Le crime contre l’humanité se précise (1)

Hélas se confirme ce que j’écrivais début 2020 sur le lien entre la 5G et cette « pandémie » organisée. On comprend aujourd’hui comment cela va fonctionner grâce à l’oxyde de graphène présent dans les substances injectées.

Faites passer, il est encore temps de faire réfléchir des candidats à la seringue.

 

Communication urgente et vitale sur l’oxyde de graphène dans les « vaccins » – 11mn 13″
Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

46 réponses à Le crime contre l’humanité se précise (1)

  1. John. dit :

    Je voulais écrire un truc aussi. Là, pour le coup c’est un truc que j’ai vu à la source, bref peu importe.
    Quand on se plaint de la fatalité, le monde est pas juste, pourquoi moi à cet endroit, avec ce corps, à cette époque… Le truc c’est qu’on l’a choisi, pour accomplir quelques buts, la vie d’un humain n’étant pas réglée comme sur des roulettes, on en accomplit certains et on en rate d’autres, un peu comme un cahier des charges ou on barre certaines lignes le temps d’une vie.
    Mais si on choisit celle-ci, c’est bien parce que c’est celle qui offre le plus de lignes.

    • John. dit :

      Après est ce que ça va être une belle vie, une mauvaise vie, riche, pauvre, heureux, malheureux, je pourrai continuer longtemps. Le soi divin, avec un peu d’humour, le con qui nous envoie nous incarner ici ne comprend même pas ces concepts, la seule chose qui l’intéresse c’est sa propre évolution.

    • Lucie dit :

       » Naître, mourir, renaître encore et progresser sans cesse, telle est la loi.  »
      Selon Allan Kardec
      Ce que tu tiens de la source, John…
      Un fabuleux travail d’études !
      Expérience, étude, expérience, étude… A l’infini.
      Edgar Cayce et ses voyages dans le temps… Quelle richesse de détails quand il parle d’incarnations.
      Finalement, notre lot à tous : Etudier sans cesse.
      Monter une marche et en dégringoler de trois… Tout recommencer à l’infini.
      Le travail, quelle fatigue pour finir !

      • John. dit :

        Oui je me doute que d’autres l’ont dit, pour ceux qui ont vu, il y a une sorte de tronc commun. Après il y a un truc, c’est que de l’autre côté, le son et donc les mots n’existent pas, donc dès qu’on commence à en parler, c’est forcément une forme d’interprétation. Un des trucs du tronc commun d’ailleurs, c’est que l’on ressort avec l’idée « les mots mentent ».

      • Margelle dit :

        En fait Lucie, je crois bien que je me fatigue moins à travailler qu’à me reposer…. et puis on n’en dégringole pas de 3 marches à chaque fois !!! tu ne sens pas quelques progressions, des ouvertures, des façons de vivre plus faciles au bout du compte ? Moins d’embrouilles pour plein de détails… et la vie qui est là, juste là, pour ta plus grande Joie ??? Et l’Infini, qu’en connaissons nous ? Rien pour ma part…

        • John. dit :

          L’infini, bah personne.
          Plus on va creuser dans « l’infiniment petit », plus il va nous échapper, et c’est pareil dans « l’infiniment grand ».
          Ça c’est de moi, mais de ce constat, j’aime bien en plaisanter en disant que le divin est taquin.
          Mais en réalité, c’est juste le point de vu d’observateur, cocréateur de la réalité qui crée cela. Ce piège d’infini, on est en est un relais.

          • John. dit :

            Une anecdote pas très connue je pense, tout le monde connait le nombre 666, mais c’est une sorte d’escroquerie, à la base c’était 999 le nombre divin, 1 qui tend vers l’infini 9999999… Ca a été détourné par l’évangile, mais le nombre 999 est beaucoup plus ancien, sorte de savoir antique que toute la création est basée sur le 1 qui tend vers l’infini.

        • Lucie dit :

          « On n’en dégringole pas de 3 marches à chaque fois !!! »
          Peut-être pas, Margelle.
          La progression est lente, trop lente…Selon moi.
          Evoquer la Joie en pleine lune, quel boulot !
          Je zappe mon tour.
          Comme tu dis, John…
          L’infini, juste un point de vu d’observateur.
          Au delà de l’horizon chacun y met ce qu’il veut, pour finir.
          Serait-ce une chimère, comme il est suggérer.
          Oh la la …
          La fatigue n’est pas loin, Lucie taciturne retourne dans sa turne…

          • Margelle dit :

            Oui, Lucie, en fait je comprends assez bien, dit comme ça, la fatigue ou l’exaspération de la lenteur. Ou, comme c’est mon cas actuellement, la démoralisation quand revient sur le tapis un sentiment qu’on n’aime pas, qu’on croyait avoir un peu dépassé… mais au final ce sentiment dure beaucoup moins longtemps, il passe parce qu’on le comprend mieux. Qu’on l’a mieux apprivoisé. Qu’on a appris à le regarder en face, et qu’on l’accepte mieux… Je précise pour ne pas rester dans le flou qu’il s’agit du sentiment de « trahison » « abandon »… qui doit remonter à loin dans le temps. Mais devenir sujet et non victime… chacun son combat, je crois… et pour moi, il me semble surtout essentiel de devenir « guerrière » dans ces situations… et une « guerrière » peut avoir des sentiments de découragements parfois, mais elle les surmonte, avec un peu de temps… et oui, le temps… Ceci dit, je suis moins sujette à la pleine lune que toi. 🙂

            • John. dit :

              Oh Margelle, j’ai aussi un karma sous le signe de la trahison. Du coup je comprends très bien là ou vous voulez en venir, et comme vous, j’ai fini par m’y habituer. En fait c’est ça le truc, moins ça nous touche, moins ça arrive.

              • John. dit :

                Pour le solaire/lunaire, c’est vrai qu’on pourrait diviser l’humanité comme ça, certains sont plus lunaires, d’autres plus solaires, même les religions se sont divisées comme ça, le christianisme est solaire, l’islam est lunaire. Ca ne veut pas dire que les adeptes le sont par contre.
                Pour ma part je suis plutôt lunaire, je suis très sensible à la pleine lune aussi, et si jamais je la fixe dans le ciel, ça crée chez moi une sorte d’attraction, je dois me faire violence pour arrêter de la regarder.

              • John. dit :

                J’aurais pu développer un peu plus. Le soleil est comme un père, celui qui brille à l’instant présent, quelqu’un de solaire aura tendance à vouer un culte à quelqu’un d’autre, à un parent, à une idole.
                La lune, c’est comme un enfant, quelqu’un de lunaire aura plus tendance à se sacrifier lui même pour le bien de quelqu’un d’autre, pour le futur.

              • John. dit :

                Les religions asiatiques sont justement basées sur une tentative d’équilibre entres les deux, au contraire de ceux d’occident. C’est 3 modèles d’ailleurs, comme quoi la dualité, c’est pas vraiment vrai, en réalité le chiffre, c’est jamais 2 mais toujours 3. Il y a la première manière, la deuxième, et une tentative d’équilibre entres les 2. 0 ou 1 ou 0+1 en langage informatique.
                Par contre je précise qu’aucun des 3 n’est supérieur à l’autre, ils possèdent tous leurs avantages et leurs défauts.

              • Margelle dit :

                Oui, John, et parfois c’est un peu plus complexe. Pour ma part, c’est lorsque je ressens que quelque chose me touche profondément que je pressens qu’il s’est passé qqchose dans mon passé lointain qui est resté en mémoire dans mes cellules et que je n’ai pu formuler à l’époque, par manque de paroles ou par l’énormité parfois monstrueuse de l’évènement. Je fais alors une prise de conscience en imaginaire pour me reconnecter avec le drame en question… et à ce moment j’assume en toute conscience la blessure… Ce processus ne se fait pas en un seul jour, cela peut prendre beaucoup de temps… et là je peux rejoindre Lucie sur l’impatience. Mais à la fin, ça se fait ! 🙂

              • John. dit :

                Bah après Margelle, il y a 2 sortes de pollution, la pollution du mental et celle karmique.
                Elles se guérissent plus ou moins de la même façons, ça commence par identifier le problème, puis par une phase d’acceptation, et enfin une phase ou cela ne nous touche plus. Le grand méchant, c’est de se mentir à soi même.
                Le mental est quand même plus facile à guérir, l’autre il faut souvent accepter que ça va durer toute sa vie, apprendre à vivre avec, au moins ça ne se reproduira pas la prochaine incarnation.
                Il y a quand même une grande différence entres les deux, la pollution mentale empêche ou complique fortement la méditation profonde et l’accés aux états modifiés de conscience, ça n’est pas le cas de la pollution karmique.

          • Margelle dit :

            Je poursuis ma réflexion avec ce témoignage d’une amie, hier. Après s’être fait bousculée par une voiture il y a 2 ans environ, elle s’est mise à ressentir des angoisses, des peurs paniques, le soir… Impossible de s’en défaire malgré les nombreuses démarches entreprises. Il y a peu de temps elle a rencontré une praticienne d’EMDR, qui pratique normalement avec le mouvement des yeux, mais avec elle en tapotant les genoux en lui précisant bien que seule, elle n’aurait pas pu remédier à ces angoisses. Et là, le soulagement arrive, elle se sent mieux, retrouve la joie de vivre…
            C’est juste un témoignage qui confirme, je pense, les mémoires cellulaires qui nous pilotent si nous n’y prenons pas garde. Et dans certains cas la prise de conscience ne se fait pas si facilement. Sinon nous irions tous mieux. Beaucoup mieux.

  2. anonyme dit :

    nous appelons les scientifiques, les juristes, les hommes politiques, les médias à prendre conscience de la situation alarmante dans laquelle nous sommes pour rédiger un message fort appelant à l’arrêt immédiat de cette campagne de vaccination criminelle.Nous appelons également à la constitution d’une commission d’enquête citoyenne et, éventuellement, la constitution d’un tribunal visant à juger les responsables de la catastrophe actuelle et à venir.
    Paris le 3 juillet 2021
    Contact : cecif-cov@protonmail.comchair@efvv.eu
    https://www.profession-gendarme.com/appel-au-monde-francophone-et-international/

    • John. dit :

      La formule n’est pas de moi, mais elle est amusante. Le changement viendra des burnes, pas des urnes. Soyez en sûr tout le reste c’est du flan.

      • Lucie dit :

        En effet, John…
        Trop tentant :
        Il semblerait que les burnes sont en berne.
        Qui sait, un soubresaut à la 4ème, 5ème injection peut-être, pour y voir plus clair ?

        • John. dit :

          Le site se meurt, forcément, Lepasseur veut l’abandonner lui même, j’aimerais bien garder une forme de contact avec vous Lucie, un peu comme Mme De Bovary et Voltaire. Si vous le souhaitez, je rejoindrai une plateforme pour parler ensemble. 😉

          • Le Passeur dit :

            Je ne l’abandonne pas puisque je viens de renouveler l’hébergement et le nom de domaine. Cela dit, je suis très occupé avec Solaris en ce moment, il faut savoir gérer les priorités.

          • Lucie dit :

            Oh là là, John…
            Une plateforme j’m’y vois mal !
            Cependant, échanger avec toi, je n’y vois rien de mal.
            Pour se faire, je ne vois qu’une action :
            La contribution du Passeur qui te fera passer mon adresse mail (quand il en aura le temps).
            Vu les évènements et notre situation bien incertaine…
            Evocation d’un passé dans le monde de Flaubert, voilà un voyage qui convient à mon organisation.
            Sans pass vaccinal … Enfin, pour l’heure !

            • John. dit :

              Haha mais vous vous connaissez tous, Zara, Margelle, Lepasseur, vous, tout au moins vous communiquez en privé. Vous devez me prendre pour l’enfant étranger intriguant quand vous parlez entres vous haha.
              Pour le partage, oui, peu importe la forme, le principal c’est de garder une forme de contact.

              • Margelle dit :

                Hé John, ton imagination va très vite. Pour ma part je ne connais que Lucie, suite à un mini regroupement il y a pas d’années déjà…

              • Margelle dit :

                rectificatif : « pas mal d’années… « 

              • Lucie dit :

                Hé ! John…
                Penses-tu que je donnerais mon e-mail à un étranger intriguant ?
                Tu entends des voix (sans les oreilles) toi aussi, on dirait.
                Intéressant, le tableau que tu suggères :
                Allez, tous à Nohant faire salon chez la bonne Dame !
                John partirait à la chasse aux papillons.
                Tiens… Le Passeur en Frédéric Chopin, pas au piano mais à couper du bois pour la cheminée.
                Margelle en maitresse de maison (coucou Margelle !)
                Sans oublier Flaubert, l’Ami de toujours.
                Cherche bien John, il fait parti de ceux que tu affectionne sur le site, mais que je ne nommerai pas.
                Et Zara, il est passé où …
                Dans un convoi avec sa Cibi ?
                Une pensée pour tous ceux qui mouillent leurs chemises pour nos libertés tandis que nous rêvassons sans sortir de notre chambre.

              • John. dit :

                C’était pour plaisanter, pas vraiment de l’imagination. Pour la devinette c’est Alain Thomas. 😉

              • Margelle dit :

                John, tu en es vraiment certain ? J’ai du mal à suivre ce type de plaisanterie, qui pour ma part cache toujours une vérité non dite, mais ceci n’est que le fruit de ma sensibilité. Je ne crois pas aux plaisanteries innocentes.
                Sinon, pour le partage, l’échange, oui, je ressens également un manque quand il n’est plus là… surtout quand c’est au sein d’une sorte de « famille » d’esprit.. c’est pour cela que je continue à visiter le site assez régulièrement en espérant toujours un peu une lueur de présence… mais je pense aussi qu’il est excellent de rencontrer la frustration, elle ne peut que nous amener à aller nous voir un peu plus profondément là sans doute où ça fait mal. Alors quand l’occasion se présente, il faut en profiter !

              • Margelle dit :

                Lucie, comment as-tu fait pour deviner que je suis la plus piètre femme d’intérieur qui soit… et maîtresse de maison, alors là, vous partiriez en courant et je partirais avec vous ! ha ha

              • John. dit :

                Oh Margelle, vous savez, vous avez raison à 90%, la plupart des gens plaisantent pour faire passer un message, donnent pour recevoir, il y a toujours un truc caché.
                Mais il y a quand même des exceptions, j’aime bien plaisanter, parfois je dis le truc interdit parce que je sais que c’est interdit par exemple, je ne le pense pas forcément, mais par contre je sais que ça va faire réagir.

              • John. dit :

                Le but ici est de casser les codes, là oú ils pensent ne même pas avoir le droit de s’exprimer. On pourrait prendre ça comme de la manipulation, mais par contre je n’ai absolument rien à y gagner à titre personnel, hormis assouvir une soif de curiosité et émanciper mes confrères, là c’est plutôt un but moral.
                Mais beaucoup plus simplement, offrir, donner, ça apporte une forme de bonheur, ça je pense qu’on peut tous le comprendre. Si on cherche le mal partout, alors on donne pour se sentir bien. Là oú cette démarche est particulièrement seine, c’est que je donne, j’envoie du plaisir, pour en recevoir tout de suite, ça s’inscrit totalement dans l’instant présent.

              • Lucie dit :

                Nous voilà donc fixer pour Margelle…
                Puisqu’elle ne sait rien faire, reste à l’envoyer au fond du puits ! Hihi.
                A moins que :
                Fendre du bois avec Chopin, il en sortira peut-être quelque chose ?

              • Margelle dit :

                Je ne voudrais pas alourdir le site avec trop d’enfantillages, même si je sais que nous devons retrouver notre âme d’enfant…. donc après j’arrête… mais Lucie pour toi une femme a pour vocation l’intérieur de sa maison ? tu viens direct du 18e ou 19e ? juste une question comme ça…

              • Margelle dit :

                Bon, j’ai sans doute été un peu fort avec ma réponse, mais je sais que le Passeur est en plein management ou médiations avec Solaris, alors partir dans trop de fantaisies m’a gênée…. alors qu’elle est nécessaire la fantaisie… aussi…
                Mais il est vrai que je mesure, je mesure, je mesure…

              • John. dit :

                On est dans le cliché là Margelle lol, étant donné que j’aime bien qu’une femme soit une femme et un homme un homme, je vais vous dire la vision traditionnaliste, on a fait comme ça pendant des milliers d’années.
                Pour moi, un homme est sensé assumer les problèmes sans inquiéter sa femme, le prix à payer pour la femme est d’être attentionnée.

              • John. dit :

                Bonne Saint Valentin les filles d’ailleurs. Bon je me doute que ça n’est pas comme le jeune fille avec des pépites dans les yeux, mais toutes les femmes devraient se le voir souhaiter. Plein de bisous.

              • Lucie dit :

                Les pieds sur terre, la tête dans les étoiles…
                Quelle alchimie pour finir !
                Ce matin, Lucie a bien des pépites dans les yeux, John.
                Nos libertés bientôt retrouvées grâce à une poignée d’hommes et de femmes de bonne volonté.
                Le Canada aurait-il montrer le chemin à la sueur de son front, tandis que Lucie ne rêve qu’à faire des ronds dans l’eau.
                Margelle ne finira pas au fond du puits, son sens de la mesure est des plus judicieux, donc impossible de s’en passer !
                Lucie ne craint pas d’être recadrer (surtout en pleine lune) ça craint !
                La démesure n’est jamais loin.
                Le gazouillis des oiseaux m’enchante, l’aurore laisse place à une belle journée qui s’annonce, en route pour la liberté…
                Rêve ou bien réalité ?

  3. François Coulombe dit :

    Ici au Québec, on met le paquet ! pour promouvoir les doubles « vaccinés ». Publicités abondantes dans les médias, récompenses aux vaccinés, des passe droits…et des restrictions aux non-vaccinés. Du chantage pour arriver à leurs fins…Mais on sent une riposte petit à petit. Les gens commencent à enlever leurs masques dans certains commerces. On a vu des stades de sports remplis aux USA et sans masque, et encore très limités ici, et port du masque obligatoire. Les gens commencent à le voir, c’est encourageant. Il faudra redoubler d’efforts pour la rentrée cet automne. Déjà on essaie de nous faire peur, peut-être un autre confinement ??? Mais je crois que ça risque de brasser si…Il n’en demeure pas moins, que des millions de gens sont déjà porteurs de ces éléments toxiques. Mais je sens d’avance que si ça tourne mal, on mettra la faute sur des variants….aux non-vaccinés, on fera tout pour détourner l’attention sur les causes réelles; soit les masques, les test PCRs, les supposés vaccins…et sous-jacent , tout l’argent qu’une pognée de psychopathes Milliardaires empochent avec cette campagne de peurs…
    Merci ! pour la vidéo…

  4. RENAULT Joanny dit :

    Cette vidéo semble très intéressante, malheureusement, l’espagnol parlé derrière la traduction rend celle-ci inaudible ou difficile à comprendre.
    Il serait utile de la refaire en abaissant grandement le son de la langue espagnole.
    Que sait-on sur la personne qui s’exprime ? Qui est-elle ? Pour qui travaille-t-elle ?
    Le sens approché de cette vidéo pour les raisons évoquées laisse néanmoins affleuré son importance et mérite d’être largement divulguée.
    Merci.
    J. R.

    • Nicole dit :

      C’est une traductrice ! et je ne trouve pas que le son soit inaudible ou difficile à comprendre. C’est même très clair.

    • John. dit :

      C’est une partie de moi que je vous ai peu partagé, c’est politique ici. La solution, si on veut sortir de cette crise, c’est de reconstruire l’ancienne Rome. Moi écouter de l’italien, du portuguais ou de l’espagnol, ça me va très bien, c’est un language latin, je le comprends de base plus ou moins.

    • antares21 dit :

      Pour ma part, je trouve la traduction parfaitement audible et très clair… Quand aux sources que vous réclamez, il suffit de se prendre en main…

    • Philippe dit :

      La critique est facile mais l’art est difficile…

Répondre à antares21 Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *