Interview de Sylvie Simon

Leonora CarringtonA 85 ans, Sylvie Simon poursuit sa dénonciation de la bêtise, du totalitarisme et de la corruption dans les milieux scientifiques et politiques. Si son terrain de prédilection est la santé et par voie de conséquence l’inquisition typiquement française contre les médecines alternatives, son combat est celui d’un des tout premiers éclaireurs de cette époque. Il fût un temps pour cette action et elle l’a pleinement investi.

Ce site n’a pas pour vocation de parler des questions de santé. Il n’en reste pas moins que je suis très conscient de l’importance du conditionnement à ce sujet et de l’impact que cela a sur le quotidien de chacun, tant sur le plan physique que sur les plans moins denses.

Je sais que nombre d’entre vous s’interrogent sur ces sujets, comme cela s’est manifesté lors de la tentative de vaccination de masse de fin 2010. C’est pourquoi j’invite tous ceux qui cherchent des informations susceptibles de les éclairer sur le fond de ces questions à consulter le site de Sylvie Simon : http://www.sylviesimonrevelations.com

Je n’oublie pas non plus Michel Dogna qui a largement contribué à cet éclairage et a dispensé de nombreuses recettes simples quant à la santé au quotidien. Voir son site :  http://www.micheldogna.fr

Il n’en reste pas moins que la meilleure santé est celle que vous vous offrez en vous maintenant dans une fréquence vibratoire élevée.

Voici deux interviews de Sylvie Simon.

Le Passeur.

 

Interview de Sylvie Simon en Décembre 2012 par le CICNS – 9mn 55″

Interview de Sylvie Simon en Novembre 2005 par le CICNS – 7mn 31″

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

40 Responses to Interview de Sylvie Simon

  1. pierrot dit :

    Prendre sa santé à coeur, un film que je recommande!
    http://www.youtube.com/watch?v=PmnSApLU-Jw
    Si on allie la nutrition à de l’exercice physique, une maîtrise de ses émotions alors c’est la grande classe.

  2. Michèle dit :

    Cette « grande » petite Dame nous a quittés hier…. http://lejour-et-lanuit.over-blog.com/article-sylvie-simon-121022729.html. Nous perdons une personne très engagée pour notre santé…. Ses obsèques auront lieu Mercredi 13 à 10h30 en la Basilique Ste-Clothilde – 23 bis rue Las Cases – à Paris (7ème).

  3. Bonjour,
    Vaste sujet que celui de la guérison véritable, et ce grand besoin que nous avons de revenir à nous-mêmes, c’est à dire à cette universalité dont nous sommes faits, et qui se manifeste par la Terre-Mère.
    Début février, J’ai fait part de mon expérience de vie sur un autre site en réponse à une interrogation entre vécu, croyances, maladies et traitement.
    Je partage le point de vue de Jonaz, la foi et la connaissance intérieure sont notre plus grand remède, et lorsque des opportunités de vie se présentent à nous pour grandir dans cette foi, alors c’est essentiel de les vivre.
    Je vous remets donc une partie de ce que j’ai publié :
    J’ai vécu personnellement l’expérience d’une maladie auto-immune (hyperthyroidie avec nodules et complication cardiaque) il y a 6 ans maintenant.
    C’était 1 an après mon divorce duquel j’étais sortie complètement anéantie, et à cette même période, ma fille est passée à deux doigts de la mort avec une infection généralisée par une septicémie froide (j’ignorais cela, elle était en train de mourir sans fièvre, ni ganglions malgré l’empoisonnement de son sang).
    Etant de longue date déjà pratiquante en médecine spirituelle et énergétique, j’ai eu quand même recours à la médecine traditionnelle pour ma fille dans un premier temps (2 interventions et traitement chimique massif), avant de faire le décodage de ce que son corps traduisait par cette pelvi péritonite aigüe (son ventre baignait dans le pus avec abcès dans l’utérus, sur les trombes, et des adhérences entre les organes, le tout enclenché par une salpingite passée inaperçue malgré les passages à l’hôpital, et les examens).
    A cette période, et alors que je vivais avec ma fille à l’hôpital, j’ai littéralement senti le kyste qui s’est formé dans mon sein droit. C’est un matin au réveil que j’ai naturellement ressenti le besoin de palper mon corps (les mains savent), à « voir » ce kyste (ma sensibilité est ainsi) dans mon sein. Je suis restée calme et en confiance avec mon système immunitaire, et avec des pratiques méditatives et vibratoires, ce kyste est parti comme il était venu. Il était clair pour moi que je voulais nourrir ma fille, lui éviter la souffrance, être là avec elle dans cette épreuve, simple réflexe d’un maman d’amour, et mon corps a traduit ma limite du moment par ce kyste.
    En ce qui concerne mon dérèglement hormonal (4 fois les normales sup et la TSH à 0), ce coeur qui tapait à 130 pulsations/minute au repos, et les kilos qui s’en allaient malgré 6 repas/jour, la solution proposée c’était ablation de la thyroïde, beta-bloquant et médicaments à vie. J’ai refusé cette solution, et pris le temps de faire le point avec moi-même (je suis encore passée pour une folle, une inconsciente pour certains !) .
    Je n’avais plus de travail, j’étais seule face à de nouvelles responsabilités et en plein deuil de ma vie maritale. Je voulais que les choses aillent vite, développer ma nouvelle activité professionnelle, sortir de mes souffrances, recouvrer rapidement l’équilibre en moi et l’harmonie. En vérité, j’ai dû passer à l’écoute de mon corps, tout abandonner de mes projets du moment, accepter de faire le tri en moi, de guérir mes blessures intérieures, et continuer de me faire confiance et de faire confiance à la vie.
    A nouveau, par toutes sortes de pratiques personnelles spirituelles et vibratoires, et en étant accompagnée par différents thérapeutes j’ai vu la fin de ce double cauchemar 1 an et demi plus tard. Ma thyroïde va bien, moi aussi, ainsi que ma fille, je n’ai pas fait d’infarctus et je suis heureuse d’être la preuve vivante que la médecine de « lumière » est efficace et performante.
    En ce qui concerne ma fille, le décodage a révélé que son corps avait traduit qu’elle n’avait plus de raison d’exister puisque nous avions divorcé son père et moi.
    A l’échographie des 5 mois de grossesse, nous avions su que ce bébé en moi était une petite fille. Son père voulait un garçon et m’avait simplement dit en sortant du cabinet de gynécologie « garde-la quand même ! ». Son autre condition était d’avoir un enfant avant de se marier. La vie a fait que nous avons fixé une date de mariage, et que je suis tombée enceinte quelques mois avant (je n’avais aucune garantie d’enfanter, j’avais été déclarée stérile des années plus tôt par la médecine – trop long à expliquer !).
    Ce qui me passionne dans ce que j’étudie au travers de cette sensibilité particulière avec laquelle je suis née, et ce que je pratique, c’est comment la cellule enregistre l’information. Toute l’énergie ressemble à de l’information qui circule et qui s’imprime dans nos cellules. Les cellules de ma fille avaient enregistré pour elle, pour sa vie, qu’elle était le « ciment » du couple et du mariage, et que du fait de la dissolution de ce couple, elle n’avait plus de raison d’être. Elle s’est donc attirée un copain, porteur sain de chlamydia. Au test dépistage HIV, pas de repérage en ce sens, donc une fois la confiance établie entre partenaires, plus besoin de préservatif, et l’infection se développe en elle pour mettre en lumière cette « drôle » de vérité cellulaire. Elle doit « apprendre » que son existence lui appartient, et la vie le lui dit à sa façon, avec un passage pour faire mourir ce « faux message » !
    Cette expérience pourtant très difficile à vivre sur l’instant a été à terme une révélation magnifique de l’intelligence de la vie, et comment l’amour et la compréhension humble permet de nettoyer les mémoires « défectueuses » et de rétablir l’harmonie.
    Nous avons tant besoin de réapprendre l’énergie du vivant, comment chaque expérience nous ramène au plus pur de notre coeur pour « entendre » en nous le message de la vie.
    Il est parfois nécessaire d’accueillir que l’état d’urgence nécessite des traitements chimiques, et de poursuivre les traitements de « lumière » en parallèle.
    De la même façon, il est essentiel d’accueillir que notre corps puisse être notre premier médecin, et apprendre à communiquer avec ce corps dans le silence intérieur.
    Je nous espère nombreux à prendre conscience de ces liens invisibles, et je contribue à ma façon à apporter de l’information en ce sens.
    Je pratique également l’hypnothérapie pendant mes coachings (en pratique guidée ou par métaphores-travail cerveau droit), à découvrir à chaque expérience combien cette intelligence de la vie qui nous traverse oeuvre en nous pour rétablir l’équilibre et la santé.
    En conclusion, je vais dire simplement que j’aime travailler avec les « médecins de lumière », et être simplement comme une aiguille d’acupuncture humaine qui sert de canal à cette énergie vivante et intelligente qui sait. Evidemment pour les médecins, un tel discours relève de la folie, de la schizophrénie….etc
    Il est nécessaire de « travailler » à l’intérieur de soi pour sentir à nouveau ce vivant de nous, c’est un bonheur et un plaisir.
    Aller avec ce qui, transformer en soi, transcender pour rétablir l’ordre universel, et surtout sortir des pensées toutes faites, oser aller au delà des apparences, et accueillir en soi de nouveaux modes de réflexion, même si sur le moment on peut avoir l’impression de devenir fou ou folle, tellement ces informations dépassent l’entendement humain. L’intelligence-amour universelle nous aide à rétablir l’ordre intérieur en nous.
    Informer reste pour moi l’urgence essentielle à l’ouverture d’esprit, et là c’est encore assez
    problématique car le barrage des croyances mentales, le refus de vivre l’émotionnel et la volonté de « cultiver la maladie » demandent beaucoup de persévérance.
    Nous pouvons chacun à notre façon vivre les « Dc Hamer » ou les « Jacqueline Bousquet », les « Sylvie Simon » et tant d’autres qui ont osé et osent encore défier les pouvoirs en place.
    Le Docteur Hamer à payé le prix fort, d’autres avant lui ont connu aussi la persécution.
    Mettre en lumière ne veut pas dire juger et condamner, nous avons besoin d’activer notre discernement afin de développer notre vie intérieure, celle qui fait sens pour nous, en nous.
    Lever les voiles de l’ignorance passent aussi par la vision extérieure des erreurs qui sont faites pour nous éclairer, nous amener à réfléchir, nous inciter à modifier nos pensées et nos comportements, parce que la vérité se révèle d’elle-même en nous, dans notre ressenti.
    Je nous souhaite nombreux à accueillir cette conscience lumière, et apprendre d’elle à chaque instant, dans l’humilité.
    Belle journée à toutes et tous, et merci pour vos partages.

    • pierrot dit :

      Claude Sabbah aussi!
      Si vous aviez une petite fille, quel sein utiliseriez vous pour l’allaiter?

      • Bonjour Pierrot,
        Si j’avais une petite fille, une génération de plus donc, quel sein pour l’allaiter ? Je l’ignore.
        Pour ma fille, c’est dans le sein droit que j’ai eu ce kyste, et je suis gauchère. Le côté directeur reste donc intact, et le côté opposé fait le balancier.
        Beaucoup de théories sont développées entre côtés droits et gauches, yang et yin, et puis aussi miroir par projection ou pas.
        Personnellement, je n’en retiens aucune en particulier, j’étudie et je ressens dans l’expérience.
        Je suis intimement persuadée qu’une part de la vie répond à un principe organisateur précis, universel, comme une architecture stable, et qu’une autre part de nous répond à un mouvement dans lequel s’organise l’être en évolution. nous associons cela aux 2 cerveaux, gauche pour le « rationnel » et droit pour « l’irrationnel », l’harmonique de l’onde.
        Dans notre corps physique cela s’inverse, les droitiers vivent en priorité sur le cerveau gauche, et les gauchers sur le cerveau droit.
        Les ambidextres vivent la pleine connexion des 2 cerveaux, et une sorte de fusion naturelle qui permet de percevoir autrement.
        L’Esprit régule et ajuste en fonction des expériences, il y a adaptation, et mon approche des choses m’amène à rester dans une posture de non savoir, explorer plus loin en acceptant qu’une « vérité » de l’instant est à remettre en question car il y a le mouvement permanent de la vie, de l’onde.
        Lorsque nous aimons le « chercheur de vérités » en nous, alors pour moi, cela signifie que nous acceptons aussi qu’une découverte nous mène vers une autre découverte, et que l’intelligence véritable vient de notre capacité à rester les pieds sur terre, connectés au coeur de la Terre-Mère, et la tête-Esprit dans les étoiles, apprendre et désapprendre en même temps, accepter l’état dimensionnel, et combien la connexion à cette universalité demande d’être pleinement réceptif à l’impermanence, ce mouvement évolutionnaire que je nomme le « non-savoir » qui nous éclaire pleinement pour explorer plus loin encore et déployer en nous cet Amour inconditionnel.
        Avec Amour et Bienveillance

        • pierrot dit :

          Je me doutais que tu étais gauchère, pour une droitière cela aurait été inversé vu qu’une droitière allaite son enfant au sein gauche et elle tient son bébé avec sa main droite.
          La biologie est précise.
          J’entrerais pas dans le détail car ce genre d’info est privé.
          Je veux dire la santé est public mais la maladie est privée.
          Et lorsqu’un malade fait une prise de conscience il a bien souvent besoin d’un accompagnement.

  4. francis dit :

    Sylvie Simon c’est essentiel ! ainsi que Michel Dogma ! Tous deux oeuvrent pour une santé naturelle qui se positionne à l’opposée de la médecine mercantile usuelle. Mais il y a plus révolutionnaire ! tout à découvrir avec la biologie totale de Claude Sabbah inspirée par les découvertes du Dc Hamer ainsi que le décodage biologique mis au point par d’autres adeptes du Dc Hamer. Cette médecine à pour but de guérir la maladie en réglant le conflit d’origine émotionnelle non résolu responsable d’un impact réel sur notre corps physique biologique …
    Cette révolution médicale est en marche … Malgré qu’elle soit rageusement pourchassée
    par les censeurs de l’ordre des médecins, uniquement préoccupés par le maintien des bénéfices des laboratoires et le statut des vendeurs de médicaments…
    beaucoup à dire et à découvrir sur le sujet …

    • margelle dit :

      Je suis allée sur le site de Claude Sabbah -je connaissais de nom les découvertes du Dr Hamer- On y parle aussi de Anne Ancelin Schultzenberger : Vouloir guérir. Oui, cela me paraît la médecine de demain… pardon, d’aujourd’hui !!
      Sur ce site j’y ai trouvé la vidéo de cette jeune fille de 14 ans, qui parle à la tribune de l’ONU pour les générations à venir, la sienne… Magnifique…

      http://www.ibbtev.be/?Video-d-une-jeune-fille-qui-se-pose-des-questions

      en espérant que la copie du lien soit bonne.. ♫♪♫ allez, j’y vais !

      • margelle dit :

        Bon, j’ai testé, ça envoie sur le site et la vidéo se trouve sur la colonne de gauche… ♫♪♫☼ petit air musical détaché… ♪♪♫♫♪☼☼

  5. Jonas 27 dit :

    La foi est le plus grand remède qui existe sur terre depuis Jésus.
    Le problème aujourd’hui c’est qu’on a la foi en la pillule .Ce serait bien si il n’y avait rien de chimique a l’intérieur,la foi seul en ce médicamen serait nécessaire.La recherche de l’être nettoie et réorguanise l’énergie.Pour retrouver cette être il faut transcender le passé (chacun a sa facon ,il n’y a pas de mode d’emploi).Nourire l’enfant intérieur chaque jour(si possible).AH!!!!!la spiritualité,connection direct avec la nature ressource le divin en nous (l’être) chaque cellule,chaque molécule et redonne instantanément l’instant présent(recentre).Le mental observe et témoigne a notre condition humaine du miracle réel de la guérison,avec toute ma lumiombre.

  6. Margelle dit :

    Comment dire le petit malaise à l’écoute de Sylvie Simon et le plus gros à la lecture des articles de Michel Dogna ??? Je les connais de longue date et reconnais la justesse de leurs informations… Mais… le ton qui arrive à mes oreilles m’empêche de les écouter bien, sereinement… Accusations de tous bords, qu’il faut faire, bien sûr.. mais je ne sais pas, il manque quelque chose…. Ca reste sec… très sec… Ca manque d’humidité… Je ne sais pas dire plus, ni autrement…. Mais pour moi cela me semble important…..
    Bien à vous..

    • Thau dit :

      Parce que ton regard a changé, tu es dans l’accueil et l’ouverture du coeur, la dénonciation (même légitime) ne résonne plus en toi de la même façon

      • Marie-Anne dit :

        Je te comprends, Margelle, et je suie tout à fait d’accord avec Thau: il est un temps pour la dénonciation et même pour l’indignation, puis un temps pour dépasser celles- ci et avoir un autre regard sur les aberrations commises( sans vouloir pour autant les cautionner, au contraire).
        Certains ont encore besoin d’être secoués et réveillés , d’autres n’ont plus besoin d’être motivés par l’indignation, mais bien par l’Amour qui , Lui, ne laissera plus longtemps la place à ces aberrations.

  7. pierrot dit :

    On en parle un peu à la TV
    http://cestauprogramme.france2.fr/index-fr.php?page=article&id_article=8544&mode=video
    Il existe aussi des traitement homéopathiques pour traiter les résidus de vaccination.
    Pour ma part j’ai suivi une séance avec le SCIO Indigo (thérapie quantique) pour nettoyer tout ça.
    C’est un ordinateur qui envoie des ondes dans le corps et qui répare les blocages énergétiques.
    Il prends en compte aussi l’astral et les dimensions plus éthérées.
    C’est certain que pour ceux qui ont du mercure dans les dents, il est nécessaire de l’enlever.
    Il ne peut réparer si le mercure est toujours dans la bouche.
    Il vous dit donc toutes les sources de pollution ensuite c’est à chacun de prendre ses responsabilités

  8. marie christine dit :

    Reprenons possession de notre corps !
    Il a d’immenses ressources . Faisons-lui confiance !
    Merci Sylvie Simon .

  9. Thau dit :

    pour aller à la pêche (ou pour l’avoir…)

    http://www.energie-sante.net/index.php

    Bonnes prises

    • Cecile dit :

      Génial ! Merci à toi Thau pour ce lien.
      J’ai justement cherché récemment une alternative aux antibiotiques prescrits « au cas où » par ma dentiste après une extraction dentaire. J’insiste, je n’ai aucune infection, c’est juste à titre de précaution. Comme je n’en supporte pas les effets secondaires, j’ai pris, à la place, des huiles essentielles adaptées et fait de la méditation pour augmenter mon niveau vibratoire.
      Le plus difficile, c’est de ne pas douter de moi, donc j’en suis réduite à ne pas parler autour de moi de ce choix, pour ne pas avoir à subir les effets négatifs de l’inquiétude de ma famille… Car je sais que pour maintenir un niveau vibratoire élevé, l’état d’esprit est déterminant.
      Je soigne aussi mes enfants avec des huiles essentielles (attention, à manier avec précautions, il faut un manuel sérieux ou un pharmacien expérimenté), par exemple pour la bronchite, c’est très efficace, surtout s’ils arrêtent la consommation de lait de vache (il y aurait beaucoup à dire sur la question du lait de vache, je ne m’y étends pas ici). Ils ne prennent pas d’antibiotiques sauf en cas de très grosse urgence, sont beaucoup moins malades sur le plan ORL que leurs copains du même âge, et ne vont quasiment jamais chez le médecin.
      Comme quoi, il y a de nombreuses solutions, mais comme tu le dis, Passeur, il me semble de plus en plus évident que notre niveau vibratoire est notre premier allié en matière de santé.

      • Stéphanie dit :

        Coucou ma belle amie, ce que tu dis ici sur les huiles essentielles et la méditation me parle beaucoup. Ce sont en effet des moyens très efficaces pour augmenter nos vibrations avec les élixirs floraux et les plantes (j’aime beaucoup les tisanes). Chère Cécile nous étions, sans doute, « des sorcières » dans d’autres vies, en plus, nous sommes toutes deux amoureuses des chats . Je t’embrasse chaleureusement.

  10. Li dit :

    Merci Passeur pour m’avoir fait connaitre le site de Michel Dogna.
    Tout comme lui j’entends le hurlement, je vois la peur, la panique et l’incompréhension des bêtes que nous torturons, ou laissons d’autres le faire pour nous, en toute tranquillité…au seul nom de nos goûts culinaires.
    Tout cela fait partie des grands débordements et de notre indécrottable cécité…
    Il arrive un moment où nous ne pouvons plus continuer à dire: « Je ne savais pas! »
    Mais nous avons le choix n’est-ce pas? Surtout le choix de ne pas voir et de ne pas entendre ce qui se passe dans les abattoirs.
    Je ne fais pas le procès des mangeurs de viande, j’en ai moi-même mangé durant de nbreuses années, ce n’est que récemment que j’ai arrêté.
    C’est plutôt un « mea culpa », d’avoir été si longtemps inconséquente, de n’avoir pas, par facilité, écouté ma petite voix intérieure. D’avoir voulu croire ceux qui disaient qu’il fallait manger de la viande pour avoir une nourriture équilibrée.
    Pourtant il ne faut pas être un expert pour comprendre que nous ne sommes pas constitués pour manger de la viande. Notre système digestif n’est pas vraiment celui d’un carnivore.
    Aujourd’hui je leur demande pardon.
    Avec tout mon amour pour ces animaux en souffrance.
    J. Bousquet nommait les animaux: »Les cœurs sur pattes ».
    Je trouve que ça leur va si bien ♥♥♥

  11. Yuca965 dit :

    « Plus on fait d’études moins on a de bon sens » , de mon expérience cette affirmation me semble Véridique.

  12. Li dit :

    Je constate une fois de plus que ce sont nos peurs et notre ignorance qui nous font accepter quelquefois des traitements chimiques lourds de conséquences.
    Jacqueline Bousquet parlait bien de l’incohérence des traitements, des vaccins, des greffes, des transfusions etc…
    Je rejoins ce que dit Sylvie Simon: » Nous ne sommes pas éduqués pour penser par nous-même ».
    Dans cette grande période d’endormissement nous ne savions pas toujours que nous pouvions avoir une réflexion personnelle sur les traitements médicaux.
    Par ignorance nous pensions ne pas avoir les compétences pour savoir ce qui était bon pour nous.
    Là encore c’est une question de ressentis plus qu’une réflexion ou des compétences qu’il nous faut avoir face à le médicalisation à outrance.
    Nous avons tous été un jour des victimes consentantes face au système médical.
    J’ai un jour posé cette question à un ami médecin: « Pourquoi un médecin se sent-il obligé de me faire une longue ordonnance, alors qu’il vient de constater que mon état de santé ne réclamait aucun traitement et que je lui dis fermement que je ne prends pas de médicaments de conforts?  »
    Il m’a répondu qu’un patient qui repart sans ordonnance à l’impression d’avoir perdu son argent et son temps…
    En même temps c’est un peu normal, payer 25e pour s’entendre dire que tout va bien, c’est un peu du gâchis! Quoi que…
    Je pense aussi que le médecin, empli d’orgueil par son diplôme, veut certainement justifier ses longues années d’études…
    Combien de fois les médecins ont essayer de me culpabiliser lorsque je ne voulais pas donner d’antibiotique à mon fils pour un rhume! Ils me disaient: » Vous prenez vos responsabilités ». Chose que je m’empressais de faire avec joie!
    Beaucoup de médecins ne se remettent pas en question et préfère « ouvrir un parapluie » en inondant le patient, pour un simple petit bobo, de produits chimiques (qui ont toujours des effets secondaires) pour finalement mieux se couvrir eux-mêmes et ne pas prendre la responsabilité d’une éventuelle et souvent peu probable complication.
    Malheureusement nos vies sont bien trop surbookées pour prendre le temps de rechercher les infos par nous-mêmes. Et puis nous faisons souvent confiance aux médecins. Nous pensons que par leurs savoirs ils détiennent mieux que nous, pauvres malades, le moyen de nous guérir.
    J’ai toujours fonctionné aux ressentis par rapport à la médecine et je dois dire que jusqu’à présent, ils ne m’ont jamais trompé. Par contre je ne les ai pas toujours écouté…Mais je m’y emploie de plus en plus.
    Vous voyez dans tous les domaines les ressentis sont rois!
    Mais bon!…tout cela nous le savons et nous connaissons le travail et les intérêts des marionnettistes n’est-ce pas?
    Désolée si j’ai peut-être été dans le jugement, il m’arrive encore de replonger ☻☺☼♥❀
    Belle santé à vous tous! Avec plein de bisous!

  13. Tchunka dit :

    Quel bonheur, je suis de tout cœur avec les propos de cette femme. Lorsque nous reprenons le contrôle de notre être, nous nous affranchissons du système de pensée imposé et découvrons nos potentiels illimités.

    Soyons des dissidents formule-t-elle. C’est la plus grande frayeur du lobby pharmaceutique, et il commence à voir le vent tourner. Les études pharmaceutiques montrent à quel point les labos cherchent à vendre leurs poudres de perlimpinpin à effets secondaires assurés et à créer des marchés quand un ancien s’épuise, car médecins et patients reprennent leur libre arbitre en main 🙂 Nous sommes donc sur la bonne voie, continuons à travailler sur nous-mêmes et que chacun se soigne ou pense comme il l’entend dans la mesure où il respecte l’autre.

    Il existe tant de manières de se soigner ou de se maintenir en forme je préfère. Si nous avions suffisamment confiance en nous, nous pourrions voir que l’avenir est entre nos mains, dans notre cœur, en nous ! Le système de l’argent, qu’utilise une poignée de marionnettistes, n’a plus aucune prise sur celui qui réalise combien il est un être exceptionnel. C’est en cela que nous sommes leur bête noire, nous pourrions penser différemment et librement. Des dissidents, en marche vers l’autonomie du cœur, vers l’échange, le partage. Pas un supérieur aux autres.

    La culture de l’argent est un système élaboré il y a des millénaires et qui voit son terme aujourd’hui, notre société achève l’expérience. Le voici le changement tant attendu, le réveil des consciences, que toutes ces craintes qui nous tenaillaient n’étaient qu’une illusion à laquelle nous avions donné réalité.

    En ce nouveau cycle de pensée, il naitra une nouvelle culture basée sur ce qui importe réellement dans notre cœur, dans notre prise de conscience que nous ne sommes qu’un. Un nouveau mode de vie, sans monnaie sonnante et trébuchante, car notre pouvoir créateur est illimité et n’a aucun besoin de la frayeur et des limites illusoires imposées par le monde qui s’éteint.
    Ce fut une pièce de théâtre intéressante, le rideau tombe, à nous de créer la suivante.

    Nous avons l’immense chance d’être les acteurs du changement.
    Nous sommes nos propres sauveurs !

    Merci encore pour ces vidéos. Tendres pensées à tous, beaucoup d’amour et de lumière. Je vous aime fort !

  14. CB dit :

    j’ai reconnu les oreilles de I Pet Goat dans la première vidéo !

    Sérieusement, il y a un problème.
    Par exemple, avez-vous remarqué que la magnifique vidéo d’une naissance dans l’eau proposée dans les premiers articles n’est plus accessible directement sur You Tube parce qu’elle « peut être inaproppriée pour certains utilisateurs »… et à côté trônent des images choc tellement gore mais tellement plus aproppriées.

    Merci Sylvie Simon d’ouvrir sereinement des sentiers pour y penser librement

    J’avais envie d’ironiser stupidement sur tout le reste, notre grande secte consommateuse et guerrière et Cie, mais je suis tellement endoctrinée que j’abandonne ce combat. Je suis sectisée. Peut-être même insectisée. Pervers narcissique insectisée. C’est ça.

    Demain je remets ma tête à l’endroit,
    mais aujourd’hui je profite de ce petit souffle déli(v)rant

    Merci la vie

  15. Soleil Bleu dit :

    Un discours clair, pragmatique, efficient, tout ce qu’il y a de plus éclairant sur l’endoctrinement manipulatoire de cette société dont le seul objectif est de faire perdurer les profits des grandes firmes.
    Merci Sylvie Simon et Merci Passeur, je diffuse l’article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *