Chamanisme et psychanalyse

Max ErnstPar Philippe Lenaif.

Dans cet article, je vous propose d’aborder le chamanisme par le regard de la psychanalyse.

Pour commencer, comment fonctionne l’homme ?

Le CA, le MOI, le SUR MOI et le Soi. Petits rappels freudiens et jungiens…

Le destin cosmique de l’homme est de grandir en conscience, en transformant de l’énergie matérielle (nourriture) en énergie psychique.

Chaque être humain, au moment de son incarnation, est avant tout un réservoir colossal d’énergie de Vie – comparable au Ca freudien. Jour après jour, il va devoir harmoniser la manifestation de cette Vie au travers de ses pulsions, de ses instincts, de ses besoins, de ses désirs, avec le principe de réalité qu’est la densité terrestre.

La rencontre de cette manifestation libre et débridée de l’énergie avec la densité et les lois terrestres va créer des frictions qui seront vécues comme des frustrations concourant à élaborer le Moi freudien. La réponse aux besoins de conservation de la Vie n’étant pas systématique et instantanée, le Moi va grandir dans l’apprentissage de la frustration due à la réalité terrestre. Le processus de croissance de la conscience commence.

Ce processus de croissance est complété par les règles de vie en société, le système éducatif, l’environnement socioculturel, la religion,… qui vont constituer le Sur Moi freudien : outre la réalité de la densité terrestre, les règles de vie en société vont elles aussi apporter leur lot de frustrations.

En résumé, mon réservoir d’énergie, ma force de Vie, va se heurter dans son expression d’une part à la réalité terrestre et d’autre part à la culture de l’humanité qui va m’enseigner ce qui est bien et ce qui est mal, ce que je peux faire et ce que je ne peux pas faire. C’est ce processus qui va m’apprendre le monde, construire mon adaptation à mon environnement.

En principe, la sagesse de la communauté qui m’accueille dès la naissance devrait faire en sorte que cette adaptation à ma nouvelle nature (d’être incarné sur terre) se passe pour le mieux. C’est malheureusement de moins en moins le cas.

Pourquoi ?

Le cerveau reptilien, le cerveau mammifère, le cortex.

En cours d’apprentissage, je traverse des évènements où la non réponse immédiate à mon besoin représente un danger pour ma survie, à 2 niveaux.
Le premier, physique, si ayant faim je ne trouve pas de nourriture – à terme, je meurs.
Le deuxième, physico-psychique, si étant frustré, je n’arrive pas à dissiper l’énergie contenue dans l’émotion qui naît de ma frustration – elle va stagner et dégrader peu à peu ma vitalité (au sens large).

Max ErnstExemple :
Prenons une proie en prise avec un prédateur. Une colossale quantité d’énergie est produite  afin de garantir sa survie et de là, la pérennité de la Vie.

Face à l’ennemi, trois possibilités :
– l’attaque
– la fuite
– la paralysie

Dans les deux premiers cas, l’énergie est utilisée, consommée. Dans le troisième, elle est bloquée : un pied sur le frein, l’autre sur l’accélérateur. Je suis tout en tension à la périphérie du corps et totalement anesthésié de mon ressenti intérieur : si l’autre me croque, même pas mal – la nature est bien faite !

Si le prédateur dédaigne une proie apparemment morte et qu’il s’en va, dans les secondes suivantes, je vais lâcher le frein, et bondir de toute mon énergie retenue, les gaz à fond : sauts de cabri dans tous les sens !!!
Ça, c’est ce qu’à prévu notre cerveau reptilien depuis l’époque des âges farouches. Malheureusement, nous avons développé notre cortex et notre capacité à réguler et censurer nos réactions instinctives et l’expression de nos émotions.

Dans notre apprentissage à faire face à la frustration, on nous entraîne à postposer la réponse à notre besoin/désir. C’est une des fantastiques possibilités de l’homme grâce à son cortex et sa capacité inhibitrice. Malheureusement, on nous invite rarement à revenir sur nos frustrations pour terminer le processus en cours, c’est-à-dire libérer l’énergie retenue jusqu’à lors et ainsi éviter le refoulement. Un peu comme si on privait la proie de ses sauts de cabri salvateurs, ce qui aurait pour effet de maintenir en elle une part d’anesthésie, de figement, de mort.

Très rapidement, pour raison de paix collective, on fait tout pour ne pas nous laisser la place pour exprimer notre frustration. Plus la culture d’une société est grande, plus son niveau de civilisation est élevé, moins il y de la place pour l’expression des émotions résultant de ma frustration.

A chaque fois que je rencontre un évènement à l’issue duquel je ne peux pas dissiper mon énergie (exprimer mon émotion), celle-ci s’installe en moi. En même temps, en fonction de la qualité de l’émotion refoulée, un sens, une interprétation sont donnés à l’événement. C’est cela qui construit progressivement ma représentation subjective intérieure du monde.
Plus cette image, cette représentation se construit et se complexifie en raison des émotions refoulées, plus elle m’éloigne de la réalité énergétique de la Vie.

Vu que c’est l’environnement socioculturel qui est responsable de la privation de l’expression de mon émotion, il agit comme un système d’exploitation informatique et me formate dans son langage propre afin que je puisse interagir correctement avec le reste du monde. Ainsi, je deviens prisonnier d’une interprétation collective qui me tient de plus en plus loin de la réalité
énergétique du monde.

Pourtant, une part de moi comptabilise toutes les doses d’énergies non dissipées. Cette part de moi, écologique, cherche à faire le ménage dès qu’elle en a l’occasion. Ainsi, inconsciemment, elle va s’arranger pour recréer la situation dans laquelle j’ai échoué afin d’avoir une deuxième chance pour dissiper toute l’énergie cristallisée en moi et, ainsi, faire un «reset» sur les parts d’anesthésie, de figement, de mort… accumulées.

On peut dire cela encore autrement : d’un point de vue purement physique, action égale réaction. Toute tension en moi va générer de la tension dans mon interaction avec le monde. Ainsi, tout chaos intérieur (même refoulé et inconscient) va appeler, partout où je me trouve, une réponse chaotique de l’extérieur. Ce désagrément devrait – au bout d’un temps plus ou moins long et dépendant de ma volonté de subir en victime ou d’agir en responsable – me pousser à désirer mieux pour moi, plus confortable, plus paisible, plus fluide. D’autant que si je ne m’occupe pas de toutes ces parts d’énergie refoulée, de tous ces chaos intérieurs, de toutes ces petites morts, tout mon être va finir par me le rappeler par tous les moyens, allant de désagrément psychologique à l’accident ou la maladie graves. En revanche toute paix réinstaurée en moi va générer de la paix dans mon interaction avec le monde.

Malheureusement, une autre part de moi cherche à garantir ma survie en évitant de me confronter à toute situation inconnue, l’inconnu contenant en soi en permanence, potentiellement, une issue fatale. Dès lors, si j’ai survécu jusque-là, c’est que toutes mes réactions ont été salvatrices – même si certaines ont été peu élégantes ou ont manqué totalement d’écologie pour mon être. Ainsi, plutôt que de m’inventer une nouvelle issue à une situation que je connais bien, je vais choisir ce que je connais de mieux et qui a l’avantage de m’avoir maintenu en vie jusqu’à présent. Et dans certains cas, ce que je connais le mieux, c’est éviter de m’exprimer, préférant refouler l’énergie plutôt que de me mettre en danger dans une attitude nouvelle dont j’ignore la réponse que l’environnement m’opposera et qui pourrait bien m’être fatale.

Ainsi, la société «moderne» dans laquelle nous vivons, nous privant de la nature saine de nos réactions instinctives pour raison de «civilisation», nous invite à sur-traumatiser et à aggraver la vision subjective et déformée de la réalité plutôt qu’à nous libérer et accéder à l’objectivité de la nature dans ce qu’elle représente comme énergie pure. C’est ainsi que l’homme est prisonnier de son passé : chaque pas qu’il croit faire vers son futur se fait dans les traces des pas laissées derrière soi.

Chaman_amazonieEt le chaman ? Que cherche-t-il ?

C’est un guerrier qui cherche la liberté, qui tente de conquérir son futur en effaçant son passé.
Mais pour s’attaquer à son passé, à sa propre histoire, il doit affronter l’inconnu. C’est-à-dire se re-confronter avec l’issue systématiquement improbable des événements dans lesquels il a, une ou plusieurs fois, échoué à dissiper son énergie.
C’est ainsi qu’il choisit de se confronter quotidiennement avec la mort.

Qu’est ce qui le sécurise ?

L’Instinct et l’Esprit.

Malheureusement, notre culture nous coupe rapidement de nos instincts, de notre animalité, et par ailleurs, les rituels religieux qu’on nous propose et par lesquels on devrait avoir la possibilité de faire l’expérience du divin, de l’Esprit, sont devenus stériles. L’instinct parle de la nature de la Vie et l’Esprit en donne le sens. Ce sens qui fait tellement défaut dans l’analyse occidentale des maladies.
Selon CG Jung (et d’autres), les névroses naissent d’une perte de connexion aux instincts, mais également de manque de sens, de rituel, de connexion à l’Esprit, c’est-à-dire de nourriture pour l’âme.
Le chaman, aligné entre sa connexion aux Instincts et sa relation à l’Esprit, se veut être l’artisan de la rencontre avec la totalité de lui-même.

Qu’est ce qui lui permet de faire ça ? 

Il a une structure psychique psychotique : il a donc une blessure psychique qui fait de lui un dissocié. Mais contrairement aux psychotiques habituels, il a une constitution telle qu’il est maître de sa folie et qu’il l’utilise comme une arme de guerrier.

Alors que le psychotique, lui, est débordé par sa blessure et erre entre deux mondes, le chaman s’y identifie, s’en laisse déborder afin de pouvoir l’exprimer totalement et ainsi dissiper l’énergie cristallisée dans ses tissus.
Au fil du temps, les auteurs qui se sont penchés sur la nature psychique du chaman l’ont d’abord décrit comme un psychotique pour arriver à une définition qui fait relativement l’unanimité, à savoir qu’il serait un expert en crises d’hystérie dissociative «contrôlées». C’est donc un être à part qui vit des états psychiques extrêmes tout en restant structuré, agissant et aidant pour ses pairs, là où tout être normal vivant le même état psychique serait déstructuré, à  la dérive et dans le besoin d’aide de ses pairs.

C’est au nom de ces raisons que CG Jung a dit : seul un chaman est capable de descendre seul dans son ombre et d’en ressortir indemne. Lui-même, bien qu’ayant présenté tous ses travaux sous une forme scientifique, avait une nature de chaman pour s’être aventuré de la sorte dans son auto-découverte par les rêves.

Voici ce qu’en pense Juan Ruiz Naupari, chaman andin.

Le chamanisme essentiel (extraits) :

Le chamanisme était anciennement pratiqué par une élite sacerdotale, il y a 500 ans. Ce que nous connaissons au Pérou à l’heure actuelle n’est pas le chamanisme authentique parce qu’il n’intègre plus le travail d’auto-découverte. Nous pouvons comparer le chamanisme actuel à la médecine officielle où le praticien tente de trouver une solution à la maladie à travers une substance chimique sans arriver à l’essence de la maladie.

Pour le chamanisme andin, il y a trois niveaux dans lesquels se découvrir :
– le monde spirituel,
– le monde d’ici et maintenant, des actes et des pensées de la vie quotidienne,
– le monde de l’ego, le plus dense.

Le chaman sait que ces trois mondes existent extérieurement et intérieurement. Les chamans modernes restent dans le deuxième monde sans aborder le thème de fond. De plus, évitant le monde supérieur du spirituel et de l’Esprit, il n’y a pas d’analyse du subconscient pour découvrir l’ego.

Auparavant, il existait un chamanisme de haut niveau de conscience, basé fondamentalement sur l’auto-découverte, qui allait plus loin que ces actions de magie ou de sorcellerie qui se pratiquent communément aujourd’hui et qui n’ont rien à voir avec ce que fut le chamanisme essentiel qui existait à des époques anciennes dans tous les coins de la Terre.

Le chamanisme moderne a abandonné le travail psychologique et spirituel parce que cela requiert un effort. Pour aller à la recherche de l’auto-découverte et aller vers d’autres sphères spirituelles, il faut de l’énergie.

Nous avons tant de tentations dans le monde physique, tant d’occupations et de préoccupations que nous nous coupons fortement de cet objectif qu’est le travail intérieur. Or il nous faut viser cet objectif et ce dessein doit être inébranlable…
S’il n’y a pas cet objectif considéré comme sacré, nous mourrons sans avoir expérimenté le beau, sans avoir expérimenté l’amour. L’amour pour lequel nous sommes venus ici sur Terre.

JaguarLe chaman qui ne se fixe pas cet objectif pourra voir les serpents, les jaguars, les muses, mais il ne pourra pas voir l’Essence de l’Esprit, il ne pourra par réaliser un excellent travail d’auto-découverte.

Chaque émotion non dissipée se transforme en cristallisation qui freine progressivement la circulation de l’énergie vitale en nous. Peu à peu, nous perdons de l’énergie, de la vitalité, de la santé physique, psychique, spirituelle.
Le chaman, effaçant peu à peu l’emprise de son passé en faisant face à la mort et à l’inconnu, dissout ses agrégats d’énergie, retrouve de plus en plus de vitalité, diminue progressivement l’emprise de l’interprétation collective subjective du monde et revient au contact de la réalité énergétique de la vie.

– C’est grâce à cette capacité à «voir» la réalité qu’il peut percevoir les troubles énergétiques des ses patients.
– C’est grâce à sa capacité à s’identifier totalement aux émotions dans ses crises d’hystérie dissociative qu’il peut s’identifier aux émotions refoulées de son patient et à tout son vécu.
– C’est grâce à son extraordinaire vitalité, au «pouvoir» conquis en effaçant son histoire personnelle qu’il peut intervenir dans la bulle d’énergie de son patient et y opérer des changements.

C’est au nom de ces raisons que ne devient pas chaman qui veut, et qu’il serait injurieux d’assimiler un pied tendre qui a fait trois week-ends de découverte du chamanisme avec un guerrier qui traque sa liberté en frôlant sa mort psycho-spirituelle jour après jour.

La quête proposée par le chamanisme de se libérer du filtre subjectif de la réalité que nous impose notre histoire pourrait se définir en psychanalyse comme l’accès au Soi jungien en ayant totalement fluidifié puis dissout Moi et Sur Moi.

En fait, c’est le chemin de tout homme, chaman ou non. La différence tient dans la conscience de ce chemin, de l’intention pour le faire, et des moyens pour y arriver. C’est là que la structure psychotique du chaman est un atout considérable, car là où il se laisse sombrer dans la crise en ayant foi dans l’issue (grâce à sa «folie contrôlée»), le commun des mortels est tétanisé par peur de voir sa structure psychique exploser dans l’épreuve.

De ce fait, le commun des mortels parcourt ce chemin vers la liberté de manière forcée et contrainte par les évènements et les charges émotionnelles qu’il rencontre et subit, alors que les chamans vont au devant de leur destin.

Philippe LenaifPhilippe Lenaif.
Article paru pour la première fois dans le journal du Centre 77, Aksanti n°6 – 2008

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

Source originale.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

79 Responses to Chamanisme et psychanalyse

  1. Thibou dit :

    Synchronicité quand tu nous tiens… c’est avec une joie non dissimulée que j’ai lu cet article qui avait dû m’échapper sur le site de Philippe Lenaif, mes sempiternels remerciements à toi Passeur, surtout que la veille de découvrir cet article ici j’avais revérifié la date de mon RDV avec Philippe, pris depuis longue date. Encore donc un petit clin d’oeil.
    L’analyse qu’il porte sur le refoulement des émotions et les cristallisations qu’elles entrainent est très intéressant. J’avais pris longuement connaissance de son parcours lors d’une interview sur Radio Ici et Maintenant, avant de m’apercevoir qu’il pratiquait non loin de chez moi !
    Il propose grâce à ses capacités (il a suivi une tradition médiumnique mais a des capacités innées pour la transe chamanique) de repérer ses cristallisations, de les libérer, en gros de faire le lien entre le conscient et l’inconscient de ses patients.
    Les parallèles avec la psychanalyse freudienne et jungienne me paraissent d’une pertinence qui me ravit ! Je verrai bien ce qu’il « détecte » en moi, je sens bien depuis longtemps que j’ai un poids que je refuse de lâcher, une émotion, des larmes que je bloque de façon inconsidérée… j’espère qu’il m’aidera à mieux prendre conscience de cela et larguer ce lest (l’intégrer, le transcender) afin de toujours mieux me connaître !

    Merci également énormément à Jonas ce que tu dis vient formidablement enrichir le contenu de cet article et j’y vois un écho à la vidéo de Tony Parsons (je ne sais plus qui avait mis ce lien mais je l’en remercie) où effectivement il n’y a rien à dire à ce qui est, pas de mots pour le formuler, pas de mots pour essayer de l’atteindre.
    Être.
    Faire.
    Garder une intention pour l’égo qui ne peut vouloir se supprimer lui-même alors que dans l’absolu c’est vers cela qu’il tend, on est pas à un paradoxe près… résultante de cette démarche : des mots/maux nécessaires pour tenter d’expliquer l’inexplicable, malheureusement la carte n’est pas le territoire, rien ne remplacera le vécu de l’expérience.

    Personnellement, j’en suis arrivé à un point où je sens qu’il faut que je porte de l’importance sur la responsabilité de mes actes, mes paroles. C’est un état d’esprit dans lequel j’essaie de me mettre où j’essaie de me sentir responsable de tout ce qui se manifeste à moi, de mes choix, de moi-même, quoique je fasse.
    En fait et c’est encore à quelqu’un que j’ai oublié que j’envoie mes remerciements mais il y a une vidéo qui a fini d’approfondir en moi la notion du libre arbitre, je pense que c’était en réaction à un article de Sand et Jenael (articles toujours incroyablement passionnants) où il y avait un lien pour un épisode de l’émission scientifique présentée par Morgan Freeman.
    J’ai toujours cru que ce qui faisait de nous des humains était notre conscience d’avoir conscience de nous-mêmes. Mais ça c’était avant qu’un ado, d’un simple « et pourquoi pas ? », me fasse envisager que les animaux et les végétaux, les minéraux aussi sûrement, pouvaient avoir conscience d’eux-même.
    Révisant ma copie, cogitant, j’en viens à conclure que le libre arbitre est ce qui nous différencie des animaux : un chien ne peut pas se comporter autrement que comme un chien alors qu’un humain a toujours le choix de se comporter comme quelqu’un de bien ou comme la pire des ordures.
    Et puis paf, je tombe sur cette vidéo où on me réexplique que le choix dans notre cerveau se fait avant qu’on en prenne conscience… et là c’est le drame, tout est à refaire !
    Pourtant je retiens une idée : même si on n’a pas de libre arbitre, on peut endosser malgré tout la responsabilité de ce qui nous arrive même si c’est une partie plus élevée de nous-même et dont on a pas bien conscience qui prend les décisions, c’est reconnaître que ce qui arrive à une raison, arrêter de fuir et prendre les problèmes à bras le corps. Quitte même à se laisser l’illusion du choix par moments, tout est loin d’être systématique en ce domaine et je préfère en substance me sentir responsable ET décideur plutôt que tout l’un ou tout l’autre. (merci la physique quantique)

    A ce moment là aussi, j’ai eu un gros flash du 2nd opus de Matrix au moment où l’Oracle qui dit à Néo qu’il n’est pas là pour faire un choix, que son choix a déjà été fait et qu’il est là pour comprendre pourquoi il l’a fait. J’adore la trilogie Matrix mais le 2ème était celui que j’aimais le moins, je n’ai toujours pas pris le temps de me le reregarder mais je pense qu’il y aura des passages plus clairs à présent ! ; )
    Désolé pour l’anecdote geek ! ^^

    C’est vraiment pas facile d’organiser son propos pour parler de tout cela car depuis l’Unité où tout est, on est amené à devoir décomposer en une infinité de fragments, de concepts pour essayer de cerner le sujet, véritable travail de Sisyphe, s’il en est !

    Dans mon cheminement donc j’en suis arrivé à me dire que je dois porter la responsabilité de cette schizophrénie tel le chaman qui embrasse les différents aspects de ses multiples personnalités/dimensions (merci Philippe Lenaif).
    Un autre aspect important en ce moment pour moi, après en avoir fait la demande, je me rends compte que je vis avec beaucoup moins d’attentes, même si tout est loin d’être parfait, je dois quand même dire que j’anticipe beaucoup moins aussi bien le « positif » que le « négatif » alors que c’était quand même un de mes sports préférés !
    De même en ce moment, en me laissant plus guider par mes animaux totems (comme je le peux car je pratique de façon assez autodidacte), je me laisse plus facilement pénétrer par des aides dont j’ai besoin et je commence à me rendre compte de ce que je fais spécialement dans mes problèmes professionnels, je me vois faire et ça me donne beaucoup plus de liberté dans ma manière de réagir plutôt que de me retrouver englué dans mes réactions automatiques à mes émotions. Ça nécessite de l’énergie pour sûr (en même temps, je n’ai jamais cru au monde des bisounours) mais le jeu en vaut la chandelle.

    Je pense que tout cela ne vient pas tout seul non plus, je prends du temps pour moi quand je le peux pour me retrouver justement avec moi-même je récite le mantra de la compassion universelle (Om mani padme hum hrih). Je me dis que ma force est ma compassion (aidé par un de mes animaux totems) et j’essaie d’en faire quelque chose en devenant végétarien par exemple.
    Je visualise pas mal la fleur de vie dernièrement, le principe d’intrication fractal si je puis dire : un ensemble dans un ensemble(…) le tout fonctionnant ensemble en inter-dépendance. Tout cela est un bon catalyseur mental pour moi… mais si j’essaie de me sortir de ces concepts et d’en accueillir en substance la sensation, le ressenti, l’impression.

    C’est marrant mais je me rends toujours un peu plus compte à quel point c’est notre vision des choses qui conditionne notre environnement. Après une autre série de synchronicités qui passe par la découverte d’Anton Parks ici (punaise mais MERCI !!!) et une discussion avec une vieille connaissance sur les Hopis, les E.T. et l’avenir de notre planète, j’en étais arrivé à conclure que notre humanité se diviserait en 2 où une partie aurait indéniablement un retour à la Nature, à la confiance en ce que la Vie peut nous apporter si on se donne la peine de la respecter tandis que l’autre partie s’étriperait pour les restes du festin. Sauf que cette vision future, je me suis dit qu’on y était déjà. Moi qui me voyais volontiers embrasser la 1ère catégorie d’une manière ou d’une autre lors d’un éventuel basculement dont on entend tellement parler et dont le côté indéterminé me foutait quelque part un peu les jetons disons le; et bien je me suis aperçu qu’en fait j’étais déjà plutôt actuellement dans la 2è catégorie et que le grand basculement il est à l’intérieur de moi et que certains l’ont déjà accompli.
    Si j’ai une vision de ce qui est juste, c’est à moi de l’appliquer dans ma vie de tous les jours plutôt que d’attendre que le jugement dernier me dise si je fais partie des justes ou non…

    J’ai lu dernièrement :
    Ce que dit l’égo  » Lorsque tout sera en place, je trouverai la paix »
    Ce que dit l’Esprit  » Trouve la paix et tout se mettra en place »

    Ce à quoi j’ai rajouté ce que dit le papa « Range moi tes légos et je te ficherai la paix, y a plus de place ici ! »

    Soyons sérieux et légers en même temps, lucides mais pas aigris, aimant et non peureux, je ne sais pas ce que je pourrai souhaiter à chacun en toute sincérité, tout ce que je sais c’est que je vous dis à toutes et tous un grand merci pour toute cette matière à progresser que je puise ici.
    Bien à nous tous.
    Namaste

    Tibo

    • Le Passeur dit :

      Tu as bien compris l’essentiel : tout se passe à l’intérieur et pas ailleurs. L’extérieur n’est que le jeu que nous créons et manipulons de l’intérieur. Quand on a vraiment intégré cela, on fait un pas de géant, un saut quantique.

    • laure dit :

      whaou!
      (punaise j’ai oublié mes identifiants de connexion dans une autre vie, sur un ordi que je récupèrerai plus tard).
      En tout cas, le texte et ce commentaire de Tibo m’ont complètement mise en transe.
      Quelle fluidité, quelle clarté! C’était comme de m’entendre marcher en étant accompagnée par d’autres qui effacent en moi l’idée : » mais t’es dingue de penser comme ça!
      Je suis psy. Une psy qu’on dit atypique, qui va dans les torrents avec des enfants autistes, qui fait des trucs un peu « chamaniques », finalement, avec un peu tout le monde. Quelqu’un qui va au cœur.
      Demain, je participe à un jury de recrutement. Genre de truc qui te file du « pouvoir ». J’ai jamais fait ça, alors, je m’interroge, me parle, me ressens. J’ai lui les deux CV. Je suis psy à mi temps dans un hôpital local, et là c’est l’hôpital de la préfecture du département qui demande la présence d’une psy a ce petit hôpital en perdition, endetté. (ailleurs, trouve pas) Eh ah que oui, on m’y envoie : créer du lien, du partage. On m’y envoie si je veux, hein. Déjà ça, ça fait cogiter sur la notion de solidarité. Je dis oui. Le « gros hôpital me remercie chaleureusement. Le petit hôpital me dit : « tu fais du lien ». Moi, où je suis?
      Je suis dans une pratique libérale dans mon autre mi temps, et c’est cette pratique qui me rend présente. Libre. Ouverte aux enjeux sociaux et humains. Qui me rend libre partout, hein, suis pas serve, grâce à cela. Ouverte à la culture, car j’écris, je peins, mes enfants sont des artistes, alors, je reste dans cette force de l’expression qui est magnifiée dans le partage. Transmission, partage, enseignement, ouverture.
      Oui, on est des fous.

      Non, il n’y a pas deux parts d’humanité Tibo, nous sommes tous unis. Même les « pourris ». On est tous reliés. Même que des fois je me dis : « c’est quoi tes jugements?, à propos d’un type bourré au PMU. Mais ce type s’est confié à moi. Et il a du lourd à exprimer. Même s’il cause pas comme nous. Je dis bonjour et je parle à des gens qui sont en CAT et je connais leur richesse. Et pire que tout, je débriefe même des gens FN! Alors là je me sidère!
      Pour moi, y a pas de scission : on doit tous passer. C’est très clair depuis que j’ai 20 ans, et j’en ai 50.
      En 30 ans je n’ai jamais cédé là dessus : physique quantique. On est tous un.

      Alors demain, je vais entendre deux femmes qui postulent sur un poste de psy. a la lecture de leur CV, y en a une déjà là, qui exerce sur le poste. Qui a eu son diplôme à Prague, exercé au Chili, a roulé sa bosse, n’a même pas besoin de dire qu’elle est motivée, parce qu’elle envoie. Elle a fait plus que du partage et de l’accompagnement, dans la misère et le pire. En plus en loisir : sports de haute montagne. La nana, je le sens comme ça : une grosse énergie. Et en face, une nana juste diplômée, qui espère tant…
      Et c’est terrible, le social.
      Là ça me renvoie juste à moi jeune diplômée, il y a plus de 20 ans.
      Eh bien y a une nana avec une énergie déployée et une autre avec une énergie qui voudrait bien se déployer. Et y a pas photo, hélas, ça me désole.
      Vous allez me dire, où je vais?
      Je suis dans le sujet, pas d’inquiétude.
      Le poste, c’est psychiatrie adulte, je suis aussi libérale, je travaille avec des psychotiques, et je les respecte et reconnais à 100%. J’ai juste besoin que des gens assurent, avec moi, en réseau, pour reconnaitre cette vérité qui se diffracte et être là, dans le lien, le partage, l’avancée conjointe.
      Alors oui, je suis un peu psychotique et geek et ma foi, je fais des trucs pas normaux, à écrire à des heures tardives en écoutant de la zic. Et je suis psy. Et D’autres psy m’ont accompagnée.
      On dit que les psys sont aussi fous que leurs patients. Eh bien je les remercie d’avoir ouvert mon être, mon âme.
      Et mes patients! Tous, du premier âge à l’agonie, l’enseignement est immense. Je dis merci à tous mes patients, ces rencontres feuilletées, ces mondes ouverts, cette diversité.

      J’aime ce texte du passeur.
      Il faut oser se risquer, oui, avec tout son cœur. Oser être.
      http://www.youtube.com/watch?v=5c-XHjRMvMI

      Bise à vous et merci pour cette émotion.
      Je vais lire la suite des commentaires.

  2. graffitique dit :

    Art rupestre filmé par le cinéaste Werner Herzog à la grotte de Chauvet :
    La Grotte des rêves perdus
    http://www.youtube.com/watch?v=0rHGfVpyOJ4

  3. mikikak dit :

    Tout ces enseignements du chaman au sage de l’orient ont un noyau commun à mon sens, c’est cette volonté intrinsèque de se libérer de ses chaines et se découvrir soi même afin de s’accepter pour se créer et avancer de la vie, mais ma question est la suivante pour l’homme de connaissance le but ne serait-il pas de ne plus être ? et ainsi en étant absolument Rien il est Tout ? j’aimerais avoir votre avis ! Merci.

  4. Jonas 27 dit :

    ((((((((((((((((((((((((((((Chaman)))))))))))))))))))))))))))))))))))))

    Avant l,arrivé des premier colon ,ils(les Innus) vivaient !!!
    Sans aucun besoin de cohérence ,sans aucune définition pour les mots .
    La vie était une chanson !!!
    Chacun était libre d,inventer des mots ,des cérémonie ,des chanson et tout ce fesait dans le partage (((total))) en résonance mais,pas avec (((le grand esprit))),car il ne connaissait pas ces mots.
    (((Grand esprit)))est le mots (((vide de sens)))que les conquérent ont donné pour ce sécuriser devant (le néan),absence de réponse devant toute cette incohérence.
    Grace a mes ami(e)s (((les pheonix))),je peux aujourd’hui mettre des mots sur le chamaniste et dire que c’est (((la structure du chaos))).
    Impossible vous me direz ,ce n,est pas cohérent!!!
    C’est ce qu,ils ont dit et c’est pour cela qu,ils ont donné des nom a tous ce qui n,en avait pas besoin.
    Des milliers de tribus sur le continent (Nord Américain) mais ,pas un seul langage identique et tous en résonance avec (((GAIA))) et avec (((le tout))).
    A notre époque (((le chamaniste)))vous ne le trouverez pas dans un livre ou dans de pâle réplique ,guidé par des sois disant (((maître))) de ceci ou de cela!!!
    Effacer ce mot(((chamaniste)))car ,il n’a jamais existé!!!
    Effacer même la pensé d’être chamane!!!
    Transcendez mes amis!!!C’est la clef de votre pouvoir personnel de vison ,de voyage au dela du voile,de guérison etc car la vie doit être vécu de cette facon (((une dance en transce))) .
    Mourir et renaître (chaque jour)comme le pheonix car ,c’est ce que nous sommes et c’est par cette force que la magie opère et que le voile tombe couche par couche ,jusqu’a vos ancêtre (((vous même )))dans des vie antérieur.
    Ceux que vous appelé chamane ne sont que des gens qui ont compris la valeur du travail (intérieur et extérieur)acharné,dans l’acceptation (((du grand tout)))!!!
    Servez vous(((des mondes inversés)))=(((la réalité et le rêve))) ,comme d,un instrument de mesure pour vos transcendance VS vos pouvoirs.
    Plus vos rêve deviennent puissant ,plus votre vie est conciente.
    Plus vous transcender ce que vous vous cachez a vous même derrière vos mécanisme de défense et plus vos visions augmente en clarté et vos voyage s’intensifie au dela du voile de ce que vous êtes vraiment!!!
    nous sommes (((TOUS)))appelé a nous rendre dans ce monde inversé et même a nous rencontrer. (((voila)))!!!

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Jonas, j’entends bien ce que tu nous dis!
      Peut-être même sommes-nous appelés à aller au-delà de ce monde inversé!
      On verra!
      En tout cas, merci pour ce commentaire

      • Jonas 27 dit :

        Merci a toi Marie-Anne

        Tu sais mon ami(e) ,je sais depuis nos premier échange que l,on travaillera ensemble a ce qui va suivre.
        On se connait bien moi et toi et depuis longtemps.
        Dans plusieurs visions que j’ai recu ,tu y étais avec moi .
        Nous n,étions pas toujours d,accord mais ,nous y étions (((ensemble))).
        Tu es une ami(e) précieuse (tellement)!!!
        Je t’aime mon ami(e).
        Jonas

        • Marie-Anne dit :

          Merci à toi, de tout cœur, cher Jonas!
          Oui, probablement nous connaissons-nous bien, et j’en suis très heureuse.
          Nos différences sont créatives, et elles le seront encore.
          Je t’embrasse, dans l’Amour et la Paix, mon ami,
          À bientôt,

          M-A

    • Stéphanie dit :

      Merci de tout cœur mon bel ami ! Pour ce commentaire à propos des chamans et du chamanisme que je trouve … (il n’y a pas de mots), c’est simplement ça !!! Je le lis et le relis les yeux émerveillés, tes mots touchent mon âme et me font voyager dans la (((structure du chaos))) …

      • Jonas 27 dit :

        Merci Stéphanie ,
        Tu sais que les mots ne sont plus nécessaire entre moi et toi mais ,pourtant j’ai envie de dire la même chose a propos de ce que tu écrit et surtout a propos de ton amour bienfesante que(((TOUS)))peuvent ressentir en ta présence.
        Tu es une lumière comme il n,y en a peu et je t’aime beaucoup mon ami(e)!!!

  5. Jacques dit :

    Descendre, descendre…au fond de soi.
    Abandonner,
    S’abandonner,
    Tout abandonner, en confiance…
    Lâcher toutes ses propres défenses,
    Et se laisser aller à l’inconnu…
    Descendre dans les profondeurs de sa mémoire où tout est inscrit.
    Descendre dans les abysses de ses entrailles où tout est écrit.
    Tous les sentiments,
    Toutes les peurs,
    Toutes les frayeurs,
    Toutes les joies mais aussi toutes les extrêmes douleurs…
    Descendre là où…
    Là où les douleurs atroces côtoient les bonheurs les plus divers…
    Se rendre compte comme nous avons embelli nos joies,
    Allant parfois jusqu’à dénaturer la réalité de « ce qui est »…
    Regarder les moments douloureux…
    Dénicher le peu de ce que l’on sait de ces moments là.
    Les débusquer,
    Les arracher de leur terreau fertile,
    Les remettre à jour,
    Et prendre conscience de toutes les pensées, tous les sentiments
    Qui nous ont traversé l’esprit dans ces instants là.
    Regarder au fond des yeux ces douleurs mises à nu…
    Elles ne s’effaceront pas !
    On ne peut les oublier !
    Mais débarrasser tout ce qui a été construit pour cacher l’innommable,
    Rend ces douleurs sans influence…
    Lentement, doucement, le brouillard se dissipe,
    Alors se dessinent le chemin et les portes de la Liberté…
    La voie pour se réapproprier son corps… et son esprit.

    Jacques

    • Margelle dit :

      Merci Jacques

    • Katerina dit :

      C est tellement vrai .
      Merci
      Catherine

    • graffitique dit :

      C’est magnifique Jacques, merci 🙂

    • Jonas 27 dit :

      Elles ne s,effaceront pas !!!
      On ne peut les oublier!!!
      Mais on se doit de les transcender en forces comme nous l,avons choisis nous même avant cette incarnation.
      De qu’elle facon???
      C’est la beauté de la chose ,c,est différent pour chacun ,c’est ce qui sculpte les rôles(notre plein potentiel).

      • Jacques dit :

        Bonjour Jonas,
        « On se doit de les transcender en forces.. »
        Je crois qu’une douleur mise à nue donc visualisée, conscientisée, assumée… n’a plus la moindre influence.
        Et de manière automatique des portes s’ouvrent sans que l’on ait besoin de faire quoi que ce soit…
        Cela se fait tout seul sans volonté particulière…
        amitiés
        Jacques

        • Jonas 27 dit :

          Je t’entend bien mon ami(Jaques).
          J’entend bien ce 8 (((l,éveil)))sur le point de se transformer en (((9)))la transcendance.
          Il ne faut pas(plus) avoir peur de son influence car ,c’est une force en dormance.
          Cette volonté particulière ,c’est la tienne (((ta foi))) qui te mène tout droit a ton rôle .
          A quoi sert-il de trouver la douleur si ce n’est de la transformer en ce qu,elle a toujours été appelé a devenir (une force,un don,un pouvoir).
          Tu as trouvé ta lumière ,tu as plongé dans le noir pour trouver tes ombres .
          Il ne te reste qu,un pas a faire pour commencer a atteindre (((ton plein potentiel d,être humain))).
          Écoute cette phrase silencieuse relié a cet ombre et laisse (ton tout) te guider vers ta transcendance.
          Tu es un pheonix mon ami et tu l,a toujours été ,tu jouera le rôle que tu as choisis ,si tu décide d,y mettre ce petit quelque chose qui s,appelle (((la volonté))).
          Ton ami
          Jonas

          • pierrot dit :

            volonté ?
            la question est de savoir si c’est notre volonté qui nous change ou la lumière en nous qui nous change ?
            L’un est un processus actif avec une volonté de transmuter et l’autre un processus passif avec un laisser la lumière oeuvrer en nous.

            • Jonas 27 dit :

              Bonjour Pierrot ,
              Aujourd’hui j,ai fait deux rencontre (((merveilleuse))).Premièrement Lilou Macé ,elle était au salon du livre et fesait l,interview de cette dame que tu nous a fait connaitre sur la thérapie par le rire(le yoga du rire).
              Merci pour cela mon ami!!!
              Pour répondre (((a ma facon))) a ta question plus haut ,je dirais que tu y répond déja .
              C’est la volonté d,utiliser la lumière et d’aller au dela de la peur.
              C’est dans cette volonté d,aller au dela de la peur que naît (((la transcendance)))qui est unique pour chacun.
              Descendre au plus profond des ombres et ne rien faire ,c’est un peu de la dianétique .
              Rejouer (intérieurement )les scènes trauma de sa vie pour en décharger l,énergie relier a celle ci et a ces souvenirs.
              C’est très bien ce (8) mais ,ce n,est pas (la transcendance) même si tellement de gens essais de nous retenir dans ce monde (qui n’est plus).
              Le (9)transcendance demande un acte de foi (total) de plonger alors ,pour plonger ,il faut que le corps ce propulse par un acte de foi absolut et de volonté .
              il faut regarder ces ombres comme le dis (Jaques) et faire ce que nous ressentons avec pour les transcender en quelques chose de nouveau(9).
              S’il y a (nouveau) c,est que c’est transcender.
              S’il n’y a rien de (9) c’est que c’est presque la transcendance mais ,c’est un 8 éternel(divin) mais , ce n,est pas le (((plein potentiel)))d’être humain.

              Il y a (((Dieu)))=(((le tout)))=(((la concience commune)))=le (((8)))

              Il y a (((l’humain)))=(((l’ego)))=(((je suis)))=le (((1)))
              (((ET)))

              Il y a (((Le Christ)))=(((Le nous)))=(((la transcendance)))=le (((9))),l’acceptation par la compréhension.

              L,humain et dieu fusionné =le divin et l,homme =le plein potentiel d,être humain.
              L,ombre et la lumière =le retour du pheonix.

              • pierrot dit :

                Bonjour Jonas,
                je dirais la volonté d’accepter de ne pas en avoir.
                Comme être immobile dans la mobilité.
                Le ‘Je suis’ n’a pas besoin d’objet pour se réaliser vu qu’il est.
                Mais notre conditionnement en demande.
                Alors soyons bon joueur et utilisons notre soi-disant volonté hi hi hi.

          • Jacques dit :

            Je t’entends bien aussi mon ami Jonas,
            Je crois que la volonté, pour ce qui me concerne, est bien antérieure à la découverte de la douleur.
            La volonté de descendre en soi débute au moment où l’on ne trouve aucune réponse à l’extérieur de soi.
            Une insatisfaction se met alors en place et, à un certain moment, la nécessité se fait sentir de plonger dans les abysses de ce que l’on est…
            Quand on trouve la douleur, qu’on l’isole, que l’on se trouve face à elle…seul à seul… Alors…tout doucement…la porte des causes de la douleur s’ouvre… Et c’est là où je te rejoins mon ami Jonas. Car, à ce moment là, le besoin impérieux de pardonner s’impose à la conscience… Pardonner et Se pardonner… Les conséquences de cela sont énormes et l’on peut parler effectivement de transcendance…
            Mais tout se déroule naturellement, sans effort particulier…
            L’Amour ne demande pas d’effort…
            Bonne journée, mon ami
            Amitiés
            Jacques

            • Jonas 27 dit :

              Merci (Jaques)
              J’ai écrit plus haut a Pierrot pour continuer notre discussion puisque nous en parlions tout les trois.
              Je suis un corbeau assez maladroit et je ne t’ai pas dit que j,aprécis ce que tu écrit même si je ne suis pas en total accord .
              Tu as une merveilleuse âme et je suis heureux d,être ton ami.
              Jonas

  6. ∞ Véronique ∞ dit :

    http://www.youtube.com/watch?v=Ym0kIECFi0U

    ce lien explique le parcours chamanique de Corine Sombrun et comment elle a accepté de servir d’objet d’étude scientifique avec des EEG enregistrant ses transes. Alors… elle y est tout à la fois : dépressive, schizo et parano, tout en étant on ne peut plus « normale » hors la transe. La plasticité de la psyché humaine n’a pas de limite, tout comme les substances chimiques que nous sommes capables de fabriquer. Aouou, en plus, une sacrée dose d’humour.

    • Jonas 27 dit :

      Bonjour Véronique ,
      Premièrement, j’aime bien les deux 8 de chaque côté de ton nom 🙂
      Deuxièmement,merci pour ce vidéo qui m,aide encore a mettre des mots sur ce qui n,en a pas besoin .
      Quand ,j,ai fait la tente de sudation(il y a plusieurs années )j’ai rencontré (le loup) ,il es venu a moi et il m’a regardé dans les yeux mais,je n,étais pas prêt a l,accepté.
      J’ai fait tout un voyage,meilleurs que la plus puissante drogue au monde .
      J’ai vue les ancêtre revenir a la vie et allais et venais dans la forêt en discutant tranquillement comme si rien n,était .
      Je frappais ce tambourin sur ma poitrine pour me punir de ce que j,avais fait subir a ceux que j,aime dans cette incarnation turbulente(je n,avais aucune douleur physique et aucune fatigue).
      Quand on est sortie ,on a formé un cercle pour décrire nos expériences.
      Les dix personne on décris leur expérience et aucun n,avait eu de vision etc….
      Quand mon tour est arrivé ,j’ai demandé (((suis-je le seul a avoir vue tout cela)))
      Bien qu,il y avait que des pures autochtone dans cette tente ,aucun n,était allé dans ce monde des esprits.
      Le guide spirituel me regardais mais,il n’a rien dit a propos de ce que je venais de vivre(il savait)!!!
      Il savait que je devait passer par plusieurs épreuves pour atteindre mon plein potentiel.
      Vivre sa vie en transce en (total) acceptation de ce don ,ce n,est pas chose aisé mais ,c’est tellement puissant ,plus puissant que ((((toute)))les drogues réunis.
      Maintenant ,le loup est revenu prendre sa place en moi ,il est fort et assumé ,recois les messages et les livrent sans masque ,peut-importe a qui ou comment!!!
      Merci Véronique.

      P.S a propos de la Volonté (((Pierrot))),tu es peut-être en mesure de mieux comprendre sa porté dans ce vidéo.

      • Thibou dit :

        Un énorme merci pour ton témoignage, cela me conforte dans ma manière de faire et de penser mais plus que tout, cela me donne de l’espoir !
        Merci frère !

        • Jonas 27 dit :

          Merci a toi(mon frère) pour l,intérêt que tu porte a mon expérience.
          J’ai lu (en partie) tes questionnements plus haut et j,aime ce que tu dis.
          Si ce que je dis aujourd’hui (résonne en toi) alors sert-en !!!
          Fait la même chose pour ce que tu trouve ici et sur les autres site (livre,vidéo)etc…
          Ce sont tes cadenas qui trouvent les clefs qui lui conviennent.
          N’efface rien qui tes chers parce qu,on te dit le contraire .
          beaucoup de gens ne savent pas et c’est facile a remarquer ,ils orientent la totalité des connaissances dans (((LEUR)))chemin et plus souvent qu,autrement ,il ralentissent le chercheur(toi,moi, eux).
          Ce qui compte vraiment (mon frère),c’est toi et les réponses qui résonnerons en toi ,ici ou ailleurs .
          Tu as placé des étoiles(réponses,signes,syncronicité)etc…sur ton chemin avant ton arrivé dans cette incarnation.
          Il ne te reste qu,a savoir qu,est-ce qui résonne en toi pour reconnaitre tes étoiles et faire naître (ton plein potentiel).
          A+ Thibou

        • Thibou dit :

          Je te rassure, je suis absolument dans cet état d’esprit : je prends ce qui marche pour moi. Le chamanisme c’est ce qui m’a amené à me poser les bonnes questions, je m’y suis essayé en me posant sûrement trop de questions. Là je « pratique » de façon pas du tout conventionnelle mais je fais ça à MA manière en attendant de m’améliorer !
          C’est prévu, ça viendra en son temps, no stress !
          Pour ce qui est de trouver son propre chemin, je me souviens parfaitement du moment où je me suis dit qu’il devrait y avoir autant de religions sur cette planète que de gens qui l’habitent !
          C’est vrai que chaque individu axera son approche par rapport à son expérience personnelle (ce qui est somme toute logique !) mais ça ne vaudra pas pour tout le monde, embrouillant et ralentissant la progression de certains (même si rien n’est jamais inutile !).
          Il appartient à chacun de trouver son propre chemin, intérieur donc, ça j’en suis bien convaincu ! ; )
          Ciao frérot ! ^^

      • pierrot dit :

        ‘Que ta volonté soit faite sur la terre comme au ciel’
        ici il y a absence de volonté personnelle.

        • Jonas 27 dit :

          Pierrot (mon ami) trop synchro cette histoire de volonté entre nous 🙂 .
          Les phrase biblique et ce que l’homme en a fait!!!
          Je vais te raconter une petite histoire .

          J’ai faite une recherche (((intérieur et extérieur )))non orienté ,guidé par plusieurs aspect de l,humain incluant Dieu mais pas celui de la bible mais plutôt (((le tout)))=(((nous))).

          Pour comprendre la phrase que tu as choisis ,il ne faut pas la regarder avec des yeux superficiel ,comme pour tout le reste ,il faut la(la phrase) vivre!!!
          Pure synchronicité ou hasard (comme tu veux),c’est la phrase que j,ai prononcé quand ,(((Dieu)))m,a rendu la vie et la santé (sans la drogue).

          Que ta volonté sois fait!!!
          Donc ,J,étais mort (((Drogué,violent,abusé,menteur,etc….)
          dans un monde sans vie.
          J’essayais donc d’arrêter de consommer ce poison qui me détruisait ainsi que ma vie de famille qui était enfermé avec moi la dedans.
          Il faut que je te dise ,je prenais du chimique (jour et nuit) (a l,année) sans cesse et pour toujours.
          J,essayais d’arrêter ,des fois pendant 5 ou 6 jours et la douleur était insoutenable alors,je replongeais.
          Je vendais aussi pour payer ma consommation .
          Une journée ,je me suis retrouvé devant un choix .
          Une femme enceinte me demandais de lui vendre ce poison et tu sais,je lui ai regardé le bedon mais,la drogue était plus forte alors ,je lui ai donné a elle et a ce petit ange ce poison.
          J’étais sans âme (mort)!!!
          je me suis rendu a une église ,pensant y trouvé Dieu,mais il n,y avait que cette église stérile avec des chaine qui m,empêchais d,entré.
          J’ai compris a ce moment que (((J’ÉTAIS MORT DANS UN MONDE SANS VIE)))!!!
          Quelque temps après ,je me suis ramassé a l’hopital ,parce que les gens me croyait fou (je parlais au corbeau,au E.T,au ange etc…)a toute forme de guidance qui se trouvait sur (((ce)))chemin(le mien)!!!
          Parce que je prenais de la drogue ,il me croyais fou !!!
          dans cette hopital ,j,ai rencontré un vielle femme (((une folle))):).
          Elle m’a regardé et ma demandé ,si j,avais déja lu son livre ???
          C’était un livre d’ange(((L’ange Raphael)))de la guérison!!!
          Je m,avais ouvert (((au tout))) alors ,pourquoi pas a son livre !!!
          J’étais au bout du roulot alors,le soir j,ai lu son livre qui disait que si quelqu,un ((((((((((((VOULAIS))))))))))))))
          guérir ,il n’avait qu’a demandé a (Dieu) qu,il demande a Raphael et a deux (ange gardien)=(mes défunt) d,être présent pour ce tour de magie.
          Oui!!!tu as raison hahahahahahahahahahahahahahaha!!!!!
          Stupide !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!et blablablabla!!!!!!!!!!!!!hahahahahahahahahahahahaha!!!!!!
          mais non!!!je n,avais pas le gout de rire ,je voulais mourir !!!
          J’ai donc fait cette (((stupide)))prière avec toute ma(((VOLONTÉ))) ,sans arrêt avec les larmes au yeux ,suppliant (Dieu),(l,ange) et mes (ange gardien),ma grand mère et mon oncle de me sauvé la vie et d’arrêter cette douleur ,j’ai prier ,j,ai prier ………………….et je me suis endormis.

          Le lendemain matin ,ou la médecine et les thérapie etc….avait échoué ,ce livre (stupide) avait réussi.
          Plus aucune douleur et plus aucune envie de prendre aucune drogue d,aucune sorte .

          Je suis sortie de cette hopital au bout de (trois) jours .
          J’ai regardé ce ciel bleu et j,ai dis comme ca ,en comprenant le sens de cette phrase a l,instant ou je l,a prononcais(((((((((((((QUE TA VOLONTÉ SOIS FAIT)))))))))))))!!!!
          Crois moi cette phrase n’est fait que de volonté personnelle et de celle de (((NOUS TOUS =SUR LA TERRE))) et de (((DIEU+COMME AU CIEL))).

          • Margelle dit :

            Oh ! Jonas !!! comment dire ???? ☼♥☼♥☼♥☼

          • Marie-Anne dit :

            Merci Jonas, de tout cœur ❤

          • Li dit :

            Jonas, Jonas, Merci, Merci ❤︎✿❤︎

          • Thibou dit :

            Wow, bravo, merci pour cette mise à nu, c’est vraiment très inspirant !!!
            Je me retrouve décidément en toi même si mon parcours me semble bien moins difficile que n’a dû être le tien. J’ai aussi un penchant pour la drogue mais plus « douce », j’ai des périodes où j’arrive à être clean mais c’est clair que je retombe régulièrement dans les ornières de la fumette.
            Je te rassure, je n’ai pas le sentiment que j’expérimenterai quelque chose de plus « dur », je suis tout à fait contre le chimique.
            Actuellement j’essaie de vivre ça sans trop me culpabiliser et en tentant de l’envisager de façon assumée, un peu comme un rasta, ceux qui recherchent vraiment la spiritualité dans la Nature; même si je sais, je sens que si j’ai envie de continuer à progresser et évoluer, je n’ai pas besoin de ça.
            Je m’intéresse aussi aux molécules psychédéliques, j’étais persuadé qu’elles m’offriraient une porte d’entrée dans le monde spirituel mais je n’ai pas encore vraiment pratiqué (une fois des champi, expérience intéressante). Je sais qu’un encadrement avec quelqu’un d’expérimenté, chaman par exemple, est plus que préférable.
            Je ne sais pas quel sera ton avis là-dessus, ni même s’il est très recommandé de continuer cette conversation en public la législation française et les mœurs étant ce qu’ils sont…
            En tout cas, énorme respect à toi frère !!!!!!

            • Margelle dit :

              Thibou, voici un avis pas du tout averti ! un médecin suggérait à une jeune amie de ne prendre des substances que dans un but bien établi… par exemple, justement dans une démarche de chamanisme. Elle ne l’a pas fait car c’est d’une exigence terrible !
              Par ailleurs, un africain soignait, après avoir absorbé des « plantes », en recueillant les indications de ses ancêtres. Il n’avait pas besoin de connaître le plantes, n’avait pas de livres…. Jean Marie Pelt, biochimiste de renom, reconnaissait la supériorité des connaissances de cet africain sur les siennes, et se faisait très humble !!

              • Thibou dit :

                Merci Margelle mais il me semble que tu ne veuilles m’avertir sur des points dont je pense avoir conscience, je pensais d’ailleurs que c’était plus clair que ça dans ce que je disais.
                J’ai bien conscience encore qu’un guidage soit préférable, ceci dit, si je me réfère à la génération psychédélique des années 60, je me dis que certains ont fait leurs expériences dont les générations suivantes peuvent se servir comme marche pied pour peu qu’on s’y intéresse réellement…

            • Jonas 27 dit :

              Bonjour Margelle et Thibou,
              J’ai recu des réponses (guidance) trèes claires pour venir sur le site .Arrivé ici ,c’est cette conversation qui résonnait en moi alors ,je vais y apporter une brique ,si vous me le permettez .Elle n,est pas imposé ,elle est déposée car ,c,est votre chemin et vos choix.

              Hier ,j,ai vu un arbre (gigantesque) qui me regardait en me disant (regarde mon plein potentiel)!!!C’était un immense poumon de la vie ou comme dirais mon ami(Gilles) une projection de nous même.

              Dans la consommation ,j,ai vécu des choses qui dépasse l,imaginaire ,des voyages merveilleux (fractal) ,des ascension soudaine a des vitesses au dela de la lumière.J’ai rencontré des guides de toutes sortes ,sous différentes formes.
              C’était (((FORT ET MERVEILLEUX))).

              Après ce miracle(((Ma guérison))),je me suis demandé(((Comment seront mes voyages sans substance)))!!!

              La vérité comme le disait cette arbre(hier) ,c’est que (le plein potentiel ,c’est le plein potentiel) et que la voie pour l,atteindre ,ce n’est pas la facilité mais ,bien la transcendance avec l,aide de la volonté et bien d,autre clef.

              Je ne vous dit pas d’arrêter la cigarette et la fumette demain parce que ,j’ai décidé a votre place .
              Je vous dit que la réponse (pour votre plein potentiel) vous la connaissez déja ,il ne manque qu,une foi énorme en vous même.
              Finalement quand (après ma guérison),j’ai commencé a avoir des visions (messages) ,c’était (il n’existe pas encore de mots)spectaculaire et a des années lumières de ce que m’avait procuré la drogue comme ouverture .
              Le plein potentiel ,c,est la drogue la plus solide qui existe sur terre ,accélérateur de tout les dons qui dorment en nous et ce n’est pas dommageable pour la santé(au contraire).
              Rien n,empêche d’essayer des truc si vous en ressentez le besoin mais ,il devront être transcendé un jour ou l’autre pour votre plein potentiel!!!
              Aujourd’hui grace a vous(votre discussion) ,je me suis levé du bon pied ,j’ai ramassé mes trucs et je m’en vais de ce pas au Gym pour atteindre mon plein potentiel(Physique)!!!
              Merci mes ami(e)s précieux.
              Je vous aimes!!!
              Jonas

              • Li dit :

                Bonjour Jonas,
                Tout comme toi je pense que la confiance en soi est un palier difficile à franchir mais indispensable si nous voulons nous libérer et retrouver tout notre potentiel. Pour moi elle se situe là la Foi. Mais le doute a la vie dure !
                Je te remercie pour tes témoignages, ils m’apportent des parcelles de cette confiance en moi qui,je le sais, ne demande qu’à grandir. Je pense qu’une fois « transcendée », comme tu dis, ma Foi sera inébranlable. Ils calment aussi les peurs, que je peux encore un peu ressentir face au chemin de vie de certaines personnes de mon entourage. Ils me permettent d’être encore plus dans l’acceptation, le respect, sans interférer, ni espérer qu’il en soit autrement.
                Avec tout mon Amour.
                Lisa ❤︎

              • Thibou dit :

                Je résonne bien avec ta réponse, merci d’avoir pris le temps de faire part de tes « guidances » !
                Au plaisir !!!

            • Margelle dit :

              Thibou, je voulais juste mettre un accent sur « l’intention »… peut-être à tort je ne l’ai pas sentie dans le mouvement des années 60. Quant aux Rastas, en fait je ne les connais pas réellement, je les prenais pour de doux rêveurs, mais encore une fois, sans doute à tort !
              Jonas, t’as raison, mais le plein potentiel peut s’acquérir plus rapidement avec quelques « apports »… tu parles de volonté, de confiance, de foi…. j’adhère à tout ça. Mais comme Li, je me coltine mes manques, mes « injustices » (ou injustesses)… pour l’instant mon oeuvre est de les reconnaître, les accepter, faire la paix, avec…. et surtout ne pas refuser tout ce qui peut ouvrir les portes !!!

              • Jonas 27 dit :

                Bonjour Margelle.Thibou et Li

                Tout d,abord merci pour vos réponse .J’ai besoin de contact humain ces temps -ci et vous m’apportez énormément en questionnement et en réponse.

                J’avais cette discussion hier a propos de nos discussion avec une personne qui n,a jamais(ou presque)consommé de drogue.
                A savoir ,(est-ce que cette PORTE peut s,ouvrir sans la drogue).
                Nostradamus en a pris ,les chamans en prenaient ,Bref!!!un tas de personnes avec des dons très puissant en on pris.
                D’autres personnages avec de très grand don n’en prenait pas(pour ce que l,on en sait) Ex: Noé,Moise,le Christ Etc……….
                Le commun des mortels n,en on pas pris et n,on pas eu de vision,don etc…
                Est-ce que (la drogue) a vraiment jouer un rôle dans l,ouverture de cette porte.
                Est-ce que ces grands visionnaires auraient été plus claire sans cette drogue.
                Michel de Nostradamus a t’il écrit ces messages en quatrins ou est-ce la drogue qui l,empêchais d,éclaircir ces visions.
                Je pense que sans la drogue ,nous aurions pus savoir ce qu,il voyait sans tenter d,orienter son message a chaque fois ,comme nous le faisons aujourd’hui.
                Est-ce qu,il aurait eu toute ces visions (sans la drogue)???
                Est-ce que la porte de son esprit s,aurait ouvert quand même???
                Est-ce que seulement un certain nombre de personne sont appelé a cette ouverture de l,esprit???
                Si seulement un certain nombre de personne sont appelé a développer ce don ,il ne sert a rien de forcer l,ouverture d,une porte qui n,est peut-être pas présente et si vous êtes appelé a avoir ces dons (la drogue) n,est pas nécessaire ,c’est une embuche!!!
                Je crois que chacun d’entre nous possède un don (spécial) et qu,il est caché au fond du puit .
                Pour l,atteindre ,il faut plongé dans le vide (sans corde)au dela de la peur et de l,illusion.
                Il faut vivre et mourir chaque jour (transcender).
                Il ne suffit pas de regarder la peur dans les yeux et de retrouver l,équilibre(qui n,existe pas)!!!
                Il faut prendre cette peur et la transcender (transformer)pour ensuite regarder naitre (son plein potentiel) non orienté.
                C’est de cette facon que la foi devient inébranlable ,dans l,acceptation des hauts et des bas de la vie (la vague),il faut apprendre a surfer!!!
                Bonne journée mes ami(e)s.

              • Margelle dit :

                Pas mal du tout, Jonas, ta perception Je suis assez d’accord avec toi (du moins je crois) Je crois bien que la drogue (quelle qu’elle soit) éveille ce qui est déjà éveillé, ou apte à la recevoir. Un ancien disait que donner de l’herbe à des bouviers les ferait rêver de boeufs ! Finalement je crois bien que nous avons effectivement une vocation différente chacun. Et que si nous ne sommes pas attirés par ces visions supérieures nous ne les atteindrons pas. En revanche je pense difficile de les atteindre sans cette aide… que savons nous de Moïse, Noé, Jésus ? les mystiques ont eu des visions certes, mais je crois dans des visions orientées selon leur croyance. En tout cas je suis d’accord avec ta conclusion, même si je ne sais toujours pas réellement ce qu’est la transcendance, qui reste encore un mot…. mais ça viendra…
                bien à toi, ami.

              • Stéphanie dit :

                Merci Jonas pour ta transparence et la lucidité de ta vision … De ma propre expérience, je peux témoigner que l’on nait avec certains dons (ou pas) … On ne choisi pas, cela nous tombe sur la tête. Dans mon cas, il y a eu certaines initiations (situations extrêmes) au cours de mon enfance qui ont activé mon chakra du cœur ainsi que ce fameux « canal » qui nous permet d’être en connexion avec le Tout.

                Cette « différence » surtout lorsque l’on est enfant est lourde à porter. Durant mon adolescence suite à un traumatisme affectif, ce canal s’est refermé … Il est de nouveau ouvert, pas par ma volonté directe de recevoir des visions (avec mes yeux physiques), des rêves prophétiques, d’être relié par le cœur à la souffrance du monde, mais aussi à l’amour inconditionnel, de pouvoir lire dans les cœurs et les âmes comme dans un livre, d’écrire en recevant des visions (images mentales) un roman et me rendre compte des années plus part que c’était mon futur que j’écrivais … Ce canal, il est de nouveau actif grâce à un travail acharné (et sans fin) de guérison, de travail intérieur ou de transcendance comme le nomme mon ami Jonas ou comme le décris le Passeur dans beaucoup de ses textes.

              • Eve Lyne dit :

                (Pas sûre que mon post soit au bon endroit)
                En ce qui concerne les drogues, on sait qu’elles développent à coup sûr, la schizophènie.
                L’oeuvre de Kardec est magistrale
                pour amener à cette compréhension.
                D’excellents médiums ont fini dans « les petites maisons ».
                Des schizophrènes pris pour de grands médiums.
                Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles…
                Quelle alchimie, pour finir.
                Bonnes Pâques à tous !

              • Thibou dit :

                Aïe aïe aïe, je sais pourtant à chaque fois que je mets mon doigt dans les commentaires, ça n’en finit plus mais ma foi tant pis puisque c’est très intéressant !

                Tout d’abord à Margelle : oui je sais que l’intention est très importante quand on s’engage à voyager dans d’autres états de conscience/dimensions. Si je ne me suis pas lancé dans ce genre de voyage (ou qu’on ne m’a pas laissé y aller) c’est que cette dimension me manquait mais justement j’y travaille !

                Concernant la génération des années 60, n’ayant pas vécu à cette époque je ne me proclame pas comme spécialiste, il est vrai que beaucoup ont été jeté dans le grand bain sans maître nageur, sans leçons, sans rebord à agripper. A force d’expérimentations certains ont ‘compris’, d’autres pas, toujours est-il que leur héritage qu’il soit sous forme écrite, musicale, filmée n’en reste pas moins inspirant et plein d’enseignements.

                Concernant les Rastas, ce sont un peu plus que de doux rêveurs, c’est une véritable religion, comparant leur exode à celui des Juifs, avec un personnage messianique en la personne de Haïlé Sélassié. Quant à leur utilisation du cannabis, elle est faite de manière à renforcer leur lien avec la Terre Mère/Nature, à aller chercher le sentiment spirituel et pas comme une simple griserie comme nous Occidentaux aurions tendance à le considérer.

                D’ailleurs , ça me fait une belle transition pour répondre à Jonas puisque je pense que la raison d’existence de ces substances (sous forme naturelle principalement) n’est pas anodine. Que l’on choisisse de les utiliser ou pas, qu’elles nous tombent dessus par ‘hasard’, je pense qu’elles sont là pour nous aider à entrevoir nos capacités cachées. Elles ne créent rien en elles-mêmes mais sont plus là pour révéler, enseigner quelle peut être la vraie nature de l’Expérience.
                Après c’est sûr que ce qui doit arriver arrivera avec ou sans elles mais je les vois plus comme une aide avec tous les dangers et les mauvais guidages qu’elles peuvent engendrer mais dont on pourra quand même tirer des enseignements.

                Bref, je pense avoir un peu résumé le fond de ma pensée, le temps me presse, je vous laisse ici et vous embrasse tous bien fort !

              • Jonas 27 dit :

                Bonjour mes ami(e)s ,
                (((Stéphanie)))
                Merci pour ce message qui (tu le sais) résonne en moi.
                (((Il nous tombe sur la tête)))!!!
                C’est presque vrai(je crois).
                Le voile qui nous recouvre les yeux a ce moment nous porte a le croire mais,il n’en est rien.
                C’est ce qui crée toute cette acceptation qui accélère les dons et (((la foi)))!!!
                Nous croyons qu,il(nos dons) nous tombent sur la tête mais,la vérité c’est que nous l’avons choisis avant cette incarnation(notre rôle).
                Quand une couche tombe sur nos yeux nous découvrons cette force qui vient remplacer cette peur et ce mode de vie devient une drogue.
                La meilleur qui soit (((LA VIE)))!!!

                (((Evelyne)))
                Merci pour ta réponse.
                Ton message est imbiber de perception.
                (((Scyzophrènie)))
                Ca n’existe pas !!!
                On pourrait dire (différent) et cela suffirait.
                C’est comme dire le mot(homosexuel)???
                Avons nous vraiment besoin de nommer ,un homme qui aime un autre homme.
                C’est la peur de (((la différence)))qui sépare l,être humain entre eux et en eu!!!

                Je me suis retrouvé dans une de ces petites maisons(de fou)un jour.
                Je suis sortis de cette maison (miraculeusement) guérit (par Dieu)pas par les soignant qui ne savent pas soigner (l’entièreté humaine)mais ,bien par Dieu.

                Les gens qui me croyait fou et qui voulait que je me soigne ,m,appelle presque chaque jour pour avoir la guidance du fou(schyzophrène) car,le miracle qui a changé ma vie(la transcendance) a changé leur vie par la suite.
                La plus grande connection qui existe en (((CES)))mondes est celle du Ciel a la terre(le tout)!!!

                (Thibou)
                Pour la Drogue ,je ne crois(((JE SAIS)))qu,elle n,ouvre aucune porte .
                C’est un ombre(une chaîne)rien de plus.
                Est-elle évitable ,non !!!nous l,avons choisis ainsi que tout les abus subit ou ceux que l,on a fait subir!!!
                J’ai un ami (un guide),il fume de la mari .
                Il ne dit pas que son pot est le berceau de ces pouvoir ,il sait qu,il en est dépendant (prisonnier)!!!
                Qu’elle soit naturel (tout est naturel même la pollution),le chimique est naturel.
                La drogue (était) interdit donc nous en avons fait une liberté(illusion)!!!
                Je ne te juge pas mon ami ,comme je ne juge pas mon (meilleur) ami qui fume mais,sois sure que quand le temps viendra pour toi de te débarrasser de cette chaîne (drogue) a ton pied ,tu sentira un truc de fou et nous aurons de longue et profonde conversation (ici et dans l,autre monde inversé) et tu me dira ???????????????????????????????

                Finalement la drogue n,est qu,un leur ,ce n,est même pas de ca qu,il faut parler.
                Nous devont parler de (((LA CHAÎNE)))qui nous relis tous a cette (((OGRE)))qui nous fait agir contre notre vrai nature.
                Cette chaîne peut être (((la drogue,le jeu,dépendance affective,la mal bouffe et un million de chose que je ne pense pas.

                Nous avons tous un libération a faire pour atteindre notre plein potentiel (D’être humain) et c’est a chacun de le reconnaître et a les transcender .
                C’est le chemin qui mène a vos dons(votre magie)!!!

                Essayez si vous ne me croyez pas !!!

              • Eve Lyne dit :

                Magnifique Jonas !
                Tu es la preuve vivante que Dieu existe.
                Témoigne toujours et encore.
                Une aide pour ceux qui ne s’en sont pas sortis comme toi.
                Nul doute :
                « Hors la souffrance point de Salut. »
                Témoigner que la Grâce existe.
                Peut-être mission de ta vie.
                Je te salue, Jonas, pour le courage et la foi qui te portent.
                Bien fraternellement
                Eve Lyne

              • Thibou dit :

                J’aime vraiment te lire Jonas ! Il se dégage beaucoup de ‘bonnes’ ondes dans ce que tu dis !!!
                J’ai dû mal m’exprimer quand j’ai dit que les drogues ouvrent des portes, je pensais plus à ‘entre-ouvrir’, je pense qu’elles peuvent nous permettre de regarder d’autres aspects de la Vie mais il est certain qu’elles ne sont pas une fin en soi.
                Le travail, une fois qu’on a décidé de l’entreprendre seul, reste à faire… seul ! Je pense que les expériences sous influence peuvent être des souvenirs pour nous encourager à persévérer même si pour le coup on ne coupera jamais l’étape du « je m’en remets totalement à ma Foi en Dieu », le saut dans le vide sans parachute ni élastique… et sans peur.
                Je sais que je n’en suis encore pas là mais quand ça arrivera te retrouver sera un grand bonheur !

                C’est vrai que tout l’intérêt est de prendre en compte nos limitations, ce qui nous fait agir comme tu dis contre notre vraie nature.
                Ceci dit, je me pose la question des chamans, comme les shipibo qui utilisent l’ayahuasca. Il paraît que c’est une drogue qui ne provoque pas d’accoutumance, je ne pense donc pas que ces chamans en soient dépendants. Ou peut-être le sont-ils après tout ? Pour utiliser leur magie, leurs incroyables compétences, ils sont quand même obligés de passer par cet outil. Personne incarné sur cette Terre n’est arrivé après tout, nous sommes tous sur notre chemin.

                Par contre quand tu dis que la drogue était interdite, je ne m’y retrouve pas. Elle a été interdite par la société car un pouvoir ne peut se permettre d’autoriser quelque chose qui montre que ce même pouvoir est une illusion !!!
                Mais c’est clair que ce n’est pas une liberté, comme j’ai dit je préfère les voir comme des outils (Tool un de mes groupes préférés ; ) ) qu’il faut savoir manier sous peine de se blesser, tout en gardant bien en tête qu’elles ne sont pas indispensables.

                Merci encore en tous cas pour cet échange !

              • Jonas 27 dit :

                Merci a toi(Thibou) ,
                Pour me permettre de me remémorer le pourquoi du comment.
                Ce n,est que l’une des nombreuse conversation (partage)que nous aurons .
                je te reconnais comme un frère et rien n,y changera.
                si aujourd’hui ,je t’apporte un forme de guidance ,sois sure que tu va aussi m’apporter la tienne a un moment ou a un autre.
                Je suis entièrement ouvert a ce que tu dis et je garde en moi tout ce que tu as dis .
                Bientôt ,tu m,entendra prononcé tes mots ,c’est le miracle de l,unification.
                Dans mes commentaires ,je n,essais pas de t’apprendre a vivre mais,je suis (totalement) transparent avec toi et quiconque.
                Je ne peux que témoigner du miracle qui sait produit dans ma vie ,le reste n,est que théorie alors ,prend ce qui résonne en toi et laisse aller le reste .
                Comme toi et quiconque ,il me reste beaucoup de travail a faire!!!
                Merci d’être mon ami!!!

                (((Evelyne)))
                Ton dernier message résonne énormément en moi ,puisque je suis dans cette phase de transformation(celle de l’acceptation de mon rôle de vie)bien que je le connais depuis longtemps.
                Ce que je souhaite vraiment ,ce n’est pas que tout le monde parle de moi et du miracle qui m,a touché.
                Je suis un guerrier spirituel et mon rôle est d,éveiller mon prochain a cette rencontre(((avec Dieu))).
                Le reste ne m,appartient pas.
                Merci (Evelyne).

              • Marie-Anne dit :

                Jonas,
                ton témoignage aide à l’éveil de ceux qui te lisent; il ouvre le coeur, touche ce qui est précieux en nous – et nous rappelle la force et la beauté de l’intelligence du Coeur;
                la force et la beauté de la Compassion;
                la force et la beauté de la Foi et du Respect ;
                la force et la beauté d’une volonté non égoïque, qui sait conjuguer intelligemment détermination sincère et courageuse ET lâcher-prise librement consenti.

                Encore merci à toi, cher Jonas! ❤

              • Stéphanie dit :

                Coucou Jonas,

                Merci mon ami pour tes précisions à propos du voile … Je suis totalement en résonance avec tes paroles. Plus nous avançons sur notre chemin et plus le voile tombe progressivement, dévoilant ainsi devant nos yeux émerveillés toute la perfection du plan Divin que nous avons choisi d’incarner entre ombres et lumière. Quant au fait que ce mode de vie devient une « drogue », la meilleure et la plus puissante ; celle de la Vie … Oui, c’est tout à fait cela, moi je l’appelle la (((magie))) du coeur vibrant !

              • Thibou dit :

                C’est complètement dingue, carrément magique, on ne fait qu’échanger derrière nos écrans respectifs (ou ailleurs mais je n’en ai pas encore le souvenir !) et pourtant je sens vraiment ce lien entre toi et moi Jonas ! Encore une fois je me retrouve ÉNORMÉMENT dans ce que tu écris !
                Ça me paraît un peu dingue car je pense savoir me tempérer face à l’emballement de nouvelles découvertes mais là c’est juste évident, moi aussi je te considère comme un ami, un frère et je suis très heureux que cela soit réciproque.
                Je m’efforce d’être également transparent dans ce que je suis, ce que je dis, ce que je fais, et chez toi cette transparence se ressent sans problème je te rassure.
                Je ne te trouve aucunement condescendant, je sens ta bienveillance, ton respect pour autrui et leur chemin de vie, c’est très précieux les personnes comme toi !
                J’ai hâte que l’on puisse se retrouver, cela arrivera en son temps, ce sera un plaisir que de pouvoir te renvoyer l’ascenseur à l’occasion !
                Je sens le guerrier (pacifique, spirituel) également à l’intérieur de moi, je ne lui laisse pas encore toute la place tout le temps mais je sais qu’il est là, cela viendra.

                Merci à toi Marie-Anne pour tes mots ‘la force et la beauté de la Compassion’ cela résonné également en moi : ‘My strength is my compassion’, j’aurais un jour ou l’autre cette phrase dans la peau ! ; )

                A vous tous, je vous embrasse !

              • Jonas 27 dit :

                Merci Marie Anne et merci Thibou,
                Vos message et leur résonnance ne sont pas des hasard (ca n,existe pas).
                J’aimerais vous faire une proposition que vous pouvez accepter ou refuser en toute liberté ,c,est comme ca que je le sens aujourd’hui.
                Je vous laisse mon adresse couriel (ici en toute transparence).
                La raison est bien simple ,pour que vous me fournissiez la votre .
                Je pourrais ainsi que je le fais avec d,autre ici et la bas ,vous communiquer mes ressentis ,visions etc…sur ce qui est et ce qui sera!!!
                J’aime pouvoir communiquer avec ceux qui me sont précieux sans avoir a vous chercher dans les commentaires.
                Bien sure ,si quelqu,un d,autre voudrais communiquer (personnellement)avec moi ,mon courriel est la ,libre pour quiconque!!!
                Il n’y a pas d,idée préconcu a ce faire sur mes intentions ,il faut traverser le pont pour savoir.
                Sinon ,merci pour vos commentaire et vous m,êtes de toute facon précieux et je vous aimes.
                Jonas

              • Jonas 27 dit :

                Hahahahaha!!!!!
                J,oubliais mon adresse(noah-2008@live.ca)
                Voila!!!

              • Jonas 27 dit :

                Bonjour (Thibou),
                Je voulais juste être sure que tu avait bien lu le message ou je te laisse mon adresse courriel (noah-2008@live.ca).J’avais des doutes que tu ne trouve ce message vu le trafic qu,il y a sur le site alors,Voila!!!

    • Thibou dit :

      Je ne me lasse JAMAIS de cette vidéo !!! J’en parlais encore pas plus tard que le WE dernier à un bon ami !

  7. Cédric dit :

    Super texte un peut dur a comprendre sur le début ….

    Pierrot merci pour cette excellente vidéo à toi aussi Katerina

    un grand bonjour a tous le monde a plus pour de nouvelle aventure …..

    • Katerina dit :

      Cédric ,

      J aime bien cette vidéo .
      Quelque soit l age , le physique , l origine , le lieu , la musique et la danse réunissent .
      La joie s installe en chacun et chacune , une irrésistible force s empare des corps .
      Je trouve tout simplement ça génial .
      Je fais pareil d ailleurs .
      Amitiés
      Catherine

  8. Marie-Anne dit :

    Excellent article de Philippe Lenaif ; merci à lui et merci à toi, Passeur.

    Voici un texte d’une grande clarté limpide, forte et paisible,…que devraient lire tous les amateurs de stages chamaniques!
    J’ai toujours été, instinctivement, réticente face à ces stages: j’en comprends maintenant mieux la raison; et je comprends mieux aussi pourquoi, le futur et authentique chamane est/était choisi très jeune, en fonction de certains critères; et pourquoi sa très longue formation, très exigeante, n’est/ était pas une partie de plaisir ( vue de « l’extérieur », en tous cas)!

    Encore merci pour ce résumé clair et complet sur un sujet peu facile et vaste!

    • Marie-Anne dit :

      …Je crois, aussi, après décantation 🙂 que nous sommes tous appelés aujourd’hui, à transcender le chemin du chamane, et que nous y sommes puissamment aidés de toutes parts .
      Je vais encore un peu laisser décanter tout cela! 🙂

    • graffitique dit :

      Excellent petit quart d’heure récapitulatif, Pierrot 🙂

    • Margelle dit :

      Voilà 2 visions complémentaires de l’esprit chamanique qui ne peuvent qu’apporter une dimension supplémentaire à ce que nous brassons déjà dans nos fors intérieurs. J’ai cette envie d’ouvrir grand les bras, le coeur à tout ce qui se propose. Sachant que seul ce que je peux accepter le recevra. J’avais déjà eu cette connaissance du risque pris et de la responsabilité du chamane, avec cette admiration qui attire sur le chemin. Mais il s’agit de rencontres. On ne force pas le chemin. Je pense néanmoins que nous sommes de plus en plus sensibilisés à cet esprit qui vient vers nous et nous invite à ne plus nous en effaroucher…. L’occident a beaucoup à perdre de sa superbe… apprenons la folie et l’enfance pour notre plus belle santé !!!

  9. marie christine dit :

    Enfin une description riche et complète de ce qu’est un vrai chaman !
    Je pense que nous avons tous un chaman en nous, qui se révèle, ou qui se révélera tôt ou tard, car nous n’échapperons pas à l’expérience de nos profondeurs les plus profondes .
    C’est vrai qu’il faut une bonne dose de courage, de désir insatiable de se connaître (l’âme et l’esprit en nous) et de connaître le Divin, de témérité pour aller sans peur vers l’inconnu . Mais peut-être n’est-ce qu’une question de degré de confiance et de foi …

    • graffitique dit :

      Il me semble bien, au moment où je lis cet article, que c’est précisément ce que « passe » le Passeur avec Urantia-Gaïa ?
      Sans le mot qui sépare l’être de la chose, évidemment…
      mais avec une intention perceptible de structurer cette transmission (pour ce qui est du fond), et d’offrir maintes propositions de reformulations, hum, y compris … les nôtres (pour ce qui est de la forme).

    • Marie-Anne dit :

      Oui, Marie-Christine,
      Il me semble aussi que nous avons tous un chaman en nous, dans le sens, où effectivement, nous n’échapperons pas à nos profondeurs les plus profondes.

      Mais, pour ma part, je me sens plus dans « l’âme » d’une « Pacificatrice » que dans celle d’une Chamane:
      le chaman est un guerrier , il/ elle va au-devant de son destin, au-devant de ses peurs et de ses profondeurs- il les provoque avec art, dans une crise et provoquée , et maîtrisée;
      le pacificateur, lui/ elle, laisse librement remonter ou revenir à lui/elle , ses peurs et ses profondeurs, pour les transmuter et donc pour les pacifier; il( le pacificateur) agit de là où il est, et ramène les dimensions à lui pour les réunifier, en conscience- et non dans un état altéré de conscience.
      Peut-être un pacificateur a-t-il été un guerrier, auparavant? Peut-être pas.

      Ces deux modes d’action ont leur noblesse, leur raison d’être et leur « moment » adéquat d’intervention.
      Les authentiques chamans ont été (et sont toujours) sûrement de précieux gardiens d’une réalité plus vaste, surtout en 3D dense et ignorante de tout ce qui n’est pas elle!
      Ils ont très probablement encore un rôle important à jouer, en tous cas, tant que nous ne serons pas consciemment connectés à Qui Nous Sommes- et donc à notre Multidimensionalité; mais je pense aussi qu’à un moment donné ( et c’est peut-être déjà le cas), leur chemin sera transcendé puisque le monde extérieur et intérieur collectif aura changé (est en train de changer).
      On verra; c’est juste là mon sentiment du moment!
      Ce serait évidemment formidable d’avoir le point de vue d’un authentique chaman!

      • ∞ Véronique ∞ dit :

        merci Marie-Anne

        Une fois de plus, tes mots résonnent avec mon ressenti.

        Je suis un peu lasse du vocabulaire guerrier qui combat, conquiert, affronte, attaque, triomphe ou échoue… Cela me semble vraiment de l’ancien dans la façon dont je choisis d’appréhender la Vie.

        Mais ce n’est que la définition de l’auteur du chaman, et je ne suis pas certaine non plus de sa qualification de psychotique, une étiquette de plus, qui se veut généralisatrice en plus. Mouaif… C’est vrai que le milieu psychiatrique et psychanalytique adore tout ranger dans des cases bien rassurantes, mais ô combien fourre-tout et si rarement pourvoyeuses de solution.

        Et les faux et les vrais chamans, et les pieds-tendres et les vrais de vrais avec tout ce qu’il faut là où il faut. Re-bof.

        C’est d’autant plus dommage que je suis d’accord sur le fond, de la nécessité impérieuse de faire son travail intérieur en profondeur, d’autant plus si on prétend aller aider autrui ou carrément en faire son gagne-pain.

        Après, chacun sa vérité et le cadre où il se sent en phase, et si ce n’est que la forme qui est problématique…
        En tout cas, Marie-Anne, je viens dans ton équipe, si tu veux de moi!

        • Marie-Anne dit :

          Merci pour ton enthousiasme, Véronique! 🙂
          Mais tu sais, si équipe il y a, ce n’est sûrement pas que « la mienne », …et si tu te sens, comme moi, plutôt « une âme de pacificatrice », c’est fort probablement que tu en es une aussi (entre-autres)- au même titre, et avec les mêmes droits que moi: donc, heureuse de rencontrer une « pacificatrice » de plus!
          🙂

          [Cela dit, à chacun son rôle: toutes les « équipes » ont le leur, ainsi que leurs moments et leurs lieux d’action les plus opportuns ; elles peuvent aussi travailler en synergie, ou se passer le relais.]

          Je te rejoins aussi complètement sur la nécessité impérieuse de faire un travail intérieur en profondeur: c’est nécessaire pour tous, et à fortiori si on se dit thérapeute!

      • marie christine dit :

        C’est vrai, Marie-Anne, il y a certainement plusieurs manières de contacter ses profondeurs . Chacun emploie la méthode dans laquelle il se sent le plus compétent . Et nous sommes guidés .

  10. Très beau, excellemment décrit, même si cela n’est sans doute pas l’unique formule d’exutoire. Merci.

  11. Katerina dit :

    Passeur ,

    Excellent article que je viens de lire sur un autre site .
    Amitiés
    Catherine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *