Les prémices du basculement (1)

Peinture de Zdzislaw BeksinskiLe témoignage et la transmission qui vont suivre font état d’une prise de conscience de la nouvelle énergie qui nous porte et que j’ai souhaitée vous signaler à ma manière dans l’article précédent.

A toutes fins utiles, je précise que dans cette étrange période transitoire, s’il importe de ne plus alimenter nos projections, nous devons trouver chacun le juste équilibre entre le minimum d’énergie requise, hors de tout attachement, pour toute entreprise en tout domaine, et la disponibilité à l’accueil de ce qui vient à nous. La présence à Soi reste le maître-mot.

Je laisse à présent la parole à Jenaël, frère de ce long parcours d’humanité, dont les propos relatant son expérience personnelle correspondent à ce que je perçois aussi de l’illusion que nous créons et que je sens intimement liée à la force de gravité, l’une des quatre forces primordiales reconnues jusque-là dans notre Univers.

Le Passeur. 

Par Jenaël.

Pour rentrer dans le vif du sujet, je m’autorise donc, à vous raconter, une expérience qui m’est arrivée Vendredi dernier au petit matin.

Je venais de passer une bonne nuit dans un sommeil si profond, qu’à mon réveil, je réalisais que je ne ressentais plus mon corps. L’impression qui m’habitait alors, était que ma conscience n’arrivait pas à réintégrer entièrement ce corps.

Dans mon lit, j’essayais de bouger les doigts, les jambes, je ressentais qu’ils répondaient à ma conscience, cependant cette réponse était comme différée par un temps de latence qui me procurait une sensation d’apesanteur dans mon enveloppe charnelle.

C’était comme si « Je » flottais dans le milieu de mon corps.
Cette phase semi-comateuse me permettait cependant d’avoir conscience, que ma  »Conscience » voyageait de l’intérieur de mon corps vers l’extérieur, dans le plan astral, vers des « rêves ».
Donc, je pouvais réaliser que je rêvais tout en étant conscient que  » j’étais  » dans un rêve. Et en même temps, je pouvais percevoir la voix de Sand qui me parlait et essayait de me réveiller.

Pour ainsi dire, cette sensation n’était pas désagréable en elle-même, mais le fait que j’entende Sand tout en n’ayant plus la perception de mon corps et tout en ayant la conscience d’être conscient, m’induisait une sorte de désagrément, car je comprenais qu’il se passait quelque chose « d’anormal ».

A un moment donné, j’ai demandé à Sand de se coucher de tout son poids sur mon corps, pour ressentir une pesanteur et pour quelque part, me rassurer de ne pas avoir perdu toutes mes facultés physiologiques. D’après elle, je suis resté dans cet état durant plus d’une heure.

C’est alors, que pour la deuxième fois de ma vie, il se produisit un événement totalement inattendu.

J’ai vu l’intérieur de mon crâne parcouru par un éclair bleu électrique foudroyant mais indolore, qui partait d’entre mes sourcils jusqu’à la base occipitale de mon crâne, aller-retour.

Cet arc électrique à l’intérieur de ma tête a provoqué un sursaut violent, ce qui a immédiatement éjecté Sand du lit et m’a littéralement ramené dans le Ici et Maintenant. C’est à ce moment précis, que le « Je » a réintégré son enveloppe physique avec ses capacités physiologiques inhérentes.

D’après Sand, puisqu’elle était en contact physique avec moi, cette expérience vécue en simultané a été ressenti, comme une décharge électrique intense lui provoquant un « état de choc ».

La sensation qui s’en suivit immédiatement, elle la décrit comme une perte de repère spatio-temporelle, puis par après, une subite envie de décamper de cet événement insolite pour se raccrocher à un environnement connu et rassurant…

Depuis, j’ai demandé à mon Ange : que m’est-il arrivé ce matin-là ?

L’Ange : tu as mis comme titre : « les prémices de l’ascension » très justement, puisque tu as été inspiré par la multidimensionnalité de ton Ange.

Ce que tu décris là, est un phénomène dont tu n’es pas le seul à avoir déjà fait l’expérience. De nombreuses personnes vont la faire, mais la majorité n’en aura pas le souvenir. Cependant, comme les dernières fois, tu as eu la conscience de pouvoir le raconter. Je devrais dire, « On » t’a permis d’avoir la conscience de le raconter, pour que d’autres tout comme toi, qui auront des sensations similaires puissent en comprendre le sens et l’intérêt.

L’expérience que tu as vécu est liée à la perception du chakra du 3ème œil, la glande pinéale.
L’éclair que tu as pu « voir » avec ta pinéale correspond à une rupture/inversion localisée du champ magnétique de la cohésion électrique-neurologique reliant la glande pinéale à la glande pituitaire.

Cette micro-rupture du champ magnétique est liée à ce que vos scientifiques appellent « rupture de la cohérence du champ gravitationnel », ou tout simplement ce que vous appelez « rupture de la gravité ».

Pour que l’explication à venir puisse vous paraître plus claire, commencez par remplacer le mot « dimension » par densité, et le mot « cerveau » par ego.

C’est à travers le complexe glandulaire pinéale/pituitaire que se forme la sensation de naviguer entre les dimensions/densités. Pour ainsi dire, l’énergie-conscience multidimensionnelle emprunte ce complexe glandulaire pour se manifester dans votre corps. Ceci engendre les perceptions, les visions, les ressentis, les émotions liées à d’autres densités, dans lesquelles votre corps astral évolue…

Ce complexe glandulaire répond aux fluctuations du champ Source. Ce champ Source polarise et structure toutes les molécules de vos corps et de tout ce qui vous entoure. Il n’est autre que celui de la gravité terrestre.

Peinture de Vladimir KushAinsi, vous pouvez percevoir la sensation de votre corps astral à travers la combinaison pinéale/pituitaire. Ce corps astral n’est pas soumis à la gravité, puisqu’il n’est pas lié à la densité du corps physique. Ce qui peut alors vous procurez la sensation de voler, de bondir, de vous projeter d’un endroit à un autre dans vos rêves.

Où veux-tu donc en venir ?

Je te démontre simplement, même si cela pourrait vous paraître compliqué, que l’humanité est sur le point de changer de dimension, mais vous n’en avez pas encore conscience. Ce processus est en cours et il est important de l’expliquer, car il fait partie de la « divulgation ». Vos gouvernements freinent au maximum cette divulgation, cela fait partie du « Grand Plan ». Dans les prochains jours, d’autres canaux comme toi, diffuserons subitement des informations inédites, par rapport à la glande pinéale et à son rapport avec l’Ascension.

Le champ électromagnétique terrestre est dépendant en partie de l’action du champ gravitationnel. Il existe un rapport harmonique entre différentes forces, dont la vitesse de la lumière, la gravité, le champ magnétique et la masse de la Terre, ce qui détermine une dimension/densité. Si cet équilibre de forces est rompu par la modification de l’un de ces paramètres, il induit alors automatiquement un changement dimensionnel.

Par exemple, la densité se crée par l’interaction du champ gravitationnel et du champ électromagnétique sur les molécules de votre environnement, dans un espace temps « T » défini. Ceci détermine le moment présent.

L’afflux de lumière en provenance des confins de L’UNIVERS, la pénétration de Nibiru dans votre système solaire, l’élévation des consciences, entraînent en ce moment même, plusieurs ruptures de l’équilibre de ces paramètres. Ce qui signifie que l’humanité à déjà entamé sa transition depuis quelques années.

En réalité, il existe de multiples champs électromagnétiques, à des fréquences différentes, qui structurent la cohésion moléculaire (les formes, les volumes, les liquides, la lumière, les couleurs, les flux lumineux… sans oublier les formes-pensées).

La conscience « excrétée » de chaque humain sur terre, crée ce que vous appelez l’egrégore de l’humanité. Il constitue un véritable champ électromagnétique de nature géométrique, symbolisé par les traditions comme étant la Fleur de Vie.

Ainsi, L’espace-temps linéaire « votre illusion du passé-futur » n’est qu’une interprétation de votre cerveau/ego liée à la densité dans laquelle vous vous situez. La densité, à travers la modification de ces champs, subit de plus en plus d’interférences et de fluctuations causées par ce que vous appelez l’inversion des pôles magnétiques.

Ainsi, la notion linéaire du temps fluctue selon les interférences du champ électromagnétique terrestre. Cette perception spatio-temporelle diffère d’une personne à l’autre, pouvant engendrer des trous de mémoires, des oublis, des absences, voir des vertiges… perturbant votre vie quotidienne. Le changement de densité, d’un treillis magnétique à l’autre, n’est rien d’autre que ce que vous appelez communément : l’ascension. L’ascension pourrait être aussi appelée translation.

Cette translation se fait de l’ancienne grille magnétique d’illusion liées à vos croyances (l’ego) que vous appelez 3D, vers une nouvelle grille magnétique que vous appelez 5D (la grille magnétique est générée en partie par le champ gravitationnel terrestre. L’autre partie de la gravitation étant liée à l’influence du noyau de la Terre).

Chaque ligne dimensionnelle forme une cohérence de particules qui sont une illusion pour la conscience, tant qu’elle est « enfermée » dans un cerveau.

Comprenez bien que l’illusion interprétée par votre cerveau, est l’EGO. Ce qui démontre bien que vos croyances (l’ego) sont liées au treillis magnétique terrestre, quelque soit la densité dans laquelle « Vous » en tant que corps astral évoluez.

Cependant, la conscience expérimente les formes de vie à travers cette illusion. Il est aussi à préciser le sens que vous donnez au mot illusion. Celle-ci structure la cohésion et l’ordonnancement des particules de votre environnement, ceci représente la « densité » de l’univers ou le monde que vous vous créez, à travers votre conscience. Cette illusion (c’est à dire le monde que vous créez vous-même) est décodée instantanément par vos sens physiques et transmise au cerveau, peu importe les dimensions d’existences dans lesquelles vous évoluez.

Le corps astral, comme il n’est pas soumis à la densité, n’est pas lié à l’espace-temps. Chaque fréquence magnétique qui « maintient » votre conscience incarnée dans un corps de densité correspond à une ligne temporelle, parce que l’espace-temps est lié à la « densité » (cela correspond à vos incarnations, à différentes époques).

Peinture de Martin-Georg OscityToutes les lignes temporelles dans lesquelles votre conscience est incarnée, peuvent-être considérées comme un champ d’illusion/expérimentation, qui induit des croyances. Dans chaque incarnation, qui est un espace-temps différent de celui de votre moment présent, vous aviez donc des croyances différentes puisqu’elles variaient en fonction de la densité de ce moment-là. Ces différents espace-temps sont des segments de temps situés sur une spirale de Fibonacci.

Dans ce cas, le mot illusion pourrait être aussi nommé « expérimentation » puisqu’il correspond à un champ d’expériences de vos sens, dans une densité moléculaire répondant au treillis magnétique de votre dimension d’incarnation actuelle, à l’instar de la croyance, qui est une construction de votre pensée/mental, également liée à ce même treillis magnétique.

L’ascension est en train de se réaliser individuellement. L’énergie ascendante de lumière (neutrinos, tachions…) vous facilite ce processus de transition. D’où le proverbe : « Aide toi et le ciel t’aidera ».

L’ascension est une modification de la densité vibratoire de l’individu, qui elle aussi, est liée à l’incidence du temps. La densité de l’espace-temps est connu par vos scientifiques sous le nom de « résonance de Schumann », qui depuis 1988 a augmenté de 7,8 hertz à plus de 13 hertz de vos jours. Cette résonance de Schumann est liée à l’afflux exponentiel de lumière sur la Terre.

Cette énergie de lumière en provenance du cosmos potentialise le CHANGEMENT. Il peut-être vécu différemment selon que l’individu « s’accroche » à ses croyances ou selon qu’il s’abandonne dans l’instant présent à la guidance de sa multidimensionnalité et à l’impermanence de sa propre création.

Ce CHANGEMENT induit dans votre psyché une perte complète de repères, de références à votre passé et de souvenirs, des trous de mémoires, des pertes de la notion du temps, vertiges, déprime, troubles d’élocutions momentanés, qui pourraient vous sembler pathologiques. Ces symptômes peuvent-être identifiés à une forme de chaos intérieur. Votre « monde », votre propre création, semble s’écrouler. La FIN DU MONDE tant attendue par l’humanité, se manifeste en réalité par un CHAOS INTERIEUR. Lorsque vous êtes prêt à ascensionner dans une nouvelle dimension, vous « manifestez » à ce moment-là le chaos.

Ce n’est seulement que du chaos que peut naître un nouvel univers, une nouvelle réalité. N’est pas ce que vous semblez vivre en ce moment même ? Vous êtes simplement sur le point de changer de fréquence électromagnétique, donc de densité. Cela peut-être comparable au Big Bang du début de la création de l’univers.

Que pouvons nous faire pour activer notre ascension ?

Vous n’avez rien à activer.

Peinture de Vladimir KushJe vous invite donc simplement, à vous délestez de vos croyances, vos certitudes du passé, vos projets, vos besoins futurs… Vos expériences passées ne sont plus d’aucune utilité, celles-ci ont généré des croyances désormais obsolètes. Cessez absolument et impérativement de vous raccrocher à quoi que ce soit ou de vous projeter dans un futur quel qu’il soit. Un projet (c’est à dire une projection dans le futur), réduit toutes les autres potentialités que votre multidimensionnalité pourrait être amenée à manifester dans votre univers individuel. Ce projet, qui est une manifestation virtuelle de l’ego, empêche momentanément une modification de la ligne temporo-spaciale et freine, voire bloque votre accessibilité à une nouvelle réalité. L’énergie que vous utilisez à vous concentrer sur ce projet crée l’illusion d’une ligne temporelle unidirectionnelle qui se densifie de plus en plus et se fige. Cela correspond à la « loi d’attraction liée au treillis magnétique 3D ».

Elle est une manifestation de votre cerveau-ego qui réduit alors, tous les potentiels de création que vous étiez susceptible de manifester dans votre monde-univers.

En fait, tous les potentiels existent « déjà » dans l’éther. L’éther étant l’ensemble des possibilités que votre multidimensionnalité génère.

L’énergie-conscience générée par votre âme traversant le complexe pinéale-pituitaire devient créatrice, lorsqu’elle s’excrète de l’éther dans la matière. Vous pourrez alors emprunter la ligne temporelle correspondant à votre vibration-densité dans le moment présent. Ce qui correspond alors, au meilleur chemin de la guidance de votre âme à cet instant.

N’est-il donc plus possible alors, de créer des projets dans l’avenir ?

Pour que je puisse répondre, commencez d’abord par remplacer le mot projet par le mot INTENTION.

L’intention laisse place à tous les « potentiels »(le pote-en-ciel = l’ange). L’intention est générée par le mental-ego, mais il permet alors à votre multidimensionnalité (pote-en-ciel/ange/âme) de vous proposer la meilleure alternative qui vous correspond à ce moment là. C’est ainsi que la « Magie opère ».

Ce qui revient à dire, ne focalisez plus votre énergie dans un projet mais contentez vous de simplement poser l’intention et observez les synchronicités que votre univers vous propose. Apprenez à rester absolument dans le moment présent, qui est l’apprentissage primordial, étape-clé de votre ascension.

Si je comprends bien, il est inutile de rester attaché à des projets d’avenir ?

Exactement !

Je vous le répète encore une fois, pour que vous puissiez bien l’intégrer. Le fait de vous raccrocher à un futur illusoire, ne fait que retarder l’échéance de votre translation.

Pour imager, l’ascension/translation d’une ancienne réalité vers une nouvelle réalité, varie en fonction des vibrations que chaque individu génère. L’attachement à vos croyances densifie l’énergie vibratoire de chaque individu, qui alors le freine dans l’évolution vers une nouvelle réalité.

Arrêtez impérativement de donner de l’énergie au « JE NE VEUX PAS » ou/et du « JE VEUX » car inconsciemment vous alimentez le jeu de votre mental-ego. Acceptez absolument de laisser place à l’inconnu en faisant confiance à votre multidimensionnalité, qui est votre intelligence primordiale, non incarnée dans votre densité mais qui interfère par le complexe glandulaire pinéale-pituitaire.

Est-ce qu’une ascension collective peut devenir une réalité ou est-ce aussi une illusion ?

Une ascension collective est déclenchée lorsqu’un groupe d’humains n’alimente plus ses croyances limitantes (de peur, de conflit, de résistances, projections, besoins …). Il forme alors un egrégore qui devient cohérent dans une nouvelle bande de fréquences vibratoires. C’est alors qu’une nouvelle réalité est créée collectivement à travers le complexe glandulaire ‘pinéale-pituitaire’ de chaque individu. Cette nouvelle bande de fréquences vibratoires induites par ce groupe génère alors une nouvelle réalité collective, qui se détache peu à peu de « l’ancien monde ».

Cependant, ne l’oubliez pas, vous êtes aidés, par les descentes colossales d’énergie en provenance du cosmos et par vos frères galactiques qui ne sont autres que vous-même dans l’illusion de votre futur.

Vous êtes Ceux que vous attendez ! Vous êtes aujourd’hui, la somme de vos incarnations dans l’illusion du passé/futur dans votre densité-dimension.

Jenaël en co-création avec Sand, le 20.01.2013.

Suite : Les prémices du basculement (2)

Source originale.

Source : http://www.urantia-gaia.info (en cas de copie, merci de respecter l’intégralité du texte et de citer la source

A propos Le Passeur

Nomade sur le chemin...
Ce contenu a été publié dans 06- Tous les articles, 07- Messages, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

152 Responses to Les prémices du basculement (1)

  1. Marianne dit :

    bonjour, j’ai lu avec interet les premices du basculement… que puis je dire
    je sens au fond de moi de nombreux changements, et je souhaite aussi des changements… rien que au moment au j’ecris ces quelques mots meme si je ne sais pas vraiment quoi ecrire j’ai une sensation de vertige, bizarre!!
    je suis quelqu’un qui reve aussi beaucoup et qui s’en rappelle tres bien, il m’arrive parfois de me reveiller et de replonger dans le meme reve!!!
    enfin, je me perds, je veux ecrire et je me perds.. mais j’ai une intention 😉
    a ce moment meme en fait j’eprouve le besoin d’ecrire car pour moi l’amour m’apparait chaque jour plus clairement, l’Amour avec un grand A, il m’eclaire au fond de moi et je suis heureuse de voir que je peu le partager
    mais mon soucis et que souvent je reste a cote de l’instant present, pourquoi? pour des preocupations que ce monde nous a donnes, des preocupations materielles dirais je, puis des craintes aussi, beaucoup trop souvent des craintes face a ce monde dans lequel nous vivons, des craintes pour l’avenir et surtout pour ma fille Gaia que j’aime plus que tout
    c’est en fait la mon plus gros probleme les craintes, des peurs qui m’habite depuis toujours!!
    c’est tres dur car je projete alors de mauvaises choses, je realise que ce n’est pas a faire mais c comme plus fort que moi pourtant je ne souhaite que de belles choses car nous ne sommes entoures que de beaute, et je suis prete pour un changement mais vous dites que l’on ne doit pas se pojeter dans l’avenir, or ma fille c’est un peu de mon avenir, je ne pourrais l’entrevoir autrement
    quels conseils pourriez vous me donner face a mes craintes. je suis reellement novice dans beaucoup de choses mais j’en sais au fond de moi beaucoup d’autres, c ‘est aussi pour cela que aujourd’hui je suis la..
    y a til quelque chose d’autre que je pourrais lire, qui m’allegerais et me guiderais
    je suis partie a vous ecrire avec une intention et dans ma tete maintenant cela semble flou, a cote des autres messages je dois paraitre decalée
    je ne dois suis pas tres clair dans ma demande, quoi qu’il en soit je vous remercie du temps pris a me lire et de ce que vous pourriez me repondre, vraiment merci
    de tout coeur

    • François dit :

      Bonjour Marianne, 🙂

      Voici pour toi :

       »
      Et une femme qui portait un enfant dans les bras dit,
      Parlez-nous des Enfants.
      Et il dit : Vos enfants ne sont pas vos enfants.
      Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même,
      Ils viennent à travers vous mais non de vous.
      Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.

      Vous pouvez leur donner votre amour mais non point vos pensées,
      Car ils ont leurs propres pensées.
      Vous pouvez accueillir leurs corps mais pas leurs âmes,
      Car leurs âmes habitent la maison de demain, que vous ne pouvez visiter,
      pas même dans vos rêves.
      Vous pouvez vous efforcer d’être comme eux,
      mais ne tentez pas de les faire comme vous.
      Car la vie ne va pas en arrière, ni ne s’attarde avec hier.

      Vous êtes les arcs par qui vos enfants, comme des flèches vivantes, sont projetés.
      L’Archer voit le but sur le chemin de l’infini, et Il vous tend de Sa puissance
      pour que Ses flèches puissent voler vite et loin.
      Que votre tension par la main de l’Archer soit pour la joie;
      Car de même qu’Il aime la flèche qui vole, Il aime l’arc qui est stable.

      (extrait du recueil Le Prophète) » Khalil Gibran ♥.

    • Cécile dit :

      Chère Marianne,
      Si je peux me permettre, peut-être trouveras-tu des réponses, ou du moins des pistes dans les ouvrages d’Eckart Tolle (« Le Pouvoir du moment présent », « Nouvelle Terre »), de Lise Côté (« La Voie sacrée de l’initié »), ou de Deepak Chopra (« Pouvoir, liberté et grâce »), édités chez Ariane ou chez Trédaniel. Ce ne sont que des suggestions, bien sûr. Et bien entendu, les livres de Pamela Kribbe, aux éditions Hélios, peut-être les plus faciles pour commencer.
      De tout cœur avec toi !

    • alain thomas dit :

      Déjà Marianne, tu es consciente de ta situation, c’est la base.
      Tes fondations sont donc posées.
      Forte de cette vérité, essaye de rester consciente le plus possible dans ta journée en privilégiant ton attention à tout ce que tu penses et fais. Plus tu gagneras de l’espace de temps à te consacrer à ce que tu fais avec attention et plus tu laisseras derrière toi tes peurs et tes fabrications mentales hors du moment présent.

      Pour ta fille, il ne s’agit pas de songer à son avenir, ce n’est pas toi qui le détiens. Dis-lui que tu l’aimes, donne-lui cet amour merveilleux d’une mère, montre-lui ton exemple et pour ce qui est de l’angoisse du devenir, pense à cette maxime :
      « On ne devient pas on est… et quand on est, on devient. »

      Bien à toi

    • Stéphanie dit :

      Bonjour Marianne,

      Ton message m’a beaucoup touché sans doute parce que je suis maman moi aussi d’une petite fille. Je comprends tes craintes et dans la vieille énergie de l’ancien monde, elles peuvent sembler légitimes.

      Les mots de Khalil Gibran sont d’une justesse incroyable, écoute les et ressens les en toi (merci François) … Ton message me fait comprendre que je suis une privilégiée parce que lorsque je portais ma fille dans mon ventre et juste après l’accouchement, j’avais toujours cette phrase dans ma tête « Cet enfant ne t’appartient pas, tu n’es qu’un vaisseau qui permet sa venue dans la matière ».

      Le prénom de ta fille est très beau, c’est celui de la Terre … J’aime ma fille de tout mon cœur et j’ai foi en elle et dans la vie quoi qu’il arrive. Les conseils de lecture de Cécile sont excellents, j’aimerais te parler des fleurs de Bach, un élixir en particulier « Red Chestnus = le marronnier rouge» pourrait grandement t’aider à t’alléger de tes craintes pour ta fille. Je te suggère aussi cette phrase affirmative « Je suis tranquille et j’ai confiance parce que je sais que chaque être à ses guides », et puis bien sûr la prière.

      De toute façon, le meilleur conseil reste toujours celui de l’Amour … Je t’embrasse chaleureusement et je suis de tout cœur avec toi.

    • Marie-Anne dit :

      Bonjour Marianne,

      François, Cécile, Alain Thomas et Stéphanie t’ont déjà donné d’excellents conseils.

      Je voudrais juste ajouter que tu peux déjà lire ici les articles publiés par Le Passeur et, notamment, « L’Eveil 1 et 2  » (que tu trouveras dans la rubrique Eveil ci-dessus, sous la photo d’accueil du site), ainsi que le texte suivant de Pamela Kribbe:

      http://www.urantia-gaia.info/2012/04/27/le-cycle-karmique-personnel-et-le-cycle-planetaire/

      Ces textes ont, entre autres ( car il vont beaucoup plus loin), l’avantage de nous faire comprendre d’où vient la peur, et comprendre aide déjà à aller au-delà…

      Mais rien qu’à lui tout seul, le texte de Khalil Gibran est une petite merveille que nous devrions tous relire régulièrement (merci, François 🙂 ).
      En tous cas, Marianne, rassure-toi, nous sommes tous , comme toi, pris dans le même processus qui nous demande à tous compréhension, patience et vigilance envers nos peurs et amour envers nous-mêmes.
      Et cela, tu l’as déjà bien compris! 🙂
      Je t’embrasse de tout coeur!

      • Katerina dit :

        Merci Marie – Anne ,

        Je crois qu il faut etre vigilant dans le processus que nous vivons . La patience et le discernement sont de rigueur . A mon sens l illusion est illusoire .
        Nous devons nous aimer pour ce que nous sommes à chaque instant , je commence meme à me demander ce que l instant veut dire ,et éliminer nos peurs cela en accord avec notre esprit divin .
        Katerina

      • Marianne dit :

        Merci… ai suivi ton lien, cela m’a encore appris beaucoup, je t’embrasse

    • Aiouch dit :

      Bonjour Marianne,

      quel beau message d’amour tu nous envois, j’aimerai bien aussi me perdre, en écrivant, comme tu le fais si bien …
      L’amour que tu portes pour Gaïa est à mon sens le plus beau bouclier face à tes craintes pour ta fille, elle porte le nom de celle qui nous portent toutes et tous ici sur terre … Nous la chérissons tous …

      Bien à toi,
      Taoufiq

    • Marianne dit :

      bonsoir et merci a tous pour votre temps pris… je vais continuer a avancer dans le sens de l’amour et merci de vos conseils… Namasté

  2. Dioex dit :

    La pituitaire est la terre et la pinéale la lune. Elles sont connectées par un troisième élément, l’hypothalamus,qui envoie les ordres à l’hypophyse(la glande pituitaire) et qui est connecté directement à la glande pinéale. Dans l’hypothalamus il y a le moteur cosmique de base, soleil/trou noir. Les noyaux de l’hypothalamus stimulés par la lumière sont connecté directement à l’épiphyse (et également à tout le cerveau et le système nerveux végétatif car c’est le synchronisateur qui donne le rapport entre temps génétique interne et temps biologique influencé par l’extérieur à l’ensemble du corps et des organes)
    Donc en réalité d’un point de vue neuroanatomique, la connexion dont parle l’ange n’est pas binaire mais trinitaire. C’est soleil/lune/terre qu’il simplifie par terre/lune ou lune/terre.
    Ce qui est habile car l’égo solaire de l’astre qui éclaire les planètes disparait pour ne s’incarner sur terre que sous la forme d’eau liquide qui donne la vie. Quand la violence d’une masse capable d’enclencher la fusion thermonucléaire s’incarne en fluide vital qui court le lit des rivières sur Terre.
    Un des fluides important dans le corps humain qui mérite bien d’être sous forme cristalline et quantifié d’énergie lumière est le liquide céphalorachidien ou LCR. Les ondes pulsées qui sortent des mains des guérisseurs existent aussi dans leur cerveau. La psyball qui se forme par ajout de pulsation électromagnétique à la meme fréquence entre les 2 mains du guerisseurs apparait également entre les deux pace makers du cerveau. Les ondes pulsées qui vont vers la ligne médiane du corps convergent vers le troisième venticule, la citerne de LCR centrale du cerveau et le rayonnement externe vers les mains.
    Comme deux pierres lachées dans l’eau simultanément enverront des ondes qui convergeront entre les deux et divergeront des deux sources. il est démontré scientifiquement que cette pulsation doit être à la résonance de la Terre pour émettre au plus haut niveau d’énergie. La résonance de Shumann est radioGaia,lol,je suis bien d’accord avec Jenael. c’est sur cette fréquence qu’est diffusée la musique des sphères ,notamment la voix de l’égo solaire de l’éveil et la voix féminine du nonego lunaire du sommeil.
    La coupe du troisième ventricule est sans conteste l’oeil d’horus. Le sourcil de l’oeil d’horus est le corps calleux,la paupière le c’est à dire l’interconnexion etre les deux hémisphère, l’orbite est la cavité remplie de LCR du troisième ventricule et la pupille le thalamus, ce noyau qui pulse à la fréquence de résonance de la Terre. Cette zone s’appelle d’ailleurs la couche optique, on ne peut pas faire plus clair.

    http://commons.wikimedia.org/wiki/File:Third_ventricle.gif

    http://radiologiquement-votre.com/ventricule-lateral.php

    Un lien spontané sur ma route présente qui parle de ce que je viens de dire et qui montre une représentation de l’oeil d’horus. Réservoir d’énergie et citerne de LCR qui reçoit la convergence des ondes pulsées cérébrales c’est assez proche,lol
    Connexion avec la mère sacrée….

    http://reikiland.e-monsite.com/pages/toutes-les-initiations/activation-de-l-oeil-d-horus.html

    L’église à interdit les dissections pour éloigner les hommes de la connaissance d’eux même, ce qui n’était pas le cas des anciens, notamment des égyptiens. Le LCR circule dans tout le système central et les méninges. Le LCR quantifié dans l’oeil d’horus va énergiser tout le reste du système nerveux.

    Je file j des trucs à faire

    by,nice message en tout cas

    Merci Passeur

  3. babouchka dit :

    Beaucoup de commentaires tous intéressants.Merci à vous
    Je voudrais partager une expérience de la semaine dernière..assise à mon bureau à la tombée de la nuit, devant la fenêtre qui donne sur l’allée et la mare…j’ai été éblouie par un intense flash de lumière vert émeraude extrêmement brillante..une fulgurance inexplicable..personne dehors et aucune explication valable …
    La nuit suivante..les phénomènes de flottement du corps me sont courants..mais en me « réveillant » j’ai vu une boule lumineuse blanche qui traversait la chambre..ce n’était pas le chat !! Donc l’article de ce jour me donne des explications et éclaire ma lanterne.si je puis dire!!! Ai regardé les définitions du vert..dans le Dictionnaire des Symboles..
    Cet événement a changé beaucoup de ressentis dans ma vie depuis ce jour..une autre perception et une ouverture multi-dimensionnelle avec des synchronicités redoublées.
    Une certaine abolition du temps et de l’espace.je pense au très beau livre du dr Regis Dutheil « l’homme superlumineux »que je vais relire .
    J’habite un lieu-dit Le theil..theil = tilleul. belle journée à tous dans la lumière

  4. Mélanie dit :

    Merci beaucoup car la semaine passée et encore avant-hier soir, j’ai eu des éclairs bleus surprenants et électriques depuis « derrière » mes yeux jusqu’à l’arrière de la tête (au lit les yeux fermés, peu avant de m’endormir) Les 2 fois accompagnés 3 « notes » de musique rapides. Au réveil, sommeil lourd, la seule image que j’aie gardée alors qu’en général j’ai le rêve plutôt détaillé, était une image d’un amas de plusieurs quartz « pointus » avec une fleur violette au milieu (j’ai dit ok..c’est joli) Et depuis, en journée, au travail , aux courses, des petits ronds lumineux et bleus apparaissent régulièrement dans mon champ de vision périphérique. C’est joli aussi 😉 mais je ne sais pas ce que c’est. Quelque part je m’en fiche de savoir..mais la bulle de curiosité de mon mental 3D me picote le cerveau..si qqn à une suggestion de réponse 🙂 sinon..je continuerai à regarder, c’est si joli

    Mille mercis

  5. AyamJesuis dit :

    Bonjour André,
    J’ai aimé vous lire. Un mot frappe ma curiosité: Impulsivité.
    Pourrions-nous en parler personnellement s.v.p.?
    Merci ! bonjour aussi Au Passeur ! =0)

  6. Sandra Terra dit :

    Bonjour Le Passeur et à tous les passants sur le site,
    aujourd’hui, après une année 2012 extrêmement cahotique et éprouvante dans ma vie professionnelle et privée, je suis persuadée d’être sur la « bonne route ». J’ai eu une sorte de « révélation » le soir du 11 décembre 2012 dans ma voiture en rentrant chez-moi, qui m’a profondément émue. Depuis environ 1 an, je me suis efforcée d’enlever toutes les couches de « pollution mentale », de préconçus hérités, de besoin de revanche, de prouver qqchose etc… et j’ai plus ou moins réussi à dépoussiérer le « diamant » qui m’anime, le coeur. L’amour inconditionnel, la paix, le respect de toutes les formes de vie. Ce sont mes valeurs.
    Aujourd’hui je m’interroge. Être dans le moment présent est la clé, je l’ai bien compris. Je lis sur différents sites qu’il faut arrêter de faire des projets, qu’il faut laisser faire les choses, ne pas résister à ce qui vient. Pourtant je ne peux m’empêcher d’être agacée par les informations qui nous parviennent par les médias, par les valeurs véhiculées, par l’attitude des gens. Les choses ne semblent pas changer, les mêmes erreurs se répètent, on continue à nous mentir chaque jour. Je souhaite ardemment l’avènement d’un monde d’amour, de paix et de respect, je le souhaite chaque jour, mais est-ce que le fait de ne pas résister et laisser-faire ne va pas dans le sens de ceux qui nous manipulent ? J’aimerais créer un réseau d’associations de quartiers, pour relier les gens, échanger, mutualiser et être enfin solidaires, dans les faits, ici et maintenant. L’envie d’agir me titille.
    Et vous qu’en pensez-vous ?

    • François dit :

      Bonjour Sandra Terra 🙂 ,

      Pour ma part il est important d’avoir des projets, de les rêver puis d’y mettre de l’énergie, du temps afin qu’ils puissent éventuellement voir le jour (c’est très excitant, ça motive à bouger, et ça fait bosser sur soi).
      Je ne pense pas que la question se situe sur faire ou ne pas faire, sur lancer ou ne pas lancer un projet; je pense que la question est : qu’elle est la véritable motivation à mettre une action en place?
      J’ai remarqué que si je lance un projet pour ‘sauver le monde’ ou mon ‘prochain’, il ne se passe rien car , alors, je suis dans le vouloir lié à une réaction due au jugement que j’aurais sur le fait que ‘la terre ne tourne pas rond’, que les choses ne vont pas, qu’il n’y a pas assez d’amour, que l’on nous ment, etc. Alors je suis dans le jugement et à partir de là mon ego se prends pour celui qui sait la vérité face à ceux, dans l’erreur, qui font du mal à la planète ou à leurs frères et j’entretiens ainsi la dualité. En revanche, si ma motivation est ma propre joie de partager, mon bonheur de re-lier, qu’il s’inscrit dans ‘aller vers qui je suis et ce que je suis venu vivre’ alors les synchronicités arrivent comme par magie et les choses se font d’elles même et , de fait, je peux ‘laisser faire’ , je peux vivre ce projet comme nourrissant, surprenant et parfois déstabilisant 🙂 , vivant quoi..! Ce projet devient enseignement. Je deviens en accord, en harmonie entre ce que je souhaite vivre dans l’instant et le chemin que je suis venu parcourir.
      Il est possible que ton chemin soit de créer une association et si c’est le cas ce sera facile de le savoir car les éléments, les synchronicités vont alors te servir royalement, et si d’aventure tu es ici pour ‘autre chose’ alors ta petite voix te le dira. Le seul frein que j’ai connu jusqu’à ce jour dans mes projets a été ma propre peur de l’échec et/ou de réussir aussi quelques fois 🙂
      Si tu montes cette association, qui en toi sera nourrit? L’ego qui recherche de l’amour ou l’Amour de Sandra qui se manifeste à travers une action ?
      Je te souhaite de trouver une réponse à ta question, mais je sais que tu l’auras 🙂

      • Sandra Terra dit :

        Bonjour François,
        je suis heureuse d’avoir reçu une réponse si sage. Merci beaucoup.
        Tu as raison, je dois me poser la question de ma motivation profonde. Je comprends tout à fait car j’ai déjà réalisé un projet auquel je croyais sincèrement, pour me rendre compte que je l’avais fait par besoin de prouver que j’en étais capable. J’en étais bien capable mais le projet a du s’arrêter. Je n’en retire aucune amertume ni regret, car justement j’ai compris que le point de départ était « bancal ». Cette compréhension est tout récente et j’ai sans doute besoin de temps avant de me lancer sur un autre projet. Oui c’est vrai je suis dans le jugement. Depuis mon plus jeune âge, j’observe le monde avec de la tristesse et une certaine lucidité. A 15 ou 16 ans j’ai décidé que cela valait la peine de vivre sur la terre (je n’en étais par sûre avant) pour l’histoire, pour voir comment le monde allait évoluer, par curiosité. Puis à 19, j’ai rencontré l’amour, et là je me suis dit: oui, je sais maintenant que cela vaut la peine de vivre, pour l’expérience de l’amour. Puis je me suis laissée emporter et endormir par la vie moderne, bébé:), boulot, dodo, le stress, les préoccupations matérielles. J’ai commencé à me réveiller et retrouver la mémoire vers 35 ans. Aujourd’hui à 43 ans, j’ai l’impression de re-découvrir des choses que j’ai toujours su et ressenti instinctivement (comme le fait d’avoir un flux d’énergie au sommet du crâne vers le ciel lorsqu’on a une forte pensée d’amour, je le sentais déjà toute jeune sans y prêter attention), d’avoir bouclé la boucle et de revenir à un état de simplicité, de pureté et de paix. La vie a un goût de Paradis. J’aimerais que cela se propage et se partage plus vite…
        Dans tous les cas, je te souhaite une bonne route François, j’espère pouvoir être aussi sage que toi, j’ai encore du boulot 🙂

        • François dit :

          Merci Sandra,
          Mon ego est flatté 😉 pendant que mon cœur te dis que nous sommes côte à côte… dans cette Vie ‘au goût de paradis’ comme tu le dis si justement.
          Belle route à toi.

  7. Emmanuel dit :

    J’avais approché l’état d’être après un gros travail de plusieurs année d’expérience sur l’égo et le détachement !! J’ai perdu le fil conducteur lors du changement d’énergie (choqué peut être par l’attente d’un changement espèré depuis plus de 10 ans et non visible) !! meme si il ne faut pas etre dans l’attente !!!
    Merci pour ce texte et cette énergie qui m’apporte les réponse du moment, deboque mes emotions et douleurs mentales et physiques et me relance dans ce nouveau cycle !!
    🙂
    Amicalement

  8. Thau dit :

    Un article clair, résumant bien les questions que l’on peut se poser sur les fameuses « dimensions » (niveaux de Conscience me semble plus approprié…mais bon) par M. Erena:

    http://lapressegalactique.net/2013/01/25/acces-a-la-cinquieme-dimension-de-letre/

    Bonne lecture
    N.B.: et par avance désolé si ce lien (en date du 25/01) a été posté auparavant (…cela m’est déjà arrivé).

    • Soleil Bleu dit :

      Ma longue réponse à ton post n’ayant pas voulu être acheminée jusque là, je la remplace par un grand MERCI Thau. Je garde le lien pour le relire si besoin est car il m’a bien réconforté.
      S.B

  9. Aiouch dit :

    Illusion quand tu nous tiens … 🙂

    Pour étayer l’influence de nos illusions, et essayer de nous en détacher, voici quelques liens (il y en a une infinité) qui nous montrent comment nos sens peuvent être stimulés, orientés.

    http://www.youtube.com/watch?v=G-lN8vWm3m0&list=PLF1C6237BDCE7CE63&index=1

    http://www.youtube.com/watch?v=sxwn1w7MJvk&list=PLF1C6237BDCE7CE63

    http://www.youtube.com/watch?v=sFAkh7hAufo

    Restons vigilants sans être paranoïaque, en sachant que tout existe 🙂
    Taoufiq

  10. Louise dit :

    Merci Passeur ce texte tombe à point…

    J’accepte maintenant avec une grande humilité ma mission sur terre. J’ai vécu une descente aux enfers qui à durée 10 ans, aujourd’hui j’en ressens toute la signification, celle de l’éveil.

    En 2009 j’ai regardé vers le ciel et j’ai crié à l’aide de toutes mes forces!!!
    En octobre de cette même année j’ai reçu une réponse. En ce temps-là, je n’étais pas une adepte d’internet, comme beaucoup de gens, je pensais qu’il fallait faire très attention à tout ce qui s’écrivait et que c’était facile de s’y perdre. Un matin j’ai eu l’impression que quelque chose d’immatériel voulait m’y amener soit disant pour m’éveiller, il me dirigea comme télépathiquement sur des sites spécifiques. Je me suis laissée guidée pendant 2 ans pour apprendre que ce monde était contrôlé par l’ombre depuis des milliers d’années et qu’il fallait s’en éveiller le plutôt possible, ces vérités furent très difficiles à accepter pour l’égo.

    Mais quelque part à l’intérieur de moi cette sensation télépathique me confirma que ce monde dans lequel nous vivons n’est qu’une pure illusion, nous sommes ici pour y vivre une expérience de dualité. J’ai senti cette conviction (Nous sommes des Êtres Spirituelles vivant une expérience humaine), que j’ai lu sur le net peu à près. Je me suis rappeler les quelques films que j’avais vue, je devais aller les revoir, il fallait que je les revois, les deux principaux (Truman show, Matrix) des films qui nous donne beaucoup de messages. Ma réflexion fut! Si vous voulez cacher une vérité placer la à la face du monde, ils ne la verront jamais, fort simple n’est-ce pas!

    La façon la plus simple de nous garder endormi, c’est de nous garder ignorant de nous même…La façon la plus simple de s’éveiller c’est d’aller là où la majorité des humains ne vont pas en dedans de nous.

    Nous sommes tous dans un grand théâtre, la terre, nous sommes tous les acteurs, nous avons tous choisi d’oublier qui nous sommes en prenant ce corps pour vivre cette expérience.

    Je me fis confirmer que nous avons tous la même mission celle de revenir à la maison. Cette maison se situe dans le cœur, non pas le cœur matériel du programme humain qui a sa grande importance, mais le sacré cœur immatériel placé à l’arrière du thymus, c’était pour moi une autre révélation. Je savais que le thymus avait une certaine importance dans le corps humain mais delà à croire qu’il y avait ce petit cœur discret bien caché là à l’arrière ouff! Je me suis dis, il doit y avoir des écrits quelques parts sur l’importance du ce thymus et c’est devenue pour moi une quête des plus convaincante.

    Voici deux de mes découvertes, Définition de Wikipédia: Le mot thymus vient de la dérivation latine du grec thymos (θύμος, thumos), signifiant excroissance verruqueuse. Cependant thymos désigne aussi l’esprit ou l’âme. Ainsi, Galien et les Grecs pensaient que l’esprit ou l’âme étaient localisés dans le thymus.
    Significatif non! Thymos désigne aussi l’esprit ou l’âme, wow! Bon point de départ…

    Ici j’ai trouvé sur ce site 2012 un nouveau paradigme un autre article sur le thymus qui en dit long, http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-le-thymus-et-la-transformation-interieure-98833297.html.

    Tout devenait de plus en plus clair en moi, maintenant je sais que nous sommes vraiment des Êtres Multidimensionnelles, nous vivons dans une ligne de temps… Notre mission n’est pas dans sortir en voulant en finir avec ce monde, mais plutôt de sortir de notre amnésie.

    Quoi faire pour se souvenir? Rester tranquille, cesser de tout mentaliser, écouter son cœur karmique, son sacré cœur, son Je Suis, avec simplicité et humilité. Le seul et unique chemin, c’est l’abandon total du connu vers l’inconnu sans peur, il faut passer cette porte étroite. C’est laisser ce vieux paradigme sans le renier, c’est le basculement de l’égo vers le cœur. Parce que nous sommes dans ce monde mais nous ne sommes pas de ce monde!

    C’est là notre mission! Plus il y aura d’humains éveillés sur terre, plus l’ascension où la translation sera facile vers notre nouveau paradigme, l’âge D’OR.

    Je souhaite à tous de se laisser aller dans cette merveilleuse aventure du lâcher prise!

    • Margelle dit :

      Merci Louise pour ton partage si riche de toute ta recherche et ton parcours. Tu apportes un témoignage éclairant. L’article sur le thymus est plein d’enseignement. Il aide à l’ouverture du coeur !! Je pense comme toi, comme beaucoup ici sur ce site, tellement vital de se reconnaître à l’intérieur de nous. Chaque voix apporte l’oxygène nécessaire à nos plongées répétées… Je crois même que certains y vivent en apnée prolongée !! 🙂

  11. Salvia dit :

    Qu’en est-il de ce qui est décrit concernant la 4ème, 5ème etc dimensions? Cela me paraît plausible, mais je reste prudente, alors … Passeur, un petit commentaire serait le bienvenu, si tu le juges nécessaire… Merci 🙂
    http://smilingsky.fr/?p=371

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Salvia pour ce lien très très intéressant :très beau site, explications très claires et respirant l’Amour et le Respect, pour ce que j’en ai vu , lu et ressenti.
      Encore merci

    • Le Passeur dit :

      Y’a de ça, maintenant les frontières entre les plans vibratoires ne sont pas des couperets et les dimensions elles-même ne sont qu’une catégorisation de plus. Je préfère dire que plus notre fréquence vibratoire augmente, plus nous percevons une réalité subtile et élaborée et plus nous sommes en mesure d’interagir de manière fluide et facile avec elle.

      • Aiouch dit :

        Bonsoir,
        « Les plans vibratoires où nous évoluons sont fluides et interconnectés, nous « gravitons » d’un plan vers l’autre… au flux et reflux de notre intégration au Vrai. »
        Je voudrais retourner vers la densité terrestre où je suis, pour te demander deux choses, la première est pourquoi il y a une heure de plus dans la validation des commentaires que j’écris (je poste depuis Casablanca et au lieu de GMT+1 par rapport à la France, je vois GMT +2 sur mon post) et la deuxième est comment tu fais pour lire tous les commentaires sur ton site et les valider avant publication ? Cela demande une attention hors du commun ! Quel est ton secret ? 😉
        Bien à toi,
        taoufiq

        • Salvia dit :

          Bonjour Aiouch,
          en tant que lectrice dégustratrice de ce site, je me permets de répondre à la question que tu poses au Passeur.
          « Quel est ton secret ? » Moi je dirais simplement « l’Amour » avec un grand « A » 🙂 !
          C’est ainsi que je ressens son énorme travail fait de patience, de lucidité et de compassion pour tout ce qui vit sur Terre…

        • Le Passeur dit :

          Pour te répondre dans l’ordre : je suppose que c’est à cause de l’heure d’hiver. A présent je ne peux pas tout lire, c’est impossible, il y a presque 13.000 commentaires à ce jour. Je le fais en diagonale rapide et si je perçois qu’il le faut, alors je lis tout avec attention. Souvent aussi je réponds plus tard lorsque j’en ai le temps. Pour moi comme pour tous le temps s’accélère.

    • Quatrième du nom dit :

      « Cela signifie que l’effort physique nécessaire dans le passé n’est plus si important. Dès que l’on émet l’intention délibérée d’avoir quelque chose et que l’on vit l’émotion comme si nous l’avions déjà, l’univers fait en sorte de nous l’apporter (c’est ce que nous enseigne le message reçu en canalisation sur l’Intention Délibérée et publié sur ce site).  »
      j’imagine, quand on y sera, si on y est, un tas de choses nous deviendront inutiles, comme le seul fait de poster des ecrits sur un site internet pour communiquer, ou de passer par l’effort.Ce qui est paradoxal, à mon sens, voire, troublant, c’est que j’interprète parfois ce type de textes comme une invitation au détachement de la « 3d », et en meme temps, si on se détache un peu trop, les lois de la « 3d », ou de la « réalité », tel qu’elle fonctionne pour nous encore, du moins, nous sanctionnent.

    • graffitique dit :

      J’apprécie aussi beaucoup. C’est dommage qu’il ferme dans 4 jours… mais son auteur invite à télécharger ce qu’il offre. A moins que l’on ne l’ait déjà en soi.

    • Liliane dit :

      Quelques phrases sur ce site, pour en expliquer la fermeture, qui me « parlent » beaucoup aujourd’hui :

      « Si j’ai pu laisser « remonter » ces dernières années une connaissance initiatique, il s’agit aujourd’hui, pour moi, de l’intégrer pleinement dans tous les aspects de ma vie quotidienne. Pour cela, il est essentiel que mon attention et ma vigilance soient résolument orientées sur chaque instant que la vie m’offre à vivre ».

      « Mourir à un état, renaître à un autre, tel est le propre de la vie. Pour accompagner cette transformation intérieure, je me dois de mettre en place les conditions extérieures propices à l’introspection qu’elle exige, et cela ne peut se faire qu’en réduisant le temps que je passe sur internet … »

      « Être davantage tourné vers l’intérieur, dans l’écoute attentive des vibrations de l’Être, plonger avec davantage d’acuité dans l’expérience consciente du moment présent ».

      « La compréhension intellectuelle de ce qu’est la spiritualité est certes nécessaire, mais à un moment donné, il faut opter pour le choix conscient de l’INCARNER, ni plus ni moins ».

      « Il s’agit d’ouvrir la conscience de façon toujours plus large sur l’instant présent, orientant l’attention aussi souvent que possible sur ce qui se passe à l’intérieur, afin de se donner l’opportunité d’accueillir les aspects de soi-même qui ont besoin de l’Amour inconditionnel de votre Lumière »

      « Le but de la pratique spirituelle est d’agir en conformité avec la volonté suprême de votre Âme-Lumière, tout simplement. Il s’agit, petit à petit, de vous libérer de toutes les croyances, les conditionnements et les faux-besoins qui vous dirigent sur une autre voie que celle qu’emprunterait votre Âme-Lumière. Vous êtes déjà cette Âme-Lumière, ici et maintenant, il vous suffit d’écouter votre petite voix intérieure et d’agir en fonction de ce qu’elle vous dicte ».

      « Que faites-vous, ici et maintenant, pour générer davantage d’harmonie en vous-même ? Que faites-vous, ici et maintenant, pour faire ce que vous estimez devoir faire parce que cela vous semble être JUSTE pour vous ? Tout se joue dans l’instant présent, alors accordez-lui toute votre attention ».

      Autre Passeur éclairé qui choisit le silence, en cette période qui nous invite clairement à être nos propres maitres en intériorité et en incarnation de qui nous sommes.

      Merci, Pierrot.

      • Soleil Bleu dit :

        Quelle sagesse ! Une humilité et une vérité avec Soi d’une lumière pénétrante ! Merci de nous l’avoir présenté juste avant que le site ne ferme. J’ai téléchargé ce que j’ai pu, malheureusement trés peu de choses. Si vous souhaitez de temps en temps partager les lettres que vous avez peut-être téléchargé, je les lierai avec joie.
        Merci Pierrot du cadeau de cette rencontre.
        S.B

    • Aiouch dit :

      Génial ton lien Pierrot!

      Même si le site ferme, c’est une graine semée qui germe avec la mémoire de notre eau …
      Bien à toi et Bodhiyuga

      Taoufiq

    • Marie-Anne dit :

      Merci, Pierrot,
      En apparence, il est dommage que ce site remarquable (que j’ai découvert hier grâce à toi) ferme, mais puisque c’est à un appel du Cœur que répond Bodhiyuga en le fermant, tout est bien!

  12. graffitique dit :

    J’aime particulièrement ce qui est dit dans le Kybalion au sujet des multiples plans de causalités, dont nous éprouvons de n’en percevoir qu’une partie plus ou moins infime.
    J’avoue que ça me laisse songeur…

  13. André Chenet dit :

    Étant un ignare-né, je tiens à m’associer aux fervents lecteurs de ce site dont je lis chaque article le plus consciencieusement possible, sans me jeter dans la gueule d’aucune croyance (trop tard). Je ne sais rien et continue d’improviser autant que faire se peut avec les aléas de l’existence. Cependant, je suis la plupart du temps guidé par ce que nous nommons couramment l’intuition qui très souvent rattrape les chutes de l’impulsif désordonné que je suis en dépit d’efforts constants pour s’harmoniser avec le cosmos et la nature tellement perdus de vue par notre civilisation hyper matérialiste – egocentrique. Autant que les écrits et témoignages, bien des reproduction d’oeuvres qui les illustrent m’enchantent, me donnent à réfléchir, à aimer. Notamment celle des artistes représentés ci-dessus que je ne connaissais pas avant de venir en ces lieux. Si je me joins aujourd’hui à vous, c’est que j’ai reçu la transmission de Janaël et de Sand une confirmation à mes ressentis les moins dicibles. Une petite illumination en quelque sorte. Il me faudra y revenir car je maîtrise très mal leur langue (pas le français) et le mode de pensée dans lesquels ils s’expriment. Je suis, depuis des années, un coutumier du Chaos et de ce genre de chocs souvent très brutaux qui parfois me réveillent en pleine nuit. De plus, dans les phénomènes insolites qui ont bouleversé mon existence depuis un peu plus d’une année, j’expérimente des acouphènes à très haute fréquence qui ne me dérangent guère (sauf la nuit lorsque je me réveille). J’aurais aussi beaucoup à dire au sujet des coïncidences qui relèvent, pour peu que l’on y prête suffisamment d’attention, du fonctionnement (et probablement des enseignements) ordinaires de la vie elle-même. C’est pourquoi je ne prononce jamais les noms de dieu ou des super entités censées nous superviser ou nous aider. Ces choses-là me consternent si je prends soin de considérer l’humanité dans son ensemble depuis des milliers ou millions d’années. Voilà grosso modo ce que j’ai eu envie de partager avec vous tous en espérant que vous saurez me pardonner l’emploi obligé du pronom personnel à la première personne. Une dernière chose et non des moindres, je remercie de tout coeur « le Passeur » (Pasteur ?) pour toutes les informations au sens fort du terme qu’il met à notre disposition. Je vous salue tous très amicalement sur cette route que nous créons à chaque instant et dont les perspectives nous entraînent certainement bien au-delà ce que nous pouvons actuellement imaginer. André, un pote en terre bien en chair.

    • Soleil Bleu dit :

      L’utilisation du « je » illustre l’expression d’un vécu personnel, seul territoire d’où émergent nos Connaissances vraies, connections divines qui ne souffrent d’aucun « savoir » préalable. Alors de quoi pouvons-nous échanger si ce n’est des connaissances que la vie nous a révélées au détour de nos pérégrinations d’explorateurs ? 🙂
      Bien à toi André.
      S.B

    • Aiouch dit :

      André bonsoir,
      Bienvenu chez toi ici et en nous, tes sentiments nous les partageons tous, tes questionnements nous les avons tous, et ton message est très subtil …
      Tu as tellement de choses à communiquer pour nous tous, merci de ton témoignage, éclaire nous de ton expérience
      Taoufiq
      Merci Passeur de permettre cela … merci …

    • cricro dit :

      merci le pote en terre bien en chair! j’aime beaucoup ta manière d’écrire :o) et me retrouve dans tes écrits!
      les histoires « de pot en ciel » ..;en peu tiré (par les cheveux d’ange) me dérangent un peu…

    • Quintus dit :

      J’aime beaucoup votre façon d’écrire André. Vous maniez la syntaxe à merveille, elle est fluide et nette, faîte avec des phrases courtes et bien ponctuées. C’est un plaisir que de vous lire. Vous maniez aussi l’auto-dérision qui en elle porte le germe de l’intelligence.
      Merci André Chenet

    • Blue dit :

      Bonjour à toi, et à tous.
      Je souhaite juste intervenir sur cette partie :
      « …j’expérimente des acouphènes à très haute fréquence qui ne me dérangent guère… »
      Je vis la même chose depuis un bon moment maintenant.
      J’insiste sur le fait que c’est vraiment pas désagréable pour ma part.
      Ni bon ni mauvais en somme, et pas dérangeant à vivre quotidiennement.

      A chaque fois que je vis ça, je me dis que c’est du « téléchargement d’informations venues d’ailleurs » 😀
      En fait, quand je t’ai lu, je me suis dit la même chose et soudain ça m’a interpelé.
      Je ne sais pas DU TOUT d’où peut provenir cette idée bizarre.
      Ça m’a fait un petit choc en me faisant la remarque.
      C’est probablement une grosse bêtise, mais finalement ce raisonnement a dû favorisé l’acceptation du phénomène chez moi 😉
      Je suis curieux de savoir si tu as associé le phénomène à quelque chose de ton côté? (si c’est trop personnel ou que tu ne souhaites pas en parler, no problem 🙂
      A bientôt

  14. guillou dit :

    M E R C I ! çA TOMBE à PIC; Merci à tous les « commentateurs » dont les écrits sont enseignants, aussi …

  15. alain thomas dit :

    Au mois de mars de l’année dernière, j’ai été victime d’une atteinte radiculaire C8, une inflammation d’un nerf rachidien dont on ne connaît toujours pas la cause, on cherche toujours.
    Dans le même temps, j’ai subi une autre pathologie, une capsulite de l’épaule gauche, certainement concomitante puisque les douleurs se situaient du même côté.
    Pour valider le diagnostic, j’ai consulté un neurologue qui a effectué un électromyogramme des membres supérieurs qui a révélé la neuropathie.
    En fait, le monde médical appelle ça la « sciatique » du bras.
    Les traitements de ces deux pathologies sont paradoxaux car celui de l’un aggrave l’autre et réciproquement.
    Il faut donc faire doucement avec la rééducation de l’épaule.
    Pour la neuropathie, le neurologue m’a prescrit un médicament très fort, le nivotril, un antiépileptique sous forme de gouttes. Je ne savais pas que c’était un antiépileptique. Je n’ai jamais fait de crises d’épilepsie et si j’avais su, je ne l’aurais jamais pris.
    Cinq gouttes le soir au coucher me paraissaient peu et je pensais que cela n’aurait pas d’incidence.
    Ce n’est qu’au mois de juillet que j’ai commencé le traitement.
    Je n’ai pas supporté ce médicament puissant et addictif.
    Au bout de trois jours, j’avais l’impression de marcher à côté de mes pompes et le simple fait de conduire devenait dangereux tellement je somnolais.
    J’ai arrêté le traitement le quatrième jour. J’ai appelé le neurologue pour le lui dire. Il ne m’a pas répondu et ne m’a jamais rappelé. Super…
    Dans les trois jours qui ont suivi, j’ai subi les foudres du sevrage (pour quinze gouttes).
    Le troisième soir, je me reposais tranquillement sur mon canapé et m’endormis.
    Je fus réveillé dans mon sommeil par une décharge électrique d’une puissance fulgurante entre les deux sourcils, juste entre les deux yeux, légèrement au-dessus.
    Je me levai d’un bond, complétement abasourdi, ne sachant ni qui j’étais ni où j’étais pendant les dix secondes qui suivirent.
    Je tentai de réaliser ce qui venait de se passer.
    Ce fut comme un électrochoc.
    Dans les deux heures qui suivirent, avant d’aller me coucher, j’avais l’impression de flotter mais surtout, j’étais hors du temps, dans un bien être assez merveilleux, tout en gardant à l’esprit que j’avais reçu la foudre dans mon front.
    J’étais hébété. Je me suis posé la question de l’épilepsie et suis arrivé à l’éventualité que j’avais fait une mini crise d’épilepsie en conséquence de la prise d’un médicament antiépileptique, sans pour autant avoir perdu connaissance.
    Depuis, rien ne semble faire penser à une nouvelle décharge à venir (dommage).
    Je suis toujours atteint à la fois de radiculite et de capsulite mais je me soigne.

    Bon, c’était juste pour faire un parallèle en forme de clin d’œil à ce que deux expériences aux symptômes quasi identiques n’ont pas forcément la même cause.
    Jenaël a connu un changement de dimension alors que je restai dans les bas-fonds de la 3D.
    Je peux vous assurer que recevoir une décharge dans le front, ça fait bizarre, ça rend tout petit, ce n’est pas désagréable, ça vide la tête mais ça ne vous fait pas passer dans une autre dimension, enfin, je parle pour moi bien sûr…

    • François dit :

      Merci de ton témoignage Alain-Thomas et il soulève une question alors je te la pose .

      Qu’est ce qui te fait penser qu’un a vécu un changement de dimensions (Jenaël) et que l’autre (toi) a vécu les « bas fond de la 3D » ? Sur quels éléments concrets tu te bases pour cette auto-analyse, ou cette ‘comparaison’ si j’ose dire ?
      Je t’embrasse et te souhaite une belle santé. ♥

      • alain thomas dit :

        Bonjour François

        Parce que l’un est un être de lumière (si j’ai bien compris) et l’autre est en 3D (ça, j’en suis sûr).
        Par contre, le terme « bas-fonds » est excessif mais c’était sur le ton de la plaisanterie.
        Je te remercie pour ta sollicitude François
        Je t’embrasse aussi

    • Thau dit :

      Bonjour Alain-Thomas,

      Ci-joint un lien sur les pathologies cervicales incluant tes pb radiculaires C8. Les traitements médicamenteux sont à bases de cortisone + puis, une fois les douleurs soulagées, des exercices (osteo.) visant à lutter contre l’amyothrophie.

      http://www.gremmo.net/pathologiecervicale1.html

      Si ça peut aider…mais tu sais probablement tout ça depuis bien longtemps!
      En revanche la prescription d’un antiépileptique dans cette pathologie ??? tu as bienfait de ne jamais revoir ce neurologue!
      Bien à toi

      • Marie-Anne dit :

        Bonjour Thau et Alain Thomas,

        Méfions-nous des diagnostics à distance, surtout quand on ne dispose pas de tous les éléments d’un dossier.
        Pour l’instant, il est habituel de traiter les neuropathies par des anti- douleurs, des anti- inflammatoires, et quand elles donnent des douleurs plus fortes et/ ou plus brutales , style décharges électriques, de traiter, par du Rivotril ( notamment).
        Au médecin de voir, en fonction de tous les éléments qu’il a à sa disposition (et de prévenir son patient , s’il le lui en prescrit, que le Rivotril le fera peut- être somnoler au début). Le traitement par le Rivotril doit commencer par de faibles doses qu’on augmente progressivement, et doit être arrêter progressivement(sinon: symptömes de sevrage dont douleurs accrues, maux de tête, sensibilités bizarres, etc….mais pas de crises épileptiques, que je sache!).
        Alain Thomas, l’attitude de ton neurologue semble effectivement bizarre: tu devrais peut-être aller en voir un autre!
        Il existe aussi d’autres façons d’aider à diminuer les douleurs, comme: l’acupuncture, des bains locaux froids, des pommades anesthésiantes, l’électrostimulation, les vitamines B en adjuvant,…mais surtout, je te conseillerais d’en parler à ton médecin de famille qui te connait bien et qui pourrait éventuellement te conseiller un de ces centres de traitement de la douleur qui semblent très efficaces.
        L’état psychologique et le moral sont aussi à soigner!
        Cela, c’est pour le shéma habituel qui est, à mon avis encore valable, tant que le  » basculement » ne sera pas total et irréversible!
        Si tu as la chance de connaître des thérapeutes énergéticiens, tu peux aussi te tourner vers eux, en plus des thérapies médicales, et bien sûr aussi , n’oublie pas de te tourner de plus en plus vers ton Être divin.

        • alain thomas dit :

          Merci Marie-Anne pour ta bienveillance,

          Les médecinsz veulent connaître l

        • alain thomas dit :

          Les médecins veulent connaître la cause du mal.
          Ils me proposent tout un tas d’examens.
          Tant qu’ils ne sont pas invasifs, je me plie.
          J’ai pour l’instant refusé le myèloscanner mais je pense que je vais être obligé d’y passer.
          Leur but est d’éliminer la radiculite et de vérifier la composition du LCR.
          J’ai vu un très grand médecin du sport, ostéopathe et vertébrothérapeute. Il me manipule et me fait le plus grand bien. Il m’engueule parce que je ne prends pas la cortisone. Par contre, après chaque manipulation, je porte la minerve la nuit.
          Ça va beaucoup mieux.
          C’est juste long mais j’avais été prévenu.
          Pour les problèmes moraux et psychologiques, s’ils existent, ils sont d’ordre privé, je ne vais donc pas m’étaler ici.
          En fait, je voulais juste relater cette extraordinaire décharge électrique que j’ai reçue en plein front entre les deux yeux parce que c’est similaire à ce que raconte Jenaël, simplement.
          Et je n’oublie pas de me tourner de plus en plus vers mon Être divin.
          Merci et bien à toi.

        • Marie-Anne dit :

          PS: Pour être plus claire: je voulais dire, Alain Thomas de ne pas oublier de te tourner vers ton Moi Divin afin qu’ Il t’aide aussi à écouter ton corps, ce que celui-ci a à te dire via ses troubles particuliers; et qu’Il t’aide ainsi (aussi) à amorcer de mieux en mieux tes processus d’auto- guérison.
          Mais, comme j’ai quelques difficultés à le faire moi-même pour des petites choses ( rhumes, etc,…), je me sens actuellement mal placée pour t’expliquer ce processus que je ressens pourtant comme essentiel.
          D’autres pourront probablement beaucoup mieux t’en parler, moi j’en suis aux balbutiements (mais plutôt prometteurs, ce qui ne m’empêche pas de mêler encore traitements classiques et écoute de mon Être et de mon Corps).
          Mais je ne t’apprends sans doute rien en ce qui concerne cette écoute et cette attention.
          Meilleurs voeux de complète guérison par (la)/les voies les plus appropriées pour toi!

          • alain thomas dit :

            Merci Marie-Anne pour ta sollicitude.
            Nous mourons tous un jour, parfois nous sommes surpris.
            Notre dualité hélas ne nous permet pas de guérir aussi facilement que ça, c’est aussi notre condition.
            J’ai quelques années de pratique derrière et devant moi, cela ne changera en rien le moment de la mort.
            L’important est que les bagages soient prêts. C’est cela le chemin. Ce n’est pas simple mais si passionnant 🙂

      • alain thomas dit :

        Merci beaucoup Thau

        Il est vrai que j’ai refusé tous médicaments.
        J’ai pas mal souffert pour l’atteinte radiculaire qui provoque des décharges électriques dans le bras.
        Je n’ai pas dormi pendant quatre mois.
        Aujourd’hui, il n’y a plus de décharges, juste une capsulite de l’épaule et des douleurs musculaires sur le trajet du nerf correspondant dans les deux bras.
        Je me soigne par acupuncture, balnéothérapie passive, et médicaments homéopathiques.
        Tout va bien en fait.
        Les douleurs ne sont rien à côté d’autres que j’ai la chance de ne pas connaître.
        Merci pour le lien que tu m’as offert

        A bien Thau (sourire)

    • acacia dit :

      Cher Alain Thomas
      Tu n’es pas joignable par le biais du secteur « se rencontrer », alors c’est ici, si le Passeur le veut bien, que je te fais une proposition (honnête 🙂 ).
      Il y a ici, à Bayonne, un magnétiseur dont les talents de guérisseur sont assez hors du commun – nombreux échos et aussi expérience perso.
      Tu n’habites pas dans la région mais il effectue pareillement des soins à distance.
      Si tu désires le contacter pour discuter avec lui appelle xxxxxx .
      Quoique tu fasses je te souhaite un vrai mieux-être,
      je t’embrasse

      • alain thomas dit :

        Merci Acacia mais comme je l’ai déjà dit, je vais bien en fait, très bien même.
        Je voulais juste faire le parallèle entre l’expérience de Jenaël et la mienne car en fait je ressens plutôt un grand bien être depuis.
        Ceci dit, je vais appeler ce monsieur.
        Bien à toi 🙂

      • Margelle dit :

        Il va être heureux, le monsieur guérisseur de recevoir des masses d’appel !! :-). Merci pour cette information !! je plaisante, mais c’est vrai que ça peut être précieux…

      • Le Passeur dit :

        Tout le monde est joignable par la messagerie, il suffit de taper le pseudo ou le début du pseudo sur un nouveau message et le nom ou les noms correspondants s’affichent au bout de 3 secondes maximum.
        J’ai retiré les coordonnées que tu as laissées à Alain Thomas parce qu’il n’est pas question de publier un numéro de téléphone sans l’accord de son détenteur et surtout pour une thérapie. Ce n’est pas dans la déontologie du site.
        Et ce, même si ce magnétiseur est excellent. Et il se trouve qu’on se connaît lui et moi et qu’on est copains, alors je sais qu’il est bon. Merci pour ta gentille intention, mais je pense que tu comprends mes raisons. Par contre utilise la messagerie.

        • graffitique dit :

          Tout le monde est joignable en messagerie parmi les personnes inscrites, non ?
          C’est ce qui m’a semblé du moins

          • acacia dit :

            Apparemment il n’est pas nécessaire d’y être inscrit… Je ne sais pas bien. Les choses sont finalement souvent tellement plus simples qu’il n’y paraît – j’ai donc encore pris une leçon, chouette :)!
            Mais désolée, Passeur, pour la perte de temps occasionnée pour toi, et merci de rattraper les canetons qui patouillent dans la grande mare à l’ordi.

  16. Wapiwala dit :

    Oui c’est juste magnifique la synchronicité avec laquelle Le Passeur poste touts ces articles très éclairants.
    Et c’est vrai même si je bute encore un peu sur les mécanismes de l’ancien paradigme, je sent bien qu’il est nécéssaire maintenant si on veut aller avec la rivière de vie, la rivière d’abondance, de s’abandonner complètement a son flux d’eau cristalline jaillissant de plus en plus fort de la Source .

    C’est sa le défis aujourd’hui : se laisser emporté par le torrent… C’est beau comme image mais c’est vrai que certaines peur viennent encore essayer de reprendre le dessus. C’est comme si on se laisser un peu porter par ce torrent puis qu’on s’accrocher très vite aux rochers . Aujourd’hui une de mes plus grandes peur est que le jaillissement de la source ne se transforme pas en tsunami cosmique est qu’on est toujours le choix de rester accrocher aux rocher, de ne pas retrouver l’océan… Et le fait de l’écrire me sa me parait même un peu stupide… Que le Tsunami vienne ou pas le torrent lui sera toujours la et le choix aussi, par contre si il ne vient les barrages qu’on érigé les hommes sur le torrent n’éclateront pas et ils resteront des sérieuses entraves au saumon qui va à la source ou à la branche morte qui descend vers l’océan…
    Et si ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, il y a 2 options possibles,
    Soit se transformer donc en branche morte et se laisser emporter sans broncher vers l’océan de plénitude.
    Soit devenir un saumon frétillant de vie qui remonte le torrent pour aller frayer a la source de jouvence et y mourir d’extase…

    Ou peut être qu’il nous faut aller plus loin, s’unir a notre conscience multidimensionnel afin de devenir assez léger et transparent pour que le barrage même si il est encore la dans la réalité matriciel disparaisse de la réalité plus élevé, plus profonde qu’on aura accueilli dans notre abandon…
    Alors tout passe par l’abandon conscient et confiant a la vie…

    Et si ce qui est en haut est comme ce qui est en bas, il y a 2 options possibles,
    Soit se transformer donc en branche morte et se laisser emporter sans broncher vers l’océan de plénitude.
    Soit devenir un saumon frétillant de vie qui remonte le torrent pour aller frayer a la source de jouvence et y mourir d’extase…

    Redevenons les magicien que nous somme de toute éternité et tout ce que nous croyons de dissolvera pour laisser place aux subtil et enivrant champs des possibles .
    C’est notre travail sacrée… laisser se dissoudre l’illusion et permettre aux champs de tout les possibles de devenir a nouveau la source de notre pouvoir magique… Pouvoir qui fait de nous de simple outils au service de la vie.

    Paix et joie frères et sœurs de la nouvelle terre

    • Liliane dit :

      Merci Wapiwala, pour ton beau témoignage …
      Depuis mi décembre, je me sentais « parasitée » par une personne (histoire notamment du poêle dans précédent article) et n’arrivais pas à m’extraire de la gangue dans laquelle je m’étais enfermée.
      Et ce matin, en relisant ce texte, j’ai eu l’inspiration d’écouter mes cellules et d’accueillir la peur que cet homme avait engendré en moi …
      Elles ont d’abord bien gargouillé, puis une grande paix m’a envahie … un sentiment profond de libération.
      Je ne sais pas « mentalement » à quoi était reliée cette peur, mais mes cellules, elles, le savent, et de m’être connecté à elles a offert une profonde guérison à l’intégralité de mon Etre.
      Et je les ai senties si heureuses d’être écoutées !
      Merci à toi, Passeur, de nous relier ainsi, et à Jenaël et Sand pour leur partage.

  17. Marie-Anne dit :

    Merci, Passeur,
    Ce texte fourni par Jenael est une explication très scientifique de ce que je saisis plus globalement et plus intuitivement de la multidimensionalité et du processus de l’Ascension.
    Je le relirai encore à tête plus reposée, mais je retiens dès maintenant qu’il est nécessaire pour nous « d’accepter de laisser place à l’inconnu en faisant confiance à notre multidimensionalité, qui est notre intelligence primordiale, non-incarnée dans notre densité mais qui interfère par le complexe glandulaire pinéale-pituitaire. »

    Depuis quelques temps, je ressens ce besoin de « jouer » avec mon 3ème oeil, de l’exercer; et j’en reçois aussi, effectivement, de nombreuses images et couleurs étonnantes.

    Je retiens également que ces pertes de mémoire et ces pertes de repères ainsi que cette sensation de, je ne dirais pas de chaos, mais de déconstruction intérieure , sont dues au changement:
    « Ce n’est seulement que du chaos que peut naître un nouvel univers, une nouvelle réalité ».

    Amitiés à tous

  18. Lémurien dit :

    Bonjour,
    Depuis le 30/12, j’ai des vertiges une fois couché et quand je me lève je pense que c’ est vibratoire Mon ostéopathe m’ a dit en Novembre que je recevrai le cadeau en Décembre Tout le monde ne le possèdera pas
    Peut-être pouvais-vous m’ écalairer?

  19. Marie-Anne dit :

    Je réponds ic à Aiouch pur une question de place.

    Bonjour Taoufiq,
    Tu poses un certain nombre de questions intéressantes.
    Notamment, celle- ci:
     » comment la conscience peut-elle se libérer pour ne plus être dans l’illusion du cerveau et intégrer la ligne dimensionnelle qui lui est propre? »

    D’abord, je ne pense pas qu’une ligne dimensionnelle soit plus propre ,à la conscience, qu’une autre.
    Pour moi, la Conscience intègre une infinité (peut-être) de niveaux qui correspondent ,chacun ,à une réalité vibratoire particulière.
    Tout être conscient est composé de tous ces niveaux et devrait donc pouvoir passer d’un niveau vibratoire à un autre (d’une réalité à une autre donc), simplement en ajustant ses vibrations à celles de cet autre niveau.
    Or, il se fait que nous, êtres humains actuels, avons été « coincés » dans une réalité un peu spéciale: celle du monde de la dualité ; et ce ,de façon voulue par notre multidimensionalité ,afin de retirer la quintessence de cette expérience et ainsi expanser la création de façon puissante et inédite.
    Alors, comment sortir de cet  » enfermement »?
    En nous rendant compte, à la longue (après avoir investiguer jusqu’à plus soif, les deux pôles de la dualité sous tous leurs aspects), de l’impasse et de l’aberration d’un système dont nous sommes maintenant fatigués.
    Nous vient alors l’idée et l’envie profonde « d’autre chose »: et c’est là que débute l’ouverture de conscience.
    (Il est vrai que jusque là aussi, nous étions « coincés », mais avec quelques possibilités de « sorties », via les rêves ou les voyages astraux, p.ex., qui nous montraient une autre réalité, pour peu qu’on veuille bien la considérer).

    Bref, à partir du moment où notre conscience commence à s’ouvrir, elle jette un autre regard sur la dualité, et commence à percevoir un lien entre ce qui semblait irrémédiablement séparé, et finit par percevoir et par accepter l’unité derrière la dualité.
    Cela lui permet de faire un »bond en avant » qui place cette conscience à un niveau vibratoire plus élevé que son niveau initial.
    Plus notre conscience s’ouvre, plus notre niveau vibratoire s’élève et attire à lui la Lumière qui vient à sa rencontre.
    Lorsque notre conscience s’est suffisamment ouverte au divin (à la Lumière), lorsqu’elle a suffisamment augmenté ses vibrations pour l’ attirer et l’accueillir, s’amorce alors le mouvement de descente (d’incarnation) de la conscience divine dans la conscience humaine -et ensuite, dans la matière.
    Notre matière physique, jusque dans ses atomes, son énergie et ses vibrations, est ensuite élevée au niveau de la conscience divine: c’est l’Ascension.
    Cette conscience a ,dès lors, accès à toute sa multidimensionalité, donc à toutes ses réalités(qui sont en elle depuis le « début »).

    En ce qui concerne ta question sur l’influence directe de la gravité sur nos pensées, je me demande si ce ne serait pas plutôt nos pensées qui agiraient sur l’espace/ temps en le déformant(probablement très légèrement, vu la légèreté, la subtilité de leur matière).
    Il faudrait conjointement poser la question à un physicien et à Anne Givaudan! 🙂

    Pour ce qui est de la raison pour laquelle les gouvernants s’obstinent, voilà comment je le comprends:
    1) parce que l’Ombre fera son travail jusqu’au bout, ainsi que prévu multidimensionnelle ment, je suppose
    2) parce que ceux qui sont profondément englués dans les pièges de la dualité, ne voient tout simplement pas comment autre chose est possible (ou le refuse).
    Peut-être aussi que certains désirent encore continuer à explorer la « 3D » encore plus à fond, par immaturité ou parce que c’est là leur mission particulière ( de toute façon, nous n’avons pas à porter de jugement de valeur comme nous le faisions si couramment en 3D).
    Bien sûr, cela ne doit pas nous empêcher de rester centrés et de nous tourner vers Qui Nous Sommes vraiment.

    Voilà, Taoufiq, c’est là ma vision actuelle des choses; vision qui vaut pour moi et pour le moment, car elle parle à mon Être profond et résonne avec mon Cœur;
    J’espère que cela t’aura apporté quelques pistes, mais tout cela reste tout de même de l’ordre du mental, donc, ne nous prenons pas trop la tête: tout est bien! 🙂
    Amicalement, M-A

    • Marie-Anne dit :

      Re-bonjour, Taoufiq,
      Après relecture de ce texte de Jenael, il me semble que tu as raison de te demander si nos pensées sont influencées par le champ de gravitation : on dirait que oui; indirectement du moins, car:
      Si « il existe de multiples champs électro-magnétiques, à des fréquences différentes, qui structurent la cohésion moléculaire (les formes, les volumes, les liquides, la lumière, les couleurs, …sans oublier les formes-pensées) et,
      si  » le champ électromagnétique terrestre est dépendant en partie du champ gravitationnel « ,
      alors il est logique de penser que nos pensées sont, indirectement influencées par le champ gravitationnel.
      On n’en a pas fini de découvrir les pépites cachées dans ce texte!

      • Marie-Anne dit :

        Cela dit, à ce stade, comprendre n’est pas nécessaire; s’en remettre en confiance à notre Être Réel l’est beaucoup plus…:-)

      • Aiouch dit :

        Merci Marie-Anne d’éclairer le chemin de certaines des questions qui balisent mon chemin d’incompréhension, même si parfois je pense que ces questionnements trouveront leur réponse naturellement. Merci de tout cœur.
        En parlant de Cœur, je pense que la réponse à tout, réside en Lui et dans son Royaume, qui est Amour. Tout réside dans ce Royaume dans lequel nous avons baigné avant de naître sur Terre.
        Je me souviens des sensations indescriptibles pendant un voyage astral (ou EMI/NDE) que j’ai eu la chance de vivre, où m’approchant et entrant dans cette Dimension en forme de tunnel, j’ai été … imprégné, réchauffé, enseveli, accueilli, invité, il n’y a pas de mot … dans son bain, qui pour moi signifiait : Amour.

        Rien d’autre, aucune interprétation, c’était une Entité Vivante que je pouvais appeler Amour.

        Alors voilà pourquoi, je pense que la réponse à tout, réside dans ce Royaume … et que nous venons de lui.
        Je ne vais pas ce soir essayer de réfléchir, mais juste sentir …

        Je vais simplement poster un poème qui date d’avril 1995

        « Une nuit j’ai rêvé que la nuit enchantait
        Le monde des rêves imaginaires où j’étais,

        Une nuit j’ai pensé que le monde pouvait
        Transformer ces rêves par magie envoûtée.

        Cette nuit en secret je me mets à prier
        Pour que rêve enivré à jamais soit bien Vrai

        Cette nuit éveillé une étoile a brillé
        Dans mon cœur, un espoir, en douceur, s’est glissé .»
        Taoufiq – 1995

        P.S . En réponse à ta question et moi aussi je suis toujours à la recherche du sens et de l’origine des mots 🙂 , Aiouch a pour étymologie : La Vie

        Lumineuse soirée à toi et à vous tous,
        Taoufiq

        • Marie-Anne dit :

          Merci de tout coeur à toi aussi, Taoufiq- La Vie.
          Ton poème est d’une douceur et d’une beauté qui valent toutes les explications du monde!
          Merci à toi de nous l’avoir offert.

          Après que mon mental ait bien fonctionné, j’en suis arrivée au même sentiment que toi ( et que beaucoup d’entre- nous ici) : tout arrivera naturellement ; le plus important est de faire confiance à l’Amour Que Nous Sommes , de nous tourner vers cet Amour et de L’écouter.

          Belle nuit , encore enchantée, à toi et à nous tous !

        • Margelle dit :

          Merci Aiouch Taoufiq.. J’aime bien tes 2 prénoms, et ton poème et l’expérience que tu nous confies… qui sont beaux comme l’amour.
          Et je sais, tout au fond de moi, que nous sommes là pour ça. Pour découvrir, imaginer, inventer, réaliser les rêves qui nous portent. Pour les faire vivre dans nos corps et nos coeurs de chair, un peu lourds parfois, un peu maladroits aussi…. mais si beaux et si touchants dans leur désir et leur naïveté quand eilles (nouveau mot pour exprimer il et elle) veulent bien se laisser vivre…
          Merci à toi, ♥

    • graffitique dit :

      Bonjour Marie-Anne.
      J’adore tes explications, c’est limpide dans tes formulations.
      H.S. il semble que Jacqueline Bousquet nous a quittés

      • Margelle dit :

        Oui, le 11 janvier dernièrement, apparemment d’un départ léger et serein, presque joyeux… merci de nous en avoir informé-e-s ♥

      • Marie-Anne dit :

        Merci Graffitique,
        Je suis heureuse que mes explications te semblent claires! 🙂

        En ce qui concerne Jacqueline Bousquet, je n’étais pas au courant: merci de nous avoir tenus au courant.
        Je l’avais « découverte » lors de la lecture d’un ouvrage collectif datant de 2001 : « Science et Conscience » dans lequel elle m’avait épatée et intéressée.

        Je suis heureuse qu’elle soit partie sereinement!
        ( pour ceux qui sont intéressés, il suffit de taper  » Jacqueline Bousquet nous a quitté » sur le moteur de recherche; pour l’instant je ne parviens pas à transférer les liens ici!)

  20. Doud dit :

    Bonjour à tous et meilleures voeux 2013
    Cela fait quelques mois que je perçois comme des points bleus electrique comme la brillance d’une étoile en journée ou nuit les yeux fermés ou non.
    Alors je me pose la question est ce en relation avec ce texte car tout coïnside avec ce que je vie.
    Est ce que ces points vont évolué?
    Des fois incapable de trouver les mots juste ou sur la route impossible de me souvenir où je dois me rendre ou de reconnaître la rue ,et tout revient graduelement.
    Cette sensation de ne plus avoir peur du futur alors que je suis au chômage la maison àpayer mais j’ai comme cette impression qui me guide cette foi en moi qui me dis tout va bien.
    Autour de moi je passe pour un fou mais qu’importe je suis heureux.
    Merci.
    Amour Paix Sérénité.

    • Aiouch dit :

      Bonsoir Doud,

      Si je peux me permettre, en laissant cette sérénité vivre en toi, tu pourras en toute confiance faire ce qui te semblera juste dans tes actes, pour toi et autour de toi.
      En ressentant au fond de toi, ce qui résonne en harmonie …

      Taoufiq

    • Liliane dit :

      Cela m’est arrivé aussi plusieurs fois, les yeux fermés, de percevoir pleins de points lumineux qui scintillent et clignotent … Cela dure très peu de temps, mais c’est à chaque fois, très « vibratoire » et me remplie de joie.

      • Liliane dit :

        Dans la bouche aussi, par moment, des phénomènes se passent, difficiles à décrire : comme un suc qui arrive sur le palais, un peu picotant et énergétisant à la fois …

    • Soleil Bleu dit :

      Bonsoir Doud,

      Comme toi, des lumières bleues comme des étoiles apparaissent depuis quelques temps chaque fois que je ferme les yeux avant de m’endormir.
      J’ai pris conscience il n’y a que quelques jours, que les voir me mettait dans une vibration de joie pour laquelle je les remerciait, sans y réflêchir, chaque nuit.
      Comme toi, au début du phénomène, je me suis posée la question de ce que cela supposait, mais trés vite, j’ai lâché-prise à toute explication mentale pour ne garder que la gratitude de vivre cette rencontre journalière qui m’en fait la surprise chaque soir.
      La seule certitude que j’en ai, c’est que ces étoiles bleues sont apaisantes, le reste…
      Continue à prendre soin de toi Doud ♥
      Affectueusement.
      S.B

  21. Jonas 27 dit :

    Merci respectueusement Passeur ,(mais)
    mal de tête ah oui!!!mal de tête.Je crois (mon ego ,mon être,ma foi et ma spiritualité) que quand on ne sait pas on devrait dire(Je ne sais pas),ce n’est que ce que je ressent alors???

    • Margelle dit :

      Alors ? Jonas, laisser le temps faire, et écouter, entendre… s’imprégner…
      tu as raison, on n’est pas tenu à tout capter d’un coup !! A chaque fois c’est un monde qui se propose à nous. Un monde immense, tellement plus vaste que le notre, (qui est déjà pas si mal, ne nous dévalorisons pas !), mais pas encore totalement ouvert, faut croire… sinon, on capterait !!
      Devant ce genre de proposition, je laisse le temps oeuvrer, et il en profite pour ouvrir des brèches… et puis je lis et relis… parce que je lis un peu de travers la première fois… au travers de mes filtres, que je dois enlever…
      Mais peut-être voulais-tu dire autre chose ???
      Au fait, et Miah ?
      Je t’embrasse

    • stephanie dit :

      Ah mon ami, comme je suis heureuse d’entendre ta voix … Ici on a un peu l’habitude de se taire lorsque l’on ne comprends pas un texte et qu’il nous donne mal à tête (c’est aussi mon cas), on ne veux pas heurter la sensibilité de ceux qui le trouve génial … Il y a bien une déstructuration de la vieille matrice en cours et ça nous l’avons tous compris et vécu sur notre peau, mais comme tu le dis si bien nous n’en savons pas plus (il faut bien l’avouer !).

      Pour moi l’essentiel est ailleurs car plus on veux comprendre et moins on comprend, plus l’on veux savoir et moins l’on sait. Vivons, aimons, soyons et ressentons avec notre cœur, c’est pourtant pas bien compliqué …

    • Thau dit :

      Cher Jonas,
      Ci-dessous un « prémice du basculement » (pas très élégant ce titre, si je peux me permettre…) qui va te faire chaud au coeur.
      http://www.2012un-nouveau-paradigme.com/article-un-dauphin-blesse-demande-de-l-aide-aux-plongeurs-video-114730646.html
      Stéphanie ceci devrait te plaire aussi, je crois.
      Fraternellement

      • alain thomas dit :

        Merci Thau, magnifique moment de fraternité

      • Marie-Anne dit :

        Oui, Thau, ça devrait plaire à Stéphanie;
        En tous cas, ça plaît à Marie-Anne 🙂 , merci.

        Quelle intelligence, quelle lucidité de la part de ce dauphin, et quel bonheur de se dire que, pour une fois ( ou presque), c’est l’homme qui rend service, en mer, à un dauphin dont les congénères ont tant de fois aidé les hommes(… même si c’est à cause des hommes que ce dauphin a été blessé).

        Ce que nous voyons là, cette entr’aide, ce respect mutuel et cette solidarité évidente entre deux êtres vivants sera bientôt la norme, et je m’en réjouis : cette petite scène en est l’augure!

        Et si le Dauphin a fait confiance à l’Homme, c’est que l’Homme commence peut-être à « mériter » la confiance du Dauphin!

      • Stéphanie dit :

        Merci Thau pour ce très beau documentaire qui m’a fait versé des larmes de joie. J’aime le commentaire de Marie-Anne qui résume bien ma pensée.

        Mon cœur me dit que ce sont les « prémices du basculement », j’ai dit hier que ne savons pas comment cela va se produire, mais nous pouvons avoir un « rêve », comme disait Martin Luther King « I have a dream » à l’intérieur de nous qui nous accompagne depuis toujours. Je sais maintenant que toi et moi nous partageons ce même « rêve » et nous ne sommes pas les seuls … Certains « rêvent » de pouvoir communiquer avec nos frères cosmiques, d’autres avec les anges, d’autres encore avec les défunts, et ainsi de suite. Nous nous savons qu’il est possible de communiquer avec les animaux libres parce que nous en avons fait l’expérience directe, nous sommes des éclaireurs sur ce chemin.

        Je n’ai aucun doute sur ce point, lorsque la transition sera achevée, les hommes et les animaux libres vivront en harmonie ensemble et communiqueront par télépathie et par le cœur car l’Amour ne connait aucune limite. Ceci est la seule certitude que j’ai sur ce qui vient, peut-être tout simplement parce que c’est ce que mon cœur « désire » le plus.

      • Soleil Bleu dit :

        Ohhhhhhhhhhh Thau ! MAGNIFIQUE EMOUVANT BEAUUUUU ♥♥♥
        S.B

      • Jonas 27 dit :

        Je t’ai dit Thau que tu est un être de lumière vraiment lumineux?Merci encord ,j’aime la couleur que tu apporte .Tu m’est précieux et il me semble bien t’avoir connu avant(autre vie).

    • Jonas 27 dit :

      Des êtres guides qui ce parlent a eux même devant un miroir,c’est ce que je ressent quand je lis des texte orienté (une méthode ,une facon de faire,des loi etc….)Combien d’année encors faudra t’il pour comprendre ((((LE MENTAL)))).Il (le mental)n’est pas le responsable de tout cela .Il est le seul qui reste a bord alors que tout a été abandonné (l’être,la foi,la spiritualité).Mais comme la vidéo que mon ami Thau ma envoyé sur (les prisonnier des camps de concentration Juif),c’est quand qu’il ne reste plus rien(le grand saut ,pour nous),que l’on retrouve ce qu’il y a vraiment (l’être).L’être n’est pas la fin du chemin(c’est le début du nouveau monde qui va reconnecter les autres(la foi qui donne le courage),(la spiritualité qui donne la force de notre mère terre)et ………..,,,,,,(le mental qui donne l’intélligence divin).Sans offence ,ceux qui on compris ,la place du mental,n’en parle plus ,ils savent.Je transcende ma peur et je vous dit respectueusement(j’ai souvent l’impression que l’on veut ralentir le mouvement en nous ramenant au début dans la dualité alors que nous devrions parler de (((((UNIFICATION))))’avec toute ma lumiombre.

      • Thau dit :

        Bonsoir Jonas,
        Je voulais juste témoigner que ton message m’a beaucoup apporté.
        Je l’ai lu tranquillement à plusieurs reprise. Ensuite j’ai laissé les « mots clés » qu’il contient librement « vagabonder » en moi…puis d’autres « mots clés » venant de messages précédents sont revenus.
        L’ expérience fut belle et enrichissante.
        Merci mon ami

  22. LightSeed dit :

    En fait et pour résumer en quelques mots : « JE VEUX » vérouille par la Force, « J’AI L’INTENTION » laisse simplement l’ouverture au champ des possibles… Pas toujours simple à appliquer car l’Ego nous ramène toujours le nez dans nos problèmes illusoires ( enfin bien ancrés dans la 3D ) mais quel Bonheur quand on y arrive et que les résultats sont probants 🙂

    Belle journée au Passeur et à vous tous !

    Didier

    • alain thomas dit :

      Bonsoir Didier,

      « JE VEUX » ou « J’AI L’INTENTION » sont la même chose.
      Ils sont tous les deux de l’ordre du vouloir. Le vouloir demande un effort et vient du mental.
      L’intention est un mouvement naturel de notre vraie nature. Elle vient de « l’être », du cœur (éthique). Elle ne vient jamais du mental.
      Bien à toi

      • Stéphanie dit :

        Oui Alain Thomas, j’ai aussi ce sentiment.

      • Soleil Bleu dit :

        Oui, c’est un peu la même ligne de démarcation qui existe entre « la Conscience » et « j’ai conscience de ou que…. »

        • Soleil Bleu dit :

          J’ajoute que « je veux » ou « j’ai l’intention de » est une pensée du mental qui instruit une distance (seul terrain de jeu possible de l’égo) entre Soi, et l’acte posé dans l’attention au moment présent.

          Histoire d’illustrer : Nous sommes dans deux zones d’action différentes, et donc différentes dans le produit qu’elles créent selon que je me dise « je veux ou j’ai l’intention » de rentrer chez moi aprés le travail, ou « Je Suis » dans l’intention naturelle de rentrer chez moi une fois mon travail fini (celle-ci s’auto-définissant d’aprés le possible le plus attrayant pour mon Être, donc muable et changeante à son souhait) .

          Dans le 1er cas de figure, « je » fige l’énergie dans la ligne du temps propice au but que « j’ai » choisi, tout obstace à ce programme entrainera crispation et conflit intérieur/extérieur, toute réussite, un sentiment de puissance et de pouvoir sur les choses ou les êtres.
          Dans le second, « j’accepte » de me laisser conduire par mon aiguilleur divin dont je capte l’intention au fur et à mesure que se présentent à moi les évènements qui la façonnent.

          Dans ces 2 cas c’est le donneur d’ordre qui diffère, car leurs buts ne se situent pas, et ne visent pas d’effets, sur le même plan.

          Je pense que nous oscillons en permanence entre nos 2 aiguilleurs « du ciel et de la terre », et que l’homme, dans sa fonction divine, a pour mission de créer un espace compatible avec, et pour, l’achèvement de l’Oeuvre qui exige leur présence simultanée.
          Le coeur quand à lui (je suis en train de l’expérimenter concrêtement) étant, oui je m’autorise aujourd’hui à l’affirmer, indubitablement le laboratoire qui permêt ou permettra à cette alchimie matière/lumière (LumiOmbre de notre ami Jonas ;-)) de se produire.

          Sur la grâce de ces multiples instants de réunification, je salue tous les alchimistes de passage ou en villégiature sur le site du Passeur.
          MERCI à vous tous.
          S.B

        • alain thomas dit :

          Absolument Soleil Bleu.
          Coucou Stéphanie

      • Margelle dit :

        Peut-être ??? mais je ne « comprends » pas, Alain Thomas, quand tu dis que « Je veux » et « j’ai l’intention » sont la même chose, si l’un vient du mental et l’autre de notre vraie nature, soit « jamais du mental »… Tu peux m’expliquer ce que tu « veux » ou « as l’intention » de dire ???
        Je reconnais que pour moi c’est pas tout simple tout ça. Je sens, je vois et perçois qu’il y a sûrement une différence. Et qu’un jour je la percevrais sûrement très clairement. Dans mon coeur, dans mon âme et mon intelligence aussi..
        Je sens que j’ai encore un peu de mal avec ces notions, et que mon mental y est pour quelque chose… aussi je cherche juste à le calmer, mais par chance, pour l’instant j’ai quitté les enjeux trop forcenés, n’y suis pas obligée… je cherche juste à vouloir, désirer ce qui m’arrive…
        Dans le même temps, faire le clair sur ces notions peut être riche de sens, et même simplifier la vie… le tout est de trouver les mots qui parlent… pas si simple !!

        • alain thomas dit :

          Margelle, je ne suis pas là pour te convaincre de quoi que ce soit, juste donner un point de vue… le mien.
          Il n’est pas Vérité, juste une vérité qui est en moi au moment où je l’écris.
          Soit tu adhères… bon !
          Soit tu n’adhères pas… et bon aussi !
          Maintenant, si tu ne comprends pas mon point de vue sur ce point précis, ce n’est pas grave.
          Je vais essayer de reformuler mais ce n’est pas important car cela ne reste que… mon point de vue :

          L’intention n’a pas de mots pour « être »
          Elle « est ».
          Elle se situe naturellement en nous, au fond de chacun d’entre nous, au cœur de notre cœur ; elle est la bonté fondamentale.
          Elle se met en mouvement hors de la pensée, par exemple lorsque nous aidons naturellement un aveugle à traverser la route.
          Si tu l’as déjà fait, elle remplit de joie… spontanément.

          « J’AI L’INTENTION » est une pensée. Cette pensée est une projection (projet).
          Par exemple, « j’ai l’intention d’arrêter de fumer ». Cela ne signifie pas que l’on arrête de fumer.
          Arrêter de fumer, c’est arrêter de fumer.

          Bien à toi

      • Liliane dit :

        Alain-Thomas, ce que tu écris là ne vient pas des « bas-fonds de la 3D » ! Tes paroles m’illuminent souvent …

  23. Hélène et Denis dit :

    Tellement clair,lâchons-prise et faisons confiance à cette partie de nous qui connait la vérité et qui désire le meilleur pour nous,pour la collectivité……Merci du fond du coeur pour ce merveilleux partage,quel moment excitant nous vivons…..

  24. Fille de l'eau dit :

    Le changement de notre Conscience ne se tient-il pas, aussi, dans cette phrase « Arrêtez impérativement de donner de l’énergie au « JE NE VEUX PAS » ou/et du « JE VEUX » car inconsciemment vous alimentez le jeu de votre mental-ego… »

    Nous employons trop souvent et, à tort, ce, je veux ou je ne veux pas. Si pour certains projets nous employons le verbe désir, l’énergie qui découle de ce mot est différent.
    Vouloir est un ordre que l’on s’impose, y compris dans le non vouloir.

    Cet impératif est une sorte de caprice d’enfant qui, si il n’a pas, entraîne des frustrations.
    Cette frustration imposée par notre cher Ego et son ami le mental nous pousse à la colère, l’incompréhension, la jalousie (cachée) et les peurs etc.

    Par ces deux impératifs, nous bétonnons tout, nous nous rassurons faussement, cela ne laisse plus d’ouverture possible à autre chose.
    Et ? Rien, le bide. Echec pour nous, la leçon a revoir.

    Lorsque nous désirons, quelque chose, il n’y a plus la volonté forte du mental poussé par l’ego. Le désir est une possibilité, et, si cela n’est pas, ce n’est pas important.

    « Comment vivre sans projet sans besoin futur ? «
    La notion de projet est pleine de nuance, qui dit projet dit projection dans le futur.

    Salvia déménage, c’est plus qu’une intention, c’est un projet qui touche son futur.
    Le déménagement se situe dans l’instant présent et dans le futur qui se prépare. Ce projet induit une vente par ex et donc un achat. Sans vente pas d’achat pas de déménagement plus de projet. A l’inverse, pas d’achat, la vente est faite et on se retrouve avec ses cartons. Si l’on a pas préparé pour le futur cette hypothèse, bec à la rue 🙂

    Pas de besoin futur ?
    Qu’est ce que le besoin futur ? Est-ce l’Illusion d’un besoin créé par notre densité qui nous permet (encore) de tout cadrer pour nous rassurer ? Laisser place à l’inconnu de nos besoins. Toute un programme 🙂

    Merci pour ce texte

    • Salvia dit :

      Fille de l’Eau,
      lorsque tu dis : »Le déménagement se situe dans l’instant présent et dans le futur qui se prépare. Ce projet induit une vente par ex et donc un achat. Sans vente pas d’achat pas de déménagement plus de projet. A l’inverse, pas d’achat, la vente est faite et on se retrouve avec ses cartons. Si l’on a pas préparé pour le futur cette hypothèse, bec à la rue », ton raisonnement et surtout ta conclusion sont parfaitement justes, … selon l’ancienne façon de vouloir tout diriger dans sa vie!…
      Sans rentrer dans les détails, je peux te certifier que si je n’avais pas, depuis longtemps, appris à écouter ma petite voix, à lâcher prise quand des obstacles se présentaient, ce déménagement n’aurait probablement pas pu se concrétiser, et cela de la manière la plus harmonieuse imaginable. Les obstacles étaient mes poteaux indicateurs. J’ai eu la chance de faire l’expérience d’apprendre à poser un autre regard sur comment vivre le quotidien. Je n’en suis qu’au début, mais quelle joie de vivre ainsi!
      Pour ce qui est de mon futur, il n’y en a pas puisque je le découvre à chaque pas et cela me comble pleinement.

  25. Quatrième du nom dit :

    cesser totalement des projets, je trouve cela, réellement, peu possible : chacun de nous projète à moyen-court, ou long terme certains aspects de son organisation présente, ne serait-ce que pour faire en sorte de subsister le lendemain, on ne peut pas etre complètement tout le temps dans le pur présent, et lon se retrouver à projeter un minimum.Je suppose que là, je ‘accroche au premier degré des propos, comme d’habitude; mais du coup, je ne comprends pas très bien ce type de messages sur les projections à cesser, puisque je ne sais délimiter ce qui est projection « egotique », de ce qui n’en serait pas, au sens commun, et qu’on utiliserait pourtant tous dans notre vie,( ne serait-ce que faire place à un présent ou l’on peut ressentir, et no toujours se préoccuper de choses de survie diverses); et donc qui serait de la projection selon comment je le comprends.

    • Le Passeur dit :

      Voir la réponse que j’ai faite à Gaya.

      • Quatrième du nom dit :

        Lu, mais je considère toujours que la projection zero n’est pas applicable.Je prendrais l’exemple d’un artiste dont j’ai lu l’interview, il réalise ses albums car il sens que c’est qu’il a à faire, il le souhaite aussi, cela semble avoir du sens, il s’y amuse vraiment, et propose quelque chose d’innovant musicalement etc.. cela me semble etre ouvert à cet espace de multidemension, ou de potentialités.. etc, mais en sens, il projète aussi tout en étant présent à ce qu’il vit-fait, par exemple, des enregistrements, à moyen court -terme, pour « concrétiser » son intention, désir..

        • Le Passeur dit :

          A la vitesse où les choses vont et s’accélèrent, qui peut dire ce qui sera possible demain…

          • Quatrième du nom dit :

            Oui, c’est vrai.Mais, le bonhomme qui va faire des courses chez des marchands pour préparer son repas du soir projète aussi, non ?prevoir dans une mesure raisonnable, ce qui peut advenir est-il seulement restrictif, et limitatif ?Est-ce que ce n’est pas aussi relié à des capacités de l’etre humain, qui s’est peu à peu aménagé un présent assez confortablement dégagé d’exigences de survie de première urgence, pour pouvoir s’abandonner au ressenti du vécu de l’instant présent, entre autre ?Si j’ai une image à l’esprit, et veux la peindre, pour la communiquer, est-ce que c’est de la projection ( car action à venir, non immédiate) ?une personne qui attend un enfant, n’a telle pas raison d’organiser sa venue ?etc
            c’est vrai que c’est trop, la projection, etc et que l’on encourage, à raison, à faire l’inverse.
            Bon, salut..

          • Salvia dit :

            Quatrième du Nom,
            la petite différence pourrait se trouver dans le fait que si les choses se présentent autrement que nous les avions prévues, nous les acceptions comme étant ce qu’il y a de mieux pour nous.
            Tu fais tes courses, puis tu rencontres quelqu’un qui a faim et tu partages ton repas… Le bébé naît, tu dois l’accepter comme il se présente, en bonne ou en mauvaise santé… et ainsi de suite …

          • Quatrième du nom dit :

             » Tu fais tes courses, puis tu rencontres quelqu’un qui a faim et tu partages ton repas… »
            Est-ce que tu le fais ?Est-ce que vous le faites ?
            ( cela n’est pas un évènement rare à mon sens , de pouvoir croiser, ou rencontrer des gens qui ont fai, lorsque l’on va faire des courses)

          • Margelle dit :

            Quelquefois oui… dans l’exemple donné ou un autre…. Trop souvent non, car ce qui arrive n’entre pas dans le schéma que je me suis fixé !! et là je sens bien que je ne suis pas en harmonie…. après, trop tard !! ☻
            Je dirais aussi, Quatrième du Nom, qu’il est peut-être préférable (je ne sais pas si c’est le terme adéquat) de ne pas rentrer trop vite dans des échanges-discussions sans fins qui peuvent bloquer l’esprit… Je ne sais pas pour toi comment cela se présente, mais il m’arrive très souvent de comprendre après coup ce que l’autre a voulu dire… après… parce que mon esprit n’est pas totalement ouvert, ou est encore relié à des schémas que je connais bien, et qu’il ne veut pas lâcher comme ça… mais le temps y aide, si je veux bien le laisser faire et là c’est plus cool …. 🙂

        • Soleil Bleu dit :

          Bonjour Quatrième du nom,

          Peut-être que la subtilité qui se glisse entre « établir le projet de.. » et « vivre son aspiration à.. » est l’expression contraignante « il faut que.. » qui contient en elle-même l’affirmation (et donc création) d’obstacles à surmonter. « Il faut que.. » intervient indubitablement dans la première « position » puisqu’on rend la réalisation du projet tributaire de soi/moi/égo, alors que la seconde situation repose sur la Foi en l’Amour de Soi et demande de se mettre en « disposition » d’accueillir et d’accepter que le projet (déjà crée) se dévoile à nous par des signes non prévisibles, auxquels il nous faudra être attentifs et en réponse dynamique dans l’instant où ils se présenteront.

          Néanmoins, je crois qu’il est important, ne serait-ce que pour ne ajouter du poids à la dualité, de regarder et d’accepter que nous évoluions (qu’il soit une illusion dans l’absolu et que nous sachions que ce n’est pas La Réalité n’y change rien) dans un espace/temps linéaire, en tout cas toutes les lois relatives à la vie quotidienne en ont adopté le principe dans les réponses qu’elles imposent en terme d’organisation, personne n’échappant à l’heure prévue du décollage d’un avion ou celles d’ouverture et de fermeture d’un commerce par exemple. Transcender ce principe individuellement n’en retireras pas d’un coup de baguette magique son expression 3D sur la planète entière, l’heure est donc aux compromis sans compromission, étape permetant à chacun de sortir de sa propre dualité en reconnaissant et acceptant de faire encore partie du champ d’expérience et des lois de l’un, et donc d’en jouer encore jusqu’à un certain point le jeu, tout en affermissant dans ses pensées et actes le pouvoir créatif et l’expression d’une conscience plus dense qui oeuvre à sa lumineuse mutation.
          Le concept en est simple, mais son vécu se fait sur chemin glissant où chausse-trapes et leurres distillés par notre ami l’égo rivalisent à nous faire reculer sur cette voie.
          Belle nuit à toi Quatrième du nom 🙂
          S.B

  26. Gaya dit :

    Merci beaucoup pour ce texte et témoignage!

    Même si l’auteur s’est donné beaucoup de mal pour expliquer… J’avoue ne pas avoir tellement compris… J’avais intégré que la pensée était créatrice, que nous pouvions construire notre vie… Et voilà que je lis (avec intérêt et ouverture à cette nouveauté) qu’il ne faudrait pas être dans le « Je veux » mais plus dans l’intention…

    Comment ne pas être dans le « Je veux », et donc éviter cela: « bloque votre accessibilité à une nouvelle réalité. L’énergie que vous utilisez à vous concentrer sur ce projet crée l’illusion d’une ligne temporelle unidirectionnelle qui se densifie de plus en plus et se fige.  »

    Ma question est tout bête… Quelle est la différence entre le « Je veux » (en restant ouvert aux possibilité de l’Univers) et une intention?

    J’aurai besoin, si possible, d’un exemple concret dans le domaine professionnel… Je suis en pleine transition, et je souhaiterai (ou aurait pour « projet » 😉 ) me consacrer pleinement à mon activité artistique, que je pratiquai en parallèle d’un autre métier depuis des années….
    Comment ne pas être dans le « je veux » bloquant, alors que la réalité de la vie nous rappelle à l’ordre (les factures, le conjoint, les parents…)

    Merci 🙂

    • Le Passeur dit :

      La « volonté de » n’est pas la même chose que le désir de manifester ce qui est joie en nous. Ce qui est dit là (et aussi dans « L’invitation à l’abondance »), c’est que le « je veux » tel qu’on l’a connu détermine une énergie qui se déploie vers un but sur lequel on est alors focalisé, tout cela tel qu’on nous l’a toujours appris, dans le combat, avec plus ou moins d’inhibitions selon la personne. Ca ne marche plus dans le sens où nous allons mais nous entraîne vers une construction matricielle qui épouse encore l’ancienne énergie. Même si nous ne nous en rendons pas encore compte pleinement, voire pas du tout pour beaucoup, cette ancienne énergie ne porte que ceux qui s’accrochent à elle. Cette voie est à présent une impasse pour tous ceux qui ont fait un autre choix d’âme et qui lisent ces lignes.
      Dans le quotidien, je dirai qu’il faut juste aller sans l’esprit du guerrier mais dans l’accueil de toute chose vers ce que l’on sent profondément juste pour soi et qui nous amène de la joie. Toutes les considérations ramenant à des peurs sont issues du mental qu’agite l’égo désemparé devant cette évolution qui lui échappe. Lorsqu’on n’y cède plus, tout s’harmonise alors et l’univers répond à nos intentions sans que l’on ait à se battre pour elles. Il suffit juste de les émettre et de faire confiance en la vie. Le peu d’énergie requis pour se tourner vers l’intention suffit.

    • Salvia dit :

      Bonjour Gaya,
      je tente une petite explication pour parler de la différence entre « je veux » et « l’intention » comme mli-même je la vis.
      Dans le « je veux » il n’y a pas beaucoup de place pour l’inconnu, il y a comme une volonté de tout régenter, sous-entendu:puisqu’on a prévu tous les cas de figures, cela ne peut que fonctionner de la sorte. Et si cela tarde à se concrétiser, voire ne se présente jamais, on perd confiance en soi. Dans « l’intention » on est dans l’acceptation que les choses se mettront en place au bon moment et de la meilleure manière pour notre chemin de vie. Et alors notre confiance en nous-même est consolidée.
      Ton désir, ton intention de vivre pleinement ton métier d’artiste, ne l’enferme pas dans le « je veux », mais sois à l’écoute de tous les petits indicateurs qui te montreront « comment » tu vas y arriver. Il y aura peut-être des surprises, des possibilités auxquelles tu n’auras pas pensé. Pour moi, c’est cela « l’intention »: rêver son projet, mais garder la souplesse dans notre tête pour que le meilleur puisse se présenter et que nous sachions le reconnaître, puis l’accepter.
      On reste dans son désir de réaliser son rêve, mais on ne se met plus la pression du « je veux »; et là, tout coulera de source.
      Bonne route à toi 🙂

      • Salvia dit :

        🙂 pour la réponse du Passeur … que je viens de lire après avoir posté mon commentaire… « l’accueil … nous amène de la joie »… oh que oui 🙂

    • François dit :

      Salut Gaya,

      Voici un exemple de ce que j’ai vécu ces tous derniers jours.
      Depuis 8 ans chaque fin année ma compagne et moi-même organisons nos projets professionnels personnels et communs pour l’année suivante. Et chaque année les projets se mettent en place et nous vivons grosso-modo ce que nous avions mis en place, sauf que…. fin 2012, nous avons agi comme d’habitude, préparés nos projets 2013 nous avons été un peu ‘déroutés’ par la suite.
      Habituellement les réponses que nous recevions suite à nos propositions étaient rapides, abondantes et les choses s’organisaient presque d’elles même, ce qui nous rassurait tout de même vu que nous sommes indépendants tous les 2.
      Là, voici ce qui s’est passé. Début janvier j’envoie notre projet par mail et…… quasi pas de réponses. oups…!!! Nous avons été amenés à re-réflechir, à re-sentir, à re-définir ce qui ne devait pas être « aligné » puisque ça ne fonctionnait pas. Et la réponse de nos guides a été on-ne-peut-plus-claire ….

      « arrêtez de ‘vouloir’ et ayez simplement l’intention d’être créatifs dans l’instant présent avec ce qui vient à vous en faisant confiance que vous et les gens qui répondront vivrez ce que vous aurez à vivre pour votre plus grande joie ! »

      Bon ça parait cool mais honnêtement c’est pas des plus ‘rassurant’ … 😉

      Vouloir (je veux ) tient de l’énergie de pouvoir et limite la créativité, limite les possibles, enferme dans une seule direction, trop ‘saturnien’.
      voici leur proposition « allez voir en vous même quelle activité vous rendrait heureux d’exister, et Travaillez sur vous afin de transformer toutes les peurs qui vous empêche la confiance en la Vie, en l’abondance (peurs de manquer principalement) dans cette réalisation »

      C’est ce que nous avons fait, plusieurs jours d’affilés nous avons été regarder au fond de nos cavernes à chacun et aussi dans notre caverne commune puisqu’il y a aussi un projet à deux, nous sommes descendus là où on range ce qu’on n’aime pas spécialement regardé en nous (nos peurs) , avons aimé, apporté de la lumière tant que faire se peut, accepté d’être ‘remodelé sauce nouveau monde’, pris des risques de se laisser porter par l’inconnu, etc…

      Aujourd’hui, le 25 janvier, tout est en place , les inscriptions ont dépassé nos espérance, nous nous sentons joyeux et plein de gratitude pour ce projet qui est en route, notre relation s’est embellie. En 20 jours le processus s’est inversé.
      Je te souhaite plein de bonnes choses pour ton projet. Je veux enferme, je créé (intention) libère.

      • Gaya dit :

        Merci François et Salvia. Plein de belles choses pour vous. <3

      • Margelle dit :

        Superbe ton partage, François, avec l’enseignement de vos guides en plus.. Comme tu dis, facile à dire, à penser, mais à vivre, » il n’y a plus qu’à….  » Et vous l’avez fait …

        • François dit :

          Merci Margelle,
          Sache que j’aime bien tes commentaires en général, comme un accent d’authenticité , de naïveté, d’humour et de joie de vivre derrière une petite rebelle de la vie mais inconditionnellement amoureuse et généreuse….. un cœur ‘gros comme ça’ quoi….!

          On l’a fait car nous déterminons nos priorités sur ce qui nous nourrit vraiment dans tous les domaines possible de notre vie, chacun et à deux, et ce , quelque soit le prix à payer pour nos égos en terme de reconnaissance ou tout autres besoin illusoires. L’accent est mit sur la vérité plutôt que sur le compromis ou le fourvoiement. C’est beau , mais ça cartonne quand même quelques fois (surtout avec les proches d’ailleurs, meuh bon, ils s’en remettront et nous aussi…) … 🙂
          Je t’embrasse ainsi que Salvia.
          Merci ♥

      • Salvia dit :

        Merci pour ce partage cher François,
        de ♥ Salvia

  27. Aiouch dit :

    Que de réflexions Jenaël dans mon esprit, que cela donne le vertige …
    J’essaie de simplifier au maximum, ou de ne rien simplifier, juste ressentir, et franchement je me sens comme sans vue, tâtonnant dans l’inconnu…
    Avant de lire entièrement ton texte, j’ai voulu relire le précédant message du Passeur, « L’invitation à l’abondance » pour me resituer si je puis dire.

    « Le changement qui a eu lieu et qui imprégnera peu à peu toute l’humanité qui en a fait le choix, est de l’ordre de l’exploration d’un nouveau champ d’expérimentation basé sur un autre système de respiration, sur le mode universel. Les plus avancés sur le chemin sont dans la phase de début de remise à zéro du disque dur et du système d’exploitation de nos véhicules terrestres (j’emploie ce terme et ne parle pas de corps ni de psychisme pour ne pas nous limiter à ces seuls concepts). C’est à ceux-là qu’il appartient de ré-imaginer en éclaireurs la manière d’aborder l’expérience humaine. Rien en cela ne peut se faire sur la base des anciens schémas qui fondent et appliquent l’expérience passée. Tout cela a déjà été dit dans plusieurs articles précédents, mais nous voilà à présent – du point de vue de la trame temporelle linéaire qui nous imprègne encore – au point précis de la nouvelle expérience où nous dépassons le fondamental pour entrer dans l’application. Nous nous affûtons sur nos premiers exercices au quotidien et il n’y a personne d’autre que nous pour nous dire qu’il est l’heure de s’y mettre. »

    Nous y sommes, allons-y

    « Nous sommes les atomes qui organisons les atomes, nous sommes en tout instant créateurs sur plusieurs niveaux de réalités dont certains échappent à nos cinq sens les plus reconnus. »

    Nos cinq sens font parti de tous les autres que nous n’avons pas exploré à ce jour

    « Ce n’est pas qu’on ne doit plus rien projeter, c’est que ce qui est projeté doit être porté par la Présence à Soi et ne plus se heurter à ce que nous présente l’expérience. »

    Une projection Consciente et Présente, un Inspire puis un Expire, sans les schémas conditionnés de nos expériences, oui.

    « Maintenant qu’il y a de l’air et que nos poumons se déploient, ce que nous percevons de neuf à partir de cette nouvelle énergie est en fait présent depuis toujours jusque dans nos mémoires. »

    Nous avons tous, enfouit dans notre mémoire terrestre, le souvenir de notre passage de l’Utérus et du liquide amniotique (pour ne parler que de cette étape), vers l’oxygène qui a emplit nos poumons, et ce Cri de Souffrance (passage vers l’Inconnu, dû à un « reset » ou une remise à Zéro …) ou de Délivrance, vers cet Inconnu (pas si inconnu que ça… si on se remémore bien!)

    « Il s’agit à la fois de reprendre notre liberté et d’en poser les balises pour ceux qui arrivent. »

    Alors allons-y tous, et nos descendants aussi

    J’ai repris quelques passages du Passeur, pour pouvoir entrer dans le texte de Jenaël.
    Passages qui m’ont interpellés et que je crois avoir compris avec mes connaissances « assimilés » du moment.
    Merci Passeur 🙂
    Ces connaissances, relèvent peut-être en partie, de l’illusion actuelle de mes connaissances.

    Jenaël dis:

    « Ainsi, L’espace-temps linéaire « votre illusion du passé-futur » n’est qu’une interprétation de votre cerveau/ego liée à la densité dans laquelle vous vous situez. »

    Sommes nous influencés au niveau de notre pensée, par la gravitation de la Terre qui crée une déformation comme l’explique Einstein? :
    « La théorie de la relativité générale qu’Albert Einstein établi en 1915, décrit la gravitation comme une courbure de l’espace-temps, ce qui veut dire que tous les objets de l’Univers, courbent cet espace-temps et influent sur les autres corps célestes en fonction de leur masse. »
    Réf.
    http://www.astronoo.com/fr/terre.html

    Nous sommes aussi des corps célestes avec une masse, au sein de la terre.

    « Vos gouvernements freinent au maximum cette divulgation, cela fait partie du « Grand Plan »
    Grand Plan de qui, de quoi ? de nos gouvernements ? si oui il y a conspiration ou alors peur de découvrir autre chose ? mais pourquoi cette peur si l’évolution naturelles mène à ce changement ?
    Je pose uniquement la question, et cherche à comprendre pourquoi.

    « Chaque ligne dimensionnelle forme une cohérence de particules qui sont une illusion pour la conscience, tant qu’elle est « enfermée » dans un cerveau. »

    Comment cette conscience peut elle se libérer pour ne plus être dans l’illusion du cerveau et intégrer la ligne dimensionnelle qui lui est propre ?

    « L’afflux de lumière en provenance des confins de L’UNIVERS, la pénétration de Nibiru dans votre système solaire, l’élévation des consciences, entraînent en ce moment même, plusieurs ruptures de l’équilibre de ces paramètres. Ce qui signifie que l’humanité à déjà entamé sa transition depuis quelques années. »

    Une impression de déjà vécu … Comment expliquer cette impression d’avoir expérimenté cela ainsi que d’autres que moi, depuis si longtemps ?

    « Le changement de densité, d’un treillis magnétique à l’autre, n’est rien d’autre que ce que vous appelez communément : l’ascension. »

    Oui cette sensation de s’élever, non pas dans le sens spatial, mais dans le sens de la fréquence ressentie à travers cet état, sortir de son corps charnel…

    J’ai expérimenté, vécu (les mots n’ont plus de sens pour exprimer cet état) ce que l’on appelle le « voyage astral » pendant mon enfance, depuis l’age de 9 ans et jusqu’à l’age adulte (plus maintenant, ou alors plus aussi pleinement) dans différents types de fréquences, que j’ai ressenti comme hautes, parfois basses (selon ma perception terrestre du mot).
    J’ai ressenti un état de bien être indescriptible, de plénitude… d’autres fois une sorte de disharmonie, quelque chose de glauque et de malsain comme ce que l’on imagine être l’enfer.

    Dans cet état, on ressent tout ce qui EXISTE; les atomes des murs avec lesquels on se fond quand on les traverse, l’espace Infini! Le temps n’existe plus tel qu’on le vit dans notre dimension terrestre, notre pensée voyage avec et à la vitesse de lumière. Comment décrire cela avec des mots quand on les Vit cette autre Dimension …
    Et le plus magnifique … est cet AMOUR INCOMMENSURABLE à l’approche de cette lumière … comme un Océan de Paix qui Vous envoie un seul et unique message …
    Amour
    Nous ressentons aussi ces états dans notre vie actuelle à une échelle moindre, comme si on est anesthésié et que les ressentis, sont moins forts, moins intenses, moins vibratoires …

    • Aiouch dit :

      le commentaire est parti tout seul sans que je ne clic sur « laisser un commentaire », en fait j’ai appuyé sur la barre « espace’ pour mettre le mot « Amour » au centre de la ligne, avant de continuer quelques phrases, corriger les fautes d’orthographe, et tout est parti! Je n’en reviens pas … Illusion ou réalité ? 😉
      Mais bon … il est brut de décoffrage et c’est tant mieux ainsi 🙂
      Bonne soirée à vous tous,
      Taoufiq

      • Soleil Bleu dit :

        Bonjour Taoufiq,

        Je reprends un passage de ton post :  » Chaque ligne dimensionnelle forme une cohérence de particules qui sont une illusion pour la conscience, tant qu’elle est « enfermée » dans un cerveau. »

        « Comment cette conscience peut elle se libérer pour ne plus être dans l’illusion du cerveau et intégrer la ligne dimensionnelle qui lui est propre ? »

        J’ai le sentiment que ce que dit l’Ange est une « information » qu’il porte à notre connaissance, sans que celle-ci induise qu’il nous faille en modifier le principe.
        Il nous explique « comment » se crée cette « illusion de réalité » indispensable à l’expérience de séparation que nous avons choisi de faire dans le monde de la matière, sans doute pas pour la rejeter (impossible dans l’Absolu puisqu’elle fait partie du Tout) mais, je le ressens ainsi, peut-être comme indication ou aide pour que nous reprenions pleinement conscience d’être potentiellement créateurs (et par là même responsables) des lignes dimensionnelles que nous empruntons, celles-ci s’exprimant dans la forme 3D perceptible aux 5 sens (cette expérience même à laquelle nous avons dit ok pour la vivre) seulement par un tour de magie de ce génial prestidigitateur qu’est le « cerveau ».

        Rien n’ayant pour finalité d’être réduit à la forme et fonction matérielle qu’il emprunte, Tout dans ses expressions les plus diverses, ne serait que moyen de communication cherchant à rétablir un contact et réunifier ses unités dispersées.

        Je m’empare de Cela comme la révélation du mode d’emploi des lois qui opèrent dans l’Univers, à fin de nous aider à retrouver, voire créer, les couloirs de lignes dimensionnelles qui tendent vers cette ré-unification, de tous les plans, de leurs principes et de leur forme, et aider ainsi à la dissolution des peurs qui cimentent encore fortement et à certains endroits, cette réalité 3D qui transmute irréversiblement.

        Enfin….j’en suis là dans ma perception des choses pour le moment, mais ces choses bougent tellement vite que « demain » sera peut-être encore peint d’une autre couleur 🙂 OK par avance.
        Bien à toi.
        S.B

  28. kristo dit :

    ça reflète tout à fait ce que je vis en ce moment.
    Pas de projections, que des intentions.

  29. Salvia dit :

    Il m’est arrivé quelque chose de vraiment étonnant cette après midi. De troublant. Je n’aurais pas osé en parler si tu n’avais pas publié ce texte, évidemment au bon moment…
    Voilà: j’avais quelques courses à faire, dans différents magasins. Pour cela il m’a fallu prendre une route que je connais par coeur. Dans le premier magasin, étonnement, tout à changé de place, ce qui n’a rien de surprenant. Mais par contre, malgré tous mes efforts, impossible de me souvenir de l’ancien agencement qui avait pourtant été en place durant des années, et pas plus tard qu’il y a une semaine. Et en même temps une assez curieuse sensation, comme une flottement dans ma tête.
    Je reprends la route et m’aperçoit de quelques changements dans les localisations de certains magasins. Là aussi, impossible de me souvenir comment c’était. Je rentre dans un second magasin. Les rayons ont été agencé différemment. J’en parle à la caissière qui me dit, mais non, on a tout juste posé quelques packs d’eau là, au milieu du magasin. Je lui fais remarquer qu’il y a une nouvelle caisse, elle me dit qu’elle était toujours là. Je commence sérieusement à douter de mon bon sens. Je reprends à nouveau la voiture, et là je suis de plus en plus intriguée. Il me faut faire un énorme effort de concentration pour prendre les bonnes directions, tout me semble inconnu, et connu à la fois, mais je n’avais plus aucune certitude. Pourtant c’est plusieurs fois par semaine, durant des années que j’ai emprunté cette route… Je fus obligée, moi qui aime conduire, de me concentrer sur la conduite, et toujours cette impression de traverser un paysage inconnu et connu à la fois. Plus de repère, plus d’automatisme, rien… Je commençais à douter de mon état, étais-je victime d’un problème neurologique?
    Et voilà ce texte! Et cette phrase: « Ce CHANGEMENT induit dans votre psyché une perte complète de repères, »…
    L’autre point traité dans ce texte n’est pas moins parlant pour moi aujourd’hui. Mon déménagement prochain fait qu’on me pose souvent cette question: » mais que vas-tu faire une fois installée? » Ce à quoi je réponds à chaque fois: « Je n’en sais absolument rien! » Et c’est la stricte vérité. Silence étonné de mes interlocuteurs. Et voici l’autre passage de ce texte : »Acceptez absolument de laisser place à l’inconnu en faisant confiance à votre multidimensionnalité »…
    Que dire de plus, sinon merci Passeur et merci Jenaël?

    • Cécile dit :

      Salvia,
      Merci pour ton témoignage, tu décris très bien cette impression de perte de repères… Et le décalage que cela peut induire dans nos relations avec les autres, aussi. Je crois qu’il va falloir nous habituer à cette sensation de flotter au milieu de la réalité ordinaire. Il n’y a plus qu’à apprendre à faire la planche !

      • Salvia dit :

        Cécile,
        Tu sais, l’expérience de hier me poursuit encore. Mais elle n’est plus que souvenir. Flotter dans un monde connu qui tout à coup devient un monde inconnu,… je pensais que j’étais en train de disjoncter pour de bon 🙂
        Dans un autre commentaire j’avais avoué que je ne savais pas nager 🙁 Alors faire la planche … aï aï aï 🙁 …
        Par contre apprendre à flotter, partout sauf dans l’eau …, me va bien 🙂

        • Laura dit :

          Bonjour a toi, les expériences que tu vis présentement je les vis également. Je suis dans une quincaillerie et soudain je ne reconnais plus les étalages et pourtant je vais dans ce commerce depuis des années. J’ai des vertiges et des sensations bizarre dans la tête, après examen suis en parfaite santé. Je fais beaucoup de route a cause de mon travail, des fois 200 kilomètre dans une journée et souvent je prend conscience que je suis rendu dans telle ville mais incapable de me souvenir du chemin parcouru. Sans parler de la mémoire a court terme c’est rendu une vrai catastrophe dans mon cas. Il est vrai que je dis souvent que mon passé ne m’intéresse plus et que le futur n’existe pas pour moi. J’ai souvent vécu des expériences de sortie de corps, alors si mon corps peut s’alléger pour atteindre les étoiles un jour, j’embarque.

  30. chimène dit :

    A fond en résonnance zvec ce qui est écrit les mots sont justes gratitude à Jénael et le passer

    10000 BISOUS

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *