L’expérience cosmique et mystique du concepteur de Linux

François SchlesserQuarante années se sont écoulées depuis que le Docteur Raymond Moody recueillit pour la première fois le témoignage d’un être humain déclaré cliniquement mort puis revenu à la vie. Ils sont aujourd’hui des millions à travers le monde à nous avoir raconté les mêmes histoires troublantes, comme la sensation de se détacher de leur corps, de quitter l’endroit où ils étaient hospitalisés, puis de traverser un tunnel au bout duquel se trouvait une extraordinaire lumière. Ces expériences ont bouleversé leur vie, au point qu’ils ne craignent plus la mort.

Longtemps considérées comme des élucubrations d’êtres psychiquement dérangés, les EMI-NDE interpellent désormais de plus en plus de scientifiques, qui s’interrogent : Comment autant de personnes ont-elles pu percevoir et mémoriser des événements de même nature s’étant déroulés alors qu’elles étaient inconscientes, dans le coma et parfois déclarées mortes cliniquement ?

Depuis une dizaine d’années, les nombreuses études menées partout sur la Terre semblent abandonner définitivement l’hypothèse de l’hallucination pour s’orienter vers une possible délocalisation de notre conscience. Certains cardiologues, neurologues, anesthésistes-réanimateurs, médecins ou psychologues, ont d’ailleurs vécu eux-mêmes une expérience de mort imminente. Ils témoignent généralement tous sans complexe.

https://www.facebook.com/DreamArts.Photo?ref=stream&group_id=0

Raymond Moody – Photo DreamArts

Tous ces témoignages ont permis à Raymond Moody d’identifier différentes phases dans la NDE : le fait de revivre en une infime fraction de seconde l’ensemble de son incarnation terrestre avec une précision, une acuité et un luxe de détails stupéfiants, de traverser ensuite une sorte de tunnel sombre et lugubre et d’éprouver une angoisse indicible, de remarquer, au bout d’un laps de temps variable, une magnifique lumière brillant au loin, d’être irrésistiblement attiré par cette source de lumière diffusant en même temps un amour extraordinaire, d’éprouver une joie et un bonheur indescriptibles au contact chaleureux de cette source d’amour et de lumière, de rencontrer, dans la lumière de cette source, des amis ou des membres de leur famille décédés qui les avaient convaincus de retourner dans le plan physique, souvent pour achever une mission d’aide ou d’éducation envers des enfants, des parents âgés, malades ou indigents, ou bien un travail bénéfique à l’ensemble de la collectivité ; enfin, le retour à contre-cœur et à regret dans le monde des « vivants », parce que l’heure du grand saut dans l’autre monde n’était pas encore venue pour eux.

Mark Horton était un génie de l’informatique. Il est décédé le 7 septembre 1996 des suites d’un long cancer après avoir participé activement à la conception et au développement du système Linux. Son aventure se situe bien au-delà du schéma classique mis en lumière par Raymond Moody.

Un jour, on lui a demandé « où il allait chercher toutes ses informations. » Il a répondu : « Dans l’univers, autrement dit : dans le système d’information universel !

Personnellement, je ne suis jamais passé par ce tunnel sombre avec cette lumière dans le fond qui attire les êtres qui s’y trouvent. Je me suis trouvé directement dans la lumière. Ce n’est que plus tard que j’ai vraiment compris cette importante différence.

Les êtres qui sont passés directement dans la lumière subissent une forme de transformation physique et psychique, c’est-à-dire que nous ne sommes plus réellement des êtres humains comme auparavant ! Nous ne réagissons plus de la même manière. Nous ne pensons plus comme vous. Nos réactions sont différentes. Bien sûr, nous avons la même forme, nous sommes aussi sociables. Et lorsque nous sommes invités à un repas, nous mangeons comme vous. Nous percevons le subtil, l’aura et bien d’autres choses ! Mais nous nous sentons parfois très seuls. Car il n’existe pas beaucoup d’êtres comme nous sur cette Terre. Nous remplissons la mission qui nous a été impartie, pour l’évolution et la transformation de l’humanité.

Nous vivons dans une société ou compte avant tout l’apparence. Et c’est une limitation tragique. Moi, je vous dis que vivre en fonction des apparences est une vie ratée !

J’ai démontré comment, avec beaucoup d’amour et de compassion, il est possible de forger une chaîne d’entraide dans laquelle chaque maillon en soude un autre, comme chaque système reçoit son énergie d’un autre et comme chaque galaxie est une porte ouverte sur une autre galaxie.

L’acceptation de l’inacceptable demande infiniment plus de courage que la colère, car cela nous oblige à maîtriser les forces négatives que nous avons en nous ! Il nous faut avant tout vivre avec nous-mêmes. Ce n’est qu’en se trouvant Soi-même que l’on peut transformer sa vie et aider les autres. »

Voici la première expérience de mort imminente de Mark Horton, telle qu’il la vécut en 1992, et qu’il la raconta ensuite :

« Je suis « mort » d’un blocage total des reins, du foie, et d’un arrêt respiratoire. J’avais également une importante hémorragie interne, et par conséquent j’étais dans un état d’anémie.

Du fait que j’étais déjà dans le coma, j’ignore quand ma NDE a commencé à se produire. C’est en consultant mon rapport médical que j’ai réalisé que c’était le jour de l’an 1992. C’est ce soir-là que mes organes se sont bloqués, et les médecins ont  annoncé à mes parents qu’ils seraient avisés de prendre contact avec un service funéraire parce que j’avais peu de chances de passer la nuit. Ils leur ont expliqué que même si je survivais, il faudrait me mettre en dialyse dès le lendemain matin, et que le choc me serait probablement fatal !

D’après le rapport médical, ma respiration a cessé pendant la soirée et on m’a placé sous assistance respiratoire. Je ne respirais plus de manière indépendante. Je pense que c’est alors que je suis « parti ». J’ai un très vague souvenir : celui d’avoir pu observer mon corps depuis l’extérieur ; il était environné de tubes et de machines, mais je ne ressentais pas que c’était le mien. Je ne peux pas dire que j’étais en train de flotter, je dirais plutôt que j’étais comme suspendu, retenu, maintenu dans un élément chaud, sec, tout en me déplaçant sans contrainte d’aucune sorte. J’étais simplement présent. Je me sentais en sécurité, confortable, calme, sans douleurs. Non seulement je ne me sentais pas groggy, mais j’étais totalement conscient.

Puis « l’expérience » proprement dite a commencé.

L’obscurité était totale, quand soudain ce qui ressemblerait à une lumière flamboyante, sauf que c’était encore plus brillant, illumina tout autour de moi… Et cette luminosité irradiait tout ce qui m’entourait. Je rentrai alors dans cette lumière et je sentis que je m’élevais, que je prenais de la hauteur mais je n’étais pas conscient de désirer quoi que ce soit, pas plus que je n’étais conscient du « corps » avec lequel je me déplaçais. Je réalisai que je n’avais qu’à penser à un lieu ou à un temps donné pour m’y retrouver aussitôt, connaissant tout de l’endroit, de l’heure et des personnes présentes.

J’ai toujours eu une très forte attraction pour l’Écosse. J’ai quelques ancêtres écossais, mais mes liens familiaux avec eux sont bien plus ténus que ceux que j’ai conservés avec ma famille d’Angleterre, de Suède ou de Russie. Je ne sais pourquoi j’ai une si grande affinité avec cette terre, son histoire, sa culture, et sa musique : aucun son à travers le monde ne me fait autant vibrer que celui des cornemuses !

Eh bien, mon premier « voyage » se déroula justement en Écosse ! J’étais sur une haute falaise, surplombant une mer déchaînée, durant un violent orage. J’étais là ! Je pouvais ressentir le vent et la force de la pluie me fouetter alors que je regardais la mer et écoutais les grondements du tonnerre. Je n’avais aucune idée des raisons de ce lien si fort qui unit mon âme à cette terre. Tout ce que j’avais fait était d’y avoir pensé fugitivement et je m’étais retrouvé là !

Martin-Georg OscityMa prochaine pensée concerna le Soleil et je me retrouvai dans un lieu où une chaleur bienfaisante, qui semblait provenir directement de lui, me réconforta. Je ne pouvais rien discerner si ce n’est une agréable luminosité qui m’enveloppait et imprégnait tout autour de moi. J’avais la sensation d’être sans consistance, pure conscience rayonnante… Je n’avais plus la sensation de mon corps physique, et j’avais perdu tout sentiment de lourdeur.

C’était vraiment un sentiment nouveau pour moi, un état d’être merveilleux. Les mots n’existent pas pour le décrire. C’était très agréable, très plaisant, un véritable ravissement, mais je ne sais si cela a duré quelques microsecondes ou quelques milliards d’années ; je n’avais aucune idée du temps qui s’était écoulé. Le temps n’avait pas de consistance, pas de sens ou de pertinence dans cette nouvelle existence. J’avais littéralement la perception d’être partout dans l’univers en même temps.

Puis cette luminosité cessa et fut remplacée par une vision de la Terre en train de s’éloigner rapidement sous moi. J’étais toujours enveloppé de cette sensation de chaleur, de bien-être, mais, sous l’effet de ce mouvement en arrière de plus en plus rapide, ma vision de la Terre céda la place à une vision plus globale de notre système solaire, puis, dans les brefs moments qui suivirent, à celle d’un groupe d’étoiles qui se trouvaient apparemment dans l’un des bras de notre galaxie.

J’étais absorbé dans une vision simultanée de multiples plans, dont le champ s’étendait bien au-delà de ce que la notion de « voir » représente habituellement. Je m’en allais toujours plus loin, mais je pouvais toujours sentir la vibration de notre planète, ce qui aurait sans doute été impossible dans notre continuum espace/temps normal en raison de la distance considérable qu’il devait y avoir. Dans l’ensemble, je ressentais du bien-être, de l’étonnement, de l’émerveillement, un sentiment d’unité, une impression de « justesse » aussi et de plénitude ; et aussi un immense amour, bien que ce mot soit malheureusement insuffisant pour décrire cet état de conscience.

Toujours en mouvement à reculons, je me sentis soudain complètement apaisé, prêt à me dissoudre, à me fondre dans l’Unité cosmique. L’explosion de cette émotion – encore une fois, les mots n’ont pratiquement plus de sens -, de cet incroyable « Amour » que je ressentis alors, dépassait tout ce que j’avais ressenti auparavant. Je ne peux traduire en langage humain cette sensation, ce sentiment. J’étais tout et je n’étais rien. J’étais partout et nulle-part. Ma conscience s’était élargie au point de contenir toutes choses, toutes les époques, tous les endroits où j’avais été, et tous les êtres que j’avais été, que j’étais ou serai jamais ! J’étais l’Unité tout en étant la plus minuscule partie de l’ensemble. Je sais que cela peut paraître hallucinant, même pour moi lorsque je me relis, mais JE L’AI VÉCU ! Il n’y a pas de mots pour exprimer cette joie, cet amour et cette chaleur ! C’est vraiment indescriptible !

Et je continuais à accélérer en m’éloignant, observant tout, absorbant tout et devenant toujours plus ! Des galaxies entières devinrent de la taille de grains de sable. J’ai vu d’immenses galaxies en collision. J’ai vu des « trous » dans l’espace qui n’étaient pas des trous, mais plutôt des espaces comme remplis de particules que je ne pouvais comprendre malgré mon nouvel état de conscience – mon état « surdimensionné » -, des proto-galaxies peut-être ? Et il y avait tellement de galaxies à voir, à ressentir, et je pouvais toujours discerner où se trouvait notre planète ! Je dis « discerner » parce que notre petite Voie Lactée avait disparu ; je pouvais encore la sentir mais sans la voir.

Et mon voyage se poursuivit de plus en plus loin ! Je commençai à discerner une courbure dans mon éloignement et je réalisai que l’Univers était une grande sphère, contenant toutes les galaxies. C’est devenu de plus en plus apparent au fur et à mesure que je m’éloignais en direction de « la zone sombre », au-delà de la sphère des galaxies. Pourtant même alors, de temps en temps, d’autres galaxies éparses qui se trouvaient par là, apparaissaient sur ma route.

C’est alors que je « ressentis » une grande présence, une puissante présence juste derrière moi. J’ai eu le sentiment de ralentir et d’hésiter avant de franchir cette barrière en regardant en bas la sphère contenant notre Univers. Cela semblait transparent et légèrement opaque, comme si j’étais en train de contempler cette limite énergétique de notre Univers. L’image d’un atome et de ses électrons me semble ici correspondre.

J’étais toujours dans ce mouvement d’éloignement et je pouvais maintenant observer au-delà de la courbure de notre Univers, d’autres sphères qui ne pouvaient être que d’autres Univers ! On aurait dit que tous ces Univers étaient ordonnés dans une coquille sphérique autour d’un noyau que je ne pouvais pas voir. Et au-delà de cette coquille, il y avait une autre coquille, vers laquelle je me dirigeais maintenant.

Alex GreyL’impression générale que j’en garde est semblable à celle de ces petites sphères sculptées dans de l’ivoire et emboîtées les unes dans les autres, que l’on trouve dans certains magasins d’importations. Mais il n’y avait pas de commencement ni de fin, pas de plus petite ni de plus grande sphère. Une sphère menait toujours à une autre sphère.

Je n’ai jamais pu parvenir jusqu’à la coquille suivante. Alors que je continuais mon périple à destination de ce nouvel Univers, quelque chose commença à me tirer et je fus soudainement ramené en avant, en direction de notre Univers, puis, à l’intérieur. Les autres galaxies au sein de notre Univers disparurent. J’eus une dernière vision des bras de la Voie Lactée et voilà : j’étais de retour. Étourdi, confus, triste, avec un énorme sentiment de vide, je veux dire de perte de cet Amour, de cette Connaissance et de cette Unité dans laquelle je m’étais retrouvé immergé. »

Ma NDE était terminée.

Après cela, je suis sorti du coma à plusieurs reprises. Je n’ai aucune idée du temps que cela a duré. Durant ce laps de temps, j’ai vécu des rêves très puissants, avec des hallucinations et des rencontres avec des personnages assez concrets, ayant un corps, et avec lesquels je pouvais tenir des conversations normales et logiques. Parallèlement, j’ai vécu d’autres NDE durant lesquelles j’ai à nouveau brièvement expérimenté quelques bribes du ressenti de la Force d’Amour et d’Unité que j’avais connue lors de mon principal « voyage ».

J’ai alors tenté inconsciemment de « m’adapter », d’ignorer ce qui m’était arrivé, de laisser de côté cette expérience dans ma vie de tous les jours. Mais le souvenir de ma NDE était toujours là et me rongeait intérieurement. Finalement, au bout d’un an, l’ai décidé de lâcher prise et je me suis assis, et j’ai commencé à méditer. Alors, tout a commencé à remonter jusqu’à ma mémoire consciente. Je ne pouvais plus réprimer ces souvenirs et je savais qu’il devait en être ainsi. Ainsi, j’ai laissé le flot de ces souvenirs émerger, devenir si forts qu’ils me convainquirent que ce que j’avais expérimenté était réel, et non pas une hallucination ou un rêve. J’ai réalisé que nous sommes tous uniques et tous « UN » à la fois; que la seule chose véritablement importante est l’Amour. C’est la seule chose qui importe : l’amour sans réserves, ouvert, généreux. L’Amour est capable de nous remplir totalement. Tout le reste est superficiel.

J’ai changé à jamais. Désormais, JE SUIS tout simplement. Nous sommes tous UN, nous sommes tous « Dieu ». Ou peut-être que « Dieu », c’est nous tous. J’avais pensé à cette phrase de la Bible : « Dieu fit l’homme à Son image. » Je ne professe aucune religion en particulier, je ne l’ai jamais fait, et ne le ferai définitivement jamais, car pour moi, elles ont toutes raison, et toutes sont dans l’erreur… Simplement l’homme a tenté de quantifier, de légiférer et même de contrôler l’aspect spirituel de la vie. Je sais maintenant que le fait de vivre et de s’aimer les uns les autres est la seule vraie religion. Ce que j’ai lu et échangé avec d’autres personnes ayant vécu la même expérience n’a fait que me le confirmer. Nous pouvons peut-être décrire ce que nous avons « vu » en des termes différents. Cependant, le message universel d’Amour et de Pardon demeure immuablement le même.

Telle est donc mon expérience. C’est comme un arbre dont les fruits continuent de mûrir en moi jour après jour. Dire que cela m’a complètement changé est à la fois évident et incroyablement réducteur. Je suis toujours concerné par les systèmes informatiques et j’en ai fait ma profession, mais désormais, je me préoccupe davantage de savoir comment ces ordinateurs peuvent vraiment aider les gens plutôt que de les utiliser, en exécutant des fonctions que je suis payé pour concevoir et adapter.

Je n’ai jamais été un matérialiste dans le sens de collectionneur de biens matériels, mais j’ai aimé posséder des choses, et j’éprouvais un certain attachement pour elles. À présent, j’apprécie toujours autant la beauté des choses, mais je ne considère plus qu’il soit important de les posséder…

Il m’est arrivé de donner des tas de choses à des gens, parce qu’ils avaient le désir de posséder ces objets. Certains me considèrent probablement comme un « pigeon ». Mais ce n’est pas un problème pour moi. Il m’arrive de pleurer sur la tristesse dans ce monde et dans la vie de certains êtres. Je partage beaucoup de sentiments communs à ceux qui ont vécu une NDE, notamment cette absence totale de peur de la mort. C’est réellement apaisant de penser que ce sera un retour à cet état merveilleux que j’ai déjà expérimenté : ce sentiment débordant d’amour envers tous ces êtres autour de moi, cette paix intérieure que je ressens. Désormais, s’il est dans mes possibilités de soulager la souffrance d’autrui en la prenant sur moi, je le fais volontiers.

Je suppose que beaucoup se demandent : « Est-ce que ça valait le coup de mourir ? »
Je leur répond avec joie : « Oui ! » »

Mark HortonMark Horton.

Vu sur La Presse Galactique – Traduit par Olivier de Rouvroy

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

À propos de Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

168 réponses à L’expérience cosmique et mystique du concepteur de Linux

  1. katerina dit :

    Marie Christine ,

    Je ne pense pas que l on soit des créateurs tout puissant . Il y a un équilibre et je rejoins Pierrot quand il parle de la voie du milieu . Quand on la trouve en soi alors on n est plus perturbé par l extérieur , les autres . C est vraiment pas facile . Je me questionne quand je sens que quelque chose n est pas bon pour moi .
    Je crois que tout est en nous et que les autres font résonnés ce qui est encore à travailler .
    Je suis persuadée que notre intérieur comme tu le dis peut agir sur l extérieur tout en gardant une certaine humilité .
    Se retirer quelque temps peut etre nécessaire , tout dépend de chacun .
    Amitiés
    Katerina

    • TAM dit :

      Merci à Vous.( pour ceux et celles qui m’ont écrit sur mon vécu NDE…Mais ça va chui pa morte (lol)…Je suis nouvelle en ce lieu, je ne connais pas grand chose à l’informatique….Alors je trifouille (lol) ….Ne vous compliquez pas la vie…..L’Amour et je le répète (merci Francis Cabrel) est partout dans l’espace….Soyez le mieux que vous pouvez être….Une pensée obscure….noire….Libérez vous en….Le copain qui vous a crevé un œil (lol). ou qui vous a amputé du gros orteil libérez vous en…Libérez vous en !!!! Pas pour lui, mais pour vous….Ce monde de noirceur et de pourriture que l’on nous a construit( » Freedom le fric c’est chic » vieille chanson…Pour ceux qui nous maintiennent c’est plutôt le fisc c’est chic !!! Libérez vous et surtout aimez vous pour pouvoir avoir un autre regard sur l’Autre….Le speudo ennemi….Ok, c’est pas facile pour moi non plus….Le voisin qui m’enquiquine à 3h du mat…J’ai pas encore la capacité à l’embrasser(lol)…Mais je pense que cela viendra !!!

    • marie christine dit :

      D’accord avec toi Katerina .
      Nous sommes des créateurs tout puissants potentiellement …
      En tout cas, nous sommes sans doute tout puissants dans la manière d’affronter les événements quels qu’ils soient .
      Je pense à cette femme d’une centaine d’année qui joue du piano et qui est tout le temps joyeuse . Et en camp de concentration, elle riait tout le temps aussi .

      • katerina dit :

        Marie Christine ,

        Ton évocation de cette femme m a touché particulièrement et je t en remercie .
        Elle est cette force , cette lumière . Puisse cette lumière continuer à vivre et illuminer le monde . Las de nos épreuves , continuons notre chemin meme si quelques doutes subsistent .
        Affectueusement
        Katerina

  2. katerina dit :

    Fred ,

    L air du temps , je n y crois pas . Je pense cela depuis bien longtemps .
    Je ressens aujourd hui que l amour est de plus en plus présent , l univers nous aide .
    Je ne sais pas pourquoi ni comment .
    Katerina

  3. katerina dit :

    Fred ,

    Merci pour ton message . Cela corrobore ce que j ai vécu et interprété , compris . Il faut etre prudent , les forces sont là et elles sont très perturbantes . J ai les meme conclusions que toi . Si je suis ici et que je peux m exprimer c est que notre humanité intérieure , notre amour sont éternels et plus forts que tout le reste .
    C est la seule chose que l on ne peut pas nous prendre , c est une énergie subtile et puissante .
    Faire attention à ce que l on dit , fait ou pense , est une action de tous les instants .
    Cela permet d etre centré .
    Amitiés
    Katerina

    Je pense que tout ce que l on vit en ce moment devait arriver .

    • Taoufiq dit :

      « Je pense que tout ce que l’on vit en ce moment devait arriver . »
      est-ce donc la fatalité pour toi Katerina ?

      • katerina dit :

        Je ne devais pas publier cette phrase seule . J ai fait une erreur . Je voulais juste dire que c est certainement ce qu il doit se passer pour que tout soit juste , cela n est qu une intuition . Peut etre un peu d impatience de ma part mais non pas de la fatalité puisque nous ne savons pas et que c est compliqué pour comprendre au vue de tout ce que l on peut lire et vivre . Les interactions temporelles sont en tous les cas en dehors de ma compréhension .
        Confiance , lacher prise le plus possible en vivant l instant présent .
        Amitiés Taoufiq
        Katerina

  4. Lunesoleil23 dit :

    Lorsque la science rencontre le monde du subliminal … …

    Voilà une vidéo pour compléter votre article 😉
    http://www.youtube.com/watch?v=9Evh-5yMcTU

  5. XI dit :

    Bonjour Passeur, ça n’a pas vraiment de lien avec l’article (intéressant, par ailleurs) mais comme tes messages utilisaient souvent les mots « orchestre » ou « symphonie » j’en déduis que tu es très sensible à la musique. J’aimerais connaitre ton sentiment sur ceci :

    http://spirite.free.fr/sujetdumois/sujet53.htm

    amicalement,

    Xavier

    • Le Passeur dit :

      Le spiritisme correspondait à cette époque comme le channeling correspond à celle-ci. Donc toujours beaucoup de discernement à exercer.

      • XI dit :

        Bonjour, je me suis mal exprimé. Je voulais dire : J’aurais aimé connaître ton sentiment sur le CONTENU de ce dialogue. « Vie » sur Jupiter, durée « de 300 à 500 ans », etc. Savoir si les détails donnés correspondait selon toi à qq-chose de véridique, ou étaient absolument farfelus ! Cdt, XI

        • Le Passeur dit :

          Tu ne t’es pas mal exprimé mais je n’ai aucun avis sur la question. Et surtout je me demande en quoi est-ce vraiment important. Savoir si oui ou non il y a des êtres vivant 500 ans sur Jupiter ne me semble pas essentiel au regard de notre chemin ici et maintenant.

  6. katerina dit :

    Margelle ,

    Est ce que la peur ne serait pas l inconnu ?
    Je sens qu aujourd hui rien n est comme avant . La différence est subtile, pas besoin d autre chose que d etre , chacun à sa façon .
    Meme si nous en avons vu d autres comme tu le dis . Avec discernement nous continuons vers ce qui est l amour , en éliminant ce qui nous a freiné , l ego et ses manifestations .
    Nous ne pouvons le faire disparaitre que doucement , sans le brusquer .
    Ce qui nous attend ou vers quoi nous allons, nous savons ce que c est dans notre coeur .
    Affectueusement
    Katerina

  7. Lou dit :

    Si vous désirez voir le film Sirius de Steven Greer sous titré français voici le lien

    http://www.dailymotion.com/video/xzd1hf_sirius-vostfr-1-2_tech?start=28#.UYTnrKJg-0c

    • TAM dit :

       » Car dans les guerres vous comprendrez , mes frères, que c’est le peuple qui paie les pots cassés et que ceux qui devraient faire la guerre sont ceux qu’on appelle les planqués » J’avais dix sept ans quand j’ai écrit cela ……Ca date !!!!! (lol) J’avais écrit une chanson que je chantais à la guitare….Dans le pur style Bob Dylan ou J Baez

    • Le troll dit :

      Hello,
      Voici ce que pense Jean Pierre Petit de Greer et ses copains (Haramein, etc) :

      « Le docteur Steven Greer ou la désinformation dans tous ses états »

      http://www.jp-petit.org/nouv_f/GREER/Greer.htm

      J’avais dejas parlé de nassim haramein (sous un autre pseudo bien connu hein 😉 ) mais ca avait été un peu mal accueillie…

      Chacun se fera son opinion, sachant que JP Petit c’est pas un pseudo scientifique, lui.

      Bonne journée a toutes et tous!

      trolitto le globe troller.

      • Le Passeur dit :

        Pourtant guil, puisque c’est ton autre pseudo, tu avais dit que tu ne publierais plus ici. Encore une fois donc tu le fais pour dénigrer. Ceci dit, concernant Greer, je vais depuis le début plutôt dans ton sens et celui de JP.Petit. Un grand discernement donc à avoir à son sujet.

        • TAM dit :

          Passeur, » Toi qui passes »….SVP…. Dis leur….que rien n’est compliqué….Réalisé, pas réalisé……Ether, égo…..A+B, et tutti quanti…..L’Amour (avec un grand A) est partout dans l’espace (Francis Cabrel)….Et, s’ils parviennent à s’aimer, alors ils aimeront.No comment »

          • Margelle dit :

            Mais Tam, tu le fais très bien de nous le dire…. à nous qui n’avons pas fait le voyage… qui espérons, mais sans vision très nette… continue à nous le dire.. Amitiés

        • Louisetta dit :

          Ah. Dommage que Haramein se soit fait un peu « acheté ».

          Ahlala, la belle époque ou les grandes vérités se mêlent aux grandes entourloupes, soubresauts de nos egos effrayés…

          • katerina dit :

            Etre le plus possible en confiance avec ce que l on ressent et avec ses idées .Je ne vois pas d autres alternatives dans la complication des différentes informations , événements , preuves que l on tente de trouver pour nous rassurer .
            Il n y a rien à demander ni à attendre dans la mesure où nous vivons l instant présent et ce n est pas toujours facile .
            Etre centrée sur ce que je suis m évite d etre influencée par les choses extérieures .
            La tentation est là de s identifier à telle ou telle idée ou groupe .
            Cela ne m empeche pas de m informer .
            Katerina

        • Le troll dit :

          Salut Passeur,
          Pointer vers une mise en lumière de JP.Petit (qui est dans tes liens), afin que les personnes usent de leur discernement (« chacun se fera son opinion ») c’est dénigrer? Tu y va un peu fort non?

          C’est difficile de poster juste chez toi l’ami, enfin bref rien d’important.

          Au passage, je me permet de signaler la mise en ligne d’une vidéo récente de Christophe Allain sur RIM (radio ici et maintenant) qui me semble bien intéressante sur bien des points (un avis dans l’océan des avis, on est d’accord), j’espère que je ne heurte personne avec cette annonce.

          Be happy.

          • Margelle dit :

            La question, Le Troll, est de savoir ce qui importe, ce qui monte, ou ce qui descend. Je suis d’accord avec la réponse de Lou. Il nous faut passer de l’intellect à l’intuition. Nous sommes tellement encombrés de tant d’informations qu’il est difficile parfois de savoir. Mais nous devons aller sur cette voie et faire le tri. Et le Passeur, entre autres ((je dis ça pour son ego !) nous y aide… Inutile de se braquer, au contraire. Mais j’apprécie que tu aies fais part de ta réaction.
            Amitiés.

      • Lou dit :

        L’idée n’est pas de peser la vérité du Dr. Greer où de J.P.Petit. Je pense que nous avons la vérité à l’intérieur de nous, il suffit de demander.
        Ce qui est extraordinaire en ce moment c’est que chaque humain devra passer de l’intellect à l’intuition, sortir de la masse et devenir de vrais connaisseurs d’eux-mêmes.

        À partir de là peu importe qui dit vrai qui dit faux, plus rien n’aura d’importance….

        • Machachouette dit :

          Lou,

          il est aussi utile et intéressant de ne pas se saturer le cerveau avec des inepties!

          Ca permet aussi d’éviter de perdre son temps.

          Perso, avant d’avoir lu le message du Troll, j’avais essayé de visionner Sirius, ça m’a saoûler au bout de 1 minute. Après info du Troll, je suis contente de m’être éviter cette perte de temps, effectivement mon intuition a bien fonctionné, mais quand même!

          Merci Le Troll!

  8. acacia dit :

    Mais qu’il est beau notre soleil !
    http://www.youtube.com/watch?v=piuKlpJmjfg three years of sun in three minutes
    Music: « A Lady’s Errand of Love » – composed and performed by Martin Lass

  9. TAM dit :

    Il y a bientôt trente ans, j’ai « vécu » un coma de 3 semaines….(on ne se prononçait pas sur ma survie). Je suis de ceux qui sont allés plus loin que les étoiles….au delà du tunnel….J’ai vu la Terre du haut et plein de choses magnifiques….Le plus dur ensuite, c’est de retrouver son corps de douleurs , ce sarcophage de chair(j’ai été handicapée)….Le plus dur aussi c’est d’être dans un monde de 3eme D…..Et, pour ne pas avoir à vivre d’incompris de se taire….Il est vrai que bourrer les gens de neuroleptiques évite bien des remises en question( ce qui n’est pas compris dérange, ce qui dérange fait peur) .Je me suis sentie seule pendant plus de vingt ans ! Je suis quelqu’un de cartésien, j’ai repris pendant des années mon travail dans l’enseignement . Je suis heureuse de voir que les choses se disent sans retenue. Ce sera peut-être ces « expériencers » qui changeront l’état d’esprit de ce monde où le paraître étouffe l’Etre.J’ai développé une sensibilité telle qu’elle me fait ressentir la souffrance des plantes, des animaux….Et j’en passe, c’est difficile à vivre

    • acacia dit :

      Chère TAM
      Ton témoignage me va droit au cœur.
      Les capacités réveillées par l’explosion de lumière que tu as traversée ne sont pas de ce monde, et je comprends qu’il soit dur de les vivre ensuite dans ce monde…
      Je souhaite que tu parviennes à vivre la paix dans cet équilibre difficile à trouver
      Avec toute ma tendresse ☼♥

    • marie christine dit :

      Emouvant témoignage, Tam .

    • pierrot dit :

      Peux-t-on parler d’une réalisation?
      Si la réponse est non d’ou vient cette envie de la partager?
      Peut-être est-ce justement par ce qu’on n’est plus dans le présent qu’on a envie d’en parler?
      Si le réponse est oui qui est celui qui parle?

      • TAM dit :

        Il y a vingt ans, j’ai écrit une Nouvelle de onze pages qui a circulé( racontant ma NDE….Nous étions dans les années 90….La 3D m’a « obligée » à être dans la 3D ….Surtout dans le milieu enseignant (ben oui faut bien vivre ou survivre pour vivre)….Curieusement, depuis les années 2000, 2005, 2000……..Les gens sont plus réceptifs à cela. Peut-être, les ou le moment est là pour que des gens comme moi sortent ce qu’ils ont vu ( sans devoir avaler des neuroleptiques comme dans les années 80 lol) Réalisé(e) ?!?!? Peut-être ou peut-être pas….Aucune idée et peu importe, là encore on se retrouve à faire de la compétition….Quant à trouver en vente des « morceaux  » de Tout et du grand Tout dans le rayon » surgelés » d’un supermarché….Ca fait longtemps que je le pensais….

    • Delta de la Lyre dit :

      Merci Tam pour ton témoignage.
      Aussi difficile cela fut-il et est encore peut-être un peu difficile à l’heure qu’il est, n’oublie pas que ce chapitre de ta vie a sans doute bien eu sa raison d’être. L’Univers nous envoie ce dont on a besoin soit pour vivre, soit pour comprendre.
      Ton verbe a plus d’importance et de porté que celui de la moyenne des gens. En effet tu es enseignante ayant un auditoire tout ouï. Que ce soit avec les élèves ou que cela soit au contact des autres personnes rencontrées au fil des jours autour de toi, tes mots, tes concepts, ta parole peut les aider puisque ton expérience passée t’ayant permis de comprendre beaucoup, de simples paroles, de simples idées bien placées bien choisies peuvent les aider à mieux comprendre les choses, la valeur des êtres et des choses les entourant.
      Tu es Sage donc tu ne dis souvent rien aux autres de ce que tu as vécu. Et ce vécu comme un trésor, comme un carburant, te permet d’offrir autour de toi l’écoute juste et la parole juste qui de façon insoupçonnée aiguillent ou aident l’Autre !
      Nous sommes sept milliard à avoir accepté de s’habiller d’un scaphandre : rassure-toi tu n’es pas la seule !
      Encore merci pour ton partage.
      Sourire
      Fred

      • TAM dit :

        Merci pour cette simplicité » de mots….En trente ans depuis ma NDE et mes années passées auprès des « gamins » j’ai semé des graines qui ont du germer (amour de l’Art,de la Nature, et de toute cette Lumièreque j’ai vue) Mon chemin de vie était dur entre les dénivelés et les précipices…Mais, il y a une Force intérieure quim’a toujours apporté le bâton ou la corde qu’il me fallait pour continuer (j’ai fait 3 hôpitaux et à chaque fois j’avais un oiseau qui chantait à la fenêtre). Honnêtement j’attends à présent qu’arrivent les vertes prairies car je suis lasse..d’être dans ce monde qui ne me correspond pas (encore trop long à raconter)

    • charly dit :

      Je trouve ton histoire magnifique. C’est vrai qu’il doit être dur de revenir ce « çà »…que dire de plus si ce n’est que je te souhaite tout l’Amour possible et la réalisation la plus compléte de ton Etre…

  10. Margelle dit :

    Passeur, dans ton texte j’ai un doute entre ce que tu dis et ce que dit Mark Horton. Si je comprends bien c’est de toi dont il s’agit quand tu dis « je me suis trouvé directement dans la lumière », et quand tu parles de la solitude de ceux qui font de telles expériences.
    Ton texte me questionne sur 2 points, le premier, celle de la solitude. Il me semble que nous vivons tous la solitude. Dans mon expérience, elle est là, présente, mais je la vis mieux quand je rencontre une autre solitude assumée, elle aussi. Il se passe alors un phénomène bizarre que je ne sais décrire exactement. Comme 2 ions chargés qui se reconnaissent, et se reconnaissant ne sont plus vraiment seuls, mais présents l’un à l’autre, chacun dans son être… et là, le bonheur prend de l’ampleur…

    L’autre point est celui de l’Amour, rencontré dans l’éther, l’au-delà…. l’ailleurs…. Il me semble que les expériences rapportées de plus en plus fréquemment sont là pour nous montrer une voie… la voie… mais qu’ensuite nous avons à la vivre concrètement, là, sur terre…. et que là, maintenant, c’est totalement à nous de jouer, et de rentrer mieux, plus à fond, plus en profondeur, dans cette voie, semée d’embûches, d’obstacles de toutes sortes. Personnellement je ne trouve pas toujours facile d’aimer l’autre, comme il est…. dans sa forme présente…. Cela ne concerne que moi, bien sûr…. j’en connais qui parlent facilement de l’amour inconditionnel !! je n’en suis pas là !! mais bien sûr, j’y aspire. Qui n’y aspire pas.

    Dernier point en supplément, mon compagnon a fait une NDE, il y a très longtemps, après une absorption massive de substances. Il en est revenu transformé, avec une mission personnelle, à laquelle il ne déroge pas, mais ne parle pas d’amour, il parle plutôt d’exigence, et est plutôt devenu un redresseur de torts !! sans souplesse ni grande tolérance. Mais il suit sa voie…. c’est la sienne…. Je pense qu’il y a sans doute plusieurs expériences de l’au-delà…

    Merci pour ce texte et ce retour qui permet à chacun de s’exprimer à nouveau !!! 🙂 avec le mental, ou sans le mental !!! avec son ego ou sans son ego !!! 🙂

  11. alain thomas dit :

    Le caméléon est l’exemple de la capacité infinie de manifestation.
    Le corps peut donc revêtir une infinité d’aspects, ce n’est pas important.
    Lorsque nous nous incarnons, nous devons choisir une matrice, est-ce aussi simple que cela ?
    Plus nous approfondissons notre savoir, moins nous approchons du Graal.
    Le savoir et la connaissance sont inversement proportionnels à la Réalisation.
    L’un et l’autre ont leur raison d’être mais ils font naître le paradoxe.
    La contradiction « est » dans la vue erronée de la véritable nature des phénomènes.
    Les expériences de NDE sont très intéressantes à étudier parce que nous savons quasiment à coup sûr que le corps n’est qu’une enveloppe animée par la flamme universelle et que l’esprit demeure, après sa mort.
    Le Dr Moody a réussi à différencier les étapes du processus, en rassemblant les témoignages. Ce fut un immense travail.
    Par contre, nous ne savons pas ce qu’il se passe lorsque le sujet ne revient pas et nous ne le saurons jamais tant que nous sommes encore vivants.
    Le Dr Moody parle assez peu des mauvaises expériences de NDE car il y en a tout de même et ce n’est pas drôle du tout. Il ne donne pas non plus le pourcentage d’êtres qui ont connu la mort clinique et qui n’ont aucun souvenir.
    Tout ceci confirme le mystère qui entoure notre existence et qui conforte la foi. La foi et le mystère sont inséparables du chemin.
    Il est bon de rappeler que nous ne savons pas grand chose tout en ayant la profonde certitude que quelque chose de grand nous attend, sans qu’on ne connaisse exactement ce que c’est.
    C’est pourquoi, sur la base de l’authenticité d’un témoignage comme celui de Mark Horton, il est bon d’éprouver de la joie à le lire, l’entendre, le ressentir, comprendre au travers de ce récit tout l’amour qui s’en dégage… cela fait tant de bien….

    • Margelle dit :

      Alain, entièrement d’accord avec toi pour le mystère qui reste total, malgré ces témoignages qui nous apportent des éclaircies. Une boudhiste faisait effectivement la réflexion que nous ne savons rien de ceux qui ne sont pas revenus… à part les témoignages de certains êtres qui communiquent par médiumnité. Il semblerait que le travail continue à se faire, selon le niveau de conscience auquel on est arrivé… mais sans la pesanteur du corps… la fatigue n’existerait plus…
      Un scientifique anthroposophe disait -de ce que j’en ai retenu- que la molécule de l’univers était l’amour !! J’opte délibérément pour cette théorie. Il me semble que, en accord avec le témoignage de Mark Horton, l’essentiel soit l’amour et le pardon… Ce qui n’est pas rien… et si tout le reste n’était que mentalisation ???

      • alain thomas dit :

        La molécule de l’univers est l’amour… jolie formule à laquelle j’adhère aussi. J’ajouterais claire lumière… plénitude… libre de complexité… paisible.

        Tout le reste n’est que mentalisation, effectivement.
        Il ne faut pas oublier tout de même qu’à l’origine de la vie, lors de la création, il y a eu « densification » et apparition de la forme, la matière.
        J’aime bien parler d’autocréation, de big-bang personnel, lors de la fragmentation de la lumière en particules, tels les électrons « batifolant ». J’aime bien comparer l’être vivant avec les étoiles, leur nombre est infini, il n’y a pas de démographie galopante.
        La densification est l’élément essentiel de la vie. Elle est inscrite dans le jeu.
        La vie est densité. Entre la naissance et la mort, il y a vie.
        Entre la mort et la naissance, il n’y a plus de densité. Il y a mystère dans la continuité (trame).
        Le rôle du vivant est de vivre sa densité… pleinement. Il doit, autant que possible, comprendre cette densité, l’accepter, l’entretenir, l’améliorer, alléger le fardeau.
        Sa mission, en tant qu’électron est de « servir », dans la compréhension totale de ce qu’est l’interdépendance, préparer le passage entre deux (bardo), préparer la transition pour la continuité.
        Préparer ses bagages, c’est être prêt face à la mort, avoir toujours ses valises prêtes, quel que soit la situation ou l’événement car l’une des seules certitudes que nous avons en nous est le passage par la mort du corps.
        Quelle joie !
        EMAHO !

        • pierrot dit :

          Et entre le corpuscule et l’onde il y a quoi?
          Pas certain non plus que ça passe obligatoirement par la mort du corps.
          Tout est vibratoire non?
          Donc que se passe t-il quand on élève la vibration du corps?

          • marie christine dit :

            Alain, je crois que c’est la mort de l’ego qui ressemble à s’y méprendre à la mort du corps .
            Quand l’ego sent qu’il va disparaître, il se raccroche autant qu’il peut en multipliant à 1000% les peurs, les désirs, tout ce qui peut le rattacher à son ancienne vie .
            Mais ce n’est pas le corps qui va mourir .
            D’accord avec Pierrot, s’élever vibratoirement (si on peut !) permet de séparer l’ego mental et émotionnel de l’être véritable, et de le rassurer …

          • alain thomas dit :

            Le sais-tu pierrot ?
            As-tu élevé la vibration de ton corps ?
            Le corps ne meurt-il pas ? 🙂

          • alain thomas dit :

            Bon pierrot tu ne me réponds pas… et marie elle se lance elle hein 😛

            Bon alors marie, « la mort de l’égo ressemble à s’y méprendre à la mort du corps ».
            Je dirais oui parce que notre corps est illusion, animé par le Souffle Divin qui n’a pas de « forme ». Tout le reste n’est qu’illusion et fabrication mentale. L’égo et le corps sont le produit de l’illusion et en cela, ils n’existent pas vraiment.
            Les physiciens de la physique quantique disent tous que tout est illusion dans le monde de l’apparence, dans le sens où tout est vide.
            Alors qu’est-ce que signifie le vide. Et bien qu’il n’y a aucune entité qui ait pu être décelée indépendamment du reste et qui soit autonome ou de nature intrinsèque ou indépendante. Par conséquent, au moment où le Souffle Divin quitte le corps, ce dernier retourne à la poussière en mourant… simplement.

            Je ne sais pas si l’égo sent qu’il va disparaître. A l’instant ou une balle pénètre la tête par l’arrière, sans qu’il y ait la moindre appréhension dans le millionième de seconde qui précède, l’égo n’a pas plus peur que d’habitude. D’ailleurs, l’égo n’étant pas une entité, il n’a pas peur puisqu’il n’existe pas vraiment. La peur elle-même est illusion. Nous la fabriquons de toute pièce parce que nous expérimentons la souffrance qui elle, est aussi illusion mais qui existe tant qu’il y a vie, c’est une vérité première de notre condition d’être humain vivant.
            Si nous questionnons ceux qui ont expérimenté les NDE sur la souffrance, ils diront tous qu’elle n’existe pas à ce niveau de conscience.

            Je ne vois pas marie pourquoi tu dis que le corps ne va pas mourir. Pour moi, le corps meurt. Il est une enveloppe sans vie. Si l’enveloppe est sans vie, il n’y a plus vie donc il y a mort. Ce ne sont que des mots, des concepts, je le concède mais ils expriment une certaine réalité concrète de la vie.

            Quand à s’élever vibratoirement, si quelqu’un en a fait l’expérience concrète, je suis preneur pour connaître son récit avec les explications qui s’imposent, les modifications de la conscience, les pouvoirs autres que cela apporte, etc…
            Alors peut-être parviendrons-nous à séparer l’égo mental et émotionnel de l’être véritable mais boudiou à quoi servons-nous ici-bas si ce n’est pour accepter notre condition d’être humain et accomplir notre mission, sans pour autant passer d’un état à un autre, comme dans la mort par exemple… où là, c’est inéluctable.
            Bisous marie
            😛 pierrot

          • pierrot dit :

            je ne te réponds pas parce que je n’en ressens pas le besoin hi hi hi.
            Et que souvent l’autre suffit par sa présence et la réponse à sa question vient alors toute seule

  12. acacia dit :

    Fabuleuse expérience…
    Une enquête a t’elle jamais été faite pour déterminer si les personnes ayant vécu une expérience de mort imminente étaient des êtres (au moins un peu) préparés spirituellement ou si ils ont été en majorité totalement pris par surprise ?
    Je me suis parfois demandé si ce n’était pas une espèce de parcours « imposé » pour certains qui auraient, sinon, nié toute forme de conscience élargie à une dimension différente.
    Encore que certains de ceux qui vivent une emi ne dépassent pas le stade du tunnel de l’angoisse, et reviennent plus terrifiés que jamais par l’idée de la mort – d’après les comptes-rendus ils seraient peu nombreux – en tout cas peu nombreux à en parler (oubli, cher oubli, laisse moi reposer dans tes bras…). Tant qu’on n’en arrive pas à la formule test typique 3D : « alors, cette nde, ça a marché ?… oui, bravo ! … et vous ? ah non… vous, vous vous êtes fait recaler … ». ( y aurait-il beaucoup des 1% proposé par le Thauisme 🙂 dans ce second cas ?… ).
    Et je me suis aussi demandé si d’autres, ceux qui ont entamé un chemin d’éveil incluant d’une certaine façon cette connaissance spirituelle, n’auraient eux pas « besoin » de passer par ce type de choc.
    Tout étant une fois encore affaire de fréquence vibratoire.
    En tout cas, emi ou éveil progressif de la conscience, il semblerait que le temps soit venu où les humains ont à intégrer, bon gré mal gré, volontairement ou pas, cette contamination de Lumière qui imprègne cellules et atomes des individus et des univers. Jusqu’à ce que le centième « singe » soit atteint.
    L’heure est au changement, un grand, un vrai, un total changement de tout ce que nous avons été accoutumés à vivre… magnifique perspective !

    • Cécile dit :

      Chère Acacia,
      Je dirais que notre âme a programmé ces événements. A partir de là, que l’on se soit spirituellement préparé ne fait peut-être pas une grande différence (et d’une certaine façon, toute vie a une valeur spirituelle).
      Par ailleurs, il peut arriver que l’on vive une NDE non pas au cours de son incarnation mais au tout début, au moment de la naissance, alors que rien dans cette vie-là ne l’a préparé. Cela a été mon cas. Je n’en ai pas ramené de visions sublimes mais juste la certitude depuis que je suis toute petite qu’il y a autre chose que cette réalité que l’on appelle aujourd’hui 3D, l’impression désespérante d’être amnésique, et la nostalgie de la légèreté de l’état de non-incarnation.
      Bien à toi,

      • acacia dit :

        Chère Cécile
        « toute vie a une valeur spirituelle »… oui, mille fois oui, et si ma façon de dire a pu faire supposer que j’en doute je me promets de me relire non pas deux fois mais quatre !
        Je posais juste une interrogation sur la manière dont notre âme ( c’est bien d’elle qu’il s’agit ) nous guide pour nous pousser vers l’éveil. Mais bon, ces suppositions sont de peu d’intérêt, je le reconnais mieux maintenant que tu le soulignes.
        Par contre, Cécile, ton site « Le jardin de la sorcière » ( il suffit de cliquer sur ton nom pour y accéder) est pour moi une lecture délicieuse, toute en poésie, riche de partages humains et d’enseignements ! Parmi les textes que tu y proposes, « Le jour où j’ai retrouvé mes ailes », deux expériences dont tu dis « elles m’ont apporté des moments de bien-être et de communion extraordinaires entre mon propre corps et le cosmos ».
        C’est sans doute parce que tu n’es pas si amnésique que ça que tu ressens de la nostalgie.
        Je reprends la très belle formule par laquelle tu termines sur ton site chacun de tes messages :
        « Que les bénédictions de Gaïa soient sur vous »
        ♥☼♥
        PS : je me suis relue quatre fois, s’il en faut cinq dis-le moi 🙂

        • Cécile dit :

          Acacia,
          Au contraire, je pense que tu as raison, la question de savoir comment notre âme nous pousse vers l’éveil est importante, et même essentielle. Et je n’ai pas fait un instant la supposition que tu méconnaissais la valeur spirituelle de toute vie, même de celles qui nous semblent « peu spirituelles ». (Pardon si j’ai pu laisser penser cela, ma formulation était maladroite.)
          Je commence à soupçonner que nombre d’entre nous, à force de chercher l’éveil, le font fuir. Moi la première, je n’ai pas de leçons à donner en la matière. Il y a de nombreux pièges sur ce chemin-là. En même temps, pouvons-nous en faire l’économie, nous qui avons choisi de retrouver notre lumière intérieure ? Je suppose que le « vouloir s’éveiller », avec ses détours et ses faux raccourcis, fait partie du voyage. Un peu comme ces cases au jeu de l’oie où on doit passer son tour. On trépigne, on s’énerve, mais dans ces « temps morts », on gagne en profondeur, on élague, on affine…
          Alors pour les NDE, oui, elles sont assurément des occasions d’éveil, pour ceux qui les vivent comme pour ceux qui prêtent l’oreille à leur témoignage. Et la cohérence entre tous ces récits ne peut qu’en renforcer la crédibilité.
          Pour la question de l’amnésie, disons que le voile s’affine peu à peu… mais que c’est lent et frustrant !
          Je te remercie pour tes remarques sur mon site, elles me vont droit au cœur.
          Avec toute mon amitié,

    • marie christine dit :

      Tout ce que je voulais dire, Alain, c’est que quand on s’approche d’une disparition de l’ego (mental et émotionnel), on a l’impression qu’on s’approche de la mort . Parce que l’ego ne veut pas disparaître et fait tout un scandale intérieur . C’est lui qui donne l’idée de mort .

      • alain thomas dit :

        L’égo se dissout dans la nature de l’esprit dans un état de non pensée. Très peu d’êtres parviennent dans cet état et quand ils y parviennent, c’est dans un temps limité. C’est pourquoi l’égo est toujours présent, sans être indépendant.
        Quand il disparaît (dans l’état de non pensée), cela n’entraîne pas la mort. Quand il revient non plus.
        L’égo est indissociable des facteurs mentaux, donc de la conscience.
        Je l’aime bien, comme nous tous ici. En écrivant, nous le faisons fonctionner tout le temps, il se régale 🙂

        • pierrot dit :

          Je me demande si la croyance n’est pas liée à la certitude?

        • Margelle dit :

          Alain, je ne sais pas si tu peux dire que nous aimons tous ici notre ego. Pour ma part ce n’est pas mon cas. J’essaie surtout de le discerner et de tenter de ne pas lui laisser une trop grande place. Je crois -et peut-être suis certaine !- que nous avons tou-te-s à le pister, le dépister, et si possible le remettre à sa place s’il en prend une trop grande… ce qui est effectivement souvent le cas !
          Je sens trop combien il me gêne pour accéder à d’autres vibrations. Pour autant je ne sens pas la présence de l’ego dans toutes les interventions qui s’expriment…. Mais il n’y a pas de recette, il s’agit de notre vigilance, et elle est totalement requise, surtout sur ce site !!

          • alain thomas dit :

            Il y a autant d’opinions sur l’égo que d’individus.
            L’opinion du moment n’est pas la certitude.
            La croyance est aléatoire.
            Graf je comprends rien à ta phrase

          • katerina dit :

            Etre devrait suffir .
            Margelle tu parles de la solitude et je pense que nous devons affectionner cette solitude .
            Arrive aussi un moment où nous devons rencontrer les autres . Il faut avant avoir épousseté ce qu il reste de notre égo , si celui ci existe ou si ce n est aussi qu une vue du mental .
            Le lacher prise et le discernement sont une aide .
            Lacher prise totalement dans notre condition humaine est difficile à évaluer .
            Alors vivons le moment présent .
            Amitiés
            katerina

          • Louisetta dit :

            Il y en a toujours forcément un peu.
            L’ego signifie à la base le « moi », qui nous permet de nous définir relativement séparé des autres. Il en faut un minimum pour faire n’importe quoi ici bas, même créer un site formidable qui aide les gens à distinguer leur ego de toutes leurs autres parts plus vastes.
            Et l’ego peut être pleins de charmes, tant qu’on a apprit à l’aimer justement, de manière intelligente et dirigée, non dans la complaisance et le réflexe de l' »endormissement » que nous procure son identification constante.

          • marie christine dit :

            D’accord avec Margelle .
            En plus, l’ego n’est pas seulement dans la pensée, il est dans les désirs, dans l’esprit de possession, dans l’instinct de sécurité … et la pensée véhicule tout ça si elle n’est pas au service de la Source .
            Je ne dirais pas que la conscience est synonyme de la pensée . La conscience est tout ce qui est, tout ce qui nous constitue . La pensée n’est qu’une petite portion (qu’il vaut mieux faire taire en attendant qu’elle se convertisse !) .
            Pierrot, ta réflexion est intéressante …
            Moi je dirais que les « croyances non éclairées » (celles qui nous viennent de l’éducation et qu’on n’a jamais pensé remettre en question) nous donnent une certitude automatique : la certitude de l’automatisme .
            Mais si on remet en question, on se branche sur l’univers qui peut nous donner un autre son de cloches . A ce moment-là, on peut remplacer ces croyances non réfléchies par des croyances éclairées . Et celles-là donnent un vrai sentiment de certitude . Comme par exemple l’idée que nous ne subissons pas notre vie mais que nous en sommes les créateurs .

  13. Machachouette dit :

    Salut Passeur,

    c’est bon de te retrouver, un peu comme la Lumière! Merci pour cette magnifique expérience. J’ai déjà eu un genre de sensation similaire, c’est difficile à expliquer, comme si ce que l’on imagine comme immense (par notre galaxie ou même l’univers) était en fait de petite cellule d’un ‘grand’ organisme. Au milieu d’autres organismes. Comme si nous en étions de toutes petites cellules, des lymphocites ou des ostéophages?

    « Est-ce que ça valait le coup de mourir ? »
    J’ai parlé récemment de garder son corps et de ne plus passer par la ‘mort’, non pas par peur, car même sans avoir vécue de NDE, je ressens très fortement cet Amour et cette plénitude et même j’en ai une certaine nostalgie. Je continue de m’interroger sur la nécessité ou pas de laisser ce corps. Je pense que ce que Mark Norton raconte peut aussi être vécu avec un corps.

    Je ne cherche pas à croire ou à me rassurer, je cherche à comprendre le sens de tout cela. Pourquoi prendre un corps et le laisser. L’essence de la vie est l’Amour. Pourquoi entrer dans la matière et faire toutes ces expériences des émotions? Pour apprendre à aimer? Pourtant tous autant qu’on est quand on est sans corps, on vit tous le même Amour.

    J’ai une forte tendance à avoir du mal à m’incarner, l’éther me ‘parle’ plus. Mais la matière a bien sa raison d’être, si on fait cette expérience, c’est qu’elle est incontournable. Tout ça pourquoi : pour retourner à l’éther?

    Qu’en penses-tu Passeur?

    …♥♥♥…

    • Thau dit :

      Attention un trop forte addiction à l’éther peut conduire à une NDE (là je plaisante…) Sinon plus sérieusement se pose la question de toutes les personnes réanimées après une mort clinique et qui n’ont strictement rien vécu ou du moins qui n’en garde aucune conscience…why???

    • acacia dit :

      Bonjour Machachouette
      Tu t’adresses au Passeur mais si tu le veux bien je te donnerai mon idée sur ce questionnement par rapport au corps survivant au passage dans une autre dimension.
      Il ne disparaît pas, le corps.
      Aucun de nos corps ne « disparaît ».
      Rien ne meurt jamais.
      Ni le corps physique, dont les éléments seront dissous en d’autres éléments alimentant d’autres formes de vie.
      Ni les corps mental, causal, psychique, éthérique… qui se dissolvent dans le Tout.
      Ces corps là sont déjà relativement immatériels, ils sont une porte de transition vers les univers.
      De mon point de vue aucun corps, donc, n’est à « laisser » lors de ce passage qu’on nomme mort. C’est juste une transmutation.
      En fait ton interrogation me prend un peu au dépourvu car je n’ai jamais attribué au corps physique (à te lire j’ai l’impression que c’est de lui seul que tu parles ) un rôle autre que celui de véhicule transitoire de mon Etre.
      L’assemblage de cellules qu’est ce corps est actuellement, et pour autant que je sache, le seul moyen offert pour cheminer dans la densité terrestre. Lorsque le bout du chemin sera atteint mon esprit reprendra son envol vers les éthers multidimensionnels dont il est une parcelle.
      Si j’ai su aimer ce corps et le bien employer nous nous séparerons sans regret et avec beaucoup de remerciements mutuels.
      Tu dis « Tout ça pourquoi : pour retourner à l’éther? ». Si « l’éther » est le nom que tu donnes au Tout, alors oui, je crois que c’est bel et bien l’objectif : y retourner.
      Mais on n’est pas tenu d’y retourner tel qu’on en est parti – sinon ça ressemble à un petit tour pour pas grand chose.
      Tout ce que je peux apprendre qui me fait grandir en amour et en bienveillance nourrit mon esprit – et l’Esprit – d’une lumière exponentielle… et tous mes corps – et les corps de tous – en bénéficient….
      Je ne sais pas, Machachouette, si ces phrases auront apporté une petite réponse à tes interrogations ?
      Quoiqu’il en soit je te souhaite une belle et lumineuse journée ♥☼

      • Machachouette dit :

        Acacia,

        Merci de ta réponse.

        Je m’adressais directement au Passeur, car j’ai déjà discuté de ça et pas grand monde n’avait répondu, c’est récemment dans les commentaires sur le végétarisme où je parlais de la résurrection de Jésus.
        Car je pense qu’au bout du chemin, on garde son corps!
        Voilà le sens de mon interrogation.

        Passeur,
        merci aussi, je les ai déjà lu, mais je vais y retourner faire un tour, si tu dis qu’il y a les réponses…

        Quelques milliards de bisouxxxxxx à tou-te-s!

        • Machachouette dit :

          Je viens de relire l’éveil, il n’y a pas ma réponse
          et je viens de relire ma question, c’est elle qui n’est pas claire, je crois.
          Je repréciserai ça à l’occasion.

          Merci d’avoir essayé de me répondre…

          • Le Passeur dit :

            « Pourquoi prendre un corps et le laisser. L’essence de la vie est l’Amour. Pourquoi entrer dans la matière et faire toutes ces expériences des émotions? Pour apprendre à aimer? Pourtant tous autant qu’on est quand on est sans corps, on vit tous le même Amour. J’ai une forte tendance à avoir du mal à m’incarner, l’éther me ‘parle’ plus. Mais la matière a bien sa raison d’être, si on fait cette expérience, c’est qu’elle est incontournable. Tout ça pourquoi : pour retourner à l’éther? »

            J’ai pourtant parlé de tout cela au fil de mes articles. Et les premières réponses, les plus essentielles, sont dans l’Eveil en Soi 1 et 2. C’est notre histoire, celle de la descente dans la matière pour y réveiller le potentiel extraordinaire de nos corps et l’accompagner dans son élévation vers une dimension moins dense. Les difficultés à s’incarner font l’objet de passages de plusieurs articles, il n’est lié qu’aux voiles de l’oubli nécessaires à l’expérience et aux mémoires encodées en nos cellules.

          • younes dominique dit :

            Bonjour,

            Ce que devient le corps après la mort a été décrit par un message de Jenael et Sand « Transcender la peur de la mort » qu’on peut lire sur ce site

            Fraternellement et merci à vous tous et toutes

            Dominique

        • acacia dit :

          Machachouette
          je rajoute donc : la matière devenue Matière-Lumière est impérissable, et le Christ en est un exemple.
          Si les incarnés qui ont passé ce cap de fréquence sont des exceptions ça va se propager… et quand tu penses « qu’au bout du chemin, on garde son corps! » c’est que tu sais déjà que c’est ce à quoi nous serons tous amenés.
          Belle journée à toi

          • Machachouette dit :

            Passeur et Acacia,

            MERCI!

            Voilà, ce que je voulais savoir, je me sentais bien seule avec mes pensées.

            « je vous souhaite une belle et lumineuse journée ♥☼ »
            (j’aime beaucoup tes formules Acacia et notamment celle-là!)

    • Le Passeur dit :

      Eh bien j’en pense tout ce que j’ai déjà écrit sur le sujet. Voir déjà L’Eveil en Soi 1 et 2.

      • ambre dit :

        Merci pour CE sujet, Passeur…;)
        C’est important d’en parler…De témoigner, mais aussi, d’ouvrir le débat, sur la conscience hors du corps..( celle qui n’a plus besoin du cerveau pour voir, entendre…..)

      • marie christine dit :

        Evidemment, notre corps ne va pas devenir éthérique du jour au lendemain !
        Comme le disent les articles de l’éveil en soi, notre corps est lourd et plombé de toutes ces peurs, tous ces sentiments faussés, toutes ces traditions, tous ces apprentissages, toutes ces résistances, tout cet ego, tout ce subconscient et cet inconscient qui nous gouvernent …
        Nous sommes venus alléger ce poids en travaillant sur nous par les prises de conscience et les lâcher-prises .
        Et plus nous nettoyons, plus nous voyons un peu plus clair, plus nous nous allégeons, plus nous nous rapprochons de la vérité de notre être, plus nous acceptons le moment présent, plus nous acceptons de ne pas nous projeter dans le passé et l’avenir, de ne pas contrôler notre vie, de prendre ce qui vient comme la chose juste, de faire confiance à Dieu et à ce qu’il nous réserve au jour le jour, de nous adapter au non savoir à l’avance, à l’inconnu .
        Dieu sait mieux que moi ce qui est bon pour moi .
        Pas facile d’aller vers le facile ! On s’agrippe au bastingage, on croit qu’on va couler si on ne contrôle plus rien . Et pourtant …
        Et quand nous aurons déblayé tout ça, nous pourrons enfin avoir des expériences de conscience extraordinaires, de cette conscience contenue dans notre corps même, et qui attend qu’on la déchaîne .
        Nous aurons ainsi des possibilités nouvelles, des capacités nouvelles, nous ferons des voyages dans d’autres dimensions, plusieurs dimensions en même temps …
        Nous vivrons notre corps autrement car il sera plus vivant, tout comme la matière . La relation sera différente . Il nous parlera, deviendra réceptif, sensitif …
        Enfin, peut-être que j’extrapole … mais il est évident qu’au fur et à mesure que nous nous nettoyons de l’intérieur, notre ADN change, nos organes changent, se purifient et s’assouplissent . La matière, la nature s’éveille et communique plus facilement avec nous . Nous la sentons de plus en plus vivante . Les humains entre eux ont de plus en plus de ressentis communs et se reconnaissent .
        Nous nous rapprochons doucement de l’unité, en haut, en bas, partout .

        • Thau dit :

          Si quelqu’un a des infos (sérieuses) sur des changements de l’ADN: je suis intéressé. On lit cette info depuis des années sans que rien soit vérifié…c’est à dire observé, mesuré…dans le réel.

          • Thau dit :

            Si la matière devient vivante…je suis aussi preneur des éléments qui vérifient cette info fantastique!

          • Machachouette dit :

            Salut Thau,

            Je ne comprends pas bien tes questions :
            Tu t’interroges sur le fait que l’ADN puisse changer?
            Ou puisse se régénérer?
            Car il semble établi que nos ADN ont déjà tous été modifiés et même qu’il n’existe plus un seul humain sur la planète avec son ADN initial.

            « Si la matière devient vivante »
            ???

          • Cécile dit :

            Thau,
            Vers la fin du reportage « La Terre sous influence », dont quelqu’un a donné le lien ici, il est dit que sans le bouclier magnétique autour de la planète, le rayonnement solaire causerait à notre ADN des dommages irréversibles (je cite de mémoire). Je précise que le reportage, qui a été diffusé sur une chaine télévisée nationale, ne semble pas « suspect » de « new-agisme » délirant. Donc, on peut supposer que cette affirmation sur l’ADN n’est pas une invention.
            J’en déduis que notre ADN est sensible au rayonnement solaire. Si on tient compte du fait que Gaia est entrée depuis quelque temps déjà dans ce que l’on appelle une ceinture de photons, on peut supposer que notre ADN, s’il est sensible aux photons, ne peut qu’en être modifié.
            Quant à la matière… comment pourrait-elle ne pas être vivante ? Je ne comprends pas ta question. Ou on n’a pas la même définition de « vivant » ? Si tout est composé d’électrons toujours en mouvement, ce mouvement n’est-il pas la vie dans son expression la plus fondamentale ?
            Amicalement,

            • Le Passeur dit :

              Sauf qu’il ne s’agit pas de « dommages », mais de mutation. Notre ADN communique littéralement avec la Terre et le Soleil, entre autres.

          • Thau dit :

            Cécile, Passeur,
            Le champ électromagnétique est toujours opérant à ce jour même s’il fluctue…il a d’ailleurs toujours fluctué. Quant aux mutations c’est aussi un phénomène à la base de la spéciation et de l’évolution (transformation si le terme gène) du vivant et de son adaptation à la fluctuation des conditions environnementales…mais à ce jour, pas de mutations du patrimoine des espèces vivantes sur terre, humains compris…Wait en See…rien n’est immuable dans le vivant seule l’augmentation de la complexité semble une constante depuis l’apparition de la vie sur terre.
            Bien à vous

          • Thau dit :

            Cécile,
            La vie est une organisation spécifique de la matière qui possède des propriétés bien spécifiques (respiration, reproduction, réaction biochimique, enzymatique, etc..)..l’inverse n’est pas vrai…regarde au microscope une lamelle de roche et une préparation de tissu d’un organisme vivant (bactérie, végétal ou animal) tu verras la différence d’organisation.
            Amitiés

          • Cecile dit :

            Thau,
            Je comprends ce que tu dis. J’ai un peu tendance à considérer que tout est vivant… mais je reconnais que ce n’est pas une vision très scientifique !

          • graffitique dit :

            Encore faut-il être parfaitement en mesure de savoir ce qu’est le réel, dans lequel nous serions censés vérifier, observer, mesurer. Ce n’est peut-être que le bac à sable.
            Idem pour définir ce qui est ou serait vivant.
            La science propose des critères projectifs à titre hypothétique et provisoire. Le jour où elle les fige, elle renie l’objet de sa quête.

          • Thau dit :

            La démarche scientifique n’est pas la recherche de la Vérité , c’est un moyen rationnel de partager et de vérifier de l’info. Graffitique n’as-tu pas remarqué comment les écrivains spiritualistes voire les channels aiment à « s’appuyer » sur les résultats scientifiques (ou pseudo-scientifiques si mal compris) dans leurs écrits (ex. la physique quantique, la neurologie, etc..). Les messages de Sand et Janael en sont un parfaits ex.

          • graffitique dit :

            Ce que tu dis est vrai Thau.
            Et il est juste de préciser qu’il n’y a pas que les écrivains spiritualistes qui aiment s’appuyer sur des résultats scientifiques (ou pseudo-scientifiques) pour convaincre ou tenter de prouver leurs allégations.
            Il y a aussi des groupes d’intérêts au service du profit, pour lesquels il est indispensable d’endormir l’opinion publique.
            Personne n’aime remettre en question ses certitudes et chacun croit avoir besoin de rationalité. Encore faut-il savoir en quoi elle consisterait.
            Actuellement il y a pas mal de scientifiques (ou pseudo ?) qui admettent qu’ils ne savent pas grand chose en réalité. Par suite, ils prennent assez courageusement le risque d’y perdre leur crédibilités, leurs financements, etc.
            Mais, ce faisant, ils sont dans une attitude d’interrogation ouverte, qui témoigne sans doute du caractère vraiment scientifique de leur démarche.
            Et il n’y a pas que des scientifiques pour remettre en question les certitudes ou pseudo-certitudes. Bien d’autres praticiens de différents métiers le font.
            Peut-être qu’ils en ont marre de servir la falsification, que celle-ci ne leur convient plus.

          • acacia dit :

            Le « réel » …?
            J’aurais tendance à penser qu’il existe de multiples degrés du « réel », tant dans le visible que l’invisible, le matériel que l’éthérique.
            Déterminer le possible de chacune de ces innombrables strates par des instruments matériels, aussi pointus nous semblent-ils être aujourd’hui (par rapport à ceux du passé ), ou par des ressentis – instruments immatériels -, reste pour moi un pari souvent hasardeux.
            Graffitique : « La science propose des critères projectifs à titre hypothétique et provisoire. Le jour où elle les fige, elle renie l’objet de sa quête. »
            Thau : « La démarche scientifique n’est pas la recherche de la Vérité , c’est un moyen rationnel de partager et de vérifier de l’info. »
            Et bien je suis d’accord.
            Avec vous deux.
            Mais ai-je bien tout compris… ? 🙂

          • Machachouette dit :

            Thau,

            je pense que si l’on aime ‘s’appuyer’ sur les découvertes scientifiques, c’est seulement car ‘les gens’ ayant peu de ressentis ne comprennent que ce genre d’arguments.
            Cela fait depuis mon enfance que je ‘sens ou ‘sais’ des choses et quand j’en parle, on me prend pour une allumée! Exemples : je n’ai jamais ‘cru’ aux maladies, je ne crois pas non plus au vieillissement, va donc discuter de ça avec quelqu’un. Mais si tu dis : un des plus grands mystères pour la science aujourd’hui est de comprendre pourquoi on vieillit car eux-mêmes admettent qu’ils ne peuvent l’expliquer et que toutes leurs théories sont caduques… Et bien d’un coup, on t’écoute un peu plus. Et même en développant toute une série de faits probants ET scientifiques, ça a du mal à passer.

            Par contre quand un scientifique véreux balance une stupidité énorme tout le monde gobe!
            On vient de m’envoyer ce lien suite à mon envoi de ‘la révélation des pyramides’, je ne comprends pas comment on peut comparer les 2 documents. Celui-ci ne s’appuye sur aucune preuve scientifique et ce n’est qu’un ramassis de supputations plus aberrantes les unes que les autres. Ils analysent le passé avec une mentalité d’aujourd’hui et une bassesse mentale effarante.

            Cela fait aussi de très nombreuses années que j’invite tout le monde à réfléchir sur les discours servis par les soi-disant spécialistes de la Préhistoire, qui sous prétexte que nous étions des chasseurs/cueilleurs/nomades en déduisent que nous étions arriérés!!! Je précise par exemple, que encore aujourd’hui aucun homme ni aucune machine n’est capable d’affûter les silex comme ils le faisaient. Et que la maigreur des infos dont ils disposent devrait les inciter à beaucoup plus de retenue.

            Quand on voit dans ce doc les conclusions qu’ils tirent, on se demandent vraiment s’ils ont été payés pour raconter leurs balivernes ou s’ils les diffusent car c’est la seule idée qu’ils ont trouvé.

            Heureusement, il y a aussi d’excellents scientifiques mais ils sont plus durs à trouver. Et comme on peut le voir dans l’excellent ‘terrier du lapin’ diffusé sur ce site, on assite avec bonheur à la confluence entre la spiritualité et la science, qui est à mon sens juste logique. D’ailleurs les plus grands scientifiques reconnaissent ‘recevoir’ leurs plus grandes découvertes!

            Voici le doc en question émanant du National Geographic! Discernement requis!
            http://www.youtube.com/watch?v=uB0kZJUdcRM

            Bonne et intelligente journée!

          • Delta de la Lyre dit :

            Thau, il ne vaudrait mieux pas que tu subisse un prélèvement, imagine qu’il soit positif, et pense à E.T. : tu serais séquestré par des autorités ! Un peu plus sérieusement, tu as tellement dû penser fort à cette question que les EdL viennent ces jours ci de s’exprimer en la matière :
            http://ducielalaterre.org/fichiers/divers/les_spirales_d_adn_T6.php

          • Margelle dit :

            Merci Delta de Lyre pour ce lien, qui va me pousser à étudier de plus près tout ce qui touche à l’ADN, que je ne connais que trop vaguement…
            Je retiens dans le message le besoin « pressant » « urgent » ou autre, que nous avons de grandir, de maturer. Et pour cela de dépoussiérer tout ce qui nous retient à l’état d’enfance. Oui, ne nous leurrons pas, nous en sommes là…. Je ne le sens que trop.
            Louisetta, quand tu défends l’ego, je comprends que tu le fasses. A ton âge il est nécessaire. Un peu plus tard, selon l’évolution de chacun, je crois vraiment -donc certitude- que nous pouvons le mettre gentiment au placard. Quand je dis gentiment, c’est trop souvent qu’on ne veut pas trop le bousculer, car il sait se rebeller. Il y tient à sa place.
            Or qu’est-ce que le grand fleuve de la vie ? le grand courant qui coule, turbulent, vers la mer, ou les petites niches, dans lesquels les tourbillons (javais écrit : troubillion !) tournent en rond, indéfiniment, ne pouvant s’échapper du creux dans lequel ils se sont embourbés ???
            Bien sûr il ne s’agit pas d’y aller en force… mais en pleine conscience…. et ne pas refuser l’invitation à rejoindre le courant… même si quelque fois cela fait un peu peur…. nous en avons vu d’autres, non ?

            Bien à vous tou-te-s.

          • Delta de la Lyre dit :

            Bonjour Thau,
            Venant de créer un article court et un long sur la situation des Dauphins et des Baleines, j’ai découverts une belle info en lien avec l’ADN et Sirius présente dans l’article long :
            http://www.choix-realite.org/6632/dauphins-baleines-sirius-dogons-du-mali

            Bonheur et Sourire

            • Thau dit :

              Bonjour Fred,

              Merci pour ce partage, les mythes et légendes des « peuples anciens » sont toujours très beaux…
              Très poétique aussi cette image de « l’ADN cosmique » reliant les systèmes solaires des étoiles sirius et notre soleil.
              Sans discuter ici les infos données dans cet article vs les connaissances scientifiques actuelles… je trouve admirable toutes ces « intuitions justes » que l’on a pu trouver dans les « écrits anciens » de Platon, de la Pythie de Delphes, ou les traditions orales de amérindiens, amazoniens, peuples du pacifique, aborigènes etc…
              Ces paradigmes sont riches d’enseignement de même que les découvertes scientifiquement établies…le discernement consistant juste à garder présent à l’esprit le « fossé » existant entre nos représentations de la réalité et la Vérité avec un grand V …
              Fraternellement

        • Thau dit :

          Bonjour Delta de la Lyre,

          Nous avons été un certain nombre sur ce site a nous exprimer sur les canalisations en générale et celles de M. Mathieu en particulier…surtout celles ayant précédées le 21.12.2012..je ne souhaite donc pas y revenir…
          Concernant le fond du message sur l’ADN je retiendrai deux éléments:
          1- Pas de manifestation de changement de l’ADN à ce jour sur terre (sic).
          2- Les changements annoncés « devraient s’établir » sur un plan « subtil »…avant une hypothétique (c’est moi qui qualifie…) « installation » au niveau de la matière. Ok, bien noté, then wait & see comme d’hab…de toute façon c’est une déclaration invérifiable donc pas de danger de se tromper.
          C’est un écueil récurrent de ce type de message. Tant qu’ils traitent des plans inaccessibles à l’expérimentation rien à redire…car rien à vérifier…donc juste au niveau du ressenti pour chacun. Où ça se corse c’est quand des éléments « concrets » sont décrits où annoncés…car nous avons tous lus ces dernières , un nombre énorme d’informations erronées, de dates fausses, de phénomènes qui ne sont pas produits etc…
          Fraternellement

          • Machachouette dit :

            Thau,

            entièrement d’accord avec toi, cela me permet de compléter mon message précédent. En effet, toutes ces canalisations ne nous apprennent pas grand-chose par rapport à toutes les inconnues qu’il nous reste.

            « Un pouvoir ne peut être donné à un enfant, ce serait dangereux pour lui et dangereux pour son entourage. Un pouvoir n’est donné à un être qui devient beaucoup plus sage et qui l’utilisera pour son évolution personnelle et pour le bien de tous ses frères. »
            Cela laisse sous-entendre que ‘l’on’ va nous donner quelque chose suite à un mérite? Je trouve cela à la fois puérile et très judéo-chrétien!! Personne n’a rien a nous donné, c’est à nous de nous élever et ainsi d’accéder de nous même à nos propres capacités. Secundo, il y a déjà à l’heure actuelle des personnes qui utilisent des pouvoirs et pas que pour faire le bien! « Demandez et vous recevrez » ou la loi d’attraction fonctionne dans n’importe quelle situation, puisque le bien et le mal n’existe pas! Ce n’est qu’un exemple.

            « Il semble que l’humanité soit entrain de récupérer l’usage de ses douze brins d’ADN. Cependant il en existerait un treizième. Est-ce exact, et si c’est le cas, quelle serait la fonction de ce treizième brin d’ADN ?

            « Les êtres humains sont extraordinaires ! Ils n’ont que deux brins d’ADN ; ils ont conscience qu’il y en a treize et ils se demandent à quoi servira le treizième !

            Nous allons vous répondre ceci : lorsque vous aurez récupéré vos douze brins d’ADN, nous pouvons vous assurer que vous ne vous poserez plus de questions sur le treizième ! »

            Là encore je trouve la réaction étrange et je ne vois pas pourquoi il n’y a pas de réponse à la question!

            Les questions posées me laissent déjà un goût d’insatifaction, ça ne va pas assez loin pour moi.

            Bien à tou-te-s

          • Delta de la Lyre dit :

            Bonjour Thau,
            Dans le cadre des EdL de Monique M, jamais aucune date n’a été donnée : c’est nous qui (malheureusement) avons interprété. Et je suis autant déçu que beaucoup d’autres personnes qu’il ne ce soit rien passé du moins dans la matière dans le concret (à l’inverse il se passe énormément sur des plans subtils : nos apprentissages de la vie ou à la vie sont plus rapides, en quelques mois on peut apprendre autant qu’auparavant en plusieurs années). Mais ils n’ont jamais donné de date !
            Concernant maintenant l’épisode de l’Evacuation : Ils nous y ont préparé depuis plusieurs années et jusqu’à l’été dernier. Or en fin d’année passée : rien ! rien ne s’est passé dans le monde concret ! Il est CLAIR qu’ils auraient pu prévenir que celui-ci n’était plus à l’ordre du jour !!! Alors pourquoi ont-ils informé les gens qu’il y aurait une évacuation ? Parce que celle-ci aurait pu avoir lieu suivant les scénarios possibles dus au libre-arbitre de toutes les parties en présence : humains, humains gouvernants, extraterrestres inamicaux (aliens), réactions de Gaïa. Il faut comprendre que nous avons été préparés au pire, si l’on peut dire, mais par contre ils auraient pu informer que l’évacuation n’aurait pas lieu. Et, si, durant une certaine période, une évacuation était toujours probable …. ? Car l’on sait, et d’autres voient (pour celles et ceux regardant les actualités) que certaines forces sont toujours bien présentes sur Terre et donc que les risques sont bel et bien toujours présents…d’une évacuation. De mon côté j’ai tourné la page et s’il devait se produire quoique ce soit alors on verra bien tout simplement. L’essentiel actuellement est vraiment centré sur le travail intérieur : et si la clé qui ouvre les portes était justement à l’intérieure ? Sans doute !
            Ton questionnement je l’ai récemment eu aussi « Si quelqu’un a des infos (sérieuses) sur des changements de l’ADN: je suis intéressé. On lit cette info depuis des années sans que rien soit vérifié…c’est à dire observé, mesuré…dans le réel. » Je considère que ce sujet de l’évolution probable et actuelle de l’ADN est un sujet surtout « new age ». Et même si des scientifiques observaient quelconque modification de l’ADN en serions-nous informés ? Il leur faudrait, en plus, tomber sur les bons cobayes car tous n’évoluons pas forcément aux mêmes rythmes. Aussi, Marie-Christine ressent l’évolution de celui-ci sur un plan subtil, et l’on peut faire confiance aux femmes qui ont un bien plus grand ressenti généralement que l’homme. En attendant comme tu le dis nous n’avons rien de palpable pour l’instant.
            Si notre passage sur Terre n’était qu’une goutte d’eau dans l’océan de notre cheminement alors on pourrait essayer de comprendre qu’il ne sert à rien de trop se triturer « l’esprit » afin de ce re-centrer sur l’essentiel. Mais comme on a l’esprit ouvert c’est bien de s’intéresser à l’état de l’ADN.
            De mon côté j’aimerai beaucoup découvrir un système captant quelle que source que ce soit puis générant l’énergie illimitée ce serait tellement utile pour l’humanité et pour Gaïa aussi. Je n’y connais rien mais laisse vagabonder en moi les intuitions …. et qui sait, avec confiance et foi on verra.

            Bien à toi
            Fred

          • Machachouette dit :

            A Fred, et à tou-te-s!

            je ne suis au courant que depuis très récemment de toutes ces histoires d’extraterrestres et autres évacuations.
            L’année dernière j’ai fait un rêve éprouvant, de ces rêves qui ne sont pas des vrais rêves, je ne sais pas comment on peut les appeler toujours est-il que j’ai gardé l’angoisse pendant plusieurs jours. Donc je reprécise qu’à cette époque les vies extra… me semblaient du domaine possible et logique mais sans plus, je n’y pensais pas plus que ça. Ce rêve m’a d’ailleurs beaucoup surprise, je me demandais où j’étais allée chercher ça.
            J’étais dans une grande plaine et je voyais beaucoup de gens s’activer, faire des allées et venues en direction d’un lieu au milieu de la plaine. J’avais le sentiment de ne pas être à ma place et d’espionner. Mais personne ne prêtait attention à moi. La curiosité m’a poussée à m’approcher, j’ai suivi le mouvement et nous sommes entrés dans quelque chose de béant et tellement vaste qu’on en voyait pas la forme, c’était une suite de couloirs très larges et hauts. Plus on pénétrait plus il y avait du monde. Je ne suis pas restée longtemps mais quand j’ai voulu ressortir, j’ai compris que c’était trop tard, le lieu où j’étais s’était refermé et…envolé. Personne ne se souciait de ma présence, aucun danger n’était apparent et pourtant je ressentais une angoisse terrible comme si ma vie était perdue, j’avais fait une énorme connerie et je sentais que je ne pourrais plus m’en sortir : cette vie était foutue! Comme si j’allais servir de casse-croûte!

            J’ai par la suite totalement oublié ce rêve, il ne m’est revenu que récemment, quelques jours après avoir lu un texte de M. Mathieu qui parlait d’évacuation. Au début j’ai trouvé l’idée étrange, puis aimant naturellement l’aventure, j’ai commencé à imaginer une vie ailleurs. Et quelques jours plus tard je me suis remémorée ce rêve.
            Pour moi, c’est clair.
            Je me rends bien compte que la force du ressenti que j’ai eu dans ce rêve est difficilement transmissible, ne représente peut-être pas une vérité pour tous, mais j’avais envie de vous le partager au cas où.
            Si un jour on me parle d’évacuation : je laisse ma place!
            Bonne chance aux curieux!

            Bonne journée à tou-te-s

          • Thau dit :

            Machachouette et Fred,
            Merci pour vos derniers messages. Les réflexions et témoignage que vous apportez sur des questions pas évidentes (en gros notre condition humaine face à l’inconnue…) sont éclairantes et leurs différences peuvent être entendues (par moi en tout cas) comme les 2 faces d’une même interrogation et sont donc très complémentaires. Si l’existentialisme est un humanisme ( ce n’est pas moi qui l’ai dit…) on ne peut que vous remercier pour votre Humanité.
            Fraternellement

          • Delta de la Lyre dit :

            Merci Machachouette ton rêve fut une belle histoire à lire même si de ton côté il ne te laisse pas tant de bonheur que ça.
            Sur Radio Ici et Maintenant l’animateur Tristan décrypte les rêves, il est vraiment génial. Si tu souhaites alors tu peux contacter la radio lors du passage de l’émission. Le p’tit problème est que comme cette radio est la seule radio libre de la FM, n’ayant jamais voulu depuis 1982 tomber dans le carcan publicitaire, ce sont en fait les auditeurs qui lorsqu’ils téléphonent sont surtaxés sur le prix de la communication téléphonique. Emet en région parisienne, sinon sur le net

            Peut-être que ce rêve était là et t’a fortement marqué afin qu’inconsciemment tu comprennes quelque chose. Et sans doute que tu as compris ce qu’il fallait faire et ne pas faire dans ta vie grâce à ce rêve, ou quoi penser et quoi ne pas penser (pouvoir créateur de la pensée).

            Sur le coup j’ai cru qu’il s’agissait de l’intra-terre mais au final je pense qu’il ne s’agissait pas de cela.

            Concernant les EXTRATERRESTRES :

            il y a les pacifiques de forme humanoïdes ou pas. Par exemple les Êtres de Lumières n’ont pas démenti le fait que les ummites (de la planète Ummo) existent (Monique Mathieu). Les ummites ont une hiérarchie simple où tous ce qu’ils vivent va alimenter un organe centrale afin de l’enrichir en connaissance (n’est-ce pas d’ailleurs ce qui se passe avec Internet actuellement sur Terre ???) Ils sont comme nous physiquement et se sont manifestés au démarrage en Espagne et par courriers déposés dans les boîtes aux lettres de gens ayant certaines connaissances comme les enseignants ou aussi les scientifiques (Christel Seval).
            (bref, on ne va pas épiloguer c’était juste un exemple, car il y a aussi les Grands Blonds (Olivier de Rouvroy) et bien d’autres …).
            Il y a les frères inamicaux comme par exemple un certain nombre de reptiliens (par exemple les dracos avec une hiérarchie Empereur puis Rois) et certains, mais pas tous : les fameux Petits Gris : donnant leur technologie aux puissants de cette planète en échange d’autres choses … (Pensez-vous que l’Internet ne soit que du fait de l’Homme ? Moi pas !)
            Il y en a encore d’autres, mais n’étant pas spécialiste, tu trouveras si tu le souhaites des sites recensant nos divers « Frères de l’Espace »

            Concernant les INTERDIMENTIONNELS : ce sont tous ceux vivant, vibrant, dans des dimensions supérieures à la nôtre. La nôtre étant pour l’instant une dimension de matière (densité, 3ème dimension, libre-arbitre par rapport aux lois universelles, fréquence vibratoire basse). Ils peuvent abaisser leurs vibrations afin d’être visibles aux yeux de chair mais cela leur est pénible au même titre que si l’on me demandait d’une part d’aller me baigner dans de la boue pour récupérer quelque chose au fond de la rivière et deuxièmement en sachant qu’il y a des alligators non loin. Là tu peux tout imaginer concernant leur forme leur talle leur couleur et si tu as vu les 3 premiers films de la Guerre des Etoiles alors là tu y es. En dimension très supérieurs ils n’ont pas besoin de forme cependant sont aptes à en adopter une si nécessaire. Ils sont tous pacifiques et leur hiérarchie est très logiquement constituée : plus on est sage et plus on monte en grade, on évolue. Les vénusiens, de forme humanoïde, sont plus avancés que les terriens. Leur dimension d’existence est environ à 3 dimensions supérieures à la nôtre. La Terre est sous protectorat vénusien. Il y a les sélènes sur et dans la Lune (1 dimension supérieure à la nôtre et depuis peu de temps, depuis environ 2 ans). Dans la galaxie il y a les léonins (peut-être y en auraient-ils en 3ème dimension ?) qui se sont spécialisés dans le rôle de policier. Il ne faut pas interpréter cela comme péjoratif car n’oublions pas que dans les dimensions supérieures c’est avant tout la sagesse qui fait loi à l’inverse de chez bon nombre d’humains où nous sommes encore tiraillés par les émotions négatives & par le pouvoir & par le libre arbitre. En m’assoupissant un soir dans la première phase du sommeil il m’a été possible d’en rencontrer un, sans doute un ami tellement l’atmosphère se dégageant de la scène fut amicale, nous parlions depuis un endroit où nous voyions une partie de la galaxie. Les léonins sont des lions mais se tenant debout comme nous. Un croquis de ce à quoi ils ressemblent est là en page 103 sur 119 : http://fr.scribd.com/doc/60438220/La-mission-du-Rexegena

            LES VOYAGEURS D’AUTRES UNIVERS : tout ce qu’on en sait c’est que certaines forces provenant d’un autre univers que le nôtre ont trouvé le moyen de manipuler l’humanité et aussi de se nourrir de certaines énergies dégagées par les humains. C’est pour cela qu’il est important de toujours avoir un esprit de discernement (pour ne pas rentrer dans leurs pièges qui sont partout actuellement, surtout dans les médias bien évidemment), éviter de s’énerver pour un rien, privilégier les décisions qui proviennent du cœur et de la tête et non pas exclusivement de la tête, ne pas critiquer son voisin (Confucius, Jésus-Christ, Maître Philippe de Lyon) et encore moins soi-même (donc ne pas douter de soi en permanence, avoir confiance et avancer). Le gros problème de l’incursion de ces forces c’est que notre univers a pour valeur essentielle la qualité de l’Amour (Amour Inconditionnel, Amour et Sagesse) or dans cet autre univers ils fonctionnent avec d’autres règles ! Alors peut-être qu’ils apprennent au contact des humains, souhaitons que cela leur apporte quelque chose d’autre au moins. Je ne peux pas l’affirmer mais je pense que ces entités n’ont pas forcément de corps, ces forces sont là quelque part sur la planète (pôle Nord ???) une peu sous forme gazeuse. Elles peuvent néanmoins emprunter un corps de matière dès lors qu’elles envahissent quelqu’un parce que ce quelqu’un a justement les fameuses failles dont on a déjà parlé précédemment. Elles peuvent avoir un corps en quasi-permanence lorsque l’humain signe un pacte avec ces forces et de ce fait l’âme incarnée et le corps ne sont plus que des marionnettes au service de ces forces : allant jusqu’à l’incorporation totale. Je pense fortement qu’elles ont un pouvoir psychique énorme leur permettant de mouler les sociétés humaines (ou terriennes) dans les sens qui leurs sont favorables : d’où l’intérêt de constamment prêter attention à ce que l’on pense (tout ce qui nous passe par la tête ne vient pas seulement de nous), puis à ce que l’on dit, puis à ce que l’on fait. D’autres diront qu’elles se sont introduites sur Terre grâce à des vortex (portes, tourbillons énergétiques) (Proche Orient ?) par lesquels elles ont réussi à pénétrer. Mais alors se pose la question « et pourquoi notre Univers a-t-il laissé faire cela ? » : peut-être est-ce les règles du jeu dans cette matrice sur Terre dans laquelle nous savions avant la naissance de quoi elle serait constituée afin de nous affiner dans ce chemin de vie terrestre hautement formateur ! Les Voyageurs de cet autre Univers ressemblent beaucoup par leurs pratiques aux Âmes Hautement Déchues sur Terre ; Ces dernières savent qu’elles ne peuvent plus s’alimenter en énergie universelle, vitale (prâna, …) par le circuit de transmission vertical (céleste), alors leur unique moyen d’alimentation est le circuit horizontal qu’elles vont capter chez les humains dès lors que les humains ont des pensées inférieures (athéisme, racisme, violence, magie noire, sexualité débridée, sadisme, peur, haine, élitisme tortionnaire, les sacrifices sanglants …) (Alexandre Moryason). On voit donc que plus l’on est dans des comportements sains moins l’influence de forces provenant d’un autre univers ainsi que les âmes déchues (de nôtre Terre) ont d’emprise sur Nous ! Nos pensées façonnent l’éther : demain sera fait par nos pensées (Anne Givaudan). Nos pensées circulent sous forme de fils énergétiques et tel un boomerang elles nous reviennent concrètement dans la matière avec quelque chose ayant la même nature que ce que l’on a émis (Florence Scovel Shinn, Anne Givaudan) et en mi-parcours elles alimentent des champs ou réservoirs de force équivalent (égrégores). C’est dans ces égrégores que les Voyageurs de l’Autre Univers s’alimentent, mais également les Âmes Déchues de cette Terre. Je pense que la grande différence entre les Voyageurs de l’autre Univers et les Âmes Déchues à cette Terre est le pouvoir psychique qui est énorme chez les premiers et sans doute pas très élevé chez les seconds.
            Voici, Machachouette, un tableau d’après ce que je sais, d’après aussi ce que je connais. Cependant je ne suis absolument pas spécialiste en la matière. Egalement ce tableau n’est pas exhaustif. C’est à chacun chacune de se faire sa propre idée s’il le souhaite, si elle le désire.

            Je te souhaite de faire plein plein de beaux rêves. Et il ne faut absolument pas avoir peur car d’une part le chemin spirituel semble inévitablement aborder tous ces aspects à un moment ou à un autre alors autant en être averti, et d’autre part on étend on agrandi sa fenêtre de perception par toutes ces indications et cela aide à atteindre tout ce que l’on ne connaît pas dès lors qu’une piste commence à s’ouvrir, par exemple celles et ceux aimant garder des œillères et bien leur champ de vision reste dans l’alignement dessiné par leurs œillères, celles et ceux s’ouvrant à encore plus ou à d’autres choses alors rien que par le fait d’y penser d’imaginer vont attirer ce qui semble inimaginable pour d’autres. C’est aussi mieux se connaître simultanément au fait de mieux connaître l’Univers : on avance !

            Paix – Confiance – Centrage – et avant tout Bonheur !
            Fred

          • Machachouette dit :

            Fred,

            Merci pour tes explications! Je prendrai plus le temps de lire tout.

            Juste pour te dire que si j’ai eu peur, c’est qu’il y avait des raisons d’avoir peur: je m’étais jetée dans la gueule du loup bêtement et je savais que tout était fini pour moi, c’était ultra clair!
            Je n’ai jamais ressenti ça même les différentes fois où j’ai été au bord de la mort, dont une fois par ma faute exclusive, à ski, et ma seule réaction pendant ma chute dans un mur de rochers avait été de me traiter de tous les noms en me disant que c’était bien fait pour moi si je mourrais ou finissais tétraplégique. Mais pas de peur!

            De plus, j’ai oublié de dire que pendant les quelques jours où je m’imaginais la possibilité de quitter la Terre, et bien au final, je ne le sentais pas du tout! ça ne me semblait pas du tout une bonne solution pour moi, ni même une utilité pour quiconque! Donc pas de doutes pour moi : évacuation = bidon!

            Mon rêve est tout-à-fait clair et était là pour me mettre en garde. Ce partage est là pour ça aussi. Toutes ces histoires me semblent abracadabrantes! Et la seule issue en cas de départ est claire : on servira de casse-croûte!

            Voilà et je termine en disant que je n’ai absolument pas peur des Temps à venir, le 21/12 ne m’a absolument pas effrayé, je n’ai jamais cru à toutes ces fadaises, même si je n’étais pas connectée donc pas au courant de tout ce qui se racontait, mais mon intuition fonctionne assez bien, donc j’y voyais clair.

            De plus, toute petite, je faisais un rêve récurrent et je savais qu’il m’annonçait des temps futurs, je rêvais de catastrophes naturelles et autres tremblements, ça avait l’air très grave mais je voyais la fin et il n’y avait aucun dommages réels, quand je me réveillais, tout en étant toujours dans mon rêve, je sortais dans la rue et je voyais une foule en panique, à qui je criais « ‘n’ayez pas peur, j’ai fait le rêve, je sais ce qui va se passer : tout ira bien!’ « . Bien sûr, personne ne m’écoutait.! Mais par contre au fond de moi, je vis avec cette certitude que tout ira bien! Et même si tout pète, ça n’est absolument pas grave, on recommencera l’histoire ici ou ailleurs! Ca me fait juste de la peine pour la Nature et les animaux, mais ‘nous’ ou ‘je’ – les humains- : je m’en fous et je n’ai vraiment pas peur!

            A bon entendeur,

            Salut ….à tou-te-s!

          • pierrot dit :

            Fred c’est extra tout ça et qu’en est-il des intra?

          • Margelle dit :

            Très belle ta réponse, Machachouette. Ton rêve est fort. Il porte une puissance qui éveille. J’apprécie ton partage. Il se passe de commentaires car, effectivement, il est au-delà…. Si nous pouvions seulement le ressentir ce serait bien…

          • Delta de la Lyre dit :

            Salut Pierrot,
            Tu as tout à fait raison.
            Ce pourquoi je n’y ai pas pensé est dû au fait qu’il s’agit là d’une localisation est non pas d’un « type d’être » ou d’entité. En tout les cas merci de ta vigilance car les intraterrestres méritent bien leur place dans un tel descriptif et pour celles et ceux ne les connaissant pas.
            Il se dit qu’en intra-terre, mais cependant situé non loin de la surface il y aurait des bases d’aliens (ceux ayant des motivations éloignées de la fréquence d’Amour Inconditionnel/Sagesse). Ils évoluent comme nous en 3ème dimension.
            Ce qui retient plus mon attention, suite à ta question, est le fait que dans les profondeurs de la Terre, en fréquence vibratoire supérieure à la 3ème dimension, vivent des êtres plus sages que les humains de surface. Ils parviennent à se couper, à se protéger de toutes nos émanations mentales, ils sont bienveillants, et précisent qu’il est toujours plus facile aux âmes de vivre au sein des planètes qu’en leur surface. Leurs activités sont en adéquation avec ce qu’ils sont, avec leur propre degré d’évolution ce qui permet à certains d’entre eux de pouvoir s’occuper de la Terre pour l’équilibre de celle-ci, pour la protection de celle-ci, pour l’évolution de celle-ci, pour aussi l’évolution humaine.
            Je crois que ce fut Alice Bailey qui parla pour la 1ère fois de Shamballa. Cette cité intraterrestre a depuis changé de nom (Monique Mathieu), pourquoi ? On peut tout imaginer (question de sécurité ou simplement question d’élévation vibratoire du lieu, ou changement des attributs et buts émanant de leurs occupants ?)
            En fait c’est comme sur Vénus, dans l’intraterre les multidimensionnels vivent ce qui est en adéquation avec ce que leur propose les qualités, les outils, propres à une dimension supérieure.
            Par exemple Ramathis-Mam fait état de 6 (ou d’au moins 6) cités intraterrestres en précisant leur aspect et leurs rôle : Agartha – Ganemona – Shangri-La – Trubhis – Alpentha – Shamballa
            Certains diront que la Porte pour y entrer, dans cette intraterre, serait localisée au Pôle Nord de la Terre. D’une part il ne faut pas oublier que nous sommes ici en train de parler d’autres dimensions : comment une porte vibrant en fréquence supérieure à la matière peut-elle être visible par nos yeux de chair : il ne faut pas être stupide ! D’autre part il n’y a pas qu’une mais plusieurs portes disséminées sur la planète, exemple : le lac le plus haute du monde, le lac Titicaca.
            L’intra-terre est bien plus vivante qu’on se l’imagine (claustrophobie ?). En effet, elle est en communication avec le reste de l’Univers : les interdimensionnels y vont y viennent y repartent, bien évidemment des interdimensionnels de fréquence vibratoire égale à celle de l’intraterre. Les échanges sont naturels et ouverts sur l’extérieur.
            Les humains aptes à s’introduire dans l’intraterre peuvent y être autorisés provisoirement, après avoir été exposé à un nettoyage et un redimensionnement adéquats.
            Ton concitoyen Mario Duguay s’emble s’inspirer de l’intraterre pour les toiles qu’il peint. Il est également musicien et compositeur, je te conseille son excellent CD « Transformation » qui est une musique de relaxation de bien-être de méditation d’ambiance excellente.

            Beaucoup de choses se disent sur l’intraterre mais elles ne m’interpellent pas, comme par exemple le fait qu’une partie des populations rescapées tant de l’effondrement de la Lémurie, puis plus tard de l’Atlantide, s’y serait réfugiée. Rien qu’hier, sur un site que j’ai progressivement considéré comme suspect dû à ses incohérences, j’ai lu que Sanat Kumara y résiderait, le roi du monde. Cela ne me parle pas, mais c’est comme dans la vie de tous les jours, il y a des secteurs d’activité qui nous intéressent et d’autres qui ne nous intéressent pas pour l’instant : on ne peut pas s’occuper simultanément par exemple de l’aviation de l’humanitaire du potager du droit constitutionnel faire le ménage préparer une fête faire un déménagement etc … Il y a des choix.
            Aurélia Louise Jones nous a beaucoup offert sur le sujet de Telos, de l’intraterre. Elle est décédée il y a quelque petites années. Néanmoins, déjà des canaux se disent recevoir des communications d’elle, provenant comme par hasard de l’intraterre …. Et là je vous dis méfiance ! Lorsque vous lisez voyer ensuite si cela vous parle, et si les propos semblent cohérents.

            Revenant sur le plan de la 3ème dimension, la science druidique émet l’hypothèse que le centre de la Terre est une sphère de fer. Je ne me rappelle plus si celle-ci tourne à une vitesse différente à celle de la croute terrestre ou si le noyau est fixe, mais c’est justement ce décalage de vitesse entre les deux qui provoque par échauffement la lave que nous observons sortir des volcans. Dans cette hypothèse on est bien loin de ce que l’on nous avait apprit comme quoi le centre de la Terre est ou serait comme un soleil une boule de feu !

            Mise en garde : Voilà Pierrot, beaucoup de mots pour ne pas dire grand chose au final. A mon sens, je pense que je n’ai pas eu d’expériences en lien avec l’intraterre (si ce n’est avec l’âme de Gaïa mais c’est en quelque sorte un autre sujet). Ce fut ici un savoir avant tout livresque entouré de faisceaux de présomption d’approche de la vérité. Mais rien n’est moins sûr, et une fois de plus c’est à chacun chacune de se faire sa propre opinion en matière d’Intraterre !

            Je change de sujet pour préciser un détail omis concernant le texte d’avant sur les Voyageurs de l’Autre Univers. Je pensais qu’il était souhaitable de taire cela, cependant je pense aujourd’hui qu’il faut savoir les « choses » cela peut permettre de mieux identifier peut-être certains pièges. En fait, parmi ceux venant d’un Autre Univers (ou peut-être tous ?) certes je mentionnais qu’on pouvait supposer qu’ils sont sous forme « gazeuse » cependant sur notre « écran intérieur » ils sont (tous ou certains d’entre eux ?) reconnaissables par le port de la capuche d’où leur dénomination possible : « les capuches ». Leur aspect est similaire à la robe de bure des moines. La couleur de celle-ci peut varier.

            Le Savoir c’est bien – La Connaissance c’est mieux – Le retour à l’état d’Amour Inconditionnel / Amour Sagesse est simple, très simple : Être justement soi, être simplement soi, redonner sa place à son enfant intérieur semble être une voie pour cela.

            Je te laisse dans ton très beau pays.

            Bonheur à toi, à vous toutes, tous
            Fred

          • Margelle dit :

            Delta, ah, oui, tu as entièrement raison, (ou peut-être un petit peu !!) quand tu préviens : » Mise en garde : Voilà Pierrot, beaucoup de mots pour ne pas dire grand chose au final. » 🙁 Plus sérieusement, tu rajoutes à la fin de ton intervention : « Le Savoir c’est bien – La Connaissance c’est mieux – Le retour à l’état d’Amour Inconditionnel / Amour Sagesse est simple, très simple : Être justement soi, être simplement soi, redonner sa place à son enfant intérieur semble être une voie pour cela. »
            Et là, bien sûr je ne peux qu’être entièrement d’accord.
            Parce que, les extras, les intras, ok, sans doute faut-il connaître leur existence ou leur non-existence… mais qu’est-ce qui est le plus important ? leur hypothétique présence ou notre propre présence, prête à accueillir ce qui vient dans la plus belle tranquillité d’esprit ???

            En toute amitié…

  14. graffitique dit :

    Bonjour,
    je venais de lire ce texte juste avant sur une autre source, un blog d’informatique.
    Merci à tou(te)s pour votre présence.
    Soyons attentif(ve)s aux signes… La Terre prend la parole, il semble.
    Dans notre coeur.

    Je me permets de le remttre ici, je le revois avec une joie profonde :
    « La terre sous influence » / Documentaire complet en français
    http://www.youtube.com/watch?v=1v62A5BTUM8
    (Pour qui ne l’aurait pas encore vu ;))

    • alain thomas dit :

      Exceptionnel documentaire.
      A voir et revoir 🙂

    • Soleil Bleu dit :

      Déjà vu 2 fois, mais il est tellement exceptionnel ce film qu’il est important de continuer à offrir le lien aux passants qui ne l’auraient pas encore vu ♥☼♥

    • acacia dit :

      Eh bien je ne l’avais pas encore regardé, merci de l’avoir re-proposé… la vie est décidément d’une intelligence vertigineuse… ! et si je dois un jour devenir plancton je sais que mon rôle sera déterminant pour l’ensemble et je serai fière 🙂

    • marie christine dit :

      Merci Graffitique pour le lien . En même temps, ça m’a permis de découvrir sur la même page youtube les étonnantes videos de André Cottel, le vagabond (qui a fait une NDE) . En particulier une video sur ses rêves où il voyage dans ses cellules et ses atomes et communique avec eux .

      Encore d’accord avec Margelle sur l’ego .
      Peut-être a-t-on parfois tendance à confondre ego avec enfant intérieur …
      Pour moi, l’enfant intérieur, c’est l’âme d’origine, l’âme pure .
      L’ego, c’est tout ce qui nous rattache au monde 3D, nous enchaîne . C’est ce qui nous empêche de décoller, ce qui souille l’âme .
      C’est en fait tout ce qui nous rattache à la mort, l’idée de la mort, la vieillesse, la décrépitude, la maladie, la souffrance, le danger, la menace, donc l’illusion . C’est ce qui, avec l’aide du mental, passe son temps à développer des stratégies de défense et se croit obligé de tout contrôler . C’est le contraire de la foi et de la confiance en la protection divine . C’est le contraire de la Vie, de la sensation de vie, d’insouciance, de joie .
      Il y a donc beaucoup à nettoyer concernant nos attachement aux choses du monde physique et matériel . Et je pense que plus nous nous détacherons en esprit, plus nous serons capables de vivre plusieurs dimensions en même temps .
      D’abord, nous ne serons plus hypnotisés, conditionnés par le temps linéaire qui, forcément, amène le doute, l’insécurité puisqu’il nous projette toujours dans l’ignorance et la peur du lendemain . Mais quand nous serons dégagés de la prison de ce temps, nous verrons tous les tenants et les aboutissants, le passé le présent, le futur ne feront qu’un . Il n’y aura donc plus de lendemain à craindre puisque plus de lendemain du tout .
      Nous verrons la Vie dans sa globalité, les raisons de notre vie sur terre dans un grand plan divin . Nous comprendrons le pourquoi des événements .
      Et la mort ne sera plus cette chose mélodramatique où on s’habille de noir et pleure derrière un corbillard . Ce sera comme un voyage (pleurons-nous quand nous partons en voyage ?) . Ce sera un passage d’un plan à un autre et nous verrons la personne passer de l’autre côté, et nous continuerons à la voir dans sa nouvelle forme, ou bien nous sentirons très bien sa présence et communiquerons parfaitement avec elle puisque nous aurons acquis cette nouvelle capacité . En ce sens, la mort proprement dite n’aura plus de réalité telle que nous la considérons actuellement .
      Merci Delta de la Lyre pour le lien sur l’ADN .
      Je crois en effet que nous avons commencé notre changement d’ADN énergétique .
      Ne devenons-nous pas plus sensibles à ce que nous ingurgitons ? Aux pollutions mentales, atmosphériques ? Ne sommes-nous pas de plus en plus sélectifs dans nos goûts, nos manières de vivre ? Plus maîtrisés dans nos élans, nos abus ?
      Il me semble que ce sont des signes .
      On dirait que ça nous oblige à être toujours plus attentifs …

      • Delta de la Lyre dit :

        Dès les premiers mots : c’est toujours un plaisir de te lire.
        Bonheur
        Sourire
        Frèd

      • Margelle dit :

        Oui, Marie-Christine, encore une fois tu précises ma pensée, et la distinction entre ego et enfant intérieur me semble lumineuse pour nous désengluer des confusions dans lesquelles nous avons tendance fortement à patauger…
        Très belle ta vision qui, je pense est déjà là…

      • graffitique dit :

        🙂

      • katerina dit :

        Marie Christine ,

        Ton message amène à me poser une question : avait on un ego enfant ou est ce la société qui l a fabriqué . Est ce l enfant qui a combattu cela en le créant finalement .
        Selon mon ressenti je pense tout de meme que l enfant est pur et que son égo a été créé de toute pièce , à nous de retrouver cette pureté et de la vivre dans notre vie d adulte .
        Affectueusement
        Katerina

        • marie christine dit :

          Oui Katarina, je pense comme toi que la société active et surcharge considérablement l’ego de l’enfant .
          Elle le fait par inconscience en lui faisant porter le poids du karma ancestral …
          Mais on pourrait imaginer qu’on éduque les enfants sans croyances, sans conditionnements . A ce moment-là, pfuitttt ! Envolées les illusions, le poids, le karma, les souffrances inutiles .
          On partirait sur des bases saines où la vérité de l’être primerait, l’intuition, la spontanéïté, la certitude intérieure, la liberté, la créativité permanente .
          Mais pour ça, il faut que l’éducateur soit conscient de ses propres fausses croyances …

          • katerina dit :

            Marie Christine ,

            C est ce que je pense . Et si les enfants étaient eux meme des créateurs . J en ai connu qui en avait plein de belles idées , des capacités , des dons . On sait ce qui peut advenir d eux , je crois que nous sommes les témoins de cela dans nos propres vies .
            Amitiés
            katerina

        • Delta de la Lyre dit :

          Katherina et Marie-Christine,
          Nous sommes vraiment sur les mêmes longueurs d’ondes, c’est super. J’ai réfléchi à ce pourquoi mon égo m’avait tant éloigné tant déformé et c’est vrai que je pense avant tout que c’est la vie professionnelle qui m’a coupé du Tout, ceci dit la vie professionnelle des autres personnes peut très bien ne pas provoquer cela aussi fortement, de mon côté ce fut dans une vie professionnelle de salarié et ayant opté au passage pour certaines spécialisations ce qui, à partir d’un moment donné, m’assurait de pouvoir m’en sortir par rapport à l’ensemble des salariés. Ceci ne dura qu’une décennie mais aura suffit à me détourner de ce que l’on est réellement. Maintenant je reconnais puis assume ces choix passés : il n’y a pas de victime, celui qui décida de certaines voies à prendre c’est bien moi et personne d’autre. Le principal est de sortir du système tant qu’il en est encore temps.
          Aussi l’égo ne devient-il pas plus prépondérant (par rapport à l’égo de la plupart des enfants qui lui est un égo sous forme de germe non encore vraiment déployé) dû à la vie adulte sous entendu par là à la vie sexuelle et encore davantage lorsque celle-ci ne se déroule pas aussi simplement que comme dans les comtes de fées ?

          Comme précisé par Marie-Christine et Margelle : laisser s’exprimer l’enfant intérieur ne peut être que bon, que favorable, que juste : un retour plus certain vers la Source dépolluée de beaucoup de conditionnements. Cependant il ne faut pas non plus être stupide et certaines choses apprises dans cette vie-ci nous permettent de poser des limites, de mieux aiguiser notre sagesse. Le retour vers l’enfant intérieur c’est comme l’Amour : on n’a pas à tout accepter, il faut être lucide et responsable : ce sont des attributs je pense de la sagesse.

          Je ne sais pas pourquoi ce sujet de l’enfant intérieur revient à la surface ces jours-ci, alors que ce fut un sujet à la mode il y a 6 ou 4 ans ! C’est peut-être dans l’air du temps, c’est peut-être ce que nous avons à travailler actuellement. Le flux actuel de la transition nous propose peut-être ce travail précis d’accepter le retour de notre enfant intérieur ?

          Merci à toutes, et Bonheur
          Fred

          • Delta de la Lyre dit :

            Katherina,
            Des écoles où les enfants évoluent à leur rythme et où leur créativité est mise à l’honneur existent concernant les écoles inspirées de Rudolphe Steiner. Je ne peux que rapporter le témoignage d’une ancienne élève de l’un de ces écoles et cela ne veut pas dire qu’elles sont toutes ainsi et que celle-ci en question l’est encore car elle a je crois changé en mieux, mais donc cette personne me disait qu’elle avait eu l’impression d’avoir été livrée à elle-même et qu’ensuite par voie de conséquence elle ne se sentait pas suffisamment adaptée au monde l’entourant. Elle en est encore très affectée.
            Attention ce n’est pas une critique, l’établissement en question a sans doute changé sa pédagogie. Et ce n’est évidemment pas une critique contre Steiner que je respecte profondément.
            Krishnamurti avait fait créer quelques écoles à travers le monde, de mémoire 4. Peut-être considèrent-elles mieux l’essence de chaque enfant que ne le fait l’Education Nationale en France ?

            Bien à Toi – Sourire

          • katerina dit :

            Fred ,

            En ce qui concerne les enfants . Je ne pense pas que ce soit encore possible de les laisser évoluer seuls . Les techniques ou méthodes ont déjà été utilisées . Dans un monde tel que le notre il est évident que l on ne peut pas leur faire croire qu il n existe pas . Je crois que c est aux parents et non à une institution d oeuvrer pour leur épanouissement .
            Je pense qu avant les enfants faisaient parti du monde en tant qu etres , et vivaient tout simplement . Respectons les , aimons leur esprit , observons les dans leur unicité .
            Retrouvons l enfant de la source qui est en nous .
            Je ne pense pas non plus que le monde soit pret à cela aujourd hui , chacun est responsable de ses actes et de ses pensées .
            L occident est tout de meme différent , nous ne pouvons pas en faire abstraction .
            Quant à notre égo , le dépoussiérer , retrouver l enfant en nous doit aussi à mon avis se faire avec discernement . Nous sommes adultes maintenant , à nous de trouver le chemin de l amour et de comprendre ce qu il nous est arrivé .
            La recherche individuelle avec soi est la voie que je suis .
            Ce n est pas la peine de suivre qui que ce soit , et c est comme cela que les choses se mettent en place .
            De toutes les façons je ne veux convaincre personne , et comme le disait Marie Christine ou Margelle notre évolution est aussi compliquée que les notions de temps .
            Ce qu il me semble essentiel ici , c est la liberté , la sagesse , l enseignement qui me permettent de continuer sur mon chemin librement .
            Le passeur nous permet réellement cela , et je le remercie .
            Amitiés
            Katerine

          • marie christine dit :

            Fred, tu dis : « Je ne sais pas pourquoi ce sujet de l’enfant intérieur revient à la surface ces jours-ci… » . Là, tu touches un point qui m’interpelle beaucoup dernièrement aussi .
            Notre mental aurait-il fait le tour des connaissances qui appellent toujours plus de connaissances ? Saturation de connaissances qui n’apportent jamais aucune certitude . Après quoi courons-nous ? Une plénitude que nous avons laissée derrière nous, à l’époque où nous n’avions pas besoin de connaissances pour être tout naturellement heureux de vivre, joyeux, créatifs, aimants ?
            Je reviens aux croyances, en essayant de me replacer dans le contexte de l’enfance .
            Les enfants disent tous qu’il y a des gentils et des méchants . Petits, ils voient véritablement en vision ou en rêve des entités bénéfiques et des entités menaçantes .
            Alors les croyances …
            L’enfant entend à longueur de journée : « Si tu grimpes sur ce mur, tu VAS tomber . Si tu touches à cet objet, tu VAS te faire mal . Si tu sors sans manteau, tu VAS attraper la grippe . Si tu manges ça, tu VAS être malade . Etc, etc, etc …
            Admiration ! Les adultes savent tout ce qui va se passer à l’avance, ils sont des prophètes !
            C’est ainsi que nous apprenons par un bourrage de crâne ahurissant, que les circonstances extérieures sont les maîtres de nos vies . Nous dépendons de ce que nous faisons ! Et notre cerveau s’est formaté dans cette logique imparable .
            Alors, moi je dis (quitte à déplaire) : il y a le bien et le mal .
            Pour un enfant, le bien c’est tout ce qui fait plaisir, qui donne du bien-être . Le mal est tout ce qui est désagréable ou douloureux .
            En partant de ce principe, je distinguerai les bonnes croyances et les mauvaises croyances .
            Les croyances sont des formations que nous créons de toute pièce . Or, pour éliminer des mauvaises croyances, il y a sans doute plusieurs méthodes, comme par exemple : ne plus croire, ou croire en son contraire, ou créer une croyance positive pour contrebalancer …
            Prenons le père Noël . Le père Noël existe bel et bien sur un certain plan de conscience car c’est une formation mentale créée par nous, avec son égrégore de rennes et de lutins et de jouets (hi, hi) . Pour moi, il a été très bénéfique parce qu’il représentait quelque part dans le ciel un grand-père à barbe blanche bienveillant, gentil, généreux, aimant . Et dans ce monde dur et austère des années d’après-guerre, le fait de savoir l’existence d’un tel personnage a été très important pour moi, une douceur, une joie, une gratitude .
            On peut se dire que Dieu est tout amour et qu’à partir de là, tout ce qui nous fait sentir profondément bien va dans le bon sens, dans le sens de la vérité divine, et que tout ce qui nous fait sentir mal, mal à l’aise ou en souffrance est erroné, mensonger, et demande à être éliminé ou changé .
            Comme je le disais plus haut, il y a donc ces deux idées opposées : soit l’intérieur dépend des circonstances extérieures, soit l’extérieur dépend de notre état intérieur .
            Je suis en train de me pencher sur cette problématique : est-ce qu’on se sent mal chaque fois que l’on considère que l’extérieur nous domine ? Dans ce cas, on se sent mal parce qu’on devient automatiquement impuissant, ballotté à la merci du hasard donc déracinés .
            Est-ce qu’on se sent bien chaque fois qu’on sent que l’intérieur conditionne l’extérieur ? Dans ce cas, on devient maître de soi et des circonstances . Tout est possible . On est véritablement des créateurs tout puissants .
            Et je crois que c’est dans ce second état que sont les enfants quand ils jouent . C’est pourquoi le jeu est une activité vitale pour un enfant .
            Il n’est pas facile d’inverser la tendance pour nous adultes . D’autant plus que la religion catho a enfoncé le clou (si je puis dire !) en nous faisant croire que plus nous serions victimes plus nous gagnerions le paradis .
            C’est peut-être un peu confus, tout ce que je dis … C’est parce que je suis le nez en plein dedans .

          • pierrot dit :

            Marie-Christine,
            et quand tu ne te bases pas sur des croyances et bien tu ne te préoccuopes plus de ce qui arrive, tu n’es plus pris dans les concepts de bien et de mal, de positivisme ou de négativisme, d’évolution ou d’involution…

          • pierrot dit :

            “Il est bon de se rappeler que ces affirmations – La Source seule existe, elle seule agit – ne constituent pas une connaissance vécue, à moins qu’elle n’ait allumé le cœur de l’Homme et ne l’ait éveillé à sa vraie nature. Avant cet éveil, qui ne peut se faire par notre pouvoir, un énoncé tel que “seule existe la Source” n’est que cela, un énoncé intellectuel, un concept, une idée séminale. Mais c’est une idée importante puisqu’elle pointe vers un vécu qu’elle annonce. Ainsi est-elle destinée à devenir vraie. C’est alors qu’elle va modifier toutes les énergies et les faire aboutir dans une même direction – l’anéantissement de l’ego. La pensée, l’intellect sont donc essentiels pour entrer dans la voie. Bien qu’ils ne fournissent que des concepts, ceux-ci peuvent toucher le cœur au point que celui-ci finisse pas s’éveiller.”

            Placide Gaboury – L’appel de l’innocence, l’héritage d’une vie, p. 154

          • Margelle dit :

            Très intéressant – merci Pierrot

    • marie christine dit :

      Très intéressant ton « rêve », Machachouette .
      Mais dis donc, ce n’est pas étonnant que personne ne s’intéresse à toi si tu es machin chouette (humour) . Pourtant, tu es infiniment respectable . J’aimerais bien pouvoir t’appeler par ton prénom …

      Merci Fred pour toutes ces explications utiles .
      Je vais dire ce que je crois .
      Je crois que chacune de nos cellules est une planète .
      Je crois que nous sommes les seuls êtres dans tout l’univers qui soient complets, c’est-à-dire qui recèlent en eux la divinité, la source, mais d’une manière encore très involuée et inconsciente .
      Cela expliquerait pourquoi les extraterrestres sont si intéressés par nous : leur sort dépendrait de nous en quelque sorte .
      Je crois que certains sont plus évoluées que nous, mais dans un certain domaine qui leur est propre, et qu’ils peuvent nous aider à évoluer dans ce domaine particulier .
      Je crois aussi que d’autres n’ont pas intérêt à nous voir évoluer parce qu’ils ont conquis leur pouvoir grâce à notre inconscience du trésor que nous possédons, et ils font tout pour garder ce pouvoir en essayant de nous hypnotiser, de nous maintenir dans le sommeil des automatismes, des préjugés, des réactions en chaîne, du conformisme …
      Ils utilisent aussi la matière pour nous endormir : vaccins, médicaments, alimentation, technologie, etc … Je rappelle que les nazis mettaient du fluor dans l’eau des déportés pour affaiblir leur volonté . Ce qui expliquerait qu’ils ne se soient jamais révoltés . C’est pourquoi il est bon que nous sachions de plus en plus ce que nous consommons .
      Je crois qu’il y a de plus en plus de gens qui s’éveillent à la conscience grâce au travail intérieur des chercheurs spirituels depuis un certain nombre d’années, et qui sont de plus en plus nombreux . Cela a sans doute fait surgir les mouvements écologistes, humanistes, psychologiques, thérapies alternatives, ainsi que la dénonciation de plus en plus fréquente de scandales en tout genre .
      Je crois que s’il se livre un combat des forces de l’univers, c’est le même combat qui se livre à l’intérieur de nous : cellules conscientes et cellules moins conscientes .
      Je crois donc que si nous continuons à privilégier l’attention à ce qui se passe en nous et autour de nous, si nous continuons à nettoyer, purifier, alléger tout ce que nous pouvons, nous participons à la victoire de la lumière .
      Je crois que la pire des pollutions est la pollution mentale, qui véhicule les peurs, les haines, les sentiments négatifs . Et cette pollution mentale empoisonne des groupes de cellules dans certains organes . Ainsi, après une grande peur ou une grande colère, on peut « attraper » un gros rhume ou une nausée comme un lendemain de cuite .
      Alors, soit on essaie de faire taire son mental (si on peut), soit on le rééduque à la pensée positive .
      Car si on observe assidument, on s’aperçoit à quel point on est conditionnés, shootés au pensées défaitistes, au pessimisme, à la dépréciation de soi ou des autres, au doute, à la peur de l’inconnu, etc … Oui, si on regarde bien, c’est des centaines de ce genre de pensées à la minute qui surgissent de notre subconscient ou des égrégores environnants .
      Alors, chaque fois que je m’en rends compte, je réponds aussitôt : « Non, ce n’est pas vrai, je suis une belle âme ! Non, je suis intelligente ! Non, je suis capable ! Non, je suis forte ! Non, je suis confiante et j’ai la foi ! Non, je sais que Dieu est plein d’amour pour moi ! Non, personne ne me veut du mal ! Oui, je vois la beauté autour de moi ! Oui, je suis sur la bonne voie ! Oui, je suis aidée, protégée, accompagnée ! Oui je partage la solidarité ! Oui, je suis capable d’aimer . Oui, l’amour est en moi et en tous .
      Inverser la vapeur, à chaque instant …
      Enfin, c’est ma méthode !
      Et à force de persévérance, je suis sûre que tout cela finit par s’imprégner, par régénérer les cellules en les nettoyant de ce brouillard de fumée noire . C’est peut-être ça le changement de l’ADN …

      • Machachouette dit :

        Salut Marie-Christine,

        je me marre : j’ai dû faire une phrase mal interprétée pour que tu me dises « que personne ne s’intéresse à moi! », mais je reconnais la difficulté de s’exprimer clairement et de se faire comprendre. Donc j’explique quand même brièvement même si ça n’est pas le sujet : Je n’attire pas les bonnes personnes pour moi jusqu’à présent, c’est aussi pour ça que j’avais opté pour la ‘stratégie du hérisson’ pour qu’on me foute la paix! Malgré ça les inopportuns continuent, donc je vais encore changer de stratégie : bientôt l’invisibilité! 🙂

        Donc, merci pour l’info sur les nazis et le fluor que j’ignorais, et qui me donne une réponse à une vieille interrogation : pourquoi les personnes des camps, supérieures en nombre ne s’étaient-elles pas rebellées? Mais aujourd’hui encore nous sommes supérieurs en nombre à nos geôliers, même si la cage est ouverte, et nous ne nous rebiffons pas non plus!

        Et bien en fait de nos jours aussi, il y a du fluor dans l’eau du robinet! Et ils ont encore augmenté les doses depuis vigie pirate qui a redémarré, je ne sais plus quand entre 2000 et 2003 a priori, et nous sommes toujours dans le plan même si on en parle plus.

        Pour ma part, cela fait bien longtemps que je n’en bois plus, avant de savoir tout ça car ça ne passe pas, j’ai pourtant continuer à m’en servir pour cuisiner, jusqu’au jour où j’ai réalisé que si je ne supportais pas son goût directement dans la bouche, pourquoi m’auto-arnaquer en la dissimulant dans des aliments ou du thé et du café! D’ailleurs tout change de goût quand on prend de la bonne eau … et encore mieux lorsqu’on la prénomme Amour …(référence aux travaux du japonais sur l’eau)!

        Belle journée!

        • katerina dit :

          Machachouette ,

          Bon courage pour l invisibilité .
          Je comprends ton chemin .
          Il y a toujours quelqu un ou quelqu une pour avoir un regard sur moi qui ne correspond pas à ce que je suis . Les apparences sont souvent fausses . C est fatiguant .
          Ne pas réagir aux autres , ne pas avoir de penser sur ce qu ils pensent justement .
          Nous avons tous il me semble aussi attiré les mauvaises personnes pour nous .
          Y en a t il des bonnes ?
          Ou est ce comme cela que nous pouvons aujourd hui etre ce que nous sommes et changé un peu leur opinion par notre attitude . Je le pense et c est comme cela que les choses changent .
          Amitiés
          Katerina

          • Machachouette dit :

            Katerina,

            merci aussi de ta sollicitude et de ta gentillesse,

            Je pense que la réponse de Fille de l’Eau est très juste aussi…

            Elle se marie bien en fait à celle de Marie…:-)

            Moi ce sont les regards de concupiscence ou de convoitise qui me dérangent le plus. C’est outrageant! Mais bon, faut faire avec, en attendant de meilleurs temps! J’essaie de ne pas y faire attention.

            Affectueusement 🙂

          • Machachouette dit :

            Margelle!

            Merci de ton intervention! Ma Chevalière adorée! .-) Tu vois que toi aussi tu sais dégainer!

            Je suis pliée en 2! J’ai commencé mes réponses sans avoir vu tes messages et je les découvre juste après avoir remercié tout le monde.

            Vous êtes toutes magnifiques et je suis immensément émue de toutes ces réactions, aussi diverses soient-elles, elles ont toutes une vérité en elles!

            Amour et Paix à Tou-te-s!

          • katerina dit :

            Machachouette ,

            Je sais bien …Je connais ces regards .
            Je me suis dit que cela regarde celui qui les lance , je ne me sens plus concernée .
            Peut etre dois tu avoir plus confiance dans ce que tu es vraiment dans ton coeur .
            Affectueusement
            Katerina

        • marie christine dit :

          Macha, tu disais que dans ton rêve personne ne se souciait de ta présence . Dommage !
          Ce serait dommage aussi que tu adoptes l’invisibilité ici .
          Tu sais, je suis un peu comme toi, j’ai tendance à me retirer pour me protéger du monde . Hé bien, je m’en mords les doigts car, sans m’en apercevoir, je me suis enfermée sur moi-même . Je suis en train de me « réhabiliter » . J’apprends à refaire confiance aux gens . Je me force un peu et je découvre des trésors de coeur dans des personnes simples de la campagne . Par la même occasion, mon propre coeur s’ouvre peu à peu .
          Le problème, si tu fais le hérisson, c’est que tu n’attires que des personnes frustes, insensibles aux piquants .
          Tu as peut-être, comme moi, donné tout l’amour du monde sans rien en retour, et même pire : avec du rejet en retour (ma mère) . Après une telle expérience, on a peur de l’amour, peur d’aimer, peur de se donner parce qu’on associe l’idée même de l’amour à la souffrance .
          Mais un jour on est mûr pour tout recommencer à zéro . Repartir à l’enfance, à l’époque ou l’amour était encore intact . Et avec le travail sur soi effectué : l’amour sans attente de retour . Parce que, adultes, on est autonome, on sait qu’on peut se débrouiller pour survivre . L’enfant, lui, sait qu’il n’est pas capable de survivre seul . Il sait qu’il a besoin de ceux qu’il aime pour le nourrir, le vêtir et lui donner un toit . Je le savais . Je m’en souviens parfaitement .

          • katerina dit :

            Marie Christine ,

            Oui . C est pour cela que l amour est différent que ce que l on a connu . Il nous protège maintenant quand on a compris pourquoi il a été tant de souffrance . L égo crée nous a projeté dans un monde que l on n a pas compris , il nous a amené à la souffrance .
            Déconnecté de notre esprit , nous avons crée notre propre souffrance aussi .
            Quand on a refusé cela à un moment , il a fallu beaucoup de courage et il nous en faut encore .
            Affectueusement
            Katerina

          • Margelle dit :

            Vos réponses, Marie-Christine et Fille de l’Eau, à Machachouette m’étonnent. Il me semble que chacun-e a tout ce qu’il faut en elle pour comprendre sa vie. Intervenir comme vous le faites ne me semble pas totalement juste. Certaines personnes aiment qu’on les conseille, mais pour quelles raisons ? D’autres non… Je pense que nous avons une bonne méditation à faire là-dessus. Qu’attendons-nous de l’autre ?
            Bon, je peux me planter !! et mon intervention peut être totalement à côté, pour ma part je « crois » que nous ne pouvons parler que pour nous. Mais il est vrai que ce sujet est délicat, sinon brûlant !!

            • marie christine dit :

              Tu sais Margelle, vu les épreuves très pénibles que j’ai subies dernièrement, j’ai beaucoup mûri . Et je crois que nous avons tous beaucoup mûri .
              Je me suis exprimée dans un élan de sincérité parce que j’ai senti quelque chose qui me touchait, qui était en correspondance avec mon vécu personnel .
              Alors je crois que nous n’avons plus besoin de traqueurs d’ego, de justiciers .
              Ils ont été utiles un temps mais maintenant il faut vraiment passer la vitesse supérieure car le moment est venu de se regarder les uns les autres avec tolérance, bienveillance et compréhension . Il n’y a plus de place pour la méfiance et la surveillance . Ce serait une terrible régression .

              • Machachouette dit :

                Marie-Christine,

                je comprends tout-à-fait ton élan du coeur que j’ai ressenti, mais celui de Margelle est très honorable aussi, et se justifie.

                Je n’ai pas répondu à tous les aspects de vos messages, car j’en ai senti la part d’altruisme, mais il y a de la vérité dans la réaction de Margelle.

                Cela m’est difficile à expliquer et je manque de temps aussi, mais il y aurait à dire.

                Peut-être plus tard…

                Amitiés à toutes!

              • Machachouette dit :

                Marie-Christine,

                et du coup on n’a plus parlé du fluor!

              • marie christine dit :

                A défaut de fluor, habille-toi en fluo, histoire d’affronter les regards pour voir (hi, hi !) .

              • Machachouette dit :

                Marie-Christine,

                pas d’bol, je suis très originale, question fringues, et en plus il ya quelques années j’avais 16 couleurs fluos sur les cheveux, façon ara!
                Na!
                Bises…

              • Machachouette dit :

                ä Marie-Christine et Fille de l’Eau,

                afin d’apurer cette situation, et être sûre qu’il ne reste pas de cadavres dans le placard, je prends le temps d’expliquer ce que j’avais occulté de dire et qui peut permettre d’expliquer la réaction de Margelle.

                Je vais tenter de démêler tout cela sans blesser ni égratigner personne, ce qui n’est absolument pas mon intention et qui avait conditionné mon silence premier.

                Un imbroglio est né de 2 phrases, sorties du contexte et interprétées et/ou pas assez explicites :

                1er rêve : j’ai dit ‘personne ne faisait attention à moi’ et qui signifiait : étant une intruse, je m’attendais à me faire repérer, ce qui ne fût pas le cas, car personne n’était contrôlé ni ne pouvait représenter le moindre danger pour eux.
                2ème rêve : j’ai dit :’bien sûr, personne ne m’écoutait’, ce qui est juste normal, même ici en faisant part de mes rêves, je n’ai pas grande illusion que cela soit écouté.

                De là, tu as réagi à ces phrases (pas de problème), j’ai voulu repréciser vite fait, et j’ai voulu faire un raccourci + un trait d’humour ‘je n’attire pas les bonnes personnes+ invisibilité’ et re -badaboum, interprétations, Leçons… Fille de l’Eau qui prend le train en route, et qui continue dans l’imbroglio.

                De fait, j’ai préféré voir le bon côté des choses et répondre en remerciant de l’intérêt que vous me portiez. Sauf, que je ne parlais pas du tout de moi et n’en avais pas du tout l’intention. Il peut arriver que l’on ait envie de s’épancher, mais là non. Et du coup, je me suis retrouvée acculée à tenter de répondre sur d’hypothétiques problèmes et incompréhensions que j’aurais pu avoir et pour lesquels je n’avais rien demandé à personne.

                Cet imbroglio n’aura pas été inutile car avec toi, Marie-Christine on s’est trouvé des points communs et la réponse de Fille de l’Eau tombait pile-poil pour répondre à Katerina, comme quoi tout est parfait. Même la réaction de Margelle!

                Voilà, le sujet est clos, et j’espère que vous comprendrez la réaction, tout-à-fait juste de Margelle.

                Bonne journée à toutes.

              • marie christine dit :

                Pour ma part, il n’y a aucun problème, Macha .

              • Machachouette dit :

                Marie-Christine!

                Super!

                Tout va bien! On est d’accord!

              • Margelle dit :

                Oui, Marie Christine, il y a tout un pan de ce que tu disais que je n’avais pas entendu. Pour cela je disais que l’échange de toutes m’avait apporté. C’était cela que je voulais dire.

          • Margelle dit :

            Mais Machachouette va peut-être dire que je mêle de ce qui ne me regarde pas !!

          • Machachouette dit :

            Marie-Christine,

            je suis très touchée de ta très gentille réponse et de ta sollicitude. Oui, je suis très proche de ce que tu décris : repliement sur soi, rejet/jalousie (ma mère aussi), et autres abus et sévices. Oui, moi aussi, j’ai compris que mon coeur s’étiolait (heureusement que j’ai mes animaux, sinon…) et je reviens vers le monde, progressivement.
            En effet, je pense que ton explication de la relation entre hérisson et personnes frustes est très juste. Merci.
            Repartir à l’enfance, oui … Mais même…

            Souvent je recontacte mon sentiment de pré-incarnation (heureusement que j’ai eu accès à ça)! Je me sentais invincible et chargée à bloc, même si je venais de visionner tout ce qui m’attendait!

            Je m’aperçois, avec ton message, que mes blessures sont encore très présentes, malgré mon travail…
            Je pense qu’il faut surtout que j’accepte ce chemin qui est la résultante de mes vies passées et qui m’a permis aussi d’être très sensible et compatissante au sort de tous ceux qui souffrent. C’est un cadeau, en fait…
            Mais je vois qu’il me faut encore du baume pour panser mes plaies…
            Vos messages (à toi et Katerina) sont doux et chaleureux et je vous en remercie.

            Quand je parlais d’invisibilité, c’était un peu pour rire, même si …. Ces temps-ci je reprends soin de moi, et je me fais élégante même parfois, cela faisait longtemps…

            Sinon, dans mon rêve, quand j’ai précisé que les gens ne faisaient pas attention à moi, c’était pour dire que j’étais une intruse, et que je m’attendais à me faire repérer mais que personne ne contrôlait rien. Et cela s’explique par une espèce de suprématie ambiante tellement sûre d’elle, que personne ne pouvait constituer le moindre danger à son encontre. Enfin, ce que j’ai ressenti était dans ce goût-là.

            Je t’embrasse,

            Ps: Macha ou Anastasia étaient des prénoms que j’aurais adoré porter étant enfant, disons que je me suis ‘rebaptisée’ !

            • marie christine dit :

              Alors je t’appellerai Macha ! J’aime beaucoup Anastasia aussi .
              Nous avons tous nos blessures .
              Je te souhaite beaucoup de baume dans ton coeur .
              Et fais-toi belle, pour toi, pour Dieu … C’est toi qui gères !!!
              Bises .

          • Margelle dit :

            Excellent cet échange ! Ca m’ouvre des fenêtres… merci à vous toutes !

        • Fille de l'eau dit :

          Machachouette : « Je n’attire pas les bonnes personnes pour moi jusqu’à présent, c’est aussi pour ça que j’avais opté pour la ‘stratégie du hérisson’ pour qu’on me foute la paix! Malgré ça les inopportuns continuent, donc je vais encore changer de stratégie : bientôt l’invisibilité! »
          Tu écris que tu n’attires pas les bonnes personnes, nous attirons les personnes qui nous font travailler. Si nous attirons, si nous sommes attirés par de telles personnes que nous ne considérons pas « bonnes personnes » pour nous, c’est que nous ne comprenons pas la leçon du pourquoi. Tant que nous n’arriverons pas à comprendre, prendre conscience de ce « pourquoi nous attirons telles personnes », cela se reproduira. L’invisibilité n’est pas forcément la solution, sorte de fuite qui nous permet de zapper. Qui n’est pas passer par ce genre de « je n’attire pas les bonnes personnes  » ? Cela m’est arrivé, j’ai mis du temps et j’ai remercié ces personnes qui ne s’étaient pas mises par hasard sur mon chemin, que je n’avais pas rencontrées par hasard, elles m’ont permis d’avancer, de me libérer, de lâcher prise.

          • Machachouette dit :

            Fille de l’Eau,

            tu as tout-à fait raison, et je te remercie de ta réponse.

            Je pense aussi qu’à force d’avoir une image négative des hommes, j’ai attiré ce à quoi je croyais!

            J’ai quand même dû me retirer pour me protéger et tenter de me reconstruire, c’était nécessaire et l’invisibilité a été de fait : je n’étais plus là pour personne. Je ne me rappelle plus qui a écrit ‘L’éloge de la fuite’,mais après avoir fait face à de très nombreuses tempêtes et ouragans, et bien, j’en avais vraiment besoin. Le courage et l’adversité, ça va un temps aussi.

            J’avais besoin de ce temps de repos et d’apaisement.

            Oui, remercier…J’aime beaucoup aussi le Ho’oponopono qui me correspond parfaitement.

            Bien à toi!

      • Delta de la Lyre dit :

        Marie-Christine, tu m’épateras toujours sur la limpidité et la complétude de tes explications !
        Merci.

      • pierrot dit :

        Tu as oublié de dire que je crois que l’important ne dépend pas des croyances 🙂

        • marie christine dit :

          Pierrot, je crois que les croyances sont une base, un fondement sur lequel s’appuyer dans notre vie terrestre .
          Ce n’est certainement pas le plus important mais c’est un soutien .
          Je parle des croyances positives, bien sûr .

      • Fille de l'eau dit :

        Excellente méthode Marie-Christine, puisque nous sommes tous des êtres divins ♥
        Les pouvoir mis en place non aidés par la Lumière ne sont pas là pour nous chanter la vie est belle le soleil brille, mais pour nous distiller chaque seconde l’inverse. A nous de ne pas être à l’écoute de ce qui est véhiculé et de penser l’inverse. 🙂

      • Fille de l'eau dit :

        Marie-Christine, je ne pense pas que les extra terrestres aient besoin de nous, ce serait l’inverse, nous qui aurons besoin d’eux et eux qui nous ont aidés et nous aideront. Si ils n’avaient pas aidé l’humanité, je pense que certains pays auraient disparu de la carte, et que certaines villes et régions (dernière en date Fukushima) auraient disparu aussi. Que les humains sont « inspirés » ont été inspirés pour des découvertes qui ont été très rapides. L’humain tout seul aurait ramé longtemps.
        L’aide que l’on peut leur apporter est celle de l’Amour et de nous éveiller et ou nous ré-veiller. Ce ne sont pas des prédateurs, ils ne nous mangerons tout cru. Si évacuation il y avait, ce serait pour notre bien, et non l’inverse ; les ET Lumineux bien sûr.

        • marie christine dit :

          Je suppose qu’il y a de tout dans l’univers (du bon et du moins bon), comme sur terre, d’ailleurs, puisque que paraît-il notre monde est un concentré de l’univers .
          Mais je ne peux pas en parler plus car je n’en ai encore jamais rencontré (enfin, que je sache …) .

  15. Gaïa dit :

    Merci pour ce témoignage qui peut certainement encourager ceux et celles qui ont vécu des expériences de ce type, à sortir de leur réserve, à garder confiance, à ne pas douter…..non ce n’est pas de la folie….nous sommes beaucoup plus que ce corps de chair que nous devons cependant entretenir et respecter, c’est un précieux véhicule….
    Il y a 15 ans, j’ai vécu un » état modifié de conscience », je me suis trouvée envahie par une lumière dorée flamboyante, d’un amour incommensurable…….Ma vie a basculée…à qui parler de cela?.. Merci à Sylvie Déthiollaz et Claude Charles Fourrier du Centre Noésis à Genève pour leur écoute et leur livre « Etats modifiés de Conscience » pour tous ces témoignages émouvants….
    Merci Cher Passeur, Messager, Chevalier…

  16. katerina dit :

    Merci pour ce message .
    Tout est certainement très bien .
    Katerina

  17. elba dit :

    J’ai eu des contacts assez rapprochés, via le net, avec une jeune femme qui avait fait une NDE. Elle m’a envoyé le récit de ses souvenirs. Je ne me sens pas le droit de le mettre en ligne en entier, même si elle a posté son témoignage sur un blog, car je pense que ce sont les membres de sa famille qui le feront s’ils le désirent.

    Mais ce récit est merveilleux et correspond assez bien celui que je viens de lire, hormis que la jeune femme en question ne décrit que des choses qu’elle a vues dans notre monde matériel, et pas dans l’univers (pas de sphères, pas de galaxies…) Elle parle entre-autres, de l’hôpital et décrit son passage à travers les murs, elle décrit les couloirs, la salle de restoration etc. d’une façon détaillée, alors qu’elle n’y a jamais mis les pieds avec son corps physique. Elle décrit également des choses qui se passaient dans la ville où elle était hospitalisée, alors que normalement, elle n’aurait pas dû savoir ces choses-là du fait qu’elle était dans une salle d’opération, et qu’elle n’a pas vu non à sa sortie de l’hôpital.

    Elle dit aussi : « …Et cette revue de toute ma vie, mise en scène et animée : plein de pans de mon existence à la fois, avec en arrière plan la compréhension très claire de mes manques et de l’origine de tous mes problèmes, de ce qui était essentiel et que je n’avais pas compris, ainsi que la moyenne générale du fil de mon existence… »

    Et encore et surtout, elle parle de cet amour immense. Je la cite : «  »Je suis devenue source d’un Amour absolu et inconditionnel… »

    Elle est décédée depuis. Mais elle est partie avec sérénité et joie. Son témoignage m’a énormément marquée.

    Merci à vous, Passeur de magnifiques expériences telles que celle de Mark Horton.

  18. Taoufiq dit :

    Comme Alain, en lisant le récit de Mark Horton, je me sens de retour dans notre maison.
    Je suis passé depuis quelques temps sur Linux et franchement, j’ai l’impression de communiquer avec mes semblables, tellement l’esprit du partage est présent dans la communauté Linux.
    J’avais vu Raymond Moody et Kenneth Ring, lors d’un séminaire rue des saint pères à Paris, organisé par IANDS France, pour rencontrer d’autres personnes ayant vécu des NDE, et pour ne pas me sentir seul … mais le séminaire a pris une tournure un peu « commerciale ».
    Ma première expérience de NDE, je l’appelle voyage astral, je l’ai eu au primaire, vers l’age de 9-10 ans en 73-74. C’était un ami Mustapha, qui m’avait initié.
    Sans choc ni traumatisme, mais juste en me mettant en condition.
    Depuis, ces expériences ont continué et celle qui m’a le plus marquée, était ce voyage où j’ai rencontré loin, très loin dans le noir obscur, un être vêtu du scaphandre de cosmonaute, m’indiquant de son bras, la présence de la Lumière.
    C’était quelques jours après la désintégration de la navette Chalenger dans laquelle Francis Richard Scobee, Gregory Jarvis, Michael J. Smith, Judith A. Resnik, Ellison Onizuka, Ronald McNair, Christa McAuliffe sont passés de l’autre coté du miroir…
    L’être avec qui j’ai communiqué était Greg ou Dick (Francis Richard Scobee), c’est la sensation que j’ai.
    Je suis entré dans une sorte de tunnel vers la Lumière, et la seule sensation que j’éprouvais était celle de Baigner dans l’Amour…
    Pendant que j’entrais lentement vers la Lumière, j’entendais comme un souffle, une pensée, un appel, un chuchotement, qui me disait « viens, approche … arrête toi et retourne dans ton corps charnel »
    Le retour a été rude, le fait de ré entrer dans son corps n’a pas été plaisant, mais il fallait le faire.
    L’expérience de NDE, peut prendre une infinité de formes, en fonction du moment où elles sont vécues.
    J’ai expérimenté des vibrations très basses, à la limite de ce qu’on appelle vulgairement l’enfer, des vibrations hautes, amusantes 🙂 comme celles de sentir les atomes des murs et plafonds que l’on traverse, de voyager à la vitesse de la pensée, de penser à un lieu et s’y trouver instantanément (ça me rappelle les images de falaises que j’ai survolé dans une NDE puis retrouvé le lendemain dans le film du « grand bleu ») et aussi de se retrouver dans une vibration intensément haute au sein de la Lumière.

    Merci la Vie !
    et bonne lumière

    • Thau dit :

      Salut Taoufiq,
      Tu n’amalgamerais pas NDE et états de consciences modifiés??? NDE c’est qd une personne est cliniquement morte …et est ramenée à la vie par les moyens de la médecine moderne (d’où l’augmentation de nombre de cas depuis 50 ans)…
      Amicalement

      • Taoufiq dit :

        C’est possible Thau,

        Je parlais de l’expérience au delà de la cause. Au final, à quelques différences près, le voyage est le même.
        Content de te lire mon ami

  19. Delta de la Lyre dit :

    La pionnière en soins palliatifs Elisabeth Kübler Ross s’intéressera elle aussi aux Expériences Proche de la Mort ou Expériences de Mort Imminente (NDE = Near Death Experiences, en anglais) et participera à la divulgation au plus grand nombre de ce phénomène. Elle écrira l’une des préfaces d’un livre de Raymond Moody : Life after life.

    La Première fois dans ma vie où je plantais des bulbes en terre je me suis dit qu’il se pourrait bien que tout provienne de la forme ronde, de la sphère, que ce qui a une forme de globe est peut-être à l’origine de tout, ou à défaut même si ce n’était pas la forme des formes alors que c’est l’une des formes primordiales dans l’univers.

    Avec les méditations de novembre et décembre dernier, un peu au-delà de la frontière de notre Univers, j’ai vu celui-ci plutôt ayant la forme d’un ballon de rugby mais plus plat que l’épaisseur du ballon de rugby. Quelle gratitude ai-je eu face à ce spectacle inconnu jusqu’alors. La vue sur L’Univers permettait d’y ressentir une forte vie autant qu’un système complexe.

    Les scientifiques d’aujourd’hui pensent qu’il à la forme d’une galette, donc plat ou quasi plat.

    Ce superbe témoignage de Mark Horton nous propose la forme ronde.

    Dans l’hindouisme la forme est celle d’un œuf.

    A chacun chacune d’avoir ses convictions, ne pas adopter à 100% celle que propose quelqu’un parce qu’on n’aurait pas vu soi-même la forme de l’Univers. Gardez l’esprit ouvert.

    Ce voyage de Mark lui a permis d’être davantage en paix et de parfois pouvoir soulager la souffrance d’autrui ; C’est une belle leçon.

    Fred.

  20. alain thomas dit :

    En lisant ce récit sublime, j’ai eu l’impression de rentrer à la maison.
    Il n’y a pas de mots. C’est merveilleux…

  21. Thau dit :

    Enfin une solution au problème de la redistribution des richesses dans ce pauvre monde: NDE obligatoire pour le 1% des plus riches !

    Le Thauisme !

  22. marie christine dit :

    Impressionnant ! Merci pour ce récit .
    Si c’est ça qui nous attend, aucune raison de craindre quoi que ce soit !