Paroles de sable et de marées (2)

Dans la suite de la première série des photos de Francis Carnoy, voici de nouveaux palindromes, autres paroles de sable et des marées de l’Atlantique, empruntées à l’instant qui les as vues se dessiner.

« Quand on cesse de raconter son histoire, on peut en entendre une autre. »  

Francis Carnoy.

Cliquez sur les photos pour les agrandir.  D’autres séries de palindromes  seront prochainement publiées ici.

« Le gardien du seuil est là pour te montrer. Si tu as peur, tu ne peux pas voir.« 

Francis Carnoy.

Voir d’autres Paroles de sable et de marées (3)

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

Ces photos sont la propriété de Francis Carnoy, il les offre volontiers ici au regard de tous. C’est avec beaucoup de gratitude que j’accueille ainsi son œuvre et que je l’accueillerai encore à l’avenir sur urantia-gaia.info.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

18 réponses à Paroles de sable et de marées (2)

  1. Soleil Bleu dit :

    Je n’ai pas de mots (que des gros mots dont je suis coutumière) pour décrire l’étonnement et la joie que m’inspirent les palindromes de Francis 🙂
    Mon expression la plus soft mais aussi la plus admirative devant l’innatendu qu’ils révèlent de prés et de loin.
    « C’est DINGUE ! »

  2. Marie-Anne dit :

    Merci, Passeur, pour ces visions féériques du monde enchanteur du Créateur , un monde si bien saisi et révélé par les photos de Francis Carnoy ( dont j’apprécie aussi la beauté des commentaires!).
    Et dire qu’il ne s’agit là « que » de traces laissées par la mer dans le sable( artistiquement et habilement dévoilées par un photographe éveillé, mais, tout de même!)!
    Et dire aussi que nous sont présentées là seulement 2 dimensions ! Qu’y aurait-il à découvrir dans 3, 4, 5 ou une infinité de dimensions?
    Et tout ce foisonnement de créations imbriquées , intertriquées, combinées, avec une telle fluidité encore et encore créatrice!
    Et tout cela à partir d’un point, d’un « Rien- mais Tout en Potentiel » ! Et , partant du Point: l’axe. « Tout part de l’axe »…Encore faut-il choisir l’axe le plus révélateur?
    Mais peut-être le sont-ils tous?

    Un petit mot encore: merci à François et Tchunka pour leur idée de mettre ces photos sur le grand écran d’une télévision: je vais essayer aussi .
    Et à Laurore (et à qui ça intéresse): Laurore, si tu t’intéresses à la Grande Mère, à la Mère des Mères, Isis, je te recommande très très chaleureusement le livre « Anna, Grand-Mère de Jésus » et  » Anna, la Voix des Madeleine », 2 livres magnifiques, beaux intenses et révélateurs, à lire sans se presser, malgré toute l’envie qu’on peut en avoir! ( Claire Heartsong, aux éd. Ariane).
    Amicalement , à tous, M-A

  3. François dit :

    Francis et toi vous nous offrez un Sacré Voyage au cœur de la nouvelle Terre. Sur le plan technique j’ai branché l’ordi sur le grand écran de la TV, et confortablement installés sur le canapé nous avons passé un instant magique à nous (ma compagne et moi-même) laisser emporter dans ces images de la première série. Ce soir c’est spectacle à la maison pour cette deuxième tranche de bonheur. Le deux faisant Un ; je n’avais jamais eu l’occasion de constater visuellement comment les deux extrêmes en s’unissant créaient l’unité. Comment la nature nous enseigne le retour au simple. Merci à vous deux.

    • Tchunka dit :

      François, je crois que tu viens de résumer ce que je n’arrivais pas à formuler « Les deux extrêmes en s’unisssant créent l’unité » ! Voir ce concept illustré en image est tout simplement super.

      As tu remarqué qu’en défocalisant notre regard, avec un effet d’optique un mouvement apparait comme si l’on entrouvrait une porte entre le monde tel qu’on le connait (traces de sable, coquillages…) et un nouveau qui s’offre à nous plus subtile ? Comme si laisser flotter notre esprit plutôt que de chercher à maitriser était la clef.

  4. laurore dit :

    S Y M E T R I E
    M
    Y I
    S
    T
    E
    R
    E

    • laurore dit :

      Les merveilleux palindromes de Francis Carnoy, qui nous emportent vers d’autres fabuleuses symétries, n’ont pas fini de faire parler d’eux!
      Ils fonctionnent magnétiquement latéralement, mais peuvent fonctionner aussi magnétiquement verticalement selon le principe de la croix.
      Ils sont des « agitateurs » d’idées, de découvertes insolites.
      Voici un exemple qui n’entre peut – être pas dans le débat, mais qui mérite néanmoins que nous nous nous y attardons un peu.
      Symétrie qui dévoile un secret peu connu des « chercheurs » de Renne le Château.
      Prenons la vierge de Lourdes de l’abbé Saunière, sise sur le pilier wisigothique inversé.
      L’axe des deux éléments, parti du sommet – triangle du faîtage de la villa Bétania, coupe le mot MISSION au milieu des deux S pour aller s’enfoncer symboliquement en terre ( du fait de la direction donnée par l’inversion du pilier).
      Ainsi, le palindrome général invite à nous rendre compte, à voir que le mot MISSION devient MON ISIS par effet anagramo – giratoire.
      Bien à tous.

      • laurore dit :

        Oui, MON ISIS ou vierge sous terre.

        • Le Passeur dit :

          Ou encore les vierges noires, gardiennes des mondes sous-terrains…

        • Tchunka dit :

          Mon Isis signifie « vierge sous terre » ou « vierge noire » ?

          • laurore dit :

            Beaucoup appellent vierge sous terre, « Notre Dame sous terre » – les templiers notamment, de manière à faire entrer moins abruptement le profane (chrétien) dans le mystère de la « terra nigra » des alchimistes universalistes médiévaux avec lesquels ils entretenaient des rapports étroits et échangeaient de grands secrets sur la formation du monde.
            « Terra nigra »: matière première, matière ou terre brute dans laquelle débute l’oeuvre au noir » – qui n’est autre que la « conjonction » d’avec
            La « vierge sous terre » ou « Vierge dans le puits initiatique » qui est bien la « vierge noire » – inspiratrice, inductrice, instructrices des choses enfouies profondément dans les sous – couches de la conscience de l’homme qui se doit de « circuler » beaucoup  » à l’aveugle » dans les mondes souterrains.
            Beaucoup de vierges noires « circulent » dans l’Aude:
            Notre Dame de Marceille, ect…

          • laurore dit :

            Septième parabole:
            Conversation du bien – aimé et de la bien – aimée.
            « Tournez – vous vers moi de tout votre coeur et ne me méprisez pas si je suis noire et sombre, car c’est le soleil qui m’a ôté mon teint, et les abîmes ont recouvert mon visage, ma terre a été empoisonnée et corrompue dans mes oeuvres. Car les ténèbres se sont établies sur elle, parce que je suis plongée dans le vase du fond et ma substance n’est pas ouverte. C’est pourquoi j’ai crié de la profondeur, et de l’abîme de la terre ma voix est montée vers vous, vous tous qui passez sur le chemin. Prêtez attention et regardez – moi. Si quelqu’un trouve un être semblable à moi, je mettrai dans sa main l’Aurore et l’étoile du matin…

        • Tchunka dit :

          Laurore,
          Je n’ai pas vu ton nom dans les inscrits sur la messagerie interne. Pourrais tu m’expliquer ton raisonnement directement sur tchunka(arobase)hotmail.com
          Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *