Une autre perspective

GizehSuite à l’impact énorme qu’a eu le film « La Révélation des Pyramides » tout autour du monde, son réalisateur, Patrice Pooyard, a tenu à faire une mise au point concernant sa position vis-à-vis de l’implication d’êtres stellaires dans la conception des sites anciens évoqués dans son film.

A noter que le prochain opus est attendu pour fin 2013.

Le Passeur.

Par Patrice Pooyard. (La Révélation des Pyramides).

Lors de notre précédente interview – Ado FM du 17 décembre 2012, un des deux seules radios à nous avoir invités – j’ai abordé une délicate question, s’il en est, à savoir celle des extra-terrestres. Pour éviter tout malentendu à ce sujet, je vais préciser mon point de vue, en insistant sur le fait qu’il ne s’agit que d’une pure spéculation de ma part.

Tout d’abord, je pense rationnellement que la vie doit exister ailleurs dans cet univers, aussi vaste et vieux que nous le connaissons : il me semble que penser le contraire sans contre-argument ne serait pas correct.

Pourquoi ? La raison en est simple.

Il existe des centaines de millions de systèmes solaires dans notre galaxie, et une à deux centaines de millions de galaxies dans l’Univers. Les astronomes estiment, mais les chiffres varient — et pour cause, ce sont des estimations — qu’il y aurait plusieurs centaines de millions de planètes viables, c’est-à-dire réunissant des conditions analogues à celles permettant la vie sur Terre.

Sans même avoir visité et fouillé l’Univers de toutes parts, affirmer que la vie n’aurait jailli que sur notre belle planète bleue — ou en ricaner et traiter la question avec mépris — ne reste qu’une affirmation sans fondements, un peu comme si vous disiez qu’il n’existe pas d’araignées dans la forêt Amazonienne sans même vous y être rendu.

C’est donc avec prudence que je reste ouvert à cette possibilité, attentif à la théorie de la panspermie — les molécules essentielles à la vie aurait été apportées sur Terre par des météorites — car il me semble, en observant la Nature, que la vie paraît se manifester lorsque les conditions favorables sont réunies. Et parfois de manière étonnante, dans des conditions extrêmes, comme au fond des océans aux abords de “soufrières”, ou encore, comme cela a été récemment découvert, dans les grandes profondeurs d’un lac, utilisant comme élément de base ce qui habituellement est un poison à la surface de notre planète : l’arsenic.

N’ayant donc pas de preuve univoque confirmant l’existence d’une forme de vie ailleurs dans l’Univers, je m’abstiens de croire en quoi que ce soit. Je suppose néanmoins qu’elle est très probable.

Ceci dit, une des choses qui m’interroge le plus dans les questions soulevées par “La Révélation des Pyramides”, est la transmission des connaissances des bâtisseurs ; notamment et a minima l’art de jouer avec les proportions en véhiculant des constantes mathématiques telles que Pi, Phi et… le mètre !

Depuis la grande pyramide de Gizeh jusqu’aux constructions templières, bien que pas encore démontrée, la transmission est visible, mais il est peu probable qu’elle puisse être redécouverte sans avoir au moins un rudiment de science.

Dès lors, m’exprimant avec mes mots, il me semble que rudiment de science implique développement de civilisation, or la nôtre aurait — en comptant large à partir du moment où l’être humain se sédentarise — démarré aux alentours de -8 000 avant notre ère, c’est à dire il y a dix mille ans.

Partant de l’hypothèse d’une civilisation “disparue” lors d’un bouleversement planétaire de nature cataclysmique suffisamment important pour la réduire à néant, situé aux environs de -10 000, on observe alors un “vide” incompréhensible d’à peu près 2 000 ans, durant lequel il ne se serait pas passé grand chose, car notre Histoire fait état de peuples nomades qui se sédentariseront plus tard.

Si comme l’affirment différents chercheurs, la science des bâtisseurs s’aperçoit dans des constructions très postérieures, dont nous sommes assurés historiquement de leur datation, comment pourrait-on dès lors expliquer qu’un ensemble de connaissances ait pu être transmis sans avoir été mis en pratique durant deux mille ans .

Peinture de Leonora CarringtonC’est la raison pour laquelle certains évoquent des étrangers venus de l’espace, qui auraient construit ces structures énigmatiques autour de la planète, puis seraient repartis : ceci est la théorie des “anciens astronautes” défendue par Von Daniken et ses suiveurs, et qui a récemment donné lieu à la série de documentaires “Ancient Aliens”.

Cependant, pour affirmer cela, il faut des preuves, qui n’ont pas été apportées, à ma connaissance.

Pour tenter de répondre à la difficile question de ce “vide”, projetons-nous ensemble dans un futur hypothétique, mais probable.

Le milieu du 19e siècle connaît le début de l’ère industrielle avec l’avènement des machines à vapeur, et cent cinquante ans ans plus tard, nous manipulons les nano technologies. Nos progrès – très considérables – se sont accrus de manière exponentielle. Donc, à moins de sombrer à nouveau dans une période obscure ou de réduire la vie à néant à coup de bombes atomiques ou autres procédés destructeurs, l’Humanité pourrait prendre conscience que faire la guerre pour apporter la paix (?!) n’est pas la meilleure option en terme d’évolution, et décider d’unir – enfin – les efforts de toutes les nations, pour résoudre le problème de la navigation interplanétaire, et ainsi placer à notre portée les planètes viables repérées par les astronomes.

Imaginons encore, nos progrès se poursuivant à ce rythme, que nous nous apercevions du danger d’une menace cataclysmique, capable d’éradiquer brutalement l’activité humaine. Nos connaissances plus étendues de l’astronomie nous donnent alors à percevoir ce que nous n’avions jamais envisagé de manière sérieuse auparavant : de vastes cycles temporels, provoquant à des périodes relativement prévisibles des bouleversements capables de mettre en péril l’Humanité entière.

Nos dirigeants, unifiés dans le désir de sauvegarder notre espèce, décident alors – admettons que cela soit possible – d’organiser d’une part l’évacuation de la majorité des gens, non pas selon un triage économique, corporatiste ou eugéniste, tel que cela nous est montré dans le film 2012, mais en masse, et, d’autre part, de laisser un message à destination des survivants.

Une question fondamentale se pose alors : comment avertir les populations futures – car il restera nécessairement des survivants – que cette menace inéluctable et cyclique se reproduira dans un temps prévisible et prévu ? En quelle langue laisser ce message ? En anglais ? En chinois ? En espagnol ? En arabe ? Comment peut-on être certains que ces idiomes seront toujours en cours ?

Quand nous avons décidé d’envoyer dans l’espace une sonde porteuse d’un message à destination d’éventuelles civilisations “intelligentes”, et bien que des milliers de langues et dialectes soient répandus sur la planète, les chiffres et les nombres furent choisis, car ils sont la base et le socle commun à tout ce qui réfléchit scientifiquement. C’est donc ainsi que le message connu sous le nom de “Plaque Pioneer” fut conçu.

Dès lors, les mathématiques, et leur partie sensible – la géométrie – sont retenues comme langage pour rédiger un message, un avertissement à destination des futures populations de la Terre.

Nouvelle question : où placer ce message ? L’enterrer dans le sol au risque qu’il ne soit jamais retrouvé ? Trop risqué. Le graver à la surface d’une paroi de granite, au risque de la voir un jour ensevelie sous terre, sous l’eau, recouverte par la végétation, ou encore qu’un glissement de terrain, un tremblement de terre ou une éruption volcanique puisse la détruire ? Non, trop aléatoire. Qu’est-ce qui pourrait attirer l’attention d’une civilisation future en étant visible de tous, et capable de résister à toutes sortes de menaces telles que des séismes et raz de marées ? Quelque chose capable, par un procédé simple mais durable, de faire état de données, transformables en chiffres et par là même de permettre à ceux qui le découvriraient des millénaires plus tard, de comprendre de quoi il s’agit ?

Le problème est de taille, mais les cerveaux de toutes nations, unis par la volonté de ne pas abandonner leurs futurs descendants à un sort irrémédiable, triomphent de ce défi en apportant une réponse unique : réaliser un réseau planétaire s’adressant à l’intuition et à la raison…

Conception et réalisation quasi parfaites, désignant un monument unique, central, permanent, quasi indestructible, intégrant des paramètres et des constantes universels, le tout étant un extraordinaire résumé des connaissances, chef d’œuvre de notre Humanité quittant la Terre pour voguer vers de nouveaux horizons plus paisibles.

Plateau de GizehL’événement prévu se produit, et balaie toutes nos constructions, excepté ces structures, prévues pour résister au cataclysme et au temps, livrant le tout à la Nature qui reprend alors son droit. Imaginons le nucléaire, souvenir d’un temps révolu, abandonné depuis longtemps… car dans le cas contraire, inutile d’envisager un environnement viable avant au moins une vingtaine de milliers d’années.

Quelques courageux Terriens restent sur place, afin de participer à la résurrection de la civilisation, y voyant là une formidable occasion de tenter une rare expérience ; d’autres, ayant raté leur vol interplanétaire, se joignent à eux, et tout ce petit monde se voit brutalement retourner à l’âge de pierre.

 

Plus d’électricité, plus de moyens de communication, plus d’industries, plus de transports… des humains seulement préoccupés par leur survie, qui peu à peu tentent de contenir ce chaos social où règne à nouveau la loi du plus fort, et s’organisent au fil du temps, afin de croître et se multiplier pour régénérer l’espèce.

Les générations se succèdent.

Le souvenir du cataclysme reste fortement présent dans les esprits des Anciens, qui les transmettent aux générations suivantes, illustrant leurs propos en exhibant quelques objets technologiques précieusement conservés comme des reliques de l’Ancien Temps – celui où les Hommes traversaient le ciel à bord de machines volantes, pouvaient se parler instantanément d’un bout à l’autre de la planète, envoyer des fusées dans l’espace, et autres prouesses extraordinaires qui font pétiller les yeux de leurs auditeurs. Mais il en est aussi de plus sombres et effrayants, tels que le pouvoir de raser des villes entières en un éclair, de traiter son semblable comme de la chair à canon ou de la main d’œuvre gratuite, ou l’extermination de peuples entiers…

Voyant les métaux dont ces rares objets sont faits se corrompre avec le temps, certains les reproduisent dans la pierre, les dissimulent, ou les peignent dans les grottes, refuges jadis salvateurs de leurs aînés au moment où la Terre fut la proie du cataclysme.

Les siècles passent, les récits deviennent légendes et mythes, enjolivés ou abâtardis par des gens qui se les approprient et les déforment, et peu à peu le souvenir se fait plus flou… jusqu’au jour où d’étranges machines font leur apparition dans le ciel, et atterrissent sur la Terre.

Peinture de Brigid Marlin

Des émissaires célestes en descendent et s’établissent à divers endroits du globe : ils apportent, grâce à leur “science divine” et leur “magie”, le nécessaire vital : céréales, animaux domestiques, techniques… Ils répandent la “bonne parole”, enseignent des préceptes philosophiques et moraux, les arts, l’écriture, les sciences… Ils accélèrent le processus d’évolution : en réalité, ces Humains de “l’ancienne Humanité” mettent en place la deuxième phase de leur plan de sauvetage.

À des individus triés sur le volet et choisis en fonction de leur sagesse, leurs aptitudes intellectuelles ou leur sensibilité, ils enseignent une partie de leur science. Ils communiquent leur plan à travers des récits, créent de nouveaux mythes, accompagnent le mouvement, puis repartent… en promettant de revenir un jour.

Science fiction que tout ceci, penserez-vous, et vous aurez raison, car il ne s’agit que d’une spéculation de ma part, narrant un hypothétique futur. Hypothétique, certes, mais cela le rend-il pour autant, d’un point de vue strictement scientifique, si improbable que cela ?

Revenons maintenant dans le présent, et osons faire face à ce mystère, qui plane sur notre passé lointain et sur l’origine de notre civilisation, car de nombreux faits ne cadrent pas. C’est ce que nous allons continuer à vous montrer.

L’on m’a demandé, lors de l’interview qui m’a poussé à rédiger cet article, ce que ce film avait changé dans ma vie.

Beaucoup de choses, vous vous en doutez.

Sur bien des plans, cela a été une expérience formidable, riche de rencontres, de découvertes, de réflexions, mais aussi d’une immense déception, et de douleurs. À ce titre, pour vous faire patienter jusqu’à fin 2013, date prévue de livraison de notre prochain opus, j’ai pour idée de vous raconter la genèse de La Révélation des Pyramides, car cette histoire rocambolesque vaut le détour à plus d’un titre.

Cependant, il est une chose qui a été modifiée à jamais, la plus importante d’entres toutes : mon regard. Et peut-être le vôtre maintenant, après avoir vu ce film.

Il n’est pas question de croire sur parole ce que qui vous a été dit, mais de vous questionner, de questionner les faits, et de les comparer avec ce que l’on vous a enseigné, dès votre plus jeune âge, au sujet de l’Égypte Ancienne et d’autres mystères de notre passé.

Vous disposez maintenant de suffisamment de matière pour vérifier à votre tour.

Nous avons répondu à beaucoup de questions sur notre page Facebook, et les interviews vous apporteront du complément. À défaut d’autres média, le débat autour de ce film a lieu sur l’Internet et dans l’émission de Bob, que je remercie au passage. Planète+ vous a prévenu que son contenu était douteux, puis a aussitôt fait suivre “La Révélation des Pyramides” d’un autre documentaire — affirmant une hypothèse absurde et non démontrée — en annonçant ironiquement que la grande pyramide n’avait pas été construite par des extra-terrestres. Si cela n’est pas du parti-pris…

Je vous laisse seul juge : c’est le prix à payer pour ne pas croire, mais être convaincu par la logique du raisonnement, et l’enchainement des faits.

Nous allons nous remettre au travail dès janvier, et de ce fait être beaucoup moins disponibles que jusqu’à présent, car ces trois dernières semaines l’ont été à plein temps. Mais avant de vous quitter, je vais reprendre ce futur hypothétique, là où je l’ai laissé, et poursuivre mes spéculations imaginaires.

Une dizaine de milliers d’années se sont écoulées sur la Terre. Cette nouvelle civilisation Humaine est maintenant planétaire.

Elle s’est développée grâce à l’énergie solaire, car les ressources en énergie fossile sont très restreintes.

Elle observe l’Univers à l’aide de télescopes et se demande si elle est seule tout en n’y croyant pas. Elle rêve de poser le pied sur la lune. Elle vient juste de maîtriser l’atome.

C’est alors que peu à peu dans le ciel, d’étranges choses se passent.

On rapporte des observations multiples d’objets volants, d’atterrissages… des articles de journaux montrent des photos, des témoins racontent, mais les gouvernements, trop occupés à guerroyer entre eux, étouffent l’affaire et maintiennent le secret absolu, par peur d’avouer leur infériorité technologique, et l’impossibilité de contrôler ces objets volants qui survolent même les bases militaires secrètes.

Notre monde étant hiérarchisé par la force, le plus puissant technologiquement le contrôle. Nous ne sommes pas de taille.

Alors le phénomène est nié, tourné en ridicule. On parle de petits hommes verts, de Martiens, de Vénusiens et de toutes sortes de créatures gélatineuses, à bord d’assiettes volantes, et dont le seul souhait est notre extermination.

Mais en réalité, là-haut, dans ces assiettes volantes, se trouvent des ingénieurs, des scientifiques et des chercheurs.

Pas des petits hommes verts, ni encore moins des petits gris…

Non, il s’agit seulement de nos descendants, qui reviennent, comme nous l’avions planifié des millénaires plus tôt, pour enclencher la troisième phase du plan.

Je vous laisse méditer cette fiction, qui en tant que telle, n’est bien évidemment qu’une pure spéculation.

Patrice Pooyard.

Vu sur 2012, Un nouveau paradigme.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

73 Responses to Une autre perspective

  1. Gabriel dit :

    Une date précise de sortie pour le deuxième ?

  2. cb dit :

    Bonsoir
    Mes remerciements auprès de tous, qui faites découvrir des documentaires ou des textes
    Peut-être y-a-t-il déjà eu cette information donnée quelque part,
    voici le lien d’une vidéo sur les pyramides qui est une synthèse dynamique et claire, et qui ne fait pas doublon.
    Je ne me suis pas endormie en le regardant, c’est un bon signe
    http://www.youtube.com/watch?v=x_CPEWSp8qc

  3. Cécile dit :

    Avec un peu de retard, un petit message pour Thau.

    Tu questionnes le Passeur sur le fait qu’il soit d’accord avec Marie-Anne (importance de la multidimensionalité) et avec AlKris (importance de la vie dans cette dimension).

    Je n’y vois pas, pour ma part, d’incompatibilité. Nous sommes ici pour faire l’expérience de l’incarnation. Pour ce faire, il nous faut apprendre, ou réapparendre, à habiter pleinement notre corps de chair, avec amour et conscience. (Triste paradoxe : bien des gens qui ne reconnaissent que la réalité ordinaire, niant l’existence des autres niveaux de réalité, n’explorent pas réellement cette réalité immédiate, puisqu’ils se coupent de leur corps, de leur incarnation, de leur unité avec soi).

    Nous sommes donc ici pour cela, vivre pleinement l’instant présent, la présence à soi. Et que se passe-t-il lorsque nous le faisons ? Miracle, nous avons alors accès à la multidimensionalité de notre être ! En d’autres termes, la présence totale à notre être incarné EST la porte menant à notre être multidimensionnel. Modeste et génial, non ? Comme nous en parlions hier (en réponse à Marie-Christine, dans Ode à la Terre) le divin n’est jamais si bien caché qu’à l’intérieur de l’homme.

    Alors vivons l’instant présent, accueillons ce que nous sommes et ce qui est, avec autant de conscience que possible. Nous n’avons même pas besoin de faire des efforts pour aller vers notre multidimensionnalité : c’est elle qui vient vers nous dès que nous retrouvons la mémoire de qui nous sommes, par le travail quotidien de présence à soi. Notre mémoire nous est peu à peu rendue et le voile d’amnésie de toute façon se lève à son rythme, qui est le bon. Profitons de ce qui vient, nous l’avons tellement attendu !

    Amicalement,

    • Delta de la Lyre dit :

      Bonjour Cécile, tu viens de décrire le vrai. C’est exactement ce que l’on a cherché à me faire comprendre hier simultanément à ce que je cherche par moi-même. D’où l’intérêt d’être entouré de personnes un peu comme nous : on s’aide les uns les autres ce qui permet de mieux nous comprendre, ensuite on pourra mieux aider les autres. (Cela n’exclu pas qu’on peut aider et être avec celles et ceux qui ne sont pas sur la même longueur d’onde que nous : ce sont aussi de belles situations, mais le partage n’est pas le même et, l’évolution n’est pas aussi rapide).
      Lors d’une méditation quelques jours avant le 21/12/12, il m’a été entre autre donné (je fais très court) un rayon cylindrique blanc lumineux placé à l’intérieur de mon corps physique de haut en bas, très bas puisque même si les pieds ne font pas parti de l’axe central du corps (tronc), ce rayon blanc va encre plus bas que le niveau des pieds.
      C’est seulement depuis hier que je commence un peu à comprendre sa fonction. C’est comme un canal qui va servir à beaucoup de choses. Peut-être permettra-t-il d’avoir une vue sur la ou les deux dimensions supérieures : ce qui permettrait d’être mieux en contact avec les Guides ou Êtres de Lumière, on verra. Et justement « vivre pleinement l’instant présent » comme tu dis, ou bien repérer « le ciel bleu entre 2 nuages » comme le dit Pierrot : permettent de se connecter vraiment à notre présence et par là même à nos Guides !!!!!!!!!!!! On verra. C’est en cours d’expérimentation, de tâtonnement.
      Bien à tous.

      • Tchunka dit :

        Delta de la Lyre, je m’immisce dans ta réponse pour te dire que je suis heureuse que tu partages cette méditation avec nous et l’arrivée de ce canal en toi. C’est si merveilleux de nous voir évoluer !

        Depuis quelques temps j’ai observé une distorsion du temps, comme si nous devions nous adapter à une nouvelle fréquence, une ondulation qui nous emporte, qui nous traverse.
        Tantôt je me sens top, tantôt je me sens flop !
        Il me semble qu’il nous reste à nous adapter pour suivre cette courbe sinusoïdale et à connaître nos outils personnels pour se rééquilibrer à travers une musique, une méditation, du jardinage, caresser un animal, se rappeler d’un bon souvenir… Libre à chacun de composer sa recette !

      • Cécile dit :

        Bonsoir Delta de la Lyre (quel beau nom !),
        Tu dis de ce rayon cylindrique : « Peut-être permettra-t-il d’avoir une vue sur la ou les deux dimensions supérieure ». Alors ce serait un genre de périscope éthérique ? J’adore !
        De mon côté, on m’a offert une belle sphère blanche placée à une trentaine de centimètre au-dessus de ma tête (une sorte de huitième chakra ?) qui me permet de recevoir des infos des « voisins de l’étage du dessus » et de les stocker en attendant que je puisse les intégrer.
        Et il y a des gens qui disent qu’il ne se passe rien ???
        Amitiés

        • Delta de la Lyre dit :

          Bonjour Cécile,
          « Les voisins de l’étage supérieur » : j’ai bien ri !
          Selon Barbara Ann Brennan :
          « Le plan cosmique.
          Les 2 niveaux supérieurs au 7ème qu’il m’est possible de voir pour le moment sont la 8ème et 9ème couche. Ils sont associés respectivement au 8ème et au 9ème chakra, situés au-dessus de la tête. Ces niveaux cristallins, composés de très hautes et fines vibrations, semblent suivre le schéma général d’alternative entre la substance (8ème plan) et la forme (9ème plan). La 8ème couche paraît être d’une substance essentiellement fluide, et la 9ème a l’air d’un moule cristallin de tout ce qui se trouve au-dessous d’elle. Je n’ai pas trouvé de références à ces plans dans la littérature, mais il se peut qu’ils existent. J’en sais très peu de choses, si ce n’est leur utilisation dans certaines pratiques thérapeutiques très puissantes, indiquées par quelques-uns de mes guides. Je parlerai de ces méthodes au chapitre 22. (Extrait du livre : Le Pouvoir Bénéfique Des Mains).

          Pour ma part, en début de semaine, j’ai aussi vu la boule blanche dont tu fais mention. Cette sphère lumineuse était située dans la cage thoracique d’une personne. Incorporée dans le corps à seulement 1/3, le reste dépassant de la peau comme « à l’air ». On me montrait qu’il fallait déployer cette sphère tout autour du corps de la personne. Au final c’est comme si l’individu retrouvait une couche aurique grande puisque qu’allant jusqu’à 1 mètre à droite du corps et 1 mètre à gauche du corps, bien au-dessus de la tête aussi, et allant bien au-delà du niveau des pieds. Après le soin j’ai effectué des recherches (l’extrait du texte recopié ci-dessus) mais sans grande conclusion. L’essentiel est que la personne aille mieux et d’ailleurs elle me dit en fin de soin que la gêne localisée dans son poumon droit s’était transformée, de mon côté je ne me rappelais pas qu’elle avait en effet une gêne à ce niveau-ci car elle a plusieurs bobos et depuis 1 mois que 2 personnes l’aident j’avoue ne pas m’être rappelé de ce détail au poumon. Il est vrai que dans cet exemple les images me sont apparues sans que la personne dise explicitement « j’ai mal là ». Il faudrait que je lui demande tout à l’heure si la gêne est définitivement partie ou pas. Mon interprétation est que c’est comme si elle avait comprimé en elle quelque chose qui devait retrouver sa place mais cette fois-ci autour d’elle avec pour conséquence le retour d’une certaine protection essentielle et évidemment d’une meilleure circulation des énergies. J’ai du mal à croire que l’une de ses auras, toute blanche, ait pu à ce point se concentrer en une sphère d’environ 9 cm de diamètre ! Pourquoi pas, faudrait voir….
          Cette personne est clair-audiante et un peu clair-voyante : un peu comme toi, mais la boule n’est pas au même endroit ! de quoi y perdre la boule (lol) !

          • Delta de la Lyre dit :

            Bonjour Cécile, ai demandé à la personne ayant reçu ce soin : elle n’a plus ce poids, cette gêne dans la poitrine, elle sent une libération, elle pense que la boule blanche qui était concentrée une fois déployée autour d’elle lui apporte une protection, elle pense que cela ressemble à une énergie christique tandis qu’au sommet elle sent une connexion avec l’énergie mariale. Elle ne fait pas mention d’une couche aurique mais comme moi elle ne peut pas estimer davantage de ce dont il s’agit. Bien à toi

          • Cécile dit :

            Salut Delta de la Lyre,
            J’ignore si cette sphère blanche est ou non un huitième chakra, mais je te remercie pour ce rappel. J’ai lu et adoré le Pouvoir bénéfique des mains, mais c’est d’un niveau tellement élevé que je me suis sentie incapable de le mettre en pratique (je veux dire pour moi-même, je ne suis pas thérapeute).
            C’est très beau ce soin que tu as pu faire. J’aurais aimé pouvoir aider les autres comme tu le fais. Je n’aurais même pas imaginé qu’une aura puisse à ce point se contracter, mais l’éventail des possibles est tellement plus vaste qu’on le croit souvent !
            Merci à toi pour tes réponses précises et éclairantes.
            Amicalement,

    • Thau dit :

      Cécile, Delta, Tchunka,
      Waouh! vous tirez du cable vers les autres dimensions les ami(e)s. J’attends des nouvelles de vos prochaines connexions !!! Moi je suis juste en Paix, tranquille… mais prêt.. j’ai toute l’éternité: ça laisse du temps au temps qui n’existe pas.
      Sympa la boule blanche au dessus de ta tête Cécile, j’adore ton ressenti.
      A bien Thau

  4. younes dit :

    Un peu lasse de tant de texte à lire sur l’article des pyramides je me suis égarée pour découvrir une surprise magique dans ce site que je n’avais pas pris le temps d’explorer j’ai découvert les photos du Pays Cathare !
    Pas besoin d’aller chercher plus loin les multidimensions,j’en ai beaucoup découvertes avec émerveillement sur ces photos …je laisse votre regard explorer car je n’ai sans doute pas tout capté loin s’en faut…c’est jubilatoire de s’immerger dedans .

    Dominique Younes

  5. Dioex dit :

    Tout être stellaire ou tout humain divin trouveras les mêmes règles partout car les lois de l’univers, les lois de la nature sont une dans tout l’univers.
    Il est normal qu’une civilisation plus avancée enseigne son savoir pour accélérer le développement d’une civilisation postérieure dans le temps car elle sait que l’expansion de l’univers éloigne les étoiles et donc diminue la densité du cortex des êtres vivants , la densité du cortex, donc l’intelligence étant dépendante de la densité des étoiles dans le ciel.
    La vie lutte contre le temps, plus le temps d’émergence est court, plus les étoiles de l’univers sont condensées depuis le big bang, allégorie de l’homme qui part d’une cellule issue de l’union yin et yang féminin et masculin pour s’expandre puis se rabougrir et s’éteindre dans la senescence de son univers mortel,plus les êtres issus d’un temps proche du bigbang sont proches de Dieu.
    Leur empathie dans la connaissance des lois universelles leur impose de courir vers les défavorisé, ceux qui ont émergés tard ou loin du centre de leur galaxie, comme nous.
    Si nous étions un peu plus évolués, nous entreprendrions cette quête de parcourir l’univers pour faire avancer plus vite ceux qui sont défavorisés dans les lois du temps et de la densité de lumière de l’univers. Telles sont les choses, aucun humain ou aliènigène ne peut dire le contraire,même en chanellant l’archange Michael du feu c’est ce qui est,c’est indiscutable.
    Donc finalement cela a peu d’importance l’intervention extérieure car dans la quintescence de nous mêmes nous ferions la même chose, remettre à niveau le moins développé pour qu’il accélère;dans sa meilleure voie, à l’exemple de lui-même comme une mère qui sait ce qu’il y a de mieux pour son enfant. En lui donnant du moment cinétique, du mouvement de pensée et d’action, comme les planètes du système solaire lorsque Jupiter est venu s’emparer de la vitesse de rotation du Soleil primordial pour devenir le roi des Dieux avec 60% du moment cinétique du système solaire à lui seul.
    Tout cela parceque que les effets de l’expansion de l’univers et l’effet de la concentration d’étoiles de la voute étoilées sur le développement du cerveau, donc l’intelligence potentielle d’une espèce est connue.On a beau avoir toute l’intuition de l’univers, si on en connait pas les lois,on ne peut pas prendre la juste décision.
    Masculin divin et féminin divin étant complémentaires.
    Une espèce ultime sur une planète étant celle qui avec 1 individu contrôle toute la biosphère. Donc quelqu’un qui n’a besoin ni de rien à part lui-même pour traverser l’espace temps. Donc qui a colonisé dès à présent tout l’univers car c’est la première conscience biologique et pensante après le déchainement de l’énergie cosmique post création qui a vu le jour.Ce Dieu a probablement des milliards d’années d’avance sur nous.
    ……………………………………………………………
    Petits êtres sur Terre dans le système solaire en bordure de la voie lactée c’est faible dans la densité de lumière et le moment d’émergence dans l’histoire de la diversification de l’énergie de l’un à travers les milliards d’années lumières de l’évolution de l’univers. Même si l’énergie de l’un est accessible à tout moment dans un mouvement de création conscient:l’énergie du vide……………
    Sauf qu’à 7 milliards, il faut etre synchronisé avec les 7 milliards d’autres nous pour obtenir l’énergie de l’un de ce niveau de civilisation. C’est pour cela qu’un seul etre peut surveiller et réguler une planète entière. La voie de la manipulation génétique, tel qu’il est indiqué dans les écrits sumériens, les histoires de mines d’or et d’esclavagisme étant de pure visions sitchinienne de la chose n’étant là que pour masquer cette information capitale par des visions eugenistes.
    Pour éviter la dérive de l’eugénisme par la supériorité supposée, il faut se projetter dans tout l’univers pour faire que toute conscience soit aussi proche que soit des lois universelles de Dieu, car seulement par là l’univers peu etre supérieur à son énergie de création. Le big crunch engendrant un big bang encore plus puissant que le précédent car plus de vies ont modifiées les conditions initiales.
    Les galaxies d’antimatières sont autour de l’univers de matière et de lumière,la force gravitationnelle énormes des trous noirs laissent supposer que les Soleils géants qui possèdent une galaxie entière d’antimatère qui avale sa lumière et la rend indétectable sont d’une autres natures que les étoiles que nous observons. La source de la pure lumière mystique qui contient à elles seule une galaxie de trous noirs , donc d’éffondrement gravitationnels qui plient l’espace temps à un niveau extrème, est la vraie lumière de Dieu. Sauf qu’elle est voilée à nos yeux, il faut percer les ténèbres de son ame pour découvrir la force créatrice de la lumière une primordiale.
    Si dans notre univers de matière et de lumière se stabilisant naturellement en vortex d’énergie respectant le nombre d’or on peut s’imaginer un vortex antirotatoire d’antimatière et d’antilumère on sait tout. Il faut juste appréhender selon quelles lois l’antimatère s’équilibre.Les lois du chaos, de l’incohérence.C’est pour cela que la lumière sera toujours plus puissante que les ténèbres, pouvant équilibrer dans sa forme la plus pure des galaxies entières d’antimatière.Cette donnée étant accessible à toute intelligence humaine puisque sa circulation veineuse et artérielle en pression, vitesse et différence de potentiel électromagnétique suit le meme schéma de vortex/antivortex, tout cela n’a aucun secret pour lui,il lui suffit d’etre humain…..

    • graffitique dit :

      Bonjour Dioex,
      Mon intuition s’accorde avec ce que tu dis là. Il y a juste une chose qui me gêne lorsque tu dis :
       » Leur empathie dans la connaissance des lois universelles leur impose de courir vers les défavorisé, ceux qui ont émergés tard ou loin du centre de leur galaxie, comme nous.
      Si nous étions un peu plus évolués, nous entreprendrions cette quête de parcourir l’univers pour faire avancer plus vite ceux qui sont défavorisés dans les lois du temps et de la densité de lumière de l’univers.  »
      Pourquoi, selon toi, cette empathie semble encore majoritairement si peu partagée par les humains sur cette bonne vieille terre (bien que chacun puisse citer maints exemples du contraire) ?
      Peut-on faire une corrélation entre cette défaillance et le fait que nous ne sommes encore (apparemment) pas en mesure de parcourir l’univers physique ?
      Merci Dioex, même si ma question est quelque peu naïve…

      • Dioex dit :

        Un homme a eu cette vision pour la terre avec les moyens technologiques pour que chaque famille puisse bénéficier de la fée électricité dans son foyer. En 1917 dans le new york times il décrivait à la perfection les caractéristiques de vol d’un ovni selon ses propres connaissance de cette technologie.
        Nous devrions déjà être dans cette phase si les intérêts financiers et la mise au secret défense de ce qui garanti la supériorité des élites n’étaient pas favorisé par rapport à l’intérêt collectif. Comment cette quête peut elle être accomplie dans un monde ou c’est l’intérêt nombriliste d’une poignée par rapport au plus grand nombre qui prévaut? Malgré toutes les belles déclarations des droit de l’homme et du citoyen qui ne sont que de la poudre aux yeux.
        Les puissants dirigent et ce sont eux qui ont des échanges avec les êtres stellaires et les autres civilisations,comme l’a dévoilé le hacker Gary McKinnon. Sur Terre les navires de guerres américains sont les USS et dans l’espace se sont les USSS (United States Space Ship). Tout cela s’opère déjà mais sans le peuple qui en théorie devrait être souverain et maitre de son destin en toute connaissance de cause………..
        L’éveil de la conscience collective de l’humanité pourrait remettre les choses à plat car même les élites ne pourraient se désolidariser de ce mouvement.
        7 milliards d’éveillés qui peuvent focaliser leur intention sur un même but à accomplir donnerait des résultats extraordinaires, le petit Apophis ferais demi tour et irais se cracher sur le soleil face à une telle force. Les êtres stellaires demanderais gentiment la permission avant de rentrer dans l’héliosphère, par respect naturel.
        Dans un mois environ le cycle solaire va se réactiver et un peu plus tard l’énorme puissance électromagnétique de Saturne reviendra à nouveau nous mettre à l’épreuve. L’humanité devras à nouveau se poser la question de son existence dans la musique des sphères du système solaire, dans ce monde invisible de l’électromagnétisme, qui fait partie intégrante de notre nature.
        En général ces phases actives sont la source de conflits et de guerres car les hommes n’ont pas conscience de ces influences énergétiques et de ce que ces variations électromagnétiques de leur milieu de vie provoque comme réaction dans leur corps et leur esprit. Alors que c’est un moyen de sublimer son énergie grâce à la puissance des éruptions solaires et du pouvoir d’induction de la dernière roue du calendrier maya, qui est un calendrier d’or puisque la loi dorée du système solaire s’applique jusqu’à Saturne, à partir d’Uranus les orbites des planètes ne suivent plus le nombre d’or.
        Et bien sur 7 milliards d’humains sublimés par cette énergie auraient des effets quantiques encore bien plus grand. Une éruption solaire de classe X est 100 fois plus puissante qu’une éruption de classe C. Le fait que depuis plusieurs mois l’énergie solaire soit à un faible niveau va peut être favoriser la prise de conscience de l’influence solaire dans la vie tout un chacun lorsque celle ci va repartir. Cette phase de calme peut favoriser l’intégration de tous les phénomènes énergétiques qui ont jalonné l’année 2011 et la première moitié de 2012 et donc la sensibilisation à l’énergie électromagnétique et donc peut être la prise de conscience de ceux qui nous attendent en 2013. Ou le ballet géopolitique mondial passera enfin au second plan face à la lumière du cosmos qui rayonne à travers nous et qui fluctue à chaque instant donc qui communique avec nous. La résonance de Shumann est la clef, toutes ces variations passent à travers elle, c’est l’onde porteuse à la fréquence du cerveau humain qui nous raconte l’histoire de l’interaction entre la lumière de la Terre et celle du cosmos en temps réel, en permanence. Suffit de s’arrêter quelques secondes et de l’écouter, ce qui n’est pas très compliqué en soi.Tout le monde est capable de le faire et même de mieux en mieux avec l’affaiblissement du bouclier magnétique de la Terre. Arrivera un point ou cela rentrera dans le domaine de la sensibilité de tout un chacun, car le basculement se poursuit, et que le matérialisme ne pourra plus masquer l’éveil du sixième sens humain à une large échelle. On verra bien mais 2013 risque bien d’être une année fort intéressante, ou les 99% devraient avoir les possibilités de faire mettre genou à terre au 1% qui spolient tout.
        à voir…..

        • graffitique dit :

          Magnifique. Merci pour cette réponse très complète qui me  » parle  » clair et fort.
          Prends soin de toi Dioex, je le dis aussi pour toutes et tous dans la mesure où nous pouvons pressentir pour 2013 un peu … d’agitation^^

        • Dioex dit :

          Lumière, Électricité,Temps
          Soleil,Lune,Mercure
          or,argent,multicolore
          Osiris,Isis,Horus
          Père,Mère,Enfant

          http://www.manga-anime-vostfr.com/article-saint-seiya-omega-episode-38-vostfr-113861557.html

          by

          • Dioex dit :

            Oui, tout à fait Passeur, qui se ressemblent s’assemblent. Le 1% humains avec le 1% aliens qui sont dans la domination et qui spolient la liberté et le bonheur de tous les autres. Et la vérité puisque dans ces conditions la divulgation ne serait pas à l’avantage des marionnettistes. c’est pour ça qu’officiellement on en est à la recherche de vie extraterrestre sous forme de bactéries………..alors que sur notre propre satellite il y a des bases et de multiples traces de civilisation. La seule chose que nous garantissent nos frères stellaires c’est l’impossibilité d’une guerre nucléaire, ce qui déjà en soi est une très bonne chose car une telle menace sur la vie ne sera pas tolérée.

            http://www.youtube.com/watch?v=73ZiDEtVms8

          • alain thomas dit :

            Salut Dioex,

            Ce que je retiens dans ce très bon documentaire sur les alliens, préparé par les anciens hauts fonctionnaires américains est le probable message fantatisque qu’ils (alliens) nous proposent depuis que nous jouons avec le feu des armes nucléaires.
            Ils ne cherchent pas à nous empêcher de les fabriquer, ils nous disent simplement :
            « De toute façon, vous ne pourrez pas jouer avec ça. »

            Bon, très bien… peut-être !

            Une des théories de la cause du tremblement de terre qui a provoqué le tsunami de Fukushima revient à peu près au même, si l’on en croit la présence importante d’OVNIS au-dessus du tsunami pendant son arrivée.

            http://www.dailymotion.com/video/xhjjfj_tsunami-japon-ovni_webcam
            Une vidéo parmi tant d’autres.

            Cela voudrait dire que le tsunami de Fukushima n’est pas un hasard (mais ça on le sait tous ici), qu’il a été provoqué donc par quelque force que ce soit et qu’il est un message venu d’une autre dimension pour que l’on arrête de faire joujou avec le nucléaire.

            Moi, ça fait longtemps que j’ai compris, d’ailleurs Oppenheimer lui-même (père de la bombe atomique mort en 1967 à l’âge de 62 ans) l’a compris trop tard.

            En tout cas, le message est rassurant. Cela ne veut pas dire pour autant qu’il faut continuer à faire joujou. Malheureusement, l’élite doit penser le contraire et se dire que de toute façon, il n’est plus possible maintenant de se désarmer parce qu’il faudrait que tout le monde se mette d’accord en même temps.
            Le problème est épineux mais pas catastrophique.

          • Delta de la Lyre dit :

            Des hommes utilisèrent l’arme atomique.

            Seul le conifère Ginko Biloba ou arbre aux 40 écus survécu faisant preuve d’exception en résistant aux deux impacts d’août 1945.

            Par contre les corps de chair sont détruits. Pire encore, les âmes elles-mêmes se déchirent aussi. De l’autre côté du voile de la matière les Êtres de Lumières doivent alors intervenir pour recoudre et colmater chacune des âmes impactées. (Anne Givaudan)

            Par ailleurs, le traumatisme émotionnel et psychologique doit être grand. Sur les plans de régénération (paradis) un travail de réappropriation de la Confiance ainsi que de nettoyage doit sans doute être réalisé afin de faciliter la prochaine réincarnation dans la matière des âmes concernées.

            Rien qu’une seule déflagration nucléaire provoque le chaos non seulement dans la zone géographique touchée sur Terre mais créée également de fortes perturbations dans les autres plans dimensionnels. (Anne Givaudan)

            Les diverses dimensions de vie des consciences s’interpénétrant, faire un feu de bois dans l’âtre du poêle à bois ne semble pas avoir une grande incidence tandis que l’explosion nucléaire impacte non seulement la 3ème dimension mais aussi les autres dimensions.

            Le privilège du libre-arbitre a conduit l’humanité actuelle à essayer et à connaître ce qu’est le nucléaire. Cependant ces 3 raisons ont amené les forces supérieures à désormais surveiller l’homme sur ses actions en matière de nucléaire. (Anne Givaudan) (Monique Mathieu)

            Pour l’homme de la seconde moitié du 20ème siècle les essais nucléaires sous terre semblaient être moins désastreux qu’effectués en plein air. En effet pour l’homme lui-même l’incidence pourrait sembler moindre mais c’est sans compter les conséquences néfastes infligées à Gaïa. En Polynésie française les déflagrations eurent lieu directement au sein du périnée de la Terre. (Drunvalo Melchizédek)

            Juste après l’ouragan du 26 décembre et celui du 27 décembre 1999 sur la France, je compris que Gaïa exprimait son mécontentement.

            Lorsqu’ils manifestent des comportements violents, les Eléments, terre eau feu air, sont l’expression de Gaïa elle-même émise avec dureté.

            Les Etats-Unis d’Amérique procédèrent à un essai souterrain le 5 décembre 2012, la charge nucléaire étant quasi blanche puisque ne contenant que peu de plutonium. (gen4.fr)

            Peu ou prou une explosion est quand même une explosion !

            Il y a quelques mois en méditation je me suis rendu au dessus de Fukushima afin de voir s’il était possible de faire quelque chose. Non seulement l’image était trouble comme un objet immergé sous l’eau renvoyant une image trouble mais le fait de s’approcher de la centrale me faisait comme perdre pied en tous sens. Je compris que là n’était pas mon boulot. On aura néanmoins essayé. En principe les Êtres de Lumière s’en charge, souhaitons-le.

            L’un de nos outils à nous tous ici est le rayon doré émis depuis la poitrine, orienté vers les dirigeants de ce monde, il peut participer aux changements tant souhaités, pour que d’autres idées que les vieilles, plus enrichissantes, plus valorisantes pour l’âme prennent leur place.

        • Mza dit :

          Bonjour Dioex,

          Bien que je sois absolument d’accord avec toi, je relève juste une chose et j’espère que tu pardonneras mon intervention.
          Dans la plupart de tes messages, souvent assez longs et pour la majeure partie intéressants, je me suis rendu compte que tu fais beaucoup d’affirmations que je trouve discutables.
          Par exemple dans ton précédent commentaire du parles de G. Mckinnon qui aurait dévoilé les échanges entre stellaires et illuminati. Il n’a à ma connaissance jamais dévoilé quoi que ce soit de cet ordre, il a simplement été condamné pour avoir essayé (si je me trompe n’hésites pas à me donner une source vers laquelle me diriger). C’est très différent.
          Autre exemple, mais il y en a beaucoup d’autres, tu parles du projet spatial secret des US… Il n’y a rien qui permette d’affirmer comme une vérité que des vaisseaux spatiaux américains volent effectivement au dessus de nos têtes. Rien.
          Personnellement, je suis absolument convaincu que tout ça est vrai, mais rien ne permets de l’affirmer. C’est le fait de présenter des spéculations comme des faits avérés qui me pose problème, car c’est ce genre de propos qui nuit à une éventuelle crédibilité auprès des personnes non informées, non ?

          Bien à toi,

          • Dioex dit :

            Gary McKinnon a trouvé des listes d’équipages mélangeant humains et non humains dans ces fameux USSS. Ronald Reagan avait « lâché » que leurs vaisseaux pouvaient emporté 200 personnes hors de l’orbite terrestre, ce qui ne correspond pas à priori à une navette spatiale.
            Les engins à antigravité tel le TR3B sont bien connus et décris. L’année dernière,lors d’un visite à Roswell,Obama n’a t’il pas dit à des enfants de 10 ans que si ils leur disait ce qu’il savait il devrait les tuer?Charmant n’est ce pas.
            L’humanité a été vendue comme du bétail par les gouvernements aux aliens en échange de technologie comme la supraconductivité par exemple. Les aliens peuvent emporter n’importe qui,faire des expériences sur lui en toute impunité avec la bénédiction et la coopération du gouvernement, on ne compte plus le nombre d’abduction et de mutilation de pauvres bêtes pour avoir du matériel génétique bien frais. C’est le complexe militaroindustriel le pire cauchemar de l’humanité, je crois que ça ne fait aucun doute.

            • Le Passeur dit :

              Oui, enfin c’est une catégorie extrêmement restreinte d’aliens, mais celle qui intéressait les marionnettistes.. La plupart des stellaires qui nous visitent sont des êtres amicaux.

          • graffitique dit :

            Cette pensée me vient après avoir lu la réponse de Dioex et du Passeur.
            Je ne me soucie pas vraiment des entités, leur existence, bienveillantes ou pas, croire ou ne pas croire.
            Juste une image, sans prétention explicative ou descriptive :
            Ces entités, c’est peut-être nous-mêmes, dans un autre temps ou sur un autre plan.
            L’unité de la création ne serait-elle qu’un concept ?
            La vie sur terre nous montre tant de variété dans l’unité, qu’il n’est pas absurde de penser que la conscience est, en quelque sorte, « fragmentée ».
            De toute évidence il y a pourtant une sorte de structure commune.

          • Mza dit :

            Bonjour Dioex,

            Sans me prétendre spécialiste de la question, j’ai beaucoup étudié le sujet et ce que tu dis m’intrigue : je n’ai jamais vu aucun document qui parle des découvertes de G McKinnon. J’ai sans doute mal cherché si tu as des sources je suis preneur.
            Idem concernant les TR3B… bien décrits ? ou ca ? par qui ? dans quelle source fiable ? là aussi je suis preneur.
            En fait je continue à lire des spéculations présentées comme des affirmations, mais sans sources, je t’ai expliqué en quoi cela me gène dans mon commentaire précédent. Voilà je fais mon pénible mais il me semble important d’être carré sur ces questions comme je te l’ai expliqué plus haut.

            Bien à toi,

          • Dioex dit :

            Salut Mza,
            Si tu ne trouves pas d’infos sur le « biggest military hack of all time » et sur le TR3B astra change de moteur de recherche,lol,il y a des milliers et des milliers de pages sur le sujet.

            Bien à toi

          • Mza dit :

            Salut Dioex,

            Bien sur il y a beaucoup de documents sur le sujet, j’en ai lu une grande quantité. Mais tu éludes le problème : trouver une source qui soit fiable et qui permette d’affirmer que tout ça est vrai. Il n’y en a pas, quel que soit le moteur de recherche.
            Si quelqu’un m’en trouve une encore une fois je suis preneur. L’objet de mon commentaire n’était pas là, d’ailleurs.

            Bien à toi

          • pierrot dit :

            Mza, tout dépend si une source fiable est objective ou subjective? Tiens cela me rappelle un débat.

          • Mza dit :

            Pierrot, sur ce sujet je ne pense pas qu’une quelconque source puisse être objective, c’est bien ce qui m’ennuie d’ailleurs et qui fait que je réagisse à des affirmations basées sur des spéculations nuisibles à d’éventuels visiteurs (j’ai déjà expliqué ça plus haut). Mais visiblement ca n’ennuie que moi! pas grave.

          • Thau dit :

            Bonjour Mza,
            Sache que nous sommes au moins 2… Personnellement je « survole » ces affirmations non vérifiées ou non vérifiables sans y attacher la moindre importance…à chacun de réagir suivant son discernement …de toute façon le temps se charge de faire le tri.
            Bien à toi

          • Margelle dit :

            Allez, on dit trois…

          • Mza dit :

            a ben je me sens moins seul tout à coup 🙂

          • Dioex dit :

            J’emploie le style affirmatif pour le style mais tout info est discutable:

            J’affirme qu’il y a des structures artificielles sur la Lune plus grandes que tout ce qui se construit sur Terre:

            http://patrick.delsaut.perso.neuf.fr/Dincroyables_creatures_dautres_mondes_sont_installees_sur_la_Lune_fichiers/Le_chateau.jpg

            http://www.agoravox.fr/culture-loisirs/etonnant/article/etranges-structures-sur-la-lune-80603

            Le chateau, la tour de babel…

            J’affirme que la sonde russe phobos 2 a été détruite par un vaisseau alien en forme de cigare car son détecteur infrarouge aurait pu détecter les signes d’activité souterraine d’origine technologique.

            http://www.ufocasebook.com/phobos2.html

            J’affirme que la sonde voyager 2 a pris des clichés de vaisseaux spatiaux de milliers de km de long dans les anneaux de Saturne,lol, des vaisseaux capable de transporter des civilisation entières.

            http://www.thetruthbehindthescenes.org/2011/05/27/alien-motherships-and-the-ringmakers-of-saturn/

            We are not alone,lol

            La vidéo des vétérans de l’armée us montre bien qu’il y a un niveau géostratégique supérieur au niveau international dans la gestion du monde.Le facteur exotique.

            http://www.youtube.com/watch?v=73ZiDEtVms8

            En France,en 1999,le rapport cometa demande a Lionel Jospin d’engager des fonds pour faire des recherches plus poussées sur le phénomène ovni qui existe réellement. En parler n’est plus de la science fiction et ne devrait plus être un tabou depuis 1999.

            http://fr.wikipedia.org/wiki/Rapport_COMETA

            Ce sujet est réel, il ne peut pas être nier, il a un pied, certes fugace et insaisissable, dans notre dimension.

            D’origine alien mais d’origine humaine également. Je suis ouvert à la discussion mais il y a pour moi un faisceau d’argument suffisant pour accepter que ce phénomène est réel. Si l’ONU a nommé une ambassadrice pour les relations avec les civilisations extraterrestres, ce n’est pas du cinéma.En général cet argument met à mal le blindage du sceptique qui s’effrite de plus en plus,lol

            http://www.francesoir.fr/actualite/societe/une-ambassadrice-l-onu-pour-extraterrestres-57441.html

            l’ONU est la plus puissante organisation internationale du monde si je ne m’abuse. Je ne pensais pas que sur ce blog l’existence des êtres stellaires n’était pas unanime.

            Personnellement je ne reviendrais pas en arrière, ce serait une perte de temps à la vue des informations officielles dont chacun dispose mais qu’un très faible pourcentage intègre en France, pays des moutons, contrairement à de nombreux pays ou c un sujet ouvert.

            il y a des choses de plusieurs kilomètres plus importantes que l’existence ou non du TR 3B, des choses visibles sur les photos des missions apollo obtenues par les Japonais récemment. Par contre les informations de Gary McKinnon sur l’existence d’une coopération entre armées us et aliens sous le joug de l’air force space command, ce qui signifie des relations diplomatiques avec des peuples de l’espace en dehors de la connaissance du public va loin. Les boites de conserve volante qui se baladent on commence à en savoir de plus en plus, par contre le niveau d’interaction diplomatique réel entre gouvernements et ETs c’est bien plus obscur et les informations manquent.

            Bonne soirée à tous

            by

          • Thau dit :

            Bonjour Dioex,

            La réalité du phénomène OVNI est discutée depuis des dizaines et des dizaines d’années par énormément de personnes depuis les plus farfelues jusqu’aux plus éminents scientifiques, philosophes ou théologiens… et cela ne s’arrêtera que si un contact Indiscutable s’établit…
            Or, malgré des milliers de pages web le prédisant, malgré des milliers de « contactés » l’annonçant pour des dates variables (et sans cesse reculées)…il faut se rendre à l’évidence: le contact entre nous êtres humains des civilisations dites « modernes » (disons depuis la Renaissance/Galilée) et une (ou des) civilisation(s) extraterrestre(s) n’a pas eu lieu de manière indiscutable…
            Nous savons tous que les lois de l’univers (ce que nous en connaissons i.e. les 4 forces d’interactions, la méca. quantique,…) s’appliquent partout au sein de cet univers.
            De même le dessein de l’univers à « transformer » du simple (énergie primordiale post-Big Bang) pour évoluer vers des structure infiniment complexe (CNS de l’H.) tend à valider la thèse de la vie E. T. dans tout l’univers.
            Et pourtant…tant que ce fameux contact de civilisation à civilisation ne sera réalisé le bon vieux Paradoxe de Fermi restera valable…i.e. pourquoi ne sont-ils pas là en Ce Moment entrain de discuter avec nous…
            Wait and see… mais ne mélangeons pas croyance et réalité objective.

            Bien à toi

          • Margelle dit :

            Dioex, ma question à ce que tu nous apportes se présente ainsi : oui, apparemment c’est vérifié, il y a des études qui semblent confirmer cette existence, et après ? qu’est-ce que j’en fais ? est-ce que cela peut changer mon mode d’existence ? Peut-être comme le suggérait Salvia dans son témoignage « vécu » se préparer à les accueillir ? Pour l’instant, tant qu’ils ne m’ont pas parlé en direct, je ne peux que les ignorer. Je ne les connais pas après tout !! 🙂
            Bien à toi

          • Margelle dit :

            J’ai un doute, en fait je crois que c’est Tchunka qui a légèrement rencontré des petites créatures invisibles, mais qui parlaient… et avaient envie de se faire entendre…. Je ne voudrais pas créer de malentendus ni de trouble de l’identité !!
            (c’est un petit rajout à mon commentaire antérieur)

  6. Marie-Anne dit :

    Voici une hypothèse intéressante et réfléchie qui a le mérite d’ouvrir les esprits et de nous faire prendre de la hauteur pour nous permettre de changer nos angles de vue habituels.

    Mais cela reste pour moi une hypothèse très incomplète, ne fut-ce que parce qu’elle ne tient compte que des seules dimensions qui nous limitent depuis si longtemps.
    Si on essaie de comprendre la situation en tenant compte, cette fois, de l’existence de dimensions « supérieures » aux « propriétés « , « caractéristiques et vertus » radicalement différentes de celles que nous connaissons (en 3D), on ouvre devant soi un éventail multidimensionnel d’hypothèses et d’explications bien plus riches, bien plus foisonnantes et bien plus « folles », mais sans doute, bien plus vraies.
    Mais je comprends qu’à démarche 3D ( rationalisation selon les cadres admis, comparaison avec du connu (cf Plaque pioner,…), anthropomorphisme,…) correspondent des conclusions 3D ( aussi exotiques puissent-elles paraître).

    De plus, je reste persuadée que les pyramides n’ont pas pour but ( ou pour but unique) de nous prévenir de quelque chose , encore moins de nous avertir de « menace inéluctable et cyclique ».
    Se limiter aux connaissances mathématiques et géométriques extraordinaires (de la part de ses bâtissseurs) que révèle une pyramide , c’est, à mon avis, négliger le plus important: c’est-à-dire les vertus exceptionnelles de cette construction, de cette forme elle-même.
    Par exemple, il serait intéressant de savoir si Patrice Pooyard a lu « L’Eveil au Point Zéro » de Greg Bradden qui y explique qu’à l’intérieur de la Pyramide, se recréent des conditions de magnétisme bas et de fréquences élevées ( qu’on ne trouvait pas à l’extérieur jusqu’il y a peu de temps d’ici) pour permettre des initiations et des passages à des niveaux de conscience supérieurs.
    (Quelque chose me dit que c’est loin d’être là les seuls rôles de constructions comme une pyramide).

    Même si je ne partage pas toutes les conclusions de P. Pooyard, je salue tout de même son courage, sa persévérance, son intelligence, sa curiosité légitime et son honnêteté qui sont palpables.
    Il sort un peu du cadre et prend de la hauteur, ce qui l’amène à rencontrer beaucoup d’obstacles; j’imagine les obstacles qu’il rencontrerait s’il devait carrément traverser les miroirs en parlant de multidimensions.
    Et pourtant, je pense qu’il serait temps que quelqu’un en parle de façon plus nette et plus largement diffusée qu’à l’heure actuelle.
    Un Patrice Pooyard pourrait peut-être le faire, mais encore faudrait-il qu’il envisage « sérieusement » une réalité multidimensionnelle, ce qui ne semble pas du tout le cas pour l’instant.
    Enfin, peut-être y arrivera-t-il au fur et à mesure de ses investigations?
    Peut-être aussi que nous serons tous bien au fait de ces multidimensions bien avant qu’un réalisateur arrive à franchir tous les obstacles pour nous en parler?
    On verra!

    Et merci, Passeur, pour cette publication.

    • Le Passeur dit :

      Je suis d’accord, mais tout vient en son temps.

      • alain thomas dit :

        Oui car se projeter c’est vivre dans le passé ou le futur, non dans le présent.
        L’homme a du pain sur la planche aujourd’hui, avec la société dans laquelle il vit.
        Il y a une guérison possible du monde, sans attendre ni de cataclysme ni le concours de civilisations passées ou futures.
        La grande pyramide et de nombreux autres monuments montrent qu’il y a eu des bâtisseurs de l' »impossible » mais que l' »impossible » est possible.
        Il reste le mystère, « la plus belle et la plus profonde expérience que puisse faire l’homme », disait Einstein, à condition qu’il ne s’imagine pas découvrir des trésors de Vérité dans ces expériences mystérieuses.
        Le seul trésor que puisse trouver l’homme est en lui, au plus profond de son être et c’est l’Amour, tout simplement. C’est la seule Vérité qui soit, immuable et fondamentale.
        Tout le reste n’est que supputation et spéculation.
        Il ne faut pas prendre mal ce que je dis. Au contraire. Tout individu sur le chemin à tout moment peut se poser des questions ou encore découvrir des merveilles pour son évolution personnelle.
        Tout est intéressant.
        A mon sens, il n’y a pas plus de message dans la grande pyramide qu’il y a de trésors enfouis au fond des océans.
        Et si message il y a, ce n’est pas la Vérité…

        Maintenant, il y a des possibilités pour que ce monde guérisse. De nombreux philosophes, scientifiques, spirituels en discutent et oeuvrent déjà pour le redressement du monde, pour la guérison de la planète, de l’humanité et de l’homme en particulier.
        Nous avons tout en nous pour y parvenir.
        Soyons d’abord le changement que nous voulons voir dans ce monde !
        Concrètement, il y a beaucoup d’exemples exceptionnels, dans de nombreux domaines.
        Ce n’est pas facile, en tout cas pour moi c’est très difficile mais ce peut être un bon début.
        Faisons confiance à la jeunesse qui possède les clés du Nouveau Monde !

        • Margelle dit :

          Pour ma part, Alain, je prends très très bien tout ce que tu dis, avec juste une question concernant le présent : n’est-il pas composé de passé et de futur en même temps ? n’est-il pas cet alliage subtil qu’il faut tenir en même temps au creux de notre instant déjà passé ? Mais cela relève plus de l’expérience à vivre que de la supputation… et surtout comme tu le dis si bien celle de l’amour… avant tout.

          • alain thomas dit :

            Le présent est un espace de temps qui « existerait » entre une pensée qui est déjà passée et une autre qui n’a pas commencé.
            Le présent n’a donc pas d’existence propre, tout comme le temps.

            Ici, ce n’est pas de cela dont il s’agit. Je parle de projections. Si je fais appel à un souvenir, je me projette dans le passé au risque de m’y accrocher en assemblant les pensées les unes aux autres et en fabriquant une histoire du « mental ». Idem si je me projette dans le futur en fabriquant une autre histoire en relation avec un préjugé par exemple, qui m’entraînerait en dehors de toute réalité objective, une illusion (encore le mental).

            Quand je parle du présent, de l’instant présent (qui n’a aucune existence propre), je veux parler de « l’Être ». C’est un état, une disposition contemplative. Il n’y a pas de notion d’avoir, de vouloir, de jugement, dans cet état.
            L’état d’Être n’est pas lié au temps ou à une notion de durée.
            Le temps n’existe que dans sa version relative pas dans la version absolue.
            Au-delà de la notion de temps, l’Amour est un état. C’est la même chose en fait. Aimer c’est fondamentalement Être.

            Dans la réponse que j’ai formulée, j’ai insisté justement sur la nécessité de vivre actuellement le temps dans son aspect relatif, c’est-à-dire présentement, à tout ce qui nous préoccupe et dont nous avons besoin pour survivre en tant qu’êtres humains dans cette crise systémique, tout en gardant à l’esprit que pour parvenir à guérir le monde, nous devons ne jamais perdre de vue ce qui est immuable en nous, au-delà de tous les concepts et qui s’appelle l’Amour.

            L’union de l’Être (Amour, Absolu, Immuabilité, non dualité…) et du Mouvement (Impermanence, mental, égo, pensées, temps…) est le paradoxe et la contradiction de l’être humain dans l’enjeu de son évolution.

            Je m’efforce ici Margelle de réunir toutes les aspirations à dessein pacifique même si parfois je heurte.
            Je suis capable de dire les choses en opposition non pas parce que je décris la Vérité mais parce que les contre vérités donnent plus à réfléchir, pourvu que je reste fidèle à l’Ethique (Coeur).

            Fraternellement.

          • Margelle dit :

            Merci Alain pour tes précisions, très claires.. et qui restent très concrètes.

          • pierrot dit :

            Entre deux nuages il y a un intervalle, et cet intervalle est le ciel bleu ! Ralentissez les pensées et regardez les intervalles ! C’est bien ça ! Examinez les intervalles et soyez plus concentré sur les intervalles que sur le nuage ! La première pensée est partie, l’autre n’a pas surgi. Ceci est la Conscience, Ceci est la Liberté. C’est votre propre place, votre propre demeure. Vous êtes toujours là, voyez-vous. Déplacez votre attention, changez de gestalt. Ne regardez pas l’image mais ce qu’il y a derrière ! Si j’installe devant vous un grand tableau noir de la taille du mur et que j’y dessine un petit point blanc puis que je vous demande « Que voyez-vous ? », vous serez quatre-vingts dix-neuf pour cent à ne pas voir le tableau (rires). Vous répondrez : « Je vois un petit point blanc ». Un si grand tableau noir que personne n’aperçoit alors que tout le monde voit un minuscule point blanc, presque invisible. Pourquoi ? Parce que c’est la tendance habituelle de l’esprit de regarder le dessin et non le tableau noir, le nuage, non le ciel, la pensée non la Conscience. Voilà tout le contenu de l’enseignement. Toujours voir la Conscience. Toujours voir la Conscience et comprendre qu’elle est ce que vous êtes ! C’est votre propre demeure, votre propre place. Restez Ici. Personne ne peut vous atteindre. Qui peut entrer Ici où vous êtes ? Même votre esprit ne peut entrer.
            Auteur: Papaji

          • Delta de la Lyre dit :

            Merci Pierrot, ton commentaire tombe à pic dans ce que suis en train de travailler. Merci. Vais essayer de retenir ces beaux exemples, retenir : car on oublie si facilement.

        • Mza dit :

          Bonjour Alain,

          Je reviens sur une de tes phrases qui me pose problème :

          « A mon sens, il n’y a pas plus de message dans la grande pyramide qu’il y a de trésors enfouis au fond des océans. »

          Tu es sérieux, c’est à prendre au sens propre, ou est ce qu’il y a derrière ces mots une métaphore ou autre allégorie que je n’aurai pas saisie ?

          • alain thomas dit :

            Bien vu Mza,

            Ce sont les sens des mots « trésor » et « message » qui comptent dans ma phrase.

            Au fond d’un océan, il peut y avoir d’innombrables trésors enfouis, notamment dans des bateaux qui ont coulé. Je n’irai pas chercher ce genre de trésor, il ne m’intéresse pas. Le trésor que je recherche est au fond de moi, c’est l’Amour.

            Dans la grande pyramide, il y a sans doute un message. Je n’irai pas chercher ce genre de message, quand bien même il est très intéressant. Le message que je recherche est au fond de moi, c’est la Sagesse.

            Bien à toi

          • Mza dit :

            Hello Alain,

            Je me doutais bien qu’il y avait autre chose 😉

            merci,

          • alain thomas dit :

            Je ne sais pas faire les smileys sur mon clavier Mza mais je t’envoie le même que le tien.
            Merci à toi

    • Thau dit :

      Tout à fait d’accord avec toi Marie-Anne, ce qui nous intéresse en premier c’est la multidimensionalité! Mais ce n’est pas son truc à priori à P. Pooyard. Que ceux qui y ont accès ici et maintenant fassent l’effort de communiquer leur vécu retujuu!
      A part les mathématiciens qui jonglent avec leurs modèles d’univers à X dimensions et qui de temps en temps se donnent la peine de vulgariser un peu…c’est quasiment le néant.
      J’en ai marre des schémas explicatifs 4-5-6…12….24 D élaborés par des personnes qui n’y ont à l’évidence pas accès!
      Marre aussi les personnes qui « savent » mais qui nous déclarent que « c’est incommunicable »…on est bien avancé.
      Je lis aussi c’est un chemin intérieur alors à quoi bon tous ces stages newageux et autres…
      Tout cela laisse perplexe et le cul (peut-être la tête?) entre 2 chaises…
      Fraternellement

      • AlKriS dit :

        Pour reprendre tes commentaires et ceux exprimés plus haut, je ne vois pas trop l’intéret quant à moi de porter mon attention sur des dimmensions supposées ou réelles alors que je suis activement et présentement plongé dans un cadre d’expériemntation cadré (limité ?) par ce qui est actuellement à ma portée (tant intélectuellement, que sensoriellement).
        Je ne crois pas que nous devions nous poser en « handicapés » de l’expérimentation de vie car nous pourrions de manière supposée avoir accès à des pans entiers d’expériemntations qui nous seraient rendus, pour une raison ou une autre, inaccessibles (souvant par la faute d’intervenants extérieurs par punition ou pour asservicement).
        Je ne vois là que des postures égotiques nous permettant de nier notre propre expérience de vie et nous déchargeant un peu vite de nos responsabilités face à nos expériences douteuses parfois.
        Tout ceci est sans doute très vrai. Ou pas. Toutes ces hypothèses, ces explications, ces justifications…. mais j’ai envie de poser une question : et alors ? Et alors QUOI ?
        Une fois la réponse apportée, prouvée scientifiquement, ou éprouvée spirituellement, ou sensoriellement…. on fait quoi ? Dans tous les cas, on poursuit l’expérience, on accompagne la vie, on poursuit l’histoire. En gros ça ne change rien. Et noyés dans tous ces atermoiements et ces questions « existentielles » (sic, car pendant tout ce temps on se met en marge, on existe finalement pas tant que ça, on pense à exister seulement) on en oublie presque que la seule valeur dans tout ça, si on part juste de l’hypothèse que dans l’univers rien n’est inutile, que l’essentiel donc est peut être bien de simplement mener l’expérience. Qu’il n’est pas si fondamental de savoir ni où ni quand ni pourquoi ? Juste d’être. Et de faire.
        C’est ça l’aventure finalement, peut être bien. Trop bête de gâcher ça pour des cogitations sans fin qui peuvent, les unes et les auters, tout antant être justes et logiques, que fausses ou simplement confortables ou douloureuses.
        Bref tout ceci pour avoir la conviction que l’essentiel n’est certainement pas de porter mon attention sur d’éventuelles multidimensions secrètes et peut être accessibles ou non, mais plutôt de jouir pleinement de celles qui nous sont si gentiment mises à disposition pour expérimenter notre condition actuelle. Ce sera déjà pas si mal. Et nous aurions déjà bien de l’énergie à consacrer à « seulement » celà.
        Et puis si on nous cache vraiment des trucs, dans ce cas, autant laisser filer. Un jour ça changera. Rien n’est immuable.

        • Le Passeur dit :

          Je suis assez d’accord avec ça.

        • Salvia dit :

          Bonjour AlKriS,
          je rajouterai à ton commentaire auquel je souscris entièrement, que toutes ces justifications et explications sont pour moi comme un écran de fumée qui voile le chemin.

        • Mza dit :

          bonjour AlKriS, bonjour à tous et toutes.

          Tout d’abord et bien que cela soit un concept assez désuet spécialement ici, bonne année à tout le monde. Un max de lumière pour tous ! Après tout c’est l’intention qui compte et non la date 😉 Je devrais faire ça tous les jours en fait 😉

          Je m’apprêtais à écrire un commentaire en réaction à ce que j’ai lu plus haut et tout à coup je vois celui ci …. Ma foi, je n’aurais pas dit mieux que ça, je suis d’accord avec toi, AlKriS. Je me permets de remettre un passage de ton commentaire que je trouve particulièrement intéressant et sur lequel nous devrions nous attarder je crois :

          « Je ne vois là que des postures égotiques nous permettant de nier notre propre expérience de vie et nous déchargeant un peu vite de nos responsabilités face à nos expériences douteuses parfois. »

          Juste un mot supplémentaire pour rajouter qu’à ma connaissance, toucher du doigt la multidimensionnalité n’est possible qu’à très peu de personnes ici bas. Je l’ai déjà dit et je signe, je suis persuadé que l’être humain peut très vite prendre la confusion pour de la clarté, d’où l’intérêt d’un peu d’humilité.

          Autre chose qui me semble important : Dans le cadre d’une diffusion massive, l’approche de P. Pooyard a cet énorme avantage d’envisager les choses de manière concrète (3D pour ceux qui préfèrent), de poser des questions sans affirmer de vérités ou de certitudes, ce qui permets aux gens de s’ouvrir gentiment au reste, ensuite, par eux même s’ils le souhaitent. Comme le dit très justement à mon avis un chercheur comme R. Dolan, lorsqu’on présente au monde entier un sujet sensible comme celui là, on ne peut pas se permettre de spéculer, sous peine d’être ridicule et de perdre toute crédibilité, ce qui limiterai beaucoup le nombre de personnes qui pourraient s’intéresser au sujet, et qui perdraient du même coup une occasion d’aller voir plus loin. Ce serait dommageable pour tout le monde.

          Ceux qui pensent ne plus en être là et avoir dépassé ce stade de compréhension pourront tout simplement passer à autre chose qui leur conviendra mieux. Mais pour une grande majorité, je pense que ce genre d’approche est une vraie aubaine.

          Ensuite comme le dit AlKriS, et alors QUOI ?… et il a bien raison je pense.

        • graffitique dit :

          Idem. Il me semble que sur terre, dans le champ de notre perception, nous avons tout ce que nous avons besoin, pour peu que nous soyions assez curieux des formes pour y voir plus que leur apparence, notamment en termes de relations causales.
          C’est ce qu’on peut associer assez simplement aux corrélations qu’on veut / peut établir entre les choses, telles qu’elles nous sont signifiées.

          • graffitique dit :

            Pour préciser ce que je voulais dire : notre appréhension des relations de causalités est très variable (dans le temps, dans l’espace, dans la psyché individuelle), et plutôt limitée, à l’exception de certains domaines.
            On est peut-être souvent mal à l’aise avec la notion de causalités multiples par exemple, surtout si elles ne sont que combinaisons de probabilités ?

          • Soleil Bleu dit :

            Allignée avec ta perception graffitique ♥
            La vie de tous les jours est une cour des miracles si l’on part à sa découverte et des opportunités qu’elle offre en guise d’ouverture à ….autre chose que ce que nous laisse croire ses apparences.
            C’est l’aventure de toute une vie de tels trésors à découvrir, encore et toujours…sans qu’il ne puisse y avoir le mot « fin » à quelque moment de cette expérience humaine.

        • alain thomas dit :

          Je te rejoins Alkris dans ton propos.
          Nous vivons actuellement sur cette Terre dans une certaine dimension et probablement nous évoluons ; c’est le principe même de l’expansion de l’univers.
          Alors pourquoi se projeter dans des multidimensionnalités dont nous ne savons rien d’autre que ce que certains nous en disent alors que dans notre propre dimension, nous avons assez à faire pour nous-mêmes, nos proches, l’humanité et l’ensemble des êtres vivants.
          Notre Terre est splendide, elle nous enseigne, nous avons à corriger certaines erreurs, à retrouver certaines valeurs, à penser à nos enfants ; ce challenge paraît suffisant pour ne pas nous encombrer de spéculations intangibles.
          Bien à toi.

          • Louisetta dit :

            En fait, il faut simplement être intègre avec ce qu’on vit, ne rien inventer, ne rien nier non plus.

            Je crois bien que nous entrons dans une période ou il faut être à la fois attentifs et clairs pour nous même et les autres, mais en coupant si possible les réflexes de contrôles et de compréhensions mentales compulsives, inutiles, voir sacrément embrumées.

            On le voit bien autour de nous, tant de gens se posent des questions et n’osent les formuler tellement elles ne savent pas par ou commencer, tant de personnes entrent dans les labyrinthes des spéculations diverses (la preuve la plus flagrante fut la fameuse date du 21 décembre) tout ça ne mène nulle part.
            Ce ne sont que les gesticulations primaires de l’enfance de l’humanité qui doit s’habituer à marcher par elle même en adulte.

            Restons simples, ouverts, et droits. L’essentiel finit toujours par se décanter, on le sait.

            Je vous embrasse tous

        • Margelle dit :

          Je rejoins également ton point de vue Alkris. Pour ma part je ne peux tilter que de là où j’en suis, et je préfère ne pas me perdre dans ce qui serait pour moi une abstraction, qui peut me faire plaisir intellectuellement, mais qui ne risque pas d’être vécu concrètement. Aussi je trie.
          Mais si par ailleurs d’autres vivent ce qui m’apparaît être une abstraction, pourquoi pas si cette abstraction est une réalité pour eux ?
          Evidemment on peut -je peux- leur demander de simplifier, voire de redescendre à un niveau plus basique, mais le peuvent-ils ? le veulent-ils ? Si ce qu’ils vivent est au niveau Super 6, 7 ou 8… Et ce faisant peut-être nous entraînent-ils à penser plus haut ? à espérer plus haut ? ce que nous ferons peut-être un jour ou l’autre…. quand nous aurons compris ce langage un peu ésotérique pour l’instant. Je parle pour moi, bien évidemment !!
          Bien à tous, fraternellement.

          • Mza dit :

            Bonjour Margelle,

            Je suis d’accord avec toi mais je crois qu’il ne faut pas perdre de vue une autre question : et si ces gens pour qui cette abstraction est une réalité se fourvoient ? Ne risquent ils pas de nous entrainer dans leurs chimères si nous ne sommes pas attentifs ? Je me fais volontairement pessimiste bien sur … 😉

            Bien à toi

          • Margelle dit :

            Oui, Mza, je suis d’accord. Il existe beaucoup de chimères qui se baladent dans tous les coins. Le Passeur met en garde contre les projections, fabrications du mental. Je reconnais que après avoir beaucoup refusé toutes les hypothèses, j’essaie de ne pas les exclure d’emblée pour ne pas me priver d’un possible qui peut exister dans une autre dimension que celle que je vis et connais. Mais étant de nature plutôt méfiante, je n’adhère pas ou que très superficiellement à ce que je n’éprouve pas.
            J’aime tes mises en garde car je perçois bien le sens que tu y mets. Elles ne sont pas forcément bien reçues, car elles cassent le jeu… pour cela je les crois bénéfiques.
            Mon côté fluctuant m’empêche d’être aussi tranchée. Pour cela j’apprécie ton côté plus défini. Et j’attends comme d’autres que ceux qui s’autorisent à explorer des mondes plus complexes nous fassent part de leur vécu. Cela me semblerait plus impliquant, donc plus crédible.

            Bien à toi, soeurellement…

        • Marie-Anne dit :

          Ce que dit Alkris me semble juste; ce que je dis aussi (tant mieux! 🙂 ): bel exemple d’éclairage d’un fait selon l’angle de vue; bel exemple d’intertrication de différentes dimensions !

          • Margelle dit :

            Nous connaissons tou(te)s le conte zen du moine et du paysan devant la montagne. Je crois que nous avons effectivement à tenter de décrypter ce que dit l’autre. Si nous le pouvons. Mais cela n’empêche pas de dire quand il y a une difficulté, n’est-ce pas ? Le tout est de s’exercer à l’humour…. Dans la tête.. et dans la vraie vie…
            Merci à tou(te)s pour cet échange qui nous remet sur nos pieds.

  7. Quintus dit :

    Je médite… cette fin de texte .

  8. Aquadas dit :

    Hell’eau à Toutes,à Tous et à Toi Le Passeur !
    Juste une petite précision ( et encore ce n’est pas bien précis) *il y a des centaines de milliards d’étoiles dans notre galaxie et non des millions. Et il y a des centaines de milliards de galaxies dans cet Univers et non des millions. Notre Univers a été daté à 13,5 ( et des poussières) milliards d’années, notre système solaire et Maman Gaïa aurait 4.5 ( et des poussières) milliards d’années. Petite soustraction, OH!! il manque 9 milliards d’année. Quand on voit ( si je puis dire parce que on a encore rien vu) ce qu’il s’est passé sur notre planète en 4.5 milliards d’années que c’est t-il passait les 9 autres milliards d’années AVANT.
    Rappelez-vous : IL Y A TRES TRES LONGTEMPS DANS UNE LOINTAINE GALAXIE.
    QUE LA FORCE SOIT AVEC VOUS.

    PS:* chiffres de nos scientifiques chercheurs et non trouveurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *