La Magie Matricielle

Certains n’ont pas besoin de comprendre pour trouver leur chemin. D’autres ont soif de tisser des liens entre toutes choses et d’amener à eux les codes utiles à leur évolution. A vous de voir où vous vous situez, mais quoi qu’il en soit, sur un plan ou sur un autre, ce qui suit vous apportera quelque chose qui fera son chemin.

Le Passeur.

Par Françoise MYRHA Leskens.

Cohérence quantique des champs morphogénétiques.

Un Processus est à l’œuvre en chaque humain actuellement, et ce, en synergie avec la terre, le système solaire et notre galaxie. Ceci est encore relativement inconscient pour la plupart des personnes qui se plaignent de “problèmes” de tous ordres fortement accentués, alors qu’il s’agit d’une Vitale mutation, transformation, transcendance humaine et galactique.

Nous quittons TOUS un mode de vécu et de conscience limités, où nous nous rendons compte (parfois rudement ) que ce vécu “ancien” est une voie sans autre issue que celle d’un changement total de regard et de vécu du Vivant.

L’Humain est appelé (il s’appelle lui-même) à se découvrir Absolu au-delà des lois de la Causalité.

Devant et par l’aberration de ce qui a été programmé et entretenu par des croyances depuis des millénaires, ceci permis justement par le Jeu des polarités, dont la causalité, l’Humain aujourd’hui n’a pas d’autre possibilité que de se laisser extraire de ses projections limitées, névrotiques et artificielles qui créent un futur alimenté par les croyances issues d’un passé perverti. En fait, il ne se laisse pas extraire des ses créations holographiques, ce sont celles-ci qui se transforment, et dans l’absolu cela peut aller jusqu’à la disparition de toute la Matrice projective. L’Humain lui, ne disparaît pas, vu qu’il est Vie qui anime le Jeu.

Ce cirque projectif pourrait durer longtemps… Il s’appelle karma et samsara, et n’a plus aucune raison d’être. D’ailleurs, en l’Ultime, il n’a jamais eu de raison d’être, vu qu’en cet éternel instant, nous sommes TOUS l’Absolu.  Au delà de tout commencement et de toute fin, chacun de nous est Vie, et non pas les modalités de l’expérience, ni nos créations.

Aujourd’hui, l’Humain découvre qu’il n’est RIEN de ce à quoi il s’identifie, ceci n’a jamais existé ailleurs que dans un théâtre projectif. Ceci est donc a juste titre appelé : Illusion.

« Nous ne sommes pas des êtres humains qui vivons des expériences spirituelles, nous sommes des êtres spirituels qui vivons l’expérience humaine.  » – Pierre Teilhard de Chardin … Et ceci peut encore être élargi : nous sommes des êtres spirituels qui créons et vivons toutes les expériences en même temps en de multiples espaces, et plus encore : nous sommes la Vie elle-même qui, Absolue et Ultime, ne vit aucune expérience car elle n’en a pas besoin pour se sentir Vie.

Nous ne sommes donc pas cet être dissocié, résigné, à conscience limitée, vivant (ou survivant) une évolution hasardeuse dans un corps de chair limité une “petite” vie vivotante et souffrante par cycles, dont la préoccupation majeure est d’engranger des choses à transmettre à une progéniture future… et au “mieux” cherchant à projeter un futur se voulant meilleur, mais toujours relatif aux critères du passé.

Cet être résigné, dissocié et répétitif est le résultat d’un fonctionnement de conscience erroné permis par cette troisième dimension où s’expérimentent les polarités.

La Vie n’est pas cela, mais a permis cela. Nous ne sommes pas cela mais nous avons permis cela. Et c’est ce cela, ce vécu perverti et alimenté de croyances diverses qui est sérieusement secoué actuellement. Devant le précipice qui se montre lorsque le rideau tombe, il n’y a pas d’autre issue que de sauter ! Sauf que le Précipice a toujours été là, sans lui, pas de Vie possible, il est la Vie, nous sommes le Précipice. Hahaha ! La bonne blague…

Nous nous offrons une possibilité nouvelle en et par cet espace-temps. Chacun de nous a créé cet espace-temps mais aussi la possibilité nouvelle et le timing évènementiel. Des aspects de nous-même jusqu’alors dissociés, se mettent en cohérence.

Pour faire court, il s’agit de se laisser œuvrer, en notre corps de chair,  par la syntonisation des champs morphiques. Autrement dit : les trames matricielles des multiples univers se syntonisent avec les champs morphogénétiques multiples animant et structurant notre aspect d’âme incarnée en cet espace-temps. Ceci relié aux autres âmes incarnées en cet espace-temps et relié à nos autres aspects d’âmes multidimensionnels et le tout relié à la Terre et au Ciel, bi et multidimensionnellement.

Ceci est une histoire d’âmes, la Matrice est le théâtre de Jeu multidimensionnel des âmes. Au delà de La Matrice, l’Esprit est.

Le vécu de ce TOUT Unifié est le Sans Nom, que nous sommes dans l’Absolu. C’est l’Inconnu. Le connu est La Matrice et ses divers degrés de conscience, animée et structurée de multiples matrices aux vérités relatives ; l’Inconnu est CE qui permet de faire germer les potentiels multiples émergeant dans les matrices.

Je pourrais dire que nous sommes la non-vie de ce que nous croyons la vie, ou encore le non-être de ce que nous croyons l’Etre. CECI se manifeste actuellement ; nous nous découvrons non projectifs, hors Jeu et hors Je. Ce hors Je est donc sans la participation du vouloir de notre ego. Ainsi nous découvrons que nous sommes le Vivant qui crée et anime les hologrammes, mais que nous ne sommes pas les hologrammes. Nous nous découvrons Vie et Magiciens des hologrammes engendrés par la Vie que nous sommes.

La Magie Matricielle ?

Nous sommes capables de TOUT faire apparaître du Néant, du Rien. C’est d’ailleurs ces potentialités qui permettent la manifestation en ce plan. Regardez le résultat… Tout dépend donc de quel aspect de nous pilote la Magie.

Je vais tenter de vous résumer et de schématiser les interactions matricielles :

La Matière est multiples structures holographiques, cristallines et fractales nées de la polarité de notre double ancrage entre Ciel et Terre ; autrement dit, elle est fruit de la pulsation cosmo-tellurique, ce qui produit également l’Espace et le Temps, et donc les rythmes.

L’être Humain manifesté en cet espace-temps, est composé de matière, d’organes, de systèmes, de sub-atomes, de cavités, etc… qui se sont manifestés par l’action de champs morphogénétiques sur l’ADN. Toute matière émet également des champs morphogénétiques ; matrices sensées être cohérentes en leur structure, interactions et diffusion de l’information.

L’humain est aussi relié aux multiples matrices de la terre, de ses congénères, et des systèmes stellaires 3D. Ces matrices sont elles mêmes reliées, et animées de multiples matrices holographiques multidimensionnelles, à d’autres espaces-temps.

La Matrice est une symphonie multidimensionnelle.

Ces treillis cristallins holographiques et fractals, champs matriciels, possèdent une structure et sont dynamiques ; ils transfèrent des informations, communiquent et sont interdépendants.

Une partie de ce fonctionnement holographique, fractal et multidimensionnel du Vivant est aujourd’hui découvert par la cosmologie, physique, mathématique et biologie quantique.

TOUT est inter-relié ; de la plus infime structure sub-atomique aux espaces temps et dimensions les plus “éloignées” de la galaxie et des multi-univers.

Et ce TOUT existe également en un seul instant, hors du passé et du futur, hors de cet espace, mais en cet espace. Ce que j’appelle la fracture spatio-temporelle, ou le “Point-Zéro” selon les physiciens quantique.

Notre cœur a un vécu au Point Zéro dont il est important de prendre conscience. Ceci dit, toute La Matrice est aussi multiples champs de Points Zéro. Le Point Zéro, passage interdimensionnel, permet l’Unité Multidimensionnelle. Point Zéro et champs Zéro, font partie de La Matrice.

(Note : Le cœur n’est pas seulement un Point Zéro inter et intra matriciel. Voir plus loin.)

Ceci est LA Matrice ; elle génère les lois de la causalité et leur est soumise dans et hors de cet espace-temps. Je veux dire par là qu’il ne s’agit pas seulement de se vivre multidimensionnels ; la Matrice elle-même contenant de nombreux espaces-temps est multidimensionnelle.

Les lois découvertes par la physique quantique sont à rattacher à La Matrice dès qu’il y a une causalité. Ce sont des lois multidimensionnelles, la Matrice est multidimensionnelle.

Ce qui est appelé le nouveau paradigme de Vie est ce vécu de la Matrice élargi à la multidimension et ses mouvances spatio-temporelles.

Le nouveau paradigme, tout “évolué” en Conscience qu’il soit, n’est en aucun cas la Libération, mais une exploration des lois matricielles, une exploration permettant la compréhension de ce que nous même avons créé, une compréhension des lois de notre cage aux multiples logements et dynamique en ses enfermements.

Nous ne sommes PAS La Matrice, multidimensionnellement parlant.

Lorsque nous capitulons de toute saisie, de toute projection, de tout vouloir, de tout jugement, de toute attente, de toute dépendance, de toute identification relative à la Matrice, nous nous découvrons Vie qui génère et anime LA Matrice. C’est la Libération.

Nous sommes cueillis par notre Vérité Ultime, parce que nous nous lâchons.

Ceci n’est en aucun cas un reniement, ni un refoulement, c’est une adhésion totale à l’illusion qui fait que celle ci se fait connaître illusion.

La clé de Libération de La Matrice est l’adhérence à La Matrice.

L’immortalité physique, les pouvoirs divers se manifestant chez certains éveillés, la régénération d’organes et tout ce qui semble miraculeux, déplacements de matière, lévitation, téléportation, etc… découle de la manipulation ou de la Magie Matricielle par pilotage des champs morphogénétiques. Ceci aussi est en découvertes par les scientifiques.

Manipulation ou Magie ? Enfermement ou Liberté ? Je vous laisse cogiter …

Qui pilote ??? Quelle est l’intention ? Dès qu’il y a intention, nous sommes soumis aux lois matricielles.

Certains résultats manifestés peuvent sembler identiques, mais CE qui pilote les Matrices peut être issu de la Matrice elle-même, en ce cas il s’agit de manipulation et la cage devient sans doute plus sympa mais reste une cage.

Hahaha ! Qui souhaite l’immortalité dans sa cage ? Mmmmh ? Mais cette possibilité d’immortalité évidemment qu’elle existe. Elle a existé et existe pour le Pire et le Meilleur. Mais cela n’est PAS la Libération, c’est un des effets possible du pilotage matriciel.

Qui souhaite être un surhomme dans une cage super performante et régner sur les sujets d’un royaume encapsulé ? Personnellement, cette Histoire qui se mord la queue finirait par m’ennuyer… j’ai le goût de l’Aventure.

Je vous laisse ici cogiter sur les pièges du New Age et autres miroirs aux alouettes.

En ce qui concerne ce que j’ai appelé la Magie Matricielle, c’est la Vie elle-même que nous sommes dans l’Absolu, qui pilote les champs morphogénétiques ; et sans aucune intention. C’est une reddition totale de notre ego à l’Intelligence de la Lumière Une, si nous lui laissons la place, TOUTE la place…

Dans ce cas, c’est l’Intelligence de la Lumière Une qui peut faire en sorte que des organes repoussent, qu’un corps se régénère, qu’un être se vive immortel en un corps manifesté.

Ceci est donc possible car l’être ayant totalement abdiqué à lui-même se découvre Vie et Absolu et ne nuit pas à la cohérence Matricielle du Tout. Il ne se décide pas immortel pour sa pomme à conscience limitée , mais cette immortalité découle alors d’une cohérence du Tout que  l’Absolu est, par le fait même que l’Absolu n’est PAS dépendant de la cohérence, ni de l’incohérence.

Bon, je tente avec des mots de susciter une Rupture dans le connaissable pour laisser émerger l’Inconnaissable, qui ne peut que se vivre.

LA Matrice dans l’Absolu est structurée et cohérente. Qu’elle ait une existence ou non, pour l’Absolu c’est bien égal… L’Absolu n’est en aucun cas concerné par La Matrice mais La Matrice n’a pas d’existence possible sans l’Absolu.

En cet espace-temps 3D manifesté, bien des matrices en LA Matrice sont déstructurées et incohérentes. Ce qui donne par exemple des mal êtres, dysharmonies multiples de tous genres.

La plupart de nous cherchons, depuis la Matrice elle-même, à rendre nos matrices cohérentes et structurées, tout en restant soumis aux lois de la causalité. Bon, vu ainsi cela semble assez stupide non ?

Encore une fois, qui a envie de chercher à vivre mieux et plus longtemps dans sa cage ? Dans son film ? Qui a envie de passer des kalpa de temps a explorer les fonctionnements et les possibilités de sa luxueuse Ferrari multidimensionnelle ? Mmmmh ?

Vous pouvez donc comprendre aisément que les remous vécus en nos êtres aujourd’hui, et ceux vécus par la planète et l’humanité, ne sont que la mise en cohérence de l’incohérent répétitif, par l’Inconnu de nous-même. Il s’agit d’une capitulation, et vaut mieux aller dans le sens de la capitulation…

De plus, nous posons souvent des jugements d’incohérence alors que justement la cohérence est à l’œuvre.

Bref, nous perdons nos repères et nous pouvons saisir l’opportunité de nous lâcher.

La synchronicité est une manifestation du vécu de plus en plus adhérent à LA Matrice, vécu où la Distance diminue, où le Présent nous fait nous extraire de la durée. Nous avons donc une réponse de plus en plus immédiate à une émission d’information de notre part.

Lorsque je parle de vécu adhérent, il s’agit de l’acceptation et intégration de TOUT ce qui nous compose, par exemple intégration de nos parts d’ombre. Il s’agit d’un OUI, sans recul, sans refoulements, un engagement total au vécu de la Matrice, c’est le fameux vécu de l’Instant Présent où la totalité de notre être est Présent.

C’est cet engagement TOTAL, où la Distance n’est plus, qui permet la Magie Matricielle.

Lorsque Yeshoua manifestait des “miracles”, il ne les faisait pas, il vivait le Miracle. Il était totalement adhérent à La Matrice ; vie de La Matrice, il n’était plus soumis aux lois de la causalité et les trames morphogénétiques mises en cohérence du Tout étaient animées la Vie qu’il est dans l’Absolu. Il est vie et Absolu hors Matrice et dans la Matrice le pilotage 3D est permis par son cœur. Et lorsqu’il se vivait un miracle de guérison, il demandait à la personne un engagement total. Pas d’engagement, pas d’adhérence totale à ce qui est, pas de Libération et donc, pas de Magie Matricielle.

La Magie Matricielle ne se vit que lorsque nous laissons l’Absolu (hors Matrice) émerger de notre théâtre d’illusions, car la Magie se vit par l’Absolu.

Chacun de vous remarque qu’aujourd’hui, le retour informationnel d’une émission énergétique quelle qu’elle soit est de plus en plus rapide. Il y a donc un vécu général de plus en plus adhérent à La Matrice. Quelque chose se modifie donc dans notre vécu de cet espace-temps qui fait que la causalité tend vers son Point-Zéro. Plus de causalité ? Cogitez là dessus…

Plus de causalité, plus de Matrice ! Il y a donc un point où la Matrice n’est plus ; et nous ? Nous découvrons que nous ne sommes pas la Matrice… Nous mourrons à l’Illusion.

Ce que j’appelle Magie Matricielle est l’animation et la mise en cohérence de la structure des hologrammes engendrés par la Vie de la Matrice, des Matrices interpénétrées, lorsque la Distance n’est plus.

Lorsque la distance n’est plus, La Matrice se laisse rendre cohérente par l’Absolu grâce à l’Unification de ses divers morcellements et syntonise la cohérence de tous les champs matriciels la composant. 

La Lumière Unifiée, l’Amour, permet la cohérence Matricielle, lorsque nous lâchons notre vouloir.

La mise en cohérence, est bien au delà de ce que nous pouvons attendre de résultats. Nous n’avons plus a projeter un quelconque résultat. Ne jugeons donc pas ce qui se manifeste ! 

Le chef d’orchestre de la cohérence matricielle est notre cœur, le Maître Cœur en MTC (médecine traditionnelle chinoise.) Le cœur humain est le lien entre l’Absolu que nous sommes et La Matrice. Il émet dans cette 3D l’Amour que nous sommes dans l’Absolu.

La cohérence matricielle peut sembler incohérente à notre conscience limitée, cela peut être appelé la Crise, ou la Mort, ou une disparition d’espèce, ou une éruption volcanique en notre vérité relative.

Se lâcher, et se laisser œuvrer, sachant que la Vie n’est PAS la cage, la Magie Matricielle à l’œuvre a une seule issue : la dissolution de la cage.

La Magie Matricielle, par la cohérence de tous les champs morphogénétiques pilotés par l’Amour, englobe et œuvre plans physique et psychiques dans le sens de l’ouverture de la cage et non dans le sens de “tout faire pour supporter l’Illusion”.

© Françoise MYRHA Leskens.

En préambule de La Matrice (suite de L’envol de la SerpenTerre) – à paraître aux Editions Ariane – Avec l’aimable autorisation de l’auteure pour urantia-gaia.info.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

97 Responses to La Magie Matricielle

  1. marie christine dit :

    Je vous transmets une canalisation que je viens de recevoir du collectif de lumière Castafiore :
    « Je ris de me voir si belle en ce miroir . »

    • Marie-Anne dit :

      Ah! Une canalisation sage, drôle et intelligente !
      Comme je les aime!
      Merci Marie-Christine d’y avoir été réceptive!
      Oui, rions et trouvons-nous tous beaux dans nos différences!
      Rions aussi gentiment de nous-mêmes quand nous oublions ,que l’autre surgit pour faire notre miroir!
      C’est vrai que cela,on a tendance à l’oublier très vite; merci à ton collectif de nous le rappeler!

      P.S: sais-tu que ce collectif de lumière a une importante base terrestre en Belgique?
      Tout amicalement, M-A

    • graffitique dit :

      🙂 là, oui, on sent bien les vibrations, venues droit du fond de la Glotte.

    • Cent Nom dit :

      Do ré mi fa sol la si belle !!
      🙂

      • marie christine dit :

        Je ne sais pas pourquoi le collectif a fait atterrir ce message sur la Magie Matricielle (?!) .
        Oui, Marie-Anne, tu as tout compris !
        Ah, le miroir ! C’est moi ou Moi ? Une projection de mon ego ou mon être véritable ? Y aurait-il des niveaux de conscience dans le monde des miroirs ? Et alors, quand c’est un « autre » qui joue le rôle de miroir, aïe, ça se complique ! Je suppose que si je suis blessée ou incommodée par une mauvaise intention c’est qu’il y a un hic en commun … Si les deux se sentent bien, c’est qu’ils sont au diapason . Et si l’un ne sent rien ou se sent bien et l’autre mal ? Comment on fait ?
        Un casse-tête, j’te dis ! Vivement l’Illumination !
        Je t’embrasse .

        Ouais, Graffitique, au fond de la Glotte il y a plein de stalagmites et de stalactites aux couleurs chatoyantes et une eau cristalline et une bise vivifiante et l’écho vibrant d’une Mélodie unique et la douceur enveloppante de la Mère divine . Promenons-nous …

        Et chantons avec toi, Cent Nom .
        « Do ré mi, on est tous beaux et belles, et on ne le sait pas, la la lère, on ne le voit pas, la la la, mais on le verra bientôt, la si do . »
        On pourrait se contacter sur le forum 5ème ère mais je n’y ai plus accès, je ne sais pas pourquoi . J’ai envoyé un mail à (anciennement) Blacktail … Ca devrait pouvoir se résoudre .

        • marie christine dit :

          Cent Nom, voir réponse ci-dessus .
          Et si tu as accès au forum ou au mail de ex-Blacktail (je ne sais plus son nouveau pseudo), tu peux lui demander qu’il te donne le mien .
          Amitié .

  2. marie christine dit :

    Notre mental est gorgé d’informations spirituelles . Ca prouve notre intérêt pour la question !
    Mais ce n’est pas en vain car elles seront très utiles, le moment venu, quand nous en aurons l’expérience .
    L’ego est destiné à se diluer dans la vaste Conscience …
    On ne cherchera plus la connaissance, c’est elle qui viendra à nous, et nous serons elle .
    On est sur la bonne voie, n’en doutons jamais .
    La dualité n’a plus de raison d’être .
    Le jugement n’est que peurs et ignorance . Barrage au souffle nouveau . Auto-défense .
    Je vous embrasse tous .
    Je vais faire comme François !

    • Soleil Bleu dit :

      C’est bon et c’est tout chaud de se re-glisser par moments sous la couette.
      Alors je te souhaites de beaux rêves (éveillés) plein de surprises et de joie, et reviens nous les faire partager quand tu veux si le coeur t’en dit
      Je t’embrasse aussi, tendrement…
      S.B

  3. Cent Nom dit :

    Désolé de répondre en haut de commentaire, mais au niveau de celui à qui je voulais répondre, il n’y avait plus le petit truc « répondre ».

    Thibou, je crois qu’on s’est presque tous fait avoir, parce qu’il y a vraiment beaucoup de chose alléchante, jusqu’à ce qu’on en arrive à la conclusion que nous avons besoin essentiellement de nous pour avancer. C’est donc vrai et il n’y a aucune honte à l’admettre.

    Seulement, pour moi, j’ai l’impression que, bien que cela soit de « sa » propre responsabilité, il est aussi de la notre de baliser le chemin afin que ceux qui viennent ne se fasse pas avoir.
    Pire, au début je croyais, qu’il leur manquait une case et qu’il fallait forcer ceux qui ne voulaient pas. Soupir…déception parce dans l’attente.
    Désormais, je fais moi, et les autres….mais je ne cache plus mon orientation spirituelle.
    Par contre, je n’accepte pas qu’une personne, qui dénonce son mal être soit laissé dans son coin pour X raisons (argent, ne comprend pas…) et qu’on lui donne moult explications vaseuses ou incompréhensibles qui vont la dégoûter plus qu’autre chose.
    Parce que dans les méandres de la spiritualité il y a à manger et à boire mais aussi des auberges espagnols…

    Toutefois, ce n’est pas excuser quelqu’un que de reconnaître de quelle manière nous sommes fait.
    Pour moi, voilà le fameux ego : c’est l’héritage. Ce contre quoi parfois cherche à se défaire sans trop savoir ou il se situe ni ce que c’est.
    Il n’y a pas de fatalisme génétique ni de dédouanement.
    Il y a juste se connaître ou se reconnaître.
    Donc à s’accepter et porter à la lumière de la conscience qui nous sommes.
    Et justement si on ne le fait pas, on parle de destin ou de fatalité et pour moi, c’est à ce moment que la majorité se dédouane.
    Et c’est pour cela qu’un meurtrier est un meurtrier.
    Par le passé génétique de sa branche et aussi parce qu’il ne sait pas ou ne veut pas savoir que tout acte et toutes pensées reviennent à soi.
    Si il le savait, je ne suis pas sur qu’il commettrait un tel acte. Ensuite cela fait peut être partie de son expérience de vie. A notre niveau on ne peut pas savoir.
    Et c’est là que notre expérience rentre en ligne de compte : savoir ne pas juger aussi malheureux et douloureux que cela puisse être.
    Lorsque tu parles de L’emprisonnement à vie, de gibet ? Es tu vraiment sérieux Thibou?
    En sachant que c’est à toi que tu le fais c’est ce que tu voudrais réellement pour toi?
    Je suis pour l’éducation et l’ouverture à la spiritualité quitte à ce que cela passe par une religion…
    Si c’est vraiment de violence dont il est question alors il faut savoir être ferme. Comme nous le sommes avec nous-même parfois.
    Mais je pense que c’est vraiment sot d’en parler maintenant, car les choses se mettent en place et les réponses devront porter le sceau énergétique du moment.
    Tout comme l’incarcération l’est pour le sceau énergétique du moment.
    Et nous ne sommes peut-être pas les plus habilités pour donner une réponse ou peut-être qu’il n’y aura pas ce genre de besoin.
    Et donc, je comprends bien que, pour toi la prédestination génétique n’existe pas, mais ce n’était pas de toi dont il était question. Tu ne me sembles pas perdu dans l’immense labyrinthe de la société.
    Je parlais de la majorité pour qui la génétique (les liens de parenté) sont omniprésents et qui agissent et pensent en ce sens.
    Ceux pour qui la stimulation de l’esprit se fait par les stimuli mis en place par la société ( argent, sexe, drogue, alcool, monopoly…)
    De plus pour moi, il n’existe pas d’université sérieuse ou prestigieuse, car depuis 1900, ils savaient la toxicité de l’électricité tel que nous l’utilisons, ils savaient les perturbations qu’un téléviseur fait, ils savaient que les serviettes hygiéniques allaient polluer….
    Ils ont juste fait comme si ils ne savaient pas, à coup de mallettes diplomatiques, de pistolets et de call-girl (JFK, DSK…)
    Et maintenant on essaie d’évacuer le bébé avec l’eau du bain…mais tout ça c’est l’ancienne énergie…

    Merci pour ton lien…très instructif…
    Moi j’utilise le chat de Schrödinger : on voit ce à quoi on s’attend…
    C’est hyper simpliste et comme ça contrairement à ce que tu penses, mon mental ne rentre pas en ligne de compte.
    C’est pour cela qu’il ne faut pas que tu crois que je ne suis qu’analyse mental et manipulation égotique, non, non je les ai canalisé et désormais ils sont libres de s’exprimer.
    Mon ressenti, importe aussi grandement, certes j’y ai moins d’assurance mais bon ça vient.
    De plus, je n’ai pas lâché mon mental et mon ego tout simplement parce qu’on m’a dit de le faire. En voyant que tout ce qu’on nous a proposé jusqu’à présent dans cette société, c’était pour nous couper de nous-même, crois tu sincèrement qu’ils allaient te donner la bonne solution??
    C’est pour cela que je n’ai pas voulu me « charcuter » et j’ai trouvé une autre solution (cf la troisième voie) et je reconnais volontiers que mon « monsieur » mental est actif. Mais il sait quand j’ai besoin de faire silence… c’est une de ses grandes qualités.

    Par rapport à ton mental, connais tu « le petit prince »??
    Ton mental, c’est le renard…

    J’apprécie les discussions… et bien sur on pourra continuer à échanger.
    Sinon de la poule ou de l’œuf, qui fut le premier?? XD
    (sérieusement)

    Une très agréable journée
    Porte toi bien

    • Cent Nom dit :

      si tu veux : http://pcboardneo.free.fr/showthread.php?tid=21
      j’y ai ouvert une discussion dessus. Ce sera peut être mieux que ici.

      C’est le forum de blacktail, qui s’appelle la 5eme ère
      http://www.urantia-gaia.info/2012/09/14/le-forum-de-la-5eme-ere/#comment-13348

      a bientôt

    • Thibou dit :

      Salut Cent Nom !

      Mon « monsieur » ego aime aussi à échanger avec toi mais une autre partie de moi ressent qu’une connexion s’est créée et ça fait plaisir !

      J’avais triché aussi pour ma réponse car effectivement l’icône « Répondre » n’apparaissait plus, j’avais donc fait répondre au dernier commentaire où ça apparaissait. Ce qui me fait dire en passant que l’ergonomie du site n’est pas idéale (repérer les derniers commentaires, qui répond à qui) mais loin de moi l’idée de jeter la pierre car je suis une vraie quiche en informatique (et qui fait que peut-être j’ai du mal à me repérer !). Il y a juste que j’ai quelques potes geeks qui développent des sites supers bien faits enfin bref… je fais pas ma fine bouche hein, le contenu du site est d’une rare qualité, ce n’est pas pour rien ni par masochisme que j’y viens quotidiennement !

      Je comprends mieux ce que tu entends quand tu parles de prédestination génétique, il est fort probable que l’opinion publique (parce qu’elle a été influencée en ce sens) ait un tel point de vue.
      De même quand je parle d’emprisonnement à vie ou de gibet pour les criminels, je n’expose pas mon point de vue personnel (t’es fou ou quoi ?! ; ) ) mais bien ce que l’opinion publique (certes influencée) serait à même de proposer.
      Je suis bien d’accord que ce que tu fais à l’autre tu le fais à toi, donc je ne tiens pas particulièrement à me tuer (encore que symboliquement, j’en aurais peut-être bien besoin, pour mieux renaître bien entendu). Quant aux prisons, si elles avaient un vrai rôle de ré-éducation, elles ne seraient pas bondées comme elles le sont !

      Je pense que tout individu devrait être éduqué spirituellement, la religion peut être une solution mais le problème des religions c’est qu’elles sont empêtrées dans le dogme et que le message originel de quasi chacune d’elles est bafoué.
      Tu veux vraiment savoir ce à quoi je pense pour les meurtriers ? Je pense qu’un vrai traitement de choc serait à envisager. Avec une réelle guidance.
      En fait j’ai lu dans je sais plus quel article que l’armée américaine traitait ou en tous les cas expérimentait un traitement pour soigner ses soldats lourdement traumatisés par de l’extasy car cette molécule (la MDMA) a la faculté d’ouvrir le chakra du cœur.
      Quoi plus radical pour ressentir la compassion qu’un chakra du cœur ouvert ?

      J’ai lu aussi un bouquin passionnant écrit par Rick Strassman qui a fait une étude clinique sur les effets d’une autre molécule psychédélique, la DMT (présente dans l’ayahuasca, cf les liens du site avec Visions d’ayahuasca ou l’excellentissime documentaire de Jan Kounen D’Autres Mondes). Il préconise (avec précaution quand même) aussi l’usage des psychédéliques pour traiter des troubles psychiques et/ou aider à la progression spirituelle, toujours avec une guidance psychologique et/ou spirituelle.
      Alors je ne suis pas un méga ultra fan des drogues même si je pense qu’elles ont leur utilité et que j’aime à l’occasion l’expérience qu’elles procurent mais leur usage devrait être responsabilisé et encadré… ce qui m’a d’ailleurs toujours un peu manqué ! D’ailleurs, je conçois que des débordements peuvent être possibles (guru, dépendance) dans le sens où elles ne sont pas la solution mais un moyen qui doit être utilisé à « bon » escient et si elles deviennent un problème alors ne sont clairement pas la solution ! ; )

      Après pour en revenir à cette histoire de balises, c’est une vaste et complexe question quand on y réfléchit. Je pense que toutes les balises nécessaires existent en ce monde et que si une personne doit tomber sur une balise utile pour elle, c’est ce qui se passera. Par contre si elle n’a pas fait l’expérience par elle-même d’une situation sur laquelle elle a encore a travailler, elle pourra passer à côté de toutes les balises la mettant en garde ou lui expliquant le bien fondé de tel ou tel comportement face à telle ou telle situation, si la personne n’est pas prête, ça ne servira à rien.

      En fait, je ne dis pas que poser des balises ne sert à rien, mais il ne faut pas croire que parce que l’on pose des balises on va pouvoir sauver tout un tas de personnes. Elles se sauveront elles-mêmes quand elles l’auront décidé et pas avant.
      Donc laisser des balises : oui parce que ça favorise l’interconnexion et l’interdépendance entre les êtres, laisser des balises pour que JE sauve mon prochain : non parce que depuis le temps elles existent déjà toutes et que de bien grandes âmes s’y sont penchées avant nous.

      Pareil tu vois, quand je te disais que j’appréhendais le texte de Myhra avec mon cœur, je pensais que c’était assez clair comme balise, or ça ne l’était pas vraiment pour toi. On en peut jamais savoir comment seront perçu nos propos par quelqu’un d’autre, mais là j’ai envie de dire qu’on commence à se connaître et à se comprendre ; )

      Tu en conviendras assurément si je te dis que la vie est faite de paradoxes, de serpents qui se mordent la queue. Je pense que peu de choses dépendent de nous mais que ce n’est pas une raison pour ne pas agir. C’est comme cette apocalypse (révélation), cette fin d’UN monde. On nous l’annonce mais si on passe son temps à l’attendre sans ne rien faire, elle ne viendra pas car le changement doit venir de soi-même. Le Passeur l’a suffisamment dit et répété, les dates sont un leurre. Et comme tu le dis toi-même aussi, être dans l’attente ne te mènera qu’à être déçu.
      Donc il faut agir ! A son propre niveau, avec ses propres convictions, ne pas avoir peur de se tromper et être toujours suffisamment lucide pour se reprendre.

      Tout ce paradoxe dont je parlais, c’est aussi contenu dans le chat de Schrödinger, c’est un très bon exemple même si je l’utilise peu. Il faut savoir accepter qu’il n’y ait pas de réponse fixe et arrêtée. Ça me fait penser à Lao Tseu (il me semble)(et comme quoi on a pas attendu la physique quantique pour ce genre d’énigmes) qui demandait si un arbre dans une forêt faisait du bruit en s’abattant s’il n’y a personne pour l’entendre.

      D’autre part, je ne dis pas non plus que les grandes universités nous sauveront, je dis juste que des écoles de pensée qui nous ont menée là où nous en sommes (dans la m**** ; ) ) arrivent à considérer des points de vue qui pourraient nous sortir du même endroit où elles nous ont mené et que donc c’est plutôt encourageant.

      Je suis heureux d’en apprendre un peu plus sur ton parcours et il me semble tout à fait louable et honorable.
      Moi aussi, je donne une valeur particulière à mon ego. Plutôt que de le considérer comme un frein, une gêne comme j’ai pu le voir à maintes reprises sur la toile (et même s’il représente effectivement un frein !) j’essaie de le voir surtout comme une barrière, une protection qui est là plus pour nous protéger d’une trop grande Lumière qui pourrait nous aveugler, nous blesser même.
      Quand on est prêt à fonctionner sans alors il ne sert plus à rien et on peut l’abandonner.
      En fait, c’est vicieux comme type de réflexion car encore une fois on se mord la queue (un peu comme l’œuf et la poule je trouve) : sans l’ego, on se rendrait compte que l’on est divin mais si on a pas vécu l’ego on ne se rendrait pas compte que l’on est divin car on aurait pas eu de point de comparaison !
      Comme on dit : parfois il faut savoir se perdre pour mieux se retrouver !!!

      Tout ça c’est un grand apprentissage individuel et collectif et c’est un vrai bonheur d’en parler ici avec toi et tous les autres donc merci à toutes et tous !

      Bien à toi
      Namaste

      PS : ne m’en veux pas mais je ne donnerai pas mon avis sur ‘qui de l’œuf ou de la poule’ car c’est une question qui me passionne peu et que surtout je trouve peu de temps nécessaire pour participer d’une façon qui me satisfasse aux commentaires et qu’au final j’aimerais bien donner mon point de vue personnel sur le texte de Myhra et lire les 3 articles suivants car jusqu’à présent je ne me suis consacré qu’à ce qui se disait sur ce post !!!

      PS du PS : j’ai un peu honte pour le coup mais je n’ai JAMAIS lu le Petit Prince… une erreur que je vais essayer de rectifier !!

      • Cent Nom dit :

        Bonjour Thibou

        Je suis l’opinion publique. Chacun de nous est l’opinion publique. Lorsque je regarde le monde je vois l’opinion publique de chacun interagir avec la mienne. Soit s’harmoniser, soit rentrer en conflit, soit ne rien faire ou même se faire utiliser.
        Généralement, je dis ce que je pense et depuis peu je l’exprime, par exemple sur ce site. Il y a quelques maladresses et quelques indélicatesses mais je suis rapidement repris par les autres qui me donnent leurs opinions et leurs ressentis.
        Du coup, lorsqu’on me dit que je suis frondeur ou trop dans le mental, je comprends que la fronde marche avec les têtes dures mais qu’il n’est point besoin de l’être constamment. Idem avec le mental, mais là j’ai du expliquer mon point de vue. Et en fait soit je suis conforté, soit je m’aperçois que ce n’était pas ce que je voulais et je fais le nécessaire.
        Je ne suis pas là, pour que chacun me façonne et faire en sorte qu’on m’accepte. Je pense que pour la plupart nous avons passé ce stade.
        Aussi, pour moi, donne ton avis. Si tu es pour la peine de mort, libre à toi. On ne peut pas retirer une couleur de l’arc-en-ciel, et si cela est fait ce n’est plus un arc-en-ciel.
        Le fait que tu ne donnes pas ton avis, que tu le caches, tu le donne à celui qui « manipule » ta part d’expression. Car du coup comme tu ne t’es pas exprimé, sa voix compte pour deux.
        Nous sommes dans une période ou l’on nous dit, si tu t’exprimes tu vas être fiché….et ???
        Si quelqu’un veut faire des fiches sur moi, libre à lui. Je sais que sa vie est creuse et qu’il a besoin de moi pour la remplir. En quelque sorte je suis un peu le « dieu » de son petit monde…Et il est comme un paparazzi…et ????
        Mon psychisme n’est pas perturbable par ce que l’on raconte sur la globalisation, la conspiration, la fabrication des nouilles et autres.
        Si j’ai envie, ou besoin de dire que je suis pour la peine de mort ou contre la peine de mort, eh bien je l’exprime.
        Sauf que la question, pour moi, n’est plus à ce stade. Tout simplement parce que ce que tu fais à autrui te reviens droit dans ta face à un moment ou bien un autre.
        Donc forcer quelqu’un à prendre de la drogue pour ouvrir son chakra du cœur implique que les protagonistes subiront eux aussi une ouverture forcée de leur chakra du cœur.
        Plus tard dans le temps, dans une autre vie, sur cette planète ou une autre….qui sait… ça a l’odeur du karma, le goût du karma mais ce n’est plus du karma.
        Ainsi la moindre parole, le moindre acte, la moindre pensée te renvoie à ta responsabilité et ce que tu voudrais dans la vie.
        Avant, quand il nous arrivait une tuile, on disait : la fatalité ou le destin à encore frappé.
        Maintenant, je sais que si quelqu’un vient me mettre une claque, c’est que j’en ai mis une auparavant ou bien que ce que j’ai dit ou pensé mérite un claque. Et ce quelque soit le délai ou l’espace-temps.
        Alors crois moi que je ne suis plus celui qui pense que l’autre est un gros con et qu’il devrait se faire soigner.
        A ce niveau là maintenant c’est : No-mental.
        Mieux, grâce à Marie Christine, je peux regarder les autres tel qu’ils sont et au-delà de ce qu’ils montrent je reconnais le divin dans ce qu’ils font. Sauf que jusqu’à présent j’avais mis un filtre sur ce qu’ils sont afin de ne pas être effrayé par leur magnificence.
        Pire j’avais inversé les rôles. Mon filtre, qui représente mon niveau d’acceptation et de compréhension et donc mes croyances, devint leur corps.
        Mes croyances devinrent leurs fardeaux, maintenant je me réapproprie ce qui m’appartient, j’ouvre ma conscience et mon acceptation de ce que peut être la vie.

        Lorsque tu dis : « leur usage devrait être responsabilisé et encadré… ce qui m’a d’ailleurs toujours un peu manqué ! ».
        Remarque bien que tu ne fais que parler de ce que TOI tu as besoin, pourquoi ce que tu as besoin devrait devenir la norme???
        Cette façon de penser, peut t’emmener sur la voie suprême du dictateur.
        Ne t’inquiète pas, je suis comme ça aussi, parfois.
        Sais tu qu’un pays démocratique qui n’écoute pas les besoins de son peuple, c’est au moins un homme dans ce pays qui dit avoir besoin de quelque chose alors que profondément (intérieurement) soit ce n’est pas le cas, soit il veut autre chose et donc il ne s’écoute pas…

        Loin de moi de vouloir donner des leçons de morale.
        Donc pardonne moi si tu crois que c’est le cas.

        Concernant les balises je dirais que tu as raison, car mon point de vue à évoluer grâce à tous les commentateurs du site.

        Contrairement à toi, je pense que toutes choses dépendent de toi et c’est pour ça que j’ai du mal quand on me dit ce que je devrais faire du genre fermez les yeux et imaginez une longue plage de sable blanc…. et si j’ai besoin de méditer sur l’image d’une ferme??…
        Ou bien lorsque tu lis un livre et que l’auteur te dit que pour arriver à ce niveau de méditation il faut 30ans et que cela sera dur….
        Moi j’ai 1/2 heure à t’accorder et je me passerai de tes propres difficultés que tu projettes sur le lecteur…

        Lorsque tu parles de paradoxes, je ne suis pas sur de voir, pour ma par, des paradoxes. J’y vois ma propre incompréhension….
        De plus dans le chat de Machin-Chosedinger si paradoxe il y a, il se situe en amont de ta propre décision au niveau du champ du possible.
        Parce qu’au moment ou tu regardes dans la boite pour y voir soit un chat mort, soit un chat vivant, ta propre décision avait déjà été prise. Ta décision a pu être prise un mois à l’avance, ou un centième de seconde avant d’ouvrir la boite mais lorsque tu ouvres la boite tu as le résultat espéré.
        Certain diront : ah ce n’est pas ce que je voulais.
        Je leur répondrai, qu’il ne savait pas ce qu’ils voulaient et ceci dès le départ. Parce que si il y avait eu un autre résultat, ils auraient été déçu quand même.
        A ce moment ils répondraient mais non, pourquoi ce n’est pas du rose, par ex, moi j’adore le rose.
        Je leur répondrais, si il n’y a pas de rose comme résultat, c’est que tu ne voulais pas voir du rose.
        Ils me répondraient, mais si, si il y avait eu du rose comme résultat j’aurais été super content.
        Et là, j’arrête de discuter de ce sujet avec la personne parce que visiblement elle n’est pas prête à accepter ses propres décisions.
        Mais parfois j’insiste….XD

        Quand l’arbre de la forêt qui tombe, je l’adore celle là.
        Je crois que je vais ouvrir une discussion dessus….j’adore.
        Et quant à l’œuf ou la poule, c’est dommage que tu n’y participes pas. C’est rigolo…
        Bon parce que c’est toi Thibou, je vais te donner des indices.
        Rappel toi : de l’oeuf ou de la poule qui fut le premier….
        Pour ma part il y a une solution…en fait un matin je me suis lever et je me suis dit ah c’est donc ça…
        Mais j’aimerai partager cette « inspiration », juste pour une ouverture de conscience.
        Mais à part Thibou, c’est à dire pour les autres qui lisent, c’est à vous de trouver la réponse donc de montrer que vous voulez savoir.
        Sinon c’est que ce genre d’ouverture d’esprit ne vous est pas utile.
        le lien du forum : http://pcboardneo.free.fr/showthread.php?tid=21&pid=61#pid61

        Donc Thibou, pour avoir une idée de quoi je cause il faut te référer à l’article « la troisième voie » du 09 juillet 12. Et au récent article « la grille terrestre et la future réalité multidimensionnel » d’aujourd’hui.
        Ces deux articles portent les germes de ma réponse concernant l’oeuf et la poule mais ne le dit à personne…XD
        Je te donnerai la réponse, rien qu’à toi et pour les autres ils devront chercher un peu…mais est-il besoin de chercher????
        Mais Thibou, une fois que tu auras la réponses ça te fera, comme si tu as une paire de chaussettes en plus alors que tu n’en a pas besoin, tu vas la reléguer dans le placard mais qui sait un jour tu vas peut être l’utiliser…

        Porte toi bien

  4. marie christine dit :

    Je lis aujourd’hui cet article peut-être à un autre niveau que la première fois .
    En tout cas, je sais que désormais je ne pourrai plus jamais dire : « Je suis d’accord, presque d’accord, pas d’accord, ce que tu dis est vrai, presque vrai, pas vrai, … » . Car en disant cela, je juge l’autre par rapport à ma vérité à moi .
    J’avais lu un jour que nous avions deux centres : le centre égotique et le vrai centre . J’en comprends mieux maintenant la signification .
    Si on part du principe que nous sommes tous des entités uniques venues sur terre jouer un rôle unique mais indispensable à l’ensemble, on ne peut critiquer l’autre d’aucune façon puisqu’il a sa cohérence propre pour accomplir sa tâche propre . On peut tout juste reconnaître qu’on ne comprend pas bien, ou pas tout, simplement parce qu’on n’a pas les mêmes outils .
    C’est pourquoi, quand je lis par exemple les longues explications de Dioex, soit je me place dans mon centre égotique et je me dis qu’il s’égare dans des mondes compliqués (mais compliqués pour moi !), soit je me place dans mon vrai centre et je ressens une grande vague de gratitude et de respect pour ce qu’il fait, pour la transmission de sa recherche vers le mystère de la Vérité (dont je perçois clairement des bribes avec mes faibles moyens en ce domaine), pour cet élan intérieur qui est le même en chacun à sa manière . J’ai envie de dire : « Merci Dioex, on compte sur toi ! » .
    Et à chaque instant de ma vie, j’ai le choix de me placer dans mon centre égotique (celui des comparaisons, celui qui fait souffrir) ou dans mon centre vrai : celui qui reconnaît l’autre dans son entièreté, sans morcèlements, sans penser « j’aime ceci, pas cela chez cette personne » … Non ! Tout accueillir . Comme quand on nous livre un colis : on le prend tel quel, on ne le dépiaute pas avant de l’accepter . Et si j’ai l’impression que certaines choses ne me plaisent pas, c’est parce que je les regarde par rapport à mon rôle personnel, donc de mon point de vue, comme s’il était la seule référence et que les autres devaient s’y conformer . Mais les autres ont d’autres chats à fouetter que de se conformer à mon point de vue, ou moi au leur ! On n’a pas la même histoire, ni les mêmes aptitudes ni le même sentier mais on a le même but .
    Oui, je ressens ce besoin de plus en plus pressant de la « séparation » pour accéder à l’Unité . Si on ne procède pas à cette séparation, on organise une unité artificielle avec des principes auxquels tout le monde doit se conformer mais ça ne marche pas . L’homme bestial ne doit-il pas se séparer de l’animal pour voir la vraie beauté de chacun ?
    Il me vient ce symbole :
    Le courrier arrive en vrac à la poste = confusion initiale
    Le facteur fait le tri = discernement, humilité
    Il distribue correctement = communication vraie, compréhension, communion
    Travail accompli = Unité, Vérité, Félicité
    Peut-on sauter une étape ?
    Si le facteur a la prétention de pouvoir distribuer son courrier sans le trier, il est dans l’illusion de sa compétence, dans son centre égotique qui lui fait croire qu’il détient la vérité . Et bien sûr, il fera des erreurs, il se trompera de maison, il sera plein d’hésitations, perdra beaucoup de temps et sans doute accusera les mauvaises calligraphies sur les enveloppes …
    Quand il fait le tri, il reconnaît une nécessité qui le dépasse, il se décentre de son ego (tout tourne autour de moi) pour se recentrer dans son être vrai (je tourne et tout le monde tourne aussi) .
    Ainsi, il distribue, tel le créateur, chaque message à la bonne adresse .
    Résultat : tout le monde reçoit parfaitement l’information qui le concerne . Et c’est la Paix !

    • Stéphanie dit :

      Wow quel beau commentaire Marie Christine ! C’est drôle tu sais, je ne peux pas te le dire à chaque fois mais tes derniers commentaires n’évoquent tous la vision et la sagesse des Hopis ! Je prends cela comme un excellent signe ! Merci de tout cœur !

      • marie christine dit :

        Quelle bonne nouvelle Stéphanie !
        Je ne connais pas particulièrement la sagesse des Hopi mais si je suis « possédée » par leur esprit, c’est une joie car je pense que leur message est universel .
        Je me souviens que dans ma jeunesse, le film « little big man » m’avait beaucoup marquée, et que j’étais allée le revoir plusieurs fois .

    • muriel dit :

      Bonjour Marie-Christine,

      C’est le choix.
      A « je suis d’accord (ou pas)» on peut pencher pour « je te rejoins (ou pas) ».
      Alors je te rejoins Marie-Christine.

      « Je suis d’accord, presque d’accord, pas d’accord… »
      C’est l’intention, le choix que l’on pose dans nos pensées, dans nos rapports aux autres.
      « Si le facteur a la prétention de pouvoir distribuer son courrier, il est dans l’illusion de sa compétence… qui lui fait croire qu’il détient la vérité… Quand il fait le tri, il reconnait une nécessité qui le dépasse… ».
      C’est le choix dans nos actes et dans ce qu’ils peuvent être plus ou moins porteurs, à travers un sens, celui du service, de l’échange ou de l’aide possible offerte à autrui, quel qu’en soit le domaine.

      En fait c’est le choix de juger, de se refermer ou celui de concevoir et de s’ouvrir… afin que l’autre s’ouvre aussi.
      C’est le choix, en toute conscience, dans son libre arbitre et la pleine acceptation de ce que chacun, dans sa vie, son vécu, ses émotions et sentiments suit son propre chemin.

      C’est le choix de comprendre sa propre histoire et de l’accepter dans son vécu afin de comprendre celle de l’autre, sans comparaison ni interprétation, en considérant que chacun a sa tâche à accomplir sur son chemin.
      C’est le choix de « se définir » dans ce qui est relatif en ce que l’autre est différent de soi, ce choix qui à mesure que l’on avance se détermine dans nos pensées, nos décisions et nos actions en favorisant ou non l’ouverture du cœur.

      Merci Marie-Christine et belle journée à toi.

      • marie christine dit :

        Bonsoir Muriel,
        Je n’avais pas vraiment approfondi la question et tu as très bien exprimé ce que tout cela peut signifier dans la conscience intérieure .
        Merci à toi d’avoir apporté ces précisions qui élargissent et enrichissent la compréhension .

    • Cent Nom dit :

      Ca n’a pas l’air évident à mettre en œuvre tout ça, Marie Christine.
      Accepter l’autre dans toute sa dimension.
      Par exemple si un gosse fait une connerie tu dis quoi, tu fais quoi???
      Et par exemple, y a quelqu’un qui va faire une connerie tu dis quoi, tu fais quoi??
      En fait, tu dis plus rien à qui que ce soit???
      Ca n’a pas l’air très clair pour moi, pour l’instant.

      Je sais que c’est penser dans l’ancienne énergie.
      Et bien qu’on soit encore dans l’ancienne énergie on doit poser la nouvelle énergie…mais ceux qui sont encore dans l’ancienne énergie?? Je parle des plus réfractaires, on fait quoi???

      Merci pour tes commentaires Marie Christine.
      Celui qui m’a le plus parlé, c’est celui dans lequel tu dis :
      J’ai vu derrière le prosélytisme le besoin de Connaissance et de Progrès…
      …J’ai vu derrière le tabagisme le besoin de respirer l’éther, besoin de libération.
      Je l’ai recopié pour l’avoir à porté de main quand je veux et surtout pour le méditer.

      Ce commentaire m’a fait un véritable déclic.
      Pour ça je te dirai que quelqu’un à du passer le Portail, car j’ai pu avancer d’une case grâce à toi. Pour ça reçoit toute ma gratitude.

      Bien que je ne sache pas ce qu’est l’Amour,
      Je t’Aime, reçoit mes pensées les meilleures.
      Tu m’as fait un véritable cadeau.
      Et je suis sur que toi aussi tu vas très bientôt avancer d’une case dans ce que tu vis si ce n’est déjà fait.

      Très belle et chaleureuse soirée
      Porte toi bien

      • marie christine dit :

        Eh bien, Cent Nom, il arrive par toi, mon cadeau !
        Moi qui ai toujours l’impression de « prêcher dans le vide » !
        En ce qui concerne tes premières questions plus ardues, je dirais tout d’abord que cette nouvelle attitude intérieure, une fois arrivée à la conscience, ne se met pas en place d’un coup de baguette magique . Cela prend un certain temps à se stabiliser, un temps d’adaptation, le temps de repérer les anciennes habitudes quand elles reviennent, et de les balayer au fur et à mesure .
        Quand un gosse ou quelqu’un va faire une connerie, c’est qu’il n’est pas suffisamment conscient de lui-même, alors si je vois que ce qu’il fait est dangereux pour lui ou pour les autres, bien sûr que j’interviens . Plus tu es conscient d’une chose, plus tu as le devoir d’ouvrir les yeux à ceux qui ne la voient pas . C’est dans mon intérêt autant que dans le sien et dans celui de tous que chacun prenne conscience de ce qu’il est, de ce pourquoi il est fait, de le pousser à trouver son véritable rôle dans le monde . Les enfants ont souvent des tendances, des intérêts profonds qui se révèlent très tôt . C’est une bonne indication .

      • Lune dit :

        Cent Nom, c’est une chose à expérimenter, de ne pas juger l’autre quand on est dans une interaction. Essaie la prochaine fois que tu interagis avec quelqu’un, aie conscience du jugement que tu portes à ce moment-là, et laisse-le glisser hors de toi.
        Ça m’est arrivé quelques fois, et à chaque fois, ça a été une grande expérience. Ce n’est pas qu’on ne dit rien à l’autre, on le dit ou on agit depuis son « vrai centre » comme l’appelle Marie-Christine. Et dans mon expérience, depuis cet état de conscience total, tout à coup l’autre se voit lui aussi, il prend conscience de ce qu’il est en train de dire ou de faire, c’est très fort. Il y a quelque chose de palpable dans l’air, comme de l’électricité, où on sait que l’autre s’est vu.
        Malheureusement je n’y arrive de loin pas à tous les coups… Je suis souvent embarquée dans le mode réactif dicté par le petit dictateur qu’est l’ego…

        • Cent Nom dit :

          OOOhhhh, je vois ce que tu veux dire Lune.
          Ca m’est déjà arrivé, mais en fait ce truc palpable il me faisait flipper inconsciemment. Et du coup j’ai toujours refusé d’intervenir. Quand je le faisait c’était dans une colère. Donc rien de très constructif en fait.
          Mais je vois bien ce que toi et Marie Christine voulaient dire.

          ….un voile de moins…..

          Merci et agréable journée
          Portez vous bien

        • François dit :

          Merci Lune, c’est tellement vrai ce que tu dis là, c’est une grande joie ce moment de prise de conscience.
          Et en même temps, je suis interpellé….. je pense que notre ego et nous (Soi) nous sommes aussi en interaction. Pour ma part j’ai souvent l’impression que le mien a ses propres pensées qui ne sont pas toujours en adéquation avec mon centre. Je considère ou constate alors qu’il a peur, qu’il est en résistance et de ce fait j’essaie de ne pas le juger mais d’avoir avec lui un dialogue venant pour reprendre Marie-Christine de mon vrai centre (c’est une image sympa merci MC), et pour finir, je pense aussi qu’il a sa propre capacité a intégrer, comprendre puis transformer les choses. Et cela se fait. Alors j’arrive au cœur du sujet; peut-on appeler notre ego ‘petit dictateur’ ou tout autre nom dévalorisant? (même si c’est en plaisantant) Perso et d’expérience , je ne crois pas. En faire un ennemi c’est entrer en conflit avec lui donc avec nous-même. Et on sait tous et toi la première , j’en suis sûr, que le conflit n’apporte pas de solution intéressante pour notre chemin. Il a surtout besoin de reconnaissance dans ses peurs, de soutien quand il faut être courageux, d’amour quand il se sent seul ou en colère.Voilà maintenant tu connais mon côté un peu (hum) perfectionniste et ce n’est qu’un détail mais je crois que nous sommes ici pour partager en ‘vrai’ , c’est fait et merci d’être là.

    • Thibou dit :

      Merci pour cette allégorie du facteur, c’est très parlant !!!
      Mais je me dis que mon facteur aurait pu être plus égotique car je viens de recevoir les impôts sur le foncier ; )
      Note, j’aurais pu recevoir ceux d’un autre qui auraient été encore plus chers !!! Donc en fait, tout est pour le mieux ! : D

    • Soleil Bleu dit :

      Marie Christine je cite tes mots :
      « En tout cas, je sais que désormais je ne pourrai plus jamais dire : « Je suis d’accord, presque d’accord, pas d’accord, ce que tu dis est vrai, presque vrai, pas vrai, … » . Car en disant cela, je juge l’autre par rapport à ma vérité à moi » .

      Cela m’a remise en lien avec une discussion que j’ai eu avec un ami et dans laquelle je lui disais que je n’intervenais plus dans les sites ou les forums sur des commentaires qui n’étaient pas en concordance avec ma perception, pour les mêmes raisons que celles que tu as si justement exprimées.
      Je t’en remercie d’en avoir porté message sur ce site.

      • marie christine dit :

        Dis donc, Soleil Bleu, vu qu’on se connaît depuis un certain temps c’est pas pour nous jeter des fleurs, mais je trouve qu’on bien évolué !
        Sans Nom, je t’ai ressenti comme un vent de fraîcheur arrivé sur le site . Il me semble que ça a à voir avec un grand besoin de Libération … une sensation d’étouffement et d’irrésistible curiosité qui pousse à aller écarter le rideau pour voir si des fois il n’y aurait pas une fenêtre ouverte sur un vaste horizon lointain, ou même un trésor caché quelque part …
        Pour rebondir sur votre conversation, avec Lune, c’est comme ça aussi que je le vis . Quand quelqu’un s’adresse à nous depuis son ego, il s’adresse directement à notre ego, comme s’il décochait une flèche en plein dedans . Ouille ! C’est là que le moment est délicat . De deux choses l’une : soit la flèche bute et retombe lamentablement parce que l’interlocuteur s’est adressé à une partie de nous qui est déjà résolue, soit ça pique et ça « travaille » à l’intérieur parce que ça touche une partie pas encore complètement nettoyée . C’est là qu’il faut être vigilant et perspicace ! Mais ça peut prendre un certain temps d’opérer le mouvement de conscience, et quand il faut réagir vite, comme dit Lune, le mieux est de se convaincre de ne pas juger . On peut se dire : « Dans un premier temps, je ne juge pas (parce que je ne sais pas vraiment ce qui se passe), je comprendrai plus tard » . Bien sûr, il y a certainement d’autres méthodes … On fait comme on pneu, on est pas des chambres à air (vieille blague de potache) .
        Ah, ah, Thibou, tu m’as bien fait rire ! Je rêve d’un monde où le facteur ne m’apporterait que des bonnes nouvelles . Il est encore à créer celui-là !

  5. marie christine dit :

    Personnellement, je ressens et je comprends très bien ce que veut dire Cent Nom .
    On dit qu’il y a des familles d’âmes … En fait, dans ma vision, nous serions tous des gardiens, des anges gardiens, d’une certaine catégorie, d’un certain aspect du Divin .
    Il y aurait par exemple les gardiens de la Conscience, les gardiens de la Compassion, les gardiens de la Création, les gardiens de la Joie, les gardiens de la Paix, les gardiens de l’Aspiration et de la Dévotion, les gardiens de l’Unité …
    Nous savons, bien sûr que l’Amour englobe tout et que c’est le but final .
    Mais nous ne sommes pas arrivés au but !
    Par exemple, les gardiens de la Compassion ont besoin de la lucidité des gardiens de la Connaissance ; les gardiens de la Connaissance ont besoin du sens pratique des gardiens de la Création ; les gardiens de la Création ont besoin de l’enthousiasme de ceux de la Joie, etc …
    Les grands Maîtres éveillés nous parlent de l’Amour (et ils ont raison), alors nous avons tendance, dans les milieux spirituels, à éliminer tous les précieux instruments qui semblent ne pas correspondre à cet Amour divin que pourtant nous ne connaissons pas encore . Ne met-on pas la charrue avant les boeufs ? N’imposons-nous pas des tabous au nom d’une Unité encore virtuelle ?
    Le mental n’est pas à rejeter systématiquement . Il y a un mental ordinaire mais il y a aussi un mental illuminé, un mental suffisamment transparent pour recevoir de belles images, de beaux messages, de belles intuitions . Il faut être capable de le reconnaître .
    Et ce mental-là n’est pas dénué d’Amour . Il oeuvre à son avènement .
    Il y a aussi des êtres qui nous paraissent bien terre-à-terre mais on peut les remercier de nous empêcher de divaguer et de nous perdre dans des mondes fantasmagoriques .
    Tout comme les « terre-à-terres » peuvent remercier les « spirituels » de les soulever plus haut et d’alléger leur esprit .
    Si, dans l’horoscope, nous sommes nés taureau ou vierge, nous ne sommes pas faits pour être balance ni verseau … Si, au tarot, nous sommes nés pape ou empereur, nous ne sommes pas faits pour être ermite ou étoile … Pourrions-nous tout assumer ?
    Nous avons tous un rôle à jouer ; nous sommes tous indispensables à la communauté . Sinon, elle est borgne ou bancale ou mitée .
    Et c’est quand nous aurons tous accompli notre tâche spécifique que nous aurons accès au Tout, derrière le portail.
    Je vois les choses comme ça . C’est pourquoi il est important de ne pas freiner un autre dans sa marche car il marche pour nous tous . Il est important de ne pas avoir un seul angle de vue, une seule stratégie qui serait la seule bonne stratégie . Nous sommes tous là pour apporter notre pierre à l’édifice, chacun avec sa technique différente, mais pour le bonheur et l’enrichissement général .

    Nous avons tous besoin les uns des autres pour nous compléter .
    En venant sur terre, nous avons endossé un élément du costume divin parce que probablement on ne pourrait pas les assumer tous .
    Nous sommes tous incomplets

    • marie christine dit :

      Là je trouve que tu exagères, marie christine .
      Incomplets, incomplets … pas si incomplets que ça !
      On est tous potentiellement complets, sauf qu’on s’est spécialisé dans une matière .
      C’est comme dans la vie : y a les mécaniciens, les philosophes, les menuisiers, les guérisseurs, les jardiniers, etc …
      On a tout ça en nous (d’ailleurs on touche un peu à tout en dilettante) .
      Ca veut dire qu’on a tous les autres en nous et les autres nous ont en eux .
      C’est pourquoi on doit accepter ce que dit chaque « spécialiste » car il ouvre nos portes intérieures .
      C’est pourquoi j’aime lire tous les commentaires . Ils sont tous précieux . Ils me font chaque fois découvrir une nouvelle facette de la Réalité . On dirait que des connexions se font dans l’invisible à une vitesse exponentielle .
      C’était juste un dialogue avec moi-même . Donc avec tous finalement …
      Hou la, la ! J’arrête sinon mes neurones vont exploser !
      Nan, quand même pas … Heureusement, il y a le coeur pour englober tout ça !

  6. Lune dit :

    Je lis vos commentaires et je me perds: n’est-ce pas beaucoup plus simple?
    Ne s’agit-il pas simplement de lâcher le vouloir, et voir? Voir tout ce qu’il y a, sortir de la vision, de la perception du temps et de l’espace auto-centrés (ego-centrés); voir que nos sens ne nous délivrent qu’une petite partie de l’immense champ d’informations où nous nous trouvons; voir que la plupart du temps nous sommes soumis à des grilles de lecture (même celle qui prévaut ici, toute précieuse qu’elle soit…) enchâssées les unes dans les autres (les matrices?), qui nous définissent en tant que faux-self, êtres partiels.
    Tant que nous luttons contre, nous érigeons la réalité de ces grilles illusoires, comme l’autre face de la médaille conforte le côté que l’on nie.
    Alors voir, et ne pas dire non à ce qu’on voit (quelle idée), mais voir tout ce qu’il y a dedans, autour.
    Nous avons beaucoup plus de liberté que nous ne le pensons…

  7. Soleil Bleu dit :

    Bonjour à tous,

    Les commentaires que je lis sur l’article me renvoient à la différence qu’il y a entre « savoir » et « connaissance ».

    Lorsque je lis sur une carte qu’il y a un chateau à tel endroit et que j’y parviens, je « savais » l’information, qui se confirme par l’expérience de ma vision. Mais si je parviens à cet endroit que je ne connais pas, par hasard, et qu’en appercevant le chateau je me dis « je connais » ce chateau, cela veut dire qu’il résonne avec une mémoire qui m’indique que j’ai déjà vécu une expérience de vie avec lui.
    Or, dans le premier cas c’est un « savoir » extérieur qui nous amène à entreprendre l’expérience d’aller à sa rencontre, on pourrait ainsi l’assimiler à un élève ou disciple qui aborde le monde par le regard d’un maitre ou d’un gourou pour tenter de le faire sien. Cela découle d’une volonté et exige un effort de compréhension mentale puisqu’il faut « comprendre » ce que l’on « cherche ».
    Dans le second cas, il n’y a pas de volonté d’entreprendre de découvrir quoi que ce soit, il y a une découverte qui vient à notre rencontre et dans laquelle on se « re-connaît » une histoire commune.
    Ce sont là deux portes d’accès trés différentes, tant par le cheminement qu’elles opèrent que les lois qu’elles appliquent et les enseignements qu’elles apportent.

    Je n’ai pour ma part, aucun atout intellectuel qui me permette d’aborder la complexité des choses en tentant de les « comprendre » d’un point de vue théorique (ce n’est pas de la fausse humilité ! aucune donnée abstraite ou concrête ne s’imprime dans ma mémoire consciente autrement que par le biais des émotions qu’elles ont suscité en moi au moment de leur vécu, une vraie galère au quotidien…) Bref ! Tout ça pour dire que mon cheminement individuel m’a mis en contact avec nombre d’expériences et surtout de perceptions qui m’ont quelquefois effrayée devant l’énormité des conséquences des lois physiques qu’elles laissaient entrevoir. Et j’ai bien souvent mis ça dans un coin, en doutant même parfois de ma santé mentale ou plutôt en estimant que ces perceptions, imaginaires ou réelles, étaient tellement inadaptées au lieu commun de ce monde que ça les rendaient inexploitables et surtout incommunicables (en tout cas, moi, j’aurais été incapable de les traduire et les défendre en mots) tellement la farce apparaissait énorme.
    Il n’y a pas un seul maitre spirituel qui ne m’ait fait vibrer autrement que parceque leur message m’éclairait sur la nature de quelque chose que j’avais vécu et que je re-connaissais au travers de leurs mots. Eckart Tolle est peut-être l’exception qui m’a rendue perméable à l’importance que revêt le moment présent dont je n’avais jamais véritablement appréhendé la réelle dimension.
    Lorsque j’ai lu Khrisnamurti la 1ere fois, il n’y a eu aucune résonnance en moi, c’était tellement hermétique ce qu’il racontait que j’ai abandonné sa lecture au bout de quelques pages, on habitait tout simplement pas la même planète. Et pourtant, seulement quelques mois et aventures aprés j’achetais, sans me rappeler que je l’avais déjà, ce même livre, dont la lecture cette fois m’enivrat, tant elle me permettait de faire du lien avec mes questions et réponses du moment.

    C’est sur le surf de la joie du coeur que j’ai parcouru l’article de MYRHA, et je ne sais pas vous, mais moi, ça me fait un bien fou quand je me dis « OHHH ! je ne suis pas seule.. »
    Ce n’est jamais une histoire de premier ou dernier de la classe qui se joue dans une telle rencontre car ce ressenti là ne s’inscrit pas dans un esprit de compét qui classe en + et en -, il offre seulement le sentiment d’être relié et donne un avant-goût 3D de l’union avec l’Un.

    Ce que j’en tire comme leçon de vie, c’est que Tout arrive, quand il faut et comme il faut. Qu’au delà des ressentis agréables ou désagréable, Tout est cadeau à me faire avancer dans ma connaissance de moi et faire grandir l’Amour pour Soi. Tout bouge, Tout évolue avec mon propre changement, ce qui résonnait hier ne trouve plus d’écho aujourd’hui, et ce qui m’est hermétique aujourd’hui je le comprendrais (ou pas) demain, qu’importe ! puisque mon deal avec Dieu est d’accepter de prendre sans marchander ce qui Est (j’en suis encore qu’à faire mes gammes dans ce domaine).
    Namasté
    S.L

  8. acacia dit :

    C’est certainement une belle grande leçon d’éveil qui nous est proposée là.
    Hélas je l’ai probablement suivie au dernier rang de la classe parce que … ben j’ai été incapable de trouver le fil conducteur… malgré quelques relectures appliquées. Croyez-vous, Passeur, que vous pourriez donner un raccourci de cette longue et complexe information ? Vous avez l’art de la simplicité et du mot juste, peut-être qu’en vous lisant exprimer la même chose mais avec vos termes à vous je saisirai enfin la substance de ce texte ? Et si vous n’avez pas le temps ou pas le désir de vous livrer à cette « traduction » c’est que ce sera juste ainsi.
    Une très belle journée lumineuse à tous.

    • Cent Nom dit :

      Je te remercie Acacia…
      Si tu me permets, voici ce que j’en pense, qui bien sur ne remplace pas la réponse de Le Passeur.

      Il y a un cadre, ce cadre c’est la matrice.
      A l’intérieur de ce cadre tu peux faire tout ce que tu veux qui est en accord avec les lois que ce cadre régit.
      Toi, tu vis dans ce cadre en tant que corps.
      Ton corps dépend des limites et des lois imposées par le cadre.
      En fait, le but est de se voir non plus comme le corps, mais comme le cadre.
      C’est à dire non plus comme celui qui est soumis, mais comme celui qui soumet.
      Comment faire? En expansant sa conscience. Plus ta conscience englobe tout, plus tu te confonds avec le cadre.
      Pourquoi? Parce que tu n’agis plus(cause, conséquences, effets). Tu es observateur. Neutre et sans intention.
      Étant observateur tu laisses pénétrer à l’intérieur du corps, que tu croyais être toi, celui qui regarde le cadre.
      Celui qui a fait le cadre… Celui qui est à l’extérieur du cadre.
      Du coup, tout est soumis à celui qui est.
      Et ceci à l’intérieur du cadre.
      D’un coup il peut tout changer par : la magie matricielle (qui englobe la magie blanche et noire de la dualité).
      Car celui qui a fait le cadre agit sans intention. Il est sans cause.

      A l’intérieur du cadre, donc soumis aux lois il y a intentions.
      Nos intentions sont soumises à nos croyances, qui sont soumises à la dualité.
      Donc si nous laissons celui qui a fait le cadre, être à l’intérieur de notre corps, sans que nous intervenions.
      Alors toutes les incohérences dues à l’interprétation des lois du cadre disparaîtront. Et ceci de l’intérieur du cadre, à un niveau local.
      Ainsi un corps malade guérira. Sans intervention aucune.
      Car c’est comme si le regard de l’observateur (donc de celui qui a fait le cadre), a le pouvoir de rétablir toute chose. L’environnement change du fait de sa simple présence qui est agissante.
      Car correspondant à son envie à lui de voir le cadre et l’intérieur de ce cadre être en harmonie.
      Voilà.

      Une agréable soirée à tous

      • graffitique dit :

        Merci Cent Noms, ça me semble bien plus clair et net ainsi 🙂
        L’idée d’un lexique est peut-être impraticable à mettre en oeuvre, mais pourtant il y aurait quelque chose d’intéressant à ce niveau, à condition de sortir des sentiers battus.

      • acacia dit :

        Aaaaah… ! C’était donc ça ? Voilà qui est clairement dit, et je te remercie !
        Simple curiosité : pourquoi cent nom (s) ?

        • Cent Nom dit :

          Cent Nom regarde Sans Nom.
          Sans Nom observe Cent Nom.

          Un peu comme s’il regarde son reflet dans l’eau ou dans le monde…
          Mais aussi parce que la langue française reflète l’esprit qui l’a fait. Un esprit sur deux niveaux comme on peut l’entendre dans certains mots. Et notamment dans Cent Nom.
          Voilà….
          Une très belle journée à toi

      • Nada dit :

        Idem, j’ai lu et je n’ai pas compris.
        Je n’ai pas non plus voulu comprendre.

        Néanmoins, l’idée générale perçue est aussi en celle-ci: » la magie matricielle (qui englobe la magie blanche et noire de la dualité). »

        A priori, sur ce site, je ne vois pas d’êtres expérimentant actuellement les techniques de magie noire, qualifiée d’égocentrique ( soi, son groupe, le collectif des mêmes croyances).
        Usage à buts matérialistes et monétaires, même sous couvert de buts humanistes.
        Hummm….Connaître et manipuler la MATIERE.
        Une matière limitée pour eux.

        A priori, nous avons contacté les cultures ( les enseignants des connaissances) des techniques de magie blanche.
        Usages à buts spirituels et humanistes.Même, je dirais donc sous couvert de performances banquaires. Il y a de belle âmes ds la matrice des finances.

        Hummm…Connaître et manipuler le mental abstrait, puis l’intelligence intuitive de l’âme ( son âme, l’âme de son groupe invisible). Afin de connaître et de manipuler la Matière à des fins chaleureuses et bienfaitrices.
        Une matière moins limitée.

        J’utilise ce mot à la mode de matrice, où ces longs siècles furent ceux des 2 techniques.
        Je pense actuellement que ces 2 voies accentuent leurs défis dans les espaces invisibles.
        La magie noire refuse de disparaître.Pourquoi ????
        La magie blanche souhaite via les enseignants en place apparaître au grand jour.
        Contrairement au texte, je crois que Jésus incarné maîtrisait la magie blanche.
        La magie est la compétence à utiliser l’énergie au sein de la Matière. Dont les miracles ou l’extraordinaire.

        Les buts distinguent le blanc et le noir.

        Peut-être, depuis utilise t-il ce qui est nommé ici magie matricielle.
        Celle hors de la dualité conflictuelle, cette inconnue pour tous les incarnés.
        Car, de mon avis, personne sur terre actuellement ne connaît la Matière. Un nombre a connu et connaît plus que la majorité, soit!
        Mais, une matière limitée par les voiles de la connaissance.

        Actuellement, ma compréhension dit que l’une et l’autre sont devenues des foutaises, des conneries, du Don Quichotisme = des chemins = il est temps de s’en arracher. (Pour moi)

        Pas facile, elles furent les repères et les buts des existences.
        Sans elles, quoi FAIRE, DIRE, VIVRE ?
        Je ne vous dis pas de se séparer de ces cultures en quelques jours ou années. Le RIEN hors d’une matrice connue, de structures mène aux déséquilibres. Hors, le corps a besoin d’équilibres pour continuer vers ce « on ne sait quoi, en fait! ».

        Possible que ces bizarreries du corps, ces jours-ci, sont les effets des impacts des matches entre le noir et le blanc.

        Possible, que le noir a déjà quelque part capitulé, et vit ses derniers siècles sur terre.Plus notre histoire.

        Possible que nous ressentons ds nos corps plutôt des matches entre les enseignements dits blancs.

        Car, quand les hommes chercheront des repères, ils les trouveront aussi sur internet, ds les librairies, via les relations, etc…

        Cet égo, si travaillé et si préparé à enseigner, à guérir, à éclairer, devra ( je crois ) DIRE qu’il n’y a pas un 10 top.
        Quelque part, chaque enseignant accompli et connu estime être le meilleur. Acceptant honnêtement que les autres fassent leurs chemins.

        Il est temps de s’en arracher, malgré le vide, signifie pour moi : refuser de continuer à valider les existences des référents, aussi sincères soient-ils.
        S’en arracher = ces matches ds les invisibles, que je ressens depuis quelques jours, semblent de plus en plus puissants.
        Enormes brassages d’énergie pouvant déséquilibrer même la marche des jambes.

        • Cent Nom dit :

          Merci Jonas27 la simplicité de ton commentaire reflète ta grandeur tout à fait discernable…

          Nada, lorsque tu dis :
          La magie noire refuse de disparaître.Pourquoi ????
          Tu te demandes vraiment pourquoi ou c’est juste une figure de style??
          Si c’est le deuxième cas, on y peut rien.
          Si c’est le premier cas, je te répondrai que c’est parce que nous sommes tous des magiciens noirs. As tu bien regardé ce qu’il se passe dans nos sociétés?
          Vol, corruption, ambition, prostitution, mensonge, pollution, déchet, mécanisation… ne sont-ce pas là l’application aberrante des Lois divines?
          Ce qui ce passe à l’extérieur n’est que le reflet de ce qui qui se trame à l’intérieur. Si nous pensions correctement, crois tu que c’est ce genre de société qui aurait été construite? Rechercher la faute à l’extérieur de soi en brandissant des banderoles alors qu’on ne se souci le moindrement du monde de l’effet papillon de nos pensées…
          Allons, allons, je suis un mage noir parce que j’utilise les lois divines de façon tout à fait égoïste. J’aime la domination, j’aime la souffrance, j’aime le sexe, j’aime l’argent, lorsque je rencontre quelqu’un je me demande qu’est ce que je pourrais retirer de cette relation, et si c’est une femme…alors…
          … et j’en veux plus, je veux faire fonctionner ma voiture polluante pour mon simple plaisir en prétextant que j’en ai vraiment besoin pour aller travailler parce que j’habite loin…je sais que l’essence que j’utilise n’apporte que la misère dans le monde…et alors??? Je la paye et en contre partie d’autres font le sale boulot que moi je ne veux pas faire : expropriation, vol, nuisance, rétribution insuffisante…mais bon moi je suis tranquille
          Qu’on ne vienne pas me faire chier, parce que y trois pauvres qui se sont fait exploiter dans leur misérable pays, moi j’ai besoin d’essence…Et puis qu’ils viennent, j’ai la bombe nucléaire…salaud de pauvres…
          Et j’ai besoin de me nourrir aussi…
          Dis moi Nada, à quel moment tu as oublié que nous étions tous des magiciens noirs??? Parce que noirs dans nos intentions….

          Nada lorsque tu dis :La magie blanche souhaite via les enseignants en place apparaître au grand jour.
          Ils peuvent avoir comme intention de faire le bien, mais ils œuvrent toujours pour et dans la dualité donc si ils ne maîtrisent pas les causes et ne font pas attention aux conséquences en sachant qu’a tout moment leurs œuvres peut être récupérer par le camp adverse… ils pansent les plaies alors qu’il est besoin de guérison…

          Nada lorsque tu dis : Contrairement au texte, je crois que Jésus incarné maîtrisait la magie blanche.
          Moi je crois qu’il incarnait la Magie, celle qui englobe la blanche et la noire, parce que justement il avait vaincu son côté sombre, et il ne faisait pas le bien de façon altruiste, il était plutôt dur avec les gens. Il ne se baladait pas avec une fleur dans la bouche et une couronne de fleur, quand il devait remettre en place des gens, il ne se gênait pas pour le faire.

          Nada lorsque tu dis : La magie est la compétence à utiliser l’énergie au sein de la Matière.
          D’accord mais qu’est ce que la Matière??
          Et il ne faudrait pas parler de compétence à l’heure actuelle parce qu’il faudrait un diplôme pour cela…

          Bref, je n’ai rien contre toi Nada bien au contraire, je ne fais que me rappeler ce que parfois j’aime oublier…

          Je t’envoie beaucoup de tendresse…(que tu sois homme ou femme)
          Porte toi bien

          • Nada dit :

            La connaissance de la matière à 100% ?

            Et bien, les scientifiques cherchent depuis la découverte de l’atome et les nouvelles technologies explorant l’univers stellaire, terrestre et biologique.

            Cela est récent.

            As-tu une réponse ?

            Oublier que nous étions tous des magiciens noirs ?

            Ds ma logique, nous avons expérimenté la magie noire, et expérimentons la magie blanche avec plus ou peu de lucidités sur cette compétence, lorsque l’âme est entendue.
            Comme M.Jourdain découvrant qu’il parlait en prose.

            Et oui, les défis sont complexes ds ce 21ème siècle pour les magiciens blancs, qui doivent vivre ds les villes et les biens de qualités de vie créés.
            Ils ne vivent plus ds leurs cavernes, leurs communautés, leurs montagnes.
            Allumer l’électricité au matin pour s’éclairer, boire son thé ou café, douche chaude est le résultat d’une incroyable logistique avec toutes ses injustices humaines.

            Possible que la nouvelle connaissance de la matière concrétisera l’expression « vivre d’amour et d’eau fraîche », dans plusieurs siècles.

            4 mots et pourtant…

          • pierrot dit :

            Tu touches presque le sans forme Cent Nom, je dis presque parce qu’il ne peut être ni décrit ni comprit.
            Et tant qu’on a un corps on est soumis aux lois de la dualité.
            donc acceptons là en la maîtrisant et voyons tout cela comme un jeu.
            Et surtout rions de nous même.

      • Jonas 27 dit :

        Merci sans nom tu as un très grand coeur et ta lumière reflette cette belle âme au plaisir!

    • Stéphanie dit :

      Bonjour Acacia,

      J’ai la sensation qu’il s’agit d’une excellente nouvelle que nous soyons aux « derniers rangs de la classe ». Il y a peut être tout simplement rien à comprendre de cet article, si ce n’est que la matrice est en train de se détruire pour pouvoir renaitre de ces cendres. Nous ne pouvons avoir qu’une toute petite idée très limitée de ce que sera la nouvelle matrice encore vierge (vision du Passeur). Je rejoins cependant le ressenti de Tchunka : son langage sera celui du cœur. En lisant et relisant ce texte, qui pour moi aussi est très hermétique (bref une vraie prise de tête) puis les différents commentaires (merci à tous ceux qui ont le courage de s’exprimer) qui s’y attachent, une phrase s’est imposée en moi :

      « Bienheureux les simples d’esprit, car ils entreront au royaume des cieux. »

      • acacia dit :

        Merci Stéphanie. Et pour sûr je ne vais pas chercher à sauter une classe puisque, oui, les simples d’esprit sont des êtres de joie, et que, oui, la joie est une bien précieuse expression du cœur. Vivement la récré !… aux royaumes des cieux .

      • Jonas 27 dit :

        Tu sais mon amie ,je suis heureux que tu trouve les mots juste qui porte le message droit au but.C’est un vrai baume pour l’âme de te lire.Comment parler du chemin si nous ne l’avons jamais arpenté.Tout les jour j’apprend de nouvelle choses (enseignements)et les enseignant ne sont pas que des personnes mais,je suis a l’écoute.(Pour moi) ,il y a des dimension qu’il ne vaut mieux pas expérimenté si nous ni sommes pas préparé.Ce que l’intellectualisation décrit comme dimension ,je me questionne?Les ont t’ils vraiment traversé?Ce que moi j’ai traversé ,ressemble a un piège de l’esprit d’on la clef est caché dans les profondeur de l’âme et qui est différent pour chacun, alors?Ceux qui savent ,savent et le vivent chaque jour.Alors le décrir est honorable mais,hasarsdeux.Le language du coeur tu as raison .Bref! La matrice change et se déploit
        comme les ailes d’un oiseau qui se laisse planer dans l’air du temps. Merci a toi Stéphanie ,

  9. Tchunka dit :

    Merci ce texte vient de me faire comprendre que je préfère ressentir avec le coeur et faire confiance à mon instinct plutôt que de chercher à mettre des mots sur tout.

    • Blacktail dit :

      Tout a fait d’accord avec vous. Et pour rajouter je crois que certains sont impossible à exprimer avec des mots.
      Après arriver a retransmettre ce que l’on ressent doit être faisable.

      Merci.

  10. Sally Sparrow dit :

    Ce texte est trop complexe pour ma cervelle de moineau ; je n’en comprends pas la moitié. Dommage ! 🙂

    • Quintus dit :

      Sally Sparrow c’est justement ce que j’étais en train de me dire.. J’ai quelques difficultés à la complexité depuis quelques temps. je ne sais pas pourquoi. Je vieillis..
      Mais je sais que ce n’est pas ça.
      J’ai comme le sentiment que je deviens basique et primaire. Grand lecteur il y à peu devant l’ABSOLU j’ai même plus l’envie de lire.
      Pourtant je suis habitué à lire des choses très compliquée.. mais même ce texte j’ai du mal à le suivre
      Que ce passe t-il?? De toute façon je suis bizarre depuis un certain temps.
      Je ne trouve plus mes marques habituelles et plein de sensations étranges qui ne sont en général pas moi.
      Eh ben, bientôt je vais me retrouver à l’état d’amibe si ça continu!!
      Je m’aperçois aussi que je vole dans les plumes d’autrui facilement, alors que je n’ai jamais touché personne de ma vie. Je ferai pas de mal à une mouche.
      C’est pas normal.
      Je supporte de plus en plus mal la matière, que je trouve dense, épaisse ,lourde, j’ai comme la sensation d’étouffer dans une prison de verre où je me heurte à ces parois sans pouvoir aller au delà. J’ai un besoin de m’échapper irrépressible.
      J’ai l’impression désagréable de bouger dans un décors théâtral, d’être une marionnette.
      C’est vraiment désagréable, et cela me fait peur de devoir encore bouger là dedans sans pouvoir sortir de cette planète comédie.
      Faire la même chose chaque jour etc.. et pourtant Dieu sait que j’adore mon métier et l’environnement dans lequel j’habite. Tout est parfait et je n’ai aucun souci quel qu’il soit.
      Tout est étrange.
      Ou suis-je?

      • Sally Sparrow dit :

        Chère amibe, ce que tu dis là, j’aurais pu le dire aussi.

      • Didier dit :

        Bonjour Quintus si tu veux un avis, c’est le moment de ne plus résister à cette matrice, accepte-là et observe ce qui se passe en toi …

      • Le Passeur dit :

        Tout ça est un peu normal par les temps qui courent, comme je l’avais dit dans quelques articles on va de plus en plus toucher – et ce sera de plus en plus consciemment – à nos multidimensionnalités, d’où cette envie de s’échapper d’ici, mais ça n’est justement pas ce que l’on est venu faire, s’échapper, mais bien au contraire tout intégrer de nous ici-même. C’est pourquoi il est important de guérir autant que l’on peut guérir de nos dysharmonies, ça facilitera grandement l’alignement de haut en bas de toutes nos facettes. Et l’envie d’en découdre pour un oui ou pour un non, montre justement une colère à explorer pour la dépasser.

      • Jonas 27 dit :

        Bonjour Quintus,
        Peut être as- tu une cervelle de moineau comme tu dis mais,savait -tu que les moineau volent ensemble au grès du vent sans même y pensé c,est vraimeny magique .Le flux ,le courant de l’univers qui n’est surtout pas une loi .Si tu ne comprend rien peut-être c’est qu’il n’y a rien a comprendre pour l’instant.Tu est ou tu est pour une raison et la réponse se trouve au bout du chemin alors n’est surtout pas peur de ce qui s’en vient pour toi car la transcendance est proche (le troisième choix) bonne route.

    • François dit :

      Hé bien , vois tu, moi non plus je n’en comprend pas la plus grande partie , mais je préfère dire tant mieux que dommage…

  11. Cent Noms dit :

    Bonjour à tous,

    Je me disais aussi que c’était bizarre un article sans commentaire. Car lorsque je lis les articles je passe autant temps sur les commentaires qui parfois sont aussi intéressant que les articles dont ils parlent. Bravo à tous et continuez.
    C’est la première fois que je poste, excusez ma maladresse.

    Dans cet article il y a une chose qui m’ennuie. Peut-être d’autres choses aussi, mais comme il y a à boire et à manger dans toute chose, autant ce servir de ce qui nous plaît et laisser le reste sans en faire cas.
    Mais là, ça repose sur une chose fondamentale. Donc je me suis dit que j’allais la partager avec vous et je verrais vos réponses.
    En fait c’est la notion d’espace-temps qui, pour moi, ne veut rien dire.
    Certains diront que le temps n’existe pas, d’autres qu’il est relatif aux croyances de chacun. Quoiqu’il en soit, « l’espace-temps » devrait vous choquer.

    Avec un peu de chance, on devrait pouvoir voir la magie matricielle à l’œuvre d’ici quelques temps, si tout ce passe bien. Et c’est la raison de mon post.

    Pourtant, le mot temps est utilisé couramment.
    Quel temps fait-il?
    Combien de temps il faudrait pour s’y rendre? … etc …. etc
    Pour bien vous faire comprendre mon point de vue je vais vous donner un autre exemple.
    J’aime ma femme.
    J’aime ma voiture.
    J’aime les pâtes.
    Oui, c’est bien ça.
    Le temps comme l’amour ne signifie rien. Ce sont des mots creux.
    Alors après on lève son petit bouclier et on dit : mais n’importe quoi !!
    Ah oui? Alors je ne vous parle même pas du mot cognitif.
    Prenons les définitions du dictionnaire :
    *temps, nom masculin
    Sens 1 Durée dans laquelle se succèdent les événements, les jours, les nuits… Ex Le temps passe et rien ne change.
    Sens 2 Durée mesurable. Ex Combien de temps partez-vous en vacances ? Synonyme période.
    Sens 3 État de l’atmosphère. Ex Quel beau temps ! Synonyme météorologie
    Sens 4 Moment propice, occasion. Ex Le temps de la révolte a sonné ! Synonyme circonstance.
    *durée, nom féminin
    Sens Période, espace de temps que dure une chose. Synonyme période
    *moment, nom masculin
    Sens 1 Bref intervalle de temps. Instant. Ex C’est à ce moment qu’il a disparu. Synonyme seconde.
    Sens 2 Durée plus ou moins longue. Ex Laisse le tranquille un moment.
    Sens 3 Occasion. Ex C’est le bon moment pour partir. Synonyme occasion
    *instant, nom masculin
    Sens 1 Moment très court. Synonyme seconde.

    Pffffff…. c’est tout, mais c’est important!!!

    Alors voilà, en lisant les définitions du temps, qui peut dire ce que c’est?
    Généralement, il y a plusieurs sens au mot, mais non ce n’est pas pour noyer le poisson…
    Par exemple si je prends la définition du mot chaise dans le dictionnaire et ben, je devrais avoir plusieurs significations pour ce mot, sans jamais savoir ce qu’est une chaise, puisque c’est un autre mot qui devrait définir une chaise. Un peu comme le temps ou l’amour.
    Sinon, vous avez lu comme moi que le temps est un espace !!! Le temps est un espace?
    Mais un espace dans quoi? Pour l’instant cela ne nous intéresse pas.
    Ce qui est intéressant c’est de noter que l’espace-temps signifie : espace-espace puisque le temps tel que définit se résume à un espace.
    Prenons un peu de recul par rapport au temps. Laissons nous du temps de digérer tout ça.
    Regardons le temps qui c’est écouler jusqu’à présent.
    Premièrement, nous sommes en décalage par rapport au soleil, qui est sensé être le point référant, d’environ 2h. Et lorsqu’il y a changement d’heure, remarquons comme beaucoup de gens sont perturbés par ce changement d’heure, c’est affolant.
    Deuxièmement, il y a eu une danse incroyable des changements de mesure du temps, voir tous les calendriers qui ont existé jusqu’à présent. Et tous les calendriers qui existent dans d’autres pays.
    Troisièmement, paraîtrait-il, je ne sais pas j’y étais pas, qu’avant l’antiquité les années comportaient 13 mois, à cause de la lune, du cycle menstruel, et des 13 constellations zodiacales (temps que passe le soleil dans une constellation située sur l’écliptique) et que par mégarde, un mois fut retiré de la liste car pas assez rentable dans 2000 ans. xD
    Maintenant, imaginez ce qu’a pu produire dans l’inconscient collectif tous ces changements, juste en regardant comment les gens sont perturbés lorsque l’on avance ou retarde les montres d’une heure.
    De ce point de vu, est-ce que le temps, tel qu’il est définit, vous semble-t-il correspondre à de l’espace?
    Je ne vous parle même pas du passé qui n’existe pas car non tangible, le présent dont personne ne profite suite à une aberration de la compréhension du temps et le futur, qui lui non plus n’existe pas mais que tout le monde cherche et que beaucoup confonde avec l’avenir qui est une suite logique de conséquences dues aux causes que sont les actions que l’on dit s’être produit dans le passé, mais qui fait la joie des diseurs de bonnes aventures!

    Merci encore à tous nos scientifiques de nous mener en bateau, et puisque nous sommes qualifiés de moutons par notre Sainte Mère l’Église, et d’irresponsables par nos politiques qui pondent chacune de leurs lois parce qu’ils ont remarqué notre stupidité crasse, je vous propose de faire un peu de magie matricielle.

    La raison de mon post est cet article précisément : la magie matricielle :/
    Nous utilisons énormément de mots qui n’ont aucune signification : amour, temps, poire (si quelqu’un peut définir ce qu’est une poire, je l’embrasse, à part c’est un fruit ça tout le monde le saura) et pleins d’autres…
    Certains diront que si je veux une définition exacte du mot poire je n’ai qu’a chercher dans les références scientifiques. Et là je dirai ok.
    Sauf, que quotidiennement, ce n’est pas applicable.
    Quelqu’un se présente à vous et vous demande ce qu’est une poire. Qu’allez vous lui répondre afin qu’il sache ce qu’est une poire, sans perdre de temps à faire des recherches fastidieuses?
    On ne peut séparer les définitions. Une pour les idiots qui n’ont pas le diplôme et une pour ces braves chanceux qui savent de quoi ils parlent.
    Y aurait-il deux définitions pour une chaise ou une table ou une chaussure?
    Dès que cela devient abstrait c’est le cas. Et généralement la définition est tellement distordue que chacun peut donner la sienne sans problème.
    La problématique est la suivante : si je parle avec vous d’amour ou de temps, on peut se comprendre, mais on peut aussi se tromper et c’est comme cela que certaines guerres ont commencé parait-il. Car vous auriez votre définition dans votre tête et moi la mienne.
    C’est la même chose si on parle d’ego, de paix intérieure (intérieur de quoi?), de Lumière et de tout un tas de choses qui semblent évidentes pour certains puisqu’ils en parlent allégrement mais pas pour d’autres qui tant bien que mal essaie d’avoir une définition compréhensible des termes utilisées mais finalement qui ne colle pas avec leur vécu et surtout avec leurs compréhensions.
    J’entends des voix s’élever pour dire que c’est tout à fait normal que certains sachent et d’autres non, et je répondrai absolument pas.
    De plus si certains disent savoir, ils devraient justement savoir que certains auraient du mal à comprendre et ne devrait pas utiliser des termes aussi peu compréhensibles.
    Un maître se met au niveau de l’élève et pas le contraire. Bien sur il doit y avoir certaines étapes que l’élève doit franchir. Mais si le maître ne se met pas a la portée de son disciple jamais il ne comprendra ce qui lui est demandé de faire.
    Et surtout qu’on arrête de dire qu’on a besoin d’élever notre énergie vibratoire (ça ne veut strictement rien dire) afin que la compréhension se fasse.

    La problématique devient évidente. Comment parler de Lumière ou de paix intérieure, d’ego, de conscience ou d’inconscience pour que cela soit parlant à tous et donc que tous parlent de la même chose.
    Qu’on ne me parle pas de Freud ou Jung, deux bons gros charlatans qui ont perturbé des générations avec leurs propres problèmes et leurs indécentes projections. Un peu comme les inquisiteurs à l’époque.Bref.
    Avec leurs définitions incompréhensibles car creuses ils ont fait remuer beaucoup de matière grise sur notre petit globe.
    Avec leur consultations payantes parce que eux savaient, ils en ont mis des gens de côté qui voulaient pourtant se soigner et progresser. Sans compter qu’ils ont enfermé les gens dans des définitions. Ainsi il devient aisée de dire que quelqu’un a un problème parce que il a certains symptômes.
    C’est le principe de la communication non verbale. On définit, on applique et on explique.
    Du coup, et on le voit bien chez les politiques qui ont pris leurs cours de communication non verbale, ces mêmes professeurs peuvent désormais décrypter les signes corporels auxquels eux mêmes ont donné une définition.
    Bref, ce n’est pas parce que je mets ma main comme ça que ça veut dire ça, sauf si j’ai pris les cours auquel je me référence.

    Bon puisque tant parlé de temps, je vous en donne ma définition :

    Imaginons que votre notion du temps soit la suivante:
    Pour vous 1 an correspondrait à un jour.
    6 mois passé et il est midi
    A quoi correspondrait une journée dans ce cas?
    Une journée correspondrait à un moment et un instant serait une demi-journée. Et une journée serait une heure ou une semaine qui sait.
    vous verriez le jour et la nuit comme des polarités d’une journée (comme le bien et le mal, ou défendre et attaquer sont les polarités de quelque chose de plus grand).
    Vous voyez dans cet exemple les définitions qui se rattachent à la notion de temps évoquent quelque chose.
    Il n’y a plus d’abstraction. C’est comme si le temps devenait tangible.

    Pour moi, un mot doit évoquer quelque chose. Un peu comme une chaise ou un ordinateur.
    Si il n’évoque rien, il est creux
    Car au début il y avait le Verbe et le Verbe était Dieu…

    Voici ma définition du temps.
    Qui est différente de la notion d’heure solaire ou administrative.
    Le temps c’est un trou(espace) fait dans la conscience pour vivre certaines choses dans le détail ou dirons nous dans une certaine inconscience du reste.
    Qu’est ce que la conscience?
    La conscience serait la clarté dans laquelle toute chose repose dès que l’on prend du recul et que l’on se détache par rapport aux choses du monde.
    La conscience n’est pas l’esprit ni l’âme ni l’ego.

    Bon qu’est ce que je vais bien pouvoir faire de cette fameuse notion d’espace-temps?
    Ou peut-être par rapport à cette définition, cette notion prend une autre dimension ou bien qu’elle est à jeter à la poubelle.
    Parce que en fait, d’où viennent les définitions?
    Qui sur cette planète à dit comment devait s’appeler une tomate?
    En fait, nous avons et nous acceptons les définitions des mots, par héritage ou parce que untel à reçu un prix de ses collègues (si il faut c’est un satané lèche-cul qui ne sait rien faire, mais comme il connaît le boss…).
    Dans la bible(?), il est dit que Dieu, lorsqu’il remit la Terre à Adam, lui fit nommer toutes choses. Ainsi, elles avaient un nom et Adam avait pouvoir sur elles. Car Adam savait ce qu’elles étaient.
    C’est pas comme maintenant, ou on accepte telle ou telle définition alors qu’elle ne signifie rien pour soi.

    Voilà, c’est ce que je voulais exprimer.
    En gros pour ce qui n’aurait lu que la fin, c’est de donner une définition concrète aux mots que nous utilisons, surtout sur ce site, afin que notre conscience s’expanse vraiment grâce aux pouvoirs des mots.
    Si on ne fait pas sien quelque chose, c’est à dire si on arrive pas à l’expliquer, c’est qu’il ne nous appartient pas.
    Lorsqu’on sait que l’on possède quelque chose on a aucun mal a le donner, car on sait qu’il nous appartiennent.

    Le Passeur, bravo pour ton site, vraiment.
    Se serait bien sil il y avait une page de définition des mots, une fois que la définition a été élaboré et accepter par tous.
    Et une page pour la demande de définition.
    Bien sur, cela à ton entière discrétion.
    Un non veut dire non, et un oui veut dire oui.

    Mais ce serait vraiment intéressant d’avoir la définition de tous ces mots abstraits que l’on emploi, sans trop savoir ce qu’il renferme, et de relire les articles de ton site à la lumière de ces définitions, parce que ces définitions sortiraient du vécu des gens, qui peuvent donc l’exprimer et surtout l’expliquer grâce à leurs expériences.

    Voilà quelques mots qui demande définition:
    Amour, Amour inconditionnel, Corps subtils, Paix intérieure, émotion, énergie, plan astral, corps causal, éthérique, vérité, liberté, esprit, âme : la liste est non exhaustive.

    Merci à tous de m’avoir lu.
    Portez vous bien.

    ps : Et la magie matricielle dans tout ça?
    Vous allez voir toutes les définitions vont changer, évoluer ou disparaître et elles auront un sens, un sens tangible et non abstrait. Mais vous vous aurez conscience de ce changement…

    • marie christine dit :

      Je suis d’accord avec toi, Cent Noms . Tu soulèves des points intéressants .
      Chaque corporation a son charabia, et la spiritualité n’y échappe pas !
      Ajouté à cela, l’idée très personnelle que chacun se fait d’une chose … !
      Comment résoudre le problème ? Je ne sais pas . L’expérience vraiment vécue, peut-être … et encore … ! Le vocabulaire utilisé pour la raconter fera forcément appel au mental et sera donc sujet à interprétations .
      Pour moi, l’espace-temps c’est le domaine dans lequel nous baignons constamment, sauf quand on a une intuition fulgurante venant de très loin et faisant une percée jusqu’à nous . C’est comme un éclair lumineux qui exige une « obéissance » immédiate, indiscutable ! Je dirais que l’espace-temps, c’est tout le reste .
      J’imagine que si un jour nous devons vivre dans une conscience pure, donc hors de l’espace-temps, ce sera un état d’intuition fulgurante permanent . Et notre corps sera au diapason du Rythme cosmique, en harmonie avec les rythmes multiples, ceux de chaque chose . Pour l’instant, le rythme de notre espace-temps est faussé donc douloureux . Il fait des couacs dans le Grand Orchestre . Les couacs, ce sont nos pensées et nos émotions perturbantes . J’ai fait, il y a quelques années, l’expérience de ce grand Rythme : chaque feuille d’arbre se balançait à sa façon, chaque branche à sa façon, tout se balançait, jusqu’à la queue d’un cheval, chaque brin d’herbe dans le pré, un foulard sur un fil … Partout où je portais mon regard, tout avait son propre rythme mais était en harmonie avec un Rythme Unique (que j’entendais dans ma tête), comme un orchestre et ses instruments . J’ai dû tenir le coup (héroïquement !) environ 1/2 heure mais ça devenait tellement douloureux, insupportable, que j’ai arrêté . On a l’impression de devenir fou, tout simplement parce qu’on n’est pas prêt .
      Alors, je crois que c’est pour ça qu’il ne faut pas être trop impatient parce que nous ne savons pas si nous pourrions supporter l’intensité de ce que nous souhaitons tant .
      Je ne peux pas dire mieux au stade où j’en suis de mon évolution .
      On ne peut que faire part de son ressenti, en rapport avec son expérience personnelle . Qui peut dire qu’il détient la Vérité ?
      En tout cas, tu as raison de remettre en cause toutes les idées reçues sur les définitions que nous donnons à chaque notion, chaque objet, comme si c’était une évidence .

    • Blue dit :

      Merci pour ce commentaire, que j’ai lu intégralement, à la différence de l’article.
      Je trouve ce dernier trop abstrait comme le dit « Cent Noms ».
      Une relecture dans quelques temps le rendra peut-être à ma portée.

      Concernant les définitions, sur le principe, je serai assez d’accord.
      Dans les faits, cela n’est peut-être pas évident à gérer/modérer, mais c’est une bonne idée à mon sens.
      Rien que la liste des définitions proposées m’aiderait je pense 😉

      Amicalement

    • Thibou dit :

      Salut !

      Ton questionnement me semble autant pertinent qu’amusant. L’idée d’une partie dictionnaire peut être intéressante mais me semble grandement fastidieuse : il est difficile de mettre tout le monde d’accord sans en laisser certains sur le côté comme tu le déplores dans ton commentaire.
      Mettre tout le monde d’accord, ça voudrait dire réussir à être complètement objectif. Mais qui peut l’être réellement ? C’est mission impossible selon moi !!!

      Notre perception des choses, des mots, du temps est totalement subjective.
      Le temps n’est mesurable que par une convenance collective tout comme la définition que l’on donne aux choses (en gros tout le monde se met d’accord sur un système et roule ma poule).
      Mais qui a réellement une conscience objective du temps qui passe ? Quand on s’amuse le temps ne passe-t-il pas plus vite que quand on s’ennuie ?

      L’objectivité doit bien exister mais il me semble qu’elle n’entre pas dans nos schémas conceptuels de pensée.

      Concernant le texte de la magie matricielle, je ne peux pas te parler avec ma tête mais plus avec mon cœur. C’est pas sympa de dire ça parce qu’au final, ça ne t’avance pas là où tu veux aller mais moi je le ressens comme ça : c’est pas tant que je comprends chaque expression de manière cognitive mais j’ai plus la sensation de ressentir le sens… et ça me parle.
      Et puis la magie est-ce que ça s’explique ? J’aimais bien savoir les tours des magiciens mais je trouve qu’on profite moins du spectacle à essayer de comprendre comment ils font !

      Après je ne sais si certains arrivent à intellectualiser ça mais moi j’ai le sentiment de comprendre et ça me va très bien.
      Il y a peut-être encore un lâcher prise à travailler pour toi à ce niveau là. Tu me donneras des conseils pour d’autres types de lâcher-prise parce que moi aussi j’ai encore tendance à beaucoup m’accrocher !!

      Mais voilà, je pars du principe que l’on est pas obligé de tout comprendre, c’est le meilleur moyen pour se bloquer et passer à côté de ce qu’on est à même d’intégrer.
      Il est fort possible aussi pour 2 personnes de ne pas du tout se comprendre si on ne pige pas ou ressent pas les choses de la même manière : c’est sûr que des guerres ont dû se déclencher pour des broutilles et des mal-entendus.
      Le truc c’est qu’on devrait prendre confiance en soi (haaa la confiance en moi, j’y bosse, mais j’y bosse…) et de se dire que son point de vue est très important pour soi-même mais qu’il en va de même pour tout le monde.
      A chacun son point de vue valant n’importe quel autre d’où un respect réciproque et mutuel. Dans l’idéal quoi !

      Mais bon, va savoir, on arrivera peut-être à un stade où on aura plus besoin de mots pour se comprendre, et là je suis bien d’accord ça facilitera grandement les choses.

      En espérant avoir suffisamment exposé mon point de vue de façon objective et m’être fait comprendre, bien à toi !

      Namaste

    • Le Passeur dit :

      Mettre des mots, c’est colorer une toile pour exprimer quelque chose qui sera compris différemment par chacun de ceux qui la verront. Au-delà des mots, la toile reste vierge et si on la reçoit ainsi dans l’abandon au rien (hors de tout concept), l’on touche alors à l’essence des choses. C’est de toutes façons là que se situe le passage du chas. Et l’on y va. Alors élaborer des dictionnaires…

      • Cent Noms dit :

        Je suis entièrement d’accord avec Le Passeur et Tchunka.
        Le mieux c’est de vivre l’expérience sans la teinter d’un jugement quelconque, un peu comme l’a vécu Marie Christine. Et dans son sillage je rajouterai que l’on n’a pas besoin de décrire quoique ce soit, c’est totalement prenant qu’aucun mot n’est besoin. Et pour ma part je n’ai même pas eu envie de partager avec qui que ce soit, donc par des mots, ce genre d’expérience.
        Toutefois, ne donne-t-on pas aux plus petits un dictionnaire afin qu’il comprenne le sens de certaines choses? Leur environnement ne s’agrandit-il pas lorsqu’un dictionnaire entre les mains, ils découvrent la signification élaborée des choses qu’il utilisait sans même le savoir jusqu’à présent?

        Un enfant n’est-il pas un travailleur cognitif acharné???
        Comprendre ses parents alors qu’il ne possède aucun référencement, à priori, du langage utilisé par eux. non seulement l’enfant acquiert le langage des parents et d’un certain point de vu, il le maîtrise car il l’utilise.

        Pourquoi donc faire un site remplie d’article intéressant mais inaccessible pour la plupart?

        Tchunka dit :
        Merci ce texte vient de me faire comprendre que je préfère ressentir avec le cœur et faire confiance à mon instinct plutôt que de chercher à mettre des mots sur tout.

        Qu’est ce que j’ai loupé?
        N’a-t-il pas fallut lire l’article (composé de mots) pour comprendre (donc faire un travail mental) et enfin dépasser (travail cognitif) grâce aux différentes informations accumulées jusqu’à présent?
        Ce travail cognitif ne fut possible que parce que la dernière pièce du puzzle fut posée! Et en l’occurrence cet article qui te l’a fait comprendre.
        Je peux entièrement comprendre les différents points de vue exprimé. Seulement laisser les autres à leurs tristes sorts, en disant que bon ben ils ont qu’a faire un effort, me semble tout à fait égoïste de mon point de vue.
        Moi je sais, moi je sais…super l’ouverture d’esprit.
        On peut quand même laisser des balises, non?
        Bien sur, que tout est subjectifs Namaste, chaque expérience, donc chaque humain, est différent de son prochain ne serait que d’un infime millimètre dans l’expérimentation des choses…

        Lorsque je demande une chaise à un gars du nord ou du sud ou de l’est ou de ouest, il n’a pas tendance à me rapporter une glace à la vanille.
        Alors pourquoi lorsqu’on parle de mot fourre-tout comme amour, temps, Lumière, le Soi, l’ego… on n’a plus besoin de définition, puisque les choses doivent se vivre avec le cœur???

        et comment on fait pour vivre les choses avec le cœur???
        Et puis ou il est situé ce fameux cœur???
        Il faut rentrer à l’intérieur de soi pour trouver la Lumière qui activera le cœur….c’est cela oui!!!

        Donc pas de pitié??? Pas de compassion???
        Pas besoin de définitions…
        Pas besoin de reconnaître ses limites afin de les dépasser…
        Parce que si on ne reconnaît pas les limites dans lesquelles nous évoluons, comment les dépasser???
        Ca me rappel l’histoire de l’âne attaché à un poteau dans un champs pendant de longues années. Un jour on lui enlève la corde. Par réflexe ou par instinct, il ne dépasse pas la limite qu’il avait l’habitude de suivre et il ne s’éloigne pas du poteau. C’est comme si il était toujours attaché.
        Pour ma part, je dirai que la conscience animal aura besoin d’une aide pour se libérer.
        Concernant la conscience humaine, on devrait être capable de se libérer.
        Chercher de l’aide, pour moi, rentre dans cette capacité.
        Tel un enfant à besoin de ses parents, ensuite il se libère d’eux.
        Seulement, un peu trop de monde à mon goût, utilise leur soi-disant savoir pour exploiter les « pauvres » autres.
        Mais apparemment, ça n’a pas l’air de déranger grand monde…

        Namaste, lorsque tu dis que ce serait fastidieux de suivre un tel dictionnaire, moi je ne le pense pas. Et là je dirai que c’est totalement subjectif.
        Faire une page sur laquelle on laisse des définitions et pour lesquelles les gens voteraient pour la définition choisie et ensuite copier-coller le résultat dans une autre page, n’est pas fastidieux.
        Néanmoins, la mise en place serait fastidieuse, comme toute mise en place peut l’être à un certain niveau.
        Mais Le Passeur, a d’autres chats à fouetter, et c’est déjà bien vu la qualité du travail qu’il propose. Merci à lui.

        Pour revenir à la magie matricielle, certes une définition des mots ne ferait que changer l’aspect de la cage et la libération ne viendrait pas par cette voie.
        Mais pour ceux qui n’ont pas encore la possibilité de trouver la voie de libération, les aider à changer l’aspect de leur cage serait un peu rassurant…dans un premier temps.
        Car il y en a qui veulent absolument rester dans cette cage…finalement.

        Mais tout ça ne changera rien, n’est ce pas.
        Donc je suis d’accord pas de dictionnaire. Une autre voie à donc besoin d’être abordée…

        Bien sur, je continuerai à lire les articles et leurs fabuleux commentaires.

        Portez vous bien

        • Cent Noms dit :

          Désolé Thibou mais je t’appelle Namaste dans ma réponse…
          Pendant 2 secondes j’ai oublié que c’était une salutation…

          Namaste

          • marie christine dit :

            Demandons à un petit Africain, un petit Japonais, un petit Français de nous décrire une maison …!
            Ou même, demandons à un petit enfant de 3 ans quelle est la couleur d’une pomme . « Jaune ! », répondra celui chez qui on ne mange que des golden ; « Rouge ! », dira celui qui ne connaît que les canada .
            Puis, en grandissant, en s’instruisant, il élargit son champ de vision intellectuelle et apprend à voir la variété du monde .
            Plus tard, rebelote avec les notions philosophiques .
            Ensuite idem avec les principes des différentes sensibilités spirituelles …
            Une solution ? Rester ouvert à tout … Peut-être … En attendant mieux …

        • graffitique dit :

          Bonjour,
          Je suis d’accord avec ces remarques, et leur sens est d’ailleurs bien souligné par les réactions qu’elles suscitent.
          Je ne vois d’ailleurs pas de contradiction dans les différentes possibilités du langage, du technique au poétique, du normatif au suggestif, etc.
          Et bien sûr, chacun fera appel à son discernement et sa sensibilité personnels.
          Je n’ai guère aimé ce texte, contrairement à d’autres, et j’ai effectivement estimé que les termes pouvaient nuire au fond. Je ne vois pas d’autre raison pour le dire.
          C’est toujours appréciable de disposer une certaine clarté quand on parle de lumière.
          Ce n’est qu’une opinion lambda.

        • Thibou dit :

          Salut Cent/Sans Nom(s?)

          J’ai senti comme une pointe d’agacement dans ton commentaire (mais c’est peut-être ma subjectivité qui n’est pas en phase avec la tienne) et crois bien que j’en suis désolé.

          Je vais essayer de reprendre tes différents points sans en oublier.
          Déjà que tu dises que c’est subjectif de croire que c’est fastidieux de faire un lexique, je suis absolument d’accord avec toi et c’est bien pour ça que j’avais utilisé « me semble » dans mon précédent commentaire.
          C’est effectivement mon point de vue et je le partage ! ; )

          Pour autant je respecte et comprend ton désir d’établir un tel lexique et comme ça ne te semble pas si fastidieux, pourquoi ne pas essayer de le constituer toi-même si tu trouves cela si important plutôt que de demander à quelqu’un d’autre de le faire ? ; P

          Après, ce qui me gêne dans ton idée, c’est de voter pour élire la meilleure définition. OK, mais ceux qui sont pas d’accord, ils font quoi ? Elle est où la compassion que tu réclames plus haut ?
          Je pense (et tu seras sûrement d’accord avec moi) que la majorité n’a pas toujours raison. Mais le concept d’avoir raison ou tort ne rentre pas vraiment en ligne de compte quand on vient à considérer objectivité et subjectivité (j’ai déjà eu maintes et maintes discussions à ce sujet sur un site musical, au final « l’égout » et les couleurs, ça ne se discute pas !).

          Pour autant, un site où les gens viendraient exprimer ce que tel ou tel mot évoque pour lui/elle, dans le respect des avis donnés, là je trouverais ça intéressant.

          Mais c’est ton côté « il faut absolument définir toutes choses » qui me bloque.
          Pour reprendre ton exemple, OK, tu réclames une chaise à un Francophone, il te ramène une chaise. Mais si tu lui demandes de te ramener de l’amour, il te ramène quoi ?

          C’est un peu facile je trouve de comparer des mots désignant des objets avec des mots désignant des concepts.
          Surtout que le thème qui nous unit tous ici, je tenterais l’appellation « spiritualité », ne rentre pas dans les concepts. Bien sûr on en parle avec des mots mais je dirais que c’est un mal nécessaire.
          Je te rassure, je ne suis pas encore au niveau de la transmission de pensées, j’ai les mêmes outils que toi et j’essaie de les utiliser au mieux, tout en reconnaissant qu’ils sont limités.

          Si le mental était capable de comprendre et d’expliquer la transcendance, l’absolu, le divin, crois bien que je ne serais pas là à me foutre de ta gueule genre « lalalèreuh, moi je sais-euh ». Crois bien que je te transmettrais tout ce que je sais (enfin je pense, ça se trouve je serais imbuvable !).
          C’est bien pour ça que je te disais que ma réponse était « pas sympa » mais je n’en ai pas d’autre à te donner. Il n’y a que toi qui puisse répondre aux questions que tu te poses. Pas de sauveur à part soi-même.

          Ceci dit, je suis quand même d’accord avec toi quand tu dis qu’on peut laisser des balises, ce que je n’ai pas vraiment fait. Alors voici mon avis, il vaut ce qu’il vaut, à toit d’en faire ce que tu veux : pour « rentrer à l’intérieur pour trouver la Lumière qui activera le cœur », personnellement j’essaie réaliser ça en méditant.
          La tête, le mental, l’ego ne peut pas tout : tout nommer, tout désigner, tout définir… TE définir.
          Si tu acceptes cela et que tu fais l’effort de mettre le mental sur pause, déjà tu découvriras que tu peux exister sans tes pensées et tu pourras commencer à chercher à être plus en phase avec toi-même sans te mentir.

          Ça ne sert à rien de vouloir s’agripper, s’accrocher aux choses, enfin si, ça sert à se rendre compte que ça ne sert à rien et qu’il est préférable de laisser les choses venir à soi.

          Alors loin de moi l’idée de vouloir me la péter comme on dit, franchement je me trouve encore incroyablement à la ramasse en tant que méditant, et ça doit bien faire plus de 2 ans que je pratique.
          En plus quand je lis sur ce site les histoires de voyages intérieurs, de visions, d’états méditatifs profonds, de sorties astrales, hors du corps, honnêtement, je ne peux m’empêcher d’être un peu jaloux (voilà c’est dit na !) et donc je comprends tout à fait ton irritation quand ça ne va pas comme tu veux.

          Mais c’est bien de cela dont il est question, la tête ne peut pas toujours tout vouloir, il faut s’entrainer à lâcher prise, laisser les ressentis exister en eux-même sans chercher à les analyser mais les laisser être, te laisser « juste » être.

          C’est à ce paradoxe où j’en suis rendu dans ma progression personnelle : c’est en pliant le genou que le monde s’offre à toi, c’est en lâchant prise que tu gagnes le contrôle.
          C’est pas une mince affaire, j’en conviens. Mon système de défense personnel est assez bien affûté, en tous cas il est efficace mais je sais que je dois persévérer car j’ai la conviction que quand une digue sautera, tout sera emporté. C’est ce que je me souhaite en tous cas !

          Voilà, ça me fait plaisir de pouvoir parler de tout ça avec toi parce qu’au final, je n’en parle avec quasiment personne. J’espère que tu voies là où je veux en venir. Je ne te connais pas, je ne sais pas quelles sont tes pratiques, ta manière de vivre mais sache que je te respecte quoique tu en penses.

          Par ailleurs, ça me fait un peu débloquer parce que tu interviens, il me semble, en tant que Cent Nom et Cent NomS et je trouve que Cent NomS râle plus sur la forme alors que Cent Nom a une vision profonde du fond.
          Mais bon, ne sommes nous pas un peu tous schizophrène ? ; )

          Bref, porte toi bien
          Namaste

          • Cent Nom dit :

            Merci Thibou. Et sache que ce respect est réciproque même si tu pourrais sentir une pointe d’agacement dans mes propos et dans ce qui suit mais je t’assure que ce n’est pas le cas.
            Merci Pierrot, Acacia, Marie-Christine, Soleil Bleu, Jonas 27, Nada et tous les autres pour vos commentaires.

            Tu as raison lorsque tu dis que c’est agaçant de tout définir.
            Mais je ne faisait qu’une proposition, et comme toute proposition à besoin d’être élaboré pour qu’une fois en place, on puisse utiliser ce qui a été fait de façon optimum. En aucun cas je n’ai voulu imposer quoi que ce soit.
            Milles excuses si vous aviez cru que cela était le cas.
            Contrairement à la tendance spirituelle du moment, je ne lâche ni mon mental, ni mon ego.
            Ils ont toujours été avec moi, et m’ont permis avec plus ou moins de difficulté d’appréhender tout un tas de choses « spirituelles ».
            Et justement, ils m’empêchent de me perdre dans les méandres de l’abstraction et permettent à mon discernement d’être ce qu’il est.
            C’est pour cela que pour moi les définitions sont importantes, car elles t’empêchent de suivre n’importe quel courant. Bien sur il faut savoir en lâcher prise à un moment ou un autre. Mais je crois que ça se passe ainsi dans n’importe quel domaine, que se soit un boulot ou un sport, sortir avec quelqu’un ou bien se faire des amis. Que cela soit tangible comme un cours ou subtil comme l’observation non consciente, toutes les choses, je crois fonctionne ainsi.
            Et pourtant, contrairement à ce qu’on nous a fait croire, nous sommes des êtres hautement sensitifs. On nous a fait croire qu’il fallait se séparer du mental et de l’ego tout en ne définissant pas ni le mental ni l’ego.
            Donc certains pour trouver leur mental et leur ego on tout chambouler en eux et maintenant que c’est bien le bordel intérieur on nous dit qu’il faut ressentir avec le cœur, mais je crois que tout enfant, donc tout être, ressent avec le cœur, non?
            Mais grâce à la « Spiritualité » on va enfin pouvoir être…
            Donc la spiritualité aide à déconstruire et après elle te propose des solutions clefs en main, moyennant plus ou moins beaucoup d’argent. Et lorsque c’est gratuit, en fait c’est une tendance qu’il faut suivre mais que tu ne peux suivre que suivant ton niveau puisque tout est flou et abstrait donc tu peux te faire ta propre interprétation qui rentrera toujours dans l’interprétation générale puisque chacun à son propre ressenti… merci très chère synchronicité, mais synchrone avec quoi??
            Puis-je rappeler qu’avant la spiritualité on pouvait sentir les gens ! Mais bien sur les déodorants furent mis en place pour saper cette fonction en brouillant de façon subtil et efficace les organes. Et il y a tout un tas d’autres exemples.
            Cela ne faisait pas partie des sensations???
            Sauf qu’après s’être auto-charcuté, maintenant on nous dit comment faire pour tout remettre en place.
            Et « ce » comment faire c’est une tendance que tous doivent suivre… Un peu comme les relents d’une mauvaise religion.
            Dont surtout il ne faut rien critiquer parce que cela montrerait ton immaturité spirituelle.
            Merci mon mental et merci mon ego d’avoir été violent parce qu’on me faisait violence de façon tout à fait subtil. Merci d’avoir bousculer tout l’environnement parce que subtilement on me bousculait mais à ce moment là tout le monde levait les yeux au ciel et sifflotait comme si de rien n’était.
            On se lance des « lumineuse journée » sans savoir ce qu’est la lumière…est ce bien judicieux??

            Je n’ai pas besoin d’apprendre à plier le genou pour que le monde s’offre à moi, parce que la Terre m’appartient.
            On m’en a dépossédé et maintenant on essaie de me contrôler par la spiritualité, en me disant, on pourra partager.
            La civilisation actuelle date de l’antiquité. Ils ont rendu éternel leur projet en faisant des enfants qu’ils ont contrôlé le long de la ligne du temps par les traumatismes, les guerres, les restrictions.
            Qui oserait dire qu’un enfant ne fait pas ce que son programme génétique lui impose?
            Et qui lui a imposé son programme génétique sinon ses ancêtres?
            Et là d’un coup d’un seul ce ne serait plus le cas parce qu’on est en période d’éveil??
            On a tout un tas de solution pour parer tous nos problèmes…et tomber dans autre chose qui est tout à fait contrôlé et qui a été élaboré depuis pas mal de temps…
            En prétextant, que c’est normal qu’il y ait des précurseurs, des pionniers…ah ah ah ah ah
            Dans le temps??? ah ah ah ah ah
            Et maintenant il faut vivre le temps présent??? Et avant, dans le passé, ils le savaient pas???
            De qui se moque-t-on???
            La véritable question est qui s’éveille? Et pourquoi tout ça fut mis en place si ce n’est par peur de ce qui s’éveille.
            Pour ceux qui n’ont pas besoin de définition, ils acceptent bien facilement tout ce qu’on leur dit…
            De plus l’ère du Verseau, belle rigolade….
            Nous sommes entrés dans l’ère du Lion….
            Mais pour le confirmer il faudrait pouvoir le ressentir…n’est ce pas?
            Comment est-ce possible?? Après les poissons (le christ) c’est le verseau (spiritualité)…ah ah ah.
            Pour info, il y a 13 constellations zodiacales et non 12.
            Mais 13 c’est pas assez rentable de nos jours.
            Comment prendre une décision correcte pour toi et le monde entier ou avoir un ressenti juste, si on t’a caché les 3/4 des variables nécessaire à leur élaboration.
            Après tout, le cœur vous le dira…
            Je ne suis pas désolé si vous trouvez cela caustique, parce que moi je trouve tout cela pathétique…mais on ne m’avait pas demandé mon avis, si je me rappelle bien.

            Sans agression aucune.

            Dans la Joie et la Lumière.
            Portez vous bien

            • Le Passeur dit :

              Et si tout simplement vous alliez davantage au contact de votre être intérieur pour sentir ce qui arrive ? Parce que dans tous vos longs messages, je vois beaucoup d’interrogations d’un mental cherchant à garder le contrôle. Tout est en mutation profonde et de plus en plus rapide. Les gènes eux-même mutent et par définition c’est d’ailleurs leur potentiel. Allez au centre de vous et vous percevrez tout cela, au-delà de toute croyance, de tout dogme, de tout raisonnement basé par définition sur des données toujours incomplètes. Laissez les solutions « clés en mains » que vous dénoncez d’ailleurs à juste titre et ne vous occupez que de ce que vous ressentez réellement au fond de vous.

          • Thibou dit :

            Merci Cent Nom d’avoir pris des pincettes en début de ton commentaire pour exprimer ton ressenti.

            Je ne suis pas très heureux avec le terme « spiritualité » que j’ai employé plus haut.
            Trop de sous-entendus, d’idées pré-construites (les mots, un mal nécessaire).
            Il est vrai que la spiritualité est un sacré business, qu’elle ait pignon sur rue comme les grandes religions ou qu’elle soit mal-vue (sectes et autres charlatans).

            Je me suis fait personnellement avoir, je le dis sans honte, sur un site où je me suis abonné pour recevoir des MP3 de sons « isochrones » (la technologie de la spiritualité de l’avenir disponible pour vous dès aujourd’hui pour la modique somme de…).
            Je me suis fait avoir moi-même parce que je pensais que ça allait être une clé pour m’ouvrir des portes or, c’est juste à peine un dégrippant, la seule et unique clé, c’est moi-même.

            Quand je parle de « spiritualité », je parle plus d’une aspiration qui devrait être personnelle à chacun.
            A vrai dire, je pense qu’il existe autant de religions qu’il y a d’individu sur la planète.
            C’est la responsabilité de chacun de se prendre en main : de percevoir, de ressentir à travers ses propres expériences et ses propres erreurs, ce qu’il y a à continuer, affiner, rectifier une fois que l’on a décidé d’être vraiment en contact avec ses ressentis plutôt que de continuer à se leurrer et suivre ce que le mental a arbitrairement décidé comme étant « bon » sans vraiment se demander tout au fond de soi si c’était la meilleure marche à suivre.

            Pour cela, il est tout à fait illogique de vouloir suivre une tradition dans ses moindres aspects car aucune tradition ne peut revêtir l’unicité des besoins de développement personnel spécifique à chaque individu.
            Évidemment, on peut être aidé à trouver l’inspiration quand on se sent entrer en résonance avec l’expérience de telle ou telle personne mais il ne faut jamais selon moi court-circuiter la phase de réappropriation à travers sa propre expérience.

            Personnellement, je me suis dirigé naturellement vers des sites (principalement Urantia Gaia et Supramental) où j’ai le sentiment (l’illusion peut-être mais je suis prêt à en tirer les enseignements si j’en venais à cette conclusion) qu’on me laisse mon libre arbitre pour me faire une idée sur les diverses questions abordées.

            Je ne crois pas aux solutions clés en main en matière de « spiritualité », la clé c’est moi qui la construit, c’est moi en fait tout simplement.
            Le « connais toi toi-même » de Socrate prend tout son sens ici.

            Par ailleurs, quand tu parles de la prédestination génétique, je ne suis pas en accord avec toi. Ce n’est pas responsabiliser les gens que de laisser penser que s’ils sont comme ça ou comme ci, c’est de la faute à leurs gènes.
            (Note, en même temps, ça a toujours arrangé beaucoup de gens assoiffés de pouvoir de déresponsabiliser les masses pour donner le champ libre à l’exercice du pouvoir)
            Parce que dans cette optique de fatalisme génétique, ça dédouane complètement le comportement des meurtriers par exemple. De fait, quelle est la solution pour les empêcher de nuire ? L’emprisonnement à vie, le gibet ?

            Petit aparté pour éviter tout malentendu malheureux : je sais que mon parcours a été privilégié et je ne suis PAS en train de porter un jugement de valeur sur pourquoi telle ou telle personne a été amenée à commettre un acte atroce. Je ne suis pas de ceux à jeter la 1ère pierre.

            Pour en revenir à ce que je disais, pour moi la prédestination génétique n’existe pas car ce n’est pas la matière qui en 1er lieu conditionne l’esprit mais c’est bien l’esprit qui conditionne la matière.
            Et ça, c’est un FAIT. Dans de grandes universités très sérieuses voire même prestigieuses, on « s’amuse » à observer les effets de l’esprit sur la matière.
            C’est la base des théories quantiques : l’expérience de la double fente de Young (http://www.dailymotion.com/video/xekxga_dr-quantum-la-fente-de-young_lifestyle), l’observateur influe sur la l’énergie, ou plutôt l’énergie réagit de façon intelligente quand l’observateur la regarde.

            C’est en cela qu’il est primordial de faire confiance à son esprit. Et tu m’excuseras mais même si ton ego/mental t’a porté très loin, l’esprit ne se limite pas à cela.
            La part de l’inconscient et du subconscient est écrasante et ils balaieront n’importe quel mental qui leur causera trop de tort à grand coup de névroses et autres maladies.
            Je suis moi-même toujours en train de me dépatouiller avec mon mental, je m’y empêtre encore très régulièrement mais au fond de moi, quand je fais le silence à l’intérieur, je sais que je suis sur la bonne voie. (c’est ce qui s’appelle la foi, je pense)
            Tout ce que j’ai à faire c’est d’aller le plus loin possible pour me prouver que j’ai raison… OU PAS !
            Tout comme toi tu es persuadé de ne pas devoir lâcher ton mental.
            Mais comme l’a fait remarquer le Passeur, c’est toi qui semble buter et il n’y a que toi pour t’en rendre compte et agir en conséquence.

            J’espère que l’on aura l’occasion de continuer à parler de nos expériences personnelles. Je n’essaie pas de te prouver quoique ce soit, juste de t’exposer ma vérité. Il n’y a que soi-même à convaincre, les autres, ma foi, c’est leur problème.

            Avec tout mon respect
            Namaste

        • Soleil Bleu dit :

          Bonjour Cent Noms,

          Je te cite : « Je peux entièrement comprendre les différents points de vue exprimé. Seulement laisser les autres à leurs tristes sorts, en disant que bon ben ils ont qu’a faire un effort, me semble tout à fait égoïste de mon point de vue.
          Moi je sais, moi je sais…super l’ouverture d’esprit.
          On peut quand même laisser des balises, non? »

          Il me semble que c’est restreindre à un objectif unique, qui plus est s’inscrit dans le registre limité du « savoir », la signification que revêt cet article (ou un autre) dans le chemin de vie de ceux qui le lisent.
          Une femme disait un jour à Gitta Mallasz aprés avoir lu son livre « dialogues avec l’ange »
          – « je n’ai rien compris à votre livre, mais qu’est-ce qu’il m’a fait du bien ! »
          Je crois que chacun est à l’écoute de ce qu’il Est dans les rencontres qu’il fait, et qu’il y a autant joie et de sagesse à extraire d’une frustration transcendée, que d’un plaisir assouvi, quoique dans cette vision, il reste prudent de ne pas projetter sur les autres ses propres états d’âme pour laisser à chacun la primauté d’exprimer Qui il est.
          A partir d’un objet commun, se jouent autant de jeux divins différents qu’il y a de « je » autour, accepter cette loi c’est respecter les causeries qui s’établissent entre la Source et chacun de nous, sans interférer avec elles par induction de son propre scénario sauf au risque de réduire l’autre à un pauvre hère qu’il nous faut sauver…!!! Mais, je ne crois pas que ce soit vraiment la conscience d’esprit qui nous anime ici, et c’est tant mieux ! 🙂
          Belle soirée et douce nuit.

          • Cent Nom dit :

            Il est bon parfois de se faire rappeler quelques évidences…
            « sauf au risque de réduire l’autre à un pauvre hère qu’il nous faut sauver »
            Soleil Bleu merci pour ton commentaire.

    • Jonas 27 dit :

      HAHA! cher sans nom tu ma fais rire et je t’en remercie je ne vais pas élaborer toute sorte d’explication (définition) sur les mots mais, tu est en parfaite synchronisité avec ce que je vis.Les mots ah!les mots,je disais ou plutôt j,essayais de dire a un de mes amis que les mots divisent les hommes depuis le début des temps et il y a une bonne raison.C’est le concérant qui écrit les livres d’histoire alors????Quel language mon peuple(les amérindien)autochtone,Innu)qui a été écrit dans le language du concérent ouf!!!!parlait -il?(Je crois)qu’il n’avait pas la notion de l’obligation de nommer telle ou telle choses .Les animaux sont les meilleurs enseignant qui existe sur la terre pour t’expliquer le temps ou le( hbufythjguyi)haha!J’adore ton commentaire et j’espère que ce ne sera pas le dernier car pour l’éveil on a besoin d’éveilleur.Ce que tu as choisis comme incarnation est compliquer mais,c’est toi qui la choisis et il y a une raison Merci mon ami

      • Stéphanie dit :

        Wow … quel beau message tu adresses à Cent noms. J’en comprends toute la portée, c’est très juste et tu as raison de le remercier. Comme je partage ta vision des choses : « les animaux sont les meilleurs enseignants sur terre pour t’expliquer le temps et le hbufythjguyi ». Toi tu le sais mon ami, si j’ose affirmer ici que le langage de la nouvelle matrice sera celui du cœur, c’est parce que je me base sur mon expérience vécue. Tout ce que m’enseigne mes guides animaux (physiques et spirituels) dans ma vie de tous les jours va dans ce sens.

        Comme je suis heureuse de marcher à tes côtés mon ami et mon frère (c’est un grand honneur pour moi. Merci) !

        • Jonas 27 dit :

          Tu sais mon amie,je relis mes dernier commentaire et je vois toute les choses que tu ma appris mais ,dans mes mots.Seulement pour te dire Merci et le mot est vraiment faible.Tu n’a pas idée !!!les endroit que j’ai du traverser mais,tu étais toujours la.Je te lis a chaque fois que je peux et jamais je ne suis en désacord avec toi.Je n’ai pas toute les réponses sur ce lien spécial, qui nous unis et c’est très bien comme cela .Je parle souvent de toi a mes proches et de ce lien mais,je ne crois pas il peuvent même entrevoire la puissance de ce lien.Tu dis que tu marche a mes côté moi je dis nous ne fesons qu’un(e) mon amie.(Tout l’honneur est pour moi).

          • François dit :

            Bonjour Stéphanie et Jonas27, je viens de lire ce texte et j’ai pensé à vous deux , alors voici ce qui , je pense, devrait vous plaire.

            http://ducielalaterre.org/fichiers/transition/messages_des_divers_r_gnes_ef8.php

          • Jonas 27 dit :

            Merci beaucoup Francois.

          • Stéphanie dit :

            Bonjour Tchunka,

            Merci de tout cœur pour ce très beau commentaire qui est totalement en phase avec ma propre expérience.

            Cette phrase résonne particulièrement en moi : « Quand les êtres humains se connectent aux différents règnes alors la magie s’opère »

            Nous avons, en effet, le pouvoir de créer notre réalité. Ce que je constate c’est que l’état méditatif me permet de transformer radicalement la perception de mon regard sur les événements en cours et sur ce qui vient. Je peux me sentir angoissée et fatiguée (comme tout le monde), mais il me suffit de me plonger dans un état méditatif pour que s’opère la « magie », la connexion à travers le cœur au Divin/au Tout. Le résultat c’est d’abord un état de bien être psycho-physique, de relaxation profonde, ensuite, arrive la joie intense celle qui fait vibrer mon cœur d’amour inconditionnel et de profonde gratitude.

            Il m’est arrivé à moi et aux 67 personnes qui sont mes collègues de travail quelque chose de potentiellement désagréable et déstabilisateur cette semaine. Après deux ans, parcouru sur le chemin de l’éveil, je n’ai plus le même regard sur la réalité et cela est un fait. Le même évènement qui pour mes collègues est source d’angoisse, de stress, de colère est pour moi source de joie car cette vibration est désormais la mienne quoi qu’il arrive je suis toujours connectée au Tout.

            Je partage ta joie et ton enthousiasme Tchunka et je me joins à ton appel, que ceux qui ont des moments difficiles trouvent la force de se lancer, ils récolteront des fruits qui vont au delà de toute imagination !

            Je termine en remerciant du fond de mon cœur le Passeur qui à travers son exemple et la création de ce site merveilleux m’a soutenu et encouragé sur le chemin.

          • Tchunka dit :

            Merci Stéphanie !
            Je suis heureuse d’entendre que tu passes ce moment avec sérénité, avec lumière ! Que tu sois pleinement consciente de la réalité tout en étant détachée des émotions. ♥

        • Stéphanie dit :

          Merci de tout cœur cher François pour ce merveilleux texte qui m’enchante et fait couler des larmes de joie sur mon visage.

          Oui, j’ai reçu la grâce d’être programmée pour conserver dans mes mémoires cellulaires ce merveilleux secret que la plus part des hommes ont oublié, tous les règnes (humain, animal, végétal et minéral) sont reliés les uns aux autres par la force de l’amour. Nous pouvons communiquer avec tous ces règnes et c’est ce que nous allons tous (ou presque) redécouvrir et la bonne nouvelle c’est que cela est déjà en cours, cela rempli mon cœur d’une joie très pure et très intense …

          • Tchunka dit :

            Stéphanie, Jonas, François,

            Je m’immisce dans votre conversation… je viens de lire le lien de François et j’aimerais partager avec vous une expérience qui illustre ce texte alors que je ne l’avais pas lu. Synchronicité…

            Quand les êtres humains se connectent aux différents règnes alors la magie s’opère.

            Cette semaine, il m’est arrivé une expérience qui montre la puissance de l’amour interconnecté au Tout. J’ai reçu une lettre qui en temps normal m’aurait lacéré le cœur. Au lieu de cela, je me suis dit que nous avions notre pouvoir créateur alors autant l’utiliser en visualisant. Nous savons maintenant que nous ne souffrons que parce que nous souhaitons le vivre, sinon nous pouvons nous poster du côté de la lumière et alors nous passons légers comme l’air à travers ce qui se présente à nous.

            Je me suis donc installée au calme et j’ai visualisé la planète et ses différents règnes, j’ai adressé de l’amour à chacun d’eux. J’ai aussi adressé tout spécialement de la lumière aux humains qui broient du noir, qui agressent les autres… qui ont du mal à voir la lumière en eux pour qu’ils avancent plus facilement.

            Non seulement je suis sortie de cette méditation en souriant, mais en plus j’ai passé une nuit délicieuse à travailler avec un être de lumière. Je me suis sentie épaulée, connectée et ressourcée. Le plus extraordinaire est que je ne ressens rien de négatif par rapport à cette lettre depuis plusieurs jours. Je pourrai y répondre avec le cœur et continuer de vivre sur le chemin de la lumière.

            Si certains d’entre vous ont des moments qui leur semblent difficiles, qu’ils se lancent et ils cueilleront les fruits de leurs semences. La récolte semble infinie !

      • Cent Nom dit :

        Comme le dit Pierrot dans son commentaire : »Et surtout rions de nous même. »
        Si mon post permet de souffler un peu et de rire et bien tant mieux
        Au moins j’ai pu faire rire ou sourire quelqu’un.
        C’est que je t’ai un peu touché….
        Merci Jonas27,

        • Soleil Bleu dit :

          La singularité de chacun est très riche car elle nous permet de mieux nous connaitre et nous situer face à la diversité de ce monde qui s’exprime dans des couleurs tellement diverses qu’elles peuvent parfois sembler éloignées des nôtres. Mais ce n’est que la forme qui nous interroge et nous bouscule avec mansuétude une fois de plus.
          Alors ton esprit un peu frondeur, j’aime bien ! J’apprends beaucoup de ma nature au travers des ressentis que tes commentaires suscitent en moi.
          Merci Cent Noms.

          • Cent Nom dit :

            C’est moi qui te remercie Soleil Bleu.
            Car moi aussi j’apprends beaucoup de vos commentaires à tous.
            Frondeur, peut-être, un peu.
            Mais ça me dérange toujours de voir quelqu’un qui ressent une quelconque difficulté…
            Je sais aujourd’hui que cela fait aussi partie de son chemin…
            Donc, ça doit être un petit reste….d’avant…

          • muriel dit :

            Cent Nom,

            Pardon tout d’abord d’interférer dans vos propos avec Soleil Bleu.
            Vous dites :
            « Mais ça me dérange toujours de voir quelqu’un qui ressent une quelconque difficulté… Je sais aujourd’hui que cela fait aussi partie de son chemin… ».
            Si je puis me permettre je rajouterai… et du vôtre également.
            C’est ce rapport à l’autre qui dans ses difficultés, va aussi vous mettre à l’épreuve.

            Bien à vous

  12. Didier dit :

    Merci Françoise MYRHA, merci Le PASSEUR, cet article est riche d’enseignement, j’ai une question, quand Françoise dit; « La Matrice se laisse rendre cohérente par l’Absolu grâce à l’Unification de ses divers morcellements » où sont les divers morcellements ??? donnez moi un exemple, l’observation et j’insiste sur le mot « observation » (étant neutre) d’un morcellement permet à mon humble avis d’ouvrir une porte à l’absolu, donc un exemple de morcellement Matriciel serait la bienvenue …
    Je trouve cet essai d’une grande cohérence à juste titre.
    MERCI de votre réponse par avance 🙂

    • Le Passeur dit :

      Un exemple parmi d’autres est l’aspect ténébreux. Pris isolément, il ne signifie rien d’autre que du négatif, pris dans l’Absolu, il participe pleinement à la révélation du lumineux. Alors apparaît la cohérence là où pour celui qui ne voit que la moitié du palindrome, il y a incohérence, injustice et souffrance.

  13. Saam Enki dit :

    J’ai découvert par hasard (si le hasard existe) ce site et depuis je me lasse pas de lire tout ce qui s’y trouve car dans un sujet ou thème quelconque je m’y retrouve. Mais il y a une question que je souhaiterai poser à Passeur. Depuis ma naissance, je me suis senti comme un étranger dans ce monde, j’ai passé mon temps à scruter les étoiles comme si je voulais repérer ma maison parmi elles, hélas jusqu’aujourd’hui cela m’arrive quelques fois. je suis un passionné de tout ce qui touche l’univers, les extraterrestres, les religions, la spiritualité bref tout ce qui est un peu bizarre pour le commun des mortels ici bas. Alors suis je parano? les gens à qui je parle me trouve bizarre et hors du commun car je déteste la tricherie, le mensonge, l’hypocrisie etc…je me force de dire la vérité et d’être le plus honnête possible je ne « prêche » que l’amour et la positivité mais beaucoup de gens me rejettent et me dise que de nos jours l’amour est « mort » et le bonheur de l’âme et de l’esprit n’est qu’un vain mot. Que pensez vous de tout cela?merci

    • Le Passeur dit :

      Je crois que vous êtes loin d’être le seul à avoir scruté les étoiles enfant et plus tard encore en espérant pouvoir rentrer chez vous… Quant à ce pourquoi vous avez été rejeté, si vous le vivez sans dérobade et au grand jour, à présent vous serez entendu. Les temps ont changé et ils vont changer plus brutalement et donc rapidement encore dans un futur proche. Soyez juste vous-même et ne vous préoccupez pas de ce que l’on pense de vous. Laissez le jugement à ceux qui jugent et ne vous en attristez pas, une part de ceux-là viendront bientôt à vous.

      • saam Enki dit :

        Merci beaucoup Passeur.Vos propos me rassurent.Pourriez-vous m’envoyer un message dans ma boite email? j’ai besoin d’exprimer plein de choses et avoir des reponses aux questions que je me pose bref, si pouviez être mon guide.

        Je suis un Africain et c’est pas facile ici en Afrique de parler de ces sujets sans être traité de tous les noms.

        une fois de plus merci !

        • Le Passeur dit :

          Bonjour l’ami, vous n’avez besoin d’aucun autre guide que vous-même et très loin de moi l’idée de vouloir endosser un tel rôle, bien désuet aujourd’hui. Tout ce que j’ai pu avoir à dire sur les sujets qui vous préoccupent, vous le trouverez dans la rubrique L’Eveil. Vous comprenez bien qu’à raison de 2 à 3000 visites par jour sur ce site, je ne peux engager ces dialogues avec chacun.

        • Cent Nom dit :

          Ce que je voudrais te dire c’est d’avoir confiance.
          Et de t’abandonner, c’est Lui qui veille sur toi.
          Ce que tu peux faire c’est demander (cause), tu auras (conséquence), mais n’essaie pas de maîtriser les effets (moyen), ils sont hors de ta portée et il ne t’appartient pas de changer la couleur du ciel car ils (les effets) Lui appartiennent.
          Tout ce qui se passe à l’extérieur de toi, révèle ce qui ce passe à l’intérieur de toi.
          Si tu veux changer l’extérieur, soigne, guérit, console, aime tous les aspects (positifs et négatifs) que tu as en toi.
          Transcende la loi du Talion (œil pour œil, dent pour dent. Ou plus simplement la vengeance) par la loi du Pardon, qui est dans sa forme ultime de regarder l’autre comme soi, c’est à dire comme un enfant de Dieu. Sinon, c’est d’accepter ce qui est arrivé et ne plus en vouloir à qui que ce soit, toi inclus ( surtout toi, car tu dois réapprendre à t’aimer).
          Pose une question pertinente et attend la réponse.
          Ne contrôle rien ou tu seras contrôlé. Donc accepte la réponse sous quelque forme qu’elle te vienne sans jugement et si il y a lieu met cette réponse à l’épreuve.
          On ne sait jamais vraiment qui nous répond….
          Regarde tout, vraiment tout avec un œil bienveillant.
          Par la loi de l’analogie tout te regardera avec bienveillance.
          Tu as donc compris, grâce à la loi de l’analogie, pourquoi certaines personnes sont malveillantes avec toi.
          Tout regard de travers vis à vis de quelque chose ou quelqu’un, c’est une pensée malveillante qui a grandi en toi. Et c’est donc un conflit à l’extérieur de toi dont tu prendra conscience. Tôt ou tard.
          Si besoin est, assied toi et contemple les beautés de la Terre qui te porte, car elle aussi prend soin de toi.
          Si tu as besoin de t’exprimer tu peux Lui parler, il t’écoute.
          Parle lui normalement Il est Vivant et Il te répondra.
          Soi vigilant et utilise le discernement pour savoir, si c’est bien Lui qui t’envoie la réponse, là intervient le Cœur. Si tu ne te sens pas de faire ou dire quelque chose alors suit ton intuition. Elle prime sur tout. Respecte la et cajole la. C’est un lien direct avec Lui.
          Ensuite c’est à toi de trouver tes réponses.
          Ici c’est l’occident, et une mentalité africaine n’a rien à voir avec une mentalité occidentale, cela se saurait…
          Si tu penses faire les bonnes choses alors perfectionne les.
          Si tu penses que tu as bien fait, fait mieux la prochaine fois.
          Et quelque soit la situation, fait preuve d’humilité et c’est là la partie ardue.
          Maîtrise ton ego (pulsion, émotion) mais ne le refoule pas.
          Chaque émotion qui arrive à toi te porte un message, écoute ce message.
          Maîtrise ton mental, il te sert à appréhender ton environnement. Si il fait plus apprend lui que c’est ton cœur qui maîtrise (de la maîtrise naît l’amour, car il y a compassion) toute chose, l’humilité t’aidera pour ça.
          N’écoute pas ce qui te diront que telle ou telle chose prend ou prendra du temps, le temps est subjectif donc comme la plupart de tes pensées, il est soumis à tes croyances. Bouscule tes croyances.
          Et n’oublie pas tu risques d’être mis à l’épreuve de ta vérité. Sois tu la nies, sois tu la conforte.
          A tout moment tu peux refaire ton choix, puisque le temps n’est pas absolu. En fait tout dépend de toi, comment tu penses, des barrières que t’ont transmis tes ancêtres et de ce que tu es prêt à abandonner pour être vraiment toi.
          Le plus simple, c’est de tout abandonner et de tout lâcher.
          Comment? En étant. Être.
          Sois tu es, sois tu n’es pas.
          Si tu dis j’essaye, c’est que tu as prévu d’échouer.
          Si tu espères….les morts espèrent.
          Le ciment de tout tes efforts c’est la Foi. A toi de trouver ta Foi.
          Tu dis : Je suis un Africain et c’est pas facile ici en Afrique de parler de ces sujets sans être traité de tous les noms.

          Ici aussi, suivant à qui tu parles tu te fais traiter de tous les noms, il n’y a rien de particulier à l’Afrique. Donc ne cherche pas des excuses.
          Sinon tu seras excusé…
          Le « ex » sert toujours pour mettre en dehors de…ce que tu veux. Ici excuse signifie : ancienne cause…

          Porte toi bien et
          Bonne continuation

          • Saam Enki dit :

            Merci beaucoup Cent Nom,
            tout ce que tu dis, je le pense et je le fais même si certaines choses me sont encore difficile à cause de certains soucis qui font que je n’arrive pas jusqu’à présent à transcender , à passer de l’autre côté du fleuve, c’est comme un effet de boomerang, ça me revient toujours en pleine figure, ces soucis que je ne citerai pas ici, tout le monde peut les comprendre.
            ça ne sera pas du tout facile, je ferai toujours de mon mieux car après tout les chaines de ce bas monde me tiennent encore.
            je n’ai jamais mener un quelconque combat contre quiconque au contraire c’est contre moi même. Tout ce qui m’arrive je ne m’en prend qu’à moi même, je ne cesse de faire mon méaculpa. Mais comme tu l’as si bien dit « ….tu dois réapprendre à t’aimer »
            je ne me venge jamais , je ne nourris jamais ce genre d’idée au contraire je demande toujours pardon même quand c’est moi qui suis offensé. Comme l’ont si bien dit les prophètes  » Jésus et Mahomet » Seigneur pardonne leur car ils ne savent pas ce qu’ils font.
            Enfant, je n’avais presque aucune attache dans ce bas monde, je voulais tout le temps rentrer chez moi, je scrutais les étoiles, on me trouvais bizarre, renfermer, trop timide j’étais tout le temps pensif.
            j’ai grandi, j’ai appris (découvert ou redécouvert) beaucoup de choses, les choses de la vie terrestre, les aléas et les contraintes m’ont enchainé. je sais que je dois arriver à m’enlever ces chaines, me sortir de ce tourment, mais c’est pas facile. j’y arrivera et je suis sur la voie.
            j’ai beaucoup de chose à dire, mais je m’arrête là.
            je n’ai personne à qui en parler.

            Merci beaucoup, que l’éternel le créateur de tout nous guide toujours et illumine nos esprits, AINSI SOIT IL!

        • Jonas 27 dit :

          Ton role mon ami,ton role.
          Peut-être ne le sais -tu pas mais c’est toi qui la choisis et c’est toi qui trouvera le chemin qui déterminera ton role ,rien n’arrive sans rien mon frère.La transcendance ce trouve au contact de l’ombre et de la lumière .nous sommes tous différent (des clefs) les un pour les autres .
          Courage mon ami je suis un sensoriel et je te ressent .Peut -tu croire que tu renaitra bientôt moi ,je le sais !!!bonne route ma lumière t’accompagne.

  14. Thau dit :

    Le terme « cohérence » employé de si nombreuses fois dans ce texte me laisse un sentiment d’incohérence quant à son contenu global…trop de cohérence nuit !

  15. Maya dit :

    Cette absence de commentaires me renvoie à ma propre absence de commentaires sur ce site depuis un certain temps, sentiment que je n’ai rien à dire alors que j’aimais beaucoup dialoguer ici. Mais il se passe tellement de choses. Ca s’accélère… Bien à vous, Passeurs !

  16. Soleil Bleu dit :

    Pour commencer, car je crois que je n’ai pas fini de mettre à jour tout ce que cet article illumine et éclaire dans le jeu d’illusion de ma réalité 3D :
    MERCI ♥ MERCI ♥ MERCI à MYRHA, à toi Passeur et à tous d’être là ! en Vie !
    S.L

  17. Le Passeur dit :

    Les commentaires étaient accidentellement fermés sur cet article, mais ils sont à présent rétablis. N’hésitez pas…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *