Les clés de l’ascension

Par le Passeur.

Celles et ceux qui me lisent de temps en temps auront remarqué qu’entre ces temps un autre temps fait de silence s’est installé. Un besoin de retour exclusif à la terre m’était nécessaire que j’ai mis à profit sur les plans d’action, de réflexion et de ressourcement. Il fallait laisser venir à travers les tâches simples qui nous apprennent toujours plus sur le lâcher-prise, l’abandon et l’humilité dont j’ai déjà tant parlé ici. Je pense que ce temps suspendu est nécessaire à tous, aujourd’hui tout particulièrement, et que chacun, dans la mesure de ses capacités, ne doit pas omettre de le vivre pour de mauvaises raisons si le besoin s’en fait sentir.

Nous avons franchi jusque-là en douceur le terme d’une époque. Bien des catastrophistes en seront pour leurs frais, non que tout soit fini, loin de là, mais les grands mouvements de Gaïa – tout à fait observables – se font jusque-là dans un équilibre étonnant qui préserve bien des vies. Pourtant, partout, toutes les plaques tectoniques de la Terre ont bougé sans qu’il y ait pour autant de catastrophe. Cela présage un avenir qui fut longtemps hors d’atteinte. En empruntant un raccourci abrupt, je dirais que la volonté et l’effort d’un grand nombre d’incarner eux-même le monde qu’ils veulent voir et non celui que d’autres leur présentent y est sûrement pour beaucoup. Comme je l’ai dit, tout n’est pas fini, ce qui arrive au sein de la Terre et des espèces vivantes qu’elle porte ne peut se comprendre pour ceux qui le souhaitent que par l’observation de notre Soleil dont l’activité est en hausse et grimpera encore jusqu’à son pic prévu en 2013, et par les mouvements cosmiques que nous allons observer. Il y aura sur Gaïa des mouvements plus conséquents et je le redis, chacun vivra la résonance de ce qu’il émettra. Dans un même monde et au travers des mêmes évènements seront vécues des réalités bien différentes. Il importe donc de persévérer, de ne pas entrer dans les peurs et les colères des alarmistes à la vision troublée et de veiller à ce qu’aucun fil ne nous relie plus aux marionnettistes. Les manipulations vont bon train et il n’est pas exclu que le vieux bouc ne meure sans encore quelques bonnes ruades. Laissez filer cela, n’entrez plus dans le jeu, vivez le détachement qui est naturellement le vôtre hors de vos blessures, soyez plus que jamais dans ce monde mais pas de ce monde.

J’ai beaucoup écrit sur ce qui me semble l’absolu essentiel au-delà de tout ce qui peut être dit ici et là : la guérison. La guérison de nos êtres blessés tout au long de tant de vies difficiles, la guérison du conditionnement auquel nous avons été et nous sommes toujours soumis – bien que de moins en moins en cette époque d’apocalypse où par définition tout se révèle – la guérison avant tout de notre corps émotionnel qui détermine tous nos mécanismes de défense et les filtres qui voilent notre regard, la guérison des automatismes qui nous séparent, la guérison des maux nés de notre identification à notre égo. J’ai le sentiment d’avoir dit à peu près tout ce que je pouvais sur ce sujet. J’ai tenté aussi de donner une perspective à ce processus de guérison : pourquoi justement aujourd’hui ? Au terme de quoi ? Dans quelle histoire nous sommes-nous embarqués ?  Il est temps d’aborder autre chose.

Tout le monde n’en est pas au même point dans son histoire personnelle. Beaucoup ne se sentent pas prêts devant l’échéance qu’ils pressentent mais ne peuvent clairement formuler. Le seul fait pourtant qu’ils se posent la question, montre qu’ils le sont. Ne jugez ni ce que vous êtes à ce jour, ni ce que sont les autres derrière votre regard. Tout est miroir et ce que vous vivez d’autrui vous renvoie encore et toujours à ce que votre être profond réclame de vivre pour avancer sur ces points qui demeurent dissonants. Il y a en vous l’ego, ce Moi dont nous avons tant parlé, qui toujours se pèse et se compare, s’angoisse et s’interroge, critique et renie, juge et dénie, et il y a vous en votre essence, VOUS, qui savez exactement où vous allez et qui déterminez les conditions des expériences que vous rencontrez ici-bas afin d’amener en la matière la lumière de la connaissance qui sera la lumière alchimique de la transcendance.

Vous, en temps que sous-ensemble de l’ensemble, si vous transcendez votre intolérance à autrui, si vous transcendez votre jugement, vous établissez sur ces points majeurs une équation dans la géométrie des échanges humains et apportez ce progrès à l’ensemble. C’est comme ouvrir avec pour seul outil l’harmonie un sentier dans une végétation inextricable où chacun se débat à la machette, sans conscience de ce qu’il rencontre. Tout le monde finalement en bénéficie et la paix revient lorsqu’on entrevoit le sentier.

Ce que vous avez alors établi dans la transcendance ouvre de nouvelles perspectives dans la géométrie existante et ces perspectives trouvent aussitôt résonance ici et ailleurs et se réalisent dans un mouvement fractal continu. Tout en permanence se crée ainsi et ce qui se crée en conscience porte en lui sa continuité, elle-même créatrice. L’une des lois fondamentales en vigueur parmi les peuples éclairés de l’univers est la responsabilité de nos créations.

Dans l’ordonnancement naturel de cette perspective nouvelle, il arrive toujours un moment, d’abord fugace, où le regard entrevoit l’alchimie sacrée de la vie, l’imbrication parfaite de tout évènement de l’espace et du temps. Ces premières fulgurances se portent souvent sur sa propre vie. Soudain, un éclair fuse où tout est compris du sens et de l’utilité de chaque évènement vécu depuis aussi loin que remonte sa mémoire d’enfant jusqu’au jour de cette vision. C’est à la fois un choc – parce que l’on entrevoit alors ce que fut jusque-là sa propre non-conscience – et un ravissement car on touche à la fois au macrocosme qui nous dépasse mais qui nous imprègne à cet instant de l’amour attentif dont il nous éclaire, et au microcosme important que nous sommes puisque pleinement acteur au sein de l’ensemble. Ce sont des moments de grâce, des moments empreints d’une joie profonde, qui préfigurent ce que nous allons vivre très bientôt après ce que la plupart désignent comme l’ascension.

Il n’en sera pas de même pour tout le monde, bien sûr. Non que tout le monde n’ait pas les mêmes chances et le même potentiel en lui, mais tout le monde n’a pas fait les mêmes choix. Ce choix, j’en ai déjà parlé, appartient à chacun, bel et bien en son âme et conscience, ce n’est pas cette fois une formule toute faite. Il y a donc ceux qui ont fait en leur âme le choix d’accompagner cette conscience élevée qu’est Urantia-Gaïa dans sa propre ascension et ceux qui ont conservé en eux les poids qui les empêchent de s’élever vibratoirement avec elle. Ceux-là feront donc cette expérience ascensionnelle un peu plus tard, après avoir enrichi leur chemin, c’était leur choix de départ et ils savent ce qu’ils font.

L’ascension est une descente de lumière dans la matière qui accélère la fréquence vibratoire de celle-ci. On monte alors de plusieurs octaves pour se caler (se synthoniser) sur la fréquence où se stabilisera notre Terre. Ces dernières semaines, après quelques incursions déjà auparavant, le système solaire est entré pour une très longue période dans la ceinture de photons, qui je le rappelle sont des particules de lumière. Littéralement, nous baignons à présent dans un océan de lumière que nous n’avons pas connu depuis plusieurs millénaires et nombre d’entre nous l’avons ressenti fortement dans nos corps physiques. Ce qui selon les personnes s’est traduit dans un premier temps par des fatigues intenses, parfois à la limite de l’épuisement, des états dépressifs, des douleurs variées et changeantes, des mises en avant (en lumière) des traumas et autres poids lourds non guéris… Les plus chanceux, les plus légers, auront ressenti une forte stimulation de leurs pulsions joyeuses et créatrices. La mise en lumière active en chacun une alchimie propre à ce qu’il est sur le moment. Tout ça se stabilisera car nous sommes parfaitement conçus et préparés pour nous y adapter.

L’alchimie n’est pas un mot imprécis et hors de portée. Il signifie entre autres que vous êtes inconsciemment perméables à de multiples influences et que tout ce que vous posez dans les actes de votre vie revêt un sens et porte ses conséquences sur différents plans, du matériel à l’éthérique. C’est une cuisine faite de multiples ingrédients. Ainsi pour prendre cet exemple, acheter une maison en un lieu porte un sens qui n’a rien d’anodin. Il y a résonance entre ce lieu et vous et vous décidez d’une imprégnation mutuelle en incarnant un acte d’achat qui symbolise un ancrage profond en cet endroit. Le rendez-vous était en fait prévu bien à l’avance et s’inscrit dans une géométrie précise en rapport avec la Terre. Si au-delà de la simple transaction et du contentement qui en découle, vous ouvrez votre perception au sens de tout cela, il est probable que vous touchiez aux raisons profondes de votre désir d’ancrage en ce lieu et que vous en ressentiez alors le mouvement d’ensemble, la géométrie qui se dessine, peut-être même les conséquences sur l’ensemble. C’est d’ailleurs quelque chose à faire avant de poser tout acte, ressentez-en d’abord la justesse en vous et observez les signes. Tout a-t-il été fluide pour vous amener jusque-là ? Et à présent y-a-t-il harmonie ? Dans le cas contraire, réflechissez-y à deux fois, car il est probable que cette création ne porte pas en elle sa continuité. C’est vers quelque chose de cet ordre que nous porte le nouveau monde qui se dessine, vers une conscientisation profonde de tout acte – et même de toute pensée. Vu d’ici, sur le seuil, juste avant le passage du chas, cela semble ardu. Mais une fois passé ce seuil, nous n’aurons plus les limites que nous avons, et ne doutez pas qu’il y aura de l’aide présente sur le chemin.

En attendant donc, ce qui n’est pas résolu en nous, ce qui n’est pas aligné dans notre verticalité remonte inévitablement à la surface avec son inconfort. Si vous vivez encore des situations désagréables, même si vous avez l’impression qu’elles ne sont pas de votre fait, si vous êtes toujours la proie de douleurs, de tourments intérieurs, de sentiments involutifs de tout ordre – colère, intolérance, perte du désir ce vivre, agressivité, etc. – c’est que votre âme réclame votre attention sur les souffrances contenues qui vous encombrent avec assez de poids pour vous entraîner trop encore dans leur sillage boueux. Ne croyez pas que ce lest vous place dans l’impossibilité de passer le chas, vous n’en êtes probablement plus là, simplement ça se fera avec plus d’inconfort, car on ne peut passer ce point que dans l’abandon absolu, qui entend aussi le nettoyage de notre corps émotionnel. C’est pour ne pas avoir à affronter trop de vos propres démons sur le seuil que je vous invite à une ultime exploration de vous-même dès à présent. Certes, tout le monde est fatigué de mettre et remettre cent fois l’ouvrage sur le métier, mais n’est-ce pas justement la centième ? Ne baissez pas les bras, mettez à profit le temps qui reste avant la grande bascule et si vous en avez le courage, allez regarder une dernière fois d’où vient ce qui vous gêne encore trop, ce vieux démon, acceptez-le sans juger quoi que ce soit, sachez lui sourire avec bienveillance, pardonnez, surtout pardonnez, et ainsi laissez partir sa barque au fil de l’eau.

Laissez-moi vous parler un peu du pourquoi de tant de certitude quant à l’avenir radieux qui nous attend. Le temps est perçu ici de façon linéaire comme un film qui se déroule, je ne vous apprends rien, il y a donc la perception d’un passé, d’un présent et d’un futur. Lorsque de notre point de vue dans cette troisième dimension nous parlons du futur, il semble alors que nous nous projetons dans l’imaginaire, dans ce que nous laisse supposer ce que nous avons déjà vu du film. Ce n’est que le point de vue de notre dimension. Autrement dit la linéarité du temps ne s’applique qu’à notre perception de l’univers. Au-delà de cette perception particulière, cette linéarité disparaît et tout existe alors en même temps. Les êtres qui nous aident dans notre évolution ont une vision de l’ensemble du film. Ils ont la possibilité de visionner n’importe quelle image de la pellicule, ils peuvent emprunter ce que j’appellerai les couloirs du temps, ainsi que les humains de cette dimension lorsqu’ils vivent une expérience de conscience modifiée qui ouvre cette perception.

L’avenir à partir d’ici et maintenant existe donc déjà et peut être observé, mais il n’est pas fixe, il se modèle selon les lignes du temps dont j’ai déjà parlé. Simplement, il y a pour tout avenir en potentiel un point existant dans la linéarité du temps de notre dimension à partir duquel l’élan est déterminant pour ne plus le modifier en profondeur. En somme un point de non-retour qui fait que l’énergie en mouvement atteint l’un des points remarquables de sa trajectoire, comme le sportif qui va sauter la barre ne peut plus stopper son mouvement à partir d’un certain point de son élan, ni rater son objectif (passer la barre) même si son intention, sa croyance en lui, faiblit au-delà de ce point. Ce point remarquable de la trajectoire est l’ascension d’une bonne partie de l’humanité en cœur avec la Terre qui la porte et la nourrit. Ce n’est pas rien, c’est vraiment un point très remarquable et c’est pourquoi il est si important de maintenir dans la simplicité et la joie notre intention de porter en nous jusqu’au bout le monde que nous appelons de nos vœux. Ainsi nous assurons solidement le point de non-retour.

Ce qui est vu, au-delà de notre dimension, c’est que ça a été réalisé malgré toutes les tentatives de déstabilisation des marionnettistes par la peur et tous les artifices de la séparation. Ne relâchons pas pour autant notre intention, menons-là sereinement jusqu’au passage du chas tout en dégageant encore un peu plus les entraves qui nous encombrent. Les pouvoirs en place jusque-là se délitent, ils pourront de moins en moins dissimuler ce qu’ils sont, leurs fondations tombent, ils auront de plus en plus de mal à le masquer et leurs actions n’auront bientôt plus d’effets. Que l’œuvre qui s’accomplit soit la plus parfaite possible, faisons tous du mieux que nous pouvons en ne nous laissant pas distraire par les bruits du monde qui vont aller grandissant et les quelques inconforts que nous pouvons encore rencontrer.

Quelque chose d’exceptionnel est en train d’arriver, dont nous avons nos propres clés, quelque chose qui s’est bâti sur des millénaires et dont le dernier acte s’achève depuis quelques décennies jusqu’au dénouement final où nous arrivons, là, dans le temple au sommet de la pyramide. Quelque chose qui effacera vite les difficultés vécues, quelque chose qui sonnera le grand réveil de l’humanité et son entrée tant attendue en maturité.

Fraternellement,

© Le Passeur – 17 Mai 2012 – http://www.urantia-gaia.info Cet article est autorisé à la diffusion à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

Cette série d’articles est réunie dans la rubrique « L’Eveil ».

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

77 Responses to Les clés de l’ascension

  1. Sylvie / Philia dit :

    On ne le dira jamais assez, Merci Le Passeur pour ce site qui nous aide à passer les différentes étapes de ce processus !

    Je me pose une question depuis quelques temps déjà, je n’ai pas trouvé de réelle réponse, aussi je me permets de l’écrire à la suite de cet article :

    Combien de temps (d’années) va durer l’Ascension avant qu’elle ne se verrouille ?

    Ou me donner le lien vers un article qui en parle, malgré mes recherches, je n’ai pas trouvé.

    Merci pour votre réponse,

    Coeurdialement

    • Le Passeur dit :

      Je ne sais pas, d’autant que je ne suis même pas sûr que le temps linéaire aura la même signification d’ici peu. Les mayas actuels disent que les grandes transformations vont durer jusqu’en 2017, mais la charnière 2012-2013 semble déterminante pour la suite des évènements. De toutes manières, tout le monde n’a pas non plus la même chose à vivre et il est très probable que pour un certain nombre la levée des voiles ne signifie pas la même expérience que pour d’autres.

      • Sylvie / Philia dit :

        Merci Le Passeur, ça rejoint les quelques informations que j’ai pu lire ça et là, mais juste en entrefilets.

        J’ai entendu également qu’à partir de 2018 s’établirait un contact plus « officiel » de nos amis des étoiles.

        D’ici peu, le monde tel que nous le connaissons aura disparu, on le sait, mais on ne s’imagine pas à quel point je pense.

  2. En fait, c’est plus une question qu’un commentaire. Je ne comprends pas ce que ça peut représenter de vivre dans la 5e dimension. Est-ce simplement une question de fréquence? Quelqu’un qui vit dans la 5e dimension peut-il voir, entendre et toucher une personne qui vit dans la 3e dimension ou inversement? Comment se déroule la vie en 5e dimension? Avez-vous écrit un article sur le sujet?

    • Le Passeur dit :

      Les hauteurs de fréquences séparent des sens actuels les réalités. Un être qui vit en deux dimensions ne peut imaginer l’existence de la troisième, mais celui qui vit dans trois dimensions connaît les deux premières. A part quelques souvenirs qui sont parfois accessibles à certains, sous les voiles de notre oubli choisi, personne ne peut le dire et cela n’a d’ailleurs d’importance que pour notre mental qui a horreur du vide entre les pensées. C’est pourtant dans cet espace que la connaissance se puise. Là est l’oasis dans la fournaise des forges de nos pensées.
      Vous pouvez aussi trouver quelques infos sur le sujet des fréquences entres autre dans Il était une fois de l’autre côté du voile et dans La Clé du Présent.

  3. ROSE dit :

    Salut à tous,

    et MERCI au passeur pour ce site fort inspirant.

    je suis nouvellement inscrite et j’aimerais me joindre à vous
    lors de vos prochaines discussions.

    trés bonne journée à vous et abientôt

  4. guil dit :

    Bonjour a toutes et tous,
    Je voulais donner un outil qui n’en est pas un, mais feignant comme je suis, j’ai encore une fois opté pour une vidéo (qui d’ailleurs est plus simplement audio qu’autre chose).
    Je me permet encore une fois une intrusion dans votre microcosme, si la vidéo ne vous plait pas, ou si elle vous plait (là c’est plus grave…), hé bien tout va bene mi amigo.

    Voici le lien de telechargement :

    http://dl.free.fr/mgyacA8rX

    Astaluego dans la dimension de votre choix.
    Quantiquement sien,
    6v17

    • Soleil Bleu dit :

      Salut guil,
      Impossible d’ouvrir ton fichier. Dommage !
      Grace à toi j’ai découvert Natarajan et ce fut un très beau cadeau.
      Tant pis pour celui-ci ! 🙂

      • Devianunja dit :

        Lorsque tu ouvres la page de Free des téléchargements de gros fichiers, tu as à droite un carré publicitaire au-dessous duquel on te propose de recopier un mot. N’oublie pas de recopier celui-ci avec les  » avant et après, puis tu cliques sur la ligne au-dessous et le gros fichier se télécharge (sois patient !) et tu pourras le retrouver dans ton dossier habituel de téléchargement pour l’ouvrir.
        Ceci dit, le fichier signalé fonctionne très bien et c’est sans doute par manque de savoir faire que tu n’as pas pu l’ouvrir !
        Bon courage !

      • guil dit :

        Merci bcp pour ton com Soleil Bleu, au plaisir de discuter, de s’ouvrir tjrs plus ^^

  5. spot dit :

    Bonjour a vous toutes et tous.
    MAX,
    observer c’est être acteur de l’observation,
    Celui qui observe est en vie, parce qu’il est en contact avec son observation, avec la même substance que lui.
    La vie devient réalité ; quand elle devient observable, est c’est cette relation qui établie l’unité.
    Nous observons notre conscience, et la conscience est libre de tous concepts
    Physique, d’espace et de temps, mêmes de nos rêves les plus fous.

    • Relience dit :

      Oui et c’est ce qui établie la relience de nos choix.
      Le recule est la conscience en une porte ouverte incarné…
      Car tout n’est qu’interprétation d’interprétation d’interprétation…
      Jusqu’à… Préter attention en intension de tension insouflé en un…
      Une tension attentionné en éléctricité d’étincelle activé…
      LoOl ! Tu m’as inspiré !
      Leo

  6. Relience dit :

    Oui oui oui !!! (^_-)
    Temple ample,
    cieux aux yeux,
    Merveille de ma mer y veille,
    quel éveil ! Mon ouverture est de donner la clef à tous !
    Je vais rentré chez moi, na nananère !!! YES !
    Je chante tous les jours et même dans rue !
    On dirait un film-musicale ma vie !
    Tout est esprit saint, joie et miracle en râ mis Era claire !
    Les mots sont bien nos maux !!
    Tout est magique en mage logé logique magnétique chimique !
    Tout est temple sacré amplifié fié à l’âme centré au ventre de notre om…
    La femme fâme de l’homme du Om y est réchauffé, car la récréation,
    recrée la création en formation d’information fort en un…
    Nation de saison, les sons de nos leçons, un parfum de fin par en fun ! lol
    OoOoOOoOoOoOoooooo
    LOVE EN VOLE !

    Jenny -_-

  7. michel dit :

    J’ai bien compris que les vieilles choses non réglées se manifestaient actuellement…quels outils sont à utiliser pour les « transmuter »?
    hoponopono ?
    merci de ta réponse

  8. babouchka dit :

    21 mai 3h 43..devant une belle photo d’une éclipse annulaire trouvée sur le site de 2012 nouveau paradigme..une belle musique inspirante..la maison dort..et je médite au moment de l’alignement planétaire..et je relis votre texte et vos commentaires..et je me sens en resonnance avec l’univers,avec tous..vos ressentis et vos messages bouleversants
    Je vous REMERCIE de tout cœur et vous rends grâce pour ce moment de partage exceptionnel ou nous sommes reliés RE-LIES dans la lumière et la sagesse du Passeur.Nous sommes des papillons qui sortent de leur chrysalide .Bel envol.amis et toute mon amitié

  9. clara dit :

    Là où je suis je remarque
    Que rien ne me nuit, je débarque
    En terre inconnue, sans attaques
    Et je poursuis mon chemin, mon bivouac

    Depuis que je me suis dépouillée du conflit en tant que stimuli
    Je puise la vie, j’en suis époustouflée, aux ronds de fées, au lit des fées jolies
    Et puis j’enfouis les clous rouillés, la honte, la culpabilité, la folie
    Au fond du puits de la nuit des temps, et essoufflée, je fonds en larmes de joie, je
    m’anoblis.

    Douce nuit: Clara.

  10. Valyyen dit :

    Bonjour Passeur, bonjour à toutes et tous; Passeur, merci pour ce témoignage concis aux harmoniques douces et rassurantes en syntonie totale avec nos, mes sensations..nous voguons allègrement vers une aventure tellement espérée !…D’un jet de soucoupe, d’un univers à un autre, je me retrouve au bon endroit au bon moment à vivre tranquillement ce qui est ( alors que clouée chez moi par des troubles cardiaques non « référencés » par une médecine bien perplexe, je devrais me lamenter et déprimer…) Or, il n’en est rien, au contraire, puisque ces phases de REPOS O-BLI-GA-TOIRES arrivent à point nommés aux moments cruciaux des « passages » ( Solstices, Pleines Lunes, éruptions Solaires, ECLIPSES..) BIZARRRRRE ?…Et non, Intelligence de l’Absolu Amour…Comme quoi, toute souffrance n’est pas vaine, toute attente n’est pas vaine. Je me rends compte que ce corps physique est REELLEMENT une projection de l’univers qui nous englobe, et que tout incofort ou mal-etre (ou sensation agréable, il y en a aussi !..) n’est que le pendant de l’énorme Transformation Cosmique en cours…Steiner avait comparé nos organes vitaux aux astres, en particulier le Soleil ( notre Astre, Alcyone étant encore plus puissant ) au Coeur humain, je peux vous dire qu’entre notre Sélène et notre Soleil, les effets se calquent vraiment sur notre organisme!…Pas étonnant qu’il y ait autant de symptomes accrus, car tout s’intensifie ( ceci pour rassurer toujours les « réduits à l’immobilité » qui culpabilisent, et je sais qu’ils sont nombreux…) mais il importe de se placer au-delà de ce phénomène, nous allons vers la Libération. Cher Quintus, votre envie de Soleil signale pour moi votre entrée dans l’énergie Cardio-Solaire, votre choix du « re-passage » de l’Ombre à la Lumière, l’accord de tout votre Etre à ce processus de remontée après surement des incarnations de sacrifices, renoncement et retrait du monde ( Moine, shamans, karmas plutot lourds et ombreux…) Passeur, votre passage du chas m’évoque irrésistiblement le « passage du Chat », ou le Chat Passeur, animal hautement révéré dans certaines cultures ( et détesté par d’autres ! ) qui aurait joué un role dans le « pesage » et le passage des ames en Haute-Egypte, entre autres bestioles sacrés..Sauf qu’il n’y a aucun Jugement. Nous vivons tous cet instant. ET c’est magnifique. Certes, c’est dur, peut-etre pas pour tout le monde, et tant mieux, mais notre Amour et notre Confiance ont bel et bien « bouté » tout scénario catastrophe, et en cette moitié d’année vécue, je partage de tout coeur la certitude radieuse qui est la votre et la notre, cher Passeur, que tout est accompli…Lumière à tous et toutes, bon vol sur l’Ascension !

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Valyyen , tes mots me rendent joyeuse, merci pour ce que tu rayonne avec
      enthousiasme . Repose-toi bien et garde ton coeur « non référencé » dans la Joie!
      Amitié, M-A

      • Valyyen dit :

        ..Et merci à mon tour pour cette gentille attention, qui me va « droit au coeur » !..Que ton chemin, notre chemin à tous et toutes rayonne d’Amour et de Lumière… Affectueusement, Valyyen

  11. Eric dit :

    Bravo « Le Passeur » pour ce bel article, c’est une belle synthèse de tout cette transformation qui est en train d’opérée ici et maintenant sur notre belle planète d’évolution.
    Merci et à bientôt ! Éric

  12. Fafa dit :

    Le bouquet final d’un formidable feu d’artifice ! L’énergie contenue dans ce texte est assurément d’essence divine. Un exceptionnel encouragement et une invitation à prendre part au grand final de cet acte que joue la Vie. Chacun est à son poste et à sa place.
    Merci pour ses mots qui nous aident à terminer les préparatifs dans la confiance la plus absolue.

    Amitiés fraternelles

    François

  13. Viviane dit :

    Ah… ça faisait longtemps… Trop heureuse de vous lire à nouveau, lecture qui m’invite à poursuivre la route amorcée en toute simplicité, à demeurer centrée. Merci pour ce texte généreux…

  14. Anne B dit :

    Mille mercis Passeur quelle belle révision générale des sensations parfois contraires que l’on ressent actuellement , qu’il est bon de pouvoir nommer ces moments flous de la conscience , je suis épuisée donc je suis paresseuse , je vis seule et semble y trouver mon équilibre , non je ne suis pas une ratée …etc …Quelle mise en mots vivifiante ! Depuis hier soir je me suis plongée ds Pamela Kribbe , Messages de Jeshua , belle nourriture de l’âme découverte grâce à toi Passeur ….Amitiés à tous

  15. Nartaki dit :

    Merci de mettre en mots ce que ressens et vis en conscience
    Avec Amour
    Nartaki

  16. Cabotine dit :

    Bravo ! Quel bel article fluide et limpide !
    Comme un phare allumé, votre blog éclaire notre chemin et nous aide en ces moments de grands changements.
    Mille mercis.

  17. barbara dit :

    Merci à vous pour ces paroles de lumiere.Victor HUGO a dit :’Les mot sont le passeurs de l’ame.’ et cela vous ressemble.Vous etes un passeur d’ame.Un éclaireur sur le chemin du retour à la conscience de l’éternel présent.Amicalement

  18. Anne dit :

    Merci Passeur….c’ est toujours du pur bonheur que de te lire…..

  19. laurore dit :

    Merci Passeur pour ce très bel article. Je salue au passage les auteurs de tant de commentaires. Bonsoir à tous.

  20. pierrot dit :

    Le silence te nourrit Passeur.
    Merci pour ce bel article qui me fait sourire.

  21. Stéphanie dit :

    Merci cher Passeur pour ce merveilleux texte ! Je le trouve bouleversant de simplicité, de sincérité et de clarté en parfaite résonance avec ce que je vis et ressens sur les plans physique et émotionnel depuis quelques semaines. J’y retrouve toute l’essence d’un cœur et d’une âme de lumière remplis à la fois d’amour inconditionnel et d’humilité. Tes mots sont une source claire et pure d’inspiration pour nous tous, comme je l’ai déjà dit ici, avec toi on respire à pleins poumons le nouveau monde que Gaia est en train d’accoucher, et nos cœurs sont comblés de joie face à ce qui vient et de gratitude envers ton formidable service. Merci Passeur !

  22. Gabrielle dit :

    Le monde est en train de sortir doucement de l’idolâtrie aveuglante pour basculer dans l’autonomie. Nous sommes nos propres maîtres.

  23. less dit :

    Bonsoir a toutes et a tous. Tout simplement, MERCI PASSEUR!!! rien a ajouter. paix et amour a tous.

  24. marie christine dit :

    Nous savons qu’il y a eut 6 civilisations disparues, chacune ayant joué un rôle particulier dans l’histoire terrestre .
    Celle que nous vivons est la 7ème et dernière . Il n’y en aura pas d’autres . C’est dire si le moment est crucial !
    Notre civilisation actuelle est nommée : Equilibre .
    On comprend donc à quel point il est important de supprimer les abus, les gaspillages, les courses sans fin à l’argent, au pouvoir, aux possessions, à la concurrence, etc …
    Et dans notre vie personnelle, nous sommes plus que jamais sur les plateaux d’une balance, à tenter de gérer les sautes d’humeur, les désirs effrénés, les pensées parasites, les laisser-aller, les pessimismes …
    C’est vrai que nous sommes grandement aidés . On nous pardonne mille et une fois nos écarts . Mille et une fois, On nous aide à nous relever . Mille et une fois, On nous redonne du coeur à l’ouvrage quand on croyait tout perdu .
    D’où nous vient tant de foi, tant de courage, tant de persévérance, sinon de ces aides infiniment aimantes, compatissantes, et proches, si proches …?
    Oui, on se dit que le jeu doit en valoir vraiment la chandelle !

  25. alain thomas dit :

    L’espoir est quelque chose que l’on projette dans un temps dont on croit qu’il n’est pas lié au présent où a nos propres mouvements.
    Nous faisons de l’espoir une dépendance à autrui ou encore à un être suprême qui nous permettrait d’effacer toutes nos craintes.
    L’espoir est forcément lié à la peur, à la crainte.
    Au-delà de l’espoir il y a l’inespoir, seule attitude ancrée dans le présent, dans la non recherche à un fruit qui se trouve déjà là, en nous. Il suffit juste de le voir et de le prendre pour le vivre et l’assimiler, ici et maintenant.
    Ne rien chercher, ne pas fournir d’effort autre qu’un acte de conscience, de prise de conscience de ce que nous sommes et des obscurcissements issus de nos vécus mémorisés telles des empreintes.
    Ce foutu mental est là pour nous rappeler en permanence que nous existons en tant qu’entité indépendante et autonome.
    Voilà le vrai subterfuge.
    Si nous pouvions simplement glisser hors de notre coquille et nous fondre dans l’espace illimité hors du temps. C’est possible, chaque fois que nous maintenons notre « attention » le coeur ouvert.

  26. pierre dit :

    le message exprimé par le Passeur est bien d’ordre alchimique, le passage de cette dimension dans laquelle nous sommes vers une autre, exprimée par le « passage du chas »

    le chas, est la porte étroite par laquelle nous devons passer….finalement faire un lâcher prise et s’abandonner à ce qui peut venir…et étonnamment cela correspond bien à l’eclipse du 20 mai où la terre sera en alignement avec le soleil/la lune et Alcyonne (soleil central galactique) qui est le centre solaire des pléiades (représentés par le cou dans la constellation du taureau) et dans une vision astrologique c’est le cou///
    c’est le passage du chas …et du verbe aussi
    ce 20 mai sera certainement le démarrage d’une autre réalité planètaire…un monde nouveau se profile à l’horizon…

  27. Maryselafée dit :

    Encore mil MERCI Monsieur Le Passeur !
    Merci à vous d’exister et d’Être ce que vous ÊTES,
    Merci pour cette nouvelle « chanson-de-Vie » … vos mots, phrases … sont vraiment remplis de Sagesse et d’Amour, de Simplicité et de Réalité .. …
    Mon Cœur vous aime et vous souhaite le meilleur, toujours …
    Soyez Béni
    Namasté, avec toute ma tendresse, Maryselafée

  28. Cécile dit :

    Bonjour Passeur,
    Entre chacun de vos mots, il y a de la lumière et de l’amour qui passe.
    Merci.
    Cécile

  29. Mikael dit :

    Merci,Passeur,pour ce texte plein de sagesse et sérénité qui apporte une détente inexplicable.La bien venue de ce »lâcher prise »,sans doute…
    Comment faites-vous pour transmettre une si grande universalité?J’ai l’impression pour la première fois d’être en harmonie avec quelque chose qui me pesait sans que j’aie l’envie de m’en détacher,de remettre le « je » à la place qu’il avait oubliée.Cette remise à niveau fait du bien et sans doute avancer plus vite qu’on ne pense.
    Paix en vous tous

  30. Lilas dit :

    Nos pas se rejoignent sans se mélanger, nos mains se frôlent sans chercher à s’agripper, nos esprits s’éclaircissent et s’allègent … Nous avon déjà commencé l’ascencion !!
    Bien le bonjour à toi, Le Passeur

  31. chris dit :

    Vos textes sont admirables mais si je vous écris c’est pour une raison plus pragmatique.En effet pourriez vous donner, selon votre avis,une liste d’ouvrage sur les phénomènes extraterrestres le complot et les technologies réelles (un peu à la suite de votre post précédent)
    Merci et continuez comme ça !!!

    • Le Passeur dit :

      Honnêtement, je n’ai pas de lecture particulière à conseiller et d’ailleurs je pense, comme le dit dans un commentaire Alain Thomas, que l’important n’est vraiment pas là.

      • Salvia dit :

        Au sujet d’éventuelles lectures concernant les phénomènes extraterrestres, j’ai envie de dire que ces lectures furent, pour moi, intéressantes il y a de nombreuses années, lorsque, ou bien on était traité de doux rêveur si on y attachait une quelconque importance, ou bien il fallait se méfier de ne pas se faire happer par des manipulateurs. Il y a des dizaines d’années j’ai pris « au hasard » quelques livres, écouté d’autres en parler, et puis j’ai rangé tout cela sur mon étagère aux souvenirs.
        Et du coup, aujourd’hui il me semble effectivement qu’il n’est plus nécessaire de consacrer du temps à ces lectures. Nous sommes arrivés à une époque où l’information, si on en a besoin, nous parviendra d’une autre façon, à nous d’accueillir en notre coeur ce qui est bon pour nous. Les lectures chatouillent l’intellect, mais ne provoque pas l’évolution spirituelle nécessaire, et c’est cela qui est à l’ordre du jour. C’est vraiment du coeur à coeur.
        Merci Passeur pour ce beau et riche texte. Je lis les commentaires des uns et des autres, mais pour ma part, je préfère ne pas en rajouter, sinon de dire qu’il résume merveilleusement mon vécu des dernières semaines.

  32. babouchka dit :

    Merci,merci, Passeur pour ce texte et leurs commentaires complétement en résonance avec ce que je vis et d’autres autour de moi.
    Quintus, c’est la première fois depuis des années que j’entends parler d’Oria et de ses livres..je l’avais rencontrée lors d’un conférence et nous avions correspondu un temps…je vais lui écrire , ses textes sont toujours d’actualité merci de l’avoir nommée et rappelée à ma mémoire.. Bien fraternellement dans la lumière et le sourire..

  33. Quintus dit :

    Passeur qui que vous soyez, vos textes sont toujours délicieux à lire. Il est indéniable que vous savez manier la langue française, la syntaxe est stylée et empreinte de poésie. les mots sont doux et s’harmonisent parfaitement.
    J’ai une amie qui demeure à Montségur, qui est écrit sous le pseudo d’Oria édition de L’Osiride.
    « L’évangile de la colombe »et plusieurs autres ouvrages me font découvrir que vous avez la même finesse et poétisation de la vie. C’est curieux.

    Pour passer à autre chose, je souhaiterai savoir si quelqu’un peux me fournir gracieusement une réponse à une question que je me pose et qui me trouble un peux.

    Depuis deux ans (2010)environ, je cherche la lumière du soleil et sa chaleur mais d’une façon irrépressible.
    Le moindre rayon de soleil je me dévéti..(pas tout) et me promène dans la nature , je m’expose etc.
    J’ai besoin de grande lumière et de chaleur.
    Avant cette période et depuis tout jeune, j’ai toujours recherché la pénombre, les ciels bas, gris et pluvieux et je fuyais la lumière au moindre rayon de soleil. Je ne me sentais bien qu’avec la pluie. Les ciels bleu me déprimaient et m’agaçaient. A l’intérieur, j’ai toujours aimé cette pénombre, les bougies l’encens et le silence.

    Qui d’entre vous peu m’expliquer ce phénomène. J’approche aujourd’hui de la cinquantaine et j’ai toujours eu une excellente constitution physique et presque jamais malade de ma vie.

    Et depuis cette année 2012, mais cela à commencé en 2011, je sens vraiment et c’est physique, la paix qui s’installe en moi et surtout ce lâcher prise qui s’insinue au plus profond de moi, cette compréhension qui me dit il faut le faire. Une sérénité et un silence intérieur comme si le temps s’en était allé, le silence dans mes pensées c’est vraiment étonnant et cela dure. Je n’était absolument pas comme cela. Mais tout l’inverse.
    J’ai la nette impression que j’ai dépassé quelque chose et que j’ai gagné. Je me sens calme et équilibré,merveilleusement bien.

    Merci

    • Le Passeur dit :

      J’ai en tête qu’il y a peut-être derrière tout ça une vieille mémoire très prégnante. Peut-être le souvenir d’une vie méditative recluse ? Mais avec les énergies cosmiques dans lesquelles nous baignons cette année la guérison s’est peut-être faite et vous avez de la nourriture solaire à rattraper…
      Sinon, je ne suis pas cette amie dont vous parlez, bien qu’il semble que nous partageons l’amour d’une même terre cathare.

      • Quintus dit :

        Merci Passeur pour votre réponse, je me doutais de cette « possible » existence antérieure. J’en ai eu les réminiscence toute ma vie. J’étais un moine du XIIIeme en Irlande.

        C’est sûr qu’il doit y avoir de la lumière à rattraper.
        Vous avez vu juste à priori.
        Merci

    • pierre dit :

      JE pense que vous êtes dans une grande mutation l’homme ancien devient l’homme nouveau et vous vous abandonnez au prana envoyé par le soleil, accompagné évidemment par les photons qui sont l’indice d’une grande lumière universelle…cela me fait penser au film « théorème » de Pasolini …par la présence d’un être surdimensionné les gens autour de lui vivaient ce qui étaient au fond d’eux-mêmes en l’occurrence…le PdG d’une grande entreprise dans son changement, se déshabillait dans une gare et partait nu, pendant que sa femme grande bourgeoise devenait prostituée…superbe film dont l’acteur principal sterence stamp est en recherche d’une spiritualité à vivre..c’est en faite une alchimie qui s’effectue

  34. HAYAH dit :

    Merci pour votre texte.
    alignement des planètes pour ce dimanche 20 mai:
    http://www.wikistrike.com/article-20-mai-eclipse-annulaire-et-alignement-planetaire-105358362.html
    voici les hostilités dont je parlais dans les commentaires de « sur la piste des Stellaires1 »
    lisant les commentaires je ressens que beaucoup sont encore ancrés dans la dualité.
    moi-même ayant la chance de vivre à l’écart du monde matériel comme vous, je crois! nous permet en tant qu’observateur de ne pas subir toutes ces énergies qui destabilisent.
    amitiés fraternelles à vous tous

    • Le Passeur dit :

      J’en profite pour rappeler que wikistrike est un site qui véhicule un grand nombre d’infos bidons. A prendre donc avec le plus grand discernement, même s’il est vrai cette fois qu’il y a un alignement avec Alcyone, soleil central de la galaxie, pendant l’éclipse solaire annulaire de dimanche (3h30 en France).

      • François dit :

        Salut Passeur,
        As tu une source pour cet alignement. Je parle bien sûr d’Alcyone. Merci
        F.

        • Le Passeur dit :

          Il existe un logiciel d’astronomie gratuit et téléchargeable pour Mac ou PC qui s’appelle Stellarium. Je l’ai déjà recommandé, il est vraiment très bien fait et totalement paramétrable. Il est donc possible de vérifier grâce à lui qu’il y a bel et bien un alignement parfait entre Alcyone, le Soleil et la Lune au moment de l’éclipse annulaire du Soleil par cette dernière ce 20 Mai. A l’heure française, l’alignement optimal se fera à 2h du matin.

        • Marie-Anne dit :

          A propos de l’éclipse solaire annulaire de ce 20 mai 2012, voici les coordonnées d’un article qui m’a semblé très intéressant ( et je serais intéressée aussi par ton avis ,Passeur, si tu le veux bien et dès que tu en auras le temps, merci) :

          http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-eclipse-solaire-annulaire-du-20-mai-2012-105338807.html

          Excellent dimanche à tous, M-A

          • Le Passeur dit :

            C’est en effet un article intéressant qui semble prendre en compte l’essentiel de ce rendez-vous cosmique. Les anciens savaient très bien l’importance et la signification de cette horlogerie des astres, c’est un savoir qui reviendra et sera partagé par tous. Que ceux qui ont vécu l’éclipse totale d’août 1999 se souviennent de ce qu’ils ont ressenti à cet instant précis où la lumière et la température ont chuté et où tous les animaux se sont tus. Il y avait beaucoup de nuages ce jour-là sur la France et j’ai du partir en chasse d’un coin de ciel bleu que j’ai fini par trouver au bon moment. Moment que je ne suis pas près d’oublier. C’était un rendez-vous capital pour tout ce que nous vivons aujourd’hui.

          • Marie-Anne dit :

            Merci , Passeur, que ce dimanche 20 mai reste aussi dans nos mémoires comme un très beau moment dans l’histoire de la Terre, quelle que soient les apparences extérieures !

          • François dit :

            Merci mille fois Marie-Anne, cet article tombe on ne peut mieux pour moi. C’est parfait!
            J’en profite pour dire que les interventions sur cet espace sont d’une qualité exceptionnelle. Merci à toutes et tous de vos contributions.
            F.

          • Stéphanie dit :

            Bonjour à tous,

            Je ne sais pas si ce qui vient de se passer cette nuit en Italie du Nord entre Modène et Ferrara (Emilie- Romagne) très précisément à 4:04 est en lien avec cet événement cosmique dont vous parlez ici, mais pour moi cela est très troublant.

            J’habite à quelques kilomètres de Venise et à environ une centaine de kilomètres de l’épicentre du tremblement de terre de cette nuit. A 4:00 précise ma fille m’a réveillée, j’étais un train de faire un rêve étrange : un grand oiseau blanc qui télépathiquement communiquait avec moi me transmettait sa fatigue et sa tristesse. Je me suis levée et j’ai ressenti une douleur physique dans mon cœur comme si on me le transperçait (Je sais que mon cœur physique est la porte d’accès à une autre dimension de mon être) donc je me sentais en alerte. Je suis allée dans la cuisine (j’habite dans un petit appartement) prendre un verre d’eau pour ma fille, je suis allée dans sa chambre où elle a bu son verre d’eau, à 4:04 j’étais dans le couloir pour poser le verre d’eau dans la cuisine et la secousse a commencé.

            J’avoue que c’était pour moi une situation complètement irréelle les murs, la porte d’entrée, les volets, les fenêtres tous tremblaient avec une force incroyable, j’étais comme envoutée à regarder ma porte d’entrée qui bougeait avec une force qui me semblait surnaturelle, puis ma fille m’a dit « maman c’est un tremblement de terre » son lit bougeait, mon compagnon s’est lui aussi réveillé par les secousses et nous a dit de nous habiller et de rester éveillées au cas où une secousse plus importante devait se produire. La secousse a durée très peu de temps environ 30 secondes mais c’était très intense. Nous sommes sortis sur le balcon, tous les voisins avaient eux aussi été réveillés, la peur était vraiment palpable, des femmes pleuraient comme en état de choc, beaucoup voulaient partir en voiture au beau milieu de la campagne, c’est effectivement ce que beaucoup d’italiens du Nord (en particulier en Emilie-Romagne, Vénétie et Lombardie) ont fait. Environ vingt minutes plus tard vers 4 :25, les premières nouvelles sont tombées à la télévision et mon compagnon nous a dit que nous pouvions aller dormir car il n’y aurait pas de secousse plus forte ici. Vers 5 heures j’ai ressenti la deuxième secousse de 5.1 qui cette fois était beaucoup plus légère mon lit bougeait et vibrait, mais j’étais tranquille.

            Ce matin en regardant les images à la télévision je me suis rendu compte combien la secousse avait été puissante 6.o en son épicentre. Il y a pour l’instant 5 victimes et une cinquantaine de blessés et beaucoup de dégâts matériels, certaines victimes sont mortes en raison de la peur (crise cardiaque).

            Je voulais partager avec vous cette expérience non pas pour vous faire peur où vous provoquer de l’angoisse, mais parce qu’il me semble que cela a beaucoup à voir avec ce que le Passeur a écrit dans ce texte, et dans d’autres où il parle de la peur et de l’importance de rester centré et confiant malgré les événements.

            Bonne Journée à tous.

          • Marie-Anne dit :

            Bonjour, Stéphanie, reçois d’abord toute ma sympathie pour ce que tu as vécu cette nuit!
            Si je m’empresse de te répondre, c’est qu’hier, en donnant les coordonnées d’un article sur l’éclipse de ce 20 mai, j’ajoutais que je souhaitais ce jour beau pour la planète, QUELLES QUE soient les APPARENCES EXTERIEURES.
            J’ai senti au moment où j’écrivais, que la Terre ne pourrait pas se débarrasser de son passé patriarcal non-aligné , sans quelques réajustements qui seraient peut-être spectaculaires (consciente que la Terre ferait tout pour les minimaliser au mieux).
            Je pense donc que le tremblement de Terre que vous avez essuyé cette nuit est ,très probableme nt, en rapport avec ces réajustements (qui ont eu lieu avant et après l’éclipse , et qui auront peut-être encore lieu dans d’autres points du globe, espérons que nous ne nous les rendrons pas trop dur!).
            J’ai été aussi fort touchée par ton rêve :j’ai vu dans ce grand oiseau blanc si lourd de tristesse, l’image de l’Esprit, ou peut-être de la Grande Ame du Monde, ou de la Grande Mère, je ne sais comment dire, emmenant avec Elle/Lui toutes les tristesses liées à cette ère qui s’achève, et tout ce qui gelait la Vraie Vie sur notre Planète, tout ce qui l’isolait et aurait fini par la tuer!
            C’est aussi un peu comme si le Kâ, le double de la Terre Duelle et mortifère rendait l’âme!
            Et cela , juste après une éclipse annulaire qui permettrait de libérer la Terre des formes-pensées et des archétypes patriarcaux non- aligné sur le Coeur (cf article dont j’ ai donné réf. ci-dessus)!
            Le transpercement que tu as ensuite ressenti au niveau du coeur était peut-être annonciateur de ce qui allait arriver- le tremblement de Terre-mais peut-être aussi de l’ordre de la « blessure qui guérit ».
            Vous vivez, en Italie, des moments difficiles, et j’espère que toi et les tiens vous allez bien!
            Tu as raison de nous rappeler de rester centrés alors que tout bouge ( ! ) autour de nous!
            Gardons bien en vue que nous vivons les prémices d’une Vie Nouvelle et basée sur l’harmonie, sur la cohésion du Coeur et de L’Esprit !

            Avec toute mon amitié,
            M-A

          • Marie-Anne dit :

            PS: merci aussi à François pour sa gentillesse.
            I lest un de ceux dont je lis toujours les commentaires avec plaisir! Merci à toi, François,
            M-A

          • François dit :

            Bonjour Stéphanie, reçois également mes meilleures pensées ainsi que ceux qu’y t’entouraient lors de cet événement. Je rejoins ainsi Marie-Anne. Le propos de mon com serait également de souligner que lors d’un tel évènement il se produit chez quasi tout le monde un puissant choc émotionnel qu’il peut être prudent de mettre en conscience et lors d’une méditation ou échange énergétique avec ton compagnon par exemple de le transformer. Ce choc peut être ,de surcroit, amplifier par l’effet de foule qui vit une angoisse, une peur viscérale et qui se rajoute à ton propre ressentit du moment. Voilà, je vous souhaite à vous trois tout le meilleur.
            F.

          • Stéphanie dit :

            Bonjour Marie Anne,

            Ta réponse pleine de compassion et de sagesse me touche profondément et je t’en remercie du fond du cœur. Ton ressenti était juste Gaia ne peut pas opérée son changement sans ces quelques réajustements qui pourrons être spectaculaires, mais comme tu le précises et cela est une réalité elle fait de son mieux pour les minimaliser. Nous ne déplorons que 7 morts jusqu’à présent et les médias ne cessent de répéter qu’étant donné la puissance du séisme il s’agit là d’un miracle.

            Je te remercie pour l’interprétation de mon rêve, je n’ai pas tout décris car sur le moment cela ne me semblait pas le plus important. Ta perspicacité m’impressionne vraiment, je crois qu’il s’agissait en effet de la Grande Mère comme tu la nommes. J’aimerais à présent vous le raconter car il est peut-être intéressant, en fait, le rêve commence ainsi : je vois un petit oiseau blanc magnifique qui s’envole dans le ciel en passant au dessus de ma tête et j’en éprouve une immense joie, puis je continue mon chemin et je rencontre ce grand oiseau blanc qui est la mère du petit, elle le cherche et est désespérée parce qu’elle ne le trouve plus. Je lui explique que je l’ai vu prendre son envol qu’il est parti vers le ciel et qu’il se porte à merveille, alors la mère me regarde avec ses yeux pleins de tristesse, mais aussi de gratitude et me remercie du service que je viens de lui rendre, je lui dit que je n’ai rien fait, elle me répond qu’au contraire j’ai fait beaucoup et qu’elle ne l’oubliera jamais.

            Je profites de l’occasion pour te dire que j’aime beaucoup les prénoms que tu portes ceux de la mère et de la grand-mère de celui que certains d’entre vous appelle un ami, pour moi c’est le plus grand maître spirituel de tous les temps, celui a qui nous devons beaucoup comme l’avait écrit le Passeur dans « Le passage du chas ».

            Fraternellement

          • Stéphanie dit :

            Bonjour François,

            Je te remercie pour ta solidarité elle me va droit au cœur. Tu as raison un tel événement est un choc émotionnel amplifié par la peur de milliers de personnes autour de soi. C’est pour cette raison qu’il est important de rester centré et confiant, et de se concentrer exclusivement sur la guérison et le déconditionnement car le temps presse.

            Fraternellement

          • François dit :

            Bonjour Stéphanie, bonjour à tous,
            Je ne suis pas spécialiste en interprétation de rêves, mais je suis interpelé au fond de moi dans ta deuxième description. En te lisant je suis projeté dans ce que je vis depuis un mois environ qui est d’accepter de « laisser partir mes enfants », malgré qu’ils ne vivent plus avec moi depuis deux ans. Ils sont largement en âge de vivre leur propre vie et de faire leurs propres choix… et donc d’en assumer totalement les conséquences. Cependant… les ayant principalement « élevés » seul depuis plusieurs années, j’ai mis en conscience que j’ai joué le rôle, bien sûr, du papa/père mais aussi, vu l’absence totale de l’autre polarité, j’ai également endossé le rôle maman/mère.
            Le père que je suis a poussé les enfants vers la sortie, principe masculin d’aller vers l’indépendance et d’assumer, mais la « maman » que j’ai été malgré moi, aurait tendance à être inquiète quant à certains de leur choix de vie. Alors pour en revenir à ton rêve, voilà l’endroit où il m’interpelle: Une part de moi pourrait être cette maman oiseau qui est triste de la « disparition de son bébé », « de la coupure d’un certain lien » et elle retrouve la joie lorsque tu lui annonce qu’il s’est « envolé vers le Ciel (lumière, liberté, indépendance et choix d’expérimentation de la vie) et qu’il va bien ». La voilà rassurée! Elle a raison de te remercier car tu lui as rendu un Sacré service! Je te remercies aussi de ce témoignage qui a, pour moi, une portée importante. C’est un véritable travail (dans lequel je suis) que de garder la Foi que tout est parfait quand il s’agit de personnes que l’on aime et qui font des « choix à risque ». Encore une magnifique synchronicité. Décidément je ne cesse de trouver Ici beaucoup de messages derrière les messages .
            F.

          • Stéphanie dit :

            Bonjour François,

            Comme tu le dis si bien la synchronicité est vraiment quelque chose de parfait ! Le récit de ton expérience de père m’a profondément touché et émue, car tu décris exactement celle de mon propre papa puisqu’il nous a élevé ma sœur et moi après le décès de notre maman, j’avais 14 ans et ma sœur en avait 11.

            Il a fait un travail extraordinaire et nous lui vouons une éternelle gratitude et un amour immense. Comme toi il a dû développée sa partie féminine tout en conservant son côté masculin. Si je repense à comment il a géré tout seul deux adolescentes, je suis vraiment très impressionnée par sa réussite et très très reconnaissante à la vie pour avoir eu un tel père. Je remercie aussi ma mère pour avoir été en mesure de trouver le juste partenaire, celui qui allait être capable de poursuivre tout seul cette tâche immense.

            Mon père est une très belle âme lumineuse, c’est quelqu’un qui est très simple et humble sa seule aspiration est la paix, et la grande passion de sa vie c’est la terre Gaia avec laquelle il a un rapport vraiment particulier. Il nous a toujours dit que le jour où il ne pourra plus la cultiver être en contact avec elle il quittera cette incarnation, à chaque fois que je l’ai entendu prononcer cette phrase mon cœur s’est mis à battre la chamade, je sais que cela se passera ainsi.

            Ce que je voulais surtout t’exprimer François, puisque je suis passée par là en tant que fille, c’est que ton ressenti est juste lorsque tu dis qu’il te faut garder la foi et laisser tes enfants sortir du nid en les laissant libre de leurs choix et des hypothétiques conséquences, ainsi va la vie, tout est pour le mieux. Si tu as le courage de les laisser prendre leur envol, ils ne t’en seront que davantage reconnaissants et la connexion d’amour entre vous ne fera que de se renforcer. La liberté et la confiance sont fondamentales.

            Je te parles à travers mon expérience et le recul puisque presque vingt ans ont passés depuis que mon père a traversé les mêmes épreuves que les tiennes. Aujourd’hui plus de 1.000 Kms nous séparent et nous habitons dans deux pays différents, ma sœur elle habite à 150 kms de chez lui. Je sais qu’il est très fier de ses filles et de ses petits enfants et de la tâche qu’il a accompli avec force et courage. Même si nous ne pouvons pas nous voir physiquement souvent, nous sommes toujours connectés par le cœur et par la force de l’amour.

            Meilleures amitiés

  35. François dit :

    Merci Passeur,
    Permettre à la Lumière (conscience) de descendre dans la matière me semble aussi être essentiel en ces temps de grandes transformations. Et honnêtement ce n’est paradoxalement pas si simple quant bien même c’est une bénédiction à chaque pas de fait. Cela me fait du bien de lire que d’autres personnes simplement humaines le vivent également. J’ai aussi « l’impression » que nous sommes proches du basculement, ce qui pourrait me rendre impatient…. alors que la clé repose dans l’abandon. Ha…divine dichotomie quand tu nous tiens…
    Entrer dans son profond silence intérieur alors que le monde (famille, conjoint, amis, etc.) a rarement été aussi bruyant est un défi majeur par lequel nous pouvons mesurer notre détermination à choisir et créer notre propre chemin, à nous respecter et à nous aimer.
    Merci.
    F.

  36. Nans dit :

    <>

    Et voilà… voilà la phrase qui me percute. Venant de vous, Passeur, je ne regrette pas d’avoir inclus votre site aux quelques autres que je consulte régulièrement depuis plus d’un an maintenant, de façon quotidienne.
    Des articles tombent, celui-ci est particulièrement parlant, et venant de vous ça ne fait que renforcer mon choix et satisfaction de venir vous lire. D’autres articles tombent et ne résonnent pas, mais leurs échos ne me sont sans doute pas encore parvenus.

    Voici néanmoins le poids le plus lourd que j’ai à porter, peut-être d’autres lecteurs le portent-ils aussi. Pourquoi ce changement maintenant? cela fait des millénaires que nous naissons, vivons avec la peine et la joie, et mourons ainsi. Que la vie est comme ça et c’est tout.
    A tel point qu’on n’ose pas ou plus croire que le meilleur est à venir… à tel point qu’on a du mal à s’autoriser un autre devenir…. et pourtant tout vient doucement, avec ou sans résistance, Cela vient.
    Merci à vous de nous aider cher Passeur.

  37. Soleil Bleu dit :

    Merci infiniment Passeur. Tes mots ont trouvé le chemin pour m’apporter un appui bienveillant dans la houle qui me chahute en ce moment.
    Un lâcher-prise empreint de lumière et de sérénité naît en cet instant de partage.
    Amour, Pardon et Paix sur le chemin de nos Âmes……

  38. Moni dit :

    Merci Passeur de mettre en mots et en réflexions ce que sans doute beaucoup ressentent.
    J’aime infiniment l’optimisme que je perçois dans ce texte, ainsi que l’encouragement à poursuivre ce chemin malgré les doutes qui, quelquefois, sont comme des pierres sur lesquelles je bute. De toute manière, poursuivre est une nécessité de l’âme, comme respirer est celle du corps. Mais il est bon de se sentir accompagné-e, dans le sens de compagnonnage. Cela permet d’avancer avec plus de légèreté. Merci à vous, Passeur, à vous, commentateurs, pour cette aide précieuse. Bonne route à tous.

  39. Maella dit :

    Merci de mettre des mots si justement dits sur ce qui est une évidence à vivre mais pas forcément à dire.
    La Nouvelle Terre est en route, elle est déjà là !

  40. Drizd dit :

    Je rejoins les propos de Claude de l’Est.

    Par ailleurs, dans cet article comme pour les autres écrits de Le Passeur, j’y retrouve à nouveau la justesse, la sérénité. Et chacun de ces articles est un élément de travail personnel bien précieux.

    Merci beaucoup, Le passeur.

  41. Max dit :

    Bonjour Passeur,
    Votre article résume parfaitement ce que je vis depuis quelques semaines.
    Je deviens plus observateur qu’acteur et si je m’exprime ici et maintenant c’est juste pour manifester ma gratitude envers votre engagement pour votre mission.
    Max

  42. Claude de l'Est dit :

    Cela fait plaisir de retrouver la verve du Passeur et je m’en délecte toujours autant.
    En effet, beaucoup de choses ont été dites et même parfois trop, mais la finalité de cette période charnière et si importante est là, bien résumée et nous n’avons plus effectivement qu’à peaufiner notre être Divin, lui passer encore quelques tours de vis, vérifier les niveaux et lustrer cette belle carrosserie avant le dernier tour de piste.
    En attendant ce moment, je tiens à saluer tous les acteurs de cette aventure et remercier les organisateurs dont leur générosité n’a d’égale que leurs talents de semeurs d’étoiles, comme notre ami Le Passeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *