Expansion vers une Nouvelle Infinité

Nicholas RoerichPar Kara Schallock.

Comme je l’ai mentionné la dernière fois, alors que vous ressentez les mots, vous en recevez l’énergie. Les mots sont simplement les symboles de l’énergie qu’ils transportent. Même si vous venez de commencer votre voyage d’Ascension ou si les mots n’ont pas de sens, il vous est donné un supplément d’énergie. Donc peu importe combien vous êtes évolué ou depuis combien de temps vous êtes sur votre Chemin, chacun est là où il doit en être en fonction du plan de son âme. Sachez que ce que j’écris dans les messages d’Ascension est ce qui m’est donné et représente le potentiel de l’espace où se trouve chaque Être, celui auquel il peut aspirer.

La vérité est que nous sommes dans le Nouveau. Nous sommes dans notre Ascension et dans notre Nouvelle Vie. C’est vraiment un voyage et non pas une destination, donc si vous vous demandez lorsque cela prendra fin, sachez que cela ne sera jamais terminé ; nous allons simplement continuer à évoluer et à créer notre Nouvelle Vie à chaque instant. Alors que beaucoup disent qu’Octobre est et sera intense, ce n’est pas ma vérité. Je ne peux vraiment plus écouter les autres me dire ce qu’il en sera selon l’astrologie ou la canalisation. Cela ne fait que m’éloigner de quelques pas de l’évolution en tant que maître ascensionné. Ces paroles sont vraies pour chacun, si vous savez vraiment que vous seul créez votre vie. Oui, vous êtes un Être souverain, qui crée sa propre vie. Vous pouvez être guidé par les paroles d’un autre, mais la façon dont vous les appliquez dans votre vie vous appartient. Donc ayez du discernement à propos de tout ce que vous lisez, voyez et entendez. Vous saurez ce qui résonne en vous. Nous ne sommes plus manipulés par des forces extérieures à nous-mêmes.

Sachez que la plupart du travail est terminé. Nous avons changé d’une manière considérable et cela va continuer à nous faire évoluer. Il pourrait y avoir plus de libération et plus de choses à intégrer, alors que nous continuons à recevoir la Lumière dimensionnelle supérieure du Portail de la Terre – celui de l’Équinoxe qui s’est ouvert il y a quelques semaines – et nous allons entrer dans une phase d’éclipses dans quelques semaines. Cette Lumière va continuer à nous faire avancer comme si nous surfions sur une grande vague. Si vous avez déjà surfé, vous savez ce que je veux dire. La vague vous porte et vous soutient. Chaque challenge que vous devez affronter est une opportunité de grandir et de changer. Il vous élève vers plus de conscience. Chaque vague de Lumière nous imprègne de Conscience Christique et d’Amour. C’est ce partenariat entre nous et la Source qui rend tout cela réel… Nous recevons, nous intégrons et nous agissons. Comme en surf, une fois que nous avons attrapé la vague, nous lui permettons de nous porter encore plus vers notre Liberté. Sentez les embruns de l’océan de la Source vous caresser doucement, sentez le vent souffler dans vos cheveux alors que vous êtes dans l’Unité de ce Moment de Bonheur, de Liberté et d’Expansion, sans vous soucier de la rive ou de tomber, vous faites Un avec l’exaltation de la nouvelle vie.

La plupart des difficultés physiques que nous avons eues au cours des dernières semaines sont terminées ou sont en train de libérer les toxines accumulées dans l’ancienne vie 3D. Et nous continuons à maintenir notre attention et notre intention sur Qui nous sommes en train de devenir, sans que le monde extérieur nous dise ce qu’il en est. Nous devons toujours garder notre focalisation sur ce que nous voulons créer en fonction de la façon dont nous voulons nous sentir. Nous devons abandonner les plans et les attentes, car ils évoluent de façon certaine, tout comme nous le faisons. Si vous vous apercevez que vos rêves ont échoué, sachez que tout est dans l’Ordre Divin ; et le lâcher-prise de l’attente et de l’attachement cède la place à la Liberté et à l’Exaltation de l’amour. Et bientôt, vous réaliserez que votre travail a porté ses fruits, que la vie devient plus facile alors que vous lui permettez de se dérouler selon le Plan de votre Âme et que rien ne peut vous empêcher d’évoluer encore plus.

Nicolai Kalmakov02S’il vous plaît, rappelez-vous que la victimisation n’est plus valide ou réelle. Si vous vous trouvez à blâmer les autres ou si vous êtes dans le jugement des paroles ou des actions des autres (que ce soit dans le passé ou dans le présent), c’est que vous portez toujours l’ancienne énergie de victime. Une fois que vous êtes libéré de cela, vous vous libérez vraiment afin d’être davantage vous-même et vous n’êtes plus touché par les paroles ou les actions des autres. Vous prenez ensuite l’entière responsabilité de vous-même et vous lâchez prise à la façon dont vous pensez que les autres devraient être, en les acceptant juste comme ils sont. Vous pouvez cependant, au cours du processus, choisir de laisser certains d’entre eux partir… en les libérant afin qu’ils vivent leur vie comment ils le désirent. Et vous pouvez aussi voir que si vous êtes blessé par un autre, c’est un signe certain que vous avez encore en vous une énergie de victime à libérer. Car en vérité, personne ne peut vous blesser si vous ne résonnez pas en tant que victime. Toute la Lumière disponible vous aide dans ce sens, en plus de votre choix de lâcher prise et d’amplifier votre Pouvoir d’Amour. Une fois que vous le ferez, vous serez étonné de voir comment les gens vous traitent, car ils sont uniquement un miroir qui vous fait le don de cette Conscience.

Nous continuons de voir comment nous évoluons, comment nous changeons et nous voyons les possibilités de tous les aspects de la vie. Nous sommes pleinement ouverts à la Lumière et à la Sagesse de notre Âme. Il s’agit de laisser partir les croyances limitées et d’entrer en expansion dans (et en tant que) notre Soi illimité. Vous avez conscience de ce qui vous retient en arrière. Alors que nous continuons sur ce chemin d’Ascension d’Amour, tout ce qui n’est pas de l’ordre de l’Amour va sûrement se manifester à vous. Ensuite, vous pouvez choisir soit de conserver cette obscurité de blocage d’Amour ou soit de vous libérer afin de vous élever dans l’Amour et dans la Sagesse de l’Âme. Vous savez, nous ne sommes pas seuls dans tout cela, nous sommes encouragés par ceux qui ont parcouru ces étapes avant nous… nos Guides et surtout les Maîtres Ascensionnés.

Notre tâche la plus importante est de rester entièrement focalisé sur nous-même en tant que Source, en tant qu’Âme et Amour Divin. Nous sommes sur le point de nous écarter de toute dualité et de tous les aspects de nous-même qui ont été conditionnés par notre culture, notre éducation, nos vies passées ou tout ce qui a essayé de nous convaincre que nous ne sommes pas assez. Il n’y a pas de séparation entre nous et les autres. Il n’y a pas de bon / mauvais, faible / fort, vrai / faux, etc. Nous équilibrons notre Masculin Divin et notre Féminin Divin. Il n’y a plus de tension entre les deux, plus d’espace entre la création et la manifestation. C’est la Complétude, c’est l’Unité. Alors que nous nous aimons, que nous suivons notre propre Guidance et que nous restons centrés et ancrés dans une Responsabilité personnelle, tout ce que nous créons est l’Amour; celui-ci se répand ensuite par vagues en touchant chacun. Donc nous nous concentrons sur cela ! Rappelez-vous, nous sommes toujours en train de nous élever et de changer, alors ne soyez pas dur avec vous-même quand ou si vous faites un faux pas. Tout est fait pour nous emmener plus haut, même lorsque nous échouons dans notre quête.

Portez une attention particulière à vos émotions. Lorsque vous réagissez émotionnellement, vous répétez d’anciens schémas. Lorsque vous répondez d’une nouvelle façon, vous créez une nouvelle façon d’être. Chaque fois que vous réagissez ou que vous vous défendez, il vous est montré là où vous avez toujours une énergie de victime. Chaque fois que vous ressentez le besoin de vous expliquer ou de vouloir prouver aux autres combien vous êtes évolué, vous êtes dans un espace d’anciens schémas de séparation, de dualité et de ne pas être assez. Soyez plutôt Qui vous êtes. Faites resplendir votre Lumière. Soyez conscient de la façon dont vous réagissez ou dont vous répondez à toute situation. Cela vous en dira beaucoup sur là où vous en êtes dans votre Ascension. Il n’est jamais nécessaire de convaincre les autres, si ce n’est pour satisfaire votre ego séparé et de gagner. Alors, la prochaine fois que vous êtes enclin à vous défendre ou à expliquer aux autres ( ou à vous même), demandez-vous comment vous vous sentez. Je vous assure que vous remarquerez une différence entre la réaction et la réponse ( la réponse se fait souvent en silence). Donnez un temps de pause à votre ego séparé. Tout ce qu’il veut vraiment, c’est d’être l’expression mentale, émotionnelle et physique de votre Âme, d’être l’Amour et d’être aimé.

Tout est vraiment en train de se transformer. Vous vous connectez de plus en plus à vos dons et vous devenez plus conscient des nouveaux dons et des nouvelles orientations. Vous vous éveillez et vous vous ouvrez afin d’être un canal de la Source. Vous êtes de plus en plus intuitif, clair, ouvert et puissant dans votre expression. Vous voyez comment votre vie a changé et vous allez continuer à vous transformer. Il y a tellement de Beauté en vous alors que vous révélez votre joyau intérieur.

Nous allons continuer à nous élever et à nous débarrasser de toutes les couches, en ne révélant rien d’autre que l’Amour. Dans le temps, nous ne ressentirons plus de colère ni de frustration envers les autres ou les événements du monde, car nous savons que tout est aligné dans un Ordre Divin et parfait. Nous ne serons plus hérissés par les paroles ou par les actes des autres et nous ne serons plus attachés au résultat. Nous serons dans la pleine Acceptation de ce qui est et à partir de là, nous ferons des choix qui seront alignés à notre Âme et qui seront toujours basés sur l’Amour. C’est vraiment un moment de joie lorsque nous sommes les Observateurs Compatissants de tous les aspects de la vie. N’est-ce pas cool ?

Kara SchallockKara Schallock – Traduction Marinette Lépine

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source).

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

138 Responses to Expansion vers une Nouvelle Infinité

  1. SPOT dit :

    Que l’on soit spiritualiste, ou matérialiste, un angle d’incidence affecte le regard que l’on porte sur la réalité ; et cet angle vient d’être évoqué avec beaucoup de subtilité (SALVIA) (ALAIN, et +)
    ailleurs ce concept de réalité perçue ne satisfait plus que les spécialiste du
    Raccommodage (idéologique) et des disciples de la manipulation ordinaire,
    Mais il y a cette part de nous-même pour déterminer les cibles qui s’offrent à la portée de notre regard.
    Pour faire simple, une évidence semble couver depuis la nuit des temps,
    Dans la masse critique de cet environnement, qui conditionne nos actions, et cela se remarque par des fissures épisodiques.
    Et là, les phénomènes inexpliqués s’engouffrent dans cette brèche, comme le bout de notre nez dans les paramètres de cohérence de notre légendaire psychologie.
    Alors, quelque chose apparait comme une (reconnaissance tranquille), non affectée par le brouhaha du film qui n’arrête pas de diffuser nos manques, quelque chose d’insaisissable, qui semble reconstruire ce que l’on n’attend pas.

  2. Salvia dit :

    Bonjour Eric et Alain,
    comme nous avons utilisé pas mal d’espace, je voudrais vous remercier ici pour cet échange sur le don. J’inclus évidemment tous les autres qui y ont participé.
    D’une par cet échange m’a permis de formuler mes ressentis et mes pensées, et d’autre part il est bien agréable d’avoir cet écho, quoique le mot « agréable » ne me convienne pas tout fait, mais je suis sûre que vous trouverez un terme plus adéquat 🙂
    Je trouve tout simplement réconfortant de ne pas se savoir seul dans un domaine où la compréhension/incompréhension sont jumelles… Ces deux termes laissent entrevoir qu’il y a un troisième sens, caché, et qui pourrait être « reconnaissance »…

    • alain dit :

      Le troisième œil en quelque sorte 😉

    • acacia dit :

      Chère Salvia
      J’ai pris connaissance, tardivement mais avec beaucoup d’intérêt, des échanges qui se sont faits ici suite à l’intervention d’Eric.
      J’ai pour ma part toujours trouvé curieuse la manière dont est abordée la notion du don… Il semblerait qu’elle prenne facilement l’apparence d’une forme d’injustice au regard de beaucoup ( pas parmi les commentateurs d’Urantia, Dieu merci ) : « pourquoi l’autre a t’il, comme ça, pof, sans effort, quelque singularité précieuse que je n’ai pas ?! ». La jalousie n’est pas loin, et elle peut se camoufler sous des dehors d’équitabilité : s’il l’a eu pour rien, son don, il doit en faire bénéficier les autres pour rien !
      Drôle de façon de voir les choses.
      Parce que, bien sûr, un don n’est pas donné « pour rien »… Ni dans son aspect « reçu par hasard » – puisque nous savons que ce fameux hasard répond à des lois précises – , ni dans son aspect « donné à jamais » – puisqu’un don, pas utilisé ou mal utilisé, peut se perdre.
      Que d’efforts soutenus pour développer ce germe qu’est un don, le cultiver, l’aimer, lui offrir l’espace dans lequel il pourra grandir et se fortifier.
      Un don manifesté est, je crois, une facette de la partie visible de l’iceberg, une petite pointe brillante, obstinée et survivante, des acquis de toutes les vies passées.
      Quelques nervures sensibles peuvent en rendre encore la pleine acceptation difficile.
      Moi que rien ne paraît destiner à soigner qui que ce soit – hormis moi-même -, je dis ici ma reconnaissance à tous les êtres qui ont le courage de poursuivre encore et encore une voie qui est au service de l’humain.
      Je ne sais pas si c’est le type de reconnaissance dont tu parles – non, je suppose que tu faisais allusion à « être reconnu en tant que » ? – , je n’ai d’ailleurs pas compris ce que tu entends par « compréhension/incompréhension jumelles ».
      En tout cas, le mot « thérapeute » signifie à l’origine « servir Dieu », et je trouve merveilleuse la multiplication des personnes porteuses de cette volonté de partager une lumière qui brille ne eux !
      A tous, ici et ailleurs, à tous les enfants de Dieu, je souhaite la Lumière et la Paix.

      • Salvia dit :

        Acacia,
        … et si je te dis qu’en écrivant « …dans un domaine où la compréhension/incompréhension sont jumelles… Ces deux termes laissent entrevoir qu’il y a un troisième sens, caché, et qui pourrait être « reconnaissance »… je fus étonnée de cela parce que cela c’est comme imposé à moi? Comment t’expliquer?
        Ce n’est pas au niveau de l’intellect, c’est au niveau du ressenti que cela se situe. Il n’y a rien à comprendre, donc il n’y a ni incompréhension, ni compréhension, c’est en cela que le terme de jumelle me semblait parfait.
        Pour la reconnaissance c’est dans le sens de gratitude, gratitude pour ce don. D’ailleurs il me semble que Alain a bien saisi cela…

        • acacia dit :

          Salvia,
          Alain et toi êtes dans le vrai : la gratitude simple et spontanée c’est le mieux.
          Il m’arrive encore de chercher des explications-complications inutiles 🙁
          Bonne journée ♥

      • Cécile dit :

        Acacia,
        En effet, rien n’est donné pour rien.
        D’abord parce qu’on paie parfois cher le prix de sa différence – pour résumer, l’entourage qui pense qu’on est devenu dingue.
        Ensuite, parce qu’une fois identifiée (ça prend du temps) et acceptée (ça re-prend du temps) sa « mission de vie », il faut lui faire, comme tu le dis si bien, de la place dans une existence parfois déjà bien encombrée par le quotidien.
        Enfin, parce qu’il faut un beau matin répondre à l’appel, se mettre en route, prendre son bâton de pélerin…
        Finalement, répondre à son appel, c’est sauter dans le vide. Ne pas y répondre, c’est devenir dingue – mais là, pour de bon. Heureusement, dans mon parcours, il y a ceux et celles que j’appelle mes frères et sœurs de lumière. Sans toi, sans vous tous, ici ou ailleurs, et sans ce soutien dénué de jugement que vous manifestez, je ne sais pas où j’en serais.
        De tout cœur,

      • Eric D dit :

        Bonjour Acacia,

        le don, dont celui dont nous parlons, tiens donc :-)… Ce don, donc, est en chacun de nous. Certains le découvrent seuls, d’autres s’ont éveillés par une rencontre, d’autres le découvre suite à un traumatisme… mais il est en tout-un-chaque-un…

        Je ne sais pas si il faut parler de courage quand on écoute son coeur… Je parlerais plutôt de confiance en, Son Soi Divin, quand l’égo (peurs,…) essaie de vous attirer vers autre chose… Confiance est, pour moi, le Maître Mot…

        Quant à la reconnaissance, même si la tienne, qui vise le courage, me fait du bien, la vraie reconnaissance est la Lueur dans les yeux des personnes que l’on aide. Quand tu vois une femme, avec de gros problèmes de hanches, se lever et pleurer parce qu’elle a l’impression de flotter, tu ne peux décrire toutes les émotions qui te traversent… Mais la reconnaissance est là, dans les larmes de bonheur et ça, ça vaut toutes les rétributions du monde…

        Alors, il est vrai que ce don demande une attention particulière,et pour ma part, aller plus loin dans le développement de mes capacités extra-sensorielles… J’y travaille.
        Mais aussi dans tes soins à toi, tes énergies,… Te dorloter comme jamais… C’est une hygiène de vie -que je n’applique pas encore tous les jours- mais que je sens indispensable… mais c’est tellement magique de sentir les progrès que tu fais.

        Je me rends compte, avec ma très petite expérience, que ce travail demanderait presque une vie d’ermite… Ce n’est pas tous les jours facile d’avoir la tête vide, à l’époque que nous vivons :-)…

        Merci à toi pour ton intervention.

        Que La Paix et La Lumière inonde votre journée

    • Eric D dit :

      Bonjour Salvia,

      je me suis inscrit pour éventuellement se rencontrer, ou échanger,… je sens qu’il y a des expériences à partager et, les différentes réactions m’ont apporté tant de lumière… Encore merci à tous…

      Ma porte est ouverte aux personnes de Coeur, dans la Lumière et dans l’Amour :-).

  3. Lunesoleil23 dit :

    Je cite : « Et vous pouvez aussi voir que si vous êtes blessé par un autre, c’est un signe certain que vous avez encore en vous une énergie de victime à libérer. Car en vérité, personne ne peut vous blesser si vous ne résonnez pas en tant que victime. Toute la Lumière disponible vous aide dans ce sens, en plus de votre choix de lâcher prise et d’amplifier votre Pouvoir d’Amour. Une fois que vous le ferez, vous serez étonné de voir comment les gens vous traitent, car ils sont uniquement un miroir qui vous fait le don de cette Conscience. »
    Merci pour cette publication , très belle soirée d’éclipse de Lune à tous 🙂

  4. Eric dit :

    Bonjour à tous,

    cela fait très longtemps que je vous lis mais je ne suis jamais intervenu…
    Aujourd’hui, j’en ai envie car, je viens de prendre un virage à 180° dans ma vie. J’ai quitté mon pays pour m’installer en… France, « Terre d’accueil ».
    Arrive d’une semaine, je croise une personne qui, sans me connaître, me révèle qui je suis.

    J’ai été bouleversé par cette dame car elle m’a dit exactement les mêmes paroles qu’un ami m’a dites il y a … deux ans et demi… dans mon pays.

    Je ne suis pas matérialiste. Une amie m’a même dit que mon non-rapport avec les biens était trop important, que je devais trouver un juste équilibre donc… Pour faire ce virage, j’ai laissé derrière moi tous les biens matériels… sauf mes effets personnels, quelques livres et …mes minéraux:-).
    J’avais gardé ma moto, le seul bien matériel auquel je tenais vraiment. Quelques difficultés m’ont obligé à la mettre en vente… Je m’y suis accroché (pas trop longtemps mais quand même)… Je me suis dit qu’il le fallait pour que ce virage s’accomplisse parfaitement.

    Cette révélation est que je suis un « guérisseur » et qu’il fallait que je l’assume, que j’étais sur terre pour aider les personnes dans le besoin d’aide, que j’avais énormément à donner et, que si je ne le fais pas je ressentirai des symptômes tels que fourmillement des mains, blocage du plexus,… toutes ces sensations désagréable que je ressens depuis des mois ‘en fait, depuis que la première personne me l’a révélé).
    C’est vrai que je magnétise et que j’ai accompagné mes amis, dans mon pays natal… mais de là à être guérisseur, il y a une marge.

    Ce terme de guérisseur me perturbe car il peut induire chez les personnes une attente trop importante dans les soins pratiqués… malgré tout, j’ai décidé de me lancer dans cette aventure. Ce qui me gêne, c’est la notion de « tarification », car il faut bien vivre. Jusque là, j’avais « pratiqué » pour le plaisir d’aider mes amis…

    J’ai déménagé depuis 4 semaines et, depuis ce temps, je dois dire que les occasions de faire re-monter mes peurs ont été nombreuses (surtout la méchanceté des gens!)… Peurs évacuées assez vite, me re-centrant sur le cœur.

    Je suis maintenant ouvert aux synchronicités qui me permettront de prendre le chemin le meilleur.

    Merci à Toi, Passeur, pour l’aide que tu m’as apporté depuis tout ce temps. Aujourd’hui, je ne sais pourquoi, j’ai été parcouru de frissons et les larmes me sont venues en lisant ce texte. Ce qui m’a décidé à poster :-).

    Merci à tous les intervenants car leur expérience m’a aussi permis de mieux me comprendre et d’avancer vers La Lumière.

    Je vous souhaite une excellente journée.

    Paix,Amour et Lumière

    • Le Passeur dit :

      Nous avons sans cesse à dépasser des choses en nous que nous avions coutume de ne pas voir, mais que les conditions actuelles nous agitent de plus en plus vigoureusement. Ces dépassements sont les bornes sur le chemin de notre guérison. C’est ce que nous sommes venus faire, pour nous libérer. Notre engagement fait que nous y allons ou pas, notre niveau de conscience et d’engagement fait que nous poursuivons l’ascension avec courage ou que nous restons à bavarder sur le chemin en se confortant inconsciemment les uns les autres dans le choix d’en demeurer là. C’est ce que j’avais essayé de dire en Avril dans L’épée, le chevalier et le dragon. Je vois que tu as suivi avec courage ton épée de lumière. D’elle naît l’inconfortable chaos et de ce chaos tu renais plus proche de ce que tu es.

      • Stéphanie dit :

        Bonjour Eric,

        Je te remercie de tout cœur pour ce vibrant témoignage qui me touche profondément et intimement. Je salue ton courage d’avoir suivi ton épée de lumière comme le dit si justement le Passeur. Ton témoignage est très inspirant et je t’en remercie infiniment.

    • Bonjour Eric,
      Poignant témoignage. Merci à Toi !

      « Trop grande attente des gens » :
      – il y a ceux ayant entière confiance en la médecine allopathique, médecine actuelle et occidentale, où les médicaments chimiques en définitive affaiblissent l’organisme alors que celui-ci a justement besoin de l’inverse. Côté chirurgie, si celle-ci est plutôt bénéfique en très grande partie, il y a toujours de façon inhérente des aberrations où des organes subissent des ablations inutiles ;
      – il y a ceux qui ne se confient pas au « chimique miraculeux » comme ci-dessus, mais comme tu le pressens au « magnétisme miraculeux », et là le réel problème est identique au cas ci-dessus « chimique » : il faut responsabiliser les patients ! Car en allant consulter le magnétiseur ils recherchent du « tout cuit » « tout fait », quasiment tous recherchent la solution miracle !
      – il y a des médecins pratiquant la médecine holistique, la médecine de l’âme où avant toute chose l’écoute du patient est primordiale même si cela doit durer 1h00 et même davantage où le diagnostic se parfait des sérieux acquis de la médecine traditionnelle chinoise, et a tout intérêt à éclaircir l’état du terrain par la prescription de certaines analyses en laboratoire chose que la médecine actuelle oublie de prescrire : des analyses de base comme celle du sang par exemple. Ensuite concernant le traitement tout ce qui peut être le mieux adapté est alors sortie de la caisse à outils : médecine allopathique, homéopathie, acupuncture, moxibustion, phytothérapie, médicaments naturels mais élaborés grâce à des technologies avancées, massages, huiles essentielles, conseils en hygiène de vie …. bien évidemment des médecins comme ça ne courent pas les rues.

      De ton côté que peux-tu apporter ?
      Une écoute, c’est sûr. Ensuite tes soins devraient participer pour beaucoup au bon rétablissement de l’individu. Le tout, à notre sens, devrait être enrobé de la notion de « responsabilité » où l’être que tu as devant toi doit être amené à comprendre que le ou les problèmes sont souvent en lui et qu’il en a la clé (de compréhension) afin que ses maux ne jaillissent pas ultérieurement (alimentation, façon de penser), qu’il doit retrouver son pouvoir personnel en évitant de déléguer en attendant et en confiant une aide provenant de l’extérieur.
      Tu peux en effet guérir les âmes par la médecine de l’âme et c’est magnifique !

      Tu le sais sans doute, en France c’est une démarche pratiquée discrètement car l’ordre établi défend âprement la médecine allopathique ! Pour cela et dans l’intérêt également du patient, n’oublie pas de demander à ce dernier s’il a consulté un médecin généraliste, et de lui conseiller d’en voir un après la séance dans des cas graves. Dans les cas graves tu peux accompagner le patient, l’aider, mais surtout ne pas le soustraire à son parcours allopathique, (sauf peut-être lorsqu’il ne souhaite absolument pas entendre parler de la médecine générale mais alors soit certain de ses convictions profondes).

      Merci encore pour ton très beau choix de vie, et ton témoignage.
      Que tu sois protégé et guidé par les plus belles lumières de tes guides et par ton Esprit.

      P.S. : il ne serait pas étonnant que le ou la patiente te parle de tout, sauf de ce qui pose réellement problème. La médecine de l’âme allant justement identifier en amont ce qui ne va pas, la vrai raison du mal de la personne ne sera pas dite par elle : c’est un sacré jeu de piste !

      Bonheur
      Frèd

      • Cécile dit :

        Et merci à toi Fred pour ces utiles précisions, manifestement le fruit de ta pratique personnelle ! La responsabilisation de l’être (j’ai du mal à parler de « patient », littéralement, « celui qui subit ») me semble en effet au cœur de tout dispositif d’accompagnement, quel qu’il soit : santé, enseignement, aide sociale ou autre. C’est d’ailleurs sur cela que je mets l’accent quand j’aide quelqu’un à se reconnecter aux mondes invisibles et à ses alliés élémentaux : retrouver son autonomie et ne pas dépendre de moi ou de tout autre intermédiaire… même s’il est évident que, comme la plupart des gens, j’ai besoin de l’aide de professionnels tels que toi, ou que les acupuncteur, ostéopathe ou radiesthésiste qui m’accompagnent dans mon chemin de guérison.
        Bien à toi,

        • acacia dit :

          J’ai eu la chance de te rencontrer et, vraiment Cécile, ma conception de la place que j’occupe sur cette Terre a changé à ton contact.
          M’est apparue intérieurement la communion absolue existant entre Gaïa et moi ( et nous tous ). Un nouveau regard, une nouvelle perception, une ouverture magique à un lien beaucoup plus profond, plus global, que ce que je pensais.
          Lu dans un très beau livre que tu m’as prêté, (« La voix des Anges » de Dorothy Maclean, une des créatrices des jardins de Findhorn), : « Il est dit que Dieu est Amour. (…), et la plus grande contribution de l’homme à la vie sur cette planète est d’aimer consciemment et ainsi d’amener santé, vigueur et beauté à tout ce qui vit ».
          Cette faculté dont tu es porteuse, celle du contact avec la Nature, et avec les êtres invisibles qui la peuplent et la font vivre, tu as su m’en faire bénéficier au moment où cela devait se faire. Je savais détecter les énergies que dégagent certains arbres, mais voilà que s’est ouvert en moi une perception bien plus pointue vis à vis de toutes les espèces vivantes.
          C’est tellement précieux, ça !
          Si je te dis que les plantes et fleurs de mon balcon ont pris une vigueur toute neuve depuis que j’ai commencé à m’harmoniser à elles… ça ne t’étonnera sans doute pas… mais moi ça m’offre de très belles et joyeuses émotions !
          Quelle gratitude…
          Dieu que les rencontres de la Vie peuvent être magnifiques !
          Je t’embrasse…

          • Cécile dit :

            Ah, ben c’est malin. Maintenant, me voilà en larmes…
            C’est moi qui te remercie, ma belle amie, de la confiance que tu m’as faite en acceptant d’essayer mon atelier, et de ce « retour d’expérience » si merveilleux que tu m’offres. Tu me montres que ce que je fais par le biais de cet atelier a du sens. Tes paroles, pour moi qui doute tant, sont un encouragement précieux.
            De tout cœur,

            • François dit :

              ♥ Cécile,

              Peut-être qu’il est un temps pour ‘douter’ ,( j’aurais plus envie de dire ‘pour se préparer’ ), et peut-être qu’il en est un autre qui vient…. moi aussi je te souhaite de tout cœur de te trouver dans ton projet. Et vu le ‘retour’ d’une expérimentatrice aussi avisée qu’Acacia , c’est clair que cet autre temps approche. La vibration des mots qui te sont offerts par Acacia est ‘on ne peut plus claire’ n’est-ce pas … 🙂
              bon, ok… ça n’empêche pas la trouille…. 🙂 🙂 🙂 mais quand derrière cette appréhension il y a un sourire, alors tout est possible….
              Tous mes vœux… ♥

              • acacia dit :

                Cher François, je ne sais pas si je suis «une expérimentatrice avisée », mais tu as mille fois raison d’encourager notre amie Cécile : oui, elle possède un talent peu commun, doublé d’un cœur grand comme ça !
                ♥ 🙂

              • Cécile dit :

                François, Acacia,
                MERCI.

            • acacia dit :

              Cécile ♥♫♥ 🙂

    • Cécile dit :

      Bonjour Eric,
      Il m’arrive un peu la même chose en ce moment. Non pas dans le sens où j’ai quitté mon lieu de vie, mais dans le sens où diverses sources (quatre ou cinq personnes physiques, ainsi que mes guides) me disent que je dois aider les autres, et j’ai du mal à l’entendre.
      La question en particulier de prendre le pouvoir sur autrui, de manipuler des personnes en état de fragilité ou de me prendre pour une « sauveuse », est particulièrement difficile pour moi. Et demander de l’argent en contrepartie, pour l’instant, me semble impossible. Je crois qu’en me faisant payer, j’aurais l’impression d’être une imposteuse, car je n’ai pas de formation ni de diplôme (en tout cas, pas dans cette vie) dans le domaine des soins.
      Pour l’instant, je me contente de mettre au point les soins que mes guides me proposent de transmettre, mais je me sens incapable de faire plus pour l’instant et je ne peux pas envisager de quitter mon travail actuel. Disons que je mets en place ce que je peux, et que je laisse le Courant de la Vie me soutenir pour que le reste suive…
      J’ai l’impression que dans ton cas, les choses sont plus radicales. Tu as un don. Il serait dommage que l’humanité (du moins, celle qui sera amenée à croiser ton chemin) n’en profite pas ! Je suis persuadée que tout va se mettre en place sur ta route, puisque tu sembles avoir fait ce qu’il fallait dans ce sens et que tu as répondu à ton appel.
      Je te souhaite plein de lumière et de joie sur ton chemin.

      • Stéphanie dit :

        Chère Cécile,

        Ce que tu exprimes ici me touche beaucoup … En te lisant, c’est comme si je me voyais dans un miroir …

        Comme toi, j’ai reçu des « consignes » très claires de diverses sources, des personnes physiques, mes guides, mon âme, et mon cœur sur le chemin que je dois suivre ainsi que des révélations sur mes dons. Comme toi, j’ai des difficultés à intégrer … et cela pour les mêmes raisons que toi.

        Il s’agit sans doute de raisons karmiques comme tu le soulignes si bien. Oui, nous avons manipulé les énergies dans d’autres vies, oui nous avons usé de ce pouvoir sur autrui, oui nous avons perdu la Maitrise et notre ego a récupéré nos dons à son avantage. Nous nous sommes égarées sur des chemins qui n’étaient pas les nôtres. J’ajoute aussi que nous avons beaucoup souffert dans nos chairs à cause de nos dons. C’est pour toutes ces raisons que dans cette vie nous avons une peur bleue d’assumer qui nous sommes. Ce rééquilibrage est pourtant absolument nécessaire et c’est pour cela que nous sommes ici de nouveau pour guérir et nous libérer de ce karma.

        Ma chère Cécile tes peurs me font sourire … Ce que je vois (tu es mon miroir), c’est que ton ego a des ressources infinies pour te tenir loin de ton chemin, ses arguments sont sans limites … Tu parles de l’argent, mais tant que tu n’es pas sur le chemin ce ne sont que des cogitations … lorsque tu seras dans l’action, ton cœur te montreras ce que tu dois faire. Tu dis qu’Eric a un don comme si toi tu ne l’avais pas ?!! Alors dans ce cas pourquoi es tu en mesure d’effectuer des soins qui te sont directement soufflés par tes guides ? Tu dis que tu n’as pas de formation ni de diplôme du moins dans cette vie ci, ah ah ah ça c’est très drôle … Il y a un an, j’ai travaillé avec une thérapeute sur mes vieilles mémoires. J’ai utilisé les mêmes mots que toi pour me justifier. Elle m’a dit que, oui bien sur, je pouvais suivre une formation pour me donner confiance, mais qu’au fond, je n’en avais pas besoin parce que tout était déjà en moi, il suffisait simplement de dépoussiérer.

        Tu sais, notre plus grand obstacle ce sont nos peurs, d’une certaine façon, nous en sommes toujours là dans la maîtrise de notre ego … Pour me donner bonne conscience, je me dis aussi que je me laisse porter par le courant de la vie, j’attends toujours d’autres confirmations, d’autres preuves qui arrivent ponctuellement. Comme toi, je n’arrive pas encore à suivre mon épée de lumière avec force et courage comme le fait Eric. Comme toi, je commence à faire quelques pas timides sur le chemin pour répondre à l’appel et cela me permets de rester optimiste sur ce qui vient. Comme toi, je sais que nos chemins sont lumineux, j’ai foi en nous ma belle amie à condition que nous retrouvions notre force et notre courage.

        Je t’embrasse de tout mon cœur Cécile.

        • Cécile dit :

          Stéphanie, ma sœur,
          Entièrement en phase avec ce que tu dis.
          Mes mémoires antérieures de magie noire me collent à la peau, ainsi que d’autres plus vieilles encore dont je ne suis pas fière. Je fais avec, en me disant que cela a fait partie de l’expérience, mais j’en ai encore des cauchemars aujourd’hui.
          Par chance, j’ai aussi d’autres belles mémoires très anciennes de chamane et de guérisseuse où j’ai fait du bien autour de moi.
          Si ces deux types de vies m’ont permis d’apprendre l’art de travailler avec les forces subtiles de la nature, les premières m’ont surtout enseigné à le faire dans l’absolu respect d’autrui. Mais que l’apprentissage est long et, parfois, douloureux…
          Je t’embrasse,

          • Stéphanie dit :

            Merci de tout cœur Cécile !

            J’ai aussi d’autres mémoires dont je ne suis pas fière non plus et qu’il m’a fallu rééquilibrer par la suite, voilà pourquoi je suis passée d’un extrême à un autre aux cours de mes vies. Aujourd’hui tout remonte à la surface (l’ombre et la lumière) et se mélange dans une danse chaotique et enivrante … Cette incarnation permet le grand « nettoyage », la guérison, la libération …

            Mon don, c’est celui de me connecter par le cœur au champ unifié, de ressentir, de canaliser la lumière, l’Amour Inconditionnel et cette aptitude me vient de mes nombreuses incarnations à son service. Je pense que toutes ces expériences à travers nos nombreuses incarnations étaient nécessaires pour apprendre à travers la dualité, à travers les énergies sombres et lumineuses. Nous sommes à présent plus sages et plus conscientes … Le temps de la libération est maintenant.

            Je t’embrasse de cœur à cœur.

      • mesnet dit :

        Ma perception.
        Tout est énergie.
        L’argent est une énergie.
        Nous n’avons utilisé dans l’ancien cycle que le pôle négatif de cet énergie : pouvoir, égo, possession….
        Il est demandé à certains d’entre nous de « remettre à jour » cette énergie et de faire vibrer son pôle positif : amour, aide, don, échange….
        Il sera demandé à tous de revisiter son rapport à l’argent.

        Les femmes, dans l’histoire de ce monde ont gardé la mémoire que l’argent est une histoire d’homme.
        Cela fait peu de temps, à échelle humaine que les femmes gagnent « leur vie ».

        Un exemple autour de moi :
        une femme qui pratique des massages énergétiques et qui aide vraiment autrui.
        Elle avait beaucoup de mal à encaisser les chèques, à vivre décemment de cette lumière naturelle qu’elle offre aux autres.
        Elle culpabilisait et donc son activité à temps plein lui coutait plus qu’elle ne rapportait.
        J’étais ainsi et je connais beaucoup de femmes qui vivent cette culpabilité, notamment lorsque leur activité est liée au service à autrui.
        C’est parce que pour nous l’argent est mortifère. Nous avons oublié que toute énergie a deux pôles et que l’argent n’est qu’un outil d’échange qui peut aussi être positif.
        Tout dépend de l’énergie qui sous-tend son mouvement : si c’est celle de du détachement, du don de soi, l’argent remplira enfin son office.

        Beaucoup de personnes autour de moi, hommes et femmes sont amenés à se préoccuper de cette énergie qu’est l’argent, en ce début de cycle.
        C’est simplement parce qu’elles sont guidées pour travailler à l’émergence d’une nouvelle vibration.
        Cette vibration doit être apaisée, libérée, équilibrée comme toutes les autres.
        L’argent n’est rien, juste un objet, il ne peut être « sale ».
        Je vais peut-être pour la première fois, être amenée moi aussi à gagner de l’argent, cette préoccupation étant auparavant portée par mon compagnon.
        L’argent m’a toujours « fait peur », j’ai toujours pensé que la course pour en gagner était nocive et je ne voulais pas m’intégrer à ce système, laissant l’être masculin à mes côtés se coltiner cette bataille là.
        Jusqu’à ce que « MOI », mon esprit, m’explique que je devais apaiser cela comme le reste.
        Toutes les énergies qui sont de ce monde, le sexe et l’argent n’étant pas les moindres, doivent passer à la moulinette de notre esprit créateur.
        Bonne journée,
        je vous souhaite beaucoup de TOUT.

        • pierrot dit :

          Tout est vibration donc information

        • myway dit :

          Pas idiot du tout çà, comme un éclair en l’esprit !

          Ainsi, cette culpabilité de la femme de « travailler » gratuitement car l’homme allait dans le monde utilisant sa testotérone pour réussir dans son milieu professionnel, pourrait être la raison des jugements sur l’argent demandé par les énergéticiens, voire par les artistes.
          Observant que depuis le féminisme, les femmes utilisent aussi l’aspect masculin pour réussir leurs projets.
          Observant que tous, nous utilisons la testotérone selon les situations.
          Ces derniers utilisant l’aspect féminin de l’énergie.

          Equilibre masculin et féminin demeure la priorité des éveillés.

          Pour sortir de la culpabilité, ou plutôt de la croyance que le féminin est gratuit, car jugé inférieur au masculin.

          Comme l’histoire des esclaves inférieurs aux colons.

          Une idée à propos de ce don: et si le guérisseur se sentait inférieur à l’énergie reçue, car il ne conscientise pas que c’est lui qui est cette énergie.

    • Salvia dit :

      Bonjour Eric,
      Si te faire payer te gêne, pense à l’échange. Car il n’est pas bon de donner sans recevoir, il faut que les énergies circulent. Les personnes que tu soignes doivent aussi y mettre du leur, qu’elles s’investissent d’une façon ou d’une autre.
      Tu peux aussi te dire que ce n’est pas ton art qui est rémunéré, puisque tu l’a reçu gracieusement, mais que le temps que tu passes à soigner, lui, a une valeur marchande. Cela paraît peut-être hypocrite de ton point de vue… j’ai connu les mêmes hésitations que toi, et je crois que tout thérapeute débutant et honnête ressent cette gêne.
      Une énergie qui ne circule pas crée des blocages, d’où douleur… nous vivons dans un monde où l’argent qui circule permet à nouveau d’investir. Au fait, tes pierres, les as-tu achetées? Et si oui, avec quel argent?…
      L’argent, pour l’instant, est toujours encore la monnaie d’échange la plus neutre, à nous de l’utiliser à bon escient … Pourquoi ne pas utiliser une partie de l’argent gagné pour aider autrui?
      Ceci dit, je m’associe entièrement aux mises en garde de Delta de la Lyre.
      Par ailleurs rien ne t’empêche de suivre des stages de formations et ainsi de pouvoir exercer ton art l’esprit plus libre. Ces stages ne diminueront certainement pas ton don! Désirer apprendre n’est pas un handicap, alors que l’ignorance en est un 🙂 …
      Bon chemin sur cette nouvelle route qui s’ouvre à toi! Que tu en fasses le meilleur usage 🙂

      • Cécile dit :

        Salvia,
        Je trouve très éclairante la distinction que tu fais entre monnayer un don (inacceptable à mes yeux) et monnayer du temps consacré à autrui (tout à fait légitime).
        Merci à toi !

        • Katerina dit :

          Cécile ,

          Le temps serait de l argent ?
          Je ne crois pas .
          Il ne se monnaie pas plus que les dons , si comparaison il y a .
          Si tu agis avec amour , si tu aimes ce que tu fais , l argent viendra , et tout sera juste .
          Catherine

          • François dit :

            « Si tu agis avec amour , si tu aimes ce que tu fais , l argent viendra , et tout sera juste.  »

            Oui… Katerina merci ♥ ♥ ♥

          • Cécile dit :

            Catherine,
            Eh bien, non, je ne crois pas que le temps soit de l’argent ! Par contre, le temps que je consacre à aider autrui (ou plus exactement, l’attention et l’expérience que je mobilise pour accompagner l’autre) me semble digne de recevoir une contrepartie. D’autant que dans le travail que je commence à mettre en place, j’utilise des cristaux, des huiles essentielles, des élixirs floraux. Je dois les acheter, ou acheter de quoi les réaliser.
            Je n’ai pas de colère contre l’argent et je n’y vois rien d’indigne ou d’impur. A mes yeux, c’est plutôt mon regard sur l’argent qui peut éventuellement devenir, disons, dévoyé. Je considère l’argent comme une énergie plus ou moins neutre, sauf si je lui donne une coloration particulière (fierté d’exhiber sa fortune, méfiance envers « les riches », etc.).
            La question que je soulevais était celle-ci: si je pratique une activité d’aide à autrui, où placer le curseur pour que l’échange soit juste pour tout le monde ?
            Une bonne solution, peut-être, serait que la personne aidée choisisse la somme qu’elle estime juste de verser. Comme le Passeur le fait sur ce site. Mon expérience en la matière est que celui qui reçoit, ou qui prend, ne se rend pas toujours compte de la valeur de ce qui lui est offert… même si je suis persuadée que l’humanité est globalement en train de se diriger vers plus de générosité et de partage !
            Bien à toi,

            • François dit :

              Si je peux me permettre d’entrer dans votre conversation, il me semble juste , de mon point de vue, qu’il y ait un échange. Après peu importe la forme. Et puis la forme peut varier en fonction de la personne et de sa situation personnelle. (argent ou échange) Je trouve que Katerina le dit justement en parlant d’être aligné avec le cœur, peut-être d’ailleurs surtout si il est question d’argent et de soins. Le temps passé et l’énergie déployée demande , si on reçoit plusieurs personnes par jour, de consacrer une très grande partie de son temps à cette activité. Or, le système actuel (encore pour un moment probablement) fait qu’il faut de la monnaie sonnante et trébuchante pour se loger, avoir un espace où accueillir celles et ceux qui viennent , acheter son pain et ses élixirs, etc… Quand je vais consulter je trouve juste de payer et je suis heureux de donner ma participation à celui en qui j’ai confiance car il m’aide réellement et en acceptant mon argent il me permets de le remercier et l’équilibre est ainsi manifesté dans la matière ; et quand je ‘mets mon énergie au service de’ je trouve également juste d’être rémunéré. Nous devons faire aussi avec les lois liées à la matière de ce monde, simplement parce que nous sommes encore dessus. 🙂
              Bien à vous tous,

            • Salvia dit :

              Cécile,
              je partage ton point de vue.
              J’avais de mon côté essayé la solution dont tu parles tout à la fin. Résultat: échec total! Les personnes étaient gênées, disaient qu’elles avaient peur de ne pas donner le juste prix, qu’elles préféraient connaître mes tarifs et conditions. Bref, après m’être fourvoyée dans cette direction j’ai compris que c’était à moi d’être claire dans mes propositions. Les personnes qui viennent se faire soigner savent bien que cela a un coût, il est plus simple pour elles de se dire « c’était trop cher » ou « pour le soin que j’ai reçu ce n’est vraiment pas cher payer », cela ne doit pas avoir d’importance pour nous, parce que nous savons que nous donnons toujours le meilleur de nous-mêmes.
              Et tout comme toi, j’avais des cristaux et des huiles essentielles à me procurer, sans parler des stages de formation, payants évidemment.
              Cessons de nous culpabiliser avec cette notion d’argent, je trouve cela un peu hypocrite. Pourquoi un thérapeute, un guérisseur devrait-il travailler gratuitement? C’est le seul métier dont certaines personnes semblent attendre cela.
              D’où leur vient cette idée? Peut-être du fait que Jésus soignait gratuitement? Mais il était bien nourri et logé par ses amis. C’était aussi une autre époque, avec d’autres coutumes. Et puis nous ne sommes pas Jésus… alors, sachons rester humblement à notre place et acceptons de gagner honnêtement notre vie. Nous n’avons certainement pas à rougir de cela!!!
              Où placer le curseur, te demandes-tu? Moi je crois que ta petite voix te l’indique bien, alors écoute-la… 🙂

              • Salvia dit :

                … à propos de la notion de « don »: n’y a-t-il pas tout simplement une mauvaise interprétation de ce mot? On dit « don » et on pense « donner »?…
                Un artiste, qu’il soit musicien, peintre ou que sais-je, a aussi un don, pourtant on n’attend pas de lui qu’il travaille gratuitement…

              • pierrot dit :

                N’empêche que l’argent ce n’est pas naturel.
                Je veux dire qu’elle ne pousse pas dans la nature hi hi hi.
                Mais notre civilisation n’est pas encore suffisamment avancé pour s’en passer alors faut faire avec.
                Et le souci avec l’argent en ce moment c’est plutôt la dette argent que l’argent en lui-même.

              • Merci Cécile, Salvia, Katherina et François pour ce débat qui est important en effet car souvent la ou le praticien est confronté à cette question d’argent.
                Par rapport au tarif ordinairesien rien n’empêche de demander moins à quelqu’un que l’on sent ne pas avoir beaucoup de ressources.

                3 points semblent importants :
                – se respecter soi-même donc accepter l’argent
                – que l’autre se sente concerné ou impliqué donc Responsable
                – il faut bien pouvoir assumer au minimum les charges fixes et les charges variables

                Bien sûr, si l’on dispose de rentrées d’argent autres comme Maître Philippe de Lyon par le biais de son mariage alors … la question de l’argent ne se pose plus.

                Bonheur
                Frèd

              • Katerina dit :

                François ,

                On peut aussi vouloir etre intègre par rapport à l argent meme si on en a .
                C est une question de conscience .
                J ai de très beaux souvenirs liés à l argent dans mon enfance .
                Bises
                Catherine

              • Katerina dit :

                Erreur , le message était destiné à Fred .

              • Eve Lyne dit :

                Il parait qu’un guérisseur ne devient jamais riche .
                Normal…
                Plus on a reçu, plus on doit donner.
                Ce n’est qu’à la mort de Monsieur Philippe de Lyon que l’on a découvert qu’il assumait plus de 52 loyers ! entre autres…

              • Cécile dit :

                Salvia,
                Eh bien, voilà des paroles qui me font un bien fou… ou plus exactement, un bien « sage »!
                Même si j’aime l’idée d’échange juste, et que le « prix juste » n’est pas forcément le même pour tout le monde selon ses revenus, le fait d’énoncer un tarif – quitte bien sûr à le baisser pour une personne en difficulté financière – me semble effectivement clarifier les choses. Et je reconnais, pour avoir été dans cette situation, qu’il n’est pas si facile d’estimer soi-même le prix de ce type de soins.
                Mise à part la crainte, peut-être un peu égotique, de passer pour un grippe-sou, il est assez délicat d’évaluer la « valeur marchande » d’un soin.
                Et oui, nous avons souvent une vision très conditionnée des personnes qui « donnent » des soins, et qui devaient forcément travailler gratuitement, être détachées de toute considération matérielle… ce qui me semble assez illusoire.
                Pour ce qui est de « placer le curseur au bon endroit », eh bien, je te remercie pour ta confiance dans mes capacités ! Disons que grâce à cette discussion, les choses commencent à se clarifier pour moi.
                Je te remercie du fond du cœur pour le soutien précieux que tu m’apportes dans cette réflexion !

              • Salvia dit :

                … et puis ne pas être rigide tout en marchant droit dans ses bottes, exercice de saltimbanque cherchant l’équilibre en toute chose
                🙂 ♥♥♥ 🙂

              • alain dit :

                C’est très intéressant de parler du don Salvia.

                Qu’est-ce que le don ?
                Pourquoi Mozart savait-il composer à l’âge de quatre ans ?
                Pourquoi mon frère avait des dons exceptionnels et moi non ?

                Le don nous est donné. Il ne nous appartient pas. C’est en cela que nous avons deux attitudes face au don :

                Soit nous nous l’approprions comme s’il était à nous et ainsi, nous ne remercions pas et nous ne l’offrons pas et il y a de fortes chances pour qu’ensuite, nous ne parvenions pas à l’exploiter au mieux de son rendement.

                Soit nous considérons qu’il nous est donné et nous l’offrons ensuite à ceux qui en bénéficient.

                Il ne s’agit pas d’argent ici. L’argent n’a rien à voir dans l’affaire. Que les artistes gagnent de l’argent est tout à fait normal, ce n’est pas là le problème.
                Le problème c’est « que faisons-nous du don que nous avons ? »
                Si nous le restituons en pensant qu’il ne nous appartient pas et que nous devons le distribuer, alors celui qui en bénéficiera sera guéri ou comblé ou satisfait … selon le don dont il s’agit.

                Je pense que l’attitude qui consiste à croire que le don nous appartient empêche une bonne redistribution de celui-ci et surtout une bonne compréhension de ce qu’est l’énergie créatrice.

                ☼ ♪♫ ♥ ♫♪ ☼

              • Margelle dit :

                Entièrement d’accord avec toi Alain. Le don est un cadeau dont nous devons faire profiter l’autre qui ne l’a pas reçu… Mais nous n’en sommes pas encore à nous partager les richesses de façon équitable… Alors ??? nous avons encore à vivre ce rapport à l’argent sur les tables d’opérations… quelquefois ça fait encore mal…

              • Salvia dit :

                Oui Alain, le don est une bien belle chose, et un peu mystérieuse… Une explication serait à chercher dans la réincarnation, autrement dit, le don serait la conséquence d’un travail fait dans d’autres vies.
                Mais ce n’est peut-être pas tout, il y a comme un cadeau qu’on reçoit et qui n’est pas mérité par une action dans cette vie-ci. On parle bien des bonnes fées qui se penchent sur un berceau…
                Après il faut se montrer digne de ce don, sinon gare au retour de manivelle. Je pense qu’il est indispensable de travailler son don, de le développer, c’est une sacrée responsabilité… ou une responsabilité sacrée?…
                Mais on y est aidé par le fait que si on peut travailler dans le domaine de ce don, les retours sont bien beaux. Et moi non plus, je ne parle pas d’argent dans ce cas… J’aimerais dire qu’on a plaisir à rendre ce cadeau plus beau par notre effort, comme si c’était une chose précieuse qui nous a été confiée.

              • Eric dit :

                oui, oui et oui Salvia… et effectivement, tout ac te posé l’est dans l’Amour et la Lumière sinon… gare 🙂

              • alain dit :

                Oui Salvia, lorsque l’on identifie le don comme quelque chose de sacré en nous et qui ne nous appartient pas en propre, quand bien même sans doute mais pas sûrement, nous l’avons acquis dans des vies antérieures, il est important de le cultiver, ne serait-ce que pour l’offrir aux autres, tout en le rémunérant si besoin est, ce n’est pas ça l’important…
                ☼♥☼

              • alain dit :

                Salvia, s’agissant du cadeau que l’on reçoit, il n’y a pas de hasard.
                C’est en ouvrant notre cœur et en nous connectant au sacré en nous que nous trouvons tous les possibles, notamment les dons.
                Le don a donc trois origines possibles, de mon point de vue :
                1. Le fruit de notre travail dans les vies antérieures
                2. Notre connexion à l’esprit de sagesse par l’ouverture du cœur
                3. La prise de conscience immédiate que le don ne nous appartient pas en propre, ce qui le rend opérationnel pour autrui.

                Ensuite, le monnayer n’est pas important mais personne ne peut donner de jugement sur le fait de le rémunérer ou pas. Ce n’est pas important.

                Bises

              • marie christine dit :

                Bien dit, vous n’êtes pas Jésus .
                Pfff! Pas même capables de transformer l’eau en vin !

              • Eric dit :

                tu as raison 😉 mais capable de mettre tellement d’eau dans son vin que ça en devient… de l’eau :-).

              • François dit :

                et si on transforme l’eau en verveine citronnée , on est qui ??? 🙂

              • Eve Lyne dit :

                Ben…Ca coule de source, ça !
                C’est du François, pardi !!! 🙂

              • Salvia dit :

                … une fée… ou un lutin… 🙂

              • marie christine dit :

                François, il n’y a que toi qui peux changer de l’eau en verveine citronnée . Tu es unique !
                D’ailleurs, je vais en parler à Jésus, il va être époustouflé !

            • Katerina dit :

              Cécile ,

              Je pense que tu essaies de créer un système que tu penses plus juste que celui qui existe .
              L argent n est pas mauvais , il en faut .
              Evidemment si tu veux gagner de l argent en offrant un service , tu dois te poser la question , enfin je suppose .
              C est toute la question du donner et du recevoir .
              Méfiance par rapport aux riches ?
              A quel niveau penses tu que l on est riche ?
              Je sens pour ma part que la question se situe ailleurs .
              Catherine

              • Cecile dit :

                Catherine,
                Je disais « les riches » entre guillemets, pour souligner que justement, c’est un cliché.
                Bien à toi,

              • Katerina dit :

                ♥☺♫♥

              • Eric dit :

                La vraie richesse est intérieure… L’argent est indispensable… c’est la place ou la force qu’il occupe dans la vie qui fait qu’il soit bon ou pas… L’argent est un moyen d’échange, on est d’accord… Mais cette perception n’est pas commune à tout le monde… d’où cette question de la « tarification »…

              • marie christine dit :

                Et si tu te considérais comme un soignant « normal » qui rend un service, tout comme un médecin par exemple .
                Je ne sais pas, c’est une piste …
                N’est-ce pas le fait de se sentir hors norme qui donne des scrupules ?
                Un jour le hors norme deviendra la norme .
                Mais alors, l’argent n’existera peut-être plus …
                En attendant, il faut s’adapter au monde qui est .
                Je pense que le meilleur critère est le résultat tangible : les gens sont soignés (ou pas) .
                Dans ce cas, une rémunération se justifie .
                Il y a des menuisiers ou des électriciens qui sont sacrément doués dans leur travail . Ils ne se posent pas la question !

              • Katerina dit :

                Et ne pas se mettre à la place des autres .
                Trouver un prix au service proposer , et laisser faire .
                Alors tout se réalise pour nous aider à comprendre .
                Il n y a pas non plus à sauver les autres .
                Les ames savent ce qu elles font , et si il y a encore du karma à résoudre il se résoudra .
                L argent n a pas à etre un substitut de nos souffrances et frustrations .
                Bises
                Catherine

    • François dit :

      Salut Eric,

      Bienvenue sur les commentaires … 🙂

      Je te souhaite plein succès dans la jolie perspective qui se présente à toi sous cette forme… Puisses tu t’y trouver. 🙂

      Oui, car de ce que j’en ai compris jusque là , c’est qu’on ne ‘voit’ chez l’autre que ce qu’on a vu chez soi-même ; on ne ‘comprends’ l’autre qu’à la hauteur de conscience qu’est la notre en tant que ‘guérisseur’, ‘thérapeute’ ou autres ‘énergéticiens’, mais aussi et Surtout en tant qu’être humain, là où on en est. Cela demande une lourde responsabilité en effet 🙂 mais si l’information se précise c’est que tu es probablement prêt, surtout si ça te fais peur. 🙂 Si le guérisseur est ‘propre et conscient’ de certains pièges de son ego , il est un guérisseur car alors c’est l’énergie d’amour qui inclue le respect du rythme , de la façon, et de l’énergie avec laquelle le « patient » va procéder (ou non) à sa propre transformation. En clair le guérisseur n’est rien d’autre que présent à lui-même et de vibrer dans son propre cœur afin de rendre disponible une énergie dans laquelle le patient piochera ou pas , mais toujours à sa mesure et dans le respect de son libre arbitre. En plus celui qui n’est rien et n’y est pour rien dans l’éventuelle guérison doit chaque jour se ‘nettoyer’ de ce qu’il aura absorbé mais aussi s’occuper de lui-même en tant que conscience qui franchit la porte actuelle.
      Mais quand c’est demandé par les « hautes instances » 🙂 il convient de se dire que peut-être que le ‘grand moment’ approche …. ♥

      Et je crois me rappeler que personne ne guérit personne, la personne qui vient te voir vient chercher ce que tu offres , ce que tu es et ce qu’elle a besoin de vivre… tout ça nous dépasse largement et c’est en cela que c’est aussi magique, beau, nourrissant et ….. épuisant ! 🙂 🙂 🙂

      • Eric dit :

        Bonjour à tous,

        le premier à recevoir mes remerciements est Le Passeur. Merci pour La Lumière que tu m’as apportés et que tu m’apportes encore aujourd’hui…

        wouaww, quelle source magique d’aide à la compréhension… Merci à vous tous et toutes pour vos éclaircissements… L’énergie circule encore en moi et … les larmes aux yeux me montent… Mon côté yin très certainement:-).

        Encore hier, des messages me sont parvenus, appuyés par vos commentaires éclairés :-). Merci à tous.

        Je répond à quelques interventions:
        – oui, j’ai pas mal de cristaux, achetés, offerts… ils ont croisé ma route et je n’ai pu leur résister… Ce sont mes précieux amis;-). Ils m’aident, moi, en tout premier… Je me lève très tôt (vers les 4 heures…), naturellement, et après des nuits très courtes (3-4 heures en moyenne). J’aime beaucoup me lever si tôt car la maisonnée dort et est calme. Pareil pour la ville… Je m’occupes donc de moi en toute quiétude et c’est magique :-).

        -Delta De La Lyre: tu me parles de la médecine de l’âme et… c’est par là que commencent mes soins… je « détecte » les bobos en regardant ou en écoutant la personne, suivant les cas. Ensuite, je me laisse guider, j’agis et je parle sans « réfléchir » en précisant bien à la personne que j’aide que je peux dire « des conneries »… mais je sais d’expérience (courte certes) que ces paroles font leur chemin. Ensuite, mes mains se mettent en action, je les laisse faire… Mes minéraux me viennent en tête, aussi seuls et donc, je leur demande leur aide…
        Evidemment, je ne me substituerai à aucun médecin traitement… C’est ce que je dis aussi… Je ne suis « qu »un outil complémentaire ».

        -Cecile: « Je crois qu’en me faisant payer, j’aurais l’impression d’être une imposteuse, car je n’ai pas de formation ni de diplôme (en tout cas, pas dans cette vie) dans le domaine des soins… »
        Je suis dans le même cas, mais je commence à dépasser cette vision. Je suis très clair avec les personnes qui me demandent. Je leur dit que je n’ai aucune garantie de résultat mais que je m’engage à me mettre à leur service avec tous les moyens dont je dispose.
        « J’ai l’impression que dans ton cas, les choses sont plus radicales. Tu as un don… » en quoi suis-je différent de toi à ce niveau là???

        – Stephanie : « Elle m’a dit que, oui bien sur, je pouvais suivre une formation pour me donner confiance, mais qu’au fond, je n’en avais pas besoin parce que tout était déjà en moi, il suffisait simplement de dépoussiérer. »… c’est exactement ce que l’on m’a dit aussi…;-)

        – François : « En plus celui qui n’est rien et n’y est pour rien dans l’éventuelle guérison doit chaque jour se ‘nettoyer’ de ce qu’il aura absorbé mais aussi s’occuper de lui-même en tant que conscience qui franchit la porte actuelle.
        « Mais quand c’est demandé par les « hautes instances » il convient de se dire que peut-être que le ‘grand moment’ approche ….
        tout ça nous dépasse largement et c’est en cela que c’est aussi magique, beau, nourrissant et ….. épuisant ! « …

        C’est effectivement beau, magique, émerveillant et… épuisant ;-). Mais quand, après un soin, je me sens épuisé, j’en suis ravi car je me dis que j’ai bien « travaillé ». Je me nettoie très régulièrement mais surtout, je me protège avec mes pierres (que je nettoie aussi très régulièrement)…

        -Salvia: « Si te faire payer te gêne, pense à l’échange. Car il n’est pas bon de donner sans recevoir, il faut que les énergies circulent. Les personnes que tu soignes doivent aussi y mettre du leur, qu’elles s’investissent d’une façon ou d’une autre. » Oui, je parle d’échange aussi 😉 et ce que tu me dis m’a déjà aussi été dit… :-).
        Là, où je ne partage pas ton point de vue, c’est le côté « hypocrite » de ne pas se sentir à l’aise avec cette notion d’argent.
        L’argent n’est pour, moi aussi, qu’une énergie d’échange… C’est l’origine de sa « création »… mais nous ne sommes pas nombreux à penser comme cela… Ce n’est pas de l’hypocrisie. Ce sont les « flashs » que j’ai eu à chaque fois que j’ai réellement penser à exercer ce don… Ce qui me gêne, ce n’est pas l’argent en lui-même, c’est la « tarification »… J’ai également pensé au « juste retour » et là aussi, j’ai reçu le message que ça coincerait.

        Voilà, un tout grand merci à vous tous et toutes… Je me sens en Paix avec moi-même… Je me dis que je suis sur mon chemin… Enfin :-):-):-).

        Je vous souhaite une journée emplie de Lumière, d’Amour et de Paix.

        • Stéphanie dit :

          Merci de tout cœur Eric ! Tu es un être humain formidable ! J’aime ta façon d’aborder ce que « les instances supérieures » te demandent (ton chemin), c’est une vraie source d’inspiration … Il y a beaucoup d’amour, de respect, d’empathie, d’humilité, de sagesse, de force et de courage en toi, je suis très heureuse de t’avoir croisé sur mon chemin.

          Je t’embrasse fraternellement.

          • Myway dit :

            Qu’est-ce que le don ?
            Idée erronée ?
            Les dons ne sont pas le fruit du hasard céleste.
            Les dons sont le fruit de toutes nos expériences antérieures. Ils se révèlent à un moment de cette vie afin de conscientiser les énergies activées par notre corps. Ils sont donc les validations d’être ouvert à notre SOI. Suite ? Conscientiser son SOI.
            Cela peut prendre des années, des vies encore.

            Dire à un guérisseur qu’il doit les utiliser pour aider autrui à guérir, sinon il aura des problèmes énergétiques est un abus de pouvoir. Seul SOI connaît ce qui est juste pour le soi humain.
            La personne rencontrée peut révéler les capacités à utiliser l’énergie. Puis, c’est l’affaire du  » doué  » de faire ses choix. Guérir tel un médecin ? Il n’y a pas que ça.
            Attentif à la réalité que chaque patient est aussi un miroir, un être rencontré autrefois.
            De ce que j’ai appris tantôt, un challenge est de ne plus rencontrer des miroirs des relations antérieures.

            Quant à l’argent ?
            Il arrive une étape où s’en soucier perturbe l’écoulement de ce qui est nécessaire. Argent ? Lieux ? Déplacements ? Outils ? Rencontres ?

            Cet écoulement encore bien irréel en 3d n’a aucun jugement sur la tarification.
            Patients riches ou patients modestes, c’est une relation de miroir à miroir.

            • Marie-Anne dit :

              Globalement, je suis en accord avec l’essentiel de ton commentaire, Myway, mais je ne suis pas sûre d’avoir bien compris les 2 derniers paragraphes (de : « Argent? Lieux?…. » à : « …jugement sur la tarification).
              Pour le reste : tout à fait d’accord avec ton intervention. Merci!

              • marie christine dit :

                Les dons peuvent aussi venir d’une personne décédée qui choisit un être vivant pour laisser en lui une partie d’elle-même .
                D’où certains dons qui peuvent apparaître à n’importe quel moment de la vie .

              • Katerina dit :

                Ah bon ?
                Etonnant ça .
                ♥☼♥☼

              • Eve Lyne dit :

                Ah oui…?
                Très étonnant ça.
                🙂

              • myway dit :

                Je ne vis pas l’écoulement de ce qui est nécessaire dans l’abondance ou la liberté. Je vis avec un salaire défini par mon employeur.
                Pour l’heure, c’est une idée. Donc, je ne comprends pas non plus.
                Une image : une carte bancaire illimitée, non fournie par les systèmes bancaires.

                Que fait-on avec en priorité ?
                Cette liste de choses.
                Lieux : l’habitation, les lieux pour exercer des  » jobs « , les lieux d’hébergement.
                Déplacement : de l’habitation aux lieux de rencontres quelques soient leurs natures
                Outils : un ordinateur performant est un outil qui permet les rencontres sans se déplacer, les créations de sites.

            • Eric dit :

              Bonjour Myway,

              l’effet miroir raisonne en moi. Je sais depuis toujours que nous rencontrons des personnes avec qui nous devons « équilibre » notre kharma… Merci à toi de le ramener aussi pour les « soins »… Je ne l’avais pas intégré… :-)…

              Je ne tiens pas à guérir « tel un médecin »… Je pense accompagner et ouvrir des portes dont les « médecins » ne s’occupent pas… Ces bobos de l’âme qui polluent notre corps physique.

              Par ailleurs, j’aide les personnes qui me le demandent… d’une manière ou d’une autre… et ensuite, je ne suis qu’un canal, je me laisse guider…

              Pour être précis sur la personne qui m’a dit d’exercer, les symptomes étaient là, elle m’a juste apporté la lumière sur l’origine… Elle ne m’a pas fait de chantage… Elle m’a expliqué comment me décharger de cette énergie pour éviter ces maux… Le fond de son intervention était Lumière… La forme??? J’ai entendu ce que je « voulais » entendre, peut-être ;-)…

              Paix, Amour et Lumière

              • myway dit :

                Bonjour Eric.

                Je me permets de répondre sachant que je suis à ma place et que tu es à ta place.

                – intellectuellement, je ne crois plus au karma et au dharma.
                Plus à mon équilibre énergétique dans les relations. Rien d’égoïste au sens ordinaire. L’égo est un mot encore bien coloré par les jugements. Il est utile pour observer les relations, car le résultat de toutes nos expériences relationnelles. Le meilleur résultat est de ne plus l’utiliser dans les jeux de la 3d, dominant et dominé.
                Les miroirs aident à conscientiser les moments de domination, et ainsi de les neutraliser.

                – consciemment, les médecins ne s’en occupent pas, focalisés sur la biologie en déséquilibre. C’est quand même une relation de l’âme du médecin à l’âme du patient. Des médecins sont guérisseurs sans le savoir.
                Accompagner ? Le mot plus efficace est faciliter le rééquilibrage des énergies du demandeur.

                – Oui, se laisser guider par son SOI.

                – Se décharger de cette énergie.
                Plutôt, trouver l’orientation pour l’utiliser afin qu’elle ne reste pas dans le corps.
                L’énergie n’appartient à personne. C’est l’écoulement de la vie dans la biologie, comme l’écoulement dans le cycle de l’eau.
                L’eau ne devrait appartenir à personne, ni être monnayée pour enrichir les actionnaires des sociétés privées, ni être le motif de guerres.
                Dans le cycle de l’eau, il y a l’écoulement fluide, l’écoulement fort des cascades, les détours des rochers, …les eaux salies.
                Ce cycle est semblable à l’orientation choisie de l’énergie par un être humain.
                Ecoulement fluide pour créer un nouveau monde ?
                Eaux salies pour révéler la beauté de l’eau ?

              • Margelle dit :

                L’eau n’appartient à personne, mais l’avoir à proximité de soi a un coût… il reste à gérer ce coût, à le partager ou pas…. selon son degré de conscience… L’économie est un peu plus complexe que nos clichés bons enfants… elle nécessite effectivement un réel développement, comme le reste…

              • myway dit :

                Je n’aime pas que tu comprennes que cela serait des clichés bon enfant.
                Des associations écologiques travaillent là-dessus avec les municipalités.
                La privatisation de l’exploitation des eaux est une économie d’actionnaires.
                Ils affirment demander des coûts élevés pour l’investissement, mais de fait, ils exigent que leurs actions soient rentables.
                Partager les coûts ?
                J’en ai assez de ce concept de partages, de solidarité entre les habitants, et les grands utilisateurs des eaux. Je sais que bienque je fasse attention à utiliser mon nombre de m3, le coût des diverses taxes est honteux.
                Ainsi que les eaux de marque en bouteilles : un filon d’or blanc.
                Nous dit-on la vérité sur les nappes phréatiques ? Il suffit de regarder la carte des eaux en France, de l’eau partout.

                L’eau ne devrait surtout pas devenir un luxe, en raison des soi-disants complexité de l’économie.

              • Margelle dit :

                Bon Myway, j’ai utilisé un mot malheureux. Désolée. Je ne me sens pas en contradiction avec toi, sauf de ne pas occulter le coût de l’acheminement de l’eau au particulier, qu’il soit en France ou au Sahel… Et là tu seras d’accord que la situation est sûrement plus épineuse que chez nous (en occident). Sinon bien sûr que je suis d’accord contre les actionnaires… mais je ne vois pas pourquoi on pourrait être contre le partage des frais… Désolée encore, mais pour l’instant la matière nous colle aux basques, plus ou moins selon notre vibration… mais à part de vivre au bord d’un ruisseau libre de toute pollution… on peut lutter contre les abus, mais pas nier la réalité de la matière. Mais si tu as une solution idéale, je suis preneuse !
                Je pensais à propos de cet échange que nous sommes tous des mécènes car GDF et EDF ont de fondations de mécénat (les vitraux pour le Gaz) avec quels sous ? les nôtres !! vive nous !
                Bien à toi, Myway…

              • myway dit :

                Pas de quoi, Margelle !
                Réalités de cette 3d, et réalités de perceptions plus justes de la 3d.

                On fait avec, on paye pour utiliser l’eau dans tous les endroits.
                Non, pas de solution immédiate.
                Dans 1 ou 2 générations, peut-être !

          • Eric dit :

            Tout le bonheur de ce partage est…. partagé… Et si je vous apporte aussi quelque Lumière, alors, le bonheur est total…
            oupssss… tout ça en moi…. tu me fais rougir… Je suis simplement moi, avec aussi des défauts…

            Mon médecin m’a dit que ma vie n’était pas simple parce que j’avais choisis de vivre en homme libre et, je suis un homme libre… et, effectivement, c’est assez difficile de vivre en… homme libre.

            Je ne sais pas si il faut du courage pour suivre son coeur… il faut juste faire confiance en la vie et se dire que, si elle nous met sur tel ou tel chemin, c’est qu’il y a quelque chose à vivre sur ce chemin… mais quand tu décides de prendre, quand même, un autre chemin, tu t’en ramasse 🙂 . Ce sont ces épreuves là qui font que je suis moi ;-). (+ les vies antérieurs, nous sommes d’accod) ;-).

            Je t’embrasse également Fraternellement.

            • Katerina dit :

              Eric ,

              Sans te faire rougir , je crois que nous sommes beaucoup en ce moment à vivre ou avoir vécu des moments difficiles .
              Cela ne remet pas en cause ton courage .
              Il y a quelque chose qui dépasse ceux qui ont encore du cœur pour comprendre .
              Evidemment ton parcours par rapport à toi et aussi aux autres peut sembler extra ordinaire .
              Il l est certainement .
              Je te conseille la simplicité , l égo ou le mental ont tot fait de nous compliquer la tache .
              C est là où la patience est une grande aide sinon une vertu .
              Amitiés
              Catherine

        • Salvia dit :

          Eric,
          excuse-moi s’il te plaît, je ne voulais pas dire que toi tu es hypocrite, j’avoue que ma tournure de phrase pouvais le laisser supposer. Je voulais dire que ma façon d’envisager les choses concernant l’argent pouvais sembler hypocrite à tes yeux à toi.
          J’espère que maintenant le sens de ma phrase est plus clair, mais je n’en suis pas sûre … 🙂
          En résumé: je ne te taxe pas d’hypocrite, loin de moi cette pensée!!! 🙂

          • Eric dit :

            Salvia,

            je ne l’avais pas pris pour moi personnellement ;-)…

            Ayant ce malaise de tarification, j’envisage de faire un autre boulot « alimentaire »…

            Pour l’instant, les idées flottent, lorsque la bonne arrivera, elle s’accrochera… :-).

            Maintenant, je dois me « jeter à l’eau »… Hier soir, deux magnifiques rencontres; deux soins d’échangés :-)… Je suis en apesanteur:-)!!!

            Merci à toi Salvia:-):-).

            Paix, Amour et Lumière

            • Salvia dit :

              Eric,
              très bonne idée, ainsi tu te sentiras libre de suivre ton intuition 🙂
              Je te souhaite de tout ♥ de faire de belles expériences… donner … recevoir… donner… recevoir, sans fin 🙂

              • Salvia dit :

                Eric, as-tu de l’humour? Si oui, tu pourras entendre autrement ta phrase  » lorsque la bonne arrivera, elle s’accrochera « … 🙂 🙂 🙂

              • Eric dit :

                oui, j’ai de l’humour :-)…

                De ce côté, elle est accrochée;-) 🙂 :-)…

        • Cécile dit :

          Eric,
          La différence, c’est que contrairement à toi, je n’ai pas le don de guérisseuse. Je reçois des messages qui me disent d’aider les autres, et je reçois (dans des états de conscience modifiée) des soins énergétiques que l’on me demande de transmettre aux autres en les adaptant aux nécessités de notre monde dans la densité : par exemple en réalisant des huiles de massage pour les chakras, en créant un espace sacré avec des cristaux, etc. Je suis en train de mettre au point tout un protocole de soin, en collaboration avec mes guides.
          Pour résumer, je pense qu’un vrai guérisseur qui a un don n’a besoin de rien, il n’a qu’à être présent pour soigner : c’est sa présence – et éventuellement l’imposition des mains – qui soignent. Dans mon cas, j’ai toute une « logistique » à mettre en place, et mon rôle n’est pas de soigner au sens classique mais de réharmoniser les êtres pour qu’à leur tour ils prennent en main leur propre guérison.
          Voilà, j’espère que j’ai répondu à ta question !
          Bien à toi,

    • VirginieLume dit :

      Merci Eric 🙂

  5. Thibou dit :

    Merci encore une fois beaucoup pour ce partage qui trouve écho au plus profond de moi et me conforte toujours un peu plus de me faire confiance.
    Je ne prends plus vraiment le temps de lire les commentaires, très riches j’en suis certain, et encore moins d’y ajouter mon grain de sel (sauf ici !).
    Je partage donc avec vous déjà tout mon espoir pour cette Ascension, quelle qu’elle soit, où qu’elle nous mène. J’apprends à vivre moins selon mes attentes mais plus à me laisser porter par l’émerveillement du monde qui m’entoure, que je créé, qui me parle…. quand je ne suis pas la tête dans le guidon !
    Je ne résiste pas à vous dire à quel point cela fait plusieurs mois que je m’extasie devant les nuages, des images que j’aurais uniquement cru sorties de tableaux de grands maîtres et bien ils étaient là sous mes yeux !
    Enfin bref, je me permets de vous faire part d’une BD que j’ai fini de lire il y a peu et qui m’a pas mal aidé en faisant une vaste synthèse de beaucoup d’éléments (il y a plus de 300 pages) (société matriarcale/patriarcale, fonctionnement de l’astral, expérience d’Urantia Gaia….)
    Je ne sais pas si vous en avez déjà parlé sur ce site mais j’ai trouvé ça personnellement assez éclairant et ça m’a aidé à cheminer intérieurement sur l’abandon ou au moins la prise en compte d’un certain nombre de fausses croyances.
    Le type s’appelle Claude Traks, il fait également des vidéos sur Youtube, j’ai commencé à regarder il ne dévie pas de ce que dit la BD, je trouve ça donc relativement intéressant.

    http://www.claudetraks.com/files/attachments/019_CLAUDE%20BD%202012%20A5%20FR%20net.pdf

    Bonne lecture, bon cheminement
    Namaste

    et merci encore pour ton travail et ton aide Passeur !

    • Cécile dit :

      Bonjour Thibou,
      Je suis allée hier soir lire les premières pages de cette BD, ça semble intéressant bien que je n’aie pas pu tout regarder. En tout cas, le peu que j’ai eu le temps de voir est en parfaite synchronicité avec mes lectures et compréhensions du moment. J’y retourne dès que possible…
      Merci à toi pour le lien !

    • Louisetta dit :

      Je l’ai lu, et il y a bien des vérités dedant, bien que caricaturées, et on va dire que je chipote, mais pas tant que ça. La réalité est tellement pleine de subtilité justement!

      Je suis également allé voir une ou deux vidéos de Claude Tracks. En voila un qui est allé loin dans la connaissance ! Mais encore une fois, je suis effarée par le manque de subtilité, de finesse, et le manichéisme encore présent malgré une certaine intelligence. Je ressens une fausse note là encore. Personne n’est jamais arrivé, et bien limité celui qui croit maîtriser tout le sujet de la Vie, du divin et de ses déploiements !

      Une fois de plus, je ressens qu’il faut trier le bon grain de l’ivraie, ne pas faire de quelqu’un parole de prophète, et ne suivre que sa propre voie…

    • Margelle dit :

      Hello Thibou et ceux qui ont réussi à lire la BD jusqu’au bout !! c’est un exploit ! J’y suis allée par petits bouts, puis une grande RESPIRATION à la fin, pour terminer !!
      Oui, intéressant, et même TRES intéressant… un peu long, un peu saoulant, ça c’est dommage parce qu’au final, il me semble qu’il y a beaucoup de vues très justes… et même peut-être presque tout… J’ai failli flancher à un moment parce que c’était quand même un peu dur à avaler (certaines données sont « hard »…) j’étais d’accord avec l’analyse de Louisetta concernant le manichéisme, mais je suis hyper heureuse d’avoir réussi d’aller jusqu’au bout…parce qu’à la fin, mais vraiment à la fin, ça s’éclaire bien et le tout recoupe beaucoup de mes données-expériences… Conclusion (dites moi si vous avez lu la même chose) l’expérience est difficile, nécessite beaucoup de remises en cause, mais elle vaut le coup…

  6. Jonas 27 dit :

    (((Les deux mondes s’entrecroise)))
    Octobre est un mois (((unique))) et tout ce qui lui est relier ne l’est pas par hasard.
    Octobre c’est la mort de ce que la nature a pris tant de tant a créer.
    Pour certain Octobre est une baise d’énergie et pour d’autres un hausse.
    Pour moi,c’est un éclatement.Les pires tragédies que ma famille a vécu ce sont passé en octobre mais,ils sont a présent transcendé((en force)).
    Octobre est porteur d’une grande lecon(((ne pas s’accrocher a l,éternel bonheur ,ce qui rend la vie éternelle c’est sont éternel recommencement))).
    Octobre c’est le moi des corbeaux hihi!!!krouackkkkkkkkkkkk
    Octobre c’est le mois ou la peur devient un amusement pour les enfants.
    L’auteur ne semble pas aimer Octobre et comme la plupart les basses vibration qui l’accompagne mais pourtant ,c’est le meilleur moment pour observer et écouter en nous ces phrase silencieuse(non guérit).

    Hier ,un de mes ami(guide)m’a envoyé une photo venant de ma ville natal.C’était des marques de doight sur l,avant bras d’une jeune fille de 15 -16 ans et d’une ombre noir sur le mur.La famille était dans une grande frayeur et devant l,absence d’explication ,il avait publié ca sur les réseaux sociaux.Les gens ont répondus en parlant de mauvais esprits et blablabla……
    Il (mon ami)m’a écrit ,(il faut qu’on fasse quelque chose).
    Je n’ai pas réfléchit ,j’ai écrit un message privé a cette enfant .
    En réalité,je ne savait pas mais,c’est a sa mère que j’ai écrit.
    Je lui ai dit que ce n’était pas une bonne idée de le publier sur les réseaux sociaux et que les gens les jugerait.
    Je lui ai dit ce que (je sais),les mauvais esprit ,ca n’existe pas.
    C’est marques sur son bras ,c’est une demande a l,aide.
    Je le sais car ,j,ai les même don que cette enfant.
    Je lui ai dit(a sa mère),que sa fille avait ce don et c’est la raison pour laquelle elle avait été contacté.Que si elle décidait d’aider cette être que ce ne serait plus des marques sur son bras mais,des signes plus subtiles(objets,sensation,intuition etc)…
    C’est la peur qui empêche c’est êtres de transcender.
    Je lui ai dit,(si elle décide de ne plus ressentir ce don,c’est possible)car,c’est ce que j’ai fait quand,j,avais 15 ans) moi même.
    Si elle décide d’aller jusqu’au bout ,elle découvrirais c’est don et que la force qui l,accompagne est extra-ordinaire.
    Sa mère ma écrit en me remerciant de cette guidance et elle était d’accord avec moi car,elle aussi possède ces don mais,elle dit que sa fille a une peur bleu et je peux la comprendre.
    J’ai fais ce que je devais faire et au dela de la peur,je suis très content de moi et je me suis fais une nouvelle amie(sa mère).

    Les deux monde s,entrecroise et des êtres ,comme cette petite fille, auront besoin de nous(chacun).
    Tout ce que vous avez trouvé en arpentant le chemin ,doit servir.Soyez attentif(ve),on vous demandera votre être et vous pourrez être ce que vous êtes vraiment(des anges).

    • Jonas 27 dit :

      excuser moi ,j’ai fait quelque faute d’orthographe car,j,écris beaucoup dans plusieurs projets a la fois et je voulais me dépêcher alors,pardon.
      (((la nature a prit Tant de temps a créer))).(((une baisse d’énergie et non une baise)))hahahaha!!!(((sont ses éternels recommencement))).(((on vous demandera votre (((AIDE))).Pardon ,je n’écris pas souvent le matin ,j,avais les pinceua tout mêlé aujourd’hui mais,l,important c,est le message.Je me forcerais plus a l,avenir.hihi!!!

    • pierrot dit :

      Octobre c’est aussi le mois des couleurs et les paysages sont magnifiques

  7. spot dit :

    Il y a ces moments où la pensée se reflète sur le miroir de la conscience,
    Et là, c’est comme un visage qui rentre en contact avec la surface d’un miroir.
    Un contact bien singulier d’une réalité difficile à situer, mais que nous pensons saisir avec les identifiants d’une chaine de causalité.
    Mais ce reflet se délivre, dans sa propre observation, il s’abandonne à sa source, au silence qui précède tout mouvement relatif de la pensée.

  8. Dan dit :

    Merci Le Passeur de ce texte qui recentre.
    Dan

    • Thau dit :

      ….surtout que se « recentrer » (sic) au sein de « l’expansion vers une nouvelle infinité » (re-sic) c’est pas de la tarte!

      • Cécile dit :

        Thau,
        En effet, sauf à considérer l’expansion comme un déploiement à partir d’un point central plutôt que comme un déplacement d’un point vers un autre. Auquel cas, le centrage reste non seulement possible, mais souhaitable. Enfin, de mon point de vue de néophyte en géométrie…
        Bien à toi,

  9. pierrot dit :

    En ce moment je suis amoureux de dame Nature alors quand je suis en son sein la tête fait silence et l’émerveillement est de tous les instants.
    Bien sûr cela impacte aussi les prouesses physiques et les synchronicités.
    En tout cas je sors d’un week-end en forêt et c’est magique de simplicité.

  10. « Car en vérité, personne ne peut vous blesser si vous ne résonnez pas en tant que victime.»
    => voir l’excellent et dernier texte de Simon Leclerc : « Guérison et illusion »
    http://www.psychologiedelame.com/message-08-09-13.html

    « Ensuite, vous pouvez choisir soit de conserver cette obscurité de blocage d’Amour ou soit de vous libérer afin de vous élever dans l’Amour et dans la Sagesse de l’Âme.»
    => voir la dernière communication des Solaires reçus par Anne Givaudan : « La distance est une illusion de votre monde… »
    http://sois.fr/messages_single/?tx_ttnews%5Btt_news%5D=146&tx_ttnews%5BbackPid%5D=10&cHash=2a6f161c210a3d775736ef9d618bd3b4

    Sinon, c’est un beau texte Passeur, et l’essentiel reste à être vécu car les mots sont des mots alors que les maux seront dépassés par l’expérience et le vécu qui semblent-ils vont nous être encore et encore présentés jusqu’à ce qu’on comprenne.

    Bonheur.
    Frèd

  11. Margelle dit :

    Ce texte rappelle les indications du chemin. J’ai retenu : « C’est vraiment un voyage et non pas une destination, donc si vous vous demandez lorsque cela prendra fin, sachez que cela ne sera jamais terminé. » J’en déduis :inutile de prévoir, de supputer… vivons libres de toute interrogations sur le futur… restons dans le présent…. ensuite ???
    … nous ne serons jamais totalement arrivés… il me semble, sauf à être Dieu soi-même, ce qui n’est pas exclu…. personnellement je ne m’en sens pas encore vraiment proche, (sans états d’âmes démesurés… Ca viendra bien un jour…. )

    J’ai retenu d’une interview d’Emmanuel Ransford (la télé de Lilou), dans l’holomatière que les 3 concepts qui définissaient le noyau dur de l’homme étaient : liberté, souveraineté et créativité.. (hello Jonas) dans un contexte de « solidarité et d’interconnexion »… concepts qui me ravissent… Il s’agirait de notre noyau divin…. alors cultivons les avec soin… chacun à sa manière, mais dans ce souci d’universalité…
    Bien à vous toutes et tous…

    • Bonsoir Margelle,
      Ces mots que tu viens d’écrire « liberté, souveraineté et créativité.. » m’interpellent réellement car justement ce soir de retour d’un séjour de 5 jours en Espagne du Nord Ouest, lorsque je suis arrivé en France ce sont incroyablement ces notions au mot prêt de « liberté, souveraineté et créativité.. » qui me sont venus pour définir la France en comparaison de l’Espagne, et en comparaison aux énergies des autres Etats autour de la Terre !
      Etrange tout ça ……
      Certes l’Espagne parait moins individualiste et plus chaleureuse que la France. Cependant c’est bien en France que l’on ressent Liberté, Créativité, une Histoire Riche grâce à sa mission de terre d’acceuil où le melting pot au cours des siècles a justement enrichi cette terre.

      Sourire et Bonheur.

      • Katerina dit :

        La France est un endroit magnifique et semble si petit , si fragile .
        A nous de révéler cela , quelque soit notre origine .
        C est une terre d accueil , à nous de la respecter .
        Dans la simplicité de ce qu elle est et dans la beauté de sa diversité .
        Je t embrasse
        Catherine

      • Margelle dit :

        🙂 merci Delta pour ce retour… qui me touche réellement….
        Nous avons sans doute ensuite à nous raccrocher à « solidarité et interconnexion » ??? mais cela se fait, à petites touches… pas encore dans les grandes largeurs…. ça va viendre ????

        • Bonsoir Margelle,
          Ce sont en effet les mots qui manquaient que tu donnes là !
          Bonsoir Katerina,
          Energétiquement c’est comme si ce territoire émane ces qualités. D’un autre côté il reste aux hommes et aux femmes de nettoyer, voir d’enlever la toile d’araignée posée sur le pays et qui l’étouffe par et pour tout ce que l’on connait tous ici déjà. Mais les énergies sont belles et bien là, ce territoire dégage ces énergies si incroyables.
          Il n’a pas été fait mention de Montréal parce que je n’y suis pas allé, donc pas de ressenti. Je tiens cependant à préciser, suite à un documentaire récent, que cette ville est incroyable, elle dégage un potentiel créatif hors norme, les gens sont tous très incroyables ! C’est comme s’ils ne leur manquaient que des « moyens » pour changer les sociétés humaines. Une belle pensée à Perrot au passage.

          Et une très très bonne et belle nuit à toutes et à tous, c’est toujours un plaisir de vous lire.

          Sourire
          Frèd

          • Katerina dit :

            Fred,

            C est bien ce que j ai voulu dire dans mon message .
            D après mon expérience , il y a meme des endroits plus difficiles que d autres .
            Parce que couverts par un voile plus épais .
            Le nettoyage va se faire donc comme au niveau planétaire , en synergie avec le nettoyage que la nature effectue .
            Nous sommes certainement au bon endroit et notre éveil va aider la France qui elle meme va aider le reste du monde .
            Il y a certainement d autres pays comme le Canada que tu mentionnes , je n ai pas cette connaissance mais je suis certaine que tu as raison .
            J ai rencontré il y a peu une personne de Montréal avec qui nous avons eu un échange éblouissant .
            Je l embrasse au passage .
            Je sens que c est en quelque sorte notre mission .
            Je t embrasse.
            Catherine

          • pierrot dit :

            🙂
            Et Gaia a revêtu son beau manteau de couleur.
            A ce propos je vais bientôt sortir de beaux articles en couleur sur la majestueuse rivière du Saguenay.
            C’est pour cela que lorsque je suis dans la nature, le mental se tait naturellement devant tant de beauté.

            • Dés leur parution fais le nous savoir !

              Venant de consulter des photos sur le net, Saguenay a l’air démesuré comme fjord !

              De mon côté je suis heureux car cela faisait quelques mois que je souhaitais voir les Picos de Europa car ne pensant nullement qu’il y ait des montagnes à l’Ouest des Pyrénées et parce que certains fromages de brebis que je consomme proviennent de là-bas. Certes nous n’avons pas pu tout voir et encore moins explorer, mais c’est vraiment beau, une belle Dame Nature comme elle sait si souvent nous surprendre.
              A un moment donné sous un figuier je trouve que sa superficie en largeur est peu commune. Et en effet : 20 mètres de diamètres ! Incroyable. Et le comble du comble est qu’à ses pieds coule une belle rivière du nom de « Deva » !!!
              De surprenantes montagnes comme si elles étaient enneigées alors qu’en cette période de l’année ce n’est point le cas. En fait c’est leur roche qui est gris-claire, pratiquement blanche.

              Il y a tellement de trésors sur cette Terre.

              Bonheur.
              Frèd

              • pierrot dit :

                C’est fait je viens de poster le premier article d’une série de 5 sur le Saguenay.
                En t’inscrivant à ma newsletter tu seras automatiquement mis au courant des nouveaux articles

  12. Marie-Anne dit :

    Quel beau texte!

    Merci, Passeur: ce texte résume très bien mon ressenti, mes impressions, mes réflexions et mon vécu actuels; il me rappelle aussi tout ce dont j’ai besoin de ne pas perdre de vue aujourd’hui!

    Et quelles belles stimulations:

     » Chaque vague de Lumière nous imprègne de Conscience Christique et d’Amour.
    Sentez les embruns de l’Océan de la Source vous caresser doucement, sentez le vent souffler dans vos cheveux alors que vous êtes dans l’unité de ce moment de Bonheur, de Liberté et d’Expansion, sans vous soucier de la rive ou de tomber, vous faites Un avec l’exaltation de la nouvelle vie ».

    Oui, je sens cette exaltation de plus en plus proche; parfois même, j’arrive à la toucher du bout du Cœur!

    Joie et confiance à tous!

  13. Jonas 27 dit :

    Merci pour ce belle article,
    J’aime bien les deux ou trois premier paragraphe non orienté et qui porte ce message de la non orientation .Il est vrai que le reste de ce texte est une complète orientation dans les choix de l’auteur mais,l’énergie de ce texte et du précédent(celui du passeur) est porteur d,espoir et du nouveau message (((celui de chacun)))et ca,,,,,,,,c’est merveilleux.Comme l’auteur le dit (((chacun est souverain en sa vie))).Ressentez est un mot souvent utilisé et qui est porteur de vos plus grand pouvoir mais,(((le chemin)))et (((la facon)))appartiennent a (((chacun))).Ce sont des ingrédients (((codé))),(((unique)))pour (((chacun))).

  14. Fafa dit :

    Dans ce texte magnifique se trouve la réponse à une question essentielle que je me suis posée il y a quelques jours. La synchronicité de mes pensées racines et de leurs manifestations m’est de plus en plus évidente. Merci à Kara Schallock pour son partage et sa profonde lucidité. Merci à toi Pasteur pour la publication de ce texte (et de tous les autres). Je peux même dire maintenant : merci à vous tous d’être ma plus fidèle résonnance, sans cela je ne pourrais savoir qui je suis….

    Amitiés fraternelles.
    François

  15. Hoyeh dit :

    http://lasphrebleue.blogspot.fr/2013/10/le-point-final-on-tout-dit-il-ny-plus.html
    ce que dit Bertrand DUHAIME:
    Tout a été dit : les messagers n’ont plus rien à dire ou à partager, à part ponctuellement situer les êtres incarnés dans la dynamique d’expansion des énergies cosmiques qui affectent de plus en plus la Terre.
    soyez vigilant le monde extérieur devrait imploser dans les jours qui viennent
    amitiés à tous

    • Marie-Anne dit :

      Oui, Hoyeh, beau message transmis par Bertrand Duhaime, et qui rejoint celui de Kara Schallock, posté ici par le Passeur.
      Merci à toi!

    • alain dit :

      S’il existait un monde extérieur, nous n’aurions aucun contact avec lui et son implosion ne nous toucherait pas.
      Je pense que tu veux parler de notre monde dans lequel tout est interdépendant. Tu le vois imploser dans les jours qui viennent. Tu peux préciser s’il te plaît ? 🙂

  16. Quintus dit :

    « La plupart des difficultés physiques que nous avons eues au cours des dernières semaines sont terminées ou sont en train de libérer les toxines accumulées dans l’ancienne vie 3D.  »

    Bonjour à toutes et à tous,
    Cette seule phrase me rappelle toute cette série de problèmes physiques justement qu’il vient de m’arriver et me poursuit encore puisque je viens de m’intoxiquer avec des champignons et j’ai fait appel au SAMU, pour continuer dans la foulée je me suis fait un pincement lombaire L5,S1 avec atteinte inflammatoire de l’épine iliaque postéro dorsale.

    Et il est bon que je me rappelle que je suis toujours en rééducation kiné pour mon entorse avec arrachement des ligament du 15 septembre, en passant par la grosse branche de frêne que j’ai pris en plein dans le visage et qui m’a estropié un moment, puis la piqure de guêpe qui m’a fait gonfler et dont le venin à atteint la région cardiaque et les symptômes associés que cela à entraîné.
    En clair vous comprendrez que cette phrase de Kara Schallock me parle.

    A part ça ça va.

    Très bon texte qui me conforte dans mon lâcher prise et le nouveau regard que je porte de plus en plus sur .. l’humain.
    Cela me fait du bien d’être conscient de mes actes et de mes attitudes, du moins j’essaye
    c’est pas facile encore de trébucher sur cette victimisation dont parle l’auteur.

    Mais au moins je vois mes réactions au grand jour.
    J’ai tellement envie de me défaire de tout ce bazar de l’ancien schéma car que je connais mes faiblesses.

    Qu’elle vie et qui sommes nous en fait qui raisonnons de la sorte sur un petit caillou perdu dans l’infinité du cosmos?

    Quintus

    • Marie-Anne dit :

      Quintus,
      Nous sommes ce petit caillou, ce cosmos et cet infini…  » entre-autres! » 🙂

    • elba dit :

      Bonjour Quintus – et les autres.
      Cette phrase que tu cites en début de commentaire m’a marquée également, car pour moi l’été s’étant très bien passé, c’est la recrudescence des tendinites, mal de dos, problèmes de dents…
      Espérons alors que ce soit bien une évacuation de toxines, et que tout finisse par s’arranger. 🙂

      Pour toi décidément, c’est encore pire, du point de vue des « petits inconvénients » de santé (si je puis dire ainsi). J’espère de tout coeur que tout se réglera très vite et que tu reprendras une forme olympique.
      Ton commentaire me parle bien, car je me retrouve tout à fait dans tes mots.

      Bonne continuation sur la route de la vie. ♥
      Merci à vous, Passeur, pour ce nouveau texte qui me donne sujet à introspection.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *