Ce qu’occultent les grands médias à propos de Monsanto

Jacek Jerka05Par Pericles De Oliveira.

« Les grands médias occultent que Monsanto a poussé 284.000 paysans indiens au suicide ».

Vandana Shiva appelle tous les citoyens à s’engager dans la journée mondiale de lutte pour les aliments sains et contre les entreprises transnationales que la Via Campesina, des mouvements de femmes et des centaines d’organisations réaliseront dans la semaine du 16 octobre 2013 : ce sera l’occasion d’unifier nos voix sur le plan mondial.

C’est pour près de 3000 personnes que la célèbre scientifique indienne Vandana Shiva a réalisé un exposé d’une heure et a répondu aux questions, ouvrant la IIIème journée internationale d’agro-écologie à Botucatu, Brésil, l’après-midi du 31 juillet.

Vandana Shiva a commencé par raconter sa vie d’étudiante en biologie et en physique quantique à l’université, aliénée par rapport aux réalités du monde, jusqu’au choc que signifia pour elle le tragique accident survenu dans l’usine états-unienne de pesticides Union Carbide, installée à Bhopal qui causa la mort de 35 mille indiens, il y a trente ans. A partir de là, elle s’est convertie à la cause du peuple et n’a cessé d’enquêter sur les activités des entreprises transnationales dans l’agriculture.

Elle est aujourd’hui considérée comme une des principales scientifiques et chercheuses en matière des atteintes à la santé et de la destruction de la biodiversité que les OGM et les produits agro-toxiques des entreprises transnationales causent dans le monde entier.

Elle est repartie des conséquences de la “révolution verte” des années 60, que le gouvernement des États-Unis imposa à son aire d’influence comme moyen de vendre plus de produits agro-chimiques et plus de marchandises agricoles, subjuguant la paysannerie de tous ces pays. Résultat : 65% de toute la biodiversité et des ressources en eau douce mondiale ont été polluées par les agro-toxiques. Des études montrent que 40% de l’effet de serre qui affecte le climat planétaire est causé par l’usage excessif et non nécessaire de fertilisants agricoles chimiques. Dans de nombreuses régions d’Europe, à la suite de la mortalité et de la disparition des abeilles, la productivité agricole a déjà chuté de 30%. Vandana Shiva a rappelé que si nous nous calculions les préjudices et les coûts nécessaires pour rétablir la biodiversité, rééquilibrer l’environnement et remédier aux dégâts climatiques, le montant en dollars dépasserait le chiffre d’affaires de la vente de biens par les entreprises.

Vandana Shiva

Pour la chercheuse “ces entreprises qui promeuvent les OGM n’ont rien inventé et n’ont rien développé. La seule chose qu’elles ont faite fut d’opérer des mutations génétiques qui existent dans la nature pour rentabiliser la vente de leurs produits agro-toxiques.”

Elle a expliqué que Monsanto a réussi à prendre le contrôle de la production du coton en Inde avec l’appui de gouvernements soumis, néo-libéraux et qu’aujourd’hui 90% de la production dépend des semences et des poisons. Ce qui a entraîné une destruction du mode paysan de production du coton et l’endettement généralisé des producteurs. La conjonction de l’usage de produits toxiques qui ont mené à la dépression et à la honte de la dette, ont poussé depuis 1995 284.000 paysans indiens au suicide. Un véritable génocide occulté par les grands médias du monde entier et dont le coupable principal est l’entreprise privée Monsanto.

Malgré tout ce sacrifice en vies humaines, Monsanto reçoit dans son pays 200 millions de dollars annuels, perçoit des royalties pour l’usage de semences génétiquement modifiées de coton.

La critique du modèle de l’agro-business en général.

Le modèle de l’agro-business n’est qu’une forme de s’approprier les bénéfices des biens agricoles mais il ne résout pas les problèmes du peuple. La preuve : en augmentant beaucoup la production, nous pourrions alimenter 12 milliards de personnes alors qu’aujourd’hui nous avons un milliard de personnes qui souffrent de la faim quotidiennement, 500 millions d’entre elles étant des paysans qui ont vu leur système de production d’aliments détruit par l’agro-business.

Les produits agricoles sont de simples marchandises, plus des aliments. 70 % des aliments dans le monde restent produits par les paysans. Nous devons comprendre que les aliments sont la synthèse de l’énergie nécessaire aux êtres humains pour survivre à partir du milieu où ils vivent, recueillant cette énergie de la fertilité et de l’environnement. Plus grande la biodiversité naturelle, plus grand le nombre de sources nutritives et plus saine pour les humains l’alimentation produite dans cette région. L’agro-business a détruit la biodiversité et les sources d’énergie véritables.

Les entreprises utilisent le fétiche de la publicité des techniques modernes de la bio-technologie utilisées pour augmenter la productivité des plantes. Mais ce n’est qu’un hameçon : quand on fait des recherches sur ces bio-technologies on se heurte au secret. Dans le fond elles ne sont que des mécanismes pour augmenter la rentabilité des grandes plantations ; l’agriculture industrielle est la standardisation de la connaissance, la négation de la connaissance de l’art de cultiver la terre. La vraie connaissance est développée par les agriculteurs eux-mêmes et par les chercheurs dans chaque région, dans chaque biome, pour chaque plante.

Le modèle de l’agro-business veut transformer les personnes en « consommateurs » de leurs produits. Nous devons combattre l’usage et le réductionnisme du terme “consommateurs”, pour utiliser l’expression « êtres humains » ou personnes qui ont besoin de vie saine. Le consommateur est une réduction subalterne de l’être humain.

Les entreprises de l’agro-business disent qu’elles incarnent le développement et le progrès, qu’elles contrôlent 58% de toute la production agricole mondiale, mais en fait elles ne donnent du travail qu’à 3% des personnes vivant dans le monde rural. C’est donc un système anti-social.

La scientifique indienne a révélé qu’elle fait partie d’um groupe de 300 autres chercheurs internationaux qui se sont consacrés à étudier l’agriculture pendant trois années intensives et ont démontré que ni la révolution verte des États-Unis ni l’usage intensif des semences transgéniques et des produits agro-chimiques ne peuvent résoudre les problèmes de l’agriculture et de l’alimentation mondiales. Seule peut le faire la récupération des pratiques agro-écologiques em harmonie avec la biodiversité, partout sur la planète.

Elle a conclu sa critique du modèle de l’agro-business en montrant comment son projet génère la destruction, la peur, parce qu’ il est basé sur la concentration et l’exclusion. C’est pour cela que les entreprises procèdent à l’intimidation ou à la cooptation des scientifiques qui s’opposent à elles.

La solution : l’agro-écologie.

Jacek JerkaLe modèle agro-écologique est le seul qui permette de développer des techniques accroissant la productivité et la production sans destruction de la biodiversité. L’agro-écologie est la seule forme de créer de l’emploi et des formes de vie saines pour que la population puisse vivre en milieu rural sans être contrainte de se marginaliser dans les villes.

Surtout, les méthodes agro-écologiques sont les seules qui permettent la production d’aliments sains, sans poisons.

Six recommandations aux jeunes étudiants en agro-écologie et aux producteurs agricoles :

1. La base de l’agro-écologie est la préservation et la mise en valeur des sources nutritives existantes dans le sol – en cela elle s’est référée à une autre scientifique présente à cette rencontre et qu’elle a écoutée attentivement – la professeure Ana Maria Primavesi. Nous devons appliquer des techniques qui garantissent la santé du sol et de cette santé recueillir les fruits en termes d’énergie saine.

2. Stimuler et promouvoir le contrôle des semences par les agriculteurs. Les semences sont la garantie de la vie. Nous ne pouvons permettre que des entreprises privées, transnationales, les transforment en marchandises. Les semences sont un patrimoine de l’humanité.

3. Nous devons lier l’agro-écologie à la production d’aliments sains qui garantissent la santé et peuvent ainsi conquérir les cœurs et les esprits des habitants des villes comme des zones rurales, de plus en plus empoisonnés par les marchandises traitées par les agro-toxiques (multiplication de cancers depuis quarante ans). Si nous lions les aliments à la santé des personnes, nous gagnerons des millions des habitants des villes à notre cause.

4. Nous devons transformer les territoires sous contrôle des paysans en véritables sanctuaires de semences, d’arbres sains, de cultures de la biodiversité, d’élevage d’abeilles, de diversité agricole.

5. Nous devons défendre l’idée, qui fait partie de la démocratie, de la liberté des personnes de choisir les aliments. Les produits de référence ne peuvent pas se réduire à ceux que les entreprises décident de mettre dans les rayons.

6. Nous devons lutter pour que les gouvernements cessent d’utiliser des fonds publics qui appartiennent à l’ensemble des citoyens, pour les transférer en subventions aux grands propriétaires et entrepreneurs de l’agro-industrie. C’est ce qui se passe dans le monde entier et aussi en Inde. Le modèle de l’agro-business ne survivrait pas sans ces subventions et sans les avantages fiscaux offerts par les gouvernements qui les garantissent.

Sur les difficultés de la transition à l’agro-écologie…

En Inde, rappelle Vandana Shiva, on a vécu des problèmes majeurs à l’époque du colonialisme anglais. Gandhi a enseigné que la force est de toujours “lutter pour la vérité”. Le capital trompe, ment, pour pouvoir accumuler des richesses. Et la vérité est avec la nature, avec les personnes. S’il existe une volonté politique de réaliser des changements, s’il y a une volonté de produire des aliments sains, il deviendra possible de les cultiver.

Vandana Shiva a conclu en appelant tous les citoyens présents à s’engager dans la journée mondiale de lutte pour les aliments sains et contre les entreprises transnationales que la Via Campesina, des mouvements de femmes et des centaines d’organisations réaliseront dans la semaine du 16 octobre 2013 : ce sera l’occasion d’unifier nos voix sur le plan mondial.

Pericles De Oliveira – Botucatu, 1 août 2013 – Traduction du portugais : Thierry Deronne.

Vu sur les Chroniques d’Arcturius.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

121 Responses to Ce qu’occultent les grands médias à propos de Monsanto

  1. muriel dit :

    Tu n’as pas semé la confusion Alain.
    Tu as mis le doigt sur ce qui fragilise au plus profond, la peur et l’existence de nos propres voiles. Ce sont dans ces moments-là que l’on voit le nettoyage que l’on a à faire, encore et toujours… et ce jusqu’au terme de notre vie.
    La confusion nait dans l’esprit de celui ou celle qui, réactif, entreprend de se défendre contre sa ou ses propres peurs. C’est ce qu’explique très justement Marie Christine que je remercie et embrasse au passage.
    Je te rejoins Alain et tu as eu raison de poster cet article, tout en étant dans ton droit le plus absolu de délivrer des informations sur ce qui se trame depuis des lustres…. et manipulation ou non, c’est là, au travers de tout un chacun, bien présent au quotidien… d’autant que nous n’avons pas le droit de fermer les yeux et de faire comme si cela n’existait pas sachant que bon nombre d’êtres sur terre sont en grande souffrance…

    Certaines des réactions que cet article a suscité sont l’expression même de la dualité, au plus fort, menant à l’incompréhension et à la domination ou à la force des convictions dont on pense souvent paradoxalement qu’elles sont sources de conflit… réactions qui au final, ne sont autres que la traduction de la ou des peurs enfouies au plus profond, avec la toute première en tête, reine de toutes les autres, celle de ne pas ou plus Exister…

    La peur prend source en soi et non à cause de l’autre. L’autre ou ce qui vient de l’extérieur, quel que soit le support, est un révélateur… Alors je dirai, « bien à celui ou celle qui informe, qui révèle ».
    Prendre connaissance d’une information n’est pas de l’ordre du hasard. Sur notre chemin, elle a sa raison d’être et il y a là matière à « réflexion » tout en usant de discernement.
    On est en quête de soi-même, mais pour cela il nous faut aussi nous avouer nos propres peurs. Nous sommes sur Terre pour incarner la matière, nous transformer de l’intérieur et ce malgré nos multiples obstacles et nos retours en arrière très fréquents. Il est donc normal et naturel d’avoir peur, sans pour autant se laisser envahir.
    L’amour unit, la peur divise… et chacun dès lors fait face, ou pas, à ses propres peurs.

    Mettre le doigt sur quelque chose qui déstabilise est bien le signe évident d’un ou de plusieurs voiles à déchirer encore et toujours… La vie est un grand mystère.
    Ainsi vaut la simplicité, la tolérance et l’humilité…

    Bien à vous
    Je t’embrasse Alain

    • pierrot dit :

      Doux concis structuré, merci!

    • alain dit :

      Je viens te voir sur l’instant puis t’emmène dans notre ciel bleu blanc, lancés comme deux flèches.
      Un aigle noir aux ailes d’argent et au bec d’or trace la route. Nous passons le pays des libellules aux corps de fées et aux sourires enchanteurs puis nous arrivons aux confins de notre planète.
      Nos mains sont jointes, ta jupe blanche laisse dessiner des formes gracieuses, ton corps est arc-bouté, je suis au-dessus de toi, nos regards se confondent en source de lumière, tu es si belle, ta peau si blanche, tes yeux profonds, ta bouche rosie par l’ivresse de la vie.
      Nous posons délicatement nos pieds sur le sol de notre planète, le tien est si fin, la pointe semble à peine fleurer le sable d’or de la plage de notre lac rond et salé, au centre duquel notre soleil est à moitié émergé.
      Sa chaleur est douce, il ne nous aveugle pas, il est l’amour absolu.
      Tous les animaux sont là et nous accueillent en ouvrant le passage devant ta beauté. Ils n’ont d’yeux que pour toi, je m’agenouille devant tant de grâce. Le silence est sublime, les fleurs se déracinent sur ton passage, virevoltant devant ton visage en sourires de pétales flamboyants.
      Tu me tends la main et m’entraînes vers le lac où les dauphins nous attendent. Nous entrons progressivement dans cette eau merveilleuse et sans vagues, plus claire que la clarté elle-même.
      Nous arrivons tout près de notre soleil, nous dénudons et entrons en lui pour fêter avec joie l’amour de chaque instant…

      Puisse ton chemin éclairer tous les êtres vivants !
      Je t’aime de tout mon être
      ♥♥♥ ☼♪♫ ☼ ♫♪☼ ♥♥♥

      Bon vent à tous ! 🙂

      • Eve Lyne dit :

        Comment ça, bon vent à tous ? !
        Après une si belle envolée…
        Tu n’as pas le droit de nous abandonner tous , à notre triste destinée.
        Allons, allons …Alain, mon ami ! Reprenez-vous, que diable !!!

        • Eve Lyne dit :

          Tout réffléchi… Merci Alain !
          Sage conseil, mine de rien.
          J’m’en vas fermer mon ordi au moins jusqu’au printemps !
          La méningite, y’parait que ça prévient pas !
          Allez bon vent à tous ! 🙂

      • muriel dit :

        Merci… infiniment…
        Je t’aime de tout mon être aussi
        ♥♥♥ ☼♫♪ ☼ ♫♪☼ ♥♥♥

  2. alain dit :

    Je ne pensais pas créer autant de confusion sur un article que m’a adressé ma fille pour m’informer de certaines choses qui l’interpellent tout naturellement.
    A l’âge de 24 ans, nous connaissons des inquiétudes bien légitimes et nous avons peut-être besoin d’être rassurés sur certains points.
    Bien sûr que je lui ai tenu un discours rassurant mais je n’ai pas occulté la réalité des recherches qui sont faites en matière d’armes non létales depuis plusieurs décennies et notamment du projet H.A.A.R.P que beaucoup d’entre nous ont entendu parler, le Passeur d’ailleurs, dans sa liste « Autres Passeurs » y fait indirectement référence.
    Je ne veux pas polémiquer, je n’ai pas cet état d’esprit mais il est vrai que chacun a sa propre sensibilité et sa propre vision des choses.
    Ma vision est que je ne sais pas grand chose en fait sauf que chaque jour, j’affronte la vie avec amour et joie… le plus possible.
    Je me contente de rester à ma place, mes deux pieds sur la terre, ma tête et mon cœur prêts à vivre chaque moment dans le sourire et l’accueil de toute chose, ce n’est pas toujours évident.
    Je pense qu’il est bon d’être curieux mais surtout d’expérimenter autant qu’il est possible et d’utiliser son cœur à des fins d’ouverture et de partage.
    Il y a de bien nombreuses façons de cheminer.
    Malgré lui, chacun a son propre chemin.
    Le mien est comme tous les autres, il est conditionné par la loi de causalité qui existe depuis le big bang. C’est ainsi.
    Nous ne sommes pas maîtres de notre esprit, nous essayons de le comprendre. Ce n’est pas une question d’intelligence ou de savoir, c’est à la fois bien plus simple et bien plus compliqué que cela.
    Bien à vous

  3. Salvia dit :

    Bonjour tout le monde,

    je viens de lire, un peu rapidement il est vrai, les nombreux échanges que le message de Alain a provoqué parmi vous. Je préfère me mettre en tête de liste … 🙂 pour mettre mon petit grain de sel.

    Et si on essayait de se placer en conscience encore un peu plus haut dans l’univers? Vu de là nous devons paraître bien ridicules avec toutes nos élucubrations nourries par nos peurs, nos savoirs limités, nos certitudes bien fragiles.

    La situation actuelle est la conséquence de milliers d’années d’errance.

    Aujourd’hui, voulons-nous notre propre sauvetage ou voulons-nous simplement être un instrument valable?

    Nous avons tous des choix à faire, en permanence. Mais le premier choix, à mon avis, est de décider de quel côté du manche on se place. Et là, plus de doute possible: on veut non pas « notre » montée en je ne sais quelle D, mais travailler inlassablement pour que l’ère nouvelle puisse s’installer dans les conditions les meilleures et si possible rapidement.

    Et puis nous ne savons pas quel chemin l’évolution doit prendre pour le bien de cette terre…

    Moi je sais que je ne sais rien, sinon que le Divin est en moi comme il est en chacun et en toute chose de cette création. Les uns refusent cette idée, les autres non, c’est la seule différence. Et tant qu’il y aura des êtres éblouis par l’ombre, notre travail doit continuer, sans nous plaindre, sans peur, et sans relâche, et sans craindre des coups de bâtons 🙂

    Et si nous nous considérerions simplement et humblement comme un ouvrier du Divin? Nous avons accepté une charge en nous incarnant, alors accomplissons-la de notre mieux.

  4. alain dit :

    Puisque c’est d’actualité, ce lien propose de voir une vidéo (en anglais) ou de lire l’interview complète correspondante en dessous, sur ce que nous préparent les américains (mais pas qu’eux) depuis des décennies.
    Aujourd’hui nous apprenons qu’ils nous espionnent (mais ça tout le monde le sait).
    Non, ce n’est pas là l’important.
    L’important c’est de savoir ce qu’ils peuvent faire de nous en nous espionnant.
    Quand je dis nous, c’est vous, c’est moi, c’est n’importe qui, n’importe quand ; ils savent tout, tout ce que l’on fait, quand on va faire à manger, quand on évacue ce que l’on a mangé ou encore quand on s’amuse avec madame ou avec monsieur.
    C’est terrifiant et impressionnant, surtout pour ceux qui osent dire ce qu’ils pensent de la société par exemple, sur Internet ou encore sur nos portables.
    Bon, franchement, pour nous qui dialoguons depuis longtemps maintenant sur notre capacité à accepter, évoluer ou encore aimer, quelle importance finalement de savoir que nous n’avons plus aucune liberté car vous allez voir, ils sont aussi capables d’entrer dans notre esprit pour y faire tout ce qu’ils veulent…… jusqu’à nous inciter à tout…. et là, on rigole plus….. 🙁 ;-( 🙁

    http://newsoftomorrow.org/ufologie/ombre/dr-barrie-trower-lutilisation-des-micro-ondes-dans-le-controle-des-populations

    • Katerina dit :

      Alain ,

      Incroyable non ?
      De par mon expérience je me suis aperçu de tout cela .
      Car rien alors ne collait avec une certaine logique .
      La seule chose c est l amour ,il nous protège de tout , et ça c est réel .
      Impossible de saisir l instant et l amour, le vrai , dans l instant alors là , on devient intouchable .
      Evidemment cela demande un peu de travail .
      Bises
      Catherine

    • pierrot dit :

      Heu est-ce qu’ils sont aussi capables de faire parler les arbres ?

      • alain dit :

        Parler dans le sens de notre langage non, pleurer certainement, mourir aussi, être malades et crever sans aucun doute….

        Mais l’arbre renaîtra toujours lui car il est la Terre… il est la vie sur Terre…. et il y aura toujours la possibilité pour l’arbre de vivre….

        Hein mon pierrot ♥ ☼♪♫♪☼ ♥

        Bonjour Catherine… pas besoin de travail, vraiment pas besoin 🙂

        • Katerina dit :

          Pierrot ,

          Je ne suis pas devine , je pense néanmoins que les arbres sont plus forts que tout .
          D ailleurs , hier je me disais en regardant un sapin d en bas , quelle puissance , comment un arbre est ce possible ?
          Quelle force l anime ?
          C est réellement magique .
          Merveille des merveilles .
          Bonjour Alain …
          Catherine

    • acacia dit :

      La Puissance de l’Esprit de La Source n’est-Elle pas infiniment plus immense que la puissance des micro-ondes ?
      L’atome est un rêve dansant qu’aucun scientifique mécaniste ne contrôlera jamais.
      La Lumière manifestée dans La Pensée de Dieu balayera et transmutera ces ondes là, mon âme me le dit et je la crois.

      • François dit :

        🙂 Merci Acacia,

        « mon âme me le dit et je la crois. »

        Moi aussi !!! ♥

      • graffitique dit :

        Merci Acacia pour ta juste observation. Cette forme arrogante de la manipulation mécaniste ne révèle qu’un envers pathétique : ne plus mesurer le déni qu’il y a de ne plus voir qu’une fraction des choses.
        Quelque chose qui en somme ne permettrait plus l’évolution dans cet espace, sans ces changements profonds que tu évoques.

      • alain dit :

        « L’atome est un rêve dansant qu’aucun scientifique mécaniste ne contrôlera jamais. »

        Ainsi, nous ne savons rien et nous ne pouvons pas penser pour Dieu ou la Source ou encore autre chose qui serait immuable. Cela nous dépasse, soyons humbles !

        Et ce n’est pas cela que j’ai voulu mettre en avant.
        Il ne faut pas se cacher, c’est trop simple.
        Sous prétexte qu’il y aurait un Dieu, laissons-le faire… ben voyons !
        Il y a ici une réalité, certes relative et donc illusoire mais qui d’une certaine manière existe et apporte de la souffrance à tous les êtres de la Terre.
        Nous avons en nous le potentiel pour agir et non éluder.
        On peut s’en foutre ou pas.
        A chacun son orientation !

        • graffitique dit :

          Alain, ce que tu dis interpelle, sans conteste.
          Cette réalité existe et les souffrances qu’elle engendre aussi.

          Ce n’est peut-être pas exactement qu’il s’gisse de s’en foutre ou de ne pas s’en foutre.
          Ce n’est pas non plus laisser-faire, il y a de plus en plus de gens en marche vers l’autonomie, même relative, qui érode le pouvoir monopolistique.
          Les pionniers défrichent aussi la voie pour ceux qui sont inhibés encore sur ce chemin.
          Il y a nos intentions et actions terrestres, et puis bien d’autres choses en termes d’énergies, d’autres plans imperceptibles.
          Il reste qu’en effet sur Terre, c’est la guerre qui est posée comme synopsis de la scène, avec la doxa de la compétition / sélection, avec les souffrances et la mort.
          Entretenue par un ou deux milliers de psychopathes, plus ou moins servis par leur habileté (ou leur avance) à falsifier, tromper et manipuler, par les relais de complicités à tous niveaux, conscientes ou non, qu’ils ont su se créer. Tout ce qui est dominé par la crédulité se fonde aussi sur la peur.
          Ce sont peut-être ces paramètres qui évoluent insensiblement (pour certains) sans qu’on en perçoive encore les effets à grande échelle (malgré qu’on en ressente l’intense besoin dans l’impatience).

          Il n’est pas exagéré d’ajouter que la peur est probablement en train de changer de camp, divisant en factions rivales des intérêts qui auront finalement du mal à s’accorder comme ils le faisaient aisément depuis plus d’un siècle.
          Ce n’est qu’un avis, bien sûr.

          • alain dit :

            Mon Graf, je suis fasciné par la pertinence de tes commentaires.
            Ton discernement est tel que si je croyais encore aux gourous, je te ferai mien 😀
            Non, sans rire, ne prends pas mal, je te sais plus que génial pour sourire…

            Tu as tout résumé.
            « Les pionniers défrichent aussi la voie pour ceux qui sont inhibés encore sur ce chemin. »

            « Tout ce qui est dominé par la crédulité se fonde aussi sur la peur. »
            Et pour finir :
            « Il n’est pas exagéré d’ajouter que la peur est probablement en train de changer de camp, divisant en factions rivales des intérêts qui auront finalement du mal à s’accorder comme ils le faisaient aisément depuis plus d’un siècle. Ce n’est qu’un avis, bien sûr. »

            Ne serais-tu pas le leader des « Anonymous » mon Graf ? 🙂
            Autrement dit… ne ferais-tu pas partie de ceux qui agissent et non de ceux qui bavardent ? 😉

            Admirativement vôtre 🙂

            • Eve Lyne dit :

              Vite vite !
              Préparons nos sarcophages…
              Quoique…Il est déjà trop tard !
              Heureusement que soeur Emmanuelle et tant d’autres, sont aller au milieu des lépreux, sans se poser la question :  » Vais-je y laisser ma peau ?!  »
              Courage les amis …On avance !

            • graffitique dit :

              😀 Rien de tout cela, Alain : ce n’est qu’un point de vue (le mien certes) que j’espère logique, fondé sur l’observation. Rapprocher et corréler les indices quand cela semble pertinent. Il s’agit de transversalité. Je ne suis rien de ce que tu dis Alain, peu importe : si je me suis permis de réagir à ton message, c’était juste dans l’intention de relativiser l’émotion légitime qui s’empare facilement de nous au vu de certaines infos.
              Nous n’avons peut-être pas toujours assez de recul pour évaluer le sens d’une évolution (d’un point de vue historique) dont l’ampleur dépasse largement la durée de nos vies actuelles ici bas. Mais nous avons des signes tangibles que ces mécanismes concentrationnaires ne fonctionneront pas selon les attentes de leurs instigateurs : ils sont conçus, orientés délibérément pour la destruction, source escomptée d’un éventuel profit ultime. Un concept unipolaire dont le fonctionnement semble plus hasardeux que prévu, déjouant un certain nombre de ces prévisions.

              • Marie-Anne dit :

                Tout à fait sur la même longueur d’onde que toi, cher Graffitique!
                🙂

              • acacia dit :

                Graffitique, tu exprimes là un point de vue qui me paraît, à moi aussi, « logique et fondé sur l’observation ». – l’observation dont on est capable au stade d’évolution de ce temps humain.
                Et je pense que toute destruction se brise un jour elle-même, pour donner naissance à une construction. Celle-ci est à l’état de germe, déjà prête à faire exploser sa gangue, et ce sont nos cœurs qui peuvent lui donner belle et grande vie.
                C’est du moins ainsi que je comprends les choses. Ou plutôt, je n’y comprends rien mais j’ai foi en ceci. 🙂

              • pierrot dit :

                c’est le propre de toute mutation la destruction de l’ancienne structure

              • Katerina dit :

                Destruction .
                Ou déstructuration .
                On veut nous faire penser d une certaine manière que l élévation passe par un chaos et cela peut nous paraitre difficile à vivre .
                C est prévu aussi .
                Quand on est sensible , on peut etre déstabiliser par ce qu il se passe .
                Je préfère ne pas donner de force à ce qui de toutes les façons devait arriver .
                Et regarder vers ce qui élève ma pensée .
                Nous savons néanmoins que cela se trame dans les coulisses , à la responsabilité de ceux qui en sont les participants .
                J essaie pour ma part d etre le plus clair possible par rapport à toutes ces manigances .
                Et cela demande observation et vigilance .
                Catherine

              • pierrot dit :

                je pensais à la cigale en disant cela.

              • Katerina dit :

                ????

                Celle qui a chanté tout l été ?
                ♥☼♥

              • alain dit :

                Il s’agit bien du projet H.A.A.R.P (mind control) dont tu connais forcément les tenants et aboutissants, notamment la définition des armes non létales qui ont remplacé depuis plusieurs décennies maintenant les armes létales.
                Cette capacité de détruire existe bel et bien, c’est une réalité.
                Nous sommes dans l’ancien schéma où ceux qui détiennent le pouvoir que vous appelez tous ici 3D cherchent à consolider leurs privilèges par tous les moyens.

                En parallèle foisonnent de nouvelles énergies créatrices qui s’appuient sur l’innovation en tenant compte des valeurs écologiques de solidarité et de fraternité.

                Il me parait sain de montrer les aspects de chaque monde car nous avons la chance de vivre la transition, même si celle-ci va demander beaucoup de temps, beaucoup plus que nous pouvons l’imaginer.

                Alors ceux qui s’accrochent ont encore la possibilité à tout moment d’user de leurs pouvoirs au prix de guerres et génocides sous une forme nouvelle qui certes, ne touchent pas ceux qui ici sont déjà dans des sphères « supérieures », je te l’accorde… 🙂

        • acacia dit :

          Alain… je ne m’en fous pas du tout, de toutes ces hideuses manipulations – qui ne sont en rien illusoires. Et je ne suis pas indifférente aux souffrances terribles qu’elles provoquent. Loin de là.
          Il y a quelques années je n’en avais pas idée.
          Depuis j’ai été mise au courant.
          J’en parle autour de moi – mais je dois bien reconnaître que ne n’ai pas trouvé d’autre façon d’intervenir.
          Je crois au miracle de La vie, je crois VRAIMENT que les Energies de La Source Créatrice nous mèneront vers la résolution de ce qui, aujourd’hui, peut sembler un écrasement définitif.
          Je ne sais pas comment cela se passera. Mais ce sera forcément avec notre participation.
          Comment utilises-tu toi-même ton potentiel pour « agir et non éluder », vis-à-vis de ces actes-là ?
          Je t’embrasse affectueusement,
          Acacia

          • alain dit :

            Ma chère Acacia,

            Qui a dit que tu t’en foutais ? Ton miroir !?
            Par qui as-tu été mise au courant ? Aurais-tu encore besoin d’être mise au courant ?

            Ne crois pas que les énergies de la Source soient extérieures, fais-les tiennes et alors, elles te mèneront là où tu le décideras toi-même ! Et tu n’auras pas besoin de te demander comment cela se passera puisque tu y participeras… comme tu le dis toi-même.
            Je n’utilise mon potentiel que pour donner, je ne sais pas faire autrement…
            C’est cela le miracle…

            Bien à toi et à tous tes proches ♥☼♥

            • acacia dit :

              Bonjour Alain-Miroir 🙂
              Oui La Source est présente en moi…. comme Elle l’est en toute chose créée, dans le petit ici et le vaste ailleurs.
              Et c’est bien au-dedans de moi que j’apprends à me mettre à l’écoute des résonances de La Lumière – quelque forme qu’Elle prenne… et il en est de bien surprenantes.
              Une très belle journée de Paix, à toi et à chacun. ♥♥

        • Eve Lyne dit :

          Chouette alors !
          Merci Alain…
          Ton commentaire m’ouvre la voie pour cette réflexion dont j’ai perdu la source, mais qui guide mes pas :
          « On ne nous demandera pas ce que nous avons cru, on nous demandera ce que nous avons Fait . »

          • alain dit :

            Il n’y a personne pour nous demander quoi que ce soit ma Lyne mais ce que nous avons cru n’est pas forcément à faire et ce que nous avons fait nous emmène souvent là où nous sommes cuits 😀
            Bouuuuuuuuuuuuuhhhhhhhhhhhhhhhhhh 🙂

            Fais en sorte de ne jamais perdre la source ma Lyne, sinon crois-moi… t’es cuite 😀

            Bisous ♥♥ ☼♪♫♪☼ ♥♥

        • pierrot dit :

          Peux-t-on changer l’extérieur en changeant l’intérieur ?

        • Marie-Anne dit :

          Alain, je comprends tes interrogations.
          Alors, voici le compte-rendu de mes propres investigations sur le sujet(investigations qui ont nécessité l’appui et l’harmonisation de la Raison venue du point de recul de mon Cœur, d’une part, et de la raison venue de ce vieux routier de la 3D qu’est mon Mental humain, d’autre part).

          Voici donc l’énoncé du problème qui va nous servir de modèle:

          J’apprends que nous sommes- pour le bénéfice de quelques-uns- manipulés, abîmés, trompés et maintenus sous le joug de l’illusion qui nous enserre avec son cortège de peurs, de doutes, de souffrances, de difficultés, de maladies, de conflits, d’agressions, et j’en passe.
          Que faire?
          Prenons donc l’exemple du problème  » micro-ondes ».

          Bien sûr que je ne suis pas d’accord pour qu’on nous fasse du tort: ça ne me plaît pas du tout!
          Bien sûr que ma première réaction risque d’être un mélange de surprise, d’indignation et de crainte!
          Bien sûr que 2 autres sortes de réactions vont alors suivre: ou l’engagement pour le combat du problème ; ou alors le déni, la fuite en avant et, en fait, la soumission.
          Mettons que je refuse activement d’accepter les torts qu’on nous cause, et que j’exige que l’on fasse des études indépendantes, pour voir ce qu’il en est des micro-ondes, et si le danger s’avère réel, pour en faire interdire l’utilisation abusive.
          Je signe des pétitions, je manifeste dans la rue, j’écris des articles dénonciateurs, et je n’ai de cesse qu’on ait voté un décret qui interdise l’utilisation abusive des micro-ondes.
          Et j’obtiens gain de cause.
          Je suis alors satisfaite et rassurée.
          Pourtant, bizarrement, je ne suis pas réellement satisfaite.
          Je me sens d’abord plutôt vidée, puis finalement de nouveau inquiète et à l’affût.
          Pourquoi? Si ce combat fut juste et qu’il s’est bien terminé, pourquoi suis-je toujours globalement inquiète et sur le qui-vive?

          D’abord parce que le combat m’a maintenue dans une énergie…de combat! …donc, dans une énergie d’agressivité, de tension extrême, d’indignation, de colère, de haine peut-être aussi, etc, etc,…
          …et que ces énergies-là ne m’ont pas vraiment élevées, ni sur le moment, ni bien après, car elles sont plutôt fort difficiles à calmer!

          Ensuite, parce que je sais fort bien, au fond de moi, que ce problème apparemment résolu, n’est jamais que la pointe d’un iceberg toujours renouvelé; et que si ce problème a disparu, dix autres vont bizarrement apparaître tout-à-coup, comme lorsque l’on coupe la tête à une Hydre et qu’il lui en repousse cent!
          …Et je sais aussi, qu’ainsi , tout le cycle pourra recommencer: révélation scandaleuse, peur, colère ou déni, soumission ou combat que l’on perd ou qu’on gagne, mais qui toujours épuise, dévie des vraies solutions, et qui, toujours, maintient ,de toutes façons, bien bas les vibrations intérieures et extérieures.

          Alors, que faire?

          Dans un premier temps, je propose de ne pas cautionner, bien évidemment, ce qui nous nuit; mais de le dire, et d’exiger la lumière sur le sujet, clairement, fermement, et surtout, sans colère et sans indignation, puisque l’on a compris que tout cela fait partie du jeu de la dualité dans la forte densité- jeu auquel notre âme a consenti;
          … et puisque, simplement, maintenant, nous avons compris que ce jeu a assez duré et que nous pouvons le transcender!

          ( bien sûr, tant que nous sommes encore tributaires d’un inconscient collectif qui n’est pas encore suffisamment extirpé de la 3D, nous pouvons aussi prendre des précautions: ex. : ici, ne pas donner de tél. portable à de jeunes enfants,…; cela peut aider; nous rassurer et nous calmer, en attendant).

          Mais, pour moi, l’essentiel est de comprendre que tant que nous serons dans une énergie de peur et de combat, nous nourrirons et maintiendrons ce jeu qui ne se maintient que par nos peurs et nos combats!
          …Peurs et combats, par ailleurs eux-mêmes basés sur la croyance que nous sommes séparés ou coupés de notre Vraie Réalité, du divin Que Nous Sommes; Divin Qui a, bien sûr complète Autorité sur toute ombre et croyance issues de la dualité dans la 3/4D !

          Tant que nous craignons les micros-ondes (ou le reste!), nous restons dans une conscience de peur qui est, précisément,
          la conscience qui permet à ces micros-ondes ( et au reste!) d’être nocives et d’exercer cette nocivité!

          La peur est beaucoup plus nocive que n’importe quelle micro -onde!!!

          Effectivement, en 3D/4D, la nocivité peut venir de l’utilisation abusive de ces micros-ondes ET surtout, de la peur qu’on peut ensuite entretenir en révélant l’utilisation de cette nocivité.
          Cette peur (avec tout ce qu’elle entraîne et qu’elle renforce), permet de nous enfoncer encore plus dans la 3D;
          …et plus nous sommes enfoncés dans la 3D, moins nous arrivons à réétablir le contact avec Ce Qui a Autorité sur quelque nocivité que ce soit!
          Cela s’appelle un cercle vicieux!
          On peut le briser, ce cercle, en voyant l’unité au-delà du bien et du mal; du mauvais et du bon, de l’attaqué et de l’attaquant,….car cette compréhension-là élève la conscience ( donc la dimension où nous sommes) ;
          et,
          nous pouvons aussi, dès maintenant, remplacer ila peur par la confiance de notre être, non plus tourné vers l’illusion habituelle, mais vers le Moi Réel, Divin Que Nous Sommes et Qui a Autorité sur tout.

          Donc: cautionner ce qui, ici, cherche encore à nous soumettre: Non!!
          Changer son regard et sa manière sur l’attitude juste à adopter: Oui!!!
          Et ainsi, les consciences s’élevant, ces pratiques manipulatoires et toxiques, typiques de la 3D seront sans substrat!

          • alain dit :

            En résumé Marie-Anne :
            J’adore faire cuire du cabillaud au micro-ondes hummmmmmmmmm !!!!

            Sans blague !

            ♪♫♫♪ ♥☼♥ ♪♫♫♪

          • acacia dit :

            Marie-Anne, j’adhère complètement à ton développé-résumé 🙂 !
            ♥♥♥

          • Margelle dit :

            Mais ne peut-on pas combattre sans peur, sans agressivité, dans le calme ? Juste dire notre mot… tranquillement ! Et insister pour être écouté ? Ensuite, ce qui se passe ne dépend pas de nous ou plutôt dépend de notre conviction, notre volonté…. notre implication…
            Cela peut se faire à tous les niveaux, autant choisir celui qui nous convient…
            Ce matin, mon conjoint, par un beau hasard, se réveille illuminé, excité (ça lui arrive souvent). Il a reçu un message, les écologistes se trompent avec l’éco-taxe, il fallait et il faut s’occuper des hyper-fréquences… même s’il est sans doute trop tard… D’après lui, les moustiques s’en sortiront très bien (chance pour toi Marie-Anne !) et les hyper-actifs (je ne sais pas pourquoi)… sinon la folie va gagner l’ensemble de l’humanité (on y est déjà pas mal ! mais ça peut empirer…), on aura du grain à moudre.
            Ce que je dis ne remet pas en cause l’ensemble des commentaires… j’ajoute juste mon grain… de sel, de folie ou de maïs… Je ressens que le temps est à l’hologramme… à notre expansion… toujours un peu douloureux de quitter ses vieilles nippes… (je dis ça pour moi).

            • Marie-Anne dit :

              Comment ça, Margelle, « les moustiques s’en sortiront très bien ( chance pour toi Marie-Anne) » ???
              🙂

              • Margelle dit :

                Marie Anne, souviens toi ! tu nous as rappelé le moustique que tu étais quand tu étais petite et que tu jouais avec les grands !!! Utile la bonne relation aux moustiques ! moi ils m’adorent ! mais je ne suis pas la seule… 🙁

              • Marie-Anne dit :

                C’est vrai! J’avais oublié que j’avais raconté ici cette petite histoire à cause de François qui, va-t-en savoir pourquoi, m’avait traitée de moustique, l’insolent! 🙂

                Bon, Margelle, la bonne nouvelle, donc, c’est que j’ai de l’avenir, si j’ai bien compris? 🙂

            • pierrot dit :

              la folie parce qu’il y a identification à l’extérieur et que l’extérieur est une projection.
              Alors que se passe-t-il quand le projecteur arrête de fonctionner ?

              • Margelle dit :

                oui, oui, Pierrot, demain, et même tout de suite !! Allez plus un seul projecteur sur terre ! 🙂

              • Marie-Anne dit :

                Oui, Pierrot, l’extérieur est une projection; il reflète l’intérieur individuel et collectif; d’où l’intérêt d’agir d’abord à partir de soi-même.

              • Anna dit :

                Quand le projecteur arrête de fonctionner, on devient soi-même 🙂

          • Katerina dit :

            Marie Anne ,

            Dépasser la dualité .
            Merci .
            En accord avec ton analyse .
            Je t embrasse
            Catherine

            • Marie-Anne dit :

              Dépasser la dualité, Catherine, oui: c’est exactement cela!

              Et pas grave pour ceux qui y voient une fuite (fuite qui en est peut-être une pour certains, mais pas pour d’autres!): car de toutes façons, même les plus accros (sans même vouloir s’en apercevoir) au jeu de la dualité finiront bien par comprendre son fonctionnement et par s’en détourner, pour sortir ainsi de son cercle vicieux et retrouver la Réalité.
              Question de rythme, question de chemin …
              Je t’embrasse

              • Katerina dit :

                Et donc dire et faire simplement sans tenir compte des autres , de leur jugement , de leur critique , de leur suppositions , de leur moquerie , de leur jalousie , de leur pensée ….
                Et donc etre en accord avec sa conscience ou la conscience de la source en se débarrassant le mieux que l on peut de la dualité qui a été en nous , et qui peut l etre encore quelquefois .
                Agir dans le quotidien , avec sa famille , ses voisins , ses amis …
                Et se rendre compte du chemin parcouru , et de ce qui se cache encore et que l on découvre parfois par un détail , un oubli , un mot …
                Pour moi c est une première étape , et si beaucoup font cet effort de prise de conscience alors les choses évolueront , peut etre vers un ensemble plus grand .
                C est en tous les cas ce que me dit mon esprit 3D , en accord avec le cœur .
                Et puis sinon , d autres viendront .
                Catherine

    • Margelle dit :

      Annick de Souzenelle pense -et je suis en accord avec elle- que nous ne pouvons plus éviter les radiations, d’où qu’elles viennent, il est trop tard pour cela, mais que nous pouvons transmuter nos cellules. Les faire devenir nucléaires (j’espère ne pas trop transformer sa pensée, en gros c’est ça). J’interprète sa pensée en pensant que nous avons à devenir plus conscients de la matière… ou à l’intégrer en nous…. ou à sortir la peur hors de nous… Je suis d’accord avec toi, Alain, pour alerter des dangers, et devenir ainsi de plus en plus conscients… les accueillir de façon sereine… prendre en nous la conscience des cellules, des ondes, des molécules, etc… de plus en plus… je n’ai aucune recette pour cela !! je sais simplement que petit à petit j’accueille des vibrations nouvelles…. qui arrivent, sans doute parce que je leur laisse la place. Ca se fait… Tu parlais de dépouillement, de nettoyage, je crois qu’il s’agit de cela. Il me semble que nous sommes tous sur ce chemin…

    • Glandeuf dit :

      Un bien bel article pour stimuler la peur, non ?
      Le fait qu’il circule même dans les coins les plus reculés comme le site du Passeur montre à quel point cette manipulation marche !
      Cet article joue sur le fait que l’on puisse partir d’une information qui contient une vérité qui est ici le danger des micro-ondes et qu’en l’amplifiant avec des informations semi-délirantes on puisse immiscer la peur voir la panique dans l’esprit des gens.
      Il est tout à fait possible cher Alain que tu sois sans le savoir devenu leur agent de transmission et que tu aies été manipulé via tes craintes.
      En effet ils sont très fort !
      Mais on s’en fout car l’on sait que La Présence est Tout!
      Et puis toutes ces ondes sont là et il faut bien faire avec.
      A nous d’être moins Stupides.
      Ou bien on peut continuer à se plaindre ad-eternam que les gouvernements sont méchants et qu’ils nous font Bobo.
      Question de choix !!!

      • alain dit :

        Tu parles de l’article de Mosanto que le Passeur a mis en tête de page ???
        Le Passeur a souvent mis ce genre d’article déjà, comme sur le 11 septembre, les lobbys, les marionnettistes, etc…. Je ne pense pas qu’il ait fait passer des informations semi-délirantes qui puissent immiscer la peur voir la panique dans l’esprit des gens.
        Je suis peut-être Stupide mon petit Glandoeuf mais je n’ai pas de craintes. Tu es ignorant de pas mal de choses apparemment, à moins que toi aussi, tu fasses partie de ceux qui parlent beaucoup, agissent peu et se planquent derrière leurs belles idées.
        Il est toujours bon de temps en temps de garder les pieds ancrés dans la terre.
        Ici, la tendance est principalement d’éluder les réalités de la vie et de se gausser, confortablement assis, sur les difficultés des êtres ignorants et miséreux en se prenant pour je ne sais quel esprit « supérieur ».
        Il ne s’agit pas d’appuyer là où ça fait mal dans le but de demeurer dans le négatif mais il ne s’agit pas non plus de fuir cette réalité sous prétexte d’une dimension nouvelle ( la cinquième 🙂 ) dont vous n’avez aucune idée de ce qu’elle est, que vous voyez arriver et que probablement, vous ne verrez jamais… dans cette vie en tout cas et pas du tout tel que vous l’imaginez…
        Question de choix également 😉

        • graffitique dit :

          Merci de tes observations, Alain, je les trouve nécessaires. Je réponds ici, Alain à ton commentaire précédent sur le sujet 🙂

          Je partage ton avis en ce qu’il me paraît sain (et même nécessaire) de voir tous les aspects du monde, sans quoi nous aussi manquerions quelque chose d’essentiel. Comme dans une partie d’échec ou de go les joueurs voient les pièces blanches et noires.

          Savoir si la transition demanderait beaucoup de temps ? On peut le penser au vu de ce qu’on perçoit, mais …
          Qui peut dire ce qu’il en est réellement quand tout peut basculer, s’accélérer, au nveau même du milieu de la vie physique : l’activité du Soleil, la Ceinture de Feu, les courants marins profonds et les jet-stream, etc. (par exemple), les interactions de toutes sortes au sein du système planétaire et stellaire. (Voir ou revoir : La Terre sous influence » – http://www.youtube.com/watch?v=CXQK4kqpqYs)

          Savoir si ceux qui « sont dans des sphères supérieures » (ça existe ça ?;)) peuvent aussi être touchés dans ce monde ou cette dimension ? y a-t-il une raison pour que ce ne soit pas le cas ?
          Ca n’a pas de sens de se le demander, si on veut considérer ce que peut être la conscience.
          Pour Haarp et certains sujets afférents, (chemtrails, expériences d’explosions nucléaires au niveau de la magnétosphère, par exemple) je suis au courant depuis quelques années, m’efforçant de faire le tri entre le possible, le vraisemblable et leur contraire, l’incantatoire au niveau du langage, les procédés manipulatoires plus ou moins subtils etc. Un certain nombre des ces fait horrifiants sont reliés entre eux par le fil de l’intentionnalité, qui nous ramène à la sempiternelle question : « A qui profite le crime ? »
          A cette question il y a à chaque fois des réponses à un certain niveau de réalité, mais on ne peut probablement pas s’y restreindre, notre conscience, notre cœur s’y révulserait.
          Reste à définir presque à chaque fois ce qu’on désigne par les termes « qui », « profit » et « crime ».
          On ne leur impute pas le même sens selon qu’on les entend en termes de morale ou de conscience.

          Ta question est lancinante, Alain : que peut-on faire ? à ce niveau ou à à plusieurs niveaux ?
          Faut-il faire quelque chose ? Que seraient ce « faire » et ce « quelque chose » ?
          Pour chaque personne il y aura sans doute un choix qui contribuera à la transformation, « consciemment » ou non.
          Cette considération n’oppose rien à rien, s’efforçant au contraire de percevoir les formes en évolution dans le tout, comme l’ensemble des méta-données, un principe de vie frayant sa voie intégrative pour élaborer sa géométrie suprême : la Création.

          • Marie-Anne dit :

            Oui, Graffitique, à la question « Que Faire », il y a une réponse adaptée à chaque niveau de conscience donc, à chaque dimension (puisqu’une dimension n’est pas un lieu  » physique » mais un état de conscience).

            À conscience « 3D », réponse 3D!
            Et ce, depuis des lustres et des lustres, nous enfonçant, à chaque tour de piste, un peu plus dans l’illusion duelle, les problèmes, les conflits, les dénonciations, les actions  » viriles », les vociférations, les combats gagnés ou perdus- peu importe, pourvu qu’il y ait eu opposition et combat, etc, etc,…On en a déjà suffisamment parlé!

            Alain, aujourd’hui, quand nous parlons de passer d’un état de conscience 3D à un état de conscience 5D ( ou au-delà), certains le font peut-être pour des raisons immatures- à eux d’en prendre conscience; mais d’autres- et c’est le cas pour la plupart d’entre-nous ici, me semble-t-il – le font parce qu’ils sont conscients qu’il est plus que largement l’heure de revenir à notre Réalité et à notre expansion.

            Comme tu le dis, à chacun son choix, évidemment!
            Le tout est de voir ce qui, RÉELLEMENT, se cache derrière nos choix, et ce, sans jugement, mais avec courage, compréhension et compassion; …et chacun à son rythme.

            • Katerina dit :

              Et à force de résonner complètement en 3D , on s épuise on s épuise .

            • pierrot dit :

              Aimer permet de libérer alors si vous voulez vous libérez de la 3D, il faudrait peut-être l’aimer et l’apprécier pour ce qu’elle est non ?

              • Marie-Anne dit :

                Pierrot, je crois pouvoir dire qu’ici, nous sommes nombreux à remercier la 3D pour ce qu’elle nous a apporté en expériences et en créativité; et à ressentir de la compassion pour son rôle souvent ingrat.

                Ce que nous appelons la 3D, est en fait un état de conscience.

                Nous pourrions voir cette conscience particulière, comme une sorte de Lumière ou d’Ange qui aurait abaissé ses vibrations pour créer une sorte d’espace de conscience artificiel afin de nous faire vivre, l’expérience de la dualité dans une densité forte.

                A mes yeux, c’est donc la moindre des choses de montrer amour et gratitude à cette Lumière courageuse, et de comprendre que , »elle » aussi, voudrait retrouver sa Réalité vraie- ses vibrations hautes.

                Pour moi, il ne s’agit pas de quitter la 3D, mais de l’élever avec nous, en élevant notre conscience.
                Et élever notre conscience, c’est aussi, bien sûr aimer et respecter cette conscience expérimentale et artificielle qu’est la 3D; ce n’est pas pour autant cautionner son enfermement dans un cercle vicieux de plus en plus piégeant et factice.

                Je ne sais pas si je suis très claire dans mes explications, mais c’est difficile d’expliquer le multidimensionnel avec un vocabulaire linéaire.
                J’ai essayé d’imager mon ressenti: personnel et pas facile, l’exercice!
                🙂

              • Katerina dit :

                Merci Marie Anne ,

                Je ne savais pas comment expliquer .
                Ce que j ai vécu en 3D , façon de parler , correspond à un monde strictement linéaire qui a fini par m épuiser complètement .
                Epuisement total .
                L expérimentation de cette dimension où l égo est l unique référence a été indispensable à notre venue sur terre . Elle nous a permis de pouvoir y vivre et d en comprendre les codes .
                Dépasser cette dimension , nous libère .
                Je n ai pas pour autant besoin de l aimer .
                Elle existe en tant qu illusion du point de vue de notre soi supérieur ,mais est la norme pour une majorité d etres humains .
                Cette connaissance nous permet de continuer à vivre cette expérience dans la paix et un bien etre qui n est pas accessible autrement .
                Dépasser la matière et l ego , peut se résumer à un changement de dimension .
                Il faut bien des mots pour exprimer cette réalisation .
                Affectueusement
                Catherine

              • graffitique dit :

                Oui, si on l’apprécie elle nous invite à pré-voir, bien au-delà de ce qu’elle donne à voir, les agencements de plus en plus subtils des formes réitérées (sur tous les plans) de la Création.

          • pierrot dit :

            La terre sous influence nous montre justement que les désordres locales sont utiles à l’ordre global aux cycles planétaires.

            Ne serais-ce pas la même chose pour l’humanité?

        • Glandeuf dit :

          Non cher ami je ne parlais pas du tout de l’article que le passeur a mis en ligne mais du lien sur cette video ridicule que tu as posté toi.
          Il est clair qu’on ne voit pas les choses sous un même angle tous les deux.
          Désolé de t’avoir mis en colère !

    • Margelle dit :

      Alain, je pense utile de parler du monde tel qu’il est… sans se voiler les yeux. Je l’ai lu sans états d’âme… je crois que je connais déjà… Les réactions sont également utiles, elles expriment un malaise et surtout l’envie de voir, de sentir autrement.. et c’est juste.
      Je crois qu’en diffusant un article tel que celui-là, il est important d’explorer la question le plus largement possible, ce qu’amènent les commentaires : Trouver la force en Soi ou dans la Source, explorer ses peurs… tout cela m’a fait vibrer.
      Je peux également citer l’expérience de Boris Cyrulnik sur les soldats allant en Irak. Ceux à qui l’on a demandé d’écrire une lettre à quelqu’un de cher avant de partir n’ont pas eu le choc post traumatique des quelques morts qu’ils ont pu déplorer… Ils avaient crée un espace intime auquel ils pouvaient se référer…. C’est un exemple parmi d’autres…
      Je pense avec toi que nous avons à être conscient, à connaître le plus possible le monde tel qu’il est dans toutes ses dimensions… sans se laisser prendre au piège de la peur… Si peur il y a, alors allons la voir, explorons là… Il me semble que c’est la meilleure -ou une des- chose à faire…. La peur n’évite pas le danger, mais le connaître peut permettre de lui faire face… Bref.. il y a tellement à dire, qui ont été dites… que je te remercie d’avoir mis le sujet sur le tapis !! 🙂

      • pierrot dit :

        Ce sont comme les maladies, des gens deviennent malades parce qu’ils ne savent pas comment les maladies fonctionnent.
        Lorsque tu le sais tu passes du mode curatif au mode préventif et tu ne te fais plus avoir ou si peu 🙂
        Alors lire ce genre d’information ne me fait pas peur car l’essentiel n’est pas là je le trouve presque amusant.
        Par contre si cet article génère de la peur, la critique va être plus acerbe.
        Mais bon ce n’est pas tout le monde qui est prêt a bien agir et non réagir à ce genre d’information.

  5. Bon jour le PASSEUR l’ indignation que tu présente à propos de Monsanto me fait penser que peut-être un de ces jours tu nous parleras du transhumanisme et de la cybernétique comme je le fais depuis des années pour dire à ceux qui t’écoute que le problème du monde actuel si cela en est un vient de là … Le réveil que tu appelle de t’es voeux passe par là sans quoi il manque une corde à la LEARE… Ou tout est compris ou alors c’est encore l’illusion… et l’amour planètaire qui consiste à aimer tout le monde ce qui revient à n’aimer personne apart soie même.L’hyper ego vient avec…
    Il n’y a pas si longtemps tu disais des choses qui resemblais à celà:
    Mais enfin! Monsanto ne fait que ce pour quoi il est fait: détruire la vie biologique c’est logique. Il faut les aimés car en fait s’ils font cela c’est qu’ils manquent d’amour non? Ou: il faut leur donner la possibilité de faire ce pourquoi il son fait encore une fois… l’amour rien que l’amour et la destruction du monde qui va avec… L’ego? mais, Il n’y a pas d’ego dans cette histoire juste la voracité d’une poignée de monstres qu’il faut aimé comme nos propres enfants… Voilà peut être enfin le chemin de l’éveil…Ce n’est pas trop tard…

    • Le Passeur dit :

      L’indignation que tu vois est ta projection. Peut-être un jour pourras-tu entendre autrui sans projeter sur lui ce qui vient de toi. Du coup peut-être pourras-tu voir en quoi l’amour est la clé de tout.

      • Bonjour , je comprend que tout ce qui touche à l’amour représente un fond de commerce qui a d’ailleurs touché le fond, la situation mondiale serait le fruit de la projection de ma seule aliénation? ou la résultante de notre triste voyage dans la trames augmenté par le poids de nos lourdes mémoires? En quoi participe tu à l’amélioration du psycho-drame en question ? En quoi peut tu t’en soustraire? Ici comme ailleurs il n’est pas question d’autre choses que de la fragmentation schizophrénique des âmes au profit d’un hyper-ego dont ce parent les plus fervent défenseurs des postures new âges que tu défend .Vive le nouvel ordre mondial voilà la devise des adeptes de l’amour universel…
        Mais il ne sera pas possible de sortir des questions avec ce genre de réponses. Là aussi il est temps de voir à travers le miroir des apparences. Visiblement la gifle cuisante du 21 12 2012 n’à pas fait faiblir les prétendants au trône de la machination post humaine.
        Bonne journée: Amour Gloire et Beautée dans le meilleur des monde …

        • Le Passeur dit :

          Tu es un grand adepte de l’amalgame où tout est brassé avec mauvaise foi et sans discernement jusqu’à la posture de réduire l’amour à un simple fond de commerce. Interroge-toi sur le regard sombre et vindicatif dont tu ne parviens à te détacher et demandes-toi pourquoi depuis si longtemps je t’énerve autant.

          • marie christine dit :

            Sinouhé, tu fais bien de parler de la gifle cuisante du 21 décembre 2012 car c’est justement peu après cette date que j’ai vécu le plus grand chaos intérieur de ma vie, qui m’a obligée à une remise en question radicale et m’a foncièrement transformée .
            Les effets ont varié selon les personnes .
            Tout dépend si on reste dans le superficiel en n’attendant que des événements extérieurs …

  6. alain thomas dit :

    En complément voici un lien très sérieux qui parle des chemtrails et de leurs étroites relations avec les intérêts de certains lobbys comme Mosanto.
    Attention, tout ce que vous pourrez chercher sur la signification des chemtrails vous emmènera dans des révélations assez terrifiantes pour notre planète, de sa santé et de la nôtre en conséquence.
    Si des liens avec vidéo vous intéressent, je peux en transmettre

    http://chemtrail.jimdo.com/

  7. catB dit :

    Bonjour à tous,
    merci de ta présence le Passeur
    La lecture de cet article m’a renvoyé à une prise de conscience, il
    me semble que le stade de consommateur est lui-même dépassé, il est devenu celui de l’acheteur, celui qui achète sans réel besoin, avec très peu d’argent quelque fois, ou en toute confiance, et ne consomme pas son achat, parce qu’après l’illusoire désir, on découvre un achat qui est en fait obsolète, inutilisable, inutile, périmé, cassé, trop coûteux à l’usage ou toxique.
    De mon point de vue, être acheteur, acheter, acquérir est la nouvelle énergie d’urgence pour que la roue tourne encore pour certains sur cette planète. Peu importe que soit consommé ce qui est acheté, pourvu que les étalages se vident ici, que les usines usinent là et que nous déplacions tous ces stocks à travers le monde dans nos maisons, nos campings-cars, nos voitures, nos bureaux, nos sacs à dos, nos déchetteries, nos brocantes, nos centres d’aides humanitaires, nos camps de réfugiés, nos pauvres, nos guerres, nos usines, nos magasins, nos maisons…
    Dans ma petite vie, combien de choses achetés non consommées ?
    Qu’ai-je besoin pour vivre ?
    Que restera-t-il dans ce monde qui ne sera jamais acheté ou volé à la Terre pour nous être revendu ?
    Que puis-je y changer sinon vivre consciemment ce monde en faisant partie d’un changement à venir ?

    • acacia dit :

      Bonjour catB
      « Que puis-je y changer sinon vivre consciemment ce monde en faisant partie d’un changement à venir ? »
      … eh bien mais c’est justement ça qui change tout, non ? : vivre de plus en plus en conscience et intégrer ainsi les fréquences subtiles du changement.
      Les articles et échanges que je lis sur ce site me rendent en tout cas archi optimiste !
      Merci à toi, Passeur, pour l’énergie que tu y consacres quotidiennement – je suppose que l’engagement n’est pas toujours facile à tenir.
      A tous, une solide journée de Foi au Changement !

    • Margelle dit :

      Hé hé !! je vis dans un bon pourcentage de ce que les « autres » achètent et ne consomment pas !!! recycleuse première, c’est moi !! qu’est-ce que je vais devenir si vous n’achetez que le stricte nécessaire ??? 🙂

      • acacia dit :

        Peut-être aussi t’arrive t’il de recycler des objets dont tu n’as toi-même pas besoin ?… 🙂

      • TAM dit :

        Tu vas devenir, Margelle, ce que tu as toujours été !!!!! (LOL)….Un boulon plus conscient dans cette machine à broyer…Moi, je ne suis qu’un clou….au milieu d’autres clous….J’ai aussi une tête de clou et je vois tous ces « marteaux »….Je crains….Alors, je me mets dans mon trou et on verra bien !!!!Bon OK, ça fait madame bricolage….On vit avec notre tournevis intérieur tout simplement!!!!

      • elba- dit :

        Bin justement, il nous faut acheter plus malin : ne pas aller dans les « grandes enseignes » et regarder si près de chez soi, il n’y a pas un artisan, un agriculteur, un marchand de légumes ou de viande (qui s’approvisionne localement), et s’il n’y a pas des bricoleuses qui peuvent nous vendre des objets recyclés, que l’on ne retrouvera pas chez tout le monde… des trucs qui ont une âme, quoi !
        🙂

        Merci Passeur. Ca fait plaisir de voir que la lutte contre les cochonneries de Monsanto est planétaire.
        … Même si ces gens-là obtiennent tout ce qu’ils veulent de la part des gouvernements et des diverses commissions (agricoles, d’éthique etc.) sans doute par un moyen de pression ou de la corruption.

        Si nous bougeons tout, j’ai bon espoir. 🙂

        • Margelle dit :

          Tout à fait d’accord, sans occulter la question de notre consommation. De quoi avons-nous réellement besoin ? L’Equateur est en train de demander l’autorisation d’exploiter 1% du Parc amazonien de Yasuni pour l’extraction du pétrole. C’est une zone de réserve écologique qui risque à nouveau d’être mise à mal.

  8. Margelle dit :

    Merci à vous tous pour ces témoignages, ces informations, qui posent la question de notre reliance au monde. Nous sommes tou-te-s relié-e-s… et nous avons à l’être de plus en plus, chacun-e son mode, sa voie… mais dans la plus grande implication possible. Il me semble que l’essentiel est là, dans notre implication, quelque forme qu’elle prenne, du moment qu’elle SOIT.

  9. acacia dit :

    Il semble bien que tout soit irrévocablement question d’équilibre.
    Les évènements se font l’écho de toutes ces transformations intérieures auxquelles nous sommes confrontés – on les subit ou on travaille dessus mais elles sont là.
    Il y a là une concordance vibratoire à laquelle nous ne pouvons échapper, le changement est en marche rapide, qu’on le veuille ou non. La Terre et nous sommes liés par un pacte qui dépasse l’entendement, mais notre cœur le sent, le sait – lui le sait depuis toujours… et nous on l’avait oublié…
    C’est pourquoi sans doute les aspirations de la plupart des gens semblent bel et bien évoluer.
    Et c’est peut-être aussi pourquoi le point critique redouté par les puissances au pouvoir va être atteint prochainement.
    J’avais lu le livre « Un million de révolutions tranquilles » après que tu l’aies mentionné ici, Passeur (« Des signes parmi d’autres », en janvier). Belle évocation d’une nouvelle citoyenneté coopérative, déjà active dans diverses régions de divers pays – et localement dans bien des petits coins de France. Beaucoup d’espoir et beaucoup de joie !
    Le degré d’amour et d’intégrité de personnes telles que Vandana Shiva, et de toutes celles qui oeuvrent par esprit de solidarité et de justice, détermine le sens d’une progression décisive.
    Oh que ça m’enchante cette idée d’une multitude immense de marcheurs animés par un « non » fermement et calmement opposé à la dictature alimentaire – et par ce biais à bien d’autres formes de dictatures en place.
    Je crois que le rassemblement pour l’Unité est en train de se bâtir, en nous et autour de nous, dans une irréversible spirale qui chaque jour gagne en puissance…et ça me réjouit infiniment !
    Ma petite tache de chaque jour : rester centrée sur le cœur, dire oui à l’amour et à l’harmonie, dire non à toute forme de division…
    Je vous embrasse tous !

  10. Taoufiq dit :

    Chers toutes et tous,

    Quelle coïncidence, je viens de parler tout à l’heure de Monsanto à ma sœur à propos d’un article datant de mai, visant à rendre illégal, à terme, le fait de jardiner chez soi… et ce soir le nom de Monsanto refait surface !

    je cite:
    « Cette loi est la « solution finale » pour Monsanto, DuPont, Pionner, Sygenta et d’autres sociétés de semences, qui ont depuis longtemps admis que leur objectif est le contrôle total de toutes les semences et les cultures de la planète. En criminalisant la culture privée de légumes – faisant des jardiniers des criminels – la commission européenne remet le contrôle de l’approvisionnement alimentaire à des sociétés comme Monsanto. »
    source : http://lejournaldusiecle.com/2013/05/09/la-commission-europeenne-veut-criminaliser-lutilisation-de-semences-non-enregistrees/

    autre article:
    http://www.wikistrike.com/article-cultiver-son-jardin-pourrait-devenir-un-acte-criminel-y-compris-au-sein-de-l-union-europeenne-118036292.html

    Bien sûr, il faut prendre du recul par rapport à ces articles, mais ils sont révélateurs de la direction que certains veulent faire prendre à l’ensemble de la planète. Qu’il s’agisse de cette firme ou d’autres nébuleuses servant des intérêts similaires.
    En fait, je vois derrière tous ces remue-ménages, les soubresauts d’un système qui arrive à sa fin, et même s’il perdure, ce sera dans la direction qu’il aura choisi de suivre, comme tout un chacun.

    • graffitique dit :

      Mentionnons aussi, le rapt qui est fait sur les populations paysannes pauvres par le moyen des micro-crédits.
      (je crois que le Maroc est concerné, il y a eu récemment des manifestations de femmes spoliées, ainsi que plusieurs pays d’Afrique et l’Inde)
      La liste s’allonge des activités visées par cette « criminalisation », soulignant sans cesse le fossé creusé entre légalité et légitimité, et forçant à terme de plus en plus de gens à désobéir.
      « En fait, je vois derrière tous ces remue-ménages, les soubresauts d’un système qui arrive à sa fin, et même s’il perdure, ce sera dans la direction qu’il aura choisi de suivre, comme tout un chacun. » Je partage ton avis Taoufiq : à cela près que des millions d’humains ne sont pas en mesure de choisir

      • katerina dit :

        Je suis d accord . Le système semble vraiment arrivé à sa fin , si il continue ce sera comme cela . Les manifestations de l énormité de la situation mondiale est telle que finalement personne ne la voit .
        Et nous n y pouvons cette fois vraiment rien .
        La misère engendrée est aussi telle qu il nous faut etre vraiment en paix avec nous meme pour comprendre l ensemble sans verser de larmes sur la souffrance des peuples .
        Hier encore je pleurais et priais pour que la paix règne enfin sur terre .
        Il y a vraiment que l univers et nos compréhension au delà de nos illusions et de nos sentiments qui peuvent etre salutaires .
        J ai tellement pleuré de ne pouvoir rien faire .
        Affectueusement
        Katerina

      • Taoufiq dit :

        Tu as raison Graffitique, en soulevant l’autre face du micro-crédit.
        Il y plusieurs années, j’ai contribué en toute modestie, à la fondation Zakoura pour le micro-crédit au Maroc (don financier et aussi expertise en architecture pour des écoles en milieu rural).
        On ne peut pas mettre toutes les initiatives dans le même paquet, mais c’est vrai qu’aujourd’hui on assiste aux limites de ce mode de crédit (taux d’intérêt exorbitant) et au détournement de sa vocation première.

      • spot dit :

        +tous,
        Il y a cette réalité composite, cela ressemble à un alliage de naturel et de désordre artificiel, mais il y a aussi un réseau qui se créer par la relation du visible.
        Mais, le phénomène de la perception n’appartient qu’à lui-même, et c’est de cette pensée cachée dans le visible, qu’on conçoit percevoir les sentiments.
        Oui, on est mélancolique devant tous ses massacres irréversibles qui brulent à tout jamais les images de la beauté de la nature.
        Oui, on est à l’écoute des chants d’oiseaux qui se perdent dans la brume, à la surface d’une mer calme, où l’écume se fait parfois ballotter par l’emprise du ressac.
        Mais c’est de cet espace dédié à l’existence de la mémoire, qu’un pacte subtil se détache de l’horizon du visible, du support des lettres qui s’agglutinent de cohérence pour former l’apparence des mots.
        Il y a quelque chose de caché dans la perception, quelque chose qui nous parle d’ivresse inattendue traversant les frontières éloignées de notre champ d’analyse.
        Quelque chose qui puise son énergie dans la beauté de la nature, et là, on se laisse corrompre de vertige par l’incarnation du regard.

    • graffitique dit :

      Voici un document qui présente assez bien les données de la situation mondiale alimentaire, même s’il passe un peu vite sur certains aspects de la question :
      Arte – Vers un crash alimentaire bio végétarien
      http://www.youtube.com/watch?v=MZzoUiFMuzg

      A beaucoup des maux que l’on constate pour l’humanité, aux difficultés de la Vie sous toutes ses formes, on est régulièrement tenté d’imputer une cause, une combinaison de causes.
      On croit peut-être alors, identifier la racine du mal en considérant la cause des causes : celle-ci nous semble souvent être le profit, sous toutes ses formes.
      Ce qui nous est ici comme le bien, est souvent la malédiction de l’autre, de l’ailleurs, et la division poursuit le cycle. On s’acquitte éventuellement de quelques larmes, parce qu’on ne se voit pas insensible, mais impuissant.
      Le profit est-il réellement la cause ultime ? L’affirmation de soi ? Un système corrélatif de croyances et de dépendances ? La peur ? La nécessité de la polarisation, prétendument imputable à l’incarnation ?

      En effet, semer le doute, nourrir la confusion, est un élément de la stratégie protéiforme de falsification – domination.
      Ainsi que la spéculation parasite le naturel, le calcul se gave du spontané, la compulsion assèche toutes les sources.
      Nos émotions – prévisibles, donc prévues – constituent la fondation du mensonge, de la falsification. C’est d’ailleurs un élément essentiel -quoique immatériel – de notre implication dans cette construction aberrante.

      Rien ne se peut, tant que l’on n’est pas en mesure de « déconcerter » la prévisibilité de nos comportements réactifs autant que créatifs, sur laquelle se fondent précisément tous les scénarios de domination.

      « L’univers n’est pas un système de lecture, c’est un système d’écriture »
      (Wladimir Stevanovitch cité par Franck Hatem)

      • katerina dit :

        Graffitique ,

        Je sais que les larmes versées ne sont que pour me montrer à moi meme que je ne suis pas insensible .
        Et de meme la culpabilité de ne pas pleurer .
        Il y a effectivement un travail qui s effectue afin de ne plus etre programmé face à certaines situations .
        C est ainsi il me semble que l on peut retrouver notre divinité et notre maitrise et ne plus faire parti de cet autre programme auquel nous avons participé .
        C est réellement un reset qui s effectue sur tous les plans .
        La Paix et l amour ne sont pas ce que l on a bien voulu nous faire croire .
        Cet état d esprit nous permet d etre détaché et stable dans tous les aspects de notre vie .
        Amitiés
        Katerina

  11. graffitique dit :

    Merci Passeur, de relayer cet article.
    Encore se limite-t-il à l’agriculture, et puisqu’il s’agit là de Monsanto, il y a d’autres infos qui auraient leur place. Il est probable que les lecteurs ici en connaissent l’essentiel.
    Mais puisqu’il y a effectivement morts d’hommes, il me semble juste de souligner le caractère global, monolithique pourrait-on dire, de l’intention destructrice, qui structure les efforts de cette nébuleuse de firmes criminelles : celle-là même qui s’agite sur la scène et en coulisses,dans la perspective d’imposer le fait accompli, le point présumé de non-retour.
    Je ne pense pas que ça puisse nécessairement aliéner notre vision de la beauté, de l’unité. Au contraire.

    Les peuples sont agressés de multiples façons, sur plusieurs plans, y compris dans l’entretien artificiel de leurs divisions. Ils éprouvent alors quelque peine à exercer une focalisation multiple dans le processus de leur défensive.
    Conserver, sur chaque plan, chaque terrain, la perception de l’ensemble des corrélations logiques qui sous-tend la stratégie de l’agression, afin que les réponses ne se perdent plus dans la considération exclusive du « détail » (de caractère local ou thématique), dans la fragmentation inévitable encore, des efforts de réponse aux évènements.
    L’importance de ce point me semble lié à la montée en puissance de ces efforts « défensifs » à travers le monde, sur tous les plans où ils sont mis en œuvre.

    La considération équanime des manifestations, du fonctionnement du Mensonge, est peut-être une conscience utile à la structuration de cette réponse défensive.
    Il semble de plus en plus évident que la peur a changé de camp, ce qui est plutôt encourageant au-delà des apparences.

    Le rôle et le fonctionnement des émotions ne sont sans doute pas le moindre des choses à considérer, dans la mesure où ce monde est notre création.
    C’est peut-être parce que, dans une certaine mesure, « nous sommes aussi », Monsanto, Xe, Halliburton, Areva, etc. que notre « implication » – involontaire – peut créer l’effet rétro-causal de rétablir l’équilibre (…)

    • katerina dit :

      Certainement Graffitique .
      Peut etre que quand nous aurons vraiment compris le pourquoi , nous saurons comment .
      Tout est lié : de la compréhension du monde où nous vivons , de son histoire , de la compréhension de nos shémas égotiques et sentimentaux et bien plus encore bien sur .
      Je sens une force en moi , une diminution de ma peur .
      Puisse cela etre au service de l amour et de la paix dans nos cœurs .
      Affectueusement
      Katerina

    • Soleil Bleu dit :

      Je n’ai pas posté sur l’article parce que je ne savais pas mettre en mots les fortes résonnances, multidirectionnelles, macro et micro auxquelles il me renvoyait.
      Et je te lis graffitique, et tu viens d’exprimer là exactement le contenu de ma perception.
      Même les scribes de notre état de conscience apparaissent dans cet espace accueilleur de Soi et créateur de lignes de Vie toujours plus audacieuses.
      Merci à toi et à ta clarté d’Esprit qui contribue à un vrai enrichissement dans ce retour à l’appréhension du Tout.
      Bises ♥
      S.B

      • graffitique dit :

        Merci à toi Soleil Bleu, de ce retour qui m’éclaire : mon post me paraît d’ailleurs incomplet sur plusieurs plans et je ne voulais pas faire long.
        Ce soir je tombe sur ce texte, il est peut-être juste de faire le lien avec l’article ci-dessus. Toujours est-il que j’aime ce qu’écrit Bertrand Duhaime :
        « L’urgence des temps marque la fin des jeux et du port des masques »
        http://www.arcturius.org/chroniques/?p=16849

        Katerina : Ne dirait-on pas que nous savons déjà le comment et le pourquoi ?
        N’est-ce pas là un ressort possible de cette force que tu sens en toi, et diminution de ta peur ?

        Je vous embrasse tous ♥♥♥

        • katerina dit :

          Cher Graffitique ,

          Je viens de relire ton message . Monolithe , j ai vu un monolithe en vision ou reve . Il était noir et je savais que je le connaissais déjà .
          Tes paroles m ont permis de trouver .
          Le Monolithe de 2001 Odyssée de l Espace ressemble à cela .
          Et il est beau , mystérieux , attirant .
          Seulement , il a besoin d un spectateur , il a besoin de la lumière pour exister .
          Notre monde est à l image de ce monolithe .
          Toutes les souffrances crées sont là pour nous rapprocher de lui .
          L etre humain n a pas besoin de cela .
          Quant à moi je suis prudente , la pureté de l etre humain et de son amour est au delà des croyances .
          Oui nous savons le pourquoi du comment , l amour dans l instant nous permet de ne plus regarder ce monolithe .
          Affectueusement
          Katerina

  12. katerina dit :

    Merci Passeur ,

    Que dire de plus .
    Consciente depuis longtemps après des études universitaires en biologie que la diversité est essentielle à la vie , je n aurais jamais pu imaginer qu un désastre écologique d une si grande ampleur puisse survenir .
    Je suis de tout cœur avec Vananda Shiva , lui suis reconnaissante pour son courage et sa volonté .
    Je tiens également à vous remercier Passeur pour ce site qui permet à beaucoup de s exprimer et faire entendre leur voix .
    Tout cela dans la fraternité , la patience , la volonté et la discrétion .
    Il y a tellement à dire , à créer pour l avenir de l humanité .
    Affectueusement
    Katerina

    • acacia dit :

      Katerina ♥♥♥

      • acacia dit :

        « Tout cela dans la fraternité , la patience , la volonté et la discrétion .
        Il y a tellement à dire , à créer pour l avenir de l humanité . »
        Ce sont ces deux phrases qui m’ont touchée, Katerina.

    • TAM dit :

      Cela aussi est le CHEMIN……La prise de conscience…..Avec ou sans diplôme…..On peut être super diplômé (comme beaucoup aujourd’hui) et ne pas voir ce qu’il se passe…..Les tribulations remuent , remuent, secouent, secouent….Nous sommes comme la bouteille d’Orangina….Il faut nous secouer pour que l’on puisse voir la pulpe d’orange !!!!!

      • katerina dit :

        Oui Tam ,

        Diplomes ou pas , nous sommes tous concernés .
        Je n ai d ailleurs pas vraiment utilisé mes diplomes , il ne m ont pas permis de comprendre , seulement d avoir accès à une certaine information .
        L éthique n a rien à voir avec les diplomes .
        Je t embrasse .
        katerina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *