Quand l’ego prend le dessus

Zdzislaw BeksinskiPar Inelia Benz.

L’Ascension est l’expansion de la conscience, et l’ego, s’il prend le dessus, contraindra cette expansion.

Quand peut-on dire que l’Ego a pris le dessus ? Il existe des signes. Nous nous mettons à juger les autres, nous pensons qu’ils ont tort, nous devenons la victime de quelqu’un, on nous fait du mal et, nous en faisons aux autres.

L’ego est un corps nécessaire à l’existence sur Terre. Cet article ne traite pas de comment «s’en débarrasser», «le tuer » ou quoi que ce soit de ce genre. Mais il traite de comment ne pas le laisser prendre le dessus.
Quelques exemples de prise de contrôle par l’ego.

Récemment, un de mes amis a subi une mauvaise passe dans son voyage de découverte. Il avait le sentiment qu’il devait trouver sa propre vérité et mener les autres vers sa vérité. Les détails sont personnels, aussi je ne les dévoilerai pas. Cependant, je tiens à mentionner ce cas particulier, car c’est quelque chose que LA PLUPART D’ENTRE NOUS vivra.

Essentiellement, ce qui se passe est que nous nous retrouvons drapés de notre propre importance. Particulièrement si notre vocation est celle du leadership, de l’enseignement ou de la diffusion, comme c’est le cas de mon ami.

La vocation de diriger comme leader peut être très puissante et s’accompagne du pouvoir. Le pouvoir est la capacité de faire. La personne qui détient le pouvoir a la capacité de faire ce qu’elle veut. C’est une chose positive. Le pouvoir, dans le royaume du spirituel et de l’illumination s’accompagne d’une grande responsabilité. La responsabilité est la capacité de réagir. Ce qui revient au pouvoir.

Dans le contexte actuel de l’éveil, les gens sont avides de jouer les meneurs d’âmes. Ceci, bien sûr, est contradictoire en soi. Les personnes qui recherchent le leadership cherchent simplement au mauvais endroit. Tout le propos de l’illumination et de l’ascension est que la personne ne regarde pas en dehors d’elle-même, ne demande pas aux autres d’apporter des réponses.

Je ne dis pas qu’une personne ne devrait pas chercher la sagesse auprès de maîtres contemporains ou disparus, au contraire. Plus la personne s’expose à la sagesse des siècles passés, mieux c’est. Cependant, à la fin, elle aura besoin de se tourner vers son être intérieur et de faire l’expérience de sa complétude; il lui faudra trouver ce qui est vrai pour elle.

Mon ami a chuté, mais vraiment chuté. Il m’a contactée pour obtenir des réponses, se demandant ce qui se passait, pourquoi cela lui était arrivé. Ma réponse: regarde à l’intérieur. Reste centré sur ton cœur et fais le calme dans ton esprit.

Il se sentait mal d’avoir laissé les gens dans sa «vérité» laquelle s’était révélée n’être rien de plus qu’un brouhaha égocentrique.   Nul besoin de se sentir mal. Les gens sont tous, sans exception, des êtres divins. Si un ou plusieurs de ces êtres divins décide de suivre une autre personne sur le chemin de leur croissance spirituelle, une connexion existe bel et bien ici, tout comme les leçons à apprendre. Il n’y a pas de victimes dans la vie.

Et vous savez quoi ? La plupart des gens ne se rendraient même pas compte qu’ils sont en train de faire une erreur. La plupart des gens avancent et vivent leur vérité au mépris de celle des autres pour le restant de leur vie. Ce n’est pas le cas de mon ami.

Signes qui indiquent que l’ego est en train de prendre le dessus :

Zdzislaw BeksinskiNous affirmons que les autres ont tort :

«tu as tort à ce sujet, ça ne marche pas comme ça.»
«Non, ce n’est pas ça du tout.»
«Si tu fais ça, tu es complètement idiot.»
«NON, tu n’as pas eu une bonne vie; tu as eu une vie pourrie, une vie horrible. Une vie de souffrances. Ce n’est pas une bonne vie.»

J’ai entendu quelqu’un dire tout ça dans une conversation.

Lorsque nous affirmons que les autres ont tort, nous atrophions leur être. C’est une manière de les abattre et de les détruire. À force d’affirmer que les autres ont tort, ils en viennent à sombrer dans la dépression ou pire encore.

On est blessé…

Récemment, j’ai parcouru des milliers de kilomètres pour apprendre à mieux connaître une personne en particulier. Cette femme est quelqu’un que j’admire et pour laquelle je ressens beaucoup d’affection. Lorsque je suis arrivée là-bas, au bout de quelques heures, elle m’a tout simplement signifié qu’il n’y avait pas de place pour moi ni dans son espace, ni dans son esprit, ses pensées ou ses sentiments. C’était honnête de sa part mais la vérité fait très mal. Voilà, j’étais là, toute disposée à la recevoir. J’avais dépensé des centaines de dollars pour être là, voyagé plusieurs heures pour être là et je lui avais donné la clé de mon espace, de mes pensées et de mon cœur; et voilà ce qui m’arrive… En réalité, c’est quelqu’un que je ne connais pas vraiment.

C’est notre égo qui s’attend à être attendu, accepté, accueilli et aimé. C’est notre égo qui recherche validation, approbation et admiration. C’est notre égo qui s’attend à trouver quelque chose ici bas, chez une autre personne, quelque chose que nous devrions rechercher en nous-mêmes. Mais lorsque nous faisons ça, nous renonçons à  trop de POUVOIR.

NE DONNEZ PAS VOTRE POUVOIR et ne soyez pas si attaché à vos propres VÉRITÉS; cela vous empêche de voir celles des autres, lesquelles sont aussi justes et aussi valables. Mais ne repoussez pas les autres pour vous protéger. Nous sommes ici pour interagir, communiquer, faire l’expérience de la proximité, de l’amitié, de l’amour, de la connexion.

Tout ce qui diminue notre conscience, par l’action du jugement, nous blesse; en faisant plaisir aux autres plutôt que d’être nous-mêmes, en doutant de nous-mêmes, en disant que les autres ont tort, ou en se sentant important, etc., sont là, très probablement, les signes que l’ego prend le dessus.

Recherchez l’humilité, l’ouverture d’esprit; autorisez-vous à être vulnérable et permettez à la vie de vous enseigner comment grandir, évoluez et ascensionnez vers le niveau suivant de votre conscience. Ne devenez jamais invulnérable au point que personne ne puisse vous blesser ou vous indiquer sur quoi vous devez travailler pour grandir encore plus.

Inelia BenzInelia Benz – Traduit pas Carine – Vu sur La Presse Galactique.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

283 réponses à Quand l’ego prend le dessus

  1. Eve Lyne dit :

    Aaaaah…J’aimais bien Margelle l’araignée :
    Elle est au fond du puits, on dirait !
    Bergelle, elle est au bord de la berge…
    C’est pas mal, pour finir.
    Quant à moi, à vol d’oiseau, je crèche à quelques minutes du lieu où l’Abbé Pierre
    passa son enfance.
    Un saint homme…Peut-être même un Saint.
    Pour l’avoir saluer, toucher, (enfin…Sa statue de bronze) il y a plusieurs années, du temps de son vivant, il m’a exaucé !
    Bon, là je n’ai plus le temps de raconter l’anecdote.
    Je suis inquiète car Joseph cherche un logis pour Marie…Le temps presse !

    Bon NOEL à vous deux : Margelle et Bergelle !♥♥

  2. Bergelle dit :

    Eve-Lyne alias l’Abbé Pierre 🙂 merci : « juste un peu de temps pour apprendre à aimer » oh, que oui, c’est si essentiel ! et si vaste, si immense !!! une vague dans l’océan, que dis-je, une goutte dans l’océan qui rêve d’être l’océan tout entier…. 🙂
    Joyeux Noël pour ceux à qui cela a encore un peu de sens… pour ma part, j’essaie de le retrouver…
    Margelle dite Bergelle (ou l’inverse) (la vie se complique)….

  3. Katerina dit :

    La manipulation a atteint une telle envergure .
    Tel un filet de peche dont les mailles sont tellement serrées , l etre humain ne sait plus , il ne peut plus savoir .
    La source est l information qui nous permet de vivre l intégrité .
    Vivre l instant comme un enfant sans se soucier de l instant suivant .
    Namasté
    Catherine

  4. Eve Lyne dit :

    Le sens de la vie ?
    Peut-être comme le disait l’ Abbé Pierre :
    « Juste un peu de temps pour apprendre à aimer… »
    Bon Noël, Jacques !

    • acacia dit :

      Que c’est beau, ça ! « Juste un peu de temps pour apprendre à aimer »…
      Mener sa vie avec ces mots, ce souffle du Cœur…
      Il me semble que si je me laisse guider par ce seul vouloir ma vie sera une jolie floraison…
      Puisse donc la vie de chacun être un apprentissage d’amour, je ne sais rien de mieux à vous souhaiter, à vous ici et à tous les vivants.
      ♥♥♥

  5. Jaccques dit :

    « Lorsque je m’engage d’un côté, je démontre seulement que je suis conditionné, renvoyé d’un bord à l’autre comme une boule de flipper. »
    Jusqu’au jour où…. le Coeur frappe à la porte… Et tout un pan du château de cartes s’écroule…
    Quel est donc le sens de la vie ?
    Mais quel est donc le sens de ma Vie…?
    Bonne soirée
    Jacques

  6. graffitique dit :

    Merci Jacques j’apprécie toujours beaucoup tes interventions, qui me touchent.
    Merci d’être là parmi nous, je te souhaite le meilleur 🙂
    La formulation de ce texte est intéressante pour représenter l' »effet miroir » au niveau du collectif, le mécanisme de la « complicité » parfois difficile à saisir à cette échelle entre « bourreau » et « victime », qu’on pourrait voir apparenté au syndrome de Stockholm

  7. Katerina dit :

    Merci Graffitique et Joel Labruyère ,

    C est exactement ça .
    Tout ce que je sais c est ce que je ne sais rien .
    Phrase attribuée à Socrate .
    ☼☼☼
    Catherine

  8. Patricia dit :

    ….et s’abandonner enfin à l’ UN connu au plus profond de notre être …

    Oui, merci Graffitique, merci Jacques ;

    Bonne et paisible fin d’année à Tous !

    Patricia

  9. Jacques dit :

    Merci Graffitique. Très beau texte de Labruyère !

    « Etre à soi-même sa propre lumière ! » disait Krishnamurti.
    Que cette phrase est simple, transparente…claire…lucide…!
    Se libérer de toute autorité est le chemin à accomplir. Autorités religieuses, politiques, administratives, nationales, militaires, familiales, etc…
    Tout doit être balayé, y compris l’autorité du « savoir »…
    Je sais, je sais, je sais… NON !
    Je ne sais rien du tout !
    L’Ego n’est qu’un organisme de survie. Il est nécessaire de comprendre son mécanisme et de détruire toutes les protections qu’il a construites, dans l’instant, au fur et à mesure que des « dangers » se profilaient au cours de l’existence.
    La Liberté véritable est à ce prix.
    « Se libérer du connu » et OSER aller, en confiance, vers l’inconnu…

    Belle journée.
    Jacques

  10. graffitique dit :

    Le titre de ce texte de J.Labruyère est : « L’autorité et la Liberté »
    oups

  11. graffitique dit :

    Un texte de Joël Labruyère (publié sur le site « Les Chroniques du Rorschach »

     » L’autorité est l’agent le plus destructeur sur cette planète. L’autorité est destructrice. L’autorité politique, scientifique, religieuse, économique, etc. L’autorité politique est destructrice car elle oriente les choix funestes des masses dont elle stimule les instincts. La masse, dont nous faisons partie, est soumise aveuglément aux autorités. Elle y trouve la sécurité. Nous acceptons d’être coiffés par des autorités parce cela nous déresponsabilise.

    Imaginez un instant que vous êtes entièrement responsable individuellement de tout ce qui arrive. Cela devrait vous faire bondir hors de votre passivité car vous disposeriez d’une énorme énergie, d’une volonté neuve et d’une grande vivacité. Mais puisqu’il y a des docteurs, des savants et des sauveurs, à quoi bon se fatiguer ?

    Les autorités terrestres ne sont pas reliées à la sagesse universelle, mais elles sont mues par l’instinct de conservation de leurs privilèges et de leurs statuts – par cynisme ou par ignorance. Les autorités contrôlent la conscience des masses, lesquelles en retour, font pression sur les autorités pour qu’elles donnent satisfaction à leurs instincts basiques – du pain et des jeux. La politique mondiale est fondée sur ce mécanisme depuis le début de la période historique.

    Les autorités accompagnent l’instinct des masses qui est uniquement tourné vers la sécurité matérielle à court terme. La politique est donc assez simple : il suffit de chevaucher le dragon des masses humaines en comblant son désir de sécurité et de distraction. Dans une civilisation matérialiste, la connivence entre l’autorité et la masse devient particulièrement destructrice car il n’y a pas de borne à la double avidité en présence. La prise en compte de la nature et des règnes vivants n’a pas sa place. L’élite veut des privilèges et plus de pouvoir, et la masse ne désire que la sécurité physique agrémentée d’espérance en des jours meilleurs. L’élite dispense alors généreusement des promesses de verts pâturages, tandis que le troupeau qui se sent bien gardé, ronronne de satisfaction. Il y a un consensus qui interdit aux deux forces de se réfréner mutuellement puisqu’il n’y a plus d’élément équilibrant quand l’illusion du progrès physique est la seule norme.

    La troisième force, l’autorité ancienne de l’Eglise, est désormais inféodée à la préservation des privilèges de l’élite économique, ou bien, elle se noie dans la démagogie humanitaire, sociale, matérialiste. Dans les deux cas, l’église sert le système élite/masse, en s’identifiant à l’un ou l’autre, incapable de s’affirmer comme une force morale autonome. Quoiqu’il en soit, l’autorité des églises, lorsqu’elle ne rencontre pas de résistance, est dévastatrice pour la conscience emprisonnée dans un carcan de croyances conventionnelles qui n’aident pas à vivre ni même à bien mourir. L’autorité emprisonne tous les êtres, depuis les classes non cultivées jusqu’à l’élite intellectuelle qui est incapable de penser hors du cadre de ses références culturelles.

    Un cadre de l’élite, arrogant et bourré de connaissances, demeure un ignorant. Or, pour penser comme un être vraiment libre, il faut d’abord être libre de toute autorité, de toute tradition, de tout système idéologique ou économique. Il faudrait en outre, être intérieurement affranchi par rapport à notre propre pensée mécanique, répétitive, obsédante, radoteuse, maniaque, bornée, peureuse, etc – ce mental auquel nous sommes inexorablement soumis, et qui nous rend fou à quelques nuances près. Car l’autorité ne nous atteint que parce que nous la laissons nous séduire à l’intérieur de notre conscience.

    Refuser l’autorité de l’élite, dans la mesure où nous sommes capables de la voir en face, ne suffit pas. Il faut être conscient du mal que l’autorité opère en nous-même, à travers notre système de pensée et de croyance, c’est à dire notre structure psychique entière. Le dissident spirituel qui veut échapper intérieurement aux autorités destructrices qui mènent le monde ne doit pas faire de concession. Il ne devrait pas tenter de faire le tri entre les mauvaises autorités – dont il constate l’influence négative sur sa vie et la nature entière – et de supposées autorités acceptables, qui apparaissent comme un moindre mal. Il faut écarter résolument toute autorité – sauf celle de celui qui exerce ses compétences dans la vie quotidienne, et qui le démontre par ses actes.

    L’autorité la plus pernicieuse est évidemment celle qui se dissimule en nous-même en tant que principe égotique, le moi qui impose sa loi tyrannique à l’âme. Le moi est le roi Hérode qui extermine nos pures intuitions spirituelles – les nouveaux nés de notre conscience. Si l’on observe le fonctionnement de notre moi, on voit que le centre de l’égo auquel on est identifié lorsqu’on dit “moi, je”, est un ensemble de données provenant des autorités extérieures. La marge de liberté de penser est limitée puisqu’on repousse une idée conformiste pour mieux adopter la position opposée, laquelle provient inévitablement d’une autre autorité. La caricature de ce processus réside dans la démarche politique: on rejette les idées de droite, et on bascule à gauche, ou vice-versa. Mais l’être est-il de droite ou de gauche ?
    Lorsque je m’engage d’un côté, je démontre seulement que je suis conditionné, renvoyé d’un bord à l’autre comme une boule de flipper. »

    • graffitique dit :

      J’imagine que c’est au second degré 🙂

    • pierrot dit :

      hi hi hi
      J’ai bien ri.
      De la simplicité j’aime
      Etre heureux de rien. Bravo!
      La joie sans cause.
      L’absence de but.
      On ne rêve que de soi.
      le sens de la vie est justement de voir l’illusion du sens 🙂
      Etre dans l’instant.
      Et je constate qu’elle utilise beaucoup la réfutation. Je ne crois pas …
      Pour l’avoir rencontrer personnellement, elle ne croit pas non plus au monde angélique, disons qu’elle avait accès à ce monde mais après son basculement elle a réalisée que c’était encore un rêve.
      En fait pour elle l’essentiel est dans l’instant et tout le reste n’est que rêverie et histoire censée nous réconforter en tant que personne.
      La vie est donc impermanente et se renouvelle d’instant en instant avec une absence total de continuité projection.
      C’est donc vivre l’inconnu.

      Merci Glandeuf!

      • katerine dit :

        Mer si Glan d eu f
        ♪☼♪

      • Marie-Anne dit :

        Oui, Pierrot, toute la Création, dans toutes ses dimensions, est un rêve; monde des anges compris, évidemment.

        Le tout, effectivement est d’en être conscient.
        À partir de là, on peut alors jouer, expérimenter et/ou se déployer dans ce rêve et y participer- soit très « activement », soit plus en observateur, soit plus en méditant,…
        Le tout est d’être conscient de cela et de ne pas s’identifier au rêve ni à nos projections;… d’être, donc, clairs aussi dans nos motivations profondes.
        À partir de là, le Jeu de la Création peut être d’une grande et paisible beauté, d’une belle joie claire et d’un joyeux intérêt.
        Comprendre que la création- toutes dimensions confondues , n’est qu’un rêve ou une illusion :1) n’enlève rien au charme et au vécu du jeu- au contraire, nous permet de le jouer en toute sérénité et belle conscience; et 2) n’est pas un but, mais une étape, selon moi( la notion de  » but » est une notion 3D; on ne peut pas vraiment parler de  » but » pour ce qui tend à l’infini).

        Je suis aussi d’accord avec le fait que, dans les dimensions (3/4D) auxquelles nous prêtons encore trop notre attention, il serait bon et il serait « temps » de nous vider la tête- ou, tout au moins, de la vider et de ne laisser entrer que ce qui parle à notre Cœur- ou que ce qui vient de notre Cœur.
        (Et pour cela, oui, Pierrot, la nature peut nous être d’une grande aide ; les différentes formes de méditation ou la contemplation simple aussi, par exemple.. )
        Là, à chacun sa façon, à chacun sa route, à chacun son rythme; à chacun une vidange plus ou moins radicale.

        Pour ce qui est de cet interview de Betty, j’y ai trouvé un mélange de grande sagesse et d’une autre forme d’illusion plus subtile(normal, puisque dans la création, tout est illusion, même subtile et toute vérité est variée et mouvante);
        Donc, pour la paraphraser, je pourrais tout aussi bien dire:  » ce que dit Betty, je crois pas ça! », et être tout autant dans la vérité qu’elle!

        Mais je ne le dirais qu’en boutade, car je reconnais, dans ce qu’elle dit, beaucoup de ce qui appartient à une vérité qui m’anime moi ( pas tout, mais beaucoup).

        Voilà, ça, c’est que j’en dis aujourd’hui! 🙂
        Là-dessus, je vais aller me vider la tête! 🙂 🙂 🙂

    • Margelle dit :

      Eh bé Gland-oeuf (puisqu’on y est, on y va ???)
      bon elle est pas mal Betty. Elle dit des trucs justes (du moins il me semble, à mon avis, de ce que je peux en juger)… Le truc qui cloche, (à mon avis… etc…) c’est la finale où finalement elle SAIT ce qui est juste…. et alors là pour le savoir elle le sait !!! Bon, c’est bien pour elle…. et j’aime bien pour elle…. mais à mon avis (etc…) elle est à une étape… qu’elle va certainement dépasser un jour, où là elle ira certainement encore plus loin… avec un regard sûrement plus lumineux…. mais c’est vrai que l’interview pâtit du choix de l’intervieweuse (est-ce un choix, Pierrot ?) qui rabaisse le niveau et sérieusement…. Bon allez, je vais pas trop titiller…. mais j’avais envie de réagir car elle crée le malaise de ceux qui ne sont pas exactement là où ils pensent être…. et on ne peut pas leur en vouloir, juste le signifier… (mais je peux me tromper !! 🙂 )
      (en tout cas je ne me suis pas sentie accueillie, juste invitée à faire comme elle… même si ce qu’elle fait est superbe, pour elle…)

      • katerine dit :

        Marie Anne, Margelle , Glandeuf , Pierrot ,

        Vous avez tous raison . Des fois cela fait un joli mélange .
        Et comme tout est impermanent …
        J ai été assez sensible qu elle dise que nous ne pouvons plus vivre dans le control et qu il faut laisser faire . L organisation est de l ordre du divin , notamment depuis ces changements de paragdime .
        C est vrai que ce que nous avons à faire en ce moment c est de nettoyer , le reste est pris en charge si je peux dire .
        On ne peut non plus ne pas agir et attendre béatement .
        Il y a aussi à créer un jour peut etre autre chose , sinon quel intérêt ?
        Amitiés à tous et toutes
        Catherine

      • Louisetta dit :

        Pour ma part, en ce moment, les deux seuls qui me « parlent » dans leurs expériences et m’aident à secouer le tapis avec discernement sont Isabelle Padovani et Darpan.

        Je les trouve l’un comme l’autre extrêmement justes et fins, bien que différents, mais surtout sans cinéma !

        Vous savez, ce cinoche attendrissant mais un peu crispant de l’éveillé ou de celui qui se croit arrivé parce qu’il a eu une expérience de son espace immuable et qui veut inviter avec une intention trop choute, de sa petite maison céleste, tout le monde à venir fuir la souffrance avec lui en se blottissant dans la paix h 24.

        Vous savez bien, voyons, ceux qui, comme nous ont besoin de se faire encore beaucoup de câlins à eux-même et de nettoyer encore des peurs de vivre, sauf qu’ils ont l’impression que non, ils sont arrivés, parce qu’ils ont franchi une première étape d’expérimentation… qui enseignent avec l’envie magnifique de partager cette paix, mais qui n’accueillent pas encore pleinement avec confiance et amour TOUTE leur humanité.

        Ah, humilité, confiance et accueil, quand nous épouserons-vous?

        🙂

        • katerine dit :

          Louisetta ,

          Tu me fais bien rire .
          Et je ressens fortement ce que tu dis .
          Suivons notre chemin , créons le .
          Merci pour tes justes paroles .
          Il y a beaucoup , mais alors beaucoup de monde dans la spiritualité .
          Je t embrasse
          Catherine

        • Louisetta dit :

          Déjà, quand j’entends, qu’il y a une part de moi-même qui veut en « arnaquer » une autre, qu’il faut juste « ne pas écouter l’individu illusoire en moi » et me distancier de lui comme de la peste pour rester dans l’état d’être impersonnel, de la « mort de l’ego »! (c’est violent en fait, l’éveil! ^^ l’ego s’en prend plein la tronche et se fait rejeter de partout, sous les prétexte de plus grand et plus paisible) que lui !) perso, ça me crispe !
          Une part de moi se sent triste, une voix très douce en moi me souffle « oh non, accueilles-moi, ne me rejettes pas, éduques-moi, aimes-moi… »

          • Louisetta dit :

            … « vois mon innocence, éduques mon ignorance ».

              • Li dit :

                C’était la fête de Betty hier? *_*

              • katerine dit :

                Louisetta ,

                Je ne cherche pas à relativiser .
                Comprendre l espace temps au delà de nos connaissances permet juste de ne pas trop se prendre la tete .
                Au dessus de tous nos égos et de ne pas trop s attacher aux discours de ceux qui savent , bien que leurs expériences nous aident .
                Nous ne sommes pas dieu , eux non plus , l organisation est quantique et ça personne ne sait ni pourquoi ni comment .
                Cette idée me libère de tout pouvoir , humain , dieu humain , dieu .
                Affectueusement
                Catherine

            • Louisetta dit :

              Non mais je ne veux faire le procès de personne. Nous avons tous ces mêmes mécanismes à des moments différents, et chacun fait comme il peut.

              Katerina, merci d’avoir perçu l’humour plus que l’ironie derrière mes mots ! 🙂

              Si tu ressens ce que je dis, je te propose une petite vidéo que je trouve fort sympathique. Après, Isabelle Padovani a un éclairage et une attitude qui me parlent beaucoup, mais qui seraient peut-être du chinois pour un(e) autre !

              http://www.youtube.com/watch?v=TncakDSik0M

              • Marie-Anne dit :

                Merveilleuse Isabelle Padovani!
                Merci pour le lien, Louisetta! 🙂

              • katerine dit :

                Louisetta ,

                Ce qui est difficile à comprendre c est que le temps n est pas linéaire .
                Ce qu exprime Betty , elle l exprime aussi à un instant T .
                Nous pouvons ressentir ses paroles ou pas en fonction de notre instant t .
                Peut etre qu à l instant t+1 , les choses n auront plus le meme sens et pour elle et pour nous et pour ses auditeurs .
                Sachant que la terre change , que le soleil est aussi en grande transformation , ainsi que les planètes qui bougent , sans parler de l univers , des galaxies etc…
                L illusion serait de croire qu une personne ou au autre est dans la vérité . L illusion nous bouscule semble t il .
                La multidimension est un cadeau , et encore si temps et espace il y a .
                Tout ça pour dire que je ne comprends pas grand chose , mais que j essaie de me fier à mon étoile ou mes étoiles .
                Je t embrasse
                Catherine

              • Stéphanie dit :

                Merci Louisetta pour cette vidéo d’Isabelle qui m’a bien fait rire. J’aime beaucoup ses messages clairs et simples. J’aime sa tendresse pour son petit moi …

              • graffitique dit :

                J’aime bien celle-ci aussi : http://www.youtube.com/watch?v=hq4J-O3Or84
                Elle me fait rire 😀 Ses mimes imagent très bien ce qu’il faut 😀

              • Louisetta dit :

                Je t’en prie, Marie Anne ! Contente que ça te parles aussi !

                Certes, Katerine, certes, tout peut se relativiser… 🙂 mais il semble y avoir deux choses que l’on peut re-découvrir et qui échappent à toute loi d’espace-temps, de densité, de langage, ou de dimension: la conscience et l’amour.

                Par rapport à son expérience, Isabelle Padovani parle non pas de rester dans les retrouvailles avec les cieux, mais de faire le pont entre les cieux et la terre, entre le père et le fils en nous, entre la mer et ses vagues. En un mot de boucler la boucle. d’aimer notre humanité dans sa globalité, avec toutes ses facettes divines ET égotiques. J’aime ce coté « il n’y a rien à jeter! » ça me parait sain !

                J’aime ce naturel qu’elle incarne, cette confiance sans fond, j’aime ce non-rejet de la douleur, et lorsqu’elle dit « ce qui m’importe ce n’est pas qu’on s’éveille, mais qu’on rit et qu’on puisse garder un espace de tendresse en nous même, le cœur ouvert »

                Combien d’entre nous ont déjà senti dans la vie leur cœur se « serrer », se « fermer » pour n’avoir pas su comment accueillir leur propre douleur?

                J’aime ce coté qui ne se prend pas trop au sérieux, qui sait dire devant 200 personnes:

                « je ne sais pas tout, je n’ai pas de solution à ton problème, je ne contrôle pas tout, la vie décide parfois, mais je vois ta douleur, je te propose de l’autoriser à être là »

                C’est si … féminin, ce coté illimité, accueillant, patient.

                Si je voulais faire une petite boutade affectueuse par rapport au vocabulaire de Betty, je dirais que ça me laisse tendrement rêveuse, tout ça…

              • Louisetta dit :

                Oh, je viens de voir vos réactions Stéphanie et Graffitique…

                Rien à ajouter, je suis en phase avec votre ressenti aussi 🙂 <3

              • Louisetta dit :

                Excellent, cette vidéo, Graffitique, je ne la connaissait pas du tout, merci 🙂

              • pierrot dit :

                C’est rigolo dame nature m’a dit la même chose cet après-midi.
                Je suis vraiment content de pouvoir me ressourcer en son sein.
                Je trouve les relations humaines compliquées avec toutes ces croyances conditionnées alors qu’avec Gaia c’est si simple.

              • pierrot dit :

                merci Graffitique, j’ai aussi une addiction au sucre.
                J’ai bien ri 🙂

              • Margelle dit :

                🙂 Pierrot, est-ce que vraiment tu te sens arbre ??? uniquement, totalement arbre ??? avec les racines qui plongent dans le sol, et ne permettent pas de se mouvoir, sauf en profondeur…. son tronc noueux, rêche, picoré par les oiseaux, ses branches qui s’étalent, parfois se cassent… qui reçoit le soleil, la pluie, le froid, sans broncher, parce qu’il ne le peut pas ? qui regarde (s’il regarde) non qui sent, sans rien dire, parce qu’il ne le peut pas ?
                Oui, non ? je veux bien recevoir tes instructions d’homme arbre 🙂

              • Margelle dit :

                Graffitique, j’ai également regardé cette vidéo hier soir. elle est délicieuse, quelle simplicité, quel humour, quel bonheur elle donne !!

              • Soleil Bleu dit :

                Louisetta,

                Merci ☼
                Lorsque j’écoutais Isabelle dire que le « petit moi » a surtout besoin d’amour plutôt que d’être « corrigé », m’est revenue la réponse de l’Ange à Gitta Mallaz qui pleurait sur l’agissement du sien de « petit moi » : « C’est justement Lui que tu dois apprendre à aimer ».

                Du jour ou j’ai entendu ces mots me parler, j’ai banni les schémas ou chemins préconçus qui rendent indispensable à leur réalisation « il faut que.. » pour un résultat prédéterminé à l’avance .
                Aujourd’hui je roule au carburant (même si mon moteur a encore souvent des ratés) « Accepte et Sois en Amour avec Ce que tu Es ».
                Une action qui se joue au présent, un lâcher-prise d’avec l’interférence du jugement qui n’a aucune légitimité à me soumettre au conflit qui le caractérise.

                Je t’embrasse très fort 🙂

              • pierrot dit :

                Marguelle, c’est rigolo que tu me parles des oiseaux qui le picore car je viens justement d’en filmer 2 qui m’ont bien fait rire. Je vais mettre cette vidéo dans une semaine.
                Non je ne me sens pas arbre, le contact est subtil et voluptueux.
                C’est pour cela que j’aime randonner seul je suis moins enclin à converser et peut pleinement m’émerveiller de la beauté de la vie.
                Et ce que j’aime dans l’observation directe c’est qu’il n’ y a pas de recherche de sens, on est joyeux est on remercie voilà tout.

              • Soleil Bleu dit :

                grafittique ☼

                Waouahhh !…ce que dit Isabelle Padovadi dans cette vidéo me parle à 200% 🙂
                Des paroles sages ramenées à l’expérience concrète de la Vie et exprimées avec la simplicité qui les rends reconnaissables par le plus grand nombre, voilà ce que j’appelle une parole qui éclaire de façon universelle. ♥♥♥

              • Marie-Anne dit :

                Merci à toi aussi, Graffitique!

                Comme j’ai un addiction à (à peu-près) un millier de choses ( sucre, chocolat, ceci, cela,…), je vais avoir un millier d’éveils ( ou de détentes! 🙂 )
                Je plaisaannte, comme dirait Lisa:
                Un seul éveil bien global et bien complet me suffira! 🙂

              • Louisetta dit :

                Chers tous,

                Contente d’avoir lancé le sujet « Isabelle Padovani » et d’avoir vos impressions 🙂

                @ Petite note à Pierrot: C’est mon coté empêcheuse de tourner en rond qui parle, mais tu ne crois pas que si le but de tout ce foutoir dans la matrice depuis des millénaires, c’était juste qu’on aime la nature, on aurait pas fait plus simple et on ne se serait pas incarné chacun seul dans une terre vierge? Trop fastoche comme mission: aimer ce qui est la vie dans son expression direct, l’amour et l’intelligence dans sa densité.

                Nous oublions cette chère dame nature simplement lorsque nous nous oublions nous même.

                Par contre incarner la boucle de la vie qui s’oubli puis se rappelle à elle-même, apprendre à aimer ce qui n’est pas amour en nous et en les autres, c’est d’une autre paire de manche!

                Il a fallut une sacré bande de courageux et de fous amoureux de la vie pour accepter ce défi!

                Vive notre humanité, si décriée et maltraitée, qui ne demande pourtant qu’à être aimée ! : )

                Tendrement à vous tous…

              • pierrot dit :

                Louisetta, cela te prends tout de même un lieu pour te ressourcer sinon tu vas y laisser des plumes. On peut vite se laisser submerger par le cirque de la lutte humaine.

              • François dit :

                Louisetta, 🙂
                « Vive notre humanité, si décriée et maltraitée, qui ne demande pourtant qu’à être aimée ! : )  »

                Oui car elle souffre de ce manque d’amour. Je ne connais pas d’humains simples et pas non plus d’humains compliqués, je ne connais que des humains qui , par instants vont bien et deviennent par là même , simples et bienveillants et qui, à d’autres instants sont dans leurs marécages, dans leurs ombres et là deviennent compliqués et/ou décevants selon nos propres attentes.
                L’humain est beau, simple et bienveillant quand il s’aime !
                Pour finir , et ce n’est qu’une vision personnelle bien entendu , mais je ne crois pas un instant à l’ascension personnelle et collective tant que nous n’aimerons pas nos sœurs et frères au delà de toutes conditions, c’est à dire tels qu’ils sont dans cette remarquable et divine diversité.
                Comme le retransmets le Passeur
                « « Chaque être a son chemin; et le chemin de l’un n’est pas celui de l’autre mais tous les chemins sont dans le Chemin. » Philippe de Lyon.
                Quand je m’aime et que j’aime l’autre dans sa différence, je suis heureux… ce n’est pas une théorie mais un constat.
                Merci donc Louisetta. ♥ et oui il faut être un peu fou et courageux… 🙂

              • Louisetta dit :

                @Pierrot, je comprends complètement que la nature soit un lieu d’inspiration et de ressourcement, et cet amour particulier que tu voues à dame nature, comme tu l’appelles si délicatement, est très beau.

                Après, il y a une légère différence entre se ressourcer en un lieu (physique, intérieur ou même astral) et finir par fuir une part de nous même et des autres. Dans mon expérience, la frontière est parfois ténue.
                Mais peut-être pas pour tous, après tout.

                Il me semble seulement important de garder à l’esprit les mécanismes premiers que nous avons pour beaucoup d’entre nous face à une souffrance: s’y laisser submerger, la réprimer, ou la fuir… Cependant, il existe bel et bien une ou plusieurs autres options, qu’il nous appartient d’explorer ou non.

                Après, j’ai conscience que je parle ainsi car je ne cherche en ce moment pas le bien être absolu en priorité, mais la liberté intérieure. Ce qui peut faire passer par des phases inconfortables, et ce qui fait faire des choix différents que quelqu’un qui va chercher une paix totale, ou un mieux être confortable.
                Tout dépend de nos priorités, et aucune n’est bonne ou mauvaise !

                @François:

                Je te rejoins complètement sur ce que tu décris! C’est drôle, mais je sentais que tu réagirais à mes mots … : )

              • pierrot dit :

                Je me demande si le sens que l’on donne à la vie ne dépend pas du point de vue qu’on a sur la vie?
                Et donc le sens serait une illusion de plus.
                Car qui a une opinion si ce n’est le penseur ?
                Mais on préfère sans doute se rattacher à ce qui est palpable.
                En ce qui me concerne moins j’ai des repères extérieurs mieux je me porte car alors je me laisse porter sans avoir besoin de faire des choix.
                Faut-il faire un choix pour être dans l’instant ?

              • Margelle dit :

                Encore une petite video d’Isabelle Padovani : « la tendresse…. » vraiment succulente. Je me suis régalée.
                http://www.youtube.com/watch?v=X4QX1XpmmKQ
                Oui, à chacun de vivre sa voie, qui peuvent être multiples, il me semble, et changeantes, du moment qu’elles restent centrées sur soi…. ne pas se perdre de vue… « qu’importe le flacon du moment qu’il y ait l’ivresse ! » ah ! vivre ivre !! 🙂 d’amour, s’entend ! de joie !! et de tout ce qui nous emmène plus loin… même la tristesse peut être joyeuse, alors ?

              • Margelle dit :

                Oh Pierrot, tu n’oublies pas la vidéo des oiseaux ???? 🙂

              • Louisetta dit :

                Oh, Margelle, la vidéo sur la tendresse est aussi une de mes préférée! ça ne me surprends pas de toi que ça te parles ! : )

                @Pierrot, je respecte ce choix, mais pour ma part je me demande: si c’était pour ne s’identifier à rien, se dire que tout est toujours une illusion, et demeurer dans ce qu’en l’occurrence Isabelle Padovani appelle l' »arrière plan » (et espace immuable et infini) alors pourquoi on est pas resté la haut, désincarnés, sans même de corps, fondu dans la conscience et l’unité h24 ? Je te le demande! ^^

                On est sur terre, et la vie ne joue t-elle pas à se retrouver elle-même, mais en alliant ses polarités, en se densifiant, en se divisant, en prenant multiples facettes, choix et mouvements… A travers nous!

                Dans la douleur, l’amour, la douceur, le dynamisme, le calme et la tempête…

                Pourquoi rejeter le « fils », qui, bien qu’ignorant et qui se casse la tête à tous les carrefours, n’en est pas moins… attendrissant, justement! Le « père » en nous aime son « fils » tellement! mon expérimentation de ces temps çi est que pour rien au monde il ne voudrait le supprimer! il l’a mit au monde! Le guérir, oui, le voir, ce qu’Isabelle appelle l’éduquer, oui. Mais on ne va pas se débarrasser de lui! et c’est tant mieux.

                Pourquoi y aurait-il quelque chose à rejeter de la vie, Qui n’aurait pas de sens? Mon cher Pierrot, ce n’est pas à un amoureux de la nature que je vais apprendre que tout est si bien fait! Y comprit nos parts plus ignorantes…

                Mais ni toi ni moi n’avons plus « raison » que l’autre, et tout choix se respecte.

                Je vous aime tous tendrement, tient ici. Vraiment, tous les commentaires actuellement, je les trouve riches, et chacun se questionne et avance, c’est beau…

              • Margelle dit :

                Tu t’en doutes Louisetta, je te « suis » parfaitement, entièrement, et tu l’exprimes si bien, tellement bien !! si clairement… ♥♥♥ merci à toi et à nous tous !!!

              • pierrot dit :

                @ Louisetta, j’entends ta demande mais le fruit n’est pas encore assez mure pour te donner une réponse qui vient du coeur.

                @ Margelle bientôt pour la vidéo.
                🙂

              • graffitique dit :

                Merci Margelle pour la video d’Isabelle ‘La tendresse’ et à toi aussi Louisetta pour ta toujours claire et juste expression 🙂
                Et puis à tout le monde pour vos participations très pertinentes 🙂
                Affectueusement 🙂

              • pierrot dit :

                Ce que j’aime dans la nature c’est la relation authentique et la joie qu’elle m’inspire.
                Donc profondeur et joie tout simplement.
                Il n’ y a pas d’artifices, pas de faut semblant, pas de masque et je peux comprendre que certains fassent ce genre de tripes.
                http://www.arcturius.org/chroniques/?p=22585
                Dans ce genre d’expériences on ne peut accuser l’autre et donc on est obligé de faire face à soi-même et on ne gaspille pas son énergie à se tromper de cible, c’est souffrant mais quelle libération ensuite.

        • Soleil Bleu dit :

          Je viens de me visionner quelques vidéos d’Isabelle Padovani, et je goûte là à quelque chose d’assez remarquable. Je ne m’identifie pas à elle, elle n’agit pas sur moi à titre de comparaison ou de modèle auquel je serai tentée de me référer, j’identifie deux chemins auxquels je reconnais beaucoup de similitudes mais aussi des différences. Et je suis très surprise que cela n’entraine aucun conflit, mieux : Par la simplicité et l’authenticité de son approche elle m’autorise à reconnaître et légitimer la mienne.
          Je ne saurais dire si la pédagogie qu’elle utilise agit à cette ré-union et re-connaissance « d’avec » qui je suis, ou si je suis témoin par cette expérience de l’Acceptation et la Reconnaissance qui grandissent en mon intériorité « pour » Qui je suis. La seule chose que j’observe c’est que se vit là un constat de différences en l’absence de tout conflit. Mieux, je trouve ces expèriences de Vie (il serait plus juste de dire je « m’autorise » à trouver ces expériences de Vie) très belles dans leur expression différenciée .
          Sentiment de Paix très doux, agréablement tranquille, autant qu’un sentiment de liberté qui redonne de l’aisance aux mouvements, à Tous les mouvements.
          In lakesh les amis.

          • Louisetta dit :

            Je trouve aussi qu’il y a une grande authenticité qui s’est développée chez cette femme, et je suis touchée de ton témoignage, chère Soleil Bleu…

            • pierrot dit :

              Louisetta, n’oublions pas que les points de vue sont impermanents.
              Alors soyons fluide et rendons nous grâce de pouvoir expérimenter la vie tout simplement en toute humilité.
              Pour ma part je suis de moins en moins dans l’attente de conseils d’autrui et de plus en plus dans ma guidance intérieure et je trouve cela génial.
              Bien sûr ceci est mon propre point de vue.

          • Margelle dit :

            J’aime ton ressenti Soleil Bleu. Je ressens à peu près le même… Je crois que c’est dû au fait qu’Isabelle allie la structure globale à la particularité de l’individuel. Elle arrive à unir et vivre le général au particulier. Je crois qu’elle s’inscrit dans la Loi tout en respectant la Vie. Il y a union, respect du Tout. Il y a compréhension, connaissance. Je ne sens aucun refus chez elle.. aucun jugement, mais reconnais- sance de ce qui est dans une vision large. L’individu reprend sa place d’un petit tout dans un grand Tout. Chaque petit tout devient partie prenante du grand Tout…. c’est un aller retour permanent, unifié… et il est beau ainsi…. c’est ainsi que je le vois et ressens aujourd’hui ♥

  12. Marie-Anne dit :

    Oui, Margelle! 🙂 🙂 🙂

    Ton commentaire sur l’astrologie et le  » Connais-toi toi-même, et tu connaîtras l’univers et les dieux » a aussi provoqué quelque chose de l’ordre de la méditation, en moi! Merci!!
    Je place ici le résultat de cette courte « méditation- remise en place de mes idées » car je sens qu’il me faudra tout de même un peu plus de place que ci-dessous ! 🙂

    L’astrologie, d’après ce qu’en dit Luc Bigé ( j’ai visionné les 2 premières vidéos: celle que tu nous as indiquée et la suivante), me paraît , effectivement, s’occuper surtout du:
    « connais la personnalité qui est la tienne dans cette vie-ci, connais ses atouts, ses difficultés, ainsi que les différents moments et rythmes des processus d’expression que cette personnalité pourra développer, et tu pourras surfer sur les vagues de ta vie actuelle , de la manière la plus adéquate, la plus bellement expressive, la plus confortable,… et la moins éprouvante et fatigante pour toi » ( ce qui est déjà bien précieux!).

    De manière plus générale, je pense que le « connais-toi toi-même » seul, peut simplement évoquer une exhortation à une bonne connaissance de sa personnalité, de sa psychologie propre ainsi que de leurs possibilités et de leurs limites dans cette vie-ci (ce qui est déjà bien utile!);

    …si on ajoute  » et tu connaîtras l’univers et les dieux, là, on va clairement plus loin!
    On est invité à re-connaître notre Essence, notre réalité profonde, bien au-delà de toute personnalité: et c’est là que nous prenons conscience que nous sommes et que nous contenons l’univers et ses dieux, et « plus » au-delà encore, que nous sommes cette Lumière-cet Amour donc- dont sont faits et issus tous les Univers!

    Se connaître, c’est alors savoir que nous sommes Amour, faits d’Amour, nourris d’Amour, entourés d’Amour(uniquement), manifestant l’Amour; et , ici et là , par et pour l’Amour…

    Se connaître vraiment, c’est, dans ce cas, retrouver l’Amour qui est en nous; et oui, Margelle, se connaître et reconnaître cet Amour Que Nous Sommes, c’est aussi reconnaître l’autre (et tout ce qui est), comme étant aussi cet Amour que nous sommes; … Et l’Amour ne peut qu’une seule chose : Aimer (avec tout ce que cela implique d’union, d’intelligence, de bonté, de paix, de joie, de respect, de tolérance, de créativité, etc, etc,…).

    Donc, se connaître , c’est aimer et s’aimer (tiens, langue des oiseaux: « c’est aimer essaimer »
    …essaimer quoi? De l’Amour, bien sûr 🙂 )

    Donc,… » connais-toi, tu t’aimeras, et ainsi, tu connaîtras et aimeras tout le « reste apparent » ( les autres, ton environnement, les mondes, les univers, les dieux que tu as imagés,etc, etc,…)
    Connais-toi toi-même et tu connaîtras tout cela, puisque C’ Est Ce que Tu Es.
    Re / co- nais ( nais ou renais avec toi-même) et tu renaîtras avec l’Univers et ses Dieux ( car tu es tout cela aussi).

    Rien de bien nouveau, bien sûr, mais la différence, c’est que grâce à ta propre méditation, Margelle, j’ai pu intégrer tout cela à un autre degré de profondeur!
    Merci donc à toi ( et à Luc Bigé dont j’aimerais aller suivre bientôt le 3ème volet de la vidéo que tu nous as postée).

    Amitiés et Amour à Tout ce que Nous Sommes tous

    • Katerina dit :

      Je n ai pas de mots pour dire ce que je ressens . Le travail de Luc Bigé ainsi et surtout la façon , la profondeur de ses interventions sont de l ordre des hommes de lumière. Je dirais qu il vient directement de la Grèce antique .
      Merci Margelle .
      Catherine

      • Marie-Anne dit :

        Catherine, je comprends parfaitement ce que tu veux dire!
        C’est vrai qu’avec Luc Bigé, on a l’impression de côtoyer et d’écouter en toute simplicité, un esprit lumineux, qui nous offre, en toute humilité et en toute sincérité, un peu des perles de son travail de conscience et d’ouverture!
        Si nous pouvons l’écouter aujourd’hui, c’est aussi que nous sommes tout à fait capables de le comprendre; et ça, c’est plutôt une bonne nouvelle!

        Je t’embrasse, ainsi que Margelle et vous tous!

        • Katerina dit :

          Marie Anne ,

          La joie profonde n est elle pas ce qu exprime Luc Bigé ?
          La connaissance .
          Ou un ensemble qui peut aussi nous faire rire parfois , sourire , vivre tout simplement .
          Je pense tout de meme que la connaissance amène à cet état d esprit .
          Il n y a rien de comparable dans ce que j ai pu connaitre avant .
          L ego a été une protection divine , il n est plus utile , s en débarrasser et le changer , ce qui ne peut se faire sans travail , nous amène à une autre protection .
          Je ne sais toujours pas d ailleurs comment cela s effectue , et cela n a pas d importance .
          L amour est la seule réalité , et l univers a crée quelque chose d infini et de sublime .
          Je t embrasse
          Catherine

          • Marie-Anne dit :

            Oui, Catherine,
            Je suis comme toi: tout ce qui m’approche de la Connaissance- y compris la connaissance de Qui Je Suis de toute éternité et la connaissance de qui je suis ici, sur cette planète, et la connaissance de ce que mon Cœur désire me voir accomplir ici- tout cela me remplit de joie!
            Bien sûr, cette Connaissance peut être directe et évidente (l’éveil) ou plus progressive et tâtonnante (le réveil, étape par étape) …ou encore, tantôt l’un, tantôt l’autre. Mais, finalement, quand la lumière surgit: quel bonheur!

            Pour ce qui est de l’égo, Catherine, même s’il t’en a fait voir, ne le repousse pas: au final, il t’a toujours été loyal ; il a toujours voulu te protéger car il sait tout ce que tu as souffert et enduré dans l’expérience 3D; dans sa logique, il a encore peur pour toi.
            Aime-le, apaise-le, il en a besoin; et ainsi, tu l’illumineras de ton amour et tu l’élèveras et l’engloberas dans l’océan de ton Moi où ses gouttes illuminées se disperseront avec joie et gratitude.
            Aime-toi, Catherine, car en Réalité, tu es Belle; et tu es Pure, comme ton prénom te le rappelle!

            Je t’embrasse

            • Katerina dit :

              Merci Marie Anne ,

              Tes paroles à mon égard me vont droit au cœur .
              Ce que j ai voulu dire et ce n est pas facile , c est pourquoi Dieu ou qui que ce soit d ailleurs , il va falloir trouver un autre nom , m a laissé me dépatouiller toutes ces années . Mon égo et mental ont fait ce qu ils devaient , ce que je pense c est que cet égo vient bien de quelque part , et à mon sens il m a servi de protection . Comme Dieu est créateur , et là c est peut etre mon égo qui parle , il a du aussi créer cet égo qui au final fait que je suis toujours sur cette planète .
              Bon c est un peu compliqué mais je l aime bien mon égo .
              Il n y a pas à entrer en conflit avec lui .
              Accepter serait judicieux .
              Tu sais Marie Anne mon chemin a été long , semé d embuches , si je suis belle et je te remercie pour ces paroles , c est par la grace du tout , du mystère .
              Et savoir un jour pourquoi je suis là , me remplirai vraiment d une grande joie .
              En attendant et si un jour je sais , sait on jamais , mes moments de joie sont de plus en plus nombreux .
              Il me semble que tous ici évoluons , chacun coopérant à cette évolution .
              Je t embrasse très chaleureusement .
              Je remercie le Passeur , et tous d etre ici .
              Cet espace est véritablement un cadeau .
              Catherine

              • Marie-Anne dit :

                Catherine, je ne connais pas le détail de ta vie, bien sûr, et je n’ai pas à le connaître, mais je sais que Dieu, c’est toi aussi!
                Si « Dieu » t’a laissé te dépatouiller comme tu dis, c’est que c’était nécessaire pour toi.

                Ton égo, comme le mien, comme le nôtre à tous sur Terre, est né de la dualité dans un monde très dense. As-tu lu « Messages de Jeshua » de Pamela Kribbe? Si ce n’est pas le cas, je ne peux que te le recommander ( éd. Hélios) ainsi que  » Au Coeur de l’Amour » , « Adonaï »,  » Je Suis, Tu Es » (Sananda) (et aussi « La Loi de l’Amour ») aux mêmes éditions Hélios: certaines choses te surprendront peut-être; ne prend que ce qui te parle; il y a aussi dans ces 4 derniers petits livres beaucoup d’amour et d’intelligence.
                Je crois que cela pourrait t’intéresser!
                Bisous à toi et à tous!

              • Margelle dit :

                🙂 magnifiques réflexions Katerina. Entre le savoir, le doute, l’espoir… ou l’espérance…. Nous vivons avec toutes ces composantes… et comme tu le dis si bien, ici, nous évoluons tous et ce faisant nous participons à l’évolution globale… que je pense infinie…. accepter l’infini aide à considérer notre finitude infinie… faite de toutes ces parcelles de poussières d’étoiles que nous avons à reconnaître. Je pense que notre tâche ici est de tout reconnaître… sans rien rejeter (y compris nos rejets !). Et qu’ainsi nous participons au monde… ce que nous faisons…
                Bien à toi, Katerina, je t’embrasse.

    • Margelle dit :

      Ma belle Marie-Anne !! C’est tout simplement magnifique, tu transformes une petite vague en grande déferlante, qui atteint la rive et ancre l’eau dans la terre, c’est ce que je ressens à la lecture que tu nous proposes…. Cela permet le « travail » (je l’appelle comme ça) d’imprégnation des ressentis dans nos coeurs, nos âmes… sans oublier nos corps…. merci pour cette résonance de méditation qui l’amplifie de manière superbe.
      Merci Katerina pour ta voix qui se joint au courant marin de tous les engagements qui nous unifient… au-delà des mots qui nous manquent souvent… ♥♥

      • Marie-Anne dit :

        Chère Margelle, ta petite vague me porte encore!
        Et je ne sais comment te remercier de nous avoir fait connaître ces vidéos de Luc Bigé!
        Je viens de terminer d’écouter le troisième tiers de la deuxième vidéo ( tu me suis? 🙂 ) et mon mental n’a pas cessé de s’émerveiller sobrement( si, c’est possible) et mon Cœur, lui, n’a pas cessé de sourire et de s’ouvrir! Quelle joie!
        Comme quoi, on peut faire plaisir aux deux, coeur et mental, semble-t-il! (Pierrot, ne lis pas ça! 🙂 ) ; en fait, je crois que mon Cœur a accompagné mon Mental dans cette (re)découverte; j’ai même l’impression qu’il lui a fait une fleur!

        Je sens aussi comme l’imminence d’un déclic en moi, depuis que j’écoute Luc Bigé; bien sûr, je ne prétends pas que celui-ci aurait nécessairement le même impact sur tout le monde-à chacun ses propres modes de déclenchements- mais il n’en reste pas moins que cet homme est passionnant!

        Encore merci à toi, Margelle, la messagère- poétesse!

        • Soleil Bleu dit :

          Oups Marie-Anne ! ton dernier post n’était pas encore apparu sur mon ordi lorsque j’ai écrit le mien, du coup ce dernier n’est pas vraiment synchro 😉

          • Marie-Anne dit :

            Maintenant que nous devenons multidimensionnels, ces petits croisements de messages ne sont pas très graves, Soleil Bleu! 🙂
            La preuve: j’ai tout compris !
            Allez, je vais l’écouter, cette 3ème vidéo! 🙂

      • François dit :

        Merci Margelle de nous avoir présenté Luc Bigé ♥

        • Margelle dit :

          Grand bonheur nouveau que tu apprécies également (français, ça ?). Je crois qu’il faut absolument remercier Soleil Bleu qui est allé le dénicher, égaré dans les rubriques d’il y a 2 mois ! J’apprécie que présenté discrètement il ressorte ainsi avec sa tranquille connaissance au service du monde… ♥ à vous.

          • Li dit :

            Comme je vous sens tous très en forme, voici un petit texte sur la tristesse.
            A vos claviers, vous avez 5mn pour disserter!
            Tous ceux qui rendrons une page blanche n’iront pas chez Marie-Christine pour la Pentecôte!
            http://yog.lavie.over-blog.com/article-bonjour-tristesse-114917582.html
            Je plaisannnnnte! Mais la tristesse vu sous l’angle d’un sentiment essentiel qu’il faut garder, je n’y avais pas pensé…
            Bisous, sourire, joie et amour à tous.
            Lisa ♡♥♡

            • Li dit :

              Désolée pour les fot dortogrf…C’est certainement dû à un nouveau lâcher-prise…〠

            • Marie-Anne dit :

              Merci, Lisa, pour ce très beau texte! 🙂

              Oui: oser regarder la tristesse enfouie au fond de son être, et non la nier en fuyant vers un monde extérieur qui peut nous enivrer juste un moment bien court, mais qui, en fait, nous éloigne de ce que nous recherchons ( inconsciemment trop souvent) de tout notre Cœur!

              Notre tristesse la plus profonde est celle de la séparation d’avec notre Être Véritable et complet.
              Une fois que nous avons compris cela, nous comprenons que nous ne pouvons jamais être entièrement satisfaits dans le monde extérieur- et le plus dense -de la dualité.

              Alors, nous n’exigeons plus de l’extérieur, ou de l’autre, qu’il nous comble;…et notre frustration triste fait place à ce joli pressentiment, doux, joyeux et intime de Ce Que Nous Sommes en Réalité, et Qui Es là, toujours, en nous.
              C’est ce sentiment intime qui peut nous porter dans toutes nos traversées, même les plus éprouvantes!

              Merci, Li!
              …Et ne t’inquiète pas pour les fôtes d’ortograf : à part dans les « cados » de Glandeuf, je n’en ai vu aukune!

            • Soleil Bleu dit :

              Chère Li,

              Vivre de façon permanente dans une tristesse qui n’a pas d’objet n’est effectivement plus triste en Soi. C’est comme un portail qui ouvre à une nature de Joie différente.

              Je suis vraiment émue, dans un état de surprise sans nom, de lire pour la première fois une parole qui parle de cet état d’être, celui dans lequel je me connais mais qu’Eric Barret, par des investigations que je n’avais pas faites, me permet de re-connaitre dans une vision de conscience élargie.

              Décidément, le site du Passeur est vraiment un lieu de rencontres inattendues pleines de rebonds. Leur lumière bouscule en permanence les règles du Jeu, empêchant qu’il se fige dans les certitudes liées et limitées à un moment de l’évolution individuelle de chacun, lui permettant ainsi de continuer de se déployer dans un infini d’instants aussi improbables à prévoir qu’à anticiper tant chaque pas se fait en découverte d’une terre inconnue.

              Merci infiniment Lisa d’avoir mis ce miroir sur mon chemin ♥. Et Merci à toutes les étoiles d’Urantia Gaïa de rendre cela possible ♥

    • Soleil Bleu dit :

      Coucou Marie-Anne,

      La troisième vidéo est extraordinaire, et tout à fait dans la verve de ce que tu exprimes, Luc Bigé y relie tous les signes entre-eux pour les faire entrevoir telle une entité qui a besoin de l’altérité de chacun (l’Amour les uns pour les autres) pour s’accomplir.
      Quel message d’Acceptation et de reconnaissance de soi et des autres grandiose ! Il offre une alchimie à la fois simple et très concrète pour accéder à la connaissance de soi, dans une vision commune qui fait sens et inscrit la réalisation de Soi comme étant la réalisation de l’œuvre.
      Je me sens vraiment portée par une énergie nouvelle depuis cette découverte du message de Luc Bigé, un souffle nouveau dont j’avais besoin, dont je ne pouvais cerner la nature puisque je ne l’avais encore pas rencontré. Quelle surprise !

      Tout arrive vraiment à point. Quelle merveille et quel beau cadeau je reçois là ! ☼

      Merci infiniment Margelle d’en avoir été le messager ♥♥♥

      Bisous M.A

      • Marie-Anne dit :

        Soleil Bleu,
        C’est ce que je me suis dit:  » quelle merveille! Et quel beau cadeau je reçois là!
        Bon, je me recentre un peu et j’écoute immédiatement la 3ème vidéo! 🙂

        Bisous à toi, à Margelle, à tous!

        • pierrot dit :

          Oh quelle déception qu »il n’ y ait pas de quatrième vidéo ?
          Je reste sur ma faim.
          hi hi hi.
          Quand l’attente nous tient …

          • Marie-Anne dit :

            🙂 Non, non, Pierrot, pas de déception, pas de faim, pas d’attente! Je suis simplement heureuse d’avoir pu écouter les 3 vidéos!
            Il n’y a aucune avidité , juste une belle rencontre de cœur à cœur, juste ce qu’il faut!

      • Margelle dit :

        ♥♥♥ Soleil Bleu, Katerina, Marie Anne (dans le désordre absolu !) et à Luc Bigé, qui en fait a réussi à s’inviter sur ce site comme par enchantement. En effet, je l’ai rencontré du temps de ma vie parisienne, et la façon dont les mots coulaient de sa bouche après avoir fait le détour des cellules de son corps était en soi une vraie jubilation. Et de plus le ou les messages qu’il délivrait nous faisait entrevoir et toucher au sens de la vie et de son évolution (là encore totalement dans le désordre !). Il participe à un ensemble mouvant et émouvant d’astrologues et non astrologues de tous poils et toutes configurations, qui s’éclatent à se remettre en cause et à se surprendre pour ne pas s’enfermer dans trop de certitudes….
        Lors d’une intervention d’Aigle qui évoquait l’astrologie, une amie m’a envoyé le lien de ces 3 vidéos… j’ai trouvé la « coïncidence » trop jolie pour ne pas lui rendre hommage… je l’ai donc posté…
        Vos retours me comblent au-delà de tout ce que je peux exprimer. Par pudeur je n’ai pas souhaité dans un premier temps en rajouter, ne voulant pas trop influencer…. mais j’avoue que je reçois vos ressentis avec une joie inouïe car vous traduisez de façon superbe ce que l’on ressent à la rencontre de ces êtres qui arrivent à synthétiser plusieurs dimensions dans une belle unité, sans les opposer, dans la reconnaissance de ce qui est. Ce qui est notre démarche à toutes et tous, sur ce site.
        De plus ils (j’englobe les autres) restent simples et accessibles, délivrant leur message sans se prendre pour des gourous ou des maîtres…. nous invitant seulement à faire également le chemin….
        Merci à vous 3 et à tous les autres qui ont participé à leur manière… 🙂

        • Katerina dit :

          Margelle ,

          Je continue à regarder les vidéos de Luc Bigé .
          C est à ce point inoui , qu un homme comme lui puisse exister dans le monde d aujourd hui .
          Tout ce que tu exprimes ici est juste .
          Parce qu il est au delà des religions , de la spiritualité meme , au sens galvaudé du terme .
          Il semble également vivre et exprimer ce qu il dit .
          Ce qui est assez rare dans le monde égotique que nous connaissons .
          La philosophie permet les idées et les idées sont la preuve meme que Dieu existe .
          Tout cela dans une humanité simple .
          Merci Margelle
          Je t embrasse
          Catherine

        • Marie-Anne dit :

          Margelle, j’ai moi aussi croisé (juste croisé) deux fois Luc Bigé qui donnait un séminaire dans une salle à côté de laquelle je suivais, quant à moi, un autre séminaire, à Bruxelles.
          Les deux fois, j’ai été frappée par la jubilation qui pétillait dans ses yeux!
          Je commence à comprendre pourquoi! 🙂

  13. Merci pour cet article sur l’Ego. C’est un vaste sujet, c’est comme la boite de Pandore, c’est la vitrine de tous les désirs. Celle qui fait sortir les tromperies des profondeurs, la machine hypnotique qui permet de réassurer sans cesse tous les rêves et tous les fantasmes. C’est tellement fascinant et séduisant qu’il en devient plus réel que le présent. J’adore votre blog que je découvre. Enrichissant et pleins de bonnes énergies. Merci également à vous tous pour tous ces commentaires pertinents.
    http://lecahierdesgratitudes.blogspot.fr/2013/10/la-divine-comedie.html

  14. Jonas 27 dit :

    (I)(B),Tu peux me contacter mon mail est quelque part dans les com

  15. Aigle dit :

    Bonjour Passeur,

    Pouvez-vous mettre mon dernier commentaire dans l’article de Bertrand, merci, je me suis trompez.

    Fraternellement

  16. Aigle dit :

    Bonjour à tous,

    Quelqu’un pourrait-il m’expliquer ou me référencer un texte sur ce phénomène, Je suis un individu sensible, au point d’avoir ressenti les bouleversements énergétiques après mars 2012, j’ai dégusté et subi surtout. Les vents solaires……..
    Aujourd’hui, sans être dans une énergie de pensée bien particulière, je ressens des fluctuations de l’état dans lequel je suis de manière assez imprévisible, un peu comme les variations du vent qui me caresse la peau, je suis bien, sans pensée bien précise et puis vlan une vague quelques minutes et hop changement d’état, désagréable le plus souvent, puis je fais un travail d’acceptation et cela passe.
    Merci pour les renseignements, plus il y a de tête, plus il y a de retour d’expérience.

    Fraternellement

    • François dit :

      Salut Aigle,

      En premier lieu je ne pense pas que tu puisses trouver un livre ou une personne qui puisse t’éclairer sur tes variantes énergétiques ou émotionnelles , si j’ai bien compris ta question, car ce sont justement les tiennes et qu’elles sont liées à ta propre histoire de vie. Néanmoins tu donnes la réponse qui me paraît la plus adéquate en disant:  » puis je fais un travail d’acceptation et cela passe. » C’est clair que pour une grande partie d’entre nous, nous n’éviterons pas le ‘travail’ sur nous… 😉 surtout à cette époque où les pendules cosmiques & cie se remettent à l’heure pour nous tous… Or, si ce ‘travail’ devient une joyeuse-rie parce qu’on sait qu’au bout il y a notre équilibre, alors, sans non plus souhaiter les coups de vent , il peuvent être vécus comme une magnifique opportunité pour racler encore quelques miasmes lourds et inutiles que nous conservons tels les bibelots poussiéreux sur la cheminée du salon cachant sa vraie beauté…
      Ta grande sensibilité est un atout , à toi d’en découvrir sa richesse…. 🙂 car il y en a bel et bien une et je te souhaite sincèrement de la rencontrer…. ♥

    • Aurélien dit :

      Si tu crois que c’est les vents solaire qui te perturbent…ils te perturberont. Si tu crois que c’est autre chose que toi même qui te déstabilisé ce sera la même chose.
      Chaque descente ou monté de conscience sont organisé par nous même, personne n’est maitre des autres consciences donc c’est nous même qui nous faisons endurer le bien être ou le mal être, il y a personne d’autre qui agis ses sur nord conscience individuelle.
      C’est vrais que les autres consciences agisse sur notre conscience et c’est à nous de puiser la force pour exploser cette croyance d’être parasité par des faits extérieurs.
      Je sais que beaucoup pensent que rien est de leur faut car ils sont tranquillement installés dans leur confort journalier mais chacun de nous décide de voir l’émotion en dehors ou en dedans de soi. La solution? Y en a pas tu peux faire ce que tu veux et tu réussiras à être encore plus conscient qu’aujourd’hui, chaque seconde est faites pour agrandie notre espace- temps- conscient qu’on le veut ou pas, l’évolution est ainsi dans cette univers.

      La solution et le but ne sont propre qu’à toi même.

      Bise

    • Margelle dit :

      Aigle, je te propose, si tu le sens (!) de nous communiquer un peu plus ce que tu ressens dans ton quotidien, dans tes affects… Il semble qu’il y ait de plus en plus d’êtres doués d’une sensibilité hors normes… que nous devons connaître mieux, et cela par le partage. Depuis que j’ai eu connaissance de textes sur l’hypersensibilité -que je peux te communiquer si cela correspond- j’ai grandi mon attention aux affects et réactions de mon conjoint… qui se sentait régulièrement plutôt incompris de tous… en souffrait et réagissait de façon disproportionnée… je comprends mieux, tout en sachant qu’il y a des pans entiers de sa sensibilité qui me sont étrangers… mais le savoir permet de mieux y accéder… et de mieux communiquer, ce qui est semble-t-il très important… Nous « jouons » mieux les situations… donc les vivons mieux…
      J’ai envie de glisser une phrase entendue ce matin d’Etty Hilsum : « la vie est bien difficile, surtout lorsque l’on ne trouve pas ses mots ». Le rapport n’est pas direct, mais je crois, pour en avoir souffert (et en souffrir encore parfois) que trouver les mots justes correspondants est primordial…
      Je ne sais pas si je réponds à ton questionnement…. mais de tout coeur avec toi.

      • katerina dit :

        Aigle ,

        L hypersensibilité , je sais ce que c est pour avoir été hypersensible .
        C est à mon sens une qualité car on comprend ce qu il se passe rapidement avec nos sens ce qui n est pas la meilleure façon pour nous car nous en souffrons .
        En lachant prise et en transmutant , cette hypersensibilité se transforme .
        La confiance et la conscientisation de cette hypersensibilité permettent de la transformer en force sereine et paisible .
        Je ne sais pas comment cela s effectue , et je fais confiance .
        Tout se met en place alors .
        Comme Alain Thomas et Margelle , tu es sur le chemin puisque que tu as su la reconnaitre .
        De tout cœur avec toi .
        Katerina

      • Aigle dit :

        Bonjour,

        Merci à tous pour vos témoignages, comme celui qui voit sa vie défiler en un instant avant une NDE ou un choc, voilà une des choses que j’ai vécu un soir de mai 2012, ,parmi temps d’autres, en m’asseyant sur le bord de mon lit .2012 n’as pas été facile pour les hypersensibles, nous les capteurs extrasensibles. Vivre l’hypersensibilité sait être capable de se connecter plus facilement à l’intuitif, c’est aussi être plus conscient de l’esprit divin, de son âme, de son éveil. C’est avoir une avance sur le pardon à autrui, grâce à la compréhension de l’unité, à l’effet kinesthésique que cela procure..
        C’est aussi une balise qui amplifie la vibration quant on vit un choix, une rencontre. un peu comme si vous vous sentiez bien à un endroit précis ou avec une personne ou bien vivre avec l’ aversion. C’est une connexion perpétuelle avec l’autre coté. J’ai le sentiment qu’un seul voile m’empêche de voir cette connexion, d’être vraiment de l’autre coté, c’est peut être ce qui me retient ici pour poursuivre mes expériences en 3D. Je n’ai plus peur de mourir, je pense! Je ne cherche pas à l’amoindrir (l’hypersensibilité), mais à la vivre consciemment de plus en plus, à l’écouter, même si cela fait mal parfois. C’est faire une traversée de l’océan avec des courants chauds, froid, glacial… Sans en mourir.
        Je vis une joie ineffable de cet éveil amplifié par cette hypersensibilité. comme beaucoup d’autres. J acquiesce ces amplitudes émotionnelles et énergétiques, c’est pour le moment, ma seule solution avec la méditation pour retrouver le sérénité, sauf pour ces vents solaires, là, je subis, même si pour toi Aurélien, tu penses que c’est une croyance.
        Alors, pour plus de facilité, de fluidité avec cette connexion, je souhaiterai pouvoir ici bas, lever le voile sans devoir mourir, sinon je n’envoi pas l’intérêt. Lever le voile pour connaitre l’extension de la conscience, pour rayonner, s’accomplir,partager….

        Fraternellement

        Eagle

        • Marie-Anne dit :

          Bonjour, Aigle,

          Tu dis vouloir  » lever le voile pour connaître l’extension de la conscience, pour rayonner, s’accomplir, partager,… »

          Or, nous sommes ici pour faire d’abord l’inverse, en quelque sorte: c’est-à-dire , pour- en partant de la dualité et de la 3D où elle nous avait plongés – expanser notre conscience en comprenant et en intégrant l’unité derrière la dualité, et, pour ainsi, ouvrir notre conscience, élever nos vibrations et attirer vers nous celles du divin (qui nous élève ensuite à Elle/Lui).
          Ce sont cette ouverture de conscience et cet appel à la Lumière qui nous répond, qui nous permettent de rayonner pour nous-mêmes et pour tous.
          C’est là notre défi ; c’est, là, la dernière modalité de l’expérience artificielle de la dualité.
          C’est un défi très difficile car la dualité est bien piégeante.

          Je comprends que pour un hypersensible, ce défi soit rendu encore plus difficile!
          Pourtant, ce défi est possible, sinon, tu ne serais pas là; et ton hypersensibilité, dans le contexte qui s’installe, sera/est sûrement même un atout.
          En attendant, ce que tu vis est parfois très inconfortable.
          Mais d’après ce que tu expliques, tu as trouvé un sage moyen de surmonter une part de cet inconfort par la méditation et le làcher-prise adéquat.

          Si tu ne l’as pas déjà lu, je te conseille, très vivement et avant tout, le livre de Pamela Kribbe:  » Messages de Jeshua » (éd. Hélios), dont tu peux d’ailleurs lire de nombreux extraits sur le site:

          http://www.jeshua.net/fr/

          Sur ce même site, je te recommande aussi l’article intitulé:
           » De l’hypersensibilité à la grande sensibilité »( ou comment devenir l’ange que vous êtes).
          Tu le trouveras indiqué dans la colonne de gauche de la page d’accueil, tout en bas, dans la rubrique » Articles ».

          Très amicalement à toi,
          M-A

        • Margelle dit :

          Aigle, je me questionne sur ce voile que tu souhaites soulever ou enlever… A ton avis quelle en est la nature ? Tu perçois déjà beaucoup, il me semble. Plus serait peut-être trop ???

        • François dit :

          Salut Aigle,

          « Je n’ai plus peur de mourir, je pense! »

          La peur de vivre est bien plus fréquente et tellement plus subtile que la peur de mourir, il me semble … 🙂

          • Margelle dit :

            la peur de vivre .. ou ne pas savoir par quel bout la prendre, cette vie, François… c’est la réflexion qui m’a poursuivie cette nuit… T’as entièrement raison, il est subtil ce questionnement sur la vie… que vaut elle ? quel chemin prendre parmi tous les chemins ? reconnaître ses dons ou talents pour choisir celui qui nous correspond… aller à la rencontre de tous les possibles, toutes les connaissances, les reconnaissances, le plus souvent dans la plus grande ignorance qui soit… et choisir, toujours choisir, en s’écoutant de la façon la plus juste possible…. parce qu’on peut s’écouter de travers… Tout un art de haute voltige, à mon humble avis… et pour lequel la reconnaissance de l’autre peut être une aide… s’il le veut bien et s’il est à la bonne hauteur… responsabilité partagée.. 🙂

            • Aigle dit :

              Bonjour,

              Ooui la mort est très rapide par rapport à une vie normale (on meurt tous d’un arrêt cardiaque, :)°, mais elle ne s’expérimente qu’une seule fois par rapport aux multiples expériences de la vie. Selon l’ego que l’on a, la vie peut prendre un caractère très effrayante. Il faut entre autre lâcher
              prise pour s’y frayer un chemin et puis se poser les bonnes questions sur les motifs de ses épreuves et puis aide-toi et Dieu t’aidera.

              Fraternellement

              Eagle

              • Margelle dit :

                Oui, Aigle, je sais pour avoir étudié l’astrologie qui est un bon reflet de notre être, que certains thèmes sont bien bien chargés, avec bien sûr le potentiel pour le vivre, mais cela me paraît évident que pour certains la vie est complexe, que tout peut rentrer en collision, en fusion en permanence et qu’il faut arriver à s’y retrouver… le défi est bien d’arriver à la vivre, cette vie. Prendre conscience de notre charge personnelle, qui n’incombe qu’à nous est primordial… et engage une certaine « fierté », c’est le mot qui me vient… Bien à toi, Aigle.

              • François dit :

                Bien vu Margelle… 🙂
                La peur de la mort une fois dépassée, nous rassure quant aux choses extérieurs. La peur de la vie une fois dépassée nous fait voir notre pleine et entière responsabilité de ce qu’est notre vie et de ce qu’elle nous offre ou ce dont elle nous prive…. De nous à nous en quelque sorte ! Les Créateurs que nous sommes… ♥

              • Aigle dit :

                Bonjour,

                Tu vas pouvoir me répondre, de mis février à fin mai, j’ai chaque année une poussée énergétique incroyable, me mettant dans un équilibre extraordinaire, puis cela s’estompe progressivement, étant de fin mars, je me demandais si cela n’avait pas une relation avec ma planète de feu mars.

                Merci

                Fraternellement

                Eagle

              • Margelle dit :

                Aigle, très certainement.
                Si l’approche astrologique te parle, tu peux consulter ce lien, transmis très récemment par une amie… tu peux également aller sur son site « Luc Bigé ». J’apprécie sa façon de présenter l’astrologie, qui te permettra d’aller plus loin dans cette étude, et cela dans une vision ouverte.

                http://www.youtube.com/watch?v=izy9CasMb4Y

              • Soleil Bleu dit :

                Margelle,

                Découvrir l’approche de l’astrologie par Luc Bigé est tout simplement génial. Je ne connaissais rien à l’astrologie, et là ! Je découvre un monde dans lequel viennent s’inscrire plein d’éléments dont j’avais l’expérience mais que je ne reliais pas dans un sous ensemble du Tout.
                Je suis en Joie profonde de découvrir le mode d’emploi du mécanisme astrologique grâce auquel il peut m’être donné de mieux appréhender et donc Accepter et laisser évoluer mes interactions avec le monde.

                Un Grand Merci plein de gratitude Margelle ☼
                Dans la reconnaissance de l’amitié la plus profonde, je t’embrasse ♥♥♥

              • Margelle dit :

                waouh !!! tu me donnes envie d’aller le re-écouter !!!! oui, il existe des approches qui sont vastes… comme nous !!! 🙂

              • Marie-Anne dit :

                Margelle, merci pour ce lien concernant Luc Bigé ( passionnant, comme toujours)!

                Soleil Bleu, merci d’avoir remis ce lien en lumière (je n’avais pas eu l’occasion de regarder cette vidéo au moment où Margelle l’avait postée!)
                J’ai éprouvé exactement la même joie et le même enthousiasme que toi en la découvrant!
                C’est un pur bonheur! Merci à …tout!

              • Margelle dit :

                Eh bien 🙂 🙂 Marie Anne !!! cela me touche également…
                J’ai replongé dans la vidéo.. 1ère partie, et je trouve ça assez dense… vos têtes (et coeurs) sont bien faites 🙂
                Cela m’a amené à une petite méditation que je vous livre…
                Avec l’astrologie, c’est essentiellement « connais-toi toi-même, et tu connaîtras le monde »… (ne pas oublier la 2ème partie de la sentence…) et je l’ai rapproché de « aime-toi »…. en tout premier lieu…. Le « aime-toi » tout seul ne passe pas totalement. J’ai compris que « pour moi », il faut connaître ET aimer, ensemble, et qu’à partir de là il s’agit du monde entier qui est connu et aimé… C’est un tout…. on ne pas en retrancher des morceaux…. c’est juste infini…. ♥♥♥

        • katerina dit :

          Aigle ,

          Je te comprends en toute simplicité car toute expérience de vie est différente .
          Pour ce qui est de l hypersensibilité , d après mon expérience et après avoir connu des etres hypersensibles ,
          il y a une intelligence liée à cette richesse qui est vraiment unique .
          J ai laissé cette hypersensibilité s exprimer , en versant des larmes , en essayant de la comprendre , et j ai pu grace à Dieu , la transformer .
          Cela a mis du temps pour moi , n est ce jamais fini d ailleurs .
          Il n y a aucune raison pour que cela ne soit pas ainsi pour d autres .
          Affectueusement
          Katerina

    • alain thomas dit :

      Bonjour Aigle,

      Je rejoins François.
      Si tu as compris ce qu’est l’acceptation, c’est-à-dire le lâcher prise, ta sensibilité s’affinera au rythme de tes expériences de vie.
      Tu tiens un trésor dans ton esprit, cette capacité à lâcher prise par le simple fait que tu es conscient que tu acceptes tout ce qui vient.
      C’est un trésor de vertu et cela mène au contentement, à la simplicité.
      Je te souhaite bon vent, tu es bien parti.

      Bien à toi 🙂

  17. Aurélien dit :

    Je comprends pas votre façon de toujours vouloir réaliser chaque mot entre le bien et le mal, le mental est ni bon ni mauvais il est, l’intellectuel est la même chose. C’est pas parce qu’on ne comprend pas tout et qu’ils mettent des mots là où l’on en a pas qu’il faut dénigrer leur pulvérisation de limite des mots pour nous.

    Le mental et l’intelle doit être couplé au cœur pour ne pas sombre dans les abimes sans foi.

    Bise

  18. katerina dit :

    Quand je vois les connections de plein de pays sur la terre de Urantia Gaia , en haut à droite , cela me fait très plaisir au risque de paraitre un peu candide .
    Des millions d étoiles nous parlent , la terre est une splendeur dans cet univers infini ,
    et nos pensées sont écoutées .
    katerina

  19. Glandeuf dit :

    Et bla bla bla et bla bla bla !
    Que d’energie qui s’envole !

    • François dit :

      Peut-être… Et alors que proposes-tu ?

    • Margelle dit :

      Très certainement, Glandeuf ! et tu fais bien de le rappeler, mais ne sens-tu pas -en même temps- l’énergie qui se dégage et qui profite aux uns et aux autres ???? Tout une mystérieuse alchimie… à manipuler avec précaution, à user à bon escient… tout ça s’apprend, y compris avec ton intervention (qui n’est pas la première et ne sera pas la dernière !! )

      • Glandeuf dit :

        Chère Margelle, je ne parlais pas de ton post si dessous que j’ai trouvé hyper touchant mais de tout le bla bla qu’il y a en dessous.
        Désolé si je t’ai froissé mais ce n’était pas le but.
        Par contre si ça froisse les deux philosophes de comptoir d’en dessous ça je m’en fiche!
        Des bises à tous, je vous aime.

        NAMASTE.

        • Le Passeur dit :

          Un peu de respect pour chacun, merci.

        • Aurélien dit :

          Je ne sais pas de qui tu parles mais il serait juste d’essayer de détailler ton raisonnement pour que le publique sache de qui tu parles.
          Je me doute que le  » BLA-BLA » de certain te dépasse, te rassure ou t’énerve mais le dialogue délie toute chose quand il est dans le respect et la joie.
          Tout le monde a des frustrations et le mieux est de les dompter au lieu de les cracher sur je ne sais qui…
          Le but de ce blogue et l’échange dans l’acceptation de l’autre et si tu n’est pas en accord avec ce concept ben il va falloir que tu changes tes attaques burlesques en raisonnement convenable.
          Bise mon choux et accepte l’avis des autres comme je viens d’accepter le tien qui est de ne pas respecter ce blogue et de ses blogueurs.

          • Glandeuf dit :

            Et bien en effet je parlais de toi et de Jonas 27 et vos ego se sont reconnus et rebellés comme prévu.
            Pas de surprise, vous avez réagis exactement comme je m’y attendais.
            Quel dommage.

            • Le Passeur dit :

              C’est surtout ton ego que je vois se manifester ici avec arrogance, alors pour la dernière fois, soit tu tu t’exprimes avec respect pour autrui, soit tu demeures dans le silence.

            • Aurélien dit :

              Je comprends pas ton raisonnement, une sorte de jalousie doit s’imisser entre ton jugement et mon constat. Je ne cherche pas à te rendre haineux de moi mais tu perchistes dans cette voie destructrice.
              Celui qui sort son égo au grand jour est le tient car le mien n’engendre pas la haine mais l’amour que j’ai envers toi. Je ne cherche pas à te changer ou te sauver car tu es seul maître à bord de ta conscience.
              Bise mon frère et ne soit pas triste de ton reflet car il est le tien.

            • Jonas 27 dit :

              AHAHAHAHAHA!!!!!!
              Encors !!!encors mon ami S.V.P ne t’arrête surtout pas .Tu bouge le bras et là !!!!!!OUUUUUUUUUUUUUUUUUU!!!!!!:) tu vois les files j’espère SVP mon frère refait le ,jen t’en supplie.Le spectacle est commencé et tout le monde nous regarde .TU dis que tu as dévoilé mon ego,tu ne me connais pas cé sur ou (si tu n’est qu’un speudo qui n’existe pas )tu me connais trop.Je suis Malakin et mes ailes noir(Ego)pourrais te couvrir d’ombre a l’instant si je le (Voudrais).Je suis lumiombre(lumière et ombre fusionné).Et oh!!!tu discute avec toi même avec ton jeu du miroire moi,je suis un tout et c’est le cadeau que notre discution va faire naître en toi que tu le veuille ou non(il est trop tard)mais,SVP continu ,tes pantalon son baisser et tout le monde te regarde.Dualité!!!Dualité!!!!encors SVP….Je t’en supplit je t’assure tu me fait beaucoup rire ,tu me rappelle moi même ,il y a très longtemps sans t’offenser(dans ma vie de chenille.A tu assez vu mon ego ou est-ce que tu en veux plus.Tu as du ratter le(noah-2008@live.ca)pour venir te donner en spectacle.Il n’y a aucune sortie ou peut-être que oui ,c’est la vérité de toi même qui mettra fin a la dualité (la peur)qui te tien enchainer a ces pied tel un pantin soumis.Je suis le corbeau qui vien couper tes files KKKOUACKKKKKKKKKKK!!!!!!!
              Essais comme tu veux ,tu ne peux rien contre moi car je suis transcender depuis longtemps déja.Mon veux le plus cher est que tu continu tes cabrioles pour que tout le monde puissent enfin comprendre le fonctionnement de la transcendance dans cette belle énergie(la notre)qui ne peut se perdre car elle est en constant mouvement.Tu ne (t’abandonne pas) et je suis fier de toi mon ami ,la transformation a déja commencé ,regardons ensemble jusqu’ou on nous laisera continuer(pas évident).

              • katerina dit :

                C est cela Jonas .
                Aujourd hui les choses me semblent évidentes , tellement évidentes .
                Les combats de l égo avec lui meme projetés à l extérieur , sur l autre , ou les autres , les rendant responsables d un jeu dont il a lui meme déterminé les règles .
                Cela me fait penser à un échiquier , avec des cases blanches ou noires .
                Que l amour souffle doucement sur lui et transforme les pièces en plumes légères .
                Le vent est tellement doux .
                Affectueusement
                Katerina

              • Margelle dit :

                jonas, mon coeur se serre…

              • Jonas 27 dit :

                Bonjour mes ami(e)s,
                Je relis ce merveilleux texte d’Inelia et moi ,je l,aurais apellé (Quand la peur prend le dessus).Il faudra admettre qu’on sait trompé de cible dans notre soif de dualité et que l,ego joue son rôle a merveille depuis toujours(survivre).La peur est ce qu’il faut transcender et pour moi et mon ami Glandeuf et ce ,malgrés les apparence(illusions) c,est fait.Je me suis fait un ami(un vrai)et la peur n,est plus.

        • Jonas 27 dit :

          Pourquoi est tu désolé pour certain et pas pour d’autre belle être blessé.Tu connais la transcendance c,est ce que j’essais de mettre en place entre nous(moi et toi) sans voile.La syncronisité est frappante avec l’article précédente ne crois tu pas .Tu parlera surement du mental et de ta haine envers lui???C’est dépassé depuis un certain temps si tu veux tous savoir.Moi ,je crois que tu demande ((((A L’AIDE))))et je n’entend et n’entendré que cela dans tout tes tentatives d’ameconage(que je continuerai éternellement a mordre car c’est ma mission).Tu mettre fin au suspense et venir discuter avec moi en PV(Noah-2008@live.ca).Là se trouve la vérité(la tienne et la mienne ,fusionné),si tu ne laisse pas (((LA PEUR’LA TIENNE)))triomphé.Un future grand amis.

    • Jonas 27 dit :

      Bonjour Glandeuf:)
      Il n’y a pas de hasard mon ami.
      Si tu veux me parler ,je suis là pour toi.
      J’ai recu cette phrase un jour et ca a changé beaucoup pour moi.
      (((NE T ‘ABANDONNE PAS)))!!!avec toute ma lumiombre.

      • Glandeuf dit :

        Alors ça c’est super marrant car j’ai reçu une phrase un jour et c’était « abandonne toi »… Etrange!
        Comment expliques tu cela toi qui sais tant de choses.
        Et peux tu dires qui a reçu la bonne indication?
        Avec tout mon respect.

    • Aurélien dit :

      Le fleuve
      La source d’un fleuve est pure
      Le fleuve détient la pureté de sa source tout en étant souillé par tous ses affluents mais le fleuve détiendra toujours la pureté de sa source.
      Cette fine pureté dans le fleuve doit se propager dans toutes les molécules d’eau qui l’entoure pour ne pas oublier son origine et rendre le fleuve pur comme son origine, sa source.

    • Laura dit :

      Je comprends ce que tu veux dire Glandeuf, sans vouloir insulter personne je trouve que le mental s’exprime énormément dans les commentaire et que les personnes s’encense entre elle. Peut être que tout dépend de notre personnalité ou du pays ou l’on vient.
      Je suis du Québec et chez nous on s’exprime différemment de nos cousins français. De toute façon les choses se vivent de l’intérieur car chacun a sa définition propre a son vécu.
      Merci Passeur pour tes articles que je trouve merveilleux et toujours a point. Je commente pas souvent car tout est dit dans les écrits.

      • Margelle dit :

        Je te suis parfaitement Laura…

      • alain thomas dit :

        Je te rejoins Laura.
        Lorsque nous portons un jugement de valeur sur autrui, nous projetons une partie de nous-mêmes.
        Ainsi, si nous l’encensons, nous nous encensons nous-mêmes.
        Si nous le blâmons, nous lui faisons prendre la responsabilité de cette projection.
        Dans les deux cas, c’est « l’égo » qui s’exprime.

        Ceci dit, en disant merci au Passeur pour ses articles que tu trouves merveilleux et toujours à point et que tout est dit dans les écrits, toi aussi encenses mais c’est bien naturel.
        Il faut juste en être conscient pour ne pas se « leurrer ».

        Bien à toi
        Fraternellement

        • Laura dit :

          Dire merci au Passeur c’est pas l’encenser mais apprécier son travail qui nous est utile.

          • alain thomas dit :

            Très bien Laura 🙂

            • François dit :

              🙂 quelques fois on sème une graine et elle met un certain temps pour germer…. ou pas… ♥ à bientôt Alain

              • Margelle dit :

                Il semble que nous semons beaucoup de graines… de toutes sortes… savons nous vraiment ce que nous semons ??? 🙂

              • François dit :

                Probablement pas Margelle bien entendu , mais nous pouvons savoir ce que nous ne semons pas …. Chaque fois que je lis un commentaire ou un texte, j’ai la même question en filigrane…. ‘Où est l’Amour dans ce que la personne exprime ici ?` Quelques fois il y a des graines de soleil et quelques fois non et ça me concerne aussi pour sûr quand je partage avec mon prochain sous quelques formes que ce soient … 🙂 la bienveillance, le respect sont des vibrations qui se sentent dans les mots… je pense qu’il est précieux d’en faire la démonstration du mieux que nous le pouvons…. Cela répond il à ta question ? 🙂

              • Margelle dit :

                🙂

              • muriel dit :

                Margelle, François,

                Excusez-moi d’interférer mais votre propos m’interpelle.
                Il y a de l’amour en toute graine parce qu’au creux de chaque graine il y a le cœur et la vie…
                Alors si l’on part du principe que l’on sème, qu’y a-t-il à semer si ce n’est ce que l’on est ?
                La manière de le faire a peut-être une certaine importance parce que d’elle va dépendre la poursuite du chemin de vie. Maintenant si cette manière est peu adéquate ou n’entre pas en résonance, elle a aussi toute son utilité… pour celui qui sème comme pour celui qui regarde ou écoute… comme pour la graine aussi et le cœur qui la reçoit.
                Le cultivateur qui cultive son lopin de terre ne se pose pas la question de savoir quelles sont dans ses mains ces graines d’amour qui donneront l’amour. Il détient un ensemble dans le creux de sa main et offre à la terre ce qui va le nourrir lui et autrui… Il sait déjà que dans ce lot de graines certaines ne pousseront pas ou encore auront du retard. Le cultivateur sème donc l’ensemble en tenant compte de l’ensemble (dont il fait partie) parce que c’est de cet ensemble que naitra un magnifique champ de blé.
                Il sait que chaque graine a son utilité, que chacune d’entre elle poursuit son chemin… et si pour certaines ce n’est pas le cas parce qu’elles sont trop faibles pour continuer, ou trop à côté, il sait aussi qu’elles s’arrêteront pour s’abandonner à autre chose, un ailleurs où elles trouveront un autre chemin parce que de toute façon toutes les graines ont de l’amour en elles…

                Bien à vous deux

              • Soleil Bleu dit :

                C’est une très belle ode à « l’Amour de l’Acceptation » que tu as écris là Muriel.
                Quelle Paix ♥ Merci ☼

              • Soleil Bleu dit :

                Pour faire suite, j’écoutais la résonnance que tes propos avaient eu sur moi Muriel, et je constatais que dans cet état d’esprit, aucune perception individuelle n’apparaissait comme dissonante, je me suis sentie invincible dans cette douceur qui accueillait Tout.
                Remarquable comme effet apaisant, sans recherche ni réponse.
                Merci infiniment de ce cadeau ♥☼♥

              • muriel dit :

                Oui, sans recherche, sans réponse…
                Ton commentaire me touche Soleil Bleu, et sachant que nous sommes tous un présent les uns pour les autres, je dirai donc qu’en lisant ton commentaire, le cadeau c’est toi 🙂 …
                Alors je t’envoie mon sourire Soleil Bleu en te remerciant de même infiniment… ♥☼♥

            • Margelle dit :

              J’aime beaucoup ton interférence Muriel, elle apporte du grain à moudre !!
              Je ressens bien ce que tu dis. Chaque graine compte, y compris celles que l’on ne désire pas voir dans son pré ou son champ.
              Le paysan a fait une sélection des graines qu’il veut semer… je crois qu’on est d’accord là-dessus… si on veut du blé, on sème du blé… mais les autres ? j’ai appris que les coquelicots, les bleuets nuisaient, pour cela ils ont voulu les éradiquer…
              Mais je suis d’accord avec toi, on sème ce que l’on est… partant de là, je pense qu’on peut se « cultiver » soi-même pour lancer les meilleures graines possibles… partant de là ai-je envie d’être une graine d’ortie, de lin, de souci, d’orge ? sachant finalement qu’elles ont toutes leur vertu !! Ah oui, j’ai appris dernièrement qu’on ne cultive le blé que depuis 5000 ans, finalement très récemment, et que nos estomacs ne sont pas totalement adaptés pour le digérer !!
              Mais je reviens à ta synthèse : il y a en toute graine de l’amour puisqu’elles sont graines de vie !!! il nous faut juste les reconnaître ♥♥

      • Aurélien dit :

        Celui qui aime vraiment la personne en face de lui la laisse libre, personne comprend le mot « libre » car il est trop illimité pour certain esprit terre à terre, terre à ciel ou ciel à ciel, certains vont le trouver dans le ciel et d’autres comme moi vont le trouver en reliant la terre au ciel. Dés que je parle de liberté, beaucoup le confondent avec libertinage, le libertinage n’est pas une notion d’éveillé et/ou d’endormis car l’éveillé est tellement enivré par un amour qu’il ne comprend pas, vue sa puissance, qu’il veut assouvir ses pulsions de type gourou et l’endormis assouvit simplement ses pulsions primaires et animales lui passant par la tête. Il faut donc bien être réveillé de l’éveil pour comprendre le mot « liberté » qui est d’accepter l’autre dans des choix qui ne sont pas les siens, le réveil fait que les lois ne sont plus dictées par un concept extérieur donc on se base sur des lois universelles qui émanent de notre esprit, on sais quoi faire avec qui sans se juger et juger l’autre, juste en parlant de faits. Le problème de l’enseignant réveillé de l’éveil est qu’il braque les éveillés/endormis de leur propre reflet/égo crée par une incompréhension du mot « amour » cette fois-ci car de ce mot découle toute la source qui est notre propre création pour refléter ce que l’on est réellement, c’est mon avis et pas le votre mais nos deux avis se rejoignent car nous avons une source, une directive qui est l’accomplissement de l’amour.
        Pour certains la source nous a créé pour se refléter.
        Pour moi on a créé la source pour se refléter.
        Nous sommes deux énergies yin/yang, ce qui veut dire que l’on sera jamais d’accord sur l’origine et le aboutissants de nos esprits respectifs mais on dit exactement la même chose car si on place notre conscience dans le miroir, on se retrouve à dire qu’un reflet de la source est une source qui reflète…on dit bien la même chose. La dualité ou le yin/yang n’existe pas si on se place dans le miroir car l’infini et l’éternité de l’amour y sont permanent…

        Cela signifie qu’il faut être le miroir au lieu de se croire humain reflétant la source ou la source reflétant l’humain.
        Pour que ce jeu finisse, il faut rejoindre les deux bouts, pour que le reflet éclate et que la source soi.
        Si on va en haut, notre reflet sera la terre.
        Si on va en bas, notre reflet sera le ciel.
        Le jeu continue.
        Si on relie le haut avec le bas, je jeu est fini.
        Ce qu’il faut juste savoir c’est que le jeu est fini depuis longtemps car nous avons les pieds sur terre et le reste du corps dans le ciel. On a déjà relié les deux bouts mais il nous faut un temps d’adaptation pour que l’ascension évolutive soit dans l’esprit de chacun.
        L’univers en a fini avec notre jeu et on s’obstine à rejouer sans arrêt.

        • alain thomas dit :

          « Pour moi on a créé la source pour se refléter. »

          Qui a créé la Source Aurélien ?

          Bien à toi

          • Aurélien dit :

            Dieu est créé par nous même, par une accumulation de pensée commune, on se crée, personne nous a créé, on est les seuls à vouloir s’incarne sur terre car on grille la densité à l’état pure.
            Pour moi la source n’est que moi, on se joue dans une dualité pour admettre sa propre divinité. On est dans un corps immense qui commence à comprendre sa réelle source divine qui n’a pas de début car de notre côté de prise de conscience,on ppour à toujours aller dans le macrocosme et le microcosme. On a nous même inventé la mouvance de notre esprit, le temps pour ainsi dire, donc nous créons notre propre réalité qu’elle soit bonne ou mauvaise n’importe peu.
            Dieu nous crée.
            On crée Dieu.
            Et si tu veux être uni dans l’universel, il faut se mettre au plus proche du point équidistant entre Dieu et Humain comme ceci on ne croit en rien sauf à être et donner pour ne même rien recevoir car le but est de rayonne comme notre père le soleil pour que notre mère la terre engendre des âme à fertiliser.
            Ce qu’il nous faut c’est braver le futur et le passer pour que le présent les englobe tous deux. Ainsi il se passe que notre conscience sait quoi fait pour un bon futur, le passé n’est qu’à accepter tel qu’il est car on sait tous qu’il est là pour ne pas oublier nos erreurs tout en ne s’y accrochant pas du moins.

            Toute notre évolution est basé sur la ligne du temps et tous les plans, qu’ils soient denses ou éthérés sont sur cette ligne, sont confondu ou associé par cette ligne. Le temps est fixe mais pas sa notion entendu par chaque conscience qui expérimente. Donc plus on est dense plus on est loin de l’éther et plus on est éthéré plus on est loin de la densité. Ce qui revient à dire que Dieu est éthéré et que l’humain est dense. Le but de ce JE n’est pas d’être dense ou éthéré mais d’être au centre des deux, loin de la dualité se cache l’unité, on se doit de relier terre est ciel en conscience pour n’œuvrer que l’unité et les lois universelles.

            Oui, on me dira que tout ma réflexion bien du mental mais chaque éclaireur, prophète ou message font marcher leur mental pour assouvir votre soif d’ignorance ou d’incompréhension.je ne me place pas en éclaireur mais plusieurs fois on m’a pris pour un estompé ur de nuage donc prenez moi comme bon vous semble, je partage mon raisonnement sans savoir ce que vous pensez car c’est ainsi que le partage unifier fonctionne dans cet univers.

            Vous savez pourquoi les scientifique ne trouve rien derrière l’Univers?
            Car il ont oublié de chercher la science avec la foi, il ont oublié de mettre la source (conscience,elle,el) dernière Univers qui et EL…

            UNIVERSEL…UNI VERS ELLE.

            • katerina dit :

              Aurélien ,

              Dieu nous crée et on crée Dieu .
              Le but de ce Je n est pas d etre dense ou éthéré mais d etre au centre des deux et d etre le lien entre la terre et le ciel .
              Je suis ton raisonnement .
              Je sens pour ma part , un devoir , une obligation d etre cette conscience .
              Cela n a rien à voir avec le libre arbitre et ne m empeche pas de me sentir libre .
              La liberté n est pas la désobéissance , elle nous oblige à etre en conscience pour notre plus grand bien et celui des autres et de la nature .
              Je n ai plus à ce moment là à juger , ni à me juger puisque j agis en conscience avec l univers .
              Cela ne se fait pas du jour au lendemain et ne tombe pas du ciel .
              C est là à mon sens qu est notre responsabilité .
              Je ne comprend pas tout , car les mécanismes de cette transformation sont complexes , je te remercie d apporter ta lumière .
              Tu expliques qu alors nous sommes en dehors de la spiritualité telle qu on la concevait .
              Les scientifiques ont nié toute idée de la foi dans leurs travaux , et donc ils ont découvert une parcelle infime de la réalité .
              Il ont finalement crée un nouveau monde et sont devenus des sortes de Dieux .
              L humanité doit retrouvé son humanité .
              Il y a de quoi faire .
              Amitiés
              katerina

            • alain thomas dit :

              Merci de ta réponse Aurélien et je la respecte.
              Bien à toi

        • katerina dit :

          Aurélien ,

          Je te rejoins , et ce n est pas mon mental .
          L intelligence du cœur s exprime dans la simplicité et dans la liberté que tu exprimes , laissant l autre face à sa réflexion .
          L amour est là , quand nous y accédons il n y a plus rien à faire que d etre .
          Sa puissance est infinie , et nous accueille .
          Katerina

        • Marie-Anne dit :

          « Celui qui aime vraiment la personne en face lui, la laisse libre »
          Oui, Aurélien, ainsi celui-là respecte-t- il réellement le chemin et le rôle à jouer de l’autre.
          C’est pour cela que, si ton scénario ne correspond pas au mien en certains points ( p.ex., je ne crois pas que nous soyons la somme de nos conscience cellulaires, comme, si j’ai bien compris, tu le mentionnes dans un de tes autres commentaires), cela n’a finalement aucune importance:
          nous sommes des créateurs et des expérimentateurs, ici, et tous les scénarios et leur déroulement – début, milieu et fin- coexistent.

          En fait, il n’y a que l’Amour; et dans la Création :on pourrait dire qu’il n’y a que l’Amour qui joue tous les rôles et se fournit lui- même.

          Effectivement, nous sommes tous ici pour l’accomplissement de l’Amour que nous sommes; et chacun s’accomplit à sa manière et à son rythme, selon sa propre « mission ».

          De toutes façons, nos explications sont pauvres et très limitées. (même pour les plus « réveillés de l’éveil ») , face à Ce Qui Est!
          Reste la Voix/voie du Cœur!

          Amicalement

          • Marie-Anne dit :

            Ps: je ne sais pas d’où sort le smiley remplaçant le  » o » du « on » dans mon com. !!!
            Petit clin d’œil céleste? 🙂 🙂 🙂

          • Aurélien dit :

            Si on suit l’évolution de nos communication depuis longtemps et jusqu’à aujourduis:

            Grognement et geste (passé)
            Langage et geste (présent)

            Et demain:
            Télépensée et geste (futur)

            La télépathie est dans la compréhension du language couplé aux gestes et perception subtil donc elle à toujours était le fondement d’un ressenti face aux situations d’expression qui se jouent devant notre conscience.

            Si on se serait limité que au grognement, on aurait jamais mis de mot pour comprendre ce que l’on est.
            Le but pour comprendre et de casser les frontières de nos sens pour transcender la fausse limite du mental.
            Être c’est bien mais il faut comprendre ce que veut dire Être pour l’être.
            Bise

            • katerina dit :

              Aurélien ,

              Je suis absolument certaine que mes pensées agissent , sur le comportement des autres , sur les objets , parfois les animaux .
              C est dans mon quotidien que cela s exprime .
              Je ne sais pas toujours comment cela agit et c est subtile , car mes pensées sont aussi liées à mes gestes et mes actions .
              Par instant je ne dis pas ce que je pense , cela devient de plus en plus rare .
              Je n essaie pas non plus d avoir un usage de cela pour un quelconque pouvoir .
              Je laisse faire naturellement .
              C est un changement , lent et graduel .
              La communication en est effectivement transformée .
              J ai l impression d avoir à apprendre , et en meme temps j ai l impression de déjà savoir .
              La pensée est réellement une force .
              Amitiés
              Katerina

      • Cékicella dit :

        Merci Laura de nous donner ton point de vue extérieur . C’est très instructif .
        Il est bien vrai que la France est un pays qui a énormément développé son mental (pays de Descarte, des philosophes et de la littérature), que nous l’entretenons sans arrêt, et c’est très difficile de s’en dépêtrer maintenant .
        Cela nous a enrichi l’esprit d’un côté mais envahis et conditionnés de l’autre . C’est le revers de la médaille .
        Il nous reste à nous débarrasser de cette habitude de tout intellectualiser (ce qui nous conduit souvent à l’illusion : on croit vivre ce qu’on pense et ce qu’on sait), tout en gardant les précieux acquis . Cela demande un sacré travail de tri et d’attention constante .

  20. Margelle dit :

    Je vous fais part d’un « petit » évènement qui m’a réjouie… Je vais régulièrement chercher ma menthe très sauvage dans un champ où paissent les moutons, en passant sur les fils… priant qu’on ne me voie pas, parce que je ne sais pas à qui demander. Hier il y avait le tracteur de l’agriculteur, j’y vais quand même, commence à cueillir, puis le vois… mon coeur se sert, avec ce sentiment de rejet ancestral, enfoui au plus profond de moi que j’affronte régulièrement, de façon plus ou moins courageuse, et qui monte à chaque rencontre imprévue… Là, avec la conscience claire de ce sentiment, je vais vers lui, lui fais un signe, auquel il répond, et lui demande l’autorisation de continuer à cueillir cette herbe qui est si bonne (je ne la trouve nulle par ailleurs)… Et lui avec un grand sourire m’encourage à prendre « les meilleures »…. Quel cadeau ! cela m’a donné un tel bonheur ! A la fois de me connecter avec ma faiblesse, de l’accueillir, de ne pas me laisser submerger, et de recevoir une si belle réponse…. un sourire, quelle merveille 🙂 J’ai eu envie de vous l’offrir également..

    • Marie-Anne dit :

      🙂 Margelle, avec Amour! Merci

    • katerina dit :

      Margelle ,

      Je connais bien ce sentiment , c est quand on a l impression de faire quelque chose de mal . Je dirais que cela vient de notre enfance , l innocence est tellement importante .
      Moi je vais régulièrement dans une église qui est à coté de chez moi . J aime bien cet endroit , c est ainsi . Je ne m en lasse pas , je découvre à chaque fois quelque chose de nouveau , il n y a jamais personne dans cette église .
      Je vais donc où bon me semble , je commence à bien la connaitre .
      Mais des fois , je me dis et si quelqu un entrait à l improviste , et me voit à coté de l autel en train de regarder la voute .
      Ton histoire me fait penser à celle là .
      Je t embrasse
      Katerina

      • Margelle dit :

        Voilà Katerina, il y a ce que tu dis également qui joue, je te remercie de le partager, mais je porte quelque chose de bien plus profond de la non acceptation de moi… par moi, par l’autre, et du coup de moi vers l’autre également… je connecte ce sentiment de façon de plus en plus claire, je l’apprivoise. Ce que tu dis est juste, mais je peux aussi être dérangée parce que quelqu’un passe près de moi alors que je désire être seule ou plein de situations diverses en toute légalité ! Cela fait partie des peaux anciennes qui nous collent très profondément et qu’il est bon de reconnaître, de ressentir… pour les éloigner de nous, qu’elles ne nous envahissent plus et laissent la vie s’épanouir… Quand ça se passe, c’est un réel bonheur.
        Je remercie le Passeur -entre autres- de rappeler que c’est le premier travail à faire… enlever toutes les peaux qui nous mettent en retrait de la vie. Il y a eu déjà de très beaux témoignages dans ce sens qui m’ont accompagnée, c’était une forme de remerciement.
        Ensuite on peut se poser la question effectivement de ce que nous nous autorisons ou pas de faire… c’est une autre question et elle est vaste elle aussi.
        Bien à toi, ainsi qu’à Marie-Anne et Marie Christine.. ♥♥♥

        • katerina dit :

          Margelle ,

          Bien sur . Il y a à nous débarrasser de ce qui nous connecte encore à l ancien monde et qui nous gene .
          Nos expériences nous sont proposées pour que nous comprenions ce qui est encore en nous .
          Toi seul sait évidemment ce que cela touche en toi , et c est peut etre quelque chose de douloureux et caché depuis bien longtemps .
          Le miracle et la douceur de nos enseignements mis sur notre chemin , sont celles de l amour .
          Jésus nous enseigne avec douceur , son attention et son amour pour nous sont infinis .
          Nous sommes cet amour infini .
          Je t embrasse
          katerina

          • Margelle dit :

            Oui, Katerina, il y a à devenir bien partout, où que nous soyons, quoi que nous fassions… pensions…. et pour cela nous avons à installer la paix dans notre coeur… quel que soit notre chemin… et parfois il n’est pas si doux, mais nous pouvons le faire devenir doux… La douceur de Jésus ??? je ne sais pas… je suis en train de lire « le testament des 3 Marie » de Daniel Meurois… s’il est juste, je ne parlerai pas de douceur…. plutôt de fermeté, de profondeur… mais je ne l’ai pas encore terminé… je me demande aussi combien d’histoires nous nous racontons pour nous aider à avancer… tant que ce n’est pas du direct, du ressenti ce sont des histoires, et tant mieux si elles nous aident, comme les contes pour les enfants… pour l’instant j’en suis au rêve du papillon, je crois que la chenille prépare sa métamorphose activement, il n’y a qu’à la voir dévorer ses feuilles préférées, c’est impressionnant. Et je m’aime bien comme chenille potentielle de l’amour infini divin…. mais pas encore réellement papillon….
            Merci à toi pour ton partage. ♥

            • katerina dit :

              Margelle ,

              Douceur de Jésus , je ne sais pas non plus .
              C était plutôt par rapport à tous les tests ,notes , examens d avant . pas toujours très doux , plutôt impersonnel .
              Alors je te suis dans ta perception , oui pourquoi pas fermeté , profondeur .
              Est ce Jésus qui nous parle directement à notre cœur ou est ce la perception que j ai de lui .
              Aucune idée et ça n a pas vraiment une grande importance finalement .
              Je crois tout de meme qu il nous parle .
              Je sais que notre chemin n est pas si doux , au combien , c était par rapport à ton message , seulement des fois une aventure comme celle que tu as racontée peut etre douloureuse aussi pour celui qui la reçoit .
              On se raconte plein d histoires pour avancer , oui , j accepte , c est comme cela .
              Amitiés
              katerina

    • marie christine dit :

      Une belle expérience, Margelle !

    • Cécile dit :

      Bonjour Margelle,
      Oui, je connais ça aussi, mais comme toi, je me suis aperçue que parfois, le rejet de l’autre envers moi était d’abord dans ma tête, peut-être dans de vieilles mémoires pas encore nettoyées. Et le simple fait de me raccrocher à ces vieilles peaux prolonge encore leur existence en appelant leur manifestation dans la réalité quotidienne.
      Prendre conscience de cela et agir comme si j’étais dans la réalité que j’appelle plutôt que dans la réalité que je refuse suffit parfois à transformer mon expérience.
      En tout cas j’ai été très touchée par ton témoignage. Tiens, je vais me préparer un thé à la menthe et le boire à ta santé !
      Amicalement,

      • Margelle dit :

        tchin ! 🙂

      • Marie-Anne dit :

        … » agir dans la réalité que j’appelle plutôt que dans la réalité que je refuse suffit parfois à transformer mon expérience. »

        C’est une phrase que nous devrions placer partout autour de nous comme un pense(panse) -bête, Cécile.
        Cependant, je préfèrerais dire: « … plutôt que dans une réalité qui ne me correspond plus », mais bon, c’est une question de sous-entendu que l’on place ou non derrière les mots.

        • Margelle dit :

          J’apprécie tellement Cécile et Marie-Anne cette façon de tirer le suc d’une expérience pour en faire un élixir vital ! ♥♫♥

          • Cécile dit :

            Margelle, Marie-Anne,
            😉

            PS : Marie-Anne, tout à fait d’accord avec ta suggestion, d’ailleurs la formulation « je refuse » ne me satisfaisait pas entièrement.

            • katerina dit :

              C est en nous que tout se réalise .
              Nos vieilles idées, conceptions, idées préconçues ne sont pas faciles à lacher .
              Nous changeons le monde par notre simple présence et la responsabilité est celle là .
              J en suis intimement persuadée .
              Katerina

    • Soleil Bleu dit :

      Superbe Margelle 🙂
      Un très beau grain de lumière pour m’accueillir à mon retour de vacances.
      Bonjour et bises à tous ☼
      S.B

      • Margelle dit :

        ☼ 🙂 ☼ en retour de retour… Ce fut beau, là-bas ??? As-tu senti l’énergie, la fougue, les envolées qui ont déferlé sur le site, et ailleurs sûrement ???
        bises Soleil Bleu, et belle énergie pour ce retour..

      • Marie-Anne dit :

        Joyeuse rentrée, Soleil Bleu! 🙂

        • Soleil Bleu dit :

          C’est gentil Marie-Anne, Merci ♥ La même chose pour toi si rentrée il y a 😉
          Margelle, j’ai utilisé ce temps stop-taf pour vivre au mieux que je pouvais dans l’instant présent et mettre au vert mon mental. ça a eu comme effet kiss cool de me laver des tensions accumulées sans avoir besoin de « travailler » dessus. J’avoue que dans un tel contexte je n’avais pas prévu que je ne penserais pas du tout, comme je l’avais programmé, à nos 4 potes qui se rencontraient à Neuville sur Ain, mais je ne me fais aucun souci sur leur ouverture à accueillir ce qui Était l’Essence-ciel pour moi à cet instant : L’Attention à mon Être ☼
          Bisous les filles
          ps :j’ai pris le temps de lire tous les commentaires à mon retour : joliiiiiiiiiiiiiiis ☼♪♥♫♥☼

  21. Aurélien dit :

    Tout le monde me dit que l’évolution de la matière est l’évaporation de celle-ci, c’est à dire que pour sortir de l’incarnation de matière, il faut élever sa conscience dans le sens de partir de cette matière pour aller sur un autre plan sans matière, tout en étant libre et illimité par le plan d’élévation.
    La conscience (l’esprit) n’est pas quantifiable et n’a pas de lieu d’habitat. La matière, intelligente par son ordonnance à former une chose, a un lieu et est quantifiable sur notre plan actuel, on peut en faire ce que l’on désir, on peut la laisser pourrir ou la chérir…on fait ce que l’on veut avec la matière, elle est malléable à nos souhait, elle n’est pas fixe car tout évolue comme notre conscience.
    Là où se base certains dogmes (pour ne pas dire tous), sur l’expérience de la matière pour connaitre le paradis illimité de l’immatière, on se retrouve avec un point commun qui est le temps, ce temps est la mouvance de notre corps actuel, les deux (mouvance/corps) bougent pour pouvoir entreprendre une expérimentation ou un évolution de la source énergétique de son propre esprit.
    Le temps est commun à chaque plan de conscience car pour bouger, que ce doit une énergie subtil ou une matière dense, il faut un espace (matière) temps (mouvante). Du moment où l’on est une énergie ou un point de conscience, l’espace temps se crée automatiquement et on le nomme conscience de soi.
    La base de l’évolution n’est pas la matière mais la ligne de temps car on évolue sur une ligne ou le temps est malléable. Plus on recule sur cette ligne plus la densité nous accroche, plus on avance sur cette ligne plus l’éther s’accroche à nous mais la matière dense ou énergétique reste pour se mouvoir sur cette ligne de temps.
    Notre conscience est matériel mais on ne la perçoit pas comme matière car on ne la voit pas à par une illusion d’optique la croyant en chaque humain. Il ne faut pas s’arrêter au concept humain car une herbe a une conscience autant qu’un humain ou une molécule d’air. Une molécule d’air est invisible mais c’est pas pour autant qu’elle est immatériel, la conscience est du même type qu’une molécule d’air, il faut aller dans l’infiniment petit pour la regarder se mouvoir devant nos yeux.
    On cherche un état de conscience subtil, subtil ne veux dire ni invisible ni visible mais les deux à la fois donc on se base sur la matière immatérielle  alors que notre conscience est un point sur une ligne de temps en rapport avec ce que l’on projette de soi.
    Le but de ce programme terrestre est de comprendre que la matière/immatière est une futilité pour avoir conscience de son propre reflet (illusion) et qu’il faut se focaliser sur la ligne du temps futile car l’évolution se trouve sur cette ligne.
    Ce que je veux que vous conscientise c’est que le plan de la terre matériel n’a pas son évolution au paradis immatériel et qu’il faut travailler sur la ligne de temps tout en concevant la globalité matière/immatière. Il est impossible d’être une énergie mouvante sans le temps car le mouvement forme le temps qui forme l’évolution de la conscience de soi. Si il y a mouvance énergétique dans un plan autre que la terre, cette immatérialité physique est erroné car il y a mouvance de matière dans le temps donc les molécule de chacune de nos consciences sont évolutives dans le temps au lieu de la matière/immatière. Pour bien que l’on comprenne, le corps humains à de multiples cellules bien ordonnées qui forment une conscience globale d’elles-mêmes, l’amalgame de toute nos cellules intelligentes et hiérarchisés créent la conscience de soi, chance cellule à conscience d’elle-même mais préfère hiérarchiser son ordonnance à un qui est SOI. Ce SOI de notre corps est le Dieu de nos cellules, Il est l’égrégore de chaque pensée commune de nos cellules tendant à avoir UN dirigeant pour de multiples intelligences cellulaires.
    Maintenant la question est de savoir qui arrive à diriger en premier?
    Dans la matière c’est la cellule qui crée le SOI, on à conscience de nous après que la matière se soit crée intelligemment. L’intelligence vient avant la matière car elle s’ordonne sans notre SOI, du moins sans que l’on en est conscience.
    Qui est cette intelligence?
    La matière subtile, l’électromagnétisme pour la science.
    La matière subtile, dieu pour la religion.
    La matière subtile, l’âme pour la spiritualité.
    La matière subtile, l’amour pour l’universel.
    En résumé la matière subtile est une âme qui a un dieu dans l’électromagnétisme de l’amour.
    L’universel sait unir toute les différences en un seul accord car il sait que tout se touche d’une façon ou d’une autre.

    • katerina dit :

      Merci Aurélien ,

      J aime beaucoup ta façon de voir les choses , notamment les dernières phrases qui sont simples et que je comprends bien .
      Il y a un lien entre toute chose .
      Je me demandais ce matin ce qu était un moment et je n ai pas trouvé , au moment où je pensais cela .
      Le moment est réellement impossible à concevoir , car c est quand le moment , au moment où je pense à lui il est déjà plus là .
      La pensée est créatrice du temps .
      Le temps en soi n existe pas .
      Enfin quelque chose comme ça , difficile à exprimer .
      Amitiés
      Katerina

      • Aurélien dit :

        L’instant et fixe, sans bouger, il n’a aucune conscience car il est figé.
        L’instant est sans vie et inconscient de tout.
        Notre conscience est le temps, la création est notre devenir en connaissance des mémoires.
        Ce qu’il faut comprendre dans l’instant c’est qu’il est en création par notre conscience mais l’instant dont je te parle englobe le passer et le futur, il n’est pas l’instant fixe et néantesque.
        Il faut différensier l’instant matériel de nos corps et l’instant immatériel de notre conscience ou âme.
        Ces deux instants sont expansifes par notre propre conscience de nous mêmes. Je parle de division mais l’instant de notre âme englobe tout le temps pour que notre chair ne pourrisse pas.
        L’âme ou l’énergie que nos corps contient est nullement destructible, l’immortalité de l’instant tient dans l’énergie et n’est pas dans l’instant physique.
        Une photo d’un instant ternit dans le temps alors qu’une photo dans l’esprit garde toute ses énergie.
        Ne pas s’accrocher au corps n’est pas une solution durable et est un échappatoire à la vie aimante alors faisons confiance à notre esprit incarné en chair pour œuvrer l’universel.

        Bise

        • katerina dit :

          Merci Aurélien ,

          Ta conception du temps et de l immatériel/matériel est vraiment intéressante .
          C est certainement la notion la plus compliquée à comprendre , je relis tes messages et essaie de conceptualiser .
          Le temps , l espace , le matériel et l immatériel sont au cœur de notre compréhension de l univers , pour autant que nous puissions le comprendre ou tout au moins s en approcher .
          Je te remercie .
          Bises
          Katerina

        • katerina dit :

          Aurélien ,

          C est plus qu intéressant .
          Ce que tu écris est vraiment essentiel .
          Merci
          Katerina

    • Thau dit :

      Aurélien, ton message me fait penser au livre de Salvador Dali qui j’ai lu, il ya bien longtemps (en particulier la dernière phrase…)

    • Jonas 27 dit :

      Bonjour Aurélien,
      Merci pour ce que tu exprime ici.Je vais t,avouer que nous sommes (toi et moi)deux pôle opposé .Toi par ta complexité et moi par ma simplicité mais moi je crois que nous sommes deux parti d’un tout.
      Je viens de lire ce que tu as écris et c’est très bien même si mon cerveau surchauffe un peu 🙂 .
      La richesse de ton savoir doit être l’équivalent de celle de mon vécu et malgrés la distance qui nous sépare ,je te sens près de moi intérieurement.
      (pour moi ,il y eu 4 époque dominer par un savoir ).
      Celui de l’être ,sans la matière.
      celui de la spiritualité ,rencontre avec la matière.
      Celui de la foi ,la guerre entre la matière et l,invisible .
      Celui du mental,celui de la matière.

      Il y eu donc 4 époque (L’être,la spiritualité,la foi,le mental).
      Tout les couche de la société humaine sont divisé entre ces 4 savoir.
      Ici sur ce site(pour moi) ,c,est les gens de l’être(pour la plus part).
      Les autochtone(comme moi)se sont ceux de la spiritualité(pour la plus part).
      Les religions (de tous genre)se sont ceux de la foi(pour la plus part).
      Les scientifique ou les gens normaux, logiques(la dernière des 4 airs)se sont ceux du mental.
      Que va -t’il se passer après le mental.
      le grande reconnection entre ces 4 savoir trop souvent en opposition.
      L’unification,tout fermer(mourir ) a l’intérieur pour retrouver l’être.Retrouver la foi(la vrai),la foi en soi même.
      Se reconnecter avec la terre (la spiritualité).
      Finalement ,faire la paix avec l,ego ,comprendre qui est l,ego(l,esprit de survie),qu’elle est son rôle.
      Mettre fin a la dualité entre (l,être et l’ego)=(l’homme et la femme)=(le ying et le yang)=(le premier choix=(le oui) et le deuxième=(le non)grace a la transcendance.
      Tout ce qui est ,est 4.Comme dans la terre notre mère(le noyeau)
      (La croute terrestre)),(les océan),(le ciel).

      Comme les élément(le feu),(la terre),(l,eau),(l’air).

      comme les savoirs (l’être),(la spiritualité),(la foi),et (le mental).

      C’est l,explication de tout ce qui nous unis au tout,en nous et entre nous.

      Je l,ai appelé (la théorie du tout).

      Quand ,tu regarde la vie avec ces nouveaux yeux ,tu comprend que peu importe les gens qui livre bataille sur le chemin de la vie ,il défendre un de ces 4 camps(((SANS AUCUNE EXCEPTION))).

      Je t’ai écrit car je crois que tu peu comprendre ce que je dis.

      (La matière subtile,l,électromagnétisme pour la science).
      (La matière subtile,Dieu pour la religion)
      (La matiètre subtile,l’âme pour la spiritualité)
      (La matière subtile,l,amour pour l,universel).
      Voila !!!ce qui nous unis ,mon ami.
      avec toute ma lumiombre.

      • Aurélien dit :

        Je sais où tu es comme tu sais où je suis.
        Après le fameux mental il y aura ce que tu dis, une unification des éléments.
        Ce qui compte n’est pas d’avoir les 4 ni 1 ou 2 mais de simplement vivre dans l’harmonie.
        Il est vrai que quand je connecte mon mental à l’univers, j’exprime des choses complexes mais si tu et vous arrivezà percevoir l’amour qui dégage de ces phrases, il se peut que vous touchez l’univers du doigt.
        J’ai fait un choix, de pervertir mon mental simple pour éclairer les attraits de cette source qui est un champ universel.

        Je vais percer une de tes vérité qui est ta complexité caché derrière ta simplicité, quand je te lis il y a un téléchargement de tes phrases qui opère dans la complexité de mon arrêté. Tu sais comme moi que tu touche l’univers des gens dans la façon de dire les choses simple pour toi et complexe pour moi. Ce n’est aucunement de la manipulation d’esprit mais une addiction à la source universel.
        Si on touche une seule fois l’univers dans sa globalité, on devient juste un corps de chair œuvrant pour elle, on se met à ne penser qu’à ce que les lois émane de cette source uni vers elle (universelle).
        Je n’ai pas lu beaucoup de livre ou de chose, j’ai qu’un bac pro et j’ai dû me triturer la tête pour avoir de bonne connections dans mon cerveau avec les parties dormantes, j’ai vraiment du un mal de tête impressionnant quant je couler me connecter à la source et à ma source mais j’ai réussi comme toi à ne pas tomber dans le vide de l’inconscience ( folie), j’ai dû accepter ma folie pour ne pas quelle soit inconsciente mais consciente.

        Moi je te trouve autan complexe que moi, tu me comprends et je te comprends donc on se situe dans la simplicité, tu opère dans une gamme différente de la mienne mais on se touche pour ne former qu’un avec la source. Je dis la source mais vous mettez le mot qu’il convient pour vous.
        Ce que je veux dire c’est que l’universel s’écoule dans nos phrases et vous les téléchargez dans votre savoir mémorial pour que l’universel touche vos cœurs de sa pureté.
        Si vous lisez ce texte ou que ce blogue vous intéressé c’est que la source uni-vers-elle vous à déjà rendu dépendante d’elle.
        Il suffit juste au éclaireurs de connecter les parties dormante dans votre cerveau pour que vous puissiez rayonner au lieu d’absorber.
        Tout les choses son mécanique sur terre, le hasard ou le destin n’est que illusion d’optique de votre mental et du mien.
        Je ne cherche pas à être gourou ou leader mais je cherche simplement à aider sans que mon égo d’individualisme éclate cette unification de l’être, on se doit de changer la face du monde que se soit pour nos enfants, la terre ou nous même. Je croise trop de défaitiste autour de moi ou sur le net et personne ne comprend que l’harmonie réside là où l’on veut qu’il soit, becoups le voyent sur un autre plan que celui que nous foulons maintenant. Alors je vous assure que tout est possible ici et maintenant, ne perdez jamais le courage de vous changer et de changer les autres car tout peut être uni sur cette terre actuel.
        Je sais que vous vous fusée que c’est perdu d’avance face à l’ampleur collossalle du travail à fournir mais si tout le monde opère dans sons cercle de connaissance, ce cercle deviendra un jour le globe terrestre…c’est simple.

        Bise

        • katerina dit :

          Aurélien , Jonas ,

          Magnifiques . Vous etes là pour témoigner que c est possible , que la source est là pour tous , quelque soit notre origine , notre éducation , notre place dans la société .
          C est notre humanité qu elle touche , c est l amour , c est une force qui nous unit .
          Elle est .
          Et oui nous pouvons changer les choses pour nous , nos enfants , la terre , en étant tout simplement et en nous connectant à elle .
          Je vous aime .
          Katerina

        • Jonas 27 dit :

          Je suis ,ce que tu es mon ami!
          Tu aura compris que j’aime ta facon de dire les choses car ce sont souvent mes mots dit d’un autre facon.
          Pour moi mon ami (rien) n’est perdu d’avance ,le nouveau monde(la transcendance)est déja la .
          C’est une concience profonde d’être humain.
          Un être concient de vivre une expérience humaine.
          Donc l’être et l’ego conaissent leur rôle et la dualité(illusion) n’existe plus.
          Je sens quand je retrouve un frère d’âme et c’est le cas ici mon ami(frère).

  22. Jonas 27 dit :

    Ce soir mon coeur est heureux.Je vien souvent voir les postes et j’attend ,j’attend quelque chose.
    Inelia ,belle( être )généreuse et qui apporte (((TELLEMENT)))de réponse.Il suffit de lui demander.Vous n’avez pas son numéro de téléphone((demandez lui simplement)).Je n’ai lu que la moitié de son article et cela me suffit amplement pour lui faire confiance.(((trouver sa propre vérité)))merci Inélia pour cette article et pour l’aide que tu m’a apporté quand j’était sur ce trône obscure(il y a plus d’un ans terrestre).
    Belle être de lumière ,je manque de mot ,c’est tout.
    Pour finir Bravo!!!Passeur

    • Taoufiq dit :

      toujours heureux de savoir que tu es là Jonas !
      🙂

    • Marie-Anne dit :

      Moi aussi, Jonas, je suis heureuse de te retrouver! 🙂

      Lorsque j’ai lu de toi:  » quand j’étais sur ce trône obscur (il y a plus d’un an terrestre) », mon cœur s’est serré, puis, d’un coup, il s’est ouvert et il t’a envoyé une pleine brassée d’Amour : j’ai réellement ressenti un jaillissement de Lumière , vers toi.

      Je t’embrasse, ainsi que toute ta petite famille, et j’espère te lire encore ici!

      PS: au cas où tu ne l’aurais pas déjà fait, lis tout l’article d’Inalia: la deuxième moitié est aussi bien que la première! 🙂

    • dominique dit :

      Je n’écris pas souvent Jonas,mais je lis régulièrement, moi aussi je suis heureuse de te lire à nouveau.
      Je suis une grand-mère de cinq petits enfants

      • Jonas 27 dit :

        Bonjour mes ami(e)s,
        Je suis très heureux d’écrire ici ,aussi.
        (Dominique),Wow!!Je te remercie pour ces mots et je sens qu’une très grande amitié va naître entre nous.
        (Marie Anne),Ce que je sais sur toi et que j’ai compris depuis un bon bout déja ,c’est que tu transcende et que tu ne laisse pas la peur triompher .Pour moi c’est la plus grande des richesses et cela démontre ta force intérieur(vérité de soi).
        (Taoufiq)Nous aurons de longue discussion ,je le sais et je l,ai toujours su .Merci a toi aussi pour ces mots qui me font le plus grand bien.

        Je garde cette phrase d’Inelia(il avait le sentiment qu’il devait trouver sa vérité et guider les autres vers sa vérité).
        Le rôle qui ma été décerné dans mon quotidien dit a peut près la même chose a une exception près.(je dois trouver (((MA VÉRITÉ)))et aider les autres a trouver (((LEUR VÉRITÉ))).

        C’est assez simple (la transcendance)fait naître la force (la vérité de soi)en chacun.Aider a transcender c’est aider a voir et a affronter leur peur.

        Voila en quoi je crois.Si aujourd’hui je suis seul a aider ces traversé vertigineuse ,demain nous seront cent et le jours d’après 1000 et bientôt ,qui sait ((l’unification)).Des êtres son venu de partout pour voir cette transformation.

        J’ai lu un texte d’un sage(je ne sais pas son nom )sur le monde de la transcendance(je crois).Il dit que quand ,il avait traversé dans ce monde(celui de la transcendance),il n,avait plus la même vision (du bien ,du mal).J’ai ces yeux et j,avance jours après jours en regardant (DES MIRACLE)!!!

        Une dernière petite histoire,
        Quand j,avais 18 ans j,ai commis un délit(vole grave) et je me suis fait emprisonner .
        Je croyais que ma vie était finit,personne ne me donnerait un travail après ca et tout le monde me pointerait du doigt sur mon passage.
        je travaillais a la prison (au sous sol)et je voulais en finir avec la vie(pour la deuxième fois dans cette courte vie).
        A l’heure de passer a l’acte ,une image est apparu dans ma tête.Une jeune fille de mon village.
        J’ai demandé a Dieu,(Qu’est-ce que tu veux me dire).
        (Est-ce que c’est la fille de ma vie)???
        J’étais ensorcelé par ce visage ,tellement que je ne suis pas passé a l’acte.
        Je n’entendais pas de réponse de Dieu qui me dirait(OUI!!!tu as raison),alors je l’ai mit au défi.
        J’ai dit (si ,c’est la fille de ma vie),je veux qu’elle soit au cinéma lors de notre prochaine sortie(mercredi prochain).
        J’étais un peu ridicule mercredi suivant me préparant pour rencontrer cette fille que je ne connaissais presque pas avec ma gang de détenu avec moi.
        Arrivé sur les lieux ,le stationnement était désertique ,j’étais décu et je me sentais ridicule d’avoir pus croire en cette vision.
        J’ai monté les marches et je suis rentré dans le cinéma .Il n’y avait pas foules comme les autres semaine ,seulement 2 personnes a la caisse.Un fille que je ne connaissais pas et celle que j,avais dans la tête depuis ce fameux soir.
        BOUM BOUBOUMM!!!Mon coeur battait la chamade et j,avais envie de la connaitre et donc(envie de vivre).
        Ce qui suit est un peu triste car,je n’ai jamais eu le courage de lui parler et elle a eu beaucoup de petit amis don l’homme de sa vie avec qui elle a fondé un foyer.
        J’étais furieux envers Dieu et je l,ai détesté pendant longtemps jusqu’a ce fameux soir ou j’ai rencontré (une) être de lumière qui m,a éclairé sur cette histoire.
        Elle m,a dit ceci (Il y a dans un parc ,un homme triste qui pense.Bientôt ,il va mettre fin a ces jours et personne ne peut l,aider car dans sa tête ,il est seul a savoir qu’il vit ces dernier moment.
        Près de lui,il y a une jolie fille .Il se peut qu’un ange prendre temporairement possession(je n’aime pas ce mot mais,je ne sais pas le vrai mot qu,il faut employer) du corps et d’un geste touche la main du garcon suivi d’un regard intense le dévient de sa mort.

        Je te remercie belle être de lumière de m’avoir apporté la vérité dans mon coeur.
        Il fallait que je fasse une boucle avec tout ca.L’année dernière ,j’ai écrit un message en privé a cette fille car il fallait qu,elle sache et moi je devait retrouvé confiance en moi.Je ne lui ai pas écrit tout les détails mais ,je lui ai dit qu’elle ne pourrais jamais savoir ce qu,elle a représenté dans ma vie et qu’il n’y avait pas de mots pour décrire ce que je ressentais pour elle.
        2 mois après ,je l,ai rencontré dans un spectacle ,j,étais seul dans le halle ,elle est venu vers moi et on sait saluer simplement.
        Ma peur de lui parlé et tout cette histoire était transcender.
        Quand ,on croit mérité des réponses ,on peut les obtenir et la meilleur facon de les trouver c’est (((la transcendance)))=(((la vérité de soi))).

        • Margelle dit :

          Jonas, je suis heureuse de te revoir parmi nous. Et l’histoire que tu nous racontes est si belle, si porteuse de sens… comme souvent celles que tu nous racontes… ♥☼♥

        • Stéphanie dit :

          Merci mon ami pour ce beau partage, comme toujours, tu as le don de me toucher en plein cœur !

          Merci Passeur pour ta rectitude, la lumière des justes brille dans ton cœur et dans ton âme !

          • Jonas 27 dit :

            Merci ma belle amie,
            Ca fait un bout que je ne t’ai pas parlé (ICI):)
            Tu es une belle ange et je suis sure que beaucoup son heureux de voir ton nom dans la liste des commentaire .Tu as tellement une belle énergie un une lumière intérieur douce et délicate.Je t,aime .

        • dominique dit :

          Oui Jonas…si tu savais à quel point j’ai reconnu mon miroir en toi souvent(j’ai 66 ans)et je pleure aussi en te lisant;

          « Dans la perte de mémoire de notre Divinité, nous avons oublié que l’ombre n’existe que parce que la Lumière le veut bien et que cette ombre est toujours au service de la Lumière. Elle là pour que nous puissions voir en nous ce qui la génère et l’entretient , afin qu’un jour nous puissions sortir de la dualité pour rejoindre l’Unité »

          Anne Givaudan « Rencontre avec les êtres de la nature »

          Merci Jonas, merci Passeur

          • Jonas 27 dit :

            Bonjour ma belle amie,
            Peut importe l,age que tu crois avoir,je vois devant moi un belle ange et c’est tout.
            Comme le texte d ,inélia le dit nos vérité peuvent être en opposition et c’est très bien ainsi.
            Pour moi l’ombre fait partie du tout et n,est pas au service de la lumière comme la lumière n’est ni supérieur ni inférieur ensemble (compris),il forme le tout=la lumiombre.Mais je suis heureux de voir ta bonté d’âme qui est si chaleureuse ,Merci!!

        • alain thomas dit :

          Jonas, ton histoire est magnifique, pleine de sens. Il y a la magie et le symbolisme et il y a aussi le sacré.
          Bien à toi ami et heureux de te revoir !

          Juste une parenthèse, comme celles que tu fais souvent, tu parles toujours de la transcendance. Je sais que c’est un message fort que tu veux nous transmettre parce que ce mot émane d’expériences que tu as vécues ou que tu vis dans ton présent.
          Peut-être peux-tu en dire plus à ce sujet 🙂

          • Jonas 27 dit :

            Comme le texte d’Inelia le dit mon ami,nos vérité ne sont pas les même alors nos transcendance aussi.
            (Pour moi),la transcendance c’est d’allé au dela de ses peur (illusion) pour voir naître (la vérité de sois).
            C’est au contact de l,ombre et de la lumière(l,être et l,ego)que naît la vérité.
            Les trauma sévert(perte d’un proche ,abus physique ,sexuel etc)….sont souvent de bonne raison de choisir un seul de ces pôle (La lumière).
            Pour guérir ,il faut aller au dela de???
            C’est a nous seul de savoir ou et quand transcender.

        • Marie-Anne dit :

          Jonas, tu as de l’ardeur; et que c’est beau l’ardeur d’un Cœur pur , lorsque cette ardeur est lumineusement maîtrisée par ce Cœur ( donc, maîtrisée juste ce qu’il faut pour ne pas qu’elle se brise!)!
          C’est le travail d’un Grand Maître; c’est probablement cette magnifique maîtrise que tu es venu retrouver ici, dans cette vie- ci, et dans des circonstances pas toujours faciles! 🙂

          Mais effectivement, plus le Maître est Grand, et plus son Humilité et son Respect pour le chemin des autres sont Grands, …, et plus aussi, son Rayonnement touche le Cœur de tous.

          Merci pour cette très belle histoire que nous a rapportée: elle résonne très fort en moi aussi!

          • Stéphanie dit :

            Merci Marie-Anne pour la puissance et la force de tes mots. J’adore ce que tu dis à propos de notre ami, même si je n’ai jamais pensé à lui en ces termes, la lumière extraordinaire et pure de son cœur m’a ébloui dès que je suis entrée en son contact. Elle (la lumière de son âme) ne m’a jamais déçue (au contraire), même si parfois j’ai dû aller au-delà des illusions … au-delà de la dualité et de mes peurs.

            • Marie-Anne dit :

              Oui, Stéphanie; j’ai dit ce que je pressens…Et je pressens un grand Maître en potentiel (ici) , en Jonas.
              Mais bien sûr, ses initiations sont à la hauteur de sa maîtrise à (re) trouver.
              Je pense d’ailleurs que nous sommes tous des Maîtres, au moins en potentiel (potentiel réalisé dans d’autres dimensions; ce qui signifie que cette maîtrise, nous la réaliserons tous tôt ou tard : donc, à nous – comme à Jonas aussi , bien évidemment- de jouer! ( Rappelons-nous que tout existe simultanément; et donc, existe simultanément : nous ici avec nos ootentialités; et nous  » là-bas » en tant qu’Être réalisé, par exemple.)
              C’est comme cela, du moins, que je vois  » grosso modo » les choses.
              Je t’embrasse Stéphanie

              • Stéphanie dit :

                Merci Marie-Anne pour tes explications très claires. Je trouve ton point de vue très intéressant et j’en ressens toute la justesse avec mon cœur.

                Je t’embrasse chaleureusement Marie-Anne.

              • katerina dit :

                Merci Marie Anne,

                C est aussi comme cela que je ressens les choses et comme tu dis c est une vision globale, un ressenti . Je crois que tout existe déjà ici, ailleurs , que l univers est infini , et que nous allons tous etre à l heure.
                Je tiens à remercier le Passeur , ce site est vraiment l endroit où nous devions nous rencontrer .
                Je vous embrasse tous et toutes .
                Katerina

              • Jonas 27 dit :

                Merci Marie -Ann pour ces beaux mots qui me touche et qui chatouille mon ego qui peut devenir parfois démesuré.Je ne cherche pas a devenir maître et encors moin plus grand que???même si je comprend très bien ce que tu dis et son sens.Je préfère dire que nous sommes des oiseaux de feu(pheonix)qui renaîssent de leur cendres pour guider de future guides(pheonix).Il n’y a aucune place pour les idée préconcus(murs).Tout est en mouvement constant,il faut apprendre a ressentir (le tout) par la spiritualité.Peut importe nos divergence d’opinion ,tu es importante pour moi et d’une certaine facon ,je dois l,être pour toi dans ce mouvement perpétuel.Ce qui importe en réalité ces cette interaction comme le dit si bien Inelia(mon amie).

              • Marie-Anne dit :

                Jolie réponse Jonas!
                Et je crois effectivement, que toutes nos interactions sont riches et fécondes, et qu’elles ont sûrement de véritables racines à un autre niveau!
                Je t’embrasse

              • Soleil Bleu dit :

                Salut Jonas, contente de te rencontrer à nouveau sur le site du Passeur.

                Je ne crois pas que nous ayons pour fonction d’être des guides, cela voudrait dire que le chemin est balisé pour tous de la même façon et que nous savons lequel chacun doit emprunter.

                Nous nous aidons tous réciproquement par l’offrande que nous faisons de nos expériences, et c’est d’autant plus vrai que Tout de nos créations en ce monde a valeur d’aide pour nous soutenir dans notre reconnection consciente à Soi, mais cela ne fait pas d’une expérience particulière aussi lumineuse soit-elle un modèle à suivre par quelqu’un d’autre, ce sont les interactions produites par la rencontre des expériences entre-elles qui offrent l’aide très différente que chacun en retire. Le but de celle-ci, guider par exemple, ne peut donc être défini à l’avance sauf à risquer de projeter sur l’autre un désir personnel qui ne peut alors relever que de l’égo.

                La fonction de guide, ne s’exerce il me semble que vis à vis de soi-même, en parlant à l’autre c’est à soi que l’on s’adresse, on affirme une direction que l’on a simplement besoin de ré-affirmer à soi.
                C’est une merveilleuse attention et véritable acte d’Amour que nous accordons à notre Soi dans ce dialogue extériorisé, malheureusement nous passons à côté de sa beauté et sa perception tant notre intention et attention reste rivée à la résonnance qu’il a ou pas sur l’autre.

                Dans la clarté de ma « lumiombre » ;-), je t’embrasse affectueusement Jonas ♥

              • Soleil Bleu dit :

                Oui Marie-Anne, le yin et le yang dans ses réalités multi et inter dimensionnelles. Quand cette réalité nous touche, que nous en ressentons l’équilibre parfaitement juste et équitable, vole en éclat toute velléité à dresser un autre schéma, humain, qui séparerait l’ombre de la lumière.
                C’est LA Lumière née de leur Union, la lumiombre comme l’appelle Jonas, parfaitement confondue dans son rapport de l’une à l’autre, qui signe la vraie réconciliation et le retour à Soi.
                N’est-ce pas la nature même de nos travaux d’apprentis alchimistes ? ☼
                Merci de l’avoir exprimé avec tant de délicatesse et de justesse.
                Je t’embrasse ♥
                S.B

              • Marie-Anne dit :

                Oui, Soleil Bleu,
                il semble bien que nous soyons des alchimistes ( à tous les stades, multidimensionnellement parlant; de l’apprenti alchimiste qui s’ignore au Maître accompli- enfin, selon ma vision) 🙂
                Je t’embrasse ♥

        • Aurélien dit :

          Magnifique.
          Le doute vient de ta possession angélique.
          Celui qui t’a mis ce visage c’est toi car il devait te parvenir en vision ce jour fatidique.
          Ton âme et son âme ont pacte dans les hautes sphères pour que toute ta conscience trouve un but qui est l’amour, je ne parle pas d’un amour sentimental mais d’un amour énergétique, un flux.
          J’ai connu les battements de ton cour envers une autre personne, des battements qui sont indéfinissable, pas de coup de foudre mais un écrasement de foudre à ne plus contrôler ses propre gestes.
          Ce qui est difficile à comprendre dans une telle relation c’est qu’il ne faut pas la comprendre comme humaine mais comme énergétique, dans le subtil. Toi tu en a conscience, elle peut-être pas mais elle a quand même reçu les signaux de ton regard profond.
          Vous êtes maintenant lié et le jour viendra où vous pourrez co-créer un univers.
          Ne doute pas, affirme, c’est la sous ion à aucun problème.

          Bise

          • Jonas 27 dit :

            Aurélien ,
            Tu es unique et je suis heureux de notre rencontre.Tu as certaine de mes clef et cadenas et c’est aussi vrai a l’inverse.
            J’adore cette phrase qui est (la vérité),(((Un écrasement de foudre a ne plus contôler ces propres geste))).Cette phrase ne peut avoir été écrit que par quelqu’un qui l’a vécu et pour moi c’est ca la richesse.Aujourd’hui nous nous regardons un peu en surface mais avec le temps nous serons frère,mon frère.
            Aurélien est le nom de mon grand père que je n’ai jamais connu et son nom résonne énormément en moi c’est temps si(syncronisité).
            Avec toute ma lumiombre.

        • Taoufiq dit :

          Salut Jonas, mon ami et frère

          Oui on aura l’occasion de parler et de « palabrer » ensemble et ça me réjouit!
          Je voulais revenir sur ton histoire, pleine et ample de vécu. C’est tout à ton honneur mon ami 🙂
          Par rapport aux sentiments que tu décris, ils sont je pense universels. Ce que tu as ressenti était Vrai, mais ce n’était que Ton ressenti, comme Notre ressenti à nous tous dans notre relation avec l’autre.
          Ton ressenti était sublime et a été ton stimulus à ta résurgence. Quelqu’un ici sur Urantia, peux dire le contraire par rapport aux effets des ressentis?
          Nous avons tous été bousté par une relation avec une autre personne, non ?
          Gràce à ton ressenti, tu as retrouvé la force de continuer, de vivre et de projeter ton avenir, tu as retrouvé un sens à ta vie, et cela tu le dois avant tout: à ce que tu es, à toi même.
          Alors même si je n’ai aucune leçon à te donner, permets moi de te dire, go ahead, vas-y fonces, continue!

    • Soleil Bleu dit :

      Je te fais un gros bisou en passant Jonas ♥
      Heureuse de te revoir à nouveau parmi nous ☼
      In lakesh mon ami.
      S.B

      • marie christine dit :

        Je suis heureuse moi aussi de te retrouver, Jonas .
        Le chaos intérieur finit toujours par déboucher sur une lumière .
        Je t’envoie toute mon amitié .
        Et je te salue, Passeur, je n’oublie pas que tu as dû supporter tous nos états émotionnels (en plus des tiens) et tenter d’équilibrer les ardeurs ici et là pour maintenir le navire à flots en pleine turbulence !

        • Jonas 27 dit :

          Bonjour Marie christine,Le chaos est la plus belle chose en ce monde car ,il conduit vers (l’être) mais après le chemin continu,ce n’est pas une fin en soi,c’est le début(en toute amitié):).Il n’y a pas de victime, pas plus de gourous .La vérité(en nous comme entre nous)naît de l’ombre et la lumière)pour apprendre a sentir les courant non a les contrôler.Avec toute (notre)lumiombre.

      • Jonas 27 dit :

        Merci Soleil bleu,
        Tu m’as écrit cette phrase il y a plus d’un ans déja(Bienvenu chez toi Jonas)ou a peu près cela.Je ne sais pas si je t’ai dit a quel point cela a changé ma vie.Je t’aime et c’est tout ce qui importe.

    • katerina dit :

      Jonas ,

      Je crois que l on attend tous plus ou moins .

      Affectueusement
      Katerina

      • Jonas 27 dit :

        Bonjour Katérina,
        pourrais -tu ,m’éclairer sur ton message ,je sens qu’il y a quelque choses de fort la dessous.merci ,avec toute ma lumiombre.

        • katerina dit :

          Bonjour Jonas ,

          Tu as écrit j attends , je regarde vos messages et j attends .
          Cela a résonné en moi : je crois que j attends d etre en harmonie .
          Que tout dans ma vie , soit ordonné en accord avec l amour universel .
          Il me semble que nous sommes tous ici dans cette recherche .
          La vie est une symphonie .
          Je me souviens de ne pas oublier.
          Je t embrasse
          katerina

  23. VirginieLume dit :

    Merci à tous. Ca fait du bien dans mon coeur 🙂

  24. marie christine dit :

    J’aime toujours beaucoup ce que dit Inelia . Rien à redire !
    Et ça m’a aidée dans des moments difficiles .

    A part ça, je suis chargée de faire un appel à la population (pardon Passeur d’utiliser le blog).
    Pour l’instant, il y a 4 egos sur pattes (ou 4 moutons, ou 4 graines de gourous …) qui vont se rencontrer pour un déjeuner et une journée le 30 août à Neuville-sur-Ain, du côté de Bourg-en-Bresse .
    Il s’agit de François, Alain Thomas, Eve-Lyne et Marie-Christine .
    On va faire connaissance et on serait très heureux que d’autres se joignent à nous, histoire de bêler ensemble …
    Qui est intéressé à renforcer le troupeau ?

    • Cécile dit :

      Ce serait avec grand plaisir mais je suis un peu loin… Je serai avec vous par la pensée !
      Amitiés,

    • Jonas 27 dit :

      Mon rêve c’est de tous vous rencxontre,tous au même endroit,en même temps.Quelle énergie!!!

      • marie christine dit :

        Si cela fait partie du plan divin, on se rencontrera tous, Jonas .

        • Marie-Anne dit :

          Tiens, et si, pour commencer, on choisissait un jour, une heure pour nous connecter tous, nous les lecteurs et/ou commentateurs et ou/ initiateur de ce site?
          Une heure qui tienne compte pour le mieux des fuseaux horaires?
          Juste une méditation d’accueil, de fraternité et de joie, pour le plus grand bien de chacun et pour le plus grand bien de tous ( y compris notre planète ,…)?

          Je vais y réfléchir…. En attendant, toutes les propositions seraient les bienvenues!
          Qu’en dis-tu, Passeur?

          • Jonas 27 dit :

            Bonjour Marie-Anne ,je n’ai pas beaucoup d,expérience la dedans mais les deux expérience que j’ai vécu avec ces connection mon apris ceci.Trouver un heure précis est ….impossible.Les raisons sont multiples(la famille ,le travail ,les imprévus etc)…
            Trouver seulement une journée sans préciser l’heure me semblerait plus honnête envers soi.Ce n’est que mon opinion personnelle a vous de voir.

            • Marie-Anne dit :

              Oui, Jonas, je comprends bien.
              D’ailleurs, une heure précise n’est pas indispensable puisque nous pouvons nous connecter à travers le temps et l’espace et nous rejoindre alors par l’intention.
              Simplement, se donner un moment précis est juste un moyen plus facile pour s’y mettre et peut- être un stimulant particulier de la joie au moment où on le fait, ainsi qu’une meilleure façon pour certains, en tous cas, d’entrer dans cette connexion?

              J’ai une éventuelle proposition( l’inconvénient, c’est que ce n’est pas pour tout de suite): que diriez-vous du 29 septembre, à 20 h? C’est un dimanche, et c’est le jour des Archanges! 🙂
              Bien évidemment, toutes les autres propositions sont bienvenues!
              Amitiés fraternelles à tous!

          • Margelle dit :

            En ce qui me concerne, moi, perso…. ouiii !!
            Tu joues la pilote de l’air ??? (traduction : tu conduis le truc ?). C’est une excellente idée 🙂

            • Cékicella dit :

              On y sera, Marie-Anne !
              Mais tu nous feras un petit rappel entre-temps … car en ce moment j’ai une tendance à la zaïmeure .

            • Marie-Anne dit :

              Oui, oui, les filles ( et les garçons qui voudront!), je ferai un petit rappel avant le 29 septembre( et le 29, aussi, soyons large! 🙂 )

              De la télépathie, Marie- Christine?
              Oui, il y a de cela ( il paraît que c’est une de nos capacités parmi les premières à être récupérées! Faut s’exercer! 🙂 ).

              Je voyais aussi cette 1ère approche comme le fait d’être dans la conscience que nous serons tous en train de faire la même chose; c’est-à -dire, que , dans une sorte de méditation, nous serons tous en train de poser notre intention ( sans forcer!) sur le fait de nous connecter les uns aux autres, au-delà de l’espace ( sachant que sont aussi avec nous, ceux qui, linéairement parlant, nous rejoignent plus tôt ou plus tard dans la journée ou dans la soirée.)

              En fait, je vois cela comme un branchement, une connexion et puis surtout, une communion; comme un contact dans un esprit d’ouverture, de fraternité, d’amitié, d’amour et de joie.

              Je propose, qu’une fois l’intention placée ( en toute confiance) et qu’une fois le contact et l’ouverture suffisamment ressentis, nous nous reposions dans cette communion, sans attente; simplement, dans la joie et la douceur du contact; bien confiants que, d’une manière ou d’une autre, ce contact est établi; et, qu’alors, nous nous laissions porter par nos ressentis.
              ( peut-être qu’une communication télépathique pourrait avoir déjà lieu: si elle vient, tant mieux, sinon, n’oublions pas que nous en sommes, je crois, pour la plupart , à nos premiers balbutiements en la « matière »! (Donc, ne rien forcer!)

              Voilà: c’est là une proposition, mais à chacun de faire comme il le pressent le mieux, bien entendu! 🙂 Toutes les suggestions sont les bienvenues pour cette expérimentation! 🙂

              • Margelle dit :

                Et je me demande même, c’est juste une suggestion comme ça, que le Passeur pourrait ouvrir une page pour cette méditation… où nous pourrions nous retrouver…
                Passeur qu’en penses-tu ?
                j’ai le sentiment d’être très gonflée, mais je le fais !! 🙁 🙂

              • Margelle dit :

                … mais c’est peut-être pas utile, si on pense qu’on est suffisamment branché-e-s pour se télépathétiser….

              • Cécile dit :

                Margelle,
                D’après ce que je crois comprendre, l’intention de se connecter est suffisante en elle-même, mais un support tel qu’une page spéciale pourrait sans doute aider.
                Marie-Anne,
                Merci pour ta réponse, j’ai fini par trouver ! Et j’y serai, bien entendu.
                Amitiés,

              • Li dit :

                Ça me plait plus que beaucoup, Marie-Anne, ce que tu proposes.
                C’est noté! J’y serai.
                Biz.

  25. dominique dit :

    Salutaire…Merci Passeur et à tous, pour cela et tous les trésors que je reçois depuis que je lis ce site ils sont multiples .

  26. alain thomas dit :

    Pourquoi la plupart des « sages », des maîtres, des gourous, des religieux, etc… vivent seuls ?
    Parce que c’est plus facile de planquer son égo.
    Et je pense que ça n’arrange pas leur égo car ce dernier, pour être confronté, doit partager avec les autres sinon… il triche et trompe son monde…. et on perd vite son discernement et sa lucidité.
    Voilà pourquoi, à mon sens, vivre avec ses proches n’est rien de plus difficile parce que là, chaque jour, pour ne pas dire chaque, instant, nous mettons notre égo à contribution…. et j’en sais quelque chose boudiou… 😀
    Pourquoi, dans une fratrie, vous n’avez jamais deux enfants qui se ressemblent ? Je ne parle pas du physique bien sûr, alors un bon conseil, quand vous commencez à faire un enfant, ne vous arrêtez pas, plus vous en ferez, plus vous aurez la possibilité de vous apaiser avec ceux qui vous embêtent le moins 🙂
    Et pourtant, ceux qui vous font avancer le plus, ce sont justement ceux…. qui vous embêtent le plus 😛
    Bon, si vous n’en avez qu’un et qu’il se drogue et pense qu’à se suicider alors là, vous avez des chances de planquer votre égo sous la table longtemps…. mais pour de vrai cette fois 🙁
    Tout ceci pour dire que dans l’évolution spirituelle, il est bon que l’égo soit exposé le plus possible car si vous avez assez d’expérience pour discerner à quel moment il s’expose, alors vous serez toujours en équilibre sur votre fil.
    Le piège serait de trop se prendre au sérieux ; l’humour et la dérision sont des clés essentielles sur le chemin ainsi que la tendresse et la douceur envers cette partie de vous-même qui vient d’on ne sait où, de nulle part, en tout cas pas de cette vie-là… un peu tout de même et donc, il est bon de lui laisser la possibilité d’entrer en vous pour se réchauffer, le plus souvent possible, là, près de votre cœur, tout contre même, là où tout rentre…. comme à la maison et vous verrez qu’il dormira comme un bébé… alors chuttt !!! Parce qu’il vaut mieux pas le réveiller…. le bougre 😀

    • Katerina dit :

      Alain Thomas ,

      C est pas comme cela pour moi . Je suppose que cela dépend de l évolution , de son passé , de ses expériences , et sans doute de chacun .
      Je vois peu de gens et le peu me suffit pour le moment .
      Tout est relatif aussi .
      Amitiés
      katerina

      • Thau dit :

        Bonsoir Katerina,
        Tu avoueras que pratiquer l’humour et la dérision tout(e) seul(e) n’est pas aisé…
        fraternellement

        • Katerina dit :

          Thau ,

          Si je réponds et que je m exprime ici, c est aussi une façon de ne pas etre seule .
          Quand je parle de solitude , je relativise aussi , je vois tout de meme pas mal de monde .
          Suffisamment , est ce une histoire de karma ?
          Je ne suis pas isolée ce qui me permet de comprendre .
          Je crois que chaque chose arrive en son temps .
          Et pourquoi pas etre isolé d ailleurs ?
          Il n y a pas à mon sens une seule façon de s éveiller , mais autant que d etres humains .
          Amitiés
          katerina

      • Margelle dit :

        Et puis Katerina, peut-être que les visites sur le site, les dialogues, remplacent ou sont l’équivalent de la rencontre physique… peut-être…

        • Katerina dit :

          Margelle ,

          Je pense qu il y a de ça .
          Le synchronisme est cela .
          Je crois que l on rencontre quand on le doit et cela sans effort .
          Katerina

    • Cécile dit :

      Bonsoir Alain Thomas,
      Il est certain que la vie de famille peut être un parcours spirituel puissant ! A condition, toutefois, de vivre le plus en conscience possible tout ce à quoi elle nous confronte et de regarder sans détourner les yeux tous les miroirs que nos proches nous tendent – en particulier nos enfants, qui sont souvent d’excellents maîtres zen…

    • François dit :

      Salut Alain-Thomas,

      C’est clair que les enfants (nos enfants) nous bousculent avec une facilité déconcertante…. et c’est aussi clair que nous pouvons les remercier pour le service qu’ils nous rendent à nous bousculer justement. 🙂
      Je suis ‘en plein la dedans’ depuis quelques jours….
      Pour ma part , et de là où j’en suis actuellement, je constate qu’il peut y avoir du karmique associée au génétique , ce qui a pour effet d’amplifier sérieusement les incompréhensions et ‘règlement de compte’ inconscients.
      En tant que parent je suis susceptible de plonger dans le piège égotique de ‘vouloir’ que mes enfants aient une situation, soient heureux, soient sur une chemin spirituel, etc… ce qui me donnerait la tranquillité illusoire et très égotique d’avoir ‘réussi’. Haaa… nous sommes bien peu de choses…. ! 😉 ♥
      Ensuite peuvent venir les peurs. La peur, par exemple, de penser qu’ils vont en baver pour sortir de leur propres marécages; plus simplement, on pourrait avoir envie qu’ils n’aient pas à faire le chemin quelques-fois ardu de découvrir qui ils sont et de le vivre… bref d’aller directement à la case ‘arrivée’ sans avoir à souffrir…. voici un deuxième piège et celui-ci est d’autant plus pernicieux qu’il actionne, à coup sûr, la prise de pouvoir si on n’est pas très vigilants …. conscients.
      Et puis il nous obligent à ‘lâcher’ nos mémoires, (ce qui est valable pour les enfants et aussi les conjoints). Vivre plusieurs années avec quelqu’un impliquent inévitablement des moments de partage, de joie, etc. , mais aussi des moments de crises, de remises en cause, de négociations, etc. Notre ego se plait à nous faire croire que la personne que nous rencontrons ce jour est la même que celle de la veille …. Hier soir ma compagne , dans une discussion concernant mes enfants justement me dit cette phrase que je vous partage car elle m’a amené à réflexion : « la mémoire peut empêcher l’ouverture du cœur » . C’est alors devenu évident pour moi que je devais ‘nettoyer’ toutes les mémoires qui sont autant de prises sur lesquelles l’ego peut s’accrocher pour empêcher une ouverture du cœur maximum en étant simplement dans l’instant présent en face de quelqu’un que je connais pas et qui peut me surprendre quant à la qualité de la relation qu’il propose et ceci même et peut-être surtout si je vis avec depuis plusieurs années. Je ne sais pas si je suis clair dans mes propos… Ces mémoires ‘entretiennent’ de vieilles émotions comme la culpabilité, le regret, la colère, les injustices, le sauveur, le protecteur, etc. que j’aurais générées et liées aux choix que j’ai fait dans l’éducation, aux décisions que j’ai prises sur les lieux de vie ou des partenaires que j’ai eu, etc… Alors qu’en fait, tout a été juste pour chacun dans l’instant que l’on devait vivre afin de croître individuellement…. ♥
      Le plus intéressant c’est que ça marche dans les deux sens…. Nos enfants aussi souhaiteraient que l’on soient autrement quelques-fois…. 🙂 🙂 🙂
      Merci de ton commentaire ….

      • alain thomas dit :

        Les mémoires nous ramènent à nos automatismes, nos réflexes, à ce que nous avons construit par nos habitudes et c’est bien là où l’égo s’expose.
        L’égo est notre construction, notre structure même. Ce que j’écris là doit faire hurler mais tant pis.
        Tant que nous croyons devoir nous structurer, nous construisons notre propre édifice alors que nous n’avons pas d’identité intrinsèque puisque nous ne sommes pas séparés du reste ; ce qui n’a pas de sens ou plutôt ce qui est un paradoxe si l’on part du principe que nous devons vivre l’instant présent, qui lui est sans aucune structure. Voilà pourquoi je pense que la contradiction est permanente dans l’approche du Nouveau parce que la diversité est partout.
        Cela veut-il dire que nous devons faire n’importe quoi, non bien sûr, au contraire même ?
        Ce qui est divin dans l’approche de l’instant présent, au-delà de toutes les morales, est qu’il dévoile le cœur (esprit). Or, lorsque nous sommes dans l’instant présent, nous sommes fondamentalement bons, c’est notre vraie nature. Il n’y a pas de morale, il y a l’Ethique, naturellement présente.
        C’est important de comprendre cela.

        Alors la réflexion de ta compagne est digne d’intérêt car effectivement, les mémoires constituent notre structure illusoire. Même si certaines sont positives, elles font surgir l’égo.

        Bon mais alors que faire ?
        Rien… rien d’autre que de rester englué… avec Joie… dans le paradoxe de la vie où le divin et l’égo cohabitent, c’est comme ça.

        Mais on ne peut rien faire alors ?
        Si… prendre conscience de ce qu’est l’illusion, de qui nous sommes vraiment et de cheminer, pas avancer parce qu’avancer signifierait qu’il y a un but. Il n’y a pas de but, il n’y a pas d’espoir, « IL Y A », c’est tout.
        Ainsi, nous participons à la Danse, à cette Symphonie fantastique.
        Je vois la Nature évoluer. L’oiseau se nourrit de l’insecte, le chat attrape l’oiseau, le renard tue le chat……

        Bon dis-donc, faudrait peut-être qu’on arrête de causer tous les deux, sinon le 30, on va jouer aux boules 😀
        Remarque, c’est un sacré moment de vie hein, de jouer 😉

        Salut François 🙂

  27. Sidonie dit :

    Je pensais que rien de physique ne comptait dans cette recherche.
    A un moment même, j’ai tenté de chercher ce fameux « royaume des cieux au milieu de vous » à partir …d’un mètre ruban. Le milieu exact en ce qui me concerne est…le périnée, lequel n’est pas scientifiquement le centre des pensées. Cependant, si jamais …Donc, je me perdais en questionnement, en recherches.
    Merci beaucoup, Cécile, pour vos lumières et belle journée à toi.

    • Margelle dit :

      Extraordinaire, ça marche idem pour moi !! Voilà une piste de réflexion TRES intéressante…
      Et qui sait ??? 🙂 vu l’état du cerveau, parfois…

      • Cécile dit :

        Sidonie
        Si, le physique compte. Je dirais même que le corps est la clef d’accès à la Présence et à la Pleine conscience.

        Margelle,
        Ben oui, ça marche. Je parle de la respiration du cœur, pas du mètre ruban. Quoi que… Le périnée, localisé dans le chakra racine, a sans doute aussi son mot à dire dans notre équilibre global, surtout dans notre société où on a une certaine tendance à négliger notre corps, temple de notre âme, et notre ancrage à la Terre-Mère. Comme le disait joliment Marie Christine il y a quelque temps, si tu veux faire pousser tes branches vers le ciel, fais d’abord pousser tes racines dans la terre…

        Amitiés à toutes les deux,

  28. Katerina dit :

    Merci Passeur ,

    Je trouve la peinture de Beksinski excellente .
    Merci également pour l article d Iniela Benz .

    Katerina

  29. Sidonie dit :

    Bonjour à Tous ! Je vois toujours ces expressions : « se tourner vers son être intérieur, chercher en son coeur… » Concrètement que signifie cela ? de quel coeur est-il question ?n’est-ce pas toujours dans le mental qu’on se retrouve ?
    Merci de vos impressions sur ce sujet et belle journée.
    Sidonie

    • Cécile dit :

      Bonjour Sidonie,
      Il me semble que le cœur, c’est cet espace intérieur, à la croisée de notre verticalité (notre lien avec la terre et le ciel) et de notre horizontalité (la présence dans cet espace et dans ce moment présent). C’est un espace immense, vide, où sont possibles toutes les transmutations et guérisons. C’est ce qui fait de nous des êtres humains, des dieux en puissance. C’est le lieu où se rencontrent en nous les énergies du « bas » (l’incarnation, l’ancrage, le corps, les émotions…) et les énergies du « haut » (le psychisme, nos pensées créatrices, notre âme dans sa multidimensionalité, nos guides…).
      Ecouter son cœur, c’est juste se tenir dans cet espace sacré et se mettre à l’écoute. Le cœur est le maître des rythmes, c’est lui qui nous donne le tempo. Si tu respires par le cœur (en visualisant et ressentant que l’air entre et sort par le cœur physique), au bout de quelques instants, tu te sentiras centrée, alignée sur ta juste place dans l’univers. Et cela dépasse totalement ce que peut t’apporter le mental, qui est un superbe outil à notre disposition, mais certainement pas un guide. Non seulement les inspirations qui te viendront de cet espace de ton cœur te porteront bien plus loin que tout ce que ton mental pourra te dire, mais elle te porteront surtout au plus près de qui-tu-es.
      Ce que je te dis est juste le fruit de mon expérience. Ce n’est peut-être pas très clair… pour ton mental, mais tu pourras le ressentir si tu essaies de te centrer sur ton cœur pendant quelques instants par la respiration. Disons qu’il s’agit plus d’une pratique que d’une théorie !
      Voilà, je te souhaite une très belle journée.

      • spot dit :

        bonjour ,

        Alors là,,,,,,, on aborde un territoire qui n’est pas encore édité sur les cartes de cette sacrée bestiole, souvent convaincante d’illusion^^ il faut bien l’admettre^^
        Le mieux c’est de se perdre dans son champ visuel, et il arrive parfois que la vitesse de décrochage soit atteinte^^
        Les illustrations des textes de ce site en sont de bons exemples, merci PASSEUR pour ces partages.

    • Aurélien dit :

      Oui, on se retrouve toujours dans le mental, poser le pour et le contre signe la dualité.
      Se retourner en son intérieur veut simplement dire se centrer sur soi et ne pas faire les choses pour être accepter ou non des autres.
      Pour le cœur cela veut simplement dit d’émaner un amour pur qui est énergie au lieu d’être sentiment envers soi et les autres, cela pourrait s’apparenter à du narcissisme mais si on comprend que tout ce que l’on fait pour soi est pour les autres, on se met à transpirer la joie de vivre au lieu d’un désespoir de voire notre monde anéanti par l’humanité.
      Ce recentrer su soi implique un d’épouillage de nos croyances inculqué depuis notre tout jeune âge pour que l’on opère une reprogrammation basé sur l’énergie amour de tout et je vous dis bien que cette amour dit universel n’a rien à avoir avec le sentiment, cet amour émane la joint, le respect tout en restant centré sur soi, sur ce qui est dépourvu de jugement des autres, faire ce qu’il nous plait en accord avec l’univers sans regarder ce que l’autre dit de soi…

      Bise

      • katerina dit :

        Aurélien ,

        C est cela .
        L amour universel existe bel et bien , il ouvre la voie à tous les possibles , dans le respect , la fraternité , la joie ,la paix .
        Il est en nous .

        Affectueusement
        Katerina

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *