La vie en abondance

Goutte d'eauIrène Grosjean est naturopathe depuis plus d’un demi-siècle. Elle mange végétarien, cru, mais surtout vivant. Elle soigne ainsi les autres, leur enseigne une hygiène de vie qui éloigne toute perspective de fatigue ou de maladie et respecte l’un des fondements d’Hypocrate qui appelait à ce que l’alimentation soit le premier médicament. Au-delà du simple aspect nutritionnel, elle explique ce qu’elle a compris des liens du vivant.

Pour ceux qui commencent à ressentir en eux la nécessité d’une transition alimentaire, ce film peut être le déclencheur qui leur manque encore.

 Irène Grosjean ou la vie en abondance – 1h27mn

Le site d’Irène GrosJean : Santé Naturopathie

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

122 Responses to La vie en abondance

  1. graffitique dit :

    Bonjour,
    Je ne sais pas trop où glisser ce lien, ni même s’il est opportun dans le site du Passeur (tu peux ne pas le publier si ça ne te semble pas juste)
    http://revenudebase.info/comprendre-le-revenu-de-base/film/
    Il s’agit du film sur le revenu de base, une idée qui fait apparamment son chemin en Europe et peut-être ailleurs. C’est, au delà du conditionnement, une toute autre conception de l’économie et certainement des relations sociales dans leur ensemble.
    A l’heure où l’entité étatique en france se signale par son obstination dans le déni (pour faire bref^^), ça me semble intéressant de partager cette information optimiste.

    • marie christine dit :

      Magnifique, Graffitique ! Le revenu de base, c’est la solution d’avenir, qui est déjà dans le présent d’une certaine manière, déjà en route .
      Ca me parle beaucoup parce que je n’ai jamais pu comprendre le lien entre un travail et une rémunération, pire : l’argent et l’affectif (plus je t’offre un cadeau cher, plus je t’aime . C’est complètement tordu !!!) .
      Quand je travaillais, vu que j’étais obligée, je cherchais à y prendre le plus de plaisir possible et à en donner . Dans ma tête, il n’y avait pas de relation avec le salaire . Le salaire, c’était pour me permettre de vivre, pas une récompense pour un mérite quelconque .
      Dans le monde du commerce, il faut trouver des clients, être compétitif (dualité) ; on a aussi la possibilité de travailler plus pour gagner plus .
      De nos jours, n’importe quel travail est acceptable (fabriquer des armes, des OGM, des produits chimiques, des gadgets inutiles …) pourvu qu’on fasse baisser le chômage . Le travail a perdu sa valeur en tant que service de qualité rendu à la société . Le travail est devenu un outil économique esclave d’un système .
      Pour moi, tout est aléatoire . Les marges de profit sont aléatoires . Les prix sont aléatoires . Les taux bancaires sont exorbitants . Un banquier peut gagner des fortunes en se tournant les pouces, et c’est le SDF du coin qu’on va accuser de vivre aux crochets de la société . Qu’est-ce qu’un voleur ? Qui sont les voleurs ?
      Un revenu de base assurerait la sécurité primordiale à laquelle tout être humain a droit parce que l’argent est une énergie divine et que tout être humain est un être divin .
      Un revenu de base donnerait à chacun la possibilité d’employer cet argent pour réaliser des projets, des activités en harmonie avec ses aptitudes propres, ses talents, ses goûts particuliers . Il libérerait les hommes de l’obligation de faire à contre coeur un travail qui ne leur convient pas . Il permettrait de développer toute la créativité brimée jusqu’ici . Il permettrait de voir éclore un foisonnement d’enthousiasme, de collaborations, de solidarités, d’initiatives constructives, bénéfiques pour tous, loin des luttes de pouvoir, des arnaques en tout genre, des calculs juteux, des injustices, des exploitations honteuses …
      Bien sûr, tout le monde ne saura pas du jour au lendemain utiliser au mieux son salaire de base, mais il pourra toujours apprendre à gérer et plus facilement rectifier si nécessaire .
      Merci infiniment, Graffitique, je ne connaissais pas .
      Un monde nouveau est vraiment en marche !

      • graffitique dit :

        Ce me semblait tout à coup utile à partager, car ce modèle semble viable. Techniquement assez peu de changement (par rapport au système actuel), on arrive à un changement complet de paradigme social et économique.
        D’ailleurs je partage et rejoins complètement tout ce que tu en dis : notre modèle actuel ne sert qu’à entretenir l’aliénation des peuples du monde sur la base de la croyance entretenue en la rareté des biens et ressources, alors qu’un examen attentif révèle tout le contraire : Gaïa a beaucoup encore à donner, mais n’apprécie pas vraiment qu’on le lui arrache, et encore moins pour de mauvaises raisons.
        Le seul fait de montrer la possibilité technique d’une alternative de ce genre permet de démystifier beaucoup de choses :).

        • marie christine dit :

          Oui Graffitique, je crois aussi que l’idée de destruction et d’appauvrissement de la planète est une aliénation de la part des grands financiers qui ont tout intérêts à ce que le peuple croie devoir se serrer la ceinture . Comment les ressources peuvent-elles diminuer ? L’énergie divine de départ EST . Elle ne diminue pas . C’est la manière dont elle est répartie qu’il faut regarder .
          Tout comme le monde médical et pharmaceutique a pris possession de nos corps en nous faisant croire que nous avions forcément toujours une maladie quelque part . « Quoi, vous n’êtes pas suivi médicalement ? Quoi, vous n’avez pas de médecin traitant ? » Quelle irresponsabilité !
          Tout comme les mondes politique et administratif (relayés par les medias) qui veulent nous faire croire que tout est dangereux, que, attention ! le moindre de nos actes peut être illégal et puni par la loi . Et que, méfiance ! toute personne est un ennemi potentiel .
          Si nous pensons ainsi, si nous y croyons, si nous agissons ainsi, nous renforçons le système .
          Le pessimisme décourage . La peur rend dépendant . Bravo, ils ont les ingrédients et nous mangeons la salade .
          Or nous savons déjà comment régénérer la terre, l’eau . Nous savons comment produire de la nourriture en abondance pour tous . Nous savons produire de l’énergie libre qui mettrait fin à toute la pollution pétrolière et à la production nucléaire .
          Tout cela existe déjà . Tout cela est déjà réalisé dans les multi-dimensions . Il ne reste plus qu’à l’attirer et le mettre en pratique ici sur terre .

          • graffitique dit :

            En effet on sent un énervement croissant, proche de l’hystérie, chez les bonimenteurs et les marionnettistes de notre terrestre. L’imposture cherche de nouvelles cibles, faute de nouvelles méthodes^^.
            Les infos (prises aux bonnes sources) nous le montrent clairement et traduisent du même coup les jeux de « l’ombre et la lumière » en nous aussi.
            Depuis 2009 devient de plus en plus nette la convergence entre les jeux de pouvoirs des humains et les manifestations de la Terre, à tel point qu’il n’est pas besoin de preuve de causalité entre ceci et cela.
            Cette évidence dérange beaucoup de ces calculs que tu évoques.
            Le document montre une alternative possible, parmi d’autres, mais quelque soit le changement prposé sa mise en oeuvre ne devra être réalisée que de bonne foi, ou pas du tout : l’économie doit être le lien des énergies des échanges (au sens large) et non celui de l’exploitation abusive. Si actuellement, elle ne sait que tricher, mentir, manipuler et diviser pour imposer ses pratiques, nous avons assurément en charge de discerner et transformer les mécanismes profonds de la peur, quelque forme qu’elle prenne.
            Il n’y a de place pour aucune forme de mystification (consciente ou non).

            • marie christine dit :

              Oui Graffitique, nous vivons vraiment une époque charnière où l’humanité se transforme .
              Nous sommes les témoins et les acteurs d’un Plan divin grandiose qui se dessine pas à pas .
              Un jour les souffrances n’auront plus de raison d’être .
              Nous serons sur une terre d’harmonie, telle est sa véritable vocation …

              • acacia dit :

                Il y a quelques années, une affiche se trouvait sur mon chemin. On y voyait un Africain, une pioche à la main, sur une terre aride et caillouteuse. L’homme regardait vers l’objectif ( là on apprécie le double sens de ce mot ), et on lisait sur l’affiche : « Tu mangeras quand tu seras compétitif ».
                Je n’ai pas encore pu visionner le documentaire, mais vos échanges, Graffitique et Marie-Christine, m’en donne l’envie.
                Je veux croire qu’une nouvelle conscience va prendre son envol, se déployer tout autour du globe, et rendre à l’humain, enfin , la liberté d’être ce qu’Il Est.

  2. graffitique dit :

    Vivre de PRANA : « Les Clés Pratiques de L’Alimentation Consciente
    De la mécanique biologique à la mécanique PRANIQUE :
    http://www.youtube.com/watch?v=KkwNzmjjckI
    Par Reine-Claire Lussier : http://www.freedom-generation.com/nou

    • pierrot dit :

      il y aussi un film vivre de lumière mais le plus difficile n’est pas d’arrêter de manger mais de l’intégrer auprès de nos proches. Et on peut aussi manger parce qu’on aime bien le goût de ce que l’on mange.

    • marie christine dit :

      C’est abominable, l’affiche dont tu parles, Acacia !
      Le premier droit de tout être qui débarque sur cette planète, c’est bien de pouvoir se nourrir . Nous avons pris un corps pour venir y vivre, et Dieu nous fournit tout ce qui est nécessaire pour cela .
      Cette phrase du slogan résume à elle seule toute la falsification qui règne sur la terre . Nous sommes prisonniers d’un système .
      Mais heureusement, il est possible de changer ce système . C’est juste une question de masse critique à atteindre .

      • acacia dit :

        Marie-Christine
        J’ai toujours pensé qu’il s’agissait d’une affiche pour, justement, éveiller les consciences. Parce que c’était tellement inhumain que personne, à mon sens, ne pouvait la regarder sans en être profondément choqué ! Mais comme je passais devant en voiture je n’ai pas eu la possibilité de lire quel organisme l’avait pondue. Quoiqu’il en soit elle reflétait si bien la réalité… toujours actuelle.
        Mais je crois que la masse critique dont tu parles est en train de prendre des proportions encourageantes !

  3. pierrot dit :

    J’aime bien son approche sur l’alimentation vivante.
    Le ressenti d’abord.
    https://www.youtube.com/watch?v=_4v7ppeFpr0&list=WLIjTeHlOTAaX9lD9GsaWLVQ_KtpE0vF6d

  4. Thibou dit :

    Ça y est j’ai pis RDV avec une naturopathe pour m’aider à réaliser mes choix alimentaires. Je sens que respecter les lois de la vie est ce qu’il y a de plus naturel, de plus logique dans le parcours que j’ai envie de suivre alors je vais explorer ce chemin et voir ce qu’il me réserve. Ça suit son cours, ça avance et ça semble être de plus en plus évident. Encore merci pour relayer ses éclairages.
    C’est le château du Peyrepertuse qu’il me semble reconnaître à la fin (à 1h24Min10) ou je me plante ?

  5. Merci pour cette proposition de visionnage. Lorsque l’article est paru je n’avais eu le temps que de regarder vingt cinq minutes. Hier soir c’est chose faite : les une heure trente ont fortement été appréciées, elles sont extrêmement instructives. Là aussi, est-ce que cet article est l’amorce d’un changement de comportement dans la vie ? C’est fort possible, déjà que je me suis épuré de bon nombre d’éléments, je vois et ai envi fortement de continuer l’épuration car je le ressens ainsi. C’est un témoignage et un enseignement d’une valeur inestimable que nous offre Irène Grosjean.

  6. Hildegarde dit :

    Femme exceptionnelle et courageuse qui en sait plus que tous les médecins modernes réunis !!!… Pauvres petits hommes !!!

  7. Eve Lyne dit :

    Bien que n’en étant pas encore tout à fait là, dans le concret…
    Il m’est impossible de ne pas être complètement d’accord avec ce qu’exprime le Passeur.
    C’est grave, docteur ? 😉

  8. Eric D dit :

    oups petit oubli :

    Pourquoi serions nous pourvus de canines si ce n’est pour manger de la viande?

    • Le Passeur dit :

      C’ est une idée reçue de croire que les canines ne servent qu’à découper la viande. Pour ne prendre qu’un exemple, le gorille en a de belles or il est entièrement fructivore, n’ajoutant à son régime que des racines tendres. De plus, chez nous, elles sont minuscules. Sans parler de notre intestin qui lui aussi est un intestin de végétarien et non de carnivore.

      • marie christine dit :

        Nous découpons nos fruits et nos légumes vivants nous-mêmes .
        Pourquoi ne découpons-nous pas nos animaux vivants nous-mêmes ?
        Pourquoi les achetons-nous déjà morts ?

    • pierrot dit :

      Heu bah moi je les utilise pour faire des suçons à ma copine.

    • Bonjour Eric,
      Ces derniers temps je me faisais la même réflexion.
      Cependant il est vrai qu’avec la liste comparative visible au lien ci-dessous on comprend vite que l’être humain est configuré pour le végétarisme :

      http://www.echo-zen.com/carnivores-omnivores-ou-herbivores/

      Bien à toi et à vous.
      Frèd

      • Eric dit :

        Merci à toi Fred,

        cet article me parle beaucoup mieux 🙂 .

        C’est une question qui me poursuit depuis quelques mois maintenant.

        Les vieilles habitudes résistent encore de temps à autre mais j’ai déjà réduit ma consommation de 80%…. encore un peu d’effort..

        Fraternellement

        Eric

        • Merci Eric je suis content que cela te parle ainsi davantage, il est vrai que cette quadruple comparaison est rapidement significative évitant beaucoup de discours, elle est tout de suite parlante.
          De mon côté c’est le café qui diminue fortement ainsi que le sucre qui l’accompagne. Suis passé aux tisanes. En fait j’ai carrément arrêté le sucre. Pourtant c’était du sucre de canne non raffiné et biologique et c’est excellent pour la santé puisqu’il apporte des nutriments non négligeables au corps humain contrairement au sucre de betterave blanc raffiné et plutôt nocif pour le corps car il encrasse et joue trop sur le pancréas et l’indice glycémique.
          Tout compte fait c’est plutôt positif d’arrêter le sucre de canne car s’il est certes biologique je lis sur l’emballage qu’il est cultivé en Amérique Latine où forcément les forêts en prenne un sacré coup afin de laisser place à la culture de la canne, exemple avec l’un des emballages : Costa Rica. Et le Costa Rica est l’un des pays sur Terre préservant le mieux sa faune et flore.
          Le tabac diminue aussi.
          Bon vent avec tes ailles, moi je retourne dans la canopée !
          Frèd

          • Eric dit :

            Je ferai une halte sur la canopée pour te saluer et profiter de la vue…

            café aussi diminué, sucre de canne bio également…

            côté soin du corps: déodorant mais voudrais trouver une alternative… shampoing stoppé aussi, j’utilise le savon de marseille…

            Le corps s’équilibre seul lorsqu’on l’écoute, c’est magique 🙂 .

            A bientôt sur les hauteurs

            • Bonjour Eric,
              Côté déodorant naturel il y a l’huile essentielle de Tea Tree (melaleuca alternifoia) ainsi que celle de Palmarosa. La première a un peu comme une odeur de fouin plus ou moins forte selon les moments de la journée : c’est un peu embêtant par contre elle semble plus efficace que la seconde. L’autre inconvénient est que ce sont des produits naturels très puissants donc répéter quotidiennement leur application a forcément des conséquences. La première au bout de plusieurs semaines ne semble plus être efficace. Il faudrait que j’essaie la seconde, en attendant suis retourné aux produits « plus chimiques ».
              Quoiqu’il en soit, utiliser ces huiles essentielles sont un bon tremplin lorsque sporadiquement les autres déos ne fonctionnent plus.

              Ta démarche d’utiliser le savon de Marseille en tant que shampooing est intéressante, faudrait l’essayer !

              • Eve Lyne dit :

                Ah oui ! Le savon de Marseille…
                Grace à ma grand’ mère, je ne connais que ça…Normal, je suis née à Marseille…Donc, rien ne vaut Le Savon de Marseille !
                Quant au « sent bon » que vous évoquez : Nauséabonde !
                Un corps sain ne sent pas môvais… Enfin… selon moi, bien sûr.
                De là a dire que nous sommes en odeur de sainteté…Faudrait voir ? 😉

              • Cécile dit :

                Oui, pour moi aussi HE de Palmarosa, on peut la diluer dans un peu d’huile végétale pour adoucir le contact avec la peau. Sinon, j’ai constaté sur moi-même que l’alimentation végétarienne en elle-même suffit à rendre beaucoup moins nécessaire l’usage des déodorants, et l’alimentation végétalienne encore plus.
                Enfin, on pourrait peut-être se focaliser un peu moins sur cette obsession, très américaine, des odeurs corporelles. Une personne en bonne santé, qui se lave régulièrement et ne marine pas dans des vêtements en synthétique, ne sent pas mauvais !

              • Eric dit :

                @ Eve-Lyne,
                peut-être mes hormones mâles sont telles trop actives… ou simplement juste dans la tête…
                j’ai aussi le « sang chaud » 🙂 ♪♫♪
                En fin de journée, suis plus trop à l’aise

  9. Eric D dit :

    Bon-Jour à tous,

    je me suis aussi posé toutes ces questions sur la nourriture… Faut-il devenir végétarien, crudivore, fructivore???

    Mes arrières grands-parents étaient de petits agriculteurs. Chaque année, ils élevaient un cochon qui était tué avant l’hiver. Cela se passait à l’occasion d’une fête qui durait une bonne partie de la nuit. Comme tout est bon dans le cochon, plusieurs personnes s’occupaient de transformer ce qui devait l’être. Cela permettait d’avoir une réserve pour presque l’année complète. A cela venait s’ajouter lapin, poule, canard, agneau…
    Ce cochon était nourri avec des produits venant presqu’exclusivement de leur production qui était à l’époque « bio ». J’entends par là une alimentation naturelle et non pas le bio commercial d’aujourd’hui qui n’est qu’un prétexte à se faire du blé :-)…

    Les odeurs et gouts développés pendant la préparation des repas m’ont donné l’envie de devenir chef de cuisine. Ce que je fus pendant près de 25 ans. Quand vous avez connu l’odeur et le gout de viande élevée naturellement, difficile aujourd’hui de s’y retrouver avec tous ces produits que l’on vous vend (y compris les légumes). J’ai été très gros consommateur de viande…

    Depuis deux ans maintenant, mes goûts ont naturellement changé mais supprimer la viande totalement n’est pas encore à l’ordre du jour même si je n’en mange plus que deux ou trois fois par semaines. Les autres jours, je mange des laitages, des fruits, légumes crus ou cuits selon mon envie du moment et je dirais même selon mes ressentis du moment.

    Du coup, sans chercher à me prendre la tête, j’ai perdu du poids et me retrouve avec un poids que j’avais à 15 ans… sans aucun effort.
    Toutes sucreries (chocolat majoritairement, patisseries, que je mangeais en quantité), ont disparus sans y réfléchir. Juste que je n’en ai plus eu envie. Au début, je trouvais cela bizarre moi qui était gourmet/très gourmands ;-).

    La question de la viande, je l’ai aussi posée à mes guides qui m’ont répondu qu’il n’était pas nécessaire de l’abandonner et que manger un peu de viande n’était pas « mauvais ». Je ne me mets dons plus la pression à se niveau et écoute mon corps…

    Ce qu’il faut savoir à propos de la viande c’est qu’avant l’ère de l’agro-alimentaire assassine et avide du pognon, les bêtes étaient tenues en chambre froide pendant une période (15 jours je pense). Cela s’appelait la période de maturation. Pendant cette période, les muscles se détendaient, ils perdaient l’eau et en même temps, éliminaient les toxines telles que l’acide lactique et l’adrénaline. Aujourd’hui, on gonfle cette viande avec l’eau (les poissons aussi tel que saumon auquel on injecte 15% d’eau saline juste pour le profit), elle garde donc également les résidus de médicaments donnés et notamment pour la rétention d’eau).

    Le corps a besoin de gras. Par contre, il met du temps à assimiler cette graisse et il est donc conseillé de manger gras au petit-déjeuner. Le corps aura ainsi le temps d’assimiler cette graisse de manière correcte. ‘k’ai oublié la source de cette info :-(.

    Je vais aussi essayer de manger des germes de légumes apparemment très ressourçant. J(ai déjà les graines, il n’y a plus qu’à… 🙂

    Je mange principalement des produits saisonniers et, en cette période d’hiver, les chicorées (chicons en Belgique).Pour ceux-ci, une étude prouverait que 2 cuillères à potage par semaine réduirait le risque de cancer du sein de 75%; les pommes; la choucroute. Ces aliments seraient des capteurs de métaux lourds et aideraient à leur élimination.
    Je ne retrouve plus les sources. Mon disque dur interne ne retient que les infos:-)

    Enfin, je pense que les intentions jouent un rôle important dans l’assimilation de la nourriture par l’organisme. Mangez en paix, dans le calme et puis remerciements à Notre Mère Terre de nous nourrir…

    Fraternellement

    Eric

    • Le Passeur dit :

      Il n’a pas de « faut-t’il ? » On fait selon ce qu’on sent bon ou pas pour notre corps ou selon nos conditions environnementales. Si bien sûr on est l’écoute de son corps et qu’on n’est pas aveuglé par des addictions. Donc si quelqu’un sent le besoin de manger du cadavre d’animal, qu’il le fasse. Désolé, le terme est un peu rude, mais c’est bien de cela qu’il s’agit. Il n’y a aucun jugement là derrière ni aucune culpabilité à avoir. On fait tout en fonction de son niveau de conscience global. Simplement il n’est pas possible de compartimenter sa conscience bien longtemps. En évoluant sur des parts de nous, on élève notre fréquence vibratoire et on change peu à peu l’ensemble, c’est ainsi. C’est pourquoi de plus en plus de gens deviennent végétariens.

      • Eric D dit :

        Merci Le Passeur :-),

        je m’incline… mais peux tu me préciser cette phrase que je comprends pas bien : « Simplement il n’est pas possible de compartimenter sa conscience bien longtemps. » Merci à toi.

        Cette voie du végétarisme me vient souvent à l’esprit. J’entends tout et son contraire. Mais peut-être que lentement, je me dirige aussi vers le végétarisme… Je n’ai aucun problème avec cela… Seulement, par moment, mon corps me réclame de la bonne viande… Question d’habitude alimentaire bien implantée ou question d’envie dirigée par un mental pas encore bien épuré?

        Je vais tirer les cheveux un peu en quatre : il me semble que toute chose dans la nature est vivante n’est ce pas… Ne serait-ce pas manger des cadavres de fruits et de légumes… et si on les mange crus… N’entendez-vous pas les légumes crier quand on les coupe et qu’on les expose à la chaleur??? … Bon d’accord, je sors :-).

        Fraternellement ♪♫♪♫ (merci Margelle ♥♥♥ :-))

        Eric

        • Le Passeur dit :

          « peux tu me préciser cette phrase que je comprends pas bien : « Simplement il n’est pas possible de compartimenter sa conscience bien longtemps. » « 
          Qu’il me semble difficile de choisir d’être conscient dans un domaine et pas dans un autre. Sinon, oui, les fruits et les légumes crus sont bel et bien vivants. Cuits ils ne sont plus vivants mais s’ils le sont à moins de 100° et à la vapeur (en basse pression, pas dans la cocotte), ils conservent beaucoup de leurs nutriments.

          • Eric D dit :

            Merci Le Passeur,

            pour les légumes, c’était une boutade…

            « Qu’il me semble difficile de choisir d’être conscient dans un domaine et pas dans un autre »… J’essaie d’être le plus en résonance avec ce qui se passe en moi et je sais qu’il y a encore beaucoup de chemin à faire en ce qui me concerne.
            N’y aurait-il pas une forme de jugement dans cette réponse qui me surprend. Il n’était pas question pour moi de remettre en question quoique ce soit dans mon commentaire. Juste apporter un avis et une expérience (qui n’est, d’apparence, pas la meilleure ) dans cet échange sur l’alimentation.

            Quant à l’autre réponse, elle me convainc peu… Tu posais cette question : « pourquoi tant de personnes deviennent végétariennes? »… peut-être à cause du prix, de sa mauvaise qualité… les raisons sont multiples selon les convictions et l’orientation alimentaire…

            Un musulman me posait la question suivante: « pourquoi tant de personnes se convertissent-elles à la religion musulmane? ». Devrais-je en conclure pour cela que c’est la seule philosophie sérieuse à suivre et que j’ai là aussi de la difficulté à être conscient? Dans ce domaine, je me refuse à suivre un seul guide mais je respecte toute orientation philosophique et en retire ce qui résonne en moi.

            Merci pour ta réponse

            Fraternellement.

            • Le Passeur dit :

              L’alimentation n’est pas une religion. Enfin pas encore ! Bien que certains sont un poil intégristes sur la question. Beaucoup de gens deviennent végétariens et de moins en moins de viande se vend essentiellement parce que les consciences s’élargissent à des domaines jusque-là laissés de côté par confort. Pour certains il est normal de déléguer sa santé à des fabricants de produits parce qu’ils préfèrent croire que tout le monde leur veut du bien et qu’ils sont de toutes façons protégés par des normes et des institutions. Pour d’autres ces institutions pondent des normes visant à satisfaire les lobbies qui défendent les intérêts particuliers les plus cupides en se moquant bien du résultat sur la santé des consommateurs. Deux niveaux de conscience très différents.
              Quand on devient de plus en plus conscient de l’impact de nos modes de vie sur nous-même et sur autrui ou l’environnement, arrivé à un certain point, on ne peut plus laisser de zones de non-conscience en soi. Parce que peu à peu, la conscience, toujours en mouvement, glisse vers ces zones et nous amène à réajuster nos comportements. C’est ça que je voulais dire. Nul jugement sur qui que ce soit, c’est quelque chose qui vaut pour tous sans exception.

              • Eric D dit :

                Merci à toi, voilà qui est plus clair :-).

                J’ai été chef de cuisine pendant plus de 25 ans et c’est justement toutes ces lois dictées pour privilégier ces industries qui nous empoisonnent que je ne suis plus en accord avec l’exercice de ma passion et que je me tourne vers d’autres objectifs.

        • Margelle dit :

          Eric, petite astuce (restons pratiques !) quand tu fais tes :-))… si tu ne laisses pas d’espace entre 🙂 et ) ou … le bonhomme qui rigole ou qui pleure ne se forme pas… c’est bête non ???? pour le reste, je laisse la parole au Passeur….

        • Cécile dit :

          Eric,
          Par « compartimenter la conscience », ce que j’entends pour ma part, c’est d’un côté ne pas vouloir faire de mal aux animaux, et d’un autre côté manger de la viande, même avec les meilleures justifications du monde.
          Même en bio et chez des éleveurs qui prétendent avoir de l’amour pour leurs animaux, l’élevage d’animaux pour la boucherie reste une barbarie, en tout cas à mes yeux.
          Je précise que je n’échappe pas à ce dilemme car si je suis globalement végétarienne, il m’arrive parfois de manger de la viande. Si cela me simplifie la vie sur le plan social et pratique, ça la complique sur le plan philosophique et vibratoire… Encore un truc qu’il va falloir que je regarde en face !

  10. Clairette au bois dit :

    Merci pour ce trésor, c’est merveilleux.
    Prenez soin

  11. Eve Lyne dit :

    C’est avec grand plaisir que je m’invite à votre table, témoigner à mon tour des bienfaits de nos choix alimentaires.
    Dans ma jeunesse, je me suis beaucoup nourrie des lectures d’Edgar Cayce, qui est entrer dans ma vie comme une évidence.
    Je ne suis pas devenue végétarienne, mon organisation ferait la grimace .
    Quel plaisir d’aller chercher une belle oie, quelques lapins bichonnés pour moi, au fin fond de la lozère .
    Si nous ne vivons pas pour manger, soyons reconnaissants d’avoir le choix. Tant d’êtres sur terre, meurent de faim .
    Ca oui, Margelle… L’orientation de son alimentation a des répercussions sur le mental.
    Depuis de nombreuses vies…Ô ! pardon…De nombreuses années, je suis une inconditionnelle de carottes râpées (ca rend aimable, j’atteste !)
    La soupe du soir, j’y ai convertie mon mari, aux carottes aussi !
    Il adore…Désormais !
    Le fromage, c’est une autre affaire, pas question de supprimer, sinon…Il montre les dents !
    Mais bon, à presque 70 ans…Un jeune homme, mine de rien.
    Pourvu que ça dure !
    Ah oui…Et puis chez nous, on ne boit pas à table, sauf quand il s’agit de bon vin et de champagne !
    Bon allez…J’ai assez causé, là, je dois filer au marché, la chicoré verte est une denrée si rare…

  12. Bertrand dit :

    Merci. Que c’est beau.
    N’oubliez pas toutefois d’assainir aussi vos émotions 🙂 Un corps sain dans « un esprit sain ».

    Je n’avais pas compris les végétariens, ne les jugeant pas pour autant. Et mangeant principalement des légumes toutefois. Crus ou souvent cuits.

    Là j’ai eu mon message.
    Merci. Que c’est beau.

    Bertrand

  13. Stéphanie dit :

    Chère Cécile et chère Margelle,

    Je vous remercie infiniment toutes les deux pour vos réponses qui se rejoignent et touchent mon cœur.

    Pardonnez-moi, j’ai tendance à l’exagération … Je me suis mal exprimée, ce que je voulais dire, c’est que vous avez eu un rôle déterminant dans cette ouverture de conscience qui s’opère à présent en moi, grâce à vos échanges il y a quelques semaines à ce sujet. Vos témoignages, votre lucidité, clarté, transparence et intégrité ont favorisé cette transition que je vis actuellement.

    A ce moment là, je n’avais pas regardé la vidéo d’Irène Grosjean postée par Margelle, parce que, si d’un côté cela m’attirait beaucoup (comme je l’ai dit j’adore les fruits et les légumes crus), d’un autre côté cela me semblait complètement fou de pouvoir me détacher de mes « addictions » (sucreries, sucres lents et fromages), sans compter toutes les fausses croyances qui nous encombrent. Cela a cependant fait son chemin dans mon esprit parce qu’en visionnant la vidéo tout était si clair et vrai …
    Cela fait maintenant cinq jours que je mange ainsi sans frustration et sans faim. Je continue à manger de la soupe (que j’adore) et à midi j’ai mangé des pommes de terre cuites. Les médecins préconisent tous de manger 5 portions de fruits et/ou de légumes dans la journée, avant c’était impossible puisque je privilégiais le pain, le fromage, les laitages, les pâtisseries et gâteaux en tous genres, le chocolat … en suivant ce genre de régime, je mange 5 à 6 portions de fruits/légumes par jour, donc le compte est bon.
    Elle dit dans la vidéo qu’avec cette alimentation naturelle notre corps ingère moins de calorie puisqu’il sait instinctivement la dose qu’il doit absorber pour bien fonctionner, tandis qu’avec les autres aliments, il perd ses repères et surconsomme. Durant ces quelques jours, je me suis aperçue que cela fonctionne exactement ainsi. C’est une très belle découverte pour moi et comme tu le dis Cécile, il y en aura bien d’autres.

    Je vous embrasse de tout cœur !

    • Margelle dit :

      Merci pour ton témoignage, Stéphanie, il renforce la conviction que nous pouvons nous nourrir autrement, sans peur, précédés par quelques pionniers. Ton expérience prouve que le corps peut se connaître. Comme toi, tout en étant déjà dans une démarche fruits/légumes, (crus ou cuits), j’avale quelques à côtés moins « nobles »… c’est léger et je n’en souffre pas, mais en cas de « pépin de santé » je me souviendrai de ton témoignage !! Et ça, c’est précieux !!! ♥♥ Par ailleurs, je crois que changer l’orientation de son alimentation a des répercussions sur le mental… Tout est dans tout (et inversement !)…
      Bonne poursuite, Je t’embrasse…

  14. Stéphanie dit :

    Merci Jonas pour cette belle réponse ! Je te connais assez pour savoir d’instinct que « tu portais des jugements pour l’effet miroir », c’est ton rôle.

    Je trouve cette nouvelle syncronicité entre nous incroyable ! Donc sans que nous en parlions, nous avons mis en même temps en marche un procéssus de transition dans notre alimentation et notre mode de vie. Wow, je trouve cela tout simplement merveilleux … Je te retourne donc tes encouragements, en te disant que pour moi, il n’y a aucun doute que nous irons au bout de notre transition.

  15. Katerina dit :

    Je n arrive pratiquement plus à manger de la viande , néanmoins .
    Sans me forcer d ailleurs .
    Il y a certainement des vibrations nouvelles en nous et autour de nous .
    Catherine

  16. Jonas 27 dit :

    Bonjour Stéphanie,
    Je ne t ai pas répondu ici.J’ai écrit mon message et j’ai vu que tu m avais écrit la bas.J’ai trouver ce vidéo synchro aussi car ,j’ai jeté tout ce qui me faisait prendre du poids ,pour changer mon alimentation comme toi, sans même nous en parler (c est extraordinaire).(Je portais un jugement consciemment)veux dire ,je ne suis pas sérieux quand je dis cela ,comme le fait de dire le contraire a propos de ceux qui mange de la viande. J’écoute présentement ,en t écrivant le film (mange,prie,aime).une partie du film se déroule en Itali. On y découvre, l amour de la nourriture et donc ,de la vie des italien(j adore). L excès est notre enemi commun et le manque d activités du au manque de temps que nous créons alors qu’il est tellement simple de changer. Nous sommes des cellules et nous nous sommes pas rendu ici pour reculer. Nous allons transcender et tant que cellules et apporter les changements de conscience qui d impose en nous connectant ensemble.J ai porté des jugement pour apporter l effet miroir, rien de plus. Je vais quand même me servir de quelque truc qui résonne en moi mais je laisse l orientation personnel de l auteur. Je t aime mon ami et j espère que ton régime portera ces fruit (humour).

  17. marie christine dit :

    Bon appétit Jonas ! Tu manges le steak et moi la salade (et même les frites) .

  18. Katerina dit :

    Jonas ,

    Pareil que toi , avec ma vision occidentale .
    Et il y a toujours des contre exemples aux exemples .
    Je l ai déjà dit ici , je n ai pas regardé non plus toute la vidéo .
    C est chacun avec sa conscience et je crois que nous avons encore à apprendre .
    Amitiés
    Catherine

  19. Stéphanie dit :

    C’est très drôle, je viens d’écrire un mail à mon ami Jonas, en lui racontant ce qui vient de m’arriver après avoir visionné cette vidéo postée par le Passeur. Il m’a donc répondu ici …

    Je remercie de tout mon cœur Le Passeur pour cette merveilleuse transmission qui est en train de changer mes habitudes alimentaires pour le plus grand bien de mon corps. Le plus incroyable, c’est que la veille avant de m’endormir, j’avais demandé à mes guides de me montrer des solutions à mon problème de surpoids et surtout de fatigue chronique. Le lendemain matin, il y avait cette femme incroyable qui m’a ouvert la conscience, et voilà depuis je suis au régime fruits et légumes crus. Je suis enchantée parce qu’en plus j’adore les fruits et les légumes!

    Pierrot dans sa grande sagesse dit une chose très juste, il faut écouter son corps car il sait ce dont il a besoin. « Le choix doit se faire simplement et que cela ne soit pas une frustration » oui tout à fait !!! J’ajouterais qu’il faut aussi que le juste moment soit arrivé …

    Jonas, je n’ai pas l’impression que cette femme soit faible et en guerre avec une partie de l’humanité. Il émane plutôt d’elle cette abondance dont parle le Passeur dans son introduction.

    Cécile et Margelle merci de tout coeur pour nous avoir ouvert la voie!

    • Cecile dit :

      Coucou Stéphanie,
      Ce n’est pas moi qui ai ouvert la voie, loin de là !
      Je n’ai fait ce changement que grâce au lien que le Passeur a mis vers le site VivreCru de Thierry Casasnovas, qui a lui-même repris et approfondi les enseignements des hygiénistes du siècle dernier, qui eux-mêmes s’inspiraient des méthodes des Esséniens (voir les travaux d’Edmond Bordeaux Székely par exemple), etc. Ceci est plutôt un relai que nous nous transmettons et que tu transmettras je l’espère à ton tour autour de toi !
      Je te souhaite plein de belles découvertes dans ta transition alimentaire.
      De tout cœur avec toi,

    • Margelle dit :

      Stéphanie, je suis heureuse que tu y trouves ton compte, bien que comme Cécile, je ne pense pas avoir ouvert une voie, mais juste participé à la transmission d’un savoir qui me dépasse largement, mais auquel je suis toute ouverte…. Ensuite, comme chacun ici je fais avec ma conscience, mon moral, ma situation particulière…. et jongle avec toutes les données dont je suis consciente…. qui s’élargissent avec le temps… rien n’est définitif et peut surtout évoluer…. tout est question de conscience et de savoir… j’apprécie quand Jaël et Sand parlent de l’ignorance notre maladie principale. C’est tellement vrai… et je crois que personne ne peut en remontrer à l’autre, malgré nos envies impérieuses de le faire -en toute ignorance !-

      Avec toute mon amitié, je t’embrasse…

  20. marie christine dit :

    La différence, Jonas, c’est que nous avons le choix . La nourriture nous est amenée sur un plateau en abondance .
    Si un jour on se retrouve coincé en pleine montagne ou sur une île déserte pendant des semaines, c’est sûr qu’on fera comme les innus, et on découvrira le sacré de l’animal que l’on mangera et on aura une immense gratitude envers lui.
    Présentement, la viande qui nous est offerte provient d’animaux bourrés d’hormones, d’antibiotiques, de nourriture OGM, même celle qui est soi-disant pure paysanne . Sans parler des conditions de vie des animaux de batterie, des poulets enfourchés vivants, etc …
    Je crois qu’à l’heure actuelle en Europe, aucun animal quel qu’il soit n’est tué avec considération et respect mais avec un coeur sec et des yeux de tiroir-caisse .

    • Jonas 27 dit :

      Bonjour Marie Christine
      On parle ici d une vérité absolue (celle de l auteur).
      J aurais peut-être aussi du dire que ce vidéo tombait pile poil (synchro), puisque j’ai commencé a m entraîner et que je dois changer mon alimentation.
      J aurais du dire que j adhère a ce qu’elle dit sur la purification du corps. Bref ,il y a beaucoup plus de positif que de négatif. Le problèmes c est l orientation selon sa propre vision.l homme a manger cru jusqu’à ce qui puisse cuir les aliment ,légume compris. Si un homme bourré au stéroïdes mourrait au pied d un arbre ,l arbre le mangerait quand même. Le problème ce n est pas la viande,le problème c est le manque de connection avec le tout et pour certain avec leur part animal.Sur ce,je vais préparer le souper(ça ma donner faim).Un gros steack de boeuf avec salade et patate. Bonne appétit a tous!!!

  21. pierrot dit :

    Oui jonas,
    la simplicité veut que l’homme écoute son corps avant tout.
    Je me vois mal dire à un Inuit de manger des fruits vu qu’il en n’existe peu sur son territoire.
    C’est pour cela que je ne serais pas catagorique sur ce sujet et que je connais des personnes qui vivent longtemps en mangeant de la viande et d’autres qui meurent jeune en n’en mangeant pas.
    Peut être qu’il y a d’autres facteurs à la pleine santé tels la gestion de ses croyances ou l’exercice physique.
    Donc écouter son corps en premier et ce qui est bon pour certains ne l’est pas forcément pour d’autres.
    Le choix doit se faire simplement et que cela ne soit pas une frustration!

    • pierrot dit :

      J’ai essayé de monter la proportion de crue dans mon alimentation et j’ai des gerçures qui apparaissent sur mes lèvres, surement trop d’aliments acides.
      J’ai demander conseil à une nutritionniste et elle m’a répondu que ma constitution n’était pas faite pour manger trop crue.
      Une source différente m’a dit la même chose, la médecine aryuvédique parle de dosha et certains doshas demandent que les aliments ingérés soient chaud.
      http://www.lepalaissavant.fr/layurveda-decouvrir-sa-dosha-pour-une-meilleure-alimentation/

      • Margelle dit :

        Merci pour cette information, Pierrot…. qui permet de relativiser l’information donnée et de ne pas foncer tête baissée dans toutes les propositions. Mais les essayer est une démarche importante. Merci de l’avoir faite…. On en arrive toujours aux même conclusions qui servent de base aux autres informations qui nous arrivent : tester par soi- même sans s’en laisser trop conter… (même si j’adore les contes !)… le libre arbitre en ressort renforcé…

      • Nebul dit :

        Si je peux me permettre. Attention aux naturopathes, on trouve de tout, pas mal de spécialistes auto-proclamés qui ne valent pas toujours mieux que les experts formatés par le système.

        Je te conseille d’aller sur le site vivrecru.org, de faire tes propres recherches et de te procurer ta propre connaissance, tu comprendras que l’humain est fait pour manger des fruits et légumes crus (physiologiquement parlant j’entends), mais quand on a des dizaines d’années de nourriture inappropriée il faut un certain temps pour que le corps « transitionne » et détoxifie tous les poisons accumulés. Cela peut être perturbant, et donner l’impression que l’on va plus mal. Ces phénomènes et l’incompréhension qui en résulte est très bien expliqué dans le livre « Régime sans mucus » d’Arnold Ehret.

        Bref tout ça pour dire qu’il faut y aller progressivement et ne pas croire qu’on peut passer d’un régime carné classique à un régime 100% frugivore en 2 jours sans avoir un contre-coups de la part du corps physique…

  22. Eve Lyne dit :

    Super chouette, Jonas !
    Je ne comprends pas tout ce que tu dis…
    Mais là, à vol d’oiseau : J’acquiesce !♥

  23. Jonas 27 dit :

    34 minutes et c’étais assez pour moi.
    Ce que j’aurais aimé ,sa aurait été 1h 27 de conseils alimentaire non orienté.
    Pour ce qui est de la compréhension(profonde avec tout mon plus haut respect)du corps humain ,je dis bravo!!!a quelque exception près.
    Je vais même m’en servir sur mon propre corps.
    Pour ce qui est de mêler l’église a tout cela et au (((LOIS)))qui n’existe pas ,en passant,je dis (((les courant))).
    (((TOUT))) est parfaitement a sa place et nous faisons(les être humains)partie de ce tout.
    Si tu place un être humain ,nu dans la nature ,il fera comme mon peuple la fait (((il va survive et après ,il va vivre))).
    Il ne cherchera pas a trouver des fruits pour élever sa fréquence .Il mangera (animaux,insecte,fruit,légume et racine s’il le faut) car,tel est la vie (le cycle)qui n,a aucune (lois).
    Comment se fait t’il que mon peuple qui n’avais aucune connaissance a su d’instinct qu’il fallait prier pour l’animal tuer avant de le manger(j,attend vos commentaires),,,,COMMENT.
    C’est cette fréquence qu’il faut atteindre aujourd’hui car ,il n’en existe aucune plus élevé (((SPIRITUELLEMENT))).Il l’on su par instinct (comme un animal).Peut-être ne l’entendez vous pas(par peur)mais ,le lion prie aussi ,ainsi que le crocodile ou le requin.
    Sinon ,il serait comme nous toujours près a dévorer.Ces grand prédateur mange pour vive comme la plante bois.
    Vous savez ce que c’est(l,intuition),c’est ce qui nous reste de l’instinct.
    Autrement dit ,l’instinct est la forme évoluer de l’intuition car oui,nous avons dévoluer.
    Croyez les milliers d’année de vie de mon peuple ,il y a beaucoup d’énergie dans la viande ainsi que notre corps servira de nourriture a la plante a notre mort(transcendance).
    (((LE TOUT)))les amis!!!
    Je vais porter un jugement(conciament),tout les végétarien que j,ai connu était maigre et avait l’air faible et il n’était (surtout)pas en paix avec le tout(l’ensemble de l,humanité).
    Leur humeur était assez fâcher!!!
    Tout les Amérindien chez qui j’ai été souper mon acceuillis avec le sourire et le partage dans la prière.On appelle mon peuple (les Innu)les indien qui rit.
    Je pense qu’un mélange entre viande et bonne nutrition don l’article parle serait (un parfait mélange).
    Vous savez ce que c’est la simplicité ,c,est celle qu’on a pas besoin de nommer .
    A trop essayer d’être simple(avec un grand ((((((S))))))ca complique drôlement les choses.

  24. SPOT dit :

    @pierrot,

    Il faut bien l’admettre, notre ressentis du monde ressemble à si méprendre ; à celle d’un escargot bavant au passage sur une montre à gousset de la guerre 14/18 émergeant inopinément d’un sillon fraichement retourné^^
    (Nous) percevons un réel suggéré par UN FOURNISSEUR D’ACCES EXCLUSIF, (ment-hall) et quand j’y fais allusion, il y a de fortes chances que ce ne soit qu’un leurre quantique de la taille XXXXXLLLL.
    Pierrot mon ami, il faut admettre que nous ne savons que fort peu de chose, à l’exception de notre aspiration à trouver des réponses à des questions qui n’ont peut-être qu’une influence fugace sur la construction psychologique de la réalité.
    J’ai fait récemment et sans aucune intention, un rêve lucide, (un rêve lucide est un rêve de sommeil dans lequel le rêveur sait qu’il est entrain de rêver), et oui, et de mon modeste point de vue^^ le phénomène de la perception ne révèle pas sa vraie nature, mais il synthétise peut être la nature d’un champ de conscience.

  25. Cécile dit :

    Bonjour Patricia,
    (Je réponds sous ton message en espérant que cela arrivera au bon endroit. Il y a en ce moment d’intéressants tunnels interdimensionnels sur Urantia Gaia : si on sait d’où on part, on ne sait jamais vraiment où on va arriver…)
    D’abord, merci pour ce diaporama (il doit exister un terme plus moderne !), que je trouve simple, clair et bien fait.
    Je commence tout juste à me diriger vers une alimentation frugivore (je souligne « me diriger vers » : je suis encore loin du but) et je ne suis certainement pas plus qualifiée que quiconque pour donner des avis éclairés.
    Cela dit, dans ma courte expérience, j’ai effectivement l’impression, au moment où je consomme des fruits crus en même temps que d’autres aliments, que cela ne fait pas bon ménage. Voilà ma sensation dans l’instant même de la consommation :  » Il ne va pas y avoir de synergie harmonieuse entre ce qui est fruit cru et ce qui ne l’est pas « . Et cela s’accompagne d’une impression d’opacité, de lenteur, de densité, dans le système digestif. Je suis désolée de ne pas pouvoir être plus précise, j’ai souvent du mal à mettre des mots sur ce genre de ressenti.
    Et pour apporter une réponse plus quantique à ta question, il se trouve 1° que j’ai pu visionner seulement avant-hier jusqu’au bout la vidéo d’Irène GrosJean, que Margelle m’avait pourtant transmise voici un moment, 2° que tu me poses cette question aujourd’hui. Synchronicités, synchronicités… Je serais tentée de te répondre que le simple fait que, depuis avant-hier, j’aie dans la tête ces paroles d’Irène G. : « Les fruits sont de grands seigneurs ; il ne tolèrent pas la promiscuité » (je cite de mémoire) et que tu me/nous donnes aujourd’hui ce lien sur les fruits à consommer l’estomac vide constitue en soi un bon début de réponse…
    Voilà, j’espère t’avoir aidée dans ta réflexion !
    Bien à toi,

    • Patricia dit :

      Merci beaucoup, Cécile, d’avoir pris le temps de me (nous) répondre.
      Par ta Présence tu m’encourages à expérimenter le changement avec plus de légèreté et de conviction, donc merci encore pour ton aide.

      Je tente également de retrouver un équilibre alimentaire en raison des multiples manifestations intestinales enflammées (de l’ hypocondre droit), petites lanternes rouges qui alertent le corps depuis longtemps sur ma résistance à quitter le connu ( les habitudes chocolatées du soir agrémentées de pruneaux géants par exemple!).
      Les conseils des médecins patentés ne peuvent pas grand chose face à la tentation!!
      Comme nous enseignent les vidéos transmises par Spot ( Merci Spot!!) je pense que chacun a un patrimoine plus ou moins joliment fleuri ( flore intestinale) et qu’il n’y a pas de recette générale à appliquer aveuglément, mais ce qu’exprime I.Grosjean est, dans mon cas personnel j’insiste, d’ une sagesse incontournable.
      Notre corps sait ce qui lui convient… l’écouter régulièrement voire constamment n’est pas facile et je reconnais que je ne l’écoute souvent que d’une oreille!
      Mon repère est l’énergie et ma bonne humeur en vous lisant, tous zygomatiques déployés, ( Coucou Margelle, Eve Lyne, Spot, Marie-Anne, Acacia , Thau Pierre et les Autres moi-même!) et cela participe de toute évidence à une excellente digestion des pensées/nutriments, fondamentaux pour une bonne vibration du Cœur!!

      Je t’embrasse Cécile , porte-toi bien ♥

      Chaleureusement à tous ♥

      (P.S pour Margelle: comment tu ajoutes dans tes messages les petits soleils qui rigolent?)

      Patricia

      • Margelle dit :

        ah ah ! les petits soleils qui rigolent !!! 🙂 : – ) (sans espace entre chaque signe, c’est à dire : puis – puis ) tout accroché) – t’as compris ? (bon je vois que tu n’as pas compris, je recommence : le jeu du cochonnet est un jeu qui se joue à 3, le 1er prend la boule et la lance, le 2nd prend la lance et la boule, que fait le 3ème ?… bon, je vois que vous n’avez pas compris, je recommence (c’était la blague préférée de mon père !! malin, non ? on voit le résultat !!!)…
        les autres tu connais ?☼ alt 15 (en même temps) ♥ alt 3, ♫ alt 14 et ♪ alt 13 (c’est tout pour aujourd’hui…

        Ah ! j’étais en pleine méditation sur le dernier texte… qui me remet au boulot… et c’est parfait !!

        bisous

      • Cecile dit :

        Chère Patricia,
        🙂 !!!

  26. Eve Lyne dit :

    Hum…
    C’est bien ce que je pensais, Marie-Anne…
    Tu veux à tout prix m’envoyer dans les airs avec deux ailes !:)

  27. Eve Lyne dit :

    Vesse de loup…Dis-tu, Margelle ?
    Faudra que je demande à mon mari…
    Pour l’heure, il dort comme un loir, et moi, je suis sage comme une image derrière mon ordi.
    Pour la conservation, il y a bien un truc qui existe depuis la nuit des temps. Tu promène tes mains au dessus de tout ce que tu voues à la conserve et Hop! momifier.
    Tiens, j’y pense tout d’un coup…
    J’ m’en vas servir au menu de ce midi, un énorme poisson chat que j’ai rectifié de cette façon là, il y a plus de vingt ans . Aujourd’hui, je peux le servir en guise de Hareng séché.
    Pourvu que je n’empoisonne pas le pêcheur !
    On verra bien…

    • Margelle dit :

      Je ne résiste pas : http://long.blog.lemonde.fr/2014/01/08/realiser-une-quenelle/#xtor=RSS-3208

      Patricia et Cécile, pour les fruits, c’est connu qu’il vaut mieux les manger avant et seuls, car ils se digèrent plus vite, si on les mélange avec d’autres sortes d’aliments, effectivement, ça crée un mélange difficile à digérer pour notre « pauvre » estomac…. le « diaporama » est très bien fait…

      Pierrot, tu peux essayer de manger « cru » et après tu en parleras…. parce que là tu fais des supputations !!!

  28. pierrot dit :

    En réponse à Spot.
    Je me demande quel est l’effet du lavement au café sur le microbiote.

  29. pierrot dit :

    Et l’estomac il servirait à quoi alors si on ne mange que des fruits?
    Serait-il devenu alors un organe inutile ?
    Pourquoi la nature nous a doté de cette organe alors?
    Est-ce l’évolution de l’homme qui s’adapterait à son alimentation ?
    Bien sûr on n’est pas du tout dans le darwinisme mais dans le créationisme.

  30. SPOT dit :

    Oui on est en relation avec l’existence, et cette existence est AUSSI, interdépendante de nous (sourire embarrassé)
    Marie-Anne,,, toutes ces sensations qui se focalisent sur une personnalité, comme c’est… être-ange^^….
    « Nous ne voyons pas le monde tel qu’il est mais tel que nous sommes » KANT.
    http://www.youtube.com/watch?v=-i3AiOS4nCE
    bizzzzzzz

  31. Cécile dit :

    Ce que je crois comprendre, cher Pierrot, c’est que nous sommes globalement dans un tel état de délabrement intestinal que l’alimentation que l’on pourrait qualifier de cent pour cent naturelle est devenue trop difficicile à digérer pour beaucoup d’entre nous, en particulier du fait des fibres.
    Nous devrions normalement supporter ces fibres végétales mais nos parois intestinales irritées par des années d’alimentation non-physiologique (chairs animales, produits laitiers, mais aussi gluten, riz et autres colles) ne le peuvent pas toujours.
    Nous sommes alors dans un cercle vicieux : plus on mange d’aliments non-naturels, moins on tolère les aliments naturels !
    Alors soit on reste dans ce cercle en s’imaginant victime d’une situation sans issue, soit on cherche la brèche pour en sortir. Elle existe, en l’occurrence ce sont les jus de fruits et légumes, qui ne gardent que l’essentiel (vitamines, sels minéraux… un biologiste te dirait cela mieux que moi) en enlevant le plus irritant.
    C’est une solution qui devrait en théorie être provisoire, puisqu’un système digestif (donc, un corps humain) en bonne santé peut parfaitement tolérer les fibres… mais le retour à l’équilibre prend des années.
    Pour résumer: à situation non-naturelle, réponse la moins non-naturelle possible.
    Bien à toi,

  32. SPOT dit :

    @Marie-Anne
    Eh bien il semblerait que la substance du ni veau, ni vache^^, soit constituée de pensées^^ mais ces informations répètent inlassablement les mêmes simulacres d’offrandes de nourriture, à des âmes éloignées de toutes superstitions.

    • Marie-Anne dit :

      🙂 … »des simulacres d’offrandes de nourriture », Spot?

      Pas nécessairement; est-ce que l’air que l’on respire ici, par exemple simpliste, est un « simulacre d’offrande de nourriture »; moi je le vois plus comme un échange d’Amour entre les différents intervenants ( planète, végétaux, humains,…)…si on excepte évidemment le fait que, 3D semble obliger, l’Homme a bien pollué son air.
      Mais si on reporte mon exemple dans une dimension et un environnement respectueux…mon exemple peut être parlant, non?
      Très amicalement à toi

  33. Eve Lyne dit :

    Margelle, pas de pieds de mouton à cette période de l’année…
    Mon pêcheur de mari me le confirme.
    Près du lac Léman on en trouve abondamment…
    Cependant, je ne te donnerais pas son coup…
    Il me tordrait le cou !
    Heureusement, le congélateur existe …Remiser pour l’hiver, c’est bien pratique.
    Tu tomberais à la renverse de mes gâteaux de foie … Quenelles lyonnaise ! sur lit de pieds bleus et têtes de nègres en fines lamelles…
    « Quenelle » Peut-être va t’il falloir bannir ce terme… 😉

    • Margelle dit :

      Bon, Eve-Lyne, il me semblait bien aussi… nous, ici non n’est pas encore au congélo… on retarde un peu… fin Moyen-âge – début Renaissance ????
      As-tu essayé de parfumer tes pieds de mouton avec un peu de vesse de loup ??? l’effet est détonnant !!! rien que de sentir les vesses, les pieds en frémissent !! ils cuisent tout seuls !! 🙂
      Ici, quand je ramène ma cueillette, les gens d’ici me rétorquent : « ah, non, on ne mange pas ça…  » dès qu’il ne s’agit pas de cèpes ou de girolles… je suis obligée de faire mes expériences toute seule (non je rigole, je reste prudente !)… mais c’est vrai que la rencontre avec un champignon est magique…
      (message codé, aujourd’hui Margelle est restée connectée… elle ne boude plus ? )

  34. Eve Lyne dit :

    Vivement Prana, dis-tu Marie-Anne…
    Ce « Je t’embrasse quand même » :
    Monte, monte au ciel, Marie-Anne…
    Légère, légère !
    Je ne te suivrai pas sur ce terrain là .
    Le cliché qui accompagne ma pensée :
    Tandis que tu t’élèves haut, si haut dans les cieux…
    Bien ancrée dans mes sabots, avec de grands signes de la main (tu sais, un peu comme on quitte un ami sur le quai d’une gare) au revoir ! au revoir !
    Nous n’aspirons pas aux mêmes sphères…
    Mais,  » je t’embrasse quand même  » .
    Puisse cette image te parvenir aussi claire que possible, moi, elle me fait beaucoup sourire.
    Allez, je t’embrasse tout court ! ♥

    • Marie-Anne dit :

      Ah, merci de m’embrasser tout court, Evel Lyne ! 🙂

      Cela dit, je n’en suis pas encore au Prana, et je compte bien rester encore un moment sur Terre! 🙂
      Cela ne nous empêche pas, si nous le voulons, de nous élever avec elle sans la quitter, cette chère planète, et sinon, c’est bien aussi!
      Bisous!

  35. pierrot dit :

    J’ai changé mon mot de passe et le commentaire n’apparait toujours pas sous le commentaire répondu. Bizarre.

  36. pierrot dit :

    bon j’ai changé mon mot de passe, mon commentaire s’adressait à rosalie

  37. pierrot dit :

    Il se sert tout de même d’un moyen non naturel pour arriver au produit final.
    Est-ce que si j’enterre un jus dépourvu de sa pulpe la vie se crée?
    Donc la pulpe a son utilité il me semble non ?

  38. rosalie dit :

    Allez visiter ce site vous ne le regretterai pas :
    Moi ça à changé ma vie !
    VIVRECRU.ORG

  39. Eve Lyne dit :

    Aaaah… Marie-Anne !
    Tout arrive en son temps…La lenteur est mon lot.
    J’en suis encore à méditer quelques conseils avisés dont j’ai perdu la source :
    Le jeûne, c’est restreindre avec modération la nourriture du corps; mais surtout, c’est restreindre avec rigueur la nourriture du moi. Apprenez à vous priver au bénéfice de quelque souffrant; mais prenez garde, en même temps, à ne pas vouloir forcer le miracle; surveillez toujours scrupuleusement le moi, refoulé sur un point, il surgit sur un autre; veillez en esprit .
    Combien de vies me seront necessaires pour digérer ces quelques conseils de sagesse…Dieu seul, le sait.
    Alors, Prana…Tu penses bien;)
    Je t’embrasse quand même.

  40. joyce dit :

    oui oui oui belle présence et compréhension de ce que nous donne la nature et le créateur qui sont féminin et masculin réunis ….réunissons ces « éléments » primordiaux en nous avec passion et humilité et croquons la pomme de l’Amour universel ; toujours très fins les messages du passeur ,MERCI

  41. SPOT dit :

    @ Anne-marie,
    Tant que notre envie de penser le monde à notre niveau cannibalique, il ne saurait être question de se passer du fantasme de le bouffer^^^

  42. Eve Lyne dit :

    Pourquoi monter si haut, Marie-Anne ?
    Restons sur Terre !
    L’air de Montcuq est maintenant disponible en boite, pour stimuler la créativité…:)

    • Marie-Anne dit :

      🙂 pas grave, Ève Lyne: on peut bien, tout en restant bien arrimé à la Terre, s’élever avec elle (et bien sûr , par la même occasion, libérer et élever l’air de Montcuq (j’y suis déjà passée, si, si!) ) et se nourrir de Prana ambiant!

      Et alors…Exit les mangers comme ci, les mangers comme ça, et surtout sans ci, ou surtout sans ça; exit la peur de ne pas bien se nourrir, exit la culpabilité monstre devant un bon gâteau au chocolat ( oui, moi c’est pas les pieds de mouton ( pauvre animal!), c’est le chocolat), etc, etc, …rien que du bon et délicieux Prana qui nous branche directement à la source!

      Et comme l’Homme imprime sa marque, sa conscience, à son environnement ( qui est sa projection), tout ce qui nous entourera (animaux, végétaux,…) se nourrira de Prana, exclusivement. CQFD

      Bon, évidemment, il faudra opérer quelques petits changements en nous et en notre véhicule, mais si on ouvre notre conscience et si on ouvre notre cœur pour y déverser plein de Lumière, ces « petits » changements s’opéreront d’eux-mêmes.

      En attendant, bien sûr, il vaut mieux nourrir et se nourrir en suivant sa conscience, son ressenti, sa sagesse et son (réel !) bien-être physique, psychologique et spirituel.

      J’arrête-là, sinon, Margelle va intervenir!
      Bisous , Ève Lyne

  43. Marie-Anne dit :

    Ah, vivement le Prana ! 🙂

  44. Lucie dit :

    Dis donc, Eve Lyne…
    Elle est pour qui, cette côte de veau pour accompagner ce festin ?
    Sacrée farceuse !

  45. Eve Lyne dit :

    Pour moi, ce midi :
    Pieds de moutons à la crème, sur lit d’épinards…
    Est-ce nocif, docteur ? )

  46. agathe dit :

    Magnifique reportage qui donne envie de changer tant de choses, arrêter toutes les erreurs d’habitudes alimentaires nocives car sans conscience. J’ai toujours entendu parler de naturopathie, j’ai côtoyé des médecins homéopathe et me suis soignée par des méthodes naturelles mais je ne savais pas ce que la naturopathie pouvait être vraiment, ce qu’elle cachait comme message savant et je remercie le Passeur pour ce beau cadeau pour cette nouvelle année, on apprends chaque jour à mieux connaître ce que veut dire le mot VIVRE! grâce à des gens vraiment guides sur cette terre…
    Paix et amour à tous

  47. Fafa dit :

    Encore un grand merci Passeur pour cette « petite » trouvaille !
    La lucidité et la simplicité d’Irène GrosJean à expliquer notre relation avec la nature et le Créateur sont encourageantes pour tous ceux qui sont sur le chemin du « retour » et qui doivent encore braver les périodes dites de purification ou nettoyage.
    A propos des virus et autres bactéries, Pasteur, qui a été manipulé tout au long de son activité par le lobby pharmaceutique afin de ne pas révéler sa découverte, finira par donner l’aveu au seuil de sa mort physique : « le virus n’est rien, le terrain est tout ».
    Notre bonheur est bien à porté de main : un peu d’eau du ruisseau, une peu de fruits, et un peu de patience afin de se nettoyer…
    En tout cas je continue dans la même direction qu’Iréne, même si comme elle le dit si sagement : « je n’en suis pas encore là… » 😉
    Amitiés fraternelles.
    François

  48. Seselwas dit :

    Bonsoir,

    Encore une fois un très grand merci à vous Le Passeur.
    Cette vidéo est tel un cadeau que je reçois avec une joie infinie.
    C’est une réponse pour moi.
    Que du bonheur! La vie est belle!
    Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *