Fukushima, y’a rien à voir…

Par le Passeur.

Pour ceux qui en douteraient encore, il n’y a vraiment plus rien à attendre en France pour le moment des grands médias traditionnels, particulièrement la radio et la télévision. La non-information qu’ils assurent brillamment concernant la situation réelle à Fukushima est un réconfort pour les grands financiers qui dirigent le monde. Leurs intérêts sont bien au chaud.

Heureusement, on sait que leur abri est illusoire et que le monde change quoi qu’ils puissent tenter pour l’en empêcher.

Histoire d’avoir une idée de ce qui se passe de vraiment important dans le monde et qu’on nous dissimule, j’invite donc chacun à s’intéresser de près à tout ce dont la presse traditionnelle unanime ne pipe mot. C’est finalement un bon marqueur : voyons ce qu’on ne me dit pas et je saurai ce qui se passe. En vrac :

– Du côté de l’astronomie, des anomalies, notamment gravitationnelles, ont été observées dans le système solaire depuis plusieurs années, qui ne peuvent s’expliquer selon certains astronomes français que par l’arrivée d’un astre ou d’une comète de grande taille, qui laisse présager son passage à proximité de la Terre.

– Du côté du Soleil des bouleversements en cours qui nous concernent tous. Voir entre autres liens : http://www.urantia-gaia.info/2011/04/25/ce-qui-change-dans-nos-cieux/ , http://www.urantia-gaia.info/2011/04/26/2012-le-saut-quantique/ et encore http://www.urantia-gaia.info/2011/05/15/du-coeur-du-soleil-au-coeur-de-lhomme/ .

– Dans notre ciel de plus en plus d’OVNIS filmés un peu partout dans le monde, et dont nombre de télévisions, mais surtout pas en France, relatent le phénomène. On y ajoutera des explosions mystérieuses dans le ciel, des boules de feu de plus en plus nombreuses, ou encore des sons puissants dans les fréquences graves apparus sur plusieurs endroits de la planète, dont l’un a été enregistré 20mn durant en Floride le mois dernier.

– Dans nos océans une pollution tout simplement inimaginable et la mort massive de nombre d’espèces animales et végétales. Les causes sont multiples, mais essentiellement humaines. Pour ne parler que du pétrole dans le Golfe du Mexique où la situation est un désastre comme on n’en a jamais vu dans le genre, j’ai entendu dire sur la radio France Inter qu’il n’y avait plus de pollution car les dispersants avaient tout dilué… Quel degré d’incompétence ou de servilité faut-il pour oser pareille ineptie ?

– Sur et sous notre sol, une activité sismique et climatique jamais observée jusque-là. On parle un peu des climats sur les médias traditionnels mais toujours sous l’aspect de ses effets locaux. Quant aux séismes et à l’activité volcanique, pas un mot sur l’activation actuelle de toutes les zones chaudes du globe et plus particulièrement de la ceinture de feu autour du Pacifique.

– Des découvertes majeures en physique qui induisent la représentation holographique de notre monde et la possibilité de voyager dans le temps. Ca ne date pas tout à fait d’aujourd’hui ni même d’hier mais le bon peuple attend encore qu’on lui en parle. Ce n’est pourtant pas rien. On en est au point où la science de la physique quantique rejoint les enseignements spirituels les plus anciens, ceux-là même qu’il est toujours bon pour certains de ranger dans le tiroir des superstitions. Ce mépris pour le savoir des anciens m’a toujours étonné.

– Le constat que certaines observations que la science donnait pour immuables sont à présent remises en question par les faits, à l’mage de la matière elle-même que des particules solaires inconnues sont tout simplement en train de transmuter, ou encore de celle des champs électromagnétiques terrestres qui ne ressemblent plus à rien de ce que l’on croyait possible.

– La dérive accélérée des pôles magnétiques de la planète. Bah, quelle importance ?

– Le rapport publié en Avril par le FBI, et qui reconnaît tout simplement le crash d’ovnis habités à Roswell en 1947, jusque-là tourné en ridicule. En France, s’il y a un débat une fois tous les 10 ans sur le sujet, on en est encore à opposer ceux qui y croient et ceux qui n’y croient pas. Comme si c’était une croyance. Il y a pourtant eu un rapport gouvernemental commandité à l’époque par L. Jospin, le rapport COMETA, accessible à tous sur le web,  qui reconnaît parfaitement le phénomène et suggère des mesures à prendre.

– L’ampleur et la profondeur de la crise économique mondiale, surtout depuis le dernier épisode d’octobre 2008, après lequel absolument aucune sanction n’a été prise contre les responsables et qui fait reconnaître aujourd’hui, y-compris par les acteurs traditionnels, comme le FMI par exemple, que tout est exactement dans l’état où c’était en 2008, avec cette fois-ci une fragilité et une instabilité de l’économie mondiale bien plus importantes. Imaginons un peu ce que la situation du Japon aujourd’hui, dont les industries de l’électronique et de l’automobile sont parmi les plus puissantes, va entraîner une fois les stocks de leurs produits épuisés à travers la planète… De lui-même le système tombera tôt ou tard. Mais si un séisme ou autre tsunami s’y met encore, la faillite des compagnies d’assurance et donc des banques en sera le déclencheur.

– L’accumulation de preuves impliquant que le 11 septembre n’est pas du tout ce qu’en disent les conspirationnistes officiels. Même aux usa, on en parle davantage sur les chaînes de télé qu’en France, où le simple fait d’imaginer organiser un débat télévisé sur la question vaut de se faire virer. Et lorsqu’un ancien ministre des affaires étrangères, Roland Dumas pour ne pas le citer, ose déclarer 10 ans plus tard qu’il y a bien des questions à se poser car tout n’est pas crédible, on n’en relève aucun suivi dans la presse, si ce n’est un commentaire, entendu sur France Inter toujours, rappelant que « la vieillesse est un naufrage ».

– Les taux de radioactivité mesurés au Japon, dans ses environs et sur toute la planète, particulièrement au Canada, Etats-Unis, Corée, Chine et Russie, depuis l’accident majeur de Fukushima. Rien n’est sous contrôle sur place et la situation empire chaque jour. Sauf à la télé française où l’on évoque des lâchers d’air radioactif comme on le ferait d’un lâcher de ballons par des enfants sur une plage, entre les résultats du football et la météo. La radioactivité sera pourtant bientôt le grand sujet que tous finiront par traiter.

– Le récent relèvement en catimini des taux des normes officielles d’admissibilité de la radioactivité dans les aliments et dans l’air par nombre de pays, dont la Communauté Européenne. C’est passé et ça n’a pas fait un commentaire dans les médias autres qu’alternatifs.

– Les diverses lois liberticides aujourd’hui en vigueur en France, dont par exemple le grand fourre-tout qu’est Hadopi, qui autorise des milices étatiques en dehors de tout contrôle judiciaire.

– Les hécatombes d’animaux mourant par groupes d’individus d’une même espèce, particulièrement nombreuses depuis le début de l’année et sur toute la planète, sans que personne ne puisse les expliquer. La théorie la plus crédible pour le moment est celle du changement des champs magnétiques terrestres. Poissons et oiseaux semblent les plus touchés, mais on a eu le cas de mammifères, notamment des vaches (25.000 en deux jours au Viet-Nam).

On arrêtera là liste à peine entamée des sujets lourds sous black-out médiatique.

Pour en revenir à la centrale nucléaire de Fukushima, et tous les autres sujets passés sous silence, il reste une une information alternative sur quelques rares réseaux de médias à travers le monde et surtout sur le web. C’est donc à ces réseaux de pallier la désertion de ceux qui se disent avoir fait profession d’informer le monde.

Depuis le début, ces réseaux avaient relayé la parole de spécialistes du nucléaire qui avaient dit que les barres de combustible des réacteurs avaient déjà fondu. Ca vient d’être reconnu officiellement par TEPCO hier seulement, plus de deux mois après. Il y a bel et bien trois réacteurs en fusion et l’un d’eux chauffe de plus en plus.

Une fois de plus il ne s’agit pas de véhiculer la peur comme aiment tant le faire les grands médias, ou comme certains médias alternatifs du web le font aussi par manque de discernement ou par le ton de leurs publications. La radioactivité est un sujet sérieux mais toujours abordé sous le strict problème sanitaire et jamais sous l’angle possible de la mutation globale qui est la signature de cette époque. Il y a quelque chose que je pressens à ce propos et dont je vous parlerai un peu plus tard lorsque j’en aurai moi-même affiné la perception.

En attendant, dans le seul but d’informer parce que j’estime que c’est un droit essentiel pour chacun, je donnerai ici les informations que je pourrais trouver et dont la crédibilité me semble solide, mais je vous renvoie aussi à quelques autres qui font très bien ce travail :

– Le physicien Jean-Pierre Petit dont j’apprécierai toujours le courageux iconoclaste qu’il est, même si je ne suis pas toujours toutes ses humeurs :

http://www.jp-petit.org/nouv_f/seisme_au_japon_2011/seisme_japon_2011.htm

– L’association Kokopelli :

http://www.kokopelli-blog.org/

– Le blog du sociologue-anthropologue-économiste et chroniqueur Paul Jorion :

http://www.pauljorion.com/blog/?p=24276

 

Fraternellement,

Le Passeur.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

One Response to Fukushima, y’a rien à voir…

  1. momochii dit :

    What a great resource!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *