Vous ne vous éveillerez pas tous en même temps

Par John Smallman.

L’éveil de l’humanité est à portée de main. Bien sûr, vous ne cessez de l’entendre répéter, mais c’est tout simplement parce qu’il s’agit d’un fait. Dans l’illusion cependant, le temps semble couler lentement et sans relâche, il semble partir sans une direction identifiable ou un but, pendant que la douleur et la souffrance continuent de sévir dans votre vie. Le temps est illusoire; dans votre perception, il ralentit généralement quand vous voulez qu’il passe plus vite, et il passe plus vite quand vous voudriez qu’il ralentisse. Cela suffit pour démontrer très clairement qu’il ne peut être qu’illusoire.

La réalité est constante, sans incohérence ni imprécision d’aucune sorte. Elle est parfaite, claire, transparente et authentique : telle que Dieu l’a créée. La Réalité n’a pas besoin de temps et en elle,  il y a seulement l’éternel présent, ce moment permanent dans lequel Dieu et Sa création existent éternellement. Toutefois, dans la mesure où vous restez apparemment esclave de votre illusion d’une réalité fondée sur un temps déterminé, cette idée reste pour vous tout à fait inconcevable: vous pensez que tout doit avoir un début et une fin et que tout autre conception est complètement folle.

Depuis le Big Bang, ou tout autre « début » dans lequel vous avez choisi de croire, il semble que toutes choses doivent se mouvoir d’un point donné, vers un autre dans une désintégration finale, parce que rien ne dure éternellement. Pourtant, la physique moderne a montré que tout ce qui existe dans votre réalité illusoire est composé d’une énergie qui est indestructible. Cela représente pour vous une énigme. Rien ne dure toujours et pourtant fondamentalement, rien ne peut être détruit ! Chacun d’entre vous est pure énergie et est donc indestructible. Votre corps vieillit, se dégrade et se désintègre. Ensuite, vous le déposez, mais vous revenez dans les royaumes spirituels. La grande majorité d’entre vous ont eu de nombreuses vies au cours desquelles vous avez été en constante évolution, parfois très lentement, tandis que dans d’autres, il semble que ce qui avait été appris et qui s’était déroulé dans une vie, a été perdu dans une vie ultérieure. Cependant, chacune des vies que vous avez mené a été une expérience d’apprentissage, et bien que les connaissances acquises puissent rester cachées pendant de longues périodes, rien de ce que vous avez appris n’est jamais perdu.

Au cours des sept ou huit dernières années, l’évolution spirituelle de l’humanité a considérablement accéléré, vous amenant au point, où il semble à beaucoup, que tout ce qui reste pour l’insanité du conglomérat militaro-industriel des entreprises est d’achever la destruction de tout ce qui rend la vie possible sur la planète au lieu qu’elle ne continue de se développer sans entrave.

Cependant, – c’est un sujet sur lequel vous êtes sur le point de vous éveiller dans la pleine conscience – vous êtes un avec l’autre et avec la source divine de toute conscience – vous êtes un dans la lucidité, la vivacité, la sensibilité, l’intelligence – et aussi un avec l’état merveilleux d’euphorie que cette réalisation délivrera.

Ainsi, il est pour vous très difficile de ne pas être distrait par ces extrêmes contrastes, les problèmes énormes et apparemment insolubles auxquels le monde doit faire face, qui sont constamment discutés dans les médias traditionnels, et pour lesquels vous savez ce qui doit se passer. Néanmoins, vous êtes les porteurs de Lumière, vous êtes de ceux qui ont choisi d’aider l’humanité dans son processus d’éveil. Et en raison de l’immensité de cette tâche, vous avez auprès de vous toute l’assistance et l’aide des royaumes spirituels, afin d’assurer le succès du  plan divin. Au plus profond de vous-mêmes, vous savez que c’est votre travail et que votre succès pour mener l’humanité dans l’état de pleine conscience est divinement garanti. La Volonté divine pour tous est de vous éveiller, et par conséquent, aucune autre éventualité n’est possible. Cependant, vous ne vous éveillerez pas tous en même temps. Il n’y a pas de contradiction ! Le champ d’Amour divin enveloppant l’humanité va soudainement apporter des changements radicaux dans la manière dont vous vous reliez les uns aux autres. Pour ceux qui ont choisi de s’éveiller, ce sera le moment pour lequel vous avez attendu depuis si longtemps, si patiemment et avec tant d’excitation. Pour les autres, tous ceux qui, pour le moment, ont choisi de continuer dans cette réalité illusoire – qui est tellement préformée par le conditionnement culturel -, le monde changera aussi soudainement, parce que la corruption, la malhonnêteté, la trahison, les conflits entre individus égoïstes, entre groupes, et organisations (politiques, commerciaux, industriels, religieux, etc.) cessera instantanément. Dans ce nouvel environnement, tout le karma, les jugements, le destin négatif, les attentes de restitution ou de rétribution, etc. devraient se dissoudre.

Un monde de paix naîtra dans lequel la coopération et les nouvelles technologies seront combinées pour résoudre tous les problèmes qui auparavant avaient divisé les hommes entre eux. Tous vivront heureux dans l’abondance, dans un environnement créatif, stimulant et inspirant, d’une grande beauté,  alors même qu’ils continueront leur parcours à travers l’éveil. Toutefois, ces changements ne seront pas visibles pour ceux qui choisissent un rythme plus lent ! Il leur apparaîtra seulement que ce nouveau système d’honnêteté et de transparence a toujours été la meilleure manière de conduire les relations. D’un autre côté, pour ceux qui se réveilleront instantanément, le contraste sera tout à fait saisissant, inspirant et stimulant. Il sera exactement ce dont ils avaient toujours eu la nostalgie. Ils auront alors encore la possibilité de continuer à expérimenter l’illusion – dans un monde de rêve vraiment agréable et séduisant – ou bien de poursuivre le processus d’ascension vers de nouvelles dimensions plus inspirantes encore, bien au-delà de tout ce que vous pouvez imaginer dans votre état actuel. Quel que soit votre stade d’évolution, l’avenir qui approche à grand pas va vous apporter un degré de joie et de bonheur d’une nature incomparable.

Avec tant d’amour,

Saul – Traduit par Serge pour LaPresseGalactique.com

Source originale.

 Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

105 réponses à Vous ne vous éveillerez pas tous en même temps

  1. Lunesoleil dit :

    Avec tant d’amour… excellent les textes de Johm Smallman , j’aime beaucoup ce qu’il écrit . A chaque fois l’émotion est différente en cela il donne de la réalité à ces partages 😉

  2. marie christine dit :

    O toi, soeur, frère spirituel !
    Ce que tu vis à l’instant, je l’ai peut-être déjà vécu .
    Ce que je vis, tu l’as peut-être déjà vécu .
    Ce que tu vis, je le connaîtrai peut-être plus tard .
    Ce que je vis, peut-être le connaîtras-tu .
    Tout est affaire de décalages …
    ou de différences … qui naviguent dans le temps .
    Elles sont innombrables car ce sont les facettes infinies du Créateur .
    Nos voies convergent parfois,
    et parfois divergent
    mais ne sont jamais contradictoires : elles naviguent dans l’espace .
    Aucun de nous n’est pareil
    et c’est ça la merveille !
    Unité n’est pas uniformité .
    Je me recueille devant tes opinions,
    tes pensées, tes émotions …,
    celles d’hier, d’aujourd’hui, de demain,
    car ce sont elles qui t’ont façonné(e),
    qui ont fait de toi ce que tu es,
    avec tes « forces », tes « faiblesses »,
    tes savoirs, tes lacunes …
    Mais tu es présent(e), tu es là,
    tu as répondu à l’appel,
    et tu vibres comme je vibre
    au Son de l’Eternel .

  3. dania dit :

    MERCI Chers François, Elba, Tchunka et Marie-Anne pour vos commentaires. Merci d’avoir pris le temps d’écrire ces textes qui me touchent profondément. J’en ai les larmes aux yeux…
    Si mon quotidien était peuplé d’êtres lumineux et bienveillants comme vous, la vie serait un rêve.

    Mais voilà il en est autrement… Parfois, j’ai un regard extérieur sur les évènements, parfois, je plonge la tête la première. Et là, il me faut un peu de temps pour remonter à la surface…

    A propos de temps, j’en ai peu ce soir. Je reviendrai à un autre moment.
    Je vous embrasse fort mes ami(e)s. ♥ (merci Elba)
    Belle et douce nuit à tous

  4. marie christine dit :

    Intéressant, ton lien, Marie-Anne . Je confirme .
    Des douleurs articulaires et maux de tête depuis des semaines avec un pic hier soir . Et ce matin au réveil, plus rien .

  5. dania dit :

    Une autre approche qui va dans le même sens : je viens de lire le livre « La coupe est pleine » de Sylvie Simon et Claire Séverac que je vous recommande vivement. Ce livre est facile à lire, clair, concis et brosse un tableau du monde dans lequel nous sommes, sans concession;
    En le lisant, je me disais que ce serait une formidable bouquin à partager pour éveiller les consciences. Mais j’ai vite déchanté…
    Comme le disent les auteures de cet ouvrage, « la majorité non seulement des Français mais aussi des populations mondiales est ravie de ne pas être informée et ne cherche surtout pas à l’être. Cela lui poserait de nombreux problèmes, l’obligerait à réfléchir alors qu’elle n’en a pas la moindre envie, et installerait chez elle des états d’âme, des peurs, des culpabilités et, surtout, risquerait de provoquer une remise en question de tout un système de vie et de pensée ». C’est exactement ça qui se passe. Beaucoup préfèrent faire l’autruche que de savoir réellement. C’est tellement plus confortable!

    C’est assez déprimant de faire face à cette réalité. Partagée entre la colère et une profonde tristesse… les doutes et les questionnements reprennent le dessus…
    Rien de nouveau sous le soleil en somme…

    Merci à vous tous d’être là. Malgré la tempête qui m’agite, j’arrive tant bien que mal à garder le cap.
    Douce nuit,

    • François dit :

      Certains humains vont chercher les voies de l’évolution, du respect, de la conscience et d’autres non. C’est ainsi. Cela a toujours été et , en ce sens , effectivement rien de nouveau sous le soleil.
      Mais….
      D’abord nous sommes de plus en plus nombreux à devenir des ‘chercheurs’ et ça c’est nouveau. Je peux te dire qu’il y a , ne serait-ce que 30 ans (donc quasiment hier) c’était vraiment différent. Les tendances s’inversent. Les premiers paysans qui ont fait du bio se sont vus insultés ou portés en dérision par leurs confrères et aujourd’hui il y en a de plus en plus, etc…
      Ensuite celles et ceux qui font l’autruche sont et/ou deviennent dans un état de santé qui ne va plus leur permettre de garder la tête dans le sable encore bien longtemps. L’aveuglement rend malade, les résistances aussi et le seul remède étant l’ouverture du cœur, chacun devra finir par devoir se regarder en face un jour ou l’autre.
      Je sais , nous sommes tous pressés de voir arriver la conscience, l’intelligence du cœur et nous les voyons par endroits si nous savons regarder (vois ce site). La conscience monte, avance. Il faut juste le temps que les choses se mettent en place. Le ‘hic’ c’est que nous sommes nombreux (trop) à penser que cela ne va pas assez vite. Nous sommes impatients! C’est sûr que nous pensons avoir raison de vouloir que les humains se réveillent, mais c’est encore un jeu de l’égo, de pouvoir, quelque-part.
      Car et pour finir, je ne vois que deux façons de communiquer: soit je dis pour dire et là j’ai fait ce que j’avais à faire pour ma conscience et je n’ai aucune attente de résultats car ils ne m’appartiennent pas, soit je dis pour être entendu et là je vais, inévitablement vers une forme de déception, (surtout si je pense avoir raison).
      La ‘Vie’ nous aime, elle nous guide, elle ne souhaite que notre bonheur, je lui fais confiance pour permettre à la prochaine ‘expérience’ humaine de l’évolution de se mettre en place quand ce sera le moment, ce qu’Elle a toujours fait. D’ailleurs c’est maintenant.
      Merci dania de nous communiquer ces informations et ton ressentit, maintenant tu as semer des graines, la vie en fera germer quelques-unes et voilà que ce sera beau. Et puisque tu sembles vouloir garder le cap, je te souhaite un vent d’amour, un souffle divin pour ta traversée.

      • elba dit :

        Chère Dania, François fait confiance à la vie, et il a raison. Je suis un peu comme lui et je la savoure malgré les tempêtes qui soufflent parfois. Comme il est dit dans le titre de cet article, « nous ne nous éveillerons pas tous en même temps. » Dans cet éveil, il y a le « réveil », la prise de conscience de ce qui se passe autour de nous : à ce sujet, les infos que nous recevons en ce moment auraient tendance à nous déprimer, tant il y a d’exactions qui sont mises au grand jour, alors que nous ignorions tout il y a peu de temps (nous avons l’impression que le monde est de plus en plus noir…)

        Après le réveil, nous abordons l’éveil. C’est-à-dire que sans gommer notre compassion ou nos sentiments de tristesse par rapport à certaines choses, nous parvenons à un stade de lâcher prise. Nous ne pouvons pas changer ce qui n’est pas de notre fait. Alors, sans accepter cela et sans cautionner toutes les méchancetés qui sont perpétrées, en évitant de trop juger, aussi, nous finissons, au regard des mauvais exemples qui nous sont donnés, par faire une introspection et par nous demander ce que NOUS pouvons changer dans NOS vies.

        Et en changeant nous-mêmes, en restant respectueux, en partageant (tant sprituellement, matériellement ou oralement), en aidant, chacun d’entre nous contribue à ce changement dont nous avons vraiment besoin.
        La patience est de rigueur, oui. Et parfois nous sommes tous comme toi, découragés, écoeurés, tristes ou en colère. Mais nous savons aussi que notre passage sur terre est expérience, et que parfois cette expérience est douloureuse.
        Mais aussi que cette vie que nous expérimentons comporte des moments de bonheur intense. Portons attention à ces moments si précieux et partageons-les avec ceux qui le désirent. Il y a toujours quelqu’un autour de nous, avec qui nous pouvons partager la joie. 🙂

        Comme le dit François, partager nos ressentis est une bonne chose. Vouloir en attendre quelque chose nous entraîne des déceptions, je suis totalement d’accord.
        Alors n’attendons rien. Mais vivons ce que nous avons à vivre, et mettons en commun, comme nous le faisons, nos doutes, nos certitudes, nos joies, notre foi en la vie.
        Et la vie se chargera du reste. N’ayons pas de crainte (ça ne sert à rien.)
        Je t’embrasse, Dania. Merci de ton commentaire. ♥

    • Tchunka dit :

      Dania,

      Tes paroles retiennent mon attention.
      Ne te rends pas malade pour les choix des autres, ce n’est pas de ta responsabilité.
      Ecoute ton cœur et va là où il te guide.

      Ce qui suit correspond à ma perception du monde, peut-être que cela t’aidera à voir autrement.
      J’aimerais te proposer d’utiliser tes trésors d’imagination pour regarder la vie avec un regard plus détaché que celui qui te blesse actuellement.

      Imagine que nous sommes tous reliés en permanence, c’est l’unité, le un, dont chacun parle avec ses propres mots. Imagine que ton corps physique est aussi accompagné d’autres corps dont l’un tout en lumière. Imagine qu’il peut se déplacer dans l’énergie du présent et dialoguer avec les autres dimensions; la communication sans porter de jugement est une partie de ce que certains nomment le trois. Regarde tes souhaits à ne plus rester dans le duel (bon/mal… de l’énergie du deux). Observe tes aptitudes à entrer en communication par le cœur, en communication universelle. Nous y accédons tous petit à petit, chacun à notre rythme. Tout est en toi, Crois en toi.

      Ce que je cherche à te dire est que plus tu te positionnes vers l’élévation, la prise d’une position de recul dans tes pensées, plus tu ouvres de nouvelles portes et de nouvelles solutions pour les autres. Car tu créées par la pensée et l’univers change en réponse, les fréquences que tu émets depuis ton cœur font que tu offres de nouvelles solutions à celles et ceux dont l’attitude de l’autruche te fatigue aujourd’hui. Tu vois inutile de te sentir seule, désarmée… tu n’es jamais seule pense à cette partie lumière de toi qui est en permanence en connexion avec les plans supérieurs.

      Nous sommes à l’aube d’une ère de pensée nouvelle, nous allons vers une acceptation de l’autre qui sera de plus en plus facile parce que nous nous reconnectons avec la source, notre être de lumière. Nous sommes actifs si tu regardes la situation sous cet angle, nous partageons et communiquons, nous aimons, nous sommes en résonnance les uns avec les autres.

      L’amour en ce sens de respect universel de non jugement de l’autre est la clef probablement de l’homme de demain. Ce langage dit du cœur permet notamment de dialoguer avec nos guides et nos proches disparus… Nous ne faisons qu’un en terme de lumière, nous sommes ici et là-bas et c’est pour cela que les réponses que nous obtenons sont toujours les bonnes, les premières paroles ou ressentis que nous captons par le cœur, ce ne sont pas nos oreilles biologiques qui interviennent, et bien ces « ressentis » viennent de la sagesse d’en haut, pas de notre mental.

      Tu es donc une belle lumière, et regarde comme tu brilles plus que tu ne l’imaginais quand tu réalises la portée de tes pensées, tu ouvres un chemin potentiel que certains prendront ou non, peu importe, mais tu es la créatrice.

      Plus nous serons conscients de nos aptitudes, plus nous nous unirons sur un plan de lumière, plus nous possédons l’aptitude à faire germer nos graines, c’est ce que te décrit parfaitement François dans sa réponse. L’homme évolue, les pionniers ont ouverts des voies il y a quelques dizaines d’années dans lesquelles se sont faufilés de nombreuses autres personnes et aujourd’hui à travers la planète nous sommes de plus en plus nombreux à ouvrir nos yeux du cœur. C’est le miracle de la vie.

      Notre graine commune est le souhait de faire évoluer ce monde de pensée vers l’unité et le respect, nous y sommes presque, reste à ce que nous ayons suffisamment confiance en nous pour visualiser notre capacité créatrice qui forme comme un anneau d’or tout autour de la planète, qui rayonne et donne le signal à l’univers que nous sommes prêts.

      Je te souhaite un très beau weekend. Si tu passes en Bretagne fais-moi signe, nous pourrons papoter. À tous, je vous adresse beaucoup d’amour.

    • Marie-Anne dit :

      Merci Dania, merci François, Elba et merci Tchunka pour ces remarquables commentaires ; et merci, Passeur, pour ce texte de J. Smallman.

      Nous sommes dans une difficile transition: d’une part, nous entrevoyons des possibilités magnifiques alors que, d’autre part, nous voyons ou vivons des moments difficiles ou douloureux qu’on ne supporte que depuis trop longtemps!

      Nous en sommes au point où le Coeur nous demande d’avoir Confiance, inconditionnellement , alors que le Mental, l’Emotionnel et le Physique sont soumis, semble-t-il, à rude épreuve!
      Il s’agit là d’une situation paradoxale, mais seulement en apparence.
      On l’a déjà dit: un nouveau cycle exige la destruction de l’Ancien, avec toutes les résistances et les réajustements que cela comporte.
      J’ai, de plus, Dania, l’intuition qu’il ne faut qu’un certain pourcentage d’êtres humains suffisamment conscients pour faire basculer le collectif vers l’Amour; et je crois que nous y sommes: un nombre suffisant d’Humains a choisi et appelé l’Amour sur Terre.
      Contre toute apparence, c’est vrai; et contre tous ceux qui voudraient nous faire croire le contraire (et qui pour l’instant , ont beau jeu!).
      Mais plus la Lumière arrive, plus l’Obscurité sort du bois! Cela est vrai au niveau personnel et au niveau collectif.
      (Et il faut sans doute aussi un peu de patience, si l’on veut que le Nouveau s’installe avec le minimum de « casse »).

      N’oublions pas non plus et surtout, que NOTRE monde est Notre reflet , et à Notre reflet.
      Donc, commençons d’abord par incarner le changement que nous voulons voir advenir, afin que ce changement se reflète dans notre monde- car le changement est avant tout de NOTRE responsabilité, pas de celle de l’attitude d’autrui ( même si l’attitude d’autrui est souvent là pour nous montrer où le bât blesse chez nous!).

      Chacun avance à son propre rythme.
      Certains sont effectivement très peu pressés! Mais pour ceux-là, ne tombons pas dans le piège de la colère ou de l’indignation : ce sont -là des formes de jugement qui ne servent qu’à abaisser les vibrations de ceux qui les émettent (sans rien résoudre, au contraire!).
      Je te dirais donc, Dania, que, selon moi, le plus efficace, ici, est d’envoyer de Ta Lumière, à tous ceux qui dorment ou  » qui font l’autruche » : ils pourront ainsi recevoir Ta Lumière et en bénéficier, et toi, tu auras ainsi incarné cet Amour , cette Paix , cette Justesse que tu désires voir régner sur ce monde, et tu y contribueras.
      Nous n’avons pas l’habitude d’agir ainsi, c’est vrai; et pourtant…

      Malgré tous les derniers déchaînements extérieurs, bon cap et belle confiance à nous tous !

      • Stéphanie dit :

        Bonjour à tous,

        Merci Marie-Anne pour ce merveilleux commentaire avec lequel je suis en parfaite résonance. Les réponses de François, d’Elba et de Tchunka sont très belles, leurs messages incarnent une profonde sagesse et une merveilleuse humanité, celle à laquelle aspire nos cœurs et nos âmes depuis fort longtemps.

        A Dania, je souhaite joindre ma voix à celle de Marie-Anne en affirmant que je partage totalement son intuition quant au fait « que nous y sommes un nombre suffisant d’humains a choisi et appelé l’amour sur terre ». Le Passeur et d’autres nous ont annoncé depuis plusieurs mois que cela était réalisé. J’avoue que jusqu’ici seule la foi me permettait de garder le cap et d’avoir confiance dans ce qu’ils affirmaient puisque mon cœur et mon âme ne tendent que vers l’amour depuis toujours. Ces derniers jours quelque chose est en train d’évoluer à l’intérieur de moi, cette même confirmation que Marie-Anne ; nous y sommes et il est vraiment essentiel de tenir le cap et d’incarner la lumière et l’amour ici et maintenant.

        Cette intuition n’est pas fondée sur mon mental/ego duquel je me déconditionne jour après jour comme je me suis désintoxiquée du cirque du monde et des gesticulations des marionnettistes. Elle est fondée sur un ressenti profond celui du cœur qui est connecté à l’âme, celui du corps et de toutes les cellules qui le composent qui est l’intermédiaire entre le monde physique et le monde spirituel, c’est un contenant mais un contenant intelligent. Une chose est sûre le cœur et le corps ne mentent jamais, il faut juste réapprendre à les écouter. Je comprends tes moments de colère et de tristesse, ils vont et ils viennent, l’important est de garder le cap et pour cela la foi et la confiance sont nos alliées sans oublier la guérison et le déconditionnement de l’égo.

        Que la lumière et l’amour nous accompagnent à chaque instant de cette vie !

    • Jonas dit :

      Bonjour Dania ,
      Quelque choses me pousse at dire quelque mots .Je suis moitié autochtone (Innu) et moitié québecois .J’ai toujours vécu avec le sentiment qui tente de t’empêcher d’avancer et je peut te dire qu’il est indispensable dans ta transformation .Le mal et le bien sont indispensable et nous comprendrons cela seulement après le jour J.Alors continue même si certaine journée te semble grise et froide (elle sont indispensable)a ta transformation et a la notre je t’en remercie a la prochaine mon amie

      • elba dit :

        Bonjour à tous,
        Ce qui est chouette dans nos échanges, c’est que chacun des commentaires posés a toujours un petit quelque chose de différent de l’autre, et donc chacun une richesse particulière.
        Jonas, Marie-Anne, Stéphanie, Tchunka, François… si vous avez répondu à Dania, sachez que vos réponses n’apportent pas seulement quelque chose à celle à qui vous répondez. Mais que ça m’encourage moi aussi dans la voie que je veux suivre.
        Chacun d’entre eux est un petit trésor. 🙂
        Alors, merci à vous tous d’être là. ♥

        PS – Dania, il nous faut souvent boire la tasse plusieurs fois, avant de savoir nager. Puis on parvient à faire quelques mètres et ensuite à devenir un champion si on le désire, ou simplement un bon nageur qui se débrouille pas si mal… Tout est en nous, il suffit d’un peu de patience, et d’accepter aussi ce que nous appelons des défaites pour pouvoir progresser ensuite. 😉
        Tiens bon.
        Bisou.

  6. Soleil Bleu dit :

    Juste un mot hors sujet pour te dire Passeur que j’aime beaucoup chacune des peintures qui illustrent les articles du site.
    Moi qui n’ai aucun attrait pour l’art pictural, j’avoue que je suis à chaque fois surprise de leur beauté qui me touche.

    • elba dit :

      Idem pour moi, Soleil bleu 😉 Le passeur me fait découvrir tout un tas de gens que je ne connaissais pas.
      Et les tableaux qu’il nous met en illustration sont vraiment beaux ! (J’adore Vladimir Kush, entre autres ! :))
      Alors, par la même occasion, un autre merci de ma part à vous, Passeur.

  7. asmodai dit :

    Cher passeur, merci d’avoir retiré mon commentaire. La liberté d expression ne semble pas être de mise ici.

    Bien à vous

    • Le Passeur dit :

      En réalité il ne date que de quelques heures et je ne l’ai pas supprimé, simplement ça me prend du temps de répondre à un message aussi radicalement négatif que j’en ai remis l’effort. Mais vous faites bien de vous plaindre, je ne perdrai donc pas ce temps.

  8. Jonas dit :

    (Remarque bien les étoiles que tu place dans le ciel car c’est celle qui guideront ton chemin)
    Peut -être cela vous paraîtra exagéré ,mais c’est cette voix qui qui résonne en moi et guide mon chemin.Concernant cette merveilleuse lecture ,elle est en total concordance avec moi et vous j’en suis sur.La plus grande difficulté dans cette incarnation pour moi c’est d’être vraiment éveillé dans ce monde endormis sans imposé a mes proches cette même éveille car comme l’auteur le dit si bien on ne s’éveillera pas au même moment.Selon le rôle que l’on a choisis( selon moi bien sur),l’éveil ne se fait pas en même temps.J’ai fait un grand retour au source, mes racines autochtones .Il y a des guides (enseignant) et même dans cette dimension l’éveil est décaler .Certain guides comme le corbeau passe l’hivers a attendre le retour des autres ,tandis que les autres reviennent des pays chaud car il y migre .Alors (pour moi) dans une dimension ou une autre le rôle est vraiment important car il donne forme et éclair le chemin qui ce trace devant nous.Ou se trouve la réponse en se qui concerne le rôle de chacun ?Il est a l’intérieur mais,comme dans une spirale infini l’intérieur est a l’extérieur et vice-versa.La logique ne peut trouver sa voix seul elle a besoin d’aide ,la foi ,l’être ,la spiritualité .L’unification donnera a chacun la chance a chacun d ‘être a jamais complet (le tout).

    • Stéphanie dit :

      Merci mon ami pour nous livrer avec autant de générosité ton ressenti. Te lire est pour moi comme une immersion dans un torrent d’eau fraiche et pure. Cela éveille et réchauffe mon cœur, sans doute parce que je suis en parfaire résonance avec ce que tu exprimes.

      Tout le monde ne s’éveillera pas au même moment, c’est une évidence, il suffit d’observer autour de soi ce qui se passe et où en sont nos proches sur ce chemin pour comprendre que nous ouvrons la voie. Toute la difficulté réside bien dans le fait de garder notre propre cap sans chercher à imposer quoi que ce soit aux autres, respecter le chemin de chacun sans aucun jugement et dans un esprit de compassion, c’est la leçon du lâcher prise et du déconditionnement à notre égo. Il nous faut reconnaitre et intégrer que nous sommes tous des étincelles de la Source qui ont choisi l’incarnation dans la matière pour la spiritualiser.

      Le thème de notre mission dans l’incarnation est fondamentale, elle est certes pour beaucoup difficile à cerner. Le piège est celui de rester englué dans notre égo/mental, les voiles de l’oubli permettant à la personnalité dans cette incarnation d’étouffer la voix de notre âme et donc de nous éloigner de notre mission au service de l’Amour universel et de la Lumière Source de toute vie. C’est là tout le défi que nous avons à relever, retrouver notre essence divine en rétablissant la connexion avec notre âme et notre Soi Divin.

      • Jonas dit :

        Wow ! dit moi si je me trompe mais ,quelque chose de tres fort sait passer en toi .Je suis fortement fixer sur ce que j’ai a faire que j’en oubli souvent ceux qui m ‘entour mais, quand je te lis aujourd’hui impossible de détourner le regard .Mon sentiment (force ,courage,affirmation,transformation et je pourrais continuer longtemps comme ca même si je sais que ce n’est pas le but .Je suis heureux pour toi et comme toujours tu me donne un second souffle .Je vais partager avec toi un info valable ou pas c’est a toi de voir.Le 27 aout il serait bien intéressant d’observer la lune .J’attend cette date depuis un ans .On peut dire que cela est du dommaine scientifique mais,je crois que cela dépend de la personne qui l’observe.j’essai de communiquer cette info depuis mais ,il n,y a pas beaucoup de gens qui voie alors je te le dis a toi mon amie car je sais que toi tu le peu .je t’aime beaucoup tu le sais.

        • Stéphanie dit :

          Eh bien dis donc, je suis stupéfaite … On ne peut rien te cacher, tu as vraiment un sixième sens mon ami … Je ne sais pas s’il s’agit de quelque chose de très fort, mais disons que la semaine dernière j’ai passé un test qui était important pour moi et qui me faisait un peu peur. A présent, je me sens à fois légère et forte, les choses se sont clarifiées et surtout j’ai retrouvé les ressources et le goût de m’ancrer davantage dans la matière et dans mon corps. C’est mon défi dans cette incarnation car je suis vraiment trop « dans la lune » ou comme certains de mes amis aiment le souligner « je suis très proche des plans de lumières », trop sans doute pour ne pas en avoir la nostalgie …

          En tout cas, tout comme toi je connais ma mission ainsi que le test ou défi que je dois dépasser pour pouvoir la mener à bien. Je sais que je suis sur le bon chemin et je te remercie de tout cœur d’être à mes côtés car tu me donnes toi aussi beaucoup de force et de courage pour poursuivre la voie. Tu es toi aussi très important pour moi mon ami … C’est vraiment étrange mais je commence à en comprendre la raison (et je sais que toi tu la connais depuis un bon bout de temps). Merci infiniment …

          Quant à la lune, merci pour cette info, même si je l’observe tous les jours avec passion je ne sais pas si je serais en mesure de discerner ce que tu attends. De toute façon, je fais confiance à ton ressenti et à ton sixième sens … Tu en avais déjà parlé dans l’un de tes commentaires il y a quelques semaines et cela ne m’avait pas échappé. Il y a déjà plusieurs jours que je me dis qu’il faut que j’observe la lune avec attention le 27 aout. Nous y sommes ici il fait noir, je m’en vais donc l’observer.

          Amour et gratitude.

          • Jonas dit :

            Bonjour Stéphanie,
            D’abord félicitation pour ce test que tu as passer et pour avoir transcender la peur qui l’accompagne.A propos du 27 aout il m’a été impossible de voir la lune ce soir la, il y avait trop de nuage , alors pourquoi cette date? J’ai retrouvé la foi total alors je sais que quelqu’ un la observez ce soir la et que ce n’était pas ma réponse car nous ne fesons qu'(UN).Le lendemain j’étais quand même songeur et je n’avait aucune réponse ,je me suis laissé guider et j’ai recu un cadeau immense .Je sais que ca peut parraitre iréaliste de vivre ainsi mais c’est incroyable la sincrosité ,les détails .La peur sait transformer en hâte du lendemain et ainsi de suite.Je te remercie de prendre le temps de t’interesser a ce que je dis car même si je suis seul je sais que je ne le suis jamais .

          • Stéphanie dit :

            Bonjour Jonas,

            Tout d’abord, je tiens à te dire que j’adore ta dernière phrase « Même si je suis seul je sais que je ne lui suis jamais. » C’est incroyable car c’est exactement ce que je ressens moi aussi ! Nous sommes UN, des étincelles de la Source. En plus, j’ai vraiment la sensation que les familles d’âmes sont en train de se positionner en ce moment, le Passeur avait écrit un très bel article à ce sujet il y a presque un an. C’est en tout cas ce que je vis et que nous vivons tous plus ou moins consciemment. Ces retrouvailles sont un immense cadeau « du ciel » après toutes nos tribulations, elles sont également nécessaires pour ce qui vient.

            Aujourd’hui, j’ai hésité à partager avec toi ce que je viens de vivre car je ne voulais pas appesantir ce sentiment de tristesse et de déception que je ressens en lisant tes mots, mais mon cœur me pousse à la transparence. Il y a sans doute un sens profond à tout cela même si ma raison ni comprend rien. Je n’ai rien observé d’étrange dans la lune le 27 à part une sorte de croix lumineuse autour d’elle. Je n’ai aucune idée s’il s’agissait ou non du signe que tu attendais (les signes sont peut-être différents pour chacun), et je crois que là n’est vraiment pas l’important. Le lendemain matin en me rendant à mon travail, j’ai reçu à l’improviste l’inspiration que j’attendais depuis des mois. C’est un peu comme si j’avais été frappé par la lumière, je ne sais pas si la lune était un signe ou si cela est simplement le résultat du test que je viens de dépasser, mais ce que tu écris me frappe énormément. Je sais que tout cela a un sens subtil et tans pis si notre mental/ego ni voit qu’un ramassis d’élucubrations.

          • Marie-Anne dit :

            Bonjour, Stéphanie et Jonas,
            Permettez-moi de m’immiscer quelque peu dans votre échange, juste pour vous signaler que le 31 août ( aujourd’hui), est un jour de « Lune bleue ». C’est peut-être à ce phénomène ( qui s’étale sans doute autour de cette date) que tu faisais allusion, Jonas?
            C’est un phénomène assez peu fréquent qui a lieu- notamment- quand on compte 2 Pleine Lune dans un mois (au lieu de une).
            Je suis  » tombée » sur un site qui explique comment l’âme profite de cette période: ces débuts d’explications m’ont parlé, bien que je ne connaisse pas le site en question; donc, avec l’accord du Passeur, en voici les coordonnées:
            http://justcare.wordpress.com/2012/08/20/la-lune-bleue-appelee-aussi-lune-des-buts-31-aout-2012/

            Je vous embrasse

          • Stéphanie dit :

            Bonjour Marie-Anne,

            Merci de tout cœur pour ce lien que je viens de lire avec beaucoup d’intérêt. Ce qui y est décrit correspond parfaitement à ce que je suis en train de vivre, de plus, ce phénomène qui est assez rare se représentera le jour de mon anniversaire en 2015. Cela est troublant car c’est comme si un nouveau cycle fondamental dans mon évolution venait de débuter. Enfin, aujourd’hui je craignais de ne pas la voir car après pratiquement 3 mois de grande sécheresse la pluie et les nuages sont de retour ici, mais comme par magie le ciel est à nouveau serein et limpide ainsi je vais pouvoir admirer ce merveilleux spectacle de la nature.

            Amour et gratitude.

          • Jonas dit :

            Les réponse sont (pour moi) seulement un cadeau qui résulte du chemin parcouru qui lui a une vrai valeur .J’étais sans doute un peu décu le soir même me tenant sous cette couche de nuage noir qui recouvrai le ciel .Quand je vois tout les porte (choix) qui se sont ouverte devant moi ,je comprend.Le 20 mai 2012 il sait passé la même choses et j’ai suivi ce que je ressentais et ce que j’ai vue a comblé mon égo, qui (pour moi )appartient a la logique .Le 27 aout 2012( pour moi)est totalement relié a ma foi (la miène ,pas celle qui ce trouve dans la bible).Je ne sais pas qu’elle réponse cela a pu t’apporter mais j’ai foi en toi totalement alors je partage ta joie et c’est ma réponse .Tu as une très grande valeur pour moi même si je te le dis souvent .Je vais te raconter quelque choses moi aussi .Tu te souvien j’étais parti vivre a la campagne ,mon retour a la nature,j’ai même dormis a la belle étoile trois nuit de suite .Le courant ma ramené en ville. Il ne faut plus se terrer le temps est proche (je crois).Demain je ferrai 600 km pour me ressourcer dans mon beau petit vilage ,(tout est possible et c’est merveilleux).J’aimerais que tu vois les plage qui longe ce petit paradis .Il y a 7 ans pour la fête de Noel j’ai acheter un CD de musique de Noel scelte et tout le monde se demandais pourquoi ,très drole qu’en pense -tu .Je dois partir ,a la prochaine mon amie je t ‘aime

          • Jonas dit :

            Merci beaucoup Marie-Anne pour c’est renseignement précieux et pour avoir pris de ton temps pour les communiquer .Je lis et je relis ce texte que je trouve en total concordance avec ce qui sent vien alors (mille merci).Hier soir des missionaires de l’église du christ Mormon on frappé a ma porte et je les ai laissé rentrer .Avant j’aurais été non respectueux envers leur message car le jugement l’aurais remporté.J’ai parlé de longue heure avec ces deux jeunes femmes en les questionnant et en leur disant ce que je pensait a propos de l’unification et qu’il serait eu aussi importante dans ce qui sent vien toute en laissant de la place en ce qu’étais leur mission tout est devenu clair (l’unification ne se feras pas seule).Je ne sais pas vraiment pourquoi je te racconte tout cela mais je le fais c’est tout et encors merci pour le lien.

          • Jonas dit :

            Cher Stéphanie pardonne moi j’ai oublié d’écrir ton nom sur mon message mais, je crois que tu as compris qu ‘il t’étais dédier je sais que tu es le au même moment car je vien de lire le message que tu as laisser a propos de 2015 et de ton anniversaire alors je n’ai rien a rajouté a part WOW! quel beau cadeau de sincronisité et d’accéleration REWOW!!!

        • Soleil Bleu dit :

          C’est drole…!
          Cette nuit je regardais la lune en pensant à Jonas qui nous avait envoyé un message sur celle du 27 août et que je n’avais pas vue.
          Et je l’ai trouvée cette lune, plutôt énigmatique. Je n’avais pas lu les derniers échanges du site et n’avait pas eu connaissance du lien de Marie Anne. Tant mieux ! Car mon mental se serait emparé de ce que je voyais et qui à l’instant de cette rencontre me laissait perplexe.
          Elle prenait des visages différents avec d’étranges nuages (je me disais en cet instant que ça ne pouvait pas être des nuages mais bon..!) qui figeaient ces visages durant plusieurs secondes, avant de s’éfilocher brusquement et laisser place à un autre.
          J’avais lu et médité toute la journée sur la place et le rôle que jouaient les émotions dans l’ascenssion de l’homme, et cette introspection profonde m’avait autant illuminée de l’intérieur qu’épuisée physiquement de l’extérieur.
          Lorsque cette lune m’a interpellée, j’ai eu un double mouvement. Celui d’admirer la beauté de son spectacle et d’être surprise de ses parures, en même temps que la relier à ce qui se révélait à moi depuis quelques jours.
          A cet instant, quelque chose m’a dit que ça allait être trop, que ma fatigue allait laisser le mental s’emparer de la chose et que j’allais m’y perdre, qu’il fallait lâcher !
          Voilà ! Vous raconter ce qui ne fut pour moi que quelques minutes énigmatiques sert juste à souligner qu’on est beaucoup plus reliés les uns aux autres que ne laissent entrevoir les seuls échanges verbiaux.
          Savais-tu Jonas qu’une âme te rejoignait par la pensée cette nuit…?
          Que cette lumière de lune nous/vous apporte sa clarté.
          Tendresse à vous tous.

          • Stéphanie dit :

            Merci Soleil bleue pour ce beau message adressé à Jonas, il me fait chaud au cœur. Merci pour le partage de cette belle expérience racontée si poétiquement avec la lune bleue, comme tu le soulignes si bien « nous sommes bien plus reliés les uns aux autres que ne le laissent entrevoir les seuls échanges verbaux ». C’est une grande vérité et une bien belle réalité.

            Merveilleuse soirée à toi Soleil Bleue.

          • Jonas dit :

            Merci du plus profond de mon coeur pour cette belle lumière bleu qui a fait son chemin jusqu’a moi.les sincronisité s’intensifies .(Les nuages),je peux te dire qu’il y a tellement a observer dans ses dessin que nul part ailleurs .Mes proches ne veulent plus en entendre parler, pourtant !Tu tien un excellent conducteur (l’un des plus fort cette année )pour moi.N,est pas peur de te perdre car ,il y a une raison a tout .Ce n,est pas la peur qui m’empêche de t’en dire plus mais,plutôt le désir que tu y trouve toi même tes réponses car c’est ton chemin .Tu ma donnée quelque choses de précieux et je te laisse mon étincelle .L’étincelle qui nait dans l’endroit le plus sombre dégage la lumière la plus vive . A la prochaine Soleil bleu (lune).

          • Tchunka dit :

            Soleil Bleu, je viens de trouver ton commentaire et il me fait sourire car tout comme toi j’ai pris un bon bain de lune ce soir-là. Jonas nous avait fait part de ses ressentis sur la lune ce qui avait attisé ma curiosité et ma sensibilité quelques jours plus tôt. Jonas tu es une très belle âme.
            J’avais aussi vu le lien de Marie-Anne qui m’avait d’ailleurs fait parcourir de nombreux frissons sur le corps. Ni une, ni deux, je me suis enroulée confortablement dans une couette et je me suis installée au clair de lune.

            Je me suis laissée porter par mes yeux qui se focalisaient tantôt sur une bande nuageuse, tantôt sur l’immensité du ciel, tantôt sur la lune. Astre que l’on qualifie de féminin en français, de masculin en allemand et de neutre en anglais. Cela me fait sourire de voir les nuances de nos cultures et de l’impact qu’elles ont sur notre mode de pensée, sur les limites qu’elles posent sur notre regard.

            Tout comme toi, j’ai été surprise et séduite par une sorte de film optique, l’illusion de voir des visages ou des symboles et comme un voile qui se dégageait. Un peu comme les effets optiques que l’on trouve en observant les palindromes en images de Francis. Parfois les nuages projetaient une ombre sur la lune ce qui ne m’a pas paru très habituel. Le sens de rotation de ce film était opposé à celui du déplacement des nuages. J’avais le sentiment qu’il se passait mille et une choses sous mes yeux dont je n’en percevais qu’une infime partie. Comme Stéphanie les premiers instants je voyais une croix de lumière, probablement un autre effet optique, très beau. Sur un plan plus intérieur nous avons beaucoup « conversé », je me sens très proche de cet astre qui projette son énergie sur la terre à l’écoute de notre évolution. Je me suis arrêtée, apaisée et ressourcée par la beauté du moment. Merci Lune.

            Stéphanie, Marie-Anne, Soleil Bleu et Jonas merci de nous avoir fait partager vos ressentis

          • Soleil Bleu dit :

            Tchunka : j’aime beaucoup ton expression « un bain de lune » je le trouve très beau. Merci ♥ (et merci à Elba pour le mode d’emploi du ♥ 🙂
            Jonas : quelque chose en toi est cristalin et vibre beaucoup avec ma fréquence. Je reçois ton étincelle avec une joie paisible et elle s’enveloppe de toute ma tendresse.
            Stéphanie : continue de rayonner tes couleurs irisées, elles te vont bien !
            Belle et douce nuit à tous les passants et passeurs d’ici et d’ailleurs…

  9. Louisetta dit :

    La peur d’espérer puis d’être déçu. Ahlala.

    Si nous pouvions vois combien à chaque instant nous choisissons nos perceptions absolument subjectives et combien celles çi influent sur notre « réel » plus ou moins proche comme les ondes sur une pierre dans l’eau.
    A bon entendeur… Bonsoir!

    merci passeur pour votre courage et votre entièreté dans un monde si frileux par endroits.

  10. elba dit :

    Merci Passeur pour ce nouveau texte. Merci à vous tous pour vos commentaires, dans lesquels je me retrouve assez.

    J’aurais tendance à dire, à propos de ce qu’écrit John Smallman (et aussi les canalisations de Monique Mathieu, entre autres) que j’éprouve une certaine fatigue « morale » à lire très souvent que « bientôt » la corruption, la guerre et toutes ces choses qui salissent l’humain et la nature, vont cesser. J’ai un peu l’impatience de Laura à ce sujet, mais je me demande si l’humanité ne fonctionnera pas éternellement telle qu’elle a fonctionné, avec les usuriers, les imbus de pouvoir et de richesse matérielle…

    Et si c’était le cas ? Si nous n’avions, chacun d’entre nous, que cette expérience unique à faire, à savoir tenir solidement le gouvernail de notre vie personnelle, au travers des tempêtes qui jalonnent notre parcours sur terre ? Si notre unique but en venant ici était d’expérimenter en quelque sorte la violence, le mensonge, le vol et j’en passe, afin que nous découvrions nous-mêmes le chemin qui mène à l’amour inconditionnel ? Celui qui passe par l’empathie, le partage, la compassion ?

    Alors, il ne faudrait pas nous attendre à un quelconque changement global des êtres humains, mais seulement nous en tenir à notre propre route. C’est peut-être ce que nous sommes en train de faire, nous, qui posons nos commentaires : nous sommes des petits bateaux ballottés dans la tempête (avec par moments certaines accalmies) et même si nous distinguons et que nous regardons fixement le phare qui est plus ou moins loin devant nous, la difficulté à passer au travers de la houle, avec ses vagues énormes parfois (le matérialisme forcené, les guerres, la méchanceté etc.), nous donne cette fatigue dont nous nous plaignons tous…

    Voilà un peu mon sentiment. A mon avis, Jenny a raison de dire ceci, à propos de tout ce que nous écrivons les uns ou les autres (y compris John Smallman) :  » Je dirais qu’il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce qui est écrit. C’est avant tout pour l’auteur que pour le lecteur. Car l’auteur à fait l’expérience de ce qu’il rédige ou communique. Le lecteur est juste témoin. A soi, à chacun de trouver sa voie intérieure et d’écrire son livre. L’histoire sans fin. »

    Aidons-nous tous du mieux que nous pouvons à garder ce cap sur notre petit phare intérieur qui diffuse une lumière de vérité et d’amour. N’oublions pas non plus, au milieu de la tourmente, d’apprécier les moments de calme et de joie qui nous sont offerts.
    Merci à vous tous d’être là. ♥

    • François dit :

      Elba,
      J’ai aimé te lire. Ne sommes nous pas ici pour cesser nos guerres intérieures? Ne sommes nous pas ici pour nourrir ces parts de nous qui ont faim? Pour cesser de fonctionner dans le pouvoir quel-qu’il soit? Aimer la nature quelque soit son état? Apprendre la patience? Bref, ce que nous attendons de l’extérieur n’est il pas à réaliser en nous même? Bien sûr que oui. Observons que si nous prenons la plupart de ces textes et que nous les transposons à notre propre fonctionnement, alors tout y est dit. Rendons nous meilleurs, chacune et chacun et le monde le sera. C’est simple.
      Merci à toi Elba et pendant que j’y suis… comment fais tu pour avoir un cœur en fin de texte? 🙂
      Avec Joie pour tous.

    • Relience dit :

      Ouai ! Merci Elba.

      Ce que tu as écrit retranscrit beaucoup des commentaires écrits oui.

      Le recule sur les généralités créer; même comme pour la spiritualité,
      interfère automatiquement dans le métabolisme.
      Il influence dans l’inconscient qui ramène au collectif.
      C’est un peu le risque, le danger du « groupe » via le prêt à pensé.
      Il est trop concentré au lieu d’être aéré comme en plein air…
      Celui du Eros de sa propre « histoire » qui le mène à sa libération.
      Ou à ce que lui et ses maux lui ferons réaliser avec ses propres mots.

      Comme le dit si bien François ci-dessous :
      « être soi-même, naturel est suffisent ».
      ça m’a soulagé de lire ça ! LoOl ! Merci François.
      Surtout que ce que je vis actuellement est tellement
      difficile que de lire ce genre de petit geste apaise tout de suite !

      J’ajouterais : respecter chacune de ses décisions en les assumant.
      Le courage jusqu’au coup rage ne résout rien à par son cout dur en âge.
      (bon, c’était pour faire une jolie phrase ! lol )

      La pression derrière une mise en scène, est bien l’enjeux…
      Mais ça reste qu’un jeux . . . Justement.
      Donc ne prenons pas son « rôle » trop à cœur…
      Autrement le piège c’est soi-même qui se le créer.

      Je ne pense pas que l’humain soit une marionnette.
      A soi d’être pleinement lui-même et de foutre littéralement
      à la poubelle les écrits et les blablas…

      Ainsi j’en renvient à l’inutile/utile…
      Tout est utile et paradoxalement inutile.

      Je souhaite du fond de mon cœur, que les cœurs s’apaisent,
      que le lourd passé de chacun puisse s’amorcer au mieux
      selon ce que lui dicte son âme et pas ce qu’un autre exprimera.
      Car personne n’est dans l’enveloppe corporelle de son voisin.

      Le vie en soi est la voix de sa voie intérieur.

      Chacun sa route, chacun son chemin, passe le message à ton voisin (^_-)

      Jenny

      • elba dit :

        Je te souhaite à mon tour de tout coeur que ton chemin actuel s’aplanisse, Jenny. Ainsi que celui de tous ceux et celles qui ne sont pas encore parvenus à une complète sérénité de l’âme, mais qui y travaillent.
        Je pense comme toi : l’être humain n’est pas une marionnette. Chacun d’entre nous a le pouvoir de se réaliser pleinement.
        Merci de ton petit mot. Chacun sa route, oui. Mais tous ensemble cependant. Au-delà de nos différences, de nos chemins respectifs, nous sommes tous liés par quelque chose qui nous dépasse.
        Bisou. ♥

    • Jonas dit :

      merci beaucoup de ton commentaire qui est ………..parfaitement expliquer

  11. François dit :

    Je donne rarement un lien, celui-ci me semble pertinent à l’instant.

    http://www.lapressegalactique.com/2012/08/dix-suggestions-pour-faciliter-la.html

    • Lune dit :

      Merci pour le lien, c’est une bonne piqûre de rappel!… Liberté, involonté, non-jugement, ouverture, déployer ses ailes, maintenant, au-delà du temps…

    • Fiat Lux dit :

      Merci François. Effectivement texte très pertinent mais en fait à tout les instants.

      • elba dit :

        Merci pour le lien, François. J’ai lu ces dix suggestions, et si je suis d’accord avec certaines d’entre elles, il me semble par contre qu’elle sont un peu trop dans « l’abandon » parfois…

        Pour le point 2 : « rompre tous les accords » avec les personnes qui nous retiendraient en 3e dimension me semble un peu « catégorique »… Peut-être que je ne comprends pas très bien le sens de cette phrase. Mais pour moi nous n’avons pas à rompre quoi que ce soit, mais juste à nous éloigner de ce qui n’est pas en harmonie avec nos objectifs de vie. Le mot « rompre », surtout dans un concept familial ou amical me semble… comment dire ?… Trop « définitif » en quelque sorte. Pour moi, il est un peu synonyme de rigidité.
        A la place, je dirais qu’il faut laisser faire… Ne pas se laisser entraîner, dans ces histoires de 3D. Mais rompre ne donne jamais vraiment une solution (sauf si il s’agit de rompre avec une de nos mauvaises habitudes) et mieux vaut s’éloigner un peu, je pense, pour laisser à l’autre, aux autres, la possibilité d’échanger s’ils le veulent. Rester accueillant quoi qu’il se passe. Et laisser le temps au temps.
        La rupture vient d’elle-même, mais de la part des autres, dans le cas où eux, sont ancrés trop profondément dans le matérialisme.

        Pour le point 4 : oui, abandonner le BESOIN de sauver le monde, d’accord. Mais être là pour ceux qui ont besoin de nous. Je pense que si nous sommes nombreux sur terre, c’est peut-être parce qu’il nous faut expérimenter l’entraide et le partage. Pour moi, nous avons besoin les uns des autres, pas toujours et pas forcément au même moment.
        Mais il faut savoir tout de même être là pour ceux qui sont moins « fortunés » que nous, que ce soit au niveau de la santé, de l’âge (personnes âgées), du matériel aussi. Sachons partager, sans pour cela mettre notre équilibre en danger cependant.

        Pour le 6 : travailler pour notre seul plaisir, je ne sais pas si c’est vraiment possible. Peut-être que c’est moi qui ne suis pas comme tout le monde, mais parfois je pars travailler avec joie, et d’autres fois je n’ai vraiment pas envie d’y aller… Faut-il que je laisse tomber mon travail, lorsque je préfèrerais rester sous la couette ? Je pense que ce n’est pas une bonne chose de faire cela. D’une part, des gens comptent sur moi pour effectuer un travail qui est en partie collectif, et d’autre part, je pense que j’ai besoin de m’astreindre à une certaine rigueur dans ma vie, sinon je deviens paresseuse… 😉

        Bref ! Certaines bonnes choses dans ces suggestions (comme les « concepts invalides à propos de notre valeur », « étendre la lumière » etc.) et d’autres qui me vont moins.

        J’en reviens à la phrase de Relience, qui dit que nous sommes « spectateurs » de ce que nous lisons. Prenons dans ces écrits ce qui nous semble conforter le chemin que nous voulons parcourir. Et ne changeons en nous que ce qui nous paraît ne pas convenir à ce chemin.
        Amitié. ♥ (pour le coeur, c’est bien le « alt » à gauche de la barre espace clavier, et non le « alt Gr » qui est à droite…;))

        • François dit :

          Oui bien sûr et comme dirait aussi une autre personne « prends ce qui t’intéresse et laisse le reste ». Spectateur…
          En général c’est ce que je fais , néanmoins je regarde tout de même si la lecture d’un texte, quel qu’il soit, réveille en moi une quelconque émotion. Qu’elle soit ‘positive ou négative’. En clair à quel type de jugement une lecture me renvoie, et là c’est étonnant comment, parfois, ce même texte me fait voir des choses en moi que je ne connaissais pas. Comme , par exemple, une dépendance inconsciente à certains schémas familiaux qui pourtant m’exaspéraient mais que je refusais de regarder et donc d’agir en conséquence.
          Alors , parfois, j’en profite pour me laisser interpeller jusqu’au bout, juste pour voir la forêt de peurs et/ou d’amour derrière l’arbre de mon ego.
          Ou alors concernant ce qu’on appelle un travail. Pendant de très nombreuses années j’avais et j’allais au « travail ». Un jour content, un jour pas. Et puis par une suite d’événements il y a 7ans j’ai expérimenté quelque-chose et ce fût une révélation. C’est CA que je voulais faire, que je voulais être! Et depuis cet instant je le vis. Cela ne s’est pas fait sans résistances je te l’assure. Il a fallu des moments de très grandes souffrances et solitude pour qu’enfin mon ego baisse la garde et lâche quelques unes de ses peurs et accepte de les remplacer par de l’Amour. Il a fallu que j’aille chercher au plus profond de mon être les peurs de manquer, etc…Mais ça a fini par le faire, par fonctionner et puis maintenant ça se bâti un peu plus chaque jour.
          En fait je pense que c’est une question de choix. Et comme un choix = une conséquence, je choisi de faire des choix qui m’emporte, m’amène, me font vivre des conséquences que j’aime vivre. Cela parait simple et pourtant ça demande une conscience qu’il (me) faut entretenir chaque jour. Au début c’est fatiguant et puis , avec les années , cela devient plus léger, plus agréable, plus aimant, presque joyeux de se découvrir encore un petit bout de karma à régler ou une petite émotion qui traîne de la patte pour entrer dans le feu sacré de la transformation. C’est toujours une sensation (illusoire) de mourir à un bout de soi. Mais mourir à un bout de soi, c’est ouvrir un peu plus la porte du Soi. Alors comme on dit… »ya pas photo! » C’est, je crois, ce que quelques éveillés nomment ‘la guérison’.
          Et comme c’est toi qui m’a enseigné comment faire un cœur, je te dédie celui-là. ♥ et je t’embrasse.

          • Jonas dit :

            Il y a beaucoup de bon dans c ‘est point mais ,l’éternel erreur de l’humanité y est flagrante (des lois) qui sont les reflets intérieur d,une seule personne. La réponse est différente pour chacun et elle n’est pas vraiment importante .Le chemin lui !importe car il garde le phare allumé .Le jour de l’éveil il faudra de bon guide sans jugement ni loi (je crois)

          • elba dit :

            Lâcher ses peurs et les remplacer par de l’amour…

            Ca, c’est une petite phrase qui me plaît bien et qui mérite de ma part d’être travaillée au quotidien.
            Et pour ce qui est d’entrer dans le feu sacré de la transformation, je pourrais dire que je suis admirative par rapport à certains(es) d’entre vous qui me semblent avoir franchi une porte, alors que moi je n’en suis qu’au seuil.

            « sensation de mourir à un bout de soi »… J’ai déjà éprouvé cela, et je l’éprouve encore mais sans avoir eu encore la sensation de renaître à autre chose.
            La chenille n’est pas encore papillon, loin de là. 🙂

            Merci, François.

          • François dit :

            Elba,
            La chenille ne sera jamais le papillon et en même temps le papillon a toujours été là. Je pense que notre vie entière est un processus de transformation. Que nous devons, sans cesse, nous remettre en cause. Que nous sommes toutes et tous appelés vers la lumière et que pour y aller, se diriger vers Elle, nous devons passer par ces transformations. Cela dit la Vie nous offre aussi des moments juste grandioses que l’on peut cueillir comme des fruits bien mûrs et en savourer le nectar pour l’éternité.

  12. Nada dit :

    Je ne crois pas du tout à ce que raconte cet auteur et d’autres qui visionnent le futur.
    Les générations de plus de 50 ans ne verront pas ces changements, qu’il qualifie avec le mot soudainement, à moins d’être centenaire. C’est ce que nous travaillons depuis notre naissance, et pourtant bien qu’étant ds l’univers existenciel des choses de l’âme, nous devons exister avec les anciennes lois de l’économie et des finances, et des relations humaines.
    Il n’est pas question de s’éveiller, il est question durant les éveils de retourner ds le matérialisme que je qualifie de plus en plus de puant, afin de le définir autrement par nos actes quotidiens. Embellir le matérialisme et l’argent.
    Cela est une attitude répulsée chez les éveillés : pas envie de toucher, d’être ds la promiscuité de ceux qui n’entendent pas encore leur âme, ni l’âme du monde. Trop pollué cet univers-là.
    Et pourtant…Monter pour redescendre.
    Enfin, c’est ainsi que je perçois ces temps-ci, l’après 2012.

    • marie christine dit :

      Pour être plus optimiste, Nada, je parlerais de monter pour aller chercher la lumière et redescendre avec elle pour purifier . Transformer les fausses visions matérialistes en soi : un acte de conscience qui se répercutera toujours un peu dans le monde .
      Quant à connaître le miracle de notre vivant … Qui sait ? Il faut juste avoir la foi . En tout cas l’impatience ne fait que retarder les événements, pire, provoquer l’effet inverse !

      • Nada dit :

        C’est cela Marie-Christine.
        « Transformer les fausses visions matérialistes en soi » est le sujet à travailler maintenant.
        Ces faussetés sur l’argent ( donner/recevoir) nous ont été transmises de génération en génération, au travers des expériences des lignées familiales depuis la nuit des temps. Et via, les éducations des familles et des écoles.
        Autant ds les familles sans sous que celles avec des sous.
        Tout le monde est concerné.
        Ces temps-ci, je perçois un travail intérieur de se détacher de ses lignées et des mémoires transgénérationnelles, qui bloquent les élans créateurs de notre « mission d’âme » en ce début de l’ère du verseau.
        Je ressens que les relations ne sont plus des relations de personne à personne. Dès qu’une relation, un contact se manifeste, c’est celle d’une lignée familiale à une autre lignée familiale.
        Là, les ressentis ds l’échange sont différents car il ne s’agit plus d’une identité, mais de plusieurs identités.
        Tout un programme de simplifier les complexités des généalogies.
        Si cela est le travail de chaque éveillé maintenant, cela sera de moins en moins transmis aux enfants qui s’incarnent.
        Car, que d’énergie et de temps à dissiper les fausses visions spirituelles et matérialistes de la terre!

        Les auteurs ou les channels que nous avons écouté ces années-ci, surtout depuis 1990, ils/elles sont aussi ds ce travail de simplifier leurs mémoires familiales.

        • Nada dit :

          Je rajoute ce qui me vient à l’esprit, étant plongé ds l’histoire de France du fait d’un déménagement sur un territoire où s’est construit la France. Et de ces récentes attractions culturelles sur le Moyen-âge.
          Que dire des lignées aristocratiques que nos familles ont connues !
          Car, ce sont ces lignées qui ont participé aux injustices de l’argent qui perdurent.

          • marie christine dit :

            Oui . Travailler à épuiser les karmas familiaux, c’est contribuer à épuiser ces influences ancestrales récurrentes qui bloquent ou distordent les relations matérielles et morales entre les gens .
            Et qui dit karma familial dit aussi karma personnel, régional, national, mondial .
            Les guerres, les corruptions, les égoïsmes, les préjugés alourdissent . Les générations d’après portent . Et ainsi de suite … Jusqu’à ce qu’un ou plusieurs individus, dans chaque lignée familiale, décident de stopper l’hémorragie, de tout remettre en question par des séries de prises de conscience . Et ça prend du temps à débroussailler tellement il y a de messages contradictoires, d’hypocrisies ! Ils ont toujours l’impression de nager à contre-courant .
            En fait, je pense qu’ils naissent déjà dans ce but, même s’ils ne le savent pas au début de leur vie .

      • Jonas dit :

        Il faut (pour moi) faire le bon choix pas le premier ni la deuxième mais bien le troisième .La transcendance entre le bien et le mal .les gens qui sont bien mème très éveilés punissent facilement a la manière biblique et se disent éveilé alors…

        • Nada dit :

          Liste des karmas, Marie-Christine ?
          On dit que le + inclut le -, et non l’inverse.
          Au lieu du mot karma, je dis mémoires où les énergies sont déséquilibrées.
          Possible que plus les purifications de ces mémoires se font, plus c’est le travail de la maîtrise de mémoires de groupes plus vastes, ds ces années-ci.
          personnel < familial < régional ( nord/sud pour la France)< national < continental ou racial< mondial.
          Nord/sud car ces clivages entre les gens du nord et les gens du sud ont des origines historiques, entre les migrations/invasions des peuples des terres du nord-est et les peuples des terres du sud. Pas du tout, une question de climat. De mes recherches actuelles.
          Mouvement s'étant stoppé en bord de mer, pour reprendre vers les Amériques et l'Asie vers 1500.

          Voyez ds vos familles les nationalités prioritaires!
          Et donc, les mémoires familiales.
          Ne dit-on pas que le mariage est d'abord un mariage de 2 familles, que le couple porte ?

          Tant que çà roule, pourquoi s'y atteler ?
          C'est la situation de la majorité.
          Réponse, ils savent qu'ils reviendront longtemps en réincarnation. Donc, ils vivent leur vie-ci. Et vont voir les ribambelles de psy-choses, limitées à l'enfance.

          Quand çà commence à moins bien rouler, possible que des mémoires latentes s'éveillent.
          Réponse, ils savent que soit c'est la dernière incarnation, soit c'est dans les dernières. Et l'âme pousse, pousse…Et si, c'est la dernière, çà pousse, çà pousse…les mémoires.

          C'est la situation des éveillés de ce début du siècle, avec l'ascension, la libération, l'illumination qui n'arrivent pas, ils connaissent des doutes, des découragements, et ils continuent de consommer du spirituel…pour maintenir l'espoir et l'équilibre.

          D'ailleurs, en se connectant avec tous les formateurs spirituels, pour qui çà roule, ne valide t-on pas leur vie ?
          Ceci devient aussi, à un moment du processus, des situations de mémoires déséquilibrées qui commencent à s'éveiller, quand ces formateurs ne séduisent plus, ne sont plus écoutés, ne vous sont personnellement plus utile.
          Tant qu'ils sont en activité, ils ont des mémoires déséquilibrées à neutraliser. Prenons-en conscience.
          Nous ne sommes pas forcément concernés par ces mémoires.
          Ceci concerne aussi cet auteur.

          Comme je crois que 2012 n'est pas 1 date hasardeuse, je pense ces temps-ci, que les mémoires affluent de plus en plus vite, afin de libérer son aura des énergies inutiles.

          • marie christine dit :

            C’est vrai, on a la sensation que des mémoires remontent à la surface, de plus en plus vite, pour être triées : les indésirables évacuées, les autres mises en valeur .
            Ainsi, on peut se retrouver à faire dans sa vie présente des choses que l’on faisait de façon répétitive dans l’enfance sans savoir pourquoi, des choses qui correspondaient à ce que l’on est venu faire sur terre et dont on prend conscience .
            On peut retrouver aussi les idéaux profonds de l’adolescence, soudainement mis en lumière, et qui sont les fondations spirituelles de notre vie .
            Au fur et à mesure qu’on élimine les mémoires parasites, apparaissent les fondamentaux (comme on dit) .
            On commence à y voir plus clair . Et plus notre ciel intérieur se clarifie, plus on s’aperçoit que l’homme est essentiellement le même partout ; que l’histoire de l’humanité, tout comme notre histoire personnelle ou familiale, est un long chemin semé d’embûches mais un chemin nécessaire et progressif, avec un sens et un but hautement spirituels .
            Quand nous serons comme les petits enfants, qui n’ont aucun problème pour s’accueillir mutuellement, s’accepter, se réjouir, communiquer, se comprendre et jouer ensemble, d’emblée, même s’ils ne parlent pas la même langue, nous aurons déjà accompli un grand pas .

          • Nada dit :

            http://www.urantia-gaia.info/2011/08/28/guider-nos-enfants/#comment-12483

            Vers la fin.
            Un mot pour toi, Marie-Christine car tu dis être enseignante en maternelle. Rentrée lundi 3.

  13. Dania dit :

    Merci pour ce texte rempli d’espoir Passeur.
    Puissent ces temps nouveaux advenir très vite! Qui vivra verra !
    En tout cas, c’est le changement, ce ne sera pas avec le nouveau Président ;))) La vérité est ailleurs!…

    En effet, communiquer clairement et simplement sur des sujets aussi subtils est un exercice difficile et personnellement, je n’arrive pas à le faire. Comme c’est souvent de l’ordre du ressenti, j’ai beaucoup de mal à trouver les mots justes pour exprimer cela;
    Je salue et je remercie du fond du coeur les quelques passeurs de lumière qui ont ce formidable talent de transmettre et de partager leurs messages et intuitions.
    A chacun ensuite de voir ce qui résonne juste ou non en lui.

    Merci infiniment Cher Passeur pour ce site. C’est une telle joie de ne plus se sentir seule…
    Douce nuit à tous,

  14. François dit :

    Merci pour ce texte plein d’espoir et d’énergie. Oui nous y sommes! Les derniers mètres sont toujours les plus durs, les plus fatigants et soulèvent souvent du doute. La Joie en sera d’autant plus pure.
    Avec Amour.

  15. marie christine dit :

    J’apprécie ce texte de Smallman mais je reconnais qu’on nous a fait miroiter toutes sortes d’élucubrations sur notre avenir spirituel . Il fallait s’accrocher en restant bien enraciné !
    Je crois qu’on n’a rien ni personne à défendre sinon son intégrité, la stabilité de son être intérieur .
    Il y a plein de chemins, plein de manières d’arriver au même but, même la lutte, même la révolte car il peut y avoir beaucoup d’amour derrière . Tout comme des paroles pleines d’amour peuvent cacher une certaine sécheresse du coeur voire de la révolte . Il ne faut donc pas s’arrêter aux apparences .
    Si quelqu’un ne croit pas à ce que je lui dis, ne comprend pas ce que je ressens, il n’en est pas coupable, il a son expérience propre, son cheminement propre, que d’ailleurs je ne peux pas comprendre très bien moi-même .
    La seule chose que je ne peux accepter, c’est qu’on veuille me formater, m’entraîner sur une voie qui ne me correspond pas et me fait sortir de mon axe, de ma relation personnelle avec Dieu, une relation qui est unique pour chacun .
    Plus je vais, plus je constate que je ne sais rien . D’un côté, c’est embêtant mais d’un autre, c’est le signe que je suis de plus en plus ouverte à toute éventualité, débarrassée des méthodes et préjugés . Y a-t-il des méthodes quand la sincérité suffit ?
    Je termine avec ce texte de la Mère divine :
    « C’est à travers tout ce fatras et tout ce chaos que la Conscience de Vérité est à l’oeuvre, partout, sur tous les points de la terre à la fois, dans toutes les nations, toutes les individualités, sans préférences, ni distinctions, partout où il y a une étincelle de conscience qui puisse la recevoir et la manifester . »

    • graffitique dit :

      J’aime bien cette manière de considérer les choses. La « méthode » est aussi tentante pour l’esprit que le « préjugé », les deux ont peut-être quelque chose à voir, insidieusement, avec la superstition.

      • marie christine dit :

        C’est vrai que la méthode peut être nécessaire à un certain stade de sa vie, ou toute sa vie, où à certaines personnes selon leur nature . Ca peut être rassurant . Ou bien ça peut être une manière d’organiser sa vie, son temps, son espace, son évolution spirituelle .
        le danger est toujours de tomber dans la fixité, de ne voir que cette méthode-là, la seule valable pour tous parce qu’elle marche . Dans ce cas, on se rapproche en effet de la superstition . On est enfermé dans une logique unique, une seule vérité qui tourne en rond sur elle-même . Et tout comportement qui sort des rails de cette méthode est considéré comme erroné .
        C’est pourquoi j’arrive à un moment de ma vie où je ne veux plus de méthodes . Tant pis pour moi ! Ce sera l’errance . Mais finalement ça l’a toujours été, alors … Et ça ne m’a pas empêchée d’avancer, parce qu’il y a toujours quelque chose qui nous titille, nous aiguillonne, nous pousse en avant, si on est curieux des mystères . Tout est mystère . Bienheureux qui croit savoir ! Car ce qui est vrai un jour se dément le lendemain, sur un autre plan de conscience . Dieu est l’Immuable et l’éternelle Energie créatrice en même temps . Il ne reste plus qu’à se laisser entraîner dans le Mouvement …

    • Lucie dit :

      Oh oui ! Marie-Christine…
      Comme je suis d’accord avec toi !!!
      Depuis la nuit des temps nous oeuvrons à redevenir de « touts petits enfants. »

      • marie christine dit :

        Hello Lucie !
        Oui, l’enfant n’a-t-il pas d’autre intérêt que d’accueillir avec joie et disponibilité tout ce qui se présente sur son chemin, sans méfiance et sans intentions . Il SAIT que Dieu est un farceur, et comme il aime les surprises …
        On peut, par exemple, prier intensément et demander qu’apparaisse un gourou, un maître très évolué pour nous guider …
        Et voilà qu’un jour, on se fait interpeller par un handicapé mental plein de gaieté et de tendresse qui vous embrasse dix fois, et ça change votre vie .
        Si on n’est pas attentif, on ne fait pas la relation entre les deux .
        C’est pourquoi, quand je demande, je ne veux pas imposer ni même imaginer la manière dont mon voeu sera exaucé . Ce n’est pas de mon ressort . Là-haut, c’est Lui qui sait mieux que moi de quoi j’ai besoin, le lieu et l’heure . On lance un appel, et immédiatement, le mental a la fâcheuse habitude de prendre le relai en visualisant les choses à sa manière au lieu de se mettre en état d’observateur . Et bien sûr, il ne voit pas que son voeu s’est réalisé . Alors il dit que le ciel est sourd et il demande encore et encore .

        • Tchunka dit :

          Bonsoir Marie-Christine,

          Je partage ton avis, nous sommes tous entendus, à nous d’ouvrir notre coeur et de laisser se manifester la réalité peu importe sous quelle forme elle se manifestera.

          Le secret est peut être que nous sommes les créateurs, puisque tout est lié – notre partie divine et « le créateur » – et que nous devrions avoir un peu plus confiance en nous.

          Tendres pensées gorgées d’amour à vous tous ♥

        • Soleil Bleu dit :

          Oh oui Marie Chrisine, c’est là un fondamental qui nous aide à « Voir » puis regarder avec bienveillance les attachements qui nous lient inlassablement à la forme. L’Amour est au prix de la vérité qui se jouera dans cette rencontre et alliance du moi et du soi.
          Belle nouvelle vie pour ta rentrée sans classe 🙂

          • marie christine dit :

            Merci, Soleil Bleu, et pensées chaleureuses pour vous tous .
            On dirait que la Vérité se met à descendre massivement sur la terre .
            Cela donnerait-il une sensation de pression … atmosphérique ou autre ?
            Certains semblent prêts à l’accueillir avec des gants de boxe ou des mouchoirs .
            Mais il ne faut pas se laisser entraîner par la contagion .
            La foi aide à rectifier le tir, à chaque minute .
            Les lourdeurs sont comme écrasées pour laisser bientôt place à la légèreté …

  16. francis dit :

    Voilà un superbe texte bien positivement réel sur ce qui se passe dans nos forteresses intérieures pour celui ou celle qui laissent les portes ouvertes dans la voie de son cœur, et ne prête que peu importance aux bruits grandissants des matérialistes destructeurs à l’œuvre actuellement…

  17. Laura dit :

    Moi je fais parti de ces personnes qui attendent les changements avec impatience. J ai dans la cinquantaine et je me demande si je vais voir ca de mon vivant. On dit tellement de chose sur internet que l’on ne s’y retrouve plus. J’ai beaucoup de difficulté a fonctionner dans ce monde et je cherche a m’isoler.
    C’est mon ressenti.

  18. Esprit dit :

    Merci Passeur, je partage sur le forum « Le Pouvoir des Pierres » dans la rubrique : A propos de tout.. et de rien > Un peu de spiritualité.

    http://www.pouvoirdespierres.com

  19. Domi dit :

    eh oui batailler c’est du temps et de l’énergie !
    on le fait tous, de temps en temps, plus ou moins, de moins en moins plus on avance
    allez, tout va bien, ça vient…

  20. graffitique dit :

    Bingo.
    S’il y a un mot à dire, à propos d’alien (@Kaerio) ce serait juste de souligner l’expérience inconcevable de la différence, que nous en avons déjà toutes et tous rencontré, sous beaucoup de formes apparemment terrestres. Y compris (mais pas toujours^^) celle du doute
    Qu’en faisons-nous ? 🙂

  21. Blandine dit :

    Youpiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! ! ! ! Super génial ! Je suis remplie de joie de lire ce beau texte !! qui confirme ce que je sens, ce que je vie !!!!!!!!!!! youpiiiii ! Merci Passeur de ta réponse aussi, respirons respirons ! lol ! tout va bien et est parfaitement calé dans l’ordre divin.

    Namasté,

    Passeur, je t’aime pour la beauté que tu offres ! clin d’oeil ! sourire !

  22. Tchunka dit :

    Nous savons tous que nous avançons chacun à notre rythme, selon nos connaissances et surtout selon notre ressenti. Nous savons aussi qu’il y a plusieurs routes pour progresser et mieux se connaître, certaines font des détours, d’autres sont plus directes.

    Que certains se sentent déstabilisés par la prose d’un autre est un fait mais nous devons tous respecter l’avis de l’autre (publication ou commentaire).

    Nous vivons ce que nous souhaitons vivre, constamment il nous est recommandé de vivre dans l’instant présent précisément pour faire germer nos lendemains à notre image. Nous devons lâcher prise, laisser de côté les élucubrations de notre mental et RESSENTIR. Inutile de nommer ou de chercher à donner des explications, le cœur a ses raisons que la raison ignore, le cœur voit ce que les yeux distinguent à peine, le cœur entend ce que nos oreilles perçoivent tout juste, le cœur nous parle dans une langue universelle qui ne s’encombre pas des mots (et maux).

    Je suis convaincue que nous avons le potentiel de créer un monde totalement différent de celui-ci où ceux qui le souhaitent pourront évoluer, échanger, respecter… être eux-mêmes, être essentiels. Si nous devons recevoir une aide extérieure, elle sera la bienvenue, demain ou dans un temps indéfini, peu importe. Nous sommes tous connectés à la source/lumière/divinité… et nous avons d’ores et déjà, plus ou moins consciemment, une idée de ce que nous souhaitons vivre, les routes sont différentes au détour de l’une pourra se produire des évènements qui ne se produiront pas sur une autre route.

    À chacun de sonder son cœur, d’être à l’écoute des signes qui nous sont constamment adressés et de voir que nous pouvons communiquer et avoir nos propres réponses, passer par un intermédiaire est une possibilité, mais il est aussi bon de voir en soi et de laisser place à tous ces ressentis inconnus qui cherchent à s’exprimer pour nous guider. Tout repose sur la confiance en soi. Nous sommes connectés à la source.

    Les personnes qui publient des articles ont l’immense courage de leurs opinions et le font sur la base de leur ressenti. Libre à chacun de discerner si cela fait écho ou non à ses propres vibrations. Chacun est libre de ses choix et doit être actif. Depuis quand une solution tombe-t-elle tout cuit dans le bec ? Quand elle vient à point nommé c’est que la personne a émis sereinement l’intention depuis son cœur et non son mental, que cette personne a fait germer l’idée que cela se produise, peu importe la manière dont cela se produira, qu’alors se présente au bon moment, au bon endroit ce qu’elle souhaitait. Mais surement pas en attendant qu’on lui dise gentiment, tiens il va se passer quelque chose, rends toi à tel endroit, tel jour, reste spectateur… t’as juste à croire ce que je te dis et tu n’as rien à faire d’autre que de me suivre.

    Pour ma part je salue, j’encourage et je respecte le Passeur dans ses choix de textes et d’illustrations, ainsi que dans ses écrits rédigés avec une sensibilité si pure qu’ils résonnent avec sagesse.

    Que nos lendemains soient beaux et plein d’amour !

  23. Yu dit :

    Bonjour,

    C’est marrant que je tombe sur cet article maintenant, je me pose quelques questions…Depuis quelques années j’ai pris conscience de beaucoup de choses qui m’ont profondemment changé. J’essaye d’en discuter avec mon entourage, progressivement, ne serait-ce que de leurs actes, mode de vie ou ce qui se passe actuellement en Syrie par exemple…Ca me rend triste car j’ai l’impression que tout le monde s’en fou…Y compris ma famille tellement conditionnée qui ne remet rien en question, vie dans la haine, le négativisme et la paranoia…Durant certaines discutions, j’ai toujours envie d’intervenir, de les aider à ouvrir les yeux mais rien n’y fait alors je me dis que peut-être ça ne vaut pas la peine, que ce n’est pas le moment ou à moi de leur dire….Je sais que ça ne peut pas se faire du jour au lendemain et je n’ai pas envie non plus d’imposer ma manière de voir les choses, je peux très bien avoir tord mais si seulement ils prenaient juste le temps d’y réfléchir, personne n’écoute…Et je culpabilise si je n’agis pas…J’ai aussi énormément de mal à exprimer mes pensées, les formuler clairement ce qui n’aide en rien. Alors voilà, c’est étrange cette sensation d’avoir quelque chose à faire mais de ne pas savoir quoi, que ce soit envers les autres ou soit-même…Parfois j’ai envie de partir loin vivre seule simplement mais çe serait trop facile…Alors je me retrouve à vivre « à contre coeur » une vie que je ne supporte plus alors que je n’ai que 24 ans. Encore une fois des paroles confuses que me font oublier mes véritables questions….

    • Fiat Lux dit :

      Bonjour Yu

      Je viens de lire ton commentaire et je reconnais dans ce que tu écris totalement ce que j’ai ressenti il y a quelques temps quand j’ai eu ma propre éveil de conscience où on prend conscience de beaucoup de choses sur la vie, le monde, l’univers… et effectivement on veut pouvoir intervenir pour améliorer les choses mais on ne sait comment. Alors on se dit le mieux c’est de se barrer seul très loin pour ne plus être « pollué » par toutes les énergies négatives qui nous entourent. Mais finalement on respire un grand coup on se recentre et on comprend qu’au contraire c’est en étant ce qu’on est tout simplement au milieu des autres (qu’on estime endormies) qu’on sera le plus efficace pour aider à l’éveil de l’humanité et non en partant.
      En ce qui me concerne j’ai depuis pris la décision d’être actif dans ma démarche pour aider le monde à évoluer en mettant en place avec quelques amis un tout nouveau petit collectif de réflexion axé sur la spiritualité et la citoyenneté, si tu habite Paris ou RP n’hésite pas à me contacter via le système de contact du site cf article http://www.urantia-gaia.info/2012/07/05/vous-rencontrer-si-vous-le-souhaitez/ tu seras le bienvenu et peut être que de rencontrer d’autres personnes qui se posent les mêmes questions que toi ça pourra t’aider à y voir plus claire.

      « Que la lumière éclaire ton chemin ».

    • frede dit :

      Ouah! C’est exactement ce que je ressens!
      Merci, ne doute pas de toi.

    • marie christine dit :

      Je te comprends, Yu . Toujours ce sens du devoir qui nous colle aux basques . N’est-ce pas un conditionnement typiquement occidental dès notre plus tendre enfance ?
      Et si On nous demandait seulement d’être à l’écoute ? Là on aurait la réponse directe, sans se poser de questions !

    • François dit :

      Chacun a la possibilité des milliers de fois en une vie de découvrir Sa vérité de cœur… Tu as la tienne, cela suffit. En étant toi même , tu permets aux autres de trouver leur propre voie, en cela tu es juste. Parfaitement juste.

    • Maya dit :

      Tiens, on dirait moi ! Et, finalement, plein d’autres que l’on trouve en surfant sur la toile. Est-ce que connais les sites de Laurent DUREAU. Pour ma part, j’y ai trouvé du réconfort et du sens à ce que je vis (peut-être en sera t il de même pour toi) même si je n’ai pas encore compris ce que j’avais à faire ici bas. Mais je me dis que je suis là où je dois être et que la patience (ou/et l’attente) est une chance de plus pour grandir (murir), pour laisser ma condition de pré humain et devenir enfin humain

      J’adresse une vibration d’amour à tous les lecteurs (ce qui comprend aussi les lectrice) – MAYA

    • Yu dit :

      Ca m’a reboosté de lire vos messages 🙂
      Au fond on sait que l’on a les réponses, comme tu dis Fiat Lux en prenant le temps de respirer un grand coup et se calmer on s’y retrouve…C’est difficile dans la vie de tous les jours, j’ai la tête comme une cocotte minute et trop d’informations d’un coup, je finis par tourner en rond, me contredire et oublier des choses qui me semblaient évidentes. En y repensant c’est vrai qu’en étant simplement une sorte d’exemple on apporte beaucoup plus aux autres. Marie Christine, je parlais de ce sentiment d’être égoïste lorsque je n’intervenais pas mais je suis d’accord au sujet du conditionnement. Ce qui me perturbe le plus souvent c’est cette notion de bien et de mal, j’essaye d’être juste mais à savoir si c’est selon des critères extérieurs ou les miens, je m’y perds parfois et en ça je me demande si je suis vraiment moi-même…En cherchant un peu je viens de tomber sur cet article http://www.top-philo.fr/component/content/article/36-philosophie/79-liberte-libre-arbitre-determinisme-destin, certains passages m’aident à y voir un peu plus clair, peut-être que cela pourra en aider d’autres.
      Je ne connaissais pas Laurent Dureau merci à toi Maya. Merci à tous.

      • Equibella dit :

        Bonjour YU ,
        Je me suis reconnue moi aussi dans cette prise de conscience qui fait se sentir « exilé » assez souvent , et impuissant à guérir ou à amoindrir toute cette misère dont on commence à voir les causes profondes… J’ai lu un livre épatant cet été qui m’a fait sauter une marche que j’étais impatiente de franchir :  » Le fabuleux pouvoir de vos émotions » de Esther et Jerry Hicks . C’est un partage d’une grande utilité , pour rejoindre le courant fluide de notre Vie et participer ainsi à notre propre guérison et aider à celle d’autrui . Je te le conseille fortement !
        Très bonne et belle continuation , Yu !

  24. Thau dit :

    Cher Kaerio, cher Passeur,

    Entre incrédulité et fatigue…je crois que votre échanges est très symptomatique des jours que nous vivons. Mon ressenti est que la phase (le temps) de l’expérimentation s’achève et que la phase de l’intériorité croît et va croître de manière exponentielle dans les jours et les semaines à venir.
    D’où une certaine exaspération de la part de Kaerio a lire une énième « canalisation généraliste » et la « fatigue » du Passeur à justifier son utilité et sa justesse…
    En fait tout se résume à une confrontation de points de vue. Notre regard sur notre condition et la « réalité » qui nous entoure évolue très vite maintenant et, je pense, de manière différente suivant les personnes…
    Donc des échanges comme le votre risquent de se multiplier…et la perception des évènements auxquels nous allons être confrontés va être bien différente en fonction de nos cheminements respectifs.
    Fraternellement à tous deux

    • Le Passeur dit :

      C’est très juste, et il faut y faire attention.

      • Kaerio dit :

        C’était pas un échange. Pour moi cette personne raconte n’importe quoi depuis des lustres, c’est tout. Il alterne entre messages mielleux pour embobiner et d’autres complètement surréalistes. Tout ce que lis dans ces messages c’est de la manipulation, c’est l’effet qui en ressort quand je lis çà.

        Je le disais c’est tout…

  25. acacia dit :

    Bien sûr nous sommes tous dans l’attente… ( depuis le jour de notre naissance, d’ailleurs, et puis tout au long de notre existence terrestre ). Mais c’est peut-être dans la manière de combler cette attente que se développent entre les êtres les plus grandes différences.
    Saint-Exupéry disait « Dans la vie il n’y a pas de solutions. Il y a des forces en marche. Il faut les créer, et les solutions suivent ».
    Ah oui il en faut des déblayages successifs ! avant que le grain (que nous sommes) ne puisse affleurer la haute couche de terre, saisir les premières chaleurs du soleil, et enfin se dégager et lancer vers l’éther la fine tige porteuse d’une vie autre.

    C’est pourquoi, Kaerio, l’impatience n’est pas de mise. Comme chacun j’en ai connu les effets, et cette irritabilité qu’elle provoque, et ce mécontentement qui parfois explose en déception. Si aujourd’hui tu t’agaces à la lecture du texte de John Smallman c’est apparemment parce que ta déception est à la hauteur de cette attente trop longue. Pourtant c’est excellent, ça ! Ça veut dire que tu es prêt pour un beau grand changement, que la graine en toi est mûre, et que dès que le rayon nécessaire t’aura touché tu traverseras d’un jet d’un seul la dernière couche de vieille terre.
    Et puis tu sais la colère est aussi une énergie, et à ce titre elle peut être transmutée en force créatrice – chouette, non ?
    Ce qui rend les choses plus difficiles encore c’est parfois la surabondance. La graine n’a pas à se laisser bercer ( ni berner) par le chant des engrais. J’aime le site Urantia car les informations qu’il nous livre sont simples et pures. Beaucoup d’autres sites sont plus tape à l’œil, plus « extraordinaires », et … moins fiables me semble t’il, puisqu’ils sont source de déceptions.

    Un petit mot pour vous, Passeur : Il y a une grande fatigue qui se vit actuellement un peu partout, en chacun. Ce serait du au phénomène de restructuration cellulaire à laquelle œuvrent nos corps – je le crois d’autant plus volontiers que j’en ressens les effets précis. Pour vous avez-vous parfois l’occasion de vous laisser guider « par les forces en marche » vers un bon hamac suspendu entre deux brises ? ( pour ma part j’en rêverais ).
    Merci pour tout le travail que vous faites, merci infiniment… mais reposez-vous aussi.
    Acacia

  26. Salvia dit :

    Voilà un très beau texte auquel je souscris pleinement.
    Souvent je répète aux personnes inquiètes de la situation actuelle générale et diffusée par les médias, que ce qui est mort doit mourir. Et cela de la façon la plus juste et harmonieuse pour tous. Que de plus en plus de personnes perdent leurs peurs et se réjouissent que tout est bien comme cela est!
    Moins on argumente, plus on apprend la confiance, et mieux s’organise notre quotidien, et cela dans de tout petits détails. Je m’en étonne à chaque fois. Et les leçons semblent se suivre en vagues de plus en plus rapprochées.
    Quand est-ce que le moment de bascule dont parle ce texte arrivera? Je pense que cela n’a aucune importance, mais nous y allons, c’est certain, et chacun le vivra là où il sera à ce moment-là. C’est cela l’essentiel.

  27. Kaerio dit :

    Salut, c’est bien beau mais ce Monsieur disait déjà il y a un an que les Aliens et êtres de Lumières allaient être visibles dans un mois au max, alors qu’on attends toujours (enfin façon de parler^^). Selon ces dires la confédération galactique ou je ne sais pas quoi auraient du prendre contact avec le peuple de la Terre depuis un an déjà. Il alterne entre textes comme celui-ci, plein d’espoir et tout, et des textes de prévisions rempli de n’importe quoi.

    Pas pour moi…

    • Le Passeur dit :

      Ce qui est fatigant, c’est que ça demande toujours beaucoup de temps et d’énergie de répondre à ce genre de message. Toi ça t’a pris quelques secondes pour te défaire de quelque chose, moi ça m’en prend bien plus d’ajuster une réponse.
      Je n’ai jamais vu ce monsieur, comme tu dis, annoncer quelque date que ce soit. Il a dit qu’un contact indiscutable serait pris, soit. Moi aussi je le dis, et depuis des années. Et alors ? Ca arrivera et tu seras là pour le voir. Que ses messages pleins d’espoir te dérangent soit, vois pourquoi ça te gratte tant et règles ça avec toi. John Smallman cherche le meilleur moyen de transmettre une juste message, il le fait à longueur d’interventions. Je ne te dis pas que tout me semble important,, sinon je le publierai, mais il fait pour moi partie des rares personnes justes dans la mesure avec laquelle ils essaient d’aider autrui à se repérer en ces temps. Essaie-toi à ça publiquement et tu verras comme c’est simple. Il y a une catégorie de personnes qui dans leur éveil n’ont pas pu encore se défaire de l’instinct de lutte qui nous anime et ceux-là ont toujours tendance à vouloir ramener les autres à la nécessité de cette lutte. C’est leur droit légitime, mais ce n’est pas ma tasse de thé et je crois que l’intention est à porter ailleurs.

      • John. dit :

        Cher passeur, à force de voir chez les autres une envie de lutte, méfiez vous que ce ne soit pas vous qui soyez pris dans la lutte. Vous le remarquez, vous le soulignez, votre tolérance montre une certaine limite, et à cause de cela vous voilà pris dans ce jeu. Si en lisant ces lignes, vous n’arrivez pas à l’accepter, vous ne pourrez pas vous en défaire. On finit par devenir ce qui nous insupporte le plus. Une leçon du soi supérieur sans doutes.

        • Le Passeur dit :

          C’est vrai, comme tout le monde, parfois je fatigue un peu.

          • Magnifique document, en résonance avec le cosmos, l’harmonie !
            Le sphinx de Gizeh est sur le point de proclamer sa rareté, celle d’être une statue vivante…
            Les chimères responsable du chaos planétaire sont identifié et en voit d’être neutralisé.
            La rencontre du troisième type devient possible, grâce aux Verbe, aux Mots et l’accès à la compréhension du mode de fonctionnement d’un l’univers dual dans le quel nous vivons, le dessin intelligent commence a ce rendre observable dans les détails !
            Le phénomène trinitaire est sur le point de s’accomplir, notre système solaire est sur le point de sortir de ça polarisation « 2 », et entré dans l’ère des pyramides « 3 » et des grandes cathédrales. V

            Notez que le premier événement stellaire de l’année 2012, est une comète nommé « amour et joie » !
            Newton nous dirais pour se fait,  » il est difficile de chasser dieu tout à fait.
            Toujours il revient humblement déguisé sous un nom ou sous un autre, et sous le nom que nous avons choisie, il se fait aimer sans qu’on le sache. »

      • Walter berry dit :

        cette réponse est bien ajustée Passeur et je pense que le temps pris pour l’écrire valait la peine d’être pris.Surtout la dernière phrase,elle est très puissante.Merci pour cette article.

      • Relience dit :

        Coucou

        Je lis l’article de John Smallman.
        Je suis d’accord, tout ce fera à point donné pour chacun.

        Moi, je n’aspire qu’à rentrer au foyer…
        Et pourtant avec mon jeune âge,
        je me comprend que je dois encore
        m’accomplir à un tas de niveaux.

        Cependant, cela se fera en conscience.
        Où le temps est fait pour joindre des extrémités.
        Lorsque l’accord s’accorde, la jointure est immédiate et parfaite.
        Autant dans la désolation que dans l’acceptation.
        Dans la joie ou la tristesse.
        Comme disait le monsieur de l’article impeccable,
        le tout est d’être en accord entre ses pensés et ressentis.

        D’après moi le temps est un champs.
        Et je réalisais justement aujourd’hui que est toujours fabriqué.

        Pour en venir à ton commentaire que je lis aussi Kaerio,
        Le futur ne se devine pas. Mais peut se ressentir.
        Ce qui est difficile est l’égo qui souhaiterais en créer
        une source de conflit intérieur : « je ne suis pas assez bien »
        « ils me prennent pour un imbécile » ; « pour qui il se prend »,
        « A quand ça va-t-il cesser ? »
        (=> l’attente, l’insatisfaction, la dévalorisation, la réactivité, etc..)
        Et en fait, ces conflits sont justement présent pour les dépasser.
        S’accepter sans se faire autant la guerre contre soi.
        Si on s’en veut, très bien ! Vazi à fond ! Mais je conseil
        d’analyser le comment un quelque chose éveil une blessure ?

        Et je lis ainsi le commentaire de passeur.

        Moi aussi je suis fatigué !
        L’autre jour je parle à quelqu’un de tout ça (spiritualité et compagnie) et c’est naturel, la personne l’accepte.
        Ensuite je lui envoie différent lien et elle m’accuse d’être une secte! Et que je profite ! Alors que cette dernière n’était pas non plus sans arrière pensé dans la nature du déroulement de notre relation.
        En toute chose tout est prétexte à ce que le mental de la possession viennent interférer ! Ou rien n’est gratuit ! L’échange du don pour le don par nature d’amour est parfois pas toujours là.
        Je me suis mise ensuite à devoir expliquer.
        Comme tu le fais passeur.

        J’en viens à résumer entre Kaerio, Passeur et l’article en rapport avec moi ce que je délivre :

        Les blablas ne servent qu’à démontrer se qu’on souhaite se prouver à soi-même. Le doute de la peur en est le stimulant. Et j’en était arrivé là car je traverse une douloureuse expérience et cependant tellement riche et pleine de magnifique surprise pour m’aider à avancer en dedans moi aidant la beauté de mon intégrité à fleurir à la hauteur de ma profondeur un peu plus chaque jour qui nourrit.

        Le choix du foyer de la force source une, volonté divine, n’est rien d’autre que le chemin intérieur qui aide à se connaitre soi-même. Qui permet de choisir un état plutôt qu’un autre. Et la vie devient entre savoureuse, difficile, stabilisé, équilibré, paix et plénitude, la réalisation à voir au delà de ce qui est réel en surnaturel… Où ça devient naturel de se sentir bien au calme car on ressent que le temps est une marche qui permet aux autres temps de ne pas heurté la providence du sien… Soit l’intuition de l’unisson en chaque saison. Une réalité : un temps, un être vivant. Chaque réalité est un temps entre chaque personne de l’univers incarné.
        C’est ainsi que je vois de plus en plus les choses.
        Et je peux difficilement ne plus m’accorder avec la volonté divine, soit le temps qui existe pour les autres temps en saisissant son temps à chaque instant de la continuité du moment.

        J’en conclue que pour ma pare, c’est beaucoup le passé ou les mauvaise influances type : personne qui voit en noir qui me blesse. Et il en vient de ma responsabilité d’en être affecté ou de diserner les choses. Et ce n’est pas sans lien avec un troma ou autre. Donc c’est évident pour moi que l’intuition lié à l’écoute de soi selon les notions de bien être autant dans la dépression que dans d’autres états sont lié à ce qu’on en exige trop sur soi-même. Je dirais qu’il ne faut pas prendre au pied de la lettre ce qui est écrit. C’est avant tout pour l’auteur que pour le lecteur. Car l’auteur à fait l’expérience de ce qu’il rédige ou communique. Le lecteur est juste témoin. A soi, à chacun de trouver sa voie intérieur et d’écrire son livre. L’histoire sans fin.

        Ps : Passeur, qu’entends-tu part lutte (égo, ou…) ?
        Comment décrirais-tu cette lutte passeur ?

        Jenny

      • CB dit :

        Je salue votre respect Le Passeur à répondre aux commentaires qui ne vous emballent pas.
        Et ce que vous dites de votre travail devait être porté à notre connaissance.
        Grâce à vous, tout se dit ici pour nous tous…

        Je vous souhaite la plus douce des nuits dans un fraternel sourire.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *