Une sélection d’actualité (màj)

Voici une sélection de quelques brèves vidéos et autres infos sur divers sujets d’actualité, utiles à connaître en ce moment…

 

 

 

L’unité entre la police et le peuple est possible, la preuve – 21mn 38″

Julian Assange – L’enregistrement qui change tout ? – 4mn 45″

Le colonel Vladimir Kvachkov du Renseignement militaire russe (GRU) expose l’agenda du Nouvel Ordre Mondial sur le coronavirus (mars 2020) – 2mn 17″

Vidéo de Novembre sur la corruption des Biden – 5mn 26″

Jean Robin – Sud Radio le 17 décembre 2020 – 21mn 38″

Ema Krusi – Réseaux sociaux : Jusqu’où ? – 17mn 50″

Une infirmière s’effondre après avoir reçu le vaccin Moderna de Bill Gates – 1mn 56″ Qu’est-elle devenue, on le le sait pas, elle a disparu des réseaux sociaux, dans le plus grand silence des médias.

Surveillance de la sécurité des vaccins COVID-19 par la FDA (VRBPAC-10.22.20-Meeting-Presentation-COVID19-CBER-Monitoring-Vaccine)

Traduction de la page 16 :

ÉBAUCHE Liste de travail de la survenue possible d’effets indésirables

***Sous réserve de modifications***

• Syndrome de Guillain-Barré

• Encéphalomyélite aiguë disséminée

• Myélite transverse

• Encéphalite / myélite / encéphalomyélite /

• Méningo-encéphalite / méningite /

• Encéphalopathie

• Convulsions / crises

• AVC

• Narcolepsie et cataplexie

• Anaphylaxie

• Infarctus aigu du myocarde

• Myocardite / péricardite

• Maladie auto-immune

• Décès

• Fausse couche

• Autres maladies démyélinisantes aiguës

• Réactions allergiques non anaphylactiques

• Thrombocytopénie

• Coagulation intravasculaire disséminée

• Thromboembolie veineuse

• Arthrite et arthralgie / douleurs articulaires

• Maladie de Kawasaki

• Syndrome inflammatoire multisystémique chez les enfants

• Maladie renforcée par le vaccin

A part ça y’a pas de risque, circulez y’a rien à voir…

Olivier Veran : « Le jour où nous proposerons un vaccin, c’est qu’il sera efficace et sûr » – 1mn 35″

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Une sélection d’actualité (màj)

  1. Lisa dit :

    Il y a aussi un sujet qui inquiète pas mal de monde c’est le futur projet de loi de Jean Castex concernant l’urgence sanitaire de la crise du Covid-19.
    J’ai posé la question à un ami magistrat pour savoir si cette loi pouvait voir le jour, voici ce qu’il m’a répondu:
     » Il s’agit là d’un projet de loi dite ordinaire qui sera intégré au code de la santé publique. Bien évidemment, une loi ordinaire peut être abrogée à n’importe quel moment par le parlement.
    Mais là n’est pas le problème… Il est important de tout faire pour éviter que cette loi soit votée à l’assemblée nationale. Si toutefois elle devait être admise par l’assemblée et par le sénat, il restera à l’opposition la saisine du conseil constitutionnel.
    En effet ce projet pose un énorme problème de constitutionnalité très sérieux car il s’en prend ouvertement aux libertés fondamentales et créerait, s’il était adopté, deux sortes de citoyenneté en terme de droit (les vaccinés et les non vaccinés ayant des libertés et des droits différents). Cela remettrait en cause le principe absolument fondamental et constitutionnel selon lequel « les hommes naissent libres et égaux en droit ». De plus la constitution précise que la république est « une et indivisible ».
    Bref, cela signifierait que pour appliquer ce type de loi il faudrait modifier voire changer de constitution et cela deviendrait beaucoup plus compliqué pour le gouvernement car la procédure est infiniment plus longue et plus restrictive.
    DONC: pour résumer
    1) Si la loi est adoptée, elle ira à mon sens, au conseil constitutionnel avec de bonnes chances d’être retoquée( désapprouvée).
    2) cela prendra inévitablement du temps peut-être plusieurs mois avant que les décrets d’application soient pris et qu’elle puisse être applicable (ce qui nous rapproche de la date des élections présidentielles et des législatives de 2022. (ce texte serait très impopulaire).
    3)  Ne pouvant être autre chose qu’une loi ordinaire, il sera très facile pour le pouvoir qui sera élu en 2022 de l’abroger. Sauf si les français reconduisent Macron à la présidence.
     
    Je crois qu’il s’agit là d’une sorte de menace exercée par le gouvernement afin d’inciter le plus grand nombre à se faire vacciner. En gros : « faites-le sinon nous prendrons des dispositions coercitives pour vous y contraindre ».  Élément supplémentaire qui démontre qu’ils gouvernent en répandant la peur dans leur communication.
    Ils peuvent tenter de faire passer des lois au mépris de la constitution. 
    S’ils devaient continuer à violer la constitution, cela s’apparenterait à un coup d’état pour instaurer de fait une dictature. Il faut espérer qu’à ce stade le peuple réagira plus qu’il ne le fait actuellement.
     
    En conclusion: pas de panique, attendons, soyons rationnels et cartésiens. Pour ma part, je doute que ce texte soit adopté de façon très rapide… Mais je ne suis pas devin.

    PS: De plus il existe un principe dans le code de la santé publique qui consiste à respecter le consentement des patients (à l’exception de la psychiatrie).
    Par conséquent ils devront abroger aussi ce principe s’ils veulent faire passer leur texte. »

    • Le Passeur dit :

      C’est plus qu’une simple menace, c’est un modèle qu’ils veulent voir appliquer dès que possible, celui en vigueur en Chine que le PCC appelle le « crédit social ». Le projet de loi proposé à l’Assemblée est une dictature écrite noir sur blanc.
      Il n’y a aucun élément isolé, tous sont reliés à un plan d’ensemble qui se déroule à l’échelle mondiale.

    • jean-Lucas dit :

      Merci beaucoup d’avoir posé cette question et de nous avoir transmis la réponse très rassurante de ce magistrat ! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *