Appel à l’Eveil

Remedios Varo Uranga01Avec beaucoup de cœur et de simplicité, en-dehors de toute intellectualisation, voilà un homme de Connaissance, Marcel Messing, qui tire les liens entre toutes choses utiles à ne pas ignorer en cette période unique, en n’occultant rien d’essentiel, pourtant sans générer de peur et… sans égo.

Je vous invite à prendre le temps de l’écouter dans son appel à l’éveil.

Marcel Messing : Appel à l’éveil (Mars 2010) – 1h 50mn – VOSTFR

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

35 Responses to Appel à l’Eveil

  1. Yaya dit :

    C’est passionnant cet homme donne aisément tout ce qu’il faut pour croire en nos capacité d’Humains ! On voit l’amour rayonnant du tréfonds de ses yeux de braise, clamant toute la vérité, je suis en vie ! Ca fait plaisir ! La 1er fois j’ai du regarder cette vidéo les yeux fermés parce que là je la vois d’un oeuil tout a fait nouveau, encore un peut somnolent, mais ouvert hahaha Le Soleil chante fort la vie, ici à Nice le ciel est magnifique, derrière les nuages :p vive le vent vive la vive vive le printemps d’tous les temps ! Hey !

    Une jolie musique appropriée 🙂 https://www.youtube.com/watch?v=_mDxcDjg9P4&index=221&list=FLOEu6KSv43l2wce-BkZVYPg

  2. lamagie dit :

    Pour décrire l’effet que m’a faite cette vidéo, je vais faire une analogie :
    Lorsque j’apprends un nouveau morceau de musique, je déchiffre, je répète tel passage, tel autre, le tout. Parfois cela passe, parfois cela casse, il reste en dehors de moi.
    Et puis un jour, le miracle se produit, il coule, il chante, il vit, enfin ! Il est en moi, je ressens son « être ».
    Bien sûr ce n’est q’un début, mais quel bonheur !
    Tout comme enfant nous avons pu ressentir la joie de marcher sur nos deux pieds, l’équilibre à l’intérieur, nous pouvons ensuite apprendre à courir sauter, danser.
    L’apprentissage est infini !

    Voilà, cette vidéo me permet de ressentir le pas que j’ai franchi, que d’horizons nouveaux en perspective !
    Merci aux messagers : Marcel Messing et Le Passeur

    Cela était un petit mot pour partager ma Joie.

    • graffitique dit :

      Être dans la Joie  » Encipaï »

      La Joie naît de la joie aussi sûrement que la tristesse naît de la tristesse, vous diraient les Maasaï. Ils l’appellent respectueusement εncipaï.
      Pour eux, sans la Joie en soi on ne peut pas évoluer car elle est la condition même de l’existence et notre fondement à tous. L’avoir durablement en soi constitue par conséquent la première étape de toute véritable initiation.
      Rien d’étonnant à cela lorsque l’on réalise après coup que la Joie permet aux autres de s’ouvrir à la Vérité de la vie, et pour soi, de recevoir à travers eux des directives intuitives ou ne fût-ce qu’une idée de ce qu’il conviendrait de faire.
      Des coïncidences de plus en plus fréquentes surviennent alors pour nous mettre sur la bonne voie, c’est-à-dire sur notre chemin.
      La Joie, c’est pour ma famille maasaï : l’unité,
      et il est intéressant de noter que l’ultime étape de leur premier cycle initiatique consacre la complétude ⎯ avec la révélation de l’Amour qui finalement n’est rien d’autre que la Joie en conscience.
      Il aura juste fallu pour y parvenir, grâce à la légèreté de la vraie vie qu’est la Joie, avoir eu le courage de surmonter les dangers de la séparation et de la dualité

  3. Joysse dit :

    http://dai.ly/xtrgdn la vidéo traduite … à peu près par lilou

    Tendresse à tous

  4. claude dit :

    pour le potentiel de durée, c’est compliqué à expliqué car ces durée sont en mesure stellaire, ce qu’il est important à savoir c’est que tous les choix d’Ames sont fait et qu’il n’y a plus de changement à envisager sur ce point, chacun est à sa juste place, ceux qui ont choisi l’expérience continuerons sur ce chemin jusqu’aux bout.
    certains on choisi de rejoindre l’esprit au terme de leur vie corporel, d’autres le vive déjà,

    alors oui cette vidéo respire la liberté, cependant tout change très vite et ce qui était juste encore il y a un mois peut ne plus être juste maintenant, seule le créateur sait ou et quand……

    claude

  5. laurore dit :

    « Grises sont les théories, mon ami, disait un jour Goethe,mais le bel arbre de la vie est toujours vert. » Il y a des périodes, dans l’histoire des idées,où la grisaille abstraite des systèmes étouffe la verdeur des faits. On ne voit plus les choses elles – mêmes, mais seulement les idées qu’on s’en fait. Le réel devient argument, au lieu de fonder toute discution…, si le papillon de nuit n’était pas adapté à la chauve – souris, la vie s’achèverait bien vite..,si la toile d’araignée n’était pas adaptée à la mouche, la vie s’achèverait bien vite.., si l’homme n’était pas adapté à ses démons et anges intérieurs, la vie s’achèverait bien vite! superbe vidéo!

  6. Yves dit :

    « Vous les pays riches, vous avez un système de gouvernement et de protection sociale qui a fini par enfermer les gens dans une sorte de zoo humain.
    Mon message est simple : Si vous enfermez longtemps des oiseaux dans une cage, vous prenez un risque. Le jour où vous décidez d’ouvrir les portes, il n’est pas certain qu’ils s’envolent  »
    (Muhammad Yumis, Fondateur de « La banque des pauvres ».
    Commentaire perso : C’est à craindre, en effet…

    • Marie Christine dit :

      Bien vu, Yves ! Mais cela ne concerne-t-il que les pays riches ? Oui, dans un certain aspect …
      Mais chaque pays n’est-il pas conditionné par ses traditions et son éducation pariculière ?
      Je crois que la libération concerne vraiment tout le monde .

    • Yves dit :

      Pardon d’avoir écorché le nom de Muhammad YUNUS (et non Yumis comme je l’ai écrit) Economiste et entrepreneur Bangladais, Prix Nobel de la Paix en 2006.

  7. graffitique dit :

    Juste magnifique 🙂
    Merci Passeur et à toi aussi Stéphanie pour ton lien.
    Ça m’a parlé intensément ce qu’il dit au sujet du 11 septembre, car sans avoir eu la moindre prémonition, j’ai ressenti clairement la même chose, instantanément.
    Seule la forme m’a réellement surpris : ils avaient vraiment forcé le trait, la technique était plus au point que lors des balbutiements de Goebbels. Le show était mauvais mais efficace auprès du plus grand nombre.
    J’ai obtenu très vite les informations significatives dès ce moment et après.
    Beaucoup de gens se sont mis à parler alors, impulsant un mouvement plus vaste. C’était énorme : habituellement certains types de personnes qui ne parlaient jamais, à cause des fonctions qu’ils occupaient dans le système. Beaucoup ont été remerciées avec plus ou moins de vigueur. Ça continue encore … comme les soubresauts d’une agonie qui ne veut pas de fin.
    Et c’est juste en contre-forme la suggestion de ce qu’il est juste de voir, en deçà, au-delà.
    Tout le document d’ailleurs est passionnant, pas un iota à enlever 🙂

  8. Marie Christine dit :

    Très intéressant Marcel Messing . Un enseignement qu’il est temps de commencer à mettre en pratique, ce qui se fait ça et là déjà, il me semble . Cela suppose, bien sûr, un gros travail sur l’instinct de possession, les convenances sociales, règles, habitudes, etc …
    Pour donner un aperçu (qui me convient parfaitement) :

    « UN REVE
    Il devrait y avoir quelque part sur la terre un lieu dont aucune nation n’aurait le droit de dire : « il est à moi » ; où tout homme de bonne volonté ayant une aspiration sincère pourrait vivre librement comme un citoyen du monde et n’obéir qu’à une seule autorité, celle de la suprême vérité ; un lieu de paix, de concorde, d’harmonie, où tous les instincts guerriers de l’homme seraient utilisés exclusivement pour vaincre les causes de ses souffrances et de ses misères, pour surmonter ses faiblesses et ses ignorances, pour triompher de ses limitations et de ses incapacités ; un lieu où les besoins de l’esprit et le souci du progrès primeraient la satisfaction des désirs et des passions, la recherche des plaisirs et de la jouissance matérielle .
    Dans cet endroit, les enfants pourraient croitre et se développer intégralement sans perdre le contact avec leur âme ; l’instruction serait donnée, non en vue de passer des examens ou d’obtenir des certificats et des postes, mais pour enrichir les facultés existantes et en faire naître de nouvelles .
    Dans ce lieu, les titres et les situations seraient remplacés par des occasions de servir et d’organiser ; il y serait pourvu aux besoins du corps également pour tous, et la supériorité intellectuelle, morale et spirituelle se traduirait dans l’oganisation générale, non par une augmentation des plaisirs et des pouvoirs de la vie, mazis par un accroissement des devoirs et des responsabilités .
    La beauté sous toutes ses formes artistiques, peinture,, sculpture, musique, littérature, serait accessible à tous également -la faculté de participer aux joies qu’elle donne étant limitée uniquement par la capacité de chacun et non par la position sociale ou financière .
    Car dans ce lieu idéal, l’argent ne serait plus le souverain seigneur ; la valeur individuelle aurait une importance très supérieure à celle des richesses matérielles et de la position sociale .
    Le travail n’y serait pas le moyen de gagner sa vie, mais le moyen de s’exprimer et de développer ses capacités et ses possibilités, tout en rendant service à l’ensemble du groupe qui, de son côté, pourvoirait aux besoins de l’existence et au cadre d’action de chacun .
    En résumé, ce serait un endroit où les relations entre êtres humains, qui sont d’ordinaire presque exclusivement basées sur la concurrence et la lutte, seraient remplacées par des relations d’émulation pour bien faire, de collaboration et de réelle fraternité .
    La terre n’est pas prête pour réaliser un semblable idéal, parce que l’humanité ne possède pas encore la connaissance suffisante pour le comprendre et l’adopter, ni la force consciente indispensable à son exécution ; et c’est pourquoi je l’appelle un rêve .
    Pourtant, ce rêve est en voie de devenir une réalité ; et c’est à cela que nous nous efforçons , sur une toute petite échelle à la mesure de nons moyens réduits .
    La réalisation est certes loin d’être parfaite, mais elle est progressive ; et petit à petit, nous avançons vers notre but qui, nous l’epérons, pourra un jour être présenté au monde comme un moyen pratique et efficace de sortir du chaos actuel, pour naître à une vie nouvelle plus harmonieuse et plus vraie . » (LA MERE)

  9. Stéphanie dit :

    Merci Passeur pour cette transmission … Marcel Messing est un homme d’une grande sagesse de cœur et d’esprit. Plonger dans les yeux profonds, intenses, remplis de compassion de cet homme, transperce mon cœur et mon âme.

    J’ai découvert cette vidéo il y a quelques années, au début de mon (r)éveil, après avoir vécu certaines expériences dont on ne peut pas parler (comme il dit), sauf à un groupe de personnes très restreint et intime. J’ai beaucoup pleuré de joie en l’écoutant, ses vibrations et son message sont en résonance avec ce que je sais intuitivement depuis toujours. Je me suis sentie surtout moins seule, moins « extraterrestre ». L’entendre et le voir de nouveau me touche toujours autant, merci Passeur.

    Je me permets de rajouter un lien en complément :
    https://www.youtube.com/watch?v=A4qwW_zjdDI

    • Le Passeur dit :

      En effet, je pensais le mettre dans un premier temps mais j’ai choisi de mettre l’Appel à l’Eveil. C’est bien que tu donnes aussi ce lien que je recommande chaudement. Merci.

    • Margelle dit :

      Merci Stéphanie, je vais regarder le lien que tu as posté.
      Oui, quel beau regard tranquille, serein, rempli de joie…
      Et qu’il en faut des regards pour atteindre l’unité ! un point de vue déplace l’autre, ou le replace…. les intégrer, les transformer, les recréer…. pour le faire nôtre, mais dans une vision plus large…. En fait chaque apport fait bouger nos lignes et agrandit notre espace, notre coeur, notre être… vers un plus grand Tout….

    • pierrot dit :

      Mais pourquoi donc parler de durée? Il parle de 6 mois dans la vidéo et dans l’autre de max 2 ans.

      Dans l’instant il n’y a pas de notion de durée c’est juste de la présence.

      • Le Passeur dit :

        Ca m’a trifouillé un peu aussi, mais en fait durant cette période de fin 2012 il s’est bien mis en place une charnière. Disons qu’à partir de là le potentiel du changement monte crescendo.

  10. Marie-Anne dit :

    Un bel exposé: sage, intéressant, doux, fort, puissant, intelligent et clair!

    Un très bel appel! 🙂

    Merci Passeur; et merci à Marcel Messing …(par la même occasion: il est doux aussi, pour moi, de me rappeler que de tels hommes, si lumineux et si ouverts, habitent ou ont habité près de chez moi (en Belgique) 🙂 ,…et qu’ils sont beaucoup plus nombreux de par le monde (terrestre) qu’on le croit! )

    Amitiés à tous! 🙂

  11. pierrot dit :

    Ecoute de la nature, prise de responsabilité, conséquences de nos peurs, engagement sans identification avec ce que l’on fait, espoir et Espoir, beaucoup de sujets qui amènent à dépasser l’objet des sujets.

    • Patricia dit :

      Oui Pierrot,

      Il y a toujours une énergie, derrière la peur, autre que la peur.

      http://safeshare.tv/w/gqpEqacoYK

      • Margelle dit :

        Et à la fin on applaudit !!!
        Bisous

      • pierrot dit :

        Oui les enseignements que nous offre la nature sont authentiques lorsqu’ils sont dénués d’interprétation.

        Merci pour la vidéo.

        Ce qui embellit le désert c’est qu’il cache un puits quelque part. J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entends rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence. Antoine de Saint Exupéry. .

      • Margelle dit :

        Et ce que l’on observe, c’est que les 2 petits derniers n’en ont pas foutu une rame pendant toute la séquence, et hop ! au dernier moment, ils s’élancent, et c’est le bon saut !!!! chapeau les artistes ! (sans doute entraînés par les premiers, sinon, auraient-ils essayé ?)

        • Patricia dit :

          Coucou Margelle !

          Et hop! que ton élan joyeux est entrainant!
          Bisous

        • Margelle dit :

          J’allais y revenir, Patricia ! pour signaler que mon observation était presque ça, mais pas tout à fait ! j’avais revêtu mon scaphandre de journaliste, (et un peu interprété, Pierrot ?)
          En fait il y a le 1er de la classe qui veut suivre sa mère et fait de son mieux tout de suite, puis ça se dégrade, et chacun suit l’autre du mieux possible… jusqu’au petit dernier qui fait de son mieux, mais c’est un peu difficile, pauvret !
          En tout cas, elle est superbe cette vidéo ! merci Patricia…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *