Paroles de sable et de marées (1)

Il y a bien des manières d’ouvrir en soi le regard. La Nature nous offre en chaque instant son unité, mais nous la regardons bien souvent d’un seul œil, empreint des formes acquises en nos mémoires. Pourtant, tout est là, qui fait miroir et qui nous offre l’Unité.

Je voudrais vous offrir les images d’un homme, Francis Carnoy, qui a su réunir les deux reflets du Tout en ce plan à deux polarités. Vous découvrirez ainsi, par l’art du palindrome, qu’en chaque flaque d’eau, chaque rocher et chaque brin de sable, en fait qu’en toute chose réside un vaste Univers qui nous montre un aspect de l’Unité. Mais au fil de ces magnifiques photos, vous constaterez peut-être aussi qu’il se passe quelque chose en vous, qu’un verrou claque et qu’une porte s’ouvre, qui ne se refermera plus.

Précisons que ces photos en très grand format présentent tant de détails qui sont à eux seuls des univers en soi, qu’il est bien difficile de vous les présenter en ce format plus petit et très allégé pour les besoins techniques de ce support. C’est pourquoi je vous invite si vous en avez la possibilité à aller voir les expositions de Francis. Il voudrait d’ailleurs pouvoir créer un DVD qui permettrait d’autres pespectives. Si l’un ou l’une d’entre vous a les compétences pour cela…

Enfin, je précise pour ceux qui seraient en cette période estivale du côté de l’Aude, de l’Ariège ou des Pyrénées Orientales, qu’aura lieu le 12 Juillet à Rennes-les-Bains dans l’Aude (à 30km au Sud de Limoux), une exposition gratuite sur grand écran dès la nuit tombée. Une autre petite exposition sera visible à partir du 20 juillet au Canon (Le Shop Déglingué) près du Cap Ferret.

Je vous laisse à présent voyager dans l’univers des palindromes de sable dessinés par les marées de l’Océan Atlantique, prenez le temps de les explorer…

Le Passeur.

« En regardant de plus près, là où la mer écrit ses mémoires quand elle se retire, nous découvrons la vérité : ce qui est dessous, c’est le souvenir de ce qui est dessus. Nous connaissons nos souvenirs en ignorant qui les as vécus, fascinés par ce qui nous est le plus extérieur. » Francis Carnoy.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.  D’autres séries de palindromes  seront prochainement publiées ici.

« L’ombre n’est pas le contraire de la lumière. C’est le trait de crayon sur la page blanche. Voilà pourquoi tu es née. Tu ne connaîtras pas l’un sans connaître l’autre. Il n’y a pas de préférence, tout vient de la lumière, mais si tu ne sais pas dire non, tu ne sauras jamais dire oui. »

Francis Carnoy.

Voir d’autres Paroles de sable et de marées (2)

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

Ces photos sont la propriété de Francis Carnoy, il les offre volontiers ici au regard de tous. C’est avec beaucoup de gratitude que j’accueille ainsi son œuvre et que je l’accueillerai encore à l’avenir sur urantia-gaia.info.

À propos de Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

43 réponses à Paroles de sable et de marées (1)

  1. magali dit :

    et une telle ressemblance avec l uterus…

  2. AMALIE LÉO dit :

    OUF !
    Ces photos sont en moi ,imprimées-engrammées dans mon corps-coeur , vivantes , éblouissantes , vibrantes ,mon centre -coeur s’élargit et toute part en ondulations rayonnantes …. ça me chatouille de partout , réveil de l’ HOLOGRAMME ?
    Tout cela est en Moi-Nous , ces Dieux , ces Déesses , ces entités de ce Grand Plan vivant pleinement Partout , nous sommes TOUS les UN dans les autres UN , je vis-vibre l’hologramme dans les cellules du corps que j’habite .( c’est la première fois que je vis cette intensité )
    j’ai la conviction que ces photos sont un pulsateur de remise en éclat de la lumière -originelle-vivante , ceci- cela a été immédiat et cela continue …….et ceci me touche en Gloire et en Beauté de ce monde Crée …….. Gratitude envers VOUS TOUS , PARTIES DIVINES HOLOGRAPHIQUES .

  3. Dania dit :

    Epoustouflant !! Fabuleux !!! Selon où mon regard se porte, un univers s’ouvre à moi. Même si le mental n’est pas en mesure de comprendre tous les symboles, il y a quelque chose qui vibre au plus profond de moi et qui génère une douce chaleur.

    Merci Francis, Merci Cher Passeur.

  4. cyrano dit :

    En lisant vos commentaires…
    Quand on expose on s’expose au positif au négatif et au neutre.
    Je veux d’abord vous remercier – Tous.
    Je suis né dans un croissant de lune au bord de l’eau, un 3 juin… gémeaux, un palindrome !
    Pour moi la photo restitue l’émerveillement de cet instant entre 2 pensées.
    J’ai mis un peu de temps à comprendre qu’être au bon endroit, au bon moment c’est être là où l’on est. Un peu de temps encore pour cette évidence (Lankavatara sutra) « les choses ne sont pas ce qu’elle paraissent être ; elles ne sont pas non plus autrement ».
    Rassuré par ce paradoxe (insoluble dans la vie pratique), j’ai le sentiment que tout se passe sur l’axe, le totem où sont révélés les symboles par l’enroulement d’une même énergie qui se dédouble.
    Le 1 engendre le 2, le 2 engendre le 3, le 3 engendre l’univers.
    Chacun exprime la même chose à sa manière et quand on débroussaille la réactivité émotionnelle on y voit plus clair.
    Pour cette série il s’agit de photos de sable, pas d’infographie (j’ai rien contre). Ce sont des traces à marée basse avec des colorations dues aux pigments d’origine minérale, végétale, animale.
    Je suis toujours dans l’émerveillement de voir que tout existe et qu’il n’y a rien d’autre que ce qui est. Une chose est certaine plus on se rapproche de la lumière plus l’amour grandit.
    (photo-graphier : écrire avec de la lumière).
    En espérant vous rencontrer le 12 juillet sur la place des 2 Rennes… à Rennes les Bains.
    Merci au «Passeur» – Merci à Vous.
    Francis Carnoy

    • Marie-Anne dit :

      Bonjour, Cyrano ( ou Francis)!
      Moi aussi, je suis née au bord de l’eau , et je suis aussi un gémeaux ( tout juste), du 21 juin (2+1 : 3 ) !
      (J’aime beaucoup ces petits clins d’oeil de la Vie!).
      J’ai déjà dit au Passeur ce que je pensais de tes photos , et, maintenant que j’ai encore mieux senti la vibration de leur auteur, je comprends encore mieux leur Splendeur: la Vie se déploie si merveilleusement à ceux qui savent l’aimer et porter cet Amour aux autres!
      Merci donc, pour ces magnifiques écrits de la Lumière , Lumière qui, pour moi est , comme me l’a rappelé un Grand Ami , rien d’autre que l’Amour quand, de l’Incréé, il passe dans la Création.
      Je ne sais pas encore si je serai là le 12 juillet, à Rennes-les -Bains, mais j’aimerais bien !
      On verra!
      Merci à toi, merci au Passeur

      • Marie-Anne dit :

        « Tout se passe sur l’axe « : cette phrase me poursuit, donc, à minuit, je la dépose ici:  » tout se passe sur l’axe », tout se passe, tout se crée ou entre dans la forme aux intersections et aux interfaces aussi,, semble-t-il (vesica piscis, p. ex.) …
        Je me sens au bord de quelque chose d’ important, et je ne vois rien!
        La nuit portera peut-être conseil! Amitiés à tous

  5. chouchou dit :

    bonjour,

    c’est magifique en effet, quoi que dans la première je vois une tete inquietante (en haut) avec des ailes en forme de griffe

    « Le palindrome est créé par Francis, par jeu de miroir avec sa photo. »

    j’ai bien compris que ce sont des photos de sable mais je comprends pas comment celà peut donner de telles images car j’ai beau regarder le sable après que la marée se soit retiré je n’ai jamais rien vu de semblable

    quelqu’un peut il m’expliquer comment sont apparus ces tableaux avec tous ces personnages à partir de sable ?

    • Le Passeur dit :

      Déjà avec l’œil du photographe, ensuite en réalisant un palindrome avec la photo, ce qui consiste en ce cas à symétriser la photo en miroir, le même principe que les taches d’encre sur une feuille qu’on replie puis qu’on déplie.

  6. Laurence dit :

    Merci Gaïa pour ces beaux messages!
    Dans la même approche, je vous recommande le travail photographique de Bruno BOYER. (pour un aperçu, je vous invite à visiter son site : http://brunoboyer.fr/). Comme Francis révèle les messages du sable, Bruno révèle ceux du végétal. Etonnante approche complémentaire.
    Merci à tous les 2

  7. Jean-Pierre C. dit :

    Un conseil pour eviter de tourner l’écran pour voir ces photos dans tous les sens souhaités :
    Cliquez avec le clic droit sur l’image et enregistrez la dans votre dossier « mes images ».
    Ensuite retrouvez la dans ce dossier, ouvrez la et avec les boutons de manoeuvre en bas vous pouvez la tourner dans tous les sens et l’agrandir à l’infini également…
    C’est bien plus reposant que de tourner l’écran !
    Bizzzzz à tous.

  8. waterbreathing dit :

    Cela me fait songer à quelque chose que je pensais.Comme quoi, chacun portait un peu des débuts et fins des temps en soi, que ce serait une mémoire, qu’on serait  » forgé » de cela, qu’on porterait, nécessairement, la formule /clef de ce qui « est », résolutions des équations les plus complexes, en notre existence. et que l’on est  » tout ça », tout cet héritage, qui part à sa rencontre, qui cherche à se comprendre, se connaitre,  » nous sommes l’univers qui se rencontre lui même ».

  9. Françoise M. dit :

    Cela me fait penser aux mandalas créés par Loria, artiste québécoise, à partir d’éléments de photos. Apparaissent aussi de petits personnages ou formes intrigantes et qui transmettent une certaine énergie pour chacun de ces mandalas.
    http://www.loriacreation.com/index_mandalas.html

  10. laurore dit :

    Paroles de sable et de marées…, Des cordes, des bois et des hommes…,
    Fascinante conjugaison d’intuitions!!
    Des hommes et des bois, des cordes Paroles de sable et de marées
    « J.S. Bach – Crab Canon on a Möbius S Strip » – You Tube
    La musique palindrome de ce  » clip classique.
    Il paraîtrait qu’on pourrait détecter des fractales dans certaines pièces de Bach, mais cette animation (via) est assez convaincante sur la construction géométrique ( qui plus est, en 3 dimensions) de la musique de Bach n’est pas si loin.
    Ouhai, accompagnées en boucle par ce palindrome de Bach, je pense que les photographies de Francis Carnoy à Renne les bains se surdimentioneraient magnétiquement et apporteraient ainsi tout le miel tant attendu par feu l’abbé Boudet.
    Merci passeur et bien à tous les commentaires!!

  11. Soleil Bleu dit :

    Waouh ! Impressionnant ces réalités qui n’en finissent pas de se dévoiler pour nous en offrir de nouvelles ! J’ai pas fini d’pousser l’exploration et j’y reviendrai probablement m’y plonger pour le plaisir de la découverte. Cool ! Merci Passeur

  12. Babeth dit :

    perso… franchement, je n’aimerais pas avoir ces tableaux chez moi…
    qu’on les trouve « étranges », « bizarres », « surprenants » peut-être, mais beau….

    il faut sans doute les voir en grand….

  13. François dit :

    C’est très beau, mille mercis !

    Cela m’incite beaucoup à la réflexion. Notamment par rapport à la science, la physique et l’origine du monde… Aujourd’hui il y a eu une confirmation majeure de l’existence du « Boson de Higgs » qui va changer beaucoup notre perception du monde.

    http://youtu.be/EeoB2ib-4pY

    Cordialement

    • Marie-Anne dit :

      Oui, François, la science doit valider aujourd’hui l’existence du boson de Brout-Englert-Higgs , une « particule » aux propriétés de symétrie très particulières, et qui servirait/sert de vecteur d’interaction entre toutes les particules élémentaires et sub-particules de notre Univers.
      Les bosons de Higgs ( dits aussi « particules de Dieu » ) forment une sorte de champ qui se trouve entre les particules ; champ qui donne leur masse à ces particules.
      Car la masse ne vient pas de la particule elle-même ( électron, proton, quark ou autre…), mais de ce que nous percevons de cette particule lorsqu’elle se heurte à ces bosons qui la ralentissent.( On donne souvent l’exemple d’un homme qui essaierait de courir au milieu d’une foule : selon l’importance de la foule, il serait +ou- ralenti : l’homme , ici, ce serait la particule, la foule jouerait le rôle de champs de Higgs).
      Quand les Anciens nous disent, depuis des lustres, que la Matière, c’est de la Lumière , considérablement ralentie !
      (Et puis, le boson de Higgs, aux propriétés de symétrie si spéciales, se « montre » à nous ce jour où paraît cet article du Passeur avec ces images symétriques si étonnantes!).
      Amitiés à tous

      • François dit :

        Merci Marie-Anne pour ces explications 🙂

        • Marie-Anne dit :

          Avec plaisir , François! Je ne sais pas si toi, tu avais vraiment besoin de ces explications rapides, mais je les ai aussi données pour les quelques récalcitrants à la physique, présents ici, sur ce site (si, si, j’ai entendu dire qu’il y en avait! 🙂 ).
          J’en profite pour saluer le AUM magnifique qui accompagne ton nom, François !
          Amicalement,M-A

          • elba dit :

            🙂 oui, Marie-Anne, il y en a : moi ! ^^
            Je crois que je n’y comprendrai jamais rien, malgré tes explications gentiment données.
            Mais pas d’inquiétude : je me permets d’admirer, même sans comprendre.
            Et c’est admirable !
            Merci, Francis (et à vous également, Passeur.)

          • François dit :

            avec Elba et moi ça fait deux… au moins.
            Quand ma compagne me parlait d’astrologie au début je lui disais souvent, que je ne comprenais rien mais que la musique était belle. Aujourd’hui ça va un peu mieux, j’ai toujours la musique et quelques paroles de temps à autres… avec la physique j’en suis à la première note de la gamme.
            tendres pensées à vous.

          • Marie-Anne dit :

            A Elba et François:
            Ecoutez-moi ces 2 tire-au-flanc!
            Et moi qui avais pris ma plus belle plume pour vous parler des mystères de la Matière!
            Enfin, je serai indulgente, mais c’est parce que c’est vous! 🙂 🙂

  14. il y a une fascination à regarder les oeuvres de Francis
    avez-vous vu son livre : Presqu’île et complètement piquet ? Surprenant …
    il faudrait décrocher d’autres lieux d’exposition

    Merci Francis
    Chantal

  15. Marie-Anne dit :

    Mais Qui Est cette Intelligence Divine qui entremêle à l’infini et supervise si élégamment tant de Beauté, tant d’Ingéniosité, tant d’Originalité, de Créativité, tant de Dimensions innombrables !?!?!?
    On nous dit que c’est nous, et le Coeur acquiesce.
    Je n’y croyais pas non plus, qu’il s’agissait de notre être, au début, lorsque je découvrais la richesse de l’Inconscient, notamment à travers les rêves!
    Que de merveilles dans la Création! Que de richesses, que de choses infinies embrassées par l’UN, L’Artiste au sein de l’Incréé!

    Merci à Francis Carnoy et à toi qui le relaie, Passeur, pour cet époustoufflant rappel!
    On peut regarder ces photos en les agrandissant,en les réduisant, et aussi (si on est suffisamment souple), en les tournant: elles révèlent encore et encore des images et des ressentis étonnants !
    Donc, si je résume pensées et ressentis de ma part: Wouawwww!!!
    Petit bémol cependant : parmi les splendeurs qui me sont apparues ( il y en aura d’autres encore qui apparaîtront à chaque nouvelle re-visualisations), il y a quelques images belles mais inquiétantes.
    Il est vrai que j’y projette sûrement mes peurs, liées ,notamment, à la différence , à la crainte de l’inconnu, ou à quelque autre mémoire encore enfouie.
    Cela dit, voir ces images « inquiétantes » mêlées avec tant d’art , de naturel ( et même d’amour) à l’ensemble , a, en quelque sorte, désamorcé leur éventuelle « toxicité » à mon égard.
    Merci encore, Passeur

    • Marie-Anne dit :

      Encore une petite question, Passeur: n’y a-t-il aucune autre exposition prévue vers le milieu du mois d’août?
      Je serais à ce moment dans le sud du Périgord, et je pourrais éventuellement pousser une petite pointe un peu plus au sud encore?

    • Le Passeur dit :

      Comme le dit Francis (cité au bas de l’article) : « L’ombre n’est pas le contraire de la lumière. C’est le trait de crayon sur la page blanche. Voilà pourquoi tu es née. Tu ne connaîtras pas l’un sans connaître l’autre. Il n’y a pas de préférence, tout vient de la lumière, mais si tu ne sais pas dire non, tu ne sauras jamais dire oui. »

      • Marie-Anne dit :

        Tout à fait d’accord.

        • Marie-Anne dit :

          En voyant ces images, j’ai aussi l’impression de recevoir des leçons d’anatomie universelle à toutes sortes de niveaux; et quelque chose d’autre encore ,d’important, que je ne peux pas encore expliquer.
          Ces images nous parlent effectivement à différents niveaux, y compris les plus profonds, je le sens.

    • romarin dit :

      j’ai suivi votre idée et j’ai retourné mon écran, alors là ….c’est fantastique, moi qui aime retrouver des visages dans la nature, j’ai été comblée!
      des dieux, des boudhas, des êtres sublimes, des animaux fantastiques…
      à l’endroit comme à l’envers, de près ou de loin ce sont des univers qui se révèlent, cela permet l’introspection en allant vers le centre ou au contraire en s’écartant à la périphérie et à tous les étages de la représentation photograqhique. Merveilleux talent qui en dit long sur la personne.
      merci

  16. Tchunka dit :

    Il émane une telle beauté et une telle richesse de ces prises de vue que je souhaiterais dire un grand Merci pour cette magnifique découverte.

    Quelqu’un peut-il m’éclairer ?
    Un palindrome photographique existe à l’état naturel ou est-ce le produit de la symétrie axiale mise en valeur par l’artiste ?

    Pour l’instant je ressens comme un effet exponentiel et pluri-dimensionnel comme une onde particulière qui ne demande qu’à se répandre et à faire écho… Une sensation douce et chaude !

  17. Souamie dit :

    Dans l’infiniment petit d’un grain de sable, se trouve l’infini de l’univers.
    L’Ange de la création déploie ses ailes aux teintes opalescentes et certains savent voir et capter son infinie beauté…. Merci à Francis.

  18. Annie dit :

    WOUFFFFFFFFF Impressionnant, quel beau voyage, en se reculant un peu de l’écran on découvre encore d’autres formes, je garde aussi cet article en marque page pour y revenir à loisir, prendre le temps de méditer d’absorber ces images.
    Magique………..
    MERCI beaucoup « passeur ».
    Namasté.
    Annie

  19. Nartaki dit :

    ouaouh…!! ça me touche au niveau du plexus et des mémoires…..

    Merci l’artiste…..!!!!

  20. pierre dit :

    a quel endroit et à partir de quelle heure est l’exposition à Rennes

    • Le Passeur dit :

      Il est probable que cela ait lieu sur la place quand il fera assez nuit. Et s’il ne trouve pas d’écran assez grand ou si la pluie est de la partie, ce sera dans la salle des fêtes tout près de la place, toujours à la tombée du jour.

  21. Salvia dit :

    Tout simplement merveilleux, époustouflant ! Chaque photo est un voyage extraordinaire qui invite à la méditation.
    Merci

  22. François dit :

    bon, ben le seul mot qui me vient c’est GRANDIOSE!!! j’en ai le souffle coupé. (et ça c’est pas souvent…)
    c’est maintenant en marque page car cela mérite amplement d’être vu non pas par mon mental qui trouve ça ‘beau’ et ça l’est, mais par mon être intérieur qui me dit qu’il y a un message à voir, entendre, lire, découvrir…. dans le calme.
    Merci cher Passeur de Lumière.

    • Le Passeur dit :

      Je publierai par séries de 13 bien d’autres photos encore des palindromes de Francis. Je laisse juste quelques jours pour déjà absorber celles-ci. Il y a là un langage antique qui parle à quelque chose de très profond en nous.