La Lumière Dorée

Par Pamela Kribbe.

Pamela transmet Marie-Madeleine.

Très chers amis, je suis Marie-Madeleine, votre sœur, et je suis ici de bon cœur. Nous sommes réunis une nouvelle fois, et cela me semble si familier d’être reliée à la réalité de la Terre. Nous avons si souvent été ensemble, réunis en cercles fraternels, afin de nous accorder au présent et au futur. Tout au long de nos vies, cela a toujours été une source de soutien et d’encouragement de reconnaître chez les uns et les autres le même désir, la même soif de liberté et de joie, le même désir de communion véritable.

Nous voici ensemble au seuil d’un temps nouveau, et vous êtes dans une phase de transition importante. L’énergie de l’innovation qui balaie la Terre en ce moment est comme une grande vague qui nettoie tous les registres mentaux, émotionnels et d’activités du genre humain. En fait, c’est une grande vague de lumière éblouissante qui pénètre votre dimension et vous incite à vous éveiller. Elle peut aussi parfois vous effrayer, parce que cette vague d’énergie nouvelle bouleverse votre vie. C’est comme si rien d’ancien ne pouvait rester : l’activité, les relations, les moyens de subsistance, votre vie quotidienne. Tout semble aller de travers. Pourquoi cela se produit-il ? Que se passe-t-il ?

Actuellement, il vous est demandé d’oser clarifier pour vous-mêmes ce qui est vous et ce qui ne l’est pas. Et par  »vous », je ne veux pas dire cette personnalité humaine terrestre qui a été formée par les influences extérieures : vos gènes (en provenance de l’extérieur), vos parents, votre éducation, la société, etc. Ce n’est pas à cette personnalité que je fais référence lorsque je dis  »vous », mais à l’être que vous êtes. Ce  »vous » indépendant de ce monde, des préjugés et des critères de norme que vous avez reçus de cette société, indépendant même de ce corps que vous habitez et dont les réactions sont aussi influencées par les stimuli externes. Plongez une fois encore dans votre for intérieur, et souvenez-vous de qui vous êtes ! Vous êtes la conscience éternelle qui donne et maintient la vie de votre corps et qui acquiert ainsi temporairement des expériences terrestres. Cette conscience que vous êtes au fond de vous est pleine de vie. Elle est créatrice, radieuse, aventurière. Elle connaît aussi, car elle est enracinée dans l’Être.

Cette conscience que vous êtes n’est pas un principe abstrait. Ce n’est pas un Dieu lointain, mais une conscience vivante et palpable. C’est ce que vous êtes ! Vous la sentez circuler en vous au moment où vous avez le plus conscience de qui vous êtes. Lorsque vous savez ce qui vous donne de la joie. Lorsque vous êtes émus par ce que vous voulez et aussi lorsque vous savez ce que vous ne voulez pas. Cette aptitude fondamentale à discerner, à dire oui ou non à ce qui vous fait du bien ou du mal, vous maintient en contact avec qui vous êtes réellement, avec votre âme et votre Être éternel. À présent, cet Être est invité à prendre une place prépondérante dans votre vie, et à choisir ce qui vous appartient en propre et ce qui ne vous appartient pas.

La vie vous invite maintenant à prendre le chemin de la nouvelle énergie, de cette vague d’énergie qui pénètre actuellement l’atmosphère de la Terre. Vous pouvez réagir de deux façons à cette invitation : soit vous aligner sur ce courant d’énergie nouvelle, soit vous y opposer. Si vous faites confiance à ce courant, et que vous acceptez de vous laisser porter par sa force, cela vous donne des  »ailes » et son dynamisme vous propulse. Cela peut aussi vous faire peur, car il vous faut lâcher prise de l’ancienne énergie. Mais en même temps, c’est passionnant et libérateur !

Vous pouvez aussi choisir d’aller à contre-courant, par peur de ce que la nouvelle énergie va vous apporter ou effrayés à l’idée de lâcher la sécurité apparente qu’offre l’ancienne énergie. Dans ce cas, vous entrez en lutte contre les forces qui veulent changer votre vie de l’intérieur. Cette résistance, cette opposition, sont une forme de lutte, et si vous résistez à un courant aussi puissant, il se produit une sorte de noyade et les choses peuvent alors devenir étouffantes et oppressantes en vous et autour de vous. Votre vie manque d’un ancrage solide, parce que vous ne faites pas confiance aux forces merveilleuses qui veulent guider votre vie. Il est toujours possible de faire marche arrière et de dire  »oui » au courant. Au moment où vous capitulez et lâchez prise, vous pouvez à nouveau faire l’expérience d’être portés, qu’il y a un sens à ce courant, et qu’il vous portera vers un lieu beau et bon. Il est important que vous ayez conscience qu’en protestant, vous êtes encore nourris par des images pleines de peur en provenance du passé. Il y a là des images tellement sacrées pour vous que vous ne voyez même pas qu’elles sont, en fait, la voix de la peur. Il peut donc arriver que vous soyez si occupés à résister que vous ne réalisez pas que vous résistez à quelque chose de bon qui veut émerger dans votre vie. Vous pensez que le fait de tenir à ce qui est ancien est correct, sans voir ni reconnaître votre peur. Vivre selon la peur est devenu une habitude en grandissant dans une société pleine de peurs.

Je vous invite aujourd’hui, grâce à un simple exercice, à examiner de quelle façon vous êtes englués dans de vieilles habitudes de peur, et comment vous résistez à ce qui veut circuler dans votre vie. Afin de pouvoir faire cet exercice, je vais d’abord vous parler un peu de ce nouveau monde au seuil duquel vous vous trouvez. Imaginez la réalité de la Nouvelle Terre devant vous, telle une Lumière Dorée. Nous n’allons pas décrire les détails physiques de ce monde, mais nous allons nous relier à lui sur le plan énergétique pour ressentir sa réalité. Pensez à vos rêves, vos visions d’une nouvelle réalité pleine d’amour sur la Terre, étayée par des relations fondées sur le cœur. Voyez la Lumière Dorée émanant de cette réalité, et prenez contact avec cette Lumière. Voyez s’il vous est possible de laisser entrer cette Lumière Dorée dans votre corps.

Ressentez sa douceur, aimante et puissante. Cette Lumière Dorée connecte. Elle ne résiste à rien. Elle dit  »oui » à tout et donc, cette Lumière peut tout imprégner, aussi bien les zones d’ombre que les zones de lumière. C’est la lumière de l’amour, la lumière de l’alchimie, qui transforme l’ombre (le plomb) en lumière (l’or). Dans cette Lumière Dorée, tout a un sens et une valeur. Il n’y a plus de combat entre la lumière et l’ombre. Ressentez la puissance de cette Lumière Dorée. C’est la naissance de la conscience christique en chacun et chacune de vous. Lorsque vous incarnez cette lumière, vous n’avez pas besoin de vous éloigner de l’ombre et de la lourdeur. Vous pouvez être complètement présents dans ce monde terrestre. Vous pouvez être qui vous êtes au milieu du chaos de l’effondrement du vieux système qui se produit maintenant dans le monde qui vous entoure. Vous n’avez besoin d’aller nulle part. Gardez simplement cette lumière en vous. C’est la lumière du monde nouveau, la lumière de votre âme. Vous n’avez pas besoin d’éviter le monde. La seule chose requise est votre fidélité à cette Lumière Dorée. Reconnaissez-la en vous, elle est tranquille, calme et confiante. Ressentez la force de cette énergie qui vous porte et vous soutient. Sentez-la descendre dans vos pieds, elle a une certaine substance. Sentez cette Lumière Dorée circuler dans vos pieds jusque dans la Terre, et y allumer des semences de Lumière partout.

Dans l’ère à venir, l’ancien et le nouveau coexistent. Ici et là, des ouvertures émergent dans le champ énergétique ancien, là où des êtres humains consentent à abandonner leurs sécurités apparentes et accueillent la nouvelle énergie. L’afflux de Lumière Dorée peut alors prendre place. Peut-être va-t-il passer par vous, parce que vous incarnez déjà cette Lumière Dorée. En restant dans le monde avec votre Lumière Dorée, vous pouvez être vous-mêmes, et en même temps, offrir quelque chose de neuf au champ énergétique ancien. Vous êtes comme une porte, une ouverture vers plus de liberté et de gentillesse. Vous êtes cette porte pour les autres grâce à cette énergie qui émane de vous. Il n’est pas nécessaire de faire de gros efforts pour cela. Lorsque la lumière Dorée passe de vous aux autres, cela se fait sans effort, simplement par votre présence. Le temps des durs efforts et des combats contre l’ombre est terminé. Vous n’avez plus à vous battre ! Ce n’est pas votre combat. Laissez tomber toute cette dynamique de combat pour ou contre quelque chose. Vous avez seulement besoin d’être là, de nourrir en vous cette Lumière Dorée du futur et d’y être fidèles.

Nous allons maintenant voir de quelle façon vous êtes encore englués dans des pensées anciennes de pénurie basées sur la peur, et des actions issues du besoin de pouvoir et de contrôle. Vous avez grandi avec ces pensées parce qu’elles font partie de l’énergie collective sur Terre. Vous venez juste de vous reconnecter à la Lumière Dorée de la Nouvelle Terre, où prévalent la joie et le réconfort. Regardez maintenant avec votre œil intérieur cette énergie de l’ancien monde, basée sur la peur, la lutte et l’hostilité, et visualisez cette énergie devant vous. Regardez-la de façon neutre, sans peur. De quelle couleur est-elle ? Est-elle comme un brouillard dense et sombre, suffocant et collant ? Quelle impression s’en dégage ? Il y a beaucoup de peur en elle, vous pouvez l’observer calmement, car vous n’avez rien à faire avec elle. Vous n’avez pas besoin d’y adhérer ni de vous y opposer. Elle est juste là, et vous l’observez.

Maintenant, ressentez à nouveau la présence de la Lumière en vous. Puis regardez où l’énergie ancienne s’accroche encore à vous. Regardez surtout dans les zones du cœur et des centres inférieurs : l’estomac, le nombril et le coccyx. Y’a-t-il des cordes énergétiques qui vous retiennent et vous relient encore à la vieille Terre, régie par la peur, le jugement et la lutte ? Regardez cela calmement et demandez-vous :  »où suis-je encore coincé (e) dans l’ancienne énergie ? Montrez-le moi simplement et clairement, parce que je veux en être complètement conscient (e) ». Au moment où cette ancienne énergie devient visible, et que vous voyez les cordes qui vous retiennent à elle, ressentez quelles sont les énergies qu’elles contiennent. Qu’est-ce qui vous enchaîne encore à l’ancienne énergie ? Est-ce la peur ou l’incertitude ? Est-ce un sentiment d’infériorité que vous n’osez pas relâcher ? Et cependant que vous savez ne plus vous appartenir ? Qu’est-ce qui vous restreint et vous empêche de vous focaliser sur ce qui vous fait du bien ?

Regardez attentivement ce qui vous paralyse ou vous bloque le plus. Il se peut que cela se présente sous la forme d’un enfant : un enfant terrorisé, incertain, refoulé, ou encore agressif. Soyez très conscients de la dynamique émotionnelle qui vous ramène à l’ancienne énergie. Plus vous verrez clairement cette dynamique et la comprendrez, plus ce sera facile de la laisser aller. Il n’y a rien d’aussi libérateur que de voir clairement qui vous êtes. Même si cela peut être décourageant de réaliser que vous êtes encore enchaînés à l’ancienne énergie ici ou là, c’est toujours mieux d’en avoir conscience, plutôt que refouler cette peur et ne pas vouloir la voir. Et la Lumière Dorée ne condamne jamais. Laissez tout ce qui est encore effrayé ou qui offre de la résistance à la nouvelle énergie se présenter à la lumière du jour, c’est précieux et significatif. Lorsque vous avez une conscience claire de vos liens avec l’ancienne énergie, que vous savez ce qu’ils sont, vous laissez alors la Lumière Dorée circuler dans cette zone. N’essayez pas de rompre les liens qui vous attachent au passé. Permettez-leur juste de s’imprégner de Lumière Dorée, chaleureuse et compréhensive.

Ne vous battez pas contre votre peur, votre incertitude ou votre dépendance à l’ancienne énergie. Entourez-les de Lumière Dorée, avec empathie, avec compassion. Il n’est pas nécessaire de les combattre. Le combat les fait empirer, car il génère de la résistance dans ces aspects de vous qui ne sont pas encore prêts ou capables de se joindre à la nouvelle énergie. Laissez l’amour dégeler et détendre ces aspects. Si vous dites à ces aspects sous l’emprise de la peur et de l’insécurité que vous les accueillez tels qu’ils sont, ils vont alors commencer à se relâcher et changer. Gardez toutes vos frayeurs et vos résistances, ne les reniez pas. Dites-leur que vous les aimez et que vous avancez avec eux. Elles contiennent une puissance énorme et vous ne voulez pas perdre cela ! Vous voulez transformer cette énergie et cela ne peut se faire que par l’amour.

À présent, permettez à un enfant intérieur de venir à vous, l’enfant qui reflète le plus cette résistance, cette peur, ce manque de confiance en vous. Accueillez cet enfant dans votre cœur, entourez-le de Lumière Dorée et dites-lui que vous êtes heureux de l’avoir trouvé. Maintenant qu’il est avec vous, vous pouvez le mettre  »sous votre aile » et prendre soin de lui. Il n’est donc plus vulnérable aux impulsions et aux coups en provenance de l’extérieur qui renforcent cette peur.

J’aimerais maintenant vous parler de cette nouvelle année 2012. nous sommes au dernier mois de 2011, et l’hiver est un temps de transition naturelle, un temps d’intériorisation et de préparation. Beaucoup de choses ont été dites sur ce que serait 2012. J’aimerais vous inviter à oublier tout ce que vous avez entendu ou lu sur  »2012 ». Ce sont des suggestions externes. Je préférerais que vous acceptiez de ressentir ce que cela signifie pour vous. Calmez-vous. Vous n’avez rien à craindre et vous êtes en sécurité. Accordez-vous à l’année 2012 et à ce qu’elle signifie pour vous, et non pour le monde. Visualisez une couleur ou une lumière qui la représente, et ressentez son énergie, ses possibilités. Posez-lui des questions :  »Quel est le plus grand potentiel pour moi cette année et comment puis-je réaliser ce potentiel ? »  »Quelle est la chose la plus importante pour moi à connaître et à faire ? »

Imaginez que vous êtes assis (e) sur la crête d’une énorme vague de l’océan. C’est délicieux et passionnant d’être porté (e) par cette vague. Permettez à ce que vous ressentez en vous de vous porter, parce qu’au sommet de cette vague, vous êtes dans le courant de vos possibilités les plus élevées, et que vous permettez au courant de la vie de vous mener là où il veut. Qu’est-ce que cela vous demande  pour vous abandonner à ce courant ? Comment pouvez-vous lui dire  »oui » ? Permettez à ce que vous ressentez sur la crête de la vague d’agir sur vous. En haut de la vague, vous vivez dans la vérité, et en vous replongeant dans ce ressenti, vous vous accordez avec ce que l’année va vous apporter. Faites toujours confiance à vos signaux internes. Les informations offertes par le monde extérieur, comme par exemple les prédictions et l’attente de la fin du temps, ne sont pas nécessairement fondées sur une pensée claire ou intuitive. Certains messagers parlent à partir de leur peur, par besoin de sensationnel et de tragédie, et leurs messages peuvent semer la confusion. Il y a aussi des messages de Lumière qui génèrent la paix et la tranquillité. Faites la distinction sur la base de ce que vous ressentez. Qu’est-ce qui me semble bon ? Qu’est-ce qui ne me semble pas bon ? Vous êtes l’ancre.

Pour finir, j’attire votre attention sur notre petit cercle réuni ici aujourd’hui. Imaginez que nous soyons assis autour d’un feu, un feu brûlant d’inspiration. Nous sommes tous nourris par ce feu, le feu de notre cœur. Voyez la lueur qui brille sur nos visages, elle reflète nos espoirs, nos aspirations, notre tristesse et nos doutes. Lorsque ces expressions se manifestent sur nos visages à la lueur du feu, elles paraissent très humaines et transparentes. Dans la douce lumière chaude du feu, toutes choses ont la permission d’exister telles qu’elles sont. Accordez-vous cette chaleur, cette Lumière Dorée. Vous vivez encore des traces de la Nuit de l’âme, de l’ombre qui vous a piégés. Maintenant, entourez-vous de chaude lumière, vous en êtes capables. Rendez-vous hommage, soyez fiers de qui vous êtes, et voyez votre bravoure. Rappelez-vous tout ce que vous avez déjà accompli, ce que vous êtes capables de faire, et ce que vous avez enduré. Confirmez-vous dans votre grandeur et n’écoutez pas les pensées qui vous diminuent. Laissez ce feu devenir un feu de joie, dont les étincelles jaillissent au-delà de ce cercle et touchent un grand nombre d’autres personnes, faisant ainsi s’agrandir le cercle. Ce sont mes vœux de cette année pour vous et tous ceux et celles qui liront ce message.

© Pamela Kribbe – Traduction Christelle Schoettel.

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 07- Messages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

34 Responses to La Lumière Dorée

  1. Soleil Bleu dit :

    Merci l’univers, ce message de Pamela Kribbe tombe pile poil pour m’aider à rester centrée alors qu’un évènement extèrieur est venue bousculer ma quiétude aujourd’hui.

  2. Jonas 27 dit :

    Merci MdmKribble ,
    pour ce belle article ,en particulier le dernier paragraphe qui parle du refflet de l’âme dans la nuit car il n’y as pas de feu le jour, a par les feu de forêt.Mes ancêtre fesaient les chants et danses toujours a ce moment car il le savait.Les choses change et je suis tout a fait d’accord avec l’auteur(e).Cette article date de l’hivers 2011 et nous sommes presque a l’hivers 2012 et encors une nouvelle énergie fait son apparition ce qui nous fesait peur (le noir,le mal,l’ombre )fait partie du tout comme (CHAQUE) être qui est sur cette planête .Transcender cette état d’âme c’est possible .Je sais qu’il y a des gens qui souffre au quatre coins de la terre et qui n’on pas le luxe d’habiter dans un pays calme comme le canada mais,peut importe ou l’on se trouve on ne peut pas se fuire soi même.Voila ce que je suis et ce que j’ai fait pour transcender cette état.En hiver 2011 je suis venu lire sur c’est page et j’y ai vu la( Lumière)vous!Je ne suis pas née dans la lumière ,je pourrais dire que je ne souvient pas de mon enfance 0 a 5 ans .Aujourdhui je sais pourquoi et j’ai pardonné (de l’ombre a la lumière).Les valeur que j’ai sont les miennes pas celle de mes parents.Quand j’ai voulu sortir de cette noirceur j’ai trouvé la foi et on me la interdit et j’ai trouvé la substance.J’ai traversé des monde lourd et ténèbreux (comme on le dit si souvent ici )mais,j’y ai rencontré des être de lumière comme on n’en trouve nul part ailleur .Je crois en chaque homme et en chaque femme qui on pu faire les pire choses en ce monde .C’est dans la noirceur la plus sombre que nait la lumière la plus vive car,les deux sont indispensable .Je crois que chacun a le choix de regarder a l’exterrieur a l’interrieur ou les deux en même temps.La nature est tellement forte et douce a la foi ,comment l’ignorer?L’équilibre n’existe pas ,ce n’est qu’un long file de fer qui nous dit que tôt ou tard il y aura une chute.C’est plutôt le vérité telle qu’elle est ,nue a l’image de la nature et qu’il faut prendre en exemple .Les loi ne sont pas des loi mais plutôt des courant qui n’impose aucune fidèlité.Rien ne sert de lutter car la douleur ne vien que de nous.

    • Stéphanie dit :

      Bonjour mon ami,

      Que ce commentaire est fort, si tu savais comme il résonne en moi (j’en ai les larmes en yeux !).

      Tu m’as écrit que tu n’es jamais en désaccord avec moi, non moi plus, mais au pire je ne comprends pas ce que tu veux dire dans le moment présent et au mieux je suis en total accord avec toi ! Tu m’as écrit que nous ne faisons qu’un et je suis restée sans voix, sur le moment je n’ai pas compris, c’était trop ! Je lis ton commentaire et boom la « lumière » fuse, on en revient toujours au corbeau et à la colombe les deux faces de la médaille (dualité) qui fusionnent pour donner naissance au phœnix (unité). C’est aussi la leçon que nous enseigne la nature (Gaia) qui est à la fois douce et sauvage, à l’image de mes très chers félins … J’aime beaucoup ton image sur l’équilibre, elle est très juste car nous sommes toujours sur le fil … Laissons nous emporter par le courant sans lutter et la souffrance ne sera plus … Merci mon ami.

      • Jonas 27 dit :

        Bonjour a toi mon ami(e),
        Je suis heureux de te lire ce matin (pour moi).
        J’essais de modérer mes commentaire mais,je ne possède plus ce voile et c’est très difficile pour moi.Je vais te donner un exemple .Je suis parti vivre a Québec(Québec).Je savais que si je voulais changer des choses, il fallait que je bouge.Comment je pourrais faire pour qu’on m’entendre et où aller ?Je fais confiance en mes guides et ils vont me le dire quand ce sera l’heure.La première journée je me rend a la place d’youville pour voir mes amis les artiste de la rue et a l’endroit ou mes amis ce trouve habituellement il y avait une conférence de presse avec le chef d’un des partis politique engagé dans la lutte pour le pouvoir.Je me suis mi dans la file de journaliste qui attendait pour les question et j’ai questionné.Il m’ont demandé(garde du corp)quest-ce que je voulais demander comme question et ils ont bien essayer de m’empêcher de poser mes questions qui concernais mon peuple mais,il y avait tellement de journaliste qu’il ne le pouvais pas alors j’ai parlé devant les yeux éblouis de mon garcon qui me regardais me tenant debout devant cette meute près a me réduire au silence.On a pas parlé de moi le lendemain a la télévision ou dans les journaux mais je crois que ca a changé quelque choses, en moi (transcender)et beaucoup déstabiliser ce chef de parti car le lendemain il a fait une erreur qui lui a couté les élections et aujourdhui on a enfin une femme(l’écoute) au pouvoir.
        Je n’aime pas la politique mais,je l’ai déja dis l’éveil est partout
        si on ne le voit pas c’est peut-être que l’on ne le veut pas ou qu’on ne le peut pas (circonstence).Tu dis c’étais trop!je m’en excuse c’est temps ci tout est trop! (pour moi )je me trouve dans une situation difficile pour quelqu’un qui agit sans voile,et cela pour telle ou telle raison .L’étape que je dois traverser maintenant demande du courage et de la foi.Je dois reprendre ma place dans le système .
        Oui car,depuis près d’un ans je me suis déconecté (Pas d’argent ,pas de compte, pas de carte ,rien seulement moi).Je serai papa cette année en décembre 2012 (une petite fille ,Mia).Ce que je dois faire demande qu’il n,y ait aucune srtucture mais, pourtant le destin (le chemin ma conduit a cette endroit ).J’ai décider d e recomencer l’école .Je ne sais pas encors en quoi ,je vais prendre le temps pour y penser.Je pourrais demain retourner dans la construction c’est vraiment payant pour moi mais ,cela ma détruit.
        Le chemin est long et rocailleux mais il y a des surprise(cadeau) dans chaque détour.Je ressent tout la lourdeur que mon dernier message a pus te laisser et j’en suis désolé.Il y a une voie du passé qui s’exprime par ma bouche et elle voulait te parler si tu ressent des sentiments (bon ou mauvais) quand tu me lis c,est surement voulu mais,j’essairai de faire attention a l’avenir .

        • Stéphanie dit :

          Merci mon ami pour avoir pris le temps de m’ouvrir ton coeur et d’avoir remis les pendules à l’heure. Sache que j’apprécie énormément ton courage. Ne t’inquiète pas pour moi, il n’y a pas de mal … Oui je sais que le chemin est long et rocailleux mais j’ai foi en ta force et en la pureté de ton cœur.

          • Jonas 27 dit :

            Merci mon ami(e),
            Je ne peut toute exprimer ce que je voudrais dire dans de si court texte.Je suis un etre d’une simplicité tres complexe,haha!(Les mots) ah!!les mots,comment faire comprendre la vrai nature d’un sentiment sans etre interpreté .Comment déchiffrer un message qui vous est adressé sans interpreter .Moi,je me dis qu’avec ma complexité simplice ,il doit etre tres dur de me comprendre quand moi meme je comprend au présent.Je me surprend a pesé la porté de cahque mot et je sais que j’en avais besoin en ce moment.Je t’en remerci ,tu m’apprend encors aujourdhui.Ici le temps est lourd depuis trois jour et apres cette entré dans le nouveau cycle je me questionne .Je suis suspendue dans le temps et c’est tres désagréable ,je suis trop pressé.La vie m’apprend et il faut que j’en sois concient sans imposé.Tu compte toujours autant pour moi et je crois en ta lumiere plus qu’en quiconque.Maintenant ,il faut que je retourne en ville pour faire ce que je dois faire (la musique).merci d’etre la.

          • Jonas dit :

            Je vais simplement te dire quelque choses qui je supose résonnera en toi.Le père de mon grand père est mort quand il n’avait que 13 ans,ma mère a perdu son père a l’age 13 ans et mon meilleur ami a perdu son père quand il avait 13 ans .J,ai cru comprendre que toi aussi tu avait vécu un tel traumatisme car c’est ce que c’est.Il n’y a pas de mal a être triste .Je sais que tu me ressent comme je te sens aujourd’hui ,j’en suis sur .Pourquoi et comment, je vais arrêter de me questionner a l’avenir c’est comme ca et c’est bien comme cela.On ma tellement donné de clef et de cadenas pour beaucoup de personne que j’en devient confu et je crois que la peur a réussi a trouver un chemin pour mon coeur et c’est correct je l’accepte .Mon âme crie d’accepter l’ombre et la lumière et je l’oubli ,même si j’essais de le faire comprendre au autre(piège pour l’esprit).(la réponse est dans l’âme)Je t’aime beaucoup mon amie et j’ai hâte de te lire comme d’habitude.

        • Stéphanie dit :

          Merci mon ami pour ce petit mot qui oui résonne beaucoup en moi (tu le sais). Je suis vraiment touchée et émue, merci de tout cœur.

          Tu me parles souvent de la lumière que tu vois en moi, et tu sais que moi je vois depuis le début cette même lumière en toi, aujourd’hui, je suis très heureuse car cette splendide lumière (qui est en toi) resplendit aux yeux de tous.

          Mais je te dirais plus, Marie Christine parle de l’importance de la force et de l’amour qui doivent s’unir/fusionner et je crois qu’elle a tout à fait raison sur ce point. Toi tu as la force, elle est aussi en moi (mais je n’en avais pas conscience tant j’étais prise par l’amour en moi). On en revient toujours à l’histoire du miroir qui est un catalyseur, la force que je voyais en toi m’a guidé pour faire ressortir/prendre conscience de la force qui est en moi. Je te remercie donc mon bel ami du fond de mon cœur.

          • Soleil Bleu dit :

            En réponse à ton post Stéphanie,
            Quelqu’un a dit que dans cette montée en puissance de la Conscience, la « force » transmise dans le message de Mahomet, devait aujourd’hui s’allier à « l’Amour » transmis dans celui de Jesus pour réaliser l’Unité.
            Même si j’ai encore des grincements de coeur avec les religions et leurs prophètes (ils ont cristalisé en moi un ressenti désagréable au regard d’un vécu douloureux en leur nom), j’avoue que ce regard a fait naître et clignoter une petite étoile dans mon ciel.
            Belle journée à toi.

          • Stéphanie dit :

            Merci Soleil Bleu pour cette phrase qui résonne beaucoup en moi. Je ne connais pas le prophète Mahomet ni directement ni indirectement donc je ne m’exprimerais pas sur son message puisque je suis ignorante.

            J’aimerais t’encourager, cependant, à laisser de côté tes mauvais souvenirs liés à la religion pour te focaliser uniquement sur le message du Maitre Jésus qui est « l’Amour Inconditionnel/Divin ». En réalité son message est bien plus ample et extraordinaire que celui véhiculé par la religion catholique, et toutes les sectes dans son sillage. Jésus n’est pas mort sur la croix pour racheter nos pêchés, Il est venu pour nous montrer/enseigner la voie, le chemin vers la lumière, pour nous préparer à ce qui vient. Le Passeur dans l’un de ses plus beaux textes « Le passage du chas » rend hommage à Jésus « à qui nous devons beaucoup et dont la parole aurait dû rester en dehors de tout dogme ». C’est très juste et ceux qui savent sont dans la joie et la paix puisque nous arrivons au « Passage du chas », les graines qu’Il est venu semer dans nos cœurs et dans nos âmes vont enfin donner leurs merveilleux fruits …

          • Soleil Bleu dit :

            Oui Stéphanie,
            aujourd’hui je peux commencer à accepter l’idée qu’il y a, derrière l’expérience de cet homme « Jesus », un message auquel je n’ai jamais eu accés tellement celui-ci avait été détourné et utilisé à mon encontre comme instrument de torture mentale, par des personnes disant agir en son nom.(je précise que ces personnes n’étaient pas déterminées à se montrer malveillantes pour autrui, ni n’avaient pour objectif de me briser moi et d’autres, non, elles étaient seulement inconscientes de le faire) c’est probablement parceque je reconnaissais que l’auteur des méfaits était leur inconscience et non une volonté de leur part, qu’une forme de paranoïa a pris corps aux seules évocations des noms bibliques.

            Mais c’est mon mental (et je l’en remercie) qui ouvre cette voie d’aller soulever le voile du ressentiment en vue de sa propre guérison pour le moment. Mon corps émotionnel, lui, entre encore en grande agitation et se met en position facilement défensive quand il entend ce nom « Jesus ».
            Le mot « Dieu » résonnait en moi avec le même impact émotionnel défensif il n’y a pas si longtemps, j’ai dû durant des décennies lui associer d’autres représentations, d’autres noms pour que ce nom « Dieu » me soit rendu en douceur, nettoyé des stigmates humains qui ne laissaient plus refléter son éclat.

            Alors « Jésus », je me dis qu’il est en chemin, si c’est bon pour moi, de m’être rendu comme « Dieu », je suis ouverte à une rencontre et comme tu me le conseilles Stéphanie, je vais tenter une approche en allant relire « Le passage du chas » du Passeur.

            A bientôt.
            Je t’embrasse et Merci de ton écoute bienveillante.

  3. Marie-Anne dit :

    Merci Passeur, pour ces deux très beaux textes de Pamela Kribbe ( « Le Portail » et « La Lumière Dorée »);
    Peu importe que ces textes soient une transmission de Marie Madeleine ou d’une autre; c’est le message qui compte, bien avant le messager (qui est une vibration particulière du « Un/e ») ; c’est le message qui parle à notre coeur… ou pas.
    Et ici, pour moi, le message est d’Or pur .
    Je crois qu’il vaut largement d’être lu et relu, encore et encore, et surtout dans les moments difficiles ou flous.
    Quant aux visualisations généreusement proposées, je pense qu’elles ne doivent pas arrêter ceux qui se croient moins visuels que d’autres: le simple fait de les lire agit déjà puissamment à de nombreux niveaux de notre être.
    Il suffit alors de ne pas se braquer sur le fait de voir ou de ressentir à tout prix quelque chose, d’accepter que rien (ou très peu) vienne pour l’instant, et d’accepter alors simplement le voyage décrit, en le lisant certainement avec intérêt, mais calmement et sans attente…puis, de le relire plus tard…ou pas!
    Rien n’est imposé dans ces deux textes où je ne vois, personnellement, que clarté, douceur, sérénité, intelligence et respect.
    J’ai tout apprécié, et particulièrement le paragraphe sur l’année 2012 qu’il nous est suggéré de ressentir en fonction de nous-mêmes, ce qui me semble la Sagesse-même;
    Encore merci, Passeur

    • Cent Nom dit :

      Lorsque le sage du doigt la lune, le vulgaire regarde le doigt.
      Je suis totalement d’accord, peut importe le messager, et plus que le message c’est ce qui rentre en résonance avec nous que nous devons observer et ressentir : c’est l’orientation qui nous manquait qui nous est montrée.

      portez vous bien

  4. François dit :

    Perso je n’y vois rien d’imposé mais juste une proposition, donc libre à chacun d’expérimenter ou pas. Je sais aussi que cela fonctionne plutôt bien.

  5. pierrot dit :

    Au premier niveau on se questionne sur le contenu et on y met notre appréciation par
    rapport à notre vécu à notre histoire personnelle.
    Au second niveau on se demande à quoi toutes ces expériences servent mais là on est encore en projection mais c’est une porte d’entrée et c’est justement lorsqu’on se sent dans une impasse logique que le miraculeux survient, il suffit de simplement accepter son ignorance et d’en rire.
    Essai erreur essai erreur, n’est-ce pas une forme d’évolution?
    Prenons les rôles de chacun par exemple?
    Il y a des leaders et des suiveurs.
    On fait quoi quand on est ni leader ni suiveur et qu’on est quand même baigné dans la polarité?
    La voie du milieu, tantôt l’un tantôt l’autre peut être?
    A mon sens c’est la même chose avec les techniques, on butine et on ressent ce qui se passe.
    Aujourd’hui on peut être contre, demain on sera peut être pour et après demain…???
    On est encore dans le temps linéaire alors rions de nos raisonnements et laissons nous couler (je parle de nos convictions, certitudes, croyances, apparence ici) avec douceur.
    Par exemple si je dis ‘je ne sais pas si ce que je dis à un rapport avec le texte’ j’essaie de me justifier et d’avoir votre approbation.
    Si je dis ‘mes commentaires ne sont pas à la hauteur d’intel ou aussi bon que …’, je suis dans la comparaison et donc l’appréciation, l’image souvent inconsciente que je souhaite que les autres aient de moi.
    L’énergie que l’on dépense à nous justifier à soigner nos apparences est énorme et là je viens d’entrer dans la comparaison. Enorme par rapport à quoi à qui?
    A mon sens la communication la plus profonde est le silence, ensuite vient la communication symbolique, après la communication paradoxale justement pour embrassé la polarité avec des mots (d’ailleurs les langages sacrés utilisent souvent des paraboles) et enfin la communication dite claire sans équivoque mais où le subtil est peu présent.
    Dans tout ça l’emploi des mots entraînent une perte d’information et c’est pourquoi les interprétations sont multiples.
    On pourrait vouloir être parfait et se dire comme cela je ne dis plus rien et je ne ferais pas d’erreur et on procrastine (encore un jugement de valeur) ou bien s’autoriser à faire des erreurs en essayent de rester sur la ligne du milieu et ne pas hésiter à se remettre en question.
    Le fait de ne pas me prendre au sérieux, d’en rire, d’observer, de voir tout cela comme un jeu m’aide beaucoup.
    Alors comme l’a souvent dit Krishnamurti, ne croyez pas ce que je dis mais vivez le, ressentez le je ne vois pas quel autre capteur on peut utiliser?
    Peut être est-ce pour ça que Bouddha ne disait pas la même chose selon la personne qui l’écoutait.
    A la question si Dieu existe, il répondait non au premier, oui au second et peut être au troisième.
    L’appréciation c’est comme la cuisine on préfère manger de bon plats plutôt que des mauvais mais pourrions nous apprécier les bons plats si on avait pas goûté aux mauvais?
    Cela me rappelle que quand je suis arrivé au Québec je trouvais le dentifrice déguelasse et maintenant c’est celui de France que je trouve Dégeulasse comme quoi les goûts…
    Avec tout ça que reste -t-il de nos valeurs?

  6. Lune dit :

    PS: le lien vers la source originale du texte ne marche pas…

  7. Lune dit :

    Oh là là… Que d’émotion! C’est un texte splendide, et un magnifique moment de vie et d’amour, dans des cercles concentriques toujours plus vastes…
    Merci beaucoup, Passeur, Pamela…

  8. marie christine dit :

    Ca ressemble à une séance de méditation .
    Etonnante Marie-Madeleine ! Je ne l’imaginais pas comme ça . Mais que sais-je de Marie-Madeleine ?
    C’est une manière possible d’appréhender les choses … pour ceux à qui ça convient .
    Il y en a d’autres …
    Personnellement j’ai toujours du mal avec les visualisations imposées .

    • Cent Nom dit :

      Moi aussi, dès que c’est imposé, je regarde avec un œil méfiant.
      Le truc et que si l’extérieur n’est que le pâle reflet de ce qui se passe en Nous,
      et que nous devons faire la paix avec nous même, nous accepter tel que nous sommes et accepter l’autre tel qu’il est.
      Faire un travail intérieur afin que l’extérieur soit modifié en conséquence…
      Alors ce qui nous semble être « imposé » n’est que le « choc en retour » de ce qui se passe en Nous.
      De quelque chose que nous nous sommes imposés, quoi, qui, ou, quand…?? Je n’en sais strictement rien, mais voilà, c’est là et nous devons faire avec…
      De plus l’extérieur serait la mise en forme du domaine inconnu. Le monde notre psyché, et nous nous verrions fonctionner de l’intérieur.
      Par exemple, lorsque tu marches en ville, ou à la campagne c’est comme si tu te baladais dans ta psyché et tu verrais donc de l’intérieur les réparations et les acceptations à faire…
      Les gens ne seraient pas des gens, mais des formes-pensées. Qui serait à notre image. Parce que nous croyons être comme cela.
      Dès que la conscience sortirait d’un corps (champs d’expérimentation) et va dans un autre corps. Le corps conscience redeviens pour cette nouvelle conscience incarnée une forme-pensée sur laquelle elle peut prendre note de son expérience.
      Bien sur cela se passe à une vitesse vertigineuse (puisque pas de temps, pas de distance, et unité de l’autre côté du miroir)
      Donc finalement, on sait d’où viendrait cette méfiance et qui la justifierait.

      Marie Christine, je ne suis pas aussi concis et pertinent que toi lorsque tu écris tes commentaires, mais j’ai essayé de faire de mon mieux afin de ne pas écrire 2 tomes XD.
      J’adore ce que tu dis, et généralement je suis en phase avec. Merci pour tes commentaires.

      Belle journée
      Porte toi bien

      • acacia dit :

        Bonjour Marie-Christine et Cent Nom… et tout le monde !
        Pourquoi « imposé » ? « Proposé » me convient mieux.
        Si quelqu’un nous dit : « Dessinez un arbre », certains auront une forme de fougère bleue, d’autres de pyramide rose, d’autres de poisson vert, etc… tout est possible.
        Soyons libres des formes.
        Là où nous sommes ensemble n’est-il pas un espace sans forme ?
        C’est pourquoi je ne me sens pas à mon aise lorsqu’un channel canalise des paroles attribuées à ce qui a été une personnalité, une forme de notre passé collectif.
        Ceci dit, oui elle est vivante cette lumière dorée – même si pour moi elle est d’un argent bleuté, mais qu’importe – , mais pourquoi nous dire que c’est la très ancienne Marie-Madeleine qui nous en propose là le ré-appropriement ? C’est juste une vibration qui se manifeste, non ?
        Mais bon, là aussi je n’y verrai qu’une proposition, la communication elle-même prendra pour chacun la fréquence qu’il choisira de recevoir.
        Je souhaite à chacun une très belle et paisible journée.

        • marie christine dit :

          Bonjour acacia et Cent Nom et tous,
          Le Passeur se donne la peine de nous proposer des textes toujours très intéressants et, comme le dit Pierrot, on ne peut guère s’empêcher de s’en référer à des expériences passées . Je m’explique .
          Ce texte m’a tout simplement ramené en mémoire certaines séances de méditation collective . On nous met en condition de relaxation profonde, et tout et tout, et un jour, par exemple, je me suis sentie vertigineusement attirée vers le haut et tout était violet . J’étais aspirée, heureuse et curieuse de voir où j’allais arriver . Quand l’animateur de la séance dit : »Imaginez une porte qui s’ouvre sur un magnifique jardin, vous respirez les fleurs …etc, etc … » . Et paf ! Tout s’est arrêté . Ca a court-circuité mon expérience . Une autre fois pareil quand j’étais attirée vers le bas .
          Alors, ce n’est pas de la méfiance, c’est que les visualisations qu’on nous suggère s’imposent d’office et ne correspondent pas forcément à ce qu’on avait à voir et à vivre personnellement . Je préfère les suggestions qui laissent plus de liberté à ce qui doit apparaître en moi .
          Ceci dit, ce que dit Marie-Madeleine est très beau .

        • François dit :

          J’aime bien ton intervention, merci.

    • Quintus dit :

      Oui voilà, c’est ce que je veux dire.. je trouvais pas mes mots.
      J’ai du mal à visualiser.
      Heureusement que vous êtes là.

    • Quintus dit :

      Visualiser c’est bien cela avec lequel j’ai du mal à pratiquer…

      • Soleil Bleu dit :

        Moi aussi Quintus j’ai beaucoup de mal à visualiser, j’avance par d’autres sources d’inspiration ou d’éclairage, et pourtant cela semble aboutir aux mêmes découvertes que celles décrites dans l’article.
        Comme quoi ! Les chemins sont aussi multiples qu’il y a d’âmes, et celui de la visualisation semble n’être qu’un moyen à la portée du plus grand nombre, sans qu’il soit néanmoins « besoin » d’en passer par là pour….

  9. Salvia dit :

    Voilà un texte qui tombe pile poil ! Même s’il est de fin 2011, cela n’y change rien. D’ailleurs à ce moment-là il ne m’aurait pas parlé comme il le fait aujourd’hui. Alors un grand merci, plus particulièrement pour ce passage: « La vie vous invite maintenant à prendre le chemin de la nouvelle énergie, de cette vague d’énergie qui pénètre actuellement l’atmosphère de la Terre. Vous pouvez réagir de deux façons à cette invitation : soit vous aligner sur ce courant d’énergie nouvelle, soit vous y opposer. Si vous faites confiance à ce courant, et que vous acceptez de vous laisser porter par sa force, cela vous donne des »ailes » et son dynamisme vous propulse. »

  10. Quintus dit :

    M’ouais tout ça c’est très beau. Mais dans ce texte Pamela nous invite à nous tripoter et mascagner le cerveau en voulant nous faire voir ou imaginer des choses bizarres, irréelles.
    Seul des voyants ou des gens qui ont beaucoup mais beaucoup d’imagination pourraient voir ce qu’ils veulent voir.
    J’aime les choses simples et là franchement c’est d’une complexité cérébrale que seul des professionnels entraînés peuvent pratiquer ou des êtres évolués.
    Je veux bien nager dans le courant, ça je comprends, mais le reste.. faut pratiquer!!
    Sinon, joli texte.
    Je me prends pas la tête à imaginer ou ressentir des trucs bizarres. Pourquoi?
    Non?
    Pas compliqué ce texte?

    • Le Passeur dit :

      Franchement non. Visualiser ne me semble pas si difficile et c’est souvent efficace.

    • Salvia dit :

      Quintus, je trouve ce texte pas compliqué du tout, au contraire et je ne suis pas voyante… je constate simplement que actuellement des personnes de mon entourage osent s’élancer vers l’inconnu, d’autres souhaitent s’élancer mais se font rattraper par les peurs et les craintes de toutes sortes. Et elles cogitent, ergotent, se justifient et se font mal tout en sachant très bien qu’elles ne veulent plus de cette vie passée et son lot de douleurs et blessures, qu’elles ne veulent plus de tout cela. Mais elles ne font qu’en parler et n’osent pas s’extraire de cette glu. Pour eux ce texte est donc une très belle incitation à lâcher prise, enfin! Un encouragement à accueillir ce qui pèse tant et les plombe et y mettre toute cette Lumière Dorée.
      Au fait, avez-vous déjà essayé de vous entourer d’une lumière, dorée ou autre? Pour que mes élèves puissent se relaxer ou bien dissoudre leur trac avant un examen ils se mettaient spontanément dans une bulle de protection, de la couleur que chacun préférait, et cela marchait super bien. Je n’avais pas besoin de le leur rappeler, une fois expérimenté, ils le faisaient spontanément.
      Avant de dire que cela n’est réservé qu’à de rares personnes, des professionnels comme vous dites :-): essayez!

      • Quintus dit :

        Je ne suis pas réfractaire à cela Salvia vous avez sans doute raison.

      • Jonas 27 dit :

        Je suis la lumière ,la lumière est en moi, et je suis dans la lumière .
        Je me suis dis cela chaque soir depuis 3 mois et je déteste que l’on fait allusion qu’a la lumière seulement.Je ne pourrais pas expliquer cela dans un texte court C’est une recherche trop complexe que j’ai fait autant a l’interrieur qu’a l’exterrieur.
        #1-Je suis la lumière=on ferme les yeux ,quest-ce que l’on voit, la lumière dans le noir(l’être)c’est réconfortant.
        #2-La lumière est en moi=(l’être)est en moi (dans mon corps)
        je suis habitté ,c’est très réconfortant.
        #3-Je suis dans la lumière=(l’être)et (mon corps)sont dans l’univers.Je suis relié au tout et le tout est relié a moi des profondeur de l’univers a mon nombril.Essayez!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *