Sur le chemin de l’émotion

Odilon RedonVoici trois vidéos d’Isabelle Padovani, indépendantes mais liées dans leur thématique.

En ces temps de bouleversements, un mode d’emploi du chemin de transcendance des émotions et des douleurs.

Isabelle Padovani – Souffrir ou s’ouvrir – 12′ 55″

Isabelle Padovani – L’émotion pure – 17′ 31″

Isabelle Padovani – Le plus grand obstacle à l’éveil – 30′ 33″

Vu sur le blog de Lydia.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 08- Vidéos. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

99 réponses à Sur le chemin de l’émotion

  1. Sally Sparrow dit :

    Bonjour,
    et merci Passeur de m’avoir fait connaître Isabelle Padovani dont j’ai visionné toutes les vidéos disponibles ou presque, et grâce à qui je viens de découvrir un livre que je cherchais sans savoir qu’il existait : « Après l’extase, la lessive » de Jack Kornfield (chez Pocket). Je vous le recommande à tous.
    Bel été,
    Sally Sparrow

  2. alain thomas dit :

    Merci Passeur de permettre à l’émotion de circuler sur ton blog en ces instants où la fraternité est importante à vivre.
    Grâce à toi, Jonas s’est exprimé ici, il nous manquait à tous.
    Il n’y a pas de jugements, de reproches, d’appréciations ou de préjugés lorsqu’il y a la fraternité et ici il n’y a que la fraternité donc l’amour, la joie, l’émotion et tout le reste, l’égo, les sentiments, les paradoxes, les cheminements, l’ombre…
    Séverine est partie dans une souffrance extrême mais elle est maintenant dans la paix et l’amour, je le veux…
    Merci à vous tous qui l’avez accompagnée avec moi par vos pensées d’amour.
    Je ne parle pas uniquement de ceux et celles qui ont commenté mais aussi de ceux et celles qui ont pensé et se sont recueillis solitairement en communion, ne serait-ce que l’espace d’une éternité.
    Je vous aime tous et toutes très fort.
    Je vous prends dans mes bras et vous embrasse chaleureusement.
    Puisse l’amour jaillir de tous les êtres !

    • pierrot dit :

      Je ne sais pas si c’est de l’insensibilité de ma part, mais le manque je le ressens de moins en moins.
      De la complétude oui mais pas le manque.
      Et surtout de plus en plus de paix quelque soit mon entourage.

      • Stéphanie dit :

        Je ne sais pas non plus si tu es insensible Pierrot, toi seul connais la réponse. Une certitude me traverse pourtant en te lisant : tu es un « bien heureux » !

      • alain thomas dit :

        Le vrai manque dont tu parles Pierrot est de l’addiction à….
        Ça va du manque d’affection au manque physique comme pour l’alcool ou la cigarette.
        Je crois que les temps que nous vivons sont propices au détachement et donc à l’absence de manque comme tu le ressens.
        Cela va dans le sens de l’évolution spirituelle où chacun aura compris que tout est relié et qu’ainsi rien ne meurt, rien ne se perd, rien ne disparaît totalement.
        Les méthodes de visualisations et de connexion avec le cœur permettent aussi de ressentir de plus en plus de joie quels que soient les événements parce que tout a un sens.
        Le manque est donc un ressenti de l’ancien monde.
        Il reste tout de même des résidus liés à chacun lorsque de vieilles réminiscences surgissent au gré des circonstances.
        Je suis de plus en plus détaché des souffrances du monde même si elles me touchent parce que les autres les vivent et les ressentent.

        • pierrot dit :

          Oui l’éveil vient avec le non attachement mais comme le dit la vidéo ci-dessus la réalisation vient avec le fait de voir l’amour partout.
          C’est comme si la réalisation je m’en fiche, je suis simplement bien en me promenant dans la nature un peu comme Tom Bombadil ho ho ho.
          Alors les affaires du monde cela me semble encore une pièce de théâtre avec ses costumes et son lot d’apparence.

          • Louisetta dit :

            « Le dernier obstacle à l’éveil, c’est l’extase » nous cite Isabelle Padovani.

            Prenons garde de ne pas chercher l’éveil comme un état de béatitude absolu, pour fuir nos souffrances intérieures. Nous sommes ici pour vivre. Et le mouvement de la vie passe aussi par des émotions qui passent, comme les différents climats et temps de la nature.
            Un éveillé n’est pas plus arrivé qu’un autre, pas plus à l’abris des émotions et des attachements. Il me semble qu’il est temps d’arrêter avec ce fantasme spirituel, qui est un désir créé par les artisans de lumière en fuite d’incarnation.

            Un éveillé fait simplement le pont entre le père et le fils en lui, pour reprendre les mots bien pensés des vidéos ci dessus.

            Et si un être proche part, et qu’il ou elle nous manque, c’est tout à fait naturel, le contraire même serait inquiétant. C’est le fils en nous, qu’il faut accueillir. Tout en accueillant également le père qui sait que personne n’est réellement parti. Que toutes les frontières sont illusoires. C’est la cohabitation des deux qui est intéressante. Des êtres qui ne vivent que dans le fils ou que dans le père, ou l’un et l’autre successivement en montagnes russes, il y en a un paquet déjà. Rares sont les « élus » qui créent un espace d’accueil des deux, simultanément.
            Je ne prétends pas en être, mais du moins c’est ce que j’ai réalisé, c’est à dire vraiment compris devant cette vidéo, qui semble avoir fait du chemin dans mon cœur depuis quelques jours.

            Il me semble qu’un des articles du passeur, il y a quelques mois, comparait la liberté intérieur à un travail d’équilibriste. Je me souviens fort bien de l’image d’un homme, en équilibre sur un fil…

          • alain thomas dit :

            Oui pierrot mais tu oublies les réminiscences. Ce sont des graines enfouies depuis des millénaires. Elles peuvent arriver à maturation à tout moment sous forme de pensées ou humeurs sans que nous puissions les contrôler.
            Ce n’est que lorsqu’elles surgissent que nous pouvons d’abord en être conscients puis les reconnaître pour ce qu’elles sont et plus tard les dissoudre dans la nature de l’esprit (pas simple).
            Ce n’est pas un travail « sur le champ » mais une reconnaissance spontanée de leur émergence telle la petite lampe qui reste allumée et « toujours présente » (vigilance).

            Maintenant s’agissant de « voir l’amour partout » attention tout de même ! Nous ne vivons pas dans le monde des bisounours, même si on me rappelle souvent que j’y séjourne un peu trop.
            Se promener dans la nature est vraiment propice à « l’Êtreté » mais lorsqu’une graine arrive à maturation, elle n’attend pas que tu rentres chez toi pour te titiller l’esprit…
            Les affaires du monde sont bien une affaire de théâtre mais pas que ça. Tout est une affaire de théâtre, même la splendeur de la nature car tout est illusion, tels les reflets de la lune dans l’eau…

  3. Gaya dit :

    Merci de m’avoir fait découvrir cette femme que je trouve géniale!!!

  4. Katerina dit :

    Vous etes tous et toutes des merveilles . L amour est une merveille .
    Merci à tous et toutes pour ce que vous etes .
    Merci la vie de m avoir amené dans cet espace d Urantia Gaia .
    Merci Passeur .
    Katerina

  5. alain thomas dit :

    Dans la première vidéo où Isabelle fait bien la distinction entre la douleur et la souffrance, il est dommage qu’elle ait éludé la maladie et qu’elle ne soit pas allée plus profondément dans ce que peut être la douleur au sens large.
    Il y a des maladies infantiles par exemple ou encore des maladies dégénératives puis tous les cancers, notamment ceux qui conduisent au passage, au continuum, cette porte merveilleuse au-delà de la vie, « de l’autre côté ».
    Puis il y a la détresse des personnes âgées, celles, de plus en plus nombreuses dans notre société très individualiste, qui finissent leur vie seules, loin de leurs proches, un paradoxe, amoindries voire handicapées par ces nouvelles maladies (neurologiques, Parkinson, Alzheimer) maladies dégénératives du cerveau caractérisées par des troubles de la mémoire, des troubles du jugement, une désorientation dans le temps et dans l’espace.
    Ces maladies entraînent une grande souffrance pour ceux qui en sont atteints et il n’y a pas d’âge pour leur survenance ni de conditions préalables, sinon peut-être le mystère du karma.
    Ce qui est intéressant dans le discours d’Isabelle sur la distinction entre la douleur et la souffrance est que, pour un sujet adulte, en totale possession de ses moyens psychiques, il est possible, dans son cheminement spirituel, d’exercer un contrôle sur son propre esprit lorsqu’une douleur arrive et ainsi de ne pas ouvrir la porte à la souffrance. Quelle que soit l’origine ou la cause de l, l’être en pleine possession est capable de l’accepter en tant que telle, de la regarder en face, de l’analyser, de la comprendre comme une illusion sur le plan absolu et donc de la dissoudre dans sa nature même.
    Cependant, dans de nombreux cas, il est impossible de l’éradiquer, il est juste possible de vivre avec, comme l’on vit avec une personne qui nous cause de nombreux désagréments mais avec laquelle on s’habitue et si nous avons une certaine sagesse, nous nous en accomodons pour le moins.
    Douleur et souffrance sont liées lorsque nous permettons à notre mental de faire le lien, Isabelle en parle très bien.
    Ce lien, ce sont toutes nos fabrications qui nous engluent dans le processus de la souffrance.

    • alain thomas dit :

      Quelle que soit l’origine ou la cause de la douleur….

    • Aigle dit :

      Bonjour,

      Oui, c’est vrai, cela est parfois difficile, voir impossible pour certains d’unifier l’arrière plan avec l’avant plan. Souvent la vie nous rappelle à l’humilité quand nous pensons être arrivé à un des tournants de son cheminement. Pour en revenir à Isabelle, je la rejoins.
      Il est pour moi vrai qu’il ne faut pas oublier, le rêve de son mythe fondateur. c’est à dire le travail de la matière qui doit être propre à beaucoup de monde ici bas, donc merci Isabelle de nous le rappeler. Il faut être capable de travailler les deux, une vie meilleure ne pourrait pas aller l’un sans l’autre, l’avant plan, l’arrière plan. Les souffrances qui sont autour de nous, ne sont elles pas notre propre projection, qu’il faut assumer, car à l’instant T, nous ne pouvons rien y changer, par contre nous sommes libres de changer nos croyances pour changer notre propre univers.
      C’est un début, surtout pour moi.
      « Ce n’est pas en allant vers la lumière que l’on devient lumineux, mais en cherchant dans sa propre obscurité ». Jung
      Gandhi disait  » soyez le changement que vous voulez voir dans le monde ».

      Passer un excellente semaine sous ce beau soleil :))

      Fraternellement.

      • Relience dit :

        Bonjour !

        « Ce n’est pas en allant vers la lumière que l’on devient lumineux, mais en cherchant dans sa propre obscurité ». Jung

        Merci Aigle.

        Effectivement, ce n’est que dans le risque, « la mise en danger » que nous devenons plus enclin à ressentir les émotions les plus fortes, en tout cas celles qui ont besoin qu’on s’occupent d’elles par une attention marqué. La magie réside de cette conscience en l’éveil permettant la réalisation de ses blessure permettant l’empathie, le milieu, le « je suis ce que je suis ». Tout comme dans le film BATMAN Lorsqu’il se retrouve confronté à ses peurs tel que la chauve-souris qui le ramenait à chute dans le Pui étant enfant. Ce n’est se confrontant à sa peur qu’il ressent la force de la saisir, de saisir son potentiel. Ressentir une blessure qui se cachait c’est comme une délivrance, le soi peut enfin « travailler » dessus en allant au fond se soi. C’est à dire la ressentir, l’accueillir, l’exprimer, etc… Voilà à quoi sert les répétitions, pour éviter les « faits, actes manqué » afin d’attraper, de saisir en fait ce qui n’avait pas pu l’être à un moment donné ou à un autre à mon sens.

        Allumer l’obscure c’est ce qui permet d’allumer la lumière.

        Ensuite, l’étape suivante, la lumière permet d’allumer la prière…
        La prière permet d’allumer la joie et la joie allume l’Amour inconditionnel éternel synchronique. (prière soit intention pur).

        Bien à toi
        Relience

        • Aigle dit :

          Bonjour,

          Oui, Relience, c’est cela et quelle belle oeuvre, ce travail d’une vie, nous méritons toutes et tous une place au Louvre :))
          Car l’art de nos vies n’est pas toujours facile;((

          Courage à tous et n’oublions pas pourquoi nous sommes ici.

    • TAM dit :

      Comme tes mots me parlent, Alain-Thomas,  » ……Impossible de l’éradiquer, juste possible de vivre avec ». « J’ai vécu des montagnes aux précipices amers de peines et de souffrances ».Du fait d’un long coma et de multiples « cassures » de divers styles…. J’ai vécu au delà de la souffrance, je ne dis pas comme toi que je l’ai comprise comme une illusion (quoique). Quand des « nonos » continuent à faire souffrir après plus de trente ans on vit avec, on est devenu UN avec….Quant à la souffrance morale (qui tient la main le plus souvent à la souffrance psychique) s’est plus difficile à éradiquer car on est en face d’êtres qui sont vivants et ont une âme….J’y travaille encore(j’y suis presque ouf !!!) et le pardon est complice de l’Amour qui embrase tout et qui remplit tout.Lumineusement TAM

    • Taoufiq dit :

      Content de te lire de nouveau sur le site 🙂

      • alain thomas dit :

        Comment va mon frère des sables 🙂

        • Taoufiq dit :

          Bonsoir mon frère, Bonsoir mes frères et soeurs,
          Bien que je n’ėcrive pas souvent ces derniers temps, j’éprouve une joie absolue à vous lire, boire vos paroles, me nourrir de votre amour sincère, merci de tout coeur pour ce que vous êtes. …
          ici, le carême a commencé depuis qqs jours, la notion du temps a changé et la plate forme culturelle ouvre ses portes jeudi prochain pour une belle et longue aventure.
          Je suis heureux de pouvoir être un vecteur au service de toutes celles et tous ceux qui me feront l’honneur de pouvoir les servir en toute humilité.
          Je vous embrasse toutes et tous de tout mon coeur !
          Taoufiq

    • Soleil Bleu dit :

      Coucou alain thomas ☼

      Plaisir de te relire, mais impossible pour moi de répondre à ce lancinant appel ou rappel à la noirceur du monde, voire à la pointe d’amertume contenue dans le désir qu’il peut y avoir à vouloir ouvrir les portes de ce royaume de douleurs et de souffrances maladives que tu dépeins.

      Les seules douleurs et souffrances sur lesquelles j’ai la possibilité d’agir, et en même temps que j’agis sur elles j’ai conscience d’agir sur celles des autres, sont les douleurs qui traversent mon propre corps, et seulement dans le moment où elles apparaissent. Je me montre assez consciencieuse dans cette tâche transcendante qui peut se montrer trés variable en intensité autant qu’en fréquence, mais me réserve aussi des fruits inattendus et surprenants qui confirment la portée réelle de mes efforts (plutôt qu’effort, je dirais plutôt retrait mental et psychologique de la causalité 3D, pour une mise en condition d’un état intérieur confiant et réceptif à une vibration de guérison naturelle de mon corps).

      Mon rapport à ce corps a beaucoup changé depuis quelques mois, je lui suis de plus en plus reconnaissante des merveilles qu’il parvient toujours et malgré tout à faire alors même qu’au regard de l’état de ses os et autres accessoires, aucun médecin traditionnel ne gagerait un kopeck sur son niveau de performances.
      Je crois que plus je me détache de lui sur le plan physique, plus je rentre en Amour avec ce qu’il Est, sa mécanique complexe parfaite et son essence profonde. Il m’étonne, je lui parle, l’encourage, le remercie souvent et lui dit ma reconnaissance d’assurer vaille que vaille l’adaptation aux torsions ingrates que je lui fais subir. Bref ! J’entre de plus en plus souvent dans un corps à coeur qui nous nous fait communiquer et nous rends complices tous les trois.

      Qu’il en soit donc ainsi et que tous ceux qui en ont besoin se servent et usent à leur profit de ces harmoniques naturelles nées du souffle du Oui. Car c’est bien là leur seule et universelle fonction ♥

      Je t’embrasse alain thomas.
      S.B

      • alain thomas dit :

        Coucou Soleil Bleu ☼

        Point d’amertume ni de désir ici lorsque je dépeins la réalité du monde illusoire dans lequel nous évoluons.
        Nous avons beaucoup de chance d’être en bonne santé, d’être des êtres spirituels sur le chemin, d’avoir une certaine vision de ce qu’est la vie, ce qui nous permet d’être lucide en beaucoup de circonstances.
        C’est la différence qui existe entre nous et ceux qui souffrent vraiment.

        Lorsque je parle de la douleur ou de la souffrance ou des deux simultanément, j’entre dans une analyse profonde.
        C’est comme dans la méditation analytique. Je reste une journée complète assis les yeux fermés et je décide d’analyser mon corps de la tête aux pieds en coupes successives et j’essaye de ne rien oublier. Je visualise chaque partie de mon corps, les organes en coupes, les sections des nerfs, des artères, les muscles, les os….
        Il en est de même lorsque je parle de la douleur et de la souffrance. Si j’élude une partie de l’analyse, elle n’est pas complète, ce n’est pas satisfaisant, je ne peux pas avoir une idée globale du thème que j’ai décidé d’analyser.

        Le but est toujours l’amélioration, l’approfondissement de la compréhension, l’évolution positive.
        Il est possible d’éradiquer la souffrance mais si les autres souffrent, ce n’est pas satisfaisant. C’est important que les autres ne souffrent plus.
        Il est impossible d’éviter la douleur, il est donc nécessaire de comprendre pourquoi l’accepter et l’accueillir pour en faire une alliée.

        Il n’y a pas de vérité qui soit une finalité. Chaque vérité est une porte qui s’ouvre devant soi pour aider les autres et cheminer. Celui qui cherche la Vérité restera toujours insatisfait, ce n’est pas cela l’objectif.

        Être… simplement, sans but, sans projet, juste être, avec joie et reconnaissance pour cette splendeur incessante à nos sens.
        Aimer et remercier, chaque fois que le cœur s’ouvre, dans l’humilité de l’être.
        Lorsque je parviens à ouvrir mon cœur… vraiment, l’éthique apparaît, comme un soleil sans mots. L’éthique est naturellement en nous, si nous parvenons à ouvrir notre cœur, sans peurs ni projections.
        Alors nous sommes prêts, nos bagages sont faits.

        Je t’embrasse Soleil Bleu
        A.T

      • alain thomas dit :

        Coucou Soleil Bleu ☼

        « Plaisir de te relire, mais impossible pour moi de répondre à ce lancinant appel ou rappel à la noirceur du monde, voire à la pointe d’amertume contenue dans le désir qu’il peut y avoir à vouloir ouvrir les portes de ce royaume de douleurs et de souffrances maladives que tu dépeins. »

        Je reviens sur cette phrase que tu as écrite parce qu’elle m’a interpellé tout de même.
        La noirceur du monde n’est pas séparée de sa lumière. Toutes les énergies cohabitent et tout a un sens.
        Le fait est que je rencontre beaucoup de gens qui, lorsqu’ils sont en souffrance ou en maladie viennent me voir parce qu’ils trouvent une énergie qui leur convient dans ce moment douloureux qui les entraîne vers le passage de la vie à la mort.
        C’est ainsi.
        Je veux juste te parler du cas de Séverine, une jeune amie de 40 ans qui est en train de mourir dans des conditions difficiles. Nous nous connaissons depuis une dizaine d’années et elle venait de temps en temps me voir à mon bureau parce qu’elle aimait discuter avec moi.
        Son mari s’est suicidé il y a dix ans justement en laissant deux enfants qui aujourd’hui ont 19 et 20 ans.
        Elle a subi l’ablation d’un sein il y a deux ans et a suivi un protocole de chimiothérapie qui l’a épuisée mais elle s’est retrouvée en rémission.
        Puis des métastases ont réapparu il y a six mois en touchant le foie. Elle n’a pas voulu se soigner par la voie traditionnelle et a choisi la voie naturelle en évitant toute chirurgie et tout protocole. Elle a rencontré des naturopathes qui l’ont encouragée à suivre un traitement plus doux.
        Elle se promenait dans le village avec un sourire radieux mais ce n’était pas facile pour elle de se montrer avec un ventre plus gros que celui d’une femme prête à accoucher et dans ces cas-là, la plupart des gens ont peur de communiquer. Ils ont tendance à fuir parce que la maladie leur faire peur, comme les handicapés, les trisomiques et d’autres encore.
        Elle est donc venue me voir régulièrement dans ma boutique pour rire et discuter. Elle allait bien mis à part ce ventre qu’il fallait ponctionner régulièrement parce qu’il était rempli de liquide.
        Elle souriait à la vie, était joyeuse et montrait un enthousiasme et un courage formidables, persuadée qu’elle allait guérir.
        De temps en temps, quand je ne la voyais pas, je passais chez elle, je voyais Thomas et Andréa, ses enfants ; je lui montrais de la tendresse, simplement.
        Puis je ne l’ai pas revue pendant plus de trois semaines jusqu’à ce que Thomas passe à ma boutique jeudi pour me dire que sa maman allait mourir et qu’elle souhaitait que je la prenne dans ses bras.
        Il m’a demandé si je pouvais aller la voir à l’hôpital, mais pas avant 17h parce qu’elle dort beaucoup, elle est sous morphine au-delà des doses supportables et elle délire souvent.
        Depuis trois semaines, elle est en situation d’occlusion inopérable tellement les métastases l’ont envahie au ventre. Elle rejette tout par la bouche et ne peut plus évacuer autrement. Il n’est plus possible de l’alimenter ni de la perfuser, à part lui donner de la morphine et la vaporiser par un brumisateur. Même l’eau qu’elle avale par le brumisateur ne passe pas. Elle va aux toilettes mais ne parvient pas à évacuer quoi que ce soit, juste de l’urine.
        Toutes les images que tu peux voir sur ce qu’il s’est passé pendant la deuxième guerre mondiale ne sont pas plus terribles que celles de la vision de Séverine qui aujourd’hui n’a plus que la peau et les os. Il ne lui reste plus que quelques jours à vivre dans cette vie avant la célébration du passage. Elle ne se plaint de rien, elle dit ne pas souffrir et parvient encore à sourire, même si elle délire, elle traverse ses derniers instants entre la lucidité et l’inconscience. Elle va mourir de faim et de soif, affaiblie chaque jour par le manque de nutriments et par un cancer généralisé.

        Il n’y a pas de sauveurs ni de victimes, il y a juste des énergies qui se contractent et se rétractent. Il n’y a pas chez moi ce sentiment d’aider l’autre, juste être là parce qu’il me réclame et que je n’ai aucune raison de lui tourner le dos. Il n’y a pas de noirceur du monde, juste des énergies qui se manifestent pour permettre à toutes les énergies de se nourrir les unes des autres car chacune a sa raison d’être.
        Dans la religion catholique, il est dit que le Christ est venu sur terre pour sauver le monde et les hommes afin de les laver de leurs péchés. Je ne suis pas sympathisant de cette vision car il n’y a pas de sauveurs au sens profond du terme, il n’y a que des guides et des accompagnants qui, sur le chemin de l’émotion, soutiennent et apportent un peu d’amour et de tendresse pour faciliter au mieux le passage.

        Séverine, si elle passe le week-end, devrait rentrer chez elle pour mourir dans son lit. Il est juste utile de passer la voir pour lui donner de l’amour et non de la noirceur.
        il est juste utile de soutenir ses enfants qui sont très jeunes et qui veulent que leur mère termine cette vie avec toutes les personnes qu’elle a aimées durant.

        Je voulais partager cette expérience avec toi.

        Bien à toi

        • Katerina dit :

          Alain Thomas ,

          Je suis bouleversée par ton témoignage . Je laisse les larmes coulées en pensant à ton amie et à ses enfants et leur envoie tout mon amour .

          Katerina

        • Margelle dit :

          Merci Alain pour ce si magnifique témoignage de présence. Oui, nous sommes reliés, et oui notre présence est essentielle. Nous avons à la développer à partir de nous, je pense que c’est ce que Soleil Bleu signifiait… également.
          Bien à vous deux.

          • alain thomas dit :

            Bonjour Margelle,
            Oui, tout a un sens même dans la contradiction. Chaque pensée émise hors du mental est un brin d’évolution unique.
            Je respecte toutes les intuitions et tout ce que signifie Soleil Bleu.

            Bien à toi ☼

          • Soleil Bleu dit :

            A Castaneda qui s’étonnait d’une indifférence apparente pour ne pas voir Don Juan pleurer devant le corps meurtri et sans vie de son fils, celui-ci lui répondit : (ce ne sont pas ses mots mais ils disaient cela) Crois-tu vraiment que je ne serai pas mort de douleur si en cet instant je ne transcendais pas la mort de mon fils, que j’aimais tellement, sur un autre plan.
            Cette conduite impeccable de Don Juan m’aide souvent à me recentrer et ne pas fléchir devant la pression sociale dont le shéma directeur continue de s’infiltrer à toutes les strates de l’évolution intérieure de chacun.

            Le jugement, voire le rejet, autant que l’assentiment, voire l’admiration, sont jeux d’égo et ont eux aussi pour vocation à être reconnus, Acceptés comme tels, puis dépassés pour devenir sujets à leur transcendance.
            C’est une expérience que je vis en ce moment par le biais d’une situation personnelle particulière, qui me met au défi d’écouter et de suivre une conduite congruante avec ma voie spirituelle alors même qu’elle entre en conflit émotionnel avec les principes et valeurs de l’environnement où elle s’inscrit.
            Je suis invitée pour y souscrire à rester centrée et nourrir dans la paix du coeur, l’Acceptation qu’elle soit ce qu’elle Est, de m’abandonner à la Confiance en la parole de mes guides et me Détacher du clivage émotionnel qui signe ce conflit.

            Et c’est une hyperrrrrsensible, qui connait bien les montagnes russes émotionnelles auxquelles cette particularité soumet avec son lot de joies et de souffrances aussi hors normes qu’impromptues tant un détail banal suffit à les faire surgir, qui écrit ces mots.

            Mais, c’est dans la paix du coeur que je souhaite aujourd’hui me reposer de ce manège infernal permanent, tant il est vrai qu’il m’a ouvert des portes autant qu’il m’en a fermé, qu’il m’a plongée dans l’exaltation autant que dans d’affreuses souffrances, qu’il me faisait fondre autant que me raidir devant les circonstances, des aller-retour contants qui exigeaient qu’aprés chacun je me retire du flux de la vie et me mette à l’écoute de mon Esprit supérieur. C’était, je m’en rends compte aujourd’hui, un exercice vain à créer une autre réalité, je la transformais certes, mais à postériori, avec un matériau qui n’existait plus et dans une introspection où le mental se taillait encore la part belle à mon insu.

            Conscientiser pour Lâcher-prise, Lâcher-prise pour Accepter, Accepter pour Regarder, Regarder pour Voir, Voir pour Comprendre, Comprendre pour Aimer, Aimer pour Transcender, Transcender pour Être, Être pour Créer.
            Voilà mon nouveau crédo que j’essaye vaille que vaille de mettre en mouvement dans chaque instant que la Vie m’offre de traverser.

            Amitié à toutes et à tous.
            S.B

        • Stéphanie dit :

          Bonjour Alain Thomas,

          Je te remercie de tout cœur pour la merveilleuse énergie qui est tienne. Ma sensibilité est très proche de la tienne et je lis toujours tes commentaires avec beaucoup de joie.

          Tu es une très belle âme lumineuse avec un cœur extraordinaire ! Je ne suis pas surprise que les gens en souffrance viennent vers toi … Je voulais te dire que l’histoire de ta jeune amie Séverine m’a touché profondément et je pleure encore tandis que j’écris ces quelques lignes. Je me joins à Katerina et à toi pour lui envoyer par le cœur et l’esprit tout mon amour ainsi qu’à ses enfants.

          Je te remercie pour ta présence ici (sur cette planète) qui réchauffe les cœurs de ceux qui croisent ton chemin. Je t’aime mon ami.

          • alain thomas dit :

            « L’Ange ne juge pas, ne se juge pas, IL EST.
            Pour appliquer efficacement cet outil, il est nécessaire de comprendre que dans l’univers quantique, l’obscurité et la lumière, les deux polarités de la dualité reçoivent exactement la même dose d’énergie de la part de la Source.
            Cela permet d’accepter que la polarité de la lumière inversée est exactement proportionnelle à celle de la « lumière divine ».
            Contrairement aux idées New-Age, « la lumière » ne va pas supplanter l’obscurité à la fin des temps, mais va fusionner avec elle pour retourner vers la neutralité qui est l’énergie originelle de la Source… »

            Bonjour Stéphanie,

            J’ai une pensée pour Jonas en lisant ces lignes de Sand et Jenaël.
            Je pense à Myah, j’espère qu’elle va bien.

            Stéphanie tu es incorrigible 🙂 je t’aime aussi, ta sensibilité est rare.
            Mais ne crois pas que je sois une très belle âme sinon je vais demander à ma compagne de t’appeler et tu sauras que j’ai ma part d’ombre… heureusement d’ailleurs 😀
            Nous avons sans aucun doute un lien de fraternité, une hypersensibilité commune, nous sommes de la même famille, avec peut-être encore de l’excès qui fait de nous des êtres un peu fragiles et vulnérables.
            C’est bon de trouver des êtres avec qui la Présence d’esprit suffit pour se sentir au chaud.

            Je t’embrasse très fort Stéphanie ♥

            • pierrot dit :

              Effectivement on le voit par le verbe.
              le ‘je suis’ n’est caractérisé par aucun objet.
              On peut dire je suis beau ou je suis moche, je suis lumière ou je suis ombre, ces qualificatifs ne sont que des habits au ‘je suis’ et bien souvent on s’identifie aux habits.

              • alain thomas dit :

                Il est difficile pour un être humain de réaliser qu’il n’a aucune identité intrinsèque… sur le plan absolu s’entend…
                Mais sur le plan relatif, il y a une telle richesse de diversité…

                PARADOXE

                Salut Pierrot 🙂

              • Margelle dit :

                ☼☼ tout simplement

            • Stéphanie dit :

              Bonjour Alain Thomas,

              Je te remercie infiniment pour ce message chaleureux. Tes mots sont toujours très justes et en mesure de me toucher en plein cœur … Nous venons certainement de la même famille d’âme (c’est une évidence) !
              Pour être sincère et transparente, l’extrait du texte de Jenael et Sand (que j’ai beaucoup apprécié) que tu cites ici m’a aussi évoqué notre ami commun, qui se porte bien ainsi que sa divine petite Myah.

              C’est vrai que je suis incorrigible avec mon hypersensibilité ! Cette capacité à ressentir intensément les émotions qui me traversent dans l’ombre comme dans la lumière c’est ma force, c’est ma façon d’être, de vivre mon ouverture du cœur. Certains diront que je suis sur le mauvais chemin, peut importe c’est le mien, et puis je sais que tout passe parce que tout est impermanent … A partir du moment où un certain travail de guérison et de déconditionnement de l’ego ont été fait, il est plus facile de lâcher-prise et de vivre l’acceptation de ce qui EST …

              Tu sais, lorsque je dis que tu es une très belle âme, je suis tout à fait consciente que tu es un mélange d’ombre et de lumière (comme nous tous).

              Je t’embrasse très fort moi aussi mon ami.

              • alain thomas dit :

                Il y a une telle finesse dans la créativité.
                L’équilibre est un paradoxe.
                Plus il y a d’ombre plus la lumière éclaire !
                L’équanimité peut sembler mièvre et terne ou encore morne.
                La flamme vibre.
                La flamme vacille.
                Le cœur peut être ouvert.
                Le cœur peut être couvert.
                L’émotion passe d’un état à un autre sans que cela se voit.
                Pourtant, elle passe de la pureté à l’impureté au gré de la pensée.
                Le Passeur nous a parlé de la Voie de l’Impeccabilité.

                Oh my God, comme c’est difficile !

                Bien à toi

              • Katerina dit :

                Alain Thomas,

                Comme c est difficile .
                C est peut etre pour cela que nous sommes là .
                Katerina

              • alain thomas dit :

                Séverine est partie ce matin
                ☼ ♥ ☼ ♥ ☼ ♥ ☼

              • Margelle dit :

                Je relie mon coeur au sien. ☼

              • Katerina dit :

                Que son ame soit en paix .

              • Stéphanie dit :

                Elle est dans la lumière à present et dans la paix.

                Merci Alain T.

              • Soleil Bleu dit :

                Elle est libérée des souffrances de ce monde, le voile est tombé, elle baigne à nouveau dans l’extase de l’union avec l’Un.

              • Taoufiq dit :

                Elle est partie de l’autre coté du miroir, offrant son amour pour baigner dans l’Amour,
                Joie et Paix à son âme ☼ ♥ ☼

              • Jonas 27 dit :

                Bonjour mon ami(Alain),je suis venu pour toi.je suis de passage(a tire d’aile).Ce matin ,j,ai regardé sur un contenant de crème pour le corps a ma conjointe et j’ai cru lire (Séverine).J’ai un certain don pour ces communication(je le subit plutôt).Ce n’est pas claire mais,je crois qu’elle va bien.Si tu as besoin de moi,tu sais comment communiquer avec moi.repose toi maintenant,pense un peu a toi,avec toute notre (((lumiombre)))un petit bonjour a tous.

              • Taoufiq dit :

                C’est cette Lumière qui nous unis toutes et tous, celle de Séverine, d’Alain, de Jonas notre frère, et nous tous confondus ☼

              • Katerina dit :

                Et je relie la voie de l impeccabilité .
                Bises
                Katerina

              • alain thomas dit :

                Puisse son énergie se déployer dans le Grand Cœur !
                ☼ ♥ ☼

              • Stéphanie dit :

                Oui Alain Thomas, c’est tout à fait cela … J’en suis là moi aussi.

        • Soleil Bleu dit :

          Merci de ce partage alain. J’accueille l’histoire de Severine sans question ni réponse, juste un profond et sincère receuillement avec ce qu’elle Est et une acceptation sans joie, mais dans la paix, qu’Il puisse en être ainsi.
          Je t’embrasse.
          S.B

          • alain thomas dit :

            Merci Soleil Bleu.
            Hier soir, Séverine était sur le point de partir.
            En face d’elle, ma main dans la sienne, il n’y a plus de pensées, que du recueillement, dans la pleine conscience d’être.
            Je ne suis plus qu’un vecteur….
            Avec toute ma sympathie ☼

        • Machachouette dit :

          à A. Thomas et à tou-te-s,

          un cancérologue allemand du nom de Hamer, a réussi à GUERIR les cancers en ayant une vision radicalement différente. 92% de survie au bout de 5 ans contre 30 % pour la médecine conventionnelle. On trouve facilement des infos sur lui sur le net et un médecin français soigne selon ses méthodes en espagne car c’est rigoureusement interdit de le faire en France : c’est quasiment gratuit et redoutablement efficace!

          Toutes les maladies sont guérissables, la mort n’est pas inéluctable. Et je pense que c’était cela le sens du message de Jésus, même si les termes utilisés peuvent prêter à confusion, pêché, sauveur : notre corps est multi-dimensionnel, auto-régénérant et éventuellement invincible et éternel. Si Jésus nous a sauvé, c’est des conceptions archaïques et erronées…mais ce n’est que mon avis!

          Il serait bon que tous ceux qui se disent praticiens de santé s’intéressent réellement à la santé de leurs patients tant qu’il en est temps, et s’intéressent aussi aux découvertes des vrais praticiens qui ont trouvé des solutions (Valnet, Kousmine, Gernez, Hamer,…) Les chinois font de la prévention! Nous, on attend. Quand on dit qu’un cancer est détecté à un stade précoce, c’est que cela fait déjà 9 ans qu’il a commencé!!!

          Bien à tou-te-s!

          • pierrot dit :

            Oui lui et d’autres.
            Et espérer guérir ne veut pas dire guérir.
            En ce qui me concerne je n’ai pas attendu d’être malade pour comprendre comment la maladie fonctionne. C’est cela faire de la prévention.
            C’est toujours l’ignorance qui fait peur.
            Il faut être à 100 % dans la certitude de guérison.
            C’est pour cela que lorsqu’un patient fait le choix d’un traitement, l’entourage doit faire attention de ne pas remettre en question son choix et ce n’est SURTOUT PAS NOTRE FAMILLE LA MEILLEURE CONSEILLÈRE car ils ont peur.

            • Katerina dit :

              Oui à tous les deux .
              Je crois que la maladie en tous les cas en ce qui concerne le cancer se déclare bien après que le processus ait commencé . C est bien une anarchie du développement des cellules et meme à mon avis des atomes et de l energie les constituant .
              Tout est lié et ce sont les douleurs de l ame et les souffrances et bien d autres choses qui créent en amont la maladie .
              J avais trouvé la théorie de Monsieur Garnier Mallet très intéressante à ce propos .
              Soignons nos ames et le corps sera .
              Machachouette tes paroles à propos de Jésus résonnent en moi . Il y a toujours un mystère quant à sa vraie histoire pour moi .
              Il a sauvé l humanité et il la sauve encore .
              J ai un immense respect pour lui et je ne sais meme pas comment exprimer ce que je ressens . Il est proche , il est là .
              Les larmes sont là en pensant à lui , c est tout .
              Avec amour pour tous et toutes .
              Katerina

            • pierrot dit :

              Et le plus difficile pour guérir n’est pas de comprendre l’origine de la maladie mais de la réaliser, la matérialiser, et cela nécessite de changer sa croyance à son sujet.
              La guérison est biologique pas psychologique donc elle obéit aux lois biologiques avant tout.

              • Margelle dit :

                ☼ le grand oeuvre… le bel ouvrage, Pierrot

              • alain thomas dit :

                Dans de nombreux cas, la guérison est psychologique.
                Nous fabriquons notre propre maladie par une attitude et notre comportement face à nous-mêmes et face aux autres.
                Nous produisons des symptômes et nous identifions à eux. Nous pouvons fabriquer nos propres maladies et les rendre réelles. Mis à part dans le cas de la maladie identifiée comme soignable ou incurable (la maladie biologique), nous sommes en mesure de modifier ou d’inverser la tendance d’une maladie d’origine psychologique, simplement en tournant notre esprit.
                Le symptôme est un signal de notre attitude erronée. Si nous sommes attentifs, nous changeons de comportement. Un rééquilibrage s’installe et éradique nos symptômes. Nous évacuons et purifions… par l’esprit.
                La maladie biologique elle, peut survenir à tout moment de notre vie. Elle a aussi une cause mais si elle survient, c’est que nous n’avons pas su la reconnaître ou plutôt nous n’avons pas su déceler ses causes.
                Pour certains d’entre nous, les causes sont lointaines, bien avant notre naissance.
                C’est aussi cela le karma… la maturation de graines enfouies dans notre conscience réceptacle.

                Tout a sa raison d’être.

                La maladie est une conséquence ou une cause… selon… de la douleur et de la souffrance. Elle est inhérente à la vie et est indissociable du processus continuel de la vie et de la mort.
                Elle est soit une nourriture soit une balise sur le chemin de l’évolution spirituelle.

              • Machachouette dit :

                Pierrot,

                je pense tout l’inverse, la maladie est psychologique et énergie, la matière n’est que secondaire. Quand on a la cause, on a fait presque tout le chemin de guérison.
                Et le travail de Hamer a été de démontrer, entre autres, que selon le type de cancer on peut quasiment déterminer le type de souffrance qui en a été l’origine

              • pierrot dit :

                Bonjour,
                Claude Sabbah qui lui aussi s’est beaucoup inspiré de Hammer a dit:
                La maladie est due à un conflit biologique.
                Maintenant si un conflit psychologique peut créer un conflit biologique je ne dis pas non mais est-ce qu’un conflit biologique est sous tendu par un conflit psychologique, je ne dis pas non non plus.
                Ce qui implique alors qu’un conflit psychologique n’est pas suffisant pour créer une maladie.
                La même remarque est valable pour la guérison.
                La guérison dans la tête ne suffit pas, il faut la biologiser et c’est le job de la certitude de faire cela

              • pierrot dit :

                l’homéopathie fait d’ailleurs ça très bien.
                Elle guérit sans avoir besoin de comprendre le conflit car elle agit directement sur la biologie. Par contre si un stress psychologique de même intensité et de même problématique arrive, on peut redéclencher la maladie.
                Quand Jésus disait lèves toi et marches il ne leur disait pas:
                Qu’est-ce qu »il t’est arrivé dans ta petite enfance … ?

  6. Zane dit :

    Bonjour à tous ,
    J’ai particulièrement apprécié ces vidéos ;
    Les mots utilisés sont simples , clairs , directs pour parler de sujets pas faciles .
    J’étais pliée en deux dans mon lit avec une super gastro (et une entorse …!) , les conseils de cette dame m’ont tout de suite été bénéfiques !
    Alors , Grand Merci Passeur de m’avoir fait découvrir Isabelle Padovani , je vais aller visiter son site avec grand plaisir .
    Très bonne journée !!!

  7. elleven dit :

    Enfin une vidéo éveillée sur ce blog… ça faisait longtemps ! cette remarque est douloureuse ? cherche encore…

    • Thau dit :

      Partage ton vécu d’être éveillé… comme cela les lecteurs de ce site bénéficerons de tes lumières…

      • Soleil Bleu dit :

        Ton invite, ou ce que j’en ai fait, est une position tellement juste Thau.
        Merci
        S.B

      • elleven dit :

        je me parlais juste en quelque sorte à moi-même…
        Aussi, je ne suis malheureusement pas un « éveillé » et je suis désolé de ne pas pouvoir te transmettre ma lumière.
        Il te sera peut-être utile de la trouver par toi même…. mince, ça me reprend, je me parle à moi même.. 😉 décidément !

        • Margelle dit :

          🙂 merci Elleven pour ta précision.. si juste, et qui nous concerne tou-te-s, plus ou moins selon le cas… mais que faisons nous la plupart du temps, sinon nous parler à nous-même ? certain-e-s de temps en temps arrivent à parler à l’autre… et c’est déjà énorme.. … parler à l’autre est un super exercice où l’ego doit prendre sa juste place, et le coeur s’ouvrir au maximum… je sais que je n’y suis pas… mais je ne désespère pas…

        • Soleil Bleu dit :

          elleven ♥
          J’adore 🙂

  8. Katerina dit :

    Merci Passeur pour ces vidéos .
    Je suis surtout sensible à la troisième qui clarifie mes expériences de vie .
    J ai mis du temps avant de revenir dans le monde que je ne comprenais plus .
    J ai compris qu il le fallait pour moi et les autres .
    Je comprends maintenant ce que l ego a pu me faire croire .
    Et je m apaise aujourd hui de pouvoir etre tout simplement .
    Je pense que ces trois étapes peuvent se vivre aussi plus ou moins simultanément .
    Katerina

    • Thau dit :

      Next step…(après l’apaisement et la simplicité )…l’humour ???
      Fraternellement

      • Katerina dit :

        Je ne sais pas , des fois je ris , des fois pas , hier je pleurais encore .
        Impossible de savoir et de prévoir .
        Juste j accepte , et ce n est pas toujours aisé .
        Je n ai pas demandé de m éveiller .
        Je ne sais meme pas si je le suis .
        Je ne pouvais juste plus accepter le monde , l univers a pris le relai , je ne sais ni comment ni pourquoi .
        Certainement parce que l amour est plus fort que tout .
        Affectueusement
        Katerina

  9. Relience dit :

    Bonjour à tous !

    Merci infiniment de ces vidéos.

    Effectivement procéder par étape aide à respecter son rythme d’évolution. Tout comme dans le film LA PROPHETIE DES ANDES (lorsqu’il est sur la colline et qu’il attend les balles), on sent bien « qu’il faut » se laisser traverser par l’émotion pour accéder à l’acceptation de l’empathie et de la compassion envers soi-même de manière détaché et presque apaisé une fois que la douleur est reconnu dans son intégralité sans la renier. L’image de Jésus et du père montre bien la relience intrinsèque se poser en soi-même.

    Ses Vidéos à Isabelle Padovani expliquent très bien la notion de milieu. Quand à moi j’en suis à devoir extraire le venin qui coule dans mes veines depuis un incident qui m’a retourné après le passage de l’éveil et du milieu. Je recolle les morceaux et j’ai besoin d’un temps de réadaptation. Mais dans l’éveil de l’arrière plan du monde du royaume où j’avais été prise par la lumière, de ce voyage hors corps ou interstellaire, je n’avais pas rejeter ce monde, celui du fils, de l’incarné, j’accueillais toutes les choses qui m’arrivais. A une exception près, celle qui m’a dupé et qu’Isabelle Padovani exprime très bien : définir que nous sommes dans le rien. C’est à partir de là que lorsque la douleur est apparu que j’ai voulu la nier en ne demandant ni de l’aide ni que la volonté de Dieu, du royaume, de l’hors corps soit faite. Je me rend compte à présent que je dois fournir encore des « efforts » dans le sens où ma responsabilité n’est pas de croire que je ne vaut rien dans le sens du rien, mais que je suis ce que je suis dans le sens de je suis tout dans le tout et j’y arrive que quand je suis exposé à faire du don, à donner et à recevoir. Cela m’aide beaucoup. Les synchronisités et la capacité d’être par moment extralucide permet de regagner ce qu’on pouvait peut être avoir perdu à un moment donné c’est à dire l’éveil, la réalisation et le milieu comme l’explique si bien Isabelle Padovani.

    Merci beaucoup Passeur de ce partage.

    Bisous à tous,
    Relience

  10. Tchunka dit :

    Un grand bonjour à tous, cela fait bien longtemps que je n’ai pas laissé de commentaire.
    Un grand Merci au Passeur pour cet échange de vidéos qui tombe à pic !

    Je n’ai fait qu’écouter la troisième bande vidéo, petit problème de débit Internet, aussi je me suis concentrée sur les paroles de cette femme. Isabelle dépeint si bien le fait que nous n’avons qu’à être ce que nous sommes, à nous laisser porter par les plans et nous laisser traverser parce qui se présente ou ce que nous concrétisons, tout en vivant pleinement notre quotidien.

    Je souris parce que depuis quelque temps je me sens portée par une énergie, qui s’apparente à « redevenir moi-même », en harmonie avec ce qui m’entoure. Ce n’est pas un détachement, c’est plus se fondre dans ce qui se passe, tout en étant à l’extérieur de ce qui se passe. Cela me permet de ne retenir de ce qui me traverse, qu’une expérience sans jugement, l’acceptation de ce qui est. J’y vois la possibilité de voir la beauté du monde, à accueillir la vie telle qu’elle est. Depuis, je baigne dans une abondance d’expériences qui me témoignent que nous sommes aussi les créateurs, en plus d’être les observateurs.

    En fait, plus nous voyons simplement la vie, plus elle nous dévoile ses merveilles.
    Lorsque notre conscience acceptera de faire amie/amie avec notre inconscience alors l’infinitude, sur tous les plans, sera certainement sublime, car nous ne censurerons plus ce que nous ressentons instinctivement et notre capacité à être n’en sera que décuplée.

    Je vous souhaite à tous un bel été, beaucoup d’amour, de patience, d’humour et de sagesse sur ce qui vous traverse ♫ ♪ ♪♪ ♫

    • Le Passeur dit :

      Merci pour ton témoignage Tchunka. Il témoigne pour tous de ton évolution vers ta libération intérieure et de ce qu’elle manifeste alors dans ta vie. Un bel été à toi aussi.

    • Tchunka dit :

      Merci tous deux 🙂
      J’aimerais partager une phrase qui m’a été soufflée et qui peut nous laisser pensifs.  » Nous n’avons pas moins d’aptitudes que ceux qui sont déjà plus avancés ou dans une autre dimension comme ceux qui ont achevé leur vie terrestre.
      Notre faiblesse est notre manque de confiance en nous et en nos aptitudes.  »
      Cela devrait nous rappeler le bourdon, insecte qui vole à merveille alors que morphologiquement parlant sa silhouette et son poids par rapport à l’envergure de ses ailes devraient l’immobiliser au sol ! Ne vole-t-il pas parce qu’il croit en sa capacité à s’envoler ?

  11. pierrot dit :

    Oui la 3ème vidéo fait bien le lien entre l’éveil tout est parfait dans le non attachement et la réalisation tout est amour dans chaque chose.
    Le rien et le tout sont réunis dans le ‘vis ce qui est’.
    Merci Isabelle et merci le passeur pour nous faire partager ces vidéos.
    L’amour en toute chose, j’ai encore du travail là dessus surtout dans cette période tumultueuse ou je suis plus tranchant.
    D’un autre côté aimer veut dire être en accord avec son coeur et non agir pour plaire.
    Toute une gymnastique.
    Le coeur est notre guide il est le point de jonction entre les 2 plans il me semble.
    Merci!

  12. Soleil Bleu dit :

    Quelle fraicheur, quelle simplicité et quelle clarté enseignante dans les propos d’Isabelle Padovadi.
    Son horizon m’a permis de pénétrer la métaphore du Père et du Fils qui ne me parlait pas du tout jusqu’à cet instant, autant que j’ai l’impression de faire pour la 1ere fois connaissance avec cet homme qui s’appelait Jésus et que je ne parvenais pas à situer sur ma grille de perception.
    De belles paroles qui invitent à se regarder avec une distance bienveillante et à s’illuminer de tous nos feux.
    Merci Passeur, In lakesh Isabelle.
    S.B

  13. Aigle dit :

    Bonjour à tous

    Voici un instant, une pause qui aidera surement plus d »un, dans l’acceptation de ce qui leur arrive.
    http://www.youtube.com/watch?v=QHcVbQZ-O_E

    Fraternellement.

    http://www.youtube.com/watch?v=QHcVbQZ-O_E

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *