Les prémices du basculement (2)

Peinture de Tomek SetowskiPar Sand et Jenaël. Dialogue avec mon Ange n°20.

Vous êtes Ceux que vous attendez !

Vous êtes aujourd’hui même, pour ainsi dire, la somme de vos incarnations « passées/futures » projetée dans l’illusion du présent de votre densité-dimension.

Que veux-tu dire par là ?

Grâce à la glande pinéale, les différentes lignes temporelles sont susceptibles de vous apparaître dès que cette glande a retrouvé toutes ses fonctions (je m’exprimerai plus précisément à ce sujet dans un moment).

Votre perception du passé-futur correspond à la fonction inhérente de la psyché, qui va chercher sur un segment de l’ADN spiralé une séquence qui est alors projetée à travers le complexe pinéale-pituitaire.

Ce phénomène créé alors « votre présent » qui n’est qu’une illusion projetée de vos croyances se matérialisant sur l’écran de votre environnement.

La psyché est une fonction de l’âme qui permet d’accepter votre illusion. Dès que votre illusion est lue par vos yeux et décryptée par vos sens, elle devient densité, donc réelle dans votre dimension-densité. Cela génère en vous des sensations (dur/mou, froid/chaud, beau/laid, noir/blanc, attraction/répulsion…).  Ainsi, toute « chose-manifestation » est susceptible d’être ressentie par vos sens, par la « chose » elle-même ou par son contraire.

Ce phénomène est dû à la vibration bipolaire de l’énergie aller-retour (à l’image du courant électrique alternatif). Il peut-être décrit comme un courant d’énergie lumière qui fait un va-et-vient continu entre votre moment présent et le même moment présent sur d’autres lignes temporelles. Cela engendre l’illusion du passé/futur par votre cerveau-ego.

Dans la tradition sumérienne, ce phénomène est appelé « ki-ris-ti » (fils ardent de la vie), engrammé dans l’ADN humain, sur une séquence d’enzymes nommée aussi « Kiristos ». Cela vous a été caché par les hautes instances scientifiques à des fins de manipulation.

Des découvertes scientifiques datant de 1933 sont actuellement utilisées par la « Kabbale sombre » pour freiner au maximum l’éveil de l’humanité. Cette manipulation est en lien avec l’expérience de Philadelphie (projet Montauk dont je vous en reparlerai ultérieurement afin que vous puissiez faire les rapprochements).

Ainsi, dès que vos sens décryptent une vibration/illusion, une sensation/émotion se réalise alors à travers votre corps, au même moment qu’un événement se produit sur une autre ligne temporelle, simultanément à votre instant présent.

Ce qui revient à dire que toutes les mémoires des différentes lignes temporelles de vos existences apparaissent de façon superposées. Elles sont tout simplement inscrites dans des séquences spiralées de votre ADN et se manifestent pour être expérimentées, puis conscientisées. Ce qui démontre bien que le temps n’est qu’une illusion puisque le vecteur temps s’annule dès que vous êtes dans le moment présent. Donc vous pouvez comprendre que vous êtes en ce moment même, un seul « Être-Âme » qui pilote des « vaisseaux-corps » différents.

Aux yeux de la dimension 3D, votre « incarnation actuelle », ce que vous interprétez comme étant des vies antérieures, la physique quantique le démontre comme une réalité dans le ICI et MAINTENANT. Cela peut-être mathématiquement prouvé.

VOUS ÊTES DONC, CEUX QUE VOUS ÉTIEZ ET CEUX QUE VOUS ATTENDEZ.

VOUS ÊTES TOUS DES ENFANTS DE LA LUMIÈRE PUISQUE VOUS ÊTES TOUS ISSUS DE LA MÊME SOURCE.

VOUS ÊTES LES FILS ARDENTS DE LA VIE, LES « SAUVEURS » QUE VOUS ATTENDIEZ.

Il ne s’agit pas d’une théorie spirituelle New-Age, mais cela peut-être démontré scientifiquement, tout comme l’ascension collective qui est sur le point de se réaliser. (J’y reviendrai aussi ultérieurement).

Peinture de Martin-Georg OscityAlors, qui est Jenaël ?

Je suis toi – tu es moi. Je suis celui, qui conduit ton vaisseau-corps. Je suis l’esprit (le féminin) qui croit qu’il est séparé de Dieu, la Source.  Je suis l’esprit qui n’est autre que la « lumière alternative » qui voyage dans un champ de force électromagnétique, c’est à dire ton âme (ton Ange/ton Dieu en toi).  Je suis ton âme qui a prit place dans un vaisseau de matière, qui n’est autre que ton corps. Je suis habillé par ton corps qui se réalise dans la densité à travers ton ego. Je suis ton ego qui réalise subitement qu’il est Christ (Kiristos).

Dans la tradition, dès qu’il s’abandonne et exprime à Dieu les mots suivants : « Mon Père pourquoi m’as-tu abandonné ? », Le Christ rend l’âme, c’est à dire qu’il se laisse mourir à son illusion, qui n’est engendrée que par les sensations du corps physique dans lequel il habite. Il devient alors ascensionné, c’est à dire « il monte au ciel et s’assoit à la droite du père ». Il redevient alors l’Unité/Dieu. Un cycle est alors achevé.

Ce que je que vous dis là, correspond à un cycle intrinsèque à toute forme de « vie consciente ». Ceci est scientifiquement prouvé, est représenté par la Kabbale-Connaissance et peut se calculer par les mathématiques. (Nous y reviendrons aussi ultérieurement).

Nous marquons une pause, car nous avons ‘ »la tête qui fume »…

Pourquoi, ai-je cette sensation de mal de tête localisée sur mon front et le dessus de ma tête ?

Tu te doutes bien que tes douleurs sont liées à la descente d’énergie-information à travers tes chakras pinéal et coronal.

Te souviens-tu du schéma de la cochlée de l’oreille ?

La cochlée est l’organe principal de l’oreille. Il a la forme d’un tube enroulé en spirale qui contient des petits poils (cellules ciliées). La forme spiralée permet de capter des sons à des fréquences vibratoires différentes. L’oreille est donc sensible à des sons allant de 20Hz et 20.000Hz. Cependant, c’est la forme de la cochlée qui devrait pour ainsi dire vous mettre « la puce à l’oreille ». Il existe un autre organe spiralé dans l’organisme humain. Il s’agit bien entendu de la glande pinéale.

Cet organe, défini comme une glande située au milieu du cerveau, permet de « capter » des images et des sensations que vous reliez à vos incarnations « précédentes » (lignes temporelles qui en « réalité » se superposent dans un même présent). Il génère aussi, l’illusion de votre incarnation dans la dimension dans laquelle vous vous situez en ce moment même.

Pourtant, votre « médecine officielle » ne semble pas lui accorder beaucoup d’importance. Et pour cause, il est l’organe principal déclencheur de votre Ascension individuelle. C’est l’un des secrets le plus puissamment « classifié » par les agences officielles.

Le complexe pinéal-pituitaire est l’élément-clé de toute manifestation créée. Qu’elle soit individuelle ou collective.

Je vous avais révélé qu’une dimension/densité est déterminée grâce à l’équilibre harmonique entre différentes forces, dont la vitesse de la lumière, la gravité, le champ magnétique. Il est important de le retenir car le rôle de la glande pinéale est intimement lié à cet équilibre harmonique.

Pinéale&VaticanJe m’explique : la pinéale est un organe constituée d’amas de cellules photo-émettrices/réceptrices disposées en spirale. Une sorte de minuscule pomme de pin, de consistance gélatineuse, totalement hermétique à votre dimension/densité 3D.

Sa consistance gélatineuse est un secret absolu qui a été caché à l’humanité par vos « Dieux créateurs », afin que vos scientifiques ne puissent pas faire le rapprochement avec d’autres mystères qui vous sont cachés, tel le fonctionnement des pyramides, les crânes de cristal, les portes des étoiles…

La loge de la pinéale est située à un emplacement dans votre crâne extrêmement précis, où le champ magnétique est annulé grâce à la géométrie sacrée de la boîte crânienne. Ainsi, le milieu aqueux de cette glande est densifié sous forme de gélatine car elle n’est soumise ni au champ magnétique, ni à l’attraction terrestre. Ce qui implique que l’eau dans la glande pinéale est comme suspendue.

Cela ne vous rappelle rien ?

Je viens de vous révéler l’emplacement d’une des portes des étoiles que tous les chasseurs  d’OVNIS cherchent ‘ »désespérément' ». Elle est tout simplement à l’intérieur de votre propre crâne.

La forme spiralée de la pinéale permet tout simplement de capter les fréquences invisibles à l’œil nu et aussi d’autres fréquences sur lesquelles votre corps astral est incarné (ligne temporelle).
Ce qui explique que certains d’entre vous qui êtes prêts à concevoir l’existence d’autres lignes temporelles, peuvent déjà percevoir des vaisseaux ou autres manifestations « in-temporelles » à travers la pinéale.

Cette « Porte des Étoiles » génère et excrète tout simplement les dimensions/densités dans lesquelles vous êtes incarnés. C’est cette porte qui vous permet de créer l’illusion que vos sens interprètent dans « un moment présent ». C’est donc seulement à partir de « ce moment présent », le ICI et MAINTENANT, que peut être généré l’Énergie des possibilités multiples.

pinéaleC’est aussi à travers les propriétés de la pinéale que la dé/re/molécularisation est réalisable. Ceci implique la possibilité de voyager dans le temps, de se dématérialiser, se bilocaliser, de voler…

Pour le moment encore, les possibilités « piégées » par la matrice qui engendre vos croyances sont artificiellement générées par le projet Montauk (qui a débuté fin mars 1983) dont je vous parlerai ultérieurement.

Cela rejoint l’une des théories de Jacqueline Bousquet qui dit : « Il est une construction mentale que certaines propriétés de notre cerveau rendent réelles tant que nous y croyons. »

Je poursuis,

Sachant que la densité dans laquelle vous évoluez est liée à la gravité, et que la gravité contient toutes les potentialités, dont celle du temps, il est aisé de comprendre que l’interprétation que vous en faites est « une illusion » qui devient réelle tant que votre Ego l’alimente à travers ses croyances.

Vous restez ainsi enfermé dans un schéma qui vous poursuit durant toutes les incarnations, et même jusque dans l’au-delà, le plan astral (l’après-mort), contrairement à ce que l’on souhaiterait vous faire croire.

Alors vous pouvez comprendre que la vie comme la mort sont simplement une « prison conceptuelle » conçue et engendrée en permanence par vos croyances.

Transmis par Sand et Jenaël le 28 janvier 2013.

Les prémices du basculement (1)

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 07- Messages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

107 Responses to Les prémices du basculement (2)

  1. Stéphane dit :

    Peux tu me dire si il y à une suite? j’aimerais bien en savoir plus sur le projet Montauk.
    j’ai déjà vu un documentaire sur ce projet sur la chaîne SYFY
    « ce que le gouvernement nous cachent »
    http://www.youtube.com/watch?v=cPTXC0AmAVU

  2. damiens pascale dit :

    coucou, je pense que tu les as déjà vus, mais bon…..
    il y a deux nouveaux articles de pamela kribbe
    j’ai fait mon don par l’intermédiaire d’une amie.
    sincerement, ton site soit renforce mes convictions soit décille mon regard vers une plus grande conscience .
    sa lecture m’oblige aussi à étre dans le moment présent , seul moment ou je suis en vie !
    m’oblige ou plutot me permet de voir que j’y suis trés peu est cela est en soi une trés belle chose .
    ciao et grand merci .

  3. Dioex dit :

    Tiens il a mis la même coupe au niveau du 3éme ventricule que mon post précédent. J’avais pas vu,lol
    Sur cette coupe on voit l’hypophyse, la pinéale,l’hypothalamus, la cavité du 3éme ventricule avec l’oeil « thalamique » d’horus ,le corps calleux qui connecte les 2 hémisphères.
    Energétiser,cristalliser et photoquantifier le LCR à cet endroit est intéressant puisque les cellules souches cérébrales sont dans les espaces de substance blanche periventriculaire. Une des atteintes de cette zone périventriculaire bien visible à l’IRM et bien connue dans sa symptomatologie multifocale est la sclérose en plaque. Energie et neuroplasticité ou neurodestruction si les cellules souches deviennent des lymphocytes autoréactifs comme dans la sclérose en plaque. La vieillesse induit naturellement une dilatation des ventricules cérébraux, c’est à dire une perte de substance blanche périventriculaire, c’est un bon marqueur de l’age réel d’un cerveau avec les atrophies de la substance grise qui vont habituellement avec.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Corps_calleux

    Au dessus du corps calleux se trouve la faux du cerveau, membrane conductrice sur le trajet de tous les chakras et point d’acupuncture du front jusqu’au coronal.

    http://www.google.fr/imgres?imgurl=http://www.chups.jussieu.fr/ext/neuranat/meninges/images/tente-sinus.JPG&imgrefurl=http://www.chups.jussieu.fr/ext/neuranat/meninges/texte/gcadremeninge03.html&h=284&w=266&sz=18&tbnid=NP5w6iRLkIbx2M:&tbnh=80&tbnw=75&zoom=1&usg=__gZ7h8OmYvoJDgTypd99fmfQvCBo=&docid=py8vTb0ursqahM&sa=X&ei=KfsQUb2XK7Oy0AWWlYGgDQ&ved=0CDgQ9QEwAg&dur=4246

    Connaitre la neuroanatomie c’est puissant, ça révèle beaucoup de chose sur notre fonctionnement et notre potentiel.

    Je file by

  4. babouchka dit :

    Amis
    Pour les manques de repéres j’ai lu il y a 30 ans un livre du Dr Arthur GUIRDHAM « la communication silencieuse  » qui m’avait beaucoup aidé a une époque où peu de gens étaient informés …et après sa lecture j’ai rencontré des « anciens cathares »..synchronicité oblige !
    Il a beaucoup écrit sur le sujet…Passeur tu dois connaitre ses livres…puisqu’en Terre Cathare tu nous invites…

    • Le Passeur dit :

      Non je ne connais pas cet auteur.

      • BabouchKa dit :

        Passeur,ces livres sont trouvables sur Amazone en poche..
        Ce furent mes premiers livres d’éveil ,quand ma vie a basculé … Et ils m’ont beaucoup appris..
        Ce sont des ouvrages écrits par un psychiatre anglais qui a sa grande stupéfaction ..à découvert un monde autre..ce qui l’a conduit à faire des recherches en pays Cathares.
        Cela différait des pseudos livres ésotériques du moment,style lob sang rampa mais qui ont eu un impact certain pour ouvrir la voie a de nombreuses personnes.
        Une senior sur le chemin….
        Amitiés de lumiere

  5. alain thomas dit :

    L’homme est toujours en quête de trésors fournissant l’explication rationnelle de son existence et de son origine.
    Il a besoin et c’est bien légitime de chercher sans cesse le pourquoi de son existence.
    Nous en sommes tous là… malgré nous.
    Dans sa quête du graal, il a besoin de certitudes, de trouver des explications mystiques, spirituelles, scientifiques ou intellectuelles, jusqu’à affirmer des points de vue qu’il voudrait universaliser afin qu’ils deviennent des vérités pour parvenir enfin à La Vérité.
    Il oublie souvent que s’il expérimente sa condition sur cette Terre, c’est parce qu’il ne peut pas avoir de réponses tangibles aux questions existentielles qu’il se pose sans cesse.
    Il va chercher à l’extérieur de lui-même les trésors qui sont enfouis à l’intérieur, dont le plus grand n’est rien d’autre que la Foi en quelque chose de Divin… sans pour autant pouvoir affirmer quoi que ce soit.

    Sur son chemin individuel (un champ unique d’expérimentation), il va expérimenter tout au long de ses incarnations successives une infinité d’instants de conscience qui vont lui permettre d’évoluer d’une façon totalement unique.
    La vie est magique parce qu’elle résulte d’une conjugaison d’expériences où ce qui apparaît à l’esprit provient entièrement de sa propre fabrication mentale.
    Comme rien n’est séparé, nous créons le monde avec nos propres pensées.

    La méditation permet à chacun de faire l’expérience de la capacité infinie de l’esprit à se manifester.
    Je pratique la méditation depuis plus de dix ans et je ne suis qu’un pratiquant modeste qui a expérimenté des événements extraordinaires.
    La glande pinéale joue un rôle significatif tel que c’est décrit dans le lien que je vous propose ci-dessous… sans doute oui… mais sans doute pas comme cela est décrit ici car personne ne détient La Vérité sinon que chacun fait l’expérience de Sa Vérité sans pour autant que ce soit La Vérité.
    Y a-t-il Une Vérité ?
    Chaque méditant fait l’expérience de ce qui est unique dans la manifestation. Pas une seule méditation ne ressemble à une autre. Tout évolue sans cesse dans un monde illusoire où tout ce qui apparaît est vide d’existence propre.
    Lorsque la lune se reflète dans l’eau, que faites-vous de ses reflets ?
    Lorsque vous démontez une table et que vous dissociez les pieds du plateau, où se trouve la table ?
    Lorsque vous représentez une main alors qu’elle est constituée d’une paume, de chair, d’os, de doigts et de phalanges, où se trouve la main ?
    Rien n’existe indépendamment du reste et toute forme est vide.

    Chaque fois que je me pose en méditation au milieu d’un groupe de méditants dans un lieu rempli d’énergie et adapté pour la pratique, après avoir déposé mon esprit dans le calme mental, j’expérimente la vacuité et la luminosité en faisant disparaître de ma vue toute forme animée ou inanimée, remplacée par une lumière dorée dans laquelle tout résidu semble être relié au reste.
    A chaque fois, je fais l’expérience de la luminosité, de la vacuité, de l’interdépendance et de l’illusion.

    Est-ce la glande pinéale qui fait son œuvre comme elle le fait sur ce méditant dans le petit film que je vous propose ? Peut-être… Et alors ?
    Quel intérêt à tout cela ? Où cela nous mène-t-il ?
    Qu’est-ce que va changer en nous le fait de savoir que la glande pinéale recèle des fonctions extraordinaires qui nous seraient cachées pour empêcher notre évolution ?
    Personne n’empêche un individu de faire des expériences méditatives.
    Bien sûr que nous nous servons de guides pour avancer.
    Sur ce site par exemple, les expériences des uns et des autres sont utiles pour ceux qui ont des réponses qui, si ils ne les avaient pas, avanceraient sans doute moins « vite ».
    L’homme est là en interdépendance du reste pour s’appuyer sur les points de vue des autres et vérifier par lui-même toute affirmation et tout enseignement.
    Nous savons que le temps est aussi une illusion alors avancer « vite » est encore une illusion.
    Alors à quoi bon chercher ailleurs d’autre fruit alors que nous avons en nous tout ce qui est possible d’expérimenter.
    La glande pinéale est une matière vide. Certes, les scientifiques ont fait quelques découvertes, de là à dire comme Descartes qu’elle est le siège de l’âme, il y a une barrière à ne pas franchir avant de formuler quelque chose qui pourrait faire croire que c’est La Vérité.

    L’humilité oblige à courber la tête et remercier autant qu’il est possible de le faire, chaque jour, parce que nous ne savons rien, absolument rien de la création, de l’origine, du pourquoi de ceci ou cela, sauf à expérimenter par soi-même, rien que par soi-même.
    Le plus important n’est-il pas notre attitude face aux événements quotidiens ?
    Notre « mission » n’est-elle pas d’aider autrui chaque fois qu’un événement nous le dicte ?
    N’avons-nous pas en nous naturellement une prédisposition à l’écoute, à la bonté, à l’amour, toutes ces qualités éveillées mises à notre disposition pour être présent chaque fois qu’il est nécessaire ?

    Alors, comme disait Einstein :

    « L’expérience la plus belle et la plus profonde que puisse faire l’homme est celle du mystère.
    C’est sur lui que se fondent les religions et toute activité sérieuse de l’art ou de la science.
    Celui qui n’en fait pas l’expérience me semble être sinon un mort, du moins un aveugle.
    Sentir que derrière tout ce que nous pourrons découvrir il y a quelque chose qui échappe à notre compréhension et dont la beauté, la sublimité ne peuvent nous parvenir qu’indirectement, voilà ce que c’est que le sentiment du sacré, et, en ce sens, je peux dire que je suis religieux. Et il me suffit de pouvoir m’émerveiller devant ces secrets et de tenter humblement de saisir par l’esprit une image pâlie de la sublime structure de tout ce qui est. »

    La glande pinéale et son fonctionnement, puis l’un de ses infinis rayonnements lors d’une méditation sous forme de petite vidéo :

    http://histoirenondite.wordpress.com/2013/01/22/quest-ce-que-la-glande-pineale-et-comment-fonctionne-t-elle/

  6. Aiouch dit :

    Une deuxième lecture de ce message était nécessaire, pour ne pas s’arrêter à la première impression, ni au jugement.

    « Donc vous pouvez comprendre que vous êtes en ce moment même, un seul « Être-Âme » qui pilote des « vaisseaux-corps » différents. »
    Cela veut-il dire que nous existons en ce moment présent partout à la fois dans différentes lignes temporelles ? Quand Jenaël dit que le temps n’est qu’illusion, veut-il dire que dans toutes ces lignes temporelles superposées, le temps n’est qu’une illusion, et qu’il n’y a que dans le Présent que nous sommes partout à la fois ; que nous SOMMES tout simplement . La notion de passé et futur est donc une illusion ressentie dans toutes nos lignes temporelles, il n’y a que le PRESENT qui Est et dans lequel nous Existons dans notre Unité et dans le UN, même si nous expérimentons différentes formes de vie, sur plusieurs plans.
    « VOUS ÊTES DONC, CEUX QUE VOUS ÉTIEZ ET CEUX QUE VOUS ATTENDEZ. » Cela se « comprend » plutôt se ressent mieux sous cet angle …
    Par rapport à la glande pinéale, j’ai une question personnelle, je ressens une sorte de bruit de fond, de fréquence élevée, localisée dans le cerveau, rien à voir avec l’acouphène et l’audition, mais plutôt une vibration, comme un sifflement lointain. Ce même sifflement ressemble à celui ressenti lors du voyage astral, mais ce dernier est beaucoup, beaucoup plus intense !!!
    Y a-t-il un lien, ou est-ce dû à la pression sanguine qui génère tout simplement cette sensation ?
    Si quelqu’un peut m’éclairer …
    « la pinéale est un organe constituée d’amas de cellules photo-émettrices/réceptrices disposées en spirale. Une sorte de minuscule pomme de pin, de consistance gélatineuse, totalement hermétique à votre dimension/densité 3D.
    Sa consistance gélatineuse est un secret absolu qui a été caché à l’humanité par vos « Dieux créateurs », afin que vos scientifiques ne puissent pas faire le rapprochement avec d’autres mystères qui vous sont cachés, tel le fonctionnement des pyramides, les crânes de cristal, les portes des étoiles…
    La loge de la pinéale est située à un emplacement dans votre crâne extrêmement précis, où le champ magnétique est annulé grâce à la géométrie sacrée de la boîte crânienne. Ainsi, le milieu aqueux de cette glande est densifié sous forme de gélatine car elle n’est soumise ni au champ magnétique, ni à l’attraction terrestre. Ce qui implique que l’eau dans la glande pinéale est comme suspendue.
    Cela ne vous rappelle rien ? »
    Est-ce une réponse à ma question ? Ou une question à ma question ? … De quels Dieux créateurs Jenaël (moi, lui, nous) veut il parler, ceux que notre mental crée ?

    « Vous restez ainsi enfermé dans un schéma qui vous poursuit durant toutes les incarnations, et même jusque dans l’au-delà, le plan astral (l’après-mort), contrairement à ce que l’on souhaiterait vous faire croire.
    Alors vous pouvez comprendre que la vie comme la mort sont simplement une « prison conceptuelle » conçue et engendrée en permanence par vos croyances.
    Transmis par Sand et Jenaël le 28 janvier 2013. »
    La vie et la mort telle que nous la comprenons, l’interprétons, est donc aussi une illusion, un concept ?
    Mais alors qu’y a-t-il au delà …
    Taoufiq

    • Le Passeur dit :

      Ca fait beaucoup de questions dont la plupart des réponses se trouvent dans maints textes publiés ici et même certaines dans les commentaires de cet article. Il n’est pas possible de tout reprendre à chaque fois. Idem pour ce qui est des symptômes vécus, dont les sons, utilise le moteur de recherche avec le mot « symptôme » et tu trouveras des articles sur le sujet. Cela dot pour résumer, oui, le temps linéaire perçu est lié à la gravité et donc à la vitesse de rotation de la Terre. Tout existe en même temps sur plusieurs plans et j’ajouterai que l’expérience vécue sur un plan influe sur les autres.

      • Aiouch dit :

        Merci pour la limpidité et fluidité de tes messages Passeur,
        J’ai lu les nouveaux commentaires et ceux d’avant aussi, qui ont tous fait écho à mes questions.
        Taoufiq

  7. helene dit :

    Ces textes me parlent plus que jamais,tout est de plus en plus clair,je les ai relus et relus à en avoir des frissons.Laurent Dureau de 5d6d La ré-unification décortique très bien lui aussi les moteurs de la création,il utilise meme des graphiques et vidéos pour expliquer l’inexplicable……Merci Passeur,merci Jenael Hélène du Québec

    • Mélanie dit :

      Entre Le Passeur et Laurent Dureau se connectent des pans entiers de nos questionnements, la lecture se fait différemment en fonction de nos besoin du jour, mais sont complémentaires. Je passe aussi de l’un à l’autre, en savourant les frissons de re-connexion 🙂

  8. Margelle dit :

    Effet de la glande pinéale ??? un ami parisien, pas trop trop fou (mais un peu quand même), vient de nous appeler pour nous signaler l’arrivée des hirondelles !! oui vous avez bien lu… je ne peux pas vérifier, n’étant pas sur place. Il dit bien connaître les oiseaux et ne pas les confondre avec d’autres passereaux. Je lui ai proposé d’arrêter le régime qu’il suit actuellement…. mais hirondelle ou pas, de toutes façons, on sent que ça tourbillonne et virevolte…. Et je peux vous assurer qu’il n’est pas un adepte des anges, bien qu’il soit musicien… bon, j’attends de les voir dans mon coin… dans quelques mois sans doute… 🙂

    Eh les amis, les échanges vont vite, difficile de suivre… voire impossible.. mais passionnant…

    Oui, François j’avais bien lu ton post et avais envie de t’en remercier.. je le fais maintenant. J’ai trouvé ton témoignage absolument dans le vif de notre vécu actuel. C’est impressionnant la façon dont tu as de vivre dans ton corps, tes sens tout ce qui peut nous mouvoir, émouvoir. Je t’en remercie… (et attends un peu que tu nous dises comment tu as nettoyé le tout…. 🙂 )
    Clin d’oeil à Cécile avec nos synchronicités de chamanisme. Je sens de plus en plus directement également mes barrages, mes conditionnement. Ils deviennent plus évidents. Même si je ne m’en débarrasse pas automatiquement, de les voir, les reconnaître rend plus claire…

    • Margelle dit :

      J’ai trouvé le lien de Corinne Sombrun, la chamane
      http://www.youtube.com/watch?v=Ym0kIECFi0U

    • Thau dit :

      Des hirondelles à Paris fin Janvier!
      Pauvres bêtes elles vont crever la faim…les insectes se faisant rares à cette date. En région parisienne, les premières arrivées ont lieux fin Mars…en principe…Mais les animaux aussi perdent la boule ces derniers temps: probablement leur épiphyse qui « bat la campagne » (surtout à Paris…)
      A+Thau

      • Le Passeur dit :

        C’est la « boule » qui nous porte qui est en train de quitter les horizons où elle nous a jusque-là portés. En chaque forme de vie les êtres les plus sensibles perdent déjà leurs repères et les temps sont déjà là où tout le monde les perdra. Il ne faudra pas oublier qu’une grande lumière en sortira.

  9. Thibou dit :

    Bonjour à toutes et tous,
    je suis vraiment heureux et reconnaissant de lire ce que je lis, un peu comme Mesnet, même si je n’ai jamais été très actif au niveau des commentaires, je ressens le besoin depuis un moment de me mettre en retrait pour me concentrer le plus possible sur mon expérience ici et maintenant dans la vraie vie plutôt que sur la toile.
    Je ne peux m’empêcher de réagir suite à ces 2 textes sur les prémices du changement puisque cela renvoie vraiment à ce qui a été déclencheur dans le changement paradigme que j’ai initié il y a plus de 2 ans.

    La glande pinéale, siège de l’âme chez Descartes, j’avais commencé à en entendre parler sur internet par un groupe de musique qui se nomme DMT, la molécule que serait censée sécréter la pinéale (rien n’a été scientifiquement prouvé même si elle contient tous les matériaux pour construire la molécule et sublimer ses effets).
    Je me suis pris une claque monumentale en regardant le documentaire D’Autres Mondes de Jan Kounen sur le chamanisme shipibo. Il y explique son parcours personnel de comment il est arrivé à consommer de l’ayahuasca, d’où vient ce breuvage, quelle utilisation en font les indiens, les effets et conséquences que cela a eu sur lui mais surtout le point de vue de la science « moderne » sur ce genre de pratiques.
    Il y a clairement eu un avant et un après en ce qui me concerne, je n’ai plus jamais pensé de la même manière après l’avoir vu.

    Cet été j’ai lu un bouquin très intéressant du Docteur Rick Strassman « DMT la molécule de l’esprit », il a mené des tests cliniques sur des humains dans les années 90, c’était la 1ère recherche sur des humains depuis les années 50/60 et la diabolisation des psychédéliques par la société.
    Hormis les rapports (entre autres) d’expériences mystiques, d’images reflétant l’état psychique du patient, Strassman a été extrêmement surpris d’avoir des cobayes relatant des phénomènes d’abduction par des extra-terrestres… !!!
    Tout le folklore y passe : les tronches hideuses d’insectes divers, les analyses, les tests, les sondes,… Fox et Mulder où êtes-vous ? ; )
    Le truc c’est qu’il fait un rapprochement complètement bluffant avec les possibles déraillements de la glande pinéale et de la diffusion de DMT dans le corps qui est en temps normal un système quasiment inviolable et les phénomènes d’abduction donc. Selon lui, les situations des personnes rapportant ce genre de phénomènes (en dehors de son étude donc) correspondraient (au moins une partie) aux situations au cours desquelles la pinéale déraille.
    Plus que de s’être fait enlever, ces personnes se sont projetées involontairement dans une autre dimension où ils ont rencontré d’autres formes de vie qui, curieuses, voulaient en apprendre plus sur notre propre forme de vie. (particulièrement au niveau des émotions)

    Je ne suis pas surpris que ce texte fasse peu écho à certains car il me semble que les textes de Myrha Leskens, quand elle parlait de la nature holographique de l’existence, avait laissé les gens dubitatifs.
    Mais on y est, pour moi, de part ce que j’ai eu la chance de voir et les rapprochements que j’ai pu faire, tout me semble logique, nous projetons de façon commune notre réalité afin de nous auto-expérimenter, nos croyances nous limitent et nous définissent, pour autant si nous réussissons à les abandonner nous nous retrouvons immédiatement dans notre Nature véritable et intrinsèque qui ne nous abandonne jamais.

    Avec la lecture que je suis en train de faire de Michael Brown, la logique continue, si nous projetons notre expérience, nous sommes responsables de la qualité de celle-ci, reste à en prendre pleinement conscience en l’accueillant telle qu’elle se présente sans essayer de se raconter des histoires afin de pouvoir mieux ressentir. (et non pas de se sentir mieux)
    Je suis encore loin d’être capable de dépasser tout ça au niveau du vécu même si je sens que les choses bougent et progressent, mon mental carbure encore trop mais je le sens acculé de plus en plus. Que sonne l’hallali !!! ; )

    Bref merci encore une fois de plus à toi Passeur de relayer tout ça pour nous, pour moi. Je te fais une confiance absolue dans la guidance que tu proposes car Urantia Gaia est le seul site traitant de « spiritualité » que je consulte car je sens que j’y trouve l’essentiel pour moi (et même bien plus).
    Pour implication, ton non jugement, ta justesse, ta sagesse et tout ce que je ne peux nommer, je t’exprime ma gratitude inconditionnelle. MER-CI !!!

    • Cécile dit :

      Thibou, c’est intéressant ce que tu dis, en particulier sur les abductions car je me suis posé beaucoup de questions là-dessus… et je n’ai toujours pas de réponse. Merci à toi pour cette intervention qui apporte un éclairage nouveau (enfin, en ce qui me concerne) sur cette expérience.

  10. alain thomas dit :

    Ce texte ne me parle pas 🙁

    • Aiouch dit :

      moi non plus pour le moment.
      C’est mon premier ressenti après cette lecture à vif.
      Je vais relire demain ou plus tard pour avoir un autre regard, mais en ce moment, pas d’adhérence.
      Bien à toi Alain, (désolé de ne pas avoir encore répondu à tes réponses à mes posts, je le ferai … si Dieu le veut 🙂 )
      Taoufiq

    • J’ai lu et relu ce message et j’ai quelques difficultés à adhérer.
      Peut-être parce que trop « intellectuel », pas assez clair comme message. Je comprends les termes mais, comme Alain Thomas, il ne me touche pas, pas de résonance.

      • Le Passeur dit :

        Il est très difficile car très limitatif de mettre des mots sur ce que dit cet article. On peut en entendre la profonde vérité par ce que sait le cœur.

        • PAS UN COMMENTAIRE MAIS UNE DEMANDE AU SUJET INSCRIPTION
          Bonjour Le passeur, j’ai voulu m’inscrire et, mon identifiant est refusé. je voulais prendre Fille de l’eau comme identifiant, apparemment pas possible. merci de bien vouloir me donner la marche à suivre.

          • Le Passeur dit :

            Je n’en sais rien. Les apostrophes et autres caractères spéciaux sont rarement acceptés par les systèmes informatiques. Il y a de bonnes chances pour que ce soit ça, un message doit de toute façon vous le dire.

        • graffitique dit :

          C’est sûrement difficile aussi d’écrire ces articles : même si l’on sait à peu près ce qu’on veut exprimer, on ne sait jamais vraiment comment ça pourra être reçu, dans la diversité personnelle de chaque lecteur … parler de science à partir de procédés de l’art, par exemple, induit une sorte d’itération sémantique qui ne rend pas spécialement la lecture « facile » pour tous, au même moment. Un auteur donné pourrait être très fortement et authentiquement inspiré, sans pour autant avoir instantanément la même aisance dans la mise en forme.
          Hors-sujet aussi, je l’admets 🙂

        • Mélanie dit :

          Prendre un thé chaud, une couverture, mettre votre cerveau sur off…et écouter la musique de ce texte, en lecture diagonale..les mots peu connus ou difficiles à comprendre se glisseront dans votre coeur. Plus facilement d’ailleurs si l’on va se coucher peu après la lecture. L’être absorbe l’info comme une éponge, surtout quand monsieur cerveau fait ronflette 🙂

  11. marie christine dit :

    Je suis bien contente d’avoir une glande pinéale .
    Qu’est-ce que ça serait si on n’en avait pas : des sauvages sans âme, donc sans aucune chance de salut !

    • graffitique dit :

      tout s’explique : je ne sais plus où je l’ai mise, crévindiu.

    • Marie-Anne dit :

      Coucou, Marie-Christine,
      Moi aussi, je suis bien contente que tu aies une glande pinéale ; et je propose que tous ensemble nous recherchions celle de Graffitique , parce que ça fait déjà un petit moment qu’il est lâché sur ce site! 🙂

      • graffitique dit :

        Merci Marie-Anne. Je perds tout 😀
        J’ai écouté la bande audio jointe à ton lien sur cette glande pinéale. Merci.
        Tout d’abord j’ai aimé ces sons. Quelques instants après l’avoir écoutée, j’ai effectivement ressenti « quelque chose ».
        Ça aurait pu me passer inaperçu, si ce n’est que j’ai aussi ressenti une sorte de peur. Au niveau émotionnel j’ai ressenti assez nettement une oscillation (rythme, polarité) entre peur et confiance.
        J’ai repensé alors à la coque protectrice de la graine à germer.
        Ensuite je me suis endormi comme un bébé, et à mon réveil (argh) l’effet m’a semblé rémanent, je le sens encore, diffusé.
        Je fais le lien avec un certain rêve d’enfance, je remarque la presque identité du ressenti de cette peur.
        Je ne peux m’empêcher de repenser à la théorie du dédoublement de JP Garnier-Malet, d’une part; et d’autre part à l’Onde de Laura Knight-Jadczyk, où il est souvent question du langage et de la formulation, reconnaissant que ces questions de sémantique paraissent tout à fait inhérentes aux phénomènes.

        • Marie-Anne dit :

          Bonsoir Graffitique,
          En ce qui concerne la méditation « harmonisation de la glande pinéale », de Tom Kenyon, je suppose que tu as bien lu ses explications préliminaires (elles sont importantes).

          Je me suis également souvenue avoir lu Tom Kenyon dans
          le livre « 2012, Le Grand Rassemblement » (ed. Ariane): il y présente, notamment, 3 méditations (dont celle de l’harmonisation de la glande pinéale) et conseille de se reposer quelques minutes en silence après ces méditations; de rester en soi-même et de percevoir, pendant un moment, ce qui se passe dans les mondes subtils ( donc, au niveau de nos pensées, de nos émotions et de nos sensations).
          Il insiste aussi sur le fait que ces méditations peuvent provoquer des états de conscience altérés, ce qui me semble logique.
          Cela correspond à ton expérience.
          Voici, si cela t’intéresse( et pour tous ceux que cela intéresse, bien sûr), le lien , sur le site de Tom Kenyon, qui reprend certains chapitres de ce livre ( + téléchargement possible):

          http://tomkenyon.com/le-palace-de-cristal-interieur-et-louverture-des-salles-damenti

          Pour le reste, comme la glande pinéale agit( entre autres) comme une antenne qui capte les vibrations électromagnétiques de toutes les dimensions, je suppose qu’elle capte aussi celles de notre propre dimension( et , dans nos propres dimensions, les vibrations életromagnétiques de nos propres émotions).
          C’est peut-être ce qui explique ce que tu as perçu au niveau émotionnel en toi, l’harmonisation commençant peut-être à équilibrer chez toi cette émotion peur/confiance?
          Si l’on s’en tient aux dires de T.Kenyon, tu peux laisser ces émotions exister , être simplement avec les sons, et leur laisser accomplir leur magie: grâce à cette harmonisation de la pinéale, ces émotions devraient laisser la place à un autre type de mouvement mental/émotionnel/spirituel.

          Il semble aussi logique de conclure que ce soit à travers la glande pinéale que nous allions chercher nos souvenirs dans le champ multidimensionnel. (cf ton rêve d’enfance associé à cette peur).

          Par contre, je ne connais pas la théorie du dédoublement ni celle de l’Onde de L K-J, mais si le double éthérique permet le lien entre le physique et les dimensions subtiles, alors, je perçois là quelque chose d’intéressant, mais sans plus.
          Peut-être as-tu ton idée là-dessus?
          Voilà,… je ne suis sûre de rien, mais il y a peut-être dans tout cela quelques pistes intéressantes !?

          Sinon, ce n’est pas grave: l’essentiel est que la glande pinéale s’harmonise au juste moment pour nous.
          Et pour beaucoup d’entre-nous, cela semble être ce juste moment (ses prémices, en tous cas).
          Laissons-nous porter vers ce qui nous parle vraiment!

        • marie christine dit :

          Ah ben tu vois, Anne-Marie : Graffitique a sa glande pinéale bien en place et bien vivante !
          Quand la tête est reliée au coeur …
          On ne sait rien par rapport à ce qu’on pourrait (pourra ?) savoir … Et encore pire quand c’est le chaos intérieur .
          Il y a incontestablement des milliards de connexions dont nous avons à prendre conscience . C’est pourquoi on nous dit que nous sommes encore des bébés de la spiritualité .
          Et je suis bien d’accord ! Areu …

          • Marie-Anne dit :

            Ah, Christine-Marie! 🙂
            Je n’avais pas entendu ton Areu!
            Oui, nous sommes encore très très jeunes, mais aussi, semble- il, pleins de merveilleuses possibilités!
            Et ça, ça fait deux bonnes nouvelles! 🙂

  12. Margelle dit :

    J’ai pris le temps de lire et relire ce texte magnifique, qui ouvre des portes et pousse à aller
    plus loin dans nos explorations de nous-mêmes. En réponse aux commentaires contradictoires, j’ai envie de partager l’expérience d’une femme occidentale qui a rencontré les chamanes des steppes, qu’elle a soumis aux scientifiques. Je suppose que les scientifiques présents sur ce site connaissent ce type de démarche et les travaux qui en découlent, mais je la propose à tout hasard, car même si elle ne parle pas de la glande pinéale elle ouvre notre regard sur d’autres réalités… et parle de l’illusion de notre réalité… ce qui ne résout en rien la façon de la vivre dans le concret…
    Malheureusement je ne suis pas sûre d’avoir bien copié le lien. Il s’agit de Corinne Sombrun, elle vient de publier un livre : les esprits de la steppe.

    • Stéphanie dit :

      Coucou Margelle,

      Merci pour ce conseil de lecture … J’aime beaucoup ce que Corinne Sombrun écrit sur ses expériences de chamane. Je lirais avec plaisir son dernier livre « Les esprits de la steppe », tout un programme … Merci.

      • Margelle dit :

        Hello Stéphanie,

        J’ai retrouvé le lien de la vidéo où elle parle de son expérience et l’ai posté un peu plus haut. Je ne savais pas qu’elle avait déjà produit quelques livres…. pour ma part je la découvre. J’apprécie énormément sa simplicité, parfois un peu naïve, mais qui me correspond parfaitement. Elle ne se prend pas au sérieux et ça fait du bien !!

  13. Marie-Anne dit :

    Encore merci, Passeur pour ce texte de Jenael qui confirme bien que tout passe par nous.
    Évidemment, toutes ces explications, si elles ont , en partie, révélé beaucoup de choses intéressantes concernant le rôle de la glande pinéale et concernant l’importance pour nous de nous détacher de nos croyances obsolètes, suscitent beaucoup de nouvelles interrogations.
    Mais tout vient à point.
    Depuis le début 2013, je sens cet appel du 3ème œil (je ne sais comment exprimer ceci autrement).
    J’attends avec intérêt la suite de ces dialogues.
    Merci

    • Cécile dit :

      Pour moi aussi, un « appel du troisième œil », comme tu le dis joliment Marie-Anne, est d’actualité cet hiver. Je n’en ai parlé qu’à de rares amies jusqu’à ce jour, mais la synchronicité de la publication des textes de Jenaël me donne envie de publier ce bref témoignage.
      J’ai eu la chance de rencontrer en voyage intérieur une femme chamane qui m’a offert trois « leçons de vision » centrées sur la récupération des capacités du chakra frontal (lié aux fameuses glandes pinéale et pituitaire, si j’ai bien compris).
      La première séance était basée sur la giration, comme le font les derviches tourneurs. La seconde a consisté à cheminer jusqu’au cœur d’un labyrinthe plongé dans l’obscurité. J’ignore quelle sera la troisième, elle est prévue pour la prochaine lune.
      Je n’attendais aucun résultat concret de ces voyages intérieurs, je voulais juste accueillir l’expérience telle que la vie me l’offrait (par l’intermédiaire d’une amie inspirée).
      Pourtant, à ma surprise, je constate depuis quelques temps que je vois soudain avec clarté mes schéma répétitifs, mes pensées restrictives, en un mot : la prison dans laquelle je m’enferme. En d’autre termes, je vois la réalité que je crée, je la vois se créer d’instant en instant sous mes yeux, émergeant de mes pensées et se matérialisant autour de moi.
      Bien sûr, je savais intellectuellement que l’on crée sa réalité, mais là, c’est différent. Je le vois, ça me saute aux yeux pour ainsi dire, de la façon la plus concrète : j’identifie telle phrase que je viens de prononcer dans mon blabla intérieur, tel réflexe que je viens d’avoir, telle condition que je viens de poser, etc.
      Voilà, je pense que ce réveil de l’hypophyse et de l’épiphyse concerne beaucoup d’entre nous, mais chacun le vit selon sa sensibilité, c’est ce qui rend l’expérience intéressante…
      Et je me permets de signaler, pour celles et ceux que cela intéresse, le CD « Ascension Codes » de Tom Kenyon. Ce sont des sons très inhabituels mais ils peuvent apporter une aide intéressante.

    • Vous êtes plusieurs à exprimer votre « appel » au sujet de la glande pinéale ou 3ème œil. A « l’alléger », la nettoyer…
      AH 🙂
      Au sujet de techniques ou de méthodes qui nettoieraient, ouvriraient etc.. ce troisième œil (ou les chakras), je ne comprends pas que certains se laissent bercer dans cette Illusion. .
      Si, ce 3ème œil n’est pas ouvert (d’ailleurs qui peut dire, il est ouvert ou fermé ? ) c’est que pour l’instant présent, il doit être ainsi. C’est uniquement notre propre travail intérieur qui fera que…
      Cela ne servirait à rien de forcer, puisque nous ne sommes, serions pas prêts à cette ouverture. N’est-ce pas Illusion que l’on puisse nous faire croire que par des méthodes, techniques nous pourrions ouvrir ce 3ème œil ? Alors que nous avons tout en Nous pour travailler.
      Nous provoquons nos propres blocages, à nous d’y remédier, non ? Je pense, (humble avis) que notre Ego peut nous pousser à nous faire croire que, si untel a son 3ème œil ouvert, pourquoi pas moi ? Et donc, par une technique je vais le faire.

      Nous avons changé de plan d’Energie depuis décembre 2012 et un peu avant, et donc nos z’oeils 😉 s’ouvrent.
      Télépathie par exemple plus accrue ou pas.
      Expérience : au cours de deux méditations plus d’un an) et celle du 21 novembre dernier, j’ai ressenti une douleur au niveau du 3ème œil (chakra frontal) comme si « on », m’appuyait fortement dessus, pendant des secondes, ce n’était pas une douleur (supportable bien sûr) fugitive.
      Etait-ce une ouverture en recevant l’Energie ? Ce que certains nomment un nettoyage ? Une façon de leur part, la haut, de me dire, travaille la dessus etc… pas encore trouvée la réponse, mais je ne la cherche plus, mon mental pourrait me jouer des tours.
      Je pense que cette ouverture se fait pour tout le monde mais qu’il n’est pas possible spirituellement parlant (sauf pour des très Sages) que nous « voyons » tout. cette vison intérieure des Autres.
      Notre télépathie est déjà mais nous ne nous en rendons pas forcément compte, s’est accentuée ou pas depuis décembre dernier.
      Il est plus important (à mon sens) de continuer à travailler sur nous plutôt que de vouloir à tout prix chausser des lunettes pour mieux voir.
      Chaque chose en son temps et notre temps n’est pas de toujours vouloir aller vite, vite, Illusion le temps.
      Peut-être hors sujet.

      • Le Passeur dit :

        Quelque chose a du m’échapper parce que je n’ai pas vu que quelqu’un ici dise cela. Il n’y a strictement rien à faire avec la pinéale, tout vient à point lorsque c’est le moment. Par contre prendre conscience de ce qu’est l’égo et œuvrer pour le remettre à sa juste place, là oui.

      • François dit :

        Ce n’est pas parce que l’on ne connait pas certaines choses , qu’elles n’existent pas. Et il me semble que que de penser sans cesse que l’ego ceci ou que l’ego cela, est fort probablement un coup égotique justement. La peur de se faire ‘torcher’ par l’ego ne doit en aucun cas empêcher l’ouverture vers ce qui est inconnu et qui peut permettre un nettoyage sur soi. Oui il existe des outils et/ou des techniques. Suffit juste de demander. (pas à moi donc on est clair, mais demander à la Vie.) et ce ‘qui est juste’ viendra.
        Oui j’ai allégé, nettoyé ma pinéale et dure-mère, incroyable non ?! 🙂 🙂 🙂
        Et je ne développerai pas plus sur ce sujet, merci Fille de l’eau d’avoir lu.

        • François, je n’ai jamais exprimé que « Oui j’ai allégé, nettoyé ma pinéale et dure-mère, incroyable non  » était faux. J’ai juste dit AH.
          Pas écrit non plus que cela n’existait pas 🙂
          Difficile de comprendre ce qui est écrit par l’Autre, de se faire comprendre par nos écrits, l’interprétation peut être différente et donc faussée. Richesse de l’échange aussi.

          Je suis en accord avec ceci : »Oui il existe des outils et/ou des techniques. Suffit juste de demander. (pas à moi donc on est clair, mais demander à la Vie.) et ce ‘qui est juste’ viendra. »

          Demander à Soi, ou la Vie est complètement différent que de pratiquer des techniques. Ce dont tu parles ne sont pas des techniques, c’est un travail avec Soi et sur Soi, différent.
          Le passeur : « Il n’y a strictement rien à faire avec la pinéale, tout vient à point lorsque c’est le moment. »
          C’est ce que j’exprimais.

      • Nada dit :

        Je n’ai pas lu ces 2 textes, je ne sais les recevoir.
        Je ne sais pas si je comprends ton commentaire, Fleur d’eau.
        Néanmoins, je veux poser mon point de vue.
        J’ai toujours été dans le refus d’utiliser des techniques aussi belles ou saines soient-elles en relation avec les chakras ou les glandes.
        Ces choses sont si complexes et à la fois si simples, seul/e le/la maître/sse en maîtrise la science !
        Mon choix est de laisser mes propres vécus humains se charger de conscientiser leurs présences et leurs activités. Ainsi aucun ou peu d’effets indésirables ingérables intuitivement.
        Etonné que la glande pinéale puisse être nettoyée.
        C’est comme si on demandait au soleil de se nettoyer ?

        Le front qui se fait sentir sans douleur, et désagréablement a également été une chose de ces derniers mois.
        Ma conclusion : des relations forçaient une relation télépathique.
        Cette pensée met fin à la pression ressentie là.

        Comme tu l’écris, je suppose, l’expérience de l’un n’est pas l’expérience de l’autre.
        Dans ces processus, il ne peut y avoir de copié-collé.

        Or, des êtres sont arrivés à un point d’équilibre avec les énergies.
        Or, ces êtres sont arrivés à construire de manière équilibrée des relations de groupe et pénétrent le service de partager et d’accompagner.
        Le hic en mon for intérieur est qu’il y a subtilement une volonté d’attirer les autres dans ces équilibres trouvés. C’est une forme d’ingérence aurique.
        Alors que chacun demeure dans son propre univers humain quotidien à respecter.

      • Marie-Anne dit :

        Bonjour Nada et Fille de l’Eau,

        Dans les méditations (généreusement) proposées par Tom Kenyon , il ne s’agit pas de nettoyer ou d’alléger la glande pinéale que Nada compare assez justement, je trouve, à un Soleil (« Seul Œil »).

        Il s’agit plutôt de réactiver ses potentialités cristallines.
        Une partie de la structure de la pinéale est cristalline.
        Ces petits cristaux sont ( pour reprendre les mots de Tom Kenyon) « des cristaux de calcite qui ont des propriétés piézoélectriques qui les font réagir aux  » mondes de Lumière ». En activant ces potentialités cristallines, vous ouvrez un portail donnant accès à votre Esprit supérieur, ce qui pourra vous apporter, ainsi qu’à l’humanité, un influx de sagesse et d’intuition autant que des solutions créatives à vos difficultés personnelles ou collectives ».

        Évidemment, ces méditations sont seulement proposées et non imposées, ce qui effectivement serait d’une ingérence inacceptable!
        À chacun de voir si ces méditations l’intéresse et si oui, de voir si elles « résonnent » en lui ou pas.

        En ce qui me concerne, je ressens, dans mon cœur, dans mon être, le besoin de me concentrer plus particulièrement aujourd’hui sur cette glande pinéale et je suis prête à répondre à cette appel: je l’accueille, et je fais ce qui me semble juste pour accompagner et favoriser cette réactivation, bref, pour la faciliter.
        Au passage, je partage les méditations et certaines explications qui m’y aident avec qui cela intéresse, sans obligation aucune!

        Chacun est libre de voir en lui si le moment est venu pour lui de faciliter cette réactivation, et comment le faire si c’est oui.
        D’autres personnes ressentent peut- être un appel à accompagner autre chose, et c’est très bien: chacun va où son cœur le mène.

        J’espère avoir répondu à certaines de vos interrogations,
        Amicalement, M-a

        • graffitique dit :

          Je te remercie pour les liens que tu as donnés à ce sujet Marie-Anne, très intéressants, je m’en documente.
          D’ailleurs je partage parfaitement ce que tu en dis comme ta façon de le dire. Je ressens pleinement cela, et je crois pouvoir le dire, depuis l’enfance (même si alors je n’en étais pas conscient).
          Pour ce qui est de l’Onde, j’ai juste évoqué dans ces longues pages passionnantes, tout ce qui tient aux mécanismes de langage. Evidemment tous ces documents ne s’éclairent que les uns par les autres. Ce qui me semble être au centre de tout ceci, c’est la « structure » des dimensions multiples, des lignes temporelles. A mon sens c’est là qu’est l’évidence de la révélation : une image si parfaitement lisible et simple que nous aurions pourtant refusé (craint) de la lire, d’en voir le sens depuis des millénaires… « fuir le bonheur de peur qu’il ne se sauve » :
          Il n’y a pas de mots pour cette évidence qui est pourtant si intimement liée au « langage ».

        • Merci de ta réponse Marie-Anne.
          Je pense ouverture plutôt que nettoyage ou allégement. Que cette ouverture se fait par notre travail intérieur.
          Cette glande pinéale permet la télépathie, la médiumnité, la voyance et la clairvoyance.

          Nous allons tous avoir de plus grande facultés de télépathie, clairvoyance etc…
          Nous serons tous télépathes plus besoin d’écrire ici ; Chic sans ordi.
          Pour l’instant cela ne nous est pas encore donné.
          Le voile, sera levé en son temps pas à pas, sans impatience et, là pas aisé.
          Depuis le 21 décembre dernier il est évident que cette réactivation se fait (entres autres chose).
          Je ne ressens pas le besoin de faire ce type de méditation guidée par une personne qui permettrait, l’ouverture, la fermeture de….
          Ce qui doit se faire se fera.

          Je pense que nous avons en nous tous les outils pour le faire. :-).
          Par contre toute explication nous permet d’avancer.
          🙂

          • Marie-Anne dit :

            Oui, Fille de l’Eau,
            Si tu n’éprouves pas le besoin de faire ces méditations, il est juste que tu ne les fasses pas.
            (R.: ces méditations de Tom Kenyon sont des sons.
            L’ouverture de notre pinéale peut, bien évidemment et bien heureusement , se faire sans ces sons qui ne sont proposés que pour nous faciliter cette ouverture, si nous le désirons.)

        • Nada dit :

          Je n’ai jamais compris pourquoi un humain a besoin d’activer ou de réactiver telle ou telle chose en ses corps.
          Savoir à quoi servent les chakras, les glandes, les auras ne suffit pas à conscientiser et à utiliser leurs fonctions avec sagesse dans ce monde terrestre.
          Nous utilisons déjà si peu notre corps physique parce que nous ne le conscientisons pas de la tête aux pieds comme le fait un patineur artistique ou un acrobate de cirque, par exemple. Qui est dans cette conscience uniquement lorsqu’il est dans sa prestation corporelle.
          Entre les effets finaux d’une activation et son début, il y a un univers de mystères multidimensionnels.
          Cet univers ne se pénètrent qu’avec la guidance du maître intérieur et de son/sa réel/le maître/sse avec qui la relation est établie. Dans quel but ? Je ne sais pas.

          J’ai toujours choisi de laisser faire la nature, quitte à revenir dans plusieurs incarnations, même si cela ne m’enchante point.

          Fût-ce ma glande pinéale ce jour-là ?
          Je raconte donc, aujourd’hui, puisque ce sujet délie les langues.
          Vers 1990, besoin de m’allonger.

          Un truc se durcit dans le centre de mon crâne.
          Je le perçois comme un minuscule diamant tant sa dureté est surprenante.
          Il tourne sur lui-même.
          Jusque là, aucun stress !
          Mon corps est relax, je suis observateur.
          Puis, un sifflement interne.
          Toujours relax.
          Je laisse faire. Cela semble durer 5 mns tant quelque chose est en résistance en moi, intuitivement.
          Je commence à percevoir que je vais quitter consciemment mon corps. Et je ne veux pas du tout vivre çà.
          Je stoppe net l’expérience !
          Si un jour, je m’autorise à aller voir ailleurs, ce sera au-delà des illusions astrales = le chemin direct.

  14. Michel dit :

    L’expérience de Philadelphie est très bien décrite (avec un peu de romance) dans le film du même nom « The philadelphia experiment », film de 1984 ralisé par Stewart Raffill. Pour ceux qui sont intérressés, il est chargeable sur le site de http://www.redlist-ultimate.be/
    On avance, on avance……

  15. Chris dit :

    Ce texte fait partie de la Divulgation (un pur trésor).
    Lisons ce texte en éloignant la raison et la logique qui nous desservent.
    Merci Passeur pour ce courage.

  16. Trimutri dit :

    Bonjour,

    J’ai une question par rapport à ce passage.

    Je cite.
    ))Vous restez ainsi enfermé dans un schéma qui vous poursuit durant toutes les incarnations, et même jusque dans l’au-delà, le plan astral (l’après-mort), contrairement à ce que l’on souhaiterait vous faire croire.

    Alors vous pouvez comprendre que la vie comme la mort sont simplement une « prison conceptuelle » conçue et engendrée en permanence par vos croyances.((

    Je dois avouer que ce passage me cause quelques inquiétudes, peut-être que je le saisis mal, je sais pas si vous pouvez m’éclairer?

    Je comprends bien que notre personnalité (ego) et la somme de nos croyances… s’en rendre compte permet de les changer, garder celles qui nous font évoluer et mettre de côté celles qui nous sont devenues inutiles, toutefois nous en auront toujours (me semble t’il). Elles nous sont indispensable à la vie que nous connaissons.

    Et comme je comprends le passage ci-dessus, c’est que même apres notre mort nous sommes prisonniers de nos croyances quelles qu’elles soient… cela me semble quelques peu effrayant de tourner en rond vie après vie à « cause de mes croyances ». Je me pose la question « comment notre égo pourrait se dégager de toutes croyances, si c’est le chemin de la « libération »? »

    J’espère que mon questionnement est compréhensible.

    Au passage merci à vous tous (tes) pour vos nombreux commentaires qui me font avancer de jour en jour et merci au passeur pour ce merveilleux site.

    Bonne journée à tous.

    • Marie-Anne dit :

      Oui, trimutri, tu as bien compris:
      la 3D ( dimension dense que nous quittons) et la 4D dont les différents  » sous- niveaux » correspondent aux « séjours » de nos morts, sont bien une sorte de prison conceptuelle (qui a eu sa raison d’être).

      C’est là le processus de la Roue des Incarnations, dont nous devons  » in fine » sortir.

      Comment? En ouvrant notre conscience; en fonctionnant à partir du Cœur et non de l’égo; en comprenant et en ressentant l’unité derrière la dualité( et en n’alimentant plus cette dualité par les croyances en la séparation, avec toutes les conséquences que celle- ci engendre: la peur, le besoin de contrôler, la lutte pour le pouvoir, les piëges du désir et de la frustration, une sensation de plus en plus croissante de séparation et de dualité et ainsi de suite).
      Le Passeur à déjà très bien expliqué cela dans ses articles de la rubrique  » l’Éveil ».

      Ceux de la « 4D » vont aussi ascensionner ( si ce n’est « déjà fait ),donc, ne t’inquiète pas pour eux.
      Peut- être pourrais- tu lire ce que j’ai répondu ici- même à Fabien?

      De toutes façons, je crois que le plus important aujourd’hui est de faire confiance à ce qui nous pousse actuellement à….nous faire confiance, à faire confiance à notre intuition profonde; de lâcher prise à nos croyances basées sur la dualité et de nous ouvrir au nouveau.
      Le reste peut apaiser un mental encore très actif, mais ne doit pas renforcer ce mental déjà hyperactif.
      À nous de rester vigilants sur ce point.
      Voilà comment je vois les choses actuellement.
      Très amicalement, M-A

    • Le Passeur dit :

      Il n’y a pas à s’inquiéter, ce recyclage des âmes n’est plus d’actualité, on sort de la matrice, simplement il faut juste comprendre qu’elle englobe plusieurs plans, dont celui réservé à ce qu’on appelait les morts.

      • Trimutri dit :

        Bonjour et merci pour vos réponses Marie-Anne et le Passeur,

        J’avoue que pour moi le concept de 4D et 5D et un peu flou, même apres avoir lu de nombreux textes. Si j’y adhère, il me semble que c’est juste une nouvelle croyance que j’accepte (car il faut bien dire que je ne l’ai pas expérimenté, (à moins que je l’ai fait sans le reconnaitre) comme pas exemple lors d’état modifié de conscience qui m’arrive parfois sans que j comprenne vraiment ce qui se passe… dans tous les cas cela ne m’a jamais apporté de certitude.. peut-être que je cherche encore trop les « certitudes, héhé ».

        Je ressens de plus en plus ce balancement entre la dualité et l’unicité, comme si on (ou je) me laissait le temps de choisir (je sais cela parait étrange).

        Par rapport à ce que vous dites; que la roue des réincarnations et que le recyclage des âmes ne sont plus d’actualité. J’ai aussi une question (j’espère pas trop ennuyer avec mes questions, mais je dois dire que je sais pas trop à qui m’adresser sur ces sujets)

        Comme le temps, notre vision linéaire font partie de l’illusion(qui est d’ailleurs pour moi notre Réalité, souvent très belle en passant) peut-on parler de RE incarnation ou de recyclage au vu du « fait » que nos différents « moi, incarnation » se feraient simultanément et non les une après les autres. (J’ai conscience que c’est un questionnement du mental qui cherche à comprendre un « mécanisme » qui peut-être n’est pas à sa portée, toutefois c’est ma curiosité qui m’a toujours permis de m’ouvrir à de nouvelles perspectives, raison pour laquelle je la laisse « s’exprimer »..). Je veux dire par là que notre âme expérimente différentes vies (incarnations) simultanément. En ce moment, je suis une des nombreuses projections de mon âme (celle qui vit sur terre en 3D, celle sur laquelle je me focalise Maintenant) et qui, en ce moment se pose toutes ces questions. Si la fin de la matrice c’était déjà produite ne devrais-je pas avoir pleine conscience de tous mes autres « aspects »?. Ne devrais-je pas avoir conscience des multiples facettes des projections de mon âme, en résumé sentir mon essence Complète et réelle ? Et si cela se produisait, pourrais-je en avoir conscience avec ce corps et cet esprit, ou ne sommes nous pas limité par nos sens (qui sont à mon avis des outils de l’illusion en quelques sortes) ? J’entends bien que cela m’est peut-être pas visibles à cause de mes croyances qui forment Ma réalité, c’est fort probable.. Pour rebondir sur le texte ci-dessus, est-ce que tout ceci a un lien avec la glande pinéale ? Si tel est le cas, comment reprendre possession de cette derrière, (si comme mentionné dans le texte nos « dieux » créateurs ont eu la bonne idée de nous en cacher l’existence et par la même occasion tous ces « bénéfices ». ?

        Et si la matrice et sa forme illusoire se dissout, la matière telle qu’on la connait ne devrait-elle pas également se dissoudre ou tout au moins changer de forme ? Avez-vous constater ce genre de chose ?

        Oups, en me relisant, je donne l’impression de cogiter passablement, et c’est sûrement « un peu » le cas. Mais vos avis m’intéressent, en tout cas merci de m’avoir lu ; ) c’était un peu long..

        Pour finir, je te rejoins Marie-Anne dans ce que tu écris sur ce qu’il y a d’essentiel aujourd’hui – nous faire confiance, ainsi qu’à notre intuition et lâcher prise aux changements (et peut-être aux Grandes interrogations). Mais pour le moment, c’est plus fort que moi…

        Bien à vous tous.

        Amicalement –

        • Le Passeur dit :

          On est parfois obligé de prendre des raccourcis et d’employer des termes qui dénaturent la description. Recyclage implique encore un raisonnement dans le temps linéaire, mais je ne sais trop quel autre terme plus adapté pourrait faire l’affaire. La nature de la création est fractale, elle se perpétue donc non dans la linéarité qui n’est qu’une illusion de notre perception lié au moins en parie à la gravité, mais de manière holographique répétitive. Ce, tant que la pensée qui a présidé à la création est de même nature. C’est un cycle qui peut être rompu à tout moment dès lors que l’on en prend conscience. Gregg Braden a pas mal écrit sur ce sujet si vous voulez approfondir (voir dans Lectures).
          La fin de la matrice n’est pas quelque chose d’extérieur, bien que la grille planétaire ait changé. C’est avant tout notre adhésion aux croyances qui ont toujours été les nôtres en son sein, ainsi que l’énergie que l’on fournit à réagir à ses mécanismes, qui la perpétuent. J’ai toujours dit que chacun irait vers la ligne temporelle qui correspond à ce qu’il est. Ceux qui adhèrent (de la manière dont je viens de le décrire) à toutes les croyances qui relèvent de la matrice 3D non unifiée, vivront la fin de ce monde avec elle.
          Pour ce qui est des notions de 3D, 4D ou 5D, ça n’a aucune importance que d’essayer de mieux les comprendre. D’ailleurs vous constaterez que j’ai très rarement utilisé ces termes. S’y attacher revient à vouloir absolument comprendre la différence entre le 4° et le 5° étage d’un immeuble et où se situe la frontière entre les deux, alors que ce qui importe c’est de comprendre que le moteur du mécanisme d’ascension est juste un mécanisme d’élévation vibratoire et que tout ce qui importe est donc de s’alléger pour monter. Ce qui est le thème de l’essentiel de ce que j’ai écrit ici.

          • mimosa dit :

            Une question me chipote depuis longtemps : « toutes les croyances qui relèvent de la matrice 3D non unifiée », à quoi cela fait-il référence? C’est la question à 5 francs, mais je ne parviens pas à y rattacher quoi que ce soit de concret…???

          • Trimutri dit :

            Merci pour votre commentaire Passeur. Après la lecture de la Divine matrice j’allais justement attaquer le temps fractal. Merci encore pour le temps que vous accordez à vos réponses, c’est une grande aide pour moi.

            Tout devient plus limpide….petit à petit

          • mimosa dit :

            Merci, c’est très clair.
            Un exemple très concret :
            je ne trouve pas d’épanouissement dans mon travail (social), qui me coûte également beaucoup d’énergie. Le conditionnement :
            – le fait de me sentir aliénée par qqch qui ne fait pas sens, et de vouloir « faire ce que j’aime » de manière un peu puérile, sans parvenir à changer les choses à cause de la pression sociétale?
            – ou le fait de ne pas parvenir à lâcher prise, coincée dans des considérations qui m’empêcheraient de vivre ce que j’ai à vivre pour l’expérience que cela m’apporte?
            Ou bien les 2 peut-être?
            J’ai beau écouter mon coeur, la réponse ne vient pas clairement, et mon mental ne cesse d’osciller entre ces 2 options… Bien évidemment, cette attitude m’empêche de vivre le moment présent tel qu’il est et pour ce qu’il est…
            La clé pour atteindre le déconditionnement? L’acceptation? Si oui, comment parvenir à accepter sans se résigner? La pleine conscience peut-elle me faire réussir à aller travailler le pied léger et à rentrer chez moi le pied tout aussi léger, même si je m’éloigne chaque matin de ce qui me semble être le sens de ma vie?
            Hum, tout un programme…
            Après réflexion, je vois très clairement ce que signifie « toutes les croyances qui relèvent de la matrice 3D non unifiée » ! En tant que novice, j’ai beau ouvrir mon coeur, je me dit « je suis pas dans la merde! » 🙁
            un-humain-qui-aimerait-être-une-chouette-qui-aimerait-être-un-chat-qui-aimerait-être-un-mimosa! 🙂

            • Le Passeur dit :

              Le lâcher-prise bien sûr est primordial. Ne plus vouloir contrôler prive l’égo de l’un de ses moteurs les plus puissants, c’est une sacrée avancée dans le processus de libération de l’être. Ensuite, sans chercher à contrôler, il est judicieux d’essayer de comprendre à quoi nous renvoie toute situation vécue comme désagréable. C’est toujours un point d’appui solide pour progresser. Enfin, une fois les ombres mises en lumière, se remettre en phase (ou se recentrer) n’est guère difficile, et à partir de là, l’harmonie étant retrouvée en soi, l’être est en nouveau en phase avec l’harmonie ambiante. Le synchronicité alors se manifeste à nouveau pleinement et les intentions émises trouvent presque immédiatement résonance. Autrement dit, ce qui est souhaité de juste se manifeste dans la justesse. En dysharmonie, ce qui est émis trouve résonance dans la dysharmonie, pour l’essentiel en résonance avec ses peurs.
              Je rappelle que tout ça est déjà décortiqué à travers les articles de « L’Eveil » et d’autres encore d’autres auteurs publiés ici.

          • mimosa dit :

            Merci pour ce rappel essentiel. Je vais relire certains textes afin de me rafraîchir l’ego!

  17. Emmanuel dit :

    Merci pour l’énergie, l’éclairage et déblocage du moment que j’avais besoin !!!

  18. Anne B dit :

    Moi aussi je vibre et commande immédiatement au point zéro l’élévation vibratoire de ma glande pinéale même si je ne sais pas comment mais en toute confiance ! Moi ça me parle tout ça , comme une connaissance acquise mais enfouie sous des couches …..de vies…?Une intuition depuis ma naissance , je ne crois pas je sais , formule qu’en toute prétention je fais mienne ! Merci le passeur pour ce type de texte très initiatique….joie et lumière à tous

  19. François dit :

    Bon ben c’est pas ici que je vais expliquer la magie des synchronicités….. 😉 merci de ce texte….

    Cela fait maintenant quelques jours que je suis amené à ‘alléger’ ma pinéale et dure-mère suite à de fréquents maux de tête. (depuis principalement le passage de décembre)
    Il en ressort que je vivais comme une espèce de compression sur ces deux points qui finissaient par devenir douloureux. Cette compression était due à de très vieilles émotions. Ce qui a été surprenant dans la compréhension qui a suivi c’est que ces anciennes émotions me faisaient réagir (à tous les niveaux) comme si elles avaient encore de la réalité , or, il n’en est rien puisqu’elle concerne un évènement que j’ai vécu lorsque j’avais 4 ans. De façon inconsciente il m’était présenté une réalité qui en fait n’est qu’une mémoire. Une fois l’émotion source ‘enlevée’ , transformée pour être plus précis, (choc émotionnel en l’occurrence et colère suite à ce choc) les maux de tête ont complétement disparus. Quelque chose qui n’existait que sous forme de mémoire (donc non concret) me faisait vivre quelque chose de réel.
    Bien à vous tous.

  20. A la lecture de cet écrit , mon coeur vibre en débordement de joie et de gratitude . MERCI .

    • Le Passeur dit :

      Votre commentaire appuie de façon claire sur la différence de réactions que l’on peut voir sur ce type d’information. Il y a l’écoute du cœur et celle du mental-égo qui réagit à ce qui le gêne en profondeur. Voilà toujours de quoi progresser en douceur pour chacun, merci.

  21. pepin dit :

    très étonné de l’absence de commentaires…

    la réalité dépasse la science-fiction… il semble que nous restions coi devant ces informations « délirantes »… et pourtant…

    sans armes, sans haine, sans violence…
    il est temps de montrer qui nous sommes…
    tel un leitmotiv…

    avec un amour insondable… et un réel merci au passeur… (encore…)
    reviendrai demain lire vos commentaires…

    lo pépin, france, terre, system solaire…

  22. pepin dit :

    pas d’autres commentaires ?

    • Salvia dit :

      pépin
      Recevoir, accueillir, laisser couler ce texte en mon coeur, pour que l’alchimie continue son travail subtil. Ne plus discuter, décrire, ergoter, défendre son point de vue, qui n’est justement qu’un point de vue, un scoop du moment. Ressentir dans mon corps des pressions, des changements qui ne sont intéressants que pour moi. Et rayonner, redonner toute la richesse entre aperçue par petites touches de joie. Ce silence dont j’éprouve le besoin, peut-être que d’autres lecteurs l’éprouvent également, d’où le peu de commentaires.
      Rassuré? 🙂

    • mesnet dit :

      Beaucoup de frères ont cessé de dire.
      Plus besoin.
      Ces mots, ces textes ne font plus que vérifier ce qui est déjà reprogrammé et vécu.
      Je reviens vous lire et je me fonds dans la fréquence vibratoire que nous générons ici, mais ne dis plus avec des mots. Juste une communion.
      En revenant il y a peu sur certains des sites qui m’ont tant donné, j’ai remarqué qu’ils étaient fermés aux commentaires. Pas de hasard, juste qu’il est temps de vivre ce que nous avons appris. L’une des nôtres a d’ailleurs posté ici cette résonnance l’autre jour. Elle disait qu’elle sentait l’impulsion de quitter le net pour vivre sa nouvelle réalité….
      Les commentaires sont, mais à un autre niveau que les mots….La matrice enregistre nos « commentaires » vibratoire quand notre PRESENCE affirme que ce qui est lu EST la réalité, la connaisance du TOUT.
      Bon cheminement à tous.

      • François dit :

        coucou Mesnet,

        D’abord ravi de te relire 🙂 ça faisait longtemps…
        Quelles jolies et sages paroles que tu nous livres là…. en lisant je me dis oui c’est vrai …. aussi , et il est tout aussi vrai que la communion que cette énergie d’aujourd’hui permets peut également être partagée sous forme de commentaires.
        J’espère te relire même si c’est pour dire si délicieusement que tu te tais… 🙂
        Je t’embrasse.

    • Aiouch dit :

      Si
      En attendant demain, juste un commentaire personnel, la fiction est plus proche du Vrai que la « réalité » 😉
      T.

  23. pierrot dit :

    Dépassons donc nos croyances!

  24. Thau dit :

    Désolé Passeur mais là mon seuil de Thaulérance est largement dépassé…Enfin on rigole bien en imaginant un Ange avec « la tête qui fume » (sic) !!!!
    On va tous attendre avec impatience « les révélations scientifiquement prouvées » (of course!) de l’épisode 3…
    Pinéalement vôtre !

    • Le Passeur dit :

      Voir ma réponse à Fabien. Quant aux preuves, voir ça par exemple, que je publierai peut-être d’ailleurs : http://www.arcturius.org/chroniques/?p=6471

      • Thau dit :

        Merci pour le lien dont l’article est en effet digne d’intérêt.
        Quant aux « informations canalisées » dans ces 2 articles à chacun d’y adhérer ou pas selon ses croyances et ses connaissances. Je me permets néanmoins de recommander aux lecteurs de s’informer sur les rôles de l’épiphyse et de l’hypophyse dans le cerveau. Accroître le discernement ne peut être que positif.
        Fraternellement

        • Marie-Anne dit :

          Oui, Thau, cerains d’entre-nous connaissent encore suffisamment bien les rôles de l’hypophyse et de l’épiphyse , et il s’agit là de savoirs valables au niveau tridimensionnel( cela dit, le rôle de l’épiphyse à ce niveau reste encore assez mystérieux : on lui reconnaît un rôle dans la sécrétion nocturne de mélatonine qui régulerait les rythmes biologiques et un rôle dans la fonction de reproduction à la puberté, mais tout cela n’est pas très clair).

          Qu’est-ce qui empêche d’élargir ces savoirs à la recherche de connaissances multidimensionnelles ( si ce n’est le refus de reconnaître l’existence d’autres dimensions, ce que je respecte ;mais à partir du moment où on veut bien les envisager?…) ?

          Voici un lien qui permet de faire un rapprochement entre l’Oeil d’Horus et la glande pinéale:

          http://messagesdelanature.ek.la/l-oeil-d-horus-p367056

          et un autre lien parlant de la calcification de la glande pinéale:

          planete-revelations.com/t9168-la calcification-de-l-ame-glande-pineale

        • Marie-Anne dit :

          Rectification de la 2ème adresse:

          http://www.planete-revelations.com/t9168-la-calcification-de-l-ame-glande-pineale

          Et puisque j’y suis: une petite anecdote intéressante:

          D’après Paul Foster Case (un homme passionné de Qabale et de Tarot), la glande pinéale correspond à la montagne de la Bible où se fait la communication avec le Très-Haut.
          Moïse reçoit donc les Tables de la Loi sur la Montagne, c’est-à-dire, ésotériquement parlant, au niveau de sa propre glande pinéale!

          Il y a d’autres sites très très intéressants sur la glande pinéale: on les trouve une fois passées les +/- 2 premières pages de recherche lorsque l’on tape « glande pinéale » sur son moteur de recherche.

    • AlKriS dit :

      La preuve… Je croirai, sans être crédule, le jour où ce sera porté noir sur blanc sur un contrat en bonne et due forme. Et là je dirai oui, mon coeur s’enflamera et je crierai alleluia !
      Et il y aura les petites clauses tout en bas de page et des escadrons de juristes pour me garder de toute fraude ou arnaque à l’existance.
      Marrant l’ego, ça lâche jamais rien et ça bombe le torse à chaque fois fier de soi et persuadé de son bon droit ^^

      • Aiouch dit :

        Une remise sur terre 🙂 merci !
        Mais cela ne nous empêche pas de chercher plus pour ne fermer aucune porte devant les questions qui nous sont étranges – étrangères … 🙂
        Taoufiq

  25. fabien dit :

    « Alors vous pouvez comprendre que la vie comme la mort sont simplement une « prison conceptuelle » conçue et engendrée en permanence par vos croyances. »

    Pour croire il faut déjà être quelque chose .
    Alors que sommes nous en réalité ?

    A la lecture de ce texte le monde que nous croyons nous entourer n’est qu’une illusion créée par nos croyances . Où commence l’illusion et ou s’arrête-t-elle ?
    Notre monde serait une illusion, notre réalité serait une illusion, et alors corps physiques, minéraux, plantes, animaux, planètes, galaxies, univers seraient des illusions .
    La pinéale et l’ADN seraient les responsables de ces créations, mais pourquoi ne seraient-il pas eux aussi des illusions ?

    Alors quelqu’un pourrait-il m’expliquer ce qu’est une illusion et ce qui ne l’est pas ?
    Pour ma part je veux bien croire que le monde nous apparait tel qu’on le regarde et que, ce sur quoi nous portons le plus notre attention ( ce sur quoi nous nous focalisons le plus ) est ce qui a le plus de chance de se manifester à nous . Notre regard est certainement fortement limité par nos croyances et donc d’autant plus partiel, nous cachant ainsi une part inimaginable de ce qui est .
    A ce moment là je préfère employer les mots configuration et construction plutôt qu’illusion .

    Je risque de passer pour un rabat-joie mais j’ai du mal avec ce texte, ça ne me parle pas .
    Peut-être que je ne suis pas assez avancé ou peut-être qu’il essaye de transcrire avec des mots forcément limitants, quelque chose qui ne peut être compris qu’au niveau vibratoire ?

    Bien à vous,
    fabien .

    • Le Passeur dit :

      A propos de l’illusion, il n’y a pas que ce texte qui en parle, mais l’ensemble des vieux enseignements de sagesse qui ont jalonné l’histoire de l’humanité.
      Pour le reste, ce qui importe ici dans ces deux textes est l’information concernant le rôle des glandes pinéale et pituitaire. Je constate d’ailleurs que d’autres au même moment en parlent. A un moment ou à un autre, introduire pour ceux qui en ont besoin l’idée que tout ce dont on parle ne relève pas de la magie mais trouve ses sources dans le fonctionnement de notre corps et ce qui a été bridé en lui, est important. Sans pour autant qu’on s’y attache.

      • fabien dit :

        Bonjour et tout d’abord merci pour ta réponse .
        Pourais-tu me conseiller un texte ou un livre simple et à la portée de tous qui expose en quoi consiste l’illusion dont il est question ?
        En fait j’aimerais comprendre ce qui n’est pas illusion …
        Merci d’avance .
        fabien .
        P.S. : j’ai bien noté que le but de la publication n’était pas de parler de ça, mais désolé, ça m’amène d’autres questions .

    • Béa dit :

      Pour appréhender l’inconnu ,il faut se défaire du connu car il n’y a pas de continuité entre éphémère et absolu et nos connaissances mentales étant partielles,aborder le Tout suppose humilité,confiance et ouverture,gymnastique intérieure pour assouplir nos esprit rendus rigides par des conditionnements et des croyances que nous découvrons totalement limités et illusoires.
      Il faut oser le grand saut,admettre que la connaissance de l’égo est ignorance et se laisser pénétrer par un savoir qui nous dépasse,nous guide et œuvre parfaitement au sein de la grande Création cosmique.
      Sacré défi s’il en est que de se départir de ce que l’on croit détenir et qui,en fait,nous tient,prisonniers,apeurés,séparés de la magnificence de la vie en expansion…
      Bien à tous et à chaque Un et merci encore Passeur pour cet espace de partage qui accueille nos doutes et soifs de comprendre en laissant libre la voie de l’éveil individuel !

    • Stéphanie dit :

      Ah ah ah, je trouve ta réponse Thau pleine d’humour ! Je me retrouve aussi dans le commentaire de Fabien que je partage, mais j’accepte aussi le fait d’être limitée par mes croyances … Les commentaires du Passeur sont impeccables, c’est toujours une question de regard ou de vibration, moi en tout cas je préfère la « magie » aux explications scientifiques.

      Je pourrais toutefois accepter et intégrer cette information si elle venait du monde scientifique. C’est un peu comme l’histoire « du coup de foudre », c’est nettement moins romantique de prendre conscience que cela est déterminé par notre biologie et par nos hormones, et pourtant elles jouent bien un rôle déterminant dans nos attractions parce que nous sommes un tout …

      Ce qui me dérange dans ces textes, c’est que cette « révélation » ne vient pas de la science mais d’un Ange !!! Je me demande comment tout ce blablabla scientifique ou pseudo-scientifique peut venir d’un Ange !!! Dans mes croyances (limites) et expériences, « l’entité spirituelle » ne peut qu’apporter un message de nature vibratoire sans blablabla du mental … Mais nous sommes tous différents et cette opinion n’engage que moi.

      Par ailleurs, on nous dit que tout est croyance et illusion soit, mais on ne nous dit pas comment faire pour s’en libérer, pardon si ce n’est qu’il faut se déconditionner de l’égo ou comme dirait Béa « admettre que la connaissance de l’égo est ignorance ». Je suis en partie d’accord avec ces affirmations, mais dans l’ici et maintenant où nous sommes nous avons besoin d’un corps physique, d’un mental/égo, d’un cœur/émotions, d’une âme/spirituelle pour vivre, sinon nous ne serions pas ici nous serions en train de faire une expérience d’un autre type …

    • Marie-Anne dit :

      Bonjour, Fabien,

      Je crois que tu as « mis le doigt dessus »: il est difficile d’expliquer quelque chose de multidimensionnel de façon linéaire et limitée; et c’est le cas ici.
      Les mots nous sont très utiles , mais ils ont de fameuses limites!
      Par exemple, puisque tu en parles : le mot  » illusion »!
      Je capte que ce mot concerne effectivement tout ce qui est création, projection, construction; seul est Réel ce qui est Incréé et qui peut s’autocréer, se conscientiser , se vivre et s’amuser aussi, en se projetant dans la Création.
      Dit autrement, l’impermanance est illusion, qu’elle que soit son degré de subtilité.
      (Même ici, les mots sont très limitants; essayons donc de capter au- delà des mots).
      D’après ce que j’ai compris, la différence, à ce niveau, entre les « 3D-4D » et les autres dimensions, c’est que dans les dimensions à partir de la 5D, on est conscient de ce fait(de l’illusion).
      Cela n’empêche nullement de vivre toutes les expériences et les bienfaits de cette illusion ; le but principal étant de vivre consciemment et de découvrir ,de ressentir en conscience toutes ces potentialités qui se manifestent.

      Je comprends aussi, de maniëre schématique et globale, que cette Création-ci, cette projection du Divin , est permise grâce à la Manifestation du Corps divin( au niveau le plus subtil) sous forme de Lumière(cf Prana) et grâce à une structuration donnée(géométrie sacrée) .

      Il y a encore beaucoup de chose à expliquer, et déjà, à ce modeste niveau, je comprends la difficulté de l’Ange à nous faire comprendre des choses dont la divulgation entraîne une foule de questions et d’explications nouvelles de nombreux points soulevés.
      Donc, je vais m’arrêter là.
      Je vais juste ajouter que ce genre de texte doit être lu, à mon avis, avec le mental -analysant et avec l’intuition- globalisant , avec la conscience que notre âme a saisi ce qui lui était utile à l’instant- même.
      Cela a été le cas pour moi , même si je ne souscris pas à tout ce qui a été dit dans ce texte de Jenael).

      J’en profite pour remercier Le Passeur et retiens le rôle de la glande pinéale et l’importance pour nous de nous détacher de toutes nos anciennes croyances liés aux « 3D-4D » pour vivre d’autres dimensions.

      • fabien dit :

        Merci pour ta réponse Marie-Anne, je pense que tu as saisi le sens de mon embarras et de mes questionnements .

        Un Grand Merci aussi à toi, Passeur, pour avoir créé cet espace d’échange .

        fabien .

    • Aiouch dit :

      je me pose les même questions que toi.
      Taoufiq

  26. Margelle dit :

    « Nous marquons une pause, car nous avons ‘ »la tête qui fume »… »….

    Cette fois-ci, c’est « lui-eux », qui le disent !!
    Mais nous poursuivrons la lecture malgré tout… Nous n’allons pas nous laisser impressionner par nos « petits » phénomènes physiques, psychiques… ou autres…. Nous en avons vu d’autres… et n’avons pas fini d’en voir, de toutes les couleurs, de tous les sons, de tous les goûts, de toutes les sensations, … et pouvons même accueillir les électro-chocs internes !! si c’est par personne interposée…. 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *