A propos des liens

Après de nombreuses hésitations ces dernières années, j’ai décidé de supprimer tous les liens présents dans la colonne de droite du site. Y-compris ceux concernant les associations et les sites artistiques. Si vous voulez en conserver, je les laisse encore jusqu’à vendredi.

La raison est simple, lorsque je donne un lien, finalement je le cautionne, or de nombreux sites d’infos générales publient sans discernement de moins en moins de contenus nourrissants et de plus en plus d’intervenants autour desquels s’installe un véritable business de l’illusion. Par ailleurs, tout le monde évoluant ou involuant, la nature des informations diffusées à droite et à gauche fait de même, avec plus ou moins de dérives par rapport à ce qui m’avait incité à les proposer au départ.

Il nous est pour tous salutaire de nous concentrer sur l’essentiel et ma ligne a toujours été la même : le travail en profondeur sur soi pour toujours mieux nous connaître.

J’en profite pour nous souhaiter à tous en cette nouvelle année de toujours percevoir le sens profond de ce qui vient à nous – et qui est toujours juste – et de nous libérer en douceur de ce qui pourrait encore nous entraver.

Fraternellement,

Le Passeur.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

14 Responses to A propos des liens

  1. priscilla dit :

    Bonjour,

    Je comprends bien que le fait de mettre des liens vous responsabilise dans l’affichage de ces sites mais en aucun cas vous êtes responsable de leurs contenus ni de la décision d’une personne à cliquer dessus, de + chacun à un certain « jugement » par rapport à ce qu’il li, si il ressent un texte où non et je pense qu’il ya du bon à prendre dans tout et que celà est intéressant de pouvoir accéder a plusieurs textes, articles etc… Une seule phras réel parmis d’innombrables mots sans profondeur peut résonner en quelqu’un et peut changer sa percetion pour son plus grand bien et lui permettre d’évoluer alors je pense sincèrement que tous ces sites valent la peine d’être présent en lien sur votre site, vous aidez + le monde en proposant qu’en limitant… Chacun à sa conscience comme guide.

    Merci pour le travail que vous réalisez pour nous et je vous souhaite uns bonne continuation.

    • Le Passeur dit :

      Bonjour, il ne s’agit que d’être vigilant sur ce que je publie. Ce n’est pas ma responsabilité vis à vis d’autrui, mais vis à vis de moi même. Si quelqu’un a besoin de quelque chose, il sera toujours guidé vers cette chose.

  2. pierrot dit :

    Mince alors, vers qui on va maintenant se tourner pour notre recherche ?

    • Le Passeur dit :

      Vers nous, tout à l’intérieur.

      • pierrot dit :

        Oui c’était juste de l’humour 🙂
        J’ai tendance à tout tourner à l’auto dérision.
        S’observer entrain d’observer c’est ce que je ressens en ce moment et cela donne une impression étrange d’être en décalage avec la plupart de ceux que je cotoie.
        Et je trouve cela trés rigolo.
        Par contre avec les enfants je ne me sens pas en décalage, on est dans la danse, le jeu de la vie.
        L’adulte est-il un enfant mort ?

        • Le Passeur dit :

          Je l’avais bien compris comme ça mais j’en rajoute une couche en passant.

        • Patricia dit :

          AH!….l’Humour! sujet international d’actualité qui reflète, Ô combien quand on n’en perçoit pas ses multiples nuances et facettes, nos ego(s) hyper réactifs et perpétuellement meurtris et blessés.
          Quelqu’un a dit:  » …toute(s) chose(s) que nous voyons en l’autre de façon négative n’est que la ou les parties de soi que nous ne sommes pas encore prêts à aimer ».

          L’Etre ne blesse jamais personne ….qui est blessé alors?
          qui blesse consciemment ou inconsciemment?

          Oui Pierrot, avec les enfants nous rions vraiment de bon cœur car le respect et la gentillesse sont présents.
          Tous les mercredis, je lis des histoires, des contes et légendes à des petits enfants dans le rire et la joie d’être vivant. Les plus jeunes, pour beaucoup, ne sont pas encore envahis par le goût du malheur dans le film de leur vie qui se joue…un régal! une dégustation !

          Quand je serai grande ( quand je n’aurai plus peur de blesser et d’être blessée parce-que j’aimerai sans l’ombre d’un doute toutes les parties de moi) je lirai des histoires aux adultes pour les faire rire.

          L’Etre ne blesse jamais personne

    • pierrot dit :

      Cherches mais ne trouves pas, n’est-ce pas cela l’identification aux pensées, la source de nos histoires ?

  3. claude dit :

    l’essentiel est formuler, si on à besoin de s’illusionner sur d’autre site, on sera guider naturellement vers eux,
    c’est une très belle initiative, qui va au delà de ce qui est formuler,
    que l’année 2015 soi un élan d’amour pure pour tous qu’ils apportent à chacun la réalisation de ce qu’il est.

  4. michel dit :

    Ramana Maharshi (1879-1950), un des grands maîtres de l’Inde contemporaine, explique à l’entretien 580 de son enseignement :
    « Il faut qu’il y ait un ‘je’ [ou ego] pour prier Dieu. Ce ‘je’ est immédiat et intime pour chacun, tandis que Dieu n’est pas considéré comme tel. Cherchez lequel est le plus intime ; vous pourrez ensuite déterminer l’autre et le prier si nécessaire ».

  5. Marie Christine dit :

    Recentrage et concentration …!

  6. MARIE dit :

    Je partage entièrement votre avis quant à la suppression faite. Et le soin en profondeur que l’ on se prodigue pour s’ ouvrir, en conscience, de plus en plus de jour en jour à nos frères qui partagent notre Terre-Mère avec nous : roches, eaux, plantes, fleurs, arbres, animaux et humains. Merci pour vos informations éclairées. Année 2015 élevante!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *