Le Passeur


Qui je suis n’a guère d’importance, je suis un passeur, je suis vous, je transmets. J’ai pour objectif à la fois d’informer sur ce que vous ne verrez probablement pas dans les médias traditionnels, mais aussi et surtout, en ces temps où les consciences s’éveillent, de proposer une sorte de mode d’emploi du processus d’éveil individuel, placé dans une perspective collective et historique. Sans doute évoluera-t-il au fil du temps vers des ouvertures encore à dessiner.

Quoi qu’il arrive, je veillerai à ne pas alimenter les peurs que tenteront de véhiculer les actuels gouvernants et les médias, mais je tâcherai au contraire de nourrir le papillon qu’il y a en chaque chenille et qui s’ébroue en ces temps de renaissance. Toutefois, si certaines informations apparemment peu rassurantes seront parfois transmises, ce ne sera pas dans le but d’entretenir une peur, mais bien d’éveiller la vigilance en mettant le doigt sur les manipulations dont nous sommes tous la cible de la part de ceux en qui nous avons délégué bien trop de pouvoirs, et de manière bien trop légère.

Il est l’heure de tous nous réveiller et de reprendre le pouvoir que nous avons abandonné il y a trop longtemps, ce dans un esprit de respect de la vie, de fraternité, de bienveillance et de partage, et plus jamais dans l’esprit prédateur qui a présidé au monde que nous avons laissé se bâtir par démission, au profit d’une petite minorité dont les intérêts sont très éloignés de ceux de l’humanité. Il faut avoir confiance en nous, cette révolution se fera par le cœur et pas par les armes, sous l’égide d’aucun dogme, mais sous la seule bannière de l’amour de la Vie.

Malgré les apparences chaotiques de cette époque, les temps dans lesquels nous vivons déjà, sont tout simplement extraordinaires, et nous offrent des opportunités jamais rencontrées d’une élévation collective de l’humanité et de la magnifique Terre qui la porte, vers des sphères de réalisation qu’elle n’imagine encore pas. Cette aventure unique nous appartient pleinement, nous en ferons ce que nous désirons. Et guéris des pesanteurs qui nous encombrent, nous porterons notre élan vers l’accomplissement d’une nouvelle ère sans précédent, sur une Terre qui portera alors enfin son véritable nom : Urantia Gaïa.

Le Passeur.

« Chaque être a son chemin; et le chemin de l’un n’est pas celui de l’autre mais tous les chemins sont dans le Chemin. »   Philippe de Lyon.

902 réponses à Le Passeur

  1. pascalb dit :

    merci « Passeur » merci Stéphanie mon Ange de L’éveil

  2. Cécile dit :

    Je me permets de transmettre ici une petite info pour ceux qui se sentiront concernés. Aujourd’hui, trois événements dans le ciel : éclipse solaire, superlune et équinoxe de printemps. C’est une conjonction rare ; il pourrait y avoir quelques secousses émotionnelles et/ou énergétiques… Si je peux faire une suggestion, c’est un moment idéal pour lâcher prise, accueillir ce qui se présente en nous et rester centré. Et, si possible, s’accorder un temps de repos à l’occasion de ce « reset » intérieur qui nous est proposé…
    Belle journée à tous !

    • Le Passeur dit :

      On peut y ajouter le carré Uranus-Pluton depuis le 17 mars, le dernier de la série qui a débuté en Juin 2012. Et une activité solaire forte qui a même créé des aurores boréales en Alsace. On encaisse de sacrées énergies en ce moment, on le sent dans nos corps et on le voit dans les tensions exacerbées du monde manifesté. En France l’éclipse, le jour même de la nouvelle lune, débute au moment même où j’écris ces mots, son maximum sera aux alentours de 10h20 selon où on se trouve et sa fin vers 11h30.

    • pierrot dit :

      De se laisser guider par la présence.

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Cécile, merci Passeur: le Ciel a mis la gomme, dirait-on! 🙂 …(et 😉 au scénariste de mes rêves!)

      • Goutte d'eau dit :

        Oui, un sacré moment!

        De mon côté, dès que le besoin de repos ou d’aller dans le sommeil titillent, je vais au lit. Et je dors profondément la nuit, avec une vessie bien active. Même si l’urine est sans couleur.
        Intense activité nocturne avec des êtres de mon passé, comme si leurs histoires disparaissaient de mon histoire.
        Cette nuit, je me suis réveillée quelques minutes : je venais de vivre comme une explosion sonore dans la tête, et à demi-consciente je ne voyais qu’une myriade d’étincelles dans le vide, sans repères spatio-temporels.
        J’ai laissé faire, consciente de cette semaine peu usuelle.
        Tout est redevenu normal ensuite.
        Chez moi en ce moment, je le puis.
        Constatant que les horaires de la vie ne sont finalement pas naturels pour les corps humains, en cette période de l’histoire.
        Par exemple, chacun devrait pouvoir cesser tout contact avec sa 3d dans la journée, et reprendre ensuite.

        Mon point de vue :
        Nous lâchons avec soudaineté des limites internes.
        Comme si cette semaine était un rendez-vous de synthèse et de décisions.
        Une soudaine prise de conscience de notre projet de naissance, donc de notre vérité.
        Comme s’il avait fallu patienter 2015 pour commencer à acter en toute confiance.

        Selon mes références, si la décision personnelle est de tout conscientiser sur soi, ceci se réaliserait jusque la fin de l’été.

        Evidemment, je demeure dans mon discernement.
        Et si c’est l’heure, c’est l’heure.

  3. Flamme Nomade dit :

    Comme quoi tout à un sens, même si l’on ne le voit pas de prime abord. Je suis heureuse d’avoir flâné et comme à mon habitude, vagabondé sur les fils de la toile. Heureuse de trouver ici un écho, une lumière et une douceur particulière.
    Bravo pour tout ce travail, que je n’ai encore pas eu le temps, de parcourir en entier. Mais cela viendra … en temps et en heure. 🙂
    Bonne journée à Vous Tous.

  4. Emmanuelle dit :

    Merci au Passeur pour ce site et tout son travail. Merci aux commentaires et aux liens donnés. Du cœur!

    • DENIS Pascale dit :

      Bon allez Passeur, reviens!! Il y a une fin à tout, aux cycles et aux vacances…

      • Le Passeur dit :

        Qui a dit que je n’étais pas là ?

      • Margelle dit :

        Bonjour Pascale, ton appel résonne en moi. Comme un malaise, comme une interrogation…. comme je ne sais quoi !
        En fait s’adresse-t-il au Passeur ou à l’ensemble de la communauté du site, qui s’est beaucoup manifestée durant un certain temps et qui maintenant, à l’invitation du Passeur, s’est recentrée sur elle, ou concentrée, ou est partie sur d’autres sites…. je suppose que tous les cas de figures sont envisageables. Je reconnais que comme toi le petit mot du jour me manque. Un petit mot me suffit, il s’agit d’une présence. Là, nous avons à vivre l’absence… expérience.
        Je m’interroge aussi sur la compréhension du message du Passeur. Comment a-t-il été entendu ? entre ne pas se disperser, se distraire et le retrait total, il semble qu’il y ait une marge…
        Maintenant, je me permets une question à ton adresse : Où sont tes messages, à part l’appel ici présent ? Bien à toi, Pascale.

      • pierrot dit :

        et à la recherche aussi ?
        Comme dirait Michael Brown, sommes-nous des êtres humains ou des agissants humains ?
        Celui qui apprécie la solitude n’a-t-il pas intégré ses blessures émotionnelles ?

  5. Merci, belle synchronicité…

    Ensuite, je vois en vision « Un Terre rieur » un visage d’une personne aux cheveux longs, qui par le passé avait crée un journal, le guetteur de l’Aube… serais ce toi?

    Quoiqu’il en Soi…
    merci pour cet « ouvre-âge » « Fa-Bulle-Eux »!!!

    In lakesh…
    Claire And Ré, connu dans l’Aude, sous un nom d’initiation « Mélusine »…

    Avec tout mon amour…

  6. François Baudouin dit :

    Merci pour se contact qui arrive au moment présent qui convient, bien évidemment. Bien qu’attentif aux rencontres inhabituelles, le fait de se sentir seul, au départ dans ce que je qualifie « d’entre deux mondes » ou entre deux dimensions de Lumière, est parfois source de perturbation. Je vous invite à vous rendre sur la page facebook de l’association Au delà de l’art que j’ai créée pour pouvoir avancer et partager ce qui passe par moi par le moyen des photos intuitives, sous le pseudo artistique qui s’est imposé à mon mental à partir d’un rêve : Atem-Ra.
    Amour Divin. François

  7. Louisetta dit :

    Oui, je suis absolument d’accord, Eve Lyne, et j’avais envie aussi de citer ce bon vieux Hugo: Tu l’a fait pour moi.

  8. Marie-Anne dit :

    Réponse à Margelle/ Bergelle , à Jonas et à tous ceux d’entre-nous, commentateurs ou lecteurs qui nous rencontrons sur d’autres plans:
    à bientôt (donc, quand nous y portons notre claire conscience), dans la Joie et l’Amour sous toutes ses teintes!

    Amour et Paix sur la Terre et sur tous ses habitants <3

  9. Marie-Anne dit :

    Est-ce que je fais partie des quelques-uns qui posent problème? 🙂
    ( réponse au Passeur ( 23 à 11h12) répondant à François me répondant alors que je répondais à Fred et à tous! 🙂 )

    ( on va bien s’amuser, ces temps-ci! 🙂 )

    <3 Excellent Noël à tous; et, malgré l'Internet farceur, excellent Noël à toi, Passeur! <3

  10. Bergelle dit :

    @ Jonas… j’adore ce que tu écris… ça me parle à 100 %… bientôt à 200 %. Très belle rencontre avec toi et Marie-Anne… je la sens bien… nos âmes sont fantastiques… tes mots vont voyager….. je sens qu’ils font effet… merci à toi mon ami.

  11. Bergelle dit :

    Réponse à Pat Ode : Très belle illustration des états par lesquels je suis passée ! merci pour ce superbe partage… j’ai adoré la séquence « petits coins »… et j’ai super bien flotté !!!

  12. Bergelle dit :

    Réponse au Passeur ! il doit s’agir d’une question de vibration avec les ondes internet !!! 🙂 on l’a ou on ne l’a pas !!! 🙂

  13. Marie-Anne dit :

    Merci à toi, Fred, et très belle période douce et lumineuse, à toi aussi et à tous!
    De tout cœur, <3
    M-A

  14. Bonjour à tous et à toutes,
    Un petit coucou pour vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année, douces et riches, et même si je ne lis pas tout et participe peu en ce moment et bien je pense souvent à vous : la belle équipe d’Urantia-Gaïa !
    Frèd.

  15. Eve Lyne dit :

    Il existe une copieuse correspondance entre Victor Hugo et George Sand.
    Pourtant, il semblerait qu’ils ne se soient jamais rencontrés.
    Victor Hugo est l’auteur de l’Eloge Funèbre de Madame Sand.(Discours lu par Paul Meurice) :
    « Je pleure une morte, et je salue une immortelle. Je l’ai aimée, je l’ai admirée, je l’ai vénérée. Aujourd’hui dans l’auguste sérénité de la mort, je la contemple.
    Je la félicite parce que ce qu’elle a fait est grand et je la remercie parce que ce qu’elle a fait est bon .
    Je me souviens d’un jour où je lui ai écrit :
    « Je vous remercie d’être une si grande âme ».

    Louisetta, si le coeur t’en dis de prendre le relais pour le texte en entier, qui est magistral…(Normal…C’est du Victor Hugo !)
    L’heure tourne, j’vas y passer la matinée…

  16. Eve Lyne dit :

    Comme toi, Louisetta…
    Je maintiens que Madame Sand est méconnue au sens profond du terme.
    Ses Contes d’une Grand-mère sont un enchantement pour les enfants et ceux qui le sont restès :
    La fée aux gros yeux.
    Ce que disent les fleurs.
    Le chêne parlant.
    Une idée de cadeaux en cette période .

  17. Louisetta dit :

    Ah, bien. C’est pas grave, passeur. On sera juste plus attentifs à bien dire à qui on s’adresse en attendant.

  18. Louisetta dit :

    Ah, je voulais répondre en dessous du passeur, toutes mes excuses.

  19. Louisetta dit :

    En effet, ils ont vécus ensemble durant 7ans.

    George Sand a toute sa vie œuvré pour mettre en valeur la beauté de l’humain et l’art, dans toutes les classes sociales, sans distinctions.

    Chopin était un exilé Polonais, loin de chez lui, ne l’oublions pas. De plus, il était tuberculeux. Elle l’a soigné avec beaucoup de dévouement (D’ailleurs, il est décédé un an après leur séparation) et savait son génie. Elle lui laissait la plus grande chambre de son domaine, et commandait pour lui les meilleurs pianos de l’époque, les pleyel -déjà.
    Dans la grande maison de Nohant, avec vue sur l’incroyable jardin et la grande roseraie de son amie, Chopin se sentait chez lui, loin des mondanités de Paris, et il a composé là-bas plus de la moitié de son oeuvre.

    Lorsque j’effectuais les visites à Nohant au printemps dernier, il m’arrivais de dire aux visiteurs des choses spontanément selon chaque groupe, et de répondre à certaines questions alors même que je n’avais jamais lu ou apprit certains détails: C’est un lieu qui a une âme.

    Il est clair que ces artistes ont posés les premières pierres de l’âge d’or.

    George Sand a laissé une centaine d’œuvres après son passage, et la plupart évoquent instinctivement et avec le langage du cœur beaucoup de sujets dont on parle ici.
    C’était vraiment une femme étonnante aux multiples intérêts et d’une grande profondeur, voir une certaine sagesse à la fin de sa vie. Je maintiens qu’elle est aujourd’hui méconnue au sens profond du terme.

  20. Eve Lyne dit :

    Eh oui ! Passeur…:)
    Une telle femme dans la vie d’un homme…
    Flaubert n’a t’ il pas dit :
    « Cette femme est un grand homme. »

  21. Eve Lyne dit :

    « Ce Chopin est un ange. Sa bonté, sa tendresse et sa patience, m’inquiètent quelquefois, je m’imagine que c’est une organisation trop fine, trop exquise et trop parfaite pour vivre longtemps de notre grosse et lourde vie terrestre… »
    Qui donc parle ainsi de Chopin ?
    Merci à toi, Louisetta !
    Bonne fin d’année à tous.

  22. Patricia dit :

    Merci beaucoup Louisa pour ce choix!

    Magnifiques et lumineuses synchronicités pour ma part !

    Que l’ Amour et la tendresse t’accompagnent tout le long de tes jours !

    De tout cœur,

    Patricia

  23. graffitique dit :

    Louisetta, merci de tout cœur pour cette beauté que tu nous offres.
    Pour moi ça tombe juste pile poil, après un vif et magnifique instant de partage avec mon fils.
    Comme tu vois, ou pressens, ou je ne sais quoi d’autre : voilà que ça se fait… ))|(tout en douceur)))(((

  24. Louisetta dit :

    A tous,

    Un peu de douceur dans la belle froidure hivernale…

    http://www.youtube.com/watch?v=X3JhMcb9R4c

    Je vous souhaite, à tous ceux qui lisent ces lignes sur ce merveilleux site, en ces périodes de fête, de pouvoir exprimer naturellement votre cœur autour de vous. Car c’est bien de ça dont il s’agit, finalement…

    Tendrement, Louisa.

  25. Cécile dit :

    Passeur,
    Juste un mot pour te remercier pour l’un des derniers liens que tu as mis sous la rubrique Autres passeurs : Vivre Cru. Thierry Casasnovas porte un message extraordinaire de justesse, de lucidité et de générosité. Il a une vraie vision, qui dépasse largement la question de l’alimentation, et il la partage avec un enthousiasme magnifique. Voilà longtemps que je tourne autour du projet d’alimentation frugivore, je crois que je viens d’en trouver la clef. J’ignore si je vais y arriver mais ce qui est sûr c’est que je vais essayer, cette fois avec de bonnes bases et la compréhension de ce que je fais.
    De tout cœur, merci à toi.

    • pierrot dit :

      J’ai bien ri quand il a parlé du petit déjeuner.
      Par contre il a l’air de ne pas se nourrir de fibres, l’extracteur de jus les enlevant.
      Il me semblait que les fibres étaient bon pour la santé.
      Et comment fait-il pour se nourrir de fruit toute l’année ?
      Ne doit-on pas prendre des fruits de saison ?
      Et si le corps ne digère plus (jus de fruit avec absence de fibre), les muscles de la digestion vont s’atrophier.

      • pierrot dit :

        Et que dire des régions où les fruits et les légumes ne poussent pas.
        Je me vois mal dire à une Inuit d’aller se nourrir que de fruits.
        Et si il doit les amener dans sa région alors ce n’est pas très éco responsable.
        Donc je me demande si l’organisme ne s’adapte pas par rapport à l’alimentation dont dispose l’environnement dans lequel il vit?

        • Salvia dit :

          C’est bien ce qu’il me semble également, se nourrir avec ce qui pousse près de chez nous, da

          • Salvia dit :

            oups
            … fausse manip 🙂
            Donc je reprends:
            C’est bien ce qu’il me semble également, se nourrir avec ce qui pousse près de chez nous, dans la mesure du possible. Ainsi on s’harmonise plus facilement avec son lieu d’habitation.

      • Salvia dit :

        … et si Dame Nature nous présente ses fruits et légumes avec des fibres, celles-ci , me semblent-il, ont aussi leur raison d’être.
        Cette façon de se nourrir me semble uniquement intéressante en cas de maladie grave si on veut la pratiquer sur une longue durée. Par contre, une petite cure de quelques jours au printemps ou en automne pour se décrasser, ou bien d’un jour par semaine en tant qu’hygiène alimentaire, me paraît plus attrayant et équilibré. Comme tu dis Pierrot, « les muscles de la digestion vont s’atrophier ».
        Il se nourrit de fruits et de légumes, ça il y en a toute l’année. Dommage pour le gâchis de fibres pour les gens vivant en ville et qui ne peuvent composter les déchets. Et que dire de tous les affamés?…
        Je me méfie des extrêmes…

        • Cécile dit :

          Chers Salvia et Pierrot,
          Je comprends tout à fait vos réticences. Si je peux me permettre, quelques petites précisions :
          – sauf erreur de ma part, il n’y a pas de muscles de la digestion ; c’est le péristaltisme (mouvement naturel des intestins) qui fait le travail ;
          – les fibres remplissent l’estomac, donnent une sensation de satiété, mais n’ont pas d’éléments nutritifs en elles-mêmes, et elles sont de toute façon rejetées dans l’environnement, sauf que nous les envoyons dans les toilettes au lieu de les mettre sur un tas de compost ;
          – ce qui est extrême, me semble-t-il, c’est d’imposer à mon système digestif un régime pour lequel il n’est tout simplement pas conçu. En tant qu’êtres humains, nous partageons une bonne part du socle biologique des grands singes, qui sont frugivores (même si l’être humain n’est pas un singe !) ;
          – les esquimaux ne vivent pas dans leur biotope (le biotope humain étant, entre autres, un milieu dans lequel on trouve des végétaux comestibles).
          Pour résumer, il me semble – mais cela n’engage que moi – que la sagesse serait d’adapter notre environnement à nos besoins plutôt que de vouloir adapter nos organismes à notre environnement et de nous malmener en nous imposant une alimentation acidifiante dont résulte une grande majorité des maladies actuelles, de la fatigue chronique à de nombreux cancers.
          Je comprends parfaitement que bien des gens ne soient pas prêts à l’alimentation frugivore, mais je crains que la plupart des arguments « contre » soient plus inspirés par la peur (bien compréhensible) que par la raison. Les résistances du mental et de l’émotionnel ne sont rien de plus que cela : des résistances, non fondées sur l’expérience.
          Dans mon expérience, le déconditionnement qu’apporte ce mode alimentaire est autant émotionnel que physique, et je comprends bien que l’on recule devant ce qui peut apparaître comme un grand saut dans le vide. Pour ma part, c’est littéralement un changement de dimension qui m’apporte légèreté, sérénité, liberté, et un extraordinaire bien-être physique. Je voulais juste en témoigner pour celles et ceux qui se sentent appelés à cette libération-là.
          Bien amicalement,

          • Margelle dit :

            Merci Cécile pour ton point de vue, qui me paraît tout à fait réfléchi, étudié et expérimenté…. j’apprécie ton témoignage…. même si je ne me sens pas appelée à faire ce saut.

            • Cécile dit :

              Margelle,
              Disons que c’est un choix possible parmi d’autres et qu’il appartient à chacun de déterminer ce qui est bon pour lui. J’aime bien l’idée d’avoir le choix. Et effectivement je n’en aurais pas parlé si je n’en faisais pas personnellement l’expérience.
              😉

              • pierrot dit :

                choix ou illusion du choix ?

              • Cécile dit :

                Pierrot,
                Dans la mesure où c’est une décision mûrement réfléchie, assumée au quotidien dans un environnement familial peu porteur et vécue intérieurement comme une évidence, j’ai effectivement l’impression que c’est un choix mais tu as raison, ce n’est peut-être qu’une illusion, comme beaucoup d’autres choses.

          • Salvia dit :

            Coucou Cécile,
            tu sembles faire un amalgame entre frugivore et se nourrir qu’avec des jus. Ou alors je n’ai pas bien saisi ton propos. Pour l’estomac, s’il n’a pas de muscles, il peut pourtant s’agrandir ou se rétrécir.

            J’avais déjà visionné cette vidéo par le biais d’un autre site. La démonstration est alléchante, de prime abord, mais comme je l’ai déjà dit, cela me semble valable pour des cas de maladies ou de cure momentanée.
            Et puis l’extrayeuse de jus n’est pas donnée 🙁 Pour faire un mauvais jeu de mots je dirais qu’elle est juteuse 🙂 … à la vente…
            Manger cru, voire boire uniquement cru, n’est pas l’affaire de tous les estomacs! Et on peut bien manger fruits et légumes sans acidifier son corps.
            Tiens deux petits exemples pour la route:
            manger des tomates crues acidifie le corps. Les cuire, surtout avec un peu d’huile d’olive, ne l’acidifie pas.
            Manger des carottes sans huile ne permet pas au carotène d’être assimilé par notre organisme. Avis aux lapins 🙂

            • François dit :

              « Avis aux lapins 🙂  »

              heu… même les chauds ? 🙂

            • Cécile dit :

              Bonjour Salvia,
              Désolée s’il y a eu un malentendu. Je ne considère pas du tout les jus de légumes comme une fin en soi mais comme une aide très utile pour avoir de nombreux nutriments directement assimilables quand on a les intestins très abimés, ce qui est mon cas, suite à de nombreuses années d’alimentation inadaptée. Ils ne sont en rien indispensables, mais plutôt une aide très utile. Si mes intestins étaient en bonne santé je n’aurais pas besoin de jus. Et je n’ai pas d’action chez les fabricants d’extracteurs.
              D’après ce que j’en comprends et expérimente à titre personnel, il y a deux grands « systèmes » d’alimentation : soit on mange un peu de tout, soit on mange une très forte majorité (80% des aliments) de fruits et légumes crus. Ce qu’il est important de comprendre, c’est que les deux systèmes fonctionnent selon des logiques différentes et que ce qui est valide dans un cas n’est pas valide dans l’autre.
              Dans le premier cas (régime omnivore), les aliments non adaptés – chairs animales, laitages, farines en particulier – irritent les intestins et les empêchent effectivement de digérer les fibres des fruits et légumes crus, ce qui aboutit au paradoxe que les aliments adaptés (fruits et légumes crus) deviennent effectivement indigestes. On les fait donc cuire pour les rendre plus acceptables par des intestins surmenés mais ce faisant, on leur fait perdre leurs qualités nutritionnelles. C’est à mes yeux une fausse solution.
              Dans le second cas (régime frugivore), la suppression des aliments non adaptés désengorge le système digestif et permet aux aliments adaptés d’être pleinement assimilés. Les intestins retrouvent peu à peu leur équilibre et deviennent à même d’effectuer leur travail, qui est de faire passer à travers leurs parois les nutriments des aliments pour aller nourrir les cellules, et d’éliminer les fibres par les voies naturelles (pour mémoire : les intestins séparent les aliments en 1) nutriments qu’ils font passer à travers leur paroi pour entrer vraiment dans le corps et 2) fibres qu’ils gardent dans le circuit intestinal et éliminent du corps.)
              En fait, ces deux modes d’alimentation sont deux logiques différentes, je dirais même deux dimensions différentes ; ce qui est valable dans un cas ne l’est pas dans l’autre.
              La plupart d’entre nous avons un organisme en état de congestion, d’inflammation et d’acidité massive. Pour ma part, je ne connais personne autour de moi qui soit en bonne santé. Depuis les petits maux qui alourdissent le quotidien jusqu’aux maladies graves, tout le monde souffre d’un problème ou d’un autre. Je ne trouve pas normal que toute une société soit aussi mal en point sur le plan physique.
              Je ne suis pas là pour prêcher la bonne parole, juste pour témoigner d’une expérience qui dans mon cas est porteuse d’une formidable amélioration du bien-être physique et émotionnel, il me semble que ce n’est pas rien.
              A chacun d’écouter son intuition, voire son instinct, et d’aller vers ce qui lui semble le mieux pour lui. Pour ma part, j’ai fait le choix d’essayer autre chose et de voir ce qui se passe, ni plus ni moins, et je veux simplement en témoigner.
              Bien à toi,

              • Salvia dit :

                Cécile,
                merci pour ta longue réponse.

                C’est bien ce que je disais: ce genre d’expérience est valable dans le cas où on a de sérieux problèmes de santé, ce qui semble être ton cas. Et je suis bien heureuse pour toi d’apprendre que cette façon de t’alimenter te permette d’aller vers la santé de ton corps.
                Peut-être que cela me ferait du bien également, mais la motivation me manque …
                Et puis en parlant du coût de l’extracteur et d’un éventuel bénéfice, c’est une (mauvaise ) pensée que j’avais eu en regardant la vidéo il y a quelques semaines, donc cela ne te concernait absolument pas! Toutes mes excuses si tu te sentais visée 🙂

              • Cécile dit :

                Salvia,
                Ma mère a échappé de justesse à un cancer et mon père est en train de mourir de la même maladie après trois ans de combat, de souffrance et d’angoisse.
                Bien sûr, il ne faut pas nier les prédispositions génétiques, karmiques ou autres, mais le cancer est de plus en plus considéré comme la conséquence à plus ou moins long terme d’une acidification (alimentaire, environnementale, émotionnelle, mentale…) massive de l’organisme.
                J’ai juste envie d’essayer autre chose pour ma propre vie.
                Et j’ai en effet tant de « petits soucis de santé » qui me compliquent le quotidien que je trouve que ce n’est pas l’état naturel d’un être humain.
                Comme on juge l’arbre à ses fruits, je ne saurai peut-être que dans vingt ou trente ans si j’ai fait le bon choix, en admettant que je poursuive dans cette voie qui est pour le moment une expérimentation.
                Je te remercie pour tes paroles mais je ne m’étais pas sentie visée personnellement ; ce que tu exprimes a du sens et est tout à fait respectable.
                Amicalement,

              • pierrot dit :

                Cécile l’essentiel est que tu sois en accord avec toi.
                Essaies et fais nous part de tes observations.
                Pour ma part j’ai changé d’alimentation sans avoir de souci de santé et j’expérimente aussi. Et un bon petit morceau de chocolat de temps en temps humm.

              • pierrot dit :

                « Ce qui sauve, c’est de faire un pas et encore un pas… » Antoine de Saint-Exupéry

              • Cécile dit :

                Pierrot,
                Oui, les légumes c’est bien mais un carré de chocolat de temps en temps, c’est sympa aussi.
                Promis, je vous tiendrai au courant.
                😉

          • Salvia dit :

            Cécile, je viens de vérifier ce que tu dis à propos des muscles de l’estomac  » sauf erreur de ma part, il n’y a pas de muscles de la digestion « . Voici ce qui est écrit dans « l’Atlas de l’Anatomie humaine de Vigié-Martin » à propos de l’estomac et en regard d’une coupe de celui-ci: « couche musculaire intermédiaire constituant les parois gastriques. Ses fibres musculaires sont disposées en trois couches: longitudinale, circulaire et oblique. Cette disposition rend les contractions plus efficaces au moment du mélange et de la fragmentation des aliments. »
            Cette couche se trouve à la surface de l’estomac, à l’intérieur de l’estomac il n’y a pas de muscle, mais entre autre des muqueuses.
            Pour moi, il y a donc des muscles de l’estomac 🙂
            En espérant avoir éclairé ta lanterne 🙂 ♥ 🙂

            En ce qui concerne le fait d’envoyer les fibres dans les toilettes, comme tu dis, cela vaut mieux! Car les composter serait une grave erreur pour la santé. Autant l’urine est saine, hé oui, autant les déchets de la digestion sont nocifs!

            • Marie-Anne dit :

              Les filles, les muscles du système digestif sont appelés « muscles lisses » (distincts des muscles striés de notre appareil locomoteur sur lesquels nous pouvons volontairement agir via le système nerveux cérébro-spinal );

              les muscles lisses sont structurellement différents des muscles striés et sont régis par le système nerveux autonome( végétatif).
              (Nos artères comportent aussi des muscles lisses, ainsi que notre système respiratoire (bronches), et notre système Uro-génital.
              Si vous tapez  » muscles lisses » sur votre moteur de recherche, vous devriez trouver de plus amples informations).

              François, je crois que le carotène est assez sensible à la chaleur, donc, oui, je dirais que l’avis de Salvia concerne aussi (surtout?) les chauds lapins! Attention! 🙂 🙂

          • pierrot dit :

            Je vais faire simple.
            Des extracteurs de jus il n’en existe pas dans la nature, des fruits il n’y en a pas partout et pas localement en toute saison.
            Alors que vivre de lumière, on peut le faire partout et localement en plus. 🙂
            Pourquoi s’embêter avec des intermédiaires ?

            • Cécile dit :

              Pierrot,
              En effet, mais pour une fois que la technologie nous offre un outil (extracteur de jus) qui nous permet d’améliorer notre santé, ce serait dommage de s’en passer.
              Et je t’assure qu’on ne « s’embête » pas, la vitalité que l’on expérimente après quelques jours de cure de jus de fruits et légumes est au contraire un immense plaisir que l’on ressent dans tout le corps.
              Bien à toi,

            • François dit :

              🙂 Haaa… vivre de lumière, un rêve que j’ai réalisé récemment. En fait j’ai remplacé la canule à café par une ampoule de 100 watts… résultat: je ne peux plus m’assoir sans avoir encore faim…. c’est grave ?
              🙂
              … bon je reconnais que ma question est sans fondement…

          • Margelle dit :

            Muscles lisses… mon ignorance me fascine (pour paraphraser Lacan)… Je viens de regarder sur internet, mais cela ne me renseigne pas sur l’effet de la nourriture sur mon estomac… ou mes intestins… personnellement je ne suis d’aucune chapelle, et sais qu’on peut être naturellement porté sur les végétaux ou la viande…. selon la constitution de chacun… j’avais regardé la vidéo sur les crudivores et l’ai trouvée assez convaincante, même si je ne l’ai pas expérimenté parce que pas ma priorité…. Mais qu’en est-il de l’effet des fruits et autres légumes crus à long terme ? je pense que certains êtres y ont accès tout naturellement sans dommage. (quand je pense que certains sont amenés à manger des écorces pour survivre !). Bon, je vais peut-être mieux me documenter, mais si vous avez des réponses positives, elles m’intéressent.

            • Marie-Anne dit :

              Margelle:  » Mon ignorance me fascine »:
              1) à chacun son domaine; pour ma part, mon ignorance est abyssale dans des tas de domaines!
              2) de toutes façons, Pierrot te dirait sûrement, que reconnaître son ignorance, c’est le début de la Sagesse!

              Pour ce qui est des fruits et de mon alimentation,, j’essaie ( pas toujours hélas!) de suivre ce qui fait du bien à mon corps et à mon moral, dans les limites du  » raisonnable » , tout en me rappelant que ma pensée et mes croyances créent ( donc attention à la culpabilisation).
              Pour ce qui est du Prana, je suppose que cela se fera/ fait tout naturellement. On verra: je reste « à l’écoute »! 🙂

              • Marie-Anne dit :

                « Attention à la culpabilisation », donc,
                …j’enlève le  » hélas »! 🙂

              • pierrot dit :

                Marie-Anne, s’observer soi-même et rire de soi tout simplement.

              • Margelle dit :

                Eh ! Marie-Anne !! je plaisantais, j’aime bien rire de moi…. comme le dit Pierrot ci-dessous ou dessus !! 🙂 🙂

              • Marie-Anne dit :

                🙂 Margelle!

                Oui, Pierrot, je suis assez pour rire de moi (avec gentillesse)!
                J’observe, je prends conscience – et donc de la distance;
                je ris de / et j’aime (les deux, affectueusement) ….moi et ce qui m’entoure ( un Pierrot canadien ou une Margelle française, compris, of course!) 🙂

              • Margelle dit :

                🙂 Marie Anne ! oui, rire de soi, (avec gentillesse bien sûr), ça évite 1. de se prendre trop au sérieux , 2. que l’autre rit de toi avant toi, 3. de rire de l’autre puisque tu es déjà suffisamment occupée avec toi !!!
                4. de rire de la façon que tu apprécies, donc très ego- narcissique 🙂 et en plus c’est plutôt jubilatoire…. re 🙂 ♥…

              • Marie-Anne dit :

                Oui, Margelle: mais moi je commencerais par  » rire (gentiment) de soi c’est : 1) jubilatoire 2) libérateur » , et puis j’embrayerais avec tout le reste !
                🙂 🙂 🙂

              • Margelle dit :

                Waf, Marie Anne :-), je reconnais tout à fait là ton très beau sens de l’ordre, de la justesse, de la mesure, de la hiérarchisation… qui rend tout ce que tu dis limpide… comme l’eau qui coule tranquille…
                Eh oui, je suis un peu « désordre » et les numéros étaient là pour séparer, en fait je ne hiérarchise pas. Pour moi tout se mêle, tout va ensemble, mais je dois reconnaître que ça fait souvent « brouillon » et que je ne facilite pas la tâche de l’autre !! La question (copie à rendre à la Pentecôte 🙂 ) est de savoir de quoi est faite la vie : ordre ou désordre ? les deux sans doute… ♪♫♪ le tout étant de reconnaître ce qui est. Quand je crée je passe d’abord par un chaos monstrueux, effrayant, que j’allège, épure… c’est souvent vertigineux…. le propre de la création… désarçonnante… destabilisante.

                François, ce sont des ampoules de 200 w qu’il faut pour toi !! essaie, tu verras 🙂

          • Bonsoir Cécile,
            « alimentation acidifiante dont résulte une grande majorité des maladies actuelles, de la fatigue chronique à de nombreux cancers »
            …. et dont résulte, aussi, bien souvent, certains champignons, et les champignons pour s’en débarasser ce n’est pas de la tarte, à côté : les virus et les bactéries : c’est du gâteau !
            Sourire
            Frèd

          • chris1953 dit :

            j’ai commencé depuis une semaine à peine le régime cru végétaux et fruits de Thierry Casasnovas (youtube) et déjà je ressens les immenses bienfaits de cette alimentation pour ceux qui se posent des questions concernant les éventuelles carences qui suivraient à la suite d’un tel régime à long terme, allez voir ses vidéos…C’est fabuleux ! amitié

    • François dit :

      Coucou Cécile,

      Merci de ton témoignage 🙂

      Pour ma part je trouve génial que tu te lances dans une aventure et je ne peux que te féliciter ! Je sais et tu le dis , tu feras cette expérience en conscience et donc tu ne pourras que grandir..♥
      Oui merci et perso, je veux être au courant des résultats , enfin pas les techniques nous sommes d’accord, non les résultats sur ta vie, ton corps, ton être et ton cœur… Car c’est un geste d’amour que tu t’offres là et il y aura des retombées divines… et cela me comble quand une personne sur cette planète s’aime et le dit, le partage, l’offre …. ♥ ♥ ♥
      à bientôt donc… 🙂

      • Marie-Anne dit :

        Bien d’accord avec François:
        bonne expérimentation, Cécile 🙂 ; suis ton intuition et ce qui te semble le plus favorable! <3 <3 <3

        • Cécile dit :

          François, Marie-Anne,
          Merci !!!
          Les seules choses que je peux dire avec certitude pour l’instant, n’ayant encore que peu de recul (environ trois semaines), c’est que :
          – Le mieux-être physique, émotionnel et mental sont pour moi une évidence, et se manifestent dès la première semaine;
          – J’ai d’abord été portée par une période d’euphorie, comme si tous mes systèmes faisaient l’expérience d’un grand soulagement ;
          – Les effets de la détoxication sont puissants et se sont fait sentir à partir de la fin de la deuxième semaine. Comme pour un jeûne, j’ai eu des maux de tête et diverses douleurs dans le corps, qui duraient quelques jours et s’en allaient. Apparemment, les zones les plus sensibles de mon organisme se manifestent les premières (chez moi, le système ORL) ;
          – Mes goûts alimentaires se sont modifiés, je supporte de moins en moins les graisses cuites en particulier, alors que j’adorais les chips, et je n’ai plus de fringales comme j’ai eu toute ma vie (je mangeais toutes les deux ou trois heures).
          Voilà pour le retour d’expérience. Pour l’instant je reprends des légumes bouillis et quelques céréales sans gluten pour ne pas imposer à mon organisme un changement trop rapide. Et je garde un peu de thé (sans sucre) et de chocolat (noir) pour apaiser mon corps émotionnel quand il se sent malmené, ce qui est le cas ces jours-ci pour des raisons familiales.
          Je précise que je demandais à mes guides depuis des années de m’aider à aller vers cette alimentation, je ne veux surtout pas faire de prosélytisme ou me poser en exemple à suivre, cela n’aurait pas de sens. Et je suis consciente que ce choix peut sembler difficile à comprendre, voire inquiétant. Je ne prétends pas que je ferai cela toute ma vie, mais pour l’instant c’est ce que je veux expérimenter.
          Quoi qu’il en soit, merci du fond du cœur pour votre précieux soutien.

          • Soleil Bleu dit :

             » Et je suis consciente que ce choix peut sembler difficile à comprendre, voire inquiétant. »

            Qui ou quoi veut comprendre et s’inquiète ? Le coeur lui ne pense pas et n’a pas vocation à « comprendre », seule sa vibration de Joie ou de tristesse nous renseigne sur la direction prise.
            Et tu la prends avec beaucoup de conviction et d’authenticité qui signe l’aspiration à la libération de l’Âme, de nos Âmes.
            Merci à toi Cécile d’avancer dans les pas de la confiance en l’écoute du ressenti de ton Être ♥☼♫♥
            Belle route

          • François dit :

            Merci Cécile de ta réponse 🙂 , c’est courageux à toi de suivre ta voie , celle vers laquelle ton cœur résonne. Il est clair que rien n’est définitif ! Passer des chips (moi aussi j’adore ça et suis très très gourmand pour plein d’autres choses 🙂 ) à une alimentation consciente demande des réglages.

            Comme toute démarche vers qui nous sommes, il est un temps pour y penser, s’habituer à l’idée du changement, puis vient un temps pour structurer l’idée et la faire naître dans la matière, puis un autre temps pour l’action , ensuite un temps pour ‘savourer’ le résultat et enfin un temps de coupure relative afin de rester continuellement à l’écoute du corps et de ses annexes. Cela peut prendre le temps qu’il faut et qui est juste pour chacun, le seul endroit intéressant a conserver, observer, à mon sens, c’est le mouvement intérieur , la détermination et l’amour de soi qui accompagne l’ensemble du processus.
            L’euphorie de ton organisme qui te remercie d’avoir structurée l’idée puis de l’avoir actionnée, le corps qui se désintoxique de ses charges émotionnelles et alimentaires du passé, la plénitude de l’ensemble qui vit qui il est dans cette vie et… la joie du cœur qui a vibré l’amour que l’on se porte à soi-même dans la tempête.
            Je t’embrasse chère Cécile.
            Bonne continuation sur ton chemin de lumière ♥

            • Cécile dit :

              François,
              Je suis très émue par ton soutien.
              Vraiment, merci.
              Là je manque de mots et suis un peu fatiguée pour une réponse plus élaborée mais sache que tes encouragements m’aident beaucoup.
              Encore merci.

    • Soleil Bleu dit :

      Go ! Cécile ☼
      Cette belle aventure t’appelle et tu y réponds avec ton Âme, je ressens la lumière de ta démarche s’alliant à celle de ta personne et ton audace à sa mise en action, pleine de sagesse et de confiance, me ravit.
      Le Tout n’est que Possibles à réaliser, retires-en tout le bien que te procures l’harmonie de ton Être avec celui que tu entreprends là ♥
      A nouveau monde, nouveaux travaux avec outils de réalisation inédits 🙂
      Merci d’être cet esprit pionnier en la matière (sans jeu de mots 😉 )

      • Cécile dit :

        Soleil bleu,
        Merci pour tes deux si beaux messages !
        Oui, c’est un appel de l’âme et du cœur et il est difficile d’y résister, même si l’application au quotidien n’est pas toujours aussi fluide que je le voudrais. Mais je sais que c’est important de faire cette expérience. J’ai la conviction d’aller vers celle que je veux/dois devenir, c’est comme si j’avais changé de ligne temporelle, mais c’est un peu difficile à décrire. Si tu veux on pourra en reparler.
        Bien à toi,

    • Kass75 dit :

      Justesse generosité lucidité, … quand vous aurez ouvert les yeux et perdu tous vos cheveux , vous et d autres sous son joug, il faudra ramasser tout le monde à la petite cuillere…
      Attention danger. Attention à l addiction à ses videos, dont il est tres difficile de se défaire. Les adeptes ont besoin de leur dose quotidienne du Guru, pour savoir comment penser, comment manger.
      La moindre remise en question est banni. Celui qui s ‘oppose ou doute est qualifié de  » en acidose  » et  » non detoxiné ».
      Entendons nous bien il est tres bien de ne pas manger de chair animale. Mais là, on est dans tout autre chose, car ceux qui tombent sous l influence du site vivre cru ne mangent peut etre que des jus, et des fruits, et des legumes, mais en compensation ils sont accrocs à leur guru.
      Le phenomene d ‘addiction est toujours bien present mais il a pris une forme beaucoup plus pernicieuse et dangereuse.
      Merci mr le Passeur pour cet espace Libre.
      A bon entendeurs .

  26. Soleil Bleu dit :

    Bonjour à tous les amis d’ici et d’ailleurs..

    Je reviens aujourd’hui sur le site alors que jeudi soir j’ai longuement échangé avec vous, mais le ciel a retourné le long message que je vous adressais à… l’expéditeur. Fausse manip, j’ai fermé mon com au lieu de le publier, qu’il en soit donc fait selon Son dessein ♥

    Je ne peux vous retourner du congrès que ce que j’en ai vécu à mon niveau, du fond de mon intériorité, au regard du sens que je donnais à ce rassemblement , somme toute quelque chose de très personnel, même si j’avais conscience de porter en moi la présence, voire les attentes, d’autres personnes. Je vais donc vous livrer un vécu ordinaire, d’un évènement particulier sinon hors du commun pour l’intention qui y était portée par les organisateurs et les nombreux non-participants physiquement.

    J’ai été au congrès dans la seule intention de rencontrer mes frères et sœurs humains, dans la joie anticipée de pouvoir ressentir de façon démultipliée la vibration nouvelle qui s’invite et nous convie au changement de paradigme qui s’impose de manière de plus en plus visible. Je n’attendais Rien de plus, Tout était donc à découvrir dans la forme que « ça » prendrait.
    A l’arrivée, il m’a été soufflé que j’étais conviée à une rencontre d’un autre tenant avant même que je n’entre dans la salle, à l’instant où la personne avec qui je cherchais la porte d’entrée de la maison de la chimie m’a royalement zapée en la franchissant sans plus s’occuper si je la prenais dans la figure ou pas. J’atterrissais là ou j’étais, « sur Terre », et paradoxalement ça m’allait bien de situer physiquement mon terrain de jeu de la journée.

    J’entre dans la salle, et là je ressens, naturellement mais sans l’once d’un doute, que c’est la Terre entière qui est présente dans cet espace, y brille toute la lumière du cœur autant que celle de l’égo que la planète abrite. Et à l’intérieur de moi, je porte la planète entière, chaque Être présent en cet instant est un fragment de moi, je suis Nous. Je vais donc résonner avec la planète entière, prendre son poult véritable en matière de fréquence vibratoire, le mien ! Je remercie en silence .
    Les conférences s’enchaînent, leur contenu m’est familier mais l’entendre de la voix des chercheurs qui s’impliquent à les rendre visibles leur donne une dimension particulière, je goûte à ces rencontres, mon cœur une fois rassasié de cette lumière nouvelle me dit au milieu de presque chacune d’elle « dors maintenant ».

    Louisetta me dit que la musique est très belle, je la rejoins dans son silence et la savoure moi aussi….Des gens posent des questions à Humbatz Men, des égos derrière moi les commentent de leur « savoir », crispation, puis immédiatement « tu l’as en toi ça », regarde !, je vois, allègement, je compatis, …Je suis en présence avec les cranes de cristal posés sur l’estrade, une main serre mon bras, Klaus Dona me dit « que vous disent les cranes ? » je lui répond « ma tête ne sait pas mais mon cœur lui, sait » « c’est bien » me répond-t-il. C’est sobre, j’aime la sobriété…Humbatz Men est là, je suis tellement touchée que cet homme soit présent dans cet environnement urbain, je regarde le lieu tellement éloigné de la nature avec laquelle il est en communion, c’est le guerrier impeccable fidèle à sa mission, la reconnaissance que j’éprouve à ce sacrifice me permet d’alléger la tristesse que j’éprouve à l’y avoir contraint….Un égo finit les phrases d’Alan Butler avant lui, contrariété, « c’est toi », « va voir », je vois, pardon, compassion….Louisetta avec sa fraicheur et la générosité qui l’habite, « c’est Soleil Bleu » ! Je suis encore en relation avec les cranes de cristal que je viens tout juste de quitter, « oh ! Surprise ! des gens du site du Passeur », non, Le Passeur ! Pardon !!! Mais où est la barbe blanche de 2 m sensée symboliser la sagesse qu’il nous offre ? Le visage d’une femme avec un teint de porcelaine inédit, sorti tout droit d’un tableau de Botticelli se tient à ses côtés, l’ensemble s’impose à moi de façon complètement surréaliste, et trop vite, panique à bord, pas le temps de m’ajuster à l’instantanéité de l’instant, je m’embourbe dans les mots creux et quelques phrases sans intérêt, mais ouf ! le Passeur n’est pas prolixe en paroles et marche à la sobriété dans l’échange, j’aime la sobriété…..L’égo qui avait traduit « le serpent à plume » en aztèque trouve qu’enfin la dernière question qui vient d’être posée est la première intéressante, crispation, « vas voir », je vois, légèreté, pardon, compassion…..Humbatz Men est solitaire et remonte l’allée, j’ai une envie irrépressible d’aller vers lui, il va partir à Carnac après le congrès, comment approcher quelqu’un sans lui parler, je voudrais juste ressentir son Être, je trouve l’acte trop saugrenu et renonce à m’offrir ce cadeau, je le remercie intérieurement de sa présence…..Louisetta me confie la force et la beauté des sentiments qui la lient à son frère, Amour magnifique…..
    Mon ordi veut faire des mise à jour et va fermer dans 3mn, alors je vous embrasse tous avant cet au revoir imposé.
    ♥☼♥

    • Margelle dit :

      Encore un beau cadeau de sincérité, vérité, Soleil Bleu. Merci de nous l’offrir avec ta spontanéité… Je suis réellement touchée par ce que tu nous fais partager. J’imagine que mes réactions auraient été assez semblables aux tiennes… lors de ces grands rassemblements, je ressens trop de manifestations qui ne correspondent pas à ce que j’attends, tout en reconnaissant qu’elles existent et en m’apprivoisant doucement. Il se crée également de belles rencontres ; la tienne et celle de Louisetta est superbe ! Je vous fais entièrement confiance à toutes les deux pour la retranscription de la vibration perçue. Elle correspond, je pense, comme tu le dis, à celle de la terre actuelle…. un mélange de plusieurs niveaux, comme à l’intérieur de nous, également….
      Je t’embrasse avec un immense sentiment de reconnaissance pour l’acte que vous avez posé. ♥♥

      • Soleil Bleu dit :

        « Elle correspond, je pense, comme tu le dis, à celle de la terre actuelle…. un mélange de plusieurs niveaux,… »

        Oui Margelle, tu as bien senti que cette vibration s’exprime dans des nuances particulières qui s’accordent en ce moment pour la symphonie finale. C’est vrai que ça fait mal encore un peu aux oreilles, mais ça va l’faire 🙂
        Je t’embrasse ♥

      • pierrot dit :

        C’est justement ça le hic l’attente.
        Alors soyons vigilant!

    • Soleil Bleu dit :

      Oups ! j’avais pas vu la longueur de mon com, heureusement qu’il n’est imposé à personne de le lire 😉 je finis donc ma petite aventure du 6 octobre.

      J’oscille telle une funambule durant ce congrès, entre la nouvelle vibration portée et soutenue par l’humanité entière présente en ces lieux, et la présence de nos égos « malins » qui sont parvenus néanmoins à s’y introduire et s’y conserver une niche.
      En étant là, et en acceptant que je sois porteuse de chaque fragment d’or ou de suie reçu ce jour, j’ai la chance de sortir du concept d’ascension pour vivre sa réalité telle qu’elle se matérialise objectivement, qualitativement et quantitativement, dévoilée de tous oripeaux new-ageux, religieux, idéalistes ou encore philosophiques. Je l’ai là enfin à ma portée mon/notre ascension, nulle part ailleurs qu’ici et maintenant, son image boitante sous les yeux, un son qui peut se faire grinçant, je respire son odeur un peu acre, gôute à sa saveur sucrée/salée parfois un peu écœurante, je la touche et peut mesurer les efforts et le travail qu’il lui reste à fournir pour seulement reconnaître et animer l’ombre de ce qu’elle Est.
      Mais c’est aussi cette rencontre, qu’on pourrait presque ressentir impudique, d’avec ce qu’ ELLE EST vraiment, qui la rend si touchante de vérité et grâce à quoi s’invite sans effort le Pardon et la compassion . Elle en est où elle en est cette élévation vibratoire et spirituelle de l’humanité, mais au final, elle confirme de manière magistrale son existence et peut légitimement s’exprimer face aux énergies déployées dans l’Univers en « Je Suis ».
      Je l’Aime d’Etre réelle et Me suis reconnaissante de m’en/nous sentir digne d’en Être chacun un élément aussi modeste que déterminant et indispensable au Tout .

      Je regarde tous les habitants de la terre présents dans la salle, je mesure d’un coup que les égos qui donnent de la voix ou de l’attitude sont peu nombreux parmi tous ceux qui sont dans une écoute attentive et ouverte. Ils sont une toute petite minorité mais leur présence imposante et dérangeante fait croire à leur puissance et leur force.
      Je pense alors à Urantia Gaïa, à ce qui l’illumine et ce qui cherche sans y parvenir à faire taire son nouvel élan, je ressens alors un optimisme joyeux au fond du cœur qui dit  » plus de doute maintenant, pas de machine arrière possible, on est partis et on va inévitablement y arriver ».
      Je me retourne, Louisetta est partie, je le savais, j’avais senti la tristesse finale de cette belle Âme offerte à la générosité et au partage de l’énergie d’Amour qui l’habite. Merci à toi ma belle de m’avoir accompagnée avec bienveillance et humour dans le monde des humains 😉

      Je vous aime et vous embrasse tous chaleureusement.
      In lakesh chères lucioles du nouveau firmament qui s’annonce ♥♥☼♥♥

      • François dit :

        Merci Soleil Bleu,

        » plus de doute maintenant, pas de machine arrière possible, on est partis et on va inévitablement y arriver ».

        🙂 c’est clair ! Encore un peu de courage pour nous tous…. car oui , nous y sommes.

        • Soleil Bleu dit :

          Oui ! courage, détermination, audace et vigilance, de gros nids de poules vont tenter de nous offrir des alibis en or pour nous faire reculer, mais…..trop tard ! la Terre a déjà décollé 🙂 🙂 🙂

      • Louisetta dit :

        chère Soleil Bleu, tu as vécu cette journée avec ton regard: un regard global, essentiel, fluide, réceptif, avec un filtre fait de généreuses émotions et sensations.
        Tu as été un rayon de soleil pour moi.

        Je t’embrasse.

        • Soleil Bleu dit :

          Sans ta présence pour le refléter, il serait resté dans l’ombre ma chère Louisa ♥☼♥
          Tu as un diamant au fond de toi ma belle, qui importe tellement de seulement laisser rayonner de ses milles feux.
          Tu es une belle rencontre Louisa, et pour l’Ermite que je suis, en vue de me faciliter cette rencontre avec le Monde que je savais inéluctable, l’Univers m’a encore fait un beau cadeau en me faisant grâce de ta présence.
          Merci infiniment Louisa, et sois aussi légère que ton cœur est généreux, le Monde a besoin de tous ses atouts en ce moment pour attiser le brasier qui nous enflamme tous de son feu purificateur.
          J’te fais plein de bisous ♥♥♥

      • Marie-Anne dit :

        Très joli compte-rendu, Soleil Bleu! Tu saisis le moment présent avec beaucoup de facilité; on te suis pas à pas dans ce qui t’arrive et dans tes réflexions qui pourraient si bien être les nôtres!
        Merci , de tout cœur.

        [Évidemment, grosse déception: le Passeur n’a pas de longue barbe!
        Il a les cheveux un peu longs, tout de même ?( je ne dis pas comment je l’imagine, moi; je ferais trop rire!) 🙂
        Passeur, si tu nous écoutes, ……pardonne-nous, nous avons l’esprit si jeune! 🙂 ]

        Je t’embrasse, Soleil Bleu, et te remercie aussi pour le message de ton coeur, à la fin de ton commentaire: « plus de doute, maintenant, pas de machine arrière possible, on est partis et on va inévitablement y arriver. » OUI <3

        • Soleil Bleu dit :

          Marie Anne,
          Je peux te dire que je n’ai ressenti, par la grâce du Pardon, que des cœurs ce jour là, et certains étaient en souffrance, oui. lorsque les scories apparaissaient et que je les nettoyais en moi, c’était sans conteste mon cœur le maitre d’œuvre. La compassion était son empreinte, elle ne venait pas de moi cette compassion, elle naissait d’elle-même, à l’écho du vrai Pardon, tel qu’il m’a semblé l’avoir accordé dans sa totalité pour la première fois. Sa propriété de transmuter la suie en or est puissante, aujourd’hui je peux en témoigner.
          Seulement pour ça…..et d’autres étincelles plus personnelles, je sais que ce rassemblement n’était pas un évènement tout à fait ordinaire. Chacun, présent ou pas, y puisera quelque chose d’important pour lui-même.

          Sinon bravo ! tes talents visionnaires sont en pleine expansion 😉 Le Passeur a bien des cheveux longs !!!!!
          heuuuu !!!! Attends….j’suis pas en tenue pour te parler là !?!?! 😉 🙂

          Je t’embrasse M.A ♥

          • Marie-Anne dit :

            Oui, tu as dû rayonner beaucoup de Lumière lors de ce congrès, Soleil Bleu! Merci encore à toi et à Louisetta!

            En ce qui concerne mes talents de visionnaire en pleine expansion: hélas, je dois bien reconnaître qu’ils ne sont pas encore aussi déployés que je le souhaiterais; donc, tu peux encore continuer à écrire tes commentaires en tenues aussi légères que tu le souhaites! 🙂
            Mais (merci Passeur), je m’entraîne, comme tu vois! 🙂 et, … dès que ma vision s’affine, je te tiens au courant, Soleil Bleu, …que tu puisses passer une petite laine! <3

          • Margelle dit :

            Merveilleux témoignage Soleil Bleu !! 🙂

        • pierrot dit :

          Esprit jeune ?
          Oui soyons comme des enfants insouciants.
          Le plus important est justement dans son contraire.
          Et si on tombe et bien on se relève en se pardonnant nos erreurs.
          On rencontre sa destinée souvent par les chemins qu’on prend pour l’éviter. – Jean de La Fontaine
          La peur de la chose amène la chose alors pourquoi en avoir peur?
          Le lien c’était la jeunesse ensuite l’insouciance ensuite …

      • Katerina dit :

        Merci Soleil Bleu ,

        Vraiment merci pour ta grande lucidité et pour ton analyse qui me semble venir directement du cœur .
        Je t embrasse
        Catherine

        • Soleil Bleu dit :

          Merci Katerina, je suis effectivement en lien avec le cœur, ce congrès m’y a aidé, sous une forme inattendue il est vrai, comme d’hab, mais plus que d’hab.
          Je t’embrasse aussi.

          • pierrot dit :

            comme d’hab, mais plus que d’hab.
            J’aime ces réponses claires et précises. 🙂
            En bon normand je te réponderais
            peut-être ben qu’ oui peut-être ben que non.

            • Soleil Bleu dit :

              Pierrot, il faudrait un livre pour seulement témoigner de toutes les interactions d’une journée, ce n’est ni le lieu ni le but de cet endroit. De plus, le 3/4 de ce que je vis est fait avant tout pour que je le vois et le traite de mon intériorité, un exercice solitaire et humble dans sa forme, qui n’a de témoin que ma foi et ma bonne volonté à faire du mieux que je peux en l’instant.

              • pierrot dit :

                Et oui c’est toute la différence entre la réalisation et la connaissance.
                Quand je parle des arbres on ne me comprend pas forcément mais comme je le réalise cela ne me préoccupe pas.

              • Soleil Bleu dit :

                C’est extra ce que tu dis là Pierrot ! ça résonne fort en moi et…ça m’fait du bien 🙂

      • Cécile dit :

        Soleil Bleu,
        Oui, Louisetta et toi portiez, en quelque sorte, nos attentes quant à cette conférence du 6 octobre ; vos deux regards se complètent à merveille pour nous faire vivre un peu de cette journée riche en belles rencontres.
        Je suis profondément émue à la lecture de ton témoignage. Ta façon d’aller à l’essentiel rend vaine, en ce qui me concerne, toute tentative de compréhension, d’analyse. Et en même temps, cela me parle – non pas à mon esprit mais à mon cœur.
        Si ta vision, ta perception et ta compréhension de l’événement qu’était cette conférence me touchent beaucoup, c’est parce qu’elles me parlent de l’humanité, une humanité en marche, cahin-caha, vers la lumière, une humanité que nous portons collectivement et dont nous ne sommes chacun qu’une particule – infime et importante à la fois. Par tes yeux je vois cela, et je vois toute la beauté et, parfois, la maladresse, de notre élan vers le ciel…
        Sois-en remerciée.
        PS : Comment ? Le Passeur n’a pas une longue barbe blanche ? Patatras, encore une illusion qui s’effondre…

        • Louisetta dit :

          Oui, l’humanité se dirige vers la lumière car la vie nous attire gracieusement à elle. Mais si cette humanité ne fait pas le travail de base de l’émotionnel, toutes les connaissances et les tentatives spirituelles ne resteront qu’un joli folklore bien verni, un nouveau système comme l’ancien mais avec une coloration pleine de bons sentiments qui sonnera comme un échappatoire, un déni bien pire que celui qui, au moins, ne prétend rien de spirituel.
          Je commence à me demander si avec toute cette bonne volonté, il ne serait pas plus urgent de faire des congrès sur l’art d’accueillir et de dissoudre nos peines et nos blessures, sur l’art de reconnaître nos grandes peurs! notre humanité, nos limites, nos vices et nos plaies. Sur l’art de les voir, le courage de les regarder en face, l’intelligence de les vivre tous les jours. (la base, en fait)

          De toutes manières, face à nous-mêmes, notre quotidien, nos conflits avec les gens qu’on aime le plus, on ne peut guère se mentir. On ne peut pas tricher avec l’amour et le non-amour. C’est pourquoi je crois que la vie nous surprendra toujours. Je ne connais guère une personne de mon entourage qui ne soit sollicitée par la vie a faire le ménage en elle-même. Et mon intuition me dis que ça ne se fait guère en quelques mois. C’est pourquoi, je ne crois pas qu’on doive s’attendre à se lever un beau matin avec la vie toute rose, les lapins roses qui volent et les extra terrestres qui nous sourient gaiement. Je crois surtout qu’on va créer ce monde à mesure qu’on acceptera de lâcher des choses en nous. De ce nettoyage seul peuvent émerger des attitudes vraiment conscientes et adultes.

          Voici mes simples réflexions…

          Je vous embrasse, les filles.

          • François dit :

            …. Louisetta

            Personne à mon sens ne sera ‘oublié’ , ni ne pourra se soustraire en ce qui concerne son propre ‘nettoyage’ et en cela tu as parfaitement raison ! Chacun devra balayer devant la porte de son ego et de son cœur…. c’est inévitable ! 🙂

            Après, qui peut savoir le temps que cela prendra ? De quelle façon cela va se faire (exponentielle ?!) ?
            Quelle aide monumentale nous avons en ce moment, et qui en fera quoi ? Toutes ces questions ne relèvent pas de nous et …. heureusement ! Mais….. mais je constate chaque jour et de plus en plus d’avancées incroyables chez de plus en plus de gens. Honnêtement je pourrais presque parler de ‘miracles’.
            Les uns vont puiser dans des livres, d’autres en une thérapie, d’autres encore à travers la nature ou les animaux, et encore, et encore….
            Chacun va , quelques fois sans le savoir , ‘enclencher’ un processus de guérison ou d’auto-guérison avec l’aide de ‘supports’ autant uniques que surprenant. Et les résultats sont de plus en plus flagrants. Des relations s’éclaircissent, des âmes se rencontrent, des projets naissent de ci de là et transforment le monde, des cœurs s’ouvrent, des consciences s’élargissent, des tentatives, oui c’est bien ça , chacun , à sa mesure, tente ! 🙂 🙂 🙂
            Et ça c’est quelque chose ! ♥
            L’autre soir , alors que je mangeais avec ma compagne chez des nouveaux voisins, l’homme de la maison nous dit :  » Je me plais vraiment dans ce quartier, je ne sais pas pourquoi mais il y a comme quelque chose de spirituel  » ….
            Je peux te dire que lorsqu’ils sont arrivés au printemps dernier, je n’aurais pas misé un centime sur le fait qu’un tel mot sorte sérieusement de sa bouche (ou de son ♥) et pourtant…. Il l’a dit ! et le plus surprenant c’est qu’il le pensait, le vibrait, et j’en étais profondément heureux. Bien sûr le chemin reste à faire, mais le chemin ce n’est rien, ce qui importe c’est de prendre la décision de se mettre en marche. Après la manière, le temps qu’il faudra, et le résultat ne sont que secondaires.
            Se réveiller le matin et constater que tout a changé est quelque chose qui existe déjà pour de plus en plus de personnes, pour ma part c’est ça que je regarde, que je vis et que je partage.

            Et pour finir, les « congrès » sur l’art d’accueillir, existent chaque seconde à travers tout ce que nous sommes amenés à vivre, ou que nous choisissons de vivre, à travers nos expériences et ce que nous décidons d’en faire, à travers le sourire d’un enfant et la détresse d’un sdf; à travers un mot ou un non-regard, à travers toi et nous quand nous écrivons ou lisons ici sur ce site. Tout est là, la question pourrait être:

            « que décidons nous d’en faire ?  » Est-ce que cela reste que nous sommes ‘d’accord’ ou non avec ce qu’on lit, entends, voit, expérimente ou … est-ce qu’on mets en place du temps et de l’énergie pour en sortir l’essence, l’enseignement ?

            Je t’embrasse Louisetta et merci de nous offrir qui tu es, oui merci du fond du cœur…

            • Katerina dit :

              Honnêtement je pourrais presque parler de miracles .
              Merci François , c est ce que je suis en train de me demander .
              Il se passe également des choses surprenantes autour de moi .
              Je n ai pas besoin de forcer quoique ce soit .
              Avec encore des erreurs , je pourrais meme dire heureusement .
              Ma seule présence et mes paroles changent les choses .
              Je ne sais pas comment cela s effectue , c est sans doute le miracle de la vie , de l amour qui nous entoure .
              En laissant faire , en lachant prise tout en restant dans l attention , le monde change .
              Cela ne se fait pas non plus du jour au lendemain .
              Mais qui sait …
              Je t embrasse
              Catherine

            • Marie-Anne dit :

              « …ce qui importe, c’est de prendre la décision de se mettre en marche. »

              « …les congrès sur l’art d’accueillir existent chaque seconde à travers tout ce que nous sommes amenés à vivre, à choisir de vivre, à travers nos expériences et ce que nous décidons d’en faire,… »

              Oui, François, tout à fait! Voilà de belles paroles de sagesse! (Encore un petit miracle? 🙂 …mais non, je plaisante- je suis dans une phase de (gentille) taquinerie pour l’instant! Un effet secondaire des énergies puissantes?) 🙂

              Louisetta, je comprends ta détermination et ton  » coup de sang »! Tu es jeune, sincère, passionnée et lucide, mais l’important est que toi, tu aies discerné ce qu’il y avait à discerner lors de ton expérience du congrès; …et l’important est aussi que tu ne cèdes pas à l’énervement ou au jugement vis-à-vis des égos que tu y as vus ou entendus: tires-en lucidement les conclusions qui te sautent au cœur, mais n’abaisse pas tes vibrations par exaspération ou par impatience.
              Ça c’est aussi une leçon, derrière la leçon – et je peux très bien t’en parler car j’y suis confrontée moi aussi!
              Je pense aussi que -sans pour autant manquer de vigilance- il ne faut pas vouloir récurer à toutes forces! Laissons venir ce qui demande à être transmuté, et ouvrons simplement notre cœur!

              Je vous embrasse tous les deux! <3

          • Margelle dit :

            Louisetta, un petit mot « à chaud »… Je suis totalement en accord avec ta vision… Ce chemin que tu réclames (es-tu d’accord sur le mot ?) je le réclame aussi. Parce qu’il est beau en soi… Parce que transformer la matière c’est de la pure beauté. C’est la plus belle qui soit, parce qu’il y a une oeuvre qui se fait, et voir une transformation à l’oeuvre, c’est magique.
            Mon conjoint, compagnon, évoquait hier le « Mat » du Tarot, disant : le Mat, c’est notre matière, qui nous est donnée pour que nous ayons une oeuvre à créer ou recréer. Nous savons que la matière est énergie, vibration, qu’elle est illusion, mais notre vocation d’homme est de la prendre en compte, de l’explorer, de la rendre consciente, de la transmuter. Le petit sac porté par le Mat est chargé de toutes nos mémoires à rendre conscientes. Un jour, on ne sait pas quand, ni comment, c’est fait, nous pouvons laisser le sac, rendre la matière à la matière et aller dans le spirituel. Purement et simplement, mais ça se fait quand l’oeuvre est faite entièrement…. ». C’est la grâce. . Je suis tellement d’accord !! je le sens vraiment ainsi… Et c’est la joie et la jubilation…. Le spirituel naît de cette oeuvre…
            Je t’embrasse mille fois pour tes mots…

            • Louisetta dit :

              Merci Margelle pour ce partage de ton compagnon qui me parle beaucoup…
              Je me sens vraiment sur la même longueur d’onde que vous deux!

              François: Bien sur que je suis d’accord avec toi sur le fond. Je vois bien aussi que sans même s’en rendre compte des gens auparavant très fermés parlent aujourd’hui de certains sujets comme si ils en avaient toujours été convaincu… Et bien sur que l’humanité est en marche de manière assez touchante, d’ailleurs. Ce que tu cite est très juste!
              Mais en parallèle, je pense qu’au delà de l’ascension il y a des choix individuels. C’est une vague, et chacun la prend comme il veut. Mais pour ceux qui ont une bonne planche de prête, faite de lucidité et de courage, il faut y aller, et aller le plus loin possible dans la liberté intérieur, dans l’enlèvement de nos barrières.

              Et même si demain dans les hautes sphères on nous annonçait qu’en fait l’ascension de la terre est prévue pour dans 100 ans, que c’était juste un avant gout, ça ne changerait absolument rien pour moi. Je continuerais le chemin dans les mêmes principes, il me semble.

              En effet, le congrès de la vie est le plus puissant. Cependant, je constate autour de moi que bien des gens sont en proie à leurs souffrances et leurs noirceurs qui remontent naturellement au contact de la montée vibratoire (comme pour moi) et qu’on vient spontanément me demander quelques clés pour les « gérer » au mieux. Il y a donc bien des méthodes précises, des savoirs faire à partager chacun à son échelle, et à pratiquer pour qui se sent prêt. C’est à mon sens un travail d’expérimentation intime, mais encadré par un art et une compréhension de notre fonctionnement qui peut se transmettre.

              Concrètement, quand ma meilleure amie m’appelle en larmes pour me dire « Louisa, je ne sais pas ce qui m’arrive, j’ai une vague de déprime forte, une boule au ventre, un sentiment d’humiliation sans raison, et un manque d’affection que je ne parviens pas à combler, il se passe quoi? Et je fais quoi avec tout ça là tout de suite? » je me vois mal lui dire: « écoutes, ma chérie, tout va bien aller dans le meilleur des mondes, tu n’as rien à faire, au fond de toi tu es amour alors ne t’inquiètes pas, laisse couler, détends toi, arrêtes de pleurer, ça va passer tout seul, l’ascension s’occupera de toi, connectes-toi à ta part lumineuse -sous entendu, rejette cette part d’ombre-… » j’exagère un peu, mais parfois on entend ce genre de discours, parce qu’il y a visiblement une peur collective de ressentir pleinement ce qui émerge.
              Et si on a pas conscience de ce réflexe, on va enfouir encore et encore et continuer à chanter « peace and love »! (ça on sait faire, pas de souci !)

              C’est pourquoi je préfère me garder de tomber dans le « tout va bien, tout est en marche quoique je fasse »
              Si je suis honnête, j’ai encore pleins de peurs en moi et l’envie profonde de me retrousser les manches et de mettre les mains dans le cangoui.

              Quand je parle d’accueil, c’est l’accueil de nous même. Je crois qu’on peut aller nourrir tous les Africains, loger tous les sdf, méditer 5 heures par jour dans sa chambre ou seul sur une montagne (facile d’aimer inconditionnellement, seul sur sa montagne) si le soir ou le lendemain, ou même une semaine plus tard, on se dispute avec émotion avec son conjoint, qu’on réagit mal à une parole ou qu’on ressent vaguement une peur nous secouer le ventre, c’est qu’on a rien déraciné du problème de base.

              • Margelle dit :

                Louisetta, il me semble que le Passeur répond parfaitement à ton questionnement actuel dans son dernier article « les recoins de notre humanité »… Je ne vais pas paraphraser ses propos… ils sont là… Apparemment on fait appel à toi, et c’est super, bien qu’un peu lourd certainement. Une charge t’arrive, à laquelle tu vas pouvoir mesurer là où tu en es de l’intégration de ta conscience ; on ne peut transmettre que ce que l’on a réellement intégré : sacré boulot ! (j’en sais quelque chose, je suis régulièrement en défaut sur mes acquis !). Pour ton amie, je dirais presque (et pas du tout cyniquement) « génial, elle va pouvoir entamer son travail de mise au clair, de débroussaillage, de mise au jour, extirper, creuser…  » et elle peut se faire aider, Le Passeur en parle très bien. Il existe des tonnes de gens capables… ayant fait un chemin (sinon le chemin)… Ne pas nier leur souffrance, surtout, mais la prendre en compte, et c’est au travers de ton propre vécu que tu peux trouver les mots pour l’aider à entamer une démarche personnelle, qu’elle seule peut trouver.
                Voilà Louisetta, ma petite participation, je ne sais si elle te parlera, mais je suis de tout coeur avec toi…. ♥♥♥

              • Louisetta dit :

                Tout d’abord, merci beaucoup pour votre sollicitude.

                Margelle, En effet, pour l’avoir lu et relu, l’article du passeur sur les derniers recoins de notre humanité me parait très juste (sourire)

                Pour l’instant je tente déjà de m’aider moi-même, ça me parait une bonne base, mais oui, il se trouve que mes proches qui ont la maison en feu font de plus en plus appel à moi pour me demander des éclairages et des conseils techniques, parce qu’ils savent instinctivement que je me suis posé les mêmes questions, bien que je sois loin d’avoir tout éclairée. En plus, le nettoyage émotionnel n’est jamais qu’une étape
                Je partage donc mon expérience lorsque demande il y a, et donne quelques clés qui me semblent essentielles, une sorte de petite notice de ce qui a fonctionné de mon coté pour l’instant.
                Ce qui est nouveau n’est pas la noirceur qui vient foirer nos relations d’amour, non, ça c’est depuis des siècles, c’est qu’actuellement la plupart des gens en ont « marre » et veulent trouver de vraies issues.

                Parce qu’il ne faut pas se mentir, si le monde en est là c’est qu’on est à peu près au niveau zéro dans comment traiter notre souffrance. On ne sait pas la traiter intelligemment.
                On est allé sur la lune, on a développé de nombreuses technologies et savoirs, et chaque jour des milliers de chercheurs s’évertuent à trouver de nouveaux, atomes, de nouveaux manuscrits, de nouvelles thèses, des millions de gens dépensent de l’énergie pour faire fonctionner notre société dans toute sa complexités, mais pour la plupart des gens sur cette planète on est incapables de gérer une peur.

                On les camoufle avec moult drogues chez les jeunes, on la fuit élégamment dans des médiations dans l’astral chez les plus murs, on la brime et lui tape dessus chez le chrétiens de base, on s’y identifie totalement quelquefois lorsqu’on a besoin de se créer de histoires pour exister, et ainsi de suite, les mêmes réflexes se font sous une quantité de formes selon l’environnement culturel et le contexte. On ne sait pas gérer notre peine. On la gère comme des enfants, avec des réflexes de facilité et d’identifications. C’est la patate chaude de l’Histoire.

                Et tu as raison de le dire, Marie-Anne, il y a peut-être une colère en moi qui va émerger bientôt et que je pourrai libérer. Je la vois bien arriver. Colère que je ne veux guère enfouir pour la simple raison que ces temps ci je ne parviens plus à mettre ces choses dans un tiroir. C’est devenu un contre réflexe. Mais je la perçois bien et elle fait partie de l’état des lieux de ces derniers jours. Elle va passer à la poêle de l’amour comme les autres, ne t’en fais pas (rire)

                Plus sérieusement, oui, je ne m’en cache point, il y a une colère de voir une telle bonne volonté générale de sortir de la mélasse, mais avec une telle peur de faire face en nous-même à ce qui se présente.
                Nombre d’amis qui m’ont appelés en détresse, et a qui j’ai envoyé des conseils techniques et des vidéos de Darpan qui me paraissaient adaptées précisément, pour me voir répondre: « ok. Bien. je regarderai tout ça et je testerai plus tard, quand j’aurai le temps… » sous entendu: « ça me fait peur de lâcher finalement, je préfère donc encore un peu reculer l’échéance »

                Je ne condamne pas ça, on fait tous comme on peut et le bon timing est essentiel, mais dans ces moments là, je constate qu’il nous faut juste être clairs avec nous mêmes. Ces personnes viennent en demande sincère d’une part d’eux même, et repartent en courant, poussées par d’autres parts. Quelle confusion.

                L’autre soir, je sortais avec une bande de gars fort sympathiques et galants, en école de commerce et forts éloignés des sphères qu’on appelle « spirituelles ». Et je me suis rendue compte, en parlant avec eux, que si on approfondie, ils avouent bien volontiers qu’ils ne sont pas prêts à certaines choses. L’un d’eux m’a dit: « non, moi, pour l’instant, tout ça me fait peur, je ne veux pas savoir, je ne me sens pas prêt, je préfère enfouir et je verrai plus tard, en attendant je profite des plaisirs de la vie » avec un sourire frais et généreux, en donnant ce qu’il pouvait donner, sans prétendre plus.
                Eh bien, mon Dieu comme ce discours honnête m’a parut sain et de bonne base!

                Voila pourquoi je prône la clarté et l’honnêteté rigoureuse dans ce que nous ressentons vraiment, même si ça ne nous parait à première vue pas « ascenssionelement correct ». Qui sait si ce n’est pas la base de toute démarche de déconditionnement.

                Je vous embrasse avec toute mon affection.

              • pierrot dit :

                Heu est-ce que les arbres en disent autant ?

              • Margelle dit :

                Je crois que oui ! si on sait les entendre ! ! !

              • Louisetta dit :

                Je ne comprends pas bien ta question. Mais les arbres n’ont visiblement pas le travail de déconditionnement que nous avons a faire.

              • pierrot dit :

                Louisetta, alors pourquoi ne t’en inspires-tu pas ?

              • Louisetta dit :

                @Pierrot:

                Parce que nous ne sommes pas nés arbres, mais hommes. Et que nous avons une merveilleuse tache: transformer l’ombre en lumière.

                Encore faut-il accepter de voir l’ombre.

              • Margelle dit :

                Louisetta, ta démarche me paraît totalement dans la voie qu’il nous est conseillé de prendre !
                Comme tu l’indiques des congrès ne serviraient à rien, mais nous nous pouvons servir !!! à condition de faire la démarche telle que tu la décris 🙂
                Et tous les coups sont permis… Ce matin mon compagnon, qui a horreur des victimes, vient d’alpaguer une handicapée qui se réclamait prioritaire Il s’en est suivi une petite passe d’armes entre eux… J’ai réussi à ne pas me sentir mêlée à leurs propos !!! eh bien c’est nettement mieux ainsi… Sa façon de voir, c’est la sienne !!!! ouahoui !! 🙂

              • Louisetta dit :

                Merci beaucoup, Margelle, pour ton soutient chaleureux…

              • Cécile dit :

                Bien d’accord avec toi, Louisetta, la clarté et l’honnêté sont essentielles. C’est aussi, pour ce qui me concerne, ce qui est le plus difficile tant j’ai peur non seulement de blesser autrui (et ensuite d’avoir mauvaise conscience), mais aussi de regarder droit dans les yeux mes manques et mes ombres intérieures. J’y travaille, j’y travaille, mais quel chantier… Ton exemple est en cela très inspirant pour moi et je t’exprime ma gratitude !
                Bien à toi,

              • Katerina dit :

                Cécile ,

                Quand nous avons éclairer notre intérieur , façon de parler ,
                les autres se révèlent et nous pouvons vraiment alors les voir .
                C est la neutralité qui révèle l autre .
                A ce moment là nous ne jugeons plus et donc nous nous ne jugeons plus . Il n y a plus de confusion .
                Bises
                Catherine

              • Cécile dit :

                Catherine,
                Très juste !
                😉

              • Louisetta dit :

                Quelle belle honnêteté, Cécile! je suis admirative…

                Et tu as raison Katerina, plus le nettoyage se fait, plus on peut voir les autres. Et cela demande de l’amour aussi.

              • Katerina dit :

                Louisetta ,

                Cela demande de l amour aussi , oui , de l amour pour soi , et encore de l amour pour soi .
                Si on veut que l amour soit .
                Bises
                Catherine

              • Margelle dit :

                Louisetta et Cécile, je partage, vous vous en doutez, vos façons de sentir et de vivre la quête du Graal. Je rajoute juste, parce que vous ne le dites pas, mais je pense que c’est vécu, la joie qu’il y a à oeuvrer ainsi… Ouvrant la porte et les fenêtres à tout l’air qui peut s’engouffrer dans nos coeurs… les mains ouvertes à la vie, avec la rencontre également des peurs que nous abordons et apprivoisons… J’ose parler ainsi en votre nom en y joignant le mien… 🙂 Il y a de la joie à oser la lucidité… Je vous remercie pour vos présences.

          • Cécile dit :

            Chère Louisetta,
            Oui, l’ego spirituel est un piège. Lequel d’entre nous ne s’y est pas fourvoyé un jour ou l’autre ? Bien sûr, moins j’y tombe, mieux cela vaut, mais le but est peut-être moins de m’en garder vertueusement que de reconnaître que j’y suis tombée et d’en sortir, car comme toute étape sur mon parcours, cela contribue (ou non) à ma progression, selon que je le dépasse ou pas.
            Accueillir Ce-que-je-suis dans sa totalité, c’est aussi cela. Voir les aspects peu flatteurs de qui je suis et me pardonner, c’est-à-dire reconnaître que cela a fait partie du parcours mais que je n’en ai plus besoin.
            Cela participe de ces fameuses zones d’ombres que le Passeur nous proposait de mettre en lumière durant cette méditation collective du 29 septembre – et qui pour ma part continuent de me sauter à la figure depuis. Alors je regarde, j’accueille, je pardonne…
            J’ai parfois l’impression que c’est sans fin, comme si la part émotionnelle de qui je suis était un bateau prenant l’eau de toutes parts, tandis que ma conscience essayait désespérément d’écoper… Je suppose qu’il y aura une fin, un moment où le plus gros du ménage sera fait. Je n’y suis pas encore !
            Comme d’autres rassemblements de ce type – où je vais très rarement – je suppose que la conférence du 6 octobre était aussi l’occasion de cela : savoir où nous en sommes, collectivement, non seulement du point de vue des recherches menées par les différents intervenants mais aussi du point de vue de l’assistance en tant que représentante d’une humanité en chemin vers l’éveil. Etre indulgents envers nous-mêmes, ce n’est pas s’imaginer que tout est rose, mais plutôt accepter que notre parcours de « guerriers de lumière » est semé d’embûches et d’ornières qui sont là pour notre croissance…
            Je t’embrasse affectueusement,

            • Katerina dit :

              Louisetta ,

              A la lecture de tes commentaires , je ressens beaucoup de lucidité .
              Ce qu il me vient à l esprit c est que tout est là .
              A nous de faire le travail nécessaire , car à mon sens et par rapport à mon chemin rien n est donné , bien que nous soyons aidés .
              J ai cette certitude que tout est en nous .
              Nous n avons pas à sauver qui que ce soit et ça c est vraiment difficile à comprendre et à vivre .
              Je ne suis pas non plus un espoir pour les autres .
              Je cherche à ne plus incarner des choses qui n ont aucun sens .
              Que ce soit en spiritualité , en sentiments , car tout change tout le temps .
              On peut toujours rever le monde , seulement etre face à lui révèle .
              Chacun son chemin d ailleurs .
              Nous voulons créer un monde ?
              N est ce pas une illusion de plus ?
              Tout est là et a toujours été .
              Je t embrasse
              Catherine

        • Soleil Bleu dit :

          Chère Cécille,
          Je sais intuitivement que tes yeux voient toutes les dimensions de ce que mes yeux ont vu, autant que tu saisis la nature hybride de la résonnance ressentie en mon intériorité. Et tu as complètement raison, cela n’a de sens profond qu’envisagé à l’intérieur d’un battement de cœur plus vaste, à l’échelle de l’humanité. L’humanité matérialise l’infini et la variété de toutes les pulsations que j’émet, Je suis donc Elle, ramenée à une échelle à partir de laquelle il m’est possible de faire, puisque j’y aspire, la tâche du moment pour laquelle l’Univers me dit que je suis prête.
          Avec toute mon affection Cécile et Merci de ta perception multidimensionnelle qui ouvre un champ de possibles en reconnaissance et acceptation de Tout ce que l’on porte en soi/Soi.
          Encore Merci à toi ♥

        • pierrot dit :

          Ha bon ?
          Moi qui croyais au père Noel.

          • Soleil Bleu dit :

            Mais le Père Noël existe Pierrot ! Faut juste pas aller le chercher à la gare quand il frappe à la porte de notre cœur. Allez ! distribution de cadeaux autant qu’on en veut… et qu’on en mérite bien 🙂

      • Ambre dit :

        « In lakesh, » soleil bleu….

    • Taoufiq dit :

      La limpidité, simple beauté, de ton commentaire sur la conférence est tout simplement For-miDable !
      Merci Soleil Bleu 🙂

      • Soleil Bleu dit :

        Je suis touchée Toufiq par l’enthousiasme de ton com, je t’en remercie avec beaucoup de chaleur. En plus, il nous permet à tous de ressentir ta présence sur le site. C’est bon d’apercevoir ton rayon de lumière. Jonas nous a parlé de toi il y a pas longtemps, cela t’annonçait déjà à nouveau parmi nous…..:-)et t’es bien là 😉
        Je m’en réjouis ♥
        Gros bisous

    • pierrot dit :

      Merci pour la simplicité de ton commentaire 🙂

  27. Louisetta dit :

    Bonjour,

    Eh oui, il m’a aussi fallut bien deux jours pour laisser décanter mes réflexions et mes ressentis autour de cet événement.

    Ce fut une journée amusante dans les rencontres.
    En effet, comme l’a sous entendu Soleil bleu, nous nous sommes rencontrées de manière fortuite, car figurez-vous que dans le grand amphi nous nous sommes assises sans le savoir à deux places l’une de l’autre! -mais je crois que vous ne serez pas plus surpris que nous ne l’avons été de cette proximité inconsciente-
    Soleil bleu est venue vers moi me demander avec une grande spontanéité si je n’étais pas Louisetta (sourire) et je suis vraiment ravie d’avoir fais sa connaissance. (Au passage, je m’excuse grandement, chère Soleil Bleu, d’être partie si rapidement pour prendre mon train, mais d’avoir omis de te dire au revoir, comme une mal polie!)

    Nous sommes également allé, avant la fin de la journée, saluer le passeur et sa charmante compagne. Nous avons eu plusieurs fous rires dans la journée, mais le meilleur était au moment ou Soleil Bleu, sans voir le badge accroché sur le passeur avec son nom, et alors que je la présentais, l’a salué et lui a demandé naïvement si il était un membre du site. ^^C’était un grand moment.

    Bon. Trêve de plaisanterie.
    Concernant le fond du congrès, je ne vais pas être new-agement consensuelle et je dirai ce que j’ai ressenti de tout ça.
    Je suis admirative du travail fourni par ces chercheurs, qui ont enquêtés en pionniers sur bien des sujets tels que l’Égypte ancienne, les crânes, la notion d’espace et de temps etc mais aussi des organisateurs, qui ont programmés un tel rassemblement avec une générosité évidente.

    Mais je suis également déçue. D’une part parce qu’il n’y a rien qui a été dit que nous ne pouvons savoir en relisant les articles de ce site ou d’autres sites bien faits. (Ceci dit, en une heure et demi, un chercheur ne peut exposer qu’un plan résumé et une brève conclusion de ses recherches, c’est évident. Et l’intérêt d’une telle journée était surtout, il me semble, dans le concept du rassemblement)
    Mais surtout parce que j’ai un sentiment de gâchis. Je m’explique: ce que j’ai perçue de l’ambiance générale est une bonne volonté, un amour de fond, une sincérité, et une recherche réelle de vérité… Mais le tout sapé par une fausse note.
    Et cette fausse note provient à mon sens qu’encore une fois bon nombre d »artisans de lumières’ comme on aime à s’appeler, se réfugient dans ces connaissances encore éparses et ‘exotiques’ comme un refuge, un baume, une manière de rêver, de se rassurer, autour d’un vocabulaire fleurit, avec de grands mots vagues et à la mode, mais derrière lesquels on ne ressent pas forcément la profondeur et le nettoyage rigoureux qui amène un vrai amour simple.

    Je ressens que peu, finalement, osent aller au fond de leurs parts d’ombres. Entre les discours new age hyper optimistes sur l’avenir, les enfants indigos, les shakras, les mantras, les extra terrestres qui vont venir nous sauver, discours certes sincères et qui partent du coeur, mais dans lesquels il manque la part de reconnaissance de l’ombre, et les informations diverses et variées, pleines de détails, de mélanges de symboles et de mantras, comme autant de pièces de puzzle détachés, auquel il semble manquer une trame de fond: celle de l’amour qui brule, qui purifie, qui unifie réellement et qui simplifie l’esprit.

    A t-on vraiment besoin de s’éparpiller autant? Est-ce qu’on est pas en train de faire comme ceux que nous avons tant dénoncés, mais avec un langage différent et fleurit?

    Est-ce que dans ce type de course à l’information, nous ne sommes pas en train de nous égarer dans un carnaval de détails, un méli-mélo de masturbation mentale qui nous excite parce que c’est célestement exotique, afin de nous éloigner toujours plus de ce qui ne peut-être dit avec des mots, qui est simple et essentiel, qui est vrai et humain en nous?

    Est-ce qu’on ne met pas la charrue avant les boeufs, et est-ce qu’il ne vaut mieux pas se concentrer sur notre part d’humanité qui est en peine et si touchante comme une enfant perdue, plutôt que de nous envoler dans l’astral en abandonnant lâchement ce pour quoi nous nous sommes incarnés? Est-ce que ce n’est pas la voie de la facilité, finalement, et même, est-ce que ce n’est pas, sinon dangereux de griller les étapes, ou au moins dommage pour nôtre réelle évolution?

    Vraiment je souhaite que là ou nous nous croyons éveillé nous nous rendons compte de notre endormissement. Nous ne valons pas mieux que la masse des gens parce que nous nous disons « spirituels »
    Nous ne devons sauver que nous même, et cesser de fuir l’essentiel devant le florilège fluorescent de la vague new-age, qui est exactement la même fuite que celui qui passe son temps à regarder une émission creuse à la télévision le soir.
    C’est un regard peut-être un peu sévère, mais je crois qu’il n’est plus le temps de s’échapper, pour ceux que le baptême du feu intérieur appelle.

    Après, chacun est libre de se protéger de la vague actuelle, qui est en réalité bien au delà des mots, et de se bercer aussi longtemps qu’il le souhaite, il n’y a pas de mal à ça. Mais je crois qu’il est important de ne pas se mentir sur ce qu’on veut vraiment.

    • Le Passeur dit :

      Je souscris à ce que tu dis Louisetta. Et je pense que tu dois faire surtout référence à l’intervention de Drunvallo Melchisedek à laquelle moi même je n’adhère strictement à rien. Maintenant il ne faut pas oublier que le Congrès n’avait pas pour thème le travail intérieur. Et je crois que les autres participants présents sur place ont amené ce qu’ils devaient et que la présence d’Humbatz Men a sérieusement fait monter le taux vibratoire lorsque c’était nécessaire.
      Moi-même ait été peu disert lorsqu’on s’est croisés mais j’avoue n’avoir eu que 6 heures de sommeil en 3 jours comme en ont témoigné mes yeux rouges et j’ai du évoluer au radar toute la journée.
      J’ai demandé à Humbatz Men en privé, faute de temps en public, s’il pensait que l’humanité allait pouvoir éviter le pire cette fois et qu’elle allait réellement commencer à marcher vers un Âge d’Or. Son « oui » a fusé sans hésitation et il a déploré que l’archéologue anglais Thompson ait à ce point travesti les prophéties mayas en son temps et ait été suivi du gouvernement mexicain.

      • marie christine dit :

        Bravo Louisetta ! Merci pour ton compte-rendu plein de franchise, de lucidité et ton souci d’impartialité .
        Après cette lecture, il me vient une question saugrenue : Peut-on aimer dans le noir ? Ou a-t-on toujours besoin d’une lampe de chevet allumée ?

        • pierrot dit :

          Oui Marie-Chritine pour l’amour dans le noir c’est ce qu’on appelle transmuter.
          ‘Tu seras aimé le jour où tu pourras montrer tes faiblesses sans que l’autre s’en serve pour affirmer sa force.’ Cesare Pavese.
          http://www.youtube.com/watch?list=UUV0e27mxN-sQTYzkexIw-rQ&v=hmMpIudIR0E

        • graffitique dit :

          Quelques lueurs volcaniques pourraient dissiper un peu de cette noire pénombre, lorsqu’il s’agirait d’amour. Le shutdown étazunien peut-il être mis en relation avec ça ? Cette question semble plus saugrenue que la tienne, Marie-Christine. Pourtant…
          Merci à toi Louisetta, et à toi, Passeur, pour vos observations qui répondent amplement et justement à l’essentiel.
          Notre curiosité d’occidentaux semble parfois révéler une tournure étrangement affamée de spectaculaire : ceci nous exposerait peut-être, comme une sorte de « backdoor », à une sorte de déformation virale de la perception. Tout aussi « saugrenu », je l’admets… bref

          • alain dit :

            Oui Graf, cela pourrait s’appeler le matérialisme spirituel 🙂

          • marie christine dit :

            Merci Pierrot pour cette très intéressante et très instructive video (bravo Lilou), et cette citation admirable !

            Graffitique, je pense que c’est l’époque elle-même qui est saugrenue, avec un flot de questions sans réponses mais beaucoup de révélations à venir, j’en suis persuadée .

            • graffitique dit :

              Oui Alain, tu résumes très bien l’idée.
              Je me souviens d’une video de Jérémy Narby (  » Jeremy Narby : Plantes et chamanisme  » – http://www.youtube.com/watch?v=Y5J4UEa1_Qs )
              qui précise assez bien ceci (entre autres), précisant qu’on a perdu de vue le fait de notre déracinement, et par conséquent la notion de coopération entre différentes formes de vies et de cultures.
              En l’occurrence, si on ne se débarrasse pas de nos « tics » mentaux, tout encombrés défensivement d’exclusions et de préjugés, on n’a aucune chance de progresser dans une perspective d’universalité.
              En clair, on est dans le déni.
              Louisetta a mis un coup de pied (gracieusement certes ^^) dans la fourmilière et curieusement je m’attendais à ce qu’elle le fasse. Je ne crois d’ailleurs pas que ce soit seulement une question de génération, mais seulement d’âme et de conscience.
              Entre les générations il y a, il doit avoir fluidité, continuité d’un processus, on ne peut pas envisager les différences comme une forme de clivage. A méditer 🙂

            • graffitique dit :

              Précision : selon moi c’est exactement de cette posture de déni inconscient que procède le plus souvent cette appétence de l’occidental pour les formes spectaculaires (probantes ou pas d’ailleurs^^). C’est à l’évidence une lourde porte de fer fermée sur les formes subtiles – ou même une sorte de pierre tombale.

              • alain thomas dit :

                Et oui mon Graf 😉
                On parle en fait de la loi de causalité qui dit que toute cause à un effet et qu’ainsi, tout est conditionné.
                C’est comme cela qu’une société ou qu’une culture se construit, sur la base de conditionnements qui vont à l’encontre de ce que nous sommes réellement.
                Avec cette vision erronée, nous perdons toute liberté car même nos choix sont conditionnés par nos acquis et nous n’arrivons pas à contrôler notre propre esprit.
                Ce n’est pas grave Docteur, il est juste souhaitable d’être conscient du problème.
                Alors, il est bon de revenir à notre vraie nature, dans la pacification de notre esprit, en étant attentif à tout ce qui émerge (les pensées).
                Si nous parvenons à reconnaître nos pensées pour ce qu’elles sont, alors nous pouvons déconstruire progressivement et gagner graduellement des espaces de compréhension de plus en plus profonds. C’est ainsi que nous acquerrons la sagesse des humbles ou des enfants.
                Le problème ce sont nos pensées car c’est avec elles que nous créons le monde.
                C’est pourquoi je lisais tout à l’heure plusieurs commentaires qui parlaient de « l’extérieur ».
                Bien sûr qu’il y a un monde relatif, duel, qui sépare, divise et hiérarchise et qui semble exister indépendamment de nous. Mais ce monde n’est qu’illusion, illusion même de la forme et de toutes les apparences.
                Dans la Réalité, il n’y a pas d’extérieur, il n’y a pas de séparation entre notre esprit et ce qu’il manifeste. Car ne nous méprenons pas, le monde qui se manifeste devant nous n’est que la projection de nos pensées. Il n’y a pas de séparation entre notre pensée et sa manifestation, entre le sujet et l’objet, entre le roi et le sujet. Tout n’est que projection.

                Dans l’absolu, le temps n’existe pas mais dans le monde où nous évoluons, il y a bien une notion de temps, de séparation, de dualité. C’est tout le paradoxe de la co-existence des deux réalités.
                Pour comprendre ou avoir un aperçu de ce qu’est l’Absolu, il faut trouver l’équilibre du funambule qui marche sur son fil entre deux… au milieu, bien calé entre le ciel et la terre car tant que nous sommes incarnés, nous n’avons pas d’autre possibilité que de trouver cet équilibre et de ne pas chercher à faire plus car c’est là que commence le matérialisme spirituel.
                Bien à toi Graf 🙂

              • graffitique dit :

                Je crois que je préfère pour le dessert, Yelloystone plutôt que yellowcake 🙂
                Avec de la bière svp

              • alain dit :

                blonde ou brune la bière mon Graf 🙂

      • Louisetta dit :

        C’est vrai, le travail intérieur n’était pas le thème du congrès. Ce que j’énonce ne se réfère qu’à une impression générale, et, oui, par quelques aberrations qu’on a pu entendre dans la vidéo conférence.
        Je précise que je ne regrette absolument pas d’être venue pour de multiples raison, ni d’avoir contribué financièrement à l’exposition des savoirs de ces chercheurs courageux.
        Humbatz Men était effectivement impressionnant par sa seule présence. De toutes manières, la vie dépasse nos entendement, nous surprend toujours, c’est tant mieux!

        Cependant, ton image de funambule me revient en mémoire et je crois que c’est vraiment cet équilibre simple qu’il faut garder en axe, avec pour cap l’impeccabilité, toujours et encore.

        Concernant la fatigue, je comprends complètement ! (j’avais moi même dormi 4 heures la nuit précédente) et c’est déjà bien d’avoir pu échanger quelques peu.

    • Margelle dit :

      Merci Louisetta pour cette si belle sincérité, qui je suppose n’a pas dû être si facile à dévoiler ! J’ai l’impression d’y avoir été…

    • alain dit :

      Oui bravo Louisetta ainsi qu’au Passeur pour sa réponse humble et franche.

      Je retiens que l’humanité va non seulement pouvoir éviter le pire mais qu’elle « allait réellement commencer à marcher vers un âge d’Or ».
      Nous le voyons bien chaque jour.
      Il est possible maintenant de dessiner sur la même toile l’effondrement de l’Ancien et l’avènement du Nouveau.
      Passeur, tu nous avais offert une petite vidéo sous forme de dessin animé qui avait quelque peu choqué si tu vois ce dont je veux parler.

      Nous pouvons avoir deux regards pour le moins : celui qui consiste à ne voir que ce qui s’effondre sans expliquer que cet effondrement provient déjà du basculement de la Conscience Globale, c’est déjà fait et c’est définitif…. et celui qui consiste à ne voir que ce qui est beau. Il y a maintenant tellement d’occasions de voir la transformation dans tous les domaines. Alors bien sûr des pans entiers s’effondrent et cela ne fait que commencer mais voyons-nous cet élan formidable d’une jeunesse qui ne dit pas son nom et dont Louisetta est un parfait exemple de courage, de lucidité, de joie de vivre et d’audace.
      Avions-nous à son âge, nous les anciens, cette vision du monde, de l’humain, de la façon dont la planète doit être traitée…. non bien sûr, pas avec cette acuité.
      Il ne s’agit pas de faire des éloges mais simplement de réaliser que l’humanité a besoin de montrer son plus noir visage pour révéler sa lumière.
      Il faut être allé au tréfonds de la douleur et de la nuit pour avancer tête haute dans la lumière.
      La jeunesse qui s’éveille recèle des trésors de vertus, pas de celles de la morale mais un savant mélange d’audace et de compassion, doublé d’une Ethique qui naît d’elle-même, se révélant dans la Sagesse des Cœurs dévoilés.
      L’image du funambule doit rester l’image forte de ce que nous sommes. J’ajouterais que ce funambule marche nu sur son fil, qu’il est seul, tout en étant le Centre de l’Univers.
      Qu’il y ait des civilisations multiples dans des plans différents ne fait aucun doute. Qu’il y ait des niveaux de technologie différents ne fait aucun doute.
      Mais qu’est-ce donc que la Sagesse, qu’est-ce donc que l’Amour ?
      Y aurait-il plusieurs sagesses, plusieurs amours ?
      Pouvons-nous réaliser que l’infiniment petit et l’infiniment grand se rejoignent en un point sans que l’on puisse comprendre ce que cela signifie vraiment parce que ça nous dépasse ?

      Pouvons-nous laisser le mystère s’épaissir au fur et à mesure de nos questionnements ou alors garder la foi solide et la tête courbée, comme le dit Louisetta :

      « Est-ce que dans ce type de course à l’information, nous ne sommes pas en train de nous égarer dans un carnaval de détails, un méli-mélo de masturbation mentale qui nous excite parce que c’est célestement exotique, afin de nous éloigner toujours plus de ce qui ne peut-être dit avec des mots, qui est simple et essentiel, qui est vrai et humain en nous? »

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Louisetta pour ta franchise.

      J’ai déjà ressenti les impressions que tu décris, lors de certaines conférences ou de certaines lectures.
      Il est clair que le plus important pour nous n’est pas de nous égarer dans « un méli-mélo de masturbation mentale qui nous excite parce que c’est célestement exotique »…ou rassurant, ou exaltant, ou démarquant, ou Dieu sait quoi d’autre, encore! 🙂
      Le plus important pour nous, je le sens, est de nous tourner vers La Lumière Que Nous Sommes; de l’amener à nous, en conscience ; de la rayonner en nous et autour de nous, et de porter notre attention, notre pensée, notre imagination et nos désirs, vers tout ce qui nous élève. Ainsi, nous (nous) nettoyons , nous transmutons, nous évitons de nourrir l’obscurité et nous projetons et créons du Beau et du Lumineux.

      Dommage que ce congrès n’ait finalement pas débouché là-dessus ( semble-t-il)!
      Mais, je suppose qu’il y a tout de même eu des moments intéressants et des moments vibrant fort.

      Cela dit, certains ont fait remarquer que seuls des hommes intervenaient au cours de ce congrès, ce qui peut expliquer son côté très « Yang »!
      Il aurait sans doute fallu trouver un meilleur équilibre masculin/féminin!

      • Cécile dit :

        Oui, j’en avais parlé par e-mail avec l’organisatrice de cette journée, qui m’avait dit qu’ils avaient eu du mal à trouver des femmes souhaitant intervenir, ce que je peux comprendre, et que l’important était moins les personnes que les énergies présentes. Je souscris pleinement à sa remarque, mais il semble qu’au niveau de conscience où nous en sommes, on ait encore besoin de présences féminines pour assurer un peu d’énergie yin malgré tout…

    • François dit :

      Louisetta,

      Merci de t’être donné la peine de partager ton expérience et tes ressentis. J’ai un grand sourire dans le cœur en te lisant car la vibration de ton message dénote à quel point tu es lucide et cela me ravit.
      Tellement de choses pertinentes dans ton texte , comme celle-ci que je prends au hasard: « je crois qu’il n’est plus le temps de s’échapper, pour ceux que le baptême du feu intérieur appelle.  » Oui Merci ! ♥

      Passeur ,

      Le ‘oui’ qui a fusé est une réponse , non pas à une peur , mais à une intuition , à un appel de notre plus profond intérieur qui sait depuis belle lurette qu’il n’y a d’autre alternative … et j’en suis également réjouit . Merci ! ♥

      Et bonne récupération à vous deux…. 🙂

    • acacia dit :

      Merci Louisetta, pour le compte-rendu, très clair et très honnête, que tu as pris le temps de nous faire ici ♥
      Je conçois bien la part de déception qui a pu s’infiltrer en toi à l’issue de cette journée.
      Quand les mots retombent il n’en reste que l’essence – et parfois elle se révèle assez inconsistante.
      Mais certains aspects de cette essence peuvent grandir en nous et se manifester ultérieurement, on ne sait jamais.
      J’aurais aimé lire, par exemple, que le crâne s’était exprimé en public ! C’est ça qui aurait engagé un véritable bouleversement vibratoire ! Mais bon, il ne communique apparemment pour l’instant qu’en tête à tête.
      Est-ce qu’il existe des cœurs de cristal ? Le cœur à cœurs pourrait receler une puissance d’Amour plus à même de s’étendre à toute Vie, non ? Quoiqu’un cœur cristallisé… 🙂
      Je te souhaite, Louisetta, et je souhaite à tous, une très lumineuse et joyeuse journée ♥♥♥

      • François dit :

        🙂 🙂 🙂 Acacia,

        C’est vrai que si le crâne parle, que le Passeur marche sur l’eau et que Louisetta multiplie les croissant au beurre avec soleil Bleu qui soigne les aveugles …. ça aurait eu une autre gueule !!! ha ha ha ….
        Je t’embrasse… tout fort !

        • acacia dit :

          Mon cher François, je vois bien que tu es un homme de peu de foi ! 🙂
          Qu’un crâne d’origine cosmique s’exprime ouvertement serait un événement, certes inhabituel, donc nouveau, mais programmé avec simplicité et intelligence ce serait un beau moment d’éveil… une télépathie vibratoire compréhensible, peut-être ?, ça nous fait tellement défaut.
          Gros bisou ! 🙂 🙂

      • Marie-Anne dit :

        🙂 🙂 🙂 Bon, au prochain congrès, on envoie Acacia et François!

        …et, réflexion faite, j’irai aussi ( on ne sait jamais, Acacia pourrait multiplier les crânes , et François faire parler les croissants au beurre: je ne veux pas rater ça! 🙂 )

        • acacia dit :

          Marie-Anne, tu débordes de bonnes idées ! 🙂
          Mais je préfèrerais que François transforme en un délicieux petit vin de Savoie n’importe quelle eau du robinet. Pour ma part j’essaierais bien le coup de la multiplication des bretzels, pour l’accompagnement – pas celle des crânes, non, je ne sais pas bien ce qu’il y a dedans, si je cafouille on risque de se retrouver à l’âge de pierre.

          • Marie-Anne dit :

            Oui, bon, d’accord, Acacia; mais je trouvais mes propositions plus …fun! 🙂
            Mais c’est toi qui voit! 🙂

            Cela dit, j’aime bien ton idée de télépathie vibratoire de crânes d’origine cosmique, accessible à un petit (ou grand) groupe respectueux, intelligent et humble!
            Qui Sait?

    • Katerina dit :

      Merci Louisetta pour ton témoignage .
      Ton message est lucide .
      Catherine

    • Cécile dit :

      Louisetta,
      A la lecture de ton témoignage, je suis profondément touchée par ta superbe transparence. Chacune de tes phrases est juste, claire, taillée comme un cristal.
      Tu parles très bien des enjeux et des possibles « pièges » de ce passage étroit que nous traversons, mais aussi de la grande lumière qui est là, tout près, accessible à chacun de nous à condition qu’il se donne les moyens (par un patient travail de raffinage intérieur) de l’accueillir.
      Je suis persuadée tout comme toi que, malgré tes justes réserves, cette conférence aura contribué à répandre cette clarté, mais ton compte rendu nous montre aussi combien les derniers pas vers la lumière de l’âme nous demandent d’être vigilants… surtout lorsque nous nous croyons éclairés.
      Merci à toi de nous le rappeler avec ta belle sensibilité.

    • Salvia dit :

      merci Louisetta 🙂
      … j’apprécie tout particulièrement l’honnêteté de tes paroles, et sans y avoir été, je me permets de rajouter que ce côté un peu « négatif » que tu décris avec beaucoup de simplicité, est à mon sens plus important qu’il n’y paraît. C’est peut-être là que se situe la clé, là que se trouve le message, le côté face caché de la lune …
      Il y toujours quelque chose à apprendre, même et peut-être surtout d’une situation qui ne nous convient pas, ça évite de s’endormir dans un doux ronronnement …

    • Stéphanie dit :

      Merci de tout cœur Louisetta pour avoir pris le temps de nous offrir ce long exposé sans voiles … Ce que j’admire le plus chez toi, c’est l’extraordinaire pureté de cœur et d’esprit qui t’anime. Ton intégrité et la transparence de ton âme sont si belles que j’en pleure de joie ! Je suis vraiment très honorée d’être ton amie ! Ce qui est si beau avec les êtres tels que toi (et ils sont nombreux sur ce site), c’est que la lumière de leur cœur éclaire tous ceux qui croisent leur chemin tel des phares de lumière !

      J’apprécie grandement ta lucidité et je partage inconditionnellement ton point de vue, il nous faut encore et toujours nous concentrer sur notre travail intérieur, aller à l’essentiel (le cœur), guérir, transmuter … Le mental et l’égo sont de grandes distractions et je suis la première à me complaire dans « la masturbation mentale », toutefois, à chaque fois que je me laisse hypnotiser, je me sens très vite comme frustrée, je ressens un mal être, je me sens égarée, un poisson hors de l’eau … alors, je lâche prise et je reviens au cœur, à ce feu purificateur de l’Amour dont toi et François parlez si bien, là se trouve ma demeure, là se trouve mon essence.

      Je t’embrasse avec toute mon affection.

  28. Soleil Bleu dit :

    Bonjour à tous,

    Comme nous en échangions avec Louisa le jour du congrès (Eh oui, on s’est rencontrées, et on vous racontera par quel non hasard cela s’est fait ;-)), difficile de faire une synthèse des échanges qui ont eu lieu ce 6 octobre. Néanmoins, avant que ne vous parvienne (peut-être) quelque chose qui tienne la route, je tenais à vous dire que je me suis connectée à toutes les étincelles de lumière du site à deux reprises. La première fut sur les mots de la fin de l’intervention de Patrick DROUOT. J’ai trouvé ses mots d’une belle profondeur, en tout cas ils m’ont fait vibrer au point de vous les offrir à tous (j’espère n’avoir oublié personne parce que j’ai évoqué vos noms à chacun). La seconde fut durant la méditation finale, où vous avez été présent durant cet instant de partage, que j’ai aussi donné en offrande à toutes les âmes de bonne volonté qui œuvrent à l’alignement de la conscience humaine sur celle de notre Univers qui s’expanse.
    A bientôt pour un peu plus d’échanges, mais ce soir, besoin de me reposer d’une journée de travail épuisante, autant que décanter celle d’hier qui a remué des choses……
    Bisous à tous.
    S.B

    ps : les conférences ont été filmées, sans doute était-ce en direction des personnes qui ne pouvaient être présentes, donc à suivre… Le Passeur (que nous avons eu la joie de saluer, moi dans un quiproquo dont j’ai la recette) nous en dira certainement plus.

    • Cécile dit :

      Soleil Bleu,
      Eh bien, pour ma part j’attends d’en savoir plus avec impatience !
      En début d’après-midi, je me suis reliée par l’intention à vous tous, réunis pour cette conférence, et bien sûr à Louisetta, le Passeur et toi. Je suis très touchée que tu aies eu depuis là-bas une pensée pour nous tous…
      A très bientôt, j’espère !
      Je t’embrasse,

    • graffitique dit :

      Merci Soleil Bleu;
      Oui il paraît juste de prendre du recul pour décanter car ce fut un jour de grande ampleur. Merci à tous ceux qui ont pu y participer, de près ou de loin

    • Katerina dit :

      Merci Soleil Bleu .
      Dimanche a été un jour spécial pour moi , pour d autres raisons d ordre personnel .
      J ai pensé à vous aussi .
      Je t embrasse.
      Catherine

    • Stéphanie dit :

      Soleil bleu merci de tout coeur !!! Il me semble d’une certaine façon avoir reçu ton intention dimanche. Je t’embrasse avec tout mon amour.

    • Marie-Anne dit :

      Merci de tout cœur, Soleil Bleu, d’avoir ainsi contribué à notre présence à tous à ce congrès!
      Je comprends aussi qu’il faille un certain temps pour vous poser après tout ce que vous avez reçu, donné et vécu, Louisetta, Le Passeur et toi!
      Et puis, ce ne sera pas rien, non plus, pour vous, quand , une fois que tout sera décanté et rééquilibré, il vous faudra essayer de remettre tout cela suffisamment en musique pour nous! 🙂

      Ce dimanche, j’étais sur la Grand-Place de Bruxelles, un Haut-lieu , véritable grimoire d’Alchimie (que nous avons feuilleté) et, paraît-il, départ du Tracé de la constellation du Dragon projetée sur terre, qui va de Bruxelles au Mont Saint- Michel ( en passant , entre autres et si j’ai bien retenu, par Amiens, Paris et la forêt de Brocéliande).
      Sur cette magnifique Grand-Place (où Saint-Michel, étincelant d’or, épée levée vers le ciel, terrasse du pied le dragon, tout en haut de la magnifique flèche de l’Hôtel de ville), j’ai également pensé à vous tous et à « ceux « de Paris ainsi qu’aux énergies qui descendaient sur Paris.

      Bisous à toi aussi , Soleil Bleu! Et à tous !

  29. pierrot dit :

    En ce qui me concerne, je ne vois rien. Je n’entends rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence.
    Ce n’est pas Saint Antoine d’Exupery qui a dit quelque chose de la sorte sur la beauté du désert ?

  30. Katerina dit :

    A tous et toutes ,

    Je crois sincèrement que la méditation de dimanche a changé des choses en moi .
    Je ne suis pas une spécialiste , plutôt j expérimente et découvre de jour en jour la puissance infinie de la transcendance .
    Mais tout s effectue selon les lois de l univers dans toute la subtilité que chacun sait .
    J ai rencontré Thierry

    • Katerina dit :

      Suite …
      C est un homme qui vit dans la rue dans mon village .
      Nous avons parlé , pas toujours facile d etre dans la vérité dans ces moments là .
      Je ne suis pas misérabiliste .
      Il a tout perdu .
      Il aime sa fille se fait du souci pour elle et son avenir . Elle a 21 ans .
      Il est plein d amour et d espoir .
      Il est .
      Je ne sais pas exprimer cela , les mots de sont rien .
      Il est digne , voilà digne .
      Je ne suis plus en révolte contre cette société qui abandonne .
      Nous savons que tout a été organisé .
      Mais je suis vraiment touchée , et je n ai pas les mots .
      Cet homme est à mon sens une lumière dans ce monde .
      Je lui envoie plein d amour et de courage .
      Et ne sais pas comment l aider plus .
      Catherine

      • Cécile dit :

        Catherine,
        Je pense que tu l’aides déjà beaucoup par ta seule présence.
        Ce soir, je demanderai aux anges d’entourer Thierry de leur amour et de leur lumière, mais uniquement s’il le veut. On ne peut rien forcer, comme tu le sais.
        Bien à toi,

        • Cécile dit :

          Catherine,
          Eh bien, j’ai été réveillée cette nuit en sursaut, et quand j’ai regardé l’heure il était 4h44. Selon mes conventions avec l’invisible, la répétition du chiffre 4 est une signature angélique. J’en déduis que ma demande a été entendue…
          Bien à toi,

          • acacia dit :

            Cécile ♥☼♥ !

          • Katerina dit :

            Cécile ,

            A la lecture de ton message les larmes me viennent aux yeux .
            Un grand merci du plus profond de mon cœur .
            Je sais bien qu il ne faut rien forcer .
            Cet homme est tombé dans le comas quand il a appris que sa femme le trompait avec son témoin de mariage pendant deux ans .
            Il a à mon sens été déjà sauvé .
            Je suis réellement très émue .
            Catherine

            • Cécile dit :

              Catherine,
              Tu sais, on peut toujours demander de l’aide. Après, c’est à la personne de faire son chemin de guérison, mais comme tu le dis, cela semble en cours.
              Avec toute mon amitié,

              • Katerina dit :

                Je pense oui .
                Merci .
                Catherine

              • Katerina dit :

                Cécile ,

                J ai revu aujourd hui Thierry , et je ne sais évidemment pas ce qu il s est passé grace à ta demande .
                Il suffit parfois d une personne pour que le monde change . Qu une simple discussion peut ouvrir des portes .
                Parce que c est le cœur qui est la chose la plus importante au monde .
                Et que moi meme je ne pensais pas il y a encore peu de temps que cela puisse exister .
                Que je m était tellement éloignée de cela toutes ces années , et que je ne comprenais plus rien .
                Alors je ressens que quelque chose est en train de changer .
                Oui on peut rire , oui on peut aimer la vie .
                Je te remercie et je remercie le ciel de me faire vivre ces moments .
                Parce que tout est lié .
                Catherine

              • Katerina dit :

                J ai retrouvé le gout de vivre .
                L essentiel est là .
                C est une phrase de Thierry que j ai vu ce matin .
                Des personnes lui ont donné un sac plein d habits .
                Je crois que c est encore difficile pour lui d y croire .
                On peut le comprendre évidemment .
                Le courage est là c est celui de croire encore à la vie .
                Cet homme est aussi un exemple pour moi .
                Une preuve que la vie , l amour sont plus fort que tout , meme si nous sommes fragiles .
                Et parfois timides .
                Catherine

  31. marie christine dit :

    Je vois que nous avançons bien tous et toutes vers l’unité qui nous attend (et qui est déjà en nous) . Nous avançons donc vers nous-même … Ben alors nous reculons …! Nous avançons en reculant ou nous reculons en avançant ? Bon, il vaut peut-être mieux dire que nous progressons . Oui mais nous progressons vers l’être immuable et éternel … Alors nous progressons ou nous restons ce que nous sommes ? Hi, hi … C’est juste pour vous embrouiller les méninges ! Je n’ai pas la réponse . Ou alors, je dirais que c’est tout ça à la fois . Je crois bien qu’il va falloir s’habituer à sortir du raisonnement linéaire : ça ou ça . Ben oui, la multidimensionalité suppose : ça et ça et ça et ça et encore ça EN MEME TEMPS …. Waouh, les amis, va falloir faire encore beaucoup de médits collectives pour emmagasiner !
    En tout cas, je sens que j’ai profité d’une redistribution d’enracinement …
    Et il me vient l’image de l’homme bras et jambes écartées de Léonard de Vinci, pour moi symbole d’incarnation, l’homme-Dieu . Le contraire de la croix de Jésus, les deux pieds cloués l’un sur l’autre . Qui pourrait marcher avec les deux pieds collés ?

    • Katerina dit :

      Oui Marie Christine ,
      Et crois tu que dans ce système : 1+1+1+1+1+1+1+1…..= des millions ?
      Pas sur , je vais relire les cours de physique quantique .
      Ca fait peut etre encore plus que ça !
      Bises
      Catherine

    • Soleil Bleu dit :

      « Nous avançons donc vers nous-même … Ben alors nous reculons …! Nous avançons en reculant ou nous reculons en avançant ?

      En te lisant Marie Christine, je me disais, « tu ne crois pas si bien dire Marie Christine » avec un sourire plein de tranquillité paisible et de …. lâcher-prise à toute velléité d’en contraindre le sens, d’un côté ou de l’autre.
      C’est exactement ce phénomène que je vis et qui m’ouvre à des dimensions tellement vastes, de moins en moins limitées à la logique restrictive de notre, il faut bien par ailleurs l’admettre extraordinaire, cerveau.
      Le haut n’est-il pas le bas ? Les nano n’ouvrent t-il pas à une logique, voire une perception des lois d’organisation de l’Univers tellement plus incroyables que ce que nous disent les apparences trompeuses ?
      Dans une perception de la réalité libérée du temps, il n’y a ni avancée, ni recul, n’existe que le mouvement permanent de la Vie qui agit dans une direction ou une autre. La meilleure au demeurant….

      Bon ! 2 verres de vin me font chavirer dans la beauté, la joie et la simplicité des lois cosmiques, mais pas vraiment dans celle d’en aligner plus de 3 mots.
      Alors je ne peux te faire que de gros bisous en cet instant béni des Dieux, et ça me va très bien 🙂 🙂

      Je t’embrasse
      S.B

      • marie christine dit :

        Soleil Bleu, je n’avais pas vu ton com . Merci pour ce retour chaleureux et plein de sagesse . Nous sommes en cohésion . Je ne sais pas où on va mais on y va . En toute amitié .

        François, superbe vision de ce que nous sommes ! Si c’est ça que nous sommes, je veux y aller TOUT DE SUITE . Ah, mais c’est vrai, on y est déjà …! Oui mais comment on fait pour aller où on est déjà ?

        • Marie-Anne dit :

          « Comment on fait pour aller où on est déjà? »

          Marie-Christine, je dirais: en détachant notre attention de l’Ancien et de ses filets qui entretiennent la peur et le doute (cf. Les  » actualités », qui sont , en fait, des vieilleries-comme dirait mon ami Bill);
          et en portant notre attention sur ce que nous appelons de tout notre Cœur; en ouvrant notre Cœur ; en recevant notre Essence -qui est Amour (et qui est donc transmutatrice), et en la rayonnant en nous et autour de nous , pour tous (donc pour nos propres zones d’ombre, comme pour les êtres faisant partie des forces dites involutives- les 2 sont liées).

          Je suis en train de lire un livre vraiment très intéressant , notamment à ce sujet: « Conclave , tome II ; L’Avènement de la Race Solaire »; de Rosanna Narducci; éd. Ariane.
          J’en reparlerai peut-être encore, car je n’en suis qu’au début de ce petit livre qui m’a déjà bien élevée en compréhension et en conscience!

          Amitiés à tous, et bon congrès à toi, Passeur, ainsi qu’à Louisetta, Soleil Bleu et à tous les autres participants.
          Demain, je penserai à vous sur la Grand-Place de Bruxelles, un lieu symboliquement très riche !

        • acacia dit :

          Chère Marie-Christine
          « Comment on fait pour aller où on est déjà ? », merveilleuse question… qui, à mon sens, fait taire à elle seule toutes les autres questions
          Je crois qu’on peut faire silence.
          Et écouter le silence se faire en nous.
          Et alors… on y est.
          La décision de communion de l’autre soir me semble être un aperçu révélateur de la puissance dont nos silences peuvent être porteurs. Même si on éprouve encore le besoin d’en parler 🙂

        • Margelle dit :

          Marie Christine, je crois que ta question (excellente, me disais-je hier soir en la lisant)
          « Oui mais comment on fait pour aller où on est déjà ? »
          tu te la poses pertinemment et tu as ta réponse.
          La mienne serait :
          On s’empêche de partir ailleurs… on continue à pratiquer l’humour… on se voit aux deux endroits en même temps… on se dédouble… entre beaucoup d’autres possibles qui se rajoutent aux réponses déjà données… centrage, silence, amour… ♥♥

    • pierrot dit :

      ‘L’amour n’est pas dans l’autre, il est en nous même; Nous le réveillons. Mais pour ce réveil, nous avons besoin de l’autre’ Paulo Coehlo

      • marie christine dit :

        L’amour aurait donc besoin d’un objet extérieur pour se réveiller …?

        • acacia dit :

          Je comprends que l’autre n’est extérieur qu’en apparence.
          Il est mon inséparable reflet, et il me permet de découvrir et développer en moi cet amour qui est de fait indivisible du Tout.
          Quand je dis « l’autre » je ne m’arrête pas au bipède, j’inclus tous les règnes vivants – c’est là que ça devient vraiment beau !
          Puisqu’on est dans les citations il y a celle de Theillard de Chardin : « L’Amour est la plus formidable et la plus mystérieuse de toutes les énergies cosmiques ».
          Mais là le vertige me prend… 🙂

        • alain dit :

          marie l’autre n’est pas un objet extérieur 🙂

          • marie christine dit :

            Ben si !!! L’autre est un objet que l’on viole, que l’on vole, que l’on manipule, que l’on formate, que l’on subjugue, que l’on enferme, que l’on torture, que l’on opère, que l’on trépane, que l’on dissèque, que l’on corrige, que l’on punit, que l’on contrôle, que l’on surveille, que l’on rectifie, que l’on vampirise, que l’on dirige, que l’on conditionne, que l’on robotise, que l’on terrorise, que l’on aplatit, que l’on anéantit, que l’on planifie, que l’on expérimente, que l’on génétise, que l’on clonise, que l’on industrialise, que l’on commercialise, que l’on exploitise, que l’on comptabilise, que l’on aveuglise, que l’on éblouise, que l’on abrutise, que l’on abêtise, que l’on objetise ….

            • Katerina dit :

              ♥☺♥☼☼☼♥♥♥☼♠♥♫♫♫♫♥☼♥♥♥♥

            • alain dit :

              … et que l’on aime….. d’abord….. puis fondamentalement 🙂

              • marie christine dit :

                Ca dépend de qui est le « on » …

              • alain dit :

                Peut-être parmi les 35 que tu as utilisés dans ta description marie 😀

                Non, sans rire, le paradoxe est de nous voir « différent » de l’autre, ce qui est vrai en partie, ne serait-ce que dans la construction égotique que nous faisons tous individuellement et qui fait de nous des êtres uniques, mais ce qui est faux dans l’absolu car notre « base », notre « nature » est fondamentalement identique à tous et sur ce blog, nous le disons bien assez souvent…. apparemment pas assez je pense…
                Alors c’est toujours un dilemme lorsque nous jugeons ou hiérarchisons car en faisant cela, nous alimentons le jeu de la dualité, de la division, de la séparation, nous le renforçons, nous solidifions même l’illusion qui va avec.
                De là à dire qu’il suffit de voir l’autre comme soi-même et qu’ainsi, tout va bien se passer non bien sûr…. même si pourtant Jésus n’a cessé de nous répéter qu’il fallait nous aimer les uns les autres et aimer son prochain comme soi-même ….
                Bisous marie 🙂

              • marie christine dit :

                Alain, j’aime bien …
                Oh non, je ne veux rien alimenter ! C’est juste un constat, histoire de garder les yeux ouverts …
                Bisous .

              • alain dit :

                ♥☼♥

            • Margelle dit :

              Je crois, qu’effectivement, nous avons à faire le chemin de l’autre, avant de nous réunir, réellement, en plénitude… qui ne vient pas, apparemment, d’après mon expérience, d’un seul coup, ni d’un coup de baguette magique. Nous nous confrontons toujours à la difficulté de se croire arrivé, parce qu’on nous a parlé de la vision finale…. mais le vivons nous vraiment ce bout du chemin ??? de ce que je sens et vis, non pas encore…. sauf par éclairs… et nous sommes chacun à un endroit du chemin… et ce qui compte est de sentir où nous en sommes… certains plus avancés peuvent reconnaître le chemin… et tellement comprendre l’autre… quel bonheur lors de ces rencontres !
              En attendant, ce que tu dis Marie Christine existe…. en nous, en l’autre… et Dieu, que c’est difficile de démêler !!! (de mon point de vue, au point ~* du chemin….. )

            • François dit :

              L’autre c’est toi, désolé ! 🙁

              tu peux réécrire tout ton texte en disant ‘je me…’, ça risque de faire un peu mal , mais tu peux y découvrir une grande richesse…. et une grande libération….
              Je t’embrasse.

              • Marie-Anne dit :

                Tout à fait, François!
                L’Autre, c’est toi!
                D’ailleurs, ce que l’Autre fait, nous l’avons très probablement fait aussi, lors d’une de nos innombrables incarnations!
                Ce n’est bien sûr pas une raison pour laisser faire, mais c’est bien une raison pour comprendre que nous ne sommes pas mieux placés pour jeter la pierre à qui que ce soit!

                Protégeons-nous quand et parce qu’il le faut bien( surtout en 3D), mais gardons-nous d’émettre un jugement et une condamnation contre un être spirituel qui vit une vie humaine basée sur l’aberration ( et qui, de surcroît, a peut-être une mission importante pour laquelle il a accepter de jouer un très vilain rôle pour l’édification de tous, p.ex.).

                C’est un bel exercice de mise en perspective et de dissolution de nos ressentiments que tu nous a proposé là, François, en nous proposant de mettre le texte de Marie-Christine à la première personne -sans s’en vouloir, mais juste en comprenant que nous ne voulons plus de ces aberrations que nous avons expérimentées un temps(et qui nous ont plus que suffisamment livrées leurs leçons et leur quintessence).

                Je t’embrasse, François, et j’embrasse aussi Marie-Christine, car je sais qu’elle sait, mais que de temps en temps, elle a besoin d’y revenir.

              • acacia dit :

                Alors ça, François, c’est un exercice très instructif que tu proposes là !
                Je l’ai fait… et j’ai reçu quelques balles de nuit en retour.
                Décidément, l’éveil est un étonnement perpétuel !
                ♥☼♥

              • marie christine dit :

                Je constate qu’il y a deux manières de réécrire le texte :
                – Je viole, je contrôle, je vampirise, j’exploite, etc …
                ou :
                – Je me laisse violer, je me laisse contrôler, je me laisse vampiriser, je me laisse exploiter, etc …

                Le « je » ne vaut pas mieux que le « on » .
                Aussi pathologiques l’un que l’autre car tous deux issus de la peur et de l’ego qui s’est construit dessus .

              • François dit :

                🙂 🙂 🙂
                Marie-Christine,
                « je me vole », « je me viole », « je me contrôle », « je m’exploite » , « je me vampirise » tout seul , la plupart du temps !
                Tiens voilà une troisième possibilité de le réécrire… 🙂

              • acacia dit :

                Marie-Christine
                Je n’avais pas relu comme ça.
                Ni « je viole (l’autre), je contrôle (l’autre), je vampirise (l’autre) »,
                Ni « je me laisse violer (par l’autre), je me laisse contrôler (par l’autre) etc… »
                J’avais lu : « je me viole, je me contrôle… », et c’est là qu’à mes yeux c’est devenu instructif.
                Chère Marie-Christine, je te me nous aime tels que nous sommes !
                🙂 🙂

              • marie christine dit :

                Oui, tout revient au même, quelle que soit la tournure .
                La seule différence peut-être est que certains prennent l’énergie de l’autre, à l’extérieur . D’autres perdent leur énergie en la laissant prendre, tant qu’ils n’ont pas compris que leur attitude est de l’auto-sabotage . J’éprouve de la compassion pour les enfants ou les animauxmaltraités par exemple .

            • pierrot dit :

              Je suis profondément désolé.

          • pierrot dit :

            C’est donc pour ça qu’il y a le roi et ses sujets ? 🙂

            • marie christine dit :

              Et tant qu’il y a le roi, le sujet est un objet .

              • Katerina dit :

                François , je suis bien d accord avec toi , c est en nous qu est la liberté .
                L extérieur n est tout de meme pas une mince affaire .
                Catherine

              • Marie-Anne dit :

                Ça dépend, Marie-Christine!
                Ce sont les rois et leurs sujets de la 3D hyper-dualiste et donc aberrante que vous décrivez là, non?

                Idéalement, ou plutôt, selon la Loi d’Amour, le Roi règne d’abord sur lui-même : il a réalisé la conjonction des opposés et est donc  » complet » puisqu’il a équilibré le masculin et le féminin en lui; il est autosuffisant car il a la Connaissance et il est son propre Maître; quant à ses « sujets », le Roi est normalement, alors, à leur service et leur apporte son écoute, sa sagesse, sa stabilité et sa guidance éclairée.

                Le Roi sert, il ne se sert pas; il aide à l’évolution de ses sujet qui , deviendront tous Roi également un jour (Rois d’autres  » sujets » en évolution).

                Voilà un nouvel aspect « Roi/sujets »!
                🙂

              • marie christine dit :

                D’accord avec toi, Marie-Anne .
                Mais combien de petits rois il faudra tuer pour devenir le Roi de soi-même !

              • Marie-Anne dit :

                Il ne faudra tuer personne, Marie-Christine 🙂 ;
                Il faudra juste transformer par la Lumière de la Compréhension et de la Paix !

              • Katerina dit :

                Pas la peine de tuer les petits rois en nous , les comprendre pour les transcender et les mettre au service de la lumière .
                Et alors il n y aura plus de roi ni de sujet , juste un esprit agissant pour le bien de tous .
                Chacun a sa place dans l amour cosmique .
                Pour moi aimez vous les uns les autres , c est aimer les uns les autres en nous .
                Puis etre tout simplement .
                Parce que commencer par aimer l extérieur , c est vraiment impossible .
                Cela amène à beaucoup trop d aberrations , de manipulations de toute sorte , et nous faiblit sur le chemin .
                L extérieur est là pour nous révéler à nous meme .
                Le monde actuel est dans un tel état de sombritude à tous les niveaux , que seule la foi en nous , et en la vie nous sauve .
                Tant que nous n aurons pas illuminé nos parts d ombre , avec l aide de nos guides ou maitres , nous seront confrontés à ce que tu décris si justement , avec la peur que cela engendre .
                L ombre souvent décrite comme une masse s insinue dans les interstices du monde .
                Ne pas se voiler la face est aussi salutaire .
                Il n y a pas non plus matière à dramatiser la situation , puisque nous ne sommes pas seuls sur cette voie et que nous n avons plus à souffrir de la responsabilité engendrée par la situation .
                Tout le monde a fait beaucoup de betises , changeons nous , pour changer et donner de l amour à ceux qui le veulent .
                Catherine

              • marie christine dit :

                St-Michel n’est jamais loin .
                On est TOUJOURS aidés !

  32. acacia dit :

    Bonjour à vous tous, mes chers compagnons de route !
    Je sens bien, comme le raconte Cécile, qu’à partir des échanges qui se vivent sur ce site s’est crée peu à peu un esprit – merci Cécile de nous en avoir rapporté les paroles, ça, pour moi, c’est magnifique !
    Parce que je le sens, cet esprit, chaque fois que je me mets en silence et que ma pensée va vers les membres de notre groupe. Mais je ne sais que ressentir sa présence, une présence globale, aimante… et silencieuse.
    Hier j’étais très en avance sur l’heure prévue, n’étant plus disponible en soirée. Je me suis alors reliée mentalement à l’heure du rendez-vous pour être avec vous de la même manière.
    J’ai effectivement retrouvé instantanément l’ensemble que nous constituons. Peu à peu, cet ensemble a absorbé, ou attiré à lui, accueilli en tout cas, beaucoup d’autres lumières qui nous rejoignaient.
    Entre parenthèses, Passeur, je crois que tu as crée beaucoup plus qu’un site sur internet… !
    Communion. Paix. Une vibration qui montait en spirale, du fond de moi et autour de moi, englobant chacun, tournoyant lentement, s’élevant et s’élargissant. Et une autre spirale, descendante, s’enlaçant à la première, comme les hélices de l’adn. Il m’a semblé percevoir en même temps les deux énergies féminine et masculine, également enlacées.
    Lorsque j’ai commencé cette méditation j’étais porteuse de l’idée de « guérison », sans doute parce que dans le courant de la journée j’ai eu connaissance d’un cas de maladie grave. C’est donc l’idée de guérison, élargie à toutes les formes de vie, qui a guidé ma méditation. Je ne l’ai pas précisément choisi, ça c’est imposé à moi et je n’ai pas cherché à me diriger ailleurs.
    Sur la fin je baignais dans une unique couleur d’un mauve scintillant.

    Marie-Anne, je suis heureuse que tu aies été contactée par les énergies de Shamballa ! Sûrement c’est l’indice d’une grande proximité de ton âme avec l’âme de ce monde, et ton récit est bien beau !
    Vous savez… je crois que plus nous allons plus l’impossible devient possible… plus l’incroyable devient réalité… plus La Lumière approche.
    A tous, ici et partout, une belle nuit d’étoiles et d’Amour.

    • Cécile dit :

      Acacia,
      Superbe image que celle de ces spirales montantes et descendantes, de cet équilibre du masculin et du féminin, porteur d’équilibre et donc de guérison comme tu le dis ! Oui, il y a sûrement des guérisons à l’œuvre dans notre rassemblement de dimanche soir. (Une question à Li : peut-être est-ce la raison des larmes que tu as versées au début de ta méditation ?)
      J’ignore si on peut parler de télépathie, mais il y a quand même pas mal de points communs dans nos expériences : beaucoup de soleils, de nombreux jaillissements – en spirales chez toi, Acacia, en fontaine chez Catherine, en volutes chez Marie Christine – et cette lueur mauve scintillant que tu as vue, qui était gris-bleu pour Marie-Anne et parme irisée pour moi, et qui semble avoir signé la fin de l’expérience pour un certain nombre d’entre nous…
      Cet espace hors de l’espace que nous avons créé existe aussi hors du temps. J’aime beaucoup ta façon de t’y être reliée sans te laisser arrêter par une bête histoire d’emploi du temps. Même s’il est plus facile pour l’instant, pour la plupart d’entre nous, de faire une méditation à la même heure dans la réalité ordinaire, parce qu’il est vrai que cela nous porte plus, je trouve très éclairant ce que tu dis sur notre capacité de nous affranchir de cette limitation, pour nous relier à ce qui nous convient, quand cela nous convient. Comme tu le dis si bien, « l’impossible devient possible » et nous y prenons notre part !
      Bien à toi,

      • Li dit :

        Cécile,
        Je n’avais pas fait le rapprochement, mais c’est vrai que depuis 3 jours un énorme lâché prise (ou une guérison) s’est opéré en moi du côté des chakras racine et sacré. J’ai l’impression qu’ils se sont libérés. (C’est à confirmer dans le temps…)
        Bonne journée. Bisous.
        Lisa. ♥♬✿❤❁♪

        • Cecile dit :

          Lisa,
          C’est très possible. Les larmes signent souvent une libération et une purification par l’élément eau, qui est aussi liée à nos émotions. Le chakra sacré est celui des émotions. (Entre autres. Il peut y avoir de l’émotion à tous les étages et le chakra sacré n’est pas réductible à cela, c’est juste une tendance forte). Tout ce que tu dis me semble très cohérent. Et je m’en réjouis pour toi !
          J’ai eu l’occasion de vivre une guérison de ces deux chakras ce printemps grâce à l’aide d’un magnétiseur et je sais combien c’est important en ce moment de rendre à l’énergie féminine toute sa puissance et toute sa beauté. Le féminin sacré se réveille. Non seulement le monde en a besoin, mais c’est aussi cela qui aidera le masculin sacré à retrouver ses marques. Il est grand temps que le masculin et le féminin apprennent enfin à danser en harmonie, en nous et autour de nous. Par ta guérison, tu y contribues, pour toi et pour le monde.
          Bien à toi,

    • Katerina dit :

      Acacia ,

      Je pense que nous avons finalement manifesté ce pour quoi nous sommes ici .
      Chacun à amener dans cette méditation son savoir , ses connaissances , tout cela pour se connecter ailleurs .
      La diversité des visions dans un tout d universalité .
      Je vous embrasse .
      Catherine

    • Marie-Anne dit :

      Belle nuit d’étoiles et d’amour à toi aussi, Acacia!
      Et merci de ne pas t’être laissée perturber par notre temps linéaire et de nous avoir rejoints à travers temps et espace!

      Le mauve, le violet, dans lequel tu as baigné en fin de méditation est – notamment – la couleur de la transmutation, couleur décidément bien présente dans nos méditations de ce dimanche! J’en suis bien réjouie!

      Je t’embrasse!

    • François dit :

      Bonjour à tous,

      Je vais à présent pouvoir raconter mon ‘voyage’ de dimanche dernier… je vous passe les détails de la montée, donc j’arrive ….

      …. dans le vide (cosmos) et j’aperçois au loin un cercle composé d’un certains nombre de ‘petites sphères’ de lumière. En approchant je vois qu’il s’agit d’énergie émise par…. vous tous qui étiez là. Vous étiez en cercle , certains très proches comme se tenant par la main, d’autres avec un écart entre deux , mais tous en cercle, présents et centrés. Pour l’instant le centre du cercle est vide. Je m’approche encore et prends naturellement ma place entre deux sphères. Je salue tout le monde puis je sens mon énergie (cœur et 3ème œil) qui va vers le centre et me rends compte que toutes et tous émettent vers ce centre créant un gigantesque vortex de lumière. L’aspiration est telle que je recule un peu … Je ‘vois’ alors un spectacle absolument grandiose pour ne pas dire divin ! C’est comme si le fait de prendre ce recul me permets de constater ce qui se passe réellement. C’était un spectacle de lumière incroyable de beauté , de puissance, de délicatesse , de feu, de paix….. les mots me manquent vraiment….
      Les échanges inter-sphères se faisaient naturellement (même depuis ma propre place vacante, comme si mon empreinte énergétique de présence alimentait aussi et encore de façon autonome) et en même temps toutes nos énergies allaient nourrir le centre qui gagnait ainsi en densité et en lumière. Puis je me sens encore prendre de la distance et je vois alors l’ensemble entouré d’une , je dirais ‘nuée de particules’ de bienveillance…. ♥ ♥ ♥ Je comprends alors qu’il s’agit de l’amour et de l’attention bienveillante que … toi Passeur, tu proposes sur ton site depuis sa création. Cette ‘enveloppe’ est comme un lieu dans lequel nous pouvons nous sentir en sécurité, non pas en opposition à la peur, mais plutôt une sécurité d’oser se dire, d’oser être qui nous sommes, d’oser ….. s’abandonner, si on le souhaite. C’est un espace libre, il n’y a aucune pression d’aucune sorte; un profond respect pour l’humain en chemin est ce qui domine.
      Je reste un moment à admirer tout cet ensemble , puis profite pour ‘regarder’ les environs et constate qu’il y a d’autres enveloppes ‘animées’ elles-aussi par des sphères. J’ai alors l’info que d’autres personnes créent des espaces tels que celui-ci, sur d’autres plans, d’autres formes, d’autres façons, mais toutes vont dans le même sens, toutes permettent de nourrir , de chérir, d’ouvrir …. bref…. d’Aimer.
      J’ai encore en moi une émotion en écrivant ceci, une émotion de Joie profonde et intense qui dit: ENFIN !!! Enfin nous créons notre chemin individuel afin que le collectif que nous sommes se réalise, enfin nous créons notre chemin collectif afin que les individus que nous sommes se réalisent.
      La porte est ouverte…. et éclairée.

      Merci à toutes et tous de ce grand moment. ♥

      • Louisetta dit :

        wahoo François ! <3

      • Margelle dit :

        ♥♥ François, vortex, lumière, joie, beauté, merveille ♥♥
        inutile d’en rajouter, n’est-ce pas ? tout est dit….

      • Marie-Anne dit :

        Merci à toi pour ce récit, François!
        Je le ressens comme une des versions cosmiques de ce que nous avons vécu dimanche, lors de notre méditation!

        Ce que tu as vu et ressenti semble très fort aussi,… et très beau!

        Comme je le disais à Cécile, en ce qui me concerne, depuis dimanche, j’ai le sentiment d’avoir-discrètement, mais perceptiblement- changé de plan-ou plutôt, qu’un plan s’est fermé et qu’un autre, plus lumineux et plus vaste, s’est glissé à la place!
        Je ne m’attendais pas à cela-surtout après mes quelques difficultés de centrage!

        Oui, une porte s’est ouverte…et le chemin sur lequel elle donne est éclairé!
        Et ça change tout; ça guérit et ça élève tout!
        Mille mercis à nous tous! Mille mercis à Ce Qui Est!

        • Marie-Anne,
          En vous lisant je suis ravi. Mais en te lisant toi, Marie-Anne je suis étonné car c’est exactement ce que je ressens ces derniers jours. Si cette année a apporté son lots d’épreuves, dont la toute dernière relaté il y a quelques jours, elles portent maintenant leur fruits, peut-être pas encore tous les fruits mais un bon nombre quand même. Je me sens comme sur une voie nouvelle, des portes s’ouvrent, je suis davantage moi-même, quelque chose a changé, ou plutôt je re-trouve des capacités des attitudes innées que le temps avait estompé.
          Je tiens à remercier vivement la Passeur qui m’a ouvert les yeux sur quelque chose que ma compagne et moi n’arrivions pas à voir sous un autre angle. Son témoignage, ou son aide implicite nous aura permis de retrouver davantage qui nous sommes et où nous souhaitons aller. Il ne se doutait peut-être pas de l’importance du témoignage qu’il nous a confié et pourtant celui-ci a une incidence fabuleuse, inespérée.

          Merci à Toutes et à Tous pour vos commentaires si riches et souvent tellement beaux et profonds en dessous de quel qu’article que ce soit sur le site.

          N’ayant pas lu les commentaires à ce sujet, ai raté la méditation d’il y a quelque jours. Mais souvent je pense à vous ; Une relience ? Ce n’est pas grave ce sera pour la prochaine fois !

          Dans l’attente de lire le beau rendez-vous du 06/10/13.

          Bonheur et sourire
          Frèd

      • Katerina dit :

        ♥☼♥

      • Soleil Bleu dit :

        Quel voyage, et Quel puissance dans la Grâce de cette rencontre François, wahouuuuuu ♥♥♥

      • Cecile dit :

        François,
        Eh bien, me voilà en larmes et couverte de frissons en te lisant (ce n’est pas une image !).
        Non seulement ta vision est de toute beauté mais tu la décris merveilleusement bien. J’y retrouve d’ailleurs des éléments de ce que j’ai vu voir aussi, ce qui ne fait que me confirmer – si besoin était – la puissance et la justesse de notre intention collective.
        C’est très beau, cette image de la sphère que tu es, qui continue de recevoir les impulsions de là où elle s’est trouvée un peu avant, même quand ta conscience prend du recul… Très intéressant aussi car cette notion d’empreinte énergétique – non pas dans le sens de « laisser des traces derrière soi » mais dans le sens de « capter les vibrations des lieux que l’on a occupés » – ouvre une belle perspective sur nos capacités de « multi-localisation » (je ne sais pas si ce mot existe).
        Je suis très émue aussi par la profondeur et la finesse de ta perception de ce qui s’est passé « là-bas ».
        Et cette idée qu’il y ait d’autres cercles tels que le nôtre… qu’un jour peut-être tous ces cercles se rejoignents… Oui, le même mot s’impose à moi : ENFIN !!!
        Et j’y ajoute à ton intention : MERCI pour ce magnifique partage. Ca valait le coup d’attendre ton « compte rendu » !
        Bien à toi,

      • François dit :

        Merci de tout cœur les amies de vos réponses …. ♥

        J’y reviendrai dès que mon emploi du temps , passablement chargé en ce moment, me le permettra…

        Je vous embrasse avec un sourire dans le cœur.

      • Stéphanie dit :

        Wow François ! Merci de tout cœur pour ce merveilleux partage qui enchante nos âmes et met de la joie dans nos cœurs !

  33. Cecile dit :

    Passeur, Marie-Anne, vous tous et toutes,
    Eh bien, c’était magnifique !
    Voici mes notes sur ce que j’ai vécu ce soir, grâce à vous…

    J’entre dans la méditation à 20 h 00 en saluant tous ceux qui sont là. Je vois que nous nous tenons debout, en cercle. Après quelques instants, nous nous prenons par les mains et restons immobiles, silencieux, centrés.
    Une boule de lumière se forme au centre de l’espace circulaire. Un soleil. Puis il en émerge un être de lumière. Je comprends que c’est le déva du groupe rassemblé autour du site Urantia Gaia. Il dit (je traduis approximativement) : « Bonsoir à vous, très chers. Vous voici donc réunis. J’existais avant ce soir mais cette réunion est l’occasion de me manifester à vous de façon plus consciente pour certains d’entre vous. Je suis né de la conscience de votre groupe, mais votre volonté commune me donne plus de force. Certains d’entre vous ont émis l’intention de mettre l’énergie de cette méditation à la disposition de vos guides afin d’éclairer vos zones d’ombre. Qu’il en soit ainsi, car vous êtes les créateurs de votre devenir. Je ne peux que renforcer cette intention, la diriger, mais non la choisir à votre place. » Puis il sort un petit miroir d’aspect ancien, très élégant, et l’élève, comme pour illustrer notre intention d’éclairer nos zones d’ombres, de mieux les voir. Il est plein d’humour et de joie de vivre, mais je ressens aussi une puissance paisible chez lui.
    Puis nous nous tournons vers le Passeur pour lui exprimer notre gratitude d’avoir créé ce site, de le mettre à notre disposition et de le faire vivre au quotidien.
    Puis je vois une grande fleur pousser au centre de notre cercle, elle devient aussi haute qu’un arbre. C’est une sorte de bouton d’or. Elle est d’un jaune doré, puis orangé, une couleur de feu. Au cœur de sa corolle, cachée par ses pétales, brille une douce lumière ambrée. Je devine que c’est un petit soleil. Puis une pluie de particules jaillit de ce soleil et retombe sur nous tous en une brume, et nous sommes entourés d’une lumière un peu irréelle, d’un violet clair, irisé. J’ai l’impression que le temps s’est arrêté, nous sommes tous parfaitement immobiles, mais la brume de particules irisées continue de retomber doucement sur nous. On me dit :  » Le champ unifié qui vous relie est en train de se renforcer ».
    Je ressens les sentiments que le groupe émet : joie, lumière, espoir, gratitude. Je reste avec cette sensation très paisible et bienfaisante, et j’envoie à mon tour la lumière de mon cœur vers tout le groupe.
    Puis je ferme la méditation vers 20 h 30 environ, en remerciant Marie-Anne, le Passeur et tout le monde, mes guides, mon ange gardien, mon moi supérieur et l’esprit gardien du cristal que j’ai placé devant moi, à côté de la bougie, pour m’accompagner dans cette méditation.
    Par la suite, je ressens une grande clarté dans l’espace de mon cœur, une paisible ouverture et beaucoup de lumière. Je sens aussi que mon niveau vibratoire est plus élevé.
    Voilà, c’était une expérience forte et belle, j’en suis encore très émue.
    Un grand merci à toi Passeur et à toi Marie-Anne, et aussi à vous tous et toutes !

    • François dit :

      Oui …. Wahooo… Cécile…

      un petit mot aussi pour partager …. la réunion a eu lieu dans le cosmos, tous en cercle également et je ‘voyais’ comment cette énergie émise par chacun se mettait au centre et y développait une boule de lumière dans laquelle chacun pouvait, à souhait, se resservir et redonner … Que d’amour… !!!

      Merci à vous toutes et tous de cette magnifique Rencontre …. (les détails viendront sûrement plus tard après digestion et recul… )
      🙂

      Je vous embrasse…

      • Marie-Anne dit :

        Bonjour à tous!

        Pour moi, les « choses » ont été plus bizarres!
        J’ai très bien débuté 🙂 : dans le calme et dans l’ancrage.
        Puis, j’ai senti que je vibrais intérieurement très fort .
        Je vous ai tous évoqués, et j’ai ressenti alors plusieurs présences amies- non comme si elles étaient normalement à mes côtés, ou en face de moi, ou en cercle- mais plutôt, comme si elles émergeaient presque de moi, en haut, sur ma gauche.
        Pourtant, vos présences amicales, joyeuses, placides ou gentiment taquines, selon les cas, n’étaient pas moi. Disons que vous étiez vraiment très très proches de moi, chacun à votre tour.
        Puis, …plus rien!
        J’ai donc suivi mes sages conseils: je n’ai rien forcé.
        Et tout-à-coup, alors que jusque là nous étions dans une sorte de  » no-man’s land » , sans décor, je me suis retrouvée, avec notre petit groupe , tout près d’une sorte de rocher gris-bleu, vaguement en pain de sucre -un rocher qui m’a paru doux, beau, noble et vivant, dans une belle nature joliment éclairée.
        Le nom de cet endroit m’a été donné instantanément: Shamballa!

        Cela m’a si émue et si étonnée, que j’ai failli en perdre ma  » connexion ».
        Je me suis alors recentrée du mieux que j’ai pu!
        Maintenant, je me rendais compte que j’avais plutôt imaginé( plus ou moins inconsciemment),que nous nous retrouverions dans un  » endroit », hors de notre dimension; quelque part dans l’Univers, dans une sorte de  » bulle » intersidérale, spécialement aménagée par et pour nous.
        Eh, non, nous n’avions pas quitté la Terre( en tous cas, pas dans un second temps). Nous étions, je ne sais pas où, sur Terre ( dedans ou autour?), mais dans une autre dimension! et ce lieu avait une vibration: Shamballa!

        J’avais pensé que nous échangerions d’abord longuement tous ensemble entre nous, puis, que pour terminer notre périple, nous fusionnerions nos énergies de paix, d’amour et de fraternité, avant de nous quitter:
        eh non, il en a été autrement!
        J’ai donc suivi notre guidance générale et nous avons commencé par cette fusion de nos énergies.
        Peut-être étions-nous en cercle?
        Nous avons alors évoqué ou fait surgir l’Ange de la Paix; puis, le Calice de l’Amour , et ensuite, le ?  » biscuit tressé ? » de la Fraternité.

        Je manque un peu de précision, car, dès que j’ai su que nous étions à Shamballa, j’ai été fort émue, et à partir de ce moment-là, tout s’est plus passé comme dans un rêve dont je n’ai pas tout retenu!
        Désolée! Peut-être était-ce là une forme de protection?

        J’ai pourtant des images de pureté (des êtres et des lieux), de vie douce et forte, de plaines doucement verdoyantes et très présentes, de guirlandes de fleurs qui n’avaient rien de  » kitch »; j’ai aussi ramené des ressentis de Paix et de Douceur, mais aussi de Couleurs gaies et particulièrement vivantes – d’ailleurs tout était vivant et intelligemment doux et fort.
        Nous avons peut-être rencontré un ou des maîtres; une  » voix » à coloration masculine m’a aussi parlé d’énergies et de méthode pour des contacts interdimensionnels,…

        À un moment, j’ai ressenti une forte fatigue ( ce qui ne m’arrive jamais au cours d’une méditation); j’ai eu froid( idem), et j’ai décidé de revenir sur notre plan, après avoir remercié tous ceux qui avaient permis cette première(?)expérience.
        Mon voyage avait duré une de nos heures.
        Mais l’atterrissage ici a été plus long que prévu( là aussi, c’était une première): je vibrais très très fort et je ressentais mon corps comme si j’en avais deux – le premier doublant, presqu’en le touchant, le second.
        Après quelques minutes, j’ai pu me lever; mes oreilles se sont mises à siffler très fortement, et j’ai fait ce qu’on m’a déjà recommander de faire en pareil cas: porter calmement son attention sur ces sifflements aigus, les écouter, pour qu’ils passent d’eux-mêmes. Effectivement.

        Pendant tout le reste de la soirée, je me suis sentie vibrer assez haut.
        A part cela, il est vrai que j’aurais espéré un contact plus marqué entre nous, mais, tout de même : je suis revenue de cette méditation en vous portant tous en moi! Sans doute y étiez-vous déjà(comme je suis en vous), mais là , c’était clair: je l’ai vraiment senti et vécu profondément et de manière très évidente!

        …Et puis, la prochaine fois, je serai moins émue, en allant à Shamballa!!!

        J’ai hâte de lire vos récits à tous!
        ( c’est ce que je me disais ce matin, et à ce moment-même, j’ai aperçu sur la table du petit déjeuner, le journal que mon mari avait laisser ouvert à une page dont le titre m’a sauté aux yeux:
        [On est ]  » Jamais si bien rêvé que par soi-même ».

        Ah, je suis drôlement fatiguée( comme on dit chez nous); je vais aller faire une petite sieste! 🙂

        Bisous et merci à tous! 🙂

        • Stéphanie dit :

          Wow … Marie-Anne ! Dis donc toi tu fais les choses en grand !!! C’est bien à la hauteur de la générosité (lumière) de ton cœur et de ton âme ! Merci de tout cœur pour ce récit très émouvant. La prochaine fois, je compte bien être du voyage …

          Je t’embrasse de tout cœur.

        • Margelle dit :

          ♪♫ nous irons tous à Shamballa ♪♫♪
          Mille merci Marie Anne ☼

        • François dit :

          Coucou Marie-Anne,

          Je ne vais pas te faire un long développement maintenant mais juste quelques pistes pour ta fatigue , j’y reviendrai dés que j’aurai un peu plus de temps…
          Il peut y avoir des milliers de raisons…à la louche…
          – Un ‘décollage’ fait vibrer ton énergie (aura+corps) plus haut que normal et c’est fatiguant
          – L’aspect thérapeutique est également à prendre en compte, on peut raisonnablement penser que tu t’es faite ‘nettoyer’ un bout
          – Vérifies que tu as bien ‘défusionner’ d’avec le groupe , c’est essentiel sinon une part de ton énergie peut rester ailleurs qu’en toi
          – un peu d’emballement au préalable 🙂
          – revenir avec une attention particulière à ton ancrage à la terre…
          bon la suite prochainement… bises

    • pierrot dit :

      Pour ma part pas d’expérience visuelle, une profonde de paix se dégageait tout simplement. 🙂

    • Stéphanie dit :

      Coucou Cécile,

      Te lire est un vrai enchantement … Tu as vraiment un magnifique don pour te connecter et puis surtout pour retransmettre par écrit toute la magie de cette « connexion » ! Je suis très honorée d’être ton amie.

      Pour ma part, je n’ai pas participé à cette méditation collective. Le message que tu as reçu « le champ unifié qui vous relie est un train de se renforcer » est exactement ce que je ressens dans toutes les fibres de mon être.

      Je t’embrasse de tout cœur chère Cécile.

    • Margelle dit :

      Je partage sous le magnifique descriptif de Cécile ! quel bonheur que tu aies si bien reçu, et ressenti… c’est un cadeau pour nous, qui t’accompagnions… C’est mon sentiment : être là, participer et recevoir ce que l’autre perçoit…
      Pour ma part, ce fut plus sobre… j’ai eu, selon mon ambiance du moment, la perception d’une énorme tache noire que je découpais au couteau…. c’était profond, calme, serein, comme une tâche indispensable à faire, avant tout… et puis tout autour de moi un épais manteau protecteur… la présence de vous tous participant à cette oeuvre…

      • Katerina dit :

        Tout d abord merci à Cécile , Marie Anne et aux autres pour vos témoignages .
        Je les trouve étonnants , je pense que vous avez des dons particuliers ou une pratique de la méditation , cela évidemment par rapport à ma propre expérience .
        Très beaux en tous les cas .
        Pour ma part je n ai rien fait de spécial . Sinon penser avec un peu plus de concentration que d habitude .
        Mais sans faire d effort particulier .
        J ai eu deux visions ou flashs , en fait je ne sais pas trop ce que c est .
        J ai vu des champs magnétiques , bleus jaillirent d une planète bleue elle aussi , venant à mon sens d un pole et se déversant de chaque coté comme une fontaine .
        Et puis j ai vu un soleil , enfin un astre de la forme d un soleil accompagné par un anneau cela m a fait penser ce matin à Alcyone , tel qu il est représenté parfois .
        Voilà les deux choses qui me sont revenus ce matin .
        A 20h 30 je pense que j avais fini , en tous les cas je me suis senti très fatiguée .
        Le temps m a paru très court entre le début et la fin , disons que j ai déconnecté à 20h45 .
        J étais calme en tous les cas sans rien d autre de spécial .
        Je vous envoie plein de belles pensées .
        Catherine

        • Ambre dit :

          Merci à vous tous….<3 Ressenti de plénitude …

          http://www.youtube.com/watch?v=wtQbc2Hctvk

        • Cécile dit :

          François, Marie-Anne, Stéphanie, Margelle, Pierrot, Catherine et les autres,
          Eh bien, il s’en est passé de belles choses… C’est un grand bonheur de lire vos témoignages. Oui, on y était, et c’était sacrément beau !
          (Marie-Anne : moi qui rêvais d’aller à Shamballa ! Alors c’était ça, cette lueur mauve irréelle, ce temps hors du temps ? J’y retourne !)
          De tout cœur avec vous tous et toutes,

          • Marie-Anne dit :

            Oui, on y retourne dès que je suis remise de mes aventures, Cécile; et je comptes sur toi pour m’aider, si je me prends encore les pieds dans la moquette!
            Bisous à toi, <3

        • Marie-Anne dit :

          Katerina,
          Moi aussi, je me suis sentie très fatiguée, comme toi, à a fin de cette méditation (ta méditation à toi m’a parue très belle): je ne suis pas une grande « méditante », mais je peux dire que, à ma grande surprise, celle-ci , pour moi, a battu des records de  » première fois ».

          Cécile, merci pour ta fidèle retranscription: j’ai cru comprendre que chacun vivait cette méditation selon la manière dont il désirait la colorer et selon ce qu’il pouvait momentanément supporter ( p.ex., en ce qui me concerne, une fois à Shamballa, j’étais plus dans le rêve éveillé que dans la pleine conscience, et pourtant, tout cela était réel!).

          François, Margelle et Pierrot, merci pour vos retours ( et oui, François, ce serait bien que tu développes ton expérience)

          Passeur, ( et François, aussi, toi qui semble être bien expérimenté en « méditation »), je serais heureuse d’avoir votre avis sur le manière déroutante et finalement fatigante dont s’est déroulé la mienne. De tout cœur, merci

          Stéphanie: ah oui, rejoins-nous, la prochaine fois ! 🙂

          Et pour terminer, j’aimerais lancer un appel à qui a eu conscience ( ou plus ou moins conscience) de se retrouver à Shamballa?…histoire que je ne sois pas la seule à m’en souvenir; sinon, c’est que cela devait être ( pas de regrets, et chaque chose au bon moment)!

          D’ailleurs, si prochaine fois il y a ( je le souhaite), il faudra sans doute y aller sans programme trop « chargé » : commencer, nous pourrions juste mettre simplement nos  » énergies » d’Amour toutes ensemble pour le plus grand bien de chacun, de tous et de tout- p. ex.; nous pourrions, aussi, dans notre vie courante, prendre l’habitude d’essayer la télépathie de personne à personne, sans nécessairement entrer en méditation (et même si cela ne donne rien au départ) et puis, nous pourrions ne pas oublier que nous sommes les bienvenus-mais si possible, peut-être, mieux éveillés que je l’ai été ou que nous l’avons été à Shamballa! 🙂

          Mais soyons assurés que tout ce qui pouvait nous être donné l’a été, et que tout ce que notre Cœur a donné a été mis à disposition de la manière la plus juste! C’est l’essentiel!

          merci encore à tous ( et peut-être aurons-nous encore d’autres récits, même tout simples; je les attends ! 🙂 Merci!

          • Li dit :

            Merci encore Marie-Anne pour cette belle initiative.
            J’espère vivement que nous recommencerons bientôt car, à un moment, j’ai dû rater quelque chose…
            Pourtant j’ai bien suivi tes conseils…Je me suis même préparée à partir de 19h45. (bougie, respiration, connexion avec mes guides etc..)
            Vers 19h55 j’avais le sentiment d’être bien connectée sur la fréquence de l’amour, de la paix et de la fraternite. J’avais émis l’intention d’entrer en contact avec vous tous, de communiquer en conscience et de mettre nos belles énergies réunies à la disposition de mon moi supérieur et de mes guides.
            Les prénoms de la plupart d’entre vous me sont venus à l’esprit.
            Et puis patatras! Une grande émotion, une tristesse m’a submergée et des larmes ont commencé à couler…
            Puis cette tristesse a laissé place à un grand sentiment d’amour.
            J’ai ressenti de la chaleur dans les paumes de mes mains.
            Je voyais des visages de femmes. L’une d’entre elles revenait régulièrement. J’ai vu aussi 2 têtes de chiens (des chiots peut-être) très attendrissants.
            ( Ne riez pas, je vous le disais que j’avais dû rater quelque chose! Je vous assure que j’étais à jeun de toutes substances licites ou illicites!)

            Mon chakra du cœur et de la gorge se sont mis à tourner. J’ai eu une vision, au niveau de mon 3ème œil: Un V à l’envers avec un rond (pas vraiment rond d’ailleurs) à l’intérieur, en haut, qui tournait. Il était de couleur blanc-jaune pâle.
            Progressivement j’ai senti que la déconnexion se faisait. Je vous ai tous remercié, ainsi que mes guides.
            J’étais très sereine, mais je n’ai pas réellement ressenti une grande montée vibratoire. La prochaine fois peut-être…?
            Ma méditation a duré environ 45mn.
            Voili, voilou mon expérience!
            Aujourd’hui je suis gaie comme un pinson! (ou comme un italien, c’est vous qui voyez!)
            Bisous à vous tous que j’ai vraiment ressenti, durant cette méditation, comme mes frères et mes soeurs, vous étiez là tout près de mon coeur.
            Lisa ♡♥♡♥

            • Marie-Anne dit :

              Lisa,
              Je crois que tu n’as rien raté du tout-du moins, pas en profondeur.
              Je comprends ce que tu décris car cela me rappelle ma propre expérience de cette méditation, dans sa première partie.
              J’ai failli me « déconnecter » plusieurs, tant l’émotion était grande pour moi- beaucoup plus grande que dans une méditation habituelle!
              Notre propre guidance nous protège : si nous ne pouvons supporter dans un premier temps une méditation, nous recevons de manière plus profonde, plus inconsciente, ce que nous avons à recevoir, jusqu’à ce qu’un « jour », nous soyons prêts à recevoir plus consciemment, grâce à ce travail plus profond et grâce à nos autres avancées.
              C’est ce que j’ai compris de notre aventure de dimanche.
              Donc, tu as participé à notre rencontre; tu as rencontré le Déva de notre groupe, tu as bénéficié de la Lumière de son miroir, du découpage de l’ombre effectué par Margelle, et tu es allée à Shamballa, comme nous tous, tu as reçu des énergies de guérison, de plénitude, de paix, d’amour, de fraternité,etc, etc, comme nous tous!
              Je t’embrasse!

              • Marie-Anne dit :

                …me déconnecter plusieurs…fois!
                ( ça y est, ça recommence! 🙂 )

              • Li dit :

                Merci pour ton « débriefing » encourageant, Marie-Anne. C’est sûr que je manque d’expériences, mais je suis si heureuse d’avoir participé!
                Bisous.
                Lisa♥❤♥

            • Stéphanie dit :

              Coucou Li,

              Merci pour ton témoignage qui m’a beaucoup émue (touché).

              Tu dis que tu as « dû rater quelque chose », sincèrement, je ne le pense pas. Ce n’est que ton manque de foi en toi qui veux te le faire croire …

              Ta connexion était très belle et lumineuse, ton cœur exprime une grande pureté, tes « vibrations » sont celles de la Source « l’Amour ».

              Je t’embrasse de tout cœur ma sœur.

              • Li dit :

                Hello, Stéphanie!
                « Ce n’est que ton manque de foi en toi qui veux te le faire croire … »
                Bien d’accord avec toi et la notion de manque lorsqu’elle existe en nous peut prendre diverses formes.
                Moi aussi je t’embrasse soeurette!
                Lisa♥♥♡♡

            • Margelle dit :

              Li, je n’ai pas encore répondu, mais je t’assure que tu as vécu de grands moments, peut-être pas conformes à ce que tu attendais. Sûrement le piège… mais j’ai ressenti avec toi en te lisant : la chaleur, la tristesse, l’amour, les femmes, les chiots…. les prénoms…
              Le V à l’envers avec le rond, un rapport peut- être à tout hasard, avec la loge, les francs maçons, mais qu’est-ce qu’ils viendraient faire là ? aucune idée, de plus je ne connais pas bien leur histoire.
              Plein de bises….

              • Li dit :

                C’est sûr, Margelle, que je ne m’attendais pas à ressentir cette tristesse en début de méditation.
                Peut-être que certaines visions ont un sens, mais j’avoue ne pas avoir très bien compris ce que tout cela voulait dire. Peu importe en fait. J’étais là avec vous tous et ça c’était super!
                Bisous.
                Lisa ♥♡♥

          • Eve Lyne dit :

            Normale cette grande fatigue, Marie-Anne…
            Puisque tu es à l’origine de cette initiative.
            En ce qui me concerne, je me suis isolée allongée sur mon lit, paumes des mains ouvertes, je me suis offerte tout simplement au Ciel .
            En fermant les yeux, le soleil est devenu intense et, plus rien…
            On dirait bien que je me suis endormie ou presque…Un peu avant 20h…Il était exactement 20h 24, le temps de réaliser qu’il me fallait me remettre au lit, pour la nuit !
            Voilà le peu que j’ai à offrir de ma participation à ce bel élan de fraternité devant l’Eternel.
            Bien à vous tous. ♥

            • Marie-Anne dit :

              Merci, Eve Lyne,
              Tu as peut-être raison, concernant ma fatigue inhabituelle!

              Tu t’es endormie! 🙂 Encore un peu, moi aussi! Mais si tu lis mon commentaire à Li, tu verras que tu as pourtant bien participé!

              Merci à toi, de tout cœur! <3

        • marie christine dit :

          Toutes nos expériences sont différentes et pas du tout contradictoires : elles se complètent . Je vais expliquer pourquoi (hou, de la prof !) .
          Tout d’abord, brièvement la mienne …
          J’ai commencé sans autre intention que de me connecter dans un esprit d’union et d’amitié . J’ai été amenée à penser à chacun d’entre vous un par un en vous nommant . Puis, « on » m’a fait faire le tour de toutes les personnes que je connais ou ai connues de près ou de loin (famille, amis …), comme s’il fallait les inclure dans cet espace privilégié . Puis ce fut une pensée pour tous les dirigeants de la planète, sans doute afin qu’ils soient touchés et incités à progresser . Visuellement, c’était comme d’habitude : des volutes et des cercles de fumée violette ou rose plus ou moins lumineuses par endroits, qui effectuent certains mouvements (des énergies, certainement) . Là, elles étaient roses .
          Mais l’idée, c’est que nous avons tous des aptitudes et des lacunes, disons des facilités et des difficultés différentes . Nous nous sommes donc tous naturellement branchés de la manière qui nous est la plus aisée .
          Pour certains, c’est la paix, pour d’autres la foi, ou l’aspiration, ou le pardon, ou la compassion, ou l’esprit d’union, ou la joie, ou la sérénité, ou le silence, ou la conscience, ou la concentration, ou la tendresse, ou la gratitude, ou le ressenti physique, ou la beauté, etc … Bref, nous avons tous apporté le meilleur de nous-mêmes . Ce qui faisait un ensemble vibratoire de grande richesse et très complet .
          Ainsi le Déva de cet ensemble dont tu parles, Cécile, et guides de lumière, pouvaient disposer d’une « banque de données » formidable, et effectuer une redistribution équitable selon les besoins de chacun, comme tu le mentionnes François, et peut-être cela correspond-il à la fameuse pluie de particules … Ce résultat équilibré aboutit forcément à un état idéal, le Shamballa de Marie-Anne . Belle promesse !
          Tout ceci n’est pas exhaustif ! Chaque expérience a son sens, en rapport avec le sens général .
          Une pensée pour Margelle qui s’est coltiné le sale boulot : découper l’ombre en morceaux !
          Mais je voudrais dire que cette idée de mise en commun et de redistribution n’est vraiment pas le fruit de mon imagination . Je le vois ainsi, comme une évidence .
          D’ailleurs, j’en ressens déjà les effets . Et je suis sûre que chacun de nous ressent déjà aussi que les aspects les plus difficiles s’estompent, et que l’on s’équilibre peu à peu .
          On compte sur toi pour la prochaine, Stéphanie !

          • Marie-Anne dit :

            Tout à fait d’accord avec toi, Marie-Christine!
            <3

          • Cécile dit :

            Merci pour ton éclairage très précis et qui sonne très juste à mon oreille, Marie Christine. J’adhère à tout ce que tu dis ! Entre autres en ce qui concerne la méditation vécue par Margelle (grand merci à toi, Margelle !!!), j’avais aussi pressenti quelque chose de cet ordre, mais je n’étais pas allée au bout de la réflexion : trancher dans ce qui est noir, non pas noir au sens de « mauvais », mais au sens de « ce qui reste à mettre en lumière ». Margelle, tu nous diras ce que tu en penses ?
            Et je suis particulièrement sensible à cet aspect de notre méditation que tu soulignes bien, Marie Christine : la mise en commun de nos sensibilités personnelles pour la création consciente d’un tout équilibré. Je le ressentais déjà dans nos échanges ; là, c’est établi avec encore plus de netteté.
            J’aime aussi beaucoup cette idée de faire rejaillir également cette belle vibration vers l’extérieur de notre cercle, car ainsi notre œuvre commune prend un sens supplémentaire de don vers l’humanité, et ne sommes-nous pas un peu aussi là pour ça ? Sans se prendre pour des sauveurs, et en gardant à l’esprit qu’il s’agit d’abord de se guérir soi, mais disons, dans un esprit de partage et de rayonnement…

          • Margelle dit :

            Cécile, Marie Christine et les autres….
            Oui, Cécile tu vois parfaitement. Il n’y a pas d’angoisse à rencontrer l’ombre, le noir, puisqu’elle est là… donc à voir, avant tout… c’est un peu mon état, ma fonction, ma mission, comme on veut, d’aller la voir… je la ressens beaucoup trop pour en faire l’impasse. J’ai bien sûr la nostalgie – assumée, maintenant- de la lumière, de l’amour, que je ne peux ressentir aussi fortement que vous le faites. Mais je bénéficie de votre accès, c’est pourquoi vous m’êtes si précieuses (x). Je sais que cet amour existe, au-delà de cette ombre que je me coltine. Je la ressens si fortement, c’en est presque une amie, je crois bien qu’elle est une amie. En fait ce qui me met en fureur -le mot n’est pas trop fort- c’est l’ombre qui n’est pas vue, reniée, cachée, masquée… mais dès qu’elle est vue, reconnue, alors là, je crois bien qu’elle conduit à l’amour… Il y aurait bien sûr encore beaucoup à dire. Mes mots sont toujours en de-ça, je dois faire avec…
            En revanche quel bonheur de lire tous vos parcours, vos intentions… et puis je suis sûre que vous vous la coltinez également cette ombre… chacun à sa façon. En fait, je crois qu’elle a très envie d’être vue… elle réclame, vous l’entendez ?
            Et grâce à toi Marie Anne j’ai appris ce qu’était Shamballa, que j’ignorais totalement…. quelle belle ouverture…

            • Margelle dit :

              … je rajoute que ce que je raconte là a déjà été dit, redit, moult et moult fois…. mais on peut encore le redire, non ???? 🙂 et peut- être encore préciser…

            • Katerina dit :

              Margelle ,

              Nous avons tous à faire face à l ombre . En lisant ton témoignage j ai vu plutôt quelque chose de mou , que tu n avais pas de difficulté à découper , un peu comme du caoutchouc mou .
              Je dis ce qu il me vient à l esprit .
              Tu sais qu il y a encore des ombres et cela te mets en colère de ne pas y etre confronter .
              Et finalement d attendre qu elles se manifestent . Tu n en n as peut etre plus tant que ça .
              C est juste un ressenti de ma part .
              Pour ce qui est de la méditation et de ce que je m en souviens , j ai demandé pour ma part que chacun dans ce monde ait ne serait qu une poussière d ouverture à l amour .
              Je ne me sens pas de sauver quoique ce soit , mais je pense que l on peut dans notre quotidien y participer .
              Il me semble que l essentiel est surtout de nous guérir et de nous aider .
              Cécile , merci pour ton commentaire , c est vrai que je n avais pas méditer en groupe , je pense néanmoins que c est semble t il les meme sensations que j ai déjà eues seule .
              J ai déjà eu de nombreuses visions qui n avaient rien à voir avec ce que je ressentais dans ma vie d avant , mais je préfère en général comprendre un peu ce qu il se passe pour ne pas etre dépassée justement .
              Marie Anne , Shamballa est un endroit d amour et de paix , merci .
              Je vous embrasse
              Catherine

            • Stéphanie dit :

              Chère Margelle,

              Ce que j’admire le plus chez toi, c’est bien ton extraordinaire capacité à accueillir l’ombre ! C’est un don qui est très rare, ton âme est extrêmement courageuse.

              C’est juste ce que tu dis nous avons tous une part d’ombre en nous, lorsque nous portons beaucoup de lumière, nous avons aussi tendance à vouloir cacher (notre ombre) sous le tapis. Les temps sont cependant à la « transcendance », au contact des deux (ombre et lumière).

              « En fait ce qui me met en fureur, c’est l’ombre qui n’est pas vue, reniée, cachée, masquée … mais dès qu’elle est vue, reconnue, alors là, je crois bien qu’elle conduit à l’amour ». Je suis inconditionnellement d’accord avec cette pensée, intuition Margelle.

              Je te remercie d’être qui tu es mon amie, comme dirait Jonas, tu es précieuse pour le Tout !

              • Margelle dit :

                C’est Tout tout juste, Stéphanie ! Oui nous sommes à une époque de transcendance, et je crois bien que nous le sentons tous. Et en même temps tous les éclairages s’imposent, et je peux dire que pour beaucoup nous y allons à tâtons, mais c’est mieux que de ne pas y aller… chacun selon son possible, il me semble que nous avançons en tenant les deux pôles en même temps… un coup à droite, un coup à gauche, mais parfois c’est 2 ou 3… histoire de nous faire perdre l’équilibre et le retrouver… et pas s’endormir sur nos petits lauriers bien verts… Merci Stéphanie pour tout ce que tu ressens, qui me paraît assez immense…

              • Marie-Anne dit :

                Les filles, n’oubliez pas alors de voir de reconnaître, d’entourer de compréhension et d’amour , votre « Fureur face à l’ombre qui n’est pas vue,qui est reniée, cachée, masquée »!
                Bisous à toutes( y compris à Eve Lyne qui les aime tant! 🙂

              • Margelle dit :

                Ah ah ! Marie Anne, merci pour ce rappel…oui c’est sûr que c’est certainement le plus dur d’accueillir la fureur ! mais déjà de la laisser monter, de lui laisser la place et puis oui, l’entourer de toute sa tendresse avec des envies de meurtre (j’en rajoute un peu ?) !! ça fait partie du jeu.. oui reconnaître, puis ça passe… ça se transforme… ça laisse place à une autre forme de compréhension… toute une énergie à ne pas négliger… et qui nous en apprend tellement sur le monde ! Je t’embrasse.

            • Cécile dit :

              Margelle,
              Je sais que nous avons chacun quelque chose à faire ici ; pour certains, comme toi, il s’agit manifestement de transmuter l’ombre en lumière. Cela peut être le travail d’une vie, ou juste une période avant de passer à autre chose puisque, précisément, cette époque appelle à la transformation intérieure et extérieure.
              J’ai vu la même chose que Catherine à la lecture de ton témoignage : une substance d’un noir mat, qui n’offrait pas de résistance particulière, mais peut-être était-ce justement parce que c’était toi qui la découpais en plus petites parts. Peut-être, si j’avais essayé, je n’aurais pas réussi, parce que je n’ai pas ta maîtrise en la matière. En tout cas tu as dû faire du bon boulot parce que depuis quelques jours, pour ma part, mes zones d’ombres me sautent aux yeux – mes doutes, mes peurs, mes colères, mes culpabilités. (Oui, il en reste encore, malgré le travail déjà effectué !) Elles arrivent par petits morceaux : un peu de colère contre Untel, un peu de culpabilité vis-à-vis de Unetelle… Je les regarde en face, je les accueille et me pardonne de mon mieux. Pas toujours facile mais puisque c’est ce que j’ai demandé, c’est ce que la vie m’apporte. (Ah, merci, Passeur, pour tes suggestions d’éclairer nos zones d’ombre ! La prochaine fois, propose-nous quelque chose de plus léger, si tu veux bien…)
              Je crois que quand nous unissons nos intentions, nos cœurs et notre foi en nous, et chacun avec notre sensibilité, nous pouvons faire bouger les lignes. Pour ma part, c’est ce que j’ai vécu dimanche soir grâce à toi et à toutes et tous ici.

              • Cécile dit :

                Margelle,
                Juste une petite précision : le grand rond noir que je t’ai vue découper en lisant ton post était d’un aspect totalement mat, comme s’il absorbait toute la lumière, qu’il ne voulait plus la libérer, mais il n’était pas effrayant ni rebutant. Juste… comment dire… totalement « absorbant ». Le terme est bizarre mais je n’en trouve pas d’autre.
                Sans le témoignage de Catherine, j’aurais oublié ce détail. Voilà, c’était juste pour te dire ça. Je ne sais pas si cela a du sens pour toi !

              • Katerina dit :

                J ai vu aussi un noir mat .
                Et une masse assez importante .
                Je n ai pas d idée d où cela vient .
                Je continue aussi à éliminer des parcelles de mes zones d ombre . Ce qui fait que je me sens de plus en plus forte .
                Et tout se met en place , avec serenité .
                Catherine

              • Margelle dit :

                Cécile, ton commentaire m’enchante. Et me pousse plus loin dans la vision, car je ne suis pas sûre d’être réellement dans la compréhension. Ton apport m’éclaire des aspects, et apporte de l’eau au moulin pour broyer la pierre que je porte. Je crois que ce que vous avez vu, toi et Katerina sont vos propres visions. Je les considère comme telles. Pour moi c’était malgré tout de la pierre, sans doute de la lave, pas trop dure à découper. Mais qui était là, implacable, donc inévitable… alors puisque c’est là, j’y vais, je m’en occupe, à ma façon, sans trop d’effort lors de la méditation. Dans la vie c’est autre chose, je passe par tous les états. Ce que tu dis me fait préciser qu’en même temps que je m’occupe de cette pierre (chouette je peux mettre un nom dessus ! c’est super, je sais comment l’appeler maintenant !) il y a l’amour qui est présent…. mais sans illusion, sans me faire croire que j’aime si ce n’est que de la sensiblerie… parce que je connais cet amour sensible qui se confond avec l’autre et ne fait avancer personne… et ça j’ai appris à le percevoir et petit à petit à l’éliminer, à l’éloigner… mais en même temps je crois qu’il est encore présent en moi, sinon je ne serais pas encore si sensible à ces marques d’amour hypertrophié… dont acte, je prends note.
                Oui, Cécile merci de ton retour et de tes consciences de culpabilité, de violence… elles existent bel et bien et je crois que tant que le monde portera son angoisse, ses peurs, ses limites, nous serons concernées… mais nous pouvons je pense aller vers la sérénité, l’accueil et l’amour… Je suis en train de lire l’évangile de Thomas, c’est costaud… sans faille, sans faiblesse… je crois que l’autre nous renvoie l’état de notre force. Pour moi c’est l’autre qui me confronte à mon calme (ou non calme) et à ma capacité d’accueil… Avec tout mon amour, Cécile…

              • Katerina dit :

                Amour sans illusion qui se mélange à l amour sensiblerie .
                Merci Margelle .
                Je me suis penché sur l évangile de Thomas .
                Comme tu dis c est du costaud .
                Eclairant néanmoins .
                Bises
                Catherine

              • Margelle dit :

                Katerina, si je comprends bien tu te fais « écho ».. Pour moi, il s’agit de reconnaître toutes les formes d’amour et de prendre de la distance avec celle qui n’aide pas… qui renforce la faiblesse… à écarter…

              • Katerina dit :

                Oui ton message va dans ce sens et je m aperçois que parfois l amour sentimental ou en tous les cas quelque chose qui me gene est encore présent .
                Tout cela mélangé parfois faisant tout de meme un ensemble , est il cohérent cet ensemble ? il le sera jusquà la prochaine étape quand j aurais compris ou pas .
                Je t embrasse
                Catherine

              • Margelle dit :

                Je reprends mon histoire de « tache » noire, à la suite de vos commentaires. Cette nuit je l’ai reconnectée, ou plutôt elle m’a recontactée… et je reviens sur mes propos, ce n’est pas du tout une pierre ! c’est l’ombre dense, épaisse. Profonde comme la nuit. Sans matière, sans forme… il faut faire avec, je ne veux pas la dénaturer. Elle m’a rappelé une épisode, il y a déjà quelques années, j’avais un long couloir dans mon appart. Régulièrement la nuit je le traversais sans lumière. Et je devais franchir, traverser une barre noire opaque, qui m’angoissait véritablement. Je savais qu’il n’y avait rien de concret ; c’étaient mes mémoires ancestrales qui se rappelaient physiquement à moi. J’avais à traverser ma peur du noir, mêlée aux peurs qui y sont liées…. attaques, etc… je me suis obligée à traverser mon couloir de longs mois… puis cela s’est atténué puis a disparu.
                Cette nuit j’ai contacté mon divin en moi. Il n’était plus à l’extérieur de moi.

              • Katerina dit :

                ♥☼♥

              • Cecile dit :

                Chère Margelle,
                Je ne trouve tes deux messages qu’aujourd’hui. Magnifique lucidité de ta part, et quelle belle exigence… Notre peur de la nuit, nous sommes encore nombreux à ne pas l’avoir affrontée. Moi la première. Merci de me montrer le chemin…
                Avec toute ma gratitude,

        • Cécile dit :

          Catherine,
          Je ne crois pas avoir de don particulier, ou alors nous avons tous des dons particuliers. Pour la vision ou l’audition, le truc consiste juste à rester vigilant car les visions ou messages sonores traversent souvent notre champ de conscience à très grande vitesse. Il faut seulement les saisir au vol et ne pas les censurer par le mental (qui dit que c’est n’importe quoi, ou qui fait comme s’il ne s’était rien passé). Et une fois qu’on est dans l’espace méditatif, il suffit de laisser venir sans remettre en question ce qui vient, en l’acceptant et en posant le principe qu’à partir du moment où c’est ce qui se manifeste dans cet espace bien précis, c’est ce qui est vrai et juste pour nous en cet instant. Avec le temps, les perceptions s’affinent, mais nous avons TOUS cette possibilité en nous. La croyance que nous ne l’avons pas est le principal obstacle – une fois qu’il est déblayé, le développement des perceptions fines se fait assez vite.
          Ton témoignage le montre bien, tu as vu de très belles choses, très cosmiques, avec une grande hauteur de vue, à l’image de ta sensibilité… N’est-ce pas magnifique ?

  34. Quintus dit :

    Bonjour,
    Je ne viens jamais ici et comme par hasard..!! Je tombe sur cette initiative de vous retrouver tous à 20h ce soir dans la méditation.
    Eh bien c’est avec plaisir que je me joindrais bien à vous.
    A ce soir alors
    Il faut dire que je suis un peu éparpillé en ce moment comme.. en confettis qui dirais!!
    Quintus

  35. Marie-Anne dit :

    Comme promis, petit rappel à tous les intéressés:

    C’est ce dimanche-ci(29/9/2013), à 20 h -heure française (14h, heure du Québec), que nous avons rendez-vous pour nous rencontrer par l’intention, afin d’apprendre (et afin de nous encourager) à échanger de cette façon nouvelle(-de ressentir aussi ce qu’il y aura à ressentir); et afin, également, de profiter de cette réunion dans l’Amour, la Paix et la Fraternité, pour mettre ( comme l’a suggéré Le Passeur), nos énergies fusionnées, à la disposition de nos Guides -qui sauront comment les utiliser et les  » répartir » au mieux, pour notre plus grand bien à tous.

    Pour de plus amples explications ou renseignements: voir juste ci-dessous, dans cette même rubrique(Le Passeur), les commentaires du 24 (et du 25) septembre (commentaires de : Marie-Anne, Le Passeur, Cécile, Li, Acacia, Margelle, Marie-Christine, Katerina, Louisetta, Pierrot et François)

    Merci encore à tous;merci pour votre participation, merci pour vos conseils (Cécile, Margelle!…et, bien sûr, Le Passeur), et merci pour vos encouragements et votre enthousiasme!

    À toute-à-l’heure, donc!…Faites-vous Beaux 🙂 (c’est ce que nous sommes tous, de toutes façons! 🙂 )!

    Amitiés et Joie à tous

  36. Marie-Anne dit :

    Bonjour, Passeur,

    Cher Passeur, à la fin de ce mois d’août, notre ami Jonas avait résumé, dans un de ses commentaires sur ton site, ce que beaucoup d’entre-nous avaient déjà formulé, de diverses façons, depuis plusieurs mois :

    Son rêve de nous rencontrer tous, au même endroit et au même moment ! Quelle énergie serait alors déployée !

    …Et quel dommage qu’un tel rêve soit encore bien difficile à réaliser, actuellement, sur notre plan physique : nous sommes nombreux et disséminés ; nous avons encore, semble-t-il, beaucoup d’occupations, de responsabilités et d’engagements, et pas toujours des finances au top du top !…Sans parler de l’organisation d’une telle rencontre physique !…

    Alors, si tu te souviens bien, à la lecture du commentaire de Jonas, j’avais proposé, spontanément et sans réfléchir ( !) : « …et si, pour commencer, nous essayions, tous ensemble- c’est-à-dire, lecteurs, commentateurs et initiateur de ce site Urantia Gaïa- de nous connecter par l’intention, en choisissant (pour plus de facilité) une heure et un jour bien précis ? »
    Finalement, peut-être que les difficultés évoquées plus haut et liées (notamment) à notre grand nombre et à certaines limitations encore apparemment présentes- tout cela, pourrait peut-être receler de belles opportunités, pour nous pousser à chercher un autre mode de rencontres et de contacts conscients- quoique différents et inhabituels pour nous ?

    Plusieurs personnes sur ce site ont aimé l’idée et m’ont demandé de l’agencer. J’ai donc proposé que cette « connexion/méditation/rencontre » ait lieu le dimanche 29 septembre 2013 à 20H…et cette date a été retenue (étant bien entendu que, comme ce genre de connexion se fait au-delà de notre temps et de notre espace, ceux qui ne pourraient pas se libérer à l’heure dite, pourraient toujours nous rejoindre par l’intention à un autre moment. Je pense, toutefois, que pour nous qui ne sommes pas encore des « pros » des communications interdimensionnelles, se donner un moment précis est un moyen plus facile pour »nous y mettre » , et peut aussi constituer un stimulant plus particulier, plus entraînant, et plus ludique aussi ! C’est également comme une sorte de rendez-vous que nous nous donnons tous, que nous inscrivons et auquel nous pouvons même nous préparer !).

    Donc, avec ton accord, Passeur, et en étant bien sûr à l’écoute de tes suggestions et de tes conseils, je voudrais rappeler (comme on m’a demandé de le faire) cette « connexion/méditation/rencontre/communion/échanges :-) » du 29/9 à 20H, à tous ceux que l’expérience intéresse ; et, toujours avec ton accord, leur/te ? donner les quelques infos supplémentaires qui résument nos échanges à ce sujet ; Merci.
    (Et merci aussi, Passeur, si tu veux bien les faire paraître, de ne pas dissocier ces 2 textes-celui que je t’adresse plus directement, et celui qui suit : les deux sont liés. Merci encore).

    Chers Vous Tous qui désirez participer à notre «connexion/rencontre/méditation/communion/échanges » du 29/9/2013 à 20h,

    Merci, d’abord pour votre participation et votre enthousiasme ! 🙂

    Je crois qu’il est beau, qu’aujourd’hui, nous soyons nombreux à décider, par un acte conscient et joyeux, de nous essayer à de nouveaux modes de communication consciente, hors de notre temps et de notre espace.
    Je pense qu’il est important de ne plus seulement y croire, mais de poser une action concrète, avec joie, confiance et gratitude. Ainsi, nous pourrons aussi, en quelque sorte, signer ou re-signer, notre adhésion et notre ouverture à nos « nouvelles » capacités, et montrer à nouveau, notre confiance et notre foi en ce qui vient, ainsi que notre intention concrète de nous tourner vers des dimensions vibrant plus haut.
    Bien sûr, il s’agit là, et en ce domaine, de premiers pas, pour la plupart d’entre-nous ; aussi, ne cherchons pas à forcer quoique ce soit (ce qui serait une attitude, de toute façon, dépassée et stérile).

    Personnellement, je vois cette méditation de dimanche, comme un branchement, une connexion des uns aux autres, au-delà de notre espace/temps habituel, visant à créer ou à ouvrir- dans l’Amour, dans la Paix et dans la Fraternité- un « Lieu » où nous rencontrer et où communiquer (en dehors de notre espace/temps, donc) ; et visant peut-être aussi, à nous mettre en confiance et à nous habituer à de nouvelles façons de communiquer en conscience.
    J’ai demandé à Qui Je Suis de bénir ce « Lieu » (et chacun peut faire de même, bien entendu).

    Naturellement, au cours de cette « méditation », chacun suivra son intuition et son discernement. Ce qui va suivre dans ce texte, n’est qu’une proposition que je donne ici en guise d’exemple de marche à suivre.
    (Vous utiliserez peut-être intuitivement une autre « méthode » que la « mienne » ; peu importe : l’essentiel, je pense, est de nous rencontrer consciemment, dans l’Amour et la Paix, sur un autre plan, à partir de notre intention, et à partir d’où nous sommes dans ce plan-ci).

    Je propose donc, par exemple, de commencer par nous asseoir ; de bien nous ancrer à la Terre ; puis d’effectuer quelques respirations pour calmer le mental et l’émotionnel. Ensuite, je nous invite à nous poser dans notre Cœur que nous ouvrirons grand, et à nous connecter à notre Moi Divin (Christique, Réel ; notre guidance intérieure, Qui Nous Sommes,…)- Moi Divin à Qui nous pouvons demander aide et guidance pour ces premiers contacts entre nous.

    Nous pourrons alors exprimer NOTRE INTENTION d’ENTRER CONSCIEMMENT en CONTACT – et sur la FRéQUENCE de l’AMOUR, de la PAIX et de la FRATERNITé- avec notre famille et nos amis d’Urantia Gaïa qui participent à cette rencontre.
    (Ne pourra donc entrer dans cet « espace » où nous nous retrouverons, que toute personne animée par cet Esprit d’Amour, de Paix et de Fraternité).

    Donc, nous poserons ainsi cette intention d’entrer en contact avec les autres, sans forcer ; puis, je propose que nous reposions et restions dans la confiance de cette connexion ; sans attente particulière, simplement dans la joie et la douceur du contact ; bien confiants que, d’une manière ou d’une autre, ce contact EST établi ; et qu’alors, nous nous laissions porter par nos ressentis.
    N’oublions pas de bien respirer à notre rythme, et accueillons alors ce qui arrive, sans forcer.
    (Peut-être alors, que des communications télépathiques, p.ex., pourraient déjà avoir lieu entre certains d’entre-nous : si elles s’établissent, tant mieux ; sinon, n’oublions pas que nous en sommes, pour la plupart, il me semble, à nos premiers balbutiements en ce domaine (donc, encore une fois, ne forçons rien).

    Enfin, pour terminer cette rencontre en beauté (et, que cette rencontre, ait été clairement, ou plus moyennement ressentie), nous pourrions en profiter, par exemple, pour émettre ensemble des pensées d’Amour et de Paix pour la Planète et pour tous ses habitants ?

    Puis, après avoir remercié nos guides et Qui Nous Sommes pour leur bienveillante guidance, nous reviendrons dans notre plan de départ, dès que nous le désirerons.

    Je propose aussi, qu’après cette méditation/rencontre/communion/échanges (éventuellement clairs et conscients) …, nous notions, tant que l’expérience nous est encore bien présente à l’esprit, tout ce que nous avons remarqué, vu, entendu ou ressenti ; et, éventuellement, ce que nous proposons pour une prochaine fois (si nous désirons , bien sûr, recommencer l’expérience, pour le plaisir, pour affiner nos perceptions et/ou pour prendre de plus en plus confiance en nous et en nos facultés).

    Bien évidemment, dès maintenant, toutes vos suggestions sont les bienvenues, car, comme la plupart d’entre vous, dans ce plan-ci, je ne suis pas vraiment encore une grande habituée des communications et rencontres à distance, conscientes, volontaires, claires et précises ! 🙂 ( Je lance également un appel aux lumières des éventuels « habitués » ; merci à eux !) 
    A vous tous, chers amis, cher Passeur, merci de m’avoir lue jusqu’au bout ; merci pour votre participation enthousiaste, et merci encore, de tout cœur, pour votre esprit d’ouverture, de confiance, de fraternité, d’amitié, d’Amour et de joie ! 🙂

    Quelques renseignements pratiques :
    Notre rencontre est prévue pour 20h en France, Belgique, Espagne, Italie, Suisse , … ;
    Cette heure correspond à 19h au Portugal, à Londres,… ;
    À 18h au Maroc,.. ;
    À 11h, en Californie,… ;
    À 8h à Papeete,… (Vérifiez tout de même ! :-) )
    Je ferai, avec l’accord du Passeur, un très (très) bref rappel ce dimanche ! Merci !

    • Marie-Anne dit :

      …et 20h en France = 14 h au Québec!

      • pierrot dit :

        merci de ne pas nous avoir oublié 🙂

        • Marie-Anne dit :

          Non,non, Pierrot, je ne vous avais pas oublié , les québécois! Vous étiez même les premiers sur ma liste; mais en la recopiant, j’ai sauté une ligne: un peu fatigue, sans doute; je n’ai pas l’habitude de taper de si longs textes sur mon clavier!
          🙂

      • François dit :

        Bien vu Marie-Anne et merci Passeur de préciser qu’il est préférable de confier cette énergie aux guides…. ♥

        Serai de la partie dimanche à 20h helvetico-franco-belge…

        🙂

    • Le Passeur dit :

      Et à 14h à Montréal, nos amis canadiens étant la seconde plus grosse représentation ici.
      Je pense que le mieux lors d’une méditation de ce type est de mettre à disposition de nos guides nos énergies fusionnées. Eux savent mieux que nous à quoi elles peuvent être le plus utiles en ce moment…
      Pour ma part, je dirais que beaucoup de gens ont besoin de courage pour aller au contact de leurs zones d’ombres. Et c’est quelque chose d’indispensable.

      • Marie-Anne dit :

        Tout à fait d’accord, Passeur: lors de cette méditation, nous pourrons, en plus d’émettre ensemble des pensées d’amour et de paix pour la planète et ses habitants, mettre nos énergies fusionnées à la disposition de nos guides.
        Merci pour cette sage suggestion ! J’y souscris totalement!

        • Li dit :

          Merci Marie-Anne.
          Il est temps pour nous de poser des actes n’est-ce pas?
          Je vais essayer dès aujourd’hui de mettre mes énergies d’amour à la disposition de mes guides. Ça me plait bien cette idée!
          Bisous à vous tous, je vous aime.
          Lisa ♥❥❤❥♥

      • Cécile dit :

        Marie-Anne, Passeur,
        Je souscris pleinement à vos propositions. Je serai là !

        Et à tous ceux qui disent parfois qu’ils n’ont « rien vu ni ressenti » lors de ce type d’expérience :
        Une légère diète peut aider à développer les perceptions fines. Le simple fait d’éviter les chairs animales pendant quelques jours suffit.
        Cela ne changera rien au fait qu’il « se passera des choses » : il se passe toujours des choses sur le plan vibraroire dans de telles occasions. Un régime plus léger permet de mieux les ressentir, rien de plus. (Cela dit, c’est plus encourageant quand on voit, entend ou ressent ce qui se passe : cela nous aide à entrer dans l’expérience, à la vivre, à la laisser nous transformer).
        Voilà, c’était juste un petit partage à la rubrique « Côté pratique ».
        A dimanche 20 h, donc !

      • Louisetta dit :

        J’y serai. Merci pour cette belle idée.

    • acacia dit :

      Une rencontre à laquelle je me joindrai avec joie !
      Une décision d’unification de nos esprits pour l’Amour est un appel que l’Amour entend.
      Et auquel Il répond.
      Merci à toi Marie-Anne, chère organisatrice d’une belle réunion d’énergies !
      ♥♫♥

    • Margelle dit :

      Je ne sais pas dessiner une oreille…. mais c’est entendu, du moins je l’espère… ♥♥

  37. alain thomas dit :

    Passeur, chers amis,

    Notre journée fut un rayonnement hors du temps.
    Des échanges, des témoignages de vie, des écoutes, des partages, des discussions, un pique-nique, le tout au bord de la rivière d’Ain, une très belle rivière, très propre à cet endroit, une herbe verte et bien coupée, des arbres, du calme, bref un bel endroit, propice à ce type de rencontre (rencontre du cinquième type ? :-)).
    Lorsque le soleil a décliné et que nous avons regardé l’heure, nous n’en croyions pas nos yeux : « déjà »… Et il fallut partir.
    Nous avons vraiment apprécié, dès l’instant de la rencontre jusqu’à l’instant du départ… hors du temps.
    Vous avez sûrement interféré à votre manière, vous étiez là… et on vous remercie pour cela.
    Nous recommencerons…
    Bien à vous tous.

    • François dit :

      Je confirme le ‘hors temps’. On se dit bonjour à midi et 1 heure plus tard il est déjà 18h30….. et il est temps de rentrer…

      Merci à Marie-Christine, Cekicella et Alain pour ce grand moment de partage [où , parait-il j’ai parlé pendant 67% du temps global (source Alain-Thomas) ce qui leur a tout de même laisser 11% chacun qui est un chiffre hautement symbolique…. 🙂 🙂 🙂 ♥ ] et merci à vous tous de vos pensées chaleureuses….

      Dans la nature c’est naturellement que nous nous sommes rencontrés et comme nous sommes toutes et tous naturellement ouverts à notre propre nature il a été naturel à cette nature d’accueillir notre véritable nature… enfin bref…. 🙂

      C’était tellement bien que je suis partant pour recommencer…
      Pour l’heure nous avons trinqué à votre santé, la prochaine fois je serais heureux que nous trinquions ensemble…. parce qu’honnêtement j’ai eu un grand plaisir à rencontrer des êtres dans le cœur et en quête d’eux-même. Les parcours sont différents, les expériences de vie également mais il y a bien un point commun, l’ouverture dans la présence à soi et aux autres…. et j’ai vu que dans de tels instants les lumières de chacun sont allumées…. et….. c’est Beau ! ♥ ♥ ♥

      • Margelle dit :

        Que j’ai bien fait d’être avec vous !! 🙂

        • marie christine dit :

          Oui Margelle !
          Hé ben François : un vrai talent de conteur, et ce ne sont pas des fables !
          Un kamicase de l’âme … ou un kamicase dans l’âme … (!?)
          il a bien mérité ses 67% d’audimat .
          Alain, serviable et attentif, nous a gâtés avec toasts à profusion et gâteaux faits maison .
          A défaut de moutons, on était comme des « coqs en pattes » .
          Vous étiez tous avec nous dans le coeur .
          Un après-midi dans une atmosphère de simplicité et d’amitié bienveillante dans un cadre plein de charme .
          A renouveler absolument avec vous tous en chair et en os .

          Pour

          • Cékicella dit :

            Aaaah… C’était donc toi, Margelle !:)
            Cette araignée qui courrait dans mes cheveux.
            Allez… encore quelques menus détails de ce moment béni :
            Tandis que la cloche de l’église juste en face de la mairie, annonçait qu’il était midi, une moto apparut.
            L’homme à la moto, débarrassé de son casque, son blouson et ses bottes…
            Des yeux noirs lançant des flammes de joie : Oui Oui, c’était François !
            Comme le dit Marie-Christine , peut-être kamicase dans l’âme…
            Un peu Robin des bois, il me plait à penser.
            Avec aisance, préparant son feu destiné à nous offrir une tisane bien brulante de verveine citronnée.
            Quant à Alain…
            Il avait pris soin d’arriver un peu plus tôt, faire du repèrage près de la rivière, afin que tout soit parfaitement parfait !
            Et ce fut parfaitement parfait !

            • fonbleu777 dit :

              Bonjour ,
              Douces Vibrations , émanant , à la lecture de votre rencontre à Neuville .
              Méditez-vous entre 19H00 et 19H30 chaque jour ?
              (c’est une question sans importance dans l’absolu , mais qui est plaisante dans le relatif ….)
              Amour&Paix

              • François dit :

                heu….. non mais dis moi,
                qu’il y a t-il donc entre 19h00 et 19h30 chaque jour qui mériterait que je m’achète enfin une montre…? 🙂
                Et pour la douce vibration des mots , elle n’est que le prolongement de la douce vibration de la rencontre…. 🙂 , disons une douce conséquence…♥

              • fonbleu777 dit :

                Bin , entre 19H et 19H30 , on est des dizaines , des centaines , voir des milliers qui méditons au même moment . C’est puéril , mais le rassemblement de toutes ces âmes dans la prière , me remémore les paroles du Christ qui a dit dans l’Evangile, “quand deux ou trois de vous sont réunis en mon nom, Je suis là, au milieu de vous.” (Matthieu 18, 15-20)
                Joie Paix Amour

              • acacia dit :

                Bonjour fonbleu
                Je crois que la réunion des âmes se vit sans rapport avec notre temps linéaire – d’ailleurs avec les décalages horaires il faudrait se livrer à des calculs qui me paraissent assez inutiles quand on songe que l’Univers est capteur de toute fréquence en tout instant.
                Mais l’idée est peut-être en l’occurrence une sorte de pense-bête pour méditant distrait qui a besoin de ponctualité 🙂 ?
                Ceci dit une intervention qui appelle à la Joie, la Paix et l’Amour est toujours bienvenue et je t’en remercie ♥

              • Eve Lyne dit :

                Bonjour fonbleu777
                Comment va votre dos, ce matin ?

    • pierrot dit :

      Je serais venu avec mes enfants, ça n’aurait pas été si calme que ça 🙂

  38. marie christine dit :

    Bonne inspiration, Alain, d’avoir choisi cet article du Passeur pour lancer ton annonce .

    Et avec nos nouveaux pouvoirs, tel Jésus transformant l’eau en vin, nous transformerons les cigarettes en glaces au citron, et la bière belge en Eau, et l’Eau en Nectar divin, et les moutons en lions, et les esclaves en rois et reines de leur royaume intérieur .
    Enfin … l’espoir fait vivre … !

    • alain thomas dit :

      Ah bon !
      Dis, François, on va le transformer en quoi 😀

      • marie christine dit :

        François, c’est un grand garçon, il sait se transformer tout seul !

        • alain thomas dit :

          Oh c’était pour rire hein 😛

        • François dit :

          Merci Marie-Christine… 🙂 tu vois comme Alain sans me connaître veut déjà me transformer…. hum…. va falloir éclaircir tout ça… ! et si c’était lui qui sortait transformé de cette rencontre , qu’en penses-tu ?

      • fonbleu777 dit :

        J’vais demander à mes violons de s’accorder , pour venir à la rencontre .
        Paix&Amour

        • François dit :

          Puissions nous entendre tes violons sur un fond bleu alors… 🙂

          • marie christine dit :

            Hé bien, en mettant chacun ses ingrédients particuliers dans la marmite, on sera peut-être tous transformés .

            Et bienvenue Fonbleu 777 !

            Plus il y aura de monde, plus la potion sera magique …
            Mais il ne faut pas oublier les ingrédients virtuels à distance . Précieux !

            • fonbleu777 dit :

              Merci Marie Christine .
              Voyager léger , c’est sympa , avec quelques ingrédients , c’est bien . Faire comme l’oiseau…
              Amour&Paix

          • fonbleu777 dit :

            Merci François .
            Présentement , j’ai un violon dans le dos , qui fait un son de Si (atik)atypique . Si , d’ici le 30 , il s’accorde , je prends ma « caisse » direction Neuville …
            Joie&Paix

            • alain thomas dit :

              Quand tu arriveras sur Neuville, tu regarderas la rivière d’Ain… et tu verras le ciel, comme un fond bleu….
              Alors tu seras arrivé et tu seras tranquille… tu n’auras plus de questions.
              Tu pourras garer ta « caisse » et marcher… jusqu’à la mairie… et nous serons là, prêts à t’accueillir, pour le meilleur … et pour … euh non bien sûr….
              Je recommence 🙂
              Nous serons là, prêts à t’accueillir, pour le meilleur… et pour le rire 😀
              ☼ ♥ ☼ ♥ ♪♫♪ ♥ ☼ ♥ ☼

              • fonbleu777 dit :

                Pour le rire , c’est bien !
                Pour le pire , c’est bien aussi !
                (comme disait Frédérique DARD : « Tout est dans tout , et lycée de Versailles « )

            • Cékicella dit :

              Eh ben voilà !
              Avec fonbleu777 parmi nous…
              Nous allons tous planer au Ciel .

              • fonbleu777 dit :

                Merci Cékicella .
                De tout Cœur avec vous à Neuville , et ailleurs . Spécialement , entre 14 heures et 14 heures 30 …
                Si mon dos avait accepté le voyage , je m’y serais déplacé en chair, et en os . C’est l’Esprit qui voit la bonne voie pour ma « pomme » .
                Paix&Joie

  39. alain thomas dit :

    Désolé Passeur d’utiliser ton espace mais je ne savais pas du tout comment faire passer ce message puisque je ne me suis jamais inscrit à la rubrique « Se Rencontrer » et que je suis pris par le temps.
    Alors si tu ne fais pas passer ce commentaire, nous ne t’en voudrons pas, François et moi.
    En fait, on se rencontre, François et moi, le vendredi 30 août à midi devant la mairie de Neuville-sur-Ain… en France 😀
    Nous avons bien contacté quelques personnes pour venir nous rejoindre mais nous ne voudrions oublier personne car on ne sait jamais.
    Alors on sait bien n’est-ce pas qu’on risque fort de se retrouver seuls, François et moi (avec nos égos) mais il suffit qu’une seule personne nous dise « je viens » pour que nous soyons fous de joie.
    Le but, y en a pas, juste sourire à la vie comme des enfants, rire autour d’une table sympa et pourquoi pas, une promenade tranquille au bord de la rivière.
    Sérieux s’abstenir, joyeux bienvenus…. avec le cœur ouvert des petits enfants…

    Merci Passeur (aïe !)

    • Le Passeur dit :

      Y’a pas de problème. j’espère que ça fera des émules.

      • alain thomas dit :

        Bon, j’arrive du match (on a perdu 2-0) et je vois que ça balance pas mal mais que personne ne vient…
        Bon François on aura deux personnes avec nous. Je donne pas les noms parce que je suis surpris que ces personnes ne le disent pas tout simplement.
        Alors j’espère qu’elles vont le faire parce que comme ça, peut-être que ça va contaminer d’autres hein !!! Qui sait 🙂

        Dis Passeur, t’as quelque chose de spécial le 30 TOI 😀
        Non, je rigole, je sais bien que tu ne vas te déplacer pour … euh … non c’est pas ce que je veux dire … je sais bien que tu nous aimes bien mais bon … nos « égo » ne sont peut-être pas assez forts hi hi hi
        En tout cas merci d’avoir participé parce que moi, je sais que je vais bien rigoler le 30 ☼ 🙂 ☼ 🙂 ☼

    • Margelle dit :

      Il faut peut-être avertir les « forces de l’ordre » ??? 🙂 🙂

      • François dit :

        Merci Passeur…. ♥ pour ceci et pour les multiples conséquences bienfaisantes de ta présence …. 🙂

        Margelle… c’est fait ! le FBI et la CIA viennent de prendre place devant la mairie de Neuville sur Ain car en quelques minutes il y a eu 12537 recherches google sur la localisation de ce petit village de 1571 habitants…. sans raisons apparentes…. 🙂

        Alain-Thomas…. ha ha ha … t’as eu peur de te faire gronder en envoyant ta demande hein…. 🙂 🙂 🙂 Mais est-ce bien une révélation que ce cher Passeur a un ♥ d’or ?! je t’ai relu trois fois tellement ça me fait rire… bon pour me faire pardonner je paierai le café…. voire plus si entente 🙂 🙂 🙂
        Je me réjouis….

        • Katerina dit :

          A vous deux ,

          J avoue , j ai regardé où se trouvait Neuville sur Ain .
          A François ta réponse me fait rire .
          Au passeur , votre réponse m a étonnée .
          Bon cela dit , je ne sais si je viendrais mais je suis de tout cœur avec vous .
          Je vous embrasse .
          Katerina

          • Cékicella dit :

            « Je ne sais si je viendrais » Katerina…
            Encore un peu de temps pour réfléchir, en somme.
            Ni oui…Ni non…Il nous reste l’espoir !

            • alain thomas dit :

              🙂 🙂 🙂

            • katerina dit :

              Cékicella ,

              Non . Je ne prévois jamais .
              Et l espoir , je n y crois pas .

              Amitiés
              Katerina

              • Cékicella dit :

                Ainsi donc, s’il n’y a plus d’espoir…
                Il reste l’Espérance.
                N’est-ce pas, Katerina ?
                Bien fraternellement

              • katerina dit :

                Cékicella,

                L espoir est une projection , une imagination d un futur qui n est pas encore , donc improbable .
                Tout moment est la résultante d autres moments .
                L espoir c est s en remettre à Dieu , et nous avons le choix de nos choix .
                L instant présent est celui où je suis bien , je n ai donc pas à avoir d espoir d un mieux potentiel .
                Cela dit je comprends que que l humanité espère .
                Je sais que l amour est en chacun de nous , cela me suffit .
                Tu es cet espoir .
                Affectueusement
                katerina

        • Taoufiq dit :

          Excellent !

          A défaut d’une rencontre, pour l’instant, entre nous tous (et celles et ceux à venir), je suis sûr qu’à vous deux, François et Alain Thomas, vous comblerez notre absence par votre présence lumineuse.
          Enjoy, j’en suis heureux ☼♥

      • Louisetta dit :

        De Tours ça fait un peu loin pour faire l’aller retour en une journée, mais franchement je serais venue, sinon. Je trouve l’idée très sympa, les gars. A re-proposer!

        • François dit :

          Ben justement Louisetta…. trois petits Tours et puis s’en vient …. Sinon t’as pas une vieille tante dans notre coin et que t’aurais pas vu depuis longtemps et que subitement tu te prennes d’affection pour elle ? Ou alors…. tu crées les synchronicité pour que Marie-Anne te prenne à bord de son jet privé comme elle dit (bon privé de quoi ??? , j’ai pas osé lui demander… 😉 )
          En tout cas merci et tu peux être assurée que tu aurais été reçue avec une très grande joie…. ainsi que toute autre personne qui souhaite et qui a la possibilité bien sûr… Quand Alain-Thomas aura gagné au loto il pourra envoyer les billets d’avion à tous…. 🙂 réjouissons nous de sa chance… et de la notre…. 🙂

          • Louisetta dit :

            ahahah, la fameuse vieille tante…

            J’ai bien quelques amis qui pourraient m’héberger sur Lyon, mais le lendemain je déménage, donc il vaudrait mieux que j’y sois.
            ça me parait compliqué pour cette fois, mais vraiment je trouve ce genre d’initiative bien chouette, et je serai venue avec grand plaisir pour une petite balade avec vous, vous rencontrer.
            Ce n’est que partie remise.

            • Cékicella dit :

              Qui donc a parlé de chouette ?
              J’arrive tout de suite !
              Bon déménagement, Louisetta.
              Il semblerait que la mare au diable te conviendrait mieux comme point de chute ! 🙂

              • Louisetta dit :

                La mare au diable étant dans le roman un endroit ou l’amour se déploie et se réveille entre deux cœurs purs, en effet, elle me semble approprié.

                Mais quoiqu’il en soit, pour rencontrer de nobles gens comme on en croise sur ce site, j’irai là ou il me sera possible d’aller.

        • Margelle dit :

          Message pour Louisetta, Alain, François et LES AUTRES : moi aussi je serai bien venue, mais j’ai peur de la foule !!
          (et puis j’arrête un peu, parce que je commence à abuser !! )

    • Thau dit :

      Depuis l’étang de Thau ça fait un peu trop…
      Je vous souhaite une belle journée et j’observe croître depuis qq temps ce besoin de se rencontrer…dans la joie …bon ressenti traduisant l’ouverture du Coeur.
      fraternellement

      • Cékicella dit :

        De Thau à Sète il n’y a qu’un pas…
        L’occasion d’un hommage à Georges Brassens.
        Serions-nous au moins 7 !
        D’une pierre trois coups :
        Nous serions à Séte … Thau parmi nous.:)

    • Marie-Anne dit :

      Merci de tout cœur, Alain Thomas et François, pour cette invitation que vous avez généreusement lancée à tous! C’est plus que très sympa! 🙂

      Je cois que nous sommes nombreux, sur ce site, à avoir envie de nous rencontrer.
      Et moi, personnellement, j’en serais ravie.
      Hélas! Je vais devoir attendre encore un peu avant de pouvoir vérifier par moi- même si François est bien aussi frisé qu’une certaine rumeur ici le prétend!

      Pour le reste, je suis allée me renseigner sur internet: Neuville-sur-Ain est à 683 km de chez moi, c’est-à-dire, à environ 6 heures de route ( dans les conditions normales).
      J’ai même regardé si, effectivement, je ne pourrais pas faire une étape à Tours ( pour y happer Louisetta au passage 🙂 ), mais j’ai constaté que Tours n’est décidément pas du-tout-du-tout sur mon chemin! ( Il me faudrait 5 h de route pour aller jusqu’à Tours; puis encore 4h45, jusqu’à Neuville).
      Et comme mon jet privé continue à faire des caprices ( n’est-ce pas, François?),….:-)

      Mais, comme le dit Louisetta, ce n’est que partie remise: peut-être pourrons-nous décider de nous voir aussi une autre fois encore?
      Sur les Terres du Passeurs, p.ex.
      Après tout, c’est de son pays, le pays cathare que rayonne ce site qui nous rassemble tous.
      Oui, j’espère qu’une idée de ce genre fera son chemin. Nous verrons les synchronicités et nous pourrons adapter.

      En attendant, je vous souhaite, à vous qui avez déjà la chance de vous rencontrer à Neuville-sur-Ain, le 30 août, de bien vous amuser, et de boire à notre santé , à nous qui aimerions être là! (comptez sur nous pour vous envoyer nos pensées les plus joyeuses!).

      Très amicalement, M-A

      • Louisetta dit :

        Merci beaucoup d’y avoir pensé, Marie-Anne!

        • alain thomas dit :

          A votre corps défendant, la distance (même si elle est illusoire :-D) présente une excuse bien légitime.
          Je vous conseille tout de même une réflexion sur la téléportation. C’est un nouveau moyen de communication qui présente l’intérêt d’approcher l’ubiquité, bien au-delà de la vitesse de la lumière 😀
          N’en déplaise aux gourous, aux loups-garous et aux mémoires !

          Bien à vous tous qui souhaitez venir, ne pas pouvoir mais être là quand même, mine de rien… poils aux martiens !

          • Marie-Anne dit :

            Alain Thomas,
            Oserais-je t’avouer que je commence à soupçonner de plus en plus clairement le Ciel de vouloir me faire miroiter les joies de la téléportation pour me pousser
            à y travailler?
            J’ai beau savoir que je suis en Belgique pour de bonnes raisons(pays au demeurant très agréable), j’en ai marre d’être loin de tous mes amis de ce site.
            Il est vraiment temps de faire s’évaporer toutes nos limitations!
            En attendant, profitez bien de vos retrouvailles; comme je l’ai dit à Louisetta, il y en aura sûrement d’autres, encore élargies, et j’envisage même plus fort que la téléportation: y convier (à ces retrouvailles) notre cher Passeur! Chut!

            • alain thomas dit :

              Mais tu te téléportes très bien je trouve puisque en un clic, tu es là, au milieu de nous tous.
              Je trouve intéressant cette préparation au monde du sans-forme… par internet.

              Pour ce qui est de la fin de ton com alors chut hein, pas un mot surtout…

          • Margelle dit :

            Et si on cherche d’autres points de rencontre, je propose « Brive la Gaillarde » !! ça sonne bien, non ? (et ce n’est pas très loin de chez moi !). Qui dit mieux en attendant nos progrès à venir ?
            En attendant, bonne rencontre multipliée à tous les 4-5-6 et autres qui se rajouteront. Je sens que vous ne vous sentirez pas seuls ! nous serons tous là avec vous !! 🙂

            • marie christine dit :

              Merci Margelle . On va avoir un égrégore de pensées amies au-dessus de nos têtes !
              C’est peut-être le moment de pratiquer réellement la télépathie …
              Ne vous étonnez pas d’avoir les oreilles qui sifflent ce jour-là, mais ce sera avec de bonnes vibrations .

        • Marie-Anne dit :

          C’est normal, Louisetta, et si cela avait pu être raisonnablement possible, c’eût été avec un grand plaisir !
          🙂
          Et je suis d’accord avec toi: nous aurons sûrement la possibilité de mettre au point une prochaine rencontre … donc, avis à tous les ….. avis, et…affaire à suivre!
          (Alain Thomas , François et tous ceux qui se seront vus le 30, pourront même nous donner des tuyaux et seront certainement très heureux d’une autre rencontre élargie, non?)
          Je t’embrasse

    • graffitique dit :

      Bonjour à toutes et tous,
      Merci Alain et François, de cette invitation, c’est une idée lumineuse.
      J’y serais venu avec joie.
      Je ne pense pas pouvoir faire ce voyage, cette fois-ci du moins.
      Nous y serons quand même, sur un autre plan… au-delà des contingences.
      Je suis pressenti ici pour une tâche un peu spéciale, et je ne serai guère surpris que cette fin d’août amène une accélération …
      De tout cœur avec vous deux, avec vous tous. 🙂
      Avec joie ♥

      • marie christine dit :

        Quoi ? On ne va être que 4 ?
        Il aurait fallu penser à l’hébergement, les garçons ! Je ne veux pas juger mais faire 600 km pour prendre un café …. ça relève de l’exploit !
        La prochaine fois, ce sera au milieu de la France, avec toutes les informations par télépathie (sans risque d’interception par les services d’espionnage) .
        Sérieux, j’espère que nous pourrons bientôt nous connaître tous !

        • Margelle dit :

          ouiiiii…. nous nous connaîtrons tous !! télépathiquement ou de toutes les manières que nous allons inventer dès le 30 août 🙂
          Faudra peut-être surveiller les phénomènes vibratoires aux alentours de Neuville sur Ain (ça y est j’ai repéré où ça se situe). Il peut se produire des « évènements » inattendus…. vous imaginez ? 12.000 êtres qui dirigent leurs pensées vers un petit bourg de province française !! ça peut faire de l’effet… alors attention : vigilance, détachement, lâcher prise, non identification, absence de jugement, sérénité.. Votre mission, chers amis, est une mission de haut vol !!
          vous avez encore quelques jours pour vous préparer !! mais nous serons là… 🙂

          • Soleil Bleu dit :

            Hello les aventuriers,
            Pas possible d’être matériellement à Neuville sur Ain le 30, mais je n’oublierai pas de vous faire un ptit coucou coeurdial télépathique entre 12 et 13h ☼
            Bises à tous ♥

          • Marie-Anne dit :

            Margelle:  » 12000 êtres qui dirigent leurs pensées vers un petit bourg de province française! »

            Ouii…, et leurs pensées joyeuses et amicales, qui plus est !Waouw! 🙂

    • François dit :

      J’t’avais di Alain-Thomas kon aurais eu + 2 monde si on avai inviter celes et ceusses ki pouvais pa v’nir… 🙂 🙂 🙂

      Merci à toutes et tous de vos réponses ♥

      PS: on vous racontera … ou … pas !
      🙂

      • Lisa dit :

        Com bokou sur c site j’oré aimé être avec vou mais je sui vraiment bloqué dan le sud san savoir combien de tant cela prendra donc ne prevoyé pas le prochain RV pour toi de suite.
        Je ne pourrai pas m’empaiché de penser à vous et vous enverrai plin d’amour.
        Soyé sages racontez nous tout après.
        Big bisous
        Li- lisa

          • marie christine dit :

            Salut les copains et copines ! Je ne doute pas de vos pensées positives et merci . D’ailleurs, elles vous seront retournées .
            Très fortes vibrations à Neuville-sur-Ain . Ca perturbe tellement que ça fait perdre la lang franssêse . Atension dangé !

            • marie christine dit :

              Et la prochaine fois, tout le monde en Belgique avec bière et moules-frites .
              (mais faudra surveiller Graffitique pour la bière !) .

              • alain thomas dit :

                Si je comprends bien, il faudra surveiller Marie-Anne pour les moules-frites alors 🙂

              • Marie-Anne dit :

                Non, Alain Thomas, moi, c’est au dessert qu’il faut me surveiller ( j’adore les dames blanches !)

              • alain thomas dit :

                Je sais faire ….

              • Marie-Anne dit :

                🙂

              • Marie-Anne dit :

                Ah! Enfin une parole sensée! 🙂
                Merci, Marie-Christine!

              • graffitique dit :

                Ca prend un accent savoureux de « Les Copains » de Jules Romain 🙂
                C’est sans aucun doute nécessaire de me surveiller, Marie-Christine, mais en l’occurrence il suffirait de changer la bière en Eau 🙂
                N’en déplaise au Ciel qu’on ne déjoue la prévisibilité des jeux de ces psychopattes sur le point de lancer les dés : il est écrit qu’un grain de sable, un paradoxe, une inversion, un équinoxe, envoient tout ça cul par dessus tête.
                Le Père Ubu nous a parlé dans sa langue toute vermoulue, c’est bien le moment… d’en rire :
                A quoi sert de chercher l’intelligibilité, si l’on ne sait, à tel instant, ce qu’est l’intelligence 😀
                hips – et inversement 😉
                « Le voile qui te sépare, c’est le connu »
                Vive le Père Ubu.

              • alain thomas dit :

                Savoureux ce que tu écris là Graffitique … comme la bière ? 😀

              • graffitique dit :

                Euh non j’étais à jeûn, de fait mais dans une certaine vibration^^.
                J’aime la clarté de tes explications sur la transcendance (à Taoufiq et à Jonas) avec une petite nuance à propos de l’illusion, j’espère que tu me pardonneras, Alain. Il me semble pas qu’il s’agisse d’opposer illusion contre réalité, mais de plans multiples en interférences, mais sans rupture. C’est pourquoi je parlais de paradoxe 😉
                Merci à toi et à vous tous, tchin.

              • alain thomas dit :

                Mon cher Graf,

                Puisse cet échange être prolifique !

                L’illusion, à mon sens, est que tous les phénomènes, composés ou incomposés, matériels ou immatériels, sont vides d’existence propre, par nature.
                Alors, qu’il y ait différents plans ne change rien à la démonstration.
                Ainsi, il ne peut y avoir d’opposition entre illusion et réalité, il reste juste à définir ce qu’est la réalité et s’il y en a plusieurs en fait.

                A voir sur ce blog le fameux film :
                « What The Bleep Do We Know » (Que sait-on vraiment de la Réalité ?)
                En réponse à cette question, titre du film, voici plusieurs propositions d’éminents scientifiques de la physique quantique, des neurosciences, etc… :

                « Ce que je pensais être irréel commence à devenir plus vraisemblable que ce que je pensais être réel et me semble maintenant irréel »

                « C’est inexplicable. Si on passe trop de temps à essayer de l’expliquer, on s’empêtre toujours dans le mystère »

                « Plus on étudie la physique quantique, plus le mystère s’épaissit »

                « La physique quantique est, si on la résume brièvement, la physique des possibilités »

                « Si on se pose ces questions profondes, on change d’attitude face à la vie. Cela apporte une bouffée d’air frais. Cela accroît la joie de vivre. Le véritable art de vivre, ce n’est pas la connaissance mais la réceptivité au mystère »

                « Nous croyons que notre monde extérieur est plus réel que notre univers intime. Mais ce nouveau modèle scientifique

              • alain thomas dit :

                « Nous croyons que notre monde extérieur est plus réel que notre univers intime. Mais ce nouveau modèle scientifique affirme l’inverse. Il dit que notre univers intime définit ce qui survient en dehors de nous »

                QUESTION :
                « Jusqu’à maintenant nous avons parlé de la liberté de notre vie personnelle et de physique quantique, de ce que nous sommes en train de libérer, pour libérer notre réalité à des réalités suprêmes. Nous savons qu’elles existent mais après les avoir atteint, qu’est-ce qui vient après, quand allons-nous de l’avant, quand sommes-nous l’esprit subconscient, quand sommes-nous la connaissance du moi transpersonnel et unique ? »

                REPONSE :
                « Lorsque tu prends conscience de ce qu’est ta véritable nature, il n’y a plus de questions ni de réponses. C’est alors que s’instaure une compréhension innée. Ensuite, tu ressors du terrier et tu commences à vivre dans un monde fait d’illusion, un monde fantastique et magique, tout en ayant compris que tu ne mourras pas et que tu n’es pas né »

                Bises

              • Margelle dit :

                Alain tu peux pas écrire en plu large ? qu’on puisse te lire ?? 🙂
                si si c’est possible !

              • alain thomas dit :

                D’accord Margelle…
                Tu vois là… j’ai écrit plus large hein ♪♫

              • graffitique dit :

                je proposerais bien une image du genre : formes congruentes ondulant dans un modèle dynamique évolutif, lui même congruent … (etc.)
                On peut jouer avec 😀

              • katerina dit :

                Alain Thomas ,

                C est ça .
                Puisse enfin etre naturel , sortir ,
                etre .
                Merci
                Bises
                Katerina

              • Margelle dit :

                Graffitique, je te signale que je suis également à « surveiller »…. on peut faire une chaîne de surveillance 🙂

              • graffitique dit :

                On fait une chaîne de conscience plus que de surveillance, disons ?
                Mais en veut-on vraiment ?
                Si ce n’est une chaîne, c’est un lien ?
                Mais alors … n’incombe-t-il pas à chacun de percevoir le « sien » ?
                🙂

              • Margelle dit :

                j’opte pour une reliance de conscience…

              • cékicella dit :

                Hum…
                Qui parle d’intelligence, ici ???
                J’arrive tout de suite !
                Il vous faudra aussi la Patrouille de France pour surveiller le ciel, car…
                L’inconnue aux côtés de vos amis Marie-Christine, Alain, François…
                Ne se déplace qu’en balai qui n’a pas de freins.
                Gare les dégâts pour l’attérrissage !
                Tout est possible, même un miracle: juste devant la mairie si la porte est ouverte, ce sera en douceur.
                Hum…

              • alain thomas dit :

                Comment vas-tu la Lyne ? 🙂
                Dis, prends ton balai, on sait jamais, des fois que le soir tombe et qu’on n’ait pas assez mangé, si tu vois ce que je veux dire !
                Enfin, tu vois de qui je veux parler.
                On pourrait le transformer en crapaud et faire une soupe, toi qui sais bien les faire.
                Ensuite, on pourrait la manger bien sûr, j’amènerai les araignées 🙂
                Et puis on laisserait Marie faire la vaisselle et on irait faire un tour de balai, rotant et pétant à tous vents.
                Qu’est-ce t’en penses toi…. la Lyne hein ? 😀

              • cékicella dit :

                🙂

              • Margelle dit :

                Et moi je dis que je ne vois pas pourquoi tu te prives de la vaisselles alors que tu adores la faire !!

              • alain thomas dit :

                C’est vrai Margelle, j’adore faire la vaisselle mais je vois que tu ne sais pas ce que c’est que de faire un tour en balai avec la Lyne 🙂

                Bien à toi

              • François dit :

                🙂 🙂 🙂 ça promet !!! ha ha ha
                ben oui alors Cékicella donc ???

              • cékicella dit :

                😉

            • Taoufiq dit :

              Boudiou 😉
              profitézenbien

  40. Reiko dit :

    Bonjour Le Passeur, j’aurais aimé savoir si en méditant on pouvez faire appel a une certaine énergie pour monter son taux vibratoire, est-ce possible ?

  41. Erwan dit :

    Bonsoir Passeur!
    J’ai découvert depuis peu votre site Urantia Gaïa, et je trouve les articles merveilleux. J’ai lu la moitié des rubriques de l’Eveil, et bien qu’ayant consulté des sites auparavant et depuis un certain temps, je trouve que chez vous, au moins, on sait vers quoi on va, et vous nous montrez en quelque sorte le chemin.
    Mais j’interviens surtout pour vous posez une question, la voici:

    Est-ce que votre site Urantia Gaïa et son contenu ont quelque chose à voir, de près ou de loin, avec le Livre d’Urantia, révélé en 1934 à Chicago, et publié pour la 1ère fois en 1955?

    Je pose la question, car on m’a aussi parlé de ce livre.
    Merci beaucoup à vous en tous cas!

  42. Quatrième du nom dit :

    Salut, j’essaie de me remettre à la méditation ( j’avais tenté y a plus d’un an avec des résultats mitigés ; exacerbation de tous états chez moi + de sérenité, + de lutte, + de dépression, etc, ce en des temps séparés.j’en avais conclu, a tort peut-etre que je devais retrouver un équilibre plus  » normal », naturel, avant de me lancer dans le yoga, ou la méditation, en général..), personne n’a conseil, d’articles, ici, ou ailleurs, ou de livres, énonçant des bases les plus épurées possibles de rituels, croyances associées ( j’avais essayé dans le cadre de groupes qui y mélaient des croyances qui m’ont pas mal bloqué) pour aborder ces pratiques ?

  43. Taoufiq dit :

    A mes très chères sœurs et très chers frères,

    Que de bonnes nouvelles 🙂
    La plate-forme culturelle « O’jardin » est sur le point d’être mise à flot ~~~
    J’ai depuis longtemps investi avec la contribution de proches, famille, amis, pour créer cette plate-forme œuvrant pour la pour promotion de jeunes talents.
    J’espère que ce « jardin » servira de tremplin pour les artistes encore inconnus, artistes qui donnent tout ce qu’ils ont dans leurs tripes sans chercher la « gloire » mais Partager leur Aura avec leurs semblables.
    J’avais sollicité vos prières pour cette femme sur le bord de la route … elle s’appelle Mina-Danielle, et avec elle on travaille sur la programmation. Elle est Architecte, comme moi, Artiste peintre, SDF, et tellement Riche dans son cœur, un Être de Lumière, comme vous, nous tous réunis.
    L’ouverture d’O’jardin est imminente, en juin, le temps d’ajuster les dernières finitions, ce n’est pas ma plate-forme, ce n’est pas la votre, c’est NOTRE plate-forme !!!
    Bienvenue-s à toute-s 🙂
    Taoufiq

    • Le Passeur dit :

      Les chemins sont multiples et s’offrent à présent dans la lumière qui les rend visibles aux yeux de tous. Ce qui est juste trouve l’éclosion.

    • Marie-Anne dit :

      Magnifique, Taoufiq!
      Tous mes vœux de prospérité à O’jardin!
      Quelle belle initiative, et quelle magnifique synchronicité que ta rencontre avec Mina- Danielle pour qui nous sommes, je crois nombreux, je crois, à avoir prié ici!
      Que votre route soit belle! (Tiens- nous au courant! Merci)

    • Stéphanie dit :

      Merci de tout cœur cher Taoufiq pour cette magnifique nouvelle !

      Ce que tu dis sur les jeunes artistes me touche beaucoup car ce projet est à l’image de cette nouvelle Terre pleine de lumière et de fraternité. Si un jour je passe dans ton beau pays et dans ta belle ville, je serais enchantée de passer un moment lumineux chez « O’Jardin ». En attendant, je vous souhaite à toi et à tous ceux qui t’accompagnent dans cette aventure le succès que vous méritez.

      Je te remercie aussi pour transmettre mes pensées les plus lumineuses et mes salutations les plus chaleureuses à notre amie Mina-Daniele.

    • Soleil Bleu dit :

      Quelle belle aventure Taoufiq ! Qui doit naître, éclot en temps et en heure et il semble bien que ta récolte s’avère encore plus riche qu’attendue ♥
      La Vie est décidément pleine de surprises incroyables, et comme le dit Marie Anne, tiens-nous au courant de l’évolution d’O’jardin et de ta belle rencontre avec Mina-Danielle.
      Je suis vraiment heureuse pour Toi, pour Nous ! C’est Génial ☼
      Bises
      S.B

    • alain thomas dit :

      Alors Frère des Sables, où en est « O’jardin » aujourd’hui et qu’est devenue la vie de Mina-Danielle depuis votre rencontre ?
      Bien à toi

  44. une passeuse dit :

    Bonjour,

    Je viens de découvrir votre excellent site de Passeur.
    J’ai regardé il y a quelques jours le documentaire « La Révélation des pyramides » de Jacques Grimault et Pooyard.

    Il me semble nécessaire que vous preniez connaissance de ceci :
    http://imposturedejacquesgrimault.wordpress.com/2012/12/27/la-revelation-de-limposture-de-jacques-grimault/

    Ce monsieur Grimault semble bien peu recommandable et poursuivre des objectifs plutot occultes.
    Nous vivons une époque formidable mais complexe de par le discernement constant qu’elle nous demande lorsque nous rencontrons une information.
    Le problème principal est que de grandes vérités peuvent être présentées par des personnes poursuivant des buts très occultes. Ceci est rendu possible car les personnes devant accomplir la tâche de découvrir l’histoire réelle de notre monde et la rendre transparente pour Tous à savoir les scientifiques ne sont pas ou plus en mesure de le faire.

    Dans une intention réelle de transparence, je ne suis pas certaine que M. Grimault ait sa place sur votre site.

    Bien cordialement,

    une passeuse

    • Le Passeur dit :

      Je connais ce site et d’autres, emplis d’une malhonnêteté intellectuelle qui est tout de même assez évidente. Les amalgames qui y sont fait et les références prises sont du même acabit que les habituels dénigrements de ceux qui ne peuvent opposer que leur croyances et leur ignorance sûre d’elle à l’observation objective de des faits. On a vu la même chose avec le 11 Septembre et bien d’autres sujets choquants pour qui a peur de certaines vérités.

      Aucune information ne doit pour autant être bue, quelle qu’elle soit, mais abordée avec discernement. Il en va de même du film dont on parle, comme de ce qu’en disent ses détracteurs.
      En l’occurrence, le site auquel vous vous référez présente à mes yeux tant de bêtise que j’ai du mal à comprendre comment on peut y attacher le moindre intérêt. Tout est de l’ordre : « c’est comme ça parce ça été dit officiellement ». Un exemple parmi d’autres : « Ce sont bien les Anciens Égyptiens qui ont construit les Pyramides puisqu’on a retrouvé les squelettes des ouvriers égyptiens comme montré dans cette vidéo provenant de l’AFP » . Aaah, ça c’est une preuve ! Et donc il y avait marqué sur chaque squelette (si tant est déjà que l’on ait bien trouvé ces squelettes) « ouvrier égyptien ayant participé à la construction » ?
      Alors tout va bien. Et puis si l’AFP l’a dit…

      Certains croient toujours voir la manipulation lorsqu’elle est présentée par des individus pourtant sans la moindre rigueur quant à leurs affirmations. Ils ne voient pourtant jamais celle des vrais dirigeants du système dans lequel il sont nés et ont grandi. C’est cela le conditionnement. Il est présenté une histoire de l’humanité qui est totalement fausse et c’est probablement la plus grande révélation qui se fera jour dans la conscience humaine. En attendant la désinformation est partout, alors fiez-vous à votre ressenti profond. S’il vous dit « ce film est juste », alors c’est très bien, s’il vous dit « ce film n’est pas juste », alors c’est très bien.

    • Taoufiq dit :

      Bonsoir passeuse,

      Ce pseudo est- il ancien ou l’est-il pour l’occasion ? C’est juste une question, rien de personnel.
      J’ai bien aimé le coté « je casse du sucre sur le dos de Jacques Grimault et Pooyard, dans l’article du site dont tu fais référence, avec des accroches dignes de campagnes de pub 🙂
      Et le discernement fait la différence, non ? 😉
      Je pense que l’ordre établi est comme son nom l’indique : établi. L’ordre n’a pas besoin d’être établi, il se suffit à lui même.
      Le documentaire sur la révélation des Pyramides, suggère des évidences, qui montrent que beaucoup de ce qui a été couché sur le papier depuis si longtemps, est de très loin, proche de la réalité. De mon point de vue en tout cas.

      Et toi, qu’en penses-tu ?

  45. Taoufiq dit :

    Bonsoir Passeur,

    Depuis le temps où je lis avec ravissement les commentaires de mes frères et sœurs, ici et interviens selon mon rythme, j’ai constaté qu’à aucun de tes commentaires, tu ne parles de ce qui a pu t’affecter au niveau émotionnel (je ne parle pas de l’irritation, de la colère, de l’agacement en général).
    Nous avons toutes et tous, exprimé nos joies et nos peines, tu as toujours répondu de manière claire et sensible à nos questionnements, et toi, tu ne t’es jamais plaint.
    Ce que je veux dire par là, c’est que souvent tu soulages le poids de nos émotions douloureuses et que personne d’entre nous n’a eu à le faire pour toi, si tu avais pu en exprimer la demande.
    Un échange se fait dans les deux sens, alors … saches que nous sommes là aussi pour toi, chez toi dans ton site, comme tu l’es pour nous et comme nous le sommes tous les uns pour les autres,

    Taoufiq

    • Le Passeur dit :

      Je ne peux plus lire tous les commentaires, je dirai même la majorité. J’ai à côté beaucoup de choses à faire, surtout en ce moment, et il me faut comme chacun réunir le nécessaire pour le quotidien. C’est pourquoi aussi j’interviens très peu. Merci en tout cas de te préoccuper de moi, mais pourquoi me plaindrai-je ? Pourquoi capterai-je l’énergie d’autrui de cette façon ? La vie est une expérience extraordinaire lorsqu’on commence à comprendre ce qu’elle est et quel est notre jeu dans cette histoire, il n’y a donc lieu que de s’en réjouir, même lorsque les épreuves se présentent, car elles sont toujours et uniquement là pour élargir notre connaissance, notre compréhension.
      Pour ma part, j’ai cheminé seul durant ma vie sur ce sentier-là et je suis passé à travers de grandes difficultés par les plus grandes phases de guérison il y a déjà pas mal d’années, le reste est venu par paliers et vient toujours aujourd’hui paufiner les nœuds qui pourraient demeurer. Nous rendons tous la demeure de plus en plus propre, mais les poussières qui subsistent n’empêcheront pas le dormeur de s’éveiller pleinement.
      Il n’y a qu’une chose à retenir de toute l’expérience et de nos bavardages : réjouissons-nous de nos vies quelles qu’elles aient été, il nous été tout donné pour tout apprendre. Et ne regrettons pas ce que nous n’avons pas saisi, ce n’était juste pas encore le moment.

  46. François dit :

    P assons
    A vec
    S incérité et
    S agesse cette
    E tape d’
    U nification
    R etrouvée.
    ♥ Merci Passeur, merci pour tout. ♥

    • Le Passeur dit :

      Merci à toi aussi pour ta présence ici. Et ailleurs.

    • Taoufiq dit :

      Wow !

      Quelle subtilité, quelle finesse et quelle tendresse dans ton texte,
      Comme si les lettres sortaient de leur coquille pour chanter cette belle mélodie,

      Belle journée printanière François

      • pierrot dit :

        Et bien au Québec, Gaia a revêtu son beau manteau blanc et c’est magnifique.

        • Taoufiq dit :

          Oh … 🙂 tu vis au Canada 🙂
          J’en garde un souvenir intense Pierrot.

          J’ai encore en mémoire et la photo d’un colibri, prise en allant depuis Montréal vers le Nord dans les grands lacs vers le fleuve Saint Laurent 🙂
          Actuellement, mon jeune frère Réda, vit à Vancouvert.

          Et bien … je me souviens 😉 ♥

  47. Taoufiq dit :

    Bon Printemps à tous 🙂

    ♯ ♥♀♪♫☼♫♪♂♥ ♬

    • Taoufiq dit :

      Mon père Aziz, chéri, du haut de ses 85 ans (je l’ai déjà dit sorry) m’a dit que le printemps cette année, était le 20 mars vers 5h du matin (UTC) dans notre notion du temps … J’étais en retard alors, mais le fond y était 🙂

      Bon Printemps à tous, quoi qu’il en soit ♫☼♫

      • alain thomas dit :

        Oui, c’est le 20 mars et ce sera le 20 mars jusqu’en 2044, notion de temps, concept illusoire du temps, pourtant très juste sur un plan mathématique, scientifique…
        Le paradoxe des deux vérités, relative et absolue 🙂
        Bien à toi Ami ♥

        • Taoufiq dit :

          Bonjour Alain,

          C’est avec joie que je te lis depuis quelques jours ici sur le site du Passeur 🙂
          Je vois que tu baignes encore dans les nuages ouatés de l’Amour et je m’en réjouis,
          Puissent ces nuages demeurer éternellement ♥

          A little song for my Planet – Instrumental Guitar – Frédéric Mesnier, une composition que j’apprécie:
          http://www.youtube.com/watch?v=uRrosnU1uek&feature=endscreen&NR=1

          A casa les hirondelles font leur show du matin 😉 il est 06h et les autres êtres aillés accompagnent de concert ce ballet volant ~v~

          Taoufiq

          • alain thomas dit :

            Merci Enfant des Sables pour ce lien si tendre.
            Comme tu as bien choisi !… mon âme sœur appréciera j’en suis certain.
            L’amour a ce pouvoir incroyable de transformer et purifier. Il n’y a pas de mots pour décrire l’état dans lequel je suis, si ce n’est que c’est une joie permanente.
            Merci mon frère pour ton attention lumineuse.

            Oui, les hirondelles ont entamé leur bal. Elles iront ainsi sans jamais baisser le rythme jusqu’au bout de l’été, lorsque chaque oisillon aura quitté le nid.

            Bien à toi de tout mon cœur
            Alain ♥ ☼ ♥

    • François dit :

      Merci Taoufiq,

      et pour toi aussi… 🙂

      J’ai vécu ce ‘passage’ du printemps de façon très agréable. Quand je me suis trouvé au calme j’ai reçu le cadeau de pouvoir me connecter à la terre (celle du terrain qui m’accueille). Cette terre porteuse de vie qui enveloppe tendrement la multitude de forme de vie tant minérale que végétale ou animale. Elle m’a donné de ressentir le Feu incroyable qui s’y trouve. Chaque graine se prépare a prendre le risque de mourir à son état afin d’aller vers la lumière , vers la vie dans un autre état.
      J’ai alors senti dans mon corps le même processus. Mes pieds se sont mis à me brûler tellement l’énergie des racines était puissante. Mes jambes s’enflammaient , me faisant ainsi sentir la vie du tronc dans sa souple rigidité, mon torse et épaules se sont ouverts tel le feuillage généreux du chêne qui abrite ma cabane et ma tête à vécue la floraison d’une fleur de pissenlit. Il m’a fallu plusieurs heures pour ‘revenir’ d’un tel voyage. La floraison est l’état d’extase remerciant la graine (Conscience) d’avoir choisi la Vie, d’avoir pris le risque de s’élever sans aucune garantie , pas même celle d’arriver simplement à sortir de terre. Mais , je peux te dire que le cadeau est à la hauteur de ce risque lorsque le pistil rencontre le soleil et que je vis cette rencontre. Je sais que c’est la même chose pour nous. Je pense que c’est le moment opportun à lâcher les livres et nos connaissances pour aller vers l’inconnu et prendre le risque de vivre la floraison de nos Âmes. Ce n’est pas un printemps , c’est Notre printemps.! Je nous le souhaite à toutes et à tous divinement fleuri. ♥

      • Stéphanie dit :

        Merci de tout cœur cher François pour ce partage de ton magnifique voyage qui est un hymne à la vie et à la joie …

      • Marie-Anne dit :

        « La floraison est l’état d’extase remerciant la graine (conscience) d’avoir choisi la vie, d’avoir pris le risque de s’élever sans aucune garantie, pas même celle d’arriver simplement à sortir de terre. »

        Merci, François : voilà une belle proposition de méditation.
        Je vais aussi me connecter à la Terre avec cette intention d’accorder le printemps en moi au Printemps en elle.
        (Je me demande si je vais aussi émerger en tant que chêne et pissenlit 🙂 ! On verra, et, oui, j’arrête de me me demander et je vais vivre l’expérience, tout simplement)

        Je t’embrasse, (à défaut de t’envoyer un petit cœur que je ne sais pas comment faire surgir de mon IPad)

  48. Aiouch dit :

    Bonjour Passeur,

    Je voulais poster une vidéo qu’un ami, Jean Yves, m’a envoyé ce matin, de Pierre Rabhi, que je trouve tellement sincère dans ses propos,
    http://www.youtube.com/watch?v=HyNinbbzGuE

    Peut être l’as-tu déjà mise en ligne, je ne sais pas.

    Amicalement,
    Taoufiq

  49. Aiouch dit :

    A nous,

    Je ne sais pas ou écrire ce commentaire, j’ai choisi de le faire ici … Merci Passeur de nous permettre d’échanger grâce à toi 🙂 ♥

    Eh ! Dites moi, ne pensez vous pas que nous sommes une Famille ?
    J’ai eu la chance de découvrir cet espace de partage depuis quelques mois et je m’en réjouis chaque jour que Dieu en nous, fait ♥♥♥
    J’ai tellement reçu de vos commentaires et de vos intentions que je vous en suis toutes et tous reconnaissant … 🙂
    J’ai essayé humblement de donner aussi… grâce aux dons que j’ai reçu de vous ♥

    Je ne veux pas jouer aux bisounours, mais … c’est l’Amour qui est dans mon cœur qui s’exprime en ce moment.

    Je voulais aussi parler du livre « Le passeur » belle coïncidence … 🙂 qui fait écho à certaines de nos pensées actuelles ou passées, mais qui résonne fort dans cette actualité 🙂

    Je vous embrasse,
    Taoufiq

    • acacia dit :

      Cher Taoufiq
      Oh que oui nous sommes une famille !
      Quand pour ma part j’ai découvert le site Urantia Gaïa j’ai entamé une bien belle marche dans ce jardin que le Passeur a crée pour ses frères d’humanité.
      Un jardin ouvert à tout promeneur dans La Vie.
      Parfois je me pique à un buisson d’aubépine, et j’apprends à acquiescer au rôle de l’aubépine.
      D’autres fois je me délecte des senteurs de roses, et j’essaie de trouver en moi de semblables parfums.
      Les allées que j’y emprunte sont des rivières mouvantes et c’est pour m’enseigner la fluidité.
      Nous sommes une famille de petits jardiniers !
      Nous plantons, semons, taillons, élaguons, récoltons, avec la conviction joyeuse – et parfois laborieuse que les plantes de ce jardin fructifieront la nouvelle ère ! Et c’est bien ce que nous sommes en train de préparer.
      Je souhaite à chacun de ne jamais oublier sa grande tache de petit jardinier…
      Tendresse
      PS : les références du livre « le passeur », si tu veux bien.

      • Margelle dit :

        « Je souhaite à chacun de ne jamais oublier sa grande tache de petit jardinier… » C’est entendu !! 🙂
        Grand merci pour tes si belles images….

      • Aiouch dit :

        Bonsoir Acacia,

        Le petit jardinier t’envoie plein de Pensées Fleuries 🙂
        ainsi que les références du livre de Lois Lowry: « Le passeur »
        Traduit de l’américain par Frédérique Pressmann – Collection Médium – 1994.
        C’est ma fille Yasmine (une fleur de Jasmin aussi …) qui l’a lu l’an dernier au collège, je suis tombé dessus par hasard ces derniers jours 🙂
        Je n’en dit pas plus pour te laisser découvrir …

    • Cécile dit :

      Bonjour Taoufiq,
      Oui, pour moi aussi c’est une évidence, et nous sommes là les uns pour les autres, malgré la distance géographique, qui n’est somme toute pas d’une grande importance, bien que parfois frustrante.
      Je souscris à l’image du jardin et des jardiniers que nous propose Acacia, c’est d’ailleurs ainsi qu’intuitivement j’ai compris mon « travail » sur cette Terre depuis bien longtemps, avant de m’ouvrir à ma vraie nature – jardin étant à prendre au propre comme au figuré. Toute vie est un jardin, tout être prenant la responsabilité de sa vie est un jardinier.
      Et non, ce n’est pas jouer les Bisounours que d’exprimer ces liens du cœur qui se mettent en place (ou se réactivent) entre nous tous ici, d’autant plus que ce sont précisément ces liens du cœur qui permettent des débats et des échanges respectueux et constructifs.
      Fraternellement,

  50. Louisetta dit :

    Le passeur,

    MERCI! Pour ce beau site !

    J’ai rêvée, l’autre nuit, d’un passeur, sur une barque, qui menait les gens d’une rive à l’autre, patiemment, avec beaucoup de sérénité et de bienveillance. Nous avons échangés un regard, et je me sentais également dans mon rôle au bon endroit, légère et joyeuse, j’avais envie de danser.

    Merci pour ces balises sur le chemin. Puissent ces humbles mots vous encourager à tous les niveaux !

  51. Aiouch dit :

    Message avec la lune 🙂

    Je parlais à la lune … me demandant si j’étais Fou ou non … et je vais vous compter nos discutions :

    Lune qui es tu ?
     » Pourquoi me questionnes tu ? »
    Je te vois depuis ma naissance et me demande maintenant qui tu Es
    « je ne sais pas … je suis ce que vous avez voulu faire de moi …  »
    Oui mais tu es Omniprésente dans tous nos cycles ! ♥
    « Je le sais, mais ne sais pas pourquoi je suis »
    Peux tu m’en dire plus …
    « le Reflet du soleil … »
    Tu nous éclaires dans l’obscurité, et jamais on ne te remercie
    « Je ne demande pas de remerciements, j’éclaire tout simplement »
    Mais as tu des reproches, des revendications ?
    « Je suis née d’une collision. Votre terre a été percutée (ensemencée) par un .. l’astéroïde, et j’ai été formée ensuite, après quelques milliers de vos années, en ce que vous voyez »
    es tu un reflet du Soleil ?
    « non une émanation de lui entre autre … »
    Que nous enseignes-tu ?
    « ma foi Rien et en même temps alignez vous avec lui, il émet une fréquence qui peut vous être utile 🙂 »
    Merci la Lune …
    « Comme moi dites merci à Qui nous a crée »
    « Son œuvre est et devient la votre … »

    Je ne sais pas si j’ai tout entendu, je ne suis pas sûr, j’ai sûrement interprété (déformé) certains des messages (surtout à la fin), mais toujours est il que je requestionnerai, si dieu le veut.
    T.

  52. Bonjour Passeur,
    Je découvre aujourd’hui votre présence sur la Toile.
    Je me définis, à 79 ans et 10 mois, comme un « Accoucheur de rêves »
    C’est pourquoi, en dehors de toute autre parole, je vous adresse ce clin d’œil d’amitié.

  53. Katerina dit :

    Ce matin et depuis quelques jours j entends les oiseaux gazouillés très tot vers 6h30 comme si on était en été alors qu il fait froid et qu il y a de la neige . J avoue que cela me surprend . Cela me rappelle quand j étais enfant il y avait ce gazouillement matinal mais c était en été .
    Amitiés à tous
    Katerina

    • Aiouch dit :

      Katerina, ici aussi les oiseaux chantent et se répondent mutuellement,

      Comme une Ode à la joie, reprise après Beethoven, par les oiseaux 🙂
      Merci Friedrich von Schiller

      • Katerina dit :

        Merci Aiouch ,

        Ce chant des oiseaux est délicat et tellement léger .
        Ton message me remplit d émotions .
        La douceur est précieuse .
        Amitiés
        Katerina

    • Cécile dit :

      Chez moi aussi, dans le Sud-Ouest, j’ai vraiment l’impression qu’ils commencent plus tôt que les autres années leurs chants de printemps. Et la lumière est d’une blancheur presque aveuglante ces jours-ci. A l’horizon, la ligne des Pyrénées en devient éblouissante. Je peux me tromper mais je ressens quelque chose d’inhabituel dans l’air. Une sorte de fragmentation de l’espace et de démultiplication des particules de lumière. Je n’ai aucune explication rationnelle, c’est juste un ressenti…

      • Katerina dit :

        Depuis que j ai changé , et cela progressivement je remarque beaucoup la nature et les interactions que j ai avec elle .
        J ai remarqué notamment des changements de luminosité comme tu le dis . Elle me semble plus forte pour un mois de février . Je vois beaucoup d espèces d oiseaux et cela meme près de zones habitées .
        La nature et aussi les objets qui sont également fait d atomes .
        Il y a une synchronisation étonnante entre mes pensées et les objets de la vie courante.Il y a meme une logique assez surprenante . L eau a elle meme ses notes de musique et sa mélodie c est une merveille de l écouter .
        Katerina

  54. Katerina dit :

    Merci Passeur ,

    Ce site est une merveille

    Katerina

  55. Katerina dit :

    Bonjour à tous,
    Je suis ravie d avoir lu quelques commentaires . Ma vie a littéralement changé depuis maintenant 7 ou 8 mois . J espère que mon expérience résumée en quelques phrases pourra intéressée certains d entre vous . Je retrouve dans vos témoignages et dans les textes du passeur des éléments concordants avec ce que je vis .
    Un grand changement est intervenu dans ma vie , tous les repères que j avaient mis en place depuis tant d années ont volé en éclat non sans beaucoup de travail et de perturbations souvent très difficiles à vivre . Chaque jour m apporte un éclairage nouveau sur ce que je suis . Ma perception de la lumière des bruits la façon dont j agis maintenant est tellement paisible . Tout semble plus facile . Le temps n est plus le meme pour moi également . C est un véritable cadeau que j ai accepté J ai trouvé enfin comment vivre en accord avec ma conscience pour un monde fait de paix et d amour . Je souhaite à beaucoup de vivre cela . Mon chemin n est pas terminé évidemment chaque jour est différent et je pense que mon travail qui m apporte de la joie n est pas fini .
    La volonté la patience et la persévérance me guident .
    Amitiés à tous
    Katerina

    • Cécile dit :

      Chère Katerina,
      … et si tu remplaces « volonté » par « intention »,
      « patience » par « acceptation »,
      « persévérance » par « foi »,
      tu verras, ce sera la même chose… en mieux !
      😉

      • katerina dit :

        Chère Cécile ,

        Merci pour ton message . Je n ai pas utilisé les mots justes et tu as eu raison de me l écrire . Je suis nouvelle sur ce site et il est vrai que je suis prudente et vigilante de toutes les façons . Je dois faire confiance à celui ci . Oui intention acceptation et foi sont des mots qui résonnent en moi . Je dirais encore plus simplement je suis, j existe et je fais confiance à ce qui me dépasse . Je vis l instant présent dans la joie .
        Katerina

        • Cécile dit :

          Chère Katerina,
          Les mots que tu avais utilisés n’étaient ni justes ni « non-justes ». Je voulais seulement attirer ton attention sur le fait que chaque mot possède sa puissance vibratoire propre, et que deux termes apparemment proches peuvent avoir des effets très différents sur ce que nous manifestons et expérimentons. Nous créons notre réalité avec notre verbe.
          Cela dit, je te présente mes excuses si je me suis posée en donneuse de leçons ! Je suis la première à avoir besoin qu’on me rappelle cette vérité, que j’ai souvent tendance à oublier…
          Amicalement,

  56. Aiouch dit :

    Amis Frères et Sœurs bonsoir, bonjour
    Je voulais vous parler de la conférence de Serge Haroche qui se tiendra prochainement le 21 février au Lycée Lyautey à Casablanca, mais je vous en dirai plus un peu plus tard.

    En fait maintenant je sollicite votre prière à tous s’il vous plait …
    J’ai croisé une personne, je ne sais pas si c’est une femme ou un homme, peu importe, qui quémandait sous une couverture, un voile … Une personne lui a donné de l’argent; j’ai vu ses yeux bleus plein de bonté, d’humilité sous son voile, tendant la main … et ça m’a fait mal !!!
    Je suis parti chercher de quoi la ou le nourrir, et le temps d’arriver, cette personne n’était plus là.
    J’ai marché longtemps dans toutes les rues avoisinantes, sans succès.
    Je sollicite vos prières avec moi, et j’y crois, pour que cette personne puisse trouver le réconfort et la force qu’elle demande au ciel …
    Aidez la avec moi, je vous prie … par vos prières et vos intentions …
    Taoufiq

    • Stéphanie dit :

      Merci pour ta prière Aiouch et le récit de cette rencontre qui m’a beaucoup émue et touché … Merci pour cette piqure de rappel, nous qui vivons dans l’opulence, nous oublions souvent les vies des milliards d’êtres humains sur cette planète qui ne sont que souffrance jusqu’à ce que croisions un regard qui nous ramène à l’essentiel … Merci Aiouch pour la luminosité de ton cœur et c’est avec joie que je me joins à ta prière mon frère et ami.

      • Aiouch dit :

        Merci infiniment Stéphanie pour la bonté de ton cœur … ainsi que toutes celles et ceux qui ont eu une pensée heureuse pour cette personne,

        Les graines d’amour semées portent déjà leurs fruits dans la Nouvelle Terre

      • Aiouch dit :

        A Stéphanie, Cécile, Lhamo et nous tous …
        juste une entremise …

        J’ai rencontré cette personne ce jour … 🙂
        Je partais prendre des toiles vierges pour une peinture à faire, et au retour j’ai croisé cette personne, cette femme.
        J’en avais le pressentiment avant de sortir prendre les toiles commandées.
        Merci Dieu de nous avoir fait croiser !!!

        Je lui ai dit : excusez moi
        elle a ralenti le pas …
        Je peux vous aider en vous donnant un peu d’argent si vous le permettez ?
        elle m’a dit une phrase que je n’ai pas retenu …
        puis a baissé ses lunettes de soleil (il était plus de 17h), dévoilant ses petits yeux bleus intenses, et avec un sourire radieux a accepté mon petit don en disant merci … toujours avec ce sourire …
        Elle a continué son chemin quand je lui disais « prenez soin de vous » et puis plus rien …
        J’étais comme paralysé et en même temps Heureux !!!
        Heureux qu’elle ait acceptée ce que nous lui avons donné du fond du cœur, heureux du bonheur qu’elle nous a donné.
        Merci a elle …
        Merci à vous pour vos prières, pour vos pensées

        Taoufiq

    • Cécile dit :

      Taoufiq,
      J’ai demandé de l’aide pour cette personne dont tu parles, à plusieurs reprises ces jours-ci. J’ai vu une belle lumière blanche et une présence angélique l’entourer.
      Bien à toi,

      • Aiouch dit :

        comment te dire merci Cécile pour ton aide … ❤

        • Cécile dit :

          Cher Taoufiq,
          Il n’y a pas à me remercier ! Si le sort de cette personne t’a touché, alors cela avait du sens que tu demandes de l’aide pour elle, et cela avait du sens pour moi d’y répondre, rien de plus. J’ai juste suivi le mouvement de mon cœur, et je trouve beau que quelqu’un sache demander pour autrui, de façon désintéressée, comme tu l’as fait.

    • Lhamo dit :

      bonjour à tous, je suis nouvelle sur ce site. et l’image qu’il me vient est que cette personne était « peut-être » une éveilleuse de conscience. elle était là sachant que tu allais faire une demande de prière et qu’ainsi nous serions tous touchés au plus profond de nous-même, je pense que c’est tout-à-fait possible,

      • Lhamo dit :

        la Lumière que Cécile à vue est peut-être la Lumière de cette personne voilée, les anges ou les êtres de Lumière se manifestent de façon surprenante.

      • Aiouch dit :

        Bonsoir Lhamo,

        Cette personne dont tu parles, telle que je l’ai vu, représentait avec le recul … un Ange …
        C’est comme ça que je l’ai ressenti un peu plus tard, après avoir croisé son regard …
        Il était si Puissant, si démuni et humble en même temps que j’en suis retourné à ce jour …
        T.

        • Cécile dit :

          Lhamo, Taoufiq,
          À ce qu’il semble, nous avons tous trois ressenti la même chose (et toi, Stéphanie ?). Et moi aussi, même si la vision n’était qu’intérieure, elle m’a marquée. Comme quoi la lumière peut se manifester partout… surtout là où on ne l’attend pas !

          • Stéphanie dit :

            Oui Cécile, tout à fait, lorsque j’ai répondu à Taoufiq je n’avais pas encore prié pour cette personne, mais j’avais compris qu’il s’agissait d’un ange humain qui prend le plus souvent une humble apparence. Taoufiq est d’ailleurs lui aussi un ange à sa façon, je le perçois comme un être qui porte en lui une grande lumière et une spiritualité très évoluée. Ce n’est donc pas surprenant qu’il ait reconnu l’ange déguisé … et mon cœur lui fait confiance car c’est un très belle âme.

            J’ai reçu la confirmation en priant que cet inconnu était bel et bien un ange déguisé. Je n’ai pas reçu de visions intérieures, c’était plutôt comme une évidence et une joie très forte que tout est pour le mieux.

  57. Salvia dit :

    Passeur,
    as-tu entendu qu’une météorite est tombée sur l’Oural (3h20 heure française)?
    Voici un lien avec 2 vidéos. Sur la première la traînée de fumée ressemble à 2 brins d’ADN, sur la seconde les bruits des explosions sont assez impressionnants.
    On dirait que ça bouge …
    http://www.liberation.fr/monde/2013/02/15/plusieurs-blesses-en-russie-apres-la-chute-d-une-meteorite_881983

    • Le Passeur dit :

      Oui, c’est apparemment l’onde de choc de l’explosion en altitude qui a brisé des vitres et blessé des gens. Il est possible que ce soit le cortège qui accompagne l’astéroïde qui nous frôlera cette nuit et qui risque de jouer au billard avec quelques satellites au passage.

    • margelle dit :

      Dommage que ce ne se soit pas passé le 21.12.12, ça aurait fait bonne impression !! mais elle s’est peut-être embrouillée dans ses chiffres !! 🙂

  58. Aiouch dit :

    Bonsoir Passeur,

    Depuis quelques temps ces derniers mois et maintenant de plus en plus fréquemment, plusieurs éperviers (ou faucons je ne suis pas sûr) volent en pleine zone urbaine où j’habite à Casablanca.
    La première fois que j’en ai vu un, en juillet 2012, il était encore jeune, une quinzaine de cm à vue d’œil. Aujourd’hui il y en a 4, beaucoup plus grands (près de 30 cm) qui volent constamment le jour, avec leur cris bien spécifiques, dès l’aube et le jour sous un soleil d’une luminosité calme et laiteuse, à une altitude au dessus de celle des tourterelles et sous celles des mouettes.
    Chacun a son territoire dans le ciel …
    Parfois ils se posent sur la terrasse au dessus de moi, le temps de les prendre en photos et de siffler avec eux quelques minutes 🙂
    Voir des rapaces (comme on les nomme usuellement … ) en pleine ville, depuis plus d’un an, (je n’en ai pas vu depuis mon retour en 94 à Casa) me surprend.
    Je trouve cela un peu nouveau et c’est pourquoi je te demande ton ressenti, par rapport à leur présence.
    Peut être qu’il n’y a rien de particulier, mais je voulais t’en parler

    Bien à toi, Taoufiq

    • Le Passeur dit :

      Ma foi, je n’ai pas d’avis éclairé sur ce cas précis, il y a plusieurs raisons possibles à ce changement de comportement.

    • Thau dit :

      Taoufiq,

      Il s’agit probablement de faucons crécerelettes, petits rapaces plutôt sociaux (ce qui est rare) et plutôt bruyants (ce qui est rares aussi). De plus il ne sont pas « fuyants » vis à vis de l’homme. C’est une espèce méditerranéenne en progression qui s’adapte assez bien aux villes (j’en observe en languedoc roussilon à la belle saison).

      Bien à toi

      • Aiouch dit :

        Merci pour ta réponse Thau,

        En effet je viens de lire sur internet la vie et biologie du Faucon crécerellette (d’ailleurs j’entends leur cris à cet instant 🙂 )
        C’est juste leur présence en ville qui a titillée ma curiosité.

        Bonne journée à toi et à tous, entre mer terre ciel et au-delà 😉

  59. VirginieLume dit :

    MERCI Passeur, Acacia, François, Cécile, merci à tous 🙂 Je viens de respirer à nouveau.

  60. VirginieLume dit :

    Passeur waou j’ai besoin d’aide…je n’y arrive plus ; c’est comme si tout cet amour , cette paix , cette vibration avaient disparu, d’un coup. C’est comme si j’avais rêvé qu’un jour je pouvais m’éveiller. Je ne demandais pas d’être à ton niveau, à votre niveau de connaissances à vous tous ici, je voulais juste être qui j’étais, m’émerveiller d’être là et de sentir cette lumière en moi.Aujourd’hui, depuis plusieurs jours, je cherche à retrouver ces sentations…je ne sens plus …même le bruit de la pluie ne fait plus résonner mon coeur. Ai je perdu le fil qui me reliait à toi? à vous ? Je suis désolée de me plaindre je sais que tu as beaucoup de travail avec ce site, mais je me sens tellement désespérée

    • Le Passeur dit :

      Ne te compare pas, ça n’a aucun sens, et ne t’inquiète de rien. Aies juste confiance en toi et sois dans l’acceptation, pas dans le vouloir, qui n’est encore et toujours qu’égo en mal de contrôle. Nous traversons tous des phases étranges et certains sont en retrait. Volontairement et passagèrement.

    • acacia dit :

      Bonjour Virginie
      C’est très inconfortable ces creux de vague qu’on traverse – et d’autant plus quand ils succèdent à une montée vers la crête. Il semble que les dernières ondulations, celles qui précèdent l’apaisement, sont les plus fortes.
      Ne vas surtout pas t’imaginer que les participants dont tu peux lire ici les écrits soient en permanence sur les hauteurs d’une conscience en éveil ! Certains le sont peut-être mais bon nombre d’autres partagent des soucis de vie qui sont de tout humain.
      Il n’y a pas de niveaux, il n’y a que des rythmes.
      La grande bousculade des énergies met à mal ce qui en nous n’est pas encore bien stabilisé, c’est un fait. Je suis personnellement en train d’affronter une vieille frousse de « ne pas y parvenir »… et j’ai essayé de voir en moi ce qui m’est dit quand cette pensée me vient. Ne pas parvenir à quoi ? Toutes les suggestions qui me sont venues sont celles émises par un égo en voie de suffocation psychologique. C’est excellent ! Je veux dire : je la reconnais, cette voix-là, elle est du mode plaintif jamais satisfaite, alors je peux lui sourire et lui dire « allons, l’heure de gémir est passée, mets-toi au chaud dans le creux du Cœur et endors-toi paisiblement ».
      Mon « truc » tout perso consiste à ne plus chercher à discuter avec elle. Je vis l’heure qui vient, puis la suivante, en me concentrant juste sur ce que j’y fais. J’écarte les pensées qui montent comme des bulles de vase.
      Il arrive que je parle à voix haute, je parle à mon guide, à Harmonie, qui ne me répond pas mais dont je sais la présence et l’écoute. Mon âme n’est jamais seule.
      As-tu lu « Le passage » sur la page Lucioles du Passeur ? J’y ai lu pour ma part que la nuit noire de l’âme est une espèce de passage obligé dont nul ne peut prétendre faire l’impasse. Et comme il le dit « seule la foi en quelque chose ou quelqu’un qui pense à toi peut te sortir de l’enfer. »
      Et toi, Virginie, tu n’es pas seule !
      Le seul fait d’être venue ici partager ton mal-être montre bien que ta place réelle est dans le grand bain des cœurs qui se vit ici, sur ce site où pulse l’énergie de l’Amour que notre ami Le Passeur sait si bien entretenir.
      Tu n’es pas seule, nous sommes ensemble, nous nous tenons les mains, alors pense à nous qui t’aimons, nous ici incarnés et nous les êtres de lumière qui sommes très exactement ce que tu es aussi. N’y vois pas des mots, c’est La Réalité.
      Avec toute ma tendresse

    • François dit :

      Salut VirginieLume,

      je me permets une réponse à ton appel, elle vaut pour moi mais peut-être que ….

      Dès que l’on monte en vibrations, dès que la lumière se fait plus intense , dès que nous approchons de notre vérité (càd de qui on est) il se passe un phénomène particulier qui est de devoir aller chercher ce qui empêchait l’accès à cet état de conscience. Par exemple tu dis avoir senti de l’amour/lumière en toi et s’il est plus intense que ce que tu connaissais jusque là , c’est que ‘quelque chose’ empêchait cet amour/lumière d’être là naturellement et de façon permanente. Une arrivée de lumière ‘éclaire’ aussi les zones d’ombres qui ensuite demandent une transformation pour dire autrement. C’est en soi une bénédiction car ça nous montre ce qu’il reste à nettoyer (croyances, résistances, émotions, etc.) pour retrouver cet état si chers à nos cœurs d’amour/lumière pour reprendre ton exemple.
      Bon courage à toi et tu peux , je me permets de le penser, être tranquille car si tu es sur ce site c’est que ta demande d’âme est claire et est entendue….
      Et , comme te le dit le Passeur, personne n’est plus ou moins, chacun est à sa juste place. Plus on aime sa place plus elle devient lumineuse , de mon expérience en tout cas. 🙂

    • Cécile dit :

      Virginie,
      Après les réponses du Passeur, d’Acacia et de François, je me permets d’insister sur le fait que ce passage à vide que tu traverses fait partie intégrante du voyage. Nous progressons par paliers de décompression, comme les plongeurs sous-marins qui remontent vers la surface. N’essaie pas de bousculer ces étapes indispensables car bien que tu aies l’impression de faire du sur-place, c’est aussi dans ces moments de « vide » que tu intègres tes précédentes avancées et compréhensions sur le chemin du retour. Je sais, l’impression d’être perdue, de patauger en vain, peut être frustrante, voire inquiétante. C’est en l’acceptant que tu la dépasseras.
      Et si tu ressens le besoin de « faire quelque chose » car l’inaction t’est insupportable, tu peux demander l’aide de tes guides. Même si tu ne les vois pas, eux te voient et t’entendent, je t’en donne ma parole. Ils te répondront, soit immédiatement par une image, un mot, une idée, soit dans les jours ou semaines qui suivent, en plaçant sur ta route ce dont tu as besoin.
      Je pense bien à toi et t’envoie toute la lumière de mon cœur.

    • Aiouch dit :

      Bonjour Virginie,

      Je me joins à toutes et à tous pour te dire que les moments sombres que tu as traversés ces dernires temps, comme nous tous d’ailleurs, chacun à son propre rythme, te montrent que la lumière qui est en Toi fait son travail naturellement. Un ciel empli de nuages est aussi à sa place, comme le soleil qui l’accompagne même si l’on ne le voit pas, il est là aussi … à sa place

      Taoufiq

    • Salvia dit :

      VirginieLume,
      si tu savais à quel point je reçois des pelletés de choses à régler sur le plan émotionnel, et cela à la vitesse grand V. A peine un petit répit et hop à la suivante!
      Sur notre route il y a des passages dans des tunnels, mais au bout il y a toujours un nouveau paysage à découvrir. Et dans ce tunnel, difficile de voir ce fil dont tu parles.
      C’est la confiance qui cherche à grandir en nous, car dans la facilité il est simple de parler de confiance. Là où cela devient plus compliqué, c’est dans la difficulté, mais c’est justement dans une situation difficile que nous apprenons à développer nos forces, notre lucidité et notre intuition. Et là notre confiance est vraiment dopée!

    • Stéphanie dit :

      Bonjour VirginieLume,

      Tu n’es pas la seule à connaitre les creux de la vague … Nous sommes tous en chemin … J’aime beaucoup ce bel enthousiasme qui est le tien, la luminosité et la simplicité de ton cœur. Je t’embrasse chaleureusement.

    • CB dit :

      Bonjour Virginie

      voici en partage ce qui m’est arrivait pendant mon sommeil et que je gardais secret avant que cela retrouve une place dans la lumière.
      Une nuit sans rêve, je suis sortie de mon sommeil au moment où mon coeur est parti comme si on était venu le chercher, et ce n’était pas le coeur qui bat dans le corps. Cela m’a fait ouvrir les yeux, et pourtant mes paupières étaient closes et je regardais pourtant devant moi le noir. Je n’ai ressenti aucine crainte, aucune peur, aucune douleur. Mes yeux étaient fermés et je regardais pourtant devant moi. J’ai une entière confiance dans les raisons pour lesquelles mon coeur m’a été emprunté.
      Depuis cette nuit, je sens que je ressens moins la douleur, l’euphorie ou les émotions fortes ou impulsives.
      Je crois que cela m’aide à me centrer sur autre chose de plus puissant que ce que mon coeur emprunté ressentait. J’ai accepté en confiance que soient calmées mes aspirations passionnées. Et je sens que je vais me réemplir d’un coeur encore plus subtil.
      Et depuis, le croiras-tu ? Partout où je porte mon regard, je vois des coeurs, en forme de coeur. Les feuilles des arbres, le crépis défait du mur, la miette de pain…
      Mon coeur s’est-il diffusé ?
      Une vraie bande dessinée, n’est-ce pas. Et pourtant ça c’est passé
      Confiance en toi VirginieLume et joie dans ta vie

  61. Vander Elst Clair dit :

    Passeur,
    je voulais vous remerciez du plus profond de mon coeur.
    Merci pour cette transparence, cette luminosité dont chacune de vos paroles ou écrits sont empreint.
    Grâce à vous nous pouvons étancher cette soif, qui si longtemps nous à tenaillé.

    l’Amour Véritable, ouvre… libère…

    Et, grâce à ce site, je peux me relier à vous, à nous-tous, puisque nous ne sommes qu’Un.

  62. martine dit :

    bonjour je vs envoie ce message car je n’arrive pas a m’abonner au flux des articles et ne peux joindre personne car ça ne fonctionne pas, quelqu’un pourrait-il m’aider?

    merci d’avance!
    martine

    • Le Passeur dit :

      Le mode d’emploi de la messagerie est entièrement expliqué dans la rubrique « Se rencontrer » : http://www.urantia-gaia.info/se-rencontrer/
      Pour le flux RSS des articles, le bouton est en bas de chaque page. Après quoi vous choisissez la manière de vous y abonner comme indiqué dans la colonne de droite si votre navigateur l’accepte.

      • babouchka dit :

        Passeur..
        comme Martine j’ai des soucis de connexion.message:je n’ai pas assez de droits pour accéder aux messages!!!!!
        J’ai relu attentivement comment se rencontrer sans réussite
        Merci de m’aider..
        Que ton site est plein d’enseignements et d’aides..
        L’amitié de lumière
        Babouchka

        • Le Passeur dit :

          Je ne relève aucune anomalie et il n’existe aucun droit particulier pour accéder à la messagerie. La manière de procéder est expliquée en détails dans la rubrique « Se rencontrer ». Je rappelle qu’il faut cliquer sur « envoyer » un message pour pouvoir accéder à sa saisie et aux pseudos destinataires. En cliquant dans la case du destinataire, il faut juste attendre 2 ou 3 secondes pour que s’affiche la liste.

          • acacia dit :

            Voui… mais la semaine dernière j’ai envoyé quatre (je suis obstinée) messages à l’une de nous et ils ne lui sont pas parvenus… d’ailleurs ils n’apparaissent pas non plus dans ma boîte d’envoi, bien que les envois aient été effectués comme d’hab.
            Peut-être sont-ils en train de faire trois tours dans les univers avant de se poser ?
            Aaaaaah l’informatique, quelle merveilleuse et étonnante technologie !
            Peux-tu quand même faire redescendre le niveau vibratoire de ta messagerie s’il te plaît 🙂 ?
            Une belle journée lumineuse à toi

        • Li dit :

          Pareil pour moi. Je n’ai pas pu envoyer un message la semaine dernière. Lorsque j’ai cliqué sur « send » un message est apparu disant que je n’avais pas assez de droits… et mon message à disparu!
          J’ai pensé que cela était peut-être un signe…
          Signe que nous devons communiquer sur le site du Passeur plutôt que sur une messagerie personnelle…???
          Je plaisaaaaaaaaante! Quoique…
          Que ces petits soucis de communication ne nous ôtent pas le sourire.
          Souriez vous êtes filmés!
          Bizous.❤✿❤✿

          • Le Passeur dit :

            Je ne sais pas, il y a peut-être des bugs dans la messagerie. De toutes manières, elle reste un outil très basique pour prendre un premier contact. C’était l’objectif. Vous êtes tous invités dès les contacts pris à utiliser vos adresses email comme vous le faites d’ordinaire.

  63. Pierre Turin dit :

    Ce deuxième commentaire ne ressemblait en rien au premier… ?

  64. Pierre Turin dit :

    Passeur vous vous nommez vous-mêmes et j’éprouve du respect pour la justesse de vos propos.
    Les semaines qui viennent vont changer radicalement le train-train quotidien.
    Ne voulez-vous pas nous en dire un peu plus sur ce qui nous attend ?
    Pierre

    • Le Passeur dit :

      Je l’ai déjà dit, ce qui importe est plus que jamais l’instant présent et sa qualité d’Être en l’instant. Je ne sais rien de l’avenir parce qu’il n’existe pas. Tout est déjà là, nous ne faisons qu’accorder notre fréquence la plus haute du moment à la symphonie des mondes. Chacun vivra donc ce qu’il est.

    • François dit :

      Pour ce qui est de l’avenir, il ne s’agit pas de le prévoir, mais de le rendre possible.

      j’ignore de qui est cette citation , c’est juste pour la partager…. 🙂

  65. Salvia dit :

    vu sur la presse galactique, ce court extrait de Eckart Tolle, paru fin 2011. Mais peut-être a-t-il déjà été publié par toi…
    http://blogbug.filialise.com/leconomie-actuelle/

  66. acacia dit :

    Avec ta permission, Passeur je voudrais dire ceci :
    En commençant par te citer dans 1) Soutenir le site, 2) Le Passeur
    1) « Je me suis rendu le plus autonome possible et me suis allégé de bien des contraintes financières. Restent tout de même quelques besoins essentiels et les frais techniques liés à l’existence de ce site.
    J’ai fait le choix personnel par ailleurs de ne rien demander à la société, d’aller à fond vers le neuf, et comme j’agis avec une grande confiance en la vie, je sais que ce qui est juste trouve toujours sa résonance. J’espère donc être juste.
    Même sans revenus, je ferai en sorte qu’il existe le plus longtemps possible, tant que je sentirai qu’il aura une utilité pour tous les nomades sur le chemin du nouveau monde. Je pars donc du principe de me débrouiller seul, mais avec une participation occasionnelle ou régulière de votre part, ce sera certainement plus aisé. »
    2) Dans ta réponse à Aiouch au sujet d’un message du fondateur du site « Nous les dieux.org » (qui aurait fermé) tu dis :
    « parfois il faut vivre la désillusion jusqu’au bout pour justement pouvoir enfin discerner l’illusion. »

    Le site que tu as crée est une forme de ces révolutions tranquilles qui essaiment un peu partout sur la planète.
    Toutes elles vivent de la solidarité qui se rassemble autour du projet lancé quelque part par une personne.
    Ici il ne s’agit pas de terres à cultiver au sens agricole du terme, mais de nos terres intérieurs, de nos espaces de conscience, de nos éveils à une nouvelle réalité… C’est complémentaire et c’est au moins au moins aussi important !
    Est-ce qu’on va pouvoir continuer à bénéficier de ton activité de Passeur-écrivain-chercheur encore longtemps (enfin le temps qu’il faudra) si tu te trouves obligé de fermer ton site (j’ai envie de dire « notre site »… !) pour cause de factures impayées ou autres imbécilités du même acabit… ?
    Si ça devient ton choix de fermer le site parce que ton chemin te mène ailleurs volontairement, rien à redire.
    Mais je n’aimerais pas penser que notre négligence de lecteurs-consommateurs en est la cause.
    Je sais par un ami qui a eu l’occasion de te rencontrer que tu es le « type bien » que tout ce que tu fais ici laisse supposer. Autrement dit je suis pour ma part bien certaine que lorsque tu reçois une aide financière quelconque elle n’est pas dilapidée en conneries.
    Ce que je te demande s’il te plaît c’est de nous avertir si tu te retrouves obligé de fermer ton site pour de « ridicules » motifs d’argent. Même si tu te dis que « parfois il faut vivre la désillusion jusqu’au bout pour justement pouvoir enfin discerner l’illusion. » – ce qui est parfaitement exact.
    Mais je sais trop moi-même à quel point le manque d’argent peut devenir redoutablement déstabilisant par moments.
    « Ce qui est juste trouve toujours sa résonance. » dis-tu. Certes. Encore faut-il que la connexion soit établie pour que la résonance émette à son tour la vibration de retour.

    Nous sommes tous là au sein d’un bouleversement de tant de valeurs anciennes…
    Une transition est toujours une période inconfortable, alors n’en rajoutons pas par orgueil (lire l’excellent texte intitulé « le bréviaire de l’égo » 🙂 ).

    Je t’embrasse très chaleureusement ! et pardonne-moi si j’ai été maladroite…

    • Le Passeur dit :

      Ce qui importe est toujours d’être juste et honnête par rapport à soi. L’être ou pas trace un sillage que l’on ensemence ou qu’on laisse stérile selon ce choix. En cela chacun s’enrichit ou s’appauvrit et détient ainsi la possibilité d’enrichir ou d’appauvrir l’autre. Être juste et honnête par rapport à soi est affaire de conscience. Et la conscience est quelque chose qui évolue. Ainsi celui qui prend sans jamais donner et sans que cela éveille en lui la moindre dissonance est juste avec lui en fonction de ce qu’est sa conscience du moment. Si par contre il néglige la dissonance qu’il ressent, alors il est en porte-en-faux avec lui-même, ce qui le conduira peu à peu à la souffrance jusqu’à ce qu’il se recentre. Tout se réajuste toujours pour qui accepte d’évoluer.
      Les questions que tu soulèves répondent elles aussi à cette loi de la vie car rien n’y échappe. Le site ne fermera pas, maintenant, plus je dois consacrer de temps à maintenir par ailleurs ce qui m’est utile dans le quotidien, moins j’en passe à nourrir le site, mais de toutes manières je n’ai toujours publié que si cela me semblait utile et ça a toujours été le critère premier.

    • Margelle dit :

      Acacia, nous sommes branchées ! Tu exprimes ce qui me traversait l’esprit… Et Le Passeur y répond parfaitement, de façon claire, évidente. Ce qui ne nous simplifie pas la vie, à nous utilisateurs passagers, saisonniers ou permanents … Il me semble que nous avons une véritable révolution à faire dans nos esprits pour être réellement clairs par rapport à nos échanges. Comme tu le dis Passeur, c’est la loi de la vie qui nous répondra… entre culpabilité, responsabilité et/ou justice…

    • Marie-Anne dit :

      Acacia, tu es une fille super!
      Et tu me rappelles une promesse que je me suis faite! Merci!

    • alain thomas dit :

      Acacia j’apprécie grandement tout ce que tu écris.
      Il y a du coeur et du discernement.
      C’est un jugement je sais.
      Comme tu le dis si bien sur une autre page, « si je n’ai pas de sol sous les pieds, je ne peux pas marcher ».
      Unir l’esprit et la matière, le ciel et la terre, c’est trouver l’équilibre entre l’Être et le mouvement, entre notre vraie nature immuable et la densité de notre mental et de notre égo.
      Sans l’égo, il n’est pas possible de cheminer puisqu’il est l’enjeu même du chemin.
      Ton appel arrive à point pour ceux qui peuvent contribuer à la trame (continuité) des échanges ici même.
      Bien à toi et au Passeur

      • acacia dit :

        Cher Alain Thomas
        Je suis de ceux (celles) qui ne lisent pas systématiquement tous les commentaires – en fait mon temps sur ordi est très fluctuant – aussi n’avais-je pas vu ta très aimable réponse à ma personne… Je t’en remercie. D’abord il est forcément agréable de s’entendre dire qu’on a du cœur et du discernement 🙂 – ce n’est pas un
        « jugement » mais une appréciation… que j’apprécie.
        Je profite de ces quelques lignes pour t’assurer du réel plaisir que j’ai moi-même à te lire. Tu es à l’évidence un très chic type ( on dit encore comme ça ?) et je me réjouis à l’idée de te rencontrer- retrouver quand on sera tous réunis au grand banquet de l’Age d’Or ! ♥

    • babouchka dit :

      OUI acacia..Merci de ton post.
      le Passeur nous aide a passer le cap..le pont entre les deux rives..
      Le soutenir si il a des problèmes d’intendance est une évidence
      Solidarité, Sourire, Sérénité doivent nous guider pour accéder à un autre monde..

      Souvenir du merveilleux parfum de l’acacia quand j’étais enfant..il y avait un arbre dans le jardinet de Paris et cela embaumait.. maman nous en faisait des beignets..et cet arbre existe toujours…Hommage à la beauté de la nature
      Chaleureusement Babouchka

  67. Aiouch dit :

    Bonsoir Passeur,

    J’ai découvert ton site après la fermeture de nous-les-dieux.org (ou sa mise en veille après une attaque de son serveur, d’après ce que j’ai lu) sur un post, publié par un utilisateur de Nous les Dieux, qui avait mis le lien d’Urantia Gaia.
    Je le remercie infiniment au passage…

    En lisant le commentaire d’Atma du 9 Nov 2012, sur ton site, je suis retombé sur un lien de nous les dieux (toujours en veille …) puis sur un écrit de son fondateur, Patrick Barret, où il crie son désarroi et sa désillusion par rapport à l’Humanité.
    Cela ne ressemble pas à l’élan de partage et de don de soi, comme certains le font à travers des sites comme le tien et le sien, pour ne citer que ceux là.

    Sa détresse m’a touchée, c’est pourquoi je voulais savoir si toi ou d’autres personnes sur ce site, pourraient être en contact avec lui, afin d’apporter un peu de lumière en lui …
    J’ai trouvé une adresse facebook à son nom, mais … je ne suis pas sur facebook. Je cherche néanmoins sur internet le moyen de le contacter.

    Si ce message n’a pas de lien direct avec avec ce qu’attendent les membre de la famille d’Urantia Gaia, j’en suis désolé, mais je tenais à le faire passer.

    « Quand tous les cœurs battront à l’unisson, nous atteindrons le Paradis »

    • Le Passeur dit :

      Ton intention est compréhensible, mais parfois il faut vivre la désillusion jusqu’au bout pour justement pouvoir enfin discerner l’illusion. Le monde change par nous-même, nous seuls dans notre coin et pas le reste de l’humanité de qui il faudrait alors toujours se désespérer.
      Je comprends que l’on puisse s’exténuer si l’on pense être investi de la mission et du désir de pousser tout le monde à changer avec soi. Il y a une différence entre offrir ce que l’on est et pousser l’autre à le prendre. Celui qui attend quelque chose d’autrui ou d’ailleurs s’illusionne car celui-là est justement celui qu’il attend.

      • Zeitgeist dit :

        Bonsoir !

        Très juste ! Je me reconnais aussi dans ce que tu dis passeur…

        Un grand défaut lorsque nous avons des prises de consciences, c’est que nous croyons que l’autre peut percevoir de la même manière que soi-même… et on s’accroche à vouloir lui ouvrir l’autre oeil !!
        Que neni 🙂
        Il faut accepter que notre chemin parcouru en temps voulu et réellement propre à chacun. Et lorsque l’on rencontre une personne sachant nous entendre, et bien avec grand plaisir on accepte de faire un bout de chemin sur la même longueur d’onde… 😉

        A+
        Z.

      • Zeitgeist dit :

        temps voulu « est » réellement propre

        • alain thomas dit :

          Salut Z
          J’espère que ta petite famille se porte bien.

          Je ne crois pas qu’il faille absolument tirer les autres de leurs problèmes, cela n’a jamais été important de faire ça.

          Comme je ne crois pas que l’on puisse donner des conseils sur le plan spirituel.

          On peut juste secourir les êtres quand ils demandent, quand ils ont besoin, quand un événement douloureux se produit et que nous sommes là pour eux… simplement.
          Dans la rue, il se passe une foultitude de choses si l’on prend le temps d’observer.
          Simplement être là…
          Ecouter…

          Quant à la spiritualité, il n’y a rien de plus personnel que ça. Chaque individu expérimente et trace son chemin. Bien sûr, c’est important d’entendre ou de lire ce que les autres expriment mais s’ils donnent des conseils, c’est leurs problèmes. En fait, ils devraient dire « je » et dresser la liste de leurs propres réflexions sans conseiller autrui à faire la même chose.
          Il n’y a pas de maîtres ou plus exactement, nous sommes tous des maîtres les uns pour les autres, à condition que lorsque nous nous exprimons, nous partagions simplement nos expériences de vie, sans prosélytisme, sans affirmations.
          On ne sait pas grand chose en fait.
          La vie est précieuse.
          C’est un parcours individuel dans un univers où tout est interrelié.
          Quel paradoxe passionnant !

          Bien à toi.

          • Zeitgeist dit :

            Salut Alain !
            Comment va la vie ?!
            Merci ici toute la petite compagnie se porte bien 🙂 … même sous la pluie….
            Tes explications sont claires, je suis bien d’accord avec toi !!! Merci !
            Mais qqfois on aimerait bien en botter 1 ou 2 pour les réveiller :-), mais bon on réalise bien vite que l’on pédale dans le vide….
            Bien à toi et bonne semaine 😉
            A+
            Z.

      • Taoufiq dit :

        Je viens de lire sur un post que Patrick Barret (fondateur du site nous les dieux et interobjectif) nous a quitté le mois dernier…

        Cela me touche et me trouble, sa fin de parcours dans cette dimension, a dû être tourmentée, c’est le sentiment que j’en ai.

        Bien à toi et à tous,

        Paix à son Âme …

  68. fabien dit :

    Bonsoir .
    Message paru sur La Presse Galactique :
    http://lapressegalactique.blogspot.fr/2013/01/2013-lannee-de-la-communaute.html#more
    Peut-être l’as-tu déjà lu Passeur .
    Je tenais à le faire partager car il m’a beaucoup plu .

    fabien .

  69. caro dit :

    « Chaque être a son chemin; et le chemin de l’un n’est pas celui de l’autre mais tous les chemins sont dans le Chemin. »

    Philippe de Lyon.

    Bonjour,
    Je viens juste de découvrir votre site et je suis étonnée de pouvoir y lire cette phrase de Maître Philippe.Il y a quelque temps, une merveilleuse personne m a permis de lire Vie et paroles du Maître Philippe et je n ai pas pu m arrêter de lire, tellement de sagesse émane de chaque page ,tellement d amour .Depuis lorsque j ai besoin de réconfort j ouvre le livre au hasard et j ai souvent réponse a mes questions .Je vous souhaite a tous de pouvoir le lire et y trouver du réconfort .Son humilité et sa générosité me portent depuis que je l ai découvert .Je vais maintenant découvrir votre site ….merci.
    Bonne journée

  70. Salvia dit :

    Bonjour Passeur,
    que se passe-t-il dans les Pyrénées, près de Pau? Depuis 24 heures on y note pas moins de 15 secousses sismiques, ça semble vraiment beaucoup par rapport aux semaines passées…
    à voir sur
    http://www.emsc-csem.org/Earthquake/Map/zoom.php?key=75&typ=euro#2

  71. Aiouch dit :

    Bonsoir 🙂

    Ceci est un message de remerciement au Passeur, que je ne connais pas, et qui a ouvert une porte vers la Lumière …
    Je voudrais simplement partager avec lui, avec Toi passeur, un échange avec mon fils après le visionnage du documentaire sur la révélation des Pyramides. Ce n’est pas le documentaire en soi, qui soit la source de cet échange, mais surtout la Richesse de tes messages qui en ont fait le catalyseur…
    Donc voilà, en toute humilité, la discussion par mail avec mon fils,

    Échange Mail : 16/12/2012 21h11 GMT

    Subject: RE: La pyramide de Gizeh
    Date: Sun, 16 Dec 2012 21:11

    On prolongera cet échange de vive voix 😉
    Je t’ai envoyé un lien pour partager le dossier dropbox, j’y ai mis la vidéo de mes portraits.
    Je t’embrasse fort !
    A dans 10 jours.
    ________________________________________

    Subject: RE: La pyramide de Gizeh
    Date: Sun, 16 Dec 2012 20:26:07 +0000
    Bonsoir mon trésor,
    Je suis d’accord avec toi sur le fait qu’une des principales raisons de discordances, sont dû à des tabous. De quel tabou s’agit-il ? Celui de réécrire l’Histoire telle qu’elle a réellement existé et de remettre en question nos « croyances » dictées par quelques personnes ? Celui de remettre en cause, l’ordre établi par quelques voix influentes de l’époque et d’aujourd’hui ? Celui de dire que les Dogmes sont une création artificielle de certains, pour (contre …) le reste de l’Humanité ?
    La science, la Vraie, fait fi des idées préconçues, c’est vrai ; mais qui l’entend vraiment ? Comment peut on l’entendre quand nos systèmes de croyances ont pour axiomes des vérités « superficielles » considérées comme immuables et enracinées dans la conscience collective …
    Peut être qu’un scientifique « de lumière » comme De Vinci ou d‘autres du même acabit, réorientera la conscience de masse, vers ce qui est Vrai, ce qui est Simple, ce qui Est.
    Encore faut il que les consciences s’éveillent …
    Je pense que le retour de la vérité, pour tout ce qui touche à nos croyances, est un chemin individuel et par conséquent collectif, que chacun doit faire, que chacun Peut faire, sans avoir besoin d’un guide… je veux dire, d’un scientifique, d’un artiste, d’un philosophe, ou même d’un individu lambda, bien que tous ceux-là contribuent à rétablir le Vrai, et que l’on doit suivre notre instinct si longtemps oublié.
    Nous portons Tous en nous, la connaissance de ce qui Est, seulement il y a longtemps … cette connaissance a été voilée.

    Suis ton instinct mon fils, je sais que ta vision est lucide, et que personne ne peut t’influencer vers ce que tu ne sens pas au fond de toi.

    Bon, on a pas mal philosophé ce soir , je t’embrasse très très fort !
    Bonne reprise de semaine et … si jamais on s’égare, Véga n’est pas si loin 😉
    Tu sais, le Guide du Routard Intergalactique 😉

    Papa

    Objet : FW: La pyramide de Gizeh

    Salut papa, je suis en plein visionnage du docu sur la Pyramide de Gizeh; mon avis est le suivant :
    S’il y a des discordances dans les avis des égyptologues et des ingénieurs, celles-ci sont uniquement de l’ordre du tabou. Or, lorsqu’il s’agit de science, le tabou ne fait pas long feu. Admettons que les recherches modernes sur ce genre de constructions datent d’il y a 100 ans environ, 100 ans c’est très peu lorsque l’on parle d’évolution des pensées. A mon avis, il ne saurait tarder l’apparition d’un scientifique hors paire qui en vienne à s’intéresser à ca genre de sujets, car si l’on veut avancer dans la science il faut obligatoirement venir à bout des conflits d’idées. Ce que je veux dire c’est qu’au final, seule la bonne théorie peut subsister, quel qu’en soit le moyen. Une seule voix source d’influence me parait être le moyen le plus probable et le plus efficace, tenant compte de l’historique des grands tournants de la pensée humaine (des théoriciens comme Vitruve, de Vinci, Darwin, Einstein ou autre)

  72. Ju Lien dit :

    Bonjour Passeur et bonjour à vous tous!

    Tout d’abord Merci! Quel plaisir de lire ces lignes, quel plaisir de lire vos commentaires!

    Je vous contacte car je me questionne beaucoup en ce jour…

    J’ai conscience que la peur se nourrit d’elle même, mais aujourd’hui je ne sais plus que faire…peut-être pourrez vous m’aiguiller, je l’espère!

    Je voudrais vous parler de Fukushima suite au visionnage de cette vidéo http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YS-S1coqKy0

    Nos « médias » se gardent bien de nous en parler et pourtant….le pr. Mitsuhei Murata a plus que raison! Nous savons tous les risques sismiques encourus par le Japon et nous savons tous dans quel état déplorable cette centrale est laissée, comme si tout allait se résoudre tout seul… Il suffit d’une « étincelle » pour que Fukushima fasse passer l’incident de Tchernobyl pour un vulgaire lancé de cotillons! Personne n’est à l’abris et pourtant il semble que tout le monde s’en fiche! Et sans parler du nombre considérable de centrales de la mort sur notre planète…centrales qui ne sont pas à l’abris de subir un sort similaire malheureusement.

    Donc voilà je suis inquiet malgré moi…

    • Tchunka dit :

      Bonsoir Ju Lien, j’aimerais partager avec toi comment je ressens la vie au sens large, peut-être que cela t’aidera, en tout cas je l’espère.

      Je pense que lorsque nous sommes dans nos âmes, avant de venir prendre un vêtement de chair, nous avons déjà peaufiné tous les réglages de vie. Qui nous rencontrerons, quels seront nos proches (famille, amis), quels seront nos points à vivre, à expérimenter. Pas de jugement de valeur sur ces expériences elles sont des faits, pour cela il y a plusieurs rôles. Un peu comme dans une pièce de théâtre. La manière dont nous participons à l’expérience ou combien de temps elle dure, relève d’un libre choix que nous utilisons plus ou moins consciemment quand nous sommes ici à nous poser mille et une questions sur le pourquoi du comment. Mais en gros notre âme a déjà choisi l’entrée sur scène et le final, à nous de composer le reste, nous sommes des acteurs et improvisons au gré de nos humeurs ou de nos compréhensions.

      À partir de ce constat, nous réalisons que la vie sur Terre n’est qu’une infime partie de celle qui est éternelle depuis l’âme, la notion n’existe plus. Nous sommes dans la partie temporelle illusoire, celle qui nous fait croire qu’elle est tout alors qu’elle n’est qu’infime.

      Toute catastrophe, même de nature émotionnelle, reste un fait que nous avions planifié de vivre.
      Nous n’avons qu’à l’assumer en tant qu’expérience illusoire dans nos corps de chair. Nous n’avons pas à la juger, juste à l’accepter telle qu’elle est, un fait. Le hic est que les émotions s’agitent autour de nous et bien souvent nous plongeons dans leur tourbillon au lieu de rester souples tel un roseau qui se plie au fil du vent, mais dont les racines sont solidement ancrées.

      D’autre part nous devrions nous souvenir que la mort n’est pas une fin en soi, que chacun a déjà fait son choix depuis son âme. Il s’agit davantage d’un autre mode de vie, avec un autre corps et surtout beaucoup de joie, de plus les filtres tombent et la compréhension dans sa globalité est restituée. « Ah mais oui bien sûr, j’avais perdu de vue que… » sont les pensées de nos chers amis qui passent de l’autre côté !

      Quoi qu’il nous arrive dans la vie, nous en sommes responsables, même si nous ne le voyons pas toujours. Inutile de se sentir coupable, ou incapable de protéger les autres, puisque ce que chacun vit c’est l’expérience qu’il avait prévue depuis son âme. C’est une forme de sagesse que bien des écoles tentent de montrer. Une embrouille avec un ami/de la famille, une réconciliation, un échec professionnel, un succès, un décès accidentel, une naissance prématurée… tout n’est qu’expérience vécue volontairement par notre âme par tous les acteurs concernés par cette saynète au milieu du grand acte de notre vie.

      Pourquoi je te raconte tout cela, parce que la liberté se trouve lorsque nous commençons à nous accepter tels que nous sommes, lorsque nous acceptons les autres tels qu’ils sont, il n’y a alors plus de rivalité. Nait une forme d’échange et de compréhension-respect qui rayonne sur l’aube de ce jour nouveau.

      Si tu ne te sens pas bien, recentre-toi sur ton cœur, ressens la chaleur du soleil, sur ton corps laisse-la t’emplir de sa douce et chaude lumière, pense à l’être merveilleux que tu es en harmonie avec l’espace. Envoie un peu de cette lumière à la Terre, à ses habitants et demande à ce que cet amour soit redistribué à ceux qui en ont le plus besoin. Nous sommes tous reliés, peu importe qui reçoit, quelque part il est une partie de nous.

      Je te souhaite d’être en paix avec toi-même, je formule ce même souhait à toutes les âmes qui viennent lire quelques lignes sur ce site et tout particulièrement à celui qui nous permet cet échange. Merci Passeur !

      • Margelle dit :

        Merci Tchunka pour ce beau et immense rappel de sagesse, que je partage entièrement.
        Certains êtres, telle Annick de Souzenelle, suggère que, puisque nous ne pouvons plus échapper au nucléaire, nous avons à nous transformer pour pouvoir accueillir cette force nucléaire en nous. Démarche que je trouve intéressante. Et cela passe par la non-peur. Nous n’y sommes sans doute pas tous, moi la première, mais c’est une piste que je trouve passionnante. De toutes façons, puisqu’il est beaucoup question de peur sur ce thème de révélation, je crois que la première peur à extirper est la peur de la peur. Nous aurons forcément (?) peur un jour ou l’autre, mais on peut ne pas avoir peur de ça… surtout à l’avance. Inutile d’anticiper sur ce que nous ne savons pas. J’ai déjà traversé beaucoup de peurs, n’en suis pas morte, et ne les crains plus… au contraire, cela donne de la joie.

    • alain thomas dit :

      Ton inquiétude est bien naturelle et légitime Ju Lien.
      Je ne sais pas quel âge tu as mais je parierais que tu es encore jeune.
      Alors je comprendrais, d’autant plus qu’il y a des raisons réelles de s’inquiéter. La piscine du réacteur 4 menace pas seulement le Japon en son entier mais tout l’hémisphère nord.
      Le corium a transpercé plus de sept mètres de béton depuis longtemps et s’écoule dans l’océan en l’empoisonnant dans des proportions grandissantes au fil du temps.
      C’est pourquoi vous, la jeunesse, détenez les clés du redressement de la conscience et notre rôle est de vous aider par nos intentions dans cet accomplissement.
      Cela passera par un abandon progressif du tout nucléaire pour une transformation vers l’énergie libre dont son inventeur Nicolas Tesla a laissé quelques neuf cents brevets.
      A vous d’agir inlassablement.
      Fraternellement.

      • Patrick dit :

        Les jeunes n’attendent pas de nous qu’on se repose sur eux .

        • alain thomas dit :

          Très bien Patrick

        • Ju Lien dit :

          Merci a vous pour vos réponses!

          Effectivement je suis encore jeune, j’arrive bientôt a ma 29e année…
          J’ai pris conscience au fil de mes expériences et de mes rencontres; à présent je m’entends ou plutôt j’écoute la voie qui est en moi, ce qui n’a pas manqué de me transformer. Même ma propre mère se demande comment j’ai pu changer à ce point! Moi qui vivait auparavant par et pour la possession j’ai découvert que tout ceci n’était qu’illusoire, j’ai intégré que nous agissions par la pensée et que celle-ci est notre force, je sais que nous sommes un tout, que chaque être est une part de l’autre, et surtout que nos expériences font de nous ce que nous sommes aujourd’hui, il n’y a pas a lutter contre ça…

          A présent je vis simplement, je ne cours plus après la possession j’essaie de m’en défaire.. ma perception du monde change et j’en suis des plus heureux! La plus grande difficulté pour moi est de ne pas juger ceux qui font le mal; ces marionnettistes dont Le Passeur nous a parlé avec beaucoup de justesse! (tels que ceux qui tirent avidement profit des centrales dont nous parlions par exemple..)

          Merci à vous de partager ce dialogue avec moi, merci d’éclairer mon chemin… je me sens bien parmi vous..

          • Thau dit :

            Ju Lien,

             » La plus grande difficulté pour moi est de ne pas juger  » …tu vas t’épuiser à ce jeu là! Nous avons tous un mental qui fonctionne sans interruption en phase d’éveil (sauf à méditer toute la journée…) Le plus simple pour résoudre cette « difficulté » est de changer ton regard c’est à dire de t’observer entrain de juger. Tu en arriveras vite à la conclusion que le jeu des « petits vélos du mental » n’est pas l’essentiel.
            fraternellement

      • muriel dit :

        Où avez-vous lu Patrick que les jeunes attendent que l’on se repose sur eux ?
        J’ai compris autre chose en lisant le commentaire d’Alain… à savoir entre autre qu’ils détiennent les clefs du changement et de la transformation profonde… et que nous pouvons les aider grâce à nos intentions à transmuter le monde dans lequel nous vivons aujourd’hui… pour eux…
        Bien à vous.

        • Margelle dit :

          Muriel je complète ta réponse, avec laquelle je suis entièrement d’accord, en précisant que nous « les plus vieux », aideront les jeunes en restant le plus éveillés possible, en participant à la vie, en poursuivant l’exploration du monde et de nous-mêmes. Jeune j’ai réellement souffert de la démission de mes aînés qui se contentaient d’à peu-près, de routines, d’acceptations toutes faites, sans recherche apparente, du moins à mes yeux. Je recherchais tous ceux qui cultivaient leur pensée et qui en faisaient une pensée libre et créatrice. Là c’était enfin le bonheur !

        • Patrick dit :

          Pas d’emballement excessif! Relisez ma phrase avec calme.
          Nous, éducateurs spécialisés, aidons chaque jour quantité de jeunes à ne pas sombrer. Inutile de leur parler de spiritualité. Ils ne veulent pas en entendre parler. C’est une autre approche.

          • alain thomas dit :

            C’est bien de préciser Patrick parce que tu avais fait une généralité sur les jeunes qui avait provoqué ces réactions (non excessives mais justes).

            Maintenant sache qu’il y a une majorité de jeunes exceptionnelle, spirituelle comme jamais et que nous (les vieux) devons aider grâce à nos intentions bienveillantes.

            « Le troisième millénaire sera spirituel ou ne sera pas ».
            André Malraux

          • Soleil Bleu dit :

            Patrick,
            Je bosse dans le même domaine que toi, eh bien crois-moi, aussi surprenant qu’il puisse paraître, je parle spiritualité avec les jeunes. Oh évidemment ! en évitant bien d’utiliser aucun vocable religieux (ça tombe bien, je ne fais aucun amalgame entre spiritualité et religion), je m’efforce juste de les remettre en contact avec eux/Soi. Une dimension d’eux-mêmes qu’ils ont perdu de vue et qui réclame de leur part une attention, de l’estime, de l’Amour tel que leur environnement n’a pa su ou pu leur donner.
            Crois-moi, c’est dingue l’effet que cela produit chez certains et comment ça les libère d’un carcan social duquel il pensaient ne jamais pouvoir s’extraire.
            J’essaie de les mettre en relation avec une nature d’eux-mêmes qui ne peut être asservie par les autres, dont ils peuvent reprendre les rennes, parce que personne à part eux n’est en situation de l’activer. Avant-hier, je suis passée d’une situation de crise avec un jeune à qui j’annonçais que je posais une sanction à son encontre (rage et refus de l’accepter), à un calme et une paix inespérés (acceptation totale et dialogue ouvert) de sa part aprés un long échange sur « Qui » il était, et l’estime de Soi qu’il devait s’accorder au delà des apparences qui le défavorisaient.
            Les jeunes autant que tous sont « capables » d’entendre et recevoir Tout ce qui les affranchit d’un fardeau qu’ils supportent alors même qu’ils ont le sentiment de ne pas l’avoir choisi. La seule exigence à cette offrande est que celui qui en est l’auteur les « penses » et « croient »capables de s’en saisir.
            Dans une vision qui sort de l’apparence 3D pour renouer avec une perception de l’autre en tant qu’Être Divin, peut-il encore s’exercer le moindre doute quant à ce pari ?
            Si oui, alors c’est en soi et pour soi que la mutation ou le travail d’évolution s’impose.
            Les effets sur les autres suivront…..
            Bien à toi.
            S.B

          • alain thomas dit :

            Bel exemple de compassion Soleil Bleu.
            C’est cela être un guerrier spirituel, fils des Vainqueurs.
            Bien à toi.

          • muriel dit :

            Merci à toi Soleil Bleu pour tout ce que tu exprimes sur ce site ainsi que pour ta richesse de cœur et ta générosité…

        • muriel dit :

          Désolée mais je me suis trompée dans la formulation de la première phrase de mon commentaire cité plus haut… mais vous l’avez sans doute compris.

    • alain thomas dit :

      Tu vois Ju Lien, c’est tout de même extraordinaire.
      Ce matin, on nous annonce un séisme d’amplitude 7,3 sur l’échelle de Richter au nord-est du Japon face à Sendaï et Fukushima avec alerte au tsunami et des vagues qui heureusement n’ont pas dépassé un mètre… apparemment.
      Mais comme l’unité 4 de la centrale ne tient que par un fil, que va-t-il advenir ?

      Je remets le lien plus haut pour que ceux qui n’ont pas encore vu et entendu le message du Professeur Murata soient incités à le faire et prennent conscience de la coïncidence avec le commentaire de Ju Lien

      http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=YS-S1coqKy0

      • Ju Lien dit :

        Effectivement il fallait que j’en parle pour que ça arrive…

      • Soleil Bleu dit :

        Coucou Alain thomas,

        D’avoir visualisé ma planète sur un autre post, j’ai pensé à la tienne et une envie est née de te faire une ptite visite.
        Juste pour te dire Merci ♥
        Juste pour qu’on s’assoie sur les rives de ton lac et qu’on regarde le soleil qui s’y baigne.☻
        Juste pour se sourire d’Âme à Âme ☺
        Juste pour être dans la joie et l’harmonie de l’Être.
        Voilà ! c’est fait 😉 Merci encore de ton accueil ♥
        à+
        S.B

        • alain thomas dit :

          Merci de ta visite Soleil Bleu.

          J’ai créé cette planète pour mon âme soeur.
          De temps en temps, je viens la chercher et, lancés comme des flèches, nous traversons l’Univers.
          Nous t’avons aperçue, de l’autre côté du lac, derrière le Soleil, rêvant aux quatre vents.
          Tu as pu t’apercevoir qu’il ne fait ni chaud ni froid, que l’eau est salée et limpide et qu’en plongeant, tu pouvais respirer comme à l’air libre.
          J’aime beaucoup descendre avec ma « belle », sur le dos des dauphins puis séjourner tout au fond, dans notre grotte aux parois de cristal.
          La prochaine fois que tu viendras, nous t’y emmènerons, pour la beauté du site.
          On se nourrit de lumière au milieu de divines mélodies.
          Avec tout notre amour.

          • Soleil Bleu dit :

            Tu m’as touchée au larmes (réelles) d’avoir ressenti votre harmonie dans ce havre de paix qui sert d’écrin à votre joie du partage.
            Je me laisserai volontiers apprendre à jouer avec les dauphins et vous offrirai à toi et ton âme soeur le cristal d’un sourire qui sait parler du clair de lune .
            Et nous boirons le silence qui dit Tout.
            Quelle cuite mon cher Alain ♥
            Je vous renvoie l’écho de votre amour avec Joie.
            S.B

          • alain thomas dit :

            Tu as beaucoup de chance en fait.
            Notre lac est rond, le Soleil en plein centre.
            Parfois, nous nageons vers Lui, mon âme soeur devant.
            Il y a tellement de grâce dans ses mouvements que tous les êtres sont suspendus.
            C’est cela l’instant présent, comme un saut dans le vide.
            Nous rejoignons le Soleil et fondons en Lui, sa chaleur est si douce.
            Tu pourras venir avec nous je pense. Je vais en parler à ma « Belle » et je te raconterai.

  73. Marie-Anne dit :

    Bonsoir, Passeur,
    J’ai posté ce dimanche 18 Novembre une 3ème réponse à Athena sur ton site, probablement avant 20h30.
    Comme je ne la vois pas, je me demande si tu l’as reçue?
    Si tu ne l’as pas reçue ou s’il y a un problème, peux-tu me prévenir à mon adresse mail?
    D’avance, merci,
    Marie-Anne

    • Le Passeur dit :

      Oui sauf qu’une fois de plus, c’est truffé de fausses informations. A commencer par celles diffusées par le maire qui est tout de même à l’origine de tout ce cirque.

      • François dit :

        Pouvait-on raisonnablement s’attendre à autre chose à l’heure actuelle ? Ce sera plus tranquille en 2013… j’aimerais quand même bien venir découvrir cette région avec ma belle….
        Bon courage aux ‘envahis’ en attendant. 😉

  74. marie christine dit :

    Introspection fructueuse .
    Tu as trouvé quelque chose, François ?
    Moi, j’ai trouvé ça :
    L’ego ambivalent . L’amour et la haine . Le bourreau et la victime . La peur de faire souffrir et de souffrir .
    Symbole très représentatif : le violeur séquestreur . Il est celui qui fait mal, enferme, tyranise et en même temps celui qui protège et nourrit .
    Syndrôme de Stockolm .

    • François dit :

      Hey…. 🙂
      Merci Marie-Christine,
      Oui j’ai aussi ‘trouvé’ un élément, le voici:
      En gros, je pense que tout ce qui devait être dit, porté à notre connaissance par les textes anciens, les maîtres, les techniques, enseignants et autres ‘éveillés’ en tout genre a été dit, démontré, expliqué en long, en large et même quelques-fois en ‘travers’ 😉 .
      L’Essenciel de la fondation de qui nous sommes en évolution et ce vers quoi nous allons est disponible pour tous. Il n’y a plus qu’à l’expérimenter.
      Les grandes bases sont posées depuis longtemps et ce dans une divine multitude de possibilités, de chemins différents afin que chacun sur cette Terre puisse trouver ce avec quoi il sera à l’aise pour parcourir son propre chemin.
      Dans un texte le Passeur nous dit que maintenant c’est le temps du ‘peaufinage’ et je le sens aussi comme ça.
      Donc qu’est ce qu’il reste ? Hé bien nous et nos expériences liées à ces changements. Nos expériences de vie. Hier soir lors de ma médite quotidienne , j’ai ‘senti’ l’importance du partage. Nous ne sommes pas différents, nous sommes magnifiquement complémentaires. Donc si nous sommes enclins à partager nos vécus, alors nos récits peuvent devenir des pistes qui sont autant de vérités et de diversités qui rend le monde si beau. Nous avons toutes et tous ‘appris’ différentes techniques, nous avons tous ‘développé’ nos propres moyens de nous rééquilibrer, de nous soigner de nos vieilleries et de trouver un ou des chemins possibles vers notre lumière, il me semble important de les partager pour le bien de tous, François y compris. Quand Freespirit parle de ‘réduire’ ces informations , j’ai eu une réaction de peur. (Un Grand Merci Free 🙂 )
      Une personne avec qui j’ai travaillé quelques années en arrière disait souvent:
      « Haaa François , nous sommes si peu de choses » c’est peu dire puisque nous ne sommes rien et en même temps….. , nous sommes tellement. L’heure est au partage des expériences personnelles, il est temps d’assumer nos Potentiels, de les montrer au monde sans prétention, sans gloire avec une humilité constructrice, consciente et aimante. Le sas est ce moment de bilan de soi à soi.
      Je t’embrasse.

  75. freespirit dit :

    Bonjour Passeur,
    Il y a presque 1 an tu m’avais dit que tu ferais un article sur la terre creuse.
    Or sauf erreur de ma part, je n’ai pas vu d’article sur ce sujet.
    peut-être pour bientôt ?

  76. Martine dit :

    Bonsoir Passeur
    Tout d’abord merci pour les ondes bienfaisantes que vous nous transmettez.

    J’ai une petite question qui me turlupine à propos de notre famille galactique.

    Sur internet j’ai entendu dire que dans leur bases ultra secrètes, les militaires avaient trouvé le moyen de reproduire le procédé de propulsion des engins extra terrestres et avaient crée des prototypes parfaitement fonctionnels !!!

    Alors comment faire la différence entre vrai et imitation quand on en voit passer dans le ciel ?

    Qu’en pensez-vous?

    Au plaisir de vous lire

    • Le Passeur dit :

      Le projet Blue Beam est bien une réalité militaire et il y a de bonnes chances pour que l’on voit bientôt un certain nombre de ces engins militaires secrets et autres hologrammes. Entre autres, les fameux triangles noirs. Il seront là pour semer la confusion, comme le 11 septembre toujours la même tactique du choc psychologique pour faire accepter des lois toujours plus dictatoriales aux populations apeurées sous la menace d’un ennemi invisible. Je dirai que la meilleure façon de se faire une idée de ce que l’on verra est encore une fois l’intuition, ce langage infaillible de l’âme. Maintenant, ce que l’on ressent au contact de ces apparitions est déterminant, ainsi que, par résonance, ce que nous émettons de nous. En conscience de tout cela, il n’y aura pas de doute sur qui se présentera.

      • Martine dit :

        Merci cher Passeur pour votre réponse édifiante.

        C’est donc vrai !!

        Mon Dieu comme c’est bon d’être bien informé!

        J’ai confiance. Les moments-clé de notre chemin sont inscrits en nous.

        Je reste branchée à la grande Conscience.

        Cher Frère, Toute ma gratitude pour cette superbe lumière que vous nous offrez.
        Avec Amour

      • Waterbreating dit :

        La troisième phase conjuguerait la télépathie avec l’électronique, les systèmes d’émission, de réception où les ondes ELF, VLF et LF peuvent atteindre chaque personne à l’intérieur de sa conscience en vue de persuader que c’est son propre dieu qui lui parle depuis les profondeurs de son âme.

        http://secretebase.free.fr/complots/techno/bluebeam/bluebeam.htm

        c’est « ambigu »..

        • Le Passeur dit :

          Bluebeam est une réalité mais on n’en connaît pas tous les aspects.

          • Waterbreating dit :

            Ce qui est ambigu c’est que selon ce descriptif, ce projet produirait des effets, qui s’apparenteraient à des manifestations  » mystiques », spirituelles.. comment différencier un réel dialogue avec une sphère sacrée du divin en soi, et  » dieu qui nous parlerait -projet blue beam instrumentalisation planétaire ?
            Pour ma part, j’en ai un peu  » marre » de tous ces complots, projets.. et blabla.Je suis pas bon public pour ça.. j’ai lu, je retiens, mais je vais pas aller m’armer de tout un attirail informatif sur ces sujets et les diffuser à d’autres.

          • Waterbreating dit :

            oui, mais pourquoi ne pas répondre à ma question sur ce point ?Cela pourrait aussi etre utile à des personnes qui croient parler avec leur dieu, lorsque cela ne serait pas toujours le cas ?
            Qu’est-ce qui est indicateur que l’on parle avec  » son dieu », ( ou le contraire)par ex ?

            • Le Passeur dit :

              Put-être parce que je n’en ai pas eu le temps… En fait, la réponse tu la connais, elle a été assez rabâchée ici. Avec l’éveil et l’élévation de sa propre fréquence vibratoire, on se place naturellement dans les conditions d’un juste discernement. Tout devient petit à petit un livre ouvert et ce type de doute ne se présente plus.

          • Waterbreating dit :

            Je dirais que lorsque les manifestations de ce dieu nous semblent extérieures( dieu me parle à travers la tv), comme des effets spéciaux, il y aurait de quoi douter(sans pour autant penser non plus à des conspirations).Ayant croisé des personnes ayant ce genre de problèmes ( je pense, il y en a / eu aussi transitant sur ce site), la question m’est venue à l’esprit.
            Moi meme j’ai pu me poser la question pour des ressentis plus  » troubles », sous d’autres formes, mais je pense que je ne communiquais qu’avec un aspect de moi , réellement.C’est vrai que c’est un doute que j’avais que de discerner, communication spirituelle, gros délire psycho, manipulations diverses..

          • Zeitgeist dit :

            Dieu te parle à travers la TV ?
            Comment ?
            😉

          • airbreeze water dit :

            Dieu ne me parle pas à travers la tv, je citais des exemples, caricaturaux, ou la question se pose s’agit il de désordres mentaux/ de  » manipulations instrumentalisations externes( ideo-socio-politique, ou d’entités obbscures), ou d’un dialogue avec une sphère du sacré.
            cela pourrait etre la tv, un livre, ou tout autre support externe.. le fait d’entendre une voix de dieu comme extérieure à soi, qui s’impose à soi,( ce qui n’est pas mon cas, mais le cas de pas mal de personnes..)est un élément qui laisse place à des doutes, pour ma part, surtout à lire des infos sur genre de projet ‘bluebeam.

          • sans pseudo fixe pour l'heure dit :

            J’ai soudainement trouvé ce pseudo barbant.Ce qui ne veut pas dire que je vais continuer à poster sous le dernier que j’ai inscrit tout de meme..
            Bon, salut à tout le monde

          • sans pseudo fixe pour l'heure deuxième du nom dit :

            d’ailleurs, encore plus simple, si dieu nous parle à travers un nom, une figure, une personnalité, extérieurs, si une personne s’annonce comme représentant de sa parole, c’est là aussi fumiste :p

          • Zeitgeist dit :

            🙂 Merci pour ces précisions cher Mr. Water !
            Et aussi au Passeur 😉

  77. Airjis1 dit :

    Bonsoir Passeur, j’apprecie beaucoup la sagesse de vos textes mais je vous avoue que je me pose quelques questions « terre à terre »…
    J’ai eu l’impression douloureuse que vous proniez « le chacun pour soi, dieu pour tous » et le « occupe toi de tes problèmes, tu ne peux rien pour les autres ». Pouvez-vous m’eclairer, svp, sur ce que représente pour vous les actions de « légitime défense et secours »? Au simple niveau de l’individu.
    Et merci de me corriger si je me trompe.

    • Le Passeur dit :

      Non, en effet ce n’est pas du tout ce que j’ai dit. Simplement, on ne peut aider malgré l’autre, tout le monde n’est pas prêt à entendre tout ce qui est dit ici par exemple. Il faut pour ça avoir déjà fait un cheminement personnel vers sa propre libération, vers son autonomie. C’est lorsqu’on jette ses vieux habits qu’on peut en mettre des neufs. Vouloir aider à avancer celui qui n’y est pas prêt peut tout simplement aboutir à l’effet inverse, au rejet et à un enfermement plus solides en ses croyances.
      S’il y a douleur dans cotre impression, pour reprendre vos termes, c’est peut-être que quelque chose de l’ordre du sauveur est installé en vous. Et ceci est une illusion de l’ego toujours prompt à s’élever un rôle établi sur le souvenir diffus de bien des vies passées dans la lutte. Il n’y a personne à sauver, juste à aider ceux qui viennent avec l’intention de recevoir une aide, parce qu’alors ils sont prêts à avancer. Le secours à autrui s’exerce dans les situations d’évidence, jamais je n’ai dit qu’il fallait regarder un enfant se noyer. Et n’importe lequel d’entre nous se jetterait heureusement à l’eau pour l’en sortir. L’erreur serait de culpabiliser si par contre l’on n’y parvenait pas.

      • Airjis1 dit :

        Bonjour et merci pour votre reponse…qui en appelle une autre!

        Demain, quelqu’un crée une association pour apprendre a des personnes assoiffées et affamées à creuser des puits et planter du riz.
        L’envie qui la pousse est un plaisir personnel plein d’ego primaire.
        Le résultat serait positif pour un groupe de personne qui devrait se révéler meilleur qu’elle et plus à même d’évoluer.
        L’actionneur du levier doit-il s’empêcher d’agir parcequ’il serait au départ de sa volonté dans une erreur « egotique » ?

        N’y a t’il pas plus d’intérêts (pour tous) à commencer dans l’erreur?

        Suis-je dans le même type d’erreur lorsque je décide d’agir et lorsque je n’agis pas?

        Pouvez-vous m’apporter votre point de vue? Merci pour toutes les questions que vous me faites me poser.

        • Le Passeur dit :

          La motivation et le résultat sont deux choses distinctes. Dans la religion catholique, on dit que les voies du seigneur sont impénétrables. Ainsi celui qui agit mû par un ego débordant peut tout à fait venir en aide autrui. Reste à savoir de quelle manière. S’il le fait en apportant l’autonomie, ce n’est pas la même chose que s’il le fait en veillant à assurer son pouvoir bienfaiteur. Dans ce cas, il n’est que peu utile à l’autre. Enfin, le résultat concerne l’aidé, mais la motivation concerne l’aidant. Les deux n’évoluent pas forcément de concert. Le véritable fonctionnement de notre expérience n’est pas la récompense ou la punition, mais la résonance.

  78. Salvia dit :

    ouawww Passeur, ton site est près du million de connexions si j’ai bien vu ! 🙂 🙂 🙂

  79. Cécile dit :

    L’exploit de Félix Gartenbaum. Un grand saut pour l’humanité ?
    Superbes images ce soir de cet homme qui saute de sa capsule, bascule dans le vide et plonge dans l’espace, en toute confiance, en tout abandon. Cette vision de Gaïa la bleue sur son écrin noir, ce pur joyau, ce clair de terre lumineux… j’en suis émue aux larmes. Une part de mon âme est encore là-haut.
    Au présentateur qui demandait à l’expert de service pourquoi on avait attendu un demi-siècle depuis la dernière tentative similaire, j’ignore ce qu’a répondu l’astronaute. J’ai quitté la pièce, agacée par ce « journaliste » qui passait son temps à couper la parole à son invité, ne le laissant jamais répondre à ses questions. De toute façon, j’avais la réponse.
    Si on a attendu si longtemps, c’est parce que cela devait se passer en 2012. Je pense que ces images sont de nature à changer le regard de l’humanité sur sa planète et sur elle-même, en s’adressant directement au cœur et à l’âme, sans discours, sans théories… à une époque où ce changement de perspective est crucial.
    Je vous invite à dépasser un (possible) agacement devant l’exploit sportif et scientifique pour visionner ces images. Il se passe vraiment quelque chose de mystique quand on voit la Terre de là-haut. Pour ma part, je ne la verrai plus jamais de la même façon.

  80. Salvia dit :

    Je tombe tout juste sur ce texte que je trouve magnifique. Channeling ou pas, pourrait-il être publié sur le site d’Urantia-Gaïa?
    http://ducielalaterre.org/fichiers/transition/messages_des_divers_r_gnes_ef8.php

    • Stéphanie dit :

      Quelle magnifique synchronicité Salvia, François nous l’a déjà proposé il y a quelques jours seulement ! Décidément ce texte magnifique dans sa simplicité et sa justesse parle à beaucoup de monde ici.

      • Salvia dit :

        merci Stéphanie, je suis de plus en plus touchée par justement cette synchronicité, c’est comme une douceur qui se répand, un Amour qui veut dire sa joie d’être, et ce texte est si beau, si tendre, et parle tant à nos coeurs, n’est-ce pas… Je suis tombée sur ce texte en revenant d’une promenade dans de belles forêts aux arbres et aux rochers si vivants, cela m’a vraiment enchanté de le lire, il correspond tellement à ce que la Nature nous offre comme cadeaux.

        • Soleil Bleu dit :

          Oui, j’avais profité en douce du cadeau que François avait fait à Stéphanie et Jonas et j’ai été très touchée par le contenu du texte.
          Je l’ai d’ailleurs enregistré sur mon bureau tant sa beauté dans sa simplicité m’a parlé.

  81. Salvia dit :

    Bonjour Passeur,
    serait-il possible de parler un jour des crop circles? Ou bien n’est-ce pas opportun sur le site d’Urantia-Gaïa?
    Je viens de regarder ces photos prises cet été en Angleterre et je les trouve très belles, mais ne sais pas quoi en penser …

    http://www.temporarytemples.co.uk/

    • Le Passeur dit :

      Il me semble que j’en ai déjà parlé mais je ne sais plus où. C’est un vaste sujet où les théories se percutent. Je crois que le plus simple pour s’en faire une idée est d’aller en visiter un au plus près si la possibilité s’offre. Il semble que c’est une expérience dont on se souvient.
      Je pense qu’ils ont plusieurs rôles, dont l’un est purement énergétique et totalement ou partiellement lié à la géométrie et un autre revêt parfois l’aspect d’un message. Puis il y a aussi des faux, mais la différence se fait sans difficulté aucune.

      • Salvia dit :

        Merci pour la réponse. Effectivement dans « Il était une fois de l’autre côté du voile », article paru le 3 août 2011, il est question des crop circles, je viens de m’en apercevoir. J’avais pourtant lu l’article, mais ma mémoire a faillit … Pardon pour le supplément de travail occasionné 🙂

        • Bonjour, j’en ai parlé sur mon site, car je suis allé plusieurs dedans va voir mon article et dis-moi ce que tu en penses
          Belle lumière

          kara-Alia

          • Tchunka dit :

            Merci pour cet article. J’ai eu l’occasion d’en visiter un à Munich l’été 2011. Très exactement à proximité de Dachau (ex camp de concentration) et juste aux pieds d’une ancienne fosse où des milliers de corps ont été découverts lors de la construction du bassin d’aviron il y a une vingtaine d’années. L’énergie de ce site est très particulière.

            A la hauteur du crop circle, le blé courbé n’était pas détruit, j’en ai gardé quelques brins. Des personnes arrivaient à travers champ, par groupe de deux ou trois, tous très aimants. Une ambiance sereine, de reconnexion. Mes guides m’ont recommandé, d’ouvrir ma conscience et de bien profiter de cette énergie. Très belle expérience !

  82. marie christine dit :

    Une précision : la citation « Nous sommes des êtres spirituels venus faire une expérience terrestre » est une phrase que Teilhard de Chardin a empruntée à Sri Aurobindo qui en est le véritable auteur .
    Rendons à César …

    • Soleil Bleu dit :

      Ahhh ! Merci Marie Christine. Je me disais bien que je l’avais déjà entendue quelque part cette phrase, et Teilhard de Chardin je connais pas alors….

      • marie christine dit :

        Hello Soleil Bleu !
        C’était pour faire justice … Ceci dit, bien sûr, rien n’appartient à personne, ou tout appartient à tout le monde … Surtout cette phrase-là !
        Et ça tombe bien parce qu’elle est en cohérence avec ma découverte récente sur les Mayas (merci Guil et Béa) et c’est passionnant .
        Nous nous sommes incarnés dans un but bien précis, chacun de nous, les 7 milliards d’individus . Sauf que nous avons été frappés d’amnésie et nous ramons tous avec plus où moins de succès à travers la planète pour retrouver un semblant de mémoire céleste ! Certains y sont arrivés, d’autres sont en chemin, d’autres n’y pensent même pas .
        Bref, cela explique pourquoi nous sommes tous différents, avec des talents, des curiosités, des tendances, des personnalités différentes .
        Et surtout, nous avons tous un point de vue unique, que les autres ne peuvent pas comprendre vraiment, ni eux le nôtre, parce qu’il est spécifique à chacun .
        Ca m’a ouvert une brèche dans la tête, ce truc-là !
        Ca veut dire que si nous nous regardions toujours les uns les autres, vu d’en haut, avant de plonger dans la matrice, nous SAURIONS pourquoi untel réagit comme ça, un autre pense comme ça, un autre prend cette voie-ci et nous cette voie-là … On comprendrait et on le considérerait comme SACRE .

  83. Syou dit :

    C’est bon Le Passeur : je me suis inscrit pour avoir accès à cette pièce via la messagerie. Je n’avais pas vu votre commentaire plus bas. 😉

  84. Syou dit :

    Bonjour,

    Je veux bien cette pièce de théâtre aussi sans savoir pour autant comment peut-elle passer de vous à moi.

  85. Marie-Anne dit :

    Un petit mot, encore Passeur: le contact avec Acacia a bien été établi grâce à ta messagerie interne.
    De tout coeur, encore merci, d’autant que cela m’a permis de lire et de découvrir une pièce intelligente et légère, sage et très accessible, drôle avec finesse, et, psychologiquement délicieuse!
    Elle se lit très agréablement et se place vraiment dans la juste lignée de ce qui se dit et s’échange ici.
    Je la recommande vivement à tous!
    Encore merci à Acacia, et à toi, Passeur !
    Amitiés à tous

  86. Acacia dit :

    Ça y est, Marie-Anne, je me suis inscrite. Je suis peu habile à utiliser toutes les fonctionnalités du web… mais je progresse.
    Je suis bien sûr l’auteur de la pièce que je propose.
    Merci à vous, Passeur, d’avoir relayé mon courrier, je réalise bien qu’effectivement ce n’est pas l’objet de votre travail… travail pour lequel vous avez toute ma reconnaissance, vraiment. On puise chez vous à plein seau une belle eau claire, c’est précieux.

  87. Acacia dit :

    Bonjour à vous, Passeur, et à chacun des lecteurs de ce site

    Je propose à qui le souhaite le texte d’une pièce de théâtre écrite il y a quelques années et qui me semble correspondre à la forme d’éveil que relayent les différents textes et commentaires que je lis sur ce site ( rare par ses qualités de partage de l’essentiel ).
    En bref :
    NOUS SOMMES TOUS EGO

    Une comédie légèrement sérieuse sur le thème de l’évolution

    Sujet :
    Henri, chef d’entreprise peu scrupuleux, se trouve brutalement être l’objet d’une manifestation «surnaturelle» de type spirituel. Les transformations qui s’opèrent en lui, contre son gré dans les premiers temps, se font sous les yeux et réactions de son entourage : sa gouvernante, son associé, une astrophysicienne, un psychiatre.
    Lorsqu’une force oubliée se réveille … lorsqu’un homme est dépassé par lui-même… lorsque l’astrophysique et la psychiatrie cherchent à expliquer des phénomènes inhabituels et non répertoriés…

    Je ne vois pas comment envoyer ce texte en pièce jointe ici même, ni si vous , Passeur, « encouragez » ce type de formule sur votre site.
    Mais je l’envoie volontiers à quiconque en ferait la demande, parce que ce manuscrit est fait pour être lu – il est même fait, forcément, pour être joué.

    Très amicalement

    Acacia

    • Marie-Anne dit :

      Bonjour, Acacia,
      Je suis très intéressée par ce texte de pièce de théâtre.
      Est-ce toi qui en est l’auteur?
      Je ne sais pas de quelle façon tu peux m’envoyer ce texte.
      Peut-être Le Passeur pourrait-il nous mettre en contact?
      Merci beaucoup à tous deux,
      très chaleureusement,
      Marie-Anne

      • Le Passeur dit :

        Je rappelle à tous que la messagerie vous permet d’entrer en contact…

        • Marie-Anne dit :

          Oui, dans ce cas, il faudrait , Acacia que tu t’inscrives sur cette messagerie, en suivant les indications données par Le Passeur dans l’article publié ce 5 juillet et intitulé « Vous rencontrer si vous le désirez » , puis que tu entres en contact avec moi ( Marie-Anne) via cette messagerie.
          Merci d’avance.

        • alex dit :

          Bonjour passeur je t’ écris car aujourd’ hui j’ ai la nette impression que j’ ai régressé dans mon cheminement , c ‘ est assez confus comme impression et cela me trouble assez . J’ ai traversé des moments douloureux et me suis laissé baigner dans toute cette tristesse ( il y eut décès et peine de coeur ) tout cela m’ a déconnecté de mon bien être alors que par le passé je restais relativement serein par rapport à ces évènements , par exemple la mort de mon grand père m’ a rendu heureux car je savais qu’ il ne mourrait pas . Et même si je sais qu’ il ne tient qu’ à moi de guérir ces traumas , j ‘ ai le sentiment de faire marche arrière . Je ne vibre plus ou quasiment plus , j’ ai l’ impression d’ étre vidé de cette énergie qui me revigore tant .Il se passe aussi des choses que je qualifierai de malsaine comme entendre dans sa tête  » tuer …… « , ressentir et ou dégager un froid glacial ou bien en discutant de choses puissantes se mettre à parler tel un shaman en transe et ressentir un échange d’ énergie très fort . la chose que je te demande , et je t’ en parle a toi car tant de fois ou tes messages mon communiqué cette énergie , ce frisson de joie , le même qu’ on ressent lorsqu’ on se recharge au lever du soleil … ; c’ est si à un moment donné il n’ y aurai pas des choses qui viendrait nous empêcher , nous court- circuiter ? Ou bien est- ce seulement mon système de croyance qui m’ attire tout cela ? Ou bien les deux ? J ‘ avais besoin d’ en parler , et te souhaite une bien belle journée .Merci pour tous ces beaux communiqués A la revoyure

          • Le Passeur dit :

            Tout nous sert à avancer et à voir où nous en sommes. Il ne faut pas s’inquiéter des moments apparents de stagnation ou de régression. Tout ça justement n’est qu’apparence, il s’agit souvent de simples moments nécessaires pour intégrer les acquis, tant sur le plan de ce qui a été appris que de ce, à des niveaux plus subtils, qui a été reçu. Il n’y a empêchement que si l’on croit en lui, en fait, tout obstacle nous indique le chemin pour ne pas s’y cogner à répétition. Notre dualité jusque-là omniprésente se dissout peu à peu, mais aussi les extrêmes se manifestent davantage tant que tout ne s’est pas stabilisé. Cela peut être une colère express, un sentiment de ras le bol très éxagéré ou autre chose. Tout semble exacerbé. C’est naturel, le prunier en nous est secoué et tout ce qu’on pensait éteint montre encore des braises rougeoyantes. Mais ce ne sont que des braises et pour ceux qui lisent ces mots il n’y a plus rien autour d’elles qui ne soit déjà consumé. Il n’y aura donc pas de nouvel incendie.

    • Le Passeur dit :

      Ce n’est pas que j’encourage ou pas, c’est plutôt que je peux difficilement gérer tout ça à la fois. Maintenant, en s’inscrivant comme utilisateur du site,vous avez accès à la messagerie interne qui vous permet d’entrer en contact les uns avec les autres et éventuellement de vous transmettre des éléments directement par vos emails si vous les échangez. (Voir la rubrique « se rencontrer »).
      Il y a beaucoup d’initiatives et de partages de toutes parts et c’est très bien, mais le site est limité quant à ses possibilités et moi de même quant au temps que je peux y consacrer, c’est pourquoi je ne peux guère aller plus loin à ce jour. Par ailleurs, la vocation du site est autre que de devenir un point de diffusion de toutes ces initiatives, je préfère m’en tenir pour le moment à l’information qu’il transmet.

      • Marie-Anne dit :

        Pas de problème, Passeur, je comprends bien; c’est déjà très gentil de transmettre, en plus du reste, ce genre d’information , et d’avoir ouvert cette messagerie interne.
        J’aurais dû proposer d’emblée à Acacia de s’inscrire sur cette messagerie,; désolée pour ce manque de réflexe!
        Merci encore, Passeur, pour tout le travail fourni et bonne soirée à tous !

    • marieclaire dit :

      Bonjour Passeur, bonjour Acacia.
      Je viens de découvrir ce site avec ravissement .je vis en inde à Auroville et je suis sûre que cette pièce va intéresser le groupe de théatre…est ce possible d’avoir le texte?
      Chaleureusement

      • acacia dit :

        Bonjour Marie-Claire
        Marie-Anne suit de plus près que moi les différentes pages de ce site, c’est elle qui m’a parlé de ta demande (merci Marie-Anne !).
        Je t’enverrai avec plaisir le texte de la pièce ! Il faut pour cela que tu t’inscrives – en haut de la page, tout à fait à droite, « se rencontrer », et à partir de là tu pourras m’envoyer un message direct où tu me donneras une adresse mail.
        Je ne connais pas l’Inde, mais si ma pièce y est jouée j’en serais très heureuse ! Bon, ne sautons pas les étapes, commence par la lire.
        En attendant bienvenue sur le site du Passeur ! On y trouve de rudement beaux moments à vivre et bien des sources d’évolution personnelle et collective.
        Amitié, Acacia

    • zanatan38 dit :

      je serais content de pouvoir lire cette pièce .
      Merci Amicelement

      • acacia dit :

        Avec plaisir ! Envoie-moi ton mail par le biais de « se rencontrer » en haut de la page du site, où je suis inscrite.
        Une très belle journée à toi !

  88. Line dit :

    Bonjour,

    Je viens de lire un texte de Salusa de Sirius par Mike Quinsey du 30 juillet et il nous est annoncé dans ce texte, la date butoir du 4 août pour la divulgation de l’existance des extras terrestres sinon eux, vont se dévoiler au niveau mondial sans aucune équivoque. Personnellement, je crois en cette existance, mais s’il ne se passe rien au niveau de nos dirigeants OU de la part de nos frères et soeurs galactiques à cette date, beaucoup nieront de plus bel leur existance, alors j’espère sincèrement qu’ils apparaîtront partout en même temps sur la planète. Il est temps de « fouetter » notre conscience collective et ouvrir les yeux sur ce qui nous entoure et SURTOUT de nous retrouver enfin!

    Paix, Amour et Lumière à vous tous!

    • Le Passeur dit :

      Ca a l’air d’être une spécialité de certains channels anglosaxons que d’annoncer en permanence des choses qui n’arrivent pas et faire de l’antropomorphisme extraterrestre en imaginant des interventions qui n’ont aucun sens. Apparemment ça ne gêne pas grand monde puisqu’ils continuent à officier avec des auditoires conséquents. Je dirai qu’une fois de plus tout est à sa place. Les faux prophètes pullulent comme c’était attendu et quiconque n’use pas d’un minimum de discernement s’égare avec eux. Tout est toujours apprentissage. Quant à s’inquiéter de qui croit quoi, ça n’a aucune incidence sur leur existence.

  89. Salvia dit :

    Bonjour Passeur,
    je viens de lire cet article http://ducielalaterre.org/fichiers/transition/messages_d_etres_de_la_conf_d_ration_galactique_YQY.php
    et je me dis que cela fait un moment que je n’entends plus parler de ces êtres, mais je n’ai peut-être pas fait les bonnes lectures. Qu’en est-il? Ce qui est dit ici est-ce en relation avec ce que tu m’as répondu le 21 juin: « Bien des choses vont se propulser entre les deux solstices. On ne peut plus parler d’accélération, mais bel et bien de propulsion, d’envol. »?

    • Le Passeur dit :

      Au niveau individuel, je vois bien des personnes qui ont passé un palier capital ces dernières semaines dans le sens d’un abandon des mécanismes égotiques qui leur étaient les plus enracinés. C’est passé auparavant par la nécessité d’aller au contact des souffrances qui en étaient la cause. Au niveau collectif, avec un léger décalage, c’est la même chose qui s’opère et va s’opérer dans les mois à venir jusqu’à la fin de l’année. Durant cette période, bien des choses ont le potentiel de survenir en fonction de la réaction globale du collectif humain, notamment ses résistances égotiques. Bien malin qui peut prédire comment tout cela va se jouer tant il y a encore de possibilités ouvertes au niveau individuel de chacun, mais je doute que cela se fasse sans des explosions de-ci- de-là.
      Concernant nos amis stellaires, il semble que les channels anglophones soient assez nombreux à verser dans un interventionnisme très duel. Pour moi est un contresens total, une expression de plus des créations matricielles, dans laquelle certains d’entre eux se sont englués. Ce qui ne veut pas dire qu’on verra du monde à un moment ou à un autre, y-compris des projections holographiques et un discours alarmiste destiné à semer la confusion. Le chaos ira au bout de son élan et j’ai toujours dit que la seule voie était de demeurer bien centré en soi et d’écouter avant tout ce qui nous vient de l’intérieur. Là est la vraie voie du contact avec nos amis.

      • Salvia dit :

        Un grand merci pour cette réponse détaillée. En ce qui concerne la première partie, je constate cela pour moi-même, quelque chose s’est comme évaporé, j’accueille les autres différemment et la conséquence est bien belle. Cette attitude sans jugement provoque une sorte de guérison spontanée qui se propage aux personnes rencontrées… Ce qui est « amusant » c’est qu’on me présente à intervalles assez rapprochés des situations délicates au sujet desquelles je sais très bien qu’il y a peu de temps encore je réagissais par de l’irritation. Cette irritation, justifiée alors à mon sens, avait pour conséquence un repli de l’autre qui se sentait pris en faute. C’était comme une réaction en chaîne d’où ne pouvait rien découler de positif. Maintenant tout cela semble appartenir à un autre monde. Alors, si cela peut faire tache d’huile pour la terre entière… et je crois que cela est possible…
        Pour les êtres stellaires merci d’avoir re-précisé que c’est par le coeur que nous reconnaîtrons la qualité d’une éventuelle rencontre, c’est ainsi que je traduis la fin de la réponse. Rester centré en soi, toujours et encore. Notre coeur est le soleil.

      • Stéphanie dit :

        Merci Passeur pour cet éclairage. Je partage totalement ton opinion sur le mode de contact avec nos amis stellaires. Le cœur est la seule voie, rester centré en soi et écouter essentiellement ce qui nous vient de l’intérieur. J’ai l’intime conviction que si contact il doit y avoir, il se passera de la même façon qu’avec nos amis les animaux par la voie du cœur, il n’y en a pas d’autre …

        Merci Salvia pour ton expression « Le coeur est le soleil », c’est exactement ce que je ressens moi aussi …

        • Salvia