Poison et antidote aux injections (2)

Quinta Columna apporte de nouveaux éléments concernant l’oxyde Graphène présent dans les injections dites vaccinales.

Voici une interview du généticien argentin Luis Marcelo Martínez qui participe aux travaux réalisés sur cette substance conductrice aux propriétés électromagnétiques.

 

Ces informations sont capitales, faites-les circuler.

09 juillet 2021

D’autres révélations de La Quinta Columna… la « protéine spike »

Les découvertes vont tellement vite du côté de l’équipe de La Quinta Columna, que certaines informations ci-dessous ont reçu depuis une réponse (entre autres la capacité du glutathion et des anti-oxydants à combattre l’oxyde de graphène). Mais cette traduction contient d’autres infos essentielles à connaître. On nous a bien menés en bateau… Et les médecins « alternatifs » doivent revoir leur copie.

D’autres traductions à venir bientôt ici. Grand merci à « Orwellito » pour retranscrire en anglais à partir de l’espagnol.

Dr. Luis Marcelo Martínez: La protéine Spike n’est rien de plus que du graphène dans votre corps qui vous « pique »

Par Orwell City (7 juillet) – Traduit par Apolline.

Le dimanche 27 juin, le généticien argentin, le Dr Luis Marcelo Martinez, a été interviewé par Pedro Moreno dans le cadre du programme Integrantes.

Lors de cette interview, le Dr Martinez explique que la pandémie doit être traitée du point de vue de l’ingénierie et pas seulement du point de vue de la santé, car on a découvert que les « vaccins » contenaient de l’oxyde de graphène, mais il faut compter avec les experts dans le domaine de l’électromagnétisme pour comprendre comment gérer ce que nous vivons.

Orwell City a sélectionné quatre points qui sont pertinents et en lien direct avec les découvertes faites par La Quinta Columna et d’un immense intérêt pour la communauté scientifique et le public.

Dr Luis Marcelo Martinez : Qu’injectent-ils ? Pourquoi ce matériel possède-t-il une activité électromagnétique ? Pourquoi certains individus vaccinés émettent-ils des champs électromagnétiques ? Pourquoi une distorsion et une différence de voltage sont-elles observées sur la tête des individus vaccinés ? Cela a été prouvé, messieurs.

Savez-vous ce qui se produit pour le cerveau quand il subit une différence de voltage ? Les neurones entrent en « apoptose » : ils se suicident. Comprenez-vous ce que je dis ? C’est vraiment un truc de cinglé, ce que je dis. Et ce n’est plus une conspiration, c’est réel et je le dis de cette façon, car nous avons déjà le dossier en main.

Je reviens sur le cas de cette patiente uruguayenne. Ce matériel extrait de ses bras est en cours d’analyse. Son fils et son mari ont acquis du magnétisme sans avoir été vaccinés. Et ça ne s’arrête pas là. Le même phénomène s’observe avec d’innombrables masques industriels. Alors nous devons demander des explications immédiates sur ce que nous voyons, n’est-ce pas? Nous avons déjà rempli notre rôle en tant que scientifiques, communicateurs, comme vous voulez, en tant qu’intellectuels. Nous avons fait la course pour savoir qui savait mieux qu’un autre. Ça suffit. C’est terminé.

Nous ne sommes plus ici pour des spéculations théorico-intellectuelles, nous sommes ici en tant que citoyens qui demandent des explications et nous exigeons l’arrêt absolu de tout ceci et nous demandons une justice immédiate. Parce que ce qu’on observe est inconcevable. Donc ce problème de magnétisme et de cette poudre noire extraite de cette femme et ce qu’on sait sur le contenu de ces vaccins, nous ne pouvons l’admettre, messieurs. Nous ne pouvons fermer les yeux.

Pedro Moreno: Ont-ils pu analyser…?

Dr. Luis Marcelo Martínez: Oui, les vaccins ont pu être analysés. Ricardo Delgado, en compagnie du Dr José Luis Sevillano et de professeurs espagnols ont pratiqué une analyse physico-chimique de leurs composants. Je ne suis pas en position maintenant d’annoncer les découvertes. Ils en feront part au moment opportun après avoir pris toutes les précautions nécessaires. Mais je peux dire que ce qui a été observé est inconcevable. Nous ne devrions pas permettre que des gens viennent nous dire qu’il est normal de devenir magnétique après une vaccination. Ne laissez pas ces gens venir nous annoncer : « non, nous mettons des éléments magnétiques pour améliorer le vaccin… » Non. NON. Et ces matériaux qu’ils inoculent, d’un point de vue physique et chimique, ont sûrement une réaction avec des micro-ondes scalaires. Et ils expérimentent, en cachette de la communauté scientifique mondiale, la neuro-modulation au moyen de l’électromagnétisme chez les animaux. Il y a des études dans ce domaine.

Et puis nous avons le président du Chili qui banalise le fait qu’on va même injecter des pensées aux gens ; et puis le premier ministre britannique qui l’a dit aussi [en septembre 2019]. Je ne fais pas de déclarations personnelles ici. Je crie et je ne donne pas mon opinion. Je rapporte ce qui est vérifié et certifié, car chaque fois que j’ai parlé, je l’ai fait en ces termes, avec tout le support derrière moi. Je n’ai jamais exprimé d’opinions personnelles parce que les opinions sont bonnes pour les comptoirs de bistrot. Ici les articles sont mis sur la table. Pour chacun d’entre nous. C’est une situation très sérieuse.

Pedro Moreno: Ricardo dit dans ses vidéos que les vaccins contiennent du graphène…

Dr. Luis Marcelo Martínez: Pour autant que nous pouvons le dire dans ce qui a été rapporté, parce que nous devons prendre en compte la sécurité des gens qui ont pratiqué les expériences et le scénario par lequel il a été réalisé. On a utilisé des microscopes électroniques, des microscopes optiques, on a fait des tests de spectroscopie, des tests d’absorbance. Et grâce à tout ceci, entre la microscopie électronique et la spectroscopie, ils sont en position d’affirmer que ce qui a été observé est du graphène.

Je demande donc aux docteurs de la communauté médicale : croyez-vous qu’il soit nécessaire d’injecter du graphène dans le corps des gens pour les immuniser contre un coronavirus ? J’ai posé la question en circuit privé, mais maintenant je la pose publiquement. J’invite la communauté médicale à réfléchir.

(…)

Dr. Luis Marcelo Martínez: Je travaille avec des ingénieurs militaires. On joue maintenant dans la cour des grands, hein ?

Pedro Moreno: De quoi parlez-vous, Luis Marcelo ?

Dr. Luis Marcelo Martínez: Il y a en effet un groupe de travail qui collecte toutes les données sur le phénomène magnétique et l’un des membres est un ancien militaire et ingénieur sur toutes ces questions d’électromagnétisme, car ce n’est pas mon domaine. Je tombe sur quelque chose et il m’a fallu étudier encore. Ça ne concerne pas la génétique. Ils nous ont dupés, ils nous ont fait perdre du temps.

Ils nous ont fait perdre du temps et ça faisait partie du plan, car ils savaient qu’il allait y avoir une dissidence, que nous allions nous quereller pour savoir qui avait raison sur ce qui se passait.

Ils le savaient parfaitement, c’est pourquoi ce fut mis sur pied ainsi et voilà pourquoi ils nous ont donné continuellement de faux indices, quand à savoir si le virus avait été isolé ou non, si c’était la protéine spike qui génère des dégâts ou non.

Quelle protéine spike en fait ? Ce n’est rien de plus que du graphène dans notre corps qui nous « pique ». Le graphène entraine une inflammation de l’organisme avec une tempête de cytokines, des thromboses et il touche les poumons. C’est quoi tout ça ? Eh bien, c’est l’image que ces bâtards ont nommé du C-O-V-I-D, parce que je ne veux plus prononcer ce mot. Essayons de ne plus en parler. Ne lui donnons pas d’identité.

(…)

Dr. Luis Marcelo Martínez: La grande question, que nous sommes ici pour poser, pourquoi injectent-ils ça ? Quel est le plan ?

Nous avons manifestement des hypothèses et nous avons une connaissance. Nous savons que la 5G, dans sa bande de fréquence, peut stimuler le graphène. Et quand il est stimulé, il peut aussi générer une inflammation. Donc, ceux qui ont été vaccinés avec les vaccins anti-grippe durant la saison 2019-2020 ont aussi présenté un effet de magnétisme et le phénomène est également observé chez les enfants avec le calendrier de vaccination.

Comment donc le covid a-t-il démarré ? Comment tout cela a-t-il commencé ? Où ont été activées les premières antennes 5G ?

Et je vais citer le Dr José Luis Sevillano : comment le covid peut-il avoir un effet-frontière ?

C’est à dire : son passage d’un pays à l’autre, il n’existe pas de cas. L’Afrique par exemple. Comment est-ce possible ? Comment peut-il y avoir un effet de frontière ? Comprenez-vous ? L’effet frontière veut dire qu’il y a des facteurs qui produisent la maladie dans un pays mais pas dans un autre. Et s’il y avait un virus… et par ailleurs, un virus, une urgence sanitaire due à un agent biologique, combien de temps dure-t-il ? Combien de temps cela peut-il durer ? Combien de temps allons-nous nous battre avec le même virus ? Éternellement ? Où sont les spécialistes des maladies infectieuses ?

(…)

Dr. Luis Marcelo Martínez: Des autopsies ont été faites. Mais comme tout a été si bien ficelé, si vous ouvrez un corps, si un médecin légiste ouvre un corps, il ne va pas trouver le graphène à l’œil nu.

Quelles techniques peut employer un scientifique de médecine légale pour retrouver des traces de graphène dans les tissus, au niveau tissulaire ? Je veux dire, il faudrait faire des coupes dans le cerveau, bien sûr, parce qu’il y a une activité dans le crâne et le cou des vaccinés. Puis il faut obtenir des sections de tissu du système nerveux central et appliquer des techniques spécifiques pour pouvoir capturer le graphène. Et maintenant, allez dire à un médecin légiste de faire ça. Voyez-vous, pas moyen. Nous ne savons pas, on ne nous a pas enseigné ces choses.

Nous nous trouvons devant des choses que nous médecins ne connaissons pas. Vous comprenez, Pedro ? Personne donc ne va complètement déduire ces choses avec une autopsie. Personne ne va venir vous dire : « regarde, voici le graphène que j’ai découvert à l’autopsie. » Non, personne ! Ce qu’une autopsie avec des infiltrats dans les tissus vous dira, c’est : « Rempli d’ARN ». De quel ARN parle-t-on ? Ce qu’une lamelle histologique vous montre, ce sont des infiltrats, des tissus avec des infiltrats inflammatoires. Point-barre. Pas d’ARN.

Ce que j’essaie de dire ici, c’est qu’il y a trop de discours à ce sujet, mais la plupart d’entre nous sommes complètement ignares sur ce que nous avons devant nous et quelles techniques et procédures appliquer.

Je répète : c’est un héritage des ingénieurs, pas le nôtre. Moi, en tant que médecin n’ai pas la moindre idée de la manière de faire sortir le graphène du corps d’une personne. Je ne le sais pas, car je ne sais même pas ce qu’est le graphène.

Pedro Moreno: Voulez-vous dire que si une personne avait demandé une autopsie, elle n’aurait pas été utile pour déterminer l’origine de la thrombose ?

Dr. Luis Marcelo Martínez: Non. Vous ne trouvez rien. Au mieux vous voyez, bien entendu, la thrombose. Le vaccin qui en cause le plus dans le système nerveux central est celui d’Astrazeneca, mais quoi d’autre peut-elle vous dire ?

Source.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Poison et antidote aux injections (2)

  1. Michel angelosanto dit :

    il semble que l’électricité 9V pendant 10 minutes soit efficace.
    J’ai testé sur mon cancer et je vais beaucoup mieux!
    Vous trouverez plus de détails sur GETTR (angelosa)

  2. YVAN ALVAREZ dit :

    Un grand Merci! Ces études méritent toute notre attention. Est-ce que les personnes , malheureusement vaccinées, pourraient bénéficier de l’antidote ici mentionnée, et dans quelle conditions? Pour ma part, non vaccinée, je fais de le prévention; d’abord en ne laissant aucune influence « externe » coloniser mon vivre et ma dignité et mon unité humaine et divine; ensuite spécifiquement, portant une attention particulière à l’alimentation et aux autres facteurs naturels de santé. Je crois que nous les êtres humains civilisés avons perdu la mémoire de notre unicité humano divine. et « vivons » de façon fragmentée, séparée de la Source de Vie… à terme DIEU!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *