations du passé non résolu (sur le plan émotionnel) sont elles toujours présentent sous leurs formes énergétiques. Peut on parler du poids d’une pensée… ou d’une forme pensée énergétique… que sais je !
    je n’ai pas la réponse mais je constate des réalités très, très, éloignées du seul concept matérialiste.
    bonne journée.
    schuss.

    • alain thomas dit :

      « Lorsque les indiens, la population indigène d’Amérique, virent approcher la flotte de Collomb, ils ne la remarquèrent pas car ils n’avaient jamais rien vu de pareil.
      Le chamane remarque les ondulations de l’océan. Il finit par voir les bateaux. Il l’affirme à son peuple, qui finit par les voir aussi.

      Nous créons la réalité. Nous sommes des machines créatrices de réalité. Nous voyons toujours une chose après son reflet dans le miroir de la mémoire ».

    • Martine dit :

      Bonjour schuss
      CHAQUE ÉLÉMENT de la création conserve, même après sa dissolution sur le plan matériel, son empreinte énergétique ou la mémoire de sa présence non visible à nos yeux physiques et la trace laissée est proportionnelle à l’attachement qu’on y porte.

      Nos yeux physiques ne sont adaptés qu’au plan physique et donc ne peuvent pas percevoir tous les autres multiples plans d’existence (sauf initiés).

      Nos pensées ne sont pas matérielles et pourtant elles laissent des traces considérables ( ex: nos peurs…). Il en est de même pour la forme manifestée.

    • Valyen dit :

      Cher Schuss, ( et chers tous ! ) C’est avec un plaisir non dissimulé que je ramène « mon petit grain de sel » vers ce site, dont la haute teneur des échanges me conforte et me réjouis (meme et surtout lorsque les intervenants ne sont pas d’accord entre eux, d’ailleurs ) lorsque tout est fait dans le respect et l’écoute de ce que chacun a à exprimer, le taux vibratoire général s’en trouve tellement mieux!..Votre expérience en tant que thérapeute trouve en moi des échos; en tant qu’homéopathe j’ai moi aussi accès à des phénomènes qui me confortent un peu plus tous les jours dans la perspective d’une réalité multi-dimensionnelle et à des « effets à rebond » dans les divers niveaux multi-imbriqués…Pour moi,en clair, la Vie est un millefeuille dont toutes les couches se superposent les unes aux autres, les plus épaisses ( la réalité 3d dissociée : le monde physique) et les plus éthérées, invisibles, ( 5D, 18D et au-delà) pour former un délicieux gateau baignant en permanence dans une Onde de Vie qui sous-tend toute Création, ou non-création…Bon, je ne sais pas si mes mots sont justes, c’est assez difficile à exprimer, en fait…Nous connaissons tous ces fameuses et inexplicables « douleurs fantomes » ( sur des emplacements de membres amputés, par exemple…) des symptomes d’étouffement ou de phobie de l’eau qui pour tel thérapeute vont évoquer un douloureux épisode de noyade dans une vie antérieure…Dans ce cas , cher Schuss, la triple fracture ne se serait-elle pas produite afin d’attirer l’attention de MC sur une douleur émotionnelle, familiale, affective, non résolue ?..LE « MAL-A-DIT ».. Vous avez mis le « doigt » sur le « noeud » du problème, semble-t-il (cette bague que vous avez si bien ressentie!..) Rien ne se produit par hasard, meme ce qui peut nous sembler le plus dur, le moins juste, le plus douloureux peut nous délivrer UN MESSAGE…Le temps passant, les sens s’affinants, nous développons tous je le constate de plus en plus une sensibilité instinctive qui si elle ne nous guérit pas de suite, du moins nous amène vers des pistes et des solutions…Notre CORPS-AME-ESPRIT sait de mieux en mieux nous parler si nous l’écoutons, au travers d’une émission télé, d’un mot entendu dans la rue, d’un remède homéo bien ciblé, d’un accident ou d’une maladie qui débouche sur un fait oublié…Nous reçevons sans cesse des infos qui s’adressent à nous à partir du ou des, pour les plus gatés divers niveaux de Réalité que nous pouvons appréhender…La médecine infinitésimale qu’est l’homéo , comme l’ostheopathie, la radiesthésie, le reiki, le toucher instinctif ne sont que les prémisses d’une médecine qui tiendra compte des multi-réalités..A leur contact, la médecine dite « chimique » gagnera en sagesse et en finesse…En fait, nous sommes tous appelés à devenir des guérisseurs!..Il faut pour cela faire silence, et devenir des « Ecouteurs »! De soi, d’abord, puis quand la maladie aura fait passer son message, et n’aura plus nécessité d’attirer notre attention, alors nous pourrons comme l’a si bien decrit Schuss, « lire », comprendre, l’Autre ( qui n’est qu’une autre version de nous-meme!…)Merci à tous les « Sensibles », les Sensitifs de tous bords, thérapeutes ou pas, de la propagation de cette Onde Nouvelle, dans tous les cas de figure, rappelons-nous qu’au-delà des mots, des maux, de la souffrance, de l’incompréhension, l’AMOUR PEUT TOUT, L’AMOUR EST TOUT ( et guérit tout!!!..) Lumière à Vous.

    • Mesnet dit :

      C’est passionnant !
      Merci.

  6. elleven dit :

    Bijour passeur, bijour tous. Amusant de constater dans ce reportage que les interlocuteurs sont des scientifiques et lorsqu’ils tentent de parler quantique, le langage reste lourdement structurés par le « pensé » scientifique. Autrement dit et avec plein de bonnes intentions « quantiques », la beauté sauvera le monde… ou pas ….tadda…! applause…

  7. Martine dit :

    merci Alain Thomas
    J’aime intensément la dernière réponse .
    Lorsqu’on a fait le choix de vivre « en Dieu » , il est vrai que nos millions de questions n’ont plus vraiment d’importance.
    contempler et savourer la vie en toute simplicité est plénifiant .
    Vivre l’amour en soi, c’est se sentir complet.
    merci Le Passeur
    merci à tous

  8. freespirit dit :

    merci

  9. alain thomas dit :

    Un chef d’oeuvre que je me lasse pas de voir et revoir :

    « Qu’est-ce que la réalité ?

    « Ce que je pensais être irréel commence à devenir plus vraisemblable que ce que je pensais être réel … et me semble maintenant irréel ».

    « C’est inexplicable. Si on passe trop de temps à essayer de l’expliquer, on s’empêtre toujours dans le mystère ».

    « Plus on étudie la physique quantique, plus le mystère s’épaissit ».

    « La physique quantique est, si on la résume brièvement, la physique des possibilités ».

    « Sommes-nous tous un mystère ? Sommes-nous tous une énigme ? Absolument.
    Si on pose ces questions profondes, on change d’attitude face à la vie. Cela apporte une bouffée d’air frais. Cela accroît la joie de vivre. Le véritable art de vivre, ce n’est pas la connaissance mais la réceptivité au mystère ».

    « Pourquoi recréons-nous toujours la même réalité ? Pourquoi avons-nous toujours les mêmes relations ? Pourquoi avons-nous toujours le même genre d’emploi ? Comment se peut-il que dans le flot de possibilités qui nous entoure, nous recréons toujours la même réalité ?
    N’est-il pas surprenant qu’il existe des options et des possibilités dont nous sommes inconscients ? Se peut-il que nous soyons conditionnés dans notre existence, dans nos habitudes, au point de croire que nous n’exerçons aucun contrôle sur notre vie ?
    Nous croyons que le monde extérieur est plus réel que notre univers intime. Mais ce nouveau modèle scientifique affirme l’inverse. Il dit que notre univers intime définit ce qui survient en dehors de nous ».

    « Il n’existe pas de « dehors » distinct de ce qui arrive « dedans ». Les particules semblent apparaître et disparaître continuellement. Où vont-elles quand elles s’absentent ? C’est une question épineuse : elles vont dans un autre univers où les gens se posent la même question sur ces particules quand elles sont ici : où sont-elles passées ? »

    Question :
    « Jusqu’à maintenant nous avons parlé de la liberté de notre vie personnelle et de physique quantique, de ce que nous sommes en train de libérer, pour libérer notre réalité à des réalités suprêmes. Nous savons qu’elle existent mais après les avoir atteintes, qu’est-ce qui vient après, quand allons-nous de l’avant, quand sommes-nous l’esprit subconscient, quand sommes-nous la connaissance du moi transpersonnel et unique ? »

    Réponse :
    « Lorsque tu prends conscience de ce qu’est ta véritable nature, il n’y a plus de questions ni de réponses. C’est alors que s’instaure une compréhension innée. Ensuite, tu ressors du terrier et tu commences à vivre dans un monde fait d’illusion, un monde fantastique et magique, tout en ayant compris que tu ne mourras pas et que tu n’es pas né. »

    « Vous vous demandez sûrement comment des chercheurs peuvent être aussi frappés. C’est une question intéressante.
    Si on étudie les sciences assez longtemps et sérieusement et qu’on creuse assez profond, on devient forcément cinglé … ou c’est qu’on n’a rien compris ».

Répondre à alain thomas Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *