L’heure du choix est arrivée

Le monde est devenu plus fou encore qu’il ne l’était. Le contexte mondial est à la déstabilisation des structures, des modes de pensée et des fonctions cognitives. Ceux qui la pilotent visent des objectifs qui n’ont rien d’altruiste et de bienveillant, mais c’est une carte risquée qui pourrait se retourner contre eux. Le potentiel existe des deux côtés de la lame de trancher une ligne du temps pour deux bien différentes : celle que vise avec froideur l’œil de la matrice, celle qu’appelle à rayonner le cœur libéré de l’esclave affranchi.

La question finalement qui semble importante quant à l’issue à court-terme est celle-ci : quelle est la proportion de gens qui se sont suffisamment réveillés et leur masse sera-t-elle suffisamment critique pour enrayer à terme les visées du grand dérèglement cognitif qui s’opère à l’échelle mondiale ?

Alors que la déstabilisation sociale atteint aux Etats-Unis des proportions délirantes, orchestrée par ceux qui veulent absolument abattre l’actuel président qui ne sert pas leurs intérêts et démentèle l’état profond, dans la plupart des pays, la population courbe l’échine devant les mesures liberticides de leurs gouvernements. Seuls pour le moment les serbes font réellement exception, qui ont fait reculer le pouvoir après deux jours de soulèvement dans les rues. C’est dans leur nature, ils ne se laissent pas soumettre facilement les serbes.

En France, l’apathie s’installe au son des cigales et les français semblent ne s’ébrouer que pour les soldes d’été. Ceux qui ont peur ou vivent de l’intérêt de la peur en sont à presser le gouvernement d’imposer le port du masque partout. Voilà qui est fait, ils se sentent mieux.

Que faut-il pour que les français relèvent la nuque et regardent les simples faits, qui ne sont pas ceux que leurs matraquent sans répit radios, télévisions et journaux ? Il semble que la première claque n’ait pas été assez forte.

Les faits étant têtus par nature, rappelons-les encore une fois : selon l’OMS elle-même – et on sait à présent que les chiffres du COVID sont largement gonflés – il y a eu en 2017 dans le monde 650.000 décès liés à la grippe saisonnière, alors que sur une période similaire en 2020 on a dénombré 396.000 décès dus au COVID-19. On en était à 585.000 mi-Juillet 2020, donc très au-delà d’une période comparable avec la grippe. On entend pourtant tous les jours des journalistes dirent que la grippe tue moins que le COVID. Ignorance, manipulation, peur et corruption ont bâti le mythe. L’effet de meute fait le reste.

Autre fait têtu, l’OMS a déclaré début Juin que les patients asymptomatiques étaient finalement très rarement contagieux, en totale opposition avec ce qu’elle avait dit jusque-là. Autrement dit, de leur propre point de vue réactualisé, distanciation sociale, masques et confinement de masse ne servent strictement à rien. Mais très vite derrière cette annonce, les médias se sont unanimement chargés de rétablir la ligne officielle et l’OMS a noyé le poisson. Tout ceci permet au moins de voir qu’il n’y a aucun consensus, qu’il est inventé et maintenu artificiellement dans cette direction par la seule volonté de ceux qui appliquent le plan. Et cela devrait suffire à s’interroger et à prendre sa distance avec la pensée unique.

Dans ce fatras de mensonges où comme l’avait prophétisé Georges Orwell, « dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire », la France va donc faire partie du troupeau docile des covidés pour qui le port du masque sera obligatoire à peu près partout dès le 20 juillet.

Cliquez sur l’image pour l’agrandir

Y’a-t-il quelqu’un qui a publiquement posé la question de l’impact sur l’organisme du port prolongé d’un masque ? Il existe pourtant pléthore d’études sur le sujet concernant les milieux professionnels qui en utilisent. Il y a même des réglementations pour l’encadrer strictement tant l’impact est à prendre en compte, mais on voit les médias aux ordres affirmer qu’il n’y a aucun danger à garder un masque FFP2 toute une journée. Hélas, pour ceux qui s’y soumettront trop longtemps, respirer son propre dioxyde de carbone tout en appauvrissant son oxygène entraînera des symptômes désagréables, avec à terme des conséquences ignorées.

Et quid des personnes souffrant déjà de pathologies respiratoires qui ne pourront le supporter ? Sont-elles condamnées à vivre enfermées ? Cela concerne rien qu’en France plusieurs millions de personnes. Quelqu’un s’en émeut ?

Enfin qui remet publiquement en question l’utilité même du masque devant une propagation par aérosol ? Là encore pourtant, l’OMS a fini par reconnaître ce mode de propagation du COVID. Et il y a là aussi pléthore de publications scientifiques qui en démontrent la totale inefficacité (voir au moins CECI). Mais le terrorisme médiatique sur le sujet est impressionnant, tant par son débit que par sa stupidité. Personne ne remet plus rien en question, tout le monde prend comme fait acquis les mensonges répétés à longueur de journée, sans la moindre vérification. Et plus c’est énorme, mieux ça passe.

Est-il possible que les gens acceptent désormais de vivre à distance permanente les uns des autres, sans jamais voir la moitié de leur visage ni pouvoir se sourire, dans la peur de l’invisible petit virus qui malgré tous les efforts pour le rendre terrifiant n’a toujours pas plus tué qu’une grippe saisonnière ?

Voilà qu’à présent on s’effraie d’une soit-disante recrudescence de cas… Il est évident que plus l’on teste, surtout avec des tests bourrés de faux positifs, plus il y aura de cas, ce qui serait pareil avec la grippe ou n’importe quoi d’autre. Est-ce que cela a une signification ? Non. Jusqu’où le délire collectif va-t-il mener l’humanité à toujours plus d’aveugle obéissance ? Y-aura-t-il un vrai sursaut ?

Il y a en tout cas une chose contre laquelle les masques protègent efficacement, c’est l’intelligence. On a beau la chercher, on ne la voit plus nulle part sous les projecteurs médiatiques, elle semble elle aussi confinée à domicile chez celles et ceux qui se sont réveillés et ont commencé à prendre la mesure de ce qui se passe et où ça les mène s’ils ne prennent pas leurs responsabilités.

Le rôle des médias est à la hauteur de la bêtise ambiante. Il n’y a plus de vrais journalistes dans ces grands médias depuis longtemps, il n’y a plus qu’une meute servile prête à la curée sur ce qu’on lui jette d’en haut, par ignorance, inintelligence, intérêt et vanité. Ceux qui s’en démarquent en France sont très rares et je leur tire mon chapeau de résister à la mesure de qu’ils peuvent au milieu de ce panier de crabes au pinces de papier.

L’asservissement des médias aux pouvoirs auxquels ils appartiennent (il suffit de regarder les organigrammes de leurs entreprises) est l’une des deux garanties de l’efficacité de la propagande ordonnée. De ce côté, pas de souci, eux et les « intellectuels » de la petite lucarne ont le doigt sur la couture du pantalon. L’autre garantie de la propagande, c’est celle de la crédulité du peuple. De ce côté aussi, tout a été fait dès le plus jeune âge depuis des décennies pour affaiblir considérablement la capacité à penser par soi-même et à s’autodéterminer.

Bref, la situation n’est pas brillante, mais elle a un potentiel de réveil extraordinaire encore trop peu exprimé. Et il va falloir de grosses claques pour réveiller les dormeurs. La première à tomber est le tsunami économique qui va détruire l’économie mondiale d’ici la fin de l’année. C’est voulu, c’était même clairement annoncé depuis des années.

Le confinement printanier a été la première couche nécessaire à mettre l’économie à genoux, ce n’est qu’un début, le suite arrive et s’amplifiera jusqu’en 2021, date à laquelle nous est déjà annoncé le « grand reset » économique à partir du forum de Davos. Ce qu’avait annoncé en 2014 Christine Lagarde alors patronne du FMI. Elle avait expliqué que la prochaine crise financière devrait être suffisamment violente pour « remettre l’économie à zéro », tout en insistant énigmatiquement sur le « chiffre magique 7 ». 2014 + 7 = ?

Ce «grand reset », pour qui les gueux n’ont pas été consultés, annonce un changement de paradigme économique, attendu par tous, où tout nous sera présenté de manière très positive, avec un fort potentiel d’améliorer la condition humaine. Sous les attraits du miroir aux alouettes se dressera en réalité une dictature masquée profitant de l’épouvantail du virus et de la soumission des peuples. Seuls bénéficieront des avantages du nouveau modèle ceux qui lui obéiront docilement. Les droits des uns et des autres seront soumis à examen, mais rassurons-nous, l’ONU vient de confier au parti communiste chinois la charge d’examiner les droits de l’homme. Si si, vous avez bien entendu.

Le plan en marche ira à terme en France et ailleurs tel que, ou non, selon la balance entre la récalcitrance des gaulois et la soumission des français.

Pour résumer :

– Il n’y a aucune surmortalité en France et dans le monde due au COVID-19, donc pas de pandémie. Hormis quelques pics explicables à New-York et ailleurs et le cas particulier de Wuhan en Chine qui demande encore à être vérifié.

– Il est démontré scientifiquement que le confinement produit l’effet inverse voulu et que le mode de propagation du COVID rend les masques et la distanciation sociale totalement inutiles. (Voir ici).

– Les politiques les imposent pourtant en répondant à un agenda décidé ailleurs, dont l’OMS n’est que la partie visible de l’iceberg. Ils en sont leurs vassaux, redevables de leurs positions. Ils sont le premier levier de pouvoir des dirigeants de l’ombre.

– Le conseil mondial « Global Preparedness Monitoring Board », financé par l’Allemagne, l’Union Européenne et la fondation Bill & Melinda Gates,  a publié en septembre 2019 un document où est exprimée la nécessité de réaliser… deux exercices de pandémie avant septembre 2020. (Voir P.10 et 30 de ce document). Le premier semble bien avoir eu lieu et à l’heure où j’écris ces mots, le second commence à montrer le bout de son nez.

– L’OMS et nombre de gouvernements sont totalement infiltrés et corrompus par les labos pharmaceutiques et les idéologues eugénistes. Voyez les organigrammes et les parcours professionnels des politiques et de leurs proches conseillers.

– Les labos pharmaceutiques sont le second levier appartenant au réels dirigeants et influents de ce monde.

– La peur créée par la fausse pandémie est orchestrée par un véritable terrorisme médiatique.

– Les médias mainstream sont le troisième levier appartenant aux dirigeants de l’ombre.

– L’économie réelle (celle liée au travail) est en voie d’effondrement. Cet effondrement est jugé nécessaire par les fausses élites et a été plébiscité puis annoncé depuis plus de 10 ans. Il a été programmé pour 2020 et annonce un « grand reset » économique en 2021.

– L’économie virtuelle (celle de la finance, soit 99 % des flux financiers mondiaux) dont les places boursières sont l’un des indicateurs les plus visibles, se portent très bien et les gens les plus riches se sont encore enrichis de 20 à 45 % depuis le début 2020, là où les citoyens se sont appauvris. Les bourses s’effondreront probablement le moment venu pour que quelques uns puissent tout racheter avant le « grand reset ».

– La finance est le quatrième levier des dirigeants de l’ombre.

– Des famines se dessinent, liés aux fléaux dont on ne sait plus s’ils sont vraiment naturels ou pas, mais surtout à l’effondrement économique à venir. En France, les stocks de céréales ont été vendus au printemps lorsque d’autres pays en stockaient. Rien n’a changé sur les fauteurs de famine depuis le XVème siècle.

– L’industrie alimentaire est le cinquième levier appartenant aux dirigeants de l’ombre.

– Des déstabilisations sociopolitiques majeures sont en cours orbitant autour de divers fanatismes que l’on voit s’exprimer un peu partout. Leurs acteurs opportunistes, surmédiatisés, apparaissent en divers événements au fil du temps. On appelle ça des acteurs de crise, c’est leur job. Faites vos propres recherches.

– Des tentatives de guerres émergent sur un fond de tensions politiques et militaires entre les grandes nations.

– L’industrie militaire est le sixième levier appartenant aux dirigeants de l’ombre. Heureusement, pas encore les armées, du moins pas toutes. En France, l’armée est divisée et elle aura probablement un rôle à jouer qui sera capital dans la suite des événements.

Pour conclure, on en est rendus au choix : se soumettre ou résister. Si le curseur qui va de l’acceptation au refus est propre à chacun, il est néanmoins urgent de se positionner désormais clairement quelque part sur sa course, en fonction de ce que l’on est prêt ou pas à assumer comme conséquences sur sa propre vie pour retrouver sa liberté et reprendre sa souveraineté.

Ce choix est d’autant plus vital qu’il n’y aura probablement bientôt plus de moyens de s’informer autrement que par les médias autorisés par les pouvoirs. Chacun sera seul au pied de sa conscience pour s’interroger sur son alignement, sa cohérence et sa détermination.

Tout le travail sur soi ces dernières années aura servi dans un premier temps à cette étape. Dans un second temps, il a le potentiel de manifester l’homme éveillé et d’ouvrir les portes d’un autre monde. Mais ceux qui croient pouvoir éluder la première étape se bercent encore des illusions publicitaires du new âge. N’oubliez pas que la pub ne sert jamais que ses commanditaires.

Fraternellement,

Le Passeur – 19 Juillet 2020 – http://www.urantia-gaia.info > Cet article est volontiers autorisé à la diffusion à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de bien vouloir citer la source.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

19 Responses to L’heure du choix est arrivée

  1. Zarathoustra dit :

    Bonjour Mr Le Passeur

    Pour Info ;

    https://www.moneyvox.fr/banque/actualites/69107/bientot-la-fin-des-distributeurs-automatiques
    Banque : bientôt la fin des distributeurs automatiques

    • Margelle dit :

      oui, mais ça date de juillet 2018… Le temps semble se ralentir… je croyais au contraire qu’il s’accélérait… mais ça arrivera peut-être un jour ? En revanche l’augmentation du coût des timbres semble avérée, mais pour 2021.

  2. graf dit :

    En pleine « crise du covide », est aujourd’hui examinée en urgence une révision cruciale de la loi sur la bioéthique.
    Cet article de Liliane Held-Khawam est complété par deux vidéos où Alexandra Claude-Henrion, –généticienne, ancienne directrice de l’INSERM et membre du comité éthique Ile-de-France–, explique clairement les enjeux et conséquences considérables de l’évolution discrète de cette loi « bioéthique ».
    https://reseauinternational.net/des-humains-genetiquement-modifies-bientot-possible-grace-a-la-revision-de-la-loi-bioethique/

  3. Margelle dit :

    Pour ceux qui sont sensibles aux actions collectives et aiment y participer, en voici une initiée par 2 avocats qui intentent une action en justice contre le Conseil d’Etat pour vice de forme dans l’interdiction faite aux médecins de prescrire l’hydrochlorioquine.
    Je mets cette vidéo qui est une étape dans la démarche, débutée en juin (de mémoire). On peut la rejoindre à tout moment
    https://www.youtube.com/watch?v=80lsB8r1iq0&utm_source=sendinblue&utm_campaign=NoublionsRien__Droit_de_soigner___Premire_action&utm_medium=email
    Avec quelques précisions :
    ACTION CONJOINTE COLLECTIVE 1 – RECOURS DEVANT LE CONSEIL D’ETAT

    Vous envisagez de devenir partie à cette action en justice. Avant de vous engager, notre devoir est de vous informer de son contenu, de ses objectifs et de ses risques.

    Quelles sont les procédures ?
    Cette première action est composée de deux procédures devant le Conseil d’État (juridiction suprême en droit administratif) :
    Une procédure en référé visant à obtenir la suspension de tous les textes (décrets et arrêtés, courriels de la DGS etc.) limitant la liberté de prescription des médecins ;
    Une procédure au fond pour démontrer que ces textes constituent un abus de pouvoir et doivent donc être annulés.
    Comment s’articulent-elles ?
    La première visait la suspension des textes dans l’attente que le même Conseil d’État détermine s’il y a eu excès de pouvoir de la part du gouvernement qui a pris ces textes, procédure au fond durant 12 à 18 mois.
    Quels sont nos arguments ?
    Nous développons principalement 2 arguments (voir vidéo ci-après) :

    Non-respect de la réglementation relative aux conditions d’approbation des avis du Haut conseil de la Santé Public, alors que celui-ci co-décide avec le Gouvernement des limitations à la liberté de prescription des médecins ;
    Non-respect des règles de compétence édictées par la Loi 2020-290 sur l’état d’urgence sanitaire répartissant les pouvoirs entre les différents ministres, ayant pour conséquence un problème de compétence du ministre de la santé pour prendre un tel arrêté.

    Vous aurez noté que nos arguments se situent uniquement sur le plan juridique et non scientifique. Nous laissons ce débat aux scientifiques.

    Quelles sont les chances de succès ?
    La justice est humaine et il existe un aléa d’autant que le sujet est sensible.

    Pour autant, nous avons pris une position ferme : loin de toute polémique scientifique, nous demandons au Conseil d’État de répondre à des questions de droit.

    Quels sont les risques ?
    Si nous perdons, le Conseil d’État peut théoriquement condamner les plaignants à verser une somme destinée à indemniser l’État (pour les frais de procédure engagés). C’est ce qu’on appelle les frais irrépétibles de justice.

    Jusqu’à présent, le Conseil d’État n’a pas condamné les plaignants pourtant perdants dans le cadre des référés concernant la Covid-19.

    Désormais, vous disposez de toutes les informations et êtes en mesure de décider en pleine connaissance de cause si vous souhaitez ou non être partie à cette 1ère action collective. A ce sujet, nous reviendrons vers vous prochainement.

    C’est un peu long, un peu technique, mais à mon avis, ça vaut le coup d’agir en collectif.

  4. Nn. dit :

    Bien difficile de se situer dans cette mouvance qui draine un négatif qui nourrit les peurs. La peur, une arme redoutable. Des peurs insidieusement inoculées, tout autant que ce vaccin qui sera imposé et que l’on voit venir de loin…
    Une seule voix se fait entendre. Tout est orchestré pour étouffer le droit à la liberté d’exister par soi-même. La parole qui souligne une autre vision de la vie n’a pas voix au chapitre.
    La question: Pourquoi faut-il en passer par toutes ces turbulences ? Le bonheur est pourtant simple à installer. Ces luttes de pouvoir desservent l’humanité. Où se trouve la conscience universelle de l’humain ? Celle qui rayonne et diffuse une lumière de bien-être où le sourire exprime la joie du cœur dans les regards échangés… (même ces sourires nous sont confisqués)
    Un facteur délaissé: celui de la puissance de l’univers. Un univers qui ne s’arrête pas au seul nombrilisme de l’humain. Nous sommes redevables envers la nature sous tous ces aspects. Plus que de l’indifférence, L’homme s’impose envers et contre toutes autres considérations. C’est un véritable mépris du vivant. Un génocide cynique qui bafoue les règles élémentaires de la vie. Les esprits focalisent sur le devenir de cette société. Que représente cette société face à la puissance de l’univers, puissance de la vie ? L’égoïsme, l’inconscience de l’homme transforme les rêves d’Eden en cauchemars.
    Bien des questionnements alors que le questionnement ne devrait pas exister tant l’évidence de notre redevabilité nous crève les yeux… La partie humaine qui fait de nous des êtres doués d’une capacité d’amour et d’une conscience universelle trouvera-elle sa juste place ???
    Oui ! j’en suis convaincu ! mais à quel prix ?

  5. JF dit :

    Je discerne trois attitudes face à la crise qui sévit actuellement :
    1 : ceux qui gobent les mensonges ( des gouvernements, des média, des laboratoires, tous corrompus par l’Elite Mondiale ), qui se réfugient dans la peur et sont prêts à renoncer à leur liberté pour être libérés de cette peur. C’est malheureusement la majorité de la population à mon avis.
    2 : ceux qui distinguent avec netteté la progression inéluctable du totalitarisme mondial, mais en déduisent qu’il n’y a plus d’espoir.
    3 : ceux qui voient la bête agonisante, se débattant et essayant de survivre en semant le chaos dans un dernier sursaut desespéré.
    Personnellement j’interprête la situation effectivement comme la fin de l’obscurité et la victoire de la lumière. Il y a juste à rester centré et serein.

  6. Changer les lignes du temps et choisir le meilleur avenir pour nous, nos proches et la Terre, c’est possible maintenant ! Si nous sommes ici à lire ces mots, c’est que nous le pouvons !

    Méditation synchronisée dans le monde DEMAIN, 24 juillet 2020 à 23h ; pour changer les lignes du temps et diriger le Vaisseau Terre et ses habitants vers la technologie de l’abondance !

    Plus d’infos sur lawoftime.org, vidéo sous-titrées en français.

    Merci pour cette résonance si bien exprimée.
    In lak’ech

  7. Mélisse et lavande dit :

    Cet article me réconforte car nos visions des événements sont les mêmes et en même temps me fait pleurer, les larmes ont coulé toutes seules tant l’impuissance face à ce désastre et cette dictature en marche, à l’inversion des valeurs fondamentales, me rendent en colère vis à vis de l’ E-tat pro-fond et de nos gouverne-ments qui veulent nous asservir.
    Rayonner ce que l’on est est plus difficile à mettre en oeuvre que je pensais tant les énergies globales (égrégores) filtrent et influencent chacun!
    Je n’ai pas peur d’un soi-disant virus mais de toutes les personnes qui ne veulent (ou ne peuvent) pas voir la réalité et rendues agressives contre ceux qui ne veulent pas se soumettre.
    En fait, je n’ai pas de solutions pour conserver ma rectitude et le respect de ce que je suis!
    Appel à conseils !

    • Le Passeur dit :

      Au pied du mur il est plus difficile de ne pas être réactif que dans son environnement sécurisé. La seule chose qui importe est de travailler sur le moment même l’émotion qui engendre la réactivité.
      Pour le reste, s’il s’engage un échange, il faut rappeler à l’autre qu’il fait de son mieux pour prendre souci de lui et des autres en fonction des informations qu’il prend pour vraies. Mais que vous n’êtes pas différente de lui, vous faites exactement la même chose en fonction des informations que vous tenez pour vraies. Vous pouvez aussi lui rappeler les faits, déjà maintes fois évoqués ici, ne serait-ce que les chiffres officiels pour quelques semaines de grippe en 2017 et pour 7 mois de COVID en 2020. A lui d’y réfléchir et de faire ses propres recherches.

      Le clivage existe déjà et va se renforcer, il faut y être prêt et s’organiser autant que possible la vie pour se la simplifier au maximum dans ce contexte.
      Il faudra des révélations choc pour que la population crédule commence à remettre sérieusement en question sa confiance en ce que lui disent médias et gouvernement. Ça devrait venir.

  8. Liliane dit :

    Je partage entièrement votre analyse … C’est désolant de voir a quelle rapidité les français se sont soumis a cette mise sous tutelle programmée.
    J’ajouterai juste qu’heureusement que les animaux ne sont pas aussi « abrutis » que les humains. Actuellement, vivant seule, et mes amis malheureusement étant rentrés dans cette peur irrationnelle, je serais terriblement frustrée de câlins et bisous si un gentil matou n’avait pas de lui-même décidé de nous faire du bien mutuellement, en venant partager mon lieu de vie.

    • Zarathoustra dit :

      Bonjour Liliane

      Surtout ; gardez votre humour ; c’est ce qui nous sauvera…

      le gentil Matou a t’il trouvé le jolie Minois à son goût ?

      Zut ; Splat!!!

      Zarathoustra

  9. Jean-Jacques Larribal dit :

    Bravo pour ce bel article qui décrit bien en tous cas « ma réalité »

  10. Zarathoustra dit :

    Je reprends ce poème donnée par Lina
    Merçi Lina ;

    Et le chant de la Terre
    vint bousculer l’ordre des mondes
    Et les puissances du Ciel s’émeuvent
    car ce chant est une plainte
    qui frappait à la porte de leur demeure.

    Alors il y eut des mondes
    où les chevaux célestes se préparèrent
    Alors il y eut des mondes
    où les montagnes s’ébranlèrent
    Alors il y eut des mondes
    où les Anges se concertèrent
    Car ce chant sonnait l’heure
    de nouveaux temps

    Alors portée par le sursaut des mondes
    répercutée par mille chants
    la plainte percuta la Montagne dernière
    Elle s’échoua sans le secret du Temps

    Alors une porte s’ouvrît
    et paru sur le seuil
    le Maitre de la Rose
    et l’Amant de la Terre
    Il puisa dans son Coeur
    une part de lui-même
    et puis Il l’habilla
    d’une forme nouvelle
    pour répondre à la plainte
    et accomplir la Loi

    Et depuis le Jardin de l’Aile Blanche
    Celui qui est l’Archer
    Celui qui est la Cible
    Celui qui est le Jet
    Ordonna le Secours vers la Terre.
    extraits de l’Evangile de la Colombe -Oria
    Notre plainte est elle entendue, serons nous aidés ?

    Zarathoustra;
    La Poésie ; Amoureuse de la Musique donne naissance à l’Enfant Errant.

    Je est un Autre…

    Assied Toi reste tranquille et sache que « Je Suis » ;
    La page blanche sur laquelle tu dépose tes pensées.
    L’écran sur lequel se déroule le film de ta vie.

    Tu t’agite et cours toujours d’un endroit vers des chemins impossibles .
    Alors que « Je Suis » au centre immuable , immobile,
    laissant tous ces chemins impossibles me traverser sans me toucher.

    Tes  « multiples moi» se lèvent le matin et s’endorment chaque soir créant des espaces et des
    horloges qui sombrent dans tes nuits de rêves et d’illusion d’alcôve.
    Moi  ; l’Autre, d’un regard plein de bienveillance ne t’enseignera jamais mais portera témoignage.

    Ne croit pas au pardon inculqué par les « Enseigneurs » des religions.
    Ils te maintiendront durant toute ta vie dans ce sentiment de culpabilité.
    Car tu est toi même Pardon.
    Ne croit pas à l’amour qu’ils t’enseignent avec leur main droite pour autant qu’ils soient égarés dans
    leur main gauche.
    Car tu est toi même Amour.
    Ne crois pas à la lumière qu’ils tiennent toujours sous le boisseau pour te mener dans des chemins
    sans retour .
    Car tu est Toi même Lumière.
    Ne crois pas à leurs vérités truffées de mensonges pour mieux te soumettre.
    Car tu est Toi même la Vérité.
    Ne crois pas à cette pseudo vie dans d’autres mondes, ainsi ils haïssent notre Mère la Terre. « GAÏA »
    Car tu est Toi même La Vie

    Je t’observe au-delà de ces espaces et de cette horloge dont les minutes te sont comptées.
    Quand tu pleure ; Je pleure..
    Quand tu ris ; Je ris…
    « Je Suis » cet enfant qui est né dans l’innocence
    Qui pris possession du monde et qui fut bien vite oublié.
    Mais « Je Suis » là  en apparence inaccessible et pourtant si près.

    Ma voix crie dans ton désert et ma flamme brille dans ta nuit obscure.
    Sur quelle pierre silencieuse puis je reposer ma tête et écouter La Présence.
    Tes souffrances sont pour Moi un baume afin d’y verser des larmes chaudes pour accompagner tes
    détresses.

    Ne Crois pas , éprouve et Soit

    Zarathoustra

  11. Djon dit :

    Le verdict est sans appel
    Mais que faire ? Quand je regarde autour je ne vois pratiquement que des gens hypnotisé par les médias. Même ceux qui un peu éveillés ne veulent ou ne peuvent résister. J’essaie que réveiller ceux qui veuillent bien m’écouter, c’est un travail de longue haleine. À mon avis ce sera bientôt trop tard.
    En tout cas je ne me laisserai pas faire facilement. Dans ma vie antérieure je suis mort en essayant de m’enfuir du camp de travail où j’étais enfermé.
    Il va falloir bien se préparer pour l’avenir

  12. Georges Dubuis dit :

    Orwell s’est légèrement trompé & il y avait de quoi en son temps celui du triomphe du communisme devenu communautarisme avec toujours les mêmes affabulateurs pervers messianiques ceux qui se violent entre eux au 8eme jour. Donc rectification « dans les temps de tromperie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire »la vérité c’est le réel cad ce qui est rationnel…mein kampf en fait, tout à fait opposé au cinéma & narrative vide actuelle des différentes sectes de ces pervers naturelles & innocents…ah ah ils ne savent pas ce qu’ils font comme l’a dit un de leurs plus délirant. Bons baisers de Bulgarie….the day after le communisme….reste plus que la Chine qui tombera grâce au capitalisme malgré sa dernière association terroriste avec LE labo P4.

  13. M.C. dit :

    Cela ressemble à une situation où les humains sont appelés à travailler au plus profond d’eux-mêmes le premier chakra : peur de la mort, sentiment d’insécurité, méfiance, obsession de la matérialité…
    Il me semble que la Terre ne sera sauvée que lorsqu’un maximum de personnes réussira à sortir de cette peur viscérale.
    Et comme le 1er chakra est directement en liaison avec le 7ème (pour boucler la boucle), cela passe forcément par un éveil spirituel.
    Espérons que ce sera le cas ! La foi véritable apporte l’amour, donc élimine la peur.
    Malheureusement, je constate que dans les milieux spirituels, certains « leaders » acceptent déjà passivement l’idée d’une vaccination avec puce, en donnant des conseils pour surmonter cela le mieux possible.
    Rien ne vaut une foi personnelle, un relation directe avec Dieu, les anges, les êtres de Lumière… Pas besoin d’intermédiaires !
    Le désastre économique annoncé plongera sans doute beaucoup de personnes dans le désespoir. Et dans le désespoir, qu’est-ce qui nous sauve ? L’amitié, l’entraide, la solidarité. Ces valeurs prennent une importance exceptionnelle et déclenchent une reconnaissance éternelle. Elles soulagent, redonnent la foi en la nature humaine et en Dieu par la même occasion.
    L’amour sera le plus grand destructeur de la manipulation au pouvoir.

  14. Christine PAGES dit :

    Le diagnostic est posé, en effet. c’est à chacun de choisir sa ligne de temps ou de réalité (le chat mort ou le chat vivant dans le test de Shrödinger). Le pire est à venir (5G, vaccin, contrôle total et élimination de 85% de la population) dans cette matrice inversée. Servons-nous de cette immense énergie du chaos pour créer nos propres choix au point zéro (neutron, point neutre), en harmonie avec Qui nous sommes (des créateurs, êtres souverains, tout puissants). Rappelons-nous que nous ne sommes pas notre corps et que nous sommes incarcérés dans cette matrice depuis trop longtemps, sans notre consentement pour la plupart. La porte de sortie se trouve dans la conscience et la connexion avec notre Soi inaliénable, indestructible. Alors cessons de nous croire petits, impuissants, et de donner notre pouvoir à des intelligences anti humains. Chacun son job, ils font le leur et nous permettent ainsi de nous réveiller (coup de pied au cul). Debout ! il est minuit maintenant et c’est maintenant le réveil. Volonté, Courage, Détermination sans faille feront la différence. Gaïa attend de nous cette énergie-là, depuis le temps qu’on la pompe, ce serait justice de la lui donner pour la libérer et nous avec. Que ceux qui ont des oreilles entendent !

Répondre à Véronique 75 Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *