Un autre décret scélérat passé en douce

Durant le confinement et les pleins pouvoirs octroyés au gouvernement, passent des décrets qui n’ont rien à voir avec la crise sanitaire. J’avais signalé celui du 25 mars autorisant les installateurs téléphoniques à déroger à tout contrôle, autrement dit la porte ouverte aux antennes 4 et 5G (voir ICI).

En voici un qui m’avait échappé, datant du 8 Avril et qui donne aux préfets le droit de déroger à toutes sortes de normes étatiques, dont celles concernant la protection de l’environnement. De quoi satisfaire les promoteurs industriels et immobiliers.

Cette procédure avait été instaurée expérimentalement fin 2017 dans quelques départements, avec pour conséquences de nombreuses atteintes à l’environnement : usines de méthanisation, usage de pesticides et d’engrais chimiques normalement interdits, épandages de déchets, etc. Elle est désormais étendue à l’ensemble du territoire.

Voici le lien du décret n° 2020-412 du 8 avril 2020 :

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000041789766&categorieLien=id

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source)

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 01- Mes articles, 06- Tous les articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *