I, pet goat II

Heliofant-ChristA voir plein écran… Et probablement à revoir.

Le Passeur.

I, pet goat II – Heliofant – 7mn 28′

I, pet goat II from Heliofant

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 08- Vidéos, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

205 réponses à I, pet goat II

  1. CB dit :

    Merci Le Passeur d’avoir extrait précisément cette image de la vidéo en entête d’article.
    Elle me semble comme étant le coeur du film.
    Après le stimuli de cette vidéo performante, il m’a fallu quelques nuits pour l’accepter, éclairée aussi par les interprétations partagées ici.
    Il y a cette séquence qui est encore en flottement en moi.
    Ce petit papillon qui grille dans les mains d’un Christ/coeur qui, bien qu’endormi, cherche à l’attraper. Qu’ont voulu transmettre les réalisateurs ?
    Au train où vont les choses, ma préoccupation me semble déjà bien vieillotte… mais ma curiosité est insatiable !
    Belle nuit à tous

  2. Aiouch dit :

    Bonjour,

    Par curiosité, j’ai cherché sur internet un sens au texte « AB CRAO » (si je ne me trompe) inscrit sous l’œil gauche de l’esprit manipulant le jeune enfant Derviche, je suis tombé sur un site (http://solar.crao.crimea.ua/symp2013/index.html) sur les champs magnétiques cosmiques, mais aussi sur la traduction de « AB » en Latin qui pourrait dire « sans », quant-à CRAO, d’après mes souvenirs, c’est le nom du père adoptif de Rahan, fils des âges farouches, BD de mon enfance 🙂
    Tout cela n’est bien sûr que suppositions … je reste sur le ressenti par rapport à la vidéo, plutôt que sur le mental.

    C’était un petit clin d’œil 😉
    Taoufiq

  3. Li dit :

    Marie-Anne,
    Merci pour ta belle réponse. Serions-nous de la même famille d’âmes?
    Les mots peuvent être extraordinaires, mais il en faut tellement pour s’exprimer!
    Je rêve d’être télépathe.
    Avec tous mon Amour.
    Li

    • Marie-Anne dit :

      Serions- nous de la même famille d’âme, Li?
      Ah! Ce serait bien probable! Et quelle joie de retrouver, petit à petit et consciemment de part et d’autre , sa famille d’âme !
      Car mes amis et ma famille terrestres ont beau être nombreux, ils sont encore un peu endormis (quoique beaucoup moins qu’avant) , et je commençais à me sentir un peu seule !

      Redevenir télépathe? Oh oui, et puis, claire audiante aussi , et capable de téléportation, etc, etc,…Je signe!!! 🙂

      Je t’embrasse et tous ici aussi,
      M-A

  4. Jonas 27 dit :

    Bonjour mes amis,
    J’ai fait une recherche sur google avec(héliofant)et je me suis retrouvé sur un site qui essais de décripter ce vidéo.Ca sentait la peur a plein nez!!je vais donner suite au commentaire de Acacia en même temps.Il y a (selon moi) nul prudence a avoir avec des messages subliminales car tout les messages subliminables sont flagrant ,claire et net et surtout voulus.C’est bien le fil conducteur de ce vidéo(message) mais,ce n’est pas le vrai message a en tirer.Ceux qie ne comprenne pas ce sont ces gens que j’ai été visité hier (site de décriptage),il ne peuvent pas comprendre,pas pour l’instant.Nous sommes réelleément en transformation en tant que personne et en tant qu’unité.Quand Alice (car c’est bien d’elle qu’il est question dans la scène avec Bush et Obama)laisse tombé la pomme ,on comprend que le vrai message se trouve là!!!Ils essais d’une facon(Bush)ou d’un autre (Obama) de l’endormir comme les autres mais elle se trouve dans un cercle blanc(protection)et elle laisse tomber une pomme qui devient une fleur de lotus.C’est qu’elle ne peux plus être endormis car elle est totalement conciente et reconnecté .La pomme qui se sépare représente le piège éternel de l’humanité (le choix)mais,il y a un troisième chois (LA TRANSCENDANCE )et la fleur de lotus en est le symbole incontesté.On aurait pus donner beaucoup d’exemple autre qu’Obama ou bush comme le génocide qui continue toujours ici(des amérindien) ou en Afrique ou???Mais j’ai (ADORÉ)!!!L’invocation des guides spirituel animal (connection a la terre) qui est fait a la fin.Ce qu’il faut retenir (selon moi)c’est les fleur de transcendance qui éclot un peu partout sur l’eau.Je ne suis pas Jésus mais,j’ai de lui en moi et je le ressent pour une des première fois de ma vie.La transcendance est partout ,je la vois ,je la sens et je la libert sur ma route (((((RIEN NE POURRA L’ARRÊTER))))avec toute ma lumiombre.

    • Jonas 27 dit :

      J’aimerais rajouter ceci…
      L’illusion de ????c’est ce que nous voyons quand nous regardons Bush ou toute autre dictateur ,criminel ,drogué etc….Remarqué qu’Alice a laissé la porte derrière elle ouverte .Elle ne veut pas le détruire ,elle lui a laissé une porte de sortie car ce n’est qu’une marionnette comme nous l’avons été,avec toute ma lumiombre.

      • alain thomas dit :

        Bien vu Jonas, cette vidéo bien décortiquée est truffée de messages très clairs.
        Tout le monde est d’accord pour dire que le film est très bien réalisé.
        En général, quand un film est bien réalisé, il faut y voir pourquoi. Il n’y a pas de hasard.
        Comme tu le dis, tu n’as pas tout décortiqué et ce serait intéressant de le faire mais tu as « découvert » la quintessence.
        SUPER

      • Salvia dit :

        Merci de tout ♥ Jonas! C’est tellement ça ! 🙂 ♥…

      • Margelle dit :

        Très beau, Jonas, tout ce que tu as vu dans ce film… Tu as réellement un oeil hors pair et un esprit agile…. en plus d’être connecté en direct. Le résultat est impressionnant et m’apporte énormément..
        Tu ne veux pas continuer un peu plus loin ??? 🙂 ♫
        Merci de tout coeur, frère de tribu… de la zone de l’ombre-lumière.

  5. acacia dit :

    J’arrive très en retard sur les commentaires que je n’ai pas le temps de lire tous.
    Juste, rapidement, mon ressenti devant ce court métrage que j’ai regardé deux fois.
    Première impression d’une personne peu habituée aux images (jamais eu la télé et ne visionne sur mon vieil ordi qu’en format timbre poste) : c’est bien froid tout ça, indifférence.
    Seconde impression : des symboles en veux-tu en voilà, prudence. Je pressens la possible présence d’images subliminales sous ce que captent mes yeux, prudence. Le « christ » traversant les facettes de l’humanité involutive est imprégné d’un feu dans lequel je ne ressens nul Amour, prudence. Un hologramme massif pourrait aussi bien suivre cette séquence d’ animation inanimée et combien n’y verraient que le feu qui leur paraîtra être celui de cet Amour pourtant absent ?

    • Margelle dit :

      🙂 Allez, encore quelques visionnages !!
      Ca y est, j’ai enfin ressenti plus d’amour pour le personnage christ à la 6ème minute ! 🙂

    • Aiouch dit :

      Bonjour Acacia,

      Prudence tu as parfaitement raison, oui, quand on ne prend pas le recul suffisant pour discerner les choses; mais si je peux me permettre, la lecture du Cœur ne souffre d’aucune crainte, elle écoute au delà des croyances car son milieu est Amour …
      Elle a le pouvoir d’éclairer l’ombre pour faire vivre l’harmonie avec sa lumière, quand on se laisse porter en elle,

      Bien à toi,
      Taoufiq

      • muriel dit :

        Merci Alouch pour cette phrase :
        « Elle a le pouvoir d’éclairer l’ombre pour faire vivre l’harmonie avec sa lumière, quand on se laisse porter par elle. »

        • muriel dit :

          Pardon d’avoir écorché ton prénom, Aiouch

          • Aiouch dit :

            🙂 ce n’est qu’un nom …

            J’ai hésité sur le mot porté « par » elle et porté « en » elle, et le sentiment que j’éprouve est plus de l’ordre de la fusion; lire avec le Cœur, a bien ce pouvoir de créer l’harmonie entre l’ombre et la lumière, quand on se laisse porté en son sein.

            Merci pour ta réponse Muriel

          • muriel dit :

            Oui comme la flamme d’une bougie, cette flamme qui de temps à autre vacille… Elle épouse malgré tout l’obscurité pour réchauffer et harmoniser l’être puis elle s’éteint alors qu’elle est arrivée à son terme, éphémère, comme la vie… éternelle comme le cœur…
            Merci Aiouch

      • acacia dit :

        Bonsoir Taoufiq, et merci de m’éclairer sur une autre façon de regarder.
        Il est certain que j’ânonne encore sur des lectures du Cœur avec un C majuscule.
        J’associais plutôt la prudence à du discernement.
        Et puis il m’arrive d’exposer mes dires de manière assez abrupte, sans prendre le temps d’expliquer le cheminement au fur et à mesure.
        Bon, mieux vaut manier le pinceau que la truelle… D’abord le résultat est plus joli. Rien que pour ça je vais faire un effort 🙂
        Une lumineuse soirée à toi

  6. Aiouch dit :

    Bonjour,

    Nous pouvons tous analyser cette vidéo en fonction de nos croyances (inculquées ?), nous pouvons aussi la voir avec le Cœur et se laisser aller sans jugement, juste voir et ressentir la vibration de l’Amour.
    J’aimerai poster un lien à propos de cette vibration, l’histoire du Lion Christian, adopté à Londres par 2 Australiens dans les années 70. Peut-être que certains on déjà visionné ce reportage, mais le message principal que j’ai retenu est l’existence de l’Amour avec un grand « A »

    version longue: 45mn
    http://www.youtube.com/watch?v=ypMrIqoYthk

    version résumée: 4mn30
    http://www.dailymotion.com/video/x8bjld_une-histoire-emouvante-christian-le_fun#.UQ5RwjWE98E

    Excellente journée à tous 🙂
    Taoufiq

    • Le Passeur dit :

      Ca, ça va beaucoup plaire à Stéphanie.

    • Soleil Bleu dit :

      Merci Taoufiq,
      Ma fille m’avait parlé de ce reportage exceptionnel mais nous n’avions pu en visonner que des sequences, jamais la version longue. Je vais enfin m’en régaler grâce à toi. SUPER ♥

    • Stéphanie dit :

      Merci Taoufiq de tout cœur ! Le passeur me connait bien et sait combien cette histoire touche mon cœur. Wow … cette histoire m’a fait pleurer des larmes de joie en abondance ! Pour l’instant, je n’ai visionné que la vision courte, mais je vais regarder la version longue avec beaucoup joie !

      J’aime beaucoup ton commentaire et pour moi cet Amour entre ces deux hommes et ce lion est, en effet, un magnifique exemple de cet amour vibratoire dont nous parlons ici. Je l’ai souvent écrit sur ces pages, ceux qui vivent des histoires d’amour avec des animaux sont des « Bienheureux », parce que pour vivre une telle aventure, il faut vraiment se laisser porter par le Cœur, il n’y a pas de jugement ni de mental, il y a juste à ressentir avec son être et se laisser aller à cette vibration de l’amour.

      • Louisetta dit :

        C’est magnifique en effet!
        Heu, bon, Aiouch, s’il te plait, la prochaine fois tu préviens si il fait préparer les mouchoirs parce que je ne m’attendais pas à pleurer comme ça! merci^^

      • Aiouch dit :

        Merci Stéphanie d’avoir reçu ce message, c’est notre Frère Passeur qui a eu la finesse de te le transmettre.
        J’ai voulu le poster ne sachant pas s’il était approprié aux discussions en cours sur « I, pet goat II » mais mon coeur a voulu s’exprimer et partager ce qui m’a touché avec vous Tous …
        J’ai aussi versé des larmes de joie en regardant les retrouvailles de Christian et sa famille humaine au Kenya, c’était …c’était comme tout devrait se passer entre toutes les formes de Création.

        Merci à la Vie !!!
        Taoufiq

        • Stéphanie dit :

          Merci à toi Aiouch/Taoufiq pour ce merveilleux cadeaux ! Pour ma part, je trouve que ton intuition était très juste ! Il était tout à fait approprié aux discussions en cours sur « I, pet goat II » … C’est vrai que ce film d’animation ne laisse personne indifférent, ce qui veut dire qu’il est très bien fait. En tout cas, l’histoire du Lion Christian et de ses amis humains nous met tous d’accord et nous fait tous pleurer de joie ! Merci d’avoir écouter la voix de ton cœur …

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Taoufiq,
      Je connaissais ce film, et je le revois toujours avec le même bonheur, avec la même émotion :ça c’est l’Amour, ça c’est la Tendresse, ça c’est une part de ce Monde Nouveau que j’appelle de tout mon coeur( et je ne suis pas la seule)!
      Là, mon cœur vibre et ne se pose aucune question: l’amour est là et bien là, rien d’autre ne compte; tout est simple, vivant et évident.
      Encore merci

    • pierrot dit :

      Pas qu’à Stéphanie 🙂

    • François dit :

      Merci Taoufiq , encore un grand et magnifique moment de vie à la lecture de cette vidéo que je découvre ….. 🙂

      Nous y sommes et tout est possible si l’Amour est l’ingrédient de base…. quelle belle leçon…!

    • Li dit :

      Merci Aiouch de nous faire partager cette vidéo.
      Je ne pense pas que l’on puisse rester insensible à ces images de pur Amour.
      C’est vrai que l’émotion est au RV (les mouchoirs aussi).
      Je me demandais si ce genre de vidéo, qui nous fait ressentir un merveilleux sentiment d’Amour au plus profond de nous, ne pourrait pas nous aider , en les regardant plus souvent, à être de plus en plus dans le coeur…? En fait si cela ne pourrait pas nous aider à développer notre ressenti d’Amour inconditionnel?
      Merci pour vos réponses.
      Je vous aime.
      Li

      • alain thomas dit :

        L’amour inconditionnel est un état. Il est notre vraie nature. Il ne se développe pas ; au contraire il se dé (couvre) ou se dé (voile).
        Non pas que ce film n’aide pas mais qu’il suscite des émotions (positives) que nous savons maîtriser ou pas.
        Pour découvrir la vraie nature de l’esprit qui est claire lumière et énergie illimitée compassionnée, nous devons le stabiliser non pas dans l’indifférence mais dans la sagesse de l’équanimité qui résulte de la mutation de l’aspect mental souillé de la septième conscience, qui opère la saisie subtile du soi ou moi.
        Il n’y a plus, alors, de distinction entre soi et autrui, de concepts de « je », de « mien ». On triomphe du mental souillé grâce à l’absorption de l’attitude héroïque. Ce courage est justement comparé à celui du lion, qu’aucun animal ne peut vaincre.
        Par exemple dans notre cas, si nous percevons quelque chose qui nous plaît, du désir et de l’attachement apparaissent. Mais une fois que nous aurons éliminé ces affects, nous verrons tout de manière égale. Il en va de même pour les divers types de colère-aversion, qui correspondent au fait que nous voulons écarter ce qui nous déplaît. Une fois que nous aurons éliminé ces poisons mentaux, nous verrons tout de manière impartiale.
        L’orgueil crée des opinions partiales. Une fois que nous l’aurons éliminé, nous regarderons tous les êtres avec équité.

        En ce qui me concerne, j’ai encore pas mal de boulot à accomplir, une trentaine de vies peut-être… 😉
        Bien à toi

        • François dit :

          Waow… 🙂 comme tu écris bien Alain-Thomas on dirait un livre… (je ne moque pas, sincèrement je suis impressionné)
          Le sujet me passionne donc merci à toi et à Li ….

          Perso, si je vois le monde, les gens, ma vie et celles des autres, la nature, etc. avec les yeux de mon petit garçon, avec Son regard alors il devient tout à fait facile d’avoir accès à ‘quelque chose’ qui fleure bon cet état en devenir…. mais est-ce bien étonnant !?! 🙂
          En revanche si c’est avec mon regard d’homme alors il peut m’arriver de m’éloigner de cet état d’Amour. Je ne sais pas encore à ce jour où est la clé, mais je fais confiance au petit gars qui habite dans mon centre plutôt qu’à ma tête qui raisonne (et qui, du coup, résonne)
          Je ne pense pas non plus que cet état puisse s’apprendre effectivement , mais qu’il existe quelque part en nous et je parierais volontiers sur le regard de l’enfant pour le découvrir enfin. C’est en tout cas ce qui m’appelle et quand quelque chose m’appelle je prends ma pelle et je creuse… pour y découvrir ce qui a toujours été là…. mon trésor le plus cher…. mon cœur aimant. Dès que je l’aurai trouvé je viendrai à toi te le partager…. (dans 30 vies peut-être….) 😉
          Je t’embrasse …. et Li aussi tant que j’y suis… 🙂
          Et merci.

          • alain thomas dit :

            Merci François 🙂 j’ai été en son temps disciple d’un maître bouddhiste, j’ai une importante bibliothèque et parfois comme ici, il m’arrive de piocher dans ce que je sais intimement pour l’exprimer parfaitement.
            Ce que j’ai écrit ci-dessus est donc en partie du Dharma pur. Tu vois juste.

            Ceci étant, ma vision est très proche de la philosophie orientale, en particulier la philosophie bouddhiste qui réfute l’existence intrinsèque du « soi » et de tous les « phénomènes ».
            Krishnamurti dit lui-même qu’il n’est rien parce qu’une fois que nous avons « ôté » tous les affects qui nous identifient au « moi », nous découvrons notre vraie nature immuable semblable à l’enfant, la bonté fondamentale qui existe en chacun de nous, qui que nous soyons, et qui émane de la Source originelle non née (l’Esprit).

            Ton parallèle avec le regard de l’enfant est juste à mon sens car l’enfant ne conceptualise pas, son regard est pur, il ne discrimine pas et quand il s’émerveille, il est dans la nature de l’esprit.

            Notre boulot en fait est de redevenir le petit enfant que nous avons été, d’une certaine manière car c’est très difficile… encore un paradoxe de plus.

            Je t’embrasse… et Li aussi… pendant que j’y suis 🙂

        • Louisetta dit :

          alain thomas,

          Bien sur que nous voulons la même chose, et peut être est-ce exprimé différemment, mais tout de même. Un mot en passant:
          Je trouve que nous imaginons l’état d’éveil, entre autres projections spirituelles, comme un état ou tout nous est égal, dans une sorte de sagesse fixe et profondément sereine. Si il y avait un bouton ou l’on pourrait appuyer pour accéder à cet état (fantasmé) sans passer par la case des émotions, plus d’un s’y serait enfermé.

          Mais sauf que, dommage, la vie est mouvement perpétuel, et que le tout est de parvenir justement à ressentir pleinement les mouvements de la vie, en surfant sur la vague.

          Comme le dit souvent Krishnamurti, il est inutile, voir dangereux, de lutter et de chercher à éliminer les attachements et les désirs -et il ne faut pas non plus les laisser nous envahir. Il s’agit de développer un autre regard, plus subtile, jusqu’à ce que l’ancien ne nous serve plus.
          Une vie est largement suffisante pour développer son regard, en ce moment, chaque jour est un luxe à ce niveau.

          • alain thomas dit :

            Merci de ta compassion Louisetta 🙂 mais la vie est si précieuse que revenir trente fois serait une bénédiction tellement j’ai la chance de vivre et d’apprécier des instants merveilleux.
            Certes, il y a des attachements, des colères, des réactions d’orgeuil, de jalousie qui amènent de la souffrance et comme tu le laisses entendre, cela nous permet d’avancer.

            Ceci dit, ne te méprends pas sur le sens exact du mot « équanimité » !
            En aucune manière ce mot est chargé d’indifférence, il est au même niveau que l’Amour inconditionnel, le Passeur nous a rappelés récemment que ce dernier n’a pas de commune mesure avec celui que nous ressentons nous, les humains.

            Bien à toi Louisetta 🙂

          • Louisetta dit :

            Merci beaucoup d’avoir sentit mon intention, car après relecture j’ai crains que ma formulation quelque peu tranchée et sobre de mon message prenne l’aspect de conseils d’une jeune donneuse de leçon, et je te suis grès de ta sensibilité au delà de l’écran.
            Juste une précision: Je ne sous entendais pas spécialement que la colère et compagnie font progresser, je voulais simplement dire que l’état d’éveil serait comme un équilibre entre le calme dans les profondeur d’un lac, et les mouvements de la surface, qu’il convient d’épouser également, mais que l’on tend à repousser après ces siècles de tempêtes égotiques et primaires que nous avons vécus.
            Pourtant, une fois le regard plus ouvert et les tempêtes illusoires apaisées, les remous de la surface sont magnifiques au soleil, et c’est bien là la beauté d’un « amour inconditionnel » humain.
            « La vraie morale se moque de la morale » disait le spirituel Montaigne, on pourrait poursuivre ainsi: l’amour inconditionnel se moque de savoir ce qu’il est.

          • alain thomas dit :

            Très bien dit Louisetta, le chemin est bien là, entre les extrêmes, dans la voie du Milieu.
            Tu viens d’émettre une belle définition de la Grande Equanimité, libre des affects, dans la mouvance d’un regard neuf, fleurant l’Absolu où il n’y a plus de mots ni de langage, où il n’y a qu’une seule Saveur et où la Joie, l’Amour et la Compassion ont le même sens définitif.

            Bien à toi belle jeune fille 🙂

          • Louisetta dit :

            C’est mignon. Merci.

        • Li dit :

          Coucou Alain,
          Je suis bien d’accord avec toi: l’Amour inconditionnel est en nous.
          Par contre ce que je veux exprimer c’est que je n’ai pas encore en permanence accès à cet Amour.
          Ce que je dois développer c’est cet accès.
          J’ai moi aussi encore du boulot pour arriver à cette « équanimité » qui finalement traduit bien l’état de pure conscience que nous essayons tous, plus ou moins, de retrouver.
          Allez! Au boulot!… car 30 vies c’est un peu trop pour moi!
          Bisous.
          Li

        • Margelle dit :

          Allez, un petit entraînement à la clarification de la pensée.. ♫
          Dis voir, Alain Thomas, histoire d’éclairer un peu ma caverne, est-ce que tout ce que tu annonces, exposes, tu le vis déjà ? est-ce que tu sens en toi l’amour inconditionnel comme un état, déjà là, déjà présent en toi ??? ou bien est-ce que c’est ce qu’on t’a raconté, de façon assez crédible, d’ailleurs ? parce que c’est plutôt comme ça que je le lis….
          L’amour inconditionnel, est-ce que je le sens en moi ? à vrai dire, non, enfin je ne pense pas… y en a que j’aime, d’autres que j’aime moins…. j’ai fini de détester depuis quelques temps déjà…. j’ai des amours spontanés, d’autres que je fais grandir, d’autres que je dois re-créer, et ça m’occupe pas mal d’ailleurs…
          Je sais que tu aimes bien l’échange et même aussi un peu la discussion… aussi j’y vais… Peut-être que ce que tu dis tu l’as tiré de la rencontre avec le maitre dont tu parles. Mais là on dirait que ça vient de toi…. et après tu te prépares à 30 vies pour arriver à cet état… Mais si ce n’était pas ça ? Si c’était autrement ? Et que tu ne connais pas ????
          Dans le fond je pense qu’il y a quelque chose de ce dont tu parles, mais dans le fond du fond…. et nous sommes des vagues… et également du marécage… enfin en ce qui me concerne.
          Bon, tout ça pour dire -j’y arrive- que ce que tu dis c’est bien, mais moi, perso, ego je préfèrerais que ça vienne avec tes mots à toi…. là je penserai que c’est complètement intégré… enfin, de mon point de vue…

          soeurellement et avec toute mon amitié…

          • alain thomas dit :

            Margelle, tout ce que j’écris sur ce site provient de mes mots… quasiment 🙂
            Tu dois sans doute ne pas lire mes propos parce que récemment, j’ai écrit ici un texte qui répond à ta question sur la page « Les Prémices du basculement (2) », le 1er février de cette année (tu vois c’est pas vieux) à 8h33.
            Si dans ces propos, qui, je te l’assure, sont à 100% les miens, tu avais quelque question, je suis à ta disposition pour te répondre clairement, ici ou par mail, comme tu le souhaites.
            Bien à toi 🙂

          • Margelle dit :

            Ta réponse me va, Alain Thomas. Je faisais part d’un ressenti quand ce qui est dit me paraît aller au-delà de ce qui peut être vécu par celui qui les dit.
            Mais il est vrai qu’on peut partager un idéal auquel on tend, ce qui je pense est ton cas.
            C’est toute la difficulté entre tendre vers un état et le vivre au quotidien, dans ses actes, ses propos…. et exprimer la réalité de ce vécu… Je pense que nous sommes tou-te-s confronté-e-s à ce problème. C’est mieux d’en être conscient… et c’est cela que je souhaitais partager…
            Avec mon amitié…

          • alain thomas dit :

            Oui Margelle, un idéal auquel on tend… 🙂

            Seulement voilà, le chemin est rempli d’obstacles, de paradoxes et de contradictions.
            Personne n’y échappe, sauf ceux qui ont atteint l’Eveil et si l’on en croit le dalaï-lama, même lui ne se voit que comme un simple moine.
            Si nous sommes incarnés, nous avons choisi de le faire pour une « mission » avant que les anges de l’oubli ne passent pour que l’on ne se souvienne de rien.

            Dans cette enveloppe charnelle, nous expérimentons la dualité avec en nous au plus profond la « goutte essentielle », indivisible, émanée de la Source originelle, bonté fondamentale, état de Bouddha… l’Amour inconditionnel.
            Bien à toi

      • Marie-Anne dit :

        Tout à fait, Li,
        Tournons le plus souvent possible un regard conscient et responsable vers tout ce qui véhicule clairement et simplement l’ Amour d’une façon évidente pour tous; et je pense ,comme toi, que ce genre de témoignage (Christian, le lion débordant d’amour pour ces amis humains tout aussi pleins d’amour) devrait beaucoup plus souvent nous nourrir.

        Si il y a une leçon que je retiens de toutes ces discussions , c’est bien celle- là! 🙂

        • Li dit :

          Merci Marie-Anne de partager avec moi ce sentiment que: plus nous nous tournons vers les choses qui suscitent cette impression que notre cœur déborde d’amour plus nous le nourrissons.
          Je sais que cet immense Amour inconditionnel est en moi mais pour l’instant il est un peu « impermanent ».
          Il se manifeste le plus souvent au hasard de mes lectures, de mes compréhensions, en visionnant certaines vidéos qui prônent la beauté de la Terre, de la nature ou de l’être humain dans ce qu’il fait de mieux et dans ce qu’il est vraiment lorsqu’il ne parle qu’avec le cœur, en voyant des échanges entre humains et animaux, en ressentant physiquement l’Amour qu’il y a chez certaines personnes, en lisant certains de vos commentaires etc…
          Je n’ai pas encore atteint un niveau d’Amour et de compassion tel me permettant de regarder, par exemple, un documentaire sur les camps de concentration avec toute la compassion qu’il faudrait avoir pour Hitler. Au contraire cela me fait mal. Mais j’arrive à ne plus juger les côtés sombres de l’humanité. J’essaie de me dépolluer de toutes ces visions horribles. Je stoppe le film que mon Ego voudrait me faire revoir en boucle. Je suis consciente que j’ai dû expérimenter le rôle du bourreau comme celui de la victime dans différentes vies.
          C’est pour cela que je pensais que de voir la beauté, dans toutes ses déclinaisons, peut nous rendre meilleurs et pourquoi pas plus beaux aussi! (sourire).
          Si nous sommes co-créateur de notre monde, ne serait-il pas normal de ne plus vouloir alimenter les côtés sombres de notre vie? Ne serait-il pas normal de vouloir créer un monde d’Amour et de beauté?
          ( lorsque je tiens ce genre de raisonnement à mon fils il me dit que je suis déconnectée de la réalité, que je vis dans le monde des bisounours, que je suis dans ma bulle, que je devrais agir au lieu de méditer etc… Il ne comprend pas mon détachement des choses, il prend cela pour de l’indifférence et peut-être même de l’égoïsme, il a peur pour moi. Il pense que c’est une forme de renoncement face à la dureté de la vie et qu’il faut se battre et s’imposer pour obtenir ce que l’on veut. Pourtant c’est exactement le contraire que j’essaie de faire. J’ai vraiment le sentiment que c’est en travaillant sur moi que j’aiderai réellement les autres. Je lui réponds tout simplement que si je veux la Paix je ne dois pas faire la Guerre..)
          Merci de vos réponses Marie-Anne, Alain et François.
          Je ne sais pas mettre des cœurs comme le fait François, mais imaginez qu’ils sont nbreux et énormes!!!!!
          Je vous vois et je vous aime.
          Li

          • Marie-Anne dit :

            Merci, Li,
            Je partage complètement ta vision et ta manière de l’expliquer.
            Tu sais, nous en sommes tous là, en ce qui concerne l’Amour inconditionnel; et vouloir l’atteindre maintenant dans sa perfection est peut-être un piège.
            L’essentiel, je pense , est d’avoir pris conscience du rôle joué par les « ténèbres » et, sans accepter de rentrer encore dans leur jeu, de les remercier de nous avoir aidés à nous polir et à nous grandir.
            Le Jeu de la Dualité est terminé: nous en avons exploré toutes les facettes et nous avons retiré la quintessence de cette expérience, inutile de ressasser, inutile d’abaisser nos vibrations.
            Je comprends que tu aies de la peine, en regardant des films sur l’holocauste: j’en ai aussi, même si je sais ce qui sous-tend ce monde ancien. Je crois que c’est normal: c’est une bien évidente compassion.
            Personnellement, je ne regarde plus ce genre de films, car justement, j’ai bien compris et intégré leurs leçons, et je ne blesse plus mon âme inutilement.
            Quant aux êtres qui ont puissamment incarné le « Mal », j’arrive à voir ce qu’ils représentent avec recul, et à leur envoyer de la compassion; et quand je n’y arrive pas, je demande à mon Être divin de le faire pour moi si cela lui semble adéquat.
            Mais je n’en suis pas encore à l’Amour inconditionnel ressenti de façon purement nirvanesque!
            Maintenant, je suis entièrement d’accord avec toi: tournons-nous vers l’Amour, vers ce qui nous élève avec grâce et simplicité , nourrissons-nous-en, et rayonnons-le.
            C’est notre responsabilité: tout part de nous-mêmes!
            Quant à fuir le monde réel: c’est peut-être le cas de certains, mais certainement pas de ceux qui ont réellement ouverts leur conscience car ils savent que donner toute son attention au monde ancien, c’est l’entretenir et le nourrir.
            Alors, bien sûr, nous devons encore un peu composer avec ce monde-là mais ce peu- là est déjà amplement suffisant, n’en rajoutons pas.
            Ne t’inquiète pas pour ton fils, incarne ta vision et il profitera de ce que tu rayonnes !
            D’ailleurs, tout ce que tu lui as dit sont autant de graines que tu as semé et qui éclorerons bientôt: j’en fais régulièrement l’expérience avec mes filles et mon mari(et j’en suis la première émerveillée!).

            Je t’embrasse et t’envoie toute ma Paix et ma Lumière;

            Et vivent tous les Lions de l’Amour !( et merci à Christian!) 🙂

          • Margelle dit :

            Bonjour Li, il semble qu’on ne t’ai pas répondu pour les ♥♥♥, que tu as envie de mettre… sauf que je ne sais pas les faire plus gros que ça !!
            Tu fais « alt » (sans les « ) et tout de suite en même temps 3, ce qui donne ♥…
            et pour compléter, voici quelques autres :
            Code Symboles
            Alt + 1 ☺
            Alt + 2 ☻
            Alt + 3 ♥
            Alt + 13 ♪
            Alt + 14 ♫
            Alt + 15 ☼

            Amitiés

      • Aiouch dit :

        Bonjour Li,

        Ton émotion avec ce reportage, montre que la lumière qui est en toi est entrée en résonance avec le message d’Amour apporté par les êtres qui ont vécu cette fabuleuse leçon de Vie.
        Nous sentons tous des états similaires aussi, dans notre vie quotidienne, en regardant une fleur, un chat, un arbre, la mer, les montagnes, une personne, soi même; et je m’arrête là car il y a une infinité de situations pareilles autour de nous.
        Pour ce qui est de l’aide apportée à soi en visionnant plus souvent des vidéos similaires, je pense que ça peut aider à cultiver cet état de connexion avec la pureté de la Vie, mais cette aide reste, en mon sens, superficielle, car elle vient de l’extérieur de soi.
        Le fait de chercher à savoir si ça pouvait t’aider, exprime déjà que tu as tout EN TOI …
        Alors, pas de soucis 😉 Tout est déjà en place …

        Excellente journée,
        Taoufiq

  7. VirginieLume dit :

    Je viens très vite de visionner le film, j’y reviendrai avec plus de calme, je voulais dire que je n’ai rien analysé, rien décortiqué, mais que j’ai suivi ce coeur plein de lumière tout le voyage. Et que ça m’a fait du bien. Je vous embrasse tous <3

  8. fabien dit :

    Pour ma part, ce film me fait penser à un rêve, donc à l’astral donc à notre 4ème dimension .

    On y trouve ce que l’on y a mis et ce que l’on peut y mettre encore : toutes les projections dues à nos peurs , nos craintes et nos croyances .
    En somme, c’est le bordel et c’est pas très reluisant .

    J’ai pris le parti de le regarder avec un regard neutre, bien que j’aurais très bien pu me laissé impressionné et y resentir un désagrément .
    Alors on peut dire que je m’étais préparé ( j’avais lu tous les commentaires avant de le visionner ) et je ne voulais y investir aucune énergie, aucune émotion .

    Donc je ne porterai aucun jugement ni bon, ni mauvais .
    Simplement je pense qu’il faut qu’on se pose la question en toute sérénité : Voulons nous encore associer notre réalité à cette vision là ?

    Pour ce qui est de la fin, je pense que c’est juste une invitation, une porte ouverte, on y mettra maintenant ce que l’on veut y mettre, c’est à nous de jouer .
    Cette fin, qui du coup serait plutot un nouveau départ sur table raze, peut paraitre fade .
    Mais c’est à mon avis très difficile de représenter dans un film de notre monde 3D/4D ce que nous n’avons pas encore créé et qui du coup appartiendra à une autre dimension/densité .

    Et je suis d’accord avec toi, Passeur, quand tu dis que ce qui nous tient en retrait pour l’instant ce sont les vieux automatismes et habitudes ancrées .
    Le nettoyage est en cours et ce n’est pas très agréable, mais bon je pense que çà va aller de mieux en mieux .

    Bien à vous,
    fabien .

  9. Alain dit :

    Bonjour,

    Je me pose cette question, n’est on pas un univers à soi-même?
    Où la voie pour l’avoir expérimenté passe par le pardon à soi-même et à autrui, même si cela est parfois difficile, voir très…
    Pour avoir la paix et la sérénité ne faut-il pas être dans l’acceptation et le pardon avec notre univers pour se libérer des entraves de la souffrance, des difficultés et pour enfin avoir la faculté de modifier son propre univers et devenir co-créateur dans ce dernier.
    Car sommes-nous pas une partie de la conscience de l’Un tout en expérimentant dans la matière différentes choses propre à son existence.

    Fraternellement

    Alain

    • alain thomas dit :

      Oui le pardon à soi-même et à autrui est une porte.
      Une fois cette porte ouverte, c’est le regard qui peut changer si l’on parvient à transcender le manichéisme.
      Nous sommes toujours au centre de l’univers et au cœur de l’esprit non né.
      Bien à toi

    • Le Passeur dit :

      Ce qui est décrit là à propos du pardon est la nécessité de la guérison de l’égo, qui seul en nous est blessé. C’est ce qui est écrit dans « L’Eveil en Soi 1 et 2 » (rubrique « L’Eveil »).
      L’avantage et le « problème » avec la co-création, c’est qu’elle est la manifestation collective d’une croyance partagée. Autrement dit c’est un egrégore. Avantageux tant qu’il s’agit de se libérer d’une autre croyance qui nous rend captif du monde jusque-là inventé (le 100ème singe), mais qui devient un problème lorsqu’on poursuit l’expérience jusque vers une autre modèle proposé, donc une autre matrice où l’on s’enferme en de nouvelles croyances collectives. C’est exactement ce que propose l’essentiel de ce qui est véhiculé par le « New Âge ». Même dorée, la cage est toujours là.

      J’ai moi-même publié ici des documents, comme le film « Thrive » par exemple qui sont le reflet de cette nouvelle matrice proposée et vue par la plupart comme un paradis restauré. Au moment où je l’ai fait, à tort ou à raison, je pensais que cela était encore du domaine de « l’avantage ». Je l’avais d’ailleurs présenté sous cet angle, mais certains ne s’y sont pas trompés et l’avaient senti comme dépassé. A présent j’estime que se focaliser sur cet exemple de société tourne au « problème », parce que nous avons dépassé la nécessité de nous libérer. Nous sommes libres, nous pouvons faire infiniment mieux. C’est ce que j’ai voulu dire dans les deux derniers articles que j’ai écrits (41 et 42 dans « L’Eveil »). Il nous faut juste nous mettre en phase avec la nouvelle énergie qui nous porte afin de reprendre notre dimension de « dieu créateur ». Je préfère dire notre souveraineté. Tout a changé, seules nos habitudes nous tiennent en retrait.

      • Marie-Anne dit :

        Là, je suis en parfait accord avec toi, Passeur et avec les « deux Alain »; merci

      • Alain dit :

        Bonjour,

        Je suis d’accord sur la guérison de l’ego (je vais relire ces articles.) et aujourd’hui en fonction de ce que l’on est, je suis passé par cette porte et aussi par un recentrage de mon yin et mon yang (méthode ou technique), par l’apaisement et l’acceptation de mes propres souffrances (méthode ou technique) comme si je devais revenir à l’originel pour continuer vers mon chemin vers le nouveau, peut-être une autre prison avec une porte et des fenêtres, ce qui est difficile, c’est l’apprentissage du lâcher prise sur les évènements de ma vie, car il ne faut pas basculer dans l’ego spirituel, c’est comme le jeu de l’oie, on avance bien puis on repart à la case départ qui nous remet dans le chemin de l’humilité.
        Le Christ dans la vidéo est debout sur sa barque vacillant de temps en temps mais en équilibre, s’adaptant à l’ oscillation de sa vie fermant les yeux car confiant en sa foi intérieure ou en Dieu le Père.
        Je partage vos propos Passeur.
        Tous cela pour me rapproprier ce que je suis et faire mieux, redevenir ce que je suis réellement et que certains voiles m’ont dissimulé ma vérité, car l’écolage est nécessaire, tout ne pouvais être donné de but en blanc, que je puisse redécouvrir ma vraie nature dans la matière, ce qui est plus difficile que lorsque qu’on est pure énergie. c’est pour moi mon rêve à ma création, à l’origine du big bang, que faire de cette matière devant moi.
        C’est en forgeant que l’on devient forgerons (croyance dans la matière), vie après vie nous affinons, nous aiguisons notre savoir faire, notre savoir être dans et sur l’énergie matière. Je la travaille et augmente sa vibration ainsi que la mienne, jusqu’au jour où elle se transformera de part sa vibration.
        Il y aura surement de nouveaux outils de façonnage pour la nouvelle énergie pour certains au début puis pour tous plus tard.
        Voilà, de tout cela entre autres, j’essai de rester droit dans ma barque comme ce personnage et puis nous verrons bien ce que nous apportera la vie, car comme lui, des croyances, des dogmes se sont bien effondrées derrière moi avec devant moi un nouvel horizon avec un nouveau soleil radiant.

        Voilà ma propre vision des choses en perpétuelle évolution.

        Fraternellement.

        Alain

      • Louisetta dit :

        Oui, c’est vrai.

  10. Seselwas dit :

    Bonjour, bonsoir,

    Waouh que de commentaires!
    Ce petit, petit dans la durée, film suscite beaucoup de réactions et cela m’amuse terriblement. Comment dire…..c’est tellement réaliste. C’est juste le monde dans lequel je vis avec ces symboles, super les tours, ces horreurs et ces espoirs.
    Merci Le Passeur de nous aider à nous ouvrir, à grandir et à garder le cap par une plus grande ouverture d’esprit et de coeur.

  11. François dit :

    Chère Margelle,

    Cela fait deux fois que je suis interpellé par tes interventions et je souhaite te le partager. La première fois c’était lorsque tu répondais sur le sujet ‘belle nana’ (Louisetta je crois) et puis ce soir je lis ton questionnement plein d’amour et qui me touche. Alors je suis allé voir qu’est ce qui résonnait. Voici ce que j’en tire et je te remercie de me réveiller sur un point important pour moi. 🙂

    Ça m’a ramené à l’amour justement. Je me suis , récemment rendu compte que j’avais encore de la peine à être heureux, détendu et aimant sans être interrompu par des descentes qui me mettaient mal à l’aise. Je me suis aperçu donc qu’à ces moments de chute je m’aimais moins que quand j’allais bien. J’ai senti en moi un manque d’amour et je ne voyais pas qui aurait pu me donner ce que je souhaitais. Et je découvre avec joie et peine à la fois que je me jugeais encore sur certains aspects de ma vie ou de qui je suis. La peine de la douleur due à un auto-jugement et la joie de savoir avec certitude que je venais de mettre le doigt sur quelque chose qui allait me faire avancer dans ma quête d’apprendre à aimer. Alors j’ai été amené à aller rencontré un petit garçon …. qui s’appelle François…. et j’ai reçu de lui un Amour incroyable de soutien, d’attention, de gratitude que j’en ai pleuré de bonheur. Il m’a dit ceci  » tu ne peux donner que ce que tu as; tu souhaites donner de l’Amour alors il va falloir t’Aimer car alors tu donneras ce que tu as »
    Je te l’offre ♥
    Merci. 🙂

    • alain thomas dit :

      Pardon d’interférer spontanément François.
      Le côté « enfant » qui se dégage de toi est un émerveillement ♥ 🙂

    • Margelle dit :

      Merci de tout coeur François pour ce si beau témoignage, partage qui me touche, me parle, me fait aller de façon plus sensible à un point qui m’est également sensible. Avec ta façon de plonger dans ton être et de rapporter à la surface ce que tu as trouvé tu m’apportes de façon vibrante un mode d’être qui m’accompagne, et me donne une nouvelle impulsion pour aller plonger également sur un nouveau mode, à la découverte de nouvelles couches pas encore trop bien déterrées… et qui ne demandent qu’à l’être ! 🙂 ♥
      Alain Thomas, merci d’interférer, ça fait résonnance , le domaine privé en prend un coup, non ? 🙂

  12. Sally Sparrow dit :

    Ce que m’inspire le deuxième visionnage, c’est : « Le dormeur va se réveiller » 🙂

  13. François dit :

    Le nouveau ne peut naître que si l’ancien meurt.

  14. Catherine dit :

    je viens de visionner cette surprenante video: au début j’étais un peu dans la confusion ne comprenant pas trop ce flot d’images puis je me suis laissée porter et du sens s’est révélé peu à peu.
    C’est la barque qui nous entraîne ; elle évite ( à mon sens ) de se laisser happer par tout ce qui s’écroule, toutes les souffrances et manipulations d’un monde qui transmute sous une nouvelle lumière!

  15. Alain dit :

    Bonjour,
    Voici encore un autre lien pour la compréhension de ce film, comme quoi les évènements qui peuvent arriver peuvent-être surprenants et inattendus.
    Comme quoi, les choses ne font que commencer et dire que pour beaucoup, nous pensions avoir tout cela en concentrée le 21 décembre 2012.
    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/06/30/i-pet-goat-ii/

    Fraternellement

    Alain

    • Soleil Bleu dit :

      Merci Alain,
      J’ai adoré lire les commentaires et je dois l’avouer, cela m’a bien fait rire.
      Là où les symboles sont justement destinés à être ressentis vis à vis de soi/Soi, dans un « signifié » personnel, et non être analysés mentalement autour du « signifiant » qu’ils sont sensés être, ça donne lieu à toutes sortes d’interprétations dualistes, d’un message qui, selon le ptit vélo des uns, impose un modèle de tandem pour tous.
      Comme quoi, il sort assurément de la bière du pis de la vache, là où les autres n’y voient et goûtent encore que du lait 🙂
      M’en fiche de toute façon…. j’aime pas la bière ! hahaha

  16. graffitique dit :

    Je partage à peu près ce qu’en dit Marie Anne, et aussi quelques autres. Très bon film, trop bien fait, trop rapide, trop de symbolisme, à mon avis il y perd de sa substance en terme d’impact.
    Il me semble cependant qu’il émule quelque chose, car il est fort probable que d’autres artistes reprendront le thème avec des approches … différentes. Il fallait que ce soit manifesté, donc 🙂

    • Salvia dit :

      Si on se prend le temps de mettre les images en « pause », on peut découvrir beaucoup de symboles. Et là, le film prend de la longueur…
      Je pense qu’un symbole peut s’expliquer au niveau mental. Mais plus en profondeur il touche notre inconscient et aussi notre subconscient, comme lorsque nous rêvons des scènes étranges et qui pourtant nous parlent sans que nous leur trouvions une explication rationnelle. Ces rêves-là, nous sommes seuls capables d’en comprendre le sens. Lorsque nous les racontons à autrui, ils leur semblent bizarres, ou incongrus, et leurs réactions ne nous permettent pas une meilleure compréhension pour nous.
      Un symbole permet toujours des lectures à différents niveaux, c’est en cela qu’il est universel.
      Je reçois cette vidéo comme la projection d’un rêve de l’équipe de Héliofant, (Helios= le Soleil…) d’où des avis et des ressentis tellement divers.

      • graffitique dit :

        Je ne sais en vérité pas très bien dire pourquoi le « symbolisme » me semble souvent manquer d’impact émotionnel.
        Sans doute parce qu’il offre tant de facilité à qui s’en emparerait à des fins trompeuses dans une imposture plus ou moins consciente.
        Le problème n’est pas le symbole mais son interprétation.
        On peut lui faire dire ce qu’on veut, et son contraire.
        Pour une minorité de gens ce n’est pas un problème, mais pour une grosse majorité encore, c’est un germe possible de confusion et de malveillance. La symbolique est un peu comme les Pyramides, une forme de sémantique garante de la pérennité de la transmission d’un savoir, à travers la corrosion du temps et la corruption des hommes.
        Mais, précisément, je pense que désormais cette forme sémantique ne répond plus très bien aux besoins actuels.
        Il y a à cet égard une sorte d’ironie un peu grinçante dans ce film.

        Mes remarques ne portaient d’ailleurs que sur la forme, et c’était juste un avis personnel. Le film est remarquable, qu’on l’aime ou pas. Je concluais en disant que son message ne peut plus être ignoré parce qu’il crée une dynamique d’émulation. Il entre dans le patrimoine de l’humanité, comme la Révélation des Pyramides, etc.
        Il contient évidemment le germe d’une surenchère, ce mécanisme est très intéressant.

        • Margelle dit :

          Je partage ton point de vue Graffitique…. (décidément ce film fait de l’effet…. )… Y aurait-il des formes d’esprit, de sensibilité plus disposés, plus aptes à apprécier telle ou telle forme ? Ce qui m’intéresse dans la possibilité des échanges, tels qu’ils se pratiquent sur le site, c’est qu’elle nous offre celle de nous ouvrir à d’autres formes de conception de l’univers. Je me suis déjà visionné 2 fois ce petit film et ai remarqué à la 3ème des détails que je n’avais pas vus la 1ère… je me suis plus intéressée à la mise en scène… tout ça grâce aux différents commentaires… je me sens donc plus prête à l’accueillir et à tenter de comprendre la dynamique…. alors que sinon, je me connais, je l’aurais mis au rebut très vite et aurais incendié toutes les positions différentes de la mienne…. Soleil Bleu analyse très bien nos comportements premiers dans notre besoin de sécuriser notre ego…. c’est vrai que ça demande un petit sacrifice de ne pas le nourrir…. 🙁 🙂

  17. Zrety dit :

    Ceux qui écoutent leurs cœurs ressentent le mal de cette vidéo …

    Croyez-vous réellement que ceux qui possèdent le pouvoir et l’argent pour faire cette vidéo ont choisi le camp de la lumière et de l’amour ?

    Écoutez le ressenti de certains commentaires, voyez la froideur, le manque d’amour et de vibrations, cela ne trompe pas (plus).

    En fait, c’est un très bon exemple pour tester son intuition et sa faculté à détecter les ténèbres (le manque de lumière et d’amour) …

    • Le Passeur dit :

      La nature du regard que l’on porte sur toute chose détermine le reste. Ne préjugez pas pour autant à la place de ceux qui sentent eux aussi avec leur cœur mais bien différemment de vous. Vous projetez vos peurs profondes qui deviennent aussitôt jugement parce que le jugement rassure l’égo sur ses positions. Tant que vous partagerez le monde entre lumière et ténèbres, vous resterez prisonnier de ces attitudes. L’essentiel de ce qui écrit ici parle de ça.

      • Zrety dit :

        Il ne faut pas imaginer de la peur là ou il n’y en a pas.

        Il ne faut pas imaginer des préjugés (ou jugements) là ou il n’y en a pas.
        Le monde, s’il vous plait, n’essayez pas sur deux phrases, de juger comment je le vois, vous serez automatiquement dans l’erreur.

        Si vous ne ressentez pas le manque d’amour de cette vidéo, c’est pas pour autant qu’il en a une parcelle.
        C’est en toute humilité en tant qu’homme, que je sais les voiles et écailles empêchant infiniment celui-ci de voir la lumière de la vérité.
        Même (surtout) les plus justes d’entre eux peuvent tomber dans le piège.

        • Le Passeur dit :

          Mais il n’y a pas de piège. Vous dites qu’il ne faut pas imaginer des jugements là où il n’y en a pas. Relisez-vous : « Croyez-vous réellement que ceux qui possèdent le pouvoir et l’argent pour faire cette vidéo ont choisi le camp de la lumière et de l’amour ? (…) voyez la froideur, le manque d’amour et de vibrations, cela ne trompe pas (plus) ».
          Je ne vous dis pas ça pour polémiquer, mais juste pour que vous remarquiez la nature du regard que vous portez à ce moment précis sur cela. Il y a un fil de lumière tout au long de ce film, et certains le masquent à leur vue. Même si le mot dérange (et d’ailleurs ce dérangement aussi est parlant), c’est toujours la projection d’une peur.
          Maintenant je ne m’érige pas en défenseur de ce film, il a ses défauts et ses qualités.

          • Zrety dit :

            Là ou vous voyez « un fil de lumière », d’autre y voient une « froideur » du au manque d’amour, matérialise par la « froideur mécanique » des personnages sans âmes.

            Pour le reste, j’ai pris cette idée qu’en cette « période », nul tiédeur, on est chaud ou l’on est froid.

            Maintenant il faut choisir, et nulle « dualité » dans ce propos car le choix ne se porte pas sur un état mais sur une direction.

          • alain thomas dit :

            « Tant que vous partagerez le monde entre lumière et ténèbres, vous resterez prisonnier de ces attitudes. »
            Cette phrase est à retenir.

            Il n’y a rien à jeter ni à adorer dans ce monde de dualité. La dualité est le principe du jeu de la vie.
            Si nous comprenons l’harmonie et la synchronicité, nous savons alors que toutes les énergies ont besoin les unes des autres pour que l’humanité évolue. Cela ne signifie pas qu’il faille absolument tuer pour aimer inconditionnellement mais disons que pour comprendre l’amour, il est nécessaire de faire l’expérience de toutes les énergies car dans le Tout, tout est inclus.

            S’agissant du film lui-même, comme nous pouvons le constater, toutes les interprétations sont multiples. Cela signifie qu’il y a autant de regards que d’individus.
            Après, il peut y avoir des familles de « regards ». C’est là que les sectes prennent naissance.
            Le réalisateur a projeté sa conscience dans ce film. Il ne s’agit donc pas de le juger, ni dans un sens ni dans un autre mais juste l’apprécier pour ce qu’il est dans notre vision du moment, sans jugement de valeurs.

          • pierrot dit :

            Zrety,
            le choix est un concept que l’on a inventé pour continuer à jouer.

        • Zrety dit :

          @ pierrot
          « le choix est un concept que l’on a inventé pour continuer à jouer. »

          Malgré tous les efforts de certains (on), le libre arbitre et l’Amour combinés sont plus puissant que tout …

          … un petit nombre suffit pour vaincre et rendre l’Amour majoritaire.

      • Margelle dit :

        « Tant que vous partagerez le monde entre lumière et ténèbres, vous resterez prisonnier de ces attitudes. »
        Oui, Passeur, cette notion est essentielle, et pourtant qu’elle est difficile à vivre en vérité, au quotidien… J’y suis, et je pense que nous y sommes tous confrontés, à longueur de jour. J’avoue m’y perdre. Je peux reconnaître beaucoup de mes ténèbres -sûrement pas toutes encore- mais de là à les aimer… ou plutôt de là à les mettre sur le même plan que la lumière (ou les lumières ?), je suis perdue dans ce débat, je m’y noie. En fait, non, je sais pas ce que cela veut dire. Je sais que Soleil Bleu a donné 2 ou 3 exemples, mais ils ne sont pas encore extrêmes. Ils ne sont pas limite de l’inhumain… Et c’est cette limite de l’inhumain qui me révolte et me questionne… en même temps qu’elle ne me laisse pas trop de répit. Pourtant c’est vrai, tout au fond de moi, je connais mon inhumanité qui est l’indifférence à l’autre. Mais je la sépare de l’attention à l’autre, de l’écoute de l’autre… que je préfère malgré tout. Je préfère l’amour à la haine… Même si je sais que je peux haïr beaucoup… Mais la haine fait mal, alors que l’amour fait du bien…
        J’aimerais bien être plus claire également, mais j’erre dans mes méandres à ce niveau là. Est-ce que mon questionnement est compréhensible, et est-ce qu’il traduit ce que tu as voulu dire ?
        Merci beaucoup à l’avance !!

        • Le Passeur dit :

          C’est juste comme toujours une question d’identification. Du point de vue de l’égo, c’est mal vécu, du point de vue de l’être divin en soi, c’est un bienfait car l’épreuve porte en elle son potentiel de prise de conscience. Ce qui fait monter une marche de plus sur le chemin de la désidentification à l’égo. Préférer aimer que haïr est certes plus doux mais demeure un point de vue égotique. Parce qu’il ne s’encombre pas de juger, l’amour est en-dehors de ces questionnements (on ne parle pas là du sentiment humain passionnel présenté comme l’amour). Lorsqu’on se les pose, c’est qu’on se débat dans des concepts manichéens strictement issus des manigances de notre égo. C’est un malaise né d’un faux-débat avec soi-même qui tourne en rond.
          Il ne faut pas se bloquer là-dessus, la clé de tout ça est simple (voir entre autres l’article « La voie de l’impeccabilité »), c’est un palier qu’on passe en même temps qu’on continue à s’alléger de ses valises.

          • Margelle dit :

            Merci Passeur pour ta réponse, qui m’est d’ailleurs un peu ardue à entendre au niveau où je la pose…. je peux la comprendre à un certain niveau, mais à un autre je me fais l’effet d’être un vrai marécage… où tout grouille à qui mieux mieux… Je vais me repencher sur la voie de l’impeccabilité… et puis faire confiance à l’oeuvre du temps.. parce que je sens que quelque part ça me parle.

  18. Margelle dit :

    Merci à Clamande et Fille de l’eau pour le lien d’explication !! Je suis un peu dans le même état d’esprit que Marie-Anne, à moins qu’elle n’ait changé depuis !! Il faut dire que j’ai d’abord eu du mal à visionner la vidéo qui bégaye (hasard ?), j’ai pu la voir glisser à son rythme grâce à la vidéo du lien. Mes ressentis sont d’abord un manque de sympathie avec ce type de film d’animation, en général, ils ne font pas corps avec ma sensibilité… je reste plutôt indifférente, limite de l’ennui… Ensuite, le message me demande du temps pour décoder… or le film glisse et je n’ai le temps de rien voir… Je ne sais pas comment vous faites pour décrypter et voir tous les symboles… je dois avoir l’esprit, le cerveau lent…. Tous ces symboles limites du visible…
    Et il est vrai aussi que le personnage du Christ ne m’a pas émue… ce que je trouve dommage car il me manque l’élan…
    Je pense que chacun-e réagit selon ses fibres. Cela signale peut-être un manque d’ouverture. De même que j’ai du mal avec la musique indienne, trop éloignée de moi. Sans doute trop conditionnée par ma culture…
    Par ailleurs c’est vrai que ce film ne montre que l’horreur du monde et le final ne me paraît pas si magnifique… à partir de la 6ème minute… Oui, un film qui dénonce, mais je baigne dans cet atmosphère à longueur de minutes dans mon quotidien !!
    Ma question pour résumer n’est-elle pas qu’il est bon d’apprendre à voir le beau sous l’horrible… ??? Bref, je ne sais pas trop… l’intérêt de la vidéo est peut-être de me confronter à un langage non familier… A suivre…
    Et merci à tous ceux qui ont apprécié et l’ont exprimé !

    • Margelle dit :

      Je viens de lire la réponse du Passeur à Fille de l’eau !! qui me répond assez bien…

    • Marie-Anne dit :

      D’accord avec toi, Margelle; j’ai pris le temps de faire la part des choses, et décidément, je ne ressens toujours que le manque d’amour et de compassion de cette vidéo.
      Et comme tu le dis, ni le soi- disant représentant du Christ en nous, ni la très courte description du monde nouveau ne me touche ni ne me font vibrer.
      Il n’y aucun écho en moi entre la Flamme qui m’anime et le Feu de ce Christ-là; je comprends juste intellectuellement le propos glacial des auteurs.
      J’ai vu aussi que le décryptage de ce film est très différent d’une personne à l’autre et que le Mental travaille ferme ; or, pour moi, l’Amour est simple et vivant: rien n’est simple dans cette animation et je n’y sens jamais la Vie( et certainement pas à la dernière minute).
      Tant mieux pour ceux qui y trouvent leur compte, mais, vraiment, ce n’est pas mon cas (désolée Passeur, mais je respecte ton choix et ton avis, bien évidemment; à chacun sa sensibilité).

      • Marie-Anne : je ne ressens toujours que le manque d’amour et de compassion de cette vidéo.
        Pareillement je rajoute, froideur.

      • Marie-Anne dit :

        Un petit ajout à tout ce que j’ai dit, et puis j’arrête cette discussion: je ne vois pas du tout Obama comme le présente cette vidéo; l’Amérique capitaliste dont il a hérité, par contre, beaucoup plus.
        Mais cet avis est tout ce qu’il y a de personnel: je tenais à être honnête avec moi- même jusqu’au bout! C’est fait!

        • alain thomas dit :

          Ah Marie-Anne, attention tu es dans le jugement 🙁

          • Margelle dit :

            Où ça ???

          • alain thomas dit :

            Nous sommes tous dans le jugement Margelle. C’est notre condition duelle qui veut ça.
            La conscience visuelle perçoit une fleur et la conscience voilée s’en empare pour exprimer « j’aime » ou « j’aime pas ».

            En politique par exemple chacun possède un point de vue.
            Les électeurs s’expriment. Certains sont de droite et d’autres sont de gauche. Tant que nous serons dans cette dynamique, nous ne progresserons pas sur le chemin de l’universalité. Si nous votons, nous exprimons un point de vue politique, nous engageons notre jugement d’une politique par rapport à une autre.
            En France par exemple, nous croyons encore que la gauche et la droite s’opposent alors qu’en fait, la plupart des gouvernants sont membres de sociétés secrètes dans lesquelles le pouvoir est plus grand qu’au sein même de leur parti ; et dans ces clubs fermés, les hommes et femmes de gauche et de droite sont à la même table et décident de l’avenir du monde. Voilà pourquoi les élites tiennent tant à conserver le pouvoir, que ce soit à droite ou à gauche, c’est la même chose. Ainsi, un président de gauche pourra faire une politique de droite et un président de droite fera une politique de gauche.
            Ils se désignent tous « républicains » et excellent dans l’exercice de la monarchie. Bientôt, il n’y aura plus que Paris et la Cour.
            Je ne vote plus depuis longtemps.

            Aux Etats-Unis, les présidents se succèdent et obéissent aux forces occultes, sans avoir véritablement de pouvoir.
            Obama et Bush n’ont pas vraiment fait grand chose pour leur peuple. Actuellement, plus de 50 millions d’américains vivent dans une misère « noire », avec des tickets pour manger et pas de retraites ni maisons de retraites pour les vieux.
            Pendant ce temps-là, l’endettement américain dépasse l’entendement et ils continuent à fabriquer des armes en abondance, à les vendre aux saoudiens qui soutiennent Al-Qaïda qui n’est qu’une vitrine de la CIA.
            Stop ! J’arrête 🙂
            Bien à toi

          • Marie-Anne dit :

            Il s’agit surtout de ressenti profond plutôt que de jugement, Alain Thomas.
            C’est un ressenti que je n’impose pas, je pense, mais que j’expose, tout simplement.
            Mais rassure- toi 🙂 , je respecte tous les autres ressentis, y compris ceux que j’ai du mal à comprendre: je sais qu’ils ont tous leur légitimité, leur justesse propre et leur raison d’être, autant que le mien.

            Mais il est vrai que nous devons veiller à ne pas tomber dans le jugement dualiste…et sinon, il faut nous en relever!

          • Margelle dit :

            Oui, c’est malgré tout une sacrée difficulté de faire la différence entre jugement et ressenti. Quand tu dis Alain Thomas que tout est jugement, ou que nous sommes tous dans le jugement, est-ce si vrai ? Peut-être, je n’ai pas de position arrêtée. Il me semble que c’est une notion complexe, à laquelle nous n’échappons sans doute pas, surtout si c’est dans le sens d’apprécier, de prendre position. Je crois que lorsque nous l’employons ici, c’est plutôt dans le sens d’approuver ou de condamner, donc de figer la situation. En tout cas cette notion me fait l’effet de me figer dans ma réflexion, mon ressenti. Elle est plutôt stressante. Et pourtant je crois qu’il nous faut aller la sonder mieux, pour mieux nous cerner… et mieux discerner…. un peu lourd tout ça, mais j’ai eu envie de pointer cette notion redoutable et destabilisante…

          • alain thomas dit :

            Oui c’est un ressenti plutôt qu’un jugement. J’ai simplement allumé la lampe de la vigilance spontanément, comme pour prévenir.
            Nous sommes dans le jugement si nous sommes dans la dualité, c’est le principe.
            Nous réagissons à nos consciences des sens par notre conscience mentale et celle voilée.
            Nous aimons certains aliments et pas d’autres et ainsi de suite.
            Nous avons des affinités avec tel ou telle personne et une sorte de répulsion (le terme est trop fort) avec tel ou telle personne. C’est ainsi. L’important est d’en être conscient.
            Sur le chemin, au fur et à mesure de notre évolution, nous élargissons le champ de notre connaissance et ainsi, graduellement, nous nous éloignons de l’ignorance.
            Il n’y a pas de recette miracle.. Nous ne devenons pas éveillés du jour au lendemain, enfin je ne pense pas et je ne le souhaite pas d’ailleurs.
            Alors nous ne pouvons pas échapper de temps en temps au jugement, enfin en ce qui me concerne, je n’y arrive pas bien sûr.
            Dans la vie quotidienne, dans nos activités, nous sommes confrontés aux règles de cette société à laquelle nous adhérons malgré nous.
            Nous sommes amenés à échanger, à discuter et à parler pour ne rien dire. Nous bavardons. Les bavardages sont remplis de préjugés bien sûr.

            En fait ce que je voulais que tu saches Marie-Anne et qui m’a fait réagir c’est que l’Amérique a un fonctionnement capitaliste quel que soit son président. Je n’avais pas envie que tu ne saches pas cela.
            J’ai transmis c’est tout.
            😉 🙂 ♥

  19. Cette vidéo est un témoignage de ce que nous savons déjà, en tout cas pour nombre d’entre nous, notre Eveil ou Ré-veille, en pleine Conscience de ces manipulations par la lumière sombre et du travail avec notre Divin, notre Christ.
    Énormément de symboliques rattachés aux USA, d’autres moins parlantes (suis allée à la pêche des explications ensuite) ce qui fait qu’en 1ère vision beaucoup de détails m’ont échappé. Trop de symboles.

    J’ai trouvé cette vidéo sombre, la musique je l’ai coupée.
    L’image que j’ai trouvée la plus belle est celle du derviche tourneur, elle est pleine de Joie et de Vie.
    Vu comme un reportage, ni plus ni moins.
    De quand date cette vidéo ?
    Je ne la connaissais pas, donc merci au Passeur.

    • Le Passeur dit :

      Elle date de 6 mois environ. Le derviche, c’est l’enfant musulman que l’on voit mort un moment avant avec sa mère penchée sur lui. Il faut explorer attentivement ce film pour en percevoir le sens. Si l’on y va en commençant par couper le son, on se barricade et on se coupe déjà de sa compréhension. Faire des arrêts sur image permet d’en voir beaucoup plus. Voyez par exemple le tag sur le mur après la goutte de sueur sur le front d’Obama. Il évoque le psaume 23.
      C’est un film qui retrace l’histoire de la captivité humaine mais qui surtout, tout au long, tisse le fil de lumière qui est le nôtre. Si on ne le perçoit pas, c’est qu’il y a des choses à regarder en soi sur ce qui gratte ou qui fait peur.

    • Soleil Bleu dit :

      Bonjour Fille de l’eau,

      Je crois que tu as raison, ce qu’il y a dans le film nous le « savons » déjà, mais cela pose justement la question de la distance qu’il y a entre, regarder les choses de ce monde comme étant extérieures à soi (ça je prends, et ça je ne prends pas) ou les accueillir comme révélateur de toutes les parties incluses dans notre Être (j’accepte de regarder Qui je suis avec humilité pour le/me traiter avec amour).

      En visionnant le film, je ressentais que c’était moi/Soi Tout ça (alors même que j’aspire sincèrement à ne vivre qu’en la paix du coeur). Ce monde, je le porte en moi, Je Suis ce monde, mais si j’entretiens une réflexion mentale avec ce qu’il me renvoie de Qui je suis, je lui dit non, je Me dis non. Je lui refuse la porte d’accès à sa transformation ou transmutation parceque l’égo supérieur le dit « mauvais », « affreux », « désagréable à ressentir ».

      La rapidité avec laquelle s’enchevêtrent les images de ce film, autant que la quantité innombrable de symboles qu’il contient, font barrage à leur mentalisation, celle-là même qui crée et maintient l’illusion de la dualité 3D eux/moi. Pour le recevoir, Cela oblige à brancher le circuit de la résonnance, terrain sur lequel l’égo est dans l’incapacité d’y exercer son contrôle habituel. Un « facilitateur » de perception parce qu’il rend inopérant le surmoi en quelque sorte. (enfin ! c’est comme ça que je l’ai ressenti).
      J’ai vécu en le visionnant un petit miracle de non séparation qui disait en gros « Si Je porte en moi tous les germes et fruits de la guerre et de la destruction, je porte simultanément en mon coeur le refuge et l’outil qui en désactive leur principe », deux révélateurs indispensables l’un à l’autre oeuvrant à une illumination commune. L’ensemble était Beau et infiniment confiant dans sa finalité inéluctable.

      Belle journée à toi et à toutes les lucioles.
      S.B

  20. Laura dit :

    Ca ressemble drôlement au contenu de nos téléviseurs. Ceci m’a paru comme une pièce de théâtre dont je suis bien lasse.
    L’espérance d’un temps meilleur a la fin du vidéo nous amène raviver un certain espoir.

  21. Soleil Bleu dit :

    Un film vraiment étonnant ! Je ressens une paix et une douceur au coeur après l’avoir vu !!! Aucune émotion négative, Tout Est à sa place et Tout va bien.
    Quelle trouvaille incroyable tu nous offres là ♥
    Merci Passeur

  22. Sally Sparrow dit :

    J’ai l’impression que ce film étonnant est une sorte d’auberge espagnole spirituelle. On y trouve ce qu’on y apporte.
    En tout cas ça ne laisse pas indifférent.

  23. Jonas 27 dit :

    Je n’ai aucun autre choix que de vous raconter mon rêve qui est ,ma foi !!!!Syncro!Je me suis réveillé ce matin vers 7 heure et ma compagne était déja réveillée et elle riait car ma petite Myah souriait.J’étais troublé et heureux du rêve que je venait de faire mais tout ce n’était pas très claire.J’ai fait un rêve bizarre .Je me trouvais devant une grotte et j’avais la sensation de pouvoir y faire fortune (de l’or).J’actionnais une pelle mécannique pour extraire une glue verte et doré (J’étais riche)et puis soudain la montagne entrait en érruption de cette lave verdatre.Je pouvais voir les victimes sur les flanc de la montagne(de jeune enfant)et puis ,sortis des fissures volcaniques (des démons).Ils était que des ombres de démon ,noir avec des yeux vides.Tout était perdu(des enfant mourrait devant mes yeux)et je ne pouvais rien faire.Soudain,mes pied ont quitté le sol.Je me suis élevé dans le ciel,mon corp disparu,j’étais le ciel puis,j’étais la planète puis!!!!!!J’étais le tout!!!Il n’y a aucun mot pour décrire cette sensation .J’ai du sans doute me réveiller et me rendormir car j’étais plongé encors dans un autre rêve .Cette fois ci j’étais avec des anciens amis de consomation(drogue)que j’ai connu .On était assis autour d’une table de cuisine (en consomation) et je pouvais voir leur visage se déterriorer devant mes yeux.Il parlait de moi(((il ne va pas bien ,il est devenu fou ,ca se vois !!regardez son petit doight,il tremble))).Je n’avait aucun controle sur mon corps,Je tremblais comme une feuille,c’était surement ma fin et puis!!! Une grande respiration ,mon corp arrêta de trembler et là!!c’est très dur a décrire mais l’image dans cette vidéo a la fin la décris très bien.L’iris de mon oeil sait enflammé comme un petit avertissement a ce qui essayait de m’entrainer dans la peur.C’était d’une puissance inimaginable mais très humble pour reprendre le texte que mon ami Thau ma fait parvenir .J’ai raconté mon rêve a ma compagne avant de voir ce vidéo alors vous pouvez imaginer ma surprise ,de grand changement ce pointe a l’horizon ,ouvrez vous au autre pour facilité l’unification.Avec toute ma lumiombre.

    • Stéphanie dit :

      Merci de tout cœur mon ami pour le partage de ce(s) rêve(s) … Oui, ils sont étrangement synchrones avec cette excellente petite vidéo ! De grands changements se pointent comme tu dis …

      C’est drôle parce que le texte précédent de Jenael m’énervait, je ne sais pas trop pourquoi, sans doute parce qu’il activait mes peurs. Cette vidéo exprime le même message et là mon cœur le reçoit avec une joie et un enthousiasme débordants, les peurs ont disparu c’est fou non ! … peut-être parce que comme le dit Salvia, il n’y a pas de bla bla bla ici juste des ressentis et des émotions, et moi j’ai une foi Absolue dans mon Christ Intérieur (le Cœur/Feu Sacré), je sais qu’il me porte vers la lumière.

      • Salvia dit :

        Oui Stéphanie, que des ressentis et des émotions, et une sorte de joie que je dirais malicieuse, va savoir pourquoi, pourtant il est vrai que de voir l’ancien monde se déliter n’est pas le plus agréable des scénarios, et ce n’est pas qu’on le souhaite à qui que ce soit. Je crois que cela ne nous empêchera nullement de saisir toute main tendue demandant de l’aide; au contraire…

    • Thau dit :

      Bonjour Jonas,
      Je partage pleinement ton ressenti concernant « la puissance inimaginable » des forces (4 éléments, 4 forces universelles) à l’oeuvre en ce moment. L’impact physique est pour moi évident. L’humilité (la simplicité) est probablement l’une des clés majeures permettant de faciliter cette intégration. L’ouverture aux autres l’une des actions essentielles/prioritaires que nous avons à développer.
      Merci pour ton partage
      fraternellement

  24. Salvia dit :

    … je viens de revoir cette vidéo, et je suis toujours aussi enthousiasmée par ce qu’elle exprime. Pas de blabla, mais une telle quantité de symboles qu’il me semble impossible de tout percevoir en une seule lecture.
    En peu de minutes un tableau de la situation de notre monde actuel est brossé, avec beaucoup d’ironie, voire d’humour, et de perspicacité, et la fin, si lumineuse, est un message d’amour on ne peut plus clair.
    De quoi avons-nous peur? Devant quoi nous voilons-nous la face? Nous savons pourtant que ce monde est voué à disparaître, et une aube nouvelle pointe son nez. Qu’avons-nous à craindre? Moi j’espère savoir et pouvoir voguer sur cette jolie barque qui, je l’espère, m’emmènera vers le Soleil Rayonnant, et avec moi, le plus d’Humains possible 🙂

    • muriel dit :

      … accompagnés des animaux, des fleurs et des abeilles… 🙂

      • alain thomas dit :

        … et des anges en cristal de miel, pierrots, fées et sorcières… 😉

        • muriel dit :

          … et des papillons, des dauphins, des lutins, des étoiles… 🙂

        • Salvia dit :

          Merci Muriel et Alain Thomas de rajouter ceux que j’avais oublié de citer dans mon égoïsme ! 🙂 Je ne connaissais pas les anges en cristal de miel, ça doit être bien savoureux! On emmène tous ceux qui veulent bien venir avec nous, faudra prendre un paquebot, la barque risque de chavirer 🙂 Ou bien, peut-être que la barque se transformera en vaisseau spatial assez grand pour contenir tout le monde? Notre voyage est en train de devenir féerique, vous ne trouvez pas? Bienvenue à bord !
          Bon, si je déforme la fin du film, j’espère que les auteurs ne m’en voudront pas 🙂

          • alain thomas dit :

            Coucou Salvia attention !… derrière toi… muriel … l’ange en cristal de miel 🙂

          • muriel dit :

            On non Salvia, il n’y a pas d’égoïsme dans ce que tu décris, bien au contraire… Tu as ouvert une porte, celle de la joie et son abondance et nous montons dans ta barque vaisseau 🙂 , allègrement, avec plus de joie encore :-):-)
            Il n’y a pas d’auteurs non plus puisque nous sommes tous co-créateurs, liés les uns aux autres… reliés… 🙂
            Merci à toi Salvia car comme tu le dis le voyage est féerique ! 🙂

          • Salvia dit :

            … à mon tour de me planter, je voulais mettre ma réponse à cet endroit, faut dire que notre jeu prend de la place 🙂
            Donc il faut regarder un peu plus haut pour mon commentaire aux ♥ multiples

        • alain thomas dit :

          ♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥♥
          🙂 🙂 🙂 😉 😉 😉

    • François dit :

      Hello Salvia,

      « De quoi avons-nous peur? Devant quoi nous voilons-nous la face? »

      🙂 mais de nous même voyons…! 🙂

      • Salvia dit :

        … aurais-je donc enfin appris à m’aimer, puisque je ne connais plus la peur?
        Merci à toi François ♥♥♥

        • François dit :

          Il semblerait bien que OUI Salvia, et d’ailleurs ça se sent dans beaucoup de tes commentaires ces quelques dernières semaines…..
          🙂 ça fait du bien hein….! 🙂

          • Salvia dit :

            … et comment que ça fait du bien, cher François! 🙂 Un bien que je souhaite à tout le monde!!!
            Lorsque tu dis : » ça se sent dans beaucoup de tes commentaires ces quelques dernières semaines… » , cela me rend silencieuse, mais mon ♥ lui il a un petit rire cristallin, comme des ondes qui se forment sur l’eau avec la brise du vent.

  25. damiens pascale dit :

    hello, ben , moi, je l’ai adorée !!!!!
    surtout, la barque du passeur, hihihi !!!
    rien n’est beau ou laid tout est dans le regard et l’ouverture de celui -ci
    merci passeur .
    bisous.

  26. Thierry dit :

    Bonjour et merci pour cette vidéo exceptionnelle.

    Je crois néanmoins que je suis passé à côté de pas mal de symboles. Connaitriez-vous une page qui explique en détail la vidéo ? 🙂

  27. mimosa dit :

    WAOW! (et la musique moi je l’aime bien :), je trouve qu’elle colle bien au rythme et à l’intensité des images…)

  28. Swirzel dit :

    Merci pour ce partage, 7m28 de frissons…

  29. clamande dit :

    Bonjour,

    Ca fait très longtemps que je ne me suis pas exprimée mais c’est aussi la 1ère fois que je vois des commentaires montrant des craintes et des interrogations ; ce qui est compréhensible. Cette vidéo est truffée de symboles et il est difficile de tous les voir d’autant plus lorsque l’on est pas initié. J’ai lu que cette vidéo est terrifiante mais c’est le monde actuel qui est terrifiant ; c’est ce qu’à voulu montrer la vidéo. On nous cache la vérité, le monde n’est pas celui que l’on croit, nous sommes endormis mais petit à petit la vérité émerge. C’est aussi ce que montre la vidéo par l’illumination de notre christ intérieur. Après la lecture de ce lien qui décrypte pas mal de symboles, ce sera plus clair pour pas mal d’entre vous, n’hésitez pas à vous y rendre.

    http://bistrobarblog.blogspot.fr/2012/07/decodage-esoterique-de-i-pet-goat-ii.html

    Cependant, je n’ai pas compris le dernier symbolisme. A savoir que le soleil détruit les 3 pyramides à la fin. Si quelqu’un peut m’expliquer ? Merci.

    • Aiouch dit :

      Peut être la fin d’un système dans lequel le pouvoir est détenu par peu de personnes, (comme une des symboliques de la pyramide), et le retour vers l’éveil en chacun de nous, car on retrouve aussi ce symbole sur le front à la hauteur de la glande pinéal.
      Taoufiq

    • Soleil Bleu dit :

      Peut-être qu’à cette étape du parcours, nous n’avons plus besoin du message (quel qu’il soit) que les pyramides nous transmettent. Nous « Sommes » Ce qui Est dans notre coeur , sans plus avoir besoin de le « penser » dans notre cerveau.

    • alain thomas dit :

      Les trois pouvoirs sont le pouvoir religieux, le pouvoir de la finance et de l’argent et le pouvoir politique.
      Le premier à s’effondrer devrait être le pouvoir de la finance et de l’argent mais pas en cinq minutes…

  30. ninie dit :

    Magnifique… tout simplement. C’est lourd et pesant oui, mais très beau en même temps, c’est ce que l’on vit…! Merci pour cette vidéo, je ne l’avais jamais vu. J’ai pleuré à la fin.. J’aime comme le Christ est représenté, il avance, toujours, avec ce feu en lui et le réveil, la délivrance est superbe…
    Le Passeur, vous avez écrit : « c’est le Christ en chacun de nous, qui ne peut traverser ce plan duel que dans un autre plan » , je ne comprends pas ??

    • clamande dit :

      Bonsoir, petite réponse pour t’aider à comprendre le message du passeur. Nous sommes actuellement dans la 3D (3ème dimension) : monde de dualité qui restera tel quel car il a sa raison d’être, notamment permettre l’évolution… Pour évoluer, il faut « ascensionner » vers la 5D, donc un autre plan. La 4D est entre les 2, c’est un entre-deux monde. Il existe plusieurs mondes parallèles qui sont accessibles selon son degré de conscience, d’évolution mais tout est superposé. Le monde auquel on appartient correspond à ceux que l’on a souhaité et à ce que l’on est. Il faut faire des recherches là-dessus pour avoir plus d’explications. J’espère avoir néanmoins éclairci un peu la chose. A bientôt peut-être.

    • Le Passeur dit :

      L’expérience humaine jusqu’à cette étape conduit à éveiller le Christ en soi. Il ne peut donc être manifesté que sur un autre plan que celui de l’expérience tant que celle-ci n’a pas abouti. Il est en chacun et mène la barque tout en n »ouvrant les yeux qu’à la sortie de la matrice lorsqu’il se manifeste consciemment en l’être éveillé.

      • alain thomas dit :

        Oui, le Christ en nous est la conscience de ce que JE SUIS non séparé de ce qui est DIVIN en nous, symbolisé par la flamme toujours présente… mon regard.

  31. Stéphanie dit :

    Merci cher Passeur pour cette incroyable petite vidéo ! Je l’ai trouvé absolument géniale et je me régale à la visionner (elle parle intensément à mon cœur)! Elle est très vraie et très juste, oui c’est la matrice dans laquelle nous sommes enfermés depuis si longtemps (tout y est !). Il n’a pas de peur à avoir, il faut juste avoir le courage d’ouvrir les yeux, briser ses chaines, et comme le Christ (qui est à l’intérieur de chacun d’entre nous) maintenir le feu de notre cœur (l’Amour Inconditionnel) toujours vivant, ainsi notre chemin nous conduira vers la libération et la lumière.

  32. Marie-Anne dit :

    Bonjour Passeur,
    A cette milliseconde, je ne sais toujours pas comment je vais arriver à exprimer mon ressenti!
    Alors, voilà, je me lance:
    Très belle prouesse technique, mais cette façon de raconter notre histoire, du début à la fin de ce petit film, ne me correspond pas, ne réveille rien de beau, rien de tendre, rien de fluide en moi.
    Même l’image du « Sauveur » est froide et robotisée, du début à la fin, malgré tout le feu qui est censé l’embraser; son passage est implacable et mécanique; et même l’image de la fin, pourtant censée nous montrer un nouveau monde aux couleurs retrouvées, au Soleil nouveau, est froide et sans Vie Vraie.

    Je reconnais que certaines images sont magnifiques, mais cela ne suffit pas à leur faire exprimer l’Amour et la Vie; je trouve aussi que la pléthore de symboles nuit au symbole et que les ficelles sont énôôôrmes,…
    Donc, belle prouesse technique, mais, pour moi, ce petit film tourne en rond dans la dualité tout en donnant l’impression de vouloir nous aider à en sortir.
    Il est sûrement vrai qu’une partie de mon ressenti est liée aux peurs encore présentes en moi, mais une autre me vient bien de mon Cœur.
    Bon, finalement, à chacun d’écouter le sien et de prendre ce qui nourrit vraiment ce Cœur!

    Merci, en tous cas, Passeur, de m’avoir permis de voir en mes peurs et en mon Cœur: celui-ci a pu immédiatement apaiser celles- là et me montrer la fin/recommencement véritable de mon petit « film » à moi.

    • Le Passeur dit :

      Mais ce n’est pas le « Sauveur ». Il n’est pas extérieur, c’est le Christ en chacun de nous, qui ne peut traverser ce plan duel que dans un autre plan où néanmoins son seul passage transforme tout. L’humain qui le porte est hypnotisé et une fois l’être libéré, alors il ouvre les yeux et et choisit son chemin. Il y a des centaines de symboles très pertinents dans ce film et il serait très long de vouloir les décrypter ici. S’il décrit l’histoire du cheminement humain, il délivre aussi le message de la sortie de la matrice et de la manière dont cela se fait en nous.

      • romarin dit :

        Bonjour,
        j’ai toujours aimé les films « féeriques », j’avoue que celui ci est partiiculier!
        je n’ai pas compris (ressentit !) toutes les images et personnages.
        J’aime la jeune fille à la pomme bien protégée par son cercle et qui initie la vie (pomme) en équilibrant le masculin et le féminin (2 moitiés de pommes qui donnent la fleur).
        Le derviche avec un ancrage au sol et un au ciel surveillé par la lune.
        J’aime beaucoup ce Christ en nous, qui franchit des espaces temporels et est le seul à s’élever parmis tous ces congénères qui restent gris et poussérieux. Il traverse la vie en restant complètement intériorisé et relié par le feu purificateur (pour qui le maitrise) et le feu du coeur, là où les religions n’ont plus leur place, seul le sentiment de l’amour, sans émotions pertubatrices, juste soi.
        et… le petit « zizi » fusée sur le tableau noir du début…hihi.

      • Marie-Anne dit :

        Oui, Passeur, j’avais bien compris qu’il s’agissait du Sauveur en nous, et je comprends bien le message; c’est juste sa mise en scène qui ne me parle pas: je regrette qu’à la dureté et à la mécanisation de toute la partie liée à la dualité, ne corresponde pas , p.ex.,un changement radical de toute la mise en scène, du rythme, du graphisme et de la musique pour donner un caractère vivant, fluide , apaisant et sublime lié à cette sortie de la matrice.
        Il n’y a pas non plus de regard compatissant et comréhensif sur la traversée des enfers, mais uniquement un regard dénonciateur du cauchemar et de l’absurde, ce qui risque de maintenir notre regard à nous au ras de ce cauchemar.
        Mais ce regard uniquement dénonciateur de la manipulation et de la servitude est peut – être encore nécessaire à une prise de conscience pour certains.
        En fait, je crois que ça ne m’intéresse plus de ressasser le cauchemar et l’aberration; probablement parce que j’en ai suffisamment compris le rôle et retiré la quintessence ? Je préfère maintenant ce qui nous tire vers le beau, le vrai et le juste, sans regarder en arrière.

        Mais je comprends l’intention des créateurs de ce film et la tienne, Passeur; simplement, je ne me sens plus en harmonie avec ce que j’ai vu. C’est assez difficile à expliquer, car je comprends le message, j’admire la prouesse technologique et artistique de ce film, mais mon Être n’adhère pas ( plus?).

        Il n’empêche que je suis heureuse de l’avoir vu, car j’y vois, malgré tout ,une tentative sincère de la part des auteurs de faire passer ce message de la sortie de la Matrice(comme tu dis), avec des images et une technique superbe; pour moi,il manque juste la Tendresse, dommage! Mais c’est mon point de vue très personnel, évidemment!

        • Le Passeur dit :

          Je ne vois vraiment rien de dénonciateur. Essaie de le revoir en oubliant ce que tu as vu la première fois, parce que franchement, je trouve qu’il tire plutôt vers le haut ce film.

        • Louisetta dit :

          Eh bien, je te rejoins assez Marie-Anne, je n’ai pas trop scotchée avec l’esthétique globale et l’ambiance.

          Je sens bien l’amour qu’il y a derrière cette vidéo, et il est clair qu’elle est bien faite et touche juste, car sans en comprendre tout, on se sent concerné et touché par les images dans notre inconscient collectif, si l’on est un minimum honnête. Donc je comprends et respecte sa part de légitimité, et quitte à se pencher sur nos peurs, mieux vaut un films de ce genre que bien des œuvres qu’on nous seringue dans les studios. ça, c’est clair.

          Mais, il est des films et des tableaux dans lesquels on aimerait pouvoir entrer dans l’écran, là pour ma part, clairement, non, il faut le dire quand même (et non, en effet, Marie-Anne,les images ne m’ont pas non plus émerveillées, tu n’es pas la seule, ce serait de ma part fort hypocrite de dire le contraire)
          Après, le but n’est surement pas d’en faire une séduisante historiette, mais bien de délivrer un message en touchant une part profonde en nous, donc après tout, le but est plutôt atteint.
          Mais c’est bien là la limite d’un univers visuel particulier et au style tranché: il ne peut toucher chacun également dans son esthétique à plusieurs niveaux.

          • YYY dit :

            Marie Anne, les pyramides n’auraient pas explosées à la fin tu aurais dis superbe film.. non?

          • Marie-Anne dit :

            Réponse à YYY:

            « Les pyramides n’auraient pas explosé à la fin, tu aurais dit superbe film…non? »

            Non, franchement, YYY, mon ressenti a été quasi immédiat et n’a fait que se consolider au long de ces 7 minutes et quelques.

            En ce qui concerne l’écroulement des pyramides à la fin, je n’ai rien ressenti de particulier; mon mental s’est seulement dit: tiens, qu’a -t-on voulu dire par là?
            Que nous n’aurons plus besoin des pyramides car tout sera en nous?
            À mon tour de te poser une question: pourquoi penses-tu que leur écroulement à la fin du film m’a empêcher de trouver celui- ci superbe?

            PS: cela dit, techniquement parlant, le film est excellent, je l’ai déjà dit.

    • Aiouch dit :

      Bonjour Marie-Anne,

      Les ressentis comme tu le dis, sont uniques à chaque être et la vision que l’on se fait de cette vidéo est incluse dans notre propre bulle. Ce que j’ai ressenti en visionnant la vidéo, c’est qu’au delà de la terreur et de l’ombre omniprésente, cette lumière qui est en nous, nous guide sans vaciller, imperturbable et libératrice. Un nouveau cycle a commencé…
      Bodhiyuga qui avait mis également cette vidéo d’Heliofant en ligne, a fait sa propre analyse en parlant de plusieurs symboles que l’on peut voir dans la vidéo, je le cite dans ces extraits :
      « une eau noire souillée par le pétrole. Elle symbolise les dérives d’un système basé sur le productivisme effréné et éhonté. … L’ombre peut ainsi à nouveau régner en Maître en infiltrant la psyché de l’être humain»
      « une barque apparaît avec l’être humain perdu dans sa torpeur. Le personnage symbolise ici l’être humain dans son potentiel de Lumière… christique. (…) La barque est surmontée d’une figure de proue représentant Anubis, le dieu à tête de chacal, guidant l’Âme humaine vers le jugement dernier. Il fait sens d’y voir la symbolique d’une Humanité coupée de la « Vie » en elle, de sa Lumière qui n’est présente qu’à l’état de potentiel non manifesté (d’où la léthargie du personnage)»
      « N’en déplaise à l’ombre, cette Humanité vogue vers sa renaissance, tel un phœnix qui s’apprête à renaître de ses cendres. A ce propos, il est intéressant de noter que la barque est totalement noire et que, dans l’Egypte antique, cette couleur symbolisait la renaissance. »
      « L’être humain vit le temps des révélations (…) Il traverse les ténèbres de cet Apocalypse sans jamais que sa lumière intérieure ne soit ternie. Elle siège en son cœur et ne cessera jamais d’exister, même s’il n’en a pas conscience (puisqu’il est encore endormi). »
      « L’étoile filante qui détruit la pointe de la pyramide signifie la fin de ce type d’oligarchie démoniaque. Comme la pyramide dessinée sur le front de l’être humain le laisse suggérer, la nouvelle hiérarchie d’Âge d’Or rayonne sa Lumière sur les échelons inférieurs, aidant ceux qui n’ont pas encore pu retrouver leur connexion à leur propre guidance (leur Christ intérieur) à s’élever en conscience. »
      Taoufiq

      • Marie-Anne dit :

        Merci Taoufiq pour ces extraits des analyses symboliques de cette courte animation faites par Bodhiyuga: elles sont très intéressantes.
        Mais vois- tu, ce n’est pas le message général (que tu résumes très joliment d’ailleurs )qui me pose « problème » ici, ainsi que je l’ai expliqué plus haut.

        Merci à toi aussi, Passeur: j’ai revu ce petit film avec un regard le plus neuf possible :rien à faire!
        Bon, maintenant, il n’y a rien de dramatique là- dedans; à chacun sa perception!
        Ce qui pourrait m’émerveiller, moi, pourrait en laisser beaucoup de marbre!
        Tout ce que cette re -visualisation m’a amené, c’est que j’ai remarqué qu’il n’y a pas de couleur verte (pomme ou émeraude) dans cette animation .
        Peut- être que l’absence de cette couleur, symbole de vie, de régénération et d’espoir participe chez moi aussi à mon ressenti plutôt « négatif » et à mon manque d’emballement( autre qu’artistique); mais bien sûr, il n’y a pas que cela!

        Cela dit, tant mieux si ce film plaît , parle et émerveille beaucoup d’autres personnes, c’est l’essentiel.

        • Aiouch dit :

          couleur verte … je suis en train de créer un espace vert, un restaurant ou le vert est prédominent dans toutes ses formes, dans la nourriture et dans toute la palette des ressentis …
          Je le souhaite culturel et bio, j’espère y apporter ce que les invités y chercheront …
          T.

        • Soleil Bleu dit :

          Coucou Marie Anne,
          « Bon, maintenant, il n’y a rien de dramatique là- dedans; à chacun sa perception!
          Ce qui pourrait m’émerveiller, moi, pourrait en laisser beaucoup de marbre! »

          Je suis tellement alignée avec ce que tu dis là ! Car c’est bien là toute la complexité de réunir des cheminements qui s’expriment dans une diversité individuelle, à l’intérieur d’un mouvement évolutoire pourtant commun à tous.

          Nous avons chacun, des circonstances de vie, des expériences particulières, des atouts et des faiblesses personnelles, qui servent sans discussion possible (par soi ou par les autres) au dessein Divin de la particule de lumière que nous abritons. Pourquoi alors en déclamer le principe absolu si nous ne parvenons pas à le vivre dans les faits ?
          Or, que s’exprime une vribration commune à la lecture d’un livre, le visionnage d’un film ou un échange de paroles, et se focalise alors rapidement une attention qui dévie du contenu (la vibration elle-même) vers le contenant (film, livre, personne avec laquelle on échange…) qui l’a soutenue. D’une façon insidieuse nous désertons notre intériorité où se produit l’expérience vibratoire qui nous réunit, en vue d’explorer le niveau qu’elle a atteint chez les autres, faisant cause commune et nous confondant avec les uns, nous distinguant et nous éloignant autant des autres.

          J’ai souvent le sentiment que c’est ce changement de place ou de perspective individuelle dans l’expérience commune qui introduit le plus de malentendus entre tous. Nous voulons (je m’inclus dedans bien évidemment) que l’autre voit, ressente, explore le même territoire que nous, invalidant du même fait les trésors qu’il découvre dans le sien parce que nous ne sommes pas en position de pouvoir les percevoir. Nous n’écoutons pas l’autre, tellement centrés dans la volonté de lui dire ce que nous voulons qu’il entende, et faisons ainsi l’économie de Tout ce qu’il a à nous révéler de commun à nous-mêmes.

          Pourtant, et je l’affirme paisiblement, l’Amour du jardinier pour ses tomates bio vibre d’une même densité que celui d’un jeune pour son quartier qui n’offre pourtant à nos yeux que violence et chaos. Cherchez l’erreur….ou la symbiose ♥

          Marie Anne, pour tout te dire, je ne sais pas si aujourd’hui est un jour « Satprem » ou « Les bidochon », mes 2 grandes références litéraires 🙂 la seule chose que je puisse dire c’est que la résonnance avec l’un ou l’électrocardiograme plat avec l’autre (ou les deux) Ca me va Tout autant 😉

          Je t’embrasse
          S.B

          • Marie-Anne dit :

            Bonjour Soleil Bleu,
            Je suis d’accord avec toi: à chacun la liberté de ressentir à sa manière et de donner son propre avis.
            Et le fait d’échanger ensuite ces ressentis et ces avis devrait s’effectuer dans le but de partager et d’apporter sa propre lumière, son originalité, son expérience ou un point de vue qui aurait pu échapper à d’autres, etc…, et non pas dans le but d’imposer sa propre façon de voir comme la seule valable, créant ainsi un clivage entre ceux qui partagent cette façon et ceux qui ne la partagent pas.

            Clivage qui nous éloigne de notre centre et nous replonge dans la dualité et ses conflits.

            D’où l’importance du respect et de l’écoute de l’autre,

            mais aussi du sentiment de l’unité mêlé au sentiment du caractère unique, original et enrichissant de ce que chacun peut apporter à cette unité.

          • Marie-Anne dit :

            PS: j’en ai oublié de te remercier aussi Soleil Bleu, pour ton intervention si lumineuse!
            Je t’embrasse aussi! M-A

  33. alain thomas dit :

    Depuis le bing bang, la dualité a prévalu, d’où le fameux regard sur ce quoi nous portons attention.
    Les phénomènes les plus sublimes sont opposés aux horreurs les plus profondes.
    C’est le principe de la dualité.
    Le film est vraiment bien fait.

  34. AlKriS dit :

    Quelle aventure !

  35. Louis dit :

    Tout a fait d’accord avec toi Passeur , un mauvais réve vécu , c’est comme ça qu’il faut voir cette vidéo. Merci

  36. siul dit :

    bonjour je trouve la video complètement horrible ….. je me demande ce qu’elle viens faire sur ce site… Ne vous étonner pas si votre site est déserter …

    • Le Passeur dit :

      C’est vrai qu’il est désert… Par contre demandez-vous plutôt quelles peurs cela attise chez vous et approfondissez, ça sera sûrement profitable.

      • Soleil Bleu dit :

        Dire d’un endroit qu’il se désertifie alors que tu y montres ta présence siul !!! j’avoue que le paradoxe de la situation m’amuse beaucoup, situation plus ou moins ubuesque qui infirme dans sa manifestation le principe qu’elle énonce.
        Sans rancune car aucune ironie de ma part, juste un clin d’oeil, la Vie m’en réservant d’aussi mignones quand les émotions m’emportent moi aussi 😉
        S.B

    • pierrot dit :

      Justement,
      « J’ai toujours aimé le désert. On s’assoit sur une dune de sable. On ne voit rien. On n’entend rien. Et cependant quelque chose rayonne en silence… »
      de Antoine de Saint-Exupéry [+]

  37. Salvia dit :

    Génial !!! Je me suis régalée 🙂 A revoir plus d’une fois sur plein écran… Merci 🙂

  38. Daniel dit :

    Superbe… J’ai vu apparaître le nom de Wayne Liquorman parmi les concepteurs de ce petit chef d’oeuvre. Celui-ci a été l’in des disciples de Ramesh Balsekar, lui-même disciple de Nisargadatta Maharaj, lui même de Sidharameschwar Maharaj. Une grande lignée de puissants lampadaires…..
    Quelques mots de Nisargadatta Maharaj qui ne m’ont jamais quittés :
    « Mon guru m’a montré que je pouvais être témoin de tout ce qui se passe en moi….Je l’ai cru de tout mon être….Dès lors ma vie a changé, et en 3 ans de cette obsession, je me suis établi dans le Soi »
    « Je passais des heures à m’observer en silence….. »
    « Quand je vois que je ne suis rien, c’est la sagesse. Quand je vois que je suis tout, c’est l’amour….Entre les deux, ma vie s’écoule.
    Merci cher Passeur d’éclairer notre chemin de si puissants « poteaux indicateurs » vers l’indicible en nous.

  39. François dit :

    Je viens de regarder cette surprenante vidéo et à la fin je constate que je suis essoufflé ! je pense que j’ai du rester 7 minutes en apnée… 🙂 (vais peut-être m’inscrire pour le grand bleu….)
    Merci Passeur, il y a tellement de symboles par secondes , c’est hallucinant. Je l’ai téléchargée pour me la refaire en grand écran, oui elle est à voir et revoir…. Belle trouvaille que voilà.

    • Le Passeur dit :

      On peut le voir plein écran juste en cliquant sur le petit carré à gauche de « Viméo ».

      • François dit :

        Merci Passeur pour l’info technique… Je vais même le regarder en grand écran sur un grand écran (TV) juste pour le plaisir. 😉
        Je l’ai revisionné et je me suis dit « voilà un bel état des lieux, ni un rêve , ni un cauchemar, juste un état des lieux »
        Perso j’y voit un regard lucide, non émotionnel, implacable certes mais vrai sur qui nous avons été et comment notre propre Feu Sacré peut changer les choses si on lui permet d’exister. Je n’y vois qu’espoir…. 🙂 et effectivement c’est très très riche en symboles divers et variés comme pour rendre le message accessible au plus grand nombre
        Merci

        • Stéphanie dit :

          Oui François, moi aussi je n’y vois qu’un regard lucide sur cette matrice et un regard d’espoir … La magnifique lumière vers laquelle notre barque et notre feu intérieur (Sacré/Divin) nous portent …

          • François dit :

            Stéphanie, 🙂

            Ha le Feu Sacré….. tout un programme n’est ce pas…!

            Ce Feu qui guérit, secoue, transforme, nourrit, aime, dynamise.

            Ce Feu du cœur, cette étincelle divine…. quelle Rencontre !

  40. Nans dit :

    Bonjour Le Passeur,

    Je connais bien cette vidéo qui résume ce mauvais rêve que fait l’humanité. Nous y retrouvons un grand nombre de symboles tout au long de ces 7mn30.
    A l’écoute de cette musique suffocante je perçois des notes néfastes, c’est seulement mon ressenti, serais-je le seul ?

    Avec vous,

    Nans

    • Le Passeur dit :

      D’une certaine manière, il n’y a de néfaste que ce que l’on craint. Je pense que cette vidéo est bien plus qu’un résumé du « mauvais rêve » vécu.

      • Blue dit :

        Bonjour à tous 🙂

        Autant cette vidéo ne m’a pas dérangé, autant je me demande ce qu’elle vient faire ici.
        Finalement, je ne vois pas l’intérêt ni l’objectif.
        Je ne peux spécialement m’émerveiller devant ça. Elle ne m’a pas facilité une quelconque réflexion ni quoi que ce soit.
        Pour MOI, elle n’est pas bénéfique niveau vibratoire.
        Pour la musique, je le trouve aussi « lourde ».
        Je me doute que vu le sujet de la vidéo, la musique ne pouvait pas vraiment être très lumineuse. Mais là, elle a vraiment quelque chose de pas cool (même si j’ai connu bien plus oppressant).

        Pour résumer mon point, cette vidéo ne me sert à rien.
        J’espère que d’autres y trouvent leur compte, ce qui a l’air d’être le cas vu certains commentaires.
        C’est le principal 😉

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *