Récit de la NDE d’un neurochirurgien

François SchlesserVoici le riche témoignage d’un autre scientifique, un neurochirurgien, qui a vécu une NDE dont il a pu garder tout le souvenir.

Dr.Eben Alexander, neurochirurgien, raconte sa propre NDE – 52mn 07″ (Interview de Lilou)

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

Source originale – Vu sur la Presse Galactique.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

38 Responses to Récit de la NDE d’un neurochirurgien

  1. annie PERRY dit :

    je suis tres touchee par ce que j’entends chaque fois que ce sujet est aborde.voila plusieurs dizaines d annees que je cherche, et que je crois intimement qu’il existe autre chose que ce que nous vivons quotidiennement – cela m a permis de laisser ‘partir’ mon fils sans demonstration de ma peine infinie,juste pour qu’il puisse aller de l’avant (si possible pour lui) sans avoir a payer trop cher le geste qui lui a oté la vie –
    cependant, la vie de tous les jours s’impose a nous a tous moments avec ce qu’il peut y avoir de moche dans la vie, et cela provoque pour ma part quelque sentiment de frustration et parfois la peine de l’absence est telle que je crains de sombrer (il faut dire que mon mari est plus chanceux que moi, car il a rejoint notre enfant, maladie oblige

    • pierrot dit :

      C’est peut-être dans notre souffrance que l’on peut aller profondément en nous.
      Désolé.

    • acacia dit :

      Bonsoir Annie
      Les quelques mots que je t’écris ne peuvent suffire à soulager une souffrance.
      Mais je te dis merci d’être venue partager ici cette part de ton histoire.
      Ce site est un rendez-vous d’âmes, et tous nous avons grand besoin de ce genre d’espace ouvert à l’Amour. Chacun a besoin des autres pour apprendre à donner.
      Si tu le permets, je t’embrasse,
      Acacia

    • Patricia dit :

      Chère Annie,

      Ta peine me touche énormément et suis à tes côtés comme un petit miroir à multiples facettes; Je sais bien que personne ne peut ressentir ce que tu ressens et tous les mots de réconfort, quoique essentiels dans l’instant, glissent à la surface des apparences.
      Je te remercie pour le courage et la force que tu exprimes en témoignant ici.
      Je n’ai pas eu ce courage jusqu’à ce jour.

      Mon époux vient de partir subitement, ce 9 janvier dernier, créant un bouleversement soudain et presque radical, un nouvel espace en moi.
      Ta souffrance résonne en moi dans une facette, elle est là mais je ne m’y accroche pas. Est-ce le déni dont on parle dans la description des étapes à franchir lorsque survient un deuil? Je ne sais pas…
      En écoutant le maître intérieur qui est en nous, le Souffle Divin qui nous prête Vie, je crois que nous n’avons pas le choix…laissons-nous guider …derrière la souffrance il y a quelque chose d’Immense.
      Je crois en toi comme je crois en moi…au-delà des apparences.
      Nous ne sommes jamais seules.

      Mon cœur est tout près, tout près de toi,

      Patricia

      • Margelle dit :

        Oui Patricia, mon sentiment est que nous avons chacun un rapport avec la mort, différent, selon notre vécu… Nous avons chacun fait des deuils plus ou moins importants, qui nous ont plus ou moins familiarisés avec elle. Notre approche, parce que nous nous approchons d’elle toujours un peu plus, par nos abandons ou ceux des autres, nous apprivoise…
        Ton témoignage est très beau parce que très serein… bien que tout proche.
        Annie, la mort d’un enfant est sans doute ce qu’il y a de plus douloureux, surtout pour une mère… faite pour donner la vie… mais je pense que la présence de l’autre est réelle, si on veut l’écouter… cela demande une confiance gigantesque… qui peut se renforcer à ces moments- là.
        Merci à vous deux pour vos partages.

    • Cécile dit :

      Annie, Patricia,
      Il est vrai que les mots peuvent sembler dérisoires face à ce que vous traversez. Mais comme le dit Acacia, « ce site est un rendez-vous d’âmes » et c’est à ce titre que je me permets d’intervenir. Au-delà de nos individualités, qui voient les choses du point de vue terrestre et affrontent de plein fouet les coups durs de la vie, je reste persuadée que nos âmes savent ce qu’il en est : ceux qui partent l’ont décidé, cela correspond à un choix fait à un autre niveau, à ce qu’ils ont à expérimenter. Cette compréhension peut nous aider à traverser ces passages sans ajouter de souffrance à la douleur, ou le moins possible. Je signale à ce propos ce que dit Thierry Vissac sur l’accueil et la traversée des émotions douloureuses, qui apporte une grande aide également.
      Je vous serre dans mes bras toutes les deux.

      • Patricia dit :

        Merci Margelle, Merci Cécile, Merci Acacia !

        Vos Présences sur ce site, votre sollicitude respective sont un grand soutien en ces moments de bouleversement, véritable point de bascule pour qui est à l’écoute de ce qui se présente.

        Cécile, le site de Thierry Vissac respire la Paix et la ferme douceur de l’authenticité. Je vais l’explorer plus avant très prochainement.
        Merci beaucoup pour cette piste lumineuse !

        Je vous embrasse bien chaleureusement ! ♥

        Patricia

        • acacia dit :

          Patricia
          « Est-ce le déni dont on parle dans la description des étapes à franchir lorsque survient un deuil? Je ne sais pas… ».
          Le déni étant le premier stade des descriptions classiquement attribuées aux suites du choc vécu, il semble que tu aies fait le bond direct au cinquième et dernier des stades étudiés : celui de l’acceptation et de la compréhension.
          Ce qui ne supprime pas la douleur d’une perte… ( et crois bien que mon cœur se met à l’union du tien, Patricia, par le biais du Cœur vibrant qui anime toute vie, et dont je sens la présence ), à ceci près – et ça me semble essentiel -, que la perte se vit d’après un regard tellement plus ouvert que tout en soi en est transformé.
          Comme tu le dis aussi, « derrière la souffrance il y a quelque chose d’Immense »… Je retiens ces mots, ils me touchent de façon intense.
          Merci à toi. Merci.

      • Margelle dit :

        Je viens également d’aller visiter le site de Thierry Vissac. Je n’ai visionné qu’une vidéo, qui m’a parlé :
        http://www.dailymotion.com/video/xggqjy_etre-quelqu-un-ou-personne-thierry-vissac_lifestyle

        elle me rappelle le poème d’Emily Dickinson, que j’aime :

        « Je ne suis personne, et toi ?
        Personne, non plus ?
        Alors nous somme deux,
        mais ne dis rien,
        on nous chasserait, tu sais….. »

  2. Pascal dit :

    C’est important que ce témoignage vienne d’un médecin ! (Mais qu’est qu’il est bavard ! un vrai moulin à paroles)

  3. mika dit :

    j’ai failli moi aussi mourir je crois en dieu mais pas en la religion et les prophete je ne demande cas voir (comme st thomas ^^) voilà un jour je me suis fait opéré mon coeur a soudain ralentit là j’ai sentie de la chaleur, un voile blanc je me senté partir puis cet lumiere m’apporté beaucoup d’amour je le ressenté j’été heureux je n’avais pas eu une enfance heureuse et cet lumiére j’ai vraiment sentie l’amour (pis etre mon papa qui et là haut et que je n’ai pas connu) quoi qu’il en soit les medecins on paniqué et m’on ramené par contre je n’ai pas vu le tunnel juste du blanc de la chaleur et de l’amour. A present j’ai donné la vie a 2 magnifique enfant, j’ai une femme et chaque jour et une épreuve j’essaye d’etre le plus bon possible même si parfois je fait des erreurs . ***En tous cas vivé votre vie et aimé vous les uns des autres

    (dsl pour l’orthographe mais là haut on s’en fiche un peu)

  4. Marie-Anne dit :

    Merci, Passeur, pour cette magnifique vidéo que je découvre avec un peu de retard, puisque j’étais en vacances lorsque tu l’as placée sur ton site!

    Un témoignage d’expérience dite  » aux frontière de la mort » vécue par un neurochirurgien suivie de sa guérison tout à fait extraordinaire!
    Formidable!
    J’aimerais bien demander à Eben Alexander comment son récit a été accueilli par ses pairs. Peut-être le ferai-je sur l’un de ses sites.

    La science commence enfin à s’intéresser aux NDE, après les avoir ignorées, puis ridiculisées et enfin , ramenées à de simples hallucinations liées au stress et uniquement à la décharge de certaines substances .
    La science officielle semble toujours persuadée que la conscience a son siège exclusif dans le cerveau( cerveau qui produirait, qui excréterait cette conscience); mais cette science commence aussi à être interpellée par certaines découvertes, notamment celles enregistrées chez des animaux, au seuil de la mort, qui montrent des activités paradoxales de grande conscience juste avant de mourir.

    Je viens de lire, dans un des quotidiens les plus lus en Belgique, un appel à témoignages de vécu de mort imminente, lancé par la section Coma Science Group du service de neurologie du CHU de Liège . Du jamais vu (par moi, en tous cas)!
    Voici le début de cet appel lancé par l’un de ses neurologues:

    « Réalité physiologique: l’expérience de mort imminente est une réalité physiologique qui, selon moi, est restée trop longtemps ignorée par la médecine et par la science…Je lance à ce sujet un appel à témoignage… »

    Bien sûr, d’après ce que j’ai lu à la suite de cet appel, cette recherche semble encore dominée par un aspect encore trop unilatéralement matérialiste(scanner et autres instruments d’investigations très sophistiqués), mais je pense qu’il s’agit là d’un début qui obligera ces chercheurs à aller plus loin, y compris là où ils ne pensaient jamais aller!
    Peut-être serait-il bon d’envoyer aux neurologues de Liège,le livre d’Eben Alexander…ou. En tous cas, ses références! …s’ils ne les ont pas déjà.

    • Taoufiq dit :

      Bonjour Marie-Anne,

      Pour celles et ceux que ça intéresse, le documentaire de Sonia Barkallah reprend plusieurs témoignages ainsi que les études menées depuis R. Moody à ce jour, dont le C.H.U. de Liège, et Noêsis (Suisse).
      http://archive.org/details/reportages_mort_imminente

      • Marie-Anne dit :

        Merci, Taoufiq,
        Je viens déjà de visionner le 1er film: excellent et accessible à tous.
        J’encourage moi aussi, à le regarder, tous ceux qui sont intéressés par les progrès des humains- et notamment des médecins et des psychologues -concernant leur vision de la conscience et une nouvelle approche de la réalité beaucoup plus vaste.
        C’est passionnant et …encourageant!
        Ah oui, les choses changent et les barrières tombent de plus en plus!

        ( Remarque en passant: la chanson du film ( entendue dans son entièreté lors du générique de fin, est très belle!).
        Encore merci, Taoufiq; je regarderai les 2 autres films dès que j’en aurai le temps 🙂

  5. Pascadji dit :

    Je vis dans ce monde mais je ne suis pas de ce monde !

  6. dania dit :

    Bonsoir Margelle, bonsoir à vous tous,
    La tempête s’est apaisée, les turbulences sont passées. Qu’il est bon de voguer à nouveau en eaux calmes! Je me suis délestée de quelques poids en cours de route et je me sens porter par cette belle énergie !
    Petit à petit, l’oiseau fait son nid… Oui, nous sommes tous sur le chemin, à chacun son rythme, chacun son parcours.
    Je vous embrasse ♥♥♥

  7. dania dit :

    Oui, il parle du don du désespoir. Pour le coup, je suis en plein dedans aujourd’hui….C’est terrible mais je ne supporte plus la souffrance animale, la lâcheté des humains, l’hypocrisie, le cynisme de ce monde…Et j’aimerais bien que mon ange me rappelle auprès de lui…ça va passer, une fois encore mais y a des jours où je ne supporte plus grand chose et que l’appel du large se fait très fort. Je me demande souvent pourquoi je suis née ici en occident alors que je me sens tellement éloignée de cette culture consumériste, matérialiste, égotique…
    Y a t-il un sens à cela ?
    Ca va mieux en le disant…
    Merci à vous tous d’être là !♥♥♥

    • Louisetta dit :

      Toujours penser à se tourner vers soi. C’est toujours un peu vexant pour notre ego, mais ces choses là ne nous toucheraient pas dans ce sens si elles n’avaient pas un écho en nous-même.

      • alain thomas dit :

        En fait, nous devrions comprendre, nous les humains, que chaque fois que nous manifestons, nous projetons une partie de nous-mêmes sur les autres comme s’ils en avaient la responsabilité.

    • pierrot dit :

      Quand on réalise que l’autre est aussi en nous, on relativise beaucoup ce qui arrive.

    • Margelle dit :

      hello Dania, oui, ce rapprochement des termes « don » et « désespoir » m’a également touchée. J’ai traversé, comme beaucoup ici sur ce site ces périodes, souvent longues et douloureuses… mais qui finalement trouvent leur sens quand on accepte cette donnée. Je pense, après avoir passé ces turbulences, qu’elles sont là pour nous rappeler là d’où nous venons, « qu’on » nous a fait oublier… (va savoir pourquoi ??? 🙂 ) et que nous devons retrouver, coûte que coûte, vaille que vaille… et ça se fait, on peut le faire, même si cela prend du temps… je mesure maintenant toutes les zones de refus que je porte en moi.. refus à la vie, refus au ressenti… j’en prends de plus en plus conscience, et j’en trouve des couches…. je les éclaire, parfois en souriant, parfois en maugréant… mais c’est si bon… je m’allège par ces opérations, et je sais qu’il n’y a pas de recettes, chacun doit créer la sienne… Ma soeur, nous sommes toutes et tous sur le chemin, et nous nous tenons les mains… et je t’aime.

      • TAM dit :

        Bonjour Margelle ! C’est TamTam….tu sais celle qui a des dessous(princesse) et qui voit en dessous… Je trouve génial , moi qui ai eu 3 semaines de coma cet intérêt croissant pour des gens qui ont vécu une NDE…..Quand j’ai découvert ce blog, j’ai écrit à ce propos….En disant que les « comateux » (j’adore ce nom que j’ai inventé….Va falloir que je le fasse breveter pour qu’on ne me pique pas cette idée ! lol) changeront peut-être ce monde de barjs dans lequel on essaie de tenir le coup…..Moi, ça fait trente ans que je gère mon hypersensibilité que ce soit pour le monde animal, végétal

        • TAM dit :

          Pas fini….Fausse manipulation encore…. hypersensibilité pour le monde animal, végétal et humain….Certains , les plus démunis des démunis….Mais les autres avec leur fric et leur suffisance….Je leur dis BIRK !!! Margelle, on tient le coup hein !!!! Lumineusement TAM

        • Margelle dit :

          Chère Tam, je te connais par le coeur, ton nom est inscrit en moi… je ne dirais pas tous les qualificatifs que tu m’inspires… il y en aurait trop, mais ils dansent en moi….
          Oui, tu as parlé de ton « expérience », et elle m’est chère. Comme toutes celles qui se dévoilent avec le temps, depuis que j’ai lu « source noire » qui m’ouvrait tous les horizons du monde. Horizons superbes qui nous aident à vivre notre quotidienneté toujours aléatoire, faite de merveilles et d’ornières… comme toi je n’ignore pas ceux qui ne sont pas à leur place.. et qui prennent un peu trop celle des autres… Mais, oui, avec toi, avec les autres, en ouvrant le coeur on déplace les valeurs, et on tient le coup ! ma petite lumière clignote vers toi et les autres…. ♥♥

    • hildegarde dit :

      Comme je vous comprends !!!

    • L dit :

      Bonjour! Je ne croyais pas que d’autres êtres pouvaient ressentir les mêmes choses que moi…Oui le Large m’appelle souvent, je me souviens de ma demeure si belle pas de cette terre poubelle.

    • Pascadji dit :

      Oui Dania, il y a 2 attitudes à avoir : soit cela n’a aucun sens, soit bien sûr il y a un sens. Si tu acceptes l’hypothèse que nous avons souhaité cette expérience sur un long chemin d’évolution avant de nous incarner cela va changer complètement ton regard.
      Et si au lieu d’être des êtres humains faisant une expérience spirituelle nous étions d’abord des Ames réalisant une expérience humaine terrestre?
      Cela expliquerait pourquoi on doive vivre des vies multiples avec ce regret de n’être pas complet… A vivre en méditation…
      Merci à toi d’être là et de participer à l’élévation des consciences de ce monde !

      • Margelle dit :

        Pascadji, « Et si au lieu d’être des êtres humains faisant une expérience spirituelle nous étions d’abord des Ames réalisant une expérience humaine terrestre? « .. La façon dont tu le dis est très belle. J’y ressens de l’harmonie, du bonheur, de la paix… un grand amour pour soi, pour l’autre. Merci pour tes paroles qui apportent une immense ouverture et une si belle reconnaissance pour notre humanité… ♥♥

        • Pascadji dit :

          Nous sommes au point où nous prenons conscience de notre Etre véritable, c’est un immense espoir qui se lève pour nous tous.
          Merci Margelle pour tes paroles toujours encourageantes vers chacun.

  8. Margelle dit :

    Erben cite à plusieurs reprises le « don du désespoir » ! à méditer…

  9. Nour dit :

    Dans le même style voir Anita Moorjani.
    Joie

  10. dania dit :

    MERCI MERCI DE TOUT COEUR POUR CE PARTAGE!

    C’est un témoignage extraordinaire, qui m’a touchée, émue, remplie de joie. J’adore ! ♥♥♥

    Amitiés à tous

  11. Jess dit :

    je le revois avec plaisir… Qu’il est bon de voir que toujours « l’écho ainsi danse » entre nous !
    merci d’être cher Passeur

  12. Moonlight dit :

    Merci Passeur de ce témoignage qui simplement me rappelle encore un peu plus d’où je viens…. Etre dans ce monde et pas de ce monde….

    Reliée aussi à l’énergie aujourd’hui de Pur Amour en cette célébration de la fête de Marie-Madeleine…

    Paix Lumière Amour.

  13. Soleil Bleu dit :

    C’est tout bonnement extraordinairement bon d’écouter et se laisser connecter aux vibrations qu’émet cet homme lorsqu’il revit devant nous son voyage.
    Un grand Merci 🙂 plein de Joie et de re-connaissance pour ce trés beau moment ♥ ☼ ♥

  14. Ambre dit :

    Merci Passeur..

    Témoignage essentiel, comme des milliers d’autres actuellement…..Les médecins parlent enfin, et c’est important..

    Amitié

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *