Le temps de l’action

Il y a ceux qui se battent contre et ceux qui bâtissent autre chose en laissant l’ancien monde courir à sa perte.

Un réseau d’entraide et de solidarité est né, du nom de Solaris, qui se répand comme une traînée de poudre.

L’émergence de la Souveraineté.

Ce qu’est l’Esprit SOLARIS

L’Esprit SOLARIS tisse l’entraide et la solidarité entre tous, sans transaction commerciale, sans notion de troc ou d’une quelconque convention d’échange direct. Ce que vous donnez à quelqu’un, vous le recevrez d’ailleurs.

L’Esprit SOLARIS vibre au cœur de tous ceux qui ont la volonté de se relier entre eux, plus fort que jamais, sans hiérarchie, sans structure de pouvoir, dans la complémentarité de leurs diversités.

L’Esprit SOLARIS, c’est la force du rassemblement des compétences et des ressources de tous au service d’un seul, celui-là se mettant au service de tous.

L’Esprit SOLARIS, c’est laisser les égos au vestiaire pour s’unir dans un but commun supérieur : celui d’organiser avec rapidité et efficacité la résilience dans un contexte s’aggravant sur les plans, social, politique, économique, sanitaire, climatique et géophysique.

L’Esprit SOLARIS, c’est le devoir plus haut que tout de transmission et d’apprentissage des savoirs, avec pragmatisme et efficacité. L’horizon proche étant celle de l’autonomie locale en tous ses aspects.

L’Esprit SOLARIS, c’est le regard vigilant et bienveillant que chacun désormais doit porter autour de lui. Ce, afin de repérer les êtres en détresse ou sur une pente délicate et de pouvoir leur apporter l’aide dans l’urgence, mais aussi à terme, les moyens de leur autonomie en toute chose, au sein d’une humanité solidaire.

L’Esprit SOLARIS, c’est souffler un vent qui chasse la peur, l’isolement, le désespoir et la détresse, partout là où ils se trouvent.

L’Esprit SOLARIS, c’est ancrer les bases concrètes d’une société fondée sur une nouvelle culture, à laquelle tant aspirent depuis longtemps et qui est devenue une urgence vitale. Ses fondations sont la reliance et la bienveillance là où il y avait la division et le conflit, la Souveraineté là où il y avait le sentiment d’impuissance et de perte d’identité.

L’Esprit SOLARIS, c’est relever la tête et sortir des bois et des cavernes de l’illusion et de la résignation. C’est marcher droit, ensemble, le regard clair, la main ferme, le souffle calme, tournés vers un présent constructif et positif.

L’Esprit SOLARIS, c’est incarner la conscience que la Souveraineté pour tous commence en chacun. Et que l’amour du Vivant est la clé de toutes choses.

solaris-france.org

Fraternellement,

@ Le Passeur 6 Novembre 2021 – http://www.urantia-gaia.info > Cet article est volontiers autorisé à la diffusion à la seule condition de ne pas l’associer à une démarche commerciale, de respecter l’intégralité du texte et de citer la source.

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

198 réponses à Le temps de l’action

  1. Margelle dit :

    Je poursuis avec Etienne Chouard… un passionné… qui parle beaucoup lui aussi. Je privilégie la 2ème partie de sa conférence… cerise sur le gâteau : je viens d’ouvrir le livre des « propos sur le bonheur » d’Alain, offert il y a quelques temps par un ami, et Chouard en parle avec passion amoureuse à la fin de sa « prestation »… beau clin d’oeil… vraiment intéressant ce Chouard.
    https://www.youtube.com/watch?v=pgqFmbE_Bdw

    • John. dit :

      E Chouard je l’ai beaucoup écouté quand même, son thème de prédilection, c’est l’illusion de la démocratie, il aime bien la démocratie grecque et le fait que les députés étaient élus de manière aléatoire au parlement. Je ne parle pas trop politique ici, ça n’est pas le lieu, mais je suis royaliste, c’est selon moi le meilleur remède à la corruption.

    • Margelle dit :

      Bien, nous allons pouvoir exprimer nos désaccords… pour moi la « politique » fait partie de la vie, au même titre que le reste, à condition de ne pas en faire une fixation mais de l’englober dans notre conception de la vie.
      Chouard, lors de cette conférence ,expose bien ce à quoi mène sa conception de notre implication en tant que citoyen, et c’est cela qui m’intéresse. Sa présentation repose sur des expérimentations, bien qu’il fasse appel à une expérience du passé, mais qui a duré 200 ans. Pour moi il va dans le sens de l’évolution de l’autonomie humaine…. donc à explorer…. bon, la royauté, on sait ce que ça a donné, pas vraiment très évolutif… mais en effet il serait un peu délicat d’entamer un débat sur ce sujet. Je ne le souhaite pas de mon côté.

    • John. dit :

      Après tant qu’on ne part pas sur un débat il vaut voter Macron ou Mélenchon, et que c’est juste le système de gouvernance, ça me parait ok ici, ce que E Chourard veut, ça fonctionnait avec le citoyen grec, j’ai de la misère à l’imaginer avec le citoyen français de 2022. J’aime beaucoup le roi bourbon qui existe toujours, c’est quelqu’un de bien, écoutez le au moins une fois.

    • Margelle dit :

      John, justement il ne s’agit plus de voter pour une personne. Je me situe en dehors de ce concept…. mais un ensemble de personnes voulant aller dans la même direction. Par exemple je ne vote pas pour Mélenchon, mais pour l’équipe élargie qu’il rassemble. Equipe prête à s’ouvrir à d’autres, au-delà des egos… du moins je l’espère. Il y a tellement de gens « bien » partout… qu’on peut tenter de les écouter tous… faut juste avoir le temps pour ça. Et le temps n’est pas élastique… surtout quand c’est pour parler de ce qu’on a déjà vécu…. mon ancienne famille était bien placée pour ça…. je m’en suis écartée pour aller dans le sens de ce que préconise le passeur, dans cet article ci-dessus : « L’Esprit SOLARIS, c’est ancrer les bases concrètes d’une société fondée sur une nouvelle culture, à laquelle tant aspirent depuis longtemps et qui est devenue une urgence vitale. Ses fondations sont la reliance et la bienveillance là où il y avait la division et le conflit, la Souveraineté là où il y avait le sentiment d’impuissance et de perte d’identité. » Mais je sais que tu vas rester sur tes positions. Je voulais juste répondre à ta proposition pour que tu saches à quoi t’en tenir… débat qui n’est peut-être pas inutile, au final..

      • John. dit :

        Ah oui vous n’allez pas me convaincre, mais moi non plus, c’est toute l’idée d’échanger, on est pas là pour se convaincre mais pour partager nos idées. Une intiative comme Solaris, j’aime beaucoup, mais quand tout va s’effondrer, ce genre d’initiative va faire choux blanc, parce qu’ils vont venir vous chercher.

        Bisous.

  2. Margelle dit :

    Une réflexion globale sur le temps de l’action par Louis Fouché… assez magistrale. Comme il y a des longueurs je suggère l’écoute du début (jusqu’à que l’ennui pointe) et à partir de la 37ème minute… à ne pas louper.

    https://www.youtube.com/watch?v=ZKfSC7tUh8A

  3. Margelle dit :

    Hello John, je rebondis sur ton premier témoignage de l’au-delà… qui suscite des questions. Mais dans un premier temps, peux-tu préciser comment t’est arrivée cette « mort virtuelle » lors d’un malaise physique, d’un coma, ou d’une expérience spontanée ? La plupart de ceux que j’ai rencontrés ont connu ce type d’expérience lors d’un coma.
    Ensuite l’autre question est celle de l’accueil, comment as-tu été réceptionné dans ce nouvel espace ? la plupart disent avoir été accueilli par des amis, de la famille, heureux de le retrouver parmi eux.
    Autre point, as-tu rencontré des êtres de lumière ? ils n’apparaissent pas comme tel dans ta relation. Ils semblent plutôt être des personnes transformées mais gardant leurs caractéristiques terrestres, ce qui paraît également être ton cas.
    L’autre question qui me vient est celle du « travail » proposé pour corriger les erreurs commises. De quelle nature est-il ?
    C’est tout et beaucoup déjà pour ce retour… Merci encore pour ton témoignage.

    • John. dit :

      La toute première fois, c’était dans mon sommeil, mais après j’ai été capable de le reproduire par la méditation.
      Pour l’accueil, non, je me suis retrouvé tout seul dans le noir, un truc que je n’ai pas dit, c’est que la vision est plus orientée à la 3ème personne, alors je ne voyais pas personne, je voyais au moins moi. Des étres de lumière? C’est ce que j’appelle les moi-divins, en ce cas là oui, le mien y compris, mais comme sur terre tous n’avaient pas le même niveau, il n’y a que ça, ça n’a rien d’extraordinaire, c’est la norme. Si je peux ajouter un détail amusant, c’est qu’ils prennent l’apparence qu’ils veulent, si il faut des jambes elles apparaissent, si on veut amuser la galerie tout est possible, mais grosso merdo ceux que j’ai vu ressemblaient plus ou moins à des humanaoides, avec au minimum une tête et un buste.
      Pour le travail, le chef ne précisait pas, c’était juste ça c’est réussi, ça c’est raté, tu recommenceras, j’imagine que c’est à nous de trouver la solution.

    • Margelle dit :

      Oui, donc un éveil vraiment spontané. Chapeau que tu aies réussi à le reproduire. Tu dois avoir une disposition pour ça ou être « élu » (terme idiot), mais d’après ce que je vois tout le monde n’arrive pas à la connexion, et aucune volonté n’aide à ça. Ca se fait ou pas… et pour ma part j’accepte totalement. Apprécier ce que nous apporte la vie telle qu’elle le fait me semble une excellente disposition.
      Oui, comme tu le soulignes chaque expérience est particulière. Pas de comparaison à faire, juste à assembler les matériaux recueillis.
      Par être de lumière je voulais dire un être super lumineux, sorte d’ange qui dépasse de 3 pieds les petits humains juste arrivés dans ce cénacle. D’autres parlent aussi d’un monde d’une beauté inouïe qui fait que revenir sur terre est un vrai supplice. Alors que nous les plaignons !
      Je suis curieuse de lire la suite de tes expériences, puisque tu peux les renouveler à volonté.

      • John. dit :

        Ah mais je n’ai jamais dit que je pouvais le reproduire à l’infini, déjà personne n’en est capable, si une quelconque forme d’anxiété ou de colère vous habite ce jour là, c’est impossible. C’était surtout facile à reproduire au début, tellement la première impulsion est puissante, et puis c’est toujours plus facile de reproduire quelque chose que l’on a connu, ça n’est plus un concept, c’est de l’expérience.
        Je ne le fais même plus d’ailleurs, désolé je ne pourrai pas vous conter mes futures aventures. Jouer à ce jeu là a tendance à vous isoler, vous pouvez peu voir pas le partager, il vaut surement mieux vivre sa vie comme tout le monde, quand l’époque s’y prêtera ce sera différent. Il y a ça et la connaissance que l’incarnation sur terre provoque une amnésie, se reconnecter au soi divin ne la guérit pas, on est juste spectateur des expériences qu’il entreprend, personne sur terre n’a retrouvé l’entière mémoire du soi divin. Là ou je veux en venir c’est que c’est un peu démotivant d’entreprendre du développement personnel quand on sait qu’à la mort, notre développement va être multiplié par 100.

      • John. dit :

        Après pour ceux qui décrivent un monde à la beauté inouie, ça n’est pas celui dont je parle, celui ci se passe dans une sorte de vide cosmique, mais par contre c’est un des mondes avant d’y arriver, on ne passe pas du notre à celui là d’un seul coup, il y a tout un tas d’autres mondes qui sont autant de perceptions différentes. Par contre je suis d’accord, il y a un côté supplice quand même à revenir, c’est le contact avec l’amour inconditionnel, c’est très addictif, ça peut faire déprimer, on peut le ressentir ici mais beaucoup moins fort, ça n’a rien à voir. Le monde que vous décrivez, je l’appelle celui de la béatitude de l’amour inconditionnel, il ressemble au paradis biblique.

      • Lucie dit :

        La simple évocation d’êtres super lumineux et hop Lucie apparaît … Quoi de plus normal ! (sourire)

        Suite à certaines invocations, des personnes ont témoigner avoir « vu » surgir une lumière éblouissante, sans visage ni forme… Juste cette lumière intense indescriptible qui irradie une sorte de force, de protection, jusqu’à la modification d’une situation en faveur de la personne, comme une réponse immédiate à son appel (invocation).
        Cela me fait penser à un être qui aurait dit :
        « Je ne suis pas venu pour les biens portants, mais pour les malades ».
        Ou bien encore :
        « Faites le premier pas, je ferai le reste ».
        Sans la modification bien réelle en faveur de l’invocateur quant à une situation de grand danger… Un vrai appel au secours, en somme, on peut douter de cette lumière (style choc émotionnel)
        Un peu scabreux les interprétations… Faut s’en méfier comme de la peste.
        On remarque pourtant une vraie transformation intérieure et parfois extérieure des personnes touchées.
        Alors, s’agit-il d’êtres de lumières, d’anges, comme il faut bien mettre des mots, des images… Pour nous, pauvres d’Hommes !
        Bon aller… Lucie dans un soupir : « ça donne mal à la tête, tout ça. »
        Surtout en pleine lune.

        • Lucie dit :

          Il me revient :
           » On ne nous demandera pas ce que nous avons cru, on nous demandera ce que nous avons fait . »
          Ou bien encore :
          « Il y a peu de choses à savoir, mais beaucoup de choses à faire. »
          Ola, pas drôle ce matin !
          Par chez moi le tonnerre gronde… La pluie n’est pas loin.

        • Margelle dit :

          Merci Lucie pour tes interventions, je trouve immense ce mystère des apparitions qui sont perçues par certains et pas d’autres, apparemment tout aussi « méritants »… une vraie loterie. Je pense aux deux « Thérèse », d’Avila et de Lisieux. La 1ère, un peu frivole et séductrice, tout en étant religieuse, a été visitée par le Christ qui lui « réclamait » son amour d’après ses termes, tandis que la 2ème, âme vouée et dévouée à en mourir reconnaît n’avoir jamais reçu de visions ni de signes… Au final elles sont reconnues saintes toutes les 2… (bon ok, l’Eglise… hum).

          Et puis le « je suis venu pour les malades »… pourquoi pas ? peut-être… mais pas tous… alors… bref, un vrai casse tête.
          Je viens de commander 2 livres de Maria Valtorta (années 1945) qui a été comme une caméra avec son lors de ses visions et qui relate la vie de Jésus telle qu’il la lui a montrée. J’ai déjà lu des passages sur internet… c’est plutôt fascinant et très vivant… (à défaut de faire le voyage de mon « vivant »).
          Hier soir superbe orage non stop… de chaleur et de pluie… sans la grêle annoncée, et je préfère.. déjà eu le toit en compote, pas envie de recommencer l’expérience, surtout au moment de la vendre (mais je m’égare)… 🙂 excuse moi Passeur. Au fait, il paraît qu’à Charolles où je vais aller, une cellule Solaris va se mettre en place. Super

          • Lucie dit :

            En effet, Margelle…
            Le mystère: Pourquoi certains et pas d’autres.
            Je pense que certains ont de bonnes tuyauteries, organisations, si tu veux. « Canal » comme on dit.
            A des niveaux différents, tout comme on n’est pas tous sur le même plan.
            La nature est bien plus intelligente que nous… A condition de ne pas forcer la nature ou bien tout se déglingue et là… Bonjour les dégâts !
            Beaucoup se plantent, c’est triste à en pleurer.
            Pour avoir « vu » j’en atteste de la véracité de cette vérité.
            Rien ne presse, la lumière nous attend tous…
            Quant à devenir pure lumière ici-bas, n’y comptez pas. Le temps à tout son temps… Nous, nous sommes pressés, trop pressés.
            Quant au terme : « Je suis venu pour les malades »
            Entre les lignes, c’est lumineux !
            Chic pour Charolles…
            Plein de Girolles !

        • John. dit :

          J’aime bien quand la réponse est déjà donnée, oui, parfois on est observé, « Faites le premier pas, je ferai le reste », ils savent attendre quelques années ou tout une vie, ils restent tant que demeure un potentiel, le temps est subjectif. Après défendre la veuve et l’orphelin, je vous le dis , non , non, non, il n’y a pas plus égoïste que le moi divin, seul leur importe leur développement personnel, rien que regarder notre monde ça ne leur plait pas trop, ça leur donne une sorte de vertige, la peur de tomber vers le bas.

          • Margelle dit :

            Etrange la 2ème partie de ta réponse John. elle semble très subjective, très partiale ou partielle. Il me semble qu’on pourrait la décliner avec d’autres termes, d’autant que j’ai des échos tellement divers et différents que tu n’évoques absolument pas.
            Le terme d’égoïste est-il justifié ? Je suis en train de relire la trilogie des conversations avec Dieu, qu’il s’agisse de Dieu ou pas, peu importe. Il parle bien par instants sur le mode que tu emploies, mais pour le corriger ensuite lorsqu’une question se fait plus précise. Et il me semble qu’il vaudrait toujours mieux procéder ainsi. Aucune assertion ne devrait être aussi affirmative ni définitive.
            D’abord se souvenir que nous sommes UN, et que lorsqu’on s’occupe de soi, ou de l’autre on s’occupe de tous.
            Ensuite tellement de témoignages allant dans le sens de l’aide ou de la communication entre ces 2 mondes… personnellement j’ai eu des signes de présence attentionnée de ces êtres partis avant.
            Ce qui me fait dire que tu n’as vu qu’une partie de ces mondes… 1er pallier peut-être, avant d’aller voir plus large, plus haut ?
            C’est mon sentiment. Je ne voudrais pas te blesser dans tes convictions, mais je préfère te dire mon ressenti. Tu me parais souvent très sûr de toi… A tort ou à raison, je préfère ne pas en juger, malgré mon estimation.
            Ou alors il serait bon que tu précises mieux tes perceptions.

            • John. dit :

              Vous avez raison Margelle, je suis entièrement d’accord avec votre message d’ailleurs. Vous voyez ce que je décris comme l’autre, mais il y a une grande verticalité, il y a beaucoup d’autres.
              Je précise du coup, ceux que j’ai vu étaient égoistes et ne s’occupaient que de leur développement, mais effectivement il y en a qui peuvent s’intéresser à nous et être bienveillants, la réponse que je n’ai pas, par contre, c’est qui sont-ils? Ma petite idée c’est que c’est un niveau encore au-dessus de ceux dont je parle, ou juste en dessous parce que ce monde les angoisse moins. Ou alors simplement des êtres incarnés ayant le niveau pour faire cela, et c’est ça le plus probable. Mais je ne sais pas.

            • John. dit :

              Pour raccorder au sujet, et celui qu’on avait avant, il y a aussi eu ça après ma transition. De temps en temps, souvent, j’avais l’impression d’être observé par une personne non physique. Je n’en parle pas souvent, parce qu’il n’y a pas grand chose à dire, de ma perception, j’avais l’impression qu’il avait une grande taille et qu’il observait en étant positionné de manière diagonale. On a jamais eu le moindre échange, mais ça a duré 3 ou 4 ans facile.

            • Margelle dit :

              C’est toujours intéressant de préciser ! Oui, on peut « supposer » qu’il existe plusieurs niveaux. Certains en parlent… Là où j’aimerais revenir c’est sur le terme « d’égoïste »… car il est plutôt mal connoté ici, en bas, chez nous. Alors qu’il s’agit peut-être d’autre chose. Je ne vais pas parler pour les autres, mais en ce qui me concerne, souvent en voulant « aider » ou apporter un soutien, un réconfort à l’autre, bien après – jamais sur le moment auquel j’y crois de toute ma personne – je me rends compte que j’étais très loin du compte, et même souvent à côté de la personne, à côté de la plaque… et je regrette mon geste, mon acte… Ca m’arrive encore souvent. Alors pour contrer ces « mauvais » geste, actes, je préfère me centrer sur moi pour faire le clair sur mes intentions, mes capacités… suis-je en mesure d’intervenir à bon escient ? et la plupart du temps je dois reconnaître que non, c’est vraiment de l’aléa. Alors bien sûr mon désir d’aider n’est pas égoïste, et plutôt généreux, mais suis-je en capacité de le faire en toute connaissance de cause … ? Non, pour la plupart du temps… d’où l’option du « développement personnel » pour la bonne cause. Le sujet est vaste et peut prendre toute une vie.

              • John. dit :

                Il faut le mettre dans le contexte, ils ne sont pas égoistes entres eux, mais ils ont des bonnes raisons de ne pas interférer avec ce plan de la réalité, ils sont tentés évidemment, mais le but c’est de regarder vers le haut pas vers le bas, c’est mieux qu’ils ne le fassent pas.
                La deuxième partie du message est joliment écrite, et comme vous dites c’est un sujet complexe, mais tout de suite un truc m’est venu en tête, on ne peut pas connaitre l’autre exactement, on n’est pas parfait, ce qui m’est venu tout de suite par contre c’est qu’il faut éviter le vampirisme c’est la quintessence du comportement toxique.

              • Margelle dit :

                Oui, John, d’accord avec toi. Et le mieux que nous ayons à faire c’est de nous connaître au plus près. Quand on ne se fuit pas, on possède beaucoup plus d’atouts pour accueillir l’autre avec beaucoup moins de préjugés et plus d’humilité. Je peux dire mes nombreuses déceptions suite aux interventions des autres, aussi. Ils sont trop souvent comme moi, à côté de la plaque…. Ah ! les conseils, les avis ! Nous avons tous un magnifique chemin à parcourir.
                En fait, je me suis posée la question pour mon « conjoint » Serge. Comment vivait-il son exil dans cet eau-delà (il est totalement eau) ? J’ai eu la réponse : « je fais le point sur mes aventures terrestres »… « je vais bien, ne t’en fais pas »… comme tu dis, il s’occupe de lui; et il doit avoir de quoi faire, tel que je le connais… (ou méconnais)…

      • Margelle dit :

        John, merci pour ces réponses qui apportent du réel à ce que tu vis et as vécu.
        Oui, la vision des superbes espaces fait partie, je crois comprendre, d’une première arrivée, relatée par les NDE. Ensuite, comme le précisait une nonne boudhiste cela se complexifie un peu, sans nous en dire plus, mais qu’Anne Givaudan nous relate allègrement. On pourrait parler d’un accueil joyeux avant d’aborder le vif du sujet ?

        Ensuite, la question de notre passage du terre. Paraîtrait qu’il n’est pas si inutile que ça – à vérifier et confirmer par la suite – Paraît qu’on gagne beaucoup de « points » 🙂 , de degrés serait plus juste, à le faire. Un peu plus dur assurément, et aussi plus risqué à voir que les humains en font. Mais je n’ai pas le fin mot de l’histoire. Je me contente de le vivre au maximum et de faire « comme si » j’y étais déjà là-bas.. ou là haut… si je pouvais sauter des niveaux, j’aimerais bien !

        Et puis l’évocation de l’amour inconditionnel, sûr que ça fait rêver. Je crois bien que tout le monde en rêve d’ailleurs, mais pour le vivre…. hum, hum…. Je pense que l’avoir côtoyé t’a sûrement changé… mais ce doit être dur à vivre en effet au retour…
        Bise

  4. Margelle dit :

    En ce jour sinistre, voici un petit soutien moral…

    https://odysee.com/@Jean-Jacques-Crevecoeur:f/CDL134:5

    https://odysee.com/@Jean-Jacques-Crevecoeur:f/CDL133B:1

    Je les ai lues dans cet ordre inverse, ce qui est peut-être bien plus intéressant..

    • John. dit :

      Coucou Margelle, je vous ai trouvé une vidéo qui est dans ma ligne de pensée, il y a celui qui en parle de manière technique et l’autre qui en parle avec le coeur. Je me suis dit que ça pourrait vous intéresser.
      https://www.youtube.com/watch?v=mzNqssAdqMw

      • Margelle dit :

        Oui, intéressant… surtout l’approche différente, ce qui est toujours assez porteur pour rentrer dans une démarche. Ensuite chacun trouve la sienne.

        • John. dit :

          Oui, c’est toujours bien de voir toutes les faces de la boule à facette. Le mieux de toutes façons c’est d’être son propre élève et son propre maitre. Je me suis juste dit que c’était la vidéo parfaite pour vous partager la mienne, les mots sont froids, avec une vidéo comme celle-ci, c’est beaucoup plus facile pour vous de comprendre mes prises de position.

          • Margelleb dit :

            John, je pense avoir perçu votre démarche et ce qui en découle. Ce qui m’intéresserait plus, et que vous semblez désirer, me semble-t-il, serait que vous racontiez comment s’est passé votre « éveil », avant, pendant, après.. et maintenant, comment vous le maintenez actif. Comment vous alliez cet état avec votre être profond. en fait ce qui m’intéresse, puisque vous vous adressez à moi et semblez chercher la relation, c’est le vécu terrestre de notre humanité. Donc le votre. L’éveil m’importe peu s’il ne s’en préoccupe pas. Comment vivez vous dans ce monde si dénudé du spirituel votre approche de celle-ci. ? Vous en avez un peu parlé déjà, mais comme vous relancez le débat, je vous le demande personnellement. Vous pouvez le faire -ou pas- sur le site, ou en demandant mon adresse mail au Passeur (s’il veut bien) ou à Lucie…

            • Lucie dit :

              Hello Margelle…
              Juste une courte apparition, précision :
              A la demande de John, le Passeur dont j’ai apprécié la promptitude à me transmettre son adresse mail en date du 13 février, j’ai donc envoyé un mail à John.
              A ce jour, aucune réponse.
              C’était juste en passant…

              • Lucie dit :

                Après relecture, je précise :
                Nul reproche à John pour n’avoir pas répondu à mon mail…
                Juste une constatation.
                Quoi que… J’eusse apprécier d’avoir un retour, d’autant qu’il est à l’origine de ce souhait.

              • John. dit :

                Je n’avais juste pas vu Lucie, je pensais que cette idée était passée à la trappe.

              • John. dit :

                En tout cas, c’était bien le bon mail, du coup j’ai vérifié et il était bien là, ça me fait plaisir de pouvoir échanger avec vous, vous auriez du me le dire, tout simplement.

          • Margelle dit :

            Il s’agit de Yann, que fkbk, qui nous suit à la trace, m’adresse puisque j’ai regardé une de ses vidéo. Celle-ci me parle beaucoup plus… plus dans mon « tempo »
            https://www.youtube.com/watch?v=Jbx0Bc4upDQ

          • John. dit :

            Ca fait beaucoup de questions d’un coup, mais oui je peux y répondre, laissez moi le temps de visionner la vidéo et d’avoir une bonne heure pour répondre, c’est l’histoire de quelques jours et je répondrai avec plaisir.

            • Lucie dit :

              D’accord John !
              Je te pardonne de m’avoir zapper « à la trappe ».
              Sans Margelle, pour sûr… Lucie au fond du puits pour un sacré bout de temps.
              Voilà un bel exemple à méditer :
              « Nous avons tous besoin les uns des autres. »
              A bientôt donc, pas ici mais ailleurs…
              Chez moi, nous y tiendrons salon en privé,
              cher John.

              • John. dit :

                Mais je n’avais pas zappé, vous m’aviez juste dit que peut être Le passeur me donnerait votre mail, je ne consulte pas mes mails en général. Bah peu importe, je suis content que ça n’était pas des paroles en l’air. 😉

            • Margelle dit :

              Bonjour John, je vois que le temps file et que vous semblez interrompu dans votre élan… Sans doute l’intervention, à bon escient, de Lucie vous a fait perdre le fil de l’échange ? Rien ne presse en effet, vous avez tout le temps… en revanche je viens d’écouter une vidéo à propos des « messages prophétiques » de Fatima, et qui parle de la date du 12/05/22 comme date cruciale… alors peut-être se la donner comme date butoir ? (je plaisante). De mon côté rien d’urgent mais je n’aime pas trop, non plus, les « oubliettes »… sûrement un passé karmique ! Cordialement.

              • John. dit :

                Tellement de questions en une seule fois, je ne suis pas timide et je réponds volontier, mais là ça fait beaucoup, il y a matière à écrire un livre, donc soit je survole, soit je ne sais pas par quel bout commencer. J’y pense tous les jours, mais je me démotive parce que c’est trop, on pourrait peut être commencer par une seule question? Celle qui vous interesse le plus?

              • Margelle dit :

                Alors John, si vous êtes toujours d’accord pour cet échange, vous pouvez commencer par la 1ère, qui ensuite déroulera les autres, mais chaque chose en son temps, en effet. Je la repose  » ce serait que vous racontiez comment s’est passé votre « éveil », avant, pendant, après… » ce qui est déjà un bon et gros morceau à entamer… et qui peut prendre du temps…. est-ce que ça vous va ? je « m’arme » de patience… en vraie guerrière !

              • John. dit :

                Ah oui, le avant, j’en ai déjà parlé j’étais un athée convaincu, le néant à la mort m’allait très bien, point de vu éducation, j’ai reçu une éducation catholique, mais je n’en avais que faire, je l’ai reçu quand même.
                Mais le avant pour ce qui nous intéresse, c’est plus une question de personnalité, peu importe ce que je pensais, ce qui importe c’est qui j’étais. Et là je vois deux choses, il y avait le côté ou j’avais très peu de noeux de conscience, un mental saint, grosso merdo ça veut dire, ne pas en vouloir au passé, ne rien attendre du futur, et d’un point de vu émotionnel, mais c’est un peu lié, ne pas jalouser ou avoir de rancunes trop fortes.
                Ca, c’était mon tableau de base.
                J’ai mentalisé un truc plus récemment qui a aidé, surement beaucoup, je n’avais jamais fait le rapprochement, Je cherche mes mots, disons que depuis enfant, je ne m’endors pas facilement. La vacuité cérébrale, nécessaire au processus, j’ai été obligé de m’y entrainer depuis tout petit, autrement je ne dors jamais. Dormir assis dans le fauteuil en regardant la télé, ça n’existe pas pour moi, en 37 ans ça n’est même pas arrivé une seule fois, je suis obligé d’appliquer des exercices simples de méditation pour dormir, avant même que j’en connaissais les fondements. Ou je ne dors pas, je suis né comme ça.
                Pour l’anecdote, enfant, je n’utilisais pas le mantra de répéter une phrase dans ma tête, j’avais une autre astuce, je visualisais une bande cinématographique dérouler à l’infini, ça focalisait ma conscience.
                Maintenant que je sais comment on y arrive, je vous avouerai, que ce que je vous raconte là est un terrain particulièrement propice, c’est bien pour ça que ça m’est arrivé sans que je le souhaitais.
                Je me suis contenté du « avant », je reviendrai pour la suite.
                Bisous.

              • John. dit :

                Le « pendant » là tout de suite parce que ça va être court n’a pas de sens Margelle, on parle d’un éclair, il n’y a pas de pendant, ou si l’expérience dans l’autre monde, mais le vrai « pendant » se résume à 2 mots, la, mort virtuelle.

              • Margelle dit :

                Merci pour ce premier jet, John, qui me donne un premier aperçu de cet « avant ».

                En ce qui concerne le « pendant », il me semble que la plupart qui en reviennent se souviennent de ce qu’elles ont vécu, et cela à plusieurs niveaux. Ce moment où l’on « survole » le monde et où nos perceptions captent des informations inaccessibles aux simples mortels…. Il me semble que tu as été en contact avec des données qui t’ont instruit sur une autre dimension. Je me trompe ?

              • John. dit :

                Oui mais d’un sens, je vois plutôt cela comme le juste après, on pourrait voir cela comme le pendant, si le « pendant » veut dire pour vous, ce que j’ai acquis, c’est plus clair, ça marche, je parlerai du « pendant ».

              • John. dit :

                Ce que j’ai vu la première fois, et qui a changé ma vie donc, il y a vraiment beaucoup à dire, mais sur cela, il faut savoir que c’est différent pour tout le monde, on ne pourrait pas dire à quelqu’un « il va t’arriver ça », c’est différent pour chacun.
                Je suis très mauvais pour raconter ce que j’ai vécu, alors je ne vais pas utiliser le format « je raconte mon histoire » mais plutôt les connaissances que j’ai acquises. Du point de vu d’un athée au départ, c’est assez important, parce que ma feuille était presque vierge.
                Pour que ce soit lisible, je vais faire très court sur chaque point, si un vous intéresse spécialement, je développerai.
                -la sensation de la mort
                -la découverte du divin et l’amour inconditionnel que nous en percevons
                -le soi-divin, la découverte de l’autre monde. Ca, je vais développer un peu, le soi-divin, déjà c’est étrange, c’est le moi mais pas vraiment, c’est le moi adapté à l’autre monde, le mien avait plutôt l’air de me ressembler, mais j’ai tendance à penser que ça n’est pas comme ça tout le temps, je ne sais pas, le mien était animé d’une curiosité maladive, ça me correspond plutôt bien, mais pendant l’expérience, j’en ai vu d’autres qui étaient complétement différents. Deux m’ont marqué, l’un aimait faire rire les autres, l’autre était plutôt animé par la bienveillance. Ce dernier (je précise qu’il n’y a pas de sexe dans l’autre monde) avait l’air très proche de « moi ». Du coup j’ai expérimenté la conversation à ce niveau, dans un monde ou le son n’existe pas, ça va très vite, dans une sorte de ping pong hyper rapide, je ressens, tu ressens, on le fait 20/30 fois, et c’est fini, comme le mensonge est impossible, ça finit par une sorte de conclusion, ah oui toi tu vois les choses comme ça, intéressant, puis c’est tout.
                -Il y a aussi eu un passage, analyse d’une vie, on était une sorte d’assemblée, 5 ou 6, il y avait un chef, et en gros il analysait une vie et il disait, tu as réussi tel objectif, ça tu l’as raté, il faudra le retravailler, l’assemblée ne s’exprimait pas, et le moi divin était d’accord sur tout ce qu’il disait. Dans ce monde complétement différent par contre, pour s’expliquer il montrait des images comme on les connait, on aurait dit des vidéos de notre monde.

                J’en oublie surement la moitié, mais déjà rien que tout ça, ça faisait beaucoup à digérer, le après je le diviserai en 2, parce qu’il y a les 1 an ou 2 après et le plus long terme, et c’est très différent.

              • Margelle dit :

                Merci John pour ce retour si intéressant. Je vais continuer en haut de page pour avoir plus de place et peut-être demain pour prendre un peu de temps. Vous avez déjà délivré des messages essentiels. Merci encore

    • John. dit :

      Et donc le après. Là forcément ça va beaucoup différer entres les personnes, celui qui conceptualisait déjà l’idée au départ et celui comme moi qui pas du tout.

      Les premiers jours, je ne comprenais pas ce qui m’était arrivé, encore si ça avait juste été une expérience, mais c’était beaucoup plus que ça, j’avais changé, pas de personnalité mais je me sentais différent.
      Inculte que j’étais, le seul indice qui m’est venu à l’esprit c’était l’éveil du Bouddha, j’étais pas expert mais c’était mon seul indice. Un peu comme tout le monde en occident, on a au moins entendu parler une fois de l’éveil de Bouddha.
      Avec cet indice, j’ai cherché sur google, j’ai beaucoup lu, j’ai vu des expériences similaires, des textes qui ne m’auraient jamais parlé mais sur lesquels j’avais maintenant une lecture différente.
      Ca c’est le premier mois, je développerai ensuite.

      • John. dit :

        Une petite parenthèse d’ailleurs, mon cas est particulier, mais je suis absolument convaincu aussi, que si vous êtes capables de conceptualiser l’idée, c’est que vous n’êtes pas loin d’y arriver. (c’est un message pour tout le monde Margelle)

  5. Margelle dit :

    Toutes les opinions sont à dire… celle-ci, qui recueille mes suffrages, est émise par un homme qui « semble » connaître parfaitement son sujet.
    Un délice de lucidité, d’intelligence, de connaissance, ce qui bien sûr, va contre les idées courantes… Juste un autre point de vue… à entendre.
    https://www.francesoir.fr/videos-lentretien-essentiel/bertrand-scholler

    • John. dit :

      Le russe est un joueur d’échec, le chinois de go, l’américain de poker, c’est pas la première que je l’entends mais c’est une image qui me semble parfaite.
      L’Ukraine était une sorte de Frankeinstein du monde, ça j’ai bien aimé, je le réutiliserai.
      Les russes voient l’occident comme une société extrêmement malsaine, l’occident ne regarde même pas les russes, ça aussi c’est important de le réaliser.
      J’ai tout particulièrement aimé la conclusion, toutes les horreurs du monde sont en réalité une tendance de fond du au fait que beaucoup d’humains pensent qu’on est trop sur terre.

      • Margelle dit :

        Voilà… ensuite on peut se poser la question de savoir comment des joueurs si différents peuvent s’entendre pour régler les problèmes qui se posent inévitablement à leur cohabitation, en dehors de la guerre… Je n’ai toujours pas la réponse globale, juste des bribes… tenter de reconnaître ces différences, tenter de les respecter… tenter le dialogue, le respect de la parole donnée… mais pour un poker menteur c’est certainement un peu dur… ou savoir qu’il ment… peut-être arrêter de jouer ??? ce qui serait déjà plus global..

        • John. dit :

          Ah oui, mais si vous voulez poursuivre dans l’image, c’est ça, c’est impossible de négocier avec un joueur de poker, il est là pour rafler toute la mise. Le poker est ainsi fait, on remporte tout ou on repart les poches vides.

          • Margelle dit :

            En attendant, Bertrand Scholler affirme que Poutine ne ment pas, alors que « tous les autres » l’accusent de mentir… mais pas eux…. alors on croit qui dans ce jeu ? Sentiment que nous vivons dans un foutu monde pourri… mais c’est une banalité de le dire sur ce site !

            • John. dit :

              Je le rejoins aussi ici, vous ne trouverez jamais une seule vidéo avec Poutine en délit de mensonge, que l’on soit d’accord ou pas, il fait exactement ce qu’il dit, les aboutissants récents en sont encore une preuve.

              • John. dit :

                Objectifs affichés, démilitariser l’Ukraine, exterminer le nazisme naissant (c’est le pire drame humain), avoir des contrats écrits de neutralité, une fois que ça a été fait, les russes ont reculé, il n’y a eu 0 mensonge.

              • Margelle dit :

                Je crois que le point sur lequel on peut l’accuser c’est lorsqu’il a affirmé ne pas vouloir envahir l’Ukraine, alors qu’il l’a fait, non ? – mais je n’ai plus les enregistrements , je n’ai pas gardé toutes les traces en mémoire, ce qui fait que parfois je doute de ce que j’entends… après je me base un peu sur en qui je fais le plus confiance… ce qui n’est pas une garantie totale… mais dans l’ensemble je crois bien que vous avez raison.

              • John dit :

                Ah oui Margelle, un mois avant l’invasion, la russie achetait encore des obligations occidentales, donc c’est sur il ne voulait pas en venir là, les choses se sont passées différemment mais c’était pas le plan de départ.
                Une pensée pour les morts tout de même, d’ouqu’ils viennent.

          • Margelle dit :

            Voici le témoignage d’Anne Givaudan, qui sait naviguer entre plusieurs monde, à propos de la guerre actuelle, celle dont les occidentaux savent parler et s’occuper :
            https://sois.fr/fileadmin/mp3/mp3_2020_et_suite/98a_Anne-Guerre.mp3

        • John. dit :

          La « solution » est plus simple qu’il n’y parait, il faut juste que l’occident accepte de ne plus régner sur le monde, la Russie ou la Chine n’ont pas des envies d’impérialisme global, ils veulent juste conserver et développer leur cercle d’influence sur les pays à leurs frontières.

          • Margelle dit :

            Et cette solution vous semble simple ??? je ne vais pas développer, mais permettez moi d’en douter. Le terrain me semble miné d’avance. Il s’agit là du « sacré » problème humain dont nous n’avons pas vraiment fait le tour. Le débat risquerait de repartir avec ardeur ! 😀

  6. Zarathoustra dit :

    Lettre d’un citoyen…à
    Mr Rase-Poutine…
    Vous avez 70 ans ; Vous ne pouvez plus bander ; alors Vous bandez avec vos missiles.
    Ne soyez pas susceptible , ne soyez pas indigné ; « bander » c’est dans le dictionnaire.
    Ceci est naturellement très courageux de votre part…
    Vous êtes loin d’être un chevalier…avoir un adversaire à votre hauteur en face de vous et non des femmes et des enfants à massacrer…
    Je me souviens dans un autre temps vous avoir vu sur votre cheval torse nu ; un vrai chevalier sans peur , sans reproche… En ces temps là ; parliez vous à votre cheval ? car chevauchant mon âne rouge , il me répondait toujours Hi han ! Hi han ! Et me donnait souvent des conseils.
    Mais rassurez vous , tout les petits fachos en culotte courte sur cette planète vous ressemblent à s’y méprendre drapés dans leurs plus beaux costumes . Ils adorent la guerre courageuse mais de loin…

    Mr Le Patriarche de Moscou…
    Vous avez 76 ans et je suppose que vous aussi ne pouvez plus bander , alors naturellement votre volonté de puissance s’effrite comme neige au soleil ainsi que tous vos concepts sur DIEU.
    Ainsi vous aidez Mr Poutine à bander avec ses missiles.
    C’est cocasse ; le Patriarche de Russie qui béni ses soldats partis au front et dans le mème temps le patriarche de Kiev qui béni ses soldats partis au front de l’autre coté. Nous avons déjà connu cela en 14 avec nos prêtres de mème religion bénir leurs soldats pour combattre le mal dites Vous ???
    Et Oui , la grande faucheuse ricane assise sur votre épaule gauche en vous susurrant ;
    «  c’est toujours Moi qui gagne »

    Messieurs les vieux généraux…
    Vos médailles ne vous donneront point la vie éternelle , même en étant bénies par vos patriarches.
    Vous aussi vous ne pouvez plus bander et en plus vous avez tout raté dans votre vie et il ne vous reste plus que vos instincts de mort à condition d’avoir une bonne bouteille de cognac pour disserter sur votre misère…
    Celà vous démange d’appuyer sur le bouton fatidique…
    Vous dites : la Bombe , force de dissuasion !!! Vous savez parfaitement que cela est une belle plaisanterie…
    Votre plus belle leçon et surtout vos plus belles raclées ;
    L’histoire vous le montre ; aucune armée ne peut vaincre une résistance , cela est inscrit dans les gènes de l’humain.
    Mais encore un peu de patience, la prochaine raclée sera la seule unique depuis l’histoire de l’humanité. En attendant continuez à faire joujou.

    Messieurs les vieux financiers…
    Vous ne pouvez plus bander alors pour un semblant d’érection vous soutenez tout ce petit monde , fatigué de vivre que vous êtes alors que vous n’avez rien vécu. Ayez au moins la franchise d’avouer dans votre volonté de puissance que vous avez toujours été vécu. C’est bien le problème de tous ceux comme vous qui portent une cravate.

    Alors Messieurs les quatre compères !!!
    Allez , je vous rassure je ne fais pas dans la conspiration, pas besoin de faire Math Sup pour constater les performances de vos cerveaux reptiliens.
    « Ne jamais craindre ses ennemis mais surtout craindre ses supérieurs hiérarchiques… »
    car le bien, le mal cela n’existe pas ; comme Dieu ; pures constructions mentales…
    Par contre , la bêtise humaine , ça oui elle existe bel et bien.
    Ce n’est pas le mal de l’autre coté de la frontière qu’il faut combattre mais vos égos surdimensionnés et atrophiés… Vous êtes vraiment ce que vous pensez..
    Vous parlez de courage, de bravoure , de liberté.. mais ayez au moins ce courage de vous mettre à poil et de vous filmer quand vous dormez , au moins l’on pourrait rire un bon coup.
    En temps de paix vous parlez de la mémoire des anciens tombés sur tous les fronts pour défendre votre liberté… pendant que la plupart d’entre vous , les plus lâches naturellement loin du front sabliez le champagne sur d’éventuelles victoires manipulées.
    Alors se pose la question : Et si l’Ukraine avait possédé la bombe , auriez vous envahi ce pays ?
    Bien sûr que OUI…
    Ceci est un avertissement pour l’occident…
    Que croyez vous ; vous messieurs en occident…
    Que vos mises en garde arrêteront l’envahisseur ?
    Mais avouez au moins que sur ce point vous leur ressemblez…
    Porteriez vous les mèmes robes ?
    Ainsi la Conscience vous mettra t’elle tous au pied du mur…
    Costumes , cravates, médailles, beau discours ; pendant ce temps c’est l’Enfant qui trinque.
    Allez , vous augmenterez bien encore un peu de quelque centaines de milliers de milliard de dollars l’investissement comme vous dites si bien ; dans la défense armée avec la bénédiction de vos chef religieux.

    Oui , Oui , il y a deux façons de considérer le monde.
    1) Dieu a créé le monde et vous êtes ses parfaits représentants…Alors circulez ya rien à voir
    2) Ce monde est une prison et ce n’est pas vous qui m’aiderez à en sortir…
    Je m’en libère très bien tout seul…

    Ce qui est véridique ; pas un seul moment dans l’histoire ne se ressemble mais vous par contre vous êtes immuables dans ce panier de crabe et vous nous demandez qu’ à vous croire…
    Bien sûr Je suis le bouffon de Dieu…

    Zut !!! Splat !!!

    Zarathoustra

  7. Margelle dit :

    Je vous suggère d’écouter le tout début de cette vidéo….

    https://odysee.com/@Jean-Jacques-Crevecoeur:f/IFQ91:7

    • John. dit :

      J’ai regardé la vidéo, ça je ne me rappelle plus si je l’ai dit, mais le niveau spiritituel québécois est tellement au dessus de celui de la france métropolitaine que ça en devient presque gênant.

      • John. dit :

        Après pour le destin de l’ukraine, comme c’est le début de la vidéo, j’imagine que c’est ce qui vous inquiète. Ca signe la fin de l’hégémonie des USA, est ce que c’est bien ou mal, à chacun d’en juger, mais ça va rendre le monde plus instable oui. Les russes c’est pas les américains, ils sont attachés à un peuple, une nation. Dans ce sens, vous pouvez être sur, qu’ils rendront quelques régions à la Hongrie, et une à la Roumanie, et que eux vont manger une grosse partie.

        • Margelle dit :

          euh ? John, désolée d’aller contre vos imaginations… je n’ai pas posté cette vidéo parce qu’elle « m’inquiéterait », (encore une question de termes), mais uniquement parce qu’elle signalait une très prochaine invitation du Passeur pour parler de Solaris… l’Ukraine et notre monde nauséabond, c’est une autre histoire que je ne pensais pas aborder ici. Mais dans la foulée je vais poster un document du Monde Diplomatique qui remet quelques idées en place.

        • Margelle dit :

          Voilà l’article, extrait du Monde Diplomatique de février, avant l’invasion :
          « Guerre d’Ukraine . (Patrick. C. )
          Le courage, c’est de chercher la vérité et de la dire; c’est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche , et de nos mains,aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques ( Jean Jaurès).
          Voici ce que le Monde diplomatique du mois de février écrivait sur l’Ukraine, quelques jours avant son invasion par l’armée russe , sous le titre « Ukraine, pourquoi la crise ».
          ⁃ Le malentendu remonte à l’effondrement du bloc communiste en 1991. En toute logique , la disparition du pacte de Varsovie aurait dû conduire à la dissolution de l’OTAN, créée pour faire face à la »menace soviétique « ( la France était d’accord ). Mais les États-Unis ont poussé alors à l’élargissement vers l’Est des structures de l’OTAN héritées de la guerre froide afin de consolider leur domination en Europe.
          ⁃ En 99, l’OTAN ( toujours sous le commandement des Etats-Unis ) effectue son premier élargissement en intégrant la Pologne, la Hongrie et la Tchécoslovaquie et annonce la poursuite du processus jusqu’aux frontières russes. Dans le même temps , l’OTAN intervient militairement sans l’accord du Conseil de sécurité de l’ONU en Yougoslavie, ce qui transforme l’OTAN ( organisation jusque là défensive ) en une alliance offensive, le tout en violation du droit international.
          ⁃ En 2003 , l’invasion de l’Irak par les troupes américaines ( sur un mensonge – tout le monde se souvient de Colin Powell, secrétaire d’État du président Georges Bush, brandissant une fausse fiole d’anthrax , devant l’ONU ) , constitue une nouvelle violation du droit international, dénoncée de concert par Paris, Berlin et Moscou.
          ⁃ Dans les années qui suivent, les États-Unis annoncent leur intention d’installer des éléments de leur bouclier antimissile en Europe de l’Est , ce qui contrevient à l’acte fondateur Russie-OTAN ( signé en 1997) garantissant à Moscou que les Occidentaux n’installeraient pas de nouvelles infrastructures militaires permanentes. ( commentaire : je ne pense pas que les américains soient prêts à accepter une base militaire russe proche de leurs frontières, au Mexique par exemple …)
          ⁃ En avril 2008, les États-Unis exercent une forte pression sur ses alliés européens afin d’entériner la vocation de la Géorgie et de l’Ukraine à intégrer l’OTAN, alors même que la grande majorité des Ukrainiens est alors opposée à une telle adhésion.
          ⁃ Dans le même temps, les États-Unis poussent à la reconnaissance de l’indépendance du Kosovo( une province serbe de l’ex-Yougoslavie dépecée par l’intervention militaire de l’OTAN sans l’accord du Conseil de sécurité de l’ONU) , ce qui constitue une nouvelle violation du droit international puisqu’il s’agit alors juridiquement d’une province serbe. ( commentaire : faut-il rappeler que la création de cet État artificiel qu’est le Kosovo, non reconnu par une grande partie de la communauté internationale , a permis aux États-Unis d’y installer la plus grande base militaire d’Europe, proche de la Russie ).
          On connaît la suite, les Occidentaux ayant ouvert la boîte de Pandore de l’interventionnisme et de la remise en cause de l’intangibilité des frontières sur le continent européen, la Russie se sentant encerclée, répond en intervenant en Géorgie en 2008, puis en reconnaissant l’indépendance de l’Ossétie du Sud et de l’Abkhazie etc.
          Le temps est venu de comprendre ce que disent les belligérants de cette guerre , tous les belligérants, pour qu’elle s’arrête et ne se répète pas .
          Lire ici la suite dans l’article du Monde diplomatique, signé par David Teurtrie, chercheur associé à l’Institut national des langues et civilisations orientales ( Inalco ), auteur de « Russie. Le retour de la puissance « – éditeur Armand Colin, 2021. »

          • John. dit :

            Décidemment, nous deux, on est super doué pour ne pas se comprendre, je pense que c’est le format écrit qui fait cela, parce que je suis persuadé qu’on s’entendrait bien en face à face.
            Pour le résumé de la situation, c’est bien écrit.

          • Margelle dit :

            La seule vraie question qui se pose pour moi, John, est : est-ce que vous comprenez mes remarques et vous semblent-elles justifiées ou non ?
            Je ne crois pas qu’il s’agisse de format écrit ou pas. Je ne présuppose pas a priori de notre entente en « présentiel »… je n’en sais rien à l’avance. Et l’entente peut se construire en s’élaborant sur les rectificatifs de mal-entendus… inévitables sur notre terre. Je pense même sincèrement que nous n’avons pas à les éviter, mais à les élucider… et que là se trouve la base de la véritable entente… que nous soyons à distance ou non.
            Et si je réagis à ce qui me semble être des « déformations » de ma pensée, c’est justement pour ne pas laisser s’installer des fausses idées, des fausses pensées, et rétablir ce qui est « juste »… et cela à tous les niveaux de ma vie.

            • John. dit :

              Bah je pense oui, est ce que c’est justifié, si ça vous fait réagir, évidemment.
              Mais est ce que je comprends pourquoi, non malheureusement, c’est jamais mon intention de départ, du coup je suis toujours surpris.
              Votre message va dans le sens ou c’est justement dans ce genre de situation ou on peut s’améliorer, oui, je suis d’accord.
              Mais il va falloir accepter que j’en suis incapable pour le moment, parce que je ne comprends pas, je ferai de mon mieux pour que ça change.

              • John. dit :

                A partir du moment, ou vous m’accordez au moins que je suis de bonne volonté, si je le fais c’est que je ne le comprends pas, c’est bête mais c’est logique.

              • Lucie dit :

                Comme un ange, Lucie écoute à la fenêtre…
                « Vous êtes trop fondants, Margelle et toi ! » (sourire)
                C’était juste en passant…

              • Margelle dit :

                J’entends John que pour l’instant vous ne pouvez pas « entendre » l’autre, bien que vous soyez de bonne volonté. Dommage, je dois supporter vos interventions qui trahissent ma pensée. Car il s’agit de ça. Si je réagis c’est que ce fut une vraie, une réelle souffrance pour moi de ne pas être entendue enfant et que j’ai mis beaucoup de temps pour réaliser les dégâts que cela crée. Oui, cela crée de la souffrance, c’est ce que je voudrais faire entendre… mais si vous ne le comprenez pas, en effet je n’y peux rien. Pour moi cela participe de la violence du monde. Et le monde peut être violent, vous en conviendrez.
                Je veux bien croire que vous êtes de bonne volonté, j’en suis même certaine. Mais à un moment donné, surtout si on est sollicité, on peut se questionner. C’est ce que j’essaie de faire avec vous… tant pis si je n’y arrive pas….
                En fait je vous « rectifie » en toute sympathie, sans colère ni agressivité… uniquement pour le monde… j’espère que vous le sentez, au moins.. même si cela peut vous paraître un peu lourd à recevoir…. désolée, je ne suis pas une « légère ».
                je vous salue en toute cordialité…. et très amicalement.

              • Margelle dit :

                Lucie, parfois les « anges » peuvent être assez fermes… je me souviens des interventions de l’Ange avec Gita…. pas très tendre, non ?
                Bon, je ne nous trouve pas très fondants J. et M. mais si tu le trouves ainsi….

              • Lucie dit :

                En effet, Margelle…
                J’étais à peu près sûre de me faire recadrer à bon escient avec ce terme « fondants ».
                En réfléchissant avant d’écrire, j’eus choisi : Emouvants, touchants…
                A peu près sûre de me faire rectifier quand même !
                Pourtant, c’est bien ce que je ressens à l’intérieur de moi, vous concernant, John et toi, dans vos échanges.

                Pour l’ange de Gitta, les mots semblent choisis au mieux pour traduire avec justesse.
                Sacrée responsabilité que ce travail là. Se tromper de mots peut être lourd de conséquences, d’ou la nécessité d’un bon bagage intellectuel, en plus d’être sur la bonne fréquence pour traduire au mieux, me semble t’il.

                Je trouve en effet fondant, émouvant, touchant, l’évocation de ta souffrance passée et des conséquences.
                Respect donc, pour ton humilité chère Margelle.
                Le gazouillis des oiseaux semble m’indiquer le lever du jour…
                Bonne fin de nuit à John et toi.

              • John. dit :

                Si vous utilisez le mot « entendre », je suppose que c’est pour faire la distinction avec le mot « écouter », écouter sans comprendre.
                Oui c’est tout à fait juste, mais il n’existe absolument personne capable de comprendre toutes les souffrances. On ne nait pas avec, c’est pas dans notre code de départ.
                C’est quelque chose que l’on crée au fur et à mesure de notre vie.

              • John. dit :

                Après je vous aime beaucoup toutes les deux, ne pas se comprendre n’est pas un frein à l’amour. C’est pas grave. En tout cas, je ne vois pas les choses comme ça.

              • Lucie dit :

                Salut, John …
                La souffrance nous conduit peu à peu au détachement.
                Ne plus souffrir de nos souffrances…
                Le Paradis, en somme !
                Fastoche, ma vision à vol d’oiseau…
                N’est-ce pas !

              • John. dit :

                Ah oui Lucie, ne plus souffrir de nos souffrances, c’est la voie de la sagesse, je vous reconnais bien là, mais pour que ce soit possible, il faut les accepter.

            • Margelle dit :

              J’aime ta réponse Lucie. Elle me parle et je comprends et entends ton ressenti, auquel du coup j’adhère.
              Ta remarque à propos de l’ange me parle totalement. Tu as trouvé les mots justes. Oui, parler est une sacrée responsabilité. L’Ange a les moyens de ne pas se tromper. Nous, si, on peut, mais alors essayer de rectifier pour devenir plus juste, c’est une de nos « sacrées » tâches… avec comme tu le dis « humilité ». Je me demande du coup si toute sincérité ne ressort pas de l’humilité.

              • Lucie dit :

                J’ai tant réfléchi pour te répondre, Margelle…
                Le temps a tourné…
                Embarquée par le gazouillis des oiseaux…
                Bah, tant pis…
                Ce sera pour une autre fois !

              • Margelle dit :

                Terribles les oiseaux, ils font perdre la tête à tout un chacun ! déjà que… 😀
                J’ai écouté la suite des « infos en questions » avec le Docteur Olivier Soulier… passionnant. En attendant le Passeur…

              • Lucie dit :

                Merci Margelle, pour l’info…
                J’ai écouté, même deux fois pour ne rien louper.
                Pas d’éloges pour notre Passeur qui dirait sans doute :
                « Ne pas suivre le messager mais le Message. »
                On peut quand même se risquer de lui dire Merci pour nous !

            • Margelle dit :

              John, je vais essayer de le dire autrement. Une « souffrance » d’enfant laisse la place à une hypersensibilité à toute injustice qui se manifeste devant ses yeux.
              Avez-vous conscience de la déformation des propos et pensées de l’autre lors de vos interventions ? déformation qui peut friser la maltraitance.
              Nous le faisons tous chacun à notre échelle, mais en avoir conscience me semble être le préambule à toute démarche d’éveil. Il s’agit « juste » d’une histoire de conscience de l’autre.
              Bien à vous sur ce chemin qui ne laisse pas en paix.

              • John. dit :

                On a tendance à toujours voir ses propres travers chez l’autre. Ça n’est pas que l’on s’en défausse, mais si on les voit si facilement, c’est forcément qu’il est puissant en nous aussi, on ne peut pas voir un travers que l’on a pas.
                A l’inverse, on est très naïf sur un travers que l’on a pas, il nous est invisible. Je vais prendre un exemple précis et personnel. La jalousie au sens large est complètement absente chez moi, ce qui fait que je ne la vois jamais chez les autres. Ca m’a joué beaucoup de tours étant enfant face à des comportements que je ne comprenais pas. Mais pourquoi? Il fallait toujours que quelqu’un d’autre me dise, par jalousie, l’incompréhensible devenait compréhensible, et je me sentais mieux, rien de pire qu’un acte malveillant incompris point de vu souffrance, particulièrement pour un enfant.
                Pour l’accusation elle-même, je déforme les propos? Au moins c’est clair et précis, et ça me donne un axe de travail sur lequel travailler, merci.

              • John. dit :

                La souffrance aussi, il faut le dire, c’est la raison pour laquelle on s’incarne, « Je ne suis pas venu pour souffrir, ok? », si justement on vient exactement pour ça, ça n’existe pas vraiment dans l’autre monde, en tout cas pas comme ça.
                On peut même aller plus loin, toute la créaton existe à cause de la souffrance, la souffrance originelle, celle du divin donc, c’est la solitude, tout est né à cause de ça. Et toutes les souffrances sont en réalité une forme de solitude.

              • John. dit :

                Et ça je ne l’ai jamais dit, mais comment y remédier alors? En créant un nouveau monde, ou la souffrance sera encore pire, mais c’est comme ça qu’on en est arrivé là, la souffrance étant tellement insupportable, que dans une sorte de cascade, chaque strate de la réalité l’envoit dans un nouveau monde à chaque fois, c’est horrible quand on y pense, et la raison pour laquelle le divin est contesté au sein même de notre réalité, quand bien même, nous ne sommes qu’une partie de lui.

  8. Margelle dit :

    Je mets une suite, que j’aime encore plus… quelle magnifique vision.

    https://www.youtube.com/watch?v=X5h-J-ZAY8E

    • Lucie dit :

      A n’en pas douter, Margelle :
      Qui a vu les Ténèbres verra la Lumière.
      Témoigner n’est pas convaincre, mais un devoir de Gratitude.
      De part sa propre expérience, Amédée montre le chemin.
      Je pense que Christ cette Lumière sans visage n’appartient à aucune Eglise, aucun dogme, il suffit de se mettre en Chemin…
      Facile à dire, n’est-ce pas !

      • Margelle dit :

        Oui ! (mais je dois rajouter quelque choe, sinon il ne prend pas) alors je dis OUI !

      • Margelle dit :

        J’aurais bien aimé qu’il nous dise un peu plus comment aimer comme le Christ, mais il faut bien qu’il nous laisse du boulot !

        et j’en profite pour corriger mon « choe » en « chose »…

        • Lucie dit :

          Les hommes continuent de s’entretuer et on parle d’Amour.
          Bah ! Comme dirait John…
          On peut toujours rêver.
          Les séminaires pour apprendre à aimer, ont encore de beaux jours devant eux.
          Pour moi, ce sera plus lent…
          Depuis ma chambre haute.

          • John. dit :

            Meh Lucie, le « bah » va devenir ma marque de fabrique, alors que son seul but n’était que d’employer un langage oral à l’écrit.
            C’est plus fort que moi, j’écris encore par contre, je m’en veux. Mais je me remets en question, blesser involontairement, ça ne me vend pas du rêve, surtout quand c’est pas voulu. Le mieux que je puisse faire, c’est de ne prendre à parti personne, et juste énoncer des idées.
            La dernière fois, je vous voyais dire, que le plus important c’est d’avoir du coeur. Bon au moins je ne vais pas répondre dans la précipitation, j’y ai beaucoup réfléchi.
            Déjà, qu’est ce que ça veut dire « avoir du coeur? », rien, c’est une métaphore, du coup, c’est le sens que l’on met derrière qui importe. Vouloir le bien de son prochain? Là, quasiment tout le monde serait d’accord, c’est de la formule. Ceux qui défendent leur notion du bien sont des fanatiques, leur notion du bien est plus grande que tout, historiquement, c’est les plus dangereux.
            Ou alors, une société gouvernée par l’émotion? En ce cas là, on est en plein dedans, et c’est un jugement personnel ici, mais c’est catastrophique. On a vécu pendant des milliers d’années dans des sociétés qui mettaient le spirituel en premier, puis après Darwin et le siècle des lumières, une société qui met la raison en premier, puis après 1945, une société qui met l’émotion en premier.
            Je rappelle que le métaphysique>raison>émotion>instinct, on fait exactement le chemin inverse, et le monde est de pire en pire, c’est une conséquence logique.
            Bisous.

            • John. dit :

              Si vous suivez la logique, bientôt on reviendra à l’instinct, le seul point positif dans cette « dévolution », c’est que chacune sera beaucoup plus courte que l’autre, à l’inverse de l’évolution.

            • Lucie dit :

              Se remettre en question, voilà bien un signe de bonne volonté et d’humilité, selon moi.
              Ne pas prendre à coeur de se faire recadrer quand cela est justifier.
              Être dans le coeur, il me semble qu’il s’agit d’autre chose que de la sensiblerie ou de l’émotion.
              L’écrit demeure encore et toujours un exercice scabreux pour moi, consciente de mes lacunes et pourtant, je continue de m’y frotter sans crainte du ridicule…
              A mon grand étonnement, j’ai fait d’énormes progrès dans ce domaine en acceptant d’être recadrer… A bon escient.

              En effet, triste constat dans ce monde avançant qui recule à pas de géant…
              En fait d’évolution, sommes-nous en pleine involution ?
              Pour l’heure, c’est dans l’action que nous saurons ce qu’est vraiment être dans le coeur en ces temps de difficultés pour nous tous.
              Bien à toi, John.

              • John. dit :

                Oui « involution », le mot m’est revenu après, pas moyen sur le coup, c’est pour ça que j’ai mis le mien entres guillemets.
                Oui c’est ça, le karma collectif, ou pour parler tout simplement l’histoire, fonctionne par vagues. Chacune étant plus grande que la précédente, et chacune étant plus violente lorsqu’elle retombe. Jusqu’au jour ou la dernière vague assez haute dépassera le mur et de nouvelles terres naitront.
                On pourrait prendre ça comme une métaphore, mais l’analogie est tellement forte que pour le coup, je dirais plutôt que c’est un phénomène symétrique.

            • Margelle dit :

              Bonjour John, vous ne vous adressez pas directement à moi, mais je tiens à vous remercier pour cette manifestation de « coeur ». Pour moi, le coeur est avant tout être sincère… ce qui peut être terrible parfois, et surtout « courageux ».
              Les derniers « retours », car je ne peux pas parler d’échanges véritables, m’ont fait accepter un peu plus profondément que je ne pouvais continuer à utiliser ce « champ » d’expression qui reste finalement plus un lieu de réconfort que d’évolution véritable.
              J’en prends donc acte pour me centrer sur mes véritables sources.
              Avec toute ma sincère amitié.

              • John. dit :

                Ca me fait plaisir, tant mieux que l’on sache tous les deux prendre un peu de hauteur et pardonner, les rancoeurs n’apportent que tristesse des deux côtés.
                Ca, je ne me rappelle pas en avoir parlé mais j’ai une phrase fétiche. C’est « on est plus fort ensemble ». J’ai été chef de 300 personnes en anglais, j’utilisais « we’re stronger together », ça fait un peu français, mais c’est celle que j’utilisais, autrement c’est plutôt « one for all », « un pour tous, tous pour un ». Tous les chefs ont une philosophie, une phrase qu’ils répètent trop, c’était la mienne.

          • Margelle dit :

            Les propositions de « méditations pour la paix » à partir de sa propre démarche commencent à arriver sur le net…
            Mais Dieu qu’il est difficile de se sentir véritablement en paix ! Un boulot à plein temps… comment se dire totalement en paix ? chaque heure apporte sa réponse.
            (c’était ma minute de réconfort)

            • Lucie dit :

              En effet, Margelle…
              Quel boulot !
              Méditation, prière pour la Paix.
              Sorte de paratonnerre …
              « faut bien tout ça pour tenter de calmer les ardeurs de Jupiter. »

  9. Margelle dit :

    Je découvre cette vidéo qui va dans le sens que je privilégie. Je ne connais pas Amédée, mais il me semble porté par une belle mission et porter un bel enseignement… cette vidéo est juste une introduction qui évoque l’esprit dans lequel il oeuvre, qui correspond à celui du site.

    https://www.youtube.com/watch?v=JYxIKOSCn0A

    • John. dit :

      En plus la seule et unique raison pour laquelle j’écrivais encore ici, c’est après vous avoir entendu dire que un peu d’animation ici faisait votre journée.
      C’est le gros reproche que je fais aux initiés, vous vous laissez bercer par la poésie, l’astrologie, la fiction parfois aussi, vous êtes comme des proies de la séduction.
      C’est mon dernier message, prenez soin de vous, plein de bisous.

      • Margelle dit :

        Bon vent, et le vent peut être bon, John ! je sais, vous interprétez tout à votre façon très personnelle de voir l’autre. Vous l’avez toujours pratiqué à mon égard, ce pourquoi de temps à autre j’ai répondu à vos propos. Mais cela restait de l’ordre de la petite guerre… je suis également un peu trop guerrière, moi aussi… ne vous enfermez pas dans votre personnage, John, c’est tout ce que je vous souhaite. Ouvrez vous, ouvrez vous…. et vérifiez votre entendement… je dois également le faire. Nous en sommes tous, ou presque, à peu près là… se centrer sur l’essentiel.

        • John. dit :

          Merci mais le vent est un peu froid aujourd’hui, je n’allais plus répondre, mais c’est tellement agressif. J’aurai quand même échangé pas mal avec vous tous, ça vous aura plus embêté qu’autre chose apparemment, vous serez tranquille dorénavant.

          • John. dit :

            Vous aurez justifié vos attaques personnelles, il suffit de lire vos messages Margelle, un message sur deux vous attaquer la personne, jamais les idées, par une prétendue agression sur un « bah » ou un « attendrissante », ou que sais-je, à chaque fois, c’était du délire. Vos attaques par contre sont bien réelles, et d’une finesse volant très bas. Une fois seule, vous ne vous sentirez plus agressée.

    • Lucie dit :

      En effet, Margelle…
      La clé est le coeur !
      Un minuscule exemple :
      Depuis des mois je rêve de franchir le seuil de la porte du logis de ma mère : Niet !
      Le cauchemar continue, à grande sueur ma mère arrive péniblement jusqu’à l’entrée de l’établissement, où enfin nous pouvons partager un moment hors les lieux.
      J’avais rêver en vain, un élan du coeur qui n’est pas près d’arriver, style :
       » Montez chez votre mère… Chut ! Je ne vous ai pas vue… »

      C’est en Suisse que j’ai trouvé cet élan du coeur :
      Me présentant à l’entrée d’un Ehpad pour visiter un proche, sans Pass en poche, je m’attendais à être refoulée d’office…
      La responsable de l’accueil, sans aucune hésitation m’a montré le chemin du jardin :
      « Allez vous installer, je vais chercher votre proche »
      Son initiative spontanée m’a fait chaud à l’âme. Gratitude.
      Être dans le coeur, c’est cela, selon moi.
      A signaler que l’établissement accepte un animal de compagnie pour le résidant.

      • Margelle dit :

        Plus que quelques jours, Lucie. Oui le coeur s’ouvre parfois. Pas toujours… je pense que nous avons à redoubler d’attention pour l’ouvrir de notre côté… et en témoigner…

        • Lucie dit :

          Hélas, Margelle…
          La suspension (qui n’est pas la suppression) du Pass, ne concerne que les lieux de loisirs et de culture.
          Donc, pas d’illusions.
          Quant à l’ouvrir et témoigner :
          Les injectés bien amochés commencent à témoigner …
          Donc, pas question de changer de position !

          • John. dit :

            Vous êtes un ange Lucie, j’imagine assez bien ce que vous avez pensé ces derniers jours de nos échanges abracadabrantesques, mais vous ne plongez pas dedans.

            • Lucie dit :

              En effet, John :
              Le grand mystère de l’ange !
              Il me manque les ailes.
              Depuis tant d’années, je chemine avec :
              « Dialogues avec l’ange » Gitta Mallasz.
              A ce jour, j’en suis encore à me demander
              s’il ne s’agit pas de la part lumineuse qui est en nous.
              Expérimenter l’ange, quel boulot !
              Des éléments semblent pourtant m’indiquer qu’il s’agit de bien autre chose d’extérieur à nous…
              Sans les ailes, l’ange devance nos attentes,
              vole à notre secours, parfois à la vitesse de la lumière.
              Oui, John…
              En eau claire, je me sens portée par l’ange !

  10. Agnès dit :

    Merci de ta veille … le Passeur… le Veilleur dans les différents sens du terme… merci de ta vision… de cette création de reliance des corps, des cœurs et des esprits, et bien plus encore..

    • Yves Beaugé dit :

      Bonjour,
      Comme dans toute chose, il est bon de savoir « séparer le bon grain de l’ivraie »
      Je suis devenu coordonateur d’une cellule Solaris dans mon petit village de Touraine, depuis 2 mois. Il n’est donc pas question ici, bien entendu, de remettre en question le bien fondé de cette organisation basée sur le principe d’entraide et de solidarité humaine dont nous en connaissons tous les bienfaits, ne serait-ce que la création des liens d’amitié qui se font jour spontanément à cette occasion.
      Cependant, parmi nos faiblesses humaines, toujours prêtes à se faire valoir à la moindre occasion, je remarque entre-autre, que :
      – les tendances à l’opportunisme (comment tirer un max de profit de la situation et de la gentillesse naturelle des autres), vont bon train. Ex. Certaines personnes n’éprouvent aucun scrupule à s’inscrire dans 2 ou 3 cellules et sur différentes communes, à la fois. Ben voyons…!
      – certains adhérents assez radicaux, fantasment déjà doucettement et tentent de se ré approprier les buts de ces cellules en se projetant, comme au temps de la résistance, tels de « futurs dérailleurs de trains » (j’exagère à peine !)
      – les cellules se constituent sans vraies limites d’effectif. D’où l’apparition des problèmes de cohésion entre les membres et problèmes de locaux disponibles susceptibles d’accueillir tous les participants aux réunions d’une même cellule.
      – les demandes d’entraide des citadins s’orientent d’avantage vers les ressources potentielles (surtout matérielles) des ruraux, plutôt que le contraire. (On pouvait s’y attendre…!)
      Qu’en sera-t’il de cette tendance, quand la pénurie sera réellement présente au sein de la population, sur le plan de la réponse possible et attendue, face à ces demandes « Papa-Maman », un peu trop oublieuses de la fonction du principe de plaisir et celle de la réalité ?
      – beaucoup de ces coordonateurs de cellules ( sans être méchant, de type « dame patronnesse ») sans aucune expérience de leader-ship, se sont spontanément proposées à remplir ce rôle de coordonateurs mais sont hélas, loin d’imaginer les problèmes de « gestion de ressources humaines » auxquels elles vont être confrontées, le jour où la crise et les pénuries seront bien réelles.
      Qu’en sera-t’il alors de l’existence ou de la pérennité de ces cellules à ce moment là ?
      Pour avoir animé de nombreuses sessions sur « la gestion du stress » en situation de survie ou de conflits humains, j’ai pu constaté à quel point les personnes concernées pouvaient méconnaître leurs propres limites et leurs moyens psychologiques susceptibles de les aider à faire face à ce genre de situations, exceptionnelles j’en conviens !
      Il ne s’agit pas pour moi ici, de faire peur ou de décourager les bonnes volontés qui se présentent ou proposent de s’inscrire dans ce type d’actions de générosité et d’élan de fraternité, bien au contraire !
      Je n’ai malheureusement pas de solutions toutes faites à leur proposer pour apprendre à gérer cet ensemble de problèmes de leader-ship. Je souhaite au moins, qu’auprès de ces personnes volontaires, je puisse les rendre un peu plus conscientes de la notion de « responsabilité » et d’engagement, inhérentes à cette situation, particulièrement difficile et méconnue du grand public, qui les (nous) attend prochainement.
      Certaines personnes à cette occasion, se découvrirons où se révèleront de bons gestionnaires de groupes, (au mieux !) pour le profit de toute l’équipe. D’autres malheureusement seront (au pire !) déçues et abandonneront probablement leur charge « d’animation », laissant l’équipe orpheline se démerder toute seule, éclatée dans sa structure fraternelle, sans « père ni mère »
      Bonjour en ce cas, les dégâts individuels et collatéraux…
      Frédéric Vidal (fondateur de Solaris France) à certainement envisagé ces aléas de situations.
      Je lui ai écris pour connaître son avis et, autant que possible, y réfléchir ensemble et trouver des moyens pour y faire face.
      Bien à vous.
      Fraternellement. Yves

      • John. dit :

        D’un certain sens, c’est bien pour cela que l’on ne peut pas s’isoler, et créer une « communauté », la vague de conscience est toujours générale. On pourrait se prendre pour des autochtones, mais la situation est différente, ils ne se sont jamais métissés. Nous, c’est notre devoir d’assumer ce que nous et nos ancêtres ont semé.

      • Margelle dit :

        Bonjour Yves, vous décrivez ce que j’imaginais assez bien. J’ai connu un eco-village qui avait fait appel à des animateurs de communication non-violente pour pouvoir poursuivre leur entreprise. Je suppose qu’il faudrait insérer ce type de médiation dans chaque groupe pour qu’il puisse perdurer sans trop de casse.

  11. Françoise dit :

    Bonjour,
    Je suis très heureuse de faire partie de Solaris. Enfin des contacts directs, honnêtes, simples, pratiques, utiles et innovants! Ces échanges avec des individus très différents prêts pour je ne sais pas vraiment quoi, mais mûrs dans leurs choix et leurs actions. Pas d’adhésion politique, religieuse, financière, et autres, les seuls critères c’est d’avoir du coeur, on attend rien en retour, on est là si besoin est et ce concept me satisfait.
    Belle journée

  12. Zarathoustra dit :

    Pour Vous Lucie

    « Zarathoustra n’a aucune pitié ! »

    Il est libre Max !

    Il met de la magie, mine de rien, dans tout ce qu’il fait
    Il a le sourire facile, même pour les imbéciles
    Il s’amuse bien, il n’tombe jamais dans les pièges
    Il s’laisse pas étourdir par les néons des manèges
    Il vit sa vie sans s’occuper des grimaces
    Que font autour de lui les poissons dans la nasse

    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

    Il travaille un petit peu quand son corps est d’accord
    Pour lui faut pas s’en faire, il sait doser son effort
    Dans l’panier de crabes, il joue pas les homards
    Il cherche pas à tout prix à faire des bulles dans la mare

    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

    Il regarde autour de lui avec les yeux de l’amour
    Avant qu’t’aies rien pu dire, il t’aime déjà au départ
    Il n’fait pas de bruit, il n’joue pas du tambour
    Mais la statue de marbre lui sourit dans la cour

    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

    Et bien sûr toutes les filles lui font leurs yeux de velours
    Lui, pour leur faire plaisir, il leur raconte des histoires
    Il les emmène par-delà les labours
    Chevaucher des licornes à la tombée du soir

    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

    Comme il a pas d’argent pour faire le grand voyageur
    Il va parler souvent aux habitants de son cœur
    Qu’est-ce qu’ils s’racontent, c’est ça qu’il faudrait savoir
    Pour avoir comme lui autant d’amour dans le regard
    Il est libre Max, il est libre Max
    Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler
    « Hervé Cristiani »

    • Lucie dit :

      Pour Vous Zarathoustra…
      Très belle envolée !
      Oui, mais…
      Zarathoustra peut mieux faire.

      En ce jour, une pensée pour toutes les Lucie .
      Lorsqu’elle était enfant, sa grand mère Lucie lui causait beaucoup la nuit.
      (Son portrait accroché presque au dessus du lit de l’enfant.)
      Lucie n’osait rien dire de ses nuits de sueurs froides… la grand mère causait trop vite et Lucie ne comprenait pas. (Elle a compris bien plus tard.) Le temps a tout son temps.
      Schizophrénie ou bien ?

      Il est libre Max, il est libre Max
      Y’en a même qui disent qu’ils l’ont vu voler

      Lucie fait beaucoup mieux… Y’en a même qui disent qu’elle voyage en balai .
      Faut être bien fou quand même !

      Corinthiens 3:18
      « Que nul ne s’abuse lui-même :
      si quelqu’un parmi vous pense être sage selon ce siècle, qu’il devienne fou, afin de devenir sage »

  13. Zarathoustra dit :

    Pour Vous Lucie…
    « Quant à l’absence d’égo que vous évoquez, j’ai quand même quelques doutes. »
    Excellente question…
    Sur cette planète , Vous percevez le monde matériel aux travers de vos cinq sens et depuis votre prise de conscience de ce monde aux environ de l’âge de trois ans c’est à dire « votre véritable naissance » ; votre égo s’est naturellement structuré et c’est bien normal ; cela constitue la vie biologique, psychologique, déontologique afin de devenir un humain vivant socialement.
    L’être humain se construit avec les autres êtres humains vivant en plus ou moins bon terme dans cette société. Ceci constitue le principe d’individuation ; Lucie vit en France dans une certaine région à une certaine époque dans une certaine culture au sein d’une famille religieuse ou pas.
    Lucie est riche ou pauvre, elle vit ses amours ou n’en a pas, s’est trouvé conditionnée par son environnement puis a décidé de sortir de cette prison…

    Lucie et son égo se trouve dans le film de la vie et ce film de la vie ne serait pas sans cette prise de conscience chaque matin à son réveil.
    Donc à ce niveau l’égo est d’une grande importance surtout pour un enfant.

    Maintenant ; Pour qui choisi le chemin de l’éveil , il lui faudra bien un jour ; « Chevaucher le Tigre »

    Si vous contemplez un arbre vous ne pouvez pas être cet arbre car cet arbre est l’objet et Lucie le sujet. L’arbre n’a pas conscience de votre présence ( quoi que !!! ) mais Vous avez conscience de la présence de cet arbre…

    « Chevaucher le Tigre » signifie le passage du film de votre vie à l’écran sur lequel est projeté le film de votre vie.
    Vous devenez l’écran.. le film ne peut être sans la présence de l’écran mais l’écran est déjà là lorsque s’y projette le film ou les films.

    Ceci est à la foi d’une extrême difficulté et d’une simplicité enfantine ( Redevenez comme des enfant et vous entrerez dans le royaume ).
    En d’autre terme , chaque matin au réveil « Je » préexiste à la conscience individuelle de Lucie qui prend conscience du monde dans lequel elle vit.
    C’est à dire ; être témoin du témoin mais pour l’instant Lucie n’en a pas encore conscience.
    Cela viendra j’en suis sur…
    Votre conscience individuelle prisonnière de votre égo ( le film )ne peut exister sans la Conscience ( l’écran ) mais la Conscience est toujours présente mème en l’ absence de votre conscience ( expl ; le sommeil profond )
    C’est dans cette situation que l’on se trouve en total absence d’égo , ce qui signifie que « Vous êtes tout simplement » dans la Conscience mais en aucun cas Vous ne renierez votre égo…
    Cet égo que Vous adorez tout les matins dans votre miroir ( miroir ; miroir qui est la plus belle aujourd’hui ? ) et qui vous donne tant de plaisirs et tant de souffrances à travers vos cinq sens.
    Et je vous rassure votre cher , très cher petit égo viendra souvent vous taper sur les doigts pour vous remettre dans le droit  chemin du monde !!!

    Il n’y a aucunes difficulté mais une persévération à toute épreuve car l’égo est malin et ne lâche rien au point de préférer le suicide ; ce qui serait dommageable.
    Mais Vous verrez qu’au fur et à mesure ; « La Vie est Belle…. »
    Tout ce que Zarathoustra vous écrit ce jour Vous le possédez déjà mais Vous n’en avez pas encore conscience.
    De l’astral!! Zarathoustra l’a vécu et subit très jeune…
    L’astral est exactement l’envers de ce monde où vous vivez mais toujours en présence d’un égo bien souvent mégalomane , déstructuré perdu dans l’immensité du vide. Attention danger !!! Vous êtes toujours prisonnière de la « Matrice »
    N’oubliez jamais que c’est Vous le maître ; le monde est parce que vous êtes et Lucie est vraiment elle même que lorsqu’elle ne pense pas.
    Comprenne qui pourra…
    Avoir des yeux pour être aveugle et des oreilles pour être sourd !!!

    Mieux vaut porter le regard et écouter le son du silence.
    Lucie vaut mille fois mieux que cela… Cela la conduira au bonheur…

    « Êtes-vous bien sûr que nous n’avons que cinq sens ? »
    Bien sûr que nous avons plus que nos cinq sens pour appréhender le monde ici bas et l’autre ici haut ; tout est vibration.

    «  Je est un Autre »

    Zut !!! Spalt !!! Zarathoustra

    • Lucie dit :

      Pour Vous Zarathoustra…

      Les derniers neurones de Lucie doivent être ménagés, pas surmenés par le travail… Zarathoustra n’a aucune pitié !
      A grande sueur, Lucie tente de faire court avec ses pauvres mots… Zarathoustra mérite mieux.
      La plupart du temps nous voyons sans voir…
      Ce n’est pas le cas de Lucie, la plupart du temps elle voit sans les yeux…
      Normal quand on s’appelle Lucie !

      « Mieux vaut porter le regard et écouter le son du silence »…
      Lucie entend sans ses oreilles :
      « Dans le silence on entend que l’essentiel »

      « Lucie est vraiment elle-même que lorsqu’elle ne pense pas »
      En effet ! Lucie est vraiment elle même quand elle panse, elle ne pense pas.

      Quant au miroir…
      Lucie dans un recul de frayeur : « Mais c’est qui celle là !!! »

      Quant à l’arbre, à lui seul il mérite tout un chapitre.
      Tout est vibration.

      • Zarathoustra dit :

        Pour Vous Lucie
        Mais Non!!!
        Vos mots ne sont pas pauvres ; ils sont sincères et c’est votre plus grande richesse.
        Lucie voit sans les yeux ; c’est très bon signe…
        Lucie entend sans les oreilles ; c’est très bon signe…
        Quant au miroir…
        Lucie dans un recul de frayeur : « Mais c’est qui celle là !!! » ;
        Apposez lui un large sourire , la Vie est belle…
        Quant à l’arbre ;
        « Au pied de l’arbre, l’homme contemple ce monde qui le dépasse. Les frondaisons dans le bleu, les jeux invisibles sous terre. Air, temps et espace : depuis toujours, l’arbre est la mémoire mythologique et philosophique de l’homme. Depuis toujours, ce bruissement feuillu peuple ses histoires, ses images, ses livres pour petits et grands… »
        Par Cécile Desbois-Müller…

        Zut!!! Spalt!!!
        Zarathoustra

  14. SOBRAL dit :

    Bonjour,
    Solaris ressemble plus à un réseau de survivalistes confidentiel, qu’à un mouvement de solidarité et d’entraide.
    « L’Esprit SOLARIS, c’est souffler un vent qui chasse la peur, l’isolement, le désespoir et la détresse, partout là où ils se trouvent. » Cette initiative est basée sur la peur.
    Ok on a envie de changer les choses; de se relier, mais pas en restant mystérieux, alarmiste, findumondiste, approximatif. On devrait se rallier à des gens anonymes, sans égo ? depuis quand les humains n’ont pas d’égo ?
    « Or, dans tous les scénarios que nous avons envisagés et anticipés, le réseau SOLARIS apporte à chaque fois une réponse pertinente ».
    Si vous avez les solutions à tous les problèmes alors divulguez à tous, et pas dans des cellules ! Cela ne n’intéresse de faire partie d’une cellule ! pas besoin d’une boite de plus.
    Bonne continuation

  15. Zarathoustra dit :

    Pour Vous Lucie…
    Qui avez navigué dans les marécages obscures de la réincarnation…

    L’ autre rive et le nouveau paradigme;
    Le sens à donner aux évènements de chaque jour sachant que le « Réel » recule constamment aide à passer sur l’autre rive du « fleuve Léthé ».
    Le Maître est ; « Scénario ».
    Si vous pensez à tous les livres innombrables que l’on a écrit sur les prophéties :
    Prophétie de Nostradamus…
    Apocalypse de st Jean ; toutes les prophétie bibliques
    St jean de Jérusalem ; st Malachie…ect
    Toutes ces prophétie plus ou moins obscures révèlent toujours une part de faits tangibles.
    Pourquoi ? Parce que ce ne sont justement que des scénarios élaborés par la contre initiation.
    C’est à dire inspirées par les dieux à des hommes en mal de repères dans leur dualité.
    Le monde des dieux et le monde des hommes sont prisonniers de la dualité.
    d’où le danger de l’astral pour un non averti car la 4èmè dimension est bien prisonnière de la dualité ( la Matrice ). Dans la Matrice , le temps des Dieux est différents de celui des hommes.
    Dans la bible ; il est dit ; (2 pierre 3:8 ) , (je parle en exégète et non en croyant que je respecte )
    « Mais il est une chose, bien-aimés, que vous ne devez pas ignorer, c’est que, devant le Seigneur, un jour est comme mille ans, et mille ans sont comme un jour. »
    Donc deux milles ans de prophétie représentent deux jours pour les Dieux.
    Pour un homme, établir un scénario sur deux jours ne lui posera aucun souci avec de forte probabilité de faits tangibles.
    Il en est de mème pour les Dieux ; deux jours = deux milles ans.
    Donc , l’univers des anges gardiens restera toujours une interprétation individuelle ( je vais faire grincer les dents ).
    Maintenant pourquoi le sujet de la contre initiation ?
    Parce qu’il y a réellement une initiation…
    De tous temps , des Sages , des Chamans , des Hommes hors du commun ont portés témoignages.
    Ils se trouvaient , se trouvent aujourd’hui en contact avec la Source ; la Conscience.
    Dans ce Cela il n’y a ni espace ni temps. Cela est tout simplement.
    Ces êtres humains sont en totale absence d’Ego.
    Ce qui leur permet de naviguer sur les deux rives du « fleuve Léthé ».
    « Être du monde sans être du monde. »
    Être dans la Maya tout en étant dans la Conscience »
    Ces êtres humains hors du commun , n’ont jamais été des fondateurs de religions car ils se trouvent en dehors de la dualité bien que s’exprimant dans la Dualité.
    Ils porteront toujours témoignage ; ne seront jamais des « En seigneurs de religions »

    Et c’est là que ça se gâte et que commence la contre initiation.
    Pour fonder une religion ; il est nécessaire de s’appuyer sur la dualité pour convaincre le Bétail de Dieux ( je fais grincer les dents ) .
    Donc disposer d’ une personnalité hors du commun mais possédé par un Ego surdimensionné.
    Les trois religions monothéistes ainsi que le Bouddhisme ont été créé par de meneurs.
    Jésus ; Juif de naissance n’a jamais créé le Christianisme , c’est l’apôtre Paul , ect…
    Ainsi de Boudha , de Moïse ; de Mahomet…
    Ce n’est que lorsque je ne pense pas que « Je Suis » et ce n’est que bien après que Cela pense.
    Puis vient l’interprétation de Cela ;
    Dans la dualité par des Ego surdimensionnés et ainsi nécessairement la contre initiation indispensable au monde des dieux car la partie serait perdue d’avance.
    Et c’est là que ça se gâte et que commence la contre initiation.
    Contre initiation= falsification
    Mais pour la contre initiation , la partie est perdue car dans la dimension des dieux ;le temps n’existe pas , il n’ y a qu’information.
    La réincarnation est toujours dans l’interprétation…sauf lorsque les dires sont justifiés par les faits réel et concrets..
    Pour reprendre un poème sur ce site ;
    « Le souffle ambré de « l’insouciance »
    Déroute les obscures sciences.
    On recherche la vérité dans d’autres dimensions
    Que les bruyantes et fumantes spéculations
    Des docteurs et des spécialistes de l’oppression.
    Derrière les mots le sens dissimulé…
    Derrière les mots le sens oublié…
    Ou presque, il ne tient à rien que le tout change au tout.
    Tous nos rêves assemblés ne font que révéler:
    La vie est du côté de la vie
    Et ceux qui gardent espoir l’ont bien compris. »

    On ne se baigne jamais deux fois dans le mème fleuve ( Héraclite )
    Votre naissance biologique ; à telle date dans un endroit précis ( espace -temps ) vous a fait chuter dans la dualité…
    Puis pendant environ deux ou trois ans votre cerveaux a emmagasiné les engrammes (mémoires biologiques ) au travers de vos cinq sens .
    Puis soudain , votre prise de conscience du monde est apparue dans lequel vous étiez déjà identifié avec votre corps au travers de vos cinq sens .
    C’est ici à ce moment précis que vous êtes tombé dans la souricière de la » Matrice » jusqu’à ce jour.
    Donc à chaque réveil au matin , Vous êtes déjà identifié à votre corps , ce qui vous permet d’être instantanément identifié à toutes situations dans le monde ( votre monde ) avec tous ses dangers.
    C’est la peur instinctive qui vous fait identifier aux situations du monde et cela est normal…( La peur psychologique est une construction mentale , donc n’existe pas )
    C’est la plus grande erreur… Mais cette erreur est normale car c’est elle qui vous permet de vivre.
    Ce que j’appelle « traverser le « fleuve léthé » avec tous ses remous ou être une petite bulle surfant sur les vagues de l’océan calme ou tempétueux.
    Donc ; Le monde est votre interprétation…

    Ne pas toucher impunément à certaines choses comme le dit si bien Jean Robin
    L’astral est exactement l’envers de ce que je vous décrit avec exactement les mèmes termes.
    On y traverse le mème « fleuve léthé » avec les dangers cents fois plus important car les forces en jeu ( entités ) sont la plupart inconnues.
    L’astral est du domaine de la croyance ; Vous attirez ce à quoi vous croyez…Grande erreur !!
    Vous êtes sur le chemin inverse du principe de réalité car dans cette Matrice ( l’astral ) vous êtes toujours dans la dualité.
    Vous êtes en parfaite identification avec les situations ( fantômes ) , les interprétations, les espoirs toujours déçus et surtout avec votre Ego toujours en quêtes de sensations dans ce monde de l’astral.
    Plus vous naviguerez dans ces eaux troubles , plus vous y laisserez des plumes au risque d’y perdre à jamais votre psyché pour sombrer dans la folie.
    C’est ainsi que l’on s’éloigne de la Source…
    Aucun être humain ne peut se prévaloir la maîtrise de l’astral et si c’est le cas , cela relève d’un Ego totalement démesuré ou schizophrène .
    Donc le monde de l’astral est votre interprétation….

    Car la pierre noire se trouve en chacun d’entre nous…

    Zut!!! Splat !!!
    Zarathoustra

    • Lucie dit :

      Pour Vous Zarathoustra…

      Très intéressant, votre point de vue.
      Nous avons quasi le même niveau (6ème) sauf que…
      Vous avez beaucoup étudier, respect donc.
      Je tente de faire court, par respect pour le Passeur (Le temps est à l’action .)
      Les religions sources de discordes, émanent de croyances, toutes bonnes à étudier. Ce que je n’ai pas fait. (tant pis pour moi .)
      Il vient un temps ou l’on a plus besoin de supports (images, vénérer des Sages, etc) Plan d’évolution que nous atteindrons tous, un jour.
      Bernard de Montréal cause très juste quant au plan de l’astral.
      Vous évoquez beaucoup ce plan : L’auriez-vous expérimenté ou juste étudier.
      Convenons qu’il en faut du temps pour expérimenter et ensuite étudier tous les plans.
      Je pense que la nature est bien ordonnée… On commence par les bas-fonds et ainsi de suite (on a tout le temps)
      Le discernement aide à reconnaitre ce qui est intelligent, ce qui émane des bas-fonds.
      « La réincarnation est toujours dans l’interprétation…Sauf lorsque les dires sont justifiés par les faits réels et concrets… »
      Je vous rejoins sur ce point.
      Exemple : Quand il s’agit d’une connerie, je suis sûre que cela émane bien de Moi . Quand une intelligence se manifeste (on l’appelle comme on veut), alors, il s’agit bien d’une intervention extérieure. De cela, je n’ai aucun doute.
      Quant à l’absence d’égo que vous évoquez, j’ai quand même quelques doutes.
      Peut-on vivre ici-bas sans une once d’égo ? Au moins pour tenir debout.
      « Être du monde sans être de ce monde »… Avec de « petits travers » tout de même, si petits soient-ils. Enfin, ce n’est que mon avis bien sûr.
      Pour finir :
      Êtes-vous bien sûr que nous n’avons que cinq sens ?

  16. John. dit :

    On approche 2022, je ne sais pas vous, mais connaissant la passion de nos élites pour la numérologie (222, 666), je le sens mal.

  17. Agathe dit :

    Bonjour ça y est je suis bénévole chez solaris. Je fais ma première réunion lundi prochain. Belle journée à tous

    • Lucie dit :

      Bravo Agathe !
      Pour l’heure, je réfléchis à ce qu’il m’est possible d’offrir au réseau SOLARIS.
      L’esprit Solaris c’est peut-être aussi un témoignage :
      Depuis des mois je n’ai pas accès au logis de ma mère (foyer logement).
      92 ans en fauteuil roulant. Il ne lui reste que ses facultés mentales, ce qui lui permet encore d’échapper à l’Ehpad.
      Aujourd’hui même, malgré le froid, je la réceptionne à la porte de l’établissement
      pour la voir encore un peu et l’emmener faire un tour en voiture, il ne nous reste que ça !
      Depuis des décennies ma mère échappe à tous vaccins pour intolérance.
      Certificat du médecin traitant qu’elle garde à portée de mains, au cas ou…
      Elle n’a pour l’heure jamais pris une grippe, pas de virus en vue malgré de nombreux passages aux urgences et hôpitaux pour raison cardiaque.
      Très vigilante à refuser certains médicaments qui lui furent presque imposés…
      Elle vit cloitrée chez elle et ne peut participer à la vie sociale du foyer, malgré son certificat. Autant dire qu’elle crève de solitude.
      Avec ce qui plane dans l’air, elle craint d’être harcelée à l’injection malgré son certificat qui n’est pas de complaisance.
      Nous devons donc anticiper jusqu’à prévoir un autre avis médical confirmant son intolérance.
      J’envisage même la présence de témoins et de médias (contacter un journaliste)
      Pas question d’injection qui lui serait sans doute fatale.
      J’ose espérer que nous n’en viendrons pas là !
      Mais, tout est possible désormais.
      L’esprit SOLARIS c’est peut-être ça aussi… Témoigner.

      • Le Passeur dit :

        Il y a un passage dans le chaos. Il y a plus de 10 ans, je disais que je ne connaissais pas la chronicité des évènements, mais je parlais du chas de l’aiguille par lequel nous allons de voir passer, c’est plus que d’actualité :
        http://www.urantia-gaia.info/2011/08/25/le-passage-du-chas/
        http://www.urantia-gaia.info/2015/01/09/le-chemin-dans-le-chaos/

        • John. dit :

          Si jamais j’ai raison, et qu’il y en a approximativement pour 200 ans, ça va être terrible quand même.

          • Lucie dit :

            200 ans, n’est ce pas le temps qu’il a fallu pour réduire l’Egypte à néant… famine etc. ?

          • John. dit :

            Ah l’égypte antique, sujet complexe, tout le monde s’y casse les dents. Le brouillard est tellement épais que je ne le prendrai jamais en référence.
            L’égyptologie nous dit que cette civilisation a évolué à l’envers, plus le temps passe, plus ils régressent. Ca n’a aucun sens.
            Tout ce que je sais c’est leur mythologie a clairement des similitudes avec celle de la Bible, et que le plateau de Gizeh est totalement anachronique.
            Après pourquoi, comment, dans quel ordre, le sujet passione depuis longtemps, il y a beaucoup de théories. Et honnêtement, je ne sais pas.
            Je ne regarde jamais dans le passé, je fais un blocage à éventuellement voir mes vies antérieures, je ne veux pas. Du coup j’ai étudié le sujet, je connais tout ce que l’on en dit.
            Mais je n’ai aucune certitude.

            • Lucie dit :

              haha, John…
              C’est bien vrai que les certitudes il faut s’en méfier comme de la peste !
              Et pourtant…
              Au sujet de l’Egypte, de passionnants écrits
              dans les fameuses lectures d’Edgar Cayce qui nous renseigne quant au karma de la France.
              Il dit que beaucoup d’âmes d’Egypte se trouvent en France, d’ou l’engouement des Français pour l’Egypte.
              haha, John…
              Les vies antérieures mieux vaut les laisser de côté, au risque de se perdre…
              A moins que ce soit très utile de le savoir pour notre avancement.
              Enfin, ce n’est que mon avis.
              Par expérience non volontaire, je Sais que cela m’a fait plus de mal que de bien.
              Sans doute une histoire de karma… hum.

              • Margelle dit :

                Du coup j’ai une question, Lucie. Est-ce que ton expérience t’a été utile, même si elle t’a fait un peu de mal ? Pour moi, toutes les expériences sont bonnes, mais je peux me tromper.

              • Lucie dit :

                Pour te répondre Margelle…
                « on ne nous donne que ce que nous pouvons supporter. »
                Bien sûr, très utile pour moi …
                Mais à quel prix !
                Voyager dans nos incarnations avec le risque de beaucoup de larmes et de joies à la fois…Confrontés à vivre et peut-être à terminer un chapitre…
                ça peut faire perdre beaucoup de temps ici et maintenant.
                J’ai envie de dire que ce n’est sans doute pas pour rien que je suis amputée de cette belle faculté qu’est l’intellect, fruit de l’instruction… Enfin, il me semble.
                Avec le recul, je ne donnerai ma place à personne.
                Mais bon sang que c’est cuisant de vivre ici bas et ailleurs…
                Bonjour le voyage !
                Bien à toi, Margelle.

              • Zarathoustra dit :

                « Voyager dans nos incarnations avec le risque de beaucoup de larmes et de joies à la fois… »
                « ça peut faire perdre beaucoup de temps ici et maintenant. »

                BJR Lucie…
                « Je Suis » votre serviteur…
                Je m ‘inclinerai devant Vous pour vous laver les pieds et me relèverai pour parfumer votre chevelure d’un parfum des plus inestimable.
                Entrez dans votre chambre pour évoquer votre prière ; la Vie
                C’est un Don inestimable que vous a offert la « Source »
                Il suffit de fermer les yeux et de poser votre regard sur l’écran noir ( bleuet ) de votre conscience pour y percevoir les myriades d étoiles perdue dans l’infini.
                Ainsi Vous écouterez le Son du Silence et cette dualité «  lumière-silence » vous coulera doucement dans la Conscience.
                Vous ne vivrez plus dans un pseudo passé plein de mélancolie…
                Vous ne vivrez plus dans un pseudo futur nourrissant une imagination infertile ..
                Vous ne vivrez plus dans un présent falsifié par le voile de la maya.
                Vous vivrez dans l’instant ; cette Présence qui ne cesse de vous interpeller au plus profond de votre Cœur depuis votre naissance et que vous avez bien vite oubliée…
                Vous effacerez ainsi ces images mentales de pseudo réincarnation de pseudo maîtres , de pseudo gourous et surtout ces images mentales qui vous promettent des châteaux en Espagne..
                Oui ! qu’il est difficile bouleverser notre raison raisonnante… Cette pensée logique ennuyeuse qui bavarde en nous faisant tourner sans cesse; sans boussole dans ce monde , comme l’âne de la noria…
                Vous n’êtes pas : « amputée de cette belle faculté qu’est l’intellect,fruit de l’instruction… »
                Il vous suffit de retrouver la clarté de votre intellect qui est toujours présente au fond de vous depuis des myriades d’années. Ne cherchez pas à l’extérieur , tout est en vous , il suffit de nettoyer cet intellect pour ne plus subir la dissonance cognitive.
                Zarathoustra n’a pas été à l’école ou si peu ( niveau 6ème ) car ensuite tout a basculé.
                Alors brillera ce Soleil au fond de votre Cœur et vous ne pourrez plus vous empêcher de rayonner non seulement l’amour dualité qui structure notre petit Moi mais surtout L’Amour Conscience que vous apportera chaque seconde d’émerveillement…
                Vous retrouverez cette fraîcheur , cette spontanéité que l’on retrouve chez un petit enfant…
                « Si vous ne redevenez pas comme ces petits enfants , vous n’ hériterez pas du royaume. »
                Plus de frontière , la fantaisie pure, le meilleur des vaccins. Vous apprécierez ce farfelu qui vient envahir votre sommeil au cour de ces rêves initiatiques.. et surtout vous ne chercherez pas à comprendre ces rêves avec votre mental dévoyé mais vous vous inclinerez pour porter un large sourire car vous aurez compris que « l’Autre » vous fait signe.
                Non ! Lucie ; Ici il ne s’agit pas de pensée oiseuse , de raison raisonnante mais d’un art de vivre dans la transcendance/ immanence pour satisfaire à la fois la raison et l’intuition immédiate dépourvus de tout conditionnement préalable..
                Zut !!! Splat !!!
                Zarathoustra

              • John. dit :

                Perdre l’intelect, je ne sais pas la définition que vous mettez derrière ce mot mais c’est impossible.
                Un humain c’est 4 niveaux de conscience, l’instinct, l’émotion, la raison (l’intelect/ l’ego), la conscience métaphysique. Le dernier on l’a pas encore vraiment développé à 100%.
                Tous les mammifères ont instinct/émotion/raison sans exception.
                Un insecte c’est juste l’instinct.
                Un arbre c’est juste l’émotion.
                Un reptile c’est instinct/raison.
                Le métaphysique, nous sommes les seuls.

              • John. dit :

                On évolue tous, je n’ai pas 36 exemples, mais au moins 1, les insectes sont entrain de développer la conscience émotionnelle. Ils en sont loin mais ça commence. Instinct/émotion, sans raison, ça n’existe pas encore. Chaque espèce avance à son rythme.

        • Lucie dit :

          En effet, à lire et à relire !

          • Lucie dit :

            Il manque la case : Répondre.
            (J’ai pas dit qu’il me manque une case quand même, quoi que…)
            Du coup, je ne sais où mon post va atterrir.
            Pour Zarathoustra :
            « Il vous suffit de retrouver la clarté de votre intellect qui est toujours présente au fond de vous depuis des myriades d’années. »
            Mon intelligence me dit que vous envoyer un réconfort à mon âme, du coup vos mots me touche en plein coeur.

            Pour John :
            L’équilibre, quelle alchimie !
            Intellect, intelligence, instinct et intuition.
            Pour les insectes, il parait que c’est bon d’en manger pour la santé (là, je passe mon tour)
            Je préfère dévorer les écrits de Maurice Maeterlinck: La vie des termites, la vie des abeilles.

            • John. dit :

              haha Lucie les messages se réduisent au fur et à mesure sur l’horizontal, du coup à un moment il faut « répondre » par le haut, mais ne vous inquiétez pas le fil des messages fait que de toutes façons, on le verra pour ceux qui suivent.
              Je vous dis que les insectes développent la conscience émotionnelle, et vous parlez de les manger, ça m’aura fait beaucoup rire au moins.
              D’un autre sens, c’est peut être pas anodin que l’élite mondialiste veut nous faire manger des insectes. Ils font tout pour que l’on ne développe surtout pas le creuset métaphysique, alors de là à ce qu’ils veulent tuer le creuset émotionnel des insectes, ça ne m’étonnerait pas.
              Parfois je me demande, avec mes 36 ans je suis comme un cadet ici ou pas, vous avez tous plus de 50 ans, c’est probable.

              • Lucie dit :

                Mon doute se confirme, John…
                Il doit me manquer une case, des choses simples échappent à mon esprit.
                Tant mieux si malgré moi je fait rire… On en a bien besoin actuellement, avant de rire jaune.
                Pour sûr John…

                Adorable cadet la tête déjà bien remplie.
                Avec tout mon soutien quant à l’évolution pour ta santé.
                Tu peux me tutoyer, j’aurai l’air moins vieille.

              • John. dit :

                Oh mais c’est super mignon Lucie, et je ne suis pas facile à toucher, là j’avoue ça a fait mouche haha.
                Pour le « manque une case », en ce cas là ça doit être la bonne, vu le niveau.
                Le vouvoiement est de rigueur par contre, quand bien même vous auriez 20 ans, je vouvoie toujours sur internet, dans les magasins, dans les lieux administratifs.
                A l’inverse je ne vouvoie jamais en face à face, dans le cercle privé. Ca choque parfois d’ailleurs. L’âge ne m’importe pas du tout.
                Bisous.

        • Lisa dit :

          Waouh! Je viens de relire ces deux textes et ça fait du bien. Les piqûres de rappel ne sont pas toujours mortelles🥴bien au contraire , elles recentrent sur l’essentiel.
          Merci.

        • Vally dit :

          Bonjour, je te suis depuis très longtemps et toute ma reconnaissance pour ce que tu as partagé. Ici en Nouvelle-Caledonie, le réseau solaris n’est pas présent, j’ai envoyé un mail mais pas de retour, nous sommes nombreux ici aussi à souhaiter nous mettre en action. Je te remercie par avance si tu veux me contacter.

      • John. dit :

        J’ai la maman d’un ami, 70 ans, qui a un problème au coeur, elle a déjà du faire une opération à coeur ouvert. Son médecin lui déconseille fortement le vaccin. Elle était encore malgré tout très active, gymnastique, natation, elle ne peut plus rien faire, pass sanitaire oblige. Résultat, elle grossit à vue d’oeil.

        Il y aussi mon cas à moi, c’est différent ici mais honteux. Je dois me faire opérer, je refuse le vaccin ou tout test pcr. Du coup le chirurgien refuse de m’opérer.

        • Margelle dit :

          Pourquoi honteux ???

          • John. dit :

            Pour moi, ne pas vouloir opérer quelqu’un et risquer de le tuer parce qu’il ne se soumet pas à la dictature sanitaire. Je comprends même pas pourquoi je dois m’expliquer ici.

            • Margelle dit :

              Excuse moi John, en effet j’avais entendu le « honteux » dans un autre sens… j’ai souvent un problème de double lecture.. dont je dois tenir compte en permanence, ce qui explique bien des embrouilles d’entendement. Je ne connais bien sûr pas ta situation, mais envisages-tu des recours, des actions ? (tu n’es évidemment pas obligé de répondre)

        • vivianne dit :

          il y a dans l’air une certaine colère, voir une colère certaine les piquousés sont en colère
          surtout les jeunes, quoi ? ils ont tout fait comme il faut :deux piqures voir 3 et quoi ? on leur interdit les rassemblements, on ferme les boite de nuit, on ne pourra pas fêter la nouvelle année tous ensembles à danser, alors qu’on a tout bien fait comme le demande le gouvernement qui a promis la vie d’avant avec les vaccins, mais il n’en est rien
          alors que les meetings politiques se passent sans pass sanitaire, sans jauge, voir sans masque, on leur interdit de faire la fête !ça ne se passera pas comme ça on vous le dit… la colère gronde sourdement parmi la population jeune qui commence à ouvrir les yeux Enfin!!! lueur d’espoir ?

          • John. dit :

            La colère est là, l’action par contre pas du tout, surtout en France, tout le monde pense que les élections peuvent changer quelque chose.
            Je déteste l’espoir parce que de facto il mène au désespoir. Pessimiste ou optimiste, pour moi c’est pareil, c’est un point de vu d’observateur et non d’acteur.
            Ce qui compte c’est e recentrer en soi, on n’a plus le choix.

  18. Zarathoustra dit :

    Tutoriel Solaris;
    « Poste cb 40 canaux AM/FM 27 Mhz. La puissance est limitée à 4W sans licence ou davantage avec licence. A vous de voir.
    La marque President est très présente sur le marché et l’on trouve des postes cb neufs pour moins de 100 euros comme les Présidents Teddy ou Jimmy, utilisation simple.
    Il y a aussi la Albrecht AE 6110 qui fonctionne très bien »

    Bonjour Passeur
    Pour une bonne efficacité ; Stratégie ; communication ; moyen; éthique…

    Concernant la communication au sujet des postes CB ( quand internet sera coupé )

    1) Définir une fréquence commune pour tous les postes CB comme nous le faisons en aéronautique concernant la fréquence de détresse commune à tous les pilotes… Quel que soit la position du détenteur du poste CB.

    2) Attribution d’une fréquence perso pour chaque membres Solaris…

    Ceci est le minimum pour rendre les processus opérationnels et efficaces

    Bien à Vous
    Zarathoustra

  19. Agathe dit :

    Bonsoir Le Passeur,

    Contente de connaître solaris. Je voulais vous dire qu’aujourd’hui j’ai bénéficié d’une séance de la chambre à tachyons de Gwen en Bretagne (technologie extraordinaire que je vous invite à découvrir sur leur site le jardin des pléiades. Je suis certaine que cela va vous intéresser. Merci pour votre aide bienveillante.

  20. Magnifique initiative! Ce réseau Solaris est LA SEULE SOLUTION POSSIBLE pour que les communautés se rejoignent en dehors des conflits et des ambitions de toutes sortes qui ont fait dégénérer nos sociétés depuis des siècles et des siècles. Je viens d’écouter l’émission radio dans laquelle Frédéric Vidal explique le mode de fonctionnement de cet univers multidimentionnel de bienveillance en formation. Nous en revenons à la base des valeurs humaines les plus précieuses. Pas de chefs, pas de possibilité de noyautage. Seulement l’exercice d’une pratique quotidienne pour renouer les gens les uns aux autres. Je reste à l’écoute et prendrai contact. En bonne amitié, André Chenet, de Buenos Aires.

  21. Magnifique initiative! Ce réseau Solaris est LA SEULE SOLUTION POSSIBLE pour que les communautés se rejoignent en dehors des conflits et des ambitions de toutes sortes qui ont fait dégénéré nos sociétés depuis des siècles et des siècles. Je viens d’écouter l’émission radio dans laquelle Frédéric Vidal explique le mode de fonctionnement de cet univers multidimentionnel de bienveillance en formation. Nous en revenons à la base des valeurs humaines les plus précieuses. Pas de chefs, pas de possibilité de noyautage. Seulement l’exercice d’une pratique quotidienne pour renouer les gens les uns aux autres. Je reste à l’écoute et prendrai contact. En bonne amitié, André Chenet, de Buenos Aires.

  22. Le Passeur dit :

    Il y aura bientôt beaucoup de détresse. C’est ainsi, les choix ont été faits. Tout le chemin a conduit chacun exactement là où il doit être. Un rendez-vous avec soi-même.
    Il importe désormais de se tourner vers ce monde auquel vous aspirez.

    • Lucie dit :

      Beaucoup de détresse :
      De plus en plus, je remarque que les gens ne sont pas à leur travail…
      Dans tous les domaines, même dans les hôpitaux ou j’ai dû assister ma mère durant ces deux dernières années.
      Avoir sans cesse les yeux derrière la tête pour rattraper des erreurs, voire des fautes, comme si tout le monde s’en fout… des zombies, en somme.
      Usant !
      Tout est tellement flagrant que je me pose la question :
      Est-il possible que ce soit moi qui attire ce genre de situations ?

      • John. dit :

        Bah pour le coup, non Lucie, c’est généralisé, bienvenue dans le nouveau monde. Si vos amis sont comme ça peut être, mais des personnes extérieures, on le voit tous.

  23. John. dit :

    Le passeur, mon frère, on a besoin de vous, chaque conversation devient plus intéressante avec votre participation. Etre un leader n’est pas une chance mais une malédiction, toujours est-il que vous pouvez l’être. Ecrire des textes qui vous prennent 2 ou 4 heures, je ne sais pas, ou prendre 10 minutes pour écrire un texte sincère forcément. 10 minutes on s’en fout mais soyez avec nous.

    • Le Passeur dit :

      Déjà, je ne suis pas un leader, mais un passeur. Ensuite, le développement de Solaris me prend tout mon temps. Le temps est à cette action, pas au blabla.

      • John. dit :

        Non, vous ne voulez pas l’être, un passeur, je sais très bien que vous savez que ça ne veut rien dire. Vous vous investissez dans un nouveau réseau ça par contre, c’est cool. Bisous.

        • John. dit :

          Entendre un leader dire, je ne suis pas un leader, oh mon frère, comme si cette décision vous incombait, ça n’est pas le cas, regardais l’enthousiasme autour de vous, je vais me répéter mais c’est une responsabilité, rien d’autre.

          • Le Passeur dit :

            Nous avons toujours le choix en toute chose et le mien est de transmettre et de semer, rien de plus. Chacun arrose ou pas ce qu’il veut et les éventuelles projections des uns ou des autres ne sont que leurs choix à eux.

  24. andj dit :

    salut le passeur, merci pour vos infos que je suis depuis des années. ce réseau solaris m’a interpellée, pourtant en voyant un admin de la cellule de l’aude, je vois un gars qui vit à bugarach et qui promeut une vision spirituelle très « astral » de lumière je trouve… si ce réseau solaris est récup en arrière par les égrégores de lumière avec leur lot de belles intentions? je me questionne sur ce que ça va donner. à mon sens, et pourtant je vous ai vu le souligner maintes fois dans vos billets, l’unification de l’être passe par l’alchimie personnelle, il n’y a rien dehors qui ne soit changé sans qu’on transmute dedans. seul job à faire… avant d’imaginer des solutions collectives avec une volonté égotique qui ne serait pas complètement alignée avec le soleil de l’Esprit. le mot solaris invite à cela, un alignement solaire? pourvu que… ça demandera une maitrise et une clairvoyance, tout groupe générant un branchement astral, à déconstruire par ceux qui seront tentés d’emmener les autres dans des projets. j’aimerai votre avis bien à vous 🙂

    • Le Passeur dit :

      Ne compliquez pas intellectuellement les choses. Une communauté humaine est ce qu’elle est. Comme indiqué dans « l’esprit solaris », chacun laisse comme il peut son ego au vestiaire afin de s’aligner sur un palier plus élevé. Il y a urgence à recréer le lien entre les hommes et aider tout le monde très concrètement à aller vers sa propre souveraineté.

      • andj dit :

        merci pour votre réponse cher passeur. ma question ne me semble pas intellectuelle puisque la gnose est un vécu de chair de corps de larmes de douleur… vous le savez et c’est bien de cela dont je parlais, on ne peut pas mettre un ego au vestiaire sans descendre dans ses obscurités. ce que peu de gens sont prêts à faire puisque le déni émotionnel que l’on porte, même si on veut le mettre de côté, est toujours là en train de nourrir la polarisation adverse. ça ressortira à un moment ou un autre dans le monde « extérieur ». on veut être efficace concrètement justement, d’où mes questions. si on veut sortir du paradigme ancien et faire advenir une possible union, ça se passe en synchro en soi et dans le monde, à mon avis… et si solaris est l’expression de cela super tant mieux alors! je vous souhaite le meilleur

    • John dit :

      C’est vrai qu’il y a un côté comme ça chez 99% des humains, vouloir intellectualisé toutes les idées. C’est pourtant beaucoup plus simple, la conscience unique nous veut differents. Pas que certains ont raison et d’autres torts, mais on a le droit qu’ à un petit morceau du gâteau. Si on veut voir la beauté du gâteau en entier, il faut se regrouper, c’est comme ça.

  25. Margelle dit :

    Et je demande, car pour moi j’y ai répondu, s’il n’est pas possible d’être les 2 à la fois. Bien sûr c’est un peu acrobatique, mais on peut y arriver… sans doute moins bien que d’être d’un seul bord. Mais ne sommes nous pas ici, là, sur terre, pour allier les contraires ? ou du moins réunir les différences. Je suis assez d’accord avec Alain Thomas, je suis aussi réinfocovid et tous ceux qui soulèvent les lièvres. Ils sont quelques uns.
    Par ailleurs, se pose aussi la question de l’honnêteté et surtout la lucidité totale. J’ai à l’esprit l’expérience que viennent de traverser Alice P. et son ami Sylvain, de One Nation, qui après avoir obtenu de l’Univers le terrain de 200 ha, juste ce qu’ils avaient demandé, ont été refoulés par les habitants des environs qui se sont élevés contre leur venue. Je me demande si Alice et Sylvain ne les ont pas un peu trop méprisés, dénigrés, de rester tels qu’ils étaient, alors qu’ils se pensaient totalement bienveillants… Une part d’ombre en sorte à éclairer sans doute. Pour l’instant ils ont abandonné leur projet. Ils vont certainement méditer cet échec. Je n’ai pas de nouvelles d’eux à ce jour.

    • Le Passeur dit :

      Il y a en effet beaucoup de déni. Ce n’est que la Conscience qui donne le « la » de notre fréquence vibratoire. Ce n’est pas l’intention, pas plus que l’idée de se maintenir dans une forme de joie insouciante.
      Et la Conscience amène à l’ancrage, à l’observation des réalités qui nous entourent et leur prise en compte.

  26. Yannick dit :

    Merci le Passeur, TOUT est dit.

    Cependant pendant cette autre voie l’ancien perdure, il est fort à parier que quand l’ombre aura repris des forces, elle viendra chercher les déviants, non ?!

    Bien sûr cela est une simple vision horizontale des choses…

    En toute âme-itié, Yannick.

    • Lucie dit :

      En effet, Yannick…
      Cela est une probabilité .

      • Lucie dit :

        N’ayons pas peur !
        La Liberté a un prix…
        Au pire :
        La prison ou l’internement.

        • John. dit :

          C’est à la fois une métaphore et une réalité, mais l’ombre n’existe qu’en l’absence de lumière, elle n’a aucune force en elle même.

          • Séb dit :

            Exactement!
            L’ombre joue un rôle des plus importants: celui de permettre à la lumière de prendre conscience d’elle-même.
            Notre planète fait partie d’un programme extrémiste dans ce cadre de « coupure de la source ». C’est pourquoi les limites « ordinaires » d’involution/densification/séparation/ … ont pu y être largement dépassées.
            Mais l’horlogerie cosmique, tel un réveil qu’on programme pour se lever le matin (et dans notre cas s’extirper d’un cauchemar), a sonné la fin de cette expérience asymétrique.
            Désormais, un retour à l’équilibre ombre/lumière n’est plus évitable. Chaque jour, les forces obscure, qui sont dominantes depuis des millénaires, perdent du terrain, sans rien pouvoir faire d’autre que déployer toute leur capacité de manipulation, afin d’utiliser le pouvoir créateur des humains (ce dont ces forces sont dépourvues). Chaque jour, de nombreuses entités intégrées aux forces involuantes se souviennent de leur origine divine universelle, recouvrent une partie de leur identité multiple.
            Et dans ce processus de recouvrement identitaire, chacun d’entre nous est amené à équilibrer ses deux polarités.
            Enfin pour répondre plus directement à Yannick (et Lucie): lorsque nous connaîtrons le paroxysme de l’ignominie, de l’innommable même, tant cela est tellement abject qu’aucun mot n’existe pour l’exprimer, alors ce sera bien, car cela indiquera que le retour vers l’équilibre est amorcé. Bien sûr ce genre de processus ne suit pas une courbe bien lisse, mais plutôt en dents de scie, car de nombreux petits cycles (liés essentiellement aux astres, dont la Lune) interviennent.
            Il faut avoir une vision d’ensemble pour aborder sereinement les évènements, un peu comme dans le cadre d’un accouchement. Pour une mère, chaque contraction peut sembler être une agonie…
            La vision d’ensemble ne peut venir d’un regard tourné vers l’extérieur de notre corps, mais de ce regard intérieur qui nous permet de remonter l’arbre d’incarnations auquel nous sommes rattachés. Autrement dit: si tu n’es pas encore parvenu à te « rebrancher », te retrouver emprisonné, physiquement parlant, peut être un tremplin formidable pour ce faire. Alors que craindre?

            • Yannick dit :

              Merci pour vos retours ; pour compléter, je ne vois pas pour ma part un retour à un équilibre une fois que l’humanité aura touché le fond (très certainement dès le courant de 2022) mais une réinstallation progressive mais constante à la pleine Lumière ; ainsi il en sera fini de l’expérience de la dualité, en tout cas sur cette terre et dans notre système solaire à minima… en attendant prendre de la hauteur sur tous les événements extérieurs sera dès plus sage.

              En toute âme-itié, Yannick.

              Note: de sortir aussi de la seule vision horizontale des choses, comme je le précisais, car nous sommes avant tout des êtres multi-dimensionnels et donc les choses se jouent sur un échiquier en 3D (même si nous n’en avons pas encore la pleine conscience, 😉 ).

  27. Muriel dit :

    Merci d’avoir relayé cette information !

  28. Salvia dit :

    Excellente nouvelle! Je me demandais comment pouvoir être au courant des besoins d’autrui.
    Merci pour cette belle initiative qui n’est pas un combat mais une initiative créative pour nourrir le « futur futé » ( selon Philippe Guillemant…)

  29. alain thomas dit :

    Des collectifs se forment déjà dans le pays et bien au-delà.
    Cette crise a permis de saisir l’opportunité de rencontres.
    On parle d’une monnaie virtuelle, de permaculture, mais aussi d’instruction en famille, de cercles divers où il est possible de se préparer.
    La lutte est permanente et rien ne pourra stopper ce formidable élan d’humanité…

    • Le Passeur dit :

      Oui, mais là c’est un outil de reliance entre tous et un annuaire permettant de répondre rapidement aux besoins de chacun.

      • alain thomas dit :

        Je ne trouve rien sur l’Esprit Solaris.
        Mon collectif est Réinfocovid.

        • Le Passeur dit :

          ?? Il y a un lien vers le site.

          • alain thomas dit :

            Oui pardon, j’ai sauté le lien sans le voir … l’âge probablement.

            C’est formidable de voir à quel point les êtres humains, (une minorité comme toujours) possèdent la sagesse du discernement.
            C’est un peu comme si certaines âmes, sans se le dire, se regroupent instinctivement ou intuitivement.
            C’est l’instinct de survie en fait.
            Il y a aussi peut-être cette facilité de connexion à notre être divin ou sacré, profondément ancré mais si proche … et qui nous guide.

            Le collectif Réinfocovid existe depuis plus d’un an et c’est exactement la même chose que l’esprit Solaris, sauf que son organisation fait qu’aujourd’hui, le maillage est physique, ça fonctionne.

            Il y a plusieurs cercles avec des ateliers, des actions ; la base est l’entraide, l’instruction en familles et la préparation à ce qui pourrait arriver.
            Nous sommes presque prêts, en somme.
            Je dis « presque » parce que nous ne savons jamais comment le « chaos » va arriver.

            La monnaie virtuelle a déjà un nom, les compétences sont identifiées, le réseau est interconnecté.

            Le pouvoir en place, (je le mets au singulier car il est clair que les nations du monde se sont réunies pour avoir proclamé la naissance du nouvel ordre mondial) cette gouvernance donc est basée sur le contrôle des populations grâce à l’intelligence artificielle et le transhumanisme.

            Nous n’y échapperons pas sauf que des hommes et des femmes, particulièrement des femmes, se battent pour maintenir le vent de la Liberté et le respect du droit à tout être vivant de circuler, avec sa propre pensée, sa propre expression et sa propre opinion.

            Certes beaucoup contestent le fait qu’il serait possible de perpétuer l’espèce indéfiniment et c’est bien sur ce point qu’un malentendu persiste.

            Des hommes comme le Dalaï-lama entre autres, pensent qu’il y a « trop de monde » sur la terre … peut-être … mais ce n’est pas à une poignée d’hommes de décider de cela.

            La terre engendre la vie et sait comment il faut faire pour réguler les naissances.
            Nous ne sommes pas les maîtres de la terre, nous sommes ses serviteurs.
            Le rapport à la terre est primordial et chacun peut se connecter ou se reconnecter.

            Instinctivement des hommes et des femmes se regroupent et œuvrent pour la perpétuation de l’espèce mais aussi de toutes les espèces vivantes.

            Les femmes ont un rôle déterminant car elles ont en elle le cri primal de la survie.
            Elles ont la détermination et l’instinct maternel qui les poussent à être les premières.
            Je crois en elles dans cette crise mondiale sans précédent et je crois en des collectifs comme l’esprit Solaris ou Réinfocovid ou d’autres encore qui, partout dans le monde, œuvrent instinctivement.

            Pour information, le gouvernement français a voté une loi en catimini le mois dernier pour prévenir d’éventuelles « sectes » qu’elles ne pourront pas exister si elles sortent du cadre de cette loi, qui interdit notamment l’instruction en famille ….

            • John dit :

              C’est un beau message Alain Thomas. Je connais reinfo covid, j’aime beaucoup Louis fouché d’ailleurs, il nous ressemble.
              Il y a plein de trucs interressants dans ton message. Mais ce dont je voulais parler, c’est le côté, bizarrement, on finit par se retrouver entres nous. Leur histoire de covid nous l’a vraiment démontré. Parmis mes amis moins de 10% de vaccinés, en France 88% des plus de 12 ans apparemment. C’est bizarre, j’y pense beaucoup dernièrement, on était déjà entres nous sans même le savoir.

              • alain thomas dit :

                Oui c’est ça.
                L’opportunité nous est toujours donnée, lorsqu’une situation l’impose, de nous regrouper.
                Ce sont les groupes d’âmes, il n’y a pas de hasard.
                Cela ne signifie pas que tout est parfait dans la relation mais il y a quand même des convergences qui fond du bien.
                Louis Fouché est un pur.
                Il n’est pas le seul mais il y en a peu.
                Nous sommes condamnés plus ou moins à l’isolement mais ce n’est pas un problème car nous sommes préparés.
                Ce mardi, Macron va être très dur avec nous.
                Il va nous promettre le harcèlement. Ils n’ont plus trop le choix car petit à petit, les moutons se réveillent, nous sommes incorruptibles et les révélations arrivent de toutes parts

              • John dit :

                Je vous avouerai que le récit du mouton qui se réveille, je n’y crois pas du tout. Je vais tourner ça avec humour, mais je n’ai jamais vu quelqu’un faire son coming out du mensonge, et d’un seul coup dire, on m’a menti toute ma vie j’ai été stupide.
                La vérité c’est qu’une partie des humains est dubitative de base et ne plie pas facilement. Et imperméable à la propagande, comme on la voit, c’est même encore pire.

              • Lucie dit :

                Oui, John…
                « On va en chier !  »
                Entre ceux qui ont failli perdre la vie après l’injection, et ceux qui ont failli perdre la vie à cause du virus…
                La grande confusion !

        • Salvia dit :

          Le site indiqué fonctionne parfaitement, je viens d’y aller…

  30. John. dit :

    Je suis d’accord avec tout évidemment, mais mon frère, j’ai tendance à penser avec ce message que vous avez compris qu’il va falloir s’organiser et que ça va être un combat de longue haleine. Bisous.

Répondre à alain thomas Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *