Un petit point d’horizon

Par le Passeur.

Je ne vais pas tenir un journal de bord de ce qui se passe sur le plan horizontal, rassurez-vous. d’autres le font déjà, et bien. Je n’en fais qu’un aujourd’hui et j’ai mes raisons.

Le tsunami économique est encore une vague que l’on voit au large, mais il sera là d’ici cet été et probablement même à la fin du printemps. Dans ce contexte, une pénurie générale est un scénario très envisageable pour la seconde moitié de l’année. Sans doute est-ce pourquoi la France vend actuellement ses stocks de blé aux pays qui en stockent (Chine, Maroc et Afrique de l’Ouest), alors que la Russie et d’autres pays arrêtent leurs exportations en vue d’une crise alimentaire à venir… Qu’on se le dise, il n’y a aucun stock stratégique alimentaire en France et le peu qu’il y a s’en va. La gabegie s’érige en dogme, l’hiver prochain risque d’être rude.

Pendant ce temps s’implante avec zèle et précipitation l’identification numérique des individus. Première étape, la plus facile à vendre dans le sillage de la peur, un traçage par les téléphones des personnes déclarées positives au virus. Il vient d’être présenté à l’Assemblée, sans débat pour le moment puisque  incomplet. Plus c’est énorme plus ça passe. La suite sera complétée plus tard par la biométrie.

Comme le dit le journal propagandiste « Le Monde » : « Cette application vise à aider les autorités à retrouver toutes les personnes qui ont été à moins d’1,5 mètre d’une personne porteuse du virus. Les autorités sanitaires avancent que seule une utilisation massive permettra de lever certaines des restrictions de mouvement et de rassemblement et ont expliqué que l’appli deviendra un outil efficace à partir du moment où la moitié de la population l’utilisera. Son usage est gratuit et volontaire. »

Déjà en vigueur en Australie, en 24 heures un million de personnes se sont jetées dessus…

On voit vite où ils veulent en venir et comment ils vont y parvenir, toujours en agitant l’épouvantail de la peur. Faute d’application de traçage, plus de rassemblements, plus d’accès à certains lieux et services. Ils ne seront autorisés que lorsque tout le monde pourra être numériquement identifié et le cas échéant neutralisé. Cela permettra d’entretenir la division et l’éloignement, pour commencer.

Dans un premier temps, il suffit de compter sur les gens pour l’adopter, puis on désignera à la réprobation et à la délation les mauvais citoyens qui n’en voudront pas. Ce seront donc eux les responsables du manque de libertés imposé à tous. On finira donc pas le rendre obligatoire et pérenne et on exercera la répression sur les résistants.

A côté de cela la censure se répand. Ce sont à présent les réseaux sociaux et les plateformes vidéo qui s’y mettent. La directrice de youtube a ainsi déclaré que tout ce qui avait un rapport avec le COVID-19 et qui n’était pas en accord avec les propos de l’OMS (quasi « propriété » de Bill Gates), serait systématiquement supprimé. Elle l’avait déjà acté pour tout propos négatif concernant la 5G.

Dès le lendemain de cette déclaration, « la société @BioscienceAytu, qui venait d’annoncer officiellement un partenariat de recherche avec les hôpitaux Cedar-Sinai pour un traitement par rayonnement lumineux ultraviolet contre le coronavirus » (source), voyait sa vidéo retirée, après que son compte Twitter ait été suspendu.

Pendant ce temps encore, discrètement, les sites web alternatifs déviants du discours officiel, sont progressivement déréférencés par les moteurs de recherche, le moteur français Qwant en tête du peloton des censeurs. Ajouté à la censure de Facebook et Twitter, une police politique est donc à l’œuvre avec ses milices privées. Une seule pensée, un seul discours. Je vous laisse imaginer les prochaines étapes…

Un contrôle accru de l’information dans un contexte de peur organisée et de répression acceptée suffit à prendre le contrôle d’une population. Si, bien sûr, cette population ne s’éveille pas… Le système français tient par l’inertie technocratique exerçant le pouvoir, un outil répressif aux ordres, l’absence d’un vrai journalisme au sein des médias dominants et l’apathie d’une trop grande partie de la population qui ne s’informe qu’à travers ces médias devenus propagandistes. Le définition d’une dictature.

La Chine libéralo-communiste avait de l’avance, mais aujourd’hui le modèle français qui s’érige en accéléré, sans la moindre vraie opposition politique, la rattrape très vite. De quoi pour chacun prendre conscience que les apparences admises jusqu’alors n’étaient pas la réalité.

Il faudra bien qu’une Résistance naisse et grandisse vite. Alignée, mue par une volonté naturelle de cohérence avec soi, partant d’un point en chacun où tout est en paix et pas en réaction, ferme, résolue et pacifique. J’ai toujours pensé que les Gaulois en étaient capables. Si bien sûr, ils n’attendent pas d’avoir faim pour déplier le genou…

Fraternellement,

Le Passeur.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

12 Responses to Un petit point d’horizon

  1. ALTI France dit :

    M E R C I………………………………………………………………………………………..M E R C I

  2. Djon dit :

    Appel à la mobilisation de tous les patriotes nationaux par le directeur de kla. tv

    https://youtu.be/7lBjOVzkiJ4

    • Lisa dit :

      Merci Djon pour cette vidéo. Ça commence à bouger. Silvano Trotta en a parlé ce soir. Des avocats sont en train de réagir. C’est un bon début…

      • Lisa dit :

        Voici le lien de l’émission de Trotta où une avocate parle des actions qu’un groupe, d’avocats, est en train de mettre en place.
        https://youtu.be/rgamPDmKDoc
        Le sujet étant:Le droit de soigner et d’être soigné
        Leur site s’appelle :noublionsrien.fr

        • Soleil Bleu dit :

          Merci Lisa, regard rationnel et instructif sur ce que chacun peut observer objectivement quant à la réponse chaotique au covid 19 instituée sur notre territoire.

  3. Didier Brossard dit :

    Bonjour Mr le Passeur ( entre les deux rives du #fleuve léthé#)

    #J’ai toujours pensé que les Gaulois en étaient capables. Si bien sûr, ils n’attendent pas d’avoir faim pour déplier le genou…#

    Video you tube ; Le retour de l’Esprit, avec Jean Robin

    Jean Robin, auteur, montre quelle était la vision de l’être humain par la tradition Primordiale. Il introduit la notion de géographie sacrée française, et son lien avec l’eschatologie. Il nous montre en quoi l’être humain, coupé de ses origines divines, est en chemin pour se reconnecter à sa véritable nature.

    Bien à vous

    Zarathoustra

    • Le Passeur dit :

      Merci beaucoup pour cette vidéo qui m’intéresse à divers niveaux et que je vais d’ailleurs mettre en ligne.

      • Zarathoustra dit :

        Rebonjour

        Je vous remercie de votre attention pour ma modeste contribution sur votre site
        Longue vie à votre site

        Zarathoustra

      • Zarathoustra8 dit :

        Reponjour Mr le Passeur
        Jean robin et le Razes ( Rennes le Chateaux) Zarathoustra et le Graal en Anjou et le Passeur

        Zarathoustra est né en Anjou et vit en Anjou et Zarathoustra ignorait qu’ il y était depuis des myriades d’ années. ..
        Pour info
        Sur amazone
        1)Le royaume du graal; Jean Robin

        2) Anjou terre secrete du Graal

        une grande enquête historique sur les traces du passage du Graal en Anjou, et dans les arcanes d une histoire prestigieuse et plus que millénaire. À la lecture du poète bavarois Wolfram von Eschenbach, auteur de la merveilleuse histoire de Parzifal et la conquête du Graal, on apprend avec étonnement que le héros reçoit le titre de prince d Anjou après qu un ermite savant lui ait révélé l existence, en Anjou justement, d un peuple assez sage pour avoir été le gardien du saint calice (le saint Graal dans le cycle arthurien), précieuse coupe dans laquelle Joseph d Arimathie aurait recueilli le sang du Christ. Qu est-ce qui, dans le passé de l Anjou, témoigne de la présence du Graal? Pourquoi cette province fut-elle choisie, par le poète comme par d autres traditions, pour devenir gardienne de cette coupe sacrée? de nos jours, notre actuelle province, aux confins de ses trois prestigieuses soeurs Bretagne, Touraine et Poitou, n est pas un pays dont on fait grand cas. Et pourtant ! En suivant l auteur sur les traces du Graal dans les péripéties d une histoire riche et plus que millénaire, on s apercevra qu il n en a pas toujours été ainsi. L Anjou connut un rayonnement immense, donna des souverains à de nombreux pays d Europe et de plus loin encore. Retracer le passé de notre bel Anjou, c est aussi découvrir ou redécouvrir, ce livre abondamment documenté en main, le patrimoine extraordinaire, beau et mystérieux, de cette province décidément surprenante. À l aube du troisième millénaire, ce livre nous invite à partir à notre tour pour la plus fameuse des quêtes, à la recherche de la coupe de la connaissance, sur les sentiers secrets d une Histoire fabuleuse et parfois oubliée.
        Bien à Vous

      • Zarathoustra dit :

        Rbj
        Indispensable pour vous

        guenon_rene/regne_de_la_quantite/regne_de_la_quantite.html

        Bien à vous

    • Lisa dit :

      Merci Didier pour cette vidéo. Que du bonheur d’écouter ce Monsieur! Belle vibration!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *